Qu'est-ce que l'hépatose grasse et comment traiter le foie?

L'hépatose du foie gras est une maladie de nature non inflammatoire, caractérisée par des modifications dystrophiques des cellules avec leur transformation ultérieure en tissu adipeux. Pendant longtemps, les personnes souffrant d'obésité peuvent même ne pas savoir ce qu'est l'hépatose adipeuse et quelles en sont les conséquences.

Le principal groupe à risque d'incidence des hépatoses est constitué par les personnes âgées de plus de 40 ans, et cette maladie du foie survient principalement chez les hommes.

Qu'est ce que c'est

L'hépatose graisseuse (autrement dit la dégénérescence graisseuse ou l'obésité du foie) est incluse dans le groupe des maladies hépatiques réversibles, dystrophiques et chroniques, provoquées par l'accumulation d'un grand nombre de lipides. Actuellement, il y a une croissance rapide de cette maladie en raison de violations systématiques du régime alimentaire, ainsi que du mode de vie inapproprié d'une personne.

Il est possible d'arrêter le développement de la maladie en identifiant les facteurs qui influencent la survenue d'une hépatose graisseuse. Des changements positifs s’observent au bout d’un mois en cas de traitement rapide.

Les causes

Le foie est un organe doté d'une incroyable capacité de régénération et de grandes réserves internes: 1/7 de sa masse est suffisant pour maintenir la vie. Le foie peut fonctionner longtemps avec une charge accrue, car les hépatocytes sont restaurés, mais tout a une limite. Et quand une personne (surtout de la petite enfance) charge son foie de graisse, d'hydrates de carbone, d'agents de saveur, de conservateurs, d'agents de conservation, d'additifs alimentaires, de graisses végétales (huile de palme, de noix de coco), le foie ne résiste pas à une charge toxique énorme et ses maladies se développent.

La principale raison du développement de cette maladie chez les hommes (70%) est l'alcool, l'hépatose étant appelée hépatite grasse alcoolique. Chez les adolescents, il s’agit de l’abus de boissons énergisantes, de l’usage de stupéfiants - ecstasy, cocaïne, opiacés, etc.

Autres causes:

  1. Tout dommage toxique pour le corps - tout empoisonnement, la prise de certains médicaments, la présence de substances toxiques dans l'eau, l'air, les aliments, les émissions industrielles, les pesticides dans les légumes, les produits chimiques ménagers, quelle que soit la voie de pénétration dans l'organisme - provoque une hépatite du foie gras.
  2. Des maladies telles que le diabète, les taux élevés de cholestérol dans le sang (voir cholestérol sanguin normal) sont des marqueurs de la présence d'une violation du métabolisme des graisses dans le foie. En outre, l'hépatite chronique (en particulier l'hépatite virale C) et la pancréatite chronique s'accompagnent également d'une hépatose graisseuse.
  3. Une carence en oxygène dans les maladies du cœur, des bronches et des poumons conduit à l'hépatose.
  4. De plus, des excès graisseux dans le foie peuvent également se former chez les personnes minces présentant une carence dans le régime alimentaire en protéines (végétariennes), ainsi que chez les amateurs de régimes variés, qui maigrissent considérablement. oui os ", il y avait un contenu élevé dans le corps de graisse interne).

Lorsque les lipides sont libérés de manière excessive dans le foie, de petites gouttelettes de graisse se déposent dans ses cellules.Si cela se produit rarement, les hépatocytes ont le temps de les traiter et de les éliminer, avec une ingestion fréquente et intensive de lipides, leur accumulation s'accumulant et les hépatocytes ne remplissant pas leurs fonctions.

Ces gouttelettes commencent à étirer les cellules du foie et il se produit une destruction de sa structure interne, ce qui retarde l'élimination des toxines et des aliments transformés, tandis que l'irrigation sanguine est interrompue et que l'apport d'oxygène au tissu hépatique est réduit.

La progression d'une telle maladie mène à l'étape suivante - l'hépatite (inflammation du foie), avec la mort des hépatocytes (ils sont remplacés par du tissu conjonctif). Une insuffisance hépatique se développe et son degré extrême est la cirrhose.

Symptômes du foie gras

Au stade initial de l'hépatose graisseuse, les symptômes sont complètement absents. Plus tard, il y a une gêne, une sensation de lourdeur dans l'hypochondre droit, de la fatigue, une légère couleur jaunâtre de la peau. Le foie est agrandi et le patient ressent une douleur à la palpation.

Ultrasons avec précision détermine la taille du corps et dans quelle mesure les limites d'origine de l'emplacement. Le test sanguin montre une augmentation du taux d'aminotransférase, le cholestérol.

La quantité de tissu fibreux dans le foie sert à déterminer la gravité de la maladie. Il y a 4 stades, à «0», c'est un organe en bonne santé et le quatrième stade est la cirrhose du foie développée.

Il existe des facteurs de risque pour la formation d'hépatoses graisseuses, parmi lesquels:

  • hypertension artérielle;
  • sexe féminin;
  • réduction des plaquettes;
  • phosphatase alcaline accrue et THG;
  • Polymorphisme du gène PNPLA3 / 148M.

Diagnostics

Il existe plusieurs méthodes de diagnostic qui vous permettent de faire cela à la fois au début et à la fin. La première chose que fera le médecin est un examen général du patient. Quand il devient palpation dans l'hypochondre droit, où se trouve le foie. Une hypertrophie du foie (hépatomégalie) sera immédiatement détectée lors de l'examen initial.

Ensuite, le médecin doit prescrire les études suivantes:

  • Tout d'abord, vous devez effectuer une échographie, en l'utilisant pour identifier les signes d'écho de la maladie, alors que le diagnostic est bon pendant la grossesse.
  • la thérapie par résonance magnétique, qui peut être prescrite par un médecin, aidera à déterminer la présence des zones du foie touchées, ainsi que la forme (le stade) de la maladie;
  • La tomodensitométrie aide également à établir l'hépatomégalie du foie, l'un des principaux symptômes de cette maladie;
  • les diagnostics de cette maladie sont également détectés si une micro-lame spéciale est introduite dans le sang qui, pénétrant dans le foie, montre sur le rayon X une hétérogénéité du tissu hépatique, mais le patient ne doit pas manger pendant un certain temps avant d'introduire une telle micro-lame;
  • biopsie du foie, c’est-à-dire une étude dans laquelle un échantillon du foie (tissu) est prélevé avec une aiguille spéciale et envoyé à une étude, et les cellules adipeuses peuvent être détectées.

Lors de la réalisation d'une étude, un spécialiste expérimenté peut également prescrire d'autres études visant à identifier les causes de la maladie et des maladies associées du corps afin de permettre un traitement complet de tout le corps.

Traitement

Lorsqu'il devient évident qu'il s'agit d'une hépatite grasse du foie, il est nécessaire de déterminer les méthodes de traitement. La thérapie par le régime alimentaire est en premier lieu: elle peut sauver le patient de la dégénérescence graisseuse du foie. Le traitement est effectué principalement à la maison.

Le régime alimentaire prévoit la restriction des aliments lourds, la consommation mesurée de protéines, d’oligo-éléments et de vitamines dans le corps. L'alcool et la restauration rapide sont complètement exclus. La réduction de poids en douceur contribue à une récupération rapide (pas plus de 500 g par jour). Une perte de poids drastique, en revanche, peut entraîner une complication de la maladie.

Les médicaments pour les maladies du foie, en particulier l'hépatite graisseuse, ont un effet auxiliaire. Attribuer:

  • les vitamines B6 et B12;
  • acide folique et acide lipoïque;
  • Essentiale.

Les statines hypolipidémiantes pourraient théoriquement réduire la graisse corporelle dans le foie, mais leur puissant hépatotrope ne permet souvent pas l'utilisation de ces médicaments pour le traitement de l'hépatose. Les hépatoprotecteurs sont libérés sans crainte, ils ont un effet bénéfique sur le parenchyme.

Régime alimentaire pour hépatosis gras

Le régime alimentaire est l'une des méthodes de traitement les plus importantes lorsque l'on diagnostique la dégénérescence graisseuse du foie. La normalisation de la nutrition peut considérablement accélérer le processus de guérison. Ses tâches principales sont:

  • stabilisation de la production de bile;
  • fournir la quantité de glucose requise;
  • restauration de toutes les fonctions du corps;
  • normalisation du métabolisme des graisses;
  • abaissement du cholestérol.

Il est conseillé d'organiser la nutrition en cas d'hépatose graisseuse du foie afin que le patient mange souvent jusqu'à 7 fois par jour, mais par petites portions. Pendant le régime, vous aurez besoin de:

  • consomme beaucoup de fibres;
  • éliminer le cholestérol;
  • boire plus d'eau;
  • limiter le sel, le sucre;
  • réduire les graisses animales;
  • changer la technologie de cuisson - bouillir, cuire, monter en flèche.

L'obésité du foie nécessite d'exclure du menu les boissons chaudes et gazeuses, de refuser l'utilisation du café et du thé. Non recommandé pour l'alimentation:

  • oignon;
  • radis;
  • les tomates;
  • l'ail;
  • produits laitiers gras et produits à base de viande.
  • chérie;
  • viande maigre;
  • le lait;
  • la gelée;
  • légumes, soupes au lait;
  • les carottes;
  • porridges: riz, semoule, sarrasin;
  • produits laitiers faibles en gras: fromage, yaourt, kéfir;
  • viande de volaille sans graisse.

Remèdes populaires

Il est préférable de combiner régime alimentaire et traitement médicamenteux de l’hépatose du foie gras avec des remèdes populaires. L'effet positif de boire de la citrouille a été maintes fois prouvé. Ce légume protège le foie et aide les cellules à récupérer plus rapidement.

Pour ce faire, préparez le miel de citrouille. Recette: dans un fruit mûr, coupez le couvercle et nettoyez les graines. Remplissez jusqu'au bord avec du miel, replacez le couvercle, laissez infuser la citrouille pendant 2 semaines à la température ambiante. Ensuite, le miel est versé dans un pot propre et sec et conservé au réfrigérateur. Pour l'hépatose, prendre 1 cuillère à soupe 3 fois par jour.

À partir d'herbes médicinales, préparer des infusions et des décoctions. Les recettes ne seront pas données - cela nécessite l'accord de votre médecin.

Prévention

La prévention de l'hépatose graisseuse du foie n'est pas difficile. Assez pour suivre ces directives:

  1. Réduire au minimum la consommation de graisses animales. Leur rejet complet est également inacceptable.
  2. Manger souvent et fractionné, en petites portions. Donc, le foie ne sera pas surchargé.
  3. Maintenez au moins un niveau minimum d'activité physique: l'inactivité physique affecte négativement le travail du foie.
  4. Veillez à boire de l'alcool, en aucun cas à en abuser.

Tous ces conseils vous aideront à éviter des problèmes de foie à l'avenir.

L'hépatose grasse du foie est caractérisée par un risque élevé de transformation en cirrhose. Pour éviter les problèmes, vous devez rationaliser votre régime alimentaire et votre activité physique. Et si le problème survient, il est impératif de consulter un médecin pour obtenir des conseils. Il est beaucoup plus facile de traiter l’hépatose aux stades initiaux. Donc, le patient va s'aider lui-même et le médecin.

Hépatite grasse

L'hépatose graisseuse est un syndrome pathologique secondaire ou indépendant caractérisé par une accumulation de graisse dans le tissu hépatique. La cause de cette condition est la consommation d'alcool; troubles métaboliques (diabète sucré, anomalies de la thyroïde, malabsorption, etc.), ainsi que la prise de certains médicaments. L'hépatose graisseuse n'a pas de tableau clinique spécifique et est asymptomatique pendant longtemps. Le diagnostic est une biopsie du foie, ainsi que des études d'imagerie (IRM du foie, scintigraphie, échographie). Le traitement est conservateur, le pronostic est favorable.

Hépatite grasse

L'hépatite graisseuse est un processus pathologique consistant en la régénération du tissu hépatique avec dégénérescence graisseuse des hépatocytes. Les changements morphologiques sont caractérisés par une accumulation intracellulaire et / ou intercellulaire de gouttelettes de graisse. Cette pathologie survient chez un tiers des patients atteints de stéatose hépatique non alcoolique et chez la majorité des patients souffrant de dégât alcoolique. L'hépatose graisseuse est le stade initial de la maladie alcoolique du foie et peut entraîner des modifications cirrhotiques irréversibles et la mort. À l'heure actuelle, l'hépatose graisseuse est considérée comme un problème mondial non seulement pour la gastro-entérologie, mais également pour la médecine intégrale, cette maladie étant associée à un risque accru de développer une cirrhose du foie, une pathologie cardiovasculaire, des troubles endocriniens et métaboliques, des maladies allergiques, des varices et d'autres modifications graves.

Causes de l'hépatose graisseuse

Les dommages causés par les hépatocytes à l'alcool sont le facteur le plus important dans l'apparition de la stéatose hépatique. La gravité des changements morphologiques et le risque de transition vers la cirrhose dépendent directement de la quantité et de la durée de la consommation d'alcool. Dans la formation des hépatites graisseuses, un rôle important est attribué au diabète. L'hyperglycémie associée à l'insulinorésistance entraîne une augmentation de la concentration d'acides gras libres dans le sang, ce qui entraîne une synthèse accrue des triglycérides dans le foie. Si le taux de leur formation dépasse les réactions d'échange avec la formation de complexes de VLDL-TG, il se produit un dépôt de graisse dans le foie.

La corrélation entre l'hépatite graisseuse et l'obésité a été prouvée et le rôle principal n'est pas joué par le pourcentage de tissu adipeux dans le corps, mais par la résistance à l'insuline résultant du syndrome métabolique. Dans les études menées, la quantité de graisse dans le foie, déterminée par spectroscopie à protons, était directement dépendante du niveau d'insuline à jeun.

L’hépatite graisseuse peut aussi être causée par d’autres maladies accompagnées de troubles métaboliques: myxoedème, syndrome d’Itsenko-Cushing, thyrotoxicose, maladies chroniques du tractus gastro-intestinal avec troubles de l’absorption (notamment pancréatite chronique), maladie de Wilson-Konovalov, pathologie du système cardiovasculaire ( hypertension artérielle, cardiopathie ischémique), d’autres maladies chroniques entraînant l’épuisement du patient (oncopathologie, insuffisance pulmonaire et cardiaque).

Le régime dit «occidental» perturbe également le métabolisme des graisses, des glucides et la dégénérescence graisseuse des hépatocytes - des aliments riches en graisses hydrogénées, des glucides simples, ainsi qu’un mode de vie peu actif. Un groupe distinct de facteurs contribuant à l'accumulation de graisse dans le foie est un déficit héréditaire en enzymes impliqués dans le métabolisme des lipides.

Ainsi, quelle que soit la cause principale de la maladie, l’insulinorésistance se manifeste par une résistance à l’hépatite graisseuse (en particulier par une étiologie non alcoolique); les modifications dégénératives du foie sont l’un des liens pathogéniques du syndrome métabolique. L’accumulation de graisse dans les hépatocytes et entre eux est due à une consommation excessive de graisse due à une hyperlipidémie ou à des dégâts causés par l’alcool, à une altération de l’utilisation dans le processus de peroxydation, ainsi qu’à une élimination réduite des molécules de graisse des cellules due à une synthèse altérée de l’apoprotéine, qui forme des formes de transport du gras (ce qui explique le foie gras alipotrope).

Il est souvent impossible d'identifier le facteur étiologique chez un patient donné, car il n'y a pas de lésion nette du foie de l'une ou l'autre genèse. Les troubles de l’alimentation, la consommation d’alcool, l’usage de drogues sont des facteurs qui affectent pratiquement tous les patients.

Classification des hépatites grasses

Selon la classification étiologique, il existe deux formes d'hépatose graisseuse, qui sont des unités nosologiques indépendantes: la dystrophie alcoolique du foie gras et la stéatohépatite non alcoolique. Parmi tous les patients qui subissent une biopsie du foie, la stéatose sans alcool est enregistrée dans 7 à 8% des cas. Les dommages causés par l'alcool sont plus fréquents - se produisent 10 fois plus souvent.

L'hépatose graisseuse est classée en primaire, causée par des troubles métaboliques endogènes (obésité, diabète, hyperlipidémie), et secondaire - elle est provoquée par des influences externes, dans le contexte desquelles se développent des troubles métaboliques. L’hépatose graisseuse secondaire comprend des dommages au foie lors de la prise de certains médicaments (corticostéroïdes, œstrogènes de synthèse, médicaments anti-inflammatoires non stéroïdiens, méthotrexate, tétracycline); syndrome de malabsorption lors d'interventions chirurgicales sur les organes du tube digestif (anastomose iléo-jéjunale, gastroplastie comme méthode de traitement de l'obésité, résection de la section intestinale); avec nutrition parentérale prolongée, jeûne, maladie de Wilson-Konovalov, etc.

Selon le type de dépôt de graisse dans le lobule du foie, on distingue les formes morphologiques d'hépatite graisseuse suivantes: disséminée focalisée (souvent sans manifestations cliniques), prononcée disséminée, zonale (la graisse s'accumule dans différentes parties du lobule hépatique) et diffuse (stéatose microvésiculaire).

Symptômes d'hépatose graisseuse

La complexité de cette pathologie réside dans le fait que, malgré des changements morphologiques importants, la plupart des patients ne présentent pas de signes cliniques spécifiques d'hépatose graisseuse. 65 à 70% des patients sont des femmes, dont la plupart font de l'embonpoint. De nombreux patients ont un diabète sucré insulino-dépendant.

La grande majorité des patients ne présente aucun symptôme caractéristique d'une atteinte hépatique. Peut-être une sensation de malaise indéfinie dans la cavité abdominale, une douleur légère et douloureuse dans l'hypochondre droit, l'asthénie. Le foie est hypertrophié, la palpation peut être légèrement douloureuse. Parfois, la maladie est accompagnée d'un syndrome dyspeptique: nausée, vomissement, altération des selles. Une certaine couleur jaune de la peau est possible.

Des lésions hépatiques diffuses peuvent provoquer des hémorragies, une hypotension et des évanouissements, ce qui s'explique par la libération du facteur de nécrose tumorale à la suite du processus inflammatoire.

Diagnostic des hépatites graisseuses

Les symptômes cliniques de cette maladie ne sont pas spécifiques, la consultation d'un gastro-entérologue suggère une hépatose graisseuse et détermine des tactiques de diagnostic. Les tests biochimiques du foie ne révèlent pas non plus de changements significatifs, les transaminases sériques peuvent être augmentées de 2 à 3 fois, alors que leurs indicateurs normaux n'excluent pas la présence d'hépatoses graisseuses. Les principales méthodes de diagnostic visent à exclure les autres maladies du foie.

Veillez à effectuer un test sanguin pour la présence d'anticorps spécifiques dirigés contre les agents responsables de l'hépatite virale, du cytomégalovirus, du virus d'Epstein-Barr et de la rubéole; identification de marqueurs de lésions auto-immunes du foie. Le niveau d'hormones thyroïdiennes dans le sang est en cours d'étude, l'hypothyroïdie pouvant être à l'origine de l'hépatose adipeuse.

L'échographie des organes abdominaux permet de détecter les signes de stéatose graisseuse si la lésion recouvre plus du tiers du tissu hépatique. La biopsie du foie joue un rôle important dans l’étude morphologique de la biopsie. Les signes histologiques d'une hépatite graisseuse incluent les phénomènes de dégénérescence graisseuse, d'inflammation intralobulaire, de fibrose et de stéatonécrose. Le plus souvent révélé la présence d'une dystrophie à grande échelle.

Une méthode de diagnostic très informative pour détecter les modifications du parenchyme - IRM du foie. Appliquer le balayage radionucléide du foie à l'identification de la stéatose focale. Le programme de diagnostic doit inclure des méthodes d'évaluation des maladies associées affectant l'évolution des lésions hépatiques et le pronostic du patient. Afin d'évaluer la fonction de détoxication du foie, un test respiratoire à la méthacétine en C13 est effectué. Les résultats de cette étude permettent de juger du nombre d'hépatocytes en activité.

Traitement des hépatites grasses

Le traitement des patients présentant une hépatite graisseuse est effectué en ambulatoire ou dans le service de gastroentérologie. Le statut alimentaire est nécessairement évalué et une thérapie par le régime est prescrite. Dans certains cas, c’est le régime alimentaire qui est la principale et unique méthode de traitement de l’hépatose graisseuse. La nutrition médicale prévoit la limitation des graisses animales, un apport en protéines de 100-110 g par jour, un apport suffisant en vitamines et en oligo-éléments.

Le traitement est conservateur, effectué dans plusieurs directions. Des médicaments lipotropes qui éliminent l'infiltration graisseuse du foie sont utilisés: acide folique, vitamine B6, B12, acide lipoïque, phospholipides essentiels. Afin de réduire l'effet du facteur pathogénique principal (résistance à l'insuline), la correction du surpoids est obligatoire. La perte même de 5 à 10% du poids corporel entraîne une amélioration significative du métabolisme des glucides et des lipides.

Cependant, le taux de perte de poids doit être compris entre 400 et 700 g par semaine. Une perte de poids plus rapide peut entraîner la progression de l'hépatose graisseuse et l'apparition d'une insuffisance hépatique, ainsi que la formation de calculs dans la vésicule biliaire (pour prévenir la formation de calculs, des préparations d'acide ursodésoxycholique sont prescrites). Pour augmenter l'activité de la phosphorylation oxydative dans les muscles et, par conséquent, l'utilisation des acides gras, l'activité physique est indiquée, ce qui améliore également la sensibilité des récepteurs de l'insuline. La pharmacothérapie de la résistance à l'insuline est réalisée à l'aide de thiazolidinediones et de biguanides.

Le traitement suivant est le traitement hypolipidémiant. Cependant, il n’a pas été finalement établi si l’utilisation de statines est sans danger en cas d’hépatose graisseuse, car ces médicaments eux-mêmes peuvent endommager les hépatocytes. Pour normaliser les fonctions du foie, des hépatoprotecteurs sont prescrits. Appliquez de la vitamine E, de l'acide ursodéoxycholique, de la bétaïne, de la taurine. Des études sont en cours sur l'efficacité des bloqueurs des récepteurs de la pentoxifylline et de l'angiotensine dans cette pathologie.

Ainsi, les points clés dans le traitement de l’hépatose graisseuse sont l’élimination du facteur étiologique (y compris l’alcool), la normalisation du poids et la nutrition. Le traitement médicamenteux est d'importance secondaire. Pour les patients souffrant d'alcoolisme, le traitement par un narcologue est une priorité.

Pronostic et prévention des hépatites graisseuses

L'hépatose graisseuse a un pronostic relativement favorable. Dans la plupart des cas, l'élimination de la cause de la maladie suffit à restaurer le foie. La capacité de travail des patients sauvés. Assurez-vous de suivre les recommandations du gastro-entérologue sur le régime alimentaire, l'activité physique, exclure l'alcool. Dans le cas d'une action continue des facteurs hépatotropes, des modifications inflammatoires et dystrophiques du foie progressent et la maladie peut devenir une cirrhose.

La prévention de l’hépatose graisseuse consiste à exclure l’action de facteurs nocifs, dont l’acétaldéhyde, le dépistage rapide de maladies endocriniennes et autres et leur traitement efficace, en maintenant un poids normal et un niveau d’activité suffisant.

Qu'est-ce que l'hépatose du foie gras? Comment traiter et chez quel médecin traiter l'hépatose du foie gras

Le rythme de la vie moderne dicte ses conditions. Le résident moyen d’une grande ville n’est pas en mesure de consacrer quelques heures par jour aux repas: notre contemporain est trop occupé. Afin de satisfaire d'une manière ou d'une autre le besoin de nourriture, une personne a recours à l'aide de fast food, de petites collations, etc. Comme vous le savez, le «découpage à la pièce» n'est jamais bénéfique. L'absence d'une nutrition rationnelle et bien pensée conduira certainement à diverses maladies du tractus gastro-intestinal. Plus petite que vous pouvez vous en débarrasser - la gastrite, mais il existe des maladies plus graves. L'un d'eux est l'hépatite grasse du foie.

L’hépatose graisseuse du foie est une maladie dégénérative d’un organe caractérisée par la destruction progressive des cellules hépatocytaires. Au lieu des hépatocytes dans le foie, les cellules adipeuses, les lipocytes, prennent leur place. Au fil du temps, les lipocytes sont détruits, la fibrose hépatique commence et c’est la voie directe vers la cirrhose et la mort.

Que devez-vous savoir sur l’hépatose graisseuse du foie afin de ne pas manquer le trouble?

Hépatose grasse du foie: causes

Dans la plupart des cas, les causes de l’hépatose graisseuse du foie résident dans le facteur alimentaire. Cela signifie que la maladie elle-même se développe pour des raisons de malnutrition. Cependant pas toujours. Parmi les facteurs menant à la maladie, émettent:

• l'abus d'alcool. Environ 80% de tous les patients atteints d'hépatose sont ceux qui ne connaissent pas les mesures de consommation d'alcool. Le problème de l'alcoolisme est particulièrement fréquent chez les hommes, qui sont donc les principaux patients du gastro-entérologue. Chez les femmes, l’hépatose se développe plus rapidement et a un pronostic plus sombre, en particulier dans le contexte de l’alcoolisme.

• Utilisation de stupéfiants et de substances psychoactives. Cela inclut non seulement les drogues, mais aussi les boissons énergisantes notoires, la caféine en général et même le thé, en raison de la teneur en tanins (vous pouvez boire du thé sans crainte, nous parlons de cas isolés).

• Les personnes mal nourries constituent un autre groupe à risque. Dans ce cas, il y a une pénurie de nourriture normale. Ceux-ci incluent les végétariens, les personnes anorexiques. Le corps n'est pas adapté à de telles charges extrêmes. Avec la malnutrition prolongée, le corps commence à penser que «l'année de la faim» est arrivée et qu'il est temps de faire le plein de graisse. Ceci est extrêmement nocif non seulement pour le foie, mais aussi pour le coeur.

• Des problèmes pulmonaires et cardiaques peuvent entraîner une hépatose.

• Maladies associées à une altération du métabolisme des lipides dans le corps. Le principal responsable de l’hépatose, parmi les maladies, est le diabète sucré (en particulier le deuxième type). Il provoque l'obésité externe et interne affectant les organes.

• Effets des toxines sur le corps.

Les causes de l'hépatose du foie gras sont nombreuses. Presque toujours, la personne elle-même est à blâmer pour les violations de son travail.

Hépatose grasse du foie: les premiers symptômes

L'hépatose du foie est une maladie silencieuse. Jusqu'à ce que le processus soit négligé, une personne développe une cirrhose du foie, rien n'est perceptible. Cependant, ce n'est qu'une apparence. Si vous écoutez attentivement votre propre corps, vous remarquerez quelque chose qui n’a pas été observé auparavant. Les premiers symptômes d'hépatose graisseuse du foie comprennent:

• Douleur légère au côté droit des côtes. Voici le foie. Au début de la lésion, les cellules hépatocytes meurent. Ceci est accompagné par une inflammation et la manifestation de la douleur. Les douleurs sont mates, douloureuses et presque invisibles s’il n’ya pas d’hépatite ou de cholécystite ajoutées à l’hépatose.

• Phénomènes peptiques. Signes fréquents d'hépatose du foie gras. Étant donné que le foie cesse de fonctionner normalement, le tractus gastro-intestinal présente des risques importants de développer des nausées, des vomissements, des douleurs abdominales, des brûlures d'estomac, des éructations. Il peut y avoir une douleur sur le côté gauche, au centre de l'abdomen dans l'épigastre.

• Les phénomènes de dysbiose. Se manifeste habituellement sous forme de constipation, de diarrhée ou d'alternance. La chaise prend une teinte verdâtre.

• peau sèche. En cas d'hépatose, la peau devient sèche, chaude et flasque. Si nous parlons des stades avancés de la maladie, celle-ci virera au jaune de la libération de la bile dans le sang.

• Violations des sens, en particulier réduction de la vision.

Tout cela - des signes non spécifiques d’hépatose graisseuse du foie. Vous pouvez mettre fin seulement après un diagnostic complet.

Diagnostic du foie gras

Au premier soupçon de développement de l'hépatose, un besoin urgent de consulter un médecin. Les gastro-entérologues traitent de problèmes liés aux organes du tractus gastro-intestinal. Lors de l'admission initiale, le médecin effectue une enquête auprès du patient pour connaître les plaintes, leur nature et leurs limites. Donc, un spécialiste est une stratégie de diagnostic.

La liste des mesures nécessaires pour établir un diagnostic précis comprend:

• Échographie du foie. Traditionnellement, une échographie du foie permet de révéler son augmentation, ce qui évoque presque toujours des problèmes d’organe.

• examen tomographique. L'IRM vous permet d'évaluer la structure du foie. Si la graisse corporelle est déposée, cela sera vu sur une IRM.

• Analyse biochimique du sang. Les indicateurs d'ALT et d'AST sont évalués. Quand ils sont élevés, c'est une maladie du foie.

• biopsie. Il se tient moins souvent. Permet de savoir si la graisse est présente dans la structure du corps

Dans la plupart des cas, les médecins ne sont pas confrontés à l’hépatose mais à l’hépatite ou à la cholécystite. Cependant, vous ne pouvez pas faire de diagnostic vous-même. Cela fera le docteur. La tâche du patient est de raconter clairement et systématiquement ses plaintes.

Traitement du foie gras

Le traitement de l'hépatose graisseuse du foie présente de nombreuses difficultés. Pour résoudre le problème une fois pour toutes, une approche intégrée est nécessaire. Le traitement comprend un certain nombre d'aspects importants:

• Élimination de la cause première de la graisse dans le foie. L'étape la plus importante sans laquelle le traitement n'aura aucun effet. La première chose à faire est d'identifier la cause première. Ce peut être l’alcoolisme, alors vous ne pouvez pas vous passer d’un rejet total de l’alcool, au moins pour la période de traitement, il peut y avoir un régime alimentaire malsain, alors vous devriez abandonner les matières grasses, frites et trop salées. A ce stade, le rôle principal est joué par la force de la volonté et la discipline du patient.

• Respect du régime alimentaire, du régime alimentaire et de l'activité physique. Si la graisse est décomposée, elle ne se déposera pas dans le foie. Mais pour que la graisse se fende, un effort est nécessaire. Tout d'abord, vous devez abandonner les aliments gras et les aliments riches en "mauvais" cholestérol. Cela inclut les viandes grasses, les saucisses, les pâtisseries, etc. Deuxièmement, il est nécessaire que les réserves qui ont pénétré dans le corps soient scindées. Par conséquent, vous devriez éviter l'hypodynamie.

• Réception des médicaments. Le principal groupe de médicaments utilisés pour traiter l’hépatose est ce qu’on appelle les hépatoprotecteurs.

Parmi ceux-ci, les préparations à base de silymarine (flavonoïde de chardon-Marie) jouissent d'une grande confiance. Par exemple, Legalon, le produit allemand original contenant des flavonoïdes de chardon-Marie (silymarine), ayant fait l’objet d’une procédure de purification et de normalisation spéciale. Par rapport aux analogues, Legalon a une teneur élevée en composant actif. Il aide le foie à faire face à la charge, renforce sa structure et empêche sa destruction en stabilisant les membranes cellulaires et la synthèse supplémentaire de phospholipides. Legalon lutte activement contre les substances toxiques en les empêchant de nuire au foie et à tout le corps.

Ces médicaments arrêtent les processus destructeurs du foie et aident à restaurer les cellules déjà mortes. Les médicaments antioxydants ont également fait leurs preuves, empêchant les cellules du foie de mourir et d'être remplacées par des cicatrices ou du tissu adipeux.

Contrairement à l'opinion répandue sur Internet, il est nécessaire de traiter l'hépatose avec des herbes avec beaucoup de soin. Convient uniquement au chardon-Marie. La raison en est que souvent cette maladie est accompagnée de cholécystite: les médicaments cholérétiques peuvent provoquer une rupture de la vésicule biliaire.

Prévention de l'hépatose graisseuse du foie

La prévention de l'hépatose graisseuse du foie n'est pas difficile. Assez pour suivre ces directives:

• Mangez souvent et de manière fractionnée, en petites portions. Donc, le foie ne sera pas surchargé.

• Réduisez au minimum la consommation de graisses animales. Leur rejet complet est également inacceptable.

• Faites attention à ne pas abuser de l'alcool.

• Maintenez au moins un niveau minimum d'activité physique: l'inactivité physique affecte négativement le travail du foie.

Tous ces conseils vous aideront à éviter des problèmes de foie à l'avenir.

L'hépatose grasse du foie est caractérisée par un risque élevé de transformation en cirrhose. Pour éviter les problèmes, vous devez rationaliser votre régime alimentaire et votre activité physique. Et si le problème survient, il est impératif de consulter un médecin pour obtenir des conseils. Il est beaucoup plus facile de traiter l’hépatose aux stades initiaux. Donc, le patient va s'aider lui-même et le médecin.

Hépatose du foie - symptômes et traitement, y compris l'hépatose graisseuse du foie

Quel est le foie hépatose

Les symptômes de l’hépatose dépendent de la cause de la maladie; cependant, l’insuffisance hépatique, la jaunisse et les troubles digestifs sont communs à toutes les hépatoses. Le diagnostic de l'hépatose comprend l'échographie de la vésicule biliaire, du foie et des voies biliaires, l'IRM du foie et la biopsie. Il existe une forme aiguë et chronique d'hépatose. Cependant, la forme la plus commune de la maladie est l'hépatose graisseuse.

Types d'hépatose

Allouer l'hépatite acquise et héréditaire.

Hépatites acquises, c'est-à-dire développés au cours de la vie sous l’influence d’un certain nombre de facteurs:

Hépatose héréditaire causée par un défaut dans les gènes:

Causes de l'hépatose du foie

Les causes d'hépatose sont divisées en deux groupes: externes et héréditaires.

Les causes d'hépatose graisseuse du foie comprennent:

  • abus d'alcool;
  • maladie de la thyroïde;
  • diabète sucré;
  • l'obésité.

Les causes d'hépatose toxique du foie comprennent:

  • intoxication avec de fortes doses d'alcool ou de ses substituts;
  • intoxication toxique;
  • toxicomanie;
  • champignons et plantes toxiques.

L'hépatose héréditaire se développe lors de troubles métaboliques du foie.

Les facteurs suivants entraînent une exacerbation de l'hépatose héréditaire:

  • le stress;
  • le jeûne;
  • boire de l'alcool;
  • régime hypocalorique;
  • exercice excessif;
  • infections graves;
  • chirurgie traumatique;
  • prendre des antibiotiques;
  • utilisation de stéroïdes anabolisants.

Hépatose grasse du foie: traitement, symptômes, causes, stades, diagnostic, régime alimentaire, pronostic et prévention

Cela se produit lors de la réduction de la quantité de substances impliquées dans le traitement des graisses. En conséquence, la formation de phospholipides à partir de graisses, de bêta-lipoprotéines, de lécithine et de graisses se dépose dans les cellules du foie.

À mesure que le processus progresse, le foie perd sa capacité à neutraliser les toxines. Les cellules adipeuses peuvent se transformer, entraînant une fibrose, puis une cirrhose du foie. En règle générale, l'hépatose graisseuse du foie se présente sous une forme chronique.

Causes de l'hépatose du foie gras

Les principales causes d'hépatose graisseuse comprennent:

  • l'obésité;
  • maladies métaboliques;
  • l'hypodynamie;
  • trop manger;
  • végétarisme en violation du métabolisme des glucides;
  • régimes de perte de poids;
  • déficit en alpha-antitrypsine corporelle;
  • traitement antiviral pour le VIH;
  • une surdose de vitamine A;
  • maladies des organes de la sécrétion interne;
  • abus systématique d'alcool;
  • exposition aux radiations;
  • maladies du système digestif.

En outre, la prise à long terme de certains médicaments entraîne une hépatose graisseuse:

  • la cordarone;
  • le diltiazem;
  • tétracycline expirée;
  • tamoxifène.

Les facteurs contribuant au développement de la maladie sont:

  • produits alimentaires semi-finis et de la malbouffe;
  • hypertension artérielle;
  • diabète sucré;
  • la goutte;
  • l'athérosclérose;
  • la grossesse
  • transport du virus de la papillomatose humaine.

L'une des raisons du développement d'une hépatite grasse du foie peut être une altération hormonale du corps de la femme pendant la grossesse. Influences et excès alimentaires, caractéristiques des futures mères.

Stades du foie gras

Selon le degré d'accumulation des lipides et le volume des lésions hépatocytaires lors du développement des hépatoses graisseuses du foie, il existe 3 étapes:

Étape 1

Des foyers distincts d'agrégats de cellules riches en triglycérides (mélanges de glycérol et d'acides gras) apparaissent.

Étape 2

Caractérisé par une augmentation de la surface des foyers et le début de la croissance du tissu conjonctif entre les hépatocytes.

Étape 3

Les zones du tissu conjonctif sont clairement visibles et la zone d'accumulation de cellules adipeuses est très grande.

Symptômes du foie gras

Hépatite grasse pendant une longue période sans symptômes.

La plupart des patients ne font pas attention aux premiers signes de la maladie, à savoir:

  • des nausées;
  • augmentation de la formation de gaz;
  • lourdeur ou malaise à droite sous les côtes;
  • l'alopécie;
  • diminution de la capacité de travail;
  • détérioration de la coordination.

Au fur et à mesure que la maladie progresse, les symptômes suivants apparaissent:

  • nausée persistante;
  • douleur au côté droit sous les côtes;
  • la constipation;
  • fatigue accrue;
  • des ballonnements;
  • manifestations allergiques;
  • éruption cutanée;
  • vision floue;
  • intolérance aux aliments gras.

Si l'hépatose hépatique n'est pas traitée, les symptômes de cirrhose et d'insuffisance hépatique apparaissent:

  • changement de comportement;
  • jaunisse;
  • la monotonie de la parole;
  • la faiblesse;
  • aversion pour la nourriture;
  • ascite;
  • violation de la coordination.

Diagnostic du foie gras

Un diagnostic préliminaire d’hépatose graisseuse peut être établi sur la base des antécédents et des plaintes du patient. Pour confirmer le diagnostic, des méthodes d'examen instrumentales sont utilisées: échographie, imagerie par résonance magnétique et calcul, biopsie. Le taux de cholestérol dans le sang du patient est souvent élevé.

Traitement du foie gras

Pour obtenir un effet positif dans le traitement de l'hépatose graisseuse, un régime strict et des mesures visant à réduire le poids corporel, contribuant à éliminer les graisses des hépatocytes, réduisent le risque de survenue d'une inflammation concomitante du foie et de la formation de tissu conjonctif. En plus d'examiner la nutrition et d'arrêter la consommation d'alcool, il est montré aux patients qu'ils prennent des médicaments du groupe des hépatoprotecteurs.

Les médicaments suivants sont utilisés dans le traitement de l'hépatose grasse du foie:

Préparations à base d'ingrédients à base de plantes:

Préparations phospholipidiques essentielles:

Préparations à base d'acide alpha lipoïque:

Préparations améliorant les propriétés de viscosité du sang:

Également nommé:

  • préparations de taurine;
  • hépatoprotecteur "Heptral;
  • préparations de sélénium;

S'il n'y a pas de calculs dans les conduits hépatiques, des médicaments cholérétiques sont prescrits:

  • Vitamines du groupe B pour éliminer les graisses du foie;
  • Antioxydants: Vitamines A et E.

Si le patient a le diabète, il a besoin de la consultation d'un endocrinologue pour prescrire des médicaments anti-sucre ou de l'insuline. Lorsque des taux élevés de triglycérides sont détectés dans le sang, des médicaments appartenant au groupe des statines (lovastatine, atorvastatine) ou des fibrates (clofibrate, bezafibrat) sont prescrits.

De plus, d'autres méthodes de traitement sont prescrites:

  • traitement par ultrasons;
  • irradiation intraveineuse de sang par laser;
  • phytothérapie;
  • Hirudothérapie

Régime alimentaire pour hépatose grasse du foie

Une personne chez qui on a diagnostiqué une hépatose grasse du foie doit reconsidérer complètement son mode de vie et son régime alimentaire, dans lesquels il est nécessaire d’éliminer la consommation de graisses animales.

Dans le même temps, les aliments devraient inclure des aliments qui aident à dissoudre les graisses déposées dans le foie. Manger devrait être 5 fois par jour, en petites portions, afin de réduire la charge sur le foie.

  • produits laitiers gras: crème sure, crème, fromage;
  • boissons gazeuses;
  • pain blanc;
  • aliments frits;
  • saucisses;
  • poulets de chair sous n'importe quelle forme;
  • la margarine;
  • la mayonnaise;
  • l'alcool;
  • les pâtes;
  • les champignons;
  • bonbons et brioches;
  • restauration rapide;
  • radis;
  • nourriture en conserve;
  • plats épicés.
  • légumes bouillis, cuits à la vapeur ou cuits à la vapeur;
  • omelettes à la vapeur;
  • poisson bouilli et compote, viande maigre;
  • le lait;
  • œufs à la coque;
  • des bouillies;
  • thé vert;
  • le persil;
  • l'aneth;
  • soupes laitières et végétariennes;
  • 1% de kéfir ou de yaourt.

Il est conseillé d’inclure autant que possible dans le régime alimentaire des produits contenant de la vitamine B15 (acide pantogamique):

  • pousses de riz;
  • le melon;
  • la pastèque;
  • citrouille;
  • noyaux d'abricots;
  • son de riz et riz brun;
  • levure de bière.

Chaque matin, vous devez commencer avec un verre de jus de carotte, qui aide les cellules du foie à se rétablir.

Pronostic et prévention des hépatites graisseuses

Le pronostic de l'hépatite graisseuse est favorable. Les premiers résultats du traitement commencé de manière opportune deviennent visibles après 2-4 semaines.

La prévention de l’hépatose graisseuse du foie doit être conforme aux règles suivantes:

  • contrôle du poids;
  • activité physique suffisante;
  • restriction d'alcool;
  • une alimentation saine;
  • prendre des médicaments uniquement sur ordonnance.

Symptômes de foie hépatose

Les symptômes d'hépatose chronique au stade initial ne sont pas exprimés, mais au fil du temps, les signes d'insuffisance hépatique augmentent progressivement. À mesure que la maladie se développe, le patient peut ressentir les symptômes désagréables suivants:

  • se sentir fatigué;
  • sensation de lourdeur dans l'hypochondre droit;
  • la faiblesse;
  • des nausées et des vomissements;
  • constipation et flatulence;
  • intolérance aux aliments gras;
  • distension abdominale;
  • sensation de douleur dans l'abdomen.

L’apparition de l’un de ces signes indique la transition de l’hépatose à un stade dangereux. L'hépatose du foie est une cause fréquente de cirrhose et même de cancer du foie. Vous devez donc porter une attention particulière à l'apparition de ces symptômes et consulter rapidement un médecin.

Les symptômes de l'hépatose aiguë du foie se développent rapidement. La maladie se manifeste sous la forme de troubles digestifs, accompagnés d'une intoxication grave et d'un ictère. Au stade initial de la maladie, la taille du foie augmente légèrement. Lorsque la sonde est molle, la taille des percussions de l'organe diminue et la palpation devient impossible.

Diagnostic de l'hépatose du foie

Quel médecin devrait être consulté pour l'hépatose:

Ils révèlent la présence de différentes lésions dans le foie et prescrivent le traitement nécessaire.

Le diagnostic de l'hépatose commence par l'exclusion d'autres pathologies du foie. Pour ce faire, un test sanguin est effectué pour déterminer les antigènes ou les anticorps anti-hépatite virale, des échantillons biochimiques du foie, des analyses de selles et d'urine pour les pigments biliaires et des coagulogrammes.

Diagnostic pour lequel vous devriez vérifier le foie:

  • obésité viscérale abdominale;
  • résistance à l'insuline;
  • hyperinsulinémie;
  • microalbuminurie;
  • troubles de l'hémostase.

L'échographie du foie et de la vésicule biliaire est une méthode assez informative au premier stade du diagnostic, ce qui permet de détecter les modifications morphologiques et structurelles du foie. Aux ultrasons, on observe un grossissement uniforme du foie, une augmentation diffuse de sa densité, tout en maintenant son uniformité, etc. Des informations plus détaillées peuvent être obtenues en utilisant l’imagerie par résonance magnétique et la tomodensitométrie.

En TDM, on détecte une diminution diffuse prononcée des indices densitométriques du parenchyme hépatique et, en règle générale, une augmentation de la taille de l'organe. Il est possible d'identifier des zones limitées d'infiltration graisseuse entourées d'un tissu hépatique inchangé. Le diagnostic final d'hépatose peut être confirmé par une biopsie du foie, sauf contre-indication.

Plan général pour le diagnostic de l'hépatose:

  • analyse de l'historique de la maladie et des plaintes;
  • analyse de l'histoire de la vie;
  • analyse des antécédents familiaux;
  • examen de la peau, identification de la douleur lors de l'examen du foie, du pancréas et de la rate;
  • test sanguin clinique;
  • test sanguin biochimique;
  • coagulogramme;
  • analyse d'urine;
  • test sanguin pour l'hépatite virale;
  • coprogramme;
  • analyse des matières fécales sur les œufs du ver;
  • Échographie des organes abdominaux;
  • Scanner des organes abdominaux pour une évaluation plus détaillée de l'état du foie;
  • oesophagogastroduodénoscopie;
  • biopsie du foie;
  • élastographie - étude du tissu hépatique en début de grossesse.

Traitement de l'hépatose du foie

La tactique de traitement de chaque type d'hépatose est déterminée par son étiologie. Les patients présentant des symptômes d'hépatose aiguë sont hospitalisés. Lorsque l'empoisonnement est nécessaire dès que possible de mener des mesures thérapeutiques visant à accélérer l'élimination des toxines.

En outre, le traitement d'urgence vise à lutter contre le syndrome hémorragique, l'intoxication et les faibles taux de potassium dans le sang. En pathologie sévère, la nomination de corticostéroïdes et le traitement de l'insuffisance hépatique.

L'un des détoxifiants naturels les plus puissants est l'acide alpha-lipoïque (thioctique), capable d'éliminer pratiquement tous les poisons présents dans le corps. Les médecins recommandent de prendre de l'acide thioctique pour protéger le foie, en particulier le Thioctacid. Il est disponible à la fois en ampoules de Thioctacid 600T et sous forme de comprimés à libération rapide de Thioctacid BV, ne contient aucune impureté - lactose, cellulose, amidon, propylène glycol.

L’acide thioctique, de par sa composition, participe activement au travail du foie - il lie et élimine les métaux lourds et les toxines du corps, réduit le stress oxydatif, restaure les cellules du foie - les hépatocytes. En outre, en normalisant le métabolisme des graisses, l’acide thioctique protège le foie de la dégénérescence graisseuse de l’hépatose.

Hépatose chronique

Dans l'hépatose chronique du foie, il est important de prévenir les effets nocifs du facteur actif, la consommation d'alcool est interdite. On prescrit au patient un régime alimentaire faible en gras et riche en protéines animales.

Les facteurs lipotropes tels que le chlorure de choline, l’acide lipoïque, l’acide folique sont recommandés. Assigné à la vitamine B12 et à la préparation avec un extrait d'hydrolysat de foie - "Sirepar". Dans le traitement de l'hépatose chronique, les corticostéroïdes sont prescrits. Les patients ont besoin d'une surveillance médicale.

Hépatite grasse non alcoolique

Dans le traitement des hépatoses grasses non alcooliques, l’importance principale est accordée au respect du régime alimentaire et à un effort physique modéré. Une diminution de la quantité totale de lipides et de glucides dans le régime, ainsi qu'une augmentation des doses de protéines, entraînent une diminution des lipides dans le foie. Également en cas d'hépatose sans alcool, la nomination de stabilisateurs de la membrane et d'hépatoprotecteurs est indiquée.

Maladie alcoolique du foie

Le traitement de la maladie alcoolique du foie comprend également le respect d'un régime alimentaire et l'exercice modéré, mais le principal facteur thérapeutique est le rejet complet de l'alcool.

Hépatose héréditaire

Les hépatoses héréditaires exigent le respect de leur santé. Ces patients devraient choisir un travail qui exclut le stress physique et mental intense.

La nourriture doit être saine et variée et inclure toutes les vitamines et tous les minéraux nécessaires. Deux fois par an, vous devez prescrire un traitement aux vitamines du groupe B. Les traitements de physiothérapie et de sanatorium pour l'hépatose héréditaire ne sont pas indiqués.

La maladie de Gilbert

La maladie de Gilbert ne nécessite pas de mesures thérapeutiques spéciales - même en l'absence de traitement complet, le taux de bilirubine se normalise généralement spontanément à 50 ans. Certains experts pensent que, dans la maladie de Gilbert, l'hyperbilirubinémie nécessite l'utilisation constante d'agents réduisant temporairement le taux de bilirubine (phénobarbital).

Des études cliniques prouvent que cette tactique n’améliore pas l’état du patient, mais conduit à des troubles dépressifs. Le patient est convaincu qu'il souffre d'une maladie grave et incurable qui nécessite un traitement constant.

Tout cela se termine souvent par de graves troubles psychologiques. Dans le même temps, l'absence de la nécessité de traiter la maladie de Gilbert crée chez les patients une vision positive de leur pathologie et de leur état.

Syndrome de Criggler-Nayar

Dans le traitement du syndrome de Criggler-Nayar de type 1, seules la photothérapie et la procédure de transfusion de remplacement sont efficaces. Dans le traitement du deuxième type de maladie, des inducteurs enzymatiques (phénobarbital) et une photothérapie modérée sont utilisés avec succès. Un excellent effet thérapeutique contre la jaunisse du lait maternel se traduit par une alimentation artificielle. L'hépatose pigmentaire héréditaire restant dans la conduite de mesures thérapeutiques n'a pas besoin.

Traitement des remèdes populaires contre l'hépatose

Les remèdes populaires sont efficaces dans le traitement de l'hépatose du foie s'ils sont utilisés en même temps que le traitement principal. L'une des plantes médicinales les plus efficaces est le chardon-Marie, que l'on peut acheter en pharmacie. L'herbe hachée est ajoutée aux repas ou prise dans une cuillère à café de 1-2 fois par jour avec de l'eau.

Sur la base de l'extrait de chardon-Marie, le médicament Legalon a été créé. Le principe actif est la silibinine, qui renforce les membranes cellulaires des cellules du foie et empêche la pénétration de toxines dans celles-ci.

Hepatoprotector Legalon favorise l'activité du foie, la régénération de ses cellules et a un effet anti-inflammatoire. L'outil est utilisé non seulement pour le traitement de l'hépatose, mais également pour la prévention. Legalon réduit les effets négatifs des produits d'origine animale à forte teneur en matières grasses, ainsi que de l'alcool.

Cirepar et Essentiale Forte sont d'autres moyens efficaces.

Il existe un certain nombre de remèdes populaires efficaces pour aider à guérir l'hépatose du foie.

Quel est dangereux pour une personne une hépatite grasse du foie: symptômes et traitement

Les médecins expérimentés savent pourquoi l’hépatose graisseuse du foie se développe, les symptômes et le traitement de cette pathologie. Il s'agit d'une affection caractérisée par des modifications du métabolisme dans les tissus corporels, des dépôts lipidiques et une altération de la fonction des hépatocytes. Ce problème est confronté par les adultes. Les causes de la stéatose hépatique sont l’alcoolisme, la chirurgie, la prise de médicaments toxiques, les blessures, l’empoisonnement, les maladies parasitaires et la pathologie endocrinienne.

Manifestations cliniques de la stéatose

La maladie du foie gras est très fréquente. Elle souffre jusqu'à 20% de la population. Le groupe à risque comprend les personnes en surpoids. Les signes d'hépatose graisseuse du foie sont déterminés par le stade de la maladie. Il n'y en a que 3. Dans la plupart des cas, il n'y a pas de signes spécifiques. Cette maladie se développe progressivement et est souvent asymptomatique.

Il n'y a pas de plaintes au début. Au stade 2, les symptômes suivants sont observés:

  • la douleur
  • inconfort dans le quadrant supérieur droit;
  • manque d'appétit;
  • la faiblesse;
  • nausée

Il y a hépatose focale et diffuse (totale). Dans ce dernier cas, les symptômes sont plus prononcés. Les troubles suivants sont la base du tableau clinique de la stéatose:

  • la dystrophie d'organe;
  • résistance à l'insuline;
  • accumulation de lipides dans les hépatocytes;
  • augmentation de la peroxydation;
  • violation de la formation de l'apoprotéine;
  • apport de sang à l'organe;
  • perturbation cellulaire;
  • retarder les toxines.

Les processus métaboliques sont perturbés et le foie ne peut pas remplir ses fonctions normalement. Tous les signes d'hépatose ont leur propre mécanisme d'apparition. La douleur est due à l’étirement de la capsule. L'hépatomégalie (augmentation de la taille du foie) se rencontre chez ces personnes. Les manifestations cliniques comprennent un inconfort qui n'a aucun lien avec la prise de nourriture.

À la palpation de l'abdomen d'une personne malade, on détecte une douleur modérée. La dégénérescence graisseuse du foie est caractérisée par le syndrome asthénique. Cela inclut la faiblesse, la somnolence et la dégradation des performances. La raison est le manque d'énergie. Cela est dû au fait que les processus métaboliques les plus importants ont lieu dans ce corps. S'il y a des changements dans le foie, le métabolisme est perturbé.

Chaque médecin expérimenté sait comment se manifeste une hépatose toxique. Il a des nausées. La raison - une violation de la formation de bile. Cela conduit à la dyspepsie. Lorsque l'hypersalivation de la dystrophie hépatique, on observe une aversion pour certains produits et une gêne abdominale. Avec cette maladie, les personnes souffrent souvent d'ARVI. La raison est une diminution de la défense immunitaire.

Derniers signes de stéatose

Comme beaucoup d'autres maladies du foie, les hépatites graisseuses entraînent la jaunisse. Souvent, il est accompagné de démangeaisons. La peau des personnes malades devient jaunâtre. La raison est l'hyperbilirubinémie. Ceci est possible avec la difficulté de liaison et d'excrétion du pigment biliaire du foie. Les démangeaisons sont causées par une irritation des terminaisons nerveuses.

Il est modéré ou intense. Souvent inquiet d'une sensation de brûlure dans une zone donnée. Si une personne n'est pas traitée, l'étape 3 se développe. Avec la jaunisse et les démangeaisons, une éruption cutanée apparaît sur le corps. Lorsque cela se produit, petites taches. À l'examen, des hémorragies sont détectées. L'apparition de ces signes est associée à une altération de la fonction de détoxification d'organes. La dégénérescence graisseuse des cellules hépatiques est accompagnée d'une dyslipidémie.

Cela signifie que la proportion de lipoprotéines dans le sang change. Un médecin expérimenté connaît les signes de dyslipidémie. Ceux-ci incluent le xanthélasma dans les paupières, les xanthomes et la présence d'un arc dans la zone de la cornée de l'œil. Sous l'influence de l'alcool augmente le dépôt de tissu adipeux. Cela peut entraîner des selles anormales, des vomissements, des évanouissements et une hypotension artérielle. Si le traitement est effectué hors du temps, le diabète se développe.

Tactiques thérapeutiques pour la stéatose

Avant de traiter une hépatose grasse du foie, un examen du patient est nécessaire. Il est nécessaire d'exclure d'autres maladies (hépatite virale, échinococcose, tumeurs, kystes). Les études suivantes seront nécessaires:

  • analyses générales de sang et d'urine;
  • analyse biochimique;
  • Échographie des organes abdominaux;
  • percussion;
  • la palpation;
  • tomographie;
  • élastographie;
  • biopsie;
  • études hormonales;
  • balayage des radionucléides.

Le foie humain devient lâche. Le diagnostic par ultrasons est d'une grande valeur. Échogénicité améliorée révélée du tissu hépatique, son augmentation et son infiltration graisseuse. Souvent, des zones d'hyperéchogénicité alternent avec des zones d'hypoéchogénicité. Pour guérir l'hépatose, vous devez suivre les recommandations suivantes:

  • prendre des médicaments prescrits par un médecin;
  • suivre un régime strict;
  • complètement abandonner l'alcool.

Le traitement est effectué en milieu hospitalier ou ambulatoire. Le plus souvent, un traitement conservateur est organisé. Si l'échographie présente des signes d'écho de stéatose, vous pouvez alors vous prescrire:

  • acide lipoïque;
  • hépatoprotecteurs;
  • acide folique;
  • cholérétique;
  • médicaments hypoglycémiques;
  • compléments alimentaires;
  • les dérivés d'acides aminés;
  • phytopreparations;
  • les antihypoxants;
  • les antioxydants.

Si le foie est hypertrophié et que la résistance à l'insuline est détectée, les biguanides ou la thiazolidinedione sont indiqués. Lorsque l’hépatite Fat prend des médicaments qui augmentent la résistance cellulaire. Ceux-ci comprennent des médicaments tels que Heptral, Gepabene, Essliver, Heptor, Liventziale, Rezalut Pro et Phosphogliv.

Les produits à base de plantes sont souvent inclus dans le schéma thérapeutique. Ce groupe comprend Kars, Liv-52 et Legalon. Ils ont un effet antioxydant, améliorent la sécrétion de bile et favorisent la réparation des tissus. Médicaments souvent prescrits à base d'acide ursodésoxycholique. Ceux-ci incluent Ursofalk. Ils préviennent l'apparition de calculs, améliorent la formation de bile et améliorent son excrétion.

En cas d'hépatite grasse, des antioxydants hépatiques sont prescrits (Mexidol, vitamines A et E). Les antihypoxants sont utilisés pour améliorer l'utilisation de l'oxygène par les tissus. Ceux-ci incluent Actovegin. Le traitement médicamenteux de la stéatose est d'importance secondaire. La thérapie repose sur un régime et le maintien d'un mode de vie convenable.

Le régime alimentaire des patients atteints de stéatose

Il est nécessaire de savoir non seulement ce qu'est l'hépatose, mais également comment en manger. Les principaux aspects du régime alimentaire sont les suivants:

  • réduction de poids;
  • limiter la consommation de graisse animale;
  • refus de boissons alcoolisées;
  • enrichissement en protéines;
  • manger des aliments riches en vitamines et en minéraux.

Après le diagnostic d'hépatose du foie, vous devez adhérer à une nutrition adéquate. L'objectif principal est de réduire le poids. La perte de 10-15% de la masse initiale affecte favorablement les processus métaboliques dans le foie et le corps. En cas d'hépatose chronique du foie, vous devez perdre du poids lentement. La perte de poids ne doit pas dépasser 500 à 700 g par semaine, sinon des calculs se forment dans la lumière de la vésicule biliaire et une insuffisance hépatique se développe.

Le numéro de tableau 5 ou 8 est prescrit dans cette pathologie: un malade devrait consommer 100 à 120 g de protéines, environ 60 à 80 g de matières grasses et 200 à 300 g de glucides par jour. La part des lipides d'origine animale ne doit pas dépasser 25-30% du total des graisses. Buvez au moins 1,5 litre d'eau. Les patients doivent adhérer aux règles suivantes:

  • manger de la nourriture 6 à 7 fois par jour en petites portions;
  • réduire la consommation de sel et de sucre cristallisé;
  • refuser les aliments gras et frits;
  • cuisiner pour un couple, faire bouillir ou cuire au four;
  • exclure de l'utilisation des épices, des cornichons, des produits aigres et des cornichons;
  • renoncez au cacao, au café et au thé vert;
  • manger des aliments sous forme de chaleur.

Les huiles végétales et d’olive devraient être la principale source de graisse. La nutrition médicale dans la stéatose interdit l’utilisation de la crème sure, du fromage cottage gras, de la crème, du saindoux, de la viande grasse, de la truite, des viandes fumées, des saucisses, de la moutarde, de la mayonnaise, du beurre, des chips, des hamburgers, des conserves, des champignons, des bouillons gras, radis.

Avec l'hépatose, vous pouvez manger des viandes maigres et du poisson, des fruits de mer, des légumes, des fruits, de l'huile végétale, des céréales, des baies, du fromage cottage et du lait maigres, des côtelettes de vapeur et des boulettes de viande, des casseroles. La nutrition médicale pour la stéatose implique l’abandon du chocolat, de la crème glacée, des pâtisseries, de la crème, des cerises, des raisins, des canneberges, du jus de fruits frais, de la semoule et des sodas. Des bonbons, vous pouvez manger de la marmelade, du miel, des compotes, des fruits secs et de la guimauve.

Autres traitements

Comment traiter l'hépatose du foie, tout le monde ne le sait pas. Une composante essentielle de la thérapie est une augmentation de l'activité motrice. Le pronostic s'améliore si vous faites de l'exercice quotidiennement. Cela peut être une marche scandinave, de longues marches, des pompes, des tractions, le travail à la datcha et la natation.

Si une personne souffre d'obésité grave, la course à pied n'est pas recommandée. Mieux vaut faire du yoga et du fitness. Le schéma thérapeutique pour l'hépatose du foie comprend souvent des remèdes populaires. Ils sont appliqués avec l'autorisation du médecin. Le régime est complété par l’utilisation de diverses infusions, décoctions et teintures à base de plantes. Lorsque la stéatose est la plus efficace, ce qui suit signifie:

  • fruits du chardon maculé;
  • tiges d'avoine;
  • la farine d'avoine;
  • fleurs d'immortelle;
  • le son;
  • chien a augmenté;
  • calendula;
  • la camomille;
  • pignons de pin;
  • le curcuma;
  • Hypericum

S'il y a une augmentation du foie dans le contexte de l'hépatose, vous pouvez prendre du chardon-Marie. C'est un agent efficace qui a un effet antioxydant et protecteur sur les tissus de l'organe. Cette plante contient de la silymarine. Le chardon-Marie empêche le développement de la fibrose hépatique, élimine l'inflammation, réduit la résistance à l'insuline cellulaire et a un effet cholérétique. Il affecte les cellules adipeuses et réduit le risque de développer une cirrhose.

Vous devez connaître non seulement les causes de l'hépatose du foie, mais également quels sont les honoraires qui sont bons pour cette maladie. On utilise souvent un mélange à base de graines de chardon-Marie, de feuilles de plantain, de racine de calame, de prêle et de succession. Une infusion est faite à partir de ces plantes. Il est filtré et consommé avant les repas 4-5 fois par jour pendant 3-4 mois.

Lorsque l'hépatose du foie est causée par une exposition à des substances toxiques présentes dans l'organisme. Ceux-ci peuvent être des produits chimiques et de l'alcool. Pour cette raison, lors d'un traitement avec une hépatite grasse du foie, il est nécessaire d'abandonner les boissons alcoolisées et d'éviter le contact avec des substances nocives. Le traitement vise à éliminer les principaux facteurs de risque. Si la cause était des maladies endocriniennes, alors il est nécessaire de normaliser les hormones. Le traitement chirurgical de l'hépatose n'est pas effectué. Cela peut être nécessaire en cas d'insuffisance hépatique grave.

L'effet du traitement et de la prévention

Le pronostic de stéatose est relativement favorable. Avec tous les rendez-vous chez le médecin, son état s'améliore. Si le traitement de l'hépatite grasse du foie n'est pas effectué, des complications telles que la cirrhose, la cholélithiase, la cholestase, le diabète sucré et une insuffisance hépatique sont possibles. La prévention spécifique de la stéatose est absente.

Vous devez savoir non seulement ce qu’est l’hépatose hépatique, mais également comment le prévenir. Pour ce faire, suivez les règles suivantes:

  • limiter la consommation d'aliments gras et de glucides simples;
  • bouger plus;
  • faire du sport;
  • éliminer le stress;
  • ne bois pas d'alcool;
  • éliminer tout traumatisme abdominal;
  • traiter les maladies parasitaires;
  • surveiller les niveaux d'hormones;
  • traiter en temps opportun les maladies endocriniennes;
  • Ne pas consommer de substances toxiques.

Le schéma thérapeutique pour les hépatoses grasses du foie est choisi par un médecin. Ignorer les symptômes peut entraîner une insuffisance hépatique. Ainsi, la stéatose est une pathologie courante et survient longtemps sous une forme latente.


Article Suivant

Régime Pevzner

Plus D'Articles Sur Le Foie

La cirrhose

Caractéristiques de la transmission de l'hépatite C

L'hépatite C est une maladie qui fait référence à la forme grave de l'hépatite virale. Auparavant, la maladie était transmise par transfusion sanguine.
La cirrhose

Vomir la bile pendant la grossesse

Laisser un commentairePendant la grossesse, en particulier aux premiers stades, certaines femmes enceintes souffrent de vomissements accompagnés d'un mélange de bile. On pense qu’il s’agit d’un phénomène normal et qu’il est généralement associé à une toxicose.