Symptômes de stase biliaire dans le foie

Diagnostic de la stase biliaire dans le foie, les symptômes sont généralement divisés en spécifiques et non spécifiques. Ces derniers se retrouvent dans d'autres maladies. Les symptômes spécifiques sont caractéristiques d'une seule pathologie. Les causes de la stase biliaire dans le foie sont nombreuses: des troubles de l'alimentation au stress en passant par le développement de diverses maladies du tractus gastro-intestinal. Avec le blocage à long terme du mouvement du secret, de graves conséquences sont possibles. Par conséquent, il est important de diagnostiquer la cholestase à temps et de commencer le traitement.

Le mécanisme de stagnation de la bile dans le foie

Une des fonctions du foie est la sécrétion. La bile, produite par les cellules de l'organe, s'accumule dans la vésicule biliaire et, au besoin, entre par portions dans le duodénum. Là, le fluide est impliqué dans le processus de digestion. Un signal à la sécrétion de bile dans l'intestin est l'ingestion de nourriture dans l'estomac.

La liste des fonctions de la bile comprend:

  • activation du système digestif et amélioration de la motilité des parois de ses organes;
  • participation au processus de division des graisses alimentaires;
  • démarrer le processus de production d'hormones dans les intestins;
  • neutralisation de la pepsine, division des protéines;
  • stimulation de la digestion des protéines et de la synthèse enzymatique;
  • participation au processus de développement des micelles et du mucus hydrosolubles.

La bile est produite en continu. En cas de troubles métaboliques, endocriniens, génétiques ou d'infection, le processus peut être interrompu. Cela conduit à des processus stagnants. La bile devient épaisse, la composition chimique du secret change, des concrétions se forment.

La cholestase en médecine est une pathologie dans laquelle la bile dans le foie commence à stagner et ne pénètre pas dans le duodénum. Le pigment bilirubine commence à s'accumuler dans les canaux. C'est l'un des composants de la bile. Sans quitter les matières fécales, il pénètre dans la circulation sanguine, ce qui conduit à une intoxication du corps.

La pathogénie de la stagnation est la suivante:

  • une grande quantité de galle commence à s'accumuler dans le foie;
  • le processus digestif est perturbé;
  • la perturbation des toxines et des produits de décomposition du corps est perturbée.

Selon le lieu du processus de stagnation, la cholestase peut être:

  1. Intrahépatique. Associé à la pathologie du foie, il en résulte une lésion des voies biliaires. Cela peut entraîner des perturbations génétiques, une cirrhose, une hépatite, des troubles hormonaux. La cholestase intrahépatique est divisée en extralobulaire, associée à des processus stagnants dans les flux excréteurs, et canaliculaire, dans laquelle de petites gouttelettes de bile s'accumulent dans les canaux dilatés. Il y a aussi une cholestase cellulaire, lorsque la stagnation se produit dans les hépatocytes du foie.
  2. Extrahépatique. Dans ce cas, des processus stagnants sont observés dans les canaux interlobulaires, qui commencent à se dilater. Dans certains cas, les canaux deviennent enflammés. La raison peut être le développement d'une maladie des calculs biliaires ou une pression mécanique sur la formation des conduits de l'extérieur.

En outre, la stagnation de la bile est divisée en:

  • partielle, lorsque le volume de la bile synthétisée diminue fortement;
  • dissociés, c’est-à-dire avec retard des composants individuels du secret du foie;
  • total lorsque la bile est complètement bloquée dans le foie.

Indépendamment du mécanisme de développement de la pathologie, le corps est en état d’ivresse et digère mal les aliments.

Facteurs de risque et causes de cholestase

Le traitement de la stase biliaire dans le foie repose sur l'élimination des causes de la maladie. Par conséquent, la tâche principale consiste à les identifier. Parfois, cela prend beaucoup de temps, en raison de la complexité du mécanisme de sécrétion.

Les principales causes de la cholestase incluent:

  1. Maladie biliaire. C'est la cause la plus commune des processus stagnants. Le canal est obstrué par les calculs, ce qui entraîne une dilatation des voies biliaires et une augmentation de la taille du foie. Le corps déborde littéralement du secret accumulé.
  2. Courbure de la vésicule biliaire. Généralement inné. Le corps, le fond ou le cou de l'organe peuvent être pliés. À la suite de la déformation, le fonctionnement de la vésicule biliaire est altéré. Le corps ne peut pas accumuler ou libérer de la bile. Habituellement, une inflexion est détectée de manière aléatoire au cours d'une échographie.
  3. Oncologie. Les tumeurs malignes peuvent bloquer les voies biliaires. Une tumeur primitive ou des métastases s'infiltrant d'autres organes peuvent être retrouvés.
  4. Invasions parasites. Habituellement, le foie affecte l'échinocoque ou le ver rond. Les helminthes et leurs larves peuvent obstruer les canaux des organes.

Pour les autres causes de stagnation de la bile, les médecins classent:

  • maladies du système endocrinien;
  • abus d'alcool;
  • mode de vie inactif;
  • troubles de l'alimentation (jeûne prolongé, trop manger, manger des aliments malsains);
  • maladie du tractus gastro-intestinal;
  • maladies infectieuses;
  • stress fréquent et surmenage psycho-émotionnel prolongé;
  • violation de la motilité des voies biliaires;
  • pathologies auto-immunes associées à des lésions des voies biliaires;
  • retrait de la vésicule biliaire;
  • changements hormonaux pendant la grossesse;
  • violation des processus métaboliques;
  • prendre certains médicaments pendant une longue période;
  • anomalies congénitales de la vésicule biliaire ou de ses conduits.

Le principal symptôme de la cholestase du foie

La cholestase hépatique, malgré le grand nombre de causes de son apparition, présente des symptômes caractéristiques de la pathologie.

Le degré de leur manifestation varie et dépend de:

  • facteur étiologique;
  • l'âge du patient;
  • le degré d'endommagement des cellules du foie et des voies biliaires.

Le symptôme principal de la pathologie est la démangeaison de la peau et des muqueuses. Le symptôme est associé à une grande quantité de bilirubine et d'acides biliaires dans le sang. Les composants biliaires irritent les tissus, provoquent un inconfort. Se joint souvent à une infection secondaire associée à la peau irritante gratter.

Symptômes caractéristiques de la stase biliaire

Un signe caractéristique de la stagnation de la bile dans le foie est le jaunissement de la peau et des muqueuses. Tout comme les démangeaisons, le processus est associé à la pénétration de la bilirubine dans le sang. Répandu dans tout le corps, le pigment jaune-brun souille les tissus. Au stade initial de développement de la jaunisse, il est faible.

Dans ce cas, les médecins notent le jaunissement:

  • sclérotique oculaire;
  • muqueuses de la bouche.

Au fil du temps, le jaunissement devient plus perceptible, les démangeaisons se rejoignent.

Les autres symptômes de la stase biliaire dans le foie comprennent:

  1. Selles décolorées fréquentes et grasses.
  2. Assombrissement de l'urine.
  3. Flatulences
  4. Signes de troubles digestifs.
  5. Diminution de l'appétit.
  6. Intolérance aux aliments gras.
  7. Perte de poids.
  8. Fatigue
  9. Apathie et dépression.
  10. Selles abondantes et mousseuses.
  11. Manifestations asthéniques.
  12. Parfois, la température corporelle augmente et une fièvre survient.

Selon la gravité du déficit enzymatique, la fréquence des selles peut varier. Les patients se plaignent d'une lourdeur abdominale et d'une sensation de distension dans la cavité abdominale.

Lors de l’examen de la peau du patient, le médecin peut noter des manifestations de troubles du métabolisme du cholestérol. Sur le corps, il y a des dépôts sous forme de taches blanches. Le cholestérol et les lipides se trouvent à l'intérieur des plaques.

Symptômes non spécifiques

  • des nausées;
  • amertume dans la bouche;
  • vomissements qui ne soulagent pas;
  • aversion pour la nourriture.

Des manifestations non spécifiques de processus stagnants peuvent être observées en présence d'autres pathologies du système digestif.

Méthodes de diagnostic précises

Le diagnostic de la pathologie comprend une approche intégrée.

Tout d'abord, le médecin:

  • analyser les antécédents médicaux du patient, ce qui permettra de suspecter la cause des processus stagnants dans le foie;
  • prendre en compte l'historique de la vie (quels aliments une personne consomme principalement, quels médicaments il a pris récemment, sa dépendance aux boissons alcoolisées);
  • procéder à une inspection visuelle de la peau et des muqueuses, à la palpation de l'abdomen, en se concentrant sur la région de l'hypochondre droit;
  • mener une enquête sur le patient, ce qui vous permettra de créer une image complète du développement de la pathologie.

En outre, le patient doit subir une série de tests de laboratoire:

  1. Analyses de sang et d'urine (générales, cliniques, biochimiques).
  2. Test d'activité enzymatique.
  3. Coprogramme.
  4. L'étude des biopathes, c'est-à-dire un fragment de tissu hépatique.

De plus, il est nécessaire d'obtenir les résultats des examens instrumentaux:

  • endoscopique;
  • cholangiographie transhépatique;
  • imagerie par résonance magnétique et informatique;
  • échographie;
  • biopsie;
  • tomographie par émission de positrons;
  • cholangiopancréatographie par résonance magnétique.

Pour cela peut également être effectué:

  1. Études sur la présence dans le corps d'infestations par les vers.
  2. Évaluation du statut immunitaire du patient.
  3. Test d'hépatite.

Après avoir identifié la cause du développement de la stase biliaire dans le foie, le médecin vous prescrira un traitement. Il est basé sur l'élimination de la cause, des symptômes et inclut l'administration de médicaments cholérétiques.

Complications de la cholestase

Le traitement de la cholestase doit être rapide et complexe (médicamenteux et non médicamenteux). Assurez-vous, par exemple, de suivre un régime. Il est recommandé par le médecin traitant.

L'accès tardif à un médecin ou le non-respect de ses recommandations peut entraîner des complications graves, notamment:

  • cirrhose du foie;
  • insuffisance hépatique;
  • processus inflammatoires dans le système biliaire;
  • l'apparition de calculs dans la vésicule biliaire;
  • carence dans le corps en vitamines, en particulier A et D, pouvant déclencher le développement de l'ostéoporose;
  • maladie du foie nature auto-immune;
  • remplacement des hépatocytes par des cellules du tissu conjonctif;
  • la septicémie;
  • l'apparition de plaques de cholestérol sous la peau;
  • dommages au cerveau.

Au début, la cholestase est souvent diagnostiquée par hasard lors d'examens prophylactiques ou lors de la recherche d'une autre maladie.

Afin de prévenir la stagnation de la bile, les médecins recommandent d’éviter les causes possibles de la maladie. Les mesures prophylactiques comprennent: une nutrition adéquate, un mode de vie actif et sain, la surveillance de l'état du système biliaire et un examen préventif annuel.

Cholestase (stagnation de la bile) dans le foie

Tout processus stagnant dans le corps est dangereux pour la santé, car il entraîne une violation du métabolisme et le fonctionnement complet de plusieurs systèmes de maintien de la vie. L'un de ces processus pathologiques est la cholestase du foie, un ensemble de modifications des tissus de l'organe et des voies biliaires dues à l'épaississement de la bile. Pourquoi cela se produit-il et quelles mesures doivent être prises pour résoudre ce problème - en détail dans notre documentation spéciale.

Quelle est la cholestase

Sous le nom de la maladie, on entend la stagnation de la bile dans le foie, ce qui entraîne une diminution de son courant dans le duodénum. Lorsqu'une quantité excessive de bilirubine (pigment biliaire) s'accumule dans les canaux biliaires, elle commence à être absorbée dans le sang et provoque une intoxication générale. Le tableau général est le suivant: les produits de son activité vitale ne peuvent pas être excrétés par le corps, la digestion des aliments dans l'estomac est perturbée et une quantité critique de bile s'accumule dans le foie.

Selon le lieu et les causes de la cholestase:

  • Intrahépatique. Son développement se produit dans le contexte des pathologies de l'organe, dans lequel le tractus biliaire est affecté. Ceux-ci comprennent l'hépatite, la cirrhose, des perturbations au niveau génétique, des troubles hormonaux dus à des pathologies du système endocrinien ou pendant la grossesse. La cholestase intrahépatique, à son tour, est divisée en: accumulation cellulaire de bile dans les hépatocytes; canaliculaire; accumulation de petites gouttelettes dans les canaux dilatés; extralobulaire - stagnation dans les voies excrétoires, à la suite de quoi la structure de leur épithélium change.
  • Extrahépatique. Localisé dans les canaux interlobulaires, à cause de ce qu'ils développent et dans certains cas, deviennent enflammés. Une image similaire est observée lorsque la maladie de calculs biliaires ou la compression du canal par une tumeur de l'extérieur.

La maladie peut se présenter sous une forme aiguë ou chronique, distinguent également les variantes ictériques et anictères.

En outre, plusieurs types de maladies sont en outre distingués:

  • partielle, dans laquelle il y a une diminution du volume de la bile produite;
  • dissocié lorsque ses composants individuels sont retardés;
  • arrêt total de l'écoulement de la bile dans l'intestin.

Raisons

Les principes de traitement de la cholestase impliquent l’élimination de la cause fondamentale de la stagnation de la bile, raison pour laquelle il est important de l’identifier correctement. Parfois, cela prend beaucoup de temps en raison de la complexité du mécanisme permettant de produire un secret, ainsi que de la ramification du système de conduits.

Parmi les raisons de la stagnation de la bile, les médecins distinguent d’abord:

Faites ce test et découvrez si vous avez des problèmes de foie.

  • La cholélithiase est la pathologie la plus commune qui provoque la cholestase. La lumière du canal est bloquée par le tartre, les voies biliaires se dilatent et le foie grossit.
  • l'inflexion de la vésicule biliaire est généralement un phénomène congénital. Une déformation peut survenir dans le corps, le cou ou le fond d'un organe. En raison de la déformation, il cesse d'exercer ses fonctions et devient un réservoir pour l'accumulation de bile. L'inflexion est le plus souvent détectée au hasard lors d'une échographie prophylactique.
  • Les maladies oncologiques sont une cause assez commune de chevauchement des conduits, le long duquel le secret de la vessie se déplace. Ils peuvent être détectés comme une tumeur primitive et des métastases germées de l'estomac ou des poumons. Dans certains cas, la cholestase est causée par un cancer du pancréas.
  • lésions parasitaires - en règle générale, ascaridiose et échinococcose. Dans le premier cas, l'écoulement de la bile est perturbé par les vers ronds tombés dans les canaux des organes digestifs. Dans le second cas, un kyste parasite qui serre les voies biliaires.

Outre les quatre causes les plus courantes de stagnation de la bile, il en existe d'autres. Ceux-ci comprennent:

  • l'alcoolisme;
  • violation des règles de la saine alimentation et des périodes de jeûne, pouvant provoquer une stagnation temporaire de la bile;
  • mode de vie sédentaire;
  • pathologies du système endocrinien;
  • maladies du système digestif;
  • altération de la motilité des voies biliaires;
  • maladies infectieuses;
  • La cholangite sclérosante est une maladie auto-immune touchant les voies biliaires;
  • stress neuro-émotionnel permanent et stress fréquent;
  • le retrait de la vessie, qui provoque l'accumulation de bile dans les conduits, provoque une inflammation ou la formation de calculs. En outre, il peut pénétrer dans les intestins sous forme concentrée;
  • changements hormonaux pendant la grossesse;
  • anomalies congénitales des tissus musculaires de la vessie et des conduits;
  • longue période de prise de certains médicaments;
  • maladie métabolique, modifications pathologiques exprimées dans l'estomac, diabète, obésité, athérosclérose.

Comment reconnaître la maladie

La cholestase indique toujours des violations du foie, vous devez donc examiner attentivement la manifestation des symptômes suivants de la stase biliaire:

  • goût amer dans la bouche;
  • démangeaisons de la peau, aggravées le soir et également après un contact avec de l'eau;
  • nausée permanente et développement du réflexe nauséeux;
  • éructations désagréables et odeur d'haleine;
  • ballonnements et sensation de lourdeur dans l'estomac;
  • douleur et sensation d'éclatement dans l'hypochondre droit;
  • hépatomégalie - augmentation du foie;
  • les changements d'état psycho-émotionnel, généralement manifestés par une irritabilité;
  • troubles du sommeil.

Avec la stagnation dans le sang des composants normalement émis dans la bile, le patient présente des signes évidents de la maladie:

  • jaunissement de la peau et, dans certains cas, de la membrane muqueuse des yeux;
  • assombrissement important de l'urine;
  • décoloration des matières fécales, ainsi que leur odeur fétide, qui est expliquée par la violation du processus de séparation des graisses. L'envie d'aller à la selle devient plus fréquente.

Que comprend le diagnostic

Pour un diagnostic précis, le patient doit être examiné, y compris:

  • collection d'histoire détaillée;
  • examen physique;
  • tests de laboratoire sur des échantillons de sang.

Les signes d'holestase sont l'anémie et des taux élevés de RSE et de globules blancs.

Les recherches biochimiques montrent en même temps un taux élevé de bilirubine, de cholestérol, d'enzymes hépatiques et de phosphatase alcaline.

  • analyse d'urine;
  • échographie.

Dans l'urine a révélé la présence de pigments biliaires.

Dans certaines situations, des recherches supplémentaires sont nécessaires:

  • tests d'helminthes;
  • test d'hépatite;
  • évaluation de l'état immunitaire;
  • cholangiopancréatographie par résonance endoscopique rétrograde ou magnétique;
  • cholangiographie transhépatique percutanée.

Méthodes de traitement

Le traitement de la cholestase ne peut être prescrit que par un médecin, après avoir examiné tous les résultats du diagnostic. La plus efficace est une thérapie complexe, comprenant l’utilisation de médicaments, la physiothérapie, l’alimentation, l’utilisation de remèdes populaires.

Traitement de la toxicomanie

La méthode conservatrice de la stagnation de la bile consiste à prendre les médicaments suivants:

  • Cholekinetics - signifie, dont l'action vise à améliorer la sortie de la bile. Ils augmentent le ton de la vésicule biliaire et un effet relaxant sur les conduits.
  • cholérétique - médicaments qui augmentent la sécrétion de bile et la concentration d'acides dans celle-ci.
  • hépatoprotecteurs - médicaments dont les actions visent à protéger les cellules du foie et à restaurer leurs fonctions.
  • médicaments antiémétiques.
  • hypocholestérolémiants dans la bile et dissolution de calculs dans les canaux. Contient de l'acide ursodésoxycholique. Pour obtenir l'effet désiré, prenez au moins un mois.
  • antispasmodiques - pour élargir les conduits et améliorer la circulation de la bile.
  • médicaments antibactériens et antiparasitaires.
  • les antioxydants.
  • médicaments antihistaminiques.
  • vitamines.

Médecine populaire

Si la cause de la cholestase est une violation de la production de bile, elle vous aidera à faire face aux taxes spéciales sur les légumes. Les plus efficaces sont des combinaisons telles que:

  • stigmates de maïs, immortelle et angélique ordinaire;
  • achillée, coriandre, camomille, calendula (fleurs) et tanaisie;
  • menthe poivrée et cumin;
  • affluent, alpiniste et fumoir médicinal.

Régime alimentaire

Traiter une telle pathologie sans changer les habitudes alimentaires est une perte de temps. Pour ajuster la nutrition, vous devez suivre le régime numéro 5, construit sur les principes suivants:

  • besoin de manger toutes les 2 heures en petites portions (repas fractionnés);
  • la quantité consommée en calories ne doit pas dépasser 2 500;
  • essayez de boire au moins 2 litres de liquide par jour - ceci est nécessaire pour liquéfier la bile et faciliter son écoulement;
  • il est nécessaire d'exclure de l'alimentation tous les épices, gras, salés, fumés et marinés. La même liste comprend les produits semi-finis, les champignons et tous les aliments en conserve;
  • refuser l'utilisation de la pâtisserie et du chocolat;
  • le régime alimentaire devrait être basé sur les légumes, les céréales, les fruits, les graisses végétales, les produits laitiers faibles en gras, les viandes de régime, la volaille et le poisson;
  • La cuisson idéale est la cuisson à la vapeur, les produits peuvent également être bouillis ou cuits au four;
  • la nourriture doit être hachée ou moulue.

Physiothérapie

Après consultation avec votre médecin et uniquement pendant la période de rémission, vous pouvez effectuer des exercices spéciaux contribuant à la sortie de la bile de la vessie. Ceux-ci incluent "bouleau", la pose "incline vers les jambes", tord le torse, soulève et presse les jambes contre le corps dans la position couchée et les autres. Il est important de ne pas oublier de respirer profondément, de commencer et de terminer les exercices de respiration par la thérapie physique.

Traitement chirurgical

Cette méthode de traitement n'est prescrite que dans les cas où l'état du patient est grave. Les procédures chirurgicales requises pour éliminer la stagnation de la bile incluent:

  • élimination des kystes recouvrant la lumière du tractus biliaire;
  • la formation d'anastomoses, c'est-à-dire la restauration du canal biliaire par couture;
  • drainage externe des conduits;
  • retrait de la bulle ou de son ouverture.

Lors de la réduction des chemins et de la présence de pierres dans ceux-ci, la dilatation du ballon est effectuée.

Quelle est la cholestase dangereuse

La stagnation de la bile dans le foie est lourde de conséquences pour la santé:

  • cirrhose du foie congestive;
  • insuffisance hépatique;
  • l'ostéoporose due au manque de vitamines A et D, qui ne peut pas être absorbée à cause de la cholestase;
  • inflammation de la vessie et maladie des calculs biliaires;
  • remplacement des hépatocytes par du tissu conjonctif;
  • maladie hépatique auto-immune;
  • la formation de plaques de cholestérol sous-cutanées;
  • la septicémie;
  • encéphalopathie (dommages au cerveau).

Afin d'éviter ces complications, il est important de reconnaître à temps et de commencer à traiter la cholestase hépatique. Cette maladie est souvent retrouvée loin du stade initial, ce qui complique le traitement. Par conséquent, afin d'éviter la nécessité de tests réguliers et de subir un examen médical complet.

Cholestase, stase biliaire

La cholestase est un phénomène pathologique caractérisé par une diminution de la formation de bile dans le foie ou une violation de son excrétion. Lorsque la cholestase dans le foie et les voies biliaires se caractérise par une stagnation de la bile. La cholestase est une affection dans laquelle la séparation de tout ou partie des composants de la bile peut être perturbée.

La cholestase, en tant que syndrome distinct, peut être formée à la suite de nombreuses maladies, mais principalement au niveau du foie et des conduits hépatiques. Dans certains cas, la cholestase peut être asymptomatique pendant un certain temps, sans jaunisse ni démangeaisons. Pour identifier la stagnation de la bile dans ce cas, vous pouvez utiliser des marqueurs biochimiques. Le cours latent de la cholestase devient rapidement cliniquement prononcé. La cholestase peut être aiguë, soudaine, et chronique si la durée de ses symptômes dépasse six mois.

La stagnation de la bile (cholestase) est divisée en intrahépatique et extrahépatique. La cholestase associée à des causes extrahépatiques (calculs canalaires, cancer de la papille de Vater, rétrécissement des voies biliaires, cholangite) est appelée cholestase extrahépatique (les causes de cette affection se situent en dehors du foie). La cholestase extrahépatique peut également être causée par une pathologie pancréatique, lorsque la sortie de la bile est entravée par un gonflement de la tête pancréatique, une exacerbation d'une pancréatite chronique et une augmentation des ganglions lymphatiques.

La cholestase est caractérisée par la stagnation de la bile, ce qui entraîne une perturbation de toutes les structures cellulaires de la cellule hépatique. La cholestase provoque une augmentation de la concentration dans les cellules hépatiques d'acides biliaires toxiques, qui, associés à une quantité accrue de bilirubine, sont détectés dans le sang. La stagnation de la bile entraîne une défaillance des mécanismes de défense anti-oxydants des cellules hépatiques, les cellules hépatiques étant endommagées, leurs fonctions fondamentales, ainsi que leur capacité à excréter les toxines et les scories du corps, en souffrent.

Causes de la cholestase

  • L'hépatite virale aiguë est une cause fréquente de stagnation de la bile. L'inflammation aiguë des cellules du foie peut se transformer en cholestase cliniquement prononcée. La cholestase est souvent causée par des virus de l'hépatite B, C, D, E parentérale, transmis sexuellement et par le sang, du virus de l'hépatite A et du cytomégalovirus. Le stade aigu de l'hépatite peut ne rien avoir à manifester ou peut se produire sous l'apparence du SRAS. En même temps, il n’ya pas de symptômes de cholestase (démangeaisons, jaunisse) et le diagnostic ne peut être posé qu’en fonction des modifications des marqueurs de laboratoire. Dans les cas d'hépatite aiguë sévère, la cholestase et d'autres symptômes deviennent prononcés;
  • La cirrhose du foie est une cause fréquente de stagnation de la bile et la cholestase peut se développer dans l’une de ses variétés (virale, alcoolique, toxique, cardiaque). La cholestase la plus prononcée dans la cirrhose biliaire. Une cirrhose alcoolique du foie sur dix présente une cholestase prononcée et une stagnation de la bile dans le foie;
  • La stéatose et la stéatohépatite (hépatite grasse) d'étiologie alcoolique conduisent souvent à une complication de la maladie alcoolique du foie telle que la cholestase. La stéatose et la stéatohépatite sont observées chez plus du tiers des patients qui abusent de l'alcool. Parfois, les lésions hépatiques liées à l'alcool n'ont pas de manifestations cliniques prononcées. En règle générale, les patients ne consultent pas de médecin.
  • cholestase pendant la grossesse (survient le plus souvent au cours des derniers trimestres). La cholestase peut être dangereuse pour le fœtus, viole l’état général de la femme enceinte;
  • les maladies héréditaires et les maladies d'accumulation manifestent souvent des symptômes hépatiques. En particulier, la cholestase est une manifestation fréquente de la fibrose kystique, de la porphyrie et de la maladie de Wilson-Konovalov;
  • La cholestase dans l'amylose est une manifestation du dépôt de substance amyloïde dans le foie;
  • lésion lymphogranulomateuse du système digestif et du foie perturbe l'échange et la formation de la bile. Dans le même temps, ainsi que d'autres manifestations de la maladie (ganglions lymphatiques enflés, modifications du sang, faiblesse), la gravité de la maladie est déterminée par le degré de cholestase intrahépatique;
  • La stase biliaire et la cholestase résultent souvent de la prise de certains médicaments (antibactériens à base de pénicilline et de tétracycline, nitrofuranes, estrogènes, stéroïdes anabolisants, anti-inflammatoires non stéroïdiens, allopurinol). La cholestase médicamenteuse est intrahépatique. La sévérité de la cholestase dépend des caractéristiques du système enzymatique du foie, ainsi que de l'agent pharmacologique lui-même. En règle générale, la cholestase induite par le médicament diminue et disparaît après le retrait du médicament en cause;
  • La micro et la macrolithiase (formation de calculs dans la vésicule biliaire, et en particulier dans le système des conduits hépatiques) conduisent souvent à la stagnation de la bile et à une complication telle que la cholestase;
  • La cholestase dans la cholangite sclérosante est une cause moins rare de stagnation de la bile;
  • La cholangite de nature auto-immune et la cholangite sclérosante sont des causes moins rares de la cholestase. Les lésions auto-immunes de ces maladies commencent par l'épithélium des canaux conduisant progressivement à une fibrose, à une violation de l'écoulement de la bile et à sa stagnation (cholestase);
  • La cholestase extrahépatique peut être causée par des lésions du système biliaire causées par des parasites (giardiase, opisthorchiase, ascaridiase);
  • chez les enfants, une galactosémie, des maladies liées à une accumulation de glycogène, des composants lipidiques, des malformations congénitales des canaux hépatique et biliaire, une cholestase familiale intrahépatique peuvent entraîner une cholestase et une stagnation de la bile.

Symptômes de cholestase (stagnation de la bile)

La cholestase et la stase biliaire, malgré les diverses causes qui en sont la cause, manifestent des symptômes typiques. La gravité des manifestations peut être différente - de simples manifestations de laboratoire à des symptômes prononcés, réduisant de manière significative la qualité de vie des patients.

Le symptôme principal de la cholestase associé à l'entrée d'acides biliaires et de la bilirubine dans le sang est des démangeaisons cutanées et muqueuses. Les démangeaisons de la peau sont souvent douloureuses, perturbant le sommeil et le repos du patient. La cholestase accompagnée de démangeaisons est un symptôme, souvent accompagné d'un peignage de la peau, pouvant entraîner une infection cutanée (avec ajout d'une infection secondaire).

Un symptôme caractéristique de la cholestase est le jaunissement de la peau et des muqueuses. Ce symptôme de cholestase est associé à la libération dans le sang d'une grande quantité de bilirubine, qui teint le tissu en jaune de différentes nuances (parfois avec une teinte verdâtre). La jaunisse avec une cholestase au début peut être légère, pour avoir le caractère subictericity de la sclérotique et de la muqueuse buccale. Par la suite, à mesure que la stagnation de la bile progresse, les symptômes de cholestase et de jaunisse deviennent plus perceptibles et sont associés à des démangeaisons cutanées.

Un autre symptôme de la cholestase est l'apparition de plaintes de selles graisseuses fréquentes, de couleur claire, de matières fécales abondantes, de ballonnements (flatulences). Le nombre de défécations peut augmenter de manière significative et dépend du degré de déficit en enzyme. Un patient atteint de cholestase se sent distendu dans l'abdomen, le long des intestins, lourdement dans l'abdomen. Le symptôme de cholestase est également une intolérance aux aliments gras, une perte d'appétit.

Lors de l’examen de la peau d’un patient présentant une cholestase, il est possible d’identifier les symptômes associés aux perturbations métaboliques du cholestérol, en plus des traces de grattage. Ces symptômes de la cholestase sont des dépôts de cholestérol dans la peau (xanthomes, xanthélasmas). Ces formations sont des taches jaunes sur la peau contenant des lipides et du cholestérol.

Lorsqu'il est associé à une jaunisse mécanique grave, un symptôme de la cholestase peut être la libération de matières fécales complètement décolorées et d'une couleur foncée de la bière et de l'urine. Ce symptôme de cholestase est associé à la libération de bilirubine dans le sang et à son blocage dans l’intestin. La cholestase peut également être associée à un ictère parenchymateux (associé à une pathologie des cellules hépatiques).

Une faiblesse grave, une diminution marquée des performances et de l'apathie, des manifestations asthéniques, une perte de poids et une fatigue croissante sont une conséquence directe de la stagnation de la bile dans le foie, dans laquelle la cholestase augmente les manifestations du syndrome d'intoxication. Lorsque la cholestase peut augmenter la température et les manifestations fébriles.

Symptômes non spécifiques de la cholestase - nausées, vomissements, goût amer de la bouche, flatulences et sensation de plénitude dans l'estomac, manque d'appétit ou même aversion pour la nourriture. Ces symptômes peuvent survenir avec de nombreuses autres maladies des systèmes digestif et du corps.

Ainsi, la cholestase peut avoir diverses manifestations nécessitant différentes approches pour diagnostiquer cette maladie grave.

Diagnostic de la cholestase et de la stagnation de la bile

Seul un médecin peut déterminer la nature de la stagnation de la bile et de la cholestase, car les causes de cette affection sont diverses. La cholestase et la stagnation de la bile peuvent être détectées grâce à la recherche clinique, aux analyses biochimiques et aux interventions de diagnostic instrumentales.

La cholestase peut être détectée dans les tests sanguins, même au stade asymptomatique initial, car les marqueurs de la cholestase sont assez spécifiques. Les caractéristiques de laboratoire spécifiées comprennent un certain nombre d'indicateurs. Tout d'abord, une augmentation des taux sanguins de phosphatase alcaline, de GGT (gamma-glutamyl transpeptidase), de pigment - bilirubine, d'alanine transaminases hépatiques (ALT) et d'aspartate aminotransférase (AST) indique une cholestase. La cholestase s'accompagne d'une augmentation des phospholipides sanguins et du cholestérol.

La cholestase peut être diagnostiquée par échographie du foie et de ses canaux. Dans ce cas, la congestion dans le foie est détectée avec une expansion significative de la lumière des canaux, ce qui modifie la structure du tissu hépatique. Avec un contenu d'information insuffisant des ultrasons avec cholestase en utilisant la tomodensitométrie.

Traitement de la cholestase

Un traitement efficace de la cholestase et de la stase biliaire dans le foie n'est possible qu'après avoir identifié la cause qui en est la cause. Les mécanismes de la cholestase varient en fonction de son type. Le traitement de la cholestase n'est pas une tâche facile, qui ne peut être gérée que par une équipe de médecins spécialistes. L'autotraitement de la cholestase est inacceptable, car il est inefficace d'agir uniquement sur les symptômes, sans trouver la cause de la stagnation de la bile.

Les médecins traitent la cholestase: un gastro-entérologue, un hépatologue, un spécialiste des maladies infectieuses, un chirurgien et parfois un oncologue. Selon la cause de la cholestase, différentes méthodes de traitement sont utilisées.

Si la cholestase est causée par une cause mécanique ou par une difficulté à la sortie de la bile, elle est éliminée de manière conservatrice (par exemple, soulager l'œdème lors d'une inflammation) ou opérationnelle (élimination des constrictions, imposant des dérivations et des endoprothèses rétablissant le passage de la bile).

Lorsque l’étiologie de la cholestase supprime les médicaments qui la provoquent. Avec la cholestase, les boissons alcoolisées sont complètement exclues, car toutes les doses d'alcool dans cette situation sont toxiques.

Dans l'étiologie virale de la cholestase (hépatite virale chronique), prescrire un traitement par des médicaments antiviraux et des immunomodulateurs. Si les symptômes de la cholestase sont causés par une invasion helminthique, un traitement par anthelminthique est effectué avec une surveillance ultérieure en laboratoire de l'efficacité du traitement.

Le traitement symptomatique de la cholestase et de la stagnation de la bile, du prurit, de l'enzyme et de l'insuffisance biliaire est possible grâce à des effets diététiques et pharmacologiques. La diététique avec cholestase implique une restriction importante des graisses, du cholestérol, des extraits, des conservateurs, des produits fumés, frits.

Avec la cholestase (prescrite par un médecin), il est possible d’utiliser de l’acide ursodésoxycholique (UDCA), des phospholipides essentiels et de l’adémétionine. Il est possible d'améliorer le déficit enzymatique et la stéatorrhée (selles grasses) à l'aide d'enzymes dans des microcapsules. Dans certains cas, les cholérétiques sont utilisés dans la cholestase (substances qui augmentent la production de bile).

En tant que traitement radical de la cholestase (avec la progression de l’insuffisance hépatique et l’échec des autres méthodes), la transplantation hépatique est possible.

Comment se débarrasser de la stagnation de la bile dans le foie

La stagnation de la bile, ou cholestase, est un processus pathologique dont le développement est basé sur une violation de la sécrétion ou une évacuation de la bile. Il est souvent diagnostiqué chez la moitié masculine de la population après 40 ans. Distinguer séparément la stase biliaire dans le foie chez les femmes enceintes, en raison de changements hormonaux. Sa fréquence ne dépasse pas 2%.

Le problème de la cholestase concerne à la fois les gastro-entérologues et les chirurgiens, en fonction de la cause de sa survenue et de sa gravité. Dans un premier temps, nous examinerons où tombe la bile du foie et ce qui conduit à sa stagnation. Après avoir mangé, le processus de digestion commence, pour lequel des enzymes, des acides et d'autres substances biologiquement actives sont nécessaires.

Pour comprendre comment se produit le flux de bile par le foie, considérons la structure du système hépatobiliaire. Il comprend la vessie, les canaux excréteurs et le foie lui-même. Grâce à ce complexe, la bile pénètre dans le duodénum parallèlement au secret du pancréas, nécessaire à la digestion des aliments. La réduction de la quantité de bile sécrétée ou l’empêchement de son excrétion entraîne une altération du fractionnement des graisses, de la synthèse du glycogène, ainsi qu’une augmentation du taux de cholestérol.

Causes de la stagnation de la bile dans le foie

La bile quotidienne dans le foie est sécrétée dans un volume allant jusqu'à un litre. Compte tenu du mécanisme complexe de son développement et de son vaste réseau de conduits, de nombreuses raisons conduisent à la cholestase. Parmi les facteurs prédisposants en raison desquels la bile peut stagner et perturber l'écoulement, on peut citer:

  • l'alcoolisme;
  • régime inadéquat (abus de gras, aliments frits, assaisonnements épicés). Ce groupe de causes comprend également de longues périodes de «faim», au cours desquelles une cholestase temporaire peut survenir;
  • manque de mobilité;
  • maladies du système endocrinien;
  • pathologies des organes digestifs;
  • dyskinésie biliaire;
  • maladies infectieuses;
  • cholangite sclérosante;
  • fréquentes situations stressantes;
  • état après cholécystectomie (ablation de la vessie). Dans ce cas, la stagnation peut survenir en raison de l’absence de «réservoir» pour la collecte de la bile. En conséquence, il peut entrer dans l'intestin sous forme non concentrée. Son activité suffit à digérer une petite quantité de nourriture. C'est pourquoi, après l'opération, une alimentation fractionnée est recommandée. Si les principes diététiques ne sont pas suivis, la bile s’accumule dans les conduits, ce qui provoque une inflammation et une formation de calculs;
  • la grossesse
  • anomalies congénitales du tractus hépatobiliaire;
  • utilisation à long terme de certains médicaments.

Examinons maintenant les causes les plus courantes de cholestase:

  1. maladie de calculs biliaires;
  2. inflexion de la vésicule biliaire;
  3. oncopathologie;
  4. invasions parasites.

Maladie biliaire

L'obturation (chevauchement) du canal avec le calcul est la cause la plus courante de la stagnation. Cette complication est observée dans la maladie de calculs biliaires, dont la base du développement est le processus de formation de calculs.

La gravité des signes cliniques dépend de l'emplacement des calculs, de leur forme et de leur taille. Dans ce cas, les symptômes de stase biliaire dans le foie se manifestent par des coliques, à savoir une douleur aiguë dans la région de l'hypochondre droit. Il est généralement observé après un exercice et un régime alimentaire anormal.

La cholestase est accompagnée de douleur. Son apparition est due au chevauchement de la lumière canalaire, à la suite de quoi les voies d'excrétion de la bile se dilatent et la taille du foie augmente. Étirer ses gélules provoque une douleur dans l'hypochondre droit.

Une personne s'inquiète des nausées, des vomissements et de la fièvre. Parmi les complications de la maladie, en plus de l'obstruction du canal, il faut souligner son inflammation et sa pancréatite.

Inflexion de la vésicule biliaire

La forme pathologique de la vessie a souvent un caractère congénital, mais apparaît parfois au cours de la vie. Une inflexion peut se former dans la zone de son corps, de son cou, de son fond ou même dans le conduit. La vésicule biliaire déformée n'est pas en mesure d'exercer des fonctions physiologiques et viole l'excrétion de la bile.

Souvent, la pathologie ne se manifeste pas par des signes cliniques. Parfois seulement, il peut perturber la gêne au niveau de l'hypochondre droit, de la flatulence, des nausées ou d'un manque d'appétit. Une douleur intense est observée lors de l'inflexion du canal ou du col de la vessie.

Les organes déformés ne peuvent pas éliminer la totalité du volume de bile sécrété, à la suite duquel la cholestase se développe.

La flexion de la vessie est souvent détectée par hasard lors d'une échographie préventive.

Maladies oncologiques

Afin de poser correctement le diagnostic, il est nécessaire d’analyser chaque symptôme de la maladie et de prendre en compte les résultats d’examens complémentaires. Très souvent, les maladies oncologiques sont détectées à un stade avancé, lorsque des métastases sont observées et que la qualité de vie du patient se dégrade.

Les symptômes de la jaunisse obstructive apparaissent à l’arrière-plan des voies de circulation biliaires qui se chevauchent. Une tumeur maligne, devenant un canal ou une vésicule biliaire, provoque une cholestase. La tumeur peut être primaire ou métastatique d'oncores distants (estomac, poumons). En outre, une violation du flux biliaire est observée lors de la croissance du cancer du pancréas.

Défaite parasitaire

Dans la plupart des cas, le foie est affecté par l'ascaridiose et l'échinococcose. Le premier type d'infestation par les vers est caractérisé par des lésions des organes digestifs, le développement d'une réaction allergique et des complications graves. Les vers ronds peuvent pénétrer dans les voies biliaires, perturbant ainsi la circulation biliaire et provoquant une jaunisse obstructive. Sur le plan symptomatique, la pathologie se manifeste par des douleurs cambrées au niveau du foie, des troubles dyspeptiques (nausées, vomissements), un jaunissement de la peau, des muqueuses, des démangeaisons, une décoloration des matières fécales et un assombrissement de l’urine. Lorsqu'une infection bactérienne se joint, une inflammation purulente des canaux se développe et le risque de formation d'abcès dans la glande augmente.

En ce qui concerne l'échinococcose, l'apparition d'une cholestase due à la compression du tractus biliaire par un kyste parasitaire. Cliniquement, la pathologie se manifeste par des nausées, un manque d’appétit, une lourdeur de la région de l’hypochondre droit et un dysfonctionnement intestinal sous forme de diarrhée. À la palpation (palpation) de l'abdomen, une hépatomégalie (augmentation du volume du foie) et une formation supplémentaire arrondie (kyste) sont détectées.

Types de stagnation de la bile

La forme de la cholestase dépend de sa cause et de l'emplacement du bloc dans le système hépatobiliaire. Il existe généralement deux types: la congestion intrahépatique et extrahépatique. Cela peut survenir de manière aiguë ou suivre un cours chronique. Également distinguer:

  • type partiel lorsque production réduite de bile;
  • dissociés, dans lesquels le retard ne concerne que les composants individuels de la bile;
  • total observé en l'absence de réception de bile dans l'intestin.

Extrahépatique

La cholestase extrahépatique est caractérisée par une stagnation due à une obstruction du canal conduisant à un calcul dans la maladie des calculs biliaires ou à une compression externe par une formation supplémentaire.

Parmi les causes de la stagnation extrahépatique, il convient de souligner:

  1. syndrome d'épaississement de la bile;
  2. rétrécissement des conduits pouvant former une obstruction mécanique;
  3. inflammation du pancréas;
  4. oncogenèse, qui serre les canaux et ne permet pas d'éliminer la bile;
  5. processus adhésif, lorsque, dans la période postopératoire, la lumière des voies est réduite en raison de l'accrétion des tissus lésés;
  6. la présence de pierres.

Avec la cholestase extrahépatique, l'accumulation de bile se produit dans les canaux interlobulaires, qui se dilatent progressivement et peuvent devenir enflammés.

Intrahépatique

La cholestase intrahépatique se développe sur le fond des maladies du foie, qui affectent les voies biliaires. Avec cette forme, il n'y a pas d'obstacle mécanique. Les facteurs prédisposants comprennent l'hépatite alcoolique, la cirrhose, des anomalies génétiques, ainsi que des fluctuations hormonales dans le contexte de maladies du système endocrinien et pendant la grossesse.

Cette forme de stagnation peut être de deux types:

  1. cellulaire, quand la bile continue à être produite et reste dans les hépatocytes affectés (cellules du foie);
  2. canaliculaire, dans lequel la stase s'accompagne de l'accumulation de petites gouttes de bile dans les canaux dilatés;
  3. extralobulaire est caractérisé par un changement dans la structure de l'épithélium du tractus excréteur.

Symptômes de stase biliaire dans le foie

Les signes cliniques de la cholestase sont dus à la sévérité de la stagnation, au degré d'endommagement du système hépatobiliaire et à la cause de l'état pathologique. Le complexe de symptômes comprend:

  • hépatomégalie;
  • amertume dans la bouche;
  • douleur et gonflement dans la région du foie;
  • démangeaisons, qui s'intensifient le soir et après le contact avec de l'eau;
  • urine foncée;
  • jaunissement de la peau et des muqueuses;
  • blanchiment des matières fécales. Les selles peuvent devenir fréquentes et fétides, en raison d'une altération du fractionnement de la graisse;
  • troubles dyspeptiques sous forme de nausée, de distension abdominale et de lourdeur gastrique;
  • changement d'état psycho-émotionnel (irritabilité);
  • l'insomnie

Avec la préservation à long terme de la stagnation, une augmentation des saignements due à un déficit en protéines et en facteurs de coagulation est observée. Un manque de vitamine D s'accompagne d'une diminution de la densité des structures osseuses, d'une douleur dans les membres, la colonne vertébrale et les fractures. L'évolution chronique de la maladie entraîne une détérioration de la vision, le remplacement du tissu hépatique par du tissu conjonctif et l'apparition de xanthomes (accumulations sous-cutanées de cholestérol sous forme de plaques).

Parmi les complications, citons l'encéphalopathie, l'insuffisance hépatique, la sepsie, la maladie des calculs biliaires, la maladie vasculaire athérosclérotique, la cholécystite et la cholangite sclérosante.

Diagnostics

Le processus de diagnostic comprend une collecte d'anamnèse, un examen physique et un examen supplémentaire. Il comprend:

  1. tests de laboratoire sur le sang dans lequel on détecte une anémie, une augmentation du nombre de leucocytes et une ESR. En biochimie, on observe une augmentation du taux de bilirubine, de cholestérol, d'enzymes hépatiques et de phosphatase alcaline. Dans l'étude de l'urine, des pigments biliaires sont détectés. Si nécessaire, une analyse de l'hépatite virale, des vers, ainsi qu'une évaluation de l'état immunitaire;
  2. méthodes instrumentales. Afin de visualiser le foie, une échographie de la vessie et des voies biliaires est réalisée. Il vous permet de détecter le blocage et d'évaluer l'étendue des dommages causés au système hépatobiliaire. De plus, une cholangiopancréatographie par résonance rétrograde endoscopique ou magnétique, ainsi qu'une cholangiographie transhépatique transcutanée, peuvent être prescrites.

Comment améliorer le flux de bile du foie

Pour comprendre comment éliminer la bile du foie et traiter un patient, vous devez établir la cause de la cholestase. Dès qu'elle est connue, le médecin peut choisir une tactique conservatrice ou recommander une intervention chirurgicale. La diététique est une composante obligatoire du processus thérapeutique.

Traitement conservateur

Pour améliorer le flux biliaire, vous devez prendre des médicaments tels que:

  • médicament hépatoprotecteur nécessaire pour protéger les hépatocytes et restaurer leur fonctionnalité;
  • agent avec l'acide ursodésoxycholique pour réduire le cholestérol dans la bile et dissoudre les calculs. Le cours thérapeutique dure au moins un mois, ce qui est nécessaire pour obtenir le résultat souhaité.
  • cholérétique. Le comprimé fournit la dilution de la bile en augmentant sa production;
  • cholécinétique. Leur action vise à améliorer le flux sortant;
  • des vitamines;
  • des antioxydants;
  • médicament antispasmodique qui améliorera le flux de bile pour la dilatation des conduits de lumière;
  • des antihistaminiques;
  • médicaments antibactériens et antiparasitaires.

Traitement chirurgical

Si cela est indiqué, le médecin peut recommander une intervention chirurgicale, par exemple:

  1. élimination des kystes comprimant les canaux;
  2. la formation d'anastomoses (cholécystose, cholédocompromis);
  3. drainage externe des conduits;
  4. retrait ou ouverture de la bulle.

Séparément, il convient de mentionner les opérations de rétrécissement des voies biliaires et la présence de calculs dans celles-ci. Ainsi, on effectue une dilatation (dilatation) des conduits par ballonnet ou un enlèvement de pierres.

Pendant la période de rééducation, des procédures physiothérapeutiques sont prescrites, par exemple massage et physiothérapie. La restauration rapide du flux biliaire permet d’éviter les complications de la cholestase et de normaliser le processus digestif.

Méthodes folkloriques

Si la cholestase est causée par une violation de la production de bile, la médecine traditionnelle recommande l’utilisation de droits de légumes, de jus de légumes et d’avoine. Voici quelques combinaisons utiles:

  1. stigmates de maïs, immortelle, ainsi que gorge commune;
  2. cumin à la menthe poivrée;
  3. Chymyanka médicinal, alpiniste et affluent.

Vous pouvez également boire une cuillerée d'huile végétale avec du jus de citron à jeun. Cet outil améliorera le péristaltisme, assurera le nettoyage des intestins et réduira la cholestase. Dans la pharmacie, vous pouvez acheter des frais de cholagogue, notamment de l'achillée millefeuille, de la menthe, de la coriandre et de l'immortelle. La camomille, le calendula (fleurs) et la tansy y sont également ajoutés.

Régime alimentaire

La base du régime alimentaire avec cholestase est le numéro de table 5. Il a les principes suivants:

  • repas fractionnés en petites portions (toutes les deux heures);
  • chaque jour, une personne devrait boire plus de deux litres de liquide, ce qui permettra de diluer la bile et facilitera son écoulement;
  • les aliments gras, les assaisonnements épicés, les bouillons riches, les cornichons, les viandes fumées, les conserves, les champignons, les cornichons, les muffins, le chocolat et les aliments prêts à cuire sont exclus;
  • l'apport calorique quotidien ne devrait pas dépasser 2500 kcal;
  • Il est recommandé d'utiliser des légumes, des céréales, des fruits, des graisses végétales, des légumineuses, de la gelée maigre, des produits à base de viande et de poisson.
  • les plats doivent être moulus, cuits à la vapeur, au four ou bouillis.

Prévention

Les mesures préventives comprennent:

  1. bonne nutrition;
  2. rejet d'alcool;
  3. diagnostic opportun des maladies associées du tube digestif;
  4. contrôle médical strict de l'administration de médicaments hépatotoxiques, à savoir la dose du médicament et la durée de l'évolution thérapeutique;
  5. observation dynamique de la taille des calculs dans la vessie et les conduits;
  6. exercice modéré.

Des examens prophylactiques réguliers en présence de maladies du tube digestif et du système endocrinien peuvent réduire le risque de lésions du complexe hépatobiliaire et prévenir la cholestase.


Plus D'Articles Sur Le Foie

Cholécystite

Diagnostic du JVP: symptômes et traitement de la dyskinésie biliaire chez un enfant

Chaque mère essaie de bien nourrir son bébé, choisit une nourriture saine et appropriée. Cependant, il arrive parfois qu'un enfant mange mal, refuse même ses plats préférés.
Cholécystite

Stase biliaire: symptômes. Cholagogue avec stase biliaire, traitement

La mauvaise santé d’une personne peut être déclenchée par diverses raisons. Dans cet article, je veux parler de ce problème, comme la stagnation de la bile.