Symptômes et traitement de la bile stagnante

Laisser un commentaire

Une maladie telle que la stagnation de la bile dans la vésicule biliaire, indique que peu de gens sont attentifs à la santé et que, en raison de mauvaises habitudes et d’un régime alimentaire déséquilibré, ce problème se pose. La vésicule biliaire dans l'importance du rôle dans le corps n'est pas inférieure aux reins ou à l'estomac. C'est un organe de digestion, situé sous le foie, dont le travail principal est l'accumulation et l'excrétion de la bile.

Causes de la maladie

Les principales raisons de la stagnation de la bile dans la vésicule biliaire comprennent les aliments malsains: l'abus d'alcool frit, gras, alcool; non-respect du régime alimentaire. La présence de maladies du rectum, le manque d'activité physique, la pancréatite, la gastrite, le stress peuvent affecter le développement de la maladie. En raison de stress fréquents, le risque de stagnation de la bile augmente, ce qui affaiblit les muscles musculaires de la vésicule biliaire et provoque des troubles du système endocrinien. L'activité des contractions biliaires augmente avec la prise de nourriture et la libération de la bile commence après avoir mangé pour digérer les graisses. En cas de stagnation, les vitamines A et D ne peuvent pas être absorbées, ce qui peut augmenter la fragilité des os. Les causes de la stagnation de la bile peuvent être réduites à la grossesse (ceci est dû à la restructuration du fond hormonal), à risque sont les personnes souffrant de diabète, d'athérosclérose.

Symptômes de la maladie

Dans de rares cas, ce syndrome est reconnu dès le début, car il se développe lentement et commence à guérir lorsque la bile stagne et que de nombreux symptômes apparaissent. Au début, les symptômes sont mineurs et le patient n’y prête pas attention. Après un certain temps, les symptômes augmentent, l'état de santé se dégrade, une faiblesse générale, une fatigue chronique, une somnolence constante, une léthargie, un goût amer dans la bouche et aucun appétit n'apparaissent. Une bile épaisse apparaît comme un jaunâtre sur la peau et les muqueuses, car la bilirubine (la bilirubine est appelée pigment de la bile) est absorbée dans le sang et se diffuse dans le corps. À propos de la violation dans le gallon dites de tels signes:

  • une augmentation de la taille du foie;
  • sensation de chatouillement irritant de la peau sur les jambes et les bras;
  • violation de la chaise;
  • brûlures d'estomac;
  • douleur arquée dans la région de l'hypochondre droit;
  • éructations fréquentes;
  • nausée
Retour à la table des matières

Caractéristiques chez les enfants

Stagnation de la bile dans la vésicule biliaire chez les enfants en raison d'une prédisposition héréditaire. Influence sur le régime alimentaire de l'enfant - une surabondance de graisse, forte et salée affecte négativement l'état du corps. L'erreur sera de se nourrir de force, le régime devrait être adapté à l'âge. Les infections intestinales, les vers, le stress peuvent causer une maladie. Plus jeunes, les enfants souffrent de douleurs passagères rapides autour du nombril, parmi de rares cas parmi les symptômes appelés vomissements et nausées. En prenant une position confortable, la douleur peut immédiatement disparaître. Les enfants plus âgés se plaignent de malaises dans l'hypochondre droit, de stress, de rhumes et d'une mauvaise alimentation aggravent la douleur. Il existe également des signes tels que brûlures d'estomac, éructations, goût amer dans la bouche, manque d'appétit et constipation.

La stagnation de la bile dans la vésicule biliaire peut provoquer une inflammation des reins, la formation de calculs. Retour à la table des matières

Qu'est-ce qui est dangereux?

La stagnation de la bile dans la vésicule biliaire est une ostéoporose dangereuse, un risque élevé de formation de calculs biliaires, une insuffisance hépatique. En outre, l'initiation tardive du traitement menace la survenue de processus inflammatoires dans les canaux, la cirrhose du foie, le développement de la cholécystite et du béribéri.

Diagnostics

Le diagnostic de la cholestase se produit de plusieurs manières. Les méthodes principales d'étude du développement d'anomalies de la vésicule biliaire comprennent le diagnostic par rayons X, l'échographie et l'intubation duodénale. Le plan d’examen et de traitement est établi par le médecin en fonction des symptômes.

Échographie

À l’aide des ultrasons, détectez un écart par rapport à la norme dans la structure de la vésicule biliaire et dans la structure de la bile sécrétée, déterminez l’état des voies biliaires. Pour obtenir des résultats fiables, vous devez suivre quelques règles simples avant de commencer l’étude:

  • 1 semaine avant la procédure, il est nécessaire de retirer de l’alimentation l’alcool, les aliments gras et les produits qui provoquent une accumulation de gaz (chou, légumineuses, boissons gazeuses, etc.);
  • 3 jours avant l'étude, il est nécessaire de commencer à prendre des préparations d'enzymes digestives (Festal, Panzinorm Forte, Mezim Forte) et des médicaments pour augmenter la formation de gaz (Espumizan, Motilium);
  • à la veille de la procédure, les intestins doivent être vidés;
  • si la procédure est prévue pour le matin, le dîner doit être léger, mais satisfaisant, et au plus tard à 20 heures, évitez de manger et de boire. Le petit-déjeuner est acceptable en cas de procédure en après-midi, mais au plus tard à 7 heures du matin.

Le rhumatisme de la vésicule biliaire n’est pas souvent pratiqué, car Les résultats de cette enquête ne sont pas de la plus haute qualité et ne sont pas toujours pertinents par rapport à cet organisme.

Diagnostic par rayons X

Cette procédure est rarement prescrite, elle ne se fait que dans des cas particuliers. La préparation précède la procédure: un jour avant l’examen, il est recommandé de suivre un régime faible en gras, de souper au plus tard à 20h00, puis de boire de l’eau. Fumer est indésirable. Grâce à l'examen aux rayons X, on ne voit que les os. On injecte au patient une substance spéciale par voie intraveineuse ou orale - un contraste qui éclaire la vésicule biliaire et les conduits. Avant la procédure, le médecin effectue un test de sensibilité au médicament pour éviter les réactions négatives du corps.

Intubation duodénale

Il aide à identifier les modifications du tonus de la vésicule biliaire, à déterminer sa capacité à se contracter, à évaluer l'état du sphincter des voies biliaires. Une semaine avant l'étude devrait cesser de prendre des médicaments qui augmentent la formation de choléra, des antispasmodiques, des laxatifs, des vasodilatateurs et des préparations enzymatiques. Le dîner ne devrait pas être plus tard que 18 heures. Parfois, une anesthésie locale est utilisée, n'oubliez pas l'humeur psychologique, car la procédure n'est pas très agréable. Fait intéressant, une telle procédure peut également être de nature thérapeutique: à l'aide d'une sonde, les médicaments sont délivrés directement dans la vésicule biliaire.

Traitement de la stagnation de la bile dans la vésicule biliaire

Le traitement de la stagnation de la bile doit être complet, inclure des médicaments, un régime alimentaire et aider à faire face à la démangeaison. Pour éliminer les démangeaisons, les antihistaminiques sont utilisés pour lutter contre les manifestations allergiques. Utilisez des médicaments "Kolestiramin", "Luminale". L'utilisation d'acide ursodésoxycholique empêche la destruction des membranes, car elle élimine les acides biliaires toxiques.

Régime avec bile stagnante

L'alimentation est une composante essentielle de la récupération, sa conformité contribue à la récupération rapide. Les repas doivent être divisés en 6 à 7 repas en petites portions; le dernier en-cas doit être pris au plus tard 3 heures avant le coucher. La plupart des plats doivent être chauds, des boissons fraîches et la nourriture indésirable. Grasses, frites, trop salées et épicées ne doivent pas apparaître sur la table. Les produits peuvent être cuits au four, bouillis ou cuits à la vapeur. Les produits du menu doivent obligatoirement contenir des produits à base d'acide lactique (fromage cottage, crème sure, yaourt, ryazhenka, yaourt), du sarrasin et du gruau. Autorisé à manger de l'omelette protéinée, des pâtes en petite quantité, des pâtisseries sans le contenu d'huile.

Le mouton, le porc, l'oie, le canard, l'alcool, le pain frais, le café noir, le thé fort, les légumineuses, les épinards, les fruits aigres et les légumes riches en amidon, les oignons, les champignons, les œufs, les radis, les radis et l'ail sont complètement supprimés de l'alimentation. Dans la liste des produits retirés du régime, figurent le chocolat et les confiseries. En raison de l'utilisation de ces produits, il se forme une stagnation de la bile, ce qui réduit les chances de traiter le syndrome sans complications futures.

Des médicaments

Le traitement médicamenteux comprend des médicaments cholérétiques qui augmentent la concentration d'acides biliaires dans la bile (comprimés "Holensim", "Vigératine"), des médicaments qui normalisent la production et le flux de bile ("Ursofalk", "Gepabene"), ainsi que des médicaments qui violent l'absorption du cholestérol des intestins, qui bloquent la synthèse du cholestérol et augmentent sa sécrétion et sa décomposition ("Diosponin", "Cetamiphen"). Chaque remède ne doit être pris qu'après prescription.

Remèdes populaires

Comment éliminer la bile du corps, inquiet les gens avant l’apparition de médicaments abordables et efficaces. Les remèdes populaires peuvent améliorer l'état de santé à distance, mais ces aides naturelles ne peuvent pas remplacer complètement les pilules modernes. En outre, il est nécessaire de prendre en compte les caractéristiques personnelles du corps et la propension aux allergies. Avant de commencer un traitement avec des remèdes populaires à la maison, vous devriez consulter votre médecin. Parmi les méthodes populaires sont les suivantes:

  • pour que la bile ne stagne pas, l'huile de maïs non raffinée (ou toute autre huile végétale) aide à éliminer l'excès de bile, elle est prise immédiatement après le réveil;
  • les graines de citrouille (consommées en petites quantités) sont non seulement un remède populaire efficace contre les vers, mais contribuent également à améliorer l'état de la vésicule biliaire;
  • pour la sortie d'accumulation de bile utilisant une décoction de calendula, immortelle, menthe poivrée, aloès, coriandre;
  • n'oubliez pas l'effort physique - un massage spécial et des exercices pour la presse sont d'excellents aides pour lutter contre l'excès de bile;
  • pour l'élimination rapide de la bile à la maison à l'aide d'un tube sans tube - action thérapeutique réalisée en prélevant des fonds de cholagogue tout en réchauffant la région du foie.
Retour à la table des matières

Prévention

Le mécanisme de prévention des maladies est très simple: vous devez mener une vie active: marcher beaucoup, faire de la natation, du fitness, du vélo, du patin à roues alignées, de la danse ou de tout autre sport actif. Vous ne devez pas sauter de repas, en plus du petit-déjeuner, du déjeuner et du dîner standard, vous devez ajouter de petites collations (fruits, yaourts ou noix), vous devez manger en petites portions, mais toutes les 2-3 heures, en moyenne, environ 6 repas par jour. L'alcool, les aliments gras, épicés et salés créent une charge indésirable sur les organes du tractus gastro-intestinal. Par conséquent, sa quantité doit être réduite au minimum, de même que les produits de confiserie.

Comment traiter la stase biliaire dans la vésicule biliaire

La congestion des acides biliaires dans le corps, accompagnée de symptômes désagréables, appelée cholestase.

Étant donné que le foie participe activement aux processus métaboliques et protecteurs, toute défaillance de son fonctionnement nuit à la vie humaine.

Nous vous suggérons de vous familiariser avec un phénomène tel que la bile épaisse dans la vésicule biliaire, le traitement de cette pathologie sera présenté dans l'article.

La cholestase de la vésicule biliaire est une maladie dangereuse qui doit être traitée immédiatement. Quels sont ses symptômes et pourquoi se produit-il? Après avoir lu ce matériel, vous obtiendrez des réponses.

Quel est le rôle de la bile dans le processus digestif?

C'est une erreur de croire qu'une vésicule biliaire congestive n'est pas une maladie. Le fonctionnement de cet organe est lié au travail du foie.

La cholestase de la vésicule biliaire provoque une défaillance du fonctionnement hépatique. Cela entraîne un certain nombre de conséquences négatives.

Le processus de digestion se produit en raison de la formation d'acide jaune dans le foie. Après sa formation dans l'organe, il passe directement par les canaux biliaires dans l'estomac.

Ensuite, un processus chimique complexe a lieu dans l'intestin - le traitement mécanique des aliments. La dilution de la bile est nécessaire si elle stagne dans les canaux et ne pénètre pas dans les intestins.

Si la sortie de l'acide jaune était perturbée, le travail de digestion serait défaillant.

Intéressant De nombreuses personnes souffrant de cholestase ont noté l'augmentation rapide du poids corporel, même si, dans le même temps, la quantité de nourriture qu'elles consomment est minime. Cela est dû à la lente absorption des graisses par l'organisme.

La stagnation de la bile dans la vésicule biliaire entraîne un dysfonctionnement du tractus gastro-intestinal. Une personne en face de lui souffrira de constipation ou de diarrhée.

De plus, cette pathologie est caractérisée par une forte colique dans l'hypochondre droit. Au cours d'une attaque douloureuse, une personne souffre d'un inconfort grave, qui n'est pas toujours possible d'arrêter les médicaments anesthésiques.

Il s'avère que la bile est un «déclencheur» pour l'estomac. Son entrée dans les intestins est un signal au début de la digestion des aliments. Il s'avère que la digestion sans cet acide est impossible.

La bile congestive dans la vésicule biliaire provoque un dysfonctionnement du foie. En conséquence, le métabolisme du corps ralentit.

Par conséquent, la vésicule biliaire stagnante entraîne une perturbation du fonctionnement de l'organisme dans son ensemble. Les principales propriétés du liquide jaune:

  • Neutralisation des enzymes de la pepsine.
  • Neutralisation de l'acide chlorhydrique.
  • Effet antibactérien sur la lésion (favorisant l'exportation d'agents pathogènes, y compris des toxines).
  • Emulsification des graisses.
  • Soulagement de la stagnation.
  • Améliorer le péristaltisme intestinal, en maintenant son tonus.

Facteurs provoquant l'épaississement de la bile

Nous allons maintenant examiner de plus près un problème tel que la bile épaisse dans la vésicule biliaire, le traitement de ce pathologiste dangereux doit commencer par déterminer la cause de son apparition.

La vésicule biliaire remplit des fonctions importantes. Grâce à son travail, les graisses sont décomposées dans le corps et les aliments entrant dans l'estomac sont digérés et absorbés par le corps.

Un tel fonctionnement ne se produit que si le travail du corps n'a pas été perturbé pour des raisons spécifiques.

Une congestion de l'acide biliaire peut être déclenchée par:

  1. Taux de cholestérol élevé. Sa présence est le résultat de la malnutrition. Par exemple, le taux de cholestérol augmente souvent chez les personnes qui consomment des aliments gras.
  2. Jeûne fréquent. Lorsqu'une personne reste au régime pendant longtemps, son corps ne reçoit pas la quantité nécessaire d'oligo-éléments et de vitamines utiles.
  3. Le développement d'une maladie du pancréas ou de l'estomac.
  4. Hépatite ou autre maladie du foie étymologie infectieuse.
  5. Stress psycho-émotionnel. Lorsqu'une personne est stressée, il existe un risque de spasme des parois de l'écoulement.
  6. Déshydratation du corps. Pour prévenir la stagnation dans le corps, il est important de ne pas perturber le régime d'alcool.
  7. Utilisation à long terme de certains médicaments, y compris les antibiotiques. Sans une recommandation médicale à l'auto-prescrire des médicaments n'est pas recommandé.
  8. Mode de vie sédentaire. Une activité physique insuffisante entraîne souvent une stagnation du corps.
  9. L'abus d'alcool.
  10. Le développement de maladies du système endocrinien.
  11. Prédisposition à l'obésité ou au surpoids.
  12. Dysfonctionnement dans le fonctionnement du système nerveux central (SNC).
  13. Obstruction intestinale. Un spasme des voies biliaires peut survenir en raison d'une formation accrue de gaz dans l'intestin, ce qui entraîne des ballonnements.
  14. Le développement de processus pathologiques dans la région pelvienne.
  15. Murs de la vessie bas.
  16. Voies biliaires étroites excessives. Dans ce cas, l'acide hépatique pénètre dans l'estomac en quantités insuffisantes.

Symptômes de pathologie

Ci-dessus, nous avons compris pourquoi il y avait congestion dans la vésicule biliaire. Les symptômes de cette pathologie chez presque tous les patients semblent identiques.

Les patients atteints de cholestase se plaignent de:

  • Coliques hépatiques périodiques.
  • Nausée accompagnée de vomissements. Il est à noter que les vomissements, dans ce cas, n'apportent pas le soulagement souhaité.
  • Ballonnements sévères (flatulences).
  • Burp.
  • Respiration difficile.
  • Fatigue accrue.
  • Prurit
  • Dysfonctionnement du tractus gastro-intestinal (diarrhée).
  • Œdème du cou.
  • Jaunissement de la peau.
  • Goût amer dans la bouche.

Le signe le plus grave de cholestase est la colique hépatique. Elle trouve tout à coup. Une personne face à elle perd la capacité de penser de manière critique et de focaliser son attention sur des objets externes. Il a besoin de soins et de traitements.

La nature de la douleur qui se produit avec une colique hépatique, vous pouvez écrire ceci:

  1. Localisation - l'hypochondre droit.
  2. L'heure de l'événement est le matin.
  3. Étaler - sur tout l'estomac.
  4. Augmente après avoir mangé.

Une personne confrontée à un phénomène aussi désagréable que la cholestase a besoin d'une assistance médicale. Sans intervention médicale en temps opportun, il peut mourir.

Comment diagnostique-t-on la pathologie?

La vésicule biliaire congestive affecte négativement la qualité de la vie humaine. Ceux qui sont confrontés à ce phénomène perdent complètement leurs performances.

Un médecin traitant un patient se plaignant de symptômes de cholestase devrait évaluer la qualité de son fluide enzymatique.

À cette fin, la palpation. Son objectif principal est de déterminer l'emplacement exact de l'inconfort.

Afin de comprendre que l’acide jaune s’est épaissi, une échographie sera nécessaire. Cela nécessitera une formation.

Il est important que le patient n'ait rien mangé 8 heures avant l'intervention. Sinon, il sera difficile de faire un diagnostic.

En outre, la préparation avant l'échographie comprend le refus du traitement. Le patient ne doit prendre aucun médicament à des fins médicinales 10 à 12 heures avant la procédure.

Mais l'échographie n'est pas la seule procédure de diagnostic qui aidera le médecin à établir la présence de cholestase.

Le patient sera invité à subir:

  • Test sanguin général.
  • Analyse biochimique du sang.
  • Analyse des matières fécales.
  • IRM
  • CT

Une fois que tous ces tests ont été effectués, le médecin prescrira le traitement approprié au patient.

Parlons maintenant de la façon de diluer la bile dans la vésicule biliaire.

Traitement de pathologie

Le médecin doit expliquer au patient les particularités de la structure de son corps afin qu'il comprenne comment la bile pénètre dans l'estomac et pourquoi elle est nécessaire.

Une telle conversation aidera le patient à comprendre ce qui le menace de dysfonctionnement hépatique, provoqué par la stagnation de l’acide jaune dans les conduits.

Le traitement de la cholestase repose sur les points suivants:

  • Correction du régime d'alcool.
  • Respect des règles du régime thérapeutique.
  • Médicaments réguliers.
  • Correction de style de vie.

Il est possible de se débarrasser des symptômes de cholestase uniquement en cas de traitement médical complexe. Ignorer l'un des points ci-dessus entraînera un manque d'effet thérapeutique positif.

Examinons plus en détail chacun de ces points.

Traitement médicamenteux

Il est important que le médicament ne soit prescrit au patient que par son médecin. Rappelez-vous que l'auto-traitement peut se terminer tristement.

Pour prévenir les complications de la cholestase, suivez toutes les prescriptions médicales. Ne déviez pas du programme de traitement, peint par un médecin.

Il n’existe pas de traitement médicamenteux universel pour les patients aux prises avec des problèmes de voies biliaires.

Le médecin la sélectionne individuellement en fonction de facteurs tels que l'âge du patient, son sexe et la gravité de la maladie.

L'un des objectifs du traitement médicamenteux est de soulager la gêne qui se produit dans l'hypochondre droit (la localisation du foie).

Pour sauver le patient de coliques intolérables, les médecins lui prescrivent des spasmolytiques. La médecine la plus populaire de ce groupe est No-shpa.

Le médicament aide à diluer la bile et stimule son entrée dans l'estomac. Mais le silo est conseillé de prendre avec des douleurs spasmodiques à l'estomac et la présence de stagnation.

Autres drogues du groupe des spasmodiques:

Le corps de nombreuses personnes s'habitue à de tels moyens. Par conséquent, si leur réception n'apporte pas le soulagement souhaité, il est recommandé de prendre des analgésiques.

Par exemple, vous pouvez prendre une pilule Analgin, Ibuprofen, Nurofen ou Kitanov.

Tous les médicaments décrits ont des propriétés analgésiques. Mais la forme comprimé de ces médicaments n'est pas pour tout le monde.

Lorsque le syndrome de la douleur est clairement marqué, il est conseillé de piquer les injections. La plupart des médicaments ci-dessus sont vendus dans une pharmacie sous forme d'injections.

Pour obtenir un effet analgésique rapide, plusieurs médicaments peuvent être injectés à la fois au patient. Par exemple, 1 ampoule d’analogue, No-shpy et Spazmalgona.

Après une telle injection, les coliques hépatiques douloureuses disparaîtront en 15 à 20 minutes.

Ne vous attendez pas à ce que la gêne dans l'hypochondre droit passe d'elle-même. Les événements stagnants provoquant son apparition ne disparaîtront nulle part sans traitement approprié.

Ainsi, l'attaque douloureuse a réussi à arrêter. Que faire maintenant? Lorsque la colique hépatique s'atténue, le patient peut ne pas présenter d'autres symptômes, tels que des éructations ou une diarrhée. Mais cela ne signifie pas qu'il n'a pas besoin de traitement.

Après avoir arrêté les symptômes désagréables, le patient devrait prendre des médicaments cholérétiques. Le but principal de cette thérapie est de se débarrasser de l’acide jaune stagnant dans les canaux.

L'élimination de la stagnation est une garantie de la normalisation du fonctionnement du foie.

Les médicaments qui ont la propriété d'être douces accélèrent son écoulement, ainsi que son exportation de la microflore pathogène.

Un de ces médicaments est ukrliv. Le cours recommandé de son admission est de 1 à 3 mois. La durée du traitement dépend du stade de la cholestase.

Vous pouvez également diluer l’acide jaune à l’aide d’une procédure de tubage. Son objectif principal est de nettoyer le liquide jaune stagnant des conduits. L'effet médicinal du tubage est obtenu grâce au sorbitol ou à l'huile d'olive.

Lorsque la congestion dans le corps a été éliminée, il est recommandé de prendre des hépatoprotecteurs. Qu'est-ce que c'est

Les hépatoprotecteurs sont appelés médicaments utilisés pour maintenir la consistance d’un liquide jaune.

L’utilisation d’hépatoprotecteurs à des fins médicales permet également de cliver des plaques de cholestérol et d’activer le fonctionnement des cellules hépatocytes.

Respect des règles du régime thérapeutique

Sans cet élément, il n'est pas nécessaire de compter sur le soulagement réussi des symptômes de la cholestase. La correction de la nutrition dépend non seulement du taux de récupération, mais également de la possibilité d'un risque de rechute.

Ceux qui adhèrent aux recommandations médicales concernant la consommation de nourriture réduisent le risque de récurrence de la maladie.

Le régime médical en cas de stagnation devrait viser à réduire la viscosité. Quel devrait être la nourriture du patient?

  • Faible en calories.
  • Rapide, léger
  • Estomac bien digéré.
  • Équilibré.
  • Naturel, ne contenant ni conservateurs ni édulcorants.
  • Origine végétale

Si une personne est confrontée au problème de la bile, il lui est alors contre-indiqué de manger de la nourriture lourde. Le corps dépensera beaucoup d'efforts pour digérer et assimiler.

Le régime alimentaire devrait exclure les haricots, les viandes grasses, c'est-à-dire le porc, les produits laitiers gras, le chou, les radis et les produits de boulangerie.

Tous ces produits sont digérés par l'estomac. Le corps consacre beaucoup de temps à sa digestion.

Règle importante! En observant un régime thérapeutique, vous devrez arrêter de fumer et de boire de l'alcool. Quant à la soude, elle est également interdite.

Ce sont les règles de base d'un régime thérapeutique, cependant, dans certains cas, des restrictions «nutritionnelles» supplémentaires sont imposées au patient.

Par exemple, si les résultats de ses analyses montrent une acidité biliaire élevée, excluez alors les baies et les légumes acidulés du régime.

Par exemple, la grenade, les raisins de Corinthe, les pommes, les raisins et les canneberges. Manger ces fruits et baies provoque une détérioration de la santé.

Si les muscles du patient ne sont pas musclés, les médecins lui recommandent de manger tous les jours des œufs, des produits laitiers faibles en gras, du fromage cottage et de la crème sure.

Qu'est-ce qui est permis d'avoir avec la cholestase?

  • Des pâtes.
  • Potages aux légumes et aux céréales.
  • Sauces aux produits laitiers et aux légumes.
  • Viande maigre, comme du poulet ou du bœuf.
  • Marmelade, miel et sucre.
  • Poisson
  • Des oeufs
  • Gelée de fruits et boissons aux fruits.

En ce qui concerne les boissons, afin de prévenir la déshydratation, une personne souffrant de troubles des voies biliaires devrait boire de l'eau minérale quotidiennement.

C'est important! Le taux quotidien d'eau potable pour un adulte - 1,5 litres. L'importance de l'eau pour le corps humain est difficile à surestimer. Il favorise le métabolisme et l'exportation des agents pathogènes du corps.

En plus de l'eau minérale, il est recommandé au patient de boire du jus de fruits ou du nectar, du thé noir ou vert, du kéfir ou de la compote.

Pour liquéfier la bile, vous devez adapter votre régime alimentaire afin qu'il contienne:

  1. Carotte
  2. Olives
  3. Son d'avoine.
  4. Avocat
  5. Céréales Céréales.
  6. Céleri
  7. L'aneth
  8. Épinards.
  9. Huile de maïs.

Il est également conseillé d'utiliser des produits ayant un effet cholérétique. Parmi eux se trouvent les raisins, les oranges, les citrons, la pastèque, les épinards, le curcuma, le cantaloup, les raisins, la rhubarbe, la betterave.

N'oubliez pas que seul un spécialiste qualifié peut modifier votre régime thérapeutique. Le faire soi-même n'est pas hautement recommandé.

La congestion dans le corps nécessite des soins médicaux. Ils ne peuvent pas être ignorés, sinon, il ne sera pas possible d'éviter les complications.

Les recommandations supplémentaires comprennent:

  1. Exercice quotidien. Tout d'abord, il concerne les personnes menant une vie sédentaire. Une activité physique modérée est très utile. Le sport est la meilleure et la plus simple prévention de la stagnation.
  2. Rappelez-vous l'importance d'un sommeil complet. Pour une vie normale, une personne doit dormir au moins 8 heures par jour. Un long sommeil contribue à améliorer la viscosité de la bile, ainsi que son écoulement des voies biliaires.
  3. Allez faire un massage. Avec la thérapie manuelle, vous pouvez rapidement atteindre les résultats souhaités. Un bon massage stimule la circulation de la bile.

Méthodes traditionnelles de dilution de la bile

Une personne qui a été exposée à la cholestase n'a pas à se rendre à la pharmacie pour des médicaments coûteux. Il peut s’aider à la maison.

Les guérisseurs traditionnels recommandent la phytothérapie aux personnes souffrant de bile. La combinaison correcte de plantes médicinales éliminera non seulement la stagnation, mais préviendra également le risque de formation de tartre dans la vésicule biliaire.

La menthe, le millénaire, l’immortelle et le calendula ont un effet diluant sur l’acide jaune. L'huile d'olive et le jus de citrouille ont une propriété similaire.

Pour obtenir l'effet thérapeutique maximal, il est recommandé de combiner plusieurs méthodes populaires de lutte contre la cholestase. Par exemple, utilisez quotidiennement la décoction d'herbes et le jus de betterave.

Mesures préventives

Rappelez-vous que la congestion dans le corps est une pathologie qui nécessite une attention particulière. Toute maladie est beaucoup plus facile à prévenir qu'à guérir.

Par conséquent, il est recommandé de respecter les mesures préventives suivantes:

  • Maintenir un mode de vie sain.
  • Une bonne nutrition basée sur la régularité et le rejet de la restauration rapide et de la malbouffe.
  • Éviter les situations stressantes.
  • Approche rationnelle de la prise de médicaments.

Si vous menez une vie sédentaire, si vous êtes souvent stressé et abusez d’aliments nuisibles, sachez que vous êtes à risque.

Changements dans la concentration de liquide jaune - une pathologie dangereuse qui survient chez des personnes de différents âges et nationalités.

Il est important de rechercher rapidement une aide médicale, sinon il ne serait pas possible d'éviter l'apparition de complications.

Stagnation de la bile

Parmi les anomalies digestives, les gastro-entérologues distinguent la stase biliaire, syndrome révélateur d'un dysfonctionnement du système hépatobiliaire: foie producteur de bile, vésicule biliaire (dépôt de la bile où il devient plus concentré) ou réseau de transport biliaire (canaux biliaires intra et extrahépatiques).

Qu'est-ce qu'une stase biliaire dangereuse?

Cette pathologie étant diagnostiquée plus souvent, vous devez savoir à quel point la stagnation de la bile est dangereuse pour le corps. Après avoir été consommés, les graisses qu'il contient commencent à s'émulsionner, mais il faut également digérer complètement les lipides et digérer les vitamines lipophiles. Outre le suc gastrique et les enzymes pancréatiques, les acides biliaires et leurs sels, principaux composants de la bile, sont indispensables. De la vésicule biliaire, ils entrent dans le duodénum, ​​où se poursuit le processus d’émulsification et d’hydrolyse colloïdale des graisses.

Si la bile stagne (c’est-à-dire qu’elle n’entre pas dans la partie intestinale du tube digestif), l’activité de la lipase intestinale diminue et les graisses ne se décomposent pas complètement et ne pénètrent pas dans le sang en quantité importante, ce qui rend difficile la transformation du glucose en glycogène (produit du développement du diabète). La stagnation de la bile est dangereuse en réduisant l’excrétion de l’excès de cholestérol, qui se trouve dans la bile elle-même: elle provoque une hypercholestérolémie (élévation du cholestérol dans le sang) et accélère le développement de l’athérosclérose.

La stagnation de la bile dans la vésicule biliaire entraîne souvent une inflammation (cholécystite secondaire) ou une cholélithiase (cholélithiase). C'est en présence de calculs dans la vésicule biliaire que se développe le plus souvent une cholécystite aiguë et chronique avec stase biliaire.

Il est possible de diagnostiquer simultanément la gastrite et la stase biliaire, lorsque la membrane muqueuse de l'œsophage et de l'estomac est exposée à des acides biliaires qui y arrivent par «attaque du duodénum» dans le reflux duodénogastrique chronique (causé par la faiblesse du sphincter cardiaque de l'œsophage).

La cholangite dite sclérosante - inflammation, fibrose et sténose des voies biliaires - peut entraîner une stagnation de la bile dans les conduits.

En violation de la circulation des acides biliaires dans le tractus gastro-intestinal, l'absorption des graisses (malabsorption des graisses) et des vitamines liposolubles diminue: rétinol (vitamine A), ergocalciférol (vitamine D), tocophérol (vitamine E), phylloquinone (vitamine K). Les effets et les complications les plus connus de la carence en vitamine A sont la détérioration de la vision crépusculaire et la vitamine D l’ostéomalacie (diminution de la minéralisation osseuse entraînant un ramollissement). Parallèlement, une carence simultanée en vitamines A et D entrave l'absorption du calcium, ce qui rend le tissu osseux également moins dense, c'est-à-dire que l'ostéoporose se développe. Un manque de vitamine K menace de réduire la coagulation du sang et l'apparition de diathèse hémorragique et de saignements.

La stase biliaire chronique constitue une menace réelle. Elle accroît l'acidité de l'intestin. En raison de la présence de cations de calcium dans la bile, elle réduit l'acidité du contenu gastrique imbibé de suc gastrique et passe au stade de digestion de l'intestin. Avec la stagnation de la bile (cholestase), on note un déséquilibre acido-basique du tractus gastro-intestinal, et l’acidification entraîne une ascite (hydropisie) et une fonction intestinale médiocre en raison de la multiplication de microbes pathogènes.

En cas de stagnation à long terme de la bile dans le foie, une augmentation du taux d'acide biliaire chénodésoxycholique produite dans le foie peut entraîner la mort des hépatocytes et une nécrose focale du parenchyme. C'est une complication très grave, car le foie est responsable de fonctions très importantes.

En cas de stagnation de la bile dans l'intestin, la toxicité des produits métaboliques conjugués et des toxines exogènes (notamment d'origine bactérienne) est renforcée. En outre, les conséquences et les complications sont liées à la synthèse des hormones, qui est considérablement réduite, car les lipides sont nécessaires à leur production.

Code CIM-10

Épidémiologie

Selon les recherches, jusqu'à 70% des cas surviennent dans une stase extrahépatique de la bile. Chez les femmes, ce syndrome est plus fréquent, surtout pendant la grossesse. En raison de l'immaturité du système enzymatique du foie, les nouveau-nés et les enfants des deux à trois premières années de la vie sont plus sujets à la stagnation biliaire.

Causes de la stagnation de la bile

En gastro-entérologie clinique, les causes de stagnation de la bile sont associées à la destruction des hépatocytes par cirrhose biliaire primitive ou alcoolique du foie (congestion hépatocellulaire); avec des atteintes du foie, des infections ou des parasites (hépatites virales A, C, G; tuberculose hépatique; amibiase, opisthorchiase, giardiase, etc.); avec l'effet sur le foie de diverses toxines ou composants de médicaments (y compris les sulfamides, les antibiotiques pénicillines, les analgésiques, les hormones).

Selon les experts, la stagnation de la bile dans le foie se produit s'il y a kyste du foie, tumeurs malignes ou métastases.

La stagnation de la bile dans la vésicule biliaire et les voies biliaires est notamment due aux facteurs suivants:

  • dyskinésie de la vésicule biliaire;
  • les calculs biliaires;
  • inflexion de la vésicule biliaire;
  • tumeurs de la vésicule biliaire ou des voies biliaires;
  • inflammation dans le cou de la vésicule biliaire;
  • masses kystiques du canal cholédoque ou sa compression par un kyste situé dans le pancréas;
  • compression et contraction de la partie initiale du canal hépatique commun (syndrome de Mirizzi);
  • dysfonctionnement du système valvulaire des voies biliaires (sphincter d'Oddi, Lutkens, Mirizzi, Geister);
  • des perturbations des mécanismes endocriniens et paracrines du stade de digestion gastroduodénal, associées à un déséquilibre de la sécrétine, de la cholécystokinine, de la neurotensine et d'autres hormones intestinales.

Facteurs de risque

L'hypodynamie et la stase biliaire sont étroitement liées: moins une personne bouge, plus les processus métaboliques de son corps ralentissent et plus le risque de développer une dyskinésie des voies biliaires ou une formation de calculs biliaires est élevé.

Et la stagnation de la bile après le retrait de la vésicule biliaire est appelée par les spécialistes dans le cadre des effets postopératoires typiques causés par la formation de tissu cicatriciel qui rétrécit les espaces vides dans les voies biliaires.

Un facteur de risque nutritionnel important pour l'obstruction biliaire due aux calculs biliaires peut être une consommation excessive de sucre, ainsi que des aliments contenant de la graisse qui provoquent une stase biliaire.

En outre, les véritables facteurs de risque de stagnation de la bile sont l’abus d’alcool, la suralimentation, l’obésité, une susceptibilité génétique héréditaire aux troubles métaboliques.

Pathogenèse

La pathogénie de la stagnation de la bile dans les canaux intrahépatiques est associée à des infections, à des troubles endocriniens, à des troubles métaboliques génétiques (thyrotoxicose, amylose du foie ou de l'intestin) et à des effets iatrogènes. Et la pathogénie de la stagnation de la bile dans les canaux extrahépatiques (kystique, hépatique commune et bile commune) est provoquée par des modifications de la composition de la bile et une augmentation de sa lithogénicité, des anomalies du tractus biliaire et leur obturation partielle ou complète.

Symptômes de la stase biliaire

Tout d'abord, il convient de garder à l'esprit que cette condition peut être asymptomatique. Et l'intensité et la séquence d'apparition des symptômes de stagnation de la bile dépendent de la cause spécifique et des caractéristiques individuelles du système hépatobiliaire du corps. Mais les premiers signes sont un prurit et des changements dans les matières fécales et l'urine. On pense que le prurit au cours de la stase biliaire est une réaction à une augmentation du taux d'acides biliaires dans le plasma sanguin, où ils tombent à la suite d'une lésion des cellules du foie avec l'acide chénodésoxycholique.

Les matières fécales présentant une stase biliaire présentent une décoloration caractéristique due à une violation de l'élimination du pigment biliaire de la bilirubine (qui est normalement oxydé en stercobiline, qui se colore en brun, et de l'urine en jaune paille). Au contraire, l'urine avec la stagnation de la bile devient sombre, car le niveau d'urobiline (stercobiline dans l'urine) augmente.

La constipation et la diarrhée avec stase biliaire sont des symptômes typiques de cette affection. Étant donné que les acides biliaires jouent un rôle important dans la motilité intestinale, leur réduction de la lumière intestinale entraîne la constipation. Et la diarrhée pendant la stagnation est associée soit à une forte teneur en graisses non fendues dans la masse fécale (stéatorrhée), soit à des modifications de la microflore intestinale.

Des modifications de la couleur de la peau - couleur jaune - ne sont pas observées chez tous les patients. Cependant, lorsque les taux plasmatiques de bilirubine conjuguée sont suffisamment élevés, la peau, la sclérotique et les muqueuses deviennent jaunes. Des taches jaunes (xanthélasma) peuvent apparaître sur les paupières et autour des yeux, dans les plis palmaires, sous la poitrine, sur le cou et dans la région de la couche, les nourrissons développent des tumeurs focales de la peau avec des plaques de cholestérol (xanthomes).

Douleurs typiques au cours de la stase biliaire - paroxyste sourd, localisé dans le quadrant supérieur droit de l'abdomen (dans l'hypochondre); peut abandonner et postérieur (dans la clavicule, l'épaule ou l'omoplate); attaques aiguës possibles sous la forme de coliques.

Les brûlures d'estomac avec la stagnation de la bile s'accompagnent souvent d'une sensation constante d'amertume dans la bouche. Une bouche sèche avec une stase biliaire est également caractéristique. La bile aide à décomposer les protéines et les bases azotées dans les aliments, et l'odeur de la bouche due à la stagnation de la bile est causée par la détérioration de la digestion et de l'absorption des protéines. À propos, des ecchymoses amères de la bile se manifestent souvent et la stagnation de la bile après le retrait de la vésicule biliaire.

Fièvre - la température pendant la stagnation de la bile - preuve de la présence d'une infection, par exemple une cholécystite phlegmoneuse ou gangréneuse avec une cholélithiase. La sepsie, qui se développe après des procédures de diagnostic endoscopique, peut donner une température élevée.

En outre, les symptômes de la bile stagnante comprennent les nausées et les vomissements; vertige et sentiment de faiblesse générale; foie hypertrophié (hépatomégalie); augmentation de la pression dans la veine porte menant au système du foie. Avec la stagnation de la bile chez les enfants, le manque d'acides gras essentiels polyinsaturés (linoléique, linolénique, arachidonique) peut entraîner un retard de croissance, des lésions du système nerveux périphérique et une dermatite. L'alopécie, c'est-à-dire la perte de cheveux avec stase biliaire, est également le résultat d'un déficit en triglycérides.

Stagnation de la bile pendant la grossesse

Des études cliniques menées ces dernières années ont montré que la stagnation de la bile pendant la grossesse était provoquée par des œstrogènes, qui régulent la plupart des processus dans le corps de la future mère. Ainsi, les femmes enceintes produisent de la sécrétine, une hormone importante, et donc plus de bile. Parallèlement, la sécrétion de somatotrophine (STH), une hormone de croissance, bloque la cholécystokinine, une hormone responsable de la réduction de la vésicule biliaire et du canal biliaire principal.

La stagnation de la bile pendant la grossesse (ictère idiopathique de grossesse ou cholestase obstétricale) se manifeste le plus souvent par des démangeaisons atroces de la peau (en particulier les paumes des mains et la plante des pieds) dès le milieu du deuxième ou du troisième trimestre - lorsque le niveau maximum d’œstrogène est atteint. De plus, il y a eu une augmentation significative des taux sériques d'aminotransférase, de phosphatase alcaline et d'acides biliaires non conjugués; les autres symptômes sont rares. Deux à trois semaines après la naissance, il se produit un soulagement spontané et la disparition de tous les symptômes.

L’épidémiologie de la stagnation de la bile chez les femmes enceintes montre une sensibilité de 0,4 à 1% à cette condition dans la plupart des régions d’Europe centrale et occidentale et d’Amérique du Nord, alors qu’en Scandinavie et dans les États baltes, elle atteint 1 à 2% et dans certaines régions d’Amérique latine. - jusqu'à 5-15%.

Dans le même temps, on note de telles conséquences et complications de la stase biliaire chez la femme enceinte: accouchement prématuré (20 à 60%), coloration au méconium dans le liquide amniotique (plus de 25%), bradycardie fœtale (14%), détresse fœtale (22 à 40%), perte fœtale (0,4 à 4%).

La stagnation de la bile chez 45 à 70% des femmes survient lors de toutes les grossesses ultérieures.

À propos, avec des démangeaisons et l'absence de jaunisse, la stagnation de la bile et les allergies ne font souvent pas la différence, et les patients se tournent vers des dermatologues qui ne peuvent pas les aider.

Bile stagnante chez un enfant

La stagnation de la bile chez un enfant a de nombreuses raisons, notamment:

  • absence de vésicule biliaire (agénésie);
  • le doublement de la vésicule biliaire (complète ou rudimentaire);
  • approfondissement de la vésicule biliaire dans le parenchyme hépatique;
  • diverticule (partie saillante du mur) de la vésicule biliaire;
  • dilatation congénitale des voies biliaires dans le foie (syndrome de Caroli);
  • sténoses congénitales avec un kyste de la voie biliaire principale;
  • un congénital assez commun (en raison de mutations dans le gène des enzymes de la sérine digestive), une violation de la synthèse de l'alpha-1-antitrypsine hépatique;
  • réduction ou absence complète de conduits intrahépatiques déterminée génétiquement (atrésie des voies biliaires);
  • trouble de la production biliaire hétérogène - congestion intrahépatique familiale progressive (maladie de Byler); la pathogenèse est associée à des mutations dans les gènes du système de transport hépatocellulaire; diagnostiqué chez un nouveau-né de 50 à 90 mille

En outre, la stagnation de la bile chez un enfant d'âge préscolaire et scolaire peut avoir les mêmes raisons que chez l'adulte (voir ci-dessus). Mais le plus souvent, l'étiologie est associée à une altération de la motilité de la vésicule biliaire et à des troubles fonctionnels des voies biliaires.

Où ça fait mal?

Diagnostic de la stase biliaire

En pratique clinique, le diagnostic de la stagnation de la bile est réalisé par un examen au cours duquel, en plus de recueillir l'anamnèse et d'examiner le patient, des analyses sont effectuées telles que:

  • numération globulaire complète;
  • analyse biochimique du sang pour déterminer les taux de bilirubine, de cholestérol, d'acides biliaires, de 5-nucléotidase, d'aminotransférase, ainsi que d'enzymes hépatiques - phosphatase alcaline, leucine aminopeptidase (LAP) et gamma-glutamyl transpeptidase (GG-G);
  • test sanguin pour les anticorps contre les parasites;
  • test d'urine pour l'urobiline;
  • analyse des matières fécales pour les invasions parasitaires.

Le diagnostic instrumental des pathologies dans la stagnation de la bile est réalisé en utilisant:

  • échographie de la vésicule biliaire, du foie et de l'intestin grêle;
  • Chintigraphie dynamique;
  • oesophagogastroduodénoscopie;
  • hépatoscopes de radio-isotopes;
  • cholangiographie endoscopique;
  • radiographie rétrograde endoscopique des voies biliaires et du pancréas (CPRE).
  • TDM ou IRM des organes digestifs.

Qu'est-ce que vous devez examiner?

Diagnostic différentiel

Le diagnostic différentiel doit permettre de distinguer clairement les problèmes du système hépatobiliaire, à l'origine de la stase biliaire, des défauts héréditaires d'excrétion de la bile (syndrome de Rotor, syndrome de Dubin-Johnson), de l'hyperbilirubinémie non conjuguée (syndrome de Gilbert), de la jaunisse parenchymal, de l'hématurie, de l'hématurie, du syndrome de Gilbert et du développement de la santé. formes hépatiques de mononucléose infectieuse, etc.

Qui contacter?

Traitement de la bile stagnante

Principes sur lesquels repose le traitement complexe de la bile stagnante: si la cause peut être éliminée - traitement étiologique, y compris traitement chirurgical; lorsque la cause ne peut pas être éliminée - traitement symptomatique ayant le plus grand impact possible sur les composants pathogénétiques individuels.

Si la stagnation de la bile dans la vésicule biliaire ou le foie ne provoque pas d'obstruction des canaux, des préparations à base d'acide ursodésoxycholique, qui fait partie de la bile, sont utilisées. Ceux-ci comprennent un médicament hépatoprotecteur avec une action cholérétique (améliorant la synthèse de la bile) et cholérétique, Ursofalk (Ursohol, Cholatsid, Ursosan, Ursoliv, Ukrliv, Choludexan et autres noms commerciaux) sous forme de capsules et de suspensions pour administration par voie orale. Ce moyen réduit également la production de cholestérol et son absorption dans l'intestin grêle, ce qui réduit le risque de formation de calculs contenant du cholestérol. Les capsules et la suspension sont prescrites à raison de 10-15-20 mg par kilogramme de poids corporel par jour (le médecin détermine la dose spécifique); traitement à long terme.

Ursofalk ne peut pas être utilisé pour la cirrhose du foie, la cholécystite aiguë ou la cholangite, les calculs calcinés dans la vésicule biliaire et sa dyskinésie, ainsi que dans les cas d'insuffisance fonctionnelle manifeste du foie, du pancréas ou des reins. Parmi les effets secondaires de l'acide ursodésoxycholique, on note la douleur dans la partie supérieure de l'abdomen, une diarrhée modérée et la formation de calcinats biliaires.

Presque toujours, des agents cholérétiques sont prescrits pour la stase biliaire, tels que Allohol, Hofitol (Artihol, Tsinariks), Holiver, Odeston (Gimekromon, Cholestil, Holstamin forte, etc.). Le médicament Edemetionin (Heptor, Heptral) est reconnu comme l’hépatoprotecteur le plus efficace.

Allohol (composé de bile sèche, d’extraits d’ortie, d’ail et de charbon actif) contribue à la production de bile; il n’est donc pas utilisé pour les formes aiguës d’hépatite, de dysfonctionnement hépatique et de jaunisse obstructive. Les comprimés Allohol sont pris après les repas - 2 comprimés trois fois par jour. Dans certains cas, le médicament peut provoquer des allergies cutanées et des diarrhées.

Comprimés (et solutions pour administration orale et pour administration parentérale) Hofitol contient de l'extrait de feuille d'artichaut, qui favorise l'écoulement de la bile, augmente la diurèse et le métabolisme du cholestérol. Le médicament sous forme de comprimés est pris trois fois par jour, 1-2 comprimés (avant les repas), une solution - 2,5 ml chacun (pour les enfants - 0,6-1,25 ml). Hofitol peut causer de l'urticaire; Il est contre-indiqué pour une utilisation dans les calculs biliaires, l'obstruction des voies biliaires et l'insuffisance hépatique.

Un agent cholérétique Holiver, en plus de l'extrait d'artichaut, contient des extraits de bile et de curcuma, stimulant la synthèse des acides biliaires et la libération de la bile hépatique. Cet outil est également efficace dans les cas de constipation associée à une dysbiose intestinale et à des flatulences. Les contre-indications sont similaires à Hofitolu; Posologie standard - 2-3 comprimés 3 fois par jour (avant ou après les repas).

Les comprimés cholérétiques Odeston (à base de 7-hydroxy-4-méthylcoumarine) accélèrent non seulement la circulation de la bile, mais soulagent également les spasmes. Il est recommandé de prendre un comprimé (0,2 g) trois fois par jour pendant 10-14 jours, une demi-heure avant les repas. Odeston est contre-indiqué dans les cas de colite ulcéreuse non spécifique et de toutes les maladies du tractus gastro-intestinal avec ulcérations, obstruction des voies biliaires, hémophilie; non utilisé dans le traitement des enfants. Les effets secondaires du médicament se manifestent sous la forme de diarrhée, de douleurs épigastriques, d’une formation accrue de gaz intestinaux.

Le médicament Ademetionin (S-adénosyl-méthionine) contribue à la normalisation de la fonction hépatique et du métabolisme. Nommé 2-3 comprimés par jour; Les contre-indications du médicament concernent l'intolérance individuelle, l'utilisation dans le traitement des enfants et des femmes enceintes (dans les trimestres I-II). Un effet secondaire possible est un inconfort dans l'hypochondre.

De plus, dans le traitement de la bile stagnante, des charges pharmaceutiques cholérétiques de plantes médicinales sont utilisées. Par exemple, la collection de cholagogue n ° 2 (fleurs d'immortelle sableuses, achillée millefeuille, feuilles de menthe poivrée, graines de coriandre) ou la collection n ° 3 (fleurs de calendula, tansy et camomille de pharmacie et feuilles de menthe). Préparez une décoction à partir de matières premières sèches - une cuillère à soupe pour un verre d’eau (ne faites pas bouillir plus de 10 minutes et laissez reposer une demi-heure dans un récipient fermé, filtrez et ajoutez de l’eau bouillie au volume initial). Les frais de cholagogue doivent être appliqués après avoir consulté un médecin; boire des bouillons avant les repas deux fois par jour - 100 ml.

Dogrose a également des propriétés cholérétiques: vous pouvez préparer une infusion de baies sèches ou prendre le remède Holosas (une cuillerée à dessert par jour, une demi-cuillerée à thé pour les enfants). Vous devriez également prendre des vitamines A, C, D, E, K.

Homéopathie

Parmi les remèdes homéopathiques pour le traitement de la stase biliaire, Galsthen peut être utilisé (pastilles sous la langue et gouttes) et Hepar Compositum (solution dans des ampoules pour administration parentérale).

Les deux préparations contiennent de nombreux composants, mais chacune contient du chardon-Marie (Silybum marianum) ou du chardon-Marie (sous la forme d'un extrait de graine de plante). Parmi les substances actives du chardon-Marie, le complexe flavonolignane (silibinine, silibine, isosilibine, silicristine, isosilicristine, silidianine et dihydroquercétine) est particulièrement bénéfique pour le foie. Le chardon-Marie contient également de la vitamine K et de l'acide linoléique gras fatty-6.

Le médicament de Galsten stimule la production de bile et active son mouvement du foie à la vésicule biliaire et soulage en outre les spasmes et l'inflammation. Les médecins recommandent de prendre ce remède un comprimé (sous la langue) deux fois par jour; gouttes - 7-10 gouttes trois fois par jour (entre les repas). Les instructions notaient des réactions allergiques indésirables et, dans les contre-indications, n'indiquaient qu'une hypersensibilité. Cependant, Galstena a Chelidonium majus, c'est-à-dire de la chélidoine, et cette plante est connue pour être toxique (en raison de la présence d'alcaloïdes d'isoquinoléine) et peut provoquer des crampes, des spasmes intestinaux, des baver et une contraction des muscles de l'utérus.

Remède homéopathique Hepar compositum comprend 24 substances actives (l’une d’elles est une myrtille). Il est utilisé par injection intramusculaire ou sous-cutanée - une ampoule tous les 3-7 jours pendant 3-6 semaines. Parmi les effets secondaires, citons l'urticaire et les démangeaisons.

Traitement chirurgical

Aujourd'hui, en fonction de l'étiologie et de la localisation de la stagnation de la bile, le traitement chirurgical comprend des types d'interventions chirurgicales telles que:

  • élimination par laparoscopie de calculs dans la maladie des calculs biliaires et calcul des voies biliaires (lithoextraction endoscopique);
  • élimination d'un kyste ou d'une tumeur empêchant l'écoulement de la bile;
  • installation de stents dans les voies biliaires;
  • dilatation par ballonnet (dilatation) de la lumière des voies biliaires pendant leur obstruction;
  • drainage des voies biliaires principales (cholédochostomie);
  • expansion de la vésicule biliaire ou de ses canaux avec stenting et formation d'anastomoses bilidigestives;
  • chirurgie du sphincter de la vésicule biliaire;
  • retrait de la vésicule biliaire (cholécystectomie).

Lors de l'atrésie biliaire (voir section - Stagnation de la bile chez un enfant), les canaux du foie sont créés chirurgicalement: les enfants des deux premiers mois subissent une chirurgie reconstructive (porto-entérotomie), mais une greffe du foie peut également être nécessaire.

Traitement folklorique

Parmi la variété de recettes pour le traitement folklorique de cette pathologie, vous pouvez sélectionner les conseils les plus adéquats:

  • À utiliser dans un délai de 1 à 1,5 mois un mélange de jus de fruits faits maison - carottes, pommes et betteraves (en proportions égales); devrait boire 150 ml de ce jus (une heure après un repas).
  • Buvez du vinaigre de cidre naturel en ajoutant une cuillère à soupe dans une tasse de jus de pomme ou avec de l'eau avec du jus de citron; Là, vous pouvez également mettre une cuillère à café de miel.
  • Prendre pendant deux semaines la maman dissoute dans l'eau (0,2 g par comprimé de 500 ml); boire la quantité totale dans une journée (dans plusieurs réceptions, une demi-heure avant les repas). Entre les applications, il est conseillé de prendre des pauses de 5 à 7 jours. Un cycle complet d'une telle thérapie de la maman peut durer de 3 à 5 mois. Certes, la recette populaire ne mentionne pas le fait qu’avec de tels volumes de consommation de ce biostimulant, il peut y avoir diarrhée, palpitations et augmentation de la pression artérielle.

En outre, le traitement folklorique suggère d'utiliser l'avoine et d'en faire une décoction: versez une cuillère à soupe de grains entiers avec deux verres d'eau et laissez bouillir pendant environ une demi-heure; boire 15-20 minutes avant les repas 3-4 fois pendant la journée (boire la quantité totale par jour). Cependant, il convient de garder à l'esprit que l'avoine agit comme un laxatif et abaisse la tension artérielle.

La ferme avec la stagnation de la bile aidera à faire face à la diarrhée (pour cela, il est recommandé de préparer une décoction). Dans le kaki, il y a beaucoup de bêta-carotène et de vitamine C, ainsi que du manganèse - un cofacteur pour la synthèse de l'enzyme antioxydante superoxyde dismutase, qui augmente la stabilité des muqueuses. Le lycopène et la cryptoxanthine sont d’autres antioxydants puissants présents dans le kaki. Mais la grenade contribue non seulement à la formation du sang, mais possède également des propriétés cholérétiques; Cependant, ce fruit contribue à la constipation.

Il est donc plus sûr d’utiliser des herbes cholérétiques avec stase biliaire: dymyanki médicinal, immortelle arénicole, alpiniste (renoncule tricolore), montre à trois feuilles, hernix nu, stigmates de maïs, mélilot, teinturier, colorant, arnica de montagne. Les bouillons sont préparés et acceptés, ainsi que les charges cholérétiques en pharmacie (voir plus haut).

Régime avec bile stagnante

Le régime médical avec stase biliaire est le régime numéro 5 et l'introduction de certaines restrictions, voire d'interdictions, dans le régime alimentaire.

Autrement dit, vous devez exclure les aliments gras (huiles animales et de cuisson, bouillons riches, viande et poisson gras, lait entier, crème, beurre, crème sure, etc.); conserves et gastronomie de viande avec conservateurs; plats cuisinés et collations; sucre raffiné, fructose et bonbons; pain et muffin de farine blanche. Voir aussi - Régime alimentaire pour les maladies de la vésicule biliaire

Besoin de manger: des légumes et des fruits frais; viande et volaille maigres bouillies, cuites au four ou en ragoût, fruits de mer (source de protéines); légumineuses (protéines végétales); graisses saines (noix, amandes, graines de lin, graines de citrouille).

Des grains entiers tels que le riz brun, l'orge, l'avoine et le sarrasin sont nécessaires; huiles saines avec acides gras polyinsaturés ω-3 et ω-6: huile d’olive, huile de sésame, huile de lin.

Exercices dans la stagnation de la bile

Les médecins avertissent: sans mouvement, tous les processus du corps, y compris la sécrétion de bile, sont violés. Par conséquent, une gymnastique avec stagnation de la bile est nécessaire, mais elle ne doit pas aggraver la pathologie et intensifier les symptômes.

Il est recommandé de marcher (au moins une heure par jour), ainsi que de tels exercices en cas de stase biliaire, durant lesquels vous ne devez pas faire de virages serrés, de virages serrés, de fortes oscillations ou de sauts.

N'oubliez pas les exercices simples du matin: la plupart de ses éléments sont adaptés à la stagnation de la bile. Par exemple:

  • Jambes écartées à la largeur des épaules, mains à la ceinture - tournez le corps alternativement vers la droite et la gauche.
  • Jambes écartées à la largeur des épaules, bras derrière la tête - inclinaison de gauche à gauche.
  • Dans la même position initiale, pliez la jambe droite dans le genou et tendez-la vers vous avec le coude de la main gauche, puis pliez la jambe gauche et faites de même avec le coude de la main droite.
  • Allongez-vous sur le dos (jambes tendues, bras le long du corps); à l'inspiration, la jambe droite est pliée au genou à l'approche de l'abdomen; à l'expiration, la position initiale est prise, il en est de même pour l'autre jambe.
  • Allongé sur le dos, les jambes pliées au niveau des genoux, posez la paume de la main sur l'abdomen, respirez à fond en soulevant le diaphragme et en faisant saillie de la paroi abdominale; sur l'expiration, dessinez dans l'estomac.
  • Pour effectuer des mouvements respiratoires similaires, couché à droite et à gauche.

À propos, le dernier exercice est une sorte d’auto-massage interne de presque tous les organes, situé juste au niveau de la stagnation de la bile. Mais un massage thérapeutique spécial pour la stagnation de la bile devrait nommer seulement un médecin qui a les résultats de l'examen de la vésicule biliaire et du foie du patient.


Plus D'Articles Sur Le Foie

Régime alimentaire

Résection hépatique

La résection hépatique est son enlèvement partiel. L'intervention consiste en une hépatectomie incomplète au cours de laquelle l'organe est complètement retiré. La résection est effectuée par 55% des patients nécessitant un traitement chirurgical des maladies du foie.
Régime alimentaire

Est-il possible de voir la cirrhose du foie à l'échographie?

La cirrhose est une pathologie dangereuse dans laquelle le foie est perturbé. Cette maladie nécessite un traitement rapide, il est donc important que les médecins la diagnostiquent le plus rapidement possible.