Signes externes de maladie du foie. Souffle hépatique de la bouche: causes

La santé des organes internes, et en particulier du filtre principal du corps - le foie, affecte l’aspect de la personne, c’est-à-dire la couleur et l’état de la peau, des cheveux, des ongles, de la langue ainsi que l’odeur émanant de la bouche. Modifie le corps clairement "signaux" sur les problèmes qui ont surgi, nécessitant dans certains cas une attention médicale immédiate.

Souvent, les tentatives de lutte contre les éruptions cutanées allergiques ou purulentes, les démangeaisons, le teint malsain, la fragilité des ongles, le goût amer et l’odeur de la bouche avec diverses méthodes médicales et cosmétologiques ne donnent pas le moindre résultat. La combinaison de telles manifestations avec d'autres symptômes caractéristiques de la maladie du foie nécessite qu'une attention particulière soit accordée à l'état du «principal coupable».

Signes externes de problèmes de foie

Examinons plus en détail certaines manifestations typiques d’une fonction hépatique anormale, dans lesquelles il est nécessaire de consulter un hépatologue et de subir un examen supplémentaire.

Halitose (mauvaise haleine)

Une odeur lourde, fétide et putride de la cavité buccale peut être associée à de nombreuses raisons, notamment des problèmes de dents et des muqueuses, des maladies des voies respiratoires supérieures et du tractus gastro-intestinal. Dans la plupart des cas, il suffit d'assainir les dents et d'adhérer aux règles banales de l'hygiène buccale pour résoudre ce problème.

Vous devez être vigilant si vous avez les problèmes suivants en plus de la mauvaise haleine:

  • Odeur caractéristique "de souris" sucrée rappelant un foie cru;
  • L'absence de lien avec la fréquence de consommation de nourriture et la composition des produits utilisés;
  • La présence de symptômes associés (décoloration de la peau, des yeux, de la langue, des ongles, des éruptions cutanées, de l'acné, des démangeaisons et autres);
  • La peau dégage également une odeur de foie acérée.

La survenue d'un tel complexe de symptômes est une manifestation typique d'insuffisance hépatique aiguë ou chronique, qui nécessite souvent une hospitalisation urgente et un traitement médical massif.

Peau et muqueuses

Les violations de la fonction protectrice du foie entraînent une charge excessive sur le "filtre" supplémentaire du corps humain - la peau.

Pour les problèmes de foie, la peau peut être:

  1. Pâle, avec gonflement prononcé et transpiration. De telles manifestations sont particulièrement perceptibles au niveau des extrémités (couleur blanche des ongles) et du visage.
  2. Sécher avec pelage de l'épiderme, fissures et rayures. Les cheveux et les ongles deviennent plus fins, cassants et ternes.

Une attention particulière doit être portée à la couleur de la peau, à la sclérotique oculaire. Le jaunissement est causé par un excès de bilirubine et son degré est un indicateur important du diagnostic et de la différenciation des causes de l'insuffisance hépatique.

Couleur de la langue et la floraison

Des problèmes dans le système hépatobiliaire peuvent être signalés par un symptôme indirect tel qu'une patine jaune sur la langue. La stagnation de la bile conduit à ce que la plaque sur la langue, qui est normalement blanche, devient jaune ou jaune verdâtre, il est également possible de nuance jaune-brun.

Un autre symptôme caractéristique qui "signale" clairement des problèmes de foie est la riche couleur pourpre de la langue et les muqueuses de la bouche (apparaissant en cas d'empoisonnement). En outre, ce type de langue se produit avec la cirrhose, les stades sévères de l'intoxication.

Éruption cutanée et démangeaisons

Les maladies du foie nuisent à l'équilibre immunitaire et sont à l'origine de divers éléments pustuleux (boutons, furoncles).

En raison de lésions toxicologiques sur le corps, des éruptions cutanées allergiques (imperfections ou boutons) peuvent apparaître même dans les conditions environnementales habituelles. Dans ce cas, le panneau allergique est en expansion constante.

Il existe également des hémorragies ponctuelles (hémorragies), des hématomes dus à une altération du métabolisme des protéines.

L'excès de bilirubine et de toxines cutanées provoque, avec diverses éruptions cutanées, des démangeaisons incessantes et persistantes. À l'examen, il est possible de mettre en évidence des éraflures sur le visage (particulièrement au niveau des yeux et de la bouche), de l'estomac et des mains.

Dans certains cas, la connaissance de symptômes dangereux et un accès rapide aux soins médicaux peuvent sauver une personne, non seulement de sa santé, mais également de la vie!

Donc, avec l'apparition d'un souffle hépatique prononcé de la bouche, vous devriez immédiatement consulter un médecin!

Ce symptôme peut indiquer le développement rapide d'une insuffisance hépatique aiguë, encombrée d'encéphalopathie et de coma.

La raison de l'apparition d'une telle odeur (dans un état comateux, la peau peut également l'acquérir) est une violation du processus de déméthylation, de l'accumulation de méthionine et de sa conversion en méthylmercaptan.

Pourquoi une insuffisance hépatique peut-elle se développer?

Des lésions hépatiques fulminantes peuvent survenir lors d'une hépatite auto-immune et virale, de l'exposition à des substances toxiques, de médicaments et de certaines maladies chroniques. La mortalité atteint 80%, mais c'est un phénomène assez rare. Selon les statistiques de l'insuffisance hépatique de la foudre pour l'année tue environ 2 000 personnes dans le monde.

Causes des formes aiguës de la maladie:

  • Intoxication par empoisonnement (par exemple, phosphore, arsenic, champignons non comestibles).
  • Hépatite virale (formes sévères).
  • Effet secondaire lors de la prise de certains médicaments.
  • Le début de l'insuffisance hépatique chronique est affecté par des maladies telles que l'oncologie, la cirrhose, etc.

Stades de la maladie du foie

Les symptômes peuvent varier en fonction du stade et de la gravité du processus, de la nature de l'évolution de la maladie. La forme chronique se développe sur plusieurs semaines et même plusieurs mois. Son principal danger est le risque de coma, en particulier en présence de facteurs provocants supplémentaires (infections, surmenage, saignements gastro-intestinaux, consommation d'alcool, etc.). La forme aiguë se développe sur plusieurs jours et parfois même plusieurs heures.

Un diagnostic opportun et une thérapie efficace inverseront ce processus!

Avec cette maladie, on constate une diminution de l'appétit, de la fatigue, des nausées, de l'aversion pour le tabac, de l'alcool, de la nourriture et des troubles émotionnels. Si la cause des problèmes de foie est un empoisonnement, la langue devient rouge pourpre.

Au cours de l'évolution chronique de la maladie, la peau du visage acquiert une teinte ictérique ou terreuse. En outre, la couleur jaune peut acquérir le blanc de l'œil. Troubles endocriniens observés, rougeur des paumes, apparition d'étoiles vasculaires et acné, gonflement, hémorragie. Des modifications multiples des paramètres biochimiques sont observées dans le sérum sanguin.

L'évolution chronique de la maladie est divisée en 3 étapes: initiale, sévère et terminale (en l'absence du traitement nécessaire, elle se termine par un coma).

Au stade initial de la maladie, les symptômes peuvent être légers et ne pas causer d'anxiété chez le patient. De plus, l'odeur caractéristique de la cavité buccale est la plus évidente et la plus commune. En outre, des troubles dyspeptiques, une faiblesse, un jaunisse des yeux et de la peau, un œdème, etc. apparaissent. La phase terminale est caractérisée par des phénomènes dystrophiques au niveau du foie et d’autres organes internes, des troubles métaboliques profonds et irréversibles.

Comment le foie sent-il?

Laisser un commentaire

La santé du foie affecte non seulement l'apparence d'une personne, mais également l'odeur du corps et de la bouche. L'odeur hépatique de la bouche apparaît dans les lésions hépatiques graves. Le métabolisme des acides aminés est perturbé, la méthionine s'accumule, une concentration accrue d'alpha-méthylpipéridine s'accumule dans les urines. En cas d'insuffisance rénale, l'odeur est semblable à celle de l'ammoniac. Le coma endogène se manifeste par l'odeur de foie cru, de fruit exogène coma ou de soufre.

Causes de l'odorat

Une odeur désagréable de la bouche indique le développement de complications. Les cellules hépatiques ne peuvent pas traiter les produits toxiques provenant de l'intestin. Une hépatite virale et auto-immune, des médicaments (des effets indésirables peuvent survenir), des maladies chroniques (cirrhose et oncologie) et des intoxications toxiques (champignons, arsenic ou phosphore) sont à l'origine de lésions hépatiques fulminantes. En outre, une odeur spécifique est observée lors du tabagisme et, par la suite, d'un régime strict, ce qui entraîne une perturbation du foie.

Autres signes d'alerte

Lorsque la maladie du foie disparaît de l'appétit, il y a un dégoût pour l'alcool et le tabagisme, il y a une fatigue constante, une somnolence, une dépression psychologique et une dépression. La couleur cramoisie de la langue est un signe d'empoisonnement. Dans les maladies chroniques du foie, la peau du visage et des yeux est recouverte de jaune. Les paramètres biochimiques changent rapidement dans le sérum. Un œdème, une éruption cutanée, une rougeur des paumes, des troubles endocriniens et des hémorragies apparaissent.

L'évolution de la maladie du foie comprend 3 étapes: initiale, sévère et terminale. La première phase de la maladie n’est pas aussi prononcée, le patient ne ressent pas les symptômes de la douleur, mais l’odeur spécifique de la bouche est commune et évidente. La deuxième phase de la maladie du foie est caractérisée par une faiblesse, un trouble dyspeptique, un œdème, une peau et des yeux jaunes. La troisième étape - le terminal, le plus compliqué, conduit à des maladies dystrophiques, le patient peut tomber dans le coma.

Diagnostics

Si la bouche sent mauvais et que les symptômes énumérés ci-dessus sont observés, vous devriez consulter un médecin pour un examen. Le patient doit passer des analyses générales et biochimiques, se soumettre à une échographie de son foie et de son FGDS. En outre, les spécialistes peuvent prescrire des tests de selles pour examiner la digestion des aliments. Une mauvaise digestion des aliments provoque également une mauvaise haleine.

Comment éliminer le problème de la mauvaise haleine rénale?

Prévention

Sur la production pour se conformer aux exigences de sécurité. Utilisez un équipement de protection et suivez les règles pour travailler avec des produits chimiques. Ne pas abuser de l'alcool. Adoptez un régime alimentaire sain, utilisez uniquement des aliments frais, sans traitement chimique. Si vous soupçonnez une maladie du foie, consultez un médecin, faites-vous vacciner contre l'hépatite B, appliquez le logiciel hépatoprotecteur. Consulter rapidement un médecin pour un traitement approprié.

Méthodes d'élimination

L'élimination de la mauvaise haleine due au foie est difficile, surtout lorsque la maladie est négligée. L'hépatologue doit établir correctement le diagnostic pour le rendez-vous du traitement approprié. Parmi les médicaments largement utilisés pour la vitamine C, l’acide glucuronique et lipoïque et les antibiotiques. Les médicaments visent à restaurer le fonctionnement du corps. L'odeur de la bouche disparaîtra si le foie est complètement guéri et en bonne santé.

La mauvaise haleine est éliminée des manières suivantes:

  • une solution de manganèse, de peroxyde de potassium et de chloramine;
  • Décoctions à base de plantes: menthe, mélisse, persil, rose, fraise des bois, éponge, aubépine, eucalyptus, camomille, calendula, thym, millepertuis, graines de lin;
  • médicaments de pharmacie: romazulian, huile de menthe, menthol;
  • Après avoir mangé, rincez-vous la bouche avec de l'eau de rinçage spéciale.
Retour à la table des matières

Régime alimentaire

Si ça sent mauvais de la bouche à cause d'une maladie du foie, vous devriez arrêter de manger des aliments épicés, gras, chauds, de mauvaises habitudes. Mangez des aliments frais, bouillis, cuits ou cuits à la vapeur. Exclure du régime alimentaire de l'ail, des oignons. Il vaut mieux aller chercher de la moutarde et du raifort. Vous pouvez manger du poulet bouilli, vous ne pouvez pas la viande de chèvre et de canard. Les légumes ne sont que crus. Mangez des produits laitiers moins fermentés. La nourriture peut inclure douce. Le foie aime le miel, les desserts aux fruits, les figues, les abricots secs, les pruneaux, les raisins secs, les bananes, le thé sucré, les jus naturels. Vous pouvez manger de la nourriture amère, ne nuit pas à la nourriture liant. Mange peu, mais souvent.

L'utilisation quotidienne d'huile végétale aidera à rétablir un foie en bonne santé et à éliminer l'odeur particulière de la bouche. Le taux quotidien de sa réception dans le corps - 15 grammes. La production de bile est stimulée et le cholestérol est éliminé. Mangez des ragoûts de légumes, des soupes, du gruau d'avoine et du sarrasin, de la vinaigrette et d'autres salades, notamment de l'huile de tournesol.

Le régime alimentaire devrait comprendre les acides aminés, le magnésium, l'acide folique, les vitamines liposolubles, le carotène, la vitamine F et les oméga-3 polysaturés. Les huiles non raffinées sont bien utilisées: sésame, olive, soja, moutarde, lin, maïs. Vous devez manger des graines, des haricots et des noix, mais en petites quantités. Refuser des produits de boulangerie, aller à la cuisson avec des variétés de blé entier.

Bon repas

Ne devrait pas trop manger. L'excès de nourriture est mal digéré dans l'estomac et l'étire, commence à pourrir et à empoisonner le corps. Le foie souffre en premier! Dans le corps, l'énergie est réduite car l'énergie du corps va à la digestion de grandes quantités de nourriture. Trop manger conduit également à la plénitude. Les personnes en surpoids vivent moins de 13 ans et sont sujettes à de fréquentes crises cardiaques.

La stagnation de la bile est la principale cause de maladie du foie, à cause de laquelle se dégage une odeur désagréable de la bouche. Pour éviter la stagnation, vous devez utiliser une alimentation séparée. Aliments pris en petites portions 6 fois par jour. Aller à la boisson abondante, qui contribue à la sécrétion et à la dilution de la bile. Buvez beaucoup d'eau, d'eau minérale et de thé vert. Une consommation excessive de liquide met fin à l'obésité hépatique.

Causes de la mauvaise odeur orale

Dans la plupart des cas, éruptions cutanées, ongles cassants et teint malsain, nous essayons de soigner un cosmétologue ou un dermatologue. Peu d'entre nous pensent qu'une maladie du foie peut être à l'origine de ces symptômes. L'odeur de la bouche due au foie apparaît en raison d'une violation de la fonction de détoxification, qui s'accompagne d'une augmentation du niveau de produits de dégradation dans le corps.

L'halitose (odeur désagréable de la bouche) inquiète plus souvent le patient l'estomac vide.

L'odeur sucrée et pourrie est parfois notée. De plus, une floraison jaunâtre sur la langue peut apparaître, indiquant une stagnation de la bile. Outre ces signes de maladie humaine, des manifestations systémiques inquiètent le fait que de nombreux organes internes sont impliqués dans le processus pathologique.

Considérons les maladies les plus fréquentes dans lesquelles le foie est affecté et l’halitose apparaît:

  • hépatite alcoolique toxique, lorsque le foie est exposé aux effets négatifs de l’alcool et de substances toxiques;
  • hépatite médicamenteuse;
  • la cirrhose;
  • insuffisance hépatique.

Hépatite toxique

La défaite du corps peut se produire rapidement ou avoir une forme chronique, lorsque le facteur négatif agit longtemps. La pénétration de substances toxiques dans le corps s'accompagne de la mort des hépatocytes (cellules du foie), ce qui nuit aux fonctions physiologiques.

Il existe plusieurs groupes de substances toxiques:

  • glucides chlorés, qui sont utilisés en ingénierie, dans la fabrication d’extincteurs, chaussures de couture, pour la désinfection. Ils pénètrent dans le corps à travers la peau, les voies respiratoires ou le tube digestif et ont un effet néfaste sur les hépatocytes.
  • biphényles, naphtalènes chlorés - nécessaires à la création de condensateurs électriques, de fils électriques;
  • dérivés du benzène - font partie des explosifs, des peintures. Dans le corps, pénétrer à travers la peau, le tube digestif;
  • métaux - rarement utilisés;
  • substances hépatotoxiques naturelles (champignons), produits chimiques ménagers.

Le mécanisme d'action de chaque substance dépend de sa structure et de sa dose. Les lésions hépatiques peuvent être vraies (lorsque la substance a des propriétés hépatotoxiques) ou dues à une réaction allergique au composé.

Symptomatologie

Un complexe complet de symptômes consiste en des signes de dysfonctionnement hépatique, ainsi que de lésions d'autres organes. Cela peut inclure:

  1. jaunissement de la peau, des muqueuses;
  2. hépatomégalie (foie hypertrophié);
  3. mauvaise haleine;
  4. lourdeur, douleur dans l'hypochondre droit;
  5. nausée, vomissement;
  6. assombrissement de l'urine, décoloration des matières fécales;
  7. faiblesse grave;
  8. des vertiges;
  9. la diarrhée;
  10. condition subfébrile;
  11. essoufflement;
  12. dysfonctionnement visuel;
  13. convulsions.

Dans les cas graves, il peut exister un trouble de la conscience pouvant aller jusqu'au coma, l'apparition de saignements gastro-intestinaux, d'ascites, de dysfonctionnements rénaux, ainsi que de modifications du taux de glucose et du sang.

Une exposition prolongée à une substance toxique sur le foie entraîne de nombreuses cirrhoses.

Diagnostics

Le diagnostic est établi sur la base de données anamnestiques, du tableau clinique et des résultats de diagnostics en laboratoire et au moyen d'instruments.

La gravité est évaluée en analysant les taux de bilirubine, de transaminases, de protéines totales et de phosphatase alcaline dans un test sanguin biochimique. Assurez-vous de subir un test de dépistage de l'hépatite infectieuse. À partir de méthodes instrumentales utilisées diagnostic par ultrasons, CT, IRM. L'étude la plus précise est une ponction avec analyse histologique.

Événements médicaux

La première chose dont vous avez besoin est d’arrêter le contact du corps avec une substance toxique et d’accélérer son excrétion. En présence d'un antidote, son utilisation est nécessaire. Aussi en thérapie peut inclure:

  1. vitamines B, C, acide folique, nicotinique;
  2. solutions de désintoxication pour perfusion;
  3. échange de plasma;
  4. hémodialyse (avec atteinte rénale).

Pour protéger le foie, il est nécessaire de respecter scrupuleusement les procédures de sécurité en production dangereuse, de ne pas négliger les inspections de routine et de normaliser la nutrition.

Hépatite médicamenteuse

Les lésions hépatiques induites par les médicaments sont dues à l'utilisation prolongée de médicaments hépatotoxiques, ce qui entraîne la nécrose des hépatocytes. Le métabolisme de nombreux médicaments est réalisé par des enzymes hépatiques, suivies d'une élimination de l'organisme. Au cours du processus d’utilisation, il se forme des métabolites préjudiciables aux cellules du foie.

Les médicaments hépatotoxiques comprennent:

  • médicaments antituberculeux (rifampicine);
  • antibiotiques (tétracycline, érythromycine, amoxicilline);
  • stéroïdes (contraceptifs oraux);
  • médicaments anti-inflammatoires non stéroïdiens (Diclofenac);
  • les anticonvulsivants (carbamazépine);
  • antimycosique (kétoconazole);
  • les diurétiques (furosémide);
  • les sulfonamides;
  • cytostatiques (méthotrexate);
  • certains médicaments prescrits pour le diabète, les arythmies cardiaques, les lésions ulcéreuses du tube digestif.

La toxicité des médicaments est renforcée lors de la prise de plusieurs médicaments qui affectent le foie.

Manifestations cliniques

Avec l'utilisation à long terme de médicaments hépatotoxiques, une personne s'aperçoit qu'elle sent mauvais, elle sent mauvais. S'inquiète également de la nausée, des éructations d'amertume, du dysfonctionnement intestinal sous forme de constipation ou de diarrhée.

En raison du manque d'appétit, le poids diminue rapidement. Le patient se plaint constamment de lourdeur, de douleur dans l'hypochondre droit. À la palpation de l'abdomen, une hépatomégalie est détectée. Parfois, il y a des signes de syndrome ictérique et de fièvre.

Diagnostic, traitement

En cas de maladie du foie d'origine médicamenteuse, il est important de procéder correctement au diagnostic différentiel avec une tumeur, une hépatite d'origine différente, ainsi que la cholélithiase. Les tests de laboratoire comprennent:

  1. recherche biochimique (pour déterminer le niveau de bilirubine, de protéines, de transaminases, de phosphatases alcalines);
  2. coagulogramme (pour analyser l'état du système de coagulation);
  3. test d'urine;
  4. coprogramme (examen fécal);
  5. test sanguin clinique.

Parmi les méthodes instrumentales utilisées, le diagnostic par ultrasons permet de détecter les changements structurels dans les tissus.

Le traitement commence par l’arrêt du médicament hépatotoxique. Pour réduire la concentration du médicament dans le sang, un traitement de désintoxication est effectué. Dans les cas graves, une hémodialyse, une plasmaphérèse peuvent être nécessaires.

Pour restaurer la structure du corps, des hépatoprotecteurs sont prescrits. Une place spéciale est occupée par les aliments diététiques. Il est recommandé au patient de manger fractionné, de limiter l'utilisation d'aliments gras et épicés, d'éliminer l'alcool.

Conseils de prévention

Pour que le foie subisse les effets moins dommageables des médicaments, il est nécessaire de prendre des hépatoprotecteurs tout au long du traitement par médicaments hépatotoxiques. En outre, vous ne devez pas oublier un examen régulier, qui vous permet d'évaluer la dynamique du traitement et de surveiller la fonction hépatique.

Cirrhose du foie

La survenue de ganglions du tissu conjonctif dans le tissu hépatique est accompagnée d'un dysfonctionnement de l'organe, l'apparition de signes cliniques de la maladie. L'abus d'alcool et l'hépatite infectieuse sont à l'origine de la cirrhose. En outre, parmi les facteurs prédisposants figurent:

  1. hépatite auto-immune;
  2. cholangite à slozolitus;
  3. stase biliaire;
  4. rétrécissement du canal biliaire;
  5. pathologie métabolique (fibrose kystique);
  6. La maladie de Wilson;
  7. prendre des médicaments hépatotoxiques;
  8. chirurgie intestinale;
  9. dommages parasitaires au tube digestif.

Si la cause de la cirrhose n'a pas été établie, on l'appelle généralement cryptogénique. Les changements cirrhotiques se produisent sur le fond de la malnutrition des cellules, qui s'accompagne de la croissance du tissu conjonctif. Des nodules formés serrent les vaisseaux sanguins, ce qui altère davantage le trophisme des tissus.

Trouble du flux sanguin conduit à un débordement des veines de l'œsophage, la paroi abdominale antérieure, en raison de laquelle ils subissent une expansion variqueuse et perdent leurs fonctions physiologiques.

Tableau clinique

La gravité des symptômes dépend de la cause de la maladie, de l'activité du processus pathologique et des comorbidités. Dans 20% des cas, une évolution asymptomatique est observée au stade initial. Une personne peut parfois indiquer des flatulences, une légère fatigue.

Au fur et à mesure que la maladie progresse, la gravité apparaît, douleur dans l'hypochondre droit. L'abus d'alcool, les aliments gras, exacerbe la douleur. Rejoint ensuite:

  • prurit;
  • la gélitose;
  • condition subfébrile;
  • syndrome de jaunisse;
  • signes d'hypertension portale (ascite, dilatation des veines œsophagiennes, œdème des membres inférieurs);
  • déformation de la plaque à clous;
  • épaississement des phalanges;
  • "Veines d'araignée";
  • perte de poids;
  • gynécomastie (hypertrophie mammaire);
  • atrophie testiculaire.

Les complications graves incluent:

  1. insuffisance hépatique, entraînant un dysfonctionnement du cerveau (coma hépatique), ainsi que des symptômes neurologiques;
  2. hypertension portale;
  3. saignements massifs de varices;
  4. l'infection;
  5. dégénérescence maligne des tissus (carcinome hépatocellulaire);
  6. insuffisance rénale.

Méthodes de diagnostic

En cas de maladie du foie, un diagnostic complexe est requis, qui comprend l'analyse de données anamnestiques, la réalisation d'un examen objectif, un examen de laboratoire et un examen instrumental. Selon le stade du processus pathologique, la palpation peut montrer une taille de foie réduite ou, au contraire, une hépatomégalie. Une attention particulière doit être accordée à l'examen de la rate, qui peut également être élargie.

  1. dans l'analyse clinique du sang - une diminution du niveau des plaquettes, des leucocytes, de l'hémoglobine;
  2. dans un coagulogramme, signes d'hypocoagulation, diminution de l'indice de prothrombine;
  3. en biochimie, augmentation des transaminases, phosphatases alcalines, bilirubine, urée, créatinine, quantité insuffisante d'albumine;
  4. des tests d'hépatite infectieuse sont effectués;
  5. L'alpha foetoprotéine est à l'étude.

Les méthodes instrumentales comprennent:

  • le diagnostic par ultrasons, qui permet d'identifier la pathologie et d'évaluer sa gravité. Le médecin détermine le degré d'hypertension, analyse l'état de la rate;
  • imagerie par résonance magnétique informatique - fournissent l'occasion d'examiner en détail le foyer pathologique, le réseau vasculaire, les voies biliaires;
  • doppler vasculaire;
  • La biopsie du foie est nécessaire pour évaluer la morphologie des tissus, identifier la cause de la pathologie;

Tactique médicale

Les tâches thérapeutiques comprennent la suppression de la progression du processus pathologique, la compensation du dysfonctionnement, la réduction de la charge sur les veines de l’œsophage, la stabilisation de l’état général du patient et la prévention des complications.

À cette fin, un régime est prescrit. Il fournit:

  1. fractions fréquentes de repas;
  2. l'exclusion des aliments frits gras et épicés;
  3. restriction des graisses, des glucides;
  4. manger des fruits et des légumes frais;
  5. contrôle strict de la consommation de sel;
  6. refus de l'alcool.

Au risque de développer une encéphalopathie, les produits protéiques devraient être limités. En cas d'œdème et d'ascite, il est recommandé de refuser le sel. Ne pas oublier la charge physique dosée. Cela peut être la natation, la thérapie physique.

Le médecin contrôle la consommation de médicaments ayant un effet hépatotoxique sur le foie. Des restrictions s'appliquent également aux BAS, aux herbes médicinales.

Quant à la pharmacothérapie, elle comprend les hépatoprotecteurs, les enzymes, les entéroseptiques, les antiviraux, les stéroïdes. Dans les ascites sévères, une laparocentèse est pratiquée pour extraire le liquide de la cavité abdominale. Dans les cas graves, la transplantation hépatique est envisagée.

Prévention

Pour prévenir les maladies du foie, il est recommandé de:

  1. contrôler la consommation d'alcool;
  2. diagnostiquer en temps opportun l'hépatite;
  3. normaliser la nutrition;
  4. éviter le travail physique pénible, le stress;
  5. observer strictement la posologie et la durée de l’évolution thérapeutique des médicaments hépatotoxiques.

La cirrhose est une pathologie incurable, mais à l’exclusion d’un facteur provoquant et d’un traitement efficace, le pronostic est relativement favorable.

Insuffisance hépatique

La perturbation du foie est accompagnée de troubles métaboliques, d'une intoxication du corps et d'autres complications associées aux organes internes. Le dysfonctionnement du système nerveux se manifeste par une encéphalopathie, des convulsions et un coma hépatique.

Les causes de la maladie sont assez nombreuses, en voici quelques unes:

  • hépatite alcoolique, infectieuse, auto-immune;
  • la cirrhose;
  • lésion maligne;
  • la tuberculose;
  • hépatose graisseuse;
  • lésion parasitaire;
  • cholélithiase, lorsque de gros calculs obstruent la lumière du canal biliaire. L'accumulation de bile dans les voies intrahépatiques est accompagnée par la mort des hépatocytes, la prolifération du tissu conjonctif. Tout cela conduit à la cirrhose biliaire;
  • insuffisance cardiaque;
  • troubles métaboliques graves.

Le développement de l'insuffisance hépatique est basé sur la nécrose hépatocytaire à développement lent avec décompensation supplémentaire des fonctions organiques. Quant à la forme aiguë de la pathologie, elle peut être provoquée par la prise de fortes doses de poisons, de substances hépatotoxiques, de saignements abondants, d’une intoxication grave à l’alcool, du retrait rapide d’une grande quantité de liquide ascitique du corps.

Signes cliniques

Les manifestations précoces de la maladie comprennent un dysfonctionnement digestif (nausées, vomissements, diarrhée), une perte de poids et une faiblesse. La gravité des troubles dyspeptiques augmente après la consommation de plats gras et fumés.

Au fur et à mesure que l'insuffisance hépatique progresse, une hyperthermie, une jaunisse de la peau, des démangeaisons, une mauvaise haleine, des hémorragies associées à une perturbation du système de coagulation apparaissent.

En outre, il existe des signes de troubles endocriniens: infertilité, diminution du désir sexuel, augmentation du nombre de glandes mammaires, atrophie des testicules, utérus.

Une personne remarque une perte de cheveux accrue, elle est perturbée par une somnolence diurne, un sommeil médiocre, une dépression, une perte de mémoire. La défaite du système nerveux peut être accompagnée d'une dépression de conscience (stupeur, insuffisance, coma).

Diagnostic et thérapie

Les méthodes de diagnostic sont similaires à celles utilisées pour la cirrhose et l'hépatite. Les orientations thérapeutiques consistent à éliminer le facteur provoquant et à améliorer la qualité de vie du patient.

Lutte contre les odeurs

En ce qui concerne la gélitose, en plus du traitement principal de la maladie, il est possible de neutraliser l'odeur désagréable de la bouche avec l'aide de:

  1. rince-bouche moderne, par exemple, Lacalut, Paradontax, Listerine, Forest Balsam. En plus des produits finis, vous pouvez utiliser des méthodes traditionnelles - décoction de camomille, sauge, eucalyptus;
  2. nettoyage en profondeur des dents, de la langue et des gencives deux fois par jour;
  3. menthe. Une petite feuille de menthe va masquer l'odeur, stimuler le foie.

Lorsque vous choisissez un bain de bouche pour la cavité buccale, n'oubliez pas la présence de contre-indications. Ils concernent les restrictions d'âge, la grossesse et les réactions allergiques aux composants du médicament (antiseptiques, herbes médicinales).

N'oubliez pas que la mauvaise haleine est un signe sérieux de maladie. Pour comprendre les raisons de son apparition, vous devriez consulter votre médecin. La détection précoce de la maladie permettra un traitement précoce et évitera les complications.

Souffle hépatique

Tout le monde sait que l'apparence d'une personne, l'état de sa peau, de ses cheveux, de ses ongles et de sa langue dépendent de l'état de santé de ses organes internes.

Cela peut également être attribué à l'odeur de la bouche, dont l'apparence montre qu'il existe des problèmes dans le corps.

Le plus souvent, avec des ongles problématiques, des éruptions cutanées ou un teint artificiel, une personne s'adresse à des cosmétologues ou à des dermatologues.

Tout le monde ne pense pas que ces signes et l'odeur de la bouche puissent indiquer une pathologie du foie.

En raison des problèmes associés à cet organe vital, il se dégage souvent une odeur hépatique provenant de la bouche, due à une intoxication du corps par des produits de décomposition.

Pourquoi un parfum désagréable apparaît-il?

Si une personne a une odeur de la cavité buccale, l’apparition de complications peut alors être suspectée.

Dans le cas où le foie n'est pas en mesure de traiter les substances toxiques provenant des intestins, une odeur pourrie et sucrée vient de la bouche.

De plus, une personne peut remarquer l'apparition dans la langue de plaque jaune, indiquant qu'un phénomène stagnant s'est formé dans le foie.

Il est utile d’examiner plus en détail les maladies qui provoquent de tels symptômes.

Hépatite toxique type

Avec cette maladie, les dommages causés au corps sont rapides ou chroniques et durent longtemps.

La pathologie est caractérisée par l'ingestion de diverses toxines, qui provoquent la mort des hépatocytes et perturbent le fonctionnement de l'organe en question.

Les substances toxiques qui affectent négativement le foie sont divisées en plusieurs groupes. Ils sont:

  1. Carbone chloré, utilisé dans la construction mécanique et utilisé dans la fabrication d’extincteurs, de chaussures et d’installations de désinfection. Une telle substance pénètre dans le corps par la peau, la bouche, le nez ou le tractus gastro-intestinal.
  2. Le diphényle, le naphtalène chloré, qui sont utilisés dans la fabrication de condensateurs électriques ou de fils électriques.
  3. Dérivés de benzène, disponibles dans la composition d'explosifs et de peintures et vernis. Dans le corps humain tombent de la même manière que les hydrocarbures chlorés.
  4. Divers métaux affectant négativement le travail du foie, tuant ses cellules et provoquant une odeur de foie provenant de la bouche.
  5. Hépatotoxines naturelles: champignons ou substances du domaine des produits chimiques ménagers.

Le degré d'influence négative des substances considérées sur le foie dépend de leur composition et de la dose reçue par la personne.

La lésion d'un organe peut être provoquée par l'effet hépatotoxique de la substance elle-même ou par une réaction allergique à une substance.

Les symptômes d'hépatite toxique sont assez étendus: jaunissement de la peau et des muqueuses, augmentation du volume du foie, mauvaise haleine, douleur au côté droit, nausées et vomissements, apparition d'urines foncées et de selles claires, faiblesse grave, diarrhée, légère augmentation de la température corporelle, essoufflement, problèmes de vision.

Avec des lésions corporelles plus graves, une personne peut avoir des convulsions, des saignements dans le tractus gastro-intestinal, une ascite, un dysfonctionnement rénal, une perte de conscience et même un coma.

Hépatite médicamenteuse

Le foie peut souffrir d'un traitement médical. Si une personne prend une grande quantité de médicament depuis longtemps, une pathologie telle que la nécrose des hépatocytes peut apparaître.

Le fait est que l'absorption et l'élimination des médicaments du corps sont dues au travail de l'enzyme hépatique.

Ce processus s'appelle le métabolisme et se caractérise par la production de métabolites qui altèrent le fonctionnement des cellules du foie.

Il existe une liste de médicaments hépatotoxiques. Ils sont:

  1. Rifampicine - utilisé pour la tuberculose.
  2. La tétracycline et l'amoxicilline sont des antibiotiques à large spectre.
  3. Moyens de contraception orale, qui appartiennent au groupe des stéroïdes.
  4. Diclofenac - agent anti-inflammatoire.
  5. Carbamazépine - utilisé pour les convulsions.
  6. Le kétoconazole est une substance antimycotique.
  7. Le furosémide est un médicament diurétique.
  8. L'ensemble du groupe des sulfamides.

En outre, ces substances comprennent les médicaments prescrits pour le diabète et l’ulcère gastro-intestinal.

Si vous appliquez l'un de ces fonds dans le complexe, leurs effets toxiques sont considérablement améliorés.

Les symptômes de l'hépatite médicale se caractérisent par une mauvaise haleine, des nausées, une éructation amère, une diarrhée ou une constipation.

Une personne perd l'appétit et, dans le même temps, perd rapidement du poids. En outre, les patients notent la gravité et la sensibilité de l'hypochondre droit.

Dans les cas avancés, les médecins diagnostiquent un organe élargi à l'aide d'une palpation abdominale ou d'une échographie. La peau humaine peut jaunir.

La cirrhose

Si des noeuds de connexion commencent à apparaître sur le foie, cela entraîne un fonctionnement incorrect et des symptômes pathologiques caractéristiques. Le plus souvent, la cirrhose est provoquée par une passion pour les boissons alcoolisées et la présence d’hépatite infectieuse dans le corps humain.

Les médecins identifient plusieurs facteurs majeurs qui provoquent le développement de la cirrhose:

  1. Hépatite auto-immune.
  2. Stagnation de la bile dans le corps.
  3. Trop de canaux biliaires rétrécis.
  4. Problèmes de métabolisme.
  5. Traitement avec des médicaments hépatotoxiques.
  6. Chirurgie des intestins.
  7. Infection par des parasites.

La cirrhose, dont les causes n'ont pas pu être identifiées, est appelée cryptogénique. Dans ce cas, une altération du foie est observée en raison d'une alimentation inadéquate de ses cellules et de l'apparition d'un tissu conjonctif excessif.

En raison du fait que les nodules sur le corps exercent une pression sur les vaisseaux sanguins, la circulation sanguine dans le corps se détériore.

Et cela, à son tour, conduit au fait que les veines de l'œsophage et du mur de l'abdomen débordent et que la personne est diagnostiquée avec des varices.

La cirrhose se manifeste de différentes manières, en fonction de la raison pour laquelle elle s'est manifestée et de son degré d'initiation.

Dans 25% des cas, le processus est asymptomatique et se manifeste périodiquement par une augmentation de la distension abdominale et une fatigue générale.

Lorsque la progression de la maladie est observée, la personne commence à ressentir une douleur du côté droit. Il est particulièrement aigu après avoir bu de l'alcool et des aliments gras.

La douleur comprend les symptômes suivants de lésions du foie: démangeaisons cutanées, mauvaise haleine, fièvre allant jusqu’à subfébrile, ascite, varices dans l’œsophage, gonflement des jambes, problèmes d’ongles, "étoiles" des vaisseaux dans les jambes, perte de poids importante, gynécomastie effets atrophiques sur les testicules.

Si l'un de ces symptômes survient. Vous devez immédiatement contacter les spécialistes pour un diagnostic approfondi du corps et le diagnostic correct.

C'est du traitement opportun que dépend le destin de la personne.

Insuffisance hépatique

Une fonction hépatique incorrecte peut être accompagnée de problèmes de métabolisme, de symptômes d'intoxication grave et d'autres symptômes désagréables, tels que l'odeur de foie provenant de la bouche.

Les principales causes de l'apparition d'une pathologie sont:

  1. Diverses formes d'hépatite.
  2. Cirrhose du foie.
  3. Processus oncologique.
  4. Tuberculose
  5. Hépatite grasse.
  6. Maladies de la vésicule biliaire, qui provoquent la croissance de calculs bloquant les interstices des voies biliaires.

Lorsque la bile s'accumule dans le foie, cela entraîne la mort des hépatocytes et la prolifération du tissu conjonctif. Ces processus sont à l'origine du développement de la cirrhose biliaire, de l'insuffisance cardiaque et de troubles métaboliques.

La forme aiguë d'insuffisance hépatique peut être causée par un fort empoisonnement du corps par des poisons, des substances hépatotoxiques, des saignements, une intoxication alcoolique.

Aux premiers stades de développement de la pathologie en question, une personne développe des vomissements, une diarrhée, une perte de poids, une faiblesse générale et une odeur provenant de la bouche. De tels phénomènes sont particulièrement visibles après avoir consommé de la viande fumée et des aliments gras.

Avec la progression de la maladie, le patient est confronté à des démangeaisons et à un jaunissement de la peau, à une hémorragie, ce qui s'explique par une mauvaise coagulation du sang.

En outre, l'insuffisance hépatique peut être exprimée en infertilité, diminution du désir sexuel, augmentation mammaire chez la femme, atrophie utérine.

Une personne tombe en panne de cheveux, elle ressent une fatigue constante, une somnolence. Il y a des problèmes de sommeil, des symptômes dépressifs, des troubles de la mémoire.

Comment diagnostiquer l'halitose dans les troubles du foie

S'il y a une odeur désagréable de la bouche, accompagnée des symptômes indiqués, vous ne devriez pas hésiter à consulter un spécialiste. Seul un médecin peut prescrire un examen approprié:

  1. Tests sanguins, urine.
  2. Echographie de la cavité abdominale.
  3. Tests hépatiques.
  4. L'étude du pancréas.
  5. Analyse des matières fécales à la recherche de traces d'aliments non digérés.

Il convient de noter que la mauvaise haleine peut également signaler les pathologies d'autres organes internes. En outre, il se manifeste souvent par le non-respect des règles d'hygiène buccale.

Seules les analyses donnent une image complète et aident à révéler les véritables causes du phénomène en question.

Comment traiter les odeurs désagréables

Pour qu'une personne disparaisse de la bouche, elle devra se débarrasser de la principale pathologie qui l'a provoquée.

Si des maladies des organes internes ne sont pas détectées, vous pouvez essayer à la maison les étapes suivantes:

  1. Utilisez des bains de bouche.
  2. Brosse-toi bien les dents, la langue et les gencives.
  3. Mâchez régulièrement de la menthe, ce qui masque l’odeur et normalise le travail des organes internes.

Vous ne devez pas ignorer l'odeur désagréable, car les raisons de son apparition peuvent être assez graves. La consultation d'un médecin n'a jamais fait de mal à personne.

Halitose - odeur hépatique de la bouche

Les maladies graves du foie peuvent être indiquées non seulement par des signes extérieurs, tels que le teint jaunâtre, les cheveux et les ongles cassants, l'apparition de la langue, mais aussi par une odeur hépatique spécifique de la bouche. Qu'est-ce que l'halitose, pourquoi existe-t-elle et comment être traitée?

Halitose

Le terme médecin halitose définit la mauvaise haleine. La quantité de microflore pathogène augmente dans la cavité buccale, ce qui explique l'apparition d'une odeur désagréable. Cela peut être semblable à l'ail, au sulfure d'hydrogène, à l'ammoniac ou à l'odeur putride, cela dépend du type de bactérie. Ce symptôme peut être observé chez les adultes et les enfants, chez l'homme et chez les mammifères. L'halitose peut parler de maladie du foie, de pathologies du tube digestif, des intestins, de maladies ORL, de problèmes de dents, de maladies de la gorge et des voies respiratoires supérieures.

Les causes et le traitement de la mauvaise haleine peuvent être administrés par des médecins de différentes spécialités. Si les mesures hygiéniques habituelles, telles que le nettoyage en profondeur des dents et de la langue, le traitement des maladies infectieuses du larynx et des organes respiratoires, n’aident pas, il convient alors de procéder à un examen afin de déterminer la cause d’un symptôme déplaisant.

En soi, une odeur fétide de la bouche n’est pas une maladie, mais indique la présence de problèmes. Le plus souvent, ils sont liés à l'état pathologique des muqueuses de la bouche, des dents et des gencives. Mais si l'halitose est accompagnée d'un certain nombre d'autres symptômes, il convient d'examiner l'estomac, le foie et les intestins.

Caractéristiques de la maladie

Si ça sent mauvais et mauvais de la bouche, cela peut indiquer qu'il y a des problèmes avec le foie. Il est nécessaire d'examiner cet organe, ainsi que l'estomac, si l'odeur est intense et constante, ne dépend pas de la fréquence des repas ni de sa qualité. Avec une maladie du foie, on observe également les manifestations suivantes:

  • décoloration de la peau, des muqueuses et de la sclérotique oculaire; la peau devient jaunâtre à cause de la stase biliaire;
  • l'odeur putride ou d'ail ne vient pas seulement de la bouche, mais aussi de la peau;
  • la couleur de la langue change, un raid y apparaît;
  • des éruptions cutanées apparaissent, provoquant une gêne importante;
  • varices, l'apparition de varicosités sur l'abdomen;
  • symptômes dyspeptiques: nausée, flatulence, selles anormales périodiques;
  • sensation de goût amer dans la bouche;
  • fatigue avec effort mineur, somnolence excessive;
  • douleur dans l'abdomen droit.

Si tous ces signes sont observés, il est alors nécessaire de consulter d'urgence un médecin, car cette association est le signe d'une maladie grave caractérisée par un fonctionnement insuffisant du foie.

Diagnostics

Afin de déterminer la cause de la mauvaise haleine, il est nécessaire de mener une série d'études. Examiner le foie, l'estomac, les intestins. Le médecin examine le patient, évalue l'état et la couleur de la peau, des muqueuses et de la langue.

Assurez-vous d'effectuer une numération sanguine complète. Avec une cirrhose du foie, une insuffisance hépatique et d'autres pathologies graves, le sang change de caractéristiques, car sa composition dépend de la qualité du nettoyage. Si le foie ne fonctionne pas suffisamment, il est immédiatement détecté comme un état de sang.

Il peut également s'agir d'une étude des matières fécales, car la mauvaise haleine peut indiquer que l'estomac ou les intestins sont malades. Les aliments non complètement digérés indiquent un fonctionnement insuffisant des organes du tractus gastro-intestinal et parfois du foie.

Pour effectuer un diagnostic précis, des études instrumentales sont également effectuées. L'estomac et les organes du tractus gastro-intestinal sont examinés par la méthode de la fibragastroduodénoscopie. Une échographie du foie, du pancréas, de la vésicule biliaire. Dans les cas graves, un examen histologique des tissus de l'organe affecté obtenu par biopsie est nécessaire.

Etat des muqueuses

Si le foie ne fonctionne pas suffisamment, une charge supplémentaire est appliquée sur la peau. La peau est capable de filtrer et d’éliminer les toxines et, lorsque le foie ne s’acquitte pas de sa tâche, cela affecte nécessairement l’état de la peau et des muqueuses.

A propos des maladies du foie peuvent dire peau jaunâtre ou excessivement pâle. La jaunisse est observée dans l'hépatite et les maladies de la vésicule biliaire et indique un taux élevé de bilirubine. La peau blanche peut aussi parler d'un foie malade, particulièrement visible au bout des doigts et du visage. Les muqueuses et la sclérotique oculaire dans les pathologies du foie changent également de couleur. Un gonflement de la peau et des muqueuses peut survenir. La peau devient sèche, il y a des pustules, de l'acné.

Couleur et langue

La pathologie hépatique est également indiquée par un changement de couleur de la plaque sur la langue. En cas d'intoxication grave, de processus cirrhotique et d'insuffisance hépatique grave, la couleur de la langue devient rouge vif ou pourpre. En raison de la violation du flux de bile, la nuance de la plaque sur la langue change de couleur blanche à jaunâtre, verdâtre ou brun jaunâtre. Sur la photo, vous pouvez voir comment la couleur de la peau, de la sclérotique oculaire et de la langue change en cas de lésions hépatiques graves.

Traitement

Le traitement des maladies du foie est effectué par un hépatologue. Ces spécialistes ne sont pas disponibles dans toutes les institutions médicales. Par conséquent, en l'absence d'un hépatologue, vous pouvez contacter un gastro-entérologue.

Le traitement est basé sur les résultats du diagnostic. Les médicaments, les schémas thérapeutiques et les dosages appliqués dépendent du diagnostic, du stade et de la gravité de la maladie, de la présence de maladies concomitantes et de l'âge du patient.

Si une inflammation hépatique d’étiologie infectieuse est diagnostiquée, la thérapie est alors réalisée à l’aide d’agents antibactériens ou antiviraux contre un agent pathogène spécifique. Des antibiotiques à large spectre peuvent également être prescrits. Pour restaurer la fonction des hépatocytes, des préparations contenant des phospholipides essentiels sont utilisées. Pour soutenir et nettoyer le corps des toxines dont la fonction hépatique est insuffisante, des cours de vitamines et d'acide lipoïque sont prescrits.

Dans les cas graves, le traitement médicamenteux peut ne pas être suffisamment efficace. Avec les maladies négligées, la présence de tumeurs malignes dans le parenchyme de l'organe, les médecins sont obligés de recourir à des méthodes chirurgicales de traitement.

Réglage du menu

En cas de détection de pathologies hépatiques, le traitement est obligatoirement accompagné de la prise d'un régime particulier. Ce qui compte, c'est la fréquence des repas, le mode de traitement, la température. Il est nécessaire de manger des aliments en petites portions à intervalles assez rapprochés. Les aliments ne doivent pas être trop froids ou chauds. Ne mangez pas d'aliments frits, en conserve, fumés, trop salés ou épicés.

Ces mesures aident à ne pas surcharger le foie, en répartissant la charge de manière uniforme. Vous devriez également abandonner l'utilisation d'aliments gras, de confiseries, de cornichons, de saucisses. Lors de la cuisson, aucun assaisonnement n'est utilisé, le sel est ajouté en quantités minimes. La nourriture est cuite à la vapeur, bouillie ou cuite au four. Devrait abandonner l'utilisation du pain. Vous pouvez manger des biscuits ou de la baguette séchée.

En cas de maladie du foie, il est strictement interdit de boire de l'alcool, car le patient ne peut tout simplement pas traiter l'organe malade. Vous ne pouvez pas boire de bicarbonate de soude, vous devez minimiser l'utilisation de café et de thé fort. Les jus doivent être bues uniquement naturelles, non concentrées.

Il est utile de manger du miel, des noix, des fruits secs. Les produits laitiers doivent être consommés avec prudence, petit à petit. Le lait entier est exclu. Les graisses animales doivent être remplacées par des légumes. Une utilisation modérée mais obligatoire des huiles végétales est utile pour un foie malade.

Mesures supplémentaires

Si la pathologie du foie progresse, il est assez difficile d'éliminer l'odeur hépatique. Tout d’abord, il est nécessaire d’éliminer la cause profonde et non pas de faire face aux conséquences. Pendant que la maladie principale est traitée, il est possible de prendre certaines mesures pour ne pas se sentir mal à l'aise parmi les gens.

Le rinçage aide à éliminer les odeurs. Après chaque repas, rincez-vous la bouche avec de l'eau ou rincez. Les solutions désinfectantes qui réduisent le nombre de microorganismes pathogènes présents sur les muqueuses de la cavité buccale aident à lutter contre les odeurs. Une bonne solution de permanganate de potassium a un bon effet bactéricide.

Pour l'irrigation de la cavité buccale, vous pouvez utiliser des décoctions de plantes médicinales. Vous devez choisir des herbes qui ont un effet désinfectant. Ceux-ci incluent: pharmacie de camomille, mélisse, millepertuis, écorce de chêne, pierre dorée, eucalyptus.

L'halitose, associée à d'autres signes, peut indiquer une pathologie hépatique sévère. Si vous avez une mauvaise haleine persistante, vous devriez être examiné par un médecin.

Halitose - odeur hépatique de la bouche

Les maladies graves du foie peuvent être indiquées non seulement par des signes extérieurs, tels que le teint jaunâtre, les cheveux et les ongles cassants, l'apparition de la langue, mais aussi par une odeur hépatique spécifique de la bouche.

Qu'est-ce que l'halitose, pourquoi existe-t-elle et comment être traitée?

Halitose

Le terme médecin halitose définit la mauvaise haleine. La quantité de microflore pathogène augmente dans la cavité buccale, ce qui explique l'apparition d'une odeur désagréable. Cela peut être semblable à l'ail, au sulfure d'hydrogène, à l'ammoniac ou à l'odeur putride, cela dépend du type de bactérie.

Ce symptôme peut être observé chez les adultes et les enfants, chez l'homme et chez les mammifères. L'halitose peut parler de maladie du foie, de pathologies du tube digestif, des intestins, de maladies ORL, de problèmes de dents, de maladies de la gorge et des voies respiratoires supérieures.

Les causes et le traitement de la mauvaise haleine peuvent être administrés par des médecins de différentes spécialités. Si les mesures hygiéniques habituelles, telles que le nettoyage en profondeur des dents et de la langue, le traitement des maladies infectieuses du larynx et des organes respiratoires, n’aident pas, il convient alors de procéder à un examen afin de déterminer la cause d’un symptôme déplaisant.

En soi, une odeur fétide de la bouche n’est pas une maladie, mais indique la présence de problèmes. Le plus souvent, ils sont liés à l'état pathologique des muqueuses de la bouche, des dents et des gencives. Mais si l'halitose est accompagnée d'un certain nombre d'autres symptômes, il convient d'examiner l'estomac, le foie et les intestins.

Caractéristiques de la maladie

Si ça sent mauvais et mauvais de la bouche, cela peut indiquer qu'il y a des problèmes avec le foie. Il est nécessaire d'examiner cet organe, ainsi que l'estomac, si l'odeur est intense et constante, ne dépend pas de la fréquence des repas ni de sa qualité. Avec une maladie du foie, on observe également les manifestations suivantes:

  • décoloration de la peau, des muqueuses et de la sclérotique oculaire, la peau devient jaunâtre à cause de la stagnation de la bile,
  • l'odeur putride ou d'ail ne vient pas seulement de la bouche, mais aussi de la peau,
  • la couleur de la langue change, un raid apparaît dessus,
  • des éruptions cutanées apparaissent, provoquant une gêne grave,
  • varices, apparition d'étoiles vasculaires sur l'abdomen,
  • symptômes dyspeptiques: nausée, flatulence, selles anormales périodiques,
  • sensation de goût amer dans la bouche,
  • fatigue avec effort mineur, somnolence excessive,
  • douleur dans l'abdomen droit.

Si tous ces signes sont observés, il est alors nécessaire de consulter d'urgence un médecin, car cette association est le signe d'une maladie grave caractérisée par un fonctionnement insuffisant du foie.

Diagnostics

Afin de déterminer la cause de la mauvaise haleine, il est nécessaire de mener une série d'études. Examiner le foie, l'estomac, les intestins. Le médecin examine le patient, évalue l'état et la couleur de la peau, des muqueuses et de la langue.

Assurez-vous d'effectuer une numération sanguine complète. Avec une cirrhose du foie, une insuffisance hépatique et d'autres pathologies graves, le sang change de caractéristiques, car sa composition dépend de la qualité du nettoyage. Si le foie ne fonctionne pas suffisamment, il est immédiatement détecté comme un état de sang.

Il peut également s'agir d'une étude des matières fécales, car la mauvaise haleine peut indiquer que l'estomac ou les intestins sont malades. Les aliments non complètement digérés indiquent un fonctionnement insuffisant des organes du tractus gastro-intestinal et parfois du foie.

Pour effectuer un diagnostic précis, des études instrumentales sont également effectuées. L'estomac et les organes du tractus gastro-intestinal sont examinés par la méthode de la fibragastroduodénoscopie. Une échographie du foie, du pancréas, de la vésicule biliaire. Dans les cas graves, un examen histologique des tissus de l'organe affecté obtenu par biopsie est nécessaire.

Etat des muqueuses

Si le foie ne fonctionne pas suffisamment, une charge supplémentaire est appliquée sur la peau. La peau est capable de filtrer et d’éliminer les toxines et, lorsque le foie ne s’acquitte pas de sa tâche, cela affecte nécessairement l’état de la peau et des muqueuses.

A propos des maladies du foie peuvent dire peau jaunâtre ou excessivement pâle. La jaunisse est observée dans l'hépatite et les maladies de la vésicule biliaire et indique un taux élevé de bilirubine. La peau blanche peut aussi parler d'un foie malade, particulièrement visible au bout des doigts et du visage.

Les muqueuses et la sclérotique oculaire dans les pathologies du foie changent également de couleur. Un gonflement de la peau et des muqueuses peut survenir. La peau devient sèche, il y a des pustules, de l'acné.

Couleur et langue

La pathologie hépatique est également indiquée par un changement de couleur de la plaque sur la langue. En cas d'intoxication grave, de processus cirrhotique et d'insuffisance hépatique grave, la couleur de la langue devient rouge vif ou pourpre. En raison de la violation du flux de bile, la nuance de la plaque sur la langue change de couleur blanche à jaunâtre, verdâtre ou brun jaunâtre.

Sur la photo, vous pouvez voir comment la couleur de la peau, de la sclérotique oculaire et de la langue change en cas de lésions hépatiques graves.

Traitement

Le traitement des maladies du foie est effectué par un hépatologue. Ces spécialistes ne sont pas disponibles dans toutes les institutions médicales. Par conséquent, en l'absence d'un hépatologue, vous pouvez contacter un gastro-entérologue.

Le traitement est basé sur les résultats du diagnostic. Les médicaments, les schémas thérapeutiques et les dosages appliqués dépendent du diagnostic, du stade et de la gravité de la maladie, de la présence de maladies concomitantes et de l'âge du patient.

Si une inflammation hépatique d’étiologie infectieuse est diagnostiquée, la thérapie est alors réalisée à l’aide d’agents antibactériens ou antiviraux contre un agent pathogène spécifique. Des antibiotiques à large spectre peuvent également être prescrits.

Pour restaurer la fonction des hépatocytes, des préparations contenant des phospholipides essentiels sont utilisées. Pour soutenir et nettoyer le corps des toxines dont la fonction hépatique est insuffisante, des cours de vitamines et d'acide lipoïque sont prescrits.

Dans les cas graves, le traitement médicamenteux peut ne pas être suffisamment efficace. Avec les maladies négligées, la présence de tumeurs malignes dans le parenchyme de l'organe, les médecins sont obligés de recourir à des méthodes chirurgicales de traitement.

Réglage du menu

En cas de détection de pathologies hépatiques, le traitement est obligatoirement accompagné de la prise d'un régime particulier. Ce qui compte, c'est la fréquence des repas, le mode de traitement, la température.

Il est nécessaire de manger des aliments en petites portions à intervalles assez rapprochés. Les aliments ne doivent pas être trop froids ou chauds. Ne mangez pas d'aliments frits, en conserve, fumés, trop salés ou épicés.

Ces mesures aident à ne pas surcharger le foie, en répartissant la charge de manière uniforme. Vous devriez également abandonner l'utilisation d'aliments gras, de confiseries, de cornichons, de saucisses. Lors de la cuisson, aucun assaisonnement n'est utilisé, le sel est ajouté en quantités minimes. La nourriture est cuite à la vapeur, bouillie ou cuite au four.

Devrait abandonner l'utilisation du pain. Vous pouvez manger des biscuits ou de la baguette séchée.

En cas de maladie du foie, il est strictement interdit de boire de l'alcool, car le patient ne peut tout simplement pas traiter l'organe malade. Vous ne pouvez pas boire de bicarbonate de soude, vous devez minimiser l'utilisation de café et de thé fort. Les jus doivent être bues uniquement naturelles, non concentrées.

Il est utile de manger du miel, des noix, des fruits secs. Les produits laitiers doivent être consommés avec prudence, petit à petit. Le lait entier est exclu. Les graisses animales doivent être remplacées par des légumes. Une utilisation modérée mais obligatoire des huiles végétales est utile pour un foie malade.

Mesures supplémentaires

Si la pathologie du foie progresse, il est assez difficile d'éliminer l'odeur hépatique. Tout d’abord, il est nécessaire d’éliminer la cause profonde et non pas de faire face aux conséquences. Pendant que la maladie principale est traitée, il est possible de prendre certaines mesures pour ne pas se sentir mal à l'aise parmi les gens.

Le rinçage aide à éliminer les odeurs. Après chaque repas, rincez-vous la bouche avec de l'eau ou rincez. Les solutions désinfectantes qui réduisent le nombre de microorganismes pathogènes présents sur les muqueuses de la cavité buccale aident à lutter contre les odeurs. Une bonne solution de permanganate de potassium a un bon effet bactéricide.

Pour l'irrigation de la cavité buccale, vous pouvez utiliser des décoctions de plantes médicinales. Vous devez choisir des herbes qui ont un effet désinfectant. Ceux-ci incluent: pharmacie de camomille, mélisse, millepertuis, écorce de chêne, pierre dorée, eucalyptus.

L'halitose, associée à d'autres signes, peut indiquer une pathologie hépatique sévère. Si vous avez une mauvaise haleine persistante, vous devriez être examiné par un médecin.


Plus D'Articles Sur Le Foie

La cirrhose

Comment pouvez-vous contracter l'hépatite B?

Laisser un commentaireUne fois dans le corps, le virus de l'hépatite B provoque une forme grave de la maladie et rend dangereuse la survenue de complications.
La cirrhose

Ictère physiologique chez le nouveau-né

Aujourd'hui, la jaunisse physiologique du nouveau-né est une manifestation négative dans laquelle l'enfant tache la peau en jaune. Immédiatement après la naissance, le bébé se caractérise par une forme physiologique de la maladie.