Induration du foie

Laisser un commentaire

L'une des anomalies les plus courantes lors de l'examen utilisant la méthode de l'échographie est le phoque du foie - un symptôme assez alarmant. Le foie remplit les fonctions vitales de régulation du métabolisme et de désintoxication en conjonction avec les intestins et la vésicule biliaire. Il est donc important que cet organe soit en état de fonctionner pour la santé globale du corps.

Causes probables de phoques dans le foie

Les principales raisons du risque de changements structurels sont les suivantes:

  • mauvaises habitudes (alcoolisme, tabagisme intensif);
  • dégénérescence causée par une infiltration graisseuse;
  • violation systématique des principes de bonne alimentation (excès de nourriture, non-respect des intervalles de temps entre les repas, consommation excessive d'aliments gras, épicés et frits);
  • utilisation à long terme d'antibiotiques ou d'autres médicaments puissants;
  • pathologies hépatiques contribuant à la compaction des canaux (lésions métaboliques, cirrhose, hépatite auto-immune);
  • pathologies extrahépatiques (diabète, etc.);
  • infections aiguës et chroniques.

Symptômes de changements structurels

Le complexe de symptômes avec des pathologies hépatiques comprend les manifestations suivantes:

  • troubles du tractus gastro-intestinal;
  • des nausées;
  • vomissements;
  • perte de poids nette;
  • douleur dans la région de l'hypochondre droit et "sous la cuillère";
  • saignement interne (signes - fèces noires, vomissements bruns);
  • accumulation excessive de liquide dans le péritoine (hydropisie);
  • couleur jaune de la peau et des yeux;
  • hypertrophie du foie.
Retour à la table des matières

Mesures de diagnostic

Des échantillons de sang et d'urine cliniques sont utilisés pour diagnostiquer des anomalies hépatiques. Parmi les méthodes instrumentales d’examen, on peut utiliser l’échographie (ultrason ou sonographie), la tomodensitométrie (TDM), l’imagerie par résonance magnétique (IRM), la biopsie. Ces techniques permettent une détection fiable de diverses lésions d'organes sous forme de tumeurs, d'abcès et d'autres inflammations, infections, invasions parasitaires et blessures.

Sceaux à ultrasons dans le foie

L'outil de diagnostic le plus populaire dans ce cas est la méthode par ultrasons, en raison de sa disponibilité et de sa simplicité. L'échographie ne nécessite pas de formation spéciale, sauf pour des règles simples - il est souhaitable d'effectuer la procédure à jeun (en l'absence de contre-indications) et de ne pas utiliser à la veille de produits qui favorisent la formation accrue de gaz. Les ultrasons sont basés sur la capacité des tissus corporels à refléter les ultrasons (échogénicité) qui leur sont dirigés. Pour chaque organe, il existe une norme pour le degré de réflexion des ondes ultrasonores, car les tissus ont une certaine densité. Une échogénicité croissante ou décroissante indique des dommages à l'intégrité de la structure corporelle. L'échogénicité accrue des parois du foie montre que le parenchyme est trop dense, il y a un changement diffus dans l'organe. Les phoques dans le foie à l'échographie sont à la base d'un examen approfondi.

La taille normale du foie dans un état sain

Normalement, le tissu parenchymal a une structure homogène, le schéma des vaisseaux et des voies biliaires est clairement visible dans le processus des ultrasons. Les volumes du foie correspondent approximativement au standard dans certaines unités: le lobe droit mesure jusqu'à 12,5 cm, le lobe gauche à moins de 7 cm, les bords du corps sont uniformes et clairs. Le diamètre du vaisseau de la veine porte ne dépasse pas 13 mm, la voie biliaire principale étant comprise entre 6 et 8 mm.

Causes possibles de troubles structurels

Maladies typiques

Plus le changement diffus dans le foie est étendu et plus le parenchyme est dense, plus l'augmentation de l'échogénicité est prononcée. L'échogénicité inégale des différentes zones de l'organe, l'hétérogénéité de la structure et des limites, l'incohérence du volume de l'organe avec l'étalon et l'augmentation du diamètre du vaisseau veineux porte indiquent le risque de cirrhose. L'hépatite se manifeste principalement par une augmentation de l'échogénicité, une hypertrophie d'un organe et une augmentation du contenu de tissu fibreux dans la structure du foie.

Tumeurs bénignes et malignes

Un parenchyme hépatique compacté suggère souvent la présence de tumeurs malignes ou bénignes. Les tumeurs de caractère bénin progressent lentement et ne présentent pas de métastases. Cependant, un suivi médical du processus est nécessaire pour contrôler la croissance de la tumeur et un traitement rapide, si nécessaire. Dans ce cas, une échographie montrera les limites nettes de la région comprimée du tissu hépatique, il est également possible de détecter des foyers remplis de liquide ou de sang. Les tumeurs malignes peuvent se révéler être des métastases en cas de cancer d'autres organes ou de tumeurs primitives. Dans ce cas, la manifestation à l'échographie de nombreux centres de compression est caractéristique. Des tests supplémentaires, y compris des analyses de sang de laboratoire, sont nécessaires pour clarifier le diagnostic.

Autres causes possibles de la densité accrue du parenchyme

Les capsules sont arrondies avec du liquide à l'intérieur, détectées par ultrasons, indiquent des abcès, des kystes ou la présence de parasites dans le foie. Le diagnostic devra être clarifié à l'aide de méthodes d'examen supplémentaires. Les processus congestifs dans les voies biliaires d'un organe sont considérés comme la base pour perturber l'homogénéité de la structure du parenchyme. Si la teneur en bilirubine est augmentée, ce qui est déterminé par d'autres analyses cliniques, cela signifie que la stagnation de la bile constitue un diagnostic probable.

Traitement avec modifications de la structure du parenchyme

Le traitement prescrit dépend d'une pathologie spécifique, source de désordres structurels des tissus du foie, et est attribué individuellement au patient par le médecin traitant. Les immunomodulateurs et les hépatoprotecteurs sont utilisés comme médicaments. Il est important de respecter un régime alimentaire excluant les aliments gras et le cholestérol. Il est important d'éliminer l'impact négatif sur le foie des mauvaises habitudes (alcoolisme, tabagisme).

Mesures préventives pour la santé du foie

En plus du traitement spécifique, il existe des recommandations générales pour rester en bonne santé. Un nettoyage périodique du corps et des actions visant à améliorer l'immunité seront utiles au foie. Vous devez mener une vie saine et adhérer aux principes d'une nutrition adéquate, utiliser des produits plus naturels, des fruits et des légumes, et éviter de trop manger. Dans le traitement de toute maladie, il est important d'identifier en temps opportun, il est donc recommandé de se soumettre chaque année à un examen médical du corps à l'aide d'une échographie, en particulier chez les personnes âgées de 50 ans et plus. Le foie peut être restauré. Par conséquent, si la pathologie est détectée à un stade précoce de développement et si le traitement est effectué en temps voulu, le pronostic est favorable.

Les voies biliaires se dilatent, que faire?

L'expansion des voies biliaires peut être une anomalie congénitale et s'est développée à la suite de la maladie. En thérapie utilisant des méthodes conservatrices et chirurgicales.

De tels changements dans le corps nécessitent une correction du mode de vie et du régime alimentaire.

Raisons

L'augmentation du diamètre des canaux est due à l'affaiblissement du ton de leurs murs ou à la présence de corps étrangers à l'intérieur. Congénitale, elle est rare, appelée maladie de Caroli. À cela on observe l'expansion des grands canaux intrahépatiques bilieux.

Si la maladie est accompagnée de modifications des petites voies et de la fibrose hépatique, le syndrome de Caroli apparaît. Elle est causée par des troubles génétiques et est héritée. Probablement aussi une augmentation du diamètre des canaux extrahépatiques - kystes du canal biliaire principal.

Avec la forme hypotonique de la dyskinésie, le ton de tout l’arbre biliaire s’effondre, rendant difficile le passage de la bile.

La maladie peut survenir pour des raisons de nature totalement différente: déséquilibre hormonal, tension nerveuse fréquente, mode de vie malsain, allergies, activité des parasites. La dyskinésie se développe souvent en tant que complication d'autres maux.

Les corps étrangers dans les allées contribuent également à augmenter leur dégagement. Cela se produit avec les maux suivants:

  1. Cholédocholithiase - maladie des calculs biliaires. Ils entrent dans les canaux principalement par la vessie, bien que la formation de pierres directement à l'intérieur soit possible. Le plus souvent se produit en raison d'une inflammation infectieuse d'étiologie bactérienne.
  2. Invasions de vers - les extensions apparaissent aux endroits où les parasites s'accumulent. Les plus courants: échinocoque, divers types de douves (sibérienne, lancéolée, chinoise, hépatique), Giardia. L'invasion ascoridique est un phénomène rare, il est observé avec un affaiblissement significatif du patient dans les stades avancés.
  3. Néoplasmes - papillomes, adénomes, polypes, cancers. Habituellement formé en bas, avec la croissance de l'expansion de la lumière du canal des deux côtés de lui-même.

Les tumeurs, les cailloux, les grappes de vers peuvent obstruer l’un des segments du tractus biliaire. La bile fermée déchire les canaux et retourne au foie.

Lorsque les canaux d'inflammation augmentent également. Cela provoque le développement de différents types de cholangite. Ses caractéristiques: fièvre, douleur sous le bord droit, jaunisse - sont appelées la triade de Charcot.

Il y a une augmentation physiologique du diamètre des chemins qui ne nécessite pas de correction. Cela se produit après une cholécystectomie. La bile est nécessaire à la personne de temps en temps, pendant le repas.

Son stock est contenu dans la vessie et, si nécessaire, affiché dans le duodénum, ​​où il contribue à la décontamination et à la digestion des aliments, à l'absorption de substances utiles.

Une fois l’organe retiré, le système de conduits reprend ses fonctions et s’agrandit pour permettre l’alimentation en fluide requise.

Manifestations cliniques

Le diagnostic des pathologies du système biliaire est compliqué en raison de l'absence de signes distincts distincts. Le symptôme principal est une douleur du côté droit sous la côte.

Il peut être douloureux, perçant, aigu ou terne, permanent ou périodique. Parfois, il redonne ou s'étend à toute la région de la taille.

Probablement l'illumination des matières fécales, l'urine prend une allusion de thé fort. Si les calculs biliaires sont de petite taille, ils passent librement sans causer de gêne à la personne.

L'élargissement kystique de la lumière peut survenir pendant longtemps sans symptômes et se manifester après de telles complications:

  • cholangite;
  • saignement du tractus gastro-intestinal;
  • cholangiocarcinome;
  • cholédocholithiase.

Peut-être le développement de la jaunisse obstructive. Si la maladie de Caroli est aggravée par des lésions rénales kystiques, une hématurie est présente dans les urines.

Le cholangiocarcinome se manifeste par de la fièvre, une perte de poids rapide, un affaiblissement général. Sclère et peau jaune probablement, démangeaisons. La vésicule biliaire augmente de taille.

Les tumeurs bénignes sont rares et ne se manifestent pas sans examen spécial. Leur croissance importante peut causer des douleurs, des nausées le matin.

Les helminthes dans les cavités biliaires ne se retrouvent généralement qu'après l'apparition de leurs affections:

Avec leur apparence, les symptômes s'agrandissent. Les signes d'intoxication générale passent souvent inaperçus. L'échinococcose est caractérisée par de la fièvre, des réactions allergiques sur la peau.

La dyskinésie se manifeste par des éructations, une perte d'appétit, une constipation, des flatulences, des vomissements et des nausées. La tension artérielle baisse, la salivation et la transpiration augmentent. Son long parcours a l'accumulation de kilos en trop.

Les pathologies du système biliaire affectent la santé mentale de la personne. Il devient irritable, probablement le développement de la dépression, la paranoïa.

Changements pathologiques

Pour un diagnostic précis, il est nécessaire de réaliser des tests instrumentaux et de laboratoire. Sur la base de leurs résultats, il est possible de juger des violations spécifiques inhérentes à un trouble particulier. Le patient passe les tests suivants:

  1. Urine - ses paramètres cliniques et biochimiques, la présence de bilirubine sont étudiés. Sinon, les tumeurs et la cholédocholithiase sont exclues.
  2. Excréments sur coprogramme. La capacité du tube digestif à digérer et à absorber les graisses, les protéines et les hydrates de carbone est déterminée - avec un tractus biliaire malsain, cette fonction est altérée. Ils révèlent également la présence de parasites dans le corps, facilitent l'ensemencement pour la dysbiose.
  3. Composition biochimique du sang - établit des anomalies dans le métabolisme des lipides et des pigments. L'état de l'immunité, la présence de processus inflammatoires et de tumeurs malignes est déterminé.

Déterminez visuellement les écarts par rapport à la norme dans la structure des cavités conjonctives, révélez la présence et l'emplacement de calculs ou de croissances à l'aide des méthodes d'enquête suivantes:

  • Échographie;
  • IRM
  • Scanner;
  • CPRE - cholangiopancréatographie rétrograde endoscopique;
  • cholangioscopie;
  • EUSI - échographie endoscopique;
  • l'angiographie;
  • cholangiographie rétrograde endoscopique.

Le sondage duodénal est effectué pour prélever des échantillons de bile à des fins d'examen. La biopsie aide à identifier les changements dans les tissus.

Troubles du tractus biliaire immédiatement affectés par un ensemble de problèmes. L'apparition d'une seule pathologie entraîne une perturbation du fonctionnement de l'ensemble du système. Il est important de demander de l'aide médicale à temps, sinon vous ne pourrez pas éviter les complications graves ni même un handicap.

Traitement

Une thérapie complexe est en cours pour rétablir l'activité normale du tube digestif. La préférence est donnée aux méthodes conservatrices. L'intervention chirurgicale est utilisée dans les cas extrêmes.

Mesures spécifiques visant à traiter un mal spécifique:

  1. Les invasions de vers sont bannies avec des médicaments antiparasitaires. En cas de dommages graves, il est nécessaire d'éliminer les accumulations d'helminthes et de leurs produits métaboliques ainsi que certaines parties des canaux et de la vésicule biliaire.
  2. Des pierres d’une taille inférieure à 2 cm dissolvent les acides chénodésoxycholiques et ursodésoxycholiques. Jusqu'à 3 cm de pause en utilisant la lithotripsie extracorporelle par ondes de choc. Les méthodes sont applicables avec un petit nombre de concrétions. Sinon, une cholécystectomie doit être effectuée.
  3. Les adénomes, papillomes, lipomes, polypes doivent être observés. Leur croissance ou leur renaissance est forcée à une intervention chirurgicale. On tente de réduire les tumeurs cancéreuses de petite taille à l’aide de séances de radiothérapie ou de thérapie photodynamique avec des médicaments cytotoxiques. Le cholangiocarcinome progressif est supprimé.
  4. Pour le traitement de la dyskinésie, il est important d'utiliser des cholérétiques qui contribuent à la production et à la séparation de la bile. En période de rémission, des tubages contenant du sel amer, de l'eau minérale et d'autres composants peuvent être réalisés.
  5. Le traitement de la cholangite repose sur le soulagement du processus inflammatoire. Lorsque l'étiologie bactérienne de la maladie à l'aide de céphalosporines. Une intoxication grave est une indication de la plasmaphérèse.

Le soutien des défenses corporelles avec des immunomodulateurs et des vitamines est nécessaire. La douleur soulage les antispasmodiques. L'utilisation d'absorbants purifie les toxines apparues en raison d'échecs de digestion.

Les traitements de bien-être sont efficaces dans les sanatoriums. La médecine traditionnelle peut être un complément efficace à la thérapie principale.

Régime alimentaire

Le traitement des pathologies des cavités conjonctives biliaires doit être associé à une nutrition adéquate. Le régime prescrit un spécialiste, basé sur le diagnostic du patient.

  1. De la diète devrait être exclue tous les plats qui créent une charge accrue sur le foie. Ceux-ci comprennent les bouillons de poisson et de viande, les champignons, les viandes fumées, les aliments en conserve; produits contenant des colorants et des conservateurs.
  2. Buvez une quantité suffisante de liquide, buvez de l'eau minérale. Des décoctions utiles de soie de maïs, d'immortelle, de millepertuis, de tanaisie.
  3. Pour cuisiner, vous devez cuisiner ou cuire.
  4. Vous devez manger souvent et en petites portions.
  5. Les graisses d'origine animale sont contre-indiquées, les graisses végétales doivent être utilisées avec parcimonie.
  6. Ne pas manger des aliments contenant des fibres grossières, des extraits.
  7. Pour la normalisation de la microflore intestinale, la restauration de l'immunité des produits laitiers non gras utiles.

Le respect de toutes les recommandations du médecin aidera à vaincre la maladie et à adopter un mode de vie sain pour empêcher son retour.

Compactage ou épaississement des parois de la vésicule biliaire

Avec des douleurs régulières à droite sous les côtes, une échographie abdominale est recommandée pour détecter un épaississement des parois de la vésicule biliaire, visualisé par une augmentation de la densité de l'écho. Leur épaisseur normale est de 3 à 5 mm, ils sont donc assez minces. Si les parois biliaires sont élargies, la maladie à l'origine de ce processus est suspectée. En soi, le scellement des parois de la vésicule biliaire n'est pas une maladie distincte. En règle générale, il s'agit d'un symptôme de développement d'une inflammation dans le système de formation de la bile. Le processus inflammatoire est accompagné d'un œdème tissulaire, ce qui conduit à la compaction de l'épithélium kystique et de la membrane muqueuse.

Qu'est-ce qui cause la pathologie?

La principale cause de la consolidation des organes est une inflammation antérieure, par exemple une cholécystite chronique. Typiquement, les patients avec un tel diagnostic ne ressentent pas les symptômes de la pathologie lors de la rémission, et lors d'une exacerbation de la maladie, les symptômes de la cholécystite apparaissent. Dans ce cas, l'épaississement de la paroi de la vésicule biliaire se produit dans la phase active de la maladie par la formation d'adhérences et de cicatrices sur les tissus enflammés.

De tels problèmes avec la vésicule biliaire se produisent sur le fond d'une cholécystite aiguë par calcul. La maladie manifeste les symptômes d'un phénomène tel que "l'abdomen aigu" et est donc facilement diagnostiquée. Pour des raisons non liées au JCB, mais conduisant à un épaississement des parois de l'organe formant la bile, incluez:

  • Cholestérose, accompagnée d'une violation du métabolisme des graisses. En conséquence, les graisses ne sont pas absorbées mais déposées à la surface de l'organe, ce qui rend son fonctionnement difficile.
  • Dysfonctionnement du muscle cardiaque, qui provoque un gonflement grave des membres et des organes internes.
  • Maladies du foie (cirrhose, hépatite au stade chronique). Si le foie est fortement élargi en raison de la présence de tissu cicatriciel. Les mêmes changements sont la vésicule biliaire.
  • Ascite, accompagnée d'un gonflement grave du péritoine, qui entraîne inévitablement un gonflement d'autres organes, y compris la vessie.
  • Polypose caractérisée par la prolifération de la membrane muqueuse de l'organe biliaire.
  • Tumeurs bénignes ou malignes sur la paroi de la vessie.

L'épaississement de la paroi de la vésicule biliaire de nature locale se produit en l'absence d'inflammation dans l'organe. Ensuite, le processus appelle:

  • transporter la membrane muqueuse;
  • croissance anormale des tissus au-dessus de la vésicule;
  • le premier ou le deuxième stade du cancer de la vésicule biliaire;
Retour à la table des matières

Signes de

Par conséquent, les premiers symptômes de la maladie de la vésicule biliaire et son épaississement sont les suivants:

  • douleurs tiraillantes périodiques sous les côtes à droite, s'étendant jusqu'à l'omoplate lombaire ou droite;
  • nausée légère;
  • rare pulsion émétique;
  • fièvre
  • des frissons;
  • Jaune des protéines de la peau et des yeux.

Souvent, les symptômes sont inexprimés, en particulier dans les maladies chroniques. Pour révéler que les murs sont scellés, il n'est possible qu'au stade actif d'aggravation. Les symptômes secondaires de l'épaississement de l'épithélium kystique sont les suivants:

  • goût amer dans la bouche;
  • éructations fréquentes;
  • brûlures d'estomac graves;
  • changement de couleur des matières fécales et de l'urine.
Retour à la table des matières

Diagnostics

L'échographie est la principale méthode de diagnostic utilisée pour détecter les maladies de la vésicule biliaire, y compris les phoques épithéliaux. L'équipement moderne permet plusieurs types d'échographie, qui sont utilisés pour diagnostiquer, déterminer le stade et la forme de la maladie, la nature et les causes de l'épaississement.

La technique d'échographie générale la plus couramment utilisée, qui est analysée par les signes d'écho de la cavité abdominale. Normalement, le mur de la vésicule biliaire est clair, uniforme et mince. Le tissu environnant ekhoplotnosti n'est pas modifié. L'augmentation de ce paramètre (plus de 5 mm) indique la présence d'une pathologie.

Des méthodes plus informatives sont le diagnostic par ultrasons fonctionnels et le balayage par ultrasons avec une charge de petit-déjeuner cholérétique. Sur demande, la radiographie peut être réalisée avec ou sans introduction d'un agent de contraste.

Traitement

L'élimination rapide de la pathologie peut prévenir la survenue de complications graves. Le complexe thérapeutique principal comprend:

  • traitement médicamenteux;
  • thérapie diététique;
  • thérapie de spa;
  • récupération par des moyens populaires.

Lorsque l'opération de compactage est attribuée dans des cas extrêmes.

Thérapie de régime

Nommer des repas fractionnés en petites portions jusqu'à 6 fois par jour. Les produits doivent être bouillis ou cuits à la vapeur. Les aliments gras, frits, épicés, fumés et épicés sont complètement exclus.

Traitement médicamenteux

Elle est réalisée à l'hôpital, sous la surveillance d'un médecin. Une fois le problème diagnostiqué, des médicaments sont prescrits pour arrêter l'inflammation et l'infection de la vésicule biliaire par des conduits. Pour ce faire, utilisez des antibiotiques courants pendant 14 jours. Les médicaments cholérétiques sont prescrits: “Allohol”, “Holenzyme”, “Nicodemus”, “Oksafenamid”. L'efficacité du traitement est démontrée par les préparations à base de plantes à base de rose sauvage, menthe, immortelle, stigmatisation du maïs. Si la maladie est morose, alors la cholekinetics est prescrite. Cependant, ils doivent être pris avec prudence dans les entérocolites chroniques. Dans le même temps, un traitement des spasmolytiques, tels que l'atropine, la papavérine, l'ufilline, le nitrite, l'amizil, est effectué.

Thérapie populaire

Trois recettes sont dotées de la plus grande efficacité:

  • Mélangés dans un rapport de 2: 4: 1: 2: 4 volumes égaux de menthe, rhizomes de pissenlit, chélidoine, graines de lin et fleurs de tanaisie. 1 cuillère à soupe l On verse le mélange à 250 ml d'eau bouillante et on l'infuse pendant 30 minutes. La solution résultante est prise après avoir filtré trois fois par jour avant les repas.
  • 500 ml de jus de betterave, de carotte, d'aloès, de radis noir, 500 ml de vodka et de miel à déguster dans un bocal en verre placé sous un couvercle de capron doivent être enveloppés de polyéthylène et enfouis dans le sol pendant 2 semaines.
  • 2 c. À thé La sauge a versé 500 ml d'eau bouillante. La solution est infusée pendant 30 minutes. Après filtration, la composition est utilisée toutes les 2 heures et 1 cuillère à soupe. l
Retour à la table des matières

Prévention

Lorsque le mur de la vésicule biliaire est scellé, il est important de prévenir le développement de maladies pouvant entraîner une pathologie ou celles pouvant en résulter.

Tout d’abord, il est recommandé d’établir un régime alimentaire adéquat, de maintenir un style de vie sain et modérément actif, d’éviter le stress et de se débarrasser des mauvaises habitudes. S'il y a des maladies chroniques, un régime rationnel avec l'utilisation de:

  • décoctions de légumes;
  • viande maigre et poisson;
  • produits laitiers fermentés;
  • la bouillie;
  • le pain d'hier;
  • jus non concentrés et thé sans sucre.

Conséquences possibles

Si l'épaississement des parois de la vésicule biliaire est causé par une cholécystite chronique, la pathologie est lourde de développement et de propagation de l'infection dans les organes sous-jacents du tractus gastro-intestinal, souvent l'intestin grêle est infecté. Par le sang veineux, les bactéries peuvent pénétrer dans le foie et les voies biliaires. Par lymphe pathogène, les microbes se propagent dans le pancréas. Dyskinésie avec violation de la bile, composition de la bile. Par conséquent, la digestion est perturbée.
Avec des complications dans les tissus du foie, l’organe se détériore, ce qui entraîne une intoxication grave du corps.

Les formations tumorales dans les parois kystiques sont soumises à un processus pathologique accru. Si une opération de retrait n'est pas effectuée à temps, la tumeur germe à travers la paroi de l'organe et se métastase aux tissus environnants.

Ne mentez pas - ne demandez pas

Juste la bonne opinion

Canaux biliaires - traitement, structure, maladie

Les voies biliaires intrahépatiques chez une personne en bonne santé ne sont pas détectées. Si les conduits intrahépatiques et extrahépatiques ne sont pas dilatés et que la taille de la vésicule biliaire n'est pas élargie, la cause obstructive de la jaunisse est incertaine. S'il y a une pierre dans le canal biliaire commun, l'expansion des canaux est déterminée, mais la vésicule biliaire n'est souvent pas agrandie.

Le foie a une structure homogène avec une distribution uniforme des signaux de même intensité, à l'image des échostructures (vaisseaux, ligaments, conduits). Contrairement aux veines, les conduits intrahépatiques sont dépourvus de parois. L'examen échographique du foie avec modifications focales du foie est plus informatif que pour les lésions diffuses.

Normalement, la vésicule biliaire est détectée comme une structure écho-négative sur la surface dorsale du lobe droit du foie. L'échostructure de la vésicule biliaire, principalement son contour interne, est généralement réduite. Lors de la fixation de la péricholécystite, la paroi de la vésicule biliaire présente un double contour avec un renforcement de l'échostructure externe et une diminution du contour interne de la structure en écho. L'apparition d'une bande de fluide autour de la vésicule biliaire indique la présence d'une péritonite locale.

Échographie du pancréas

En période de rémission de la cholécystite chronique, la taille de la vésicule biliaire est réduite ou normale. Les signes les plus fiables sont l’épaississement de la paroi de la vessie avec compactage simultané (renforcement de l’échostructure) et la présence de contours nets. Le problème de la lithiase biliaire (cholélithiase) occupe une place prépondérante dans la pathologie de la vésicule biliaire. Les signes ultrasoniques du calcul de la vésicule biliaire sont divisés en direct et indirect.

Un signe important du calcul est le déplacement de pierres lors du changement de la position du corps. En position verticale, les pierres «roulent» vers le bas de la vésicule biliaire. Un de la vésicule biliaire de signes indirects est l'augmentation de ses dimensions supérieures à 5 cm de diamètre et de 10 cm ou plus de longueur, et l'épaississement de ses irrégularités de la paroi et le contour.

3 jours avant l'examen, il est conseillé au patient d'exclure du régime le lait, le pain noir, les fruits et légumes, les jus sucrés et les autres produits favorisant la formation de gaz dans l'intestin. L'échographie du foie est généralement réalisée à partir de l'accès sous-costal et / ou intercostal en temps réel. L'étude du foie est réalisée pendant la respiration en retenant l'inspiration, lorsque le foie descend légèrement et devient plus accessible pour la visualisation.

Analyse et interprétation des résultats de recherche

Sur la fig. 2. présente l'échogramme normal du foie. Normalement, les contours du foie sont presque tous nets et uniformes. Les échos sont de taille homogène et répartis uniformément dans le foie. Les principales difficultés sont le diagnostic des stades précoces de la dégénérescence graisseuse et de la cirrhose du foie. Dans les hépatites aiguës et chroniques, l'image échographique est hautement non spécifique. Le principal signe échographique de la dystrophie du foie gras est l’amélioration de l’échostructure du foie sous la forme d’une augmentation uniforme du nombre et de la taille des signaux d’écho.

Méthodologie de recherche

Au premier stade de la maladie, le foie est légèrement hypertrophié, le bord est arrondi. Il s’agit du type dit «d’île» de lésions hépatiques, que l’on retrouve également dans l’hépatite. Au second stade, le foie est beaucoup plus gros, le bord inférieur est arrondi, la structure du parenchyme est peu focale, le foie est compacté de manière diffuse et uniforme.

Dans l’étude des voies biliaires extrahépatiques, déterminez leur position, leur diamètre, l’état des parois, la présence d’inclusions supplémentaires dans la lumière. Fig. 11. Plusieurs pierres de la vésicule biliaire. Les processus focaux volumiques dans le foie peuvent provoquer une compression des voies biliaires avec apparition d'une jaunisse obstructive.

Qu'est-ce qu'un phoque du foie à l'échographie

En bonne santé, le tissu hépatique est uniforme. Par conséquent, tout écart par rapport à cette norme indique l’impact de facteurs indésirables ou d’une maladie évolutive. Le type de phoques observés, leur gravité et leur prévalence peuvent en dire long pour un diagnostiqueur expérimenté. Quelles pathologies parlent de l'épaississement du foie à l'échographie, qu'est-ce que c'est?, L'article est consacré à l'examen de ces problèmes.

Causes de compactage

Un certain nombre de maladies provoquent un épaississement du foie. En voici quelques unes:

  1. L'hépatite. Ils peuvent avoir une origine différente: virus, intoxication alcoolique, dommages auto-immuns.
  2. Dystrophie grasse (stéatohépatose). Processus pathologique d'accumulation de graisse dans les hépatocytes et autour d'eux, jusqu'à la régénération complète et à la perte de fonctionnalité du parenchyme (tissu hépatique). Se produit en raison de troubles métaboliques, de diabète, d'intoxication alcoolique et d'autres causes.
  3. Cirrhose Au moins 40% des cas résultent d'une intoxication alcoolique prolongée, dans 30 à 40% des cas, l'hépatite virale en est la cause, le reste étant le résultat d'infections parasitaires et d'autres facteurs.
  4. Tumeurs oncologiques, bénignes et malignes. Représentent souvent une tâche de diagnostic difficile. Un petit foyer de croissance maligne ressemble parfois à un kyste bénin ou à un simple abcès. Afin de juger avec certitude de la signification d'un sceau local, un diagnostic supplémentaire du foie est réalisé à l'aide d'une série d'études.

La raison peut être une pathologie relativement rare, ainsi que des anomalies de développement congénitales. Par exemple, avec l'hémochromatose, le corps accumule un excès de fer. Cette maladie héréditaire peut provoquer une cirrhose, auquel cas une échographie montrera un durcissement du tissu hépatique.

En outre, les principales causes peuvent être des pathologies extrahépatiques et des facteurs d'exposition:

  • maladies infectieuses et inflammatoires d'autres organes (évolution chronique ou aiguë);
  • pancréatite et dysfonctionnements associés;
  • diabète sucré;
  • métabolisme inapproprié;
  • l'obésité;
  • dysfonctionnement endocrinien;
  • échec hormonal;
  • prédisposition génétique;
  • traitement médicamenteux (antibiotiques, médicaments hormonaux).

Si l’étude révèle la présence de gélules rondes à contenu liquide, cela signifie probablement la présence de kystes, d’abcès et de parasites hépatiques. L'acceptation d'hormones de synthèse à base d'œstrogènes provoque parfois une polykystose (apparition de plusieurs kystes). Par conséquent, ce type de médicaments doit être pris par intermittence.

Les processus douloureux sont localisés non seulement dans les lobes hépatiques. Par exemple, l'hépatite périportale, qui est un signe de dommage auto-immun, se définit comme un phoque dans la région de l'un des tractus portaux du foie.

Inflammation des canaux biliaires, puis cicatrices, compaction de leurs parois - de tels changements indiquent que la sortie de la bile a été perturbée; La maladie s'appelle la cholangite sclérosante.

Le terme "induration diffuse du foie" signifie que le parenchyme n'est pas modifié dans une zone, mais sur toute sa longueur. Dans une faible mesure, de tels changements sont communs à beaucoup de gens; elles surviennent pour de nombreuses raisons (trop manger, de mauvaises habitudes) et ne sont pas considérées comme une pathologie grave. Les modifications diffuses prononcées sont dues à des maladies graves (hépatite, cirrhose et autres).

Les symptômes

Lors du premier traitement du patient, le médecin découvre les symptômes qui accompagnent la maladie afin d'identifier les facteurs pathogènes et les causes ayant provoqué un durcissement du foie, puis il prescrit un traitement capable de les éliminer.

Contrairement à la pancréatite aiguë ou à la cholécystite, les processus destructeurs du foie commencent généralement sans manifestations cliniques vives. La personne commence à faire attention à la douleur faible, un sentiment de distension à droite sous les côtes. Parfois, ils sont accompagnés d'irritabilité, de somnolence et de fatigue.

Au fur et à mesure que la pathologie se développe, les symptômes progressent:

  • la douleur sous les côtes devient aiguë et presque constante, une douleur apparaît dans l'abdomen (le plus souvent dans la partie épigastrique), parfois dans l'épaule droite;
  • phénomènes d'augmentation du caractère dyspeptique: nausées, vomissements, goût désagréable (amer ou "métallique") dans la bouche, indigestion ou selles "grasses";
  • la surface inférieure de la langue, ainsi que la peau autour des yeux et la sclérotique (les membranes des yeux blancs) deviennent jaunes;
  • l'urine devient foncée et les matières fécales claires;
  • démangeaisons possibles de la peau, éruption cutanée;
  • l'homme perd rapidement du poids.

La palpation permet de déterminer facilement un foie dense, mais pour préciser le diagnostic, le médecin fait référence à une échographie.

Effectuer une échographie et lire les résultats

Seul un spécialiste peut évaluer pleinement les résultats d'une échographie. Toutefois, chaque patient est en mesure de se faire une idée générale des signes échographiques de «l'hétérogénéité du parenchyme» ou du «foie dense».

Comme on le sait, la méthode de diagnostic par ultrasons consiste à observer l'interaction des ondes ultrasonores avec les tissus corporels. Une échogénicité accrue (capacité de réflexion) indique une densité plus élevée et inversement. Les résultats sont visualisés sur l'écran, ainsi, il est possible "d'examiner" les organes internes, sans le moindre préjudice pour la santé humaine.

Lors de l’examen, le diagnosticien évalue la forme et la taille de l’organe, sa densité dans son ensemble et la présence de sections denses distinctes (c’est-à-dire la structure), l’état des conduits intrahépatique et extrahépatique, le schéma vasculaire et les parois des veines du foie.

À l'avenir, d'après le tableau symptomatique montré par l'étude échographique réalisée, le spécialiste déterminera quelle pathologie un tel durcissement du foie peut indiquer. Sur la base des résultats, il est également déterminé quel médecin guidera le patient: un gastro-entérologue, un chirurgien spécialiste des maladies infectieuses, un oncologue ou, dans le cas d’écarts mineurs, un thérapeute.

Pour pouvoir lire vous-même les résultats de l'échographie, vous devez avoir une idée de la norme. Si la conclusion dit que le parenchyme avec un petit grain et un niveau d'échogénicité normal, cela signifie (si on ne parle que de ce paramètre) que le foie est en bonne santé.

Les sceaux peuvent être de nature diffuse (c'est-à-dire répartis uniformément dans le volume du parenchyme hépatique) ou localisés dans un ou plusieurs domaines spécifiques.

Par exemple, une compaction locale détectée par ultrasons peut signifier la présence d'un néoplasme, d'une pierre ou d'un calcinat dans le foie.

La présence de petits sites de forme irrégulière (npr, triangulaire) permet de suspecter des métastases de tumeurs malignes.

Le sceau rond enfermé dans une capsule est très probablement un kyste ou un abcès.

Une augmentation uniforme et «monotypique» de l'échogénicité est observée, en particulier dans les cas d'hépatose graisseuse et d'hépatite.

Dans certains cas, le degré de progression de la maladie doit être pris en compte. si, à un stade, la consistance est définie comme dense, à l’autre, le foie peut être dur (comme on dit, «densité rocheuse») ou, au contraire, l’échogénicité va diminuer.

Les signes des maladies les plus fréquentes.

Avec cirrhose

  • l'homogénéité des tissus est altérée;
  • l’échogénicité est augmentée, avec une tendance à l’atténuation dans les sections profondes;
  • les nœuds observés, ou lésions, couvrent tout l'organe;
  • Structure "mosaïque" (due aux foyers de régénération);
  • les coins sont élargis (arrondis);
  • rugosité de surface;
  • symptôme d'hépatomégalie (augmentation) au stade initial;
  • diminution, jusqu’à rides, au stade final;
  • débit sanguin anormal (hypertension portale, paroi épaissie de la veine porte du foie).

La cirrhose est l'une des pathologies les plus graves et, sans traitement qualifié, conduit très probablement au cancer.

Avec une tumeur

Un sceau dont la localisation est claire indique souvent un néoplasme. En termes de diagnostic, il est instructif de déterminer le type, la structure de la cible ainsi qu'un certain nombre d'autres signes, tels que des modifications des veines ou des vaisseaux du foie.

Le diagnostic des tumeurs, en particulier la détermination de leur nature (bénigne ou maligne), uniquement par un spécialiste expérimenté et parfois par un groupe de spécialistes.

Les tumeurs bénignes ne métastasent pas, mais elles peuvent renaître, ce qui signifie que l'examen doit être effectué régulièrement.

Jante hypoéchogène autour de l’éducation - un signe de métastase.

En outre, des métastases de tumeurs dans d'autres organes peuvent se développer dans le foie.

Il est important de savoir que toutes les tumeurs oncologiques du foie (à l'exception du carcinome hépatocellulaire) présentent des symptômes bénins. En règle générale, une personne apprend à leur sujet par hasard dans le bureau du médecin. C'est une autre raison de ne pas négliger les examens de routine.

Lors de l'identification des tumeurs, le médecin envoie généralement au scanner ou à l'IRM, ces méthodes instrumentales permettant de détailler le diagnostic primaire. Vous devrez peut-être effectuer une analyse biochimique du sang et de l'urine. Dans les cas difficiles, une ponction à l'aiguille fine ou une laparoscopie est effectuée.

Avec hépatite et hépatite grasse

Les résultats pour le diagnostic de l'hépatite virale ne constituent pas un critère fiable, en particulier pour déterminer le type (A, B, C...), mais ils complètent le tableau clinique.

Dans la phase aiguë de l'hépatite C, on observe une induration générale, des foyers inflammatoires diffus, une perturbation et une hétérogénéité de la structure. Les canaux sont dilatés, déterminés par hépatomégalie.

Dans l'hépatite chronique, au stade de progression, une augmentation de l'échogénicité est observée, la taille est augmentée, le tissu a une structure hétérogène, le contour est flou.

Avec une hépatite graisseuse prononcée, les changements pathologiques ont également un caractère diffus: le scanner affiche un compactage uniforme et une augmentation de taille. Les bords sont arrondis, le motif de la veine est clairement visible. Avec la pression, le capteur de contrainte ne se produit pratiquement pas.

Une attention particulière doit être accordée à l'état du pancréas et de la rate, ainsi qu'à la réalisation d'un test sanguin. Pour clarifier le diagnostic et la prescription d'un traitement, il est nécessaire de consulter un gastro-entérologue.

Méthodes de traitement

Un petit épaississement du foie de nature diffuse est un phénomène fréquent et heureusement réversible: il est capable de renouveler les cellules en un an et demi et de revenir au niveau de fonctionnalité précédent.

Les mesures de santé générales comprennent des repas modérés, fractionnés (4 à 5 fois par jour), un équilibre de graisses saturées et non saturées et un mode de vie vivant. Le traitement peut être limité aux thés, infusions et autres remèdes populaires, bien qu'il ne soit pas hors de propos de prendre des hépatoprotecteurs, des extraits d'artichaut, du chardon-Marie, du dymyanki, etc.

Nécessite une renonciation à l'alcool; Ceci est une exigence commune pour tous les troubles du système biliaire.

Les changements modérés et graves nécessitent un régime alimentaire strict et un traitement médicamenteux. Les chances de guérir l'auto-consolidation dans le foie dépendent de la possibilité de vaincre la maladie sous-jacente (voir le chapitre «Causes»).

Sceller dans le foie à l'échographie

Le foie est l’un des organes les plus importants et les plus responsables du corps humain, et l’apparition d’un phoque dans le foie à l’échographie est un symptôme très alarmant. Le fonctionnement du tractus gastro-intestinal et du système hématopoïétique dépend du bon fonctionnement de cet organe. Par conséquent, il est essentiel de réagir à une violation de son travail au moment opportun, tandis que dans les premiers stades de la maladie, il est possible de restaurer intégralement les cellules du foie.

Fonctions et rôle du foie

Le foie est un organe parenchymal non apparié. Il est entièrement constitué de tissu hépatique et se situe immédiatement sous les côtes, du côté droit. L'organe entier est imprégné de canaux biliaires et de vaisseaux sanguins. Par les voies biliaires, la bile pénètre dans la vésicule biliaire puis dans le duodénum. C'est pourquoi le travail du foie et de la vésicule biliaire sont étroitement liés et que les violations du travail d'un organe entraînent immédiatement des complications dans le travail du second.

Le foie joue un rôle important dans la destruction et l'élimination des diverses toxines du corps. Certaines d'entre elles contenant de la bile entrent dans le tractus gastro-intestinal et sont excrétées du corps avec les selles. La partie qui pénètre dans le sang est ensuite filtrée par les reins et excrétée dans les urines.

Les dysfonctionnements du foie entraînent une accumulation de poisons et de toxines dans le corps, ce qui peut entraîner des perturbations du système digestif, des reins, du système lymphatique et du cerveau, pouvant aller jusqu'à la mort.

Une fonction importante du foie est de produire du cholestérol, ce qui est nécessaire pour que le foie produise de la bile et synthétise des hormones basiques. C'est le foie qui décompose toutes les substances entrant dans le corps avec de la nourriture en protéines, lipides et glucides. Il accumule du sucre et se transforme en glucose, pénètre dans le sang. La violation de cette fonction peut entraîner une chute de la glycémie.

Symptômes de maladie du foie

Raisons de l'urgence de consulter un médecin:

  • jaunissement de la peau et du blanc des yeux;
  • foie élargi;
  • ascite - accumulation de liquide dans la cavité abdominale, plus communément appelée hydropisie;
  • hypertension portale - saignement, se manifestant par des selles noires ou des vomissements au café;
  • Encéphalopathie hépatique - une violation du cerveau sous l'influence de toxines qui ne sont pas excrétés par le foie du corps.

Examen du foie

Pour le bon diagnostic du patient est envoyé à un test sanguin, échographie (US), tomographie par ordinateur (CT), imagerie par résonance magnétique (IRM).

L'échographie est basée sur les propriétés du tissu pour refléter les ondes ultrasonores. De plus, chaque corps a son propre degré de réflexion normal. Par exemple, le tissu osseux aura le plus haut degré d'échogénicité. Avec la défaite des tissus ou des processus inflammatoires se produisant dans le corps, des changements dans le degré de réflexion sont possibles. Cette méthode vous permet de détecter avec précision des tumeurs, des calculs, divers types de jaunisse, des abcès, la présence de parasites dans le foie, des lésions du foie.

Pour réussir l'enquête ne nécessite pas de formation spéciale. La seule chose à faire est d’exclure, 3 jours avant l’intervention, l’utilisation d’aliments entraînant une formation accrue de gaz (légumineuses, chou blanc, boissons gazeuses, pain noir, raisins). S'il n'y a pas de contre-indications (diabète sucré), il est conseillé de subir un examen à jeun.

État du foie normal

Un foie en bonne santé a une structure homogène, la taille normale des lobes du foie, des vaisseaux sanguins et des voies biliaires. Normalement, ces dimensions devraient être chez un adulte:

  • la taille du lobe droit - jusqu'à 12,5 cm;
  • la taille du lobe gauche - jusqu'à 7 cm;
  • diamètre de la veine porte - jusqu'à 13 mm;
  • canal biliaire commun - jusqu'à 6-8 mm;
  • les bords du foie - lisse.

L'échographie ne détecte pas la maladie elle-même, mais les changements survenus dans l'organe. C'est par une combinaison de tels changements et de tests de laboratoire sur le sang, les fèces et le tissu hépatique qu'un diagnostic précis peut être établi.

Maladies du foie

La cirrhose du foie s'accompagne du remplacement des cellules du foie par du tissu conjonctif. Un tel tissu ne peut pas remplir les fonctions normales d'un organe. La cirrhose du foie est généralement accompagnée par les hépatites B et C. Souvent, la maladie est provoquée par l'abus d'alcool. Les premiers symptômes sont la jaunisse, la perte de poids, la faiblesse, le vertige, l’hydropisie, les flatulences.

L'échographie montrera de telles manifestations de la cirrhose:

  • structure hétérogène du foie, bords déchiquetés du corps;
  • réflectivité accrue du tissu hépatique, ce qui indique un phoque;
  • l'augmentation de la taille du corps au stade initial de la maladie et sa diminution avec la forme en cours d'exécution;
  • la présence dans les tissus des nœuds;
  • plus grand, comparé à la norme, le diamètre de la veine porte;
  • rate élargie.

L'hépatite chronique à l'échographie montrera une hypertrophie du foie; plus, par rapport à la norme, la quantité de tissu conjonctif et l’échogénicité accrue.

Tumeurs bénignes. Ces tumeurs se développent très lentement, sans propagation de métastases. Néanmoins, il convient de porter une attention particulière au traitement afin de maîtriser la maladie. L'échographie montrera des lignes de scellement clairement définies dans le foie, ainsi que des lésions remplies de sang ou de liquide.

Tumeurs malignes. Ceux-ci peuvent être des tumeurs primaires ou des métastases provenant d'autres organes affectés. L'échographie est manifeste phoques multifocaux. L'établissement d'un diagnostic précis nécessite des examens supplémentaires, notamment des tests sanguins avancés.

La présence d'abcès, de parasites et de kystes dans le foie sera révélée par échographie sous forme de capsules arrondies remplies de liquide. Afin de clarifier le diagnostic, un examen supplémentaire sera nécessaire.

Plus l'inflammation et le foie sont condensés, plus l'échogénicité sera élevée et plus les contours de la lésion seront sombres et clairs.

Bon traitement

Avec un traitement opportun et approprié, le foie peut complètement récupérer. Pour ce faire, il est nécessaire de purger périodiquement le corps, de respecter un régime alimentaire strict, un mode de vie correct, afin de renforcer l'immunité à l'aide de médicaments et d'immunomodulateurs. Les hépatoprotecteurs aideront à réparer les cellules hépatiques endommagées.

Il est nécessaire d’exclure strictement les aliments gras, frits, diverses marinades, café, chocolat, tomates et melons. Les aliments doivent être consommés bouillis ou cuits à la vapeur. Dans ce cas, le contenu calorique total ne doit pas être inférieur à 2 500 kcal par jour. Manger de meilleurs aliments chauds et petites portions. Les aliments doivent contenir de grandes quantités de fibres, car cela contribue à éliminer plus rapidement la bile du corps.

La quantité totale de protéines consommée ne doit pas être inférieure à 90-100 g. Il est préférable de donner des produits laitiers. Les glucides doivent peser au moins 450 g, mais il est nécessaire de limiter les glucides facilement digestibles. La quantité de liquide consommée par jour devrait être d'au moins deux litres.

Les bons résultats apportent les recettes populaires: jus de citrouille au miel, jus de prune, décoctions de racine de chicorée, églantier, avoine. Un remède tel que l'huile d'olive fonctionne bien sur le foie, et si les médecins ne recommandent pas le nettoyage au citron et à l'huile d'olive en raison du stress que le corps présente pour le corps, il est très utile de prendre une cuillère à thé sur un estomac vide.

Très utile dans les maladies du foie des salades de betteraves, carottes, courgettes. S'il est préférable de manger des betteraves et des carottes, les courgettes cuites peuvent être consommées crues. Par exemple, une salade très savoureuse est composée de courgettes et de concombres, coupées en lanières et assaisonnées de crème sure ou de yogourt naturel.

Un diagnostic précoce est très important pour une dynamique positive dans le traitement des maladies. Par conséquent, vous ne devez pas négliger les examens de dépistage et les examens réguliers.

Après 50 ans, une échographie des organes abdominaux doit être effectuée au moins une fois par an.

Il faut se rappeler que le décodage des ultrasons du foie ne doit être effectué que par un technicien qualifié. Les tentatives faites par un médecin inexpérimenté pour déchiffrer une échographie du foie peuvent conduire à un diagnostic erroné, ce qui signifie que le traitement sera prescrit de manière incorrecte. Vous bénisse!

Ce qui montre une échographie abdominale

L'explication d'une échographie abdominale est une série de nombres et de caractéristiques de l'échographie réfléchie, que vous pouvez voir dans le protocole de vos propres recherches.

Afin d’obtenir au moins un peu d’eux avant de consulter un médecin, nous vous proposons de lire les informations suivantes.
[contenu h2 h3]

Que montrera l'échographie de décodage de la cavité abdominale

Tout d'abord, voyons ce que cette échographie montre.

Derrière la paroi frontale de l'abdomen se trouve un grand espace, la cavité abdominale. Il est situé pas mal d'organes, ce qui va montrer l'échographie de la cavité abdominale. C'est:

  • estomac
  • intestin
  • pancréas
  • le foie
  • canaux biliaires: intrahépatiques et extrahépatiques
  • la rate
  • vésicule biliaire
  • les reins
  • glandes surrénales
  • aorte abdominale et ses branches
  • ganglions lymphatiques
  • troncs et vaisseaux lymphatiques
  • département du système nerveux autonome
  • plexus nerveux.


La cavité abdominale est bordée de deux couches de coquille mince - le péritoine. Son inflammation s'appelle une péritonite et constitue un danger de mort. Les organes sont recouverts différemment du péritoine: certains sont enveloppés dans celui-ci, d'autres ne se touchent même pas, mais se situent dans les limites définies par celui-ci. Classiquement, la cavité est divisée en la cavité abdominale réelle et l'espace rétropéritonéal. Ce dernier est la partie inférieure de la liste des organes, à commencer par les reins.

Tous ces organes - la cavité abdominale et l'espace derrière le péritoine - examinent l'examen échographique de la cavité abdominale. Cette étude est capable de détecter la présence de dommages structurels, d'inflammation, de formations anormales, d'augmentation ou de diminution du volume de l'organe, de violation de son apport sanguin. L'échographie ne voit pas comment un organe malade ou en bonne santé assume ses responsabilités fonctionnelles.

Ce qui donne l'échographie L'étude aide à trouver la cause de la maladie dans de tels cas:

  • douleur ou malaise abdominaux
  • amertume dans la bouche
  • sensation d'estomac plein
  • intolérance aux aliments gras
  • augmentation de la production de gaz
  • des crises de hoquet fréquentes
  • sensation de lourdeur dans l'hypochondre droit ou gauche
  • jaunisse
  • hypertension artérielle
  • douleur au bas du dos
  • augmentation de la température non due au froid
  • perte de poids, non liée aux régimes
  • abdomen élargi
  • comme contrôle de l'efficacité du traitement des pathologies des organes de l'appareil digestif
  • et aussi comme un examen de routine, y compris avec les anomalies existantes dans le développement des organes, la cholélithiase.

Pathologie déterminée par échographie

Que diagnostique l'échographie de l'abdomen. Avec l'aide de cette étude peuvent être identifiés de telles maladies:

1. Du côté de la vésicule biliaire:

  • cholécystite aiguë et chronique
  • bulle empyema
  • pathologie biliaire
  • lors d’un petit-déjeuner cholérétique, vous pouvez évaluer la fonction motrice de la vessie
  • anomalies du développement (excès, cloisons).

2. De la part du foie:

  • la cirrhose
  • hépatite
  • les abcès
  • tumeurs, y compris les métastases
  • hépatose
  • "Stagnation" dans le foie en raison de maladies cardiopulmonaires
  • changement du foie gras.

3. Des reins et du système urinaire:

  • tumeurs du rein
  • "Rein ridé"
  • pyélonéphrite
  • rétrécissement des uretères
  • des pierres et du sable dans les reins.


4. Du côté de la rate, une échographie de la cavité abdominale révèle:

  • kystes
  • tumeurs
  • les abcès
  • crises cardiaques
  • augmentation des organes dans les maladies infectieuses et parasitaires

5. Du côté du pancréas:

  • kystes
  • tumeurs
  • les abcès
  • des pierres dans les conduits
  • signes de pancréatite aiguë et chronique.

6. L'échographie détecte le liquide libre dans la cavité abdominale.

7. Du côté de l'aorte abdominale ou de ses branches, l'anévrisme et sa dissection, on peut voir une vasoconstriction

8. On constate une augmentation de la structure uniforme des ganglions lymphatiques rétropéritonéaux

Comment comprendre les résultats de l'étude

Pour ce faire, considérons la forme (protocole) échographie. Il contient des points relatifs à chaque corps séparément.

Du foie

L'explication d'une échographie abdominale par rapport à cet organe comprend:

Résultats de décodage

  1. Une augmentation de l'écho-densité de l'organe sous la forme de foyers superficiels indique une hépatite graisseuse. Le bord du foie est arrondi. Aux dernières étapes, en raison du sceau de l'organe, il est impossible de discerner les vaisseaux portaux.
  2. Avec la cirrhose du foie, on voit son élargissement, la dilatation des veines du portail et des veines spléniques. Le bord inférieur de l'orgue sera également arrondi, les contours sont inégaux. L'augmentation de la densité d'écho dans ce cas sera grande focale. Le liquide libre dans l'abdomen (ascite) est également déterminé.
  3. Si l'augmentation de taille décrite, l'arrondi des bords, ainsi que l'expansion de la veine cave et l'absence de constriction lors de l'inhalation, cela indique une stagnation du foie due à une maladie cardiaque ou pulmonaire.
  4. Si l'on décrit des foyers dans lesquels l'échostructure normale est perturbée, cela peut indiquer des tumeurs malignes ou bénignes, des kystes ou des abcès.

La vésicule biliaire

Résultats échographiques normaux de l'inspection de ce corps:

  • Forme: diverse - en forme de poire, cylindrique.
  • Dimensions: largeur 3-5 cm, longueur 6-10 cm.
  • Volume: 30-70 cu. voir
  • Murs: jusqu'à 4 mm d'épaisseur.
  • L'éducation dans la lumière: ils ne sont pas normaux.
  • Formation d'ombres acoustiques: cela s'applique aux calculs et aux tumeurs de la vessie. En fonction de la présence de cette ombre, les types de pierres sont déchiffrés (ils sont de composition différente).
  • Qu'elles soient décalées ou non: les pierres sont généralement mobiles, mais peuvent être soudées au mur ou avoir de grandes tailles. Sur cette base et d'autres, il est possible de juger si la formation n'est pas une tumeur.

Signes de pathologie de la vésicule biliaire

  1. Dans la cholécystite aiguë, il existe un épaississement de la paroi de l'organe et ses dimensions peuvent être normales, réduites ou élargies. Le mur peut également être décrit comme un «double circuit» et la présence de liquide autour de la vessie suggère que la péritonite locale s'est déjà développée et qu'une opération urgente est nécessaire.
  2. L'épaississement de la paroi sera une cholécystite chronique. Le contour dans ce cas est clair et serré.
  3. En conclusion, diverses déformations d'organes peuvent être décrites. Ce n'est pas une maladie, mais des caractéristiques structurelles.
  4. Si des objets à écho négatif qui décrivent une ombre acoustique sont décrits, le mur de la vessie est épaissi et le contour est irrégulier, nous parlons de cholécystite calculeuse. L'expansion du canal biliaire suggère que la pierre bloque la production de bile.

Interprétation de l'échographie des voies biliaires


Normalement en échographie, les voies biliaires présentent les caractéristiques suivantes:

  • canal biliaire commun: diamètre 6-8 mm
  • canaux intrahépatiques: ne doivent pas être dilatés

Taux de pancréas à l'échographie

  • formations supplémentaires ne devraient pas être.
  • tête: jusqu'à 35 mm
  • corps: jusqu'à 25 mm
  • queue: environ 30 mm
  • contour: lisse
  • structure d'écho: homogène
  • échogénicité: non réduite et non augmentée
  • Canal Wirsung: 1,5-2 mm
  • Education: normalement ils ne le sont pas.

La réduction de l'écho-densité de la glande indique une pancréatite aiguë, une augmentation de celle-ci une pancréatite chronique ou un cancer. L'expansion du canal de Wirsung parle également d'inflammation chronique. Une augmentation segmentaire de la taille et de l'irrégularité du contour de la glande, une indentation à la surface du foie, ainsi qu'un déplacement ou une compression de la veine cave inférieure ou de l'aorte témoignent du «bénéfice» du cancer.

Interprétation de l'échographie de la rate

  • dimensions: longueur - jusqu'à 11 cm, épaisseur - jusqu'à 5 cm, section longitudinale - jusqu'à 40 mètres carrés. voir
  • indice splénique: pas plus de 20 cm 2
  • structure: normale - homogène
  • veine splénique dans la porte.
  1. Vous pouvez voir une augmentation de la taille du corps. Cela est dû à la fois à certaines maladies du sang et à des maladies du foie (par exemple, la cirrhose) ou à des maladies infectieuses.
  2. Les tissus compressés (moins souvent - moins denses) indiquent un infarctus de la rate, c'est-à-dire qu'une thrombose ou une blessure a entraîné la mort d'une partie de l'organe.
  3. L'échographie permet également de voir la rupture de la rate, qui survient généralement lors d'une blessure grave ou d'une blessure légère, mais dans le cas d'un organe élargi.

Échographie des organes creux (estomac, petit, gros intestin et rectum)

Tout ce qui est indiqué ici est de savoir s’il existe un symptôme d’un «organe affecté» (il ne devrait pas être là) et s’il existe un dépôt de liquide dans la lumière de l’intestin (cela ne devrait pas non plus être le cas).

Si une échographie a également été réalisée sur les reins, la description de cet organe est également incluse dans la conclusion de l'étude. Les résultats de l'examen des reins par échographie sont normaux:

  • largeur: 5-6 cm
  • longueur - environ 11 cm
  • épaisseur du corps: 4-5 cm
  • parenchyme rénal - pas plus de 23 mm d'épaisseur
  • le bassin ne doit pas être étendu
  • dans la lumière du bassin et de l'uretère, aucune structure ne devrait exister.

Structures lymphatiques avec échographie

L'échographie des ganglions lymphatiques rétropéritonéaux implique normalement une telle conclusion «Les ganglions lymphatiques ne sont pas visualisés». C'est-à-dire que s'ils sont de taille normale, leur échographie "ne voit pas".

Une augmentation de ces organes de l'immunité parle soit d'une maladie infectieuse présente dans la cavité abdominale, soit d'une formation maligne. Dans ce dernier cas, ils peuvent augmenter en raison du fait qu’ils sont habités par des cellules cancéreuses du système hématopoïétique, ainsi que par des métastases de toute tumeur d’un organe adjacent.

Conclusions sonologistes

En conclusion, un sonologue en échographie (médecin en échographie) indique la présence d'une pathologie: il décrit la nature des signes d'écho.

Si le médecin vous indique que vous devez rechercher une maladie, mais que son échographie n'a pas été visualisée (par exemple, une cholécystite calcique), il peut alors y avoir la phrase "les signes d'écho de la maladie n'ont pas été identifiés". Le diagnostic final n’est posé que par le médecin référant à l’examen.

Qui doit faire de la dopplerométrie des vaisseaux coeliaques

Cet examen, également appelé USDG (c'est-à-dire échographie Doppler) des vaisseaux coeliaques, est souvent effectué sous échographie. Le patient ne différencie pas en fonction des sensations et n'est pas plus nocif que les ultrasons. Il vous permet d'évaluer l'anatomie et les caractéristiques de la circulation sanguine dans des vaisseaux tels que:

  • aorte abdominale
  • artère hépatique commune
  • artères iliaques
  • tronc coeliaque
  • artère splénique
  • artère mésentérique supérieure
  • veine porte du foie et de ses branches
  • veine cave inférieure.

L'échographie des vaisseaux abdominaux permet de détecter rapidement les anomalies précoces dans les vaisseaux, d'identifier et d'évaluer le degré d'augmentation de la pression dans la veine porte (en cas de cirrhose, foie «congestif») et d'évaluer le résultat de l'implantation du filtre à cava.

L'échographie de l'aorte abdominale et de ses branches aide au diagnostic de:

  • évanouissement
  • maux de tête fréquents
  • crises d'épilepsie
  • hypertension artérielle
  • coups répétés (parfois, des caillots de sang peuvent se détacher de ce gros vaisseau)
  • douleur à la jambe
  • troubles de l'impuissance
  • anévrisme aortique
  • ses lésions athéroscléreuses
  • vasoconstriction
  • développement anormal de gros vaisseaux.

Numérisation recto verso

L'angioscanner en duplex est presque toujours inclus dans l'étude des vaisseaux lors d'une échographie sur un équipement moderne. C’est le «gold standard» dans l’évaluation de la circulation sanguine dans les vaisseaux veineux.

Il vous permet d'identifier l'éjection pathologique du sang, les obstacles à la circulation sanguine, d'évaluer leur localisation, leur longueur et leur gravité.

Avec ce type d'étude, le sonologue reçoit une image couleur bidimensionnelle des vaisseaux coeliaques, où le rouge indique le mouvement du sang vers le capteur, et le bleu, au contraire, du capteur. En fonction de l'intensité des fleurs rouges et bleues, le médecin tire des conclusions sur la vitesse du flux sanguin dans n'importe quelle partie du système vasculaire.

Données d'étude supplémentaires

Examens de l'échographie, principalement positifs: l'étude est indolore, inoffensive, très informative. Le point négatif est qu’avant la procédure, vous devez vous préparer avec soin afin que les gaz contenus dans les intestins («les phénomènes de flatulences») n’empêchent pas de poser un diagnostic correct.

Combien coûte cette étude? Un examen complet de tous les organes (y compris les reins et le système urinaire) avec angioscanner en duplex est estimé par les cliniques à une moyenne de 2 000 à 2 500 roubles. L'inspection des organes individuels avec l'évaluation du flux sanguin en eux coûte environ 800-1000 roubles.

Ainsi, une transcription par ultrasons de la cavité abdominale doit être réalisée par un spécialiste, en tenant compte non seulement des chiffres de la «norme», mais également des manifestations cliniques. Les valeurs ci-dessus vous aideront à comprendre un peu la pathologie que vous avez identifiée, mais l’évaluation finale doit être réalisée par un thérapeute spécialisé ou un gastro-entérologue.


Plus D'Articles Sur Le Foie

La cirrhose

Les 3 cholagogues les plus efficaces pour un enfant

Les médicaments cholérétiques destinés aux enfants sont prescrits en cas de sortie difficile de la bile. Développé par le foie et stocké dans la vésicule biliaire, il doit traverser les canaux dans l'intestin.
La cirrhose

Hépatite B et grossesse

L'hépatite B est une infection virale caractérisée par un mécanisme de transmission par contact avec le sang et par une lésion primaire des cellules du foie. L'activation de la maladie chez les femmes enceintes entraîne le développement de diverses complications jusqu'à la fin de la grossesse, à tout moment.