Hépatite toxique contagieuse ou non

Le foie dans notre corps est l'organe le plus étonnant et le moins prétentieux. Il remplit plus de 400 fonctions différentes, tout en constituant la principale barrière entre le sang provenant des intestins et tous les autres organes. Les cellules hépatocytaires traitent le matériel entrant, synthétisent les substances nécessaires à tout l'organisme, éliminent et détoxifient les poisons et les toxines.

Ayant une énorme capacité de récupération, le foie est toutefois sujet aux ravages des substances nocives si elles arrivent en quantités difficiles à gérer. En même temps, une inflammation du foie se développe - hépatite et cellules hépatocytes meurent partiellement et s’effondrent. Qu'est-ce qu'une hépatite toxique, quels en sont les facteurs et comment traite-t-on cette maladie?

Quelle est l'hépatite toxique

L'inflammation du foie survient pour diverses raisons: infections bactériennes et virales, maladies fongiques et invasions parasitaires, exposition à des substances toxiques. Si la destruction des cellules hépatiques se produit sous l’effet de produits chimiques agressifs pénétrant dans le corps par l’extérieur, cette maladie est appelée hépatite toxique. Qu'est ce que c'est

l'effet des produits chimiques sur le foie

L'hépatite toxique aiguë se développe suite à l'ingestion d'une petite quantité de poison puissant ou d'irritants légers, mais à des concentrations élevées. En règle générale, les toxines pénètrent dans le tractus gastro-intestinal, moins souvent dans les voies respiratoires et la peau. L'hépatite chronique est due à une exposition constante à de faibles doses de toxine pendant une longue période. Les maladies liées à l'hépatite portent le numéro de code C71 de la CIM-10, K71 (atteinte hépatique toxique). La maladie alcoolique du foie est divisée en un groupe indépendant et porte le code K70.

L'hépatite toxique peut-elle être contagieuse? Non, il s’agit d’une maladie exclusivement thérapeutique provoquée par l’influence d’un facteur chimique externe sur une personne donnée. La maladie du groupe ne survient que si tous les patients sont exposés simultanément à la toxine (intoxication alimentaire, accidents du travail).

Causes de l'hépatite toxique

Selon les statistiques, la cause la plus fréquente d'hépatite toxique en Russie est l'abus d'alcool, ainsi que l'utilisation ultérieure non contrôlée de médicaments pour soulager la gueule de bois.

L'hépatite médicamenteuse toxique se développe à la suite d'une seule dose d'une grande dose de médicament ou d'un traitement à long terme, même sous surveillance médicale. Les groupes suivants sont les plus dangereux pour le foie des médicaments:

antipyrétique; la tuberculose; les sulfonamides; antiviral; anticonvulsivants.

Séparément, vous pouvez sélectionner l'hépatite après la chimiothérapie pour le cancer. Les médicaments cytotoxiques utilisés pour supprimer la croissance des cellules cancéreuses ont un effet négatif sur tous les organes et tissus, principalement le foie. Après la chimiothérapie, un test sanguin est requis pour surveiller l'état des processus biochimiques dans le foie. Selon les résultats, un régime et un traitement de rééducation sont prescrits.

Les poisons industriels sont une autre cause d'hépatite toxique. Ce groupe de substances peut empoisonner le corps par le tube digestif, ainsi que par contact avec la peau ou par inhalation d'air pollué. Les principales substances hépatotoxiques utilisées dans l'industrie moderne sont:

pesticides, y compris insecticides; hydrocarbures chlorés (produits pétroliers); des phénols; les aldéhydes; le phosphore; l'arsenic.

Les poisons d'origine végétale constituent un autre groupe important de toxines ayant des effets nocifs sur le foie:

grèbe pâle; croix héliotrope; gorchak.

L'empoisonnement par les plantes empoisonnées est généralement le résultat d'une mauvaise cueillette de champignons ou d'une auto-guérison en recueillant des herbes d'origine inconnue.

Symptômes de l'hépatite toxique aiguë et chronique

Les symptômes de l'hépatite toxique varieront légèrement en fonction de la nature de la maladie. Dans les cas aigus, les premiers signes apparaissent généralement après 2 à 4 jours, moins souvent après 12 à 24 heures (par exemple, en cas d'empoisonnement par un crapaud).

L'hépatite toxique aiguë s'accompagne des symptômes suivants:

fièvre douleur dans l'hypochondre droit; vomissements, manque d'appétit, nausée; le jaunissement des blancs des yeux; matières fécales blanchies; saignements du nez, des gencives, des hémorragies ponctuelles sur la peau; urine foncée; parfois des troubles nerveux à la suite d'une exposition à des toxines sur le système nerveux.

Au cours de l'évolution chronique de la maladie, les symptômes peuvent périodiquement apparaître et disparaître:

une légère augmentation de la température corporelle (37,0–37,5 ° C); inconfort dans la région de l'hypochondre droit; ballonnements, diarrhée; amertume dans la bouche, nausée, vomissements; démangeaisons dans la peau; fatigue accrue.

Le foie augmente de taille, une augmentation de la bilirubine et de la phosphatase alcaline est détectée dans les tests sanguins et le niveau des enzymes AST et ALT change. Des études complémentaires sont nécessaires pour exclure d'autres formes d'hépatite, principalement infectieuses.

Traitement de l'hépatite toxique

Le traitement de l'hépatite toxique consiste à éliminer le poison de l'organisme le plus rapidement possible, en thérapie symptomatique et à créer les conditions optimales pour la régénération du foie. Pour ce faire, utilisez des substances-hépatoprotecteurs. En règle générale, il s'agit de vitamines, d'enzymes et de produits à base de plantes.

Hépatoprotecteurs en pharmacie: "Liv 52", "Essentiale", "Geptral". Ces médicaments contribuent au développement des phospholipides nécessaires, activent la synthèse des acides aminés, ont un effet cholérétique et anti-inflammatoire. Prenez-les dans des cours longs de 1 à 6 mois. Vitamines du groupe B et acide ascorbique. Moyens qui augmentent la sécrétion de bile - "Holensim", "Holosas".

Traitement des remèdes populaires contre l'hépatite

Le traitement des remèdes toxiques pour l'hépatite folklorique ne peut être utilisé que sous la surveillance d'un médecin. Ils aident à soulager les nausées et à normaliser la fonction hépatique:

jus de choucroute; infusion de menthe; jus de pamplemousse; infusion de racines de raifort; décoction de calendula; jus de citrouille et pulpe.

Le régime alimentaire est d'une grande importance dans le traitement des maladies du foie. C'est le principal stimulus de la régénération, car il vous permet d'éliminer les effets des facteurs indésirables et de créer les conditions d'un rétablissement rapide, en fournissant au foie toutes les substances nécessaires. Vous devez également minimiser la consommation de tous les médicaments. Il y a un dicton qui dit: "La meilleure pilule pour le foie, c'est l'absence de toute pilule", et c'est proche de la vérité!

Régime alimentaire pour hépatite toxique du foie

Quel type de régime alimentaire pour l'hépatite toxique devrait être suivi? Exclure tous les produits difficiles à digérer:

viande grasse (porc, agneau, canard), saindoux; poisson gras; des oeufs; nourriture en conserve; les champignons; viande fumée; assaisonnements et sauces; pâtisseries et pain frais; thé fort, café, cacao; eau gazéifiée; les noix; oignon, ail, radis, oseille; confiserie, crème glacée; fromages gras et fromage cottage, crème sure, beurre.

Fortement interdit l'alcool et la nicotine!

Vous ne pouvez pas manger gras, épicé, frit. La nourriture est cuite à la vapeur, au four ou bouillie.

Dans le régime quotidien doit inclure:

des bouillies; pain séché; le son; poulet, veau; variétés de poisson maigres; lait et fromage cottage faible en gras; fruits et légumes

Il est également utile de boire du thé vert, une décoction de fruits secs, des figues et des légumes verts.

Les aliments contre l'hépatite toxique doivent être préparés en petites portions, 5 à 6 fois par jour. Il est conseillé de respecter le principe de la nutrition séparée: ne mélangez pas les aliments riches en protéines et en glucides en une seule étape, et le fruit est séparé de tout.

Prévisions

En général, avec un diagnostic opportun et un traitement approprié, le pronostic est favorable. Le foie a une capacité exceptionnelle de régénération et récupère facilement jusqu'à 75% des cellules mortes.

Une issue défavorable peut être le résultat d'une défaite aiguë avec une dose importante de poison et des soins médicaux retardés (par exemple, le poison du crapaud provoque l'apparition des premiers signes d'intoxication après que le foie y a été exposé).

L'hépatite toxique chronique peut être compliquée par une cirrhose du foie - le remplacement des cellules hépatocytes fonctionnelles par du tissu cicatriciel. En règle générale, cela se produit à la suite d'une exposition constante aux toxines du foie, lorsque le poison ne permet pas aux cellules de récupérer normalement, par exemple lors de la consommation d'alcool.

L'hépatite toxique est une maladie du foie non contagieuse résultant d'une intoxication du corps par des produits chimiques: alcool, drogues, poisons des plantes et toxines industrielles. La maladie est accompagnée de douleurs dans l'hypochondre droit, de nausées, d'indigestion et de fièvre. Dans le traitement de l'hépatite toxique, il est important d'éliminer l'impact du facteur destructeur, d'éliminer rapidement le poison du corps et de créer des conditions favorables à la récupération du foie. Pour ce faire, prenez des médicaments, des hépatoprotecteurs et suivez un régime alimentaire simple.

La cause des dommages au foie peut être liée à de nombreux facteurs. Mais seul le développement d'une hépatite toxique implique un impact sur le corps de composés chimiques.

La maladie est non infectieuse, mais peut provoquer le développement de violations graves. Par conséquent, il est utile d’examiner plus en détail l’hépatite toxique, ses principaux symptômes et son traitement.

Le processus pathologique est caractérisé par des formes aiguës ou chroniques.

Dans le premier cas, le produit chimique toxique a une affinité pour les hépatocytes et provoque leur mort après seulement 3-4 jours. En l'absence d'assistance, le pronostic est défavorable.

L'hépatite toxique chronique se produit lors de contacts répétés avec de petites doses de poison. Vous pouvez travailler avec des produits chimiques pendant de nombreuses années avant l'apparition des premiers signes de maladie.

Facteurs étiologiques

Les toxines pénètrent dans l'organisme par le système respiratoire, le tube digestif et la peau.

Il est de coutume de distinguer les causes suivantes d'hépatite toxique:

Médicaments, chimiothérapie. Si le patient a des antécédents de pathologie chronique et est forcé de prendre des médicaments en permanence, il est possible que l’hépatite toxique du foie se produise. La pathologie survient également lorsqu’un apport incontrôlé de médicaments dans les groupes suivants: antibactérien, tuberculose, anticonvulsivant (barbituriques), anti-inflammatoires non stéroïdiens et médicaments de chimiothérapie. L'utilisation fréquente entraîne une augmentation de l'absorption du fer et de son dépôt dans les hépatocytes. Ce processus provoque la formation de radicaux libres et la destruction progressive des membranes cellulaires. L’hépatite alcoolique toxique se développe souvent lorsque l’alcool est consommé en dehors des aliments.Poisons industriels: arsenic, phosphore, pesticides et insecticides, aldéhydes, tétrachlorure de carbone, phénols; Le facteur étiologique se trouve chez les personnes souffrant de dépendance sévère, prenant plusieurs médicaments, des poisons d’origine naturelle. Dans ce groupe, il existe des toxines de champignons et de mauvaises herbes, dont l'action est dirigée directement vers le foie.

Types d'hépatite toxique

Selon le type de composé toxique, il est habituel de diviser la pathologie en types suivants:

hépatite médicamenteuse; forme professionnelle; hépatite alcoolique.

Il est utile de déterminer si l'hépatite est contagieuse.

Il est important de se rappeler que l'hépatite toxique est contagieuse lorsque la maladie est transmise par contact oral-génital.

Dans ce cas, une personne peut être infectée en touchant les restes de selles du patient. Cela indique le développement d'une hépatite toxique alimentaire.

Symptômes de la maladie

Les symptômes de l'hépatite sont déterminés par la forme de la pathologie.

Le tableau clinique de la forme aiguë de l'hépatite

Dans les cas bénins, une évolution asymptomatique est caractéristique. Cependant, l'hépatite toxique aiguë principalement provoque les symptômes suivants:

apparition de douleurs dans l'hypochondre droit, perte d'appétit, température corporelle élevée, nausées et vomissements, faiblesse et apathie, orientation perturbée et légers vertiges, douleurs articulaires, légers saignements de nez, petites hémorragies à la surface de la peau, tremblements des extrémités, léthargie ou agitation jaunisse de la sclérotique et de la peau; l'urine prend une teinte foncée; les matières fécales sont décolorées, ont un aspect gras, le foie est hypertrophié en raison du processus inflammatoire et du remplacement des adipocytes. oh chiffon.

Le tableau clinique de la forme chronique

La maladie se caractérise par un développement et une croissance graduels du tableau clinique. Les symptômes d'hépatite toxique suivants sont caractéristiques:

température légèrement augmentée - pas plus de 37,5 ° C; douleurs récurrentes, qui se caractérisent par une augmentation après avoir mangé, une faiblesse, une fatigue accrue, une lourdeur abdominale, un trouble dyspeptique qui se développent à la suite de violations de l'écoulement de la bile: nausées et vomissements, flatulence, diarrhée goût amer dans la bouche, prurit, augmentation de la taille de certains organes digestifs: foie et rate.

Ce symptôme survient lors d'une exacerbation de la maladie, puis s'atténue pendant la rémission.

Étapes de la maladie

Les principales étapes de la maladie sont les suivantes:

Période de latence. Elle commence par l’entrée de substances toxiques dans le corps et se poursuit jusqu’à l’apparition des symptômes Stade de manifestations cliniques aiguës. Les signes suivants de lésions hépatiques toxiques apparaissent: jaunisse, fièvre, perte de poids, faiblesse et perte d’appétit, troubles dyspeptiques. A ce stade, la défaite des organes vitaux est caractéristique. C’est l’intervalle entre le tableau clinique développé au maximum et le rétablissement ou le décès.

Les conséquences

Attribuez les effets positifs et négatifs des dommages au foie. Avec un diagnostic et un traitement rapides, la guérison survient. Cependant, dans les cas avancés, il est possible de développer une insuffisance hépatique, une dystrophie du foie.

Complications de l'hépatite toxique

Qu'est-ce qu'une pathologie dangereuse? Dans le cours grave de la maladie est caractérisée par le développement de tels troubles:

Insuffisance hépatique. Il se développe contre la mort des hépatocytes, leur remplacement par du tissu adipeux. La fonctionnalité du foie est altérée et de tels signes apparaissent: œdème, saignements, jaunisse, perte de poids, encéphalopathie (apparition de troubles mentaux et neuromusculaires), cirrhose du foie. La maladie est une pathologie chronique qui implique la mort des hépatocytes et leur remplacement progressif par des cellules du tissu conjonctif. Coma hépatique. C'est une pathologie progressive du foie et du système nerveux central. Le patient a de la confusion, des convulsions, des réflexes altérés. Peut être fatal.

Pronostic de récupération

En général, un diagnostic opportun et un traitement correct aident à guérir complètement la maladie. Par conséquent, le pronostic est favorable.

Cependant, des lésions graves de l’organe digestif associées à de fortes doses d’une substance toxique, associées à l’absence d’assistance médicale qualifiée, peuvent entraîner la mort.

Caractéristiques de la maladie dans l'enfance

L'hépatite toxique chez les enfants est plus rarement diagnostiquée. La cause de la pathologie est la pénétration accidentelle de composés toxiques dans le foie de l’enfant, dans l’insouciance des parents, dans le contexte de la consommation de drogues et de l’empoisonnement par les plantes et les champignons. Caractérisé par une pathologie sévère chez un enfant. En l'absence de traitement médical, la mort est possible.

Les enfants développent principalement la forme aiguë de la maladie, le tableau clinique est identique aux symptômes de l’adulte.

Le traitement de l'hépatite toxique doit viser à prévenir les troubles graves du foie et de l'organisme dans son ensemble.

Le pronostic est généralement défavorable.

Diagnostic d'hépatite toxique

Pour confirmer le diagnostic, il faut un examen complet:

le médecin traitant doit procéder à une enquête et à un examen; recherche en laboratoire: analyse générale de l'urine et du sang, coprogrammes, analyses de sang biochimiques, techniques instrumentales: radiographie, échographie des organes de l'appareil digestif, biopsie du foie, le cas échéant.

Caractéristiques du traitement

Le traitement implique la cessation du contact avec les agents toxiques et leur élimination précoce, l'élimination des symptômes désagréables et la régénération des hépatocytes (le foie est capable de restaurer de manière indépendante jusqu'à 75% des cellules endommagées).

Traitement médicamenteux

Dans le traitement des hépatites toxiques, on utilise couramment des médicaments ayant un effet hépatoprotecteur:

Ces médicaments stimulent la synthèse des phospholipides endogènes, ont des effets anti-inflammatoires et cholérétiques. Lorsque l'hépatite nécessite un long traitement avec ces médicaments - jusqu'à 6-7 mois.

Caractéristiques aliments diététiques

Le traitement de l'hépatite toxique est impossible sans nutrition clinique. Il lancera des processus de régénération, apportera au corps des nutriments.

La nutrition diététique pour l'hépatite consiste à manger de la nourriture 6 fois par jour, à manger en petites portions. Tous les aliments doivent être à température modérée.

Quoi ne pas manger avec l'hépatite toxique

Le régime alimentaire pour l'hépatite toxique implique l'exclusion de ces produits du régime alimentaire du patient:

gâteaux et pain noir; viandes grasses (agneau, canard) et poissons (poisson-chat, morue); saindoux; champignons; aliments frits, épicés, trop salés et fumés; conserves; légumes et fruits sans traitement thermique; café, cacao, chocolat et des produits à base de ces produits: boissons gazeuses et alcooliques.

Que pouvez-vous manger avec l'hépatite toxique

Autorisé à recevoir de la bouillie bouillie dans de l'eau, des légumes cuits à l'étuvée ou cuits à l'étouffée, des soufflés et des boulettes de viande à base de viande et de poisson, des fruits cuits au four, des pâtes cuites au four, des soupes, de la purée de pommes de terre.

Remèdes populaires

Est-il possible d'utiliser un médicament basé sur des recettes populaires? L'utilisation de tels fonds pour le traitement n'est possible que sous la supervision du personnel médical. Avec la maladie bien aider ces fonds:

jus de choucroute ou de pamplemousse; infusion de racines de menthe ou de raifort; pulpe de citrouille

Mesures préventives

La prévention de l'hépatite toxique est réduite à la prévention du contact avec des substances toxiques. Si une hépatite toxique est apparue chez une personne qui effectue un travail dangereux, un changement d'emploi est nécessaire, vous pouvez prendre votre retraite.

Hépatite toxique contagieuse

Le foie dans notre corps est l'organe le plus étonnant et le moins prétentieux. Il remplit plus de 400 fonctions différentes, tout en constituant la principale barrière entre le sang provenant des intestins et tous les autres organes. Les cellules hépatocytaires traitent le matériel entrant, synthétisent les substances nécessaires à tout l'organisme, éliminent et détoxifient les poisons et les toxines.

Ayant une énorme capacité de récupération, le foie est toutefois sujet aux ravages des substances nocives si elles arrivent en quantités difficiles à gérer. En même temps, une inflammation du foie se développe - hépatite et cellules hépatocytes meurent partiellement et s’effondrent. Qu'est-ce qu'une hépatite toxique, quels en sont les facteurs et comment traite-t-on cette maladie?

Quelle est l'hépatite toxique

L'inflammation du foie survient pour diverses raisons: infections bactériennes et virales, maladies fongiques et invasions parasitaires, exposition à des substances toxiques. Si la destruction des cellules hépatiques se produit sous l’effet de produits chimiques agressifs pénétrant dans le corps par l’extérieur, cette maladie est appelée hépatite toxique. Qu'est ce que c'est

l'effet des produits chimiques sur le foie

L'hépatite toxique aiguë se développe suite à l'ingestion d'une petite quantité de poison puissant ou d'irritants légers, mais à des concentrations élevées. En règle générale, les toxines pénètrent dans le tractus gastro-intestinal, moins souvent dans les voies respiratoires et la peau. L'hépatite chronique est due à une exposition constante à de faibles doses de toxine pendant une longue période. Les maladies liées à l'hépatite portent le numéro de code C71 de la CIM-10, K71 (atteinte hépatique toxique). La maladie alcoolique du foie est divisée en un groupe indépendant et porte le code K70.

L'hépatite toxique peut-elle être contagieuse? Non, il s’agit d’une maladie exclusivement thérapeutique provoquée par l’influence d’un facteur chimique externe sur une personne donnée. La maladie du groupe ne survient que si tous les patients sont exposés simultanément à la toxine (intoxication alimentaire, accidents du travail).

Causes de l'hépatite toxique

Selon les statistiques, la cause la plus fréquente d'hépatite toxique en Russie est l'abus d'alcool, ainsi que l'utilisation ultérieure non contrôlée de médicaments pour soulager la gueule de bois.

L'hépatite médicamenteuse toxique se développe à la suite d'une seule dose d'une grande dose de médicament ou d'un traitement à long terme, même sous surveillance médicale. Les groupes suivants sont les plus dangereux pour le foie des médicaments:

antipyrétique; la tuberculose; les sulfonamides; antiviral; anticonvulsivants.

Séparément, vous pouvez sélectionner l'hépatite après la chimiothérapie pour le cancer. Les médicaments cytotoxiques utilisés pour supprimer la croissance des cellules cancéreuses ont un effet négatif sur tous les organes et tissus, principalement le foie. Après la chimiothérapie, un test sanguin est requis pour surveiller l'état des processus biochimiques dans le foie. Selon les résultats, un régime et un traitement de rééducation sont prescrits.

Les poisons industriels sont une autre cause d'hépatite toxique. Ce groupe de substances peut empoisonner le corps par le tube digestif, ainsi que par contact avec la peau ou par inhalation d'air pollué. Les principales substances hépatotoxiques utilisées dans l'industrie moderne sont:

pesticides, y compris insecticides; hydrocarbures chlorés (produits pétroliers); des phénols; les aldéhydes; le phosphore; l'arsenic.

Les poisons d'origine végétale constituent un autre groupe important de toxines ayant des effets nocifs sur le foie:

grèbe pâle; croix héliotrope; gorchak.

L'empoisonnement par les plantes empoisonnées est généralement le résultat d'une mauvaise cueillette de champignons ou d'une auto-guérison en recueillant des herbes d'origine inconnue.

Symptômes de l'hépatite toxique aiguë et chronique

Les symptômes de l'hépatite toxique varieront légèrement en fonction de la nature de la maladie. Dans les cas aigus, les premiers signes apparaissent généralement après 2 à 4 jours, moins souvent après 12 à 24 heures (par exemple, en cas d'empoisonnement par un crapaud).

L'hépatite toxique aiguë s'accompagne des symptômes suivants:

fièvre douleur dans l'hypochondre droit; vomissements, manque d'appétit, nausée; le jaunissement des blancs des yeux; matières fécales blanchies; saignements du nez, des gencives, des hémorragies ponctuelles sur la peau; urine foncée; parfois des troubles nerveux à la suite d'une exposition à des toxines sur le système nerveux.

Au cours de l'évolution chronique de la maladie, les symptômes peuvent périodiquement apparaître et disparaître:

une légère augmentation de la température corporelle (37,0–37,5 ° C); inconfort dans la région de l'hypochondre droit; ballonnements, diarrhée; amertume dans la bouche, nausée, vomissements; démangeaisons dans la peau; fatigue accrue.

Le foie augmente de taille, une augmentation de la bilirubine et de la phosphatase alcaline est détectée dans les tests sanguins et le niveau des enzymes AST et ALT change. Des études complémentaires sont nécessaires pour exclure d'autres formes d'hépatite, principalement infectieuses.

Traitement de l'hépatite toxique

Le traitement de l'hépatite toxique consiste à éliminer le poison de l'organisme le plus rapidement possible, en thérapie symptomatique et à créer les conditions optimales pour la régénération du foie. Pour ce faire, utilisez des substances-hépatoprotecteurs. En règle générale, il s'agit de vitamines, d'enzymes et de produits à base de plantes.

Hépatoprotecteurs en pharmacie: "Liv 52", "Essentiale", "Geptral". Ces médicaments contribuent au développement des phospholipides nécessaires, activent la synthèse des acides aminés, ont un effet cholérétique et anti-inflammatoire. Prenez-les dans des cours longs de 1 à 6 mois. Vitamines du groupe B et acide ascorbique. Moyens qui augmentent la sécrétion de bile - "Holensim", "Holosas".

Traitement des remèdes populaires contre l'hépatite

Le traitement des remèdes toxiques pour l'hépatite folklorique ne peut être utilisé que sous la surveillance d'un médecin. Ils aident à soulager les nausées et à normaliser la fonction hépatique:

jus de choucroute; infusion de menthe; jus de pamplemousse; infusion de racines de raifort; décoction de calendula; jus de citrouille et pulpe.

Le régime alimentaire est d'une grande importance dans le traitement des maladies du foie. C'est le principal stimulus de la régénération, car il vous permet d'éliminer les effets des facteurs indésirables et de créer les conditions d'un rétablissement rapide, en fournissant au foie toutes les substances nécessaires. Vous devez également minimiser la consommation de tous les médicaments. Il y a un dicton qui dit: "La meilleure pilule pour le foie, c'est l'absence de toute pilule", et c'est proche de la vérité!

Régime alimentaire pour hépatite toxique du foie

Quel type de régime alimentaire pour l'hépatite toxique devrait être suivi? Exclure tous les produits difficiles à digérer:

viande grasse (porc, agneau, canard), saindoux; poisson gras; des oeufs; nourriture en conserve; les champignons; viande fumée; assaisonnements et sauces; pâtisseries et pain frais; thé fort, café, cacao; eau gazéifiée; les noix; oignon, ail, radis, oseille; confiserie, crème glacée; fromages gras et fromage cottage, crème sure, beurre.

Fortement interdit l'alcool et la nicotine!

Vous ne pouvez pas manger gras, épicé, frit. La nourriture est cuite à la vapeur, au four ou bouillie.

Dans le régime quotidien doit inclure:

des bouillies; pain séché; le son; poulet, veau; variétés de poisson maigres; lait et fromage cottage faible en gras; fruits et légumes

Il est également utile de boire du thé vert, une décoction de fruits secs, des figues et des légumes verts.

Les aliments contre l'hépatite toxique doivent être préparés en petites portions, 5 à 6 fois par jour. Il est conseillé de respecter le principe de la nutrition séparée: ne mélangez pas les aliments riches en protéines et en glucides en une seule étape, et le fruit est séparé de tout.

Prévisions

En général, avec un diagnostic opportun et un traitement approprié, le pronostic est favorable. Le foie a une capacité exceptionnelle de régénération et récupère facilement jusqu'à 75% des cellules mortes.

Une issue défavorable peut être le résultat d'une défaite aiguë avec une dose importante de poison et des soins médicaux retardés (par exemple, le poison du crapaud provoque l'apparition des premiers signes d'intoxication après que le foie y a été exposé).

L'hépatite toxique chronique peut être compliquée par une cirrhose du foie - le remplacement des cellules hépatocytes fonctionnelles par du tissu cicatriciel. En règle générale, cela se produit à la suite d'une exposition constante aux toxines du foie, lorsque le poison ne permet pas aux cellules de récupérer normalement, par exemple lors de la consommation d'alcool.

L'hépatite toxique est une maladie du foie non contagieuse résultant d'une intoxication du corps par des produits chimiques: alcool, drogues, poisons des plantes et toxines industrielles. La maladie est accompagnée de douleurs dans l'hypochondre droit, de nausées, d'indigestion et de fièvre. Dans le traitement de l'hépatite toxique, il est important d'éliminer l'impact du facteur destructeur, d'éliminer rapidement le poison du corps et de créer des conditions favorables à la récupération du foie. Pour ce faire, prenez des médicaments, des hépatoprotecteurs et suivez un régime alimentaire simple.

La cause des dommages au foie peut être liée à de nombreux facteurs. Mais seul le développement d'une hépatite toxique implique un impact sur le corps de composés chimiques.

La maladie est non infectieuse, mais peut provoquer le développement de violations graves. Par conséquent, il est utile d’examiner plus en détail l’hépatite toxique, ses principaux symptômes et son traitement.

Le processus pathologique est caractérisé par des formes aiguës ou chroniques.

Dans le premier cas, le produit chimique toxique a une affinité pour les hépatocytes et provoque leur mort après seulement 3-4 jours. En l'absence d'assistance, le pronostic est défavorable.

L'hépatite toxique chronique se produit lors de contacts répétés avec de petites doses de poison. Vous pouvez travailler avec des produits chimiques pendant de nombreuses années avant l'apparition des premiers signes de maladie.

Facteurs étiologiques

Les toxines pénètrent dans l'organisme par le système respiratoire, le tube digestif et la peau.

Il est de coutume de distinguer les causes suivantes d'hépatite toxique:

Médicaments, chimiothérapie. Si le patient a des antécédents de pathologie chronique et est forcé de prendre des médicaments en permanence, il est possible que l’hépatite toxique du foie se produise. La pathologie survient également lorsqu’un apport incontrôlé de médicaments dans les groupes suivants: antibactérien, tuberculose, anticonvulsivant (barbituriques), anti-inflammatoires non stéroïdiens et médicaments de chimiothérapie. L'utilisation fréquente entraîne une augmentation de l'absorption du fer et de son dépôt dans les hépatocytes. Ce processus provoque la formation de radicaux libres et la destruction progressive des membranes cellulaires. L’hépatite alcoolique toxique se développe souvent lorsque l’alcool est consommé en dehors des aliments.Poisons industriels: arsenic, phosphore, pesticides et insecticides, aldéhydes, tétrachlorure de carbone, phénols; Le facteur étiologique se trouve chez les personnes souffrant de dépendance sévère, prenant plusieurs médicaments, des poisons d’origine naturelle. Dans ce groupe, il existe des toxines de champignons et de mauvaises herbes, dont l'action est dirigée directement vers le foie.

Types d'hépatite toxique

Selon le type de composé toxique, il est habituel de diviser la pathologie en types suivants:

hépatite médicamenteuse; forme professionnelle; hépatite alcoolique.

Il est utile de déterminer si l'hépatite est contagieuse.

Il est important de se rappeler que l'hépatite toxique est contagieuse lorsque la maladie est transmise par contact oral-génital.

Dans ce cas, une personne peut être infectée en touchant les restes de selles du patient. Cela indique le développement d'une hépatite toxique alimentaire.

Symptômes de la maladie

Les symptômes de l'hépatite sont déterminés par la forme de la pathologie.

Le tableau clinique de la forme aiguë de l'hépatite

Dans les cas bénins, une évolution asymptomatique est caractéristique. Cependant, l'hépatite toxique aiguë principalement provoque les symptômes suivants:

apparition de douleurs dans l'hypochondre droit, perte d'appétit, température corporelle élevée, nausées et vomissements, faiblesse et apathie, orientation perturbée et légers vertiges, douleurs articulaires, légers saignements de nez, petites hémorragies à la surface de la peau, tremblements des extrémités, léthargie ou agitation jaunisse de la sclérotique et de la peau; l'urine prend une teinte foncée; les matières fécales sont décolorées, ont un aspect gras, le foie est hypertrophié en raison du processus inflammatoire et du remplacement des adipocytes. oh chiffon.

Le tableau clinique de la forme chronique

La maladie se caractérise par un développement et une croissance graduels du tableau clinique. Les symptômes d'hépatite toxique suivants sont caractéristiques:

température légèrement augmentée - pas plus de 37,5 ° C; douleurs récurrentes, qui se caractérisent par une augmentation après avoir mangé, une faiblesse, une fatigue accrue, une lourdeur abdominale, un trouble dyspeptique qui se développent à la suite de violations de l'écoulement de la bile: nausées et vomissements, flatulence, diarrhée goût amer dans la bouche, prurit, augmentation de la taille de certains organes digestifs: foie et rate.

Ce symptôme survient lors d'une exacerbation de la maladie, puis s'atténue pendant la rémission.

Étapes de la maladie

Les principales étapes de la maladie sont les suivantes:

Période de latence. Elle commence par l’entrée de substances toxiques dans le corps et se poursuit jusqu’à l’apparition des symptômes Stade de manifestations cliniques aiguës. Les signes suivants de lésions hépatiques toxiques apparaissent: jaunisse, fièvre, perte de poids, faiblesse et perte d’appétit, troubles dyspeptiques. A ce stade, la défaite des organes vitaux est caractéristique. C’est l’intervalle entre le tableau clinique développé au maximum et le rétablissement ou le décès.

Les conséquences

Attribuez les effets positifs et négatifs des dommages au foie. Avec un diagnostic et un traitement rapides, la guérison survient. Cependant, dans les cas avancés, il est possible de développer une insuffisance hépatique, une dystrophie du foie.

Complications de l'hépatite toxique

Qu'est-ce qu'une pathologie dangereuse? Dans le cours grave de la maladie est caractérisée par le développement de tels troubles:

Insuffisance hépatique. Il se développe contre la mort des hépatocytes, leur remplacement par du tissu adipeux. La fonctionnalité du foie est altérée et de tels signes apparaissent: œdème, saignements, jaunisse, perte de poids, encéphalopathie (apparition de troubles mentaux et neuromusculaires), cirrhose du foie. La maladie est une pathologie chronique qui implique la mort des hépatocytes et leur remplacement progressif par des cellules du tissu conjonctif. Coma hépatique. C'est une pathologie progressive du foie et du système nerveux central. Le patient a de la confusion, des convulsions, des réflexes altérés. Peut être fatal.

Pronostic de récupération

En général, un diagnostic opportun et un traitement correct aident à guérir complètement la maladie. Par conséquent, le pronostic est favorable.

Cependant, des lésions graves de l’organe digestif associées à de fortes doses d’une substance toxique, associées à l’absence d’assistance médicale qualifiée, peuvent entraîner la mort.

Caractéristiques de la maladie dans l'enfance

L'hépatite toxique chez les enfants est plus rarement diagnostiquée. La cause de la pathologie est la pénétration accidentelle de composés toxiques dans le foie de l’enfant, dans l’insouciance des parents, dans le contexte de la consommation de drogues et de l’empoisonnement par les plantes et les champignons. Caractérisé par une pathologie sévère chez un enfant. En l'absence de traitement médical, la mort est possible.

Les enfants développent principalement la forme aiguë de la maladie, le tableau clinique est identique aux symptômes de l’adulte.

Le traitement de l'hépatite toxique doit viser à prévenir les troubles graves du foie et de l'organisme dans son ensemble.

Le pronostic est généralement défavorable.

Diagnostic d'hépatite toxique

Pour confirmer le diagnostic, il faut un examen complet:

le médecin traitant doit procéder à une enquête et à un examen; recherche en laboratoire: analyse générale de l'urine et du sang, coprogrammes, analyses de sang biochimiques, techniques instrumentales: radiographie, échographie des organes de l'appareil digestif, biopsie du foie, le cas échéant.

Caractéristiques du traitement

Le traitement implique la cessation du contact avec les agents toxiques et leur élimination précoce, l'élimination des symptômes désagréables et la régénération des hépatocytes (le foie est capable de restaurer de manière indépendante jusqu'à 75% des cellules endommagées).

Traitement médicamenteux

Dans le traitement des hépatites toxiques, on utilise couramment des médicaments ayant un effet hépatoprotecteur:

Ces médicaments stimulent la synthèse des phospholipides endogènes, ont des effets anti-inflammatoires et cholérétiques. Lorsque l'hépatite nécessite un long traitement avec ces médicaments - jusqu'à 6-7 mois.

Caractéristiques aliments diététiques

Le traitement de l'hépatite toxique est impossible sans nutrition clinique. Il lancera des processus de régénération, apportera au corps des nutriments.

La nutrition diététique pour l'hépatite consiste à manger de la nourriture 6 fois par jour, à manger en petites portions. Tous les aliments doivent être à température modérée.

Quoi ne pas manger avec l'hépatite toxique

Le régime alimentaire pour l'hépatite toxique implique l'exclusion de ces produits du régime alimentaire du patient:

gâteaux et pain noir; viandes grasses (agneau, canard) et poissons (poisson-chat, morue); saindoux; champignons; aliments frits, épicés, trop salés et fumés; conserves; légumes et fruits sans traitement thermique; café, cacao, chocolat et des produits à base de ces produits: boissons gazeuses et alcooliques.

Que pouvez-vous manger avec l'hépatite toxique

Autorisé à recevoir de la bouillie bouillie dans de l'eau, des légumes cuits à l'étuvée ou cuits à l'étouffée, des soufflés et des boulettes de viande à base de viande et de poisson, des fruits cuits au four, des pâtes cuites au four, des soupes, de la purée de pommes de terre.

Remèdes populaires

Est-il possible d'utiliser un médicament basé sur des recettes populaires? L'utilisation de tels fonds pour le traitement n'est possible que sous la supervision du personnel médical. Avec la maladie bien aider ces fonds:

jus de choucroute ou de pamplemousse; infusion de racines de menthe ou de raifort; pulpe de citrouille

Mesures préventives

La prévention de l'hépatite toxique est réduite à la prévention du contact avec des substances toxiques. Si une hépatite toxique est apparue chez une personne qui effectue un travail dangereux, un changement d'emploi est nécessaire, vous pouvez prendre votre retraite.

L'hépatite alcoolique est caractérisée par un processus inflammatoire total dans les tissus du foie en raison de la consommation longue et incontrôlée d'alcool.

Et pour le début du développement de la maladie, l’alcool à boire importe peu.

Pour le traitement et le nettoyage du foie, nos lecteurs utilisent avec succès

Elena Malysheva méthode

. Après avoir soigneusement étudié cette méthode, nous avons décidé de l’offrir à votre attention.

N'importe qui, même le produit le moins alcoolisé, consommé à fortes doses, peut provoquer une maladie alcoolique du foie.

Le développement de la maladie se produit progressivement. À un stade précoce, on diagnostique chez le patient une dégénérescence graisseuse de l'organe, qui se transforme ensuite en une hépatite alcoolique et une cirrhose du foie.

Pour les femmes, l'alcool est plus dangereux que pour les hommes et son utilisation conduit au développement de la maladie beaucoup plus tôt.

Les causes et les types de maladie

Comme mentionné ci-dessus, la cause de la maladie est l'éthanol, qui pénètre dans le corps humain avec des boissons alcoolisées.

L'hépatite alcoolo-dépendante concerne les personnes dépendantes à l'alcool et exposées quotidiennement aux cellules du foie par la rupture de l'alcool. Même si la dose journalière d'alcool consommée ne dépasse pas cent grammes.

Le foie humain est une sorte de laboratoire neutralisant du corps. Il reconnaît et élimine les substances toxiques entrant dans le corps. Mais sous l'influence de fortes doses d'alcool, ses fonctions de nettoyage s'affaiblissent, les cellules s'enflamment, puis une nécrose des tissus se produit.

Selon la gravité de la maladie, il en existe deux formes: aiguë et chronique.

Caractéristiques d'une vue nette

L'hépatite alcoolique aiguë se manifeste chez les personnes souffrant d'une maladie du foie, mais continue de consommer de l'alcool de manière incontrôlée.

La forme aiguë de la maladie peut survenir selon quatre options possibles:

Hépatite alcoolique aiguë ictérique. Ceci est la variante la plus commune de la maladie. Elle se caractérise par une peau jaune, des muqueuses, une sensation de faiblesse, des accès de nausée, une perte de poids, une douleur au foie et un trouble des selles. Dans ce contexte, une infection bactérienne peut se développer. Hépatite alcoolique aiguë fulminante. C'est la forme la plus dangereuse de la maladie. Peut entraîner une encéphalopathie hépatique, un syndrome hémorragique, une insuffisance rénale. Le manque d'assistance appropriée, opportune et qualifiée est souvent fatal. Hépatite alcoolique aiguë latente. Cette forme ne présentant pas de symptômes clairement exprimés, il est possible d'identifier ce type d'hépatite uniquement en effectuant des tests sanguins en laboratoire, où un taux élevé d'ALT et d'AST sera détecté. Hépatite alcoolique aiguë cholestatique. Sa présence est indiquée par des démangeaisons de la peau, un assombrissement de l'urine, une couleur jaune, des matières fécales décolorées. au contenu ↑

Caractéristiques du type chronique

L'hépatite alcoolique chronique se manifeste par l'utilisation systématique de boissons contenant de l'éthanol. Les symptômes sous cette forme sont légers ou même totalement absents, ce qui complique considérablement le diagnostic de la maladie.

La présence d'une forme chronique de la maladie est déterminée par les résultats d'une étude en laboratoire où sont enregistrés des taux de transmiaz élevés et par des modifications morphologiques de l'organe.

L'hépatite alcoolique chronique se caractérise par les symptômes suivants:

perte d'appétit; des ballonnements; accès de nausée; troubles du sommeil; douleur dans le foie (hypochondre droit); une augmentation de la taille du foie; diminution du désir sexuel; sécrétion insuffisante d'hormones mâles;

L'hépatite alcoolique chronique est dangereuse pour son évolution asymptomatique, mais dans la plupart des cas, un ou plusieurs de ces signes de la maladie peuvent être observés.

Les principaux symptômes et le diagnostic

Les signes à prendre en compte et, si nécessaire, contacter le centre médical incluent:

Sensation de faiblesse dans le corps, perte de poids, manque d'appétit, fatigue. Inconfort, lourdeur et tendresse dans le foie. Nausées, vomissements, amertume dans la bouche. Couleur jaune de la peau, muqueuses, démangeaisons de la peau. Foie agrandi.

La maladie est divisée en trois étapes:

Facile - peut être détecté à l'examen par un médecin. Ce stade est caractérisé par une légère augmentation du foie, les symptômes restants sont absents. Moyen - il y a une sensation douloureuse dans l'hypochondre droit, une palpation douloureuse, une augmentation de l'organe. Les yeux jaunes, la peau, la faiblesse, la perte d’appétit et le poids apparaissent également. Souvent, le «delirium tremens» de la gueule de bois. Sévère est le stade initial de la cirrhose. L'organe peut occuper presque toute la région pelvienne. L'absence de traitement et la poursuite des abus peuvent conduire au cancer.

Il convient de noter que l'hépatite toxique n'est pas contagieuse pour les autres.

Beaucoup de nos lecteurs appliquent activement la méthode bien connue à base d'ingrédients naturels, découverte par Elena Malysheva pour le traitement et le nettoyage du foie. Nous vous conseillons de lire.

Pour diagnostiquer la maladie, il faut suivre les étapes suivantes.

Déterminez si le fait de consommer de l'alcool s'est produit jusqu'à l'apparition des signes de la maladie.

Au cours de l'enquête de diagnostic, il est nécessaire de déterminer à quel moment un patient a consommé une boisson alcoolisée pour la dernière fois, de quel type de boisson il s'agissait, quelle était sa quantité. Il est également nécessaire de clarifier la durée de la consommation excessive et la dose bue par jour. Sur la base de ces informations, il est possible de déterminer le degré de risque et le développement d'hépatite alcoolique toxique: élevé, faible ou moyen.

Pour diagnostiquer l'abstinence ou la menace de son développement.

Le syndrome de sevrage est la soi-disant dépendance physique du patient à l'utilisation de boissons alcoolisées. Le fait de sa présence est établi lorsque deux signes ou plus sont confirmés (si la dose d'alcool consommée est arrêtée ou réduite):

transpiration accrue, tachycardie; tremblement des membres; manque de sommeil; accès de nausée et de vomissements; présence d'hallucinations; l'hyperexcitabilité; convulsions.

Le syndrome d’abstinence apparaît le premier jour, moins souvent les deux premiers jours suivant l’alcoolisme.

Déterminer la gravité de la maladie.

La gravité de la maladie est déterminée en analysant les symptômes, en examinant le patient, en effectuant des analyses de sang en laboratoire et en effectuant une échographie des organes de la cavité abdominale.

Pour diagnostiquer la présence de maladies associées.

Au cours de ce diagnostic, il est nécessaire d'identifier le degré d'effet toxique de l'alcool sur tout autre organe du patient, le développement de maladies infectieuses, de bactéries. En outre, les maladies fongiques, la gastrite, la pancréatite, la tuberculose, le diabète sucré, la septicémie, les maladies du tractus gastro-intestinal, les poumons peuvent également accompagner l'hépatite toxique.

Des méthodes telles que les rayons X des organes thoraciques, l'ECG, l'examen visuel, la recherche en laboratoire, les indicateurs anthropométriques, la TDM du cerveau, l'échocardiographie, la biopsie musculaire, l'électromyographie, la densitométrie du tissu osseux sont utilisées pour le diagnostic.

Pour diagnostiquer le "masque" d'hépatite toxique.

Si le patient porte des «masques» d'hépatite toxique (crise hypertensive, insuffisance cardiaque aiguë, etc.), les mesures suivantes doivent être prises:

arrêter l'état du patient qui met sa vie en danger; retirer le patient de l'état d'abstinence; exercer un effet thérapeutique sur l'organe affecté; mener une thérapie pour les infections bactériennes; corriger le statut trophologique. au contenu ↑

Moyens de guérir la maladie et le pronostic

Hépatologue ou gastro-entérologue est engagé dans le diagnostic et le traitement des maladies du foie. Mais il faut comprendre que sans abandonner l'usage des boissons alcoolisées, il n'y a pas de traitement et un pronostic favorable pour la vie. En conséquence, pour assister le patient, il est nécessaire de faire appel à des spécialistes tels qu'un psychiatre, un psychothérapeute et un narcologue et un nutritionniste.

Outre le rejet complet de la consommation d’alcool, les méthodes de traitement suivantes sont nécessaires pour obtenir le résultat maximal possible dans le traitement de l’hépatite alcoolique.

Examen de notre lecteur Svetlana Litvinova

Récemment, j'ai lu un article sur Leviron Duo pour le traitement des maladies du foie. Avec ce sirop, vous pouvez POUR TOUJOURS guérir le foie à la maison.

Je n'avais pas l'habitude de ne faire confiance à aucune information, mais j'ai décidé de vérifier et de commander l'emballage. Je remarquai les changements une semaine plus tard: la douleur constante, la lourdeur et les picotements dans le foie me tourmentaient avant de me retirer, et au bout de 2 semaines, ils disparaissaient complètement. L'ambiance s'est améliorée, le désir de vivre et de profiter de la vie est de nouveau apparu! Essayez et vous, et si quelqu'un est intéressé, alors le lien vers l'article ci-dessous.

Lire l'article -> au contenu ↑

Traitement de la toxicomanie

L'hépatite toxique est traitable avec les hépatoprotecteurs:

contenant de l'extrait de chardon-Marie; avec ademetionine; avec le contenu de la bile d'ours; avec le contenu de phospholipides essentiels; préparations d'organes d'origine animale.

Les formes graves de la maladie impliquent la prise d'antibiotiques afin d'éviter des complications infectieuses.

Traitement chirurgical

Lors de l'identification du dernier stade de la maladie, qui ne peut faire l'objet d'un traitement médical, le patient se voit proposer une greffe de foie onéreuse.

Mais outre le fait que cette procédure est assez coûteuse, il est difficile de trouver un organe donneur. Après tout, seul un corps en parfaite santé peut être un organe donneur. Un parent peut être un donneur. Au cours de l'opération, 60% de l'organe provient du donneur, lequel, par régénération, atteint une taille normale.

Après la greffe du foie pendant toute la période de récupération, le patient doit recevoir des immunosuppresseurs, qui aident le corps à prendre un nouvel organe. La récupération prend beaucoup de temps.

Thérapie de régime

Après une longue période de consommation de boissons alcoolisées, tout le corps humain est dans un état d'épuisement et de stress. Pour restaurer le fonctionnement normal du système digestif, un apport en vitamines, minéraux, minéraux et autres nutriments est nécessaire.

En tant que régime thérapeutique pour cette maladie, il n'y a pas de meilleure option que le régime de Pevzner n ° 5.

Le régime alimentaire n o 5 de Pevzner est axé sur l’exclusion de toutes boissons alcoolisées et de la consommation de fruits, de légumes, de poisson et de viande dans les proportions requises. Il est nécessaire de manger de la nourriture en petites portions, au moins cinq fois par jour. Un régime préalable est l’apport quotidien d’eau potable, au moins 2,5 litres.

Les aliments doivent avoir une température optimale pour la consommation, il est fortement déconseillé de recevoir des aliments froids. La méthode de cuisson avec ce régime élimine la friture. La préférence est donnée au soudage, à la cuisson et à la vapeur.

Veillez à exclure du régime les plats gras, salés, épicés, épicés, fumés, en conserve et marinés, le thé et le café forts, les boissons gazeuses, le jus de raisin.

L'apport calorique de nourriture devrait être d'au moins deux mille par jour.

Prévisions

Les patients et leurs proches souhaitent savoir quel est le pronostic, combien de patients après ce diagnostic, combien de temps il faut consacrer au traitement et combien de personnes vivront après l’achèvement du traitement requis.

L'opportunité de rechercher une aide médicale, le rejet complet de l'alcool et la fourniture d'un traitement adéquat augmentent les chances du patient de parvenir à un résultat positif et à un pronostic favorable pour la vie. Mais combien de temps le patient vivra-t-il après le traitement dépendra de l'observation ultérieure de la condition d'abandon total de l'alcool.

Étant donné que ce sont les toxicomanes qui sont susceptibles de contracter cette maladie, le pourcentage de survie est très faible. L’espérance de vie augmente considérablement en cas d’abandon complet de l’alcool et de la mise en œuvre de toutes les recommandations du médecin.

Si le patient n'a pas la force d'abandonner cette habitude pernicieuse et qu'il continue à en abuser, le développement de la cirrhose et de la fibrose du foie est inévitable. Dans ce cas, le pronostic pour le patient est très décevant. Même après que le patient soit conscient de la nécessité de renoncer rapidement à l'alcool, il sera plus difficile de dire dans quelle mesure il peut vivre avec une cirrhose ou une fibrose du foie, car le risque de carcinome hépatocellulaire sera extrêmement élevé.

Il vous semble toujours que RESTAURER LE FOIE est impossible?

À en juger par le fait que vous lisez ces lignes à présent, la victoire dans la lutte contre les maladies du foie n’est pas encore de votre côté...

Et avez-vous déjà pensé à la chirurgie et à l'utilisation de médicaments toxiques annoncés? Cela est compréhensible, car ignorer la douleur et la lourdeur du foie peut avoir de graves conséquences. Nausées et vomissements, peau jaunâtre ou grisâtre, goût amer dans la bouche, urine foncée et diarrhée... Tous ces symptômes vous sont familiers.

Mais peut-être est-il plus correct de ne pas traiter l’effet, mais la cause? Lisez l'histoire d'Alevtina Tretyakova, qui explique comment elle a non seulement géré la maladie du foie, mais l'a également restaurée.... Lire l'article >>


Plus D'Articles Sur Le Foie

Cholestase

Traitement de la pancréatite et la cholécystite

Pancréatite et cholécystite, touchant respectivement le pancréas et la vésicule biliaire, vont souvent de pair en raison de la similitude des symptômes et des causes qui les ont provoquées.
Cholestase

Test sanguin avec la bilirubine, quel est

Modifications du niveau des tests hépatiques dans la cirrhose du foieLe foie est le laboratoire biochimique du corps. Il remplit de nombreuses fonctions importantes, alors surveillez l’état de ce corps - la tâche de tous ceux qui se soucient de leur santé.