Syndrome de Gilbert et grossesse: que faire et est-ce dangereux pour un enfant?

Le syndrome de Gilbert est une pathologie non dangereuse caractérisée par une teneur élevée et continue en bilirubine dans le sang et transmise au niveau génétique. Les symptômes de ce défaut peuvent rester longtemps inaperçus et ne sont souvent détectés que lors d'un examen médical.

Mais comment le syndrome de Gilbert se manifeste-t-il chez la femme enceinte lorsque le corps subit un stress intense associé aux changements hormonaux et au développement du fœtus? Comment cette maladie affectera-t-elle la santé de la mère et de l'enfant?

Y a-t-il un danger pendant la grossesse?

La maladie de Gilbert n'est pas une contre-indication à la conception d'un enfant. Une femme enceinte peut être informée de sa maladie lors d'un examen obligatoire effectué lors de l'inscription à une consultation.

Vous pouvez suspecter une maladie pour les motifs suivants:

  1. Vertiges et irritabilité.
  2. Ventilation
  3. Diminution de l'appétit.
  4. Difficulté à dormir
  5. Jaunissement de la peau et du blanc des yeux.
  6. La sensation de lourdeur et de douleur sous le bord droit.

Des repas irréguliers, un stress fréquent, un effort physique accru peuvent provoquer une exacerbation de la maladie, et les symptômes deviennent plus prononcés:

  1. L'apparition d'un goût amer désagréable.
  2. Il y a des accès de nausée.
  3. Trouble digestif qui se manifeste par une diarrhée ou une constipation.
  4. La douleur dans le côté droit augmente.

Comment ce syndrome affecte-t-il la femme enceinte et l'enfant?

Le syndrome de Gilbert n'est pas diagnostiqué sur la base des symptômes et d'un test sanguin unique. Pour confirmer la pathologie, ainsi que pour détecter les maladies associées, un examen complet est effectué, qui comprend:

  • Collecte de données sur la symptomatologie, les maladies antérieures, la santé du plus proche parent.
  • Bilan sanguin complet et biochimie, avec l'étude du niveau d'enzymes hépatiques.
  • Analyse génétique de l'ADN.
  • Test d'anticorps.
  • Détermination du taux de coagulation du sang.
  • Analyse des matières fécales et de l'urine.
  • Testez la concentration de bilirubine après deux jours de jeûne.

Si le syndrome de Gilbert est confirmé et qu'aucune maladie grave n'a été identifiée, la pathologie héréditaire n'aura aucune incidence sur la grossesse et la santé de la mère et de l'enfant.

Est-ce transmis génétiquement?

La maladie de Gilbert est une maladie génétique et est héréditaire. La manifestation la plus commune des symptômes observés chez les hommes.

Préparation spéciale à base de substances naturelles.

Prix ​​du médicament

Avis de traitement

Les premiers résultats se font sentir après une semaine d'administration.

En savoir plus sur le médicament

1 seule fois par jour, 3 gouttes

Instructions d'utilisation

Il arrive que les symptômes de la pathologie ne se manifestent pas avant de nombreuses années et que des personnes apparemment en bonne santé peuvent être malades ou être porteuses d'un gène muté récessif.

  • Les enfants atteints du syndrome de Gilbert naîtront de parents tous deux malades.
  • Si les parents sont porteurs, alors 50% des chances que les enfants le soient et 25% chacune qu’elles soient malades ou en bonne santé.
  • Un parent est malade et l'autre porteur a 50% de chances d'avoir un enfant malade.
  • Le parent est en bonne santé, un autre porteur - un enfant en bonne santé et un porteur peuvent naître avec une probabilité de 50 à 50 ans.

Lors de la planification d'une grossesse, il vaut la peine de se rendre en génétique pour se soumettre à un test ADN et à une consultation qualifiée. Après avoir examiné les tests, le spécialiste vous expliquera quelle est la probabilité d'avoir un enfant en bonne santé.

Symptomatologie du nouveau-né atteint du syndrome de Gilbert, à quoi il faut faire attention

Chez les jeunes enfants, la maladie de Gilbert ne se manifeste pas. Les symptômes de la maladie peuvent apparaître au début de la puberté.

Chez un nouveau-né, le foie n'est pas encore capable de se lier à la bilirubine. La concentration de pigment dans le sang augmente alors et quelques jours après la naissance, la peau et le blanc des yeux du bébé deviennent jaunâtres. L'urine et l'urine sont de couleur normale. C'est ce qu'on appelle l'ictère physiologique. Le syndrome de Gilbert chez les nouveau-nés se manifeste de la même manière. Deux semaines plus tard, la couleur jaune disparaît.

L'apparition de jaunissement immédiatement après la naissance, le jaunissement accru de la peau après une période d'ictère physiologique, associés à un assombrissement de l'urine et des selles légères, indiquent un dysfonctionnement du foie et du système biliaire. Dans ce cas, le bébé subit un examen complet pour le diagnostic.

Traitement des femmes enceintes à l'hôpital

Le syndrome de Gilbert pendant la grossesse ne nécessite pas de traitement spécial, de plus, l'utilisation de drogues peut nuire au bébé. Les symptômes mineurs sont facilement éliminés avec une nutrition appropriée et des changements de mode de vie.

En cas d'aggravation de la maladie, le médecin peut nommer:

  • Antiémétiques pour éliminer les nausées.
  • Enzymes qui restaurent la digestion.
  • Hépatoprotecteurs pour la réparation du tissu hépatique.
  • Médicaments cholérétiques.
  • Barbituriques, réduisant le niveau de bilirubine.
  • Médicaments améliorant l'activité du système biliaire.
  • Photothérapie Impact sur la lumière bleue de la bilirubine, afin de la détruire.

Ignorant les recommandations du médecin, le non-respect du régime alimentaire ou une intoxication corporelle à la suite d'un auto-traitement peut entraîner la formation d'hépatite et de calculs dans les voies biliaires, ce qui peut être accompagné d'une attaque de coliques biliaires.

Ces patients sont traités en milieu hospitalier et on leur prescrit un traitement après avoir évalué la gravité de la maladie de la femme enceinte et pesé avec soin tous les risques et conséquences. Dans les cas graves, il est décidé d'interrompre la grossesse pour sauver la vie de la patiente.

En savoir plus sur le traitement de la maladie:

Traitement des remèdes populaires

Pour maintenir le foie et le système biliaire, vous pouvez recourir aux recettes de la médecine traditionnelle. Malgré le naturel et la disponibilité, il est nécessaire de prendre de tels fonds uniquement en combinaison avec les médicaments prescrits et après avoir consulté un médecin.

Bien prouvé de telles recettes:

  • Le raifort râpé est infusé pendant 24 heures dans de l'eau bouillante et pris un quart de verre avant les repas. Cours de réception - une semaine.
  • Verser l'orge avec un verre d'eau fraîche et laisser reposer 12 heures. Boire à petites gorgées tout au long de la journée.
  • Préparez deux cuillères à soupe d’immortelle sèche dans un litre d’eau à la moitié du volume. Prenez une demi-tasse trois fois par jour.

Les bouillons de fruits de l'épine-vinette, les fleurs de camomille, le chardon-Marie, les stigmates de maïs ont un effet efficace. Ils sont préparés de la manière habituelle et se prennent toute la journée sous forme de thé.

La réception de telles décoctions doit être limitée si des calculs se trouvent dans les canaux biliaires.

Recommandations du docteur

Pour que la grossesse se déroule sans heurts et sans complications, la future mère doit traiter de manière responsable la prévention de l’exacerbation de la maladie:

  1. Inscrivez-vous à une consultation dans les premiers stades de la grossesse. Signalez au médecin que le syndrome de Gilbert a été diagnostiqué ou que ses symptômes ont été remarqués.
  2. Suivez le calendrier des visites chez le médecin pendant toute la période de gestation.
  3. Suivre strictement les recommandations du médecin.
  4. Surveille ton alimentation. Il doit être équilibré et bénéfique pour le fœtus en croissance. Évitez de trop manger et de longues pauses entre les repas.
  5. Il faut abandonner les plats frits, gras et épicés. Limitez les épices, les agrumes et les sucreries.
  6. Le régime alimentaire devrait être composé de céréales, de produits laitiers, de viande maigre et de poisson. Chaque jour, le menu doit comprendre des légumes, des herbes et des fruits frais.
  7. En buvant 1,5 litre d'eau chaque jour, vous pouvez maintenir un bon équilibre hydrique et éviter les œdèmes.
  8. Éliminer les exercices intenses. Mais les marches lentes et l’éducation physique des femmes enceintes devraient être régulières.
  9. Abandonnez les mauvaises habitudes. La nicotine et l'alcool vont provoquer une exacerbation et nuire au développement du fœtus.
  10. Évitez les rhumes et les maladies virales. Eviter le contact avec des substances toxiques.
  11. Ne prenez pas l'automédication, certains médicaments perturbent le foie et peuvent être toxiques pour l'enfant. Pour tous les maux, consultez un médecin.

Que chercher?

Lors de la planification d'une grossesse, vous devez être examiné et assurez-vous qu'il n'y a pas de maladies graves, dont le traitement sera difficile pendant la période de portage de l'enfant. La pathologie détectée doit être traitée à l'avance.

Il est conseillé de vous protéger du stress psycho-émotionnel excessif. Dans le contexte de stress, une aggravation du syndrome peut survenir.

Pour les femmes atteintes de la maladie de Gilbert, il est conseillé de rendre visite à son mari, un généticien qui calculera la probabilité qu'un enfant hérite d'une maladie génétique et explique tous les risques et conséquences.

Étant donné que le syndrome de Gilbert ne représente pas une menace pour la vie, une femme peut concevoir, avoir un enfant et vivre la joie de la maternité.

1IVF.info/RU

Le syndrome de Gilbert (jaunisse familiale non hémolytique, hyperbilirubinémie constitutionnelle) est une maladie héréditaire du foie bénigne. La pathologie provoque une augmentation du taux de bilirubine (pigment biliaire) dans le plasma sanguin. Son accumulation dans la peau contribue à la manifestation de la jaunisse.

C'est rare, environ 5% de la population (pour les hommes 10 fois plus souvent que pour les femmes). L'hyperbilirubinémie survient chez l'une des 1 500 femmes enceintes. La population africaine est la plus exposée à la maladie - environ 36%, et la moins répandue parmi les Européens peut atteindre 5% des cas.

Raisons

La jaunisse familiale hémolytique est causée par un gène défectueux qu'un enfant hérite de l'un des parents. Les premiers signes se font sentir avant le début de l’adolescence et sont présents tout au long de la vie. Le syndrome de Gilbert est une maladie latente presque asymptomatique.

Les facteurs suivants peuvent provoquer une exacerbation de la maladie:

  • maladies infectieuses (ARVI, grippe, salmonellose, varicelle, VIH, etc.);
  • une chirurgie;
  • certains médicaments;
  • effort physique et / ou nerveux;
  • le jeûne et la déshydratation;
  • consommation fréquente d'aliments gras, d'alcool, de caféine.

L'hyperbilirubinémie n'affecte pas la capacité de concevoir ou d'avoir des enfants. La grossesse, au contraire, réduit le niveau de pigment biliaire dans le corps de la femme.

Les symptômes

Il existe deux types d'ictère non hémolytique: l'œuf congénital (qui se manifeste dès les premiers jours de la vie en raison d'un manque de glucuronyltransférase) et l'acquis (l'apparition des symptômes se produit après l'effet sur l'hépatite virale du corps).

Chez 50% des patients, le symptôme principal indiquant une maladie est une teinte ictérique des muqueuses, de la sclérotique et de la peau. Il n'est pas exprimé constamment, mais est variable. Avec un petit saut dans le niveau de bilirubine, les symptômes de la maladie peuvent être complètement absents.

Une augmentation significative de l'enzyme, un effet toxique sur le système nerveux central et le tractus gastro-intestinal, qui provoque:

  • troubles du sommeil;
  • fatigue
  • transpiration;
  • des vertiges;
  • diminution de l'appétit;
  • amertume dans la bouche;
  • éructations, brûlures d'estomac, nausées après avoir mangé;
  • problèmes intestinaux (flatulences, dyspepsie);
  • douleur dans l'hypochondre droit.

Si le patient ne suit pas de régime alimentaire particulier, il se produit une exacerbation de la pathologie pouvant entraîner une cholélithiase et une hépatite chronique. Des taux élevés de bilirubine dans le sang affectent également les cellules cérébrales, ce qui contribue à un état dépressif.

Diagnostics

Une femme qui a été enregistrée pour la grossesse et qui est atteinte du syndrome de Gilbert peut transmettre le gène anormal à son enfant. Il est donc important de signaler votre état de santé au médecin. Si les symptômes de la maladie ne sont pas apparus, vous devez informer de la présence d'une hyperbilirubinémie chez le plus proche parent.

Afin de diagnostiquer la pathologie à l'avance, le médecin doit procéder à une anamnèse et mener les études suivantes:

  • tests sanguins généraux et biochimiques;
  • échographie du foie et de la vésicule biliaire;
  • analyse d'urine;
  • palpation de l'abdomen.

Si, lors de l'examen, des tumeurs malignes du foie sont suspectées, une biopsie à l'aiguille est prescrite à la femme enceinte.

Traitement

Le syndrome de Gilbert pendant la grossesse ne nécessite pas de traitement spécial, car il ne nuit pas au fœtus.

En exacerbant la maladie recommandée:

  • réduire l'effort physique;
  • Ne pas être exposé à la lumière directe du soleil;
  • bien manger;
  • abandonner les mauvaises habitudes.

Vous devez consulter régulièrement votre médecin et faire une analyse de sang pour la bilirubine. En cas d'augmentation du niveau de l'enzyme, on prescrit à la femme des médicaments hépatoprotecteurs et cholérétiques, la phytothérapie. Après l'accouchement, la mère doit suivre un régime alimentaire prescrit par un spécialiste. Il est également souhaitable de se détendre davantage, d’éviter le stress et de prendre des vitamines.

Syndrome de Gilbert pendant la grossesse

Le syndrome de Gilbert s'appelle l'une des formes d'hépatose pigmentaire, une maladie hépatique héréditaire. La maladie est bénigne, c'est-à-dire qu'elle ne nuit pas à la fonctionnalité et à l'intégrité des autres organes et systèmes.

L'accumulation de bilirubine libre dans le sang constitue la principale caractéristique de la maladie. Libre, c'est une bilirubine directe - une substance très toxique qui se forme lors de la dégradation des globules rouges.

L'enzyme a une couleur jaune, ce qui entraîne une jaunisse récurrente ou chronique à la bilirubine libre.

Raisons

Le syndrome de Gilbert est héréditaire, mais il n'interfère pas avec la conception et le portage d'un enfant. De plus, une grossesse et des modifications concomitantes dans le corps de la femme contribuent à réduire le taux de bilirubine dans le sang de la future mère.

La seule cause de la maladie est une mutation génétique héritée. L'anomalie du gène entraîne une diminution de l'absorption de la bilirubine, une augmentation du niveau de sa forme libre et un dépôt dans les tissus. Avec une légère augmentation de la quantité de bilirubine libre, les symptômes du syndrome de Gilbert peuvent être absents.

Cependant, divers facteurs peuvent contribuer à améliorer le tableau clinique pendant la grossesse:

  • mauvaise nutrition
  • exercice excessif
  • stress psycho-émotionnel
  • maladies infectieuses dans un contexte d'immunité affaiblie,
  • changements hormonaux,
  • tabagisme, consommation de caféine,
  • prendre des drogues.

Les symptômes

L'hyperbilirubinémie est une maladie héréditaire transmise à tous les membres de la famille. Le syndrome de Gilbert apparaît souvent sans tableau clinique clair. Cependant, à mesure que la quantité de bilirubine libre augmente, la jaunisse apparaît. Cela peut être récurrent ou chronique.

Les rechutes sont possibles après une hépatite, sur fond de stress psycho-émotionnel et lors de la prise de certains médicaments. Pendant la rechute, le tableau clinique d’une maladie génique est plus prononcé:

  • peau jaune, yeux et bouche muqueux,
  • l'apparition de formations plates bénignes pendant des siècles,
  • transpiration accrue
  • douleurs abdominales et surtout dans l'hypochondre droit,
  • problèmes avec le tube digestif (perte d'appétit, selles anormales, vomissements, flatulences).

Diagnostic du syndrome de Gilbert pendant la grossesse

Pour effectuer un diagnostic précis, un certain nombre de procédures sont nécessaires:

  • collecter et étudier l'histoire lors de la communication avec le patient,
  • palpation de la cavité abdominale
  • analyse de sang (générale et biochimique),
  • collecte d'urine pour analyse générale et chimique,
  • échographie des organes abdominaux (principalement le foie et la vésicule biliaire),
  • biopsie à l'aiguille fine chez les femmes enceintes est réalisée dans les cas d'urgence avec suspicion de maladie hépatique maligne.

Des complications

Dans le syndrome de Gilbert, le pronostic pour la future mère et son enfant est le plus favorable. La seule conséquence possible est le transfert d'ADN anormal à votre bébé.

Une exacerbation de la maladie menace une femme enceinte avec une jaunisse, un malaise général et une augmentation de la douleur abdominale. De plus, ce sont les changements hormonaux pendant la grossesse qui contribuent souvent à une diminution du taux de bilirubine.

Traitement

Que pouvez vous faire

Lors de son inscription, une femme enceinte doit signaler son diagnostic au gynécologue. Si cette maladie ne vous a pas été diagnostiquée, informez votre médecin de la jaunisse chez vos proches.

Lorsque l'hyperbilirubinémie doit limiter l'activité physique, suivez un régime pour vous protéger des situations stressantes.

Le tabagisme, l'alcool et l'usage non autorisé de drogues dans le syndrome de Gilbert chez les femmes enceintes sont contre-indiqués.

Vous ne devez pas vous auto-traiter à aucun moment, et plus encore pendant la grossesse. Seuls les spécialistes peuvent évaluer l'état féminin, peser tous les risques possibles pour la santé et la vie de la mère et du bébé.

Rendez-vous régulièrement chez le gynécologue et des spécialistes pour surveiller en permanence le niveau de bilirubine dans le sang et ses effets sur votre corps.

Que fait le docteur

La maladie étant bénigne, aucun traitement spécial pendant la grossesse n’est indiqué.

Il est important d’examiner régulièrement le patient afin d’effectuer les procédures de diagnostic nécessaires.

Au cours de l’exacerbation de la maladie, le médecin peut prescrire un certain nombre de médicaments qui contribuent à la division et à l’élimination rapides de la bilirubine du corps de la femme.

Prévention

Les mesures suivantes constitueront la meilleure prévention de l’exacerbation du syndrome chez la femme enceinte:

  • suivi médical constant de la santé des femmes,
  • adhésion à un régime alimentaire particulier (table de régime numéro 5),
  • des traitements périodiques de médicaments cholérétiques (uniquement sur ordonnance du médecin),
  • prendre des vitamines appropriées
  • cesser de fumer et de l'alcool
  • éviter d'autres facteurs provoquants.

L'effet du syndrome de Gilbert sur la grossesse

Le syndrome de Gilbert se caractérise par une évolution bénigne et conduit dans de rares cas à des complications. Un déficit en enzyme hépatique, responsable de l'utilisation de la bilirubine, est au cœur de son développement. Il existe deux types de pigment, direct et indirect. En pathologie, une augmentation de cette dernière forme est enregistrée, ce qui a un effet toxique sur les cellules nerveuses.

La maladie a une origine héréditaire. Il est transmis si les parents ont un gène muté et des signes cliniques d'ictère sont notés. Un facteur de provocation qui précède l'apparition des symptômes peut être un stress grave, des médicaments, des erreurs diététiques, des maladies infectieuses (grippe, empoisonnement) ou l'hypothermie.

Caractéristiques du cours chez les femmes enceintes

La période de gestation pour une femme est une période particulière, caractérisée non seulement par des émotions agréables quant à l'avenir de la maternité, mais également par certaines difficultés. Le corps subit un stress important causé par un embryon en développement rapide, qui peut être accompagné d'un dysfonctionnement du système digestif.

Le syndrome de Gilbert pendant la grossesse n'est pas une pathologie mettant la vie en danger, mais il est nécessaire de connaître ses signes cliniques et ses caractéristiques diagnostiques.

Les caractéristiques du développement fœtal et les modifications du corps de la femme sont à la base de la répartition des trimestres.

1 terme

Cette période comprend les douze premières semaines au cours desquelles les organes internes de l'embryon sont pondus. Déjà au début du deuxième mois, le cœur commence à battre, le cordon ombilical se développe rapidement, à travers lequel le fœtus reçoit de l'oxygène et de la nourriture de la mère.

Le risque d'avortement spontané est maximal à ce moment. Une femme peut être dérangée par la toxémie, la sensibilité des seins et les sautes d'humeur.

Si des signes de jaunisse apparaissent au cours du premier trimestre, il est impératif de consulter un médecin. On observe généralement une sous-traitance du triangle nasolabial, des zones axillaires et des paumes. Rarement, lorsque le jaunâtre s'étend sur toute la surface de la peau.

La transmission du gène muté responsable du développement de la maladie de Gilbert a lieu précisément au cours du premier trimestre.

2 terme

De 13 à 27 semaines, les organes internes se développent rapidement. À la fin de la période, le fœtus atteint un kilogramme et une hauteur de 35 centimètres. En plus du jaunissement de la peau, une femme peut être dérangée par la lourdeur de l'hypochondre (à droite). Cela indique une charge sur le foie, qui nécessite une intervention médicale.

Compte tenu de l'augmentation rapide de l'utérus, la femme note les mictions fréquentes et les douleurs dans la région lombaire. Avec une augmentation de la jaunisse, des troubles dyspeptiques tels que nausées, amertume, éructations et flatulences apparaissent. Dans le même temps, il n'y a pas d'impact négatif sur le fœtus.

3 terme

Quant aux 12 dernières semaines, elles se caractérisent par une prise de poids rapide par le fœtus. Les organes internes complètent la formation et se préparent à un fonctionnement indépendant sans le soutien de la mère.

La grossesse est extrêmement rarement interrompue et le syndrome de Gilbert se manifeste sous une forme bénigne. En relation avec l'augmentation de l'embryon et de l'utérus, la pression sur le foie augmente, c'est pourquoi il commence à se faire mal dans l'hypochondre droit. La femme s'inquiète de malaises prononcés, de sous-cutané (jaunissement) de la peau et de troubles dyspeptiques.

De plus, l'utérus soulève quelque peu le diaphragme, limitant ainsi ses mouvements. En conséquence, il devient plus difficile pour la femme enceinte de respirer et l'essoufflement apparaît.

Impact sur le foetus

La maladie de Gilbert n'affecte pas négativement le fœtus et la grossesse. Si une femme présente des signes de syndrome ictérique sur fond d'hépatite, de cirrhose ou de cholélithiase, un traitement médicamenteux est nécessaire. Dans ce cas, le risque de lésion toxique du système nerveux du fœtus par la bilirubine augmente, ce qui entraîne de grandes quantités dans le sang.

Une attention particulière est accordée aux patients atteints de maladies du foie concomitantes. Ils peuvent provoquer un avortement spontané, une pathologie du placenta ou la mort foetale de l'embryon. Les femmes enceintes nécessitent un examen régulier et l'observation dynamique d'un obstétricien.

Les symptômes

La jaunisse chez les femmes enceintes n’est pas plus fréquente qu’une naissance sur 1500. Souvent, il se développe sur le fond des maladies du foie, et seulement dans de rares cas en raison de l'hémolyse des globules rouges.

L'absence de jaunisse prononcée de la peau en raison de changements dans la composition hormonale du sang d'une femme. Le fait est qu'avec l'augmentation de l'œstrogène, le travail de l'enzyme hépatique augmente, ce qui accélère l'utilisation de la bilirubine et en réduit le niveau.

  • muqueuses et peau jaunes;
  • malaise;
  • l'insomnie;
  • insouciance;
  • irritabilité;
  • troubles dyspeptiques (perte d'appétit, amertume, éructations, flatulences et nausées);
  • lourdeur dans la région de l'hypochondre droit, qui augmente après la consommation d'épices chaudes ou de plats gras.

Sous réserve du respect des recommandations médicales, le syndrome de Gilbert n'affecte pas la grossesse et l'embryon.

Si des symptômes suspects apparaissent, un diagnostic différentiel doit être posé avec des pathologies telles que la jaunisse hémolytique et l'hépatite. À cette fin, il est nécessaire d'exclure une lésion infectieuse du foie, la présence de calculs dans la vessie et les voies biliaires.

Diagnostics

Toutes les manipulations diagnostiques ne peuvent pas être utilisées pendant la grossesse. Cela s'applique à la biopsie et à d'autres techniques invasives. Après avoir consulté un médecin, une enquête sur les plaintes, les caractéristiques de l'apparition et la progression des symptômes cliniques de la pathologie est réalisée. Une attention particulière doit être portée à la couleur de l'urine, des matières fécales, ainsi qu'à la présence de démangeaisons.

En outre, il est nécessaire d’en apprendre davantage sur les comorbidités, les erreurs d’alimentation, la consommation de drogues ou une intimité non protégée à la veille de la détérioration. Ainsi, la probabilité d'infection par l'hépatite infectieuse et les dommages médicaux au foie est exclue. En outre, le médecin doit savoir si des symptômes similaires ont déjà été observés chez la femme enceinte et ses proches.

Suivant est l'examen du patient. La couleur de la sclérotique et de la peau est particulièrement importante. La palpation (palpation) de l'abdomen aux deuxième et troisième trimestres est difficile. Toutefois, la douleur peut être détectée même en l'absence de pression forte sur la zone de l'hypochondre droit.

Diagnostic de laboratoire

Suspectant une maladie du foie, le médecin vous prescrit un examen de laboratoire. Cela peut inclure:

  1. analyse sanguine clinique générale, dans laquelle une augmentation de l'hémoglobine et des réticulocytes peut être observée dans la maladie de Gilbert;
  2. biochimie nécessaire pour déterminer le niveau de bilirubine totale, ses fractions, les protéines, la phosphatase alcaline et les transaminases (enzymes glandulaires). Le prélèvement sanguin a lieu dans une veine à jeun (de préférence le matin). Avec la maladie, la forme indirecte de la bilirubine augmente à 50 μmol / l avec un niveau relativement normal d’autres indicateurs. Dans l'hépatite, la transaminase et la phosphatase augmentent et les protéines diminuent;
  3. coagulogramme pour évaluer l’état du système de coagulation. Les écarts chez Gilbert ne sont pas observés;
  4. recherche génétique - pour identifier le gène muté, ce qui conduit à l'inhibition de l'enzyme hépatique et de l'hyperbilirubinémie;
  5. analyse de l'hépatite virale.

Méthodes instrumentales

Étant donné la position intéressante de la femme, en plus de l'échographie, d'autres techniques ne sont utilisées qu'en dernier recours. À l'aide d'une échographie au cours de la première moitié de la grossesse, il est possible de visualiser le foie, d'estimer sa taille, sa structure et sa densité.

Quant au troisième trimestre, l’étude est difficile. La flatulence et l'utérus élargi empêchent cela. L'élastographie est souvent prescrite pour exclure la cirrhose et l'hépatite. Cependant, pendant la grossesse, ces diagnostics ont également une utilisation limitée.

La biopsie est strictement interdite en raison du risque élevé de complications.

Échantillons spécifiques

Dans le diagnostic du syndrome de Gilbert, une partie importante comprend des tests spécifiques permettant de confirmer ou d’exclure une pathologie. Cela peut être un test de famine, lorsque le patient est limité à un apport calorique quotidien d'aliments allant jusqu'à 400 kcal. Après deux jours, le taux de bilirubine dans le sang est estimé. Si cela augmente, c'est un signe indirect de la maladie.

En ce qui concerne les tests de dépistage de drogues (rifampicine, acide nicotinique ou phénobarbital), leur utilisation pendant la grossesse reste une question controversée. L'introduction de médicaments dans le sang d'une femme peut avoir un effet négatif sur l'embryon. Dans le diagnostic de Gilbert, les tests de laboratoire, en particulier la biochimie et la PCR, sont considérés comme les méthodes préférées.

Vous trouverez ci-dessous un tableau avec des variantes de tests spécifiques.

Syndrome de logement et la grossesse

Je donne du sang pour la biochimie. Et la bilirubine a grimpé jusqu’à 25 au total, alors que le 19 est gratuit. Le médecin envoie une nouvelle prise pour soigner l’hépatite. J'abandonne - négatif. J'ai appelé ma mère, il s'est avéré qu'avant sa grossesse, j'avais l'hépatite (maladie de Botkin) et que j'avais toujours le blanc des yeux jaunâtre dès la naissance. Mais ma bilirubine a toujours été normale, elle a augmenté seulement maintenant. Le spécialiste des maladies infectieuses m'a regardé et m'a dit qu'il s'agissait du syndrome de Gilbert. Il n'est pas traité et il n'est pas nécessaire de le soigner. Il n'est pas dangereux, je peux être donneur, ce n'est pas du tout pendant la grossesse.

Déjà regretté qu'elle ait abandonné, pourrait rester à la maison. En général, les projections de l'écran LCD auxquelles je vais faire face jusqu'au 18 avril, jusqu'au 28 avril au 02 mai, ne se sont pas réalisées. Ensuite, on m'a donné une date limite pour le mois. le 8 mai (sur l'écran LCD, ils ont passé une échographie le 28 avril), ils ont dit auparavant qu'ils ne feraient rien. Mais sur une analyse de sang a révélé un excès de bilirubine par deux unités. Mes explications que cela, au contraire, pendant la grossesse, il est revenu à la normale, personne n'a pas écouté. J'étais élevée avant la grossesse.

Bonjour tout le monde! C'est ma quatrième grossesse et j'espère qu'il y aura une deuxième naissance. Après une visite chez le médecin, j'ai décidé de vérifier ici :) Avant cela, je viens de lire les messages :) Maintenant, 9 semaines, 10 ou 11? Quelque chose ici je suis confus et ne peut tout simplement pas compter.

Depuis la naissance, j'ai un mari atteint du syndrome de Gilbert (taux élevé de bilirubine dans le sang). Toute ma vie à Karsil, nous sommes enceintes en ce moment et je crains que le bébé ne se blesse, je ne voudrais bien sûr pas, ce n'est pas fatal, mais les pupilles en colère de son mari toute ma vie sur les pilules ne voudrait pas pour un enfant les mêmes. Quelqu'un peut-il avoir le même problème que moi? Peut-être y a-t-il eu un cas qui n'a pas contracté le syndrome, ou vice versa? partager s'il vous plait

Eh bien, voici ma nausée. Je pensais que dans cette grossesse je me débrouillerais bien, alors comment. La semaine dernière, à 5 semaines, tout était si merveilleux (à l'exception du zhora fou), mais le voici. D'accord, il aurait vomi le matin et tout normul, alors non - il est constamment nauséeux. En général, rien n'est la joie. Et dans la grossesse précédente, cette condition était toute la grossesse. Eh bien, que faire, comment traiter cette condition. J'ai ici en quelque sorte trouvé la cause de cet état -.

Bien ici. Ils m'ont donné le syndrome de Gilbert, presque 100%, nous attendons la dernière analyse, mais la probabilité de confirmation est très élevée. Mon médecin dit qu'il n'y a pas de danger pour l'enfant, mais le nom même est alarmant. Il est associé au travail du foie et à l'augmentation du sérum sanguin. Et il est écrit que cela se transmet au niveau génétique - et lors de la première grossesse, rien de tel ne m'a été dit et aucun diagnostic de ce type n'a été donné. ou dans mon "super" LCD, les analyses aussi. plus court plus de questions que de réponses. Des filles qui roulaient d'une manière ou d'une autre.

Aujourd'hui était la première réception. Le retard depuis le 21 novembre m'a frappé le 2 décembre et le dossier du médecin n'a été retrouvé que le 10 décembre. Eh bien, attendez, mais où aller? Pour être honnête, je n’aime pas vraiment cette consultation féminine, mais je n’aime pas non plus les cliniques rémunérées (mais nous réfléchissons à cette question avec le futur père: cela vaut-il la peine de changer de médecin pour un meilleur service). Il était probablement nécessaire d'en savoir plus sur le déroulement de la première visite chez le médecin, mais j'espère qu'ils prendront soin de moi, c'est tout.

Ici et encore interrompu mon B pour le miel. indications. C'est déjà 7 ma grossesse avortée. Bien sûr, dire que je ne veux rien d’autre - ne rien dire. Je ne sais pas quoi faire. et les médecins maintenant aussi. Sûr que cette fois tout ira bien. En bref: toutes mes grossesses sont interrompues à cause d'une toxicose grave. Ce n’est pas quelque chose qui «j’étais aussi malade, j’étais tellement tourmenté», «j’ai été sauvé par le citron», «et moi, le pauvre, j’ai couru jusqu’à la cuvette des toilettes AJ 5 fois. c'est beaucoup tout.

Salut Je m'appelle Lena, j'ai 28 ans, je suis comptable de profession, mariée. 15/05/2015, ma fille Kristina est née, la naissance a été très difficile et ainsi de suite. Mon mari et moi avons toujours vécu comme nous le souhaitions, marché, buvé, souvent reposé à l'étranger et au beau moment où tous mes amis avaient déjà des enfants, je me suis rendu compte que moi aussi, j'avais l'air de vouloir un enfant. J'ai longtemps persuadé mon mari, car il ne le voulait pas vraiment, mais.

Bonjour tout le monde! Je vous ai lu pendant longtemps, mais d’une manière ou d’une autre, je n’ai rien eu à écrire (sauf que j’ai passé en revue certains commentaires). Ici, nous avons commencé ce mois-ci avec le mari préparant la future conception de notre premier bébé! Et il est immédiatement devenu évident que nous ne sommes pas en bonne santé. Il a trouvé un ureaplasma, j'ai le type 18 de HPV dans les analyses PCR. J'y suis allé avec G. Nous sommes venus récemment dans cette ville. Pour la première fois, je suis allé à ce G et je dois dire qu'elle a été agréablement surprise - tellement attentionné (et.

Diarrhée pendant la grossesse et la grossesse0 De nombreuses femmes pensent que la diarrhée pendant la grossesse est un acte spécifique lié au fait de porter un bébé et d'essayer de lier ces deux événements. Mais comme le montre la pratique, dans 99% des cas, il n’ya pas de lien entre la diarrhée et votre grossesse. Bien sûr, la position «chatouilleuse» de la femme influence le développement des événements, mais avec quelque chose de spécial, le diagnostic et le traitement ne diffèrent pas.

http://www.babyblog.ru/community/post/breastfeed/1724941 Un très bon article sur la jaunisse des nouveau-nés

C'est ce que j'ai trouvé à propos de ce petit jaune. JAUNDANHA NOUVEAU-NÉ, la jaunisse chez les nouveau-nés Qu'est-ce que la jaunisse chez les nouveau-nés? La jaunisse est la coloration jaune de la peau et des muqueuses. Parfois, la jaunisse de la peau est appelée ictérique (de ikter®s - jaunisse). Souvent, le médecin traitant informe les parents que la peau et la sclérotique des yeux de l’enfant sont «ictériques», c’est-à-dire qu’elles ont la jaunisse. Le développement de la jaunisse est associé à une forte teneur en sang d'une substance spéciale du groupe des pigments biliaires appelée bilirubine (d'origine bilisbile et biliaire).

Grossesse avec syndrome de Gilbert

Le syndrome de Gilbert (jaunisse familiale non hémolytique) est l'une des formes les plus courantes de maladie hépatique héréditaire - l'hépatose pigmentaire. La maladie est de nature familiale et se caractérise par une évolution bénigne. Dans le sang de ces patients, la bilirubine directe s'accumule et se dépose dans la peau, lui donnant une teinte ictérique.

Dans la population européenne, de 1% à 5% des cas, jusqu'à 3% chez les Asiatiques et jusqu'à 36% chez les Africains.

La maladie commence à se manifester chez les adolescents et les jeunes. Les hommes tombent malades 8 à 10 fois plus souvent.

Un peu de bilirubine

La durée de vie des globules rouges est courte et ne dure que 3 mois. 1% des globules rouges se désintègrent quotidiennement. Cela produit jusqu'à 300 mg de bilirubine libre, un composé plutôt toxique. Il s'appelle direct ou libre. Il a une couleur jaunâtre. Non soluble dans l'eau.

Dans le foie, la bilirubine directe se lie à l’acide glucuronique et se transforme en indirecte ou associée, qui est excrétée de la bile dans le tractus intestinal. Cette forme de bilirubine est moins toxique. Au total, la bilirubine directe et indirecte donne la bilirubine totale.

En cas d'échec de la transition de la bilirubine directe à la bilirubine indirecte, la quantité de bilirubine directe dans le sang augmente et il commence à s'accumuler dans la peau, ce qui provoque leur coloration ictérique.

Qu'est-ce qui se passe dans le syndrome de Gilbert

Figure 3 Syndrome de Gilbert: a - patient - participant au concours de beauté; b - échographie: pas de changement; dans le macrodrogue du foie avec accumulation de lipofuscine.

3 Syndrome de Gilbert: a - patient - participant à un concours de beauté; b - échographie: pas de changement; dans le macrodrogue du foie avec accumulation de lipofuscine.

Chez les patients atteints du syndrome de Gilbert, le niveau d'activité et la quantité de l'enzyme uridine phosphate glucuronyl transférase (UDHPT), par laquelle la bilirubine libre est liée à l'acide glucuronique, sont réduits. La réduction de la quantité d’enzyme est notée à 10-30% de la norme.

En outre, les patients présentent une perméabilité anormale des membranes cellulaires des cellules du foie et un défaut de la protéine de transport intracellulaire.

Le taux de bilirubine totale dans le syndrome de Gilbert augmente principalement jusqu'à 30 µmol / l, rarement jusqu'à 50 µmol / l. Pendant l'effort physique - jusqu'à 100 µmol / l, avec un effort physique intense - jusqu'à 140 µmol / l.

  • La bilirubine droite qui s’accumule dans la peau lui donne une teinte ictérique. La jaunisse qui apparaît, puis disparaît, puis augmente. Souvent, cela n'apparaît pas du tout et constitue une découverte de laboratoire.
  • Une anomalie de la perméabilité des membranes cellulaires des cellules du foie conduit à une dégénérescence des hépatocytes. En conséquence, le pigment de lipofuscine s'y accumule, donnant au foie une couleur jaunâtre. Au fil du temps, l'hépatose du foie se développe.
  • La bilirubine indirecte n'est pas soluble dans l'eau, mais bien soluble dans les graisses. Il endommage les organes et les structures qui en contiennent une quantité accrue (phospholipides des membranes cellulaires). Ceci explique sa neurotoxicité.

Causes de l'augmentation des symptômes de la maladie

  • boire de l'alcool
  • interventions chirurgicales
  • jeûne prolongé
  • ingestion d'aliments gras
  • maladies infectieuses
  • stress
  • activité physique
  • déshydratation
  • médicaments,
  • choc thermique et hypothermie.

Le rôle du phénobarbital dans le syndrome de Gilbert

L'activité de l'enzyme UDPHT augmente avec la consommation de phénobarbital, qui se manifeste par la normalisation du taux de bilirubine dans le sang. Cependant, la prise de phénobarbital a un effet sédatif et stimule le métabolisme des hormones stéroïdiennes.

Symptômes de la maladie de Gilbert

Les symptômes du syndrome de Gilbert sont dus à l'effet toxique de la bilirubine directe.

  • La jaunisse est le premier et le plus important symptôme
  • Troubles diarrhéiques (dans 50% des cas)
  • Troubles asthénovégétatifs
  • Dépression (développer avec un long parcours persistant de la maladie)
  • Pigmentation de la peau sous l'influence de la lumière (se développe rarement).

Diagnostic de la maladie

  1. L'étude des antécédents familiaux de la lignée féminine.
  2. Diagnostics d'ADN.

Traitement pour le syndrome de Gilbert

Un traitement spécial pour la maladie de Gilbert n'est pas nécessaire.

Pendant les périodes d'exacerbation:

  • ajuster le mode de vie;
  • passer au régime numéro 5;
  • rejet total de l'alcool;
  • prendre des hépatoprotecteurs;
  • recevant du phénobarbital.

Il est recommandé d'éviter:

  • facteurs provocants;
  • prendre certains médicaments.

Aux premiers signes de détérioration de la santé, consultez immédiatement un médecin et passez un examen approprié.

Quels médicaments faut-il éviter chez les patients atteints du syndrome de Gilbert?

La prise de tous les médicaments suivants augmente le risque de développer une insuffisance hépatique aiguë chez les patients. Ils doivent être connus des patients atteints du syndrome de Gilbert et doivent être évités tout au long de leur vie:

  • Manger des champignons du genre Amanita, y compris A. phalloides et A. Vema
  • Tétracyclines
  • Salicylates
  • Paracétamol (effet toxique se manifeste par la prise de 4 à 8 g de drogue et d'alcool)
  • Amiodarone (un médicament pour le traitement des arythmies)
  • Anticonvulsivants
  • Médicament antipaludique Amodiahin
  • Cyanamide (utilisé dans le traitement de l'alcoolisme)
  • Prise accidentelle de sulfate ferreux à forte dose (poison de rat)
  • Solution de Fluler (solution à 1% de trioxyde de diarsenic). Utilisé pour traiter le psoriasis.
  • Vitamine A à une dose de 25 000 UI / jour à prendre pendant 6 ans ou 50 000 UI / jour à prendre pendant 2 ans. Avec l'abus d'alcool pendant cette période, l'intoxication augmente de manière significative.
  • Rétinoïdes (dérivés de la vitamine A. Largement utilisés en dermatologie)
  • Méthotrexate (cytostatique)
  • Irradiation du foie

Quel est le syndrome dangereux Gilbert

1. Une grande quantité de bilirubine dans le sang augmente la manifestation de la jaunisse.

2. La dystrophie des cellules du foie se développe, ce qui conduit au développement de l'hépatose.

3. Un grand nombre de bilirubine directe présentant une exposition prolongée aux cellules du cerveau a un effet neurotoxique qui se manifeste sous la forme d'une dépression.

Grossesse et cidre Gilbert

Le syndrome de Gilbert est une maladie familiale qui affecte tous les aspects de la vie.

La jaunisse chez les femmes enceintes est une manifestation de maladies de différentes natures.

Pour 1500 naissances chez les femmes enceintes, il y a 1 jaunisse. Le plus souvent, il s'agit d'une jaunisse, provoquée par une pathologie hépatique. Ictère moins fréquent causé par une obstruction des voies biliaires et une hémolyse des globules rouges.

Dans le syndrome de Gilbert chez les femmes enceintes, le niveau de bilirubine est réduit en raison de la stimulation de l'enzyme UHBHT avec les hormones œstrogènes. Par conséquent, la jaunisse chez les femmes enceintes est extrêmement rare.

La femme enceinte est obligée d’informer l’obstétricien-gynécologue de sa maladie.

Si la jaunisse est apparue chez une femme enceinte atteinte du syndrome de Gilbert, le médecin est tenu de poser un diagnostic différentiel d'hépatite chronique inactive et d'une forme effacée d'ictère hémolytique.

Manifestations du syndrome de Gilbert pendant la grossesse

  • couleur jaune de la peau et de la sclérotique;
  • symptômes généraux d'intoxication (faiblesse, malaise, fatigue);
  • douleur et lourdeur dans l'hypochondre droit.

Avec le syndrome de Gilbert, la femme et le fœtus ne souffriront pas!

Traitement pendant la grossesse

Le traitement pendant la grossesse est effectué uniquement sous la surveillance d'un médecin et comprend la prise de médicaments cholérétiques, d'hépatoprotecteurs et de vitamines. Pour prévenir l'apparition des symptômes de la maladie, il est nécessaire d'éviter tous les facteurs responsables de la jaunisse.

Syndrome de Gilbert pendant la grossesse

Le syndrome de Gilbert et la grossesse ne sont pas des concepts mutuellement exclusifs. Cependant, les patientes présentant un ictère familial non hémolytique et leur principal médecin devraient prendre en compte certaines des caractéristiques de la planification et de la grossesse. Le syndrome de Gilbert est une maladie génétique qui touche tous les aspects de la vie d’une personne.

Planification de la grossesse

Les futurs parents porteurs du syndrome de Gilbert devraient être consultés par un généticien avant de planifier une grossesse. Si nécessaire, il prescrira un test ADN pour identifier le risque de transmission de la maladie à l'enfant. Même au stade de la planification de la grossesse, le fait qu'une femme soit atteinte du syndrome de Gilbert doit être discuté avec un médecin. La grossesse et l'accouchement ne sont pas menacés par la présence de cette maladie chez la mère.

Traitement pendant la grossesse

Les symptômes du syndrome de Gilbert pendant la grossesse n’affectent pas son déroulement. Cependant, pendant la grossesse, la femme enceinte doit prendre la posologie minimale pour prendre des médicaments, ce qui pourrait provoquer une fausse couche ou un développement anormal du fœtus. Le traitement du syndrome de Gilbert pendant la grossesse est réduit à la prise de médicaments cholérétiques, de multivitamines et d’hépatoprotecteurs. Pour réduire les manifestations de la jaunisse, vous pouvez prendre du charbon activé. Les médicaments qui réduisent le taux de bilirubine dans le sang (phénobarbital, zixorine) ne doivent être utilisés que dans les cas les plus extrêmes, sous la stricte surveillance d'un médecin.

Mode de vie pendant la grossesse

Le syndrome de Gilbert et la grossesse sont tout à fait compatibles. Cependant, une femme envisageant une grossesse devrait revoir son mode de vie. Vous devez essayer de ne pas provoquer d'accumulation excessive de bilirubine dans le foie. Le respect du régime nécessaire empêche la libération excessive de bilirubine dans le sang:

  • éliminé l'exercice lourd. Le corps subit déjà des charges accrues dues à la grossesse. Par conséquent, il n'est pas nécessaire de le surcharger;
  • l'alcool est complètement exclu. Si, avant la grossesse, l’utilisation de 1 à 3 lunettes est autorisée, il est alors doublement contre-indiqué pour une femme occupant ce poste;
  • vous devez suivre un régime: vous devez exclure la consommation de graisses, en particulier d'animaux, ainsi que de conservateurs;
  • chaque fois que possible, les situations stressantes doivent être évitées;
  • l'exposition au soleil est limitée;
  • le jeûne, même à court terme, est exclu. Il est nécessaire de ne pas sauter de repas.

Dans de rares cas, les femmes enceintes peuvent développer une atrophie jaune du foie. Parfois, il se produit à la suite de vomissements excessifs liés à la toxicose, parfois - indépendamment de la présence de vomissements. Lorsque les symptômes apparaissent, la grossesse est interrompue pour sauver la vie de la patiente.

La présence du syndrome de Gilbert et de la grossesse chez une patiente devrait être la raison d'un suivi plus attentif de sa santé. Le médecin traitant doit aider à sélectionner les médicaments nécessaires, en éliminant les plus difficiles d'entre eux, si possible. Mais pas de panique: le syndrome de Gilbert et la grossesse sont tout à fait compatibles.

Quel est le danger du syndrome de Gilbert pour les femmes enceintes?

Le danger du syndrome de Gilbert est un peu exagéré, car il s'agit plutôt d'une pathologie bénigne, plutôt que d'une maladie indépendante. Syndrome de Gilbert - absence ou faible teneur dans le corps humain de l'enzyme responsable du traitement de certaines substances toxiques. Il traite la bilirubine indirecte en ligne droite, qui élimine la toxine du corps humain avec la bile.

Le syndrome doit son nom au médecin Augustine Gilbert qui, au début du XXe siècle, décrivit les symptômes de la maladie. Au début du XXIe siècle, des scientifiques découvrent un défaut dans la chaîne de l'ADN humain, qui conduit au développement de cette pathologie. La génétique est une science moderne relativement jeune qui ne cesse d'étonner l'humanité avec ses découvertes: selon ses données, environ 10% de la population de la planète entière ne soupçonne même pas qu'ils sont atteints du syndrome de Gilbert, qui ne se manifeste que pendant la période de fortes charges pour l'ensemble de l'organisme.

La maladie n'est souvent pas remarquée, pas seulement par la personne elle-même, mais dans certains cas même par les médecins. La maladie est géographiquement dépendante: les habitants du continent africain en souffrent beaucoup plus souvent que les Européens ou les Asiatiques. Cette pathologie peut être présente dans le corps humain pendant longtemps sans manifestation et être révélée après plusieurs décennies. Dans le corps du patient, la glucuronyltransférase - une substance responsable du traitement des toxines - est présente en quantité relativement faible et ne peut traiter qu'un quart des toxines traitées par le foie d'une personne en bonne santé. Le corps est capable de recycler certaines des toxines lui-même, mais une surcharge du foie et l'apparition d'une plus grande quantité de toxines entraînent déjà une accumulation de bilirubine dans le sang et la survenue d'un ictère.

La jaunisse se manifeste sous une forme relativement bénigne, mais l'hépatite associée à ce syndrome se manifeste sous une forme plus grave. Les personnes atteintes de cette pathologie augmentent le risque de développer des maladies de presque tous les organes de la cavité abdominale, en particulier du tractus gastro-intestinal, comme la pancréatite, la cholécystite. Le syndrome de Gilbert augmente le développement et la complication de la jaunisse hémolytique pathologique du nouveau-né. Avec la maladie augmente le risque de formation de calculs dans la vésicule biliaire ou ses conduits: les calculs sont formés en raison d'un excès de bilirubine indirecte, qui n'est pas excrété par le corps et qui précipite, étant localisé dans la vésicule biliaire.

Le syndrome de Gilbert n'est pas un diagnostic fatal et ne porte pas atteinte à la qualité de la vie. Parfois, cette pathologie peut aggraver les troubles psychosomatiques: le patient développe un complexe stable et stable en raison de la teinte des yeux constamment jaunâtre, ce qui rend difficile l'adaptation sociale du patient. Les pathologies hépatiques liées à la présence de ce syndrome ne se développent pratiquement pas, mais une malnutrition, une consommation excessive de boissons alcoolisées et une consommation incontrôlée de médicaments, en particulier ceux qui ne sont pas prescrits par un médecin, peuvent entraîner une hépatite toxique.

Pour prévenir le développement de complications chez les patients atteints du syndrome de Gilbert, il est recommandé de procéder à un examen annuel par un médecin, d’éviter les situations stressantes et de faire un effort physique modéré. Une alimentation complète et régulière avec une quantité optimale de vitamines, un apport en médicaments cholérétiques et hépatoprotecteurs, des médicaments qui augmentent considérablement le système immunitaire du corps, éviter l'alcool, le tabagisme et une visite rare au solarium et à la plage aideront les patients atteints de cette pathologie à vivre longtemps sans causer de maladies graves. menaces à la vie et à la santé. Le syndrome de Gilbert n'est pas une menace réelle et n'est pas nocif pour la santé humaine, mais complique considérablement le développement d'autres maladies.

Syndrome de logement et la grossesse

01 Essence de pathologie

Le syndrome doit son nom au médecin Augustine Gilbert qui, au début du XXe siècle, décrivit les symptômes de la maladie. Au début du XXIe siècle, des scientifiques découvrent un défaut dans la chaîne de l'ADN humain, qui conduit au développement de cette pathologie. La génétique est une science moderne relativement jeune qui ne cesse d'étonner l'humanité avec ses découvertes: selon ses données, environ 10% de la population de la planète entière ne soupçonne même pas qu'ils sont atteints du syndrome de Gilbert, qui ne se manifeste que pendant la période de fortes charges pour l'ensemble de l'organisme.

La maladie n'est souvent pas remarquée, pas seulement par la personne elle-même, mais dans certains cas même par les médecins. La maladie est géographiquement dépendante: la maladie des habitants du continent africain est beaucoup plus courante que parmi les Européens ou les Asiatiques. Cette pathologie peut être présente dans le corps humain pendant longtemps sans manifestation et être révélée après plusieurs décennies. Dans le corps du patient, la glucuronyltransférase - une substance responsable du traitement des toxines - est présente en quantité relativement faible et ne peut traiter qu'un quart des toxines traitées par le foie d'une personne en bonne santé. Le corps est capable de recycler certaines des toxines lui-même, mais une surcharge du foie et l'apparition d'une plus grande quantité de toxines entraînent déjà une accumulation de bilirubine dans le sang et la survenue d'un ictère.

La jaunisse se manifeste sous une forme relativement bénigne, mais l'hépatite associée à ce syndrome se manifeste sous une forme plus grave. Les personnes atteintes de cette pathologie augmentent le risque de développer des maladies de presque tous les organes de la cavité abdominale, en particulier du tractus gastro-intestinal, comme la pancréatite, la cholécystite. Le syndrome de Gilbert augmente le développement et la complication de la jaunisse hémolytique pathologique du nouveau-né. Avec la maladie augmente le risque de formation de calculs dans la vésicule biliaire ou ses conduits: les calculs sont formés en raison d'un excès de bilirubine indirecte, qui n'est pas excrété par le corps et qui précipite, étant localisé dans la vésicule biliaire.

Le syndrome de Gilbert n'est pas un diagnostic fatal et ne porte pas atteinte à la qualité de la vie. Parfois, cette pathologie peut aggraver les troubles psychosomatiques: le patient développe un complexe stable et stable en raison de la teinte des yeux constamment jaunâtre, ce qui rend difficile l'adaptation sociale du patient. Les pathologies hépatiques liées à la présence de ce syndrome ne se développent pratiquement pas, mais une malnutrition, une consommation excessive de boissons alcoolisées et une consommation incontrôlée de médicaments, en particulier ceux qui ne sont pas prescrits par un médecin, peuvent entraîner une hépatite toxique.

Pour prévenir le développement de complications chez les patients atteints du syndrome de Gilbert, il est recommandé de procéder à un examen annuel par un médecin, d’éviter les situations stressantes et de faire un effort physique modéré. Une alimentation complète et régulière avec une quantité optimale de vitamines, un apport en médicaments cholérétiques et hépatoprotecteurs, des médicaments qui augmentent considérablement le système immunitaire du corps, éviter l'alcool, le tabagisme et une visite rare au solarium et à la plage aideront les patients atteints de cette pathologie à vivre longtemps sans causer de maladies graves. menaces à la vie et à la santé. Le syndrome de Gilbert n'est pas une menace réelle et n'est pas nocif pour la santé humaine, mais complique considérablement le développement d'autres maladies.

02 manifestations symptomatiques

Habituellement, cette pathologie ne se manifeste pas. Parfois, les médecins peuvent détecter la présence de la maladie dans les études suivantes:

  • analyse générale en laboratoire du sang et de l'urine du patient;
  • tests sanguins biochimiques;
  • Échographie des organes abdominaux.

Les résultats de ces études sont confirmés par des tests sanguins génétiques, une biopsie cellulaire hépatique et des tests sanguins de recherche de l'hépatite. La présence d'une pathologie peut être déterminée si le patient présente certains symptômes:

  1. 1. Sclérotique jaune clair du globe oculaire.
  2. 2. Fatigue notable de tout le corps et diminution de la capacité de travail, altération de l'attention et de la concentration.
  3. 3. Sensations douloureuses dans l'abdomen et signes de jaunisse, douleurs vives du côté droit, ballonnements, diarrhée.
  4. 4. Légère nausée, vertiges, sensation de douleurs musculaires et de frissons, souvent sans fièvre.

L'état psychologique du patient présente également des modifications très importantes: la personne devient irritable, déprimée, développe des attaques de panique ou un comportement asocial. Cette condition est associée à la présence du syndrome, en particulier à sa perception incorrecte.

03 Grossesse et syndrome de Gilbert

La grossesse est l’une des périodes les plus excitantes, imprévisibles et agréables de la vie de chaque femme. Pendant les neuf mois, la future mère est responsable non seulement de son état de santé, mais également de la vie de son bébé. Mais parfois, la grossesse est éclipsée par certaines pathologies identifiées au cours de la période de mise au monde. Une telle pathologie génétique, comme le syndrome de Gilbert, ne constitue une menace ni pour la future mère ni pour son enfant. Dans cette situation, le danger réside uniquement dans la nomination de médicaments prescrits à une femme enceinte pour améliorer son état.

Avec ce syndrome, de nombreux médicaments, en particulier ceux contenant des hormones, peuvent provoquer une fausse couche et une fausse couche, ainsi que nuire considérablement au développement normal du fœtus dans l'utérus. Par conséquent, presque tous les médicaments doivent être pris dans le strict respect des prescriptions du médecin, à la posologie minimale et en aucun cas, ne peuvent être auto-médicamentés.

04 Méthode de traitement

Jusqu'à la puberté, la pathologie, même si elle est présente dans le corps humain, ne se manifeste pratiquement pas. À la naissance, on constate toujours une légère augmentation du taux de bilirubine chez le bébé. Même plus tard, une jaunisse peut survenir, mais ces symptômes ne causent pas beaucoup d'anxiété aux médecins. Lorsque vous prenez des médicaments spéciaux, la jaunisse disparaît au bout de quelques jours, sans conséquence pathologique. Le plus souvent, les patients souffrant de troubles psychologiques ont besoin d'un traitement. Les complexes qui apparaissent lorsqu'ils présentent des signes constants de maladie nécessitent parfois un traitement professionnel. Dans certains cas, les patients atteints du syndrome de Gilbert se voient prescrire des médicaments qui réduisent la bilirubine dans le sang, mais ces médicaments entraînent une dépendance et peuvent contribuer au développement de conséquences indésirables et pathologiques.

Comme le syndrome de Gilbert n'est pas une maladie nouvelle, la médecine traditionnelle utilise également plusieurs méthodes pour renforcer le corps, éliminer l'enzyme biliaire du foie et nettoyer les toxines de la vésicule biliaire et des voies biliaires. Il est recommandé d'utiliser des décoctions d'herbes médicinales: elecampane, calendula, stigmates de maïs et baies d'églantier, mais uniquement après avoir consulté un spécialiste - dans certains cas, tout ce qui devrait améliorer la santé humaine peut causer des dommages encore plus importants et irréparables.

Les personnes qui ont une pathologie aussi désagréable, comme le syndrome de Gilbert, doivent suivre strictement certaines règles préventives: vous devez mener une vie plutôt saine, bien manger et pleinement - limiter la consommation d'aliments gras, salés et épicés, d'aliments fumés et d'épices, ne pas abuser de régimes alimentaires, éviter un effort physique excessif, observer le mode de sommeil, le travail et le repos corrects, consommer une quantité de liquide suffisamment importante au cours de la journée, abandonner complètement l'utilisation l'alcool et les produits du tabac.

Un peu de bilirubine

La durée de vie des globules rouges est courte et ne dure que 3 mois. 1% des globules rouges se désintègrent quotidiennement. Cela produit jusqu'à 300 mg de bilirubine libre, un composé plutôt toxique. Il s'appelle direct ou libre. Il a une couleur jaunâtre. Non soluble dans l'eau.

Dans le foie, la bilirubine directe se lie à l’acide glucuronique et se transforme en indirecte ou associée, qui est excrétée de la bile dans le tractus intestinal. Cette forme de bilirubine est moins toxique. Au total, la bilirubine directe et indirecte donne la bilirubine totale.

En cas d'échec de la transition de la bilirubine directe à la bilirubine indirecte, la quantité de bilirubine directe dans le sang augmente et il commence à s'accumuler dans la peau, ce qui provoque leur coloration ictérique.

Qu'est-ce qui se passe dans le syndrome de Gilbert

Figure 3 Syndrome de Gilbert: a - patient - participant au concours de beauté; b - échographie: pas de changement; dans le macrodrogue du foie avec accumulation de lipofuscine.

Chez les patients atteints du syndrome de Gilbert, le niveau d'activité et la quantité de l'enzyme uridine phosphate glucuronyl transférase (UDHPT), par laquelle la bilirubine libre est liée à l'acide glucuronique, sont réduits. La réduction de la quantité d’enzyme est notée à 10-30% de la norme.

En outre, les patients présentent une perméabilité anormale des membranes cellulaires des cellules du foie et un défaut de la protéine de transport intracellulaire.

Le taux de bilirubine totale dans le syndrome de Gilbert augmente principalement jusqu'à 30 µmol / l, rarement jusqu'à 50 µmol / l. Pendant l'effort physique - jusqu'à 100 µmol / l, avec un effort physique intense - jusqu'à 140 µmol / l.

  • La bilirubine droite qui s’accumule dans la peau lui donne une teinte ictérique. La jaunisse qui apparaît, puis disparaît, puis augmente. Souvent, cela n'apparaît pas du tout et constitue une découverte de laboratoire.
  • Une anomalie de la perméabilité des membranes cellulaires des cellules du foie conduit à une dégénérescence des hépatocytes. En conséquence, le pigment de lipofuscine s'y accumule, donnant au foie une couleur jaunâtre. Au fil du temps, l'hépatose du foie se développe.
  • La bilirubine indirecte n'est pas soluble dans l'eau, mais bien soluble dans les graisses. Il endommage les organes et les structures qui en contiennent une quantité accrue (phospholipides des membranes cellulaires). Ceci explique sa neurotoxicité.

Causes de l'augmentation des symptômes de la maladie

  • boire de l'alcool
  • interventions chirurgicales
  • jeûne prolongé
  • ingestion d'aliments gras
  • maladies infectieuses
  • stress
  • activité physique
  • déshydratation
  • médicaments,
  • choc thermique et hypothermie.

Le rôle du phénobarbital dans le syndrome de Gilbert

L'activité de l'enzyme UDPHT augmente avec la consommation de phénobarbital, qui se manifeste par la normalisation du taux de bilirubine dans le sang. Cependant, la prise de phénobarbital a un effet sédatif et stimule le métabolisme des hormones stéroïdiennes.

Symptômes de la maladie de Gilbert

Les symptômes du syndrome de Gilbert sont dus à l'effet toxique de la bilirubine directe.

  • La jaunisse est le premier et le plus important symptôme
  • Troubles diarrhéiques (dans 50% des cas)
  • Troubles asthénovégétatifs
  • Dépression (développer avec un long parcours persistant de la maladie)
  • Pigmentation de la peau sous l'influence de la lumière (se développe rarement).

Diagnostic de la maladie

  1. L'étude des antécédents familiaux de la lignée féminine.
  2. Diagnostics d'ADN.

Traitement pour le syndrome de Gilbert

Un traitement spécial pour la maladie de Gilbert n'est pas nécessaire.

Pendant les périodes d'exacerbation:

  • ajuster le mode de vie;
  • passer au régime numéro 5;
  • rejet total de l'alcool;
  • prendre des hépatoprotecteurs;
  • recevant du phénobarbital.

Il est recommandé d'éviter:

  • facteurs provocants;
  • prendre certains médicaments.

Aux premiers signes de détérioration de la santé, consultez immédiatement un médecin et passez un examen approprié.

Quels médicaments faut-il éviter chez les patients atteints du syndrome de Gilbert?

La prise de tous les médicaments suivants augmente le risque de développer une insuffisance hépatique aiguë chez les patients. Ils doivent être connus des patients atteints du syndrome de Gilbert et doivent être évités tout au long de leur vie:

  • Manger des champignons du genre Amanita, y compris A. phalloides et A. Vema
  • Tétracyclines
  • Salicylates
  • Paracétamol (effet toxique se manifeste par la prise de 4 à 8 g de drogue et d'alcool)
  • Amiodarone (un médicament pour le traitement des arythmies)
  • Anticonvulsivants
  • Médicament antipaludique Amodiahin
  • Cyanamide (utilisé dans le traitement de l'alcoolisme)
  • Prise accidentelle de sulfate ferreux à forte dose (poison de rat)
  • Solution de Fluler (solution à 1% de trioxyde de diarsenic). Utilisé pour traiter le psoriasis.
  • Vitamine A à une dose de 25 000 UI / jour à prendre pendant 6 ans ou 50 000 UI / jour à prendre pendant 2 ans. Avec l'abus d'alcool pendant cette période, l'intoxication augmente de manière significative.
  • Rétinoïdes (dérivés de la vitamine A. Largement utilisés en dermatologie)
  • Méthotrexate (cytostatique)
  • Irradiation du foie

Quel est le syndrome dangereux Gilbert

1. Une grande quantité de bilirubine dans le sang augmente la manifestation de la jaunisse.

2. La dystrophie des cellules du foie se développe, ce qui conduit au développement de l'hépatose.

3. Un grand nombre de bilirubine directe présentant une exposition prolongée aux cellules du cerveau a un effet neurotoxique qui se manifeste sous la forme d'une dépression.

Grossesse et cidre Gilbert

Le syndrome de Gilbert est une maladie familiale qui affecte tous les aspects de la vie.

La jaunisse chez les femmes enceintes est une manifestation de maladies de différentes natures.

Pour 1500 naissances chez les femmes enceintes, il y a 1 jaunisse. Le plus souvent, il s'agit d'une jaunisse, provoquée par une pathologie hépatique. Ictère moins fréquent causé par une obstruction des voies biliaires et une hémolyse des globules rouges.

Dans le syndrome de Gilbert chez les femmes enceintes, le niveau de bilirubine est réduit en raison de la stimulation de l'enzyme UHBHT avec les hormones œstrogènes. Par conséquent, la jaunisse chez les femmes enceintes est extrêmement rare.

La femme enceinte est obligée d’informer l’obstétricien-gynécologue de sa maladie.

Si la jaunisse est apparue chez une femme enceinte atteinte du syndrome de Gilbert, le médecin est tenu de poser un diagnostic différentiel d'hépatite chronique inactive et d'une forme effacée d'ictère hémolytique.

Manifestations du syndrome de Gilbert pendant la grossesse

  • couleur jaune de la peau et de la sclérotique;
  • symptômes généraux d'intoxication (faiblesse, malaise, fatigue);
  • douleur et lourdeur dans l'hypochondre droit.

Avec le syndrome de Gilbert, la femme et le fœtus ne souffriront pas!

Le syndrome de Gilbert - qu'est-ce que c'est en mots simples?

La principale cause de la maladie est la déficience du gène responsable de la glucuronyl transférase, l’enzyme hépatique permettant l’échange de bilirubine. Si cette enzyme manque dans le corps, la substance ne peut pas être complètement éliminée et la plupart d'entre elle va pénétrer dans le sang. Avec une augmentation de la concentration en bilirubine, la jaunisse commence. En d'autres termes, la maladie de Gilbert est l'incapacité du foie à traiter suffisamment une substance toxique et à l'éliminer.

Syndrome de Gilbert - symptômes

La maladie est souvent diagnostiquée 2 à 3 fois plus souvent chez l'homme. En règle générale, ses premiers signes apparaissent entre 3 et 13 ans. Syndrome de Gilbert, un enfant peut être "hérité" de ses parents. En outre, la maladie évolue dans le contexte du jeûne prolongé, des infections et du stress physique et émotionnel. Parfois, la maladie est due à des hormones ou à des substances telles que la caféine, le salicylate de sodium, le paracétamol.

Le symptôme principal du syndrome est la jaunisse. Il peut être intermittent (apparaître après avoir bu, à la suite d'un effort physique excessif ou d'un traumatisme mental) et chronique. Chez certains patients, le taux de bilirubine dans le syndrome de Gilbert augmente légèrement et la peau acquiert une légère teinte jaunâtre, tandis que chez d'autres, même le blanc des yeux devient ocre clair. Dans de rares cas, la jaunisse apparaît tachée.

En plus du jaunissement de la peau et des muqueuses, les symptômes de la maladie de Gilbert incluent:

  • l'insomnie;
  • la faiblesse;
  • fatigue
  • brûlures d'estomac;
  • l'apparition d'un goût amer dans la bouche;
  • perte d'appétit;
  • gonflement;
  • sensation de lourdeur dans l'hypochondre droit;
  • violation de la chaise (les patients se plaignent souvent de diarrhée alternant avec constipation);
  • hypertrophie du foie (ne survient que dans 25% des cas, la taille de l'organe change légèrement et la palpation reste indolore).

Syndrome de Gilbert - diagnostic

Pour déterminer cette maladie, vous devez mener plusieurs études cliniques. Un test sanguin pour le syndrome de Gibert est requis. Outre lui, le patient est prescrit:

  • analyse d'urine;
  • une étude de la concentration de bilirubine dans le sang;
  • échantillons pour bilirubine (avec acide nicotinique, à jeun ou phénobarbital);
  • Échographie des organes abdominaux;
  • analyse des matières fécales pour sterkobilina;
  • tests pour la phosphatase alcaline, GGTP, AsAT, AlAT.

Analyse du syndrome de Gilbert - transcription

Les résultats des études de laboratoire sont toujours difficiles à démonter. Surtout quand il y en a autant que dans le diagnostic de cette maladie. Si le syndrome de Gibert est suspecté et que l'analyse dans la bilirubine dépasse la norme de 8,5 - 20,5 mmol / l, le diagnostic est confirmé. La présence d'une substance toxique dans la composition de l'urine est également considérée comme un signe défavorable. Ce qui est important - les marqueurs de l'hépatite virale dans le syndrome ne sont pas définis.

Analyse génétique du syndrome de Gilbert

Comme la maladie est souvent héréditaire, les mesures de diagnostic incluent dans la plupart des cas les tests ADN. On pense que la maladie n'est transmise à l'enfant que lorsque les deux parents sont porteurs d'un gène anormal. Si l'un de ses proches ne l'a pas, le bébé naîtra en bonne santé, mais en même temps, il deviendra le porteur du «mauvais» gène.

Il est possible de déterminer le syndrome homozygote de Gilbert dans le diagnostic de l'ADN en examinant le nombre de répétitions d'AT. S'il y en a 7 ou plus dans la région du promoteur, le diagnostic est confirmé. Les experts recommandent vivement de mener une étude génétique avant de commencer le traitement, en particulier si un traitement avec des médicaments ayant un effet hépatotoxique est attendu.

Comment traiter le syndrome de Gilbert?

Il est important de comprendre qu'il ne s'agit pas d'une maladie ordinaire. Par conséquent, le syndrome de Gilbert n'a pas besoin de traitement spécial. Après avoir appris leur diagnostic, il est conseillé aux patients de revoir leur régime alimentaire - minimiser l'utilisation d'aliments salés et épicés - essayer de se protéger du stress et des soucis, abandonner les mauvaises habitudes et, si possible, adopter un mode de vie sain. En termes simples, il n'y a pas de secret pour guérir le syndrome de Gilbert. Mais toutes les mesures ci-dessus pourraient bien ramener le niveau de bilirubine à la normale.

Préparations avec le syndrome de Gilbert

Prescrire tout médicament devrait spécialiste. En règle générale, les médicaments pour le syndrome de Gilbert sont utilisés tels que:

  1. Médicaments du groupe des barbituriques. Ces médicaments ont un effet antiépileptique, réduisant simultanément le niveau de bilirubine.
  2. Hépatoprotecteurs. Protégez le foie des effets négatifs des irritants.
  3. En présence de troubles dyspeptiques, le syndrome de Gilbert est traité avec des antiémétiques et des enzymes digestives.
  4. Les enterosorbants facilitent l'élimination rapide de la bilirubine de l'intestin.

Régime alimentaire pour le syndrome de Gilbert

En fait, une nutrition adéquate est la clé du rétablissement réussi du taux normal de bilirubine dans le sang. Régime alimentaire pour la maladie de Gilbert nécessite stricte. Mais c'est efficace. Les patients avec ce diagnostic sont autorisés à manger:

  • pain de blé;
  • fromage cottage faible en gras;
  • boeuf maigre;
  • poulet bouilli;
  • soupes de bouillon de légumes;
  • céréales friables;
  • fruits (mais pas acides);
  • compotes;
  • thé faible

Et les produits atteints de la maladie de Gilbert sont interdits comme suit:

  • pâtisserie fraîche;
  • le poivre;
  • crème glacée;
  • viande grasse et poisson;
  • les épinards;
  • saindoux;
  • oseille;
  • la moutarde;
  • l'alcool;
  • café naturel.

Syndrome de Gilbert - traitement des remèdes populaires

Compter uniquement sur les traitements alternatifs ne peuvent pas. Mais le syndrome d'Augustin Gilbert est l'une de ces maladies pour lesquelles la thérapie traditionnelle est bien accueillie, même par de nombreux spécialistes. L'essentiel est de discuter de la liste des médicaments avec votre médecin, de déterminer clairement la posologie pour vous et de ne pas oublier de passer régulièrement tous les tests de contrôle nécessaires.

Syndrome de Gilbert - traitement à l'huile de vinaigre et de miel

  • huile d'olive - 0,5 l;
  • miel de fleur - 0,5 kg;
  • vinaigre de cidre - 75 ml.
  1. Tous les ingrédients sont soigneusement mélangés dans un récipient et versés dans un récipient en verre bien fermé.
  2. Vous devez stocker le médicament dans un endroit sombre et frais (sur l’étagère inférieure du réfrigérateur, par exemple).
  3. Avant utilisation, le liquide doit être mélangé avec une cuillère en bois.
  4. Buvez environ 15 à 20 ml pendant 20 à 30 minutes avant les repas, 3 à 5 fois par jour.
  5. La jaunisse commencera à diminuer le troisième jour, mais vous devrez boire le médicament pendant au moins une semaine. La pause entre les cours devrait durer au moins trois semaines.

Traitement de la bardane du syndrome de Gilbert

  1. Il est conseillé d'utiliser des feuilles fraîches, collectées en mai, lorsqu'elles contiennent le maximum d'éléments nutritifs.
  2. Pereteret verts avec l'ajout d'eau.
  3. Jus recommandé de boire 15 ml trois fois par jour pendant 10 jours.

Quel est le dangereux syndrome de Gilbert?

La maladie n'entraîne pas la mort et la qualité de la vie ne se détériore pas. Mais dans le même temps, le syndrome de Gilbert a toujours des conséquences négatives. Au fil des ans, certains patients atteints de jaunisse peuvent développer des troubles psychosomatiques. Ce qui peut considérablement compliquer le processus d'adaptation sociale et obliger une personne à consulter un psychothérapeute.

Dans de rares cas, le syndrome de Gilbert produit des calculs pigmentaires dans la galle ou dans les conduits de la vessie. Si cela se produit, cela est dû à l'accumulation d'une quantité excessive de bilirubine indirecte dans les sédiments. Les modifications hépatiques ne sont presque pas affectées. Mais si vous ne vous limitez pas à l'alcool, à la malbouffe et à la prise incontrôlée de médicaments, l'hépatite peut se développer.

Syndrome de Gilbert et grossesse

Toutes les futures mères devraient être rassurées à la fois: cette maladie et cette grossesse ne s’excluent pas. Le syndrome de Gilbert ne constitue une menace ni pour la femme ni pour son enfant à naître. Le plus grand danger de détecter une maladie dans une situation intéressante est l'incapacité de prendre les médicaments traditionnellement utilisés pour améliorer l'état des patients.

Le syndrome de Gilbert est hérité, mais la future mère peut réduire la quantité de bilirubine dans le sang. Pour cela, vous avez besoin de:

  1. Élimine complètement les efforts physiques.
  2. Abandonnez l'alcool.
  3. Évitez le stress même léger.
  4. Ne pas mourir de faim en aucune façon.
  5. Pour rester au soleil pendant une durée limitée.

Planification de la grossesse

Les futurs parents porteurs du syndrome de Gilbert devraient être consultés par un généticien avant de planifier une grossesse. Si nécessaire, il prescrira un test ADN pour identifier le risque de transmission de la maladie à l'enfant. Même au stade de la planification de la grossesse, le fait qu'une femme soit atteinte du syndrome de Gilbert doit être discuté avec un médecin. La grossesse et l'accouchement ne sont pas menacés par la présence de cette maladie chez la mère.

Traitement pendant la grossesse

Les symptômes du syndrome de Gilbert pendant la grossesse n’affectent pas son déroulement. Cependant, pendant la grossesse, la femme enceinte doit prendre la posologie minimale pour prendre des médicaments, ce qui pourrait provoquer une fausse couche ou un développement anormal du fœtus. Le traitement du syndrome de Gilbert pendant la grossesse est réduit à la prise de médicaments cholérétiques, de multivitamines et d’hépatoprotecteurs. Pour réduire les manifestations de la jaunisse, vous pouvez prendre du charbon activé. Les médicaments qui réduisent le taux de bilirubine dans le sang (phénobarbital, zixorine) ne doivent être utilisés que dans les cas les plus extrêmes, sous la stricte surveillance d'un médecin.

Mode de vie pendant la grossesse

Le syndrome de Gilbert et la grossesse sont tout à fait compatibles. Cependant, une femme envisageant une grossesse devrait revoir son mode de vie. Vous devez essayer de ne pas provoquer d'accumulation excessive de bilirubine dans le foie. Le respect du régime nécessaire empêche la libération excessive de bilirubine dans le sang:

  • éliminé l'exercice lourd. Le corps subit déjà des charges accrues dues à la grossesse. Par conséquent, il n'est pas nécessaire de le surcharger;
  • l'alcool est complètement exclu. Si, avant la grossesse, l’utilisation de 1 à 3 lunettes est autorisée, il est alors doublement contre-indiqué pour une femme occupant ce poste;
  • vous devez suivre un régime: vous devez exclure la consommation de graisses, en particulier d'animaux, ainsi que de conservateurs;
  • chaque fois que possible, les situations stressantes doivent être évitées;
  • l'exposition au soleil est limitée;
  • le jeûne, même à court terme, est exclu. Il est nécessaire de ne pas sauter de repas.

Dans de rares cas, les femmes enceintes peuvent développer une atrophie jaune du foie. Parfois, il se produit à la suite de vomissements excessifs liés à la toxicose, parfois - indépendamment de la présence de vomissements. Lorsque les symptômes apparaissent, la grossesse est interrompue pour sauver la vie de la patiente.

La présence du syndrome de Gilbert et de la grossesse chez une patiente devrait être la raison d'un suivi plus attentif de sa santé. Le médecin traitant doit aider à sélectionner les médicaments nécessaires, en éliminant les plus difficiles d'entre eux, si possible. Mais pas de panique: le syndrome de Gilbert et la grossesse sont tout à fait compatibles.

Quelle est la caractéristique du syndrome de Gilbert

Ce syndrome tire son nom de la personne qui l'a décrit pour la première fois au début du XXe siècle - Augustine Gilbert. Et avant cela, les gens remarquaient des symptômes de maladie en eux-mêmes, cependant, une explication de ses causes n’était donnée qu’au tournant des XXe et XXIe siècles. Les scientifiques ont découvert un défaut dans la chaîne d'ADN, ce qui conduit à l'apparition du syndrome.

Il a été constaté que les personnes atteintes du syndrome présentaient dans l'organisme une carence en une enzyme responsable du traitement des substances toxiques - la glucuronyltransférase. Cette enzyme transforme, entre autres, la bilirubine - le pigment biliaire, formé par les produits de dégradation des globules rouges - les globules rouges. Afin de se débarrasser de cette substance, le corps doit convertir la bilirubine indirecte en ligne droite, puis avec la bile pour l'éliminer du corps. C’est de ce processus que la glucuronyl transférase est responsable.

Que se passe-t-il dans le corps des patients atteints du syndrome de Gilbert? La glucuronyl transférase dans leur corps est, mais son contenu est tel qu'il est environ un quart de la norme. En d’autres termes, il suffit de ne traiter que le quart des substances toxiques que le foie d’une personne en bonne santé peut traiter. Cela signifie que le corps du patient atteint du syndrome de Gilbert peut traiter en toute sécurité une certaine quantité de substances nocives, mais dès que leur contenu augmente ou qu'une charge externe lourde qui affaiblit une personne apparaît, le foie cesse de faire face. Et cela conduit à l'accumulation de bilirubine dans le corps et à l'apparition du soi-disant jaunisse.

Retour au contenu

Symptômes de la maladie

Comment se manifeste le syndrome de Gilbert et est-il possible de le découvrir soi-même? Environ un tiers des patients ne soupçonnent même pas qu'ils ont une maladie, car celle-ci ne se détecte pas du tout. Dans ce cas, le syndrome ne peut être détecté que par les médecins qui étudient les tests sur les patients. Même nombre de patients présentent des signes du syndrome, certes légers mais persistants, à savoir un léger jaunissement de la sclérotique des yeux. Enfin, le reste est confronté à une sorte d’exacerbation saisonnière du syndrome. Leur fréquence est individuelle et peut varier de quatre fois par an à une fois tous les deux ans. En outre, le plus souvent, une telle exacerbation se produit non pas à partir de rien, mais après un état de stress pour le corps, en particulier:

  • régimes hypocaloriques ou à jeun;
  • consommation excessive d'aliments "nocifs";
  • manque systématique de sommeil ou stress physique ou émotionnel excessif;
  • eau insuffisante dans le corps;
  • affaiblissement après le rhume;
  • la menstruation;
  • prendre certains médicaments;
  • abus d'alcool et ainsi de suite.

Tout ce qui précède affaiblit le corps, créant un «espace» dans sa protection, et il répond immédiatement par des signes extérieurs: peau jaune, muqueuses et sclérotique des yeux. En outre, cette condition peut être accompagnée d'une faiblesse accrue, d'une fatigue rapide, de vertiges, d'une baisse brutale du niveau d'attention, d'insomnie, de douleurs musculaires, de frissons, bien que la température du patient puisse être normale.

Un autre indicateur peut être une douleur ou une gêne sur le côté droit. Parfois, il existe des symptômes associés au système digestif du corps, tels que brûlures d'estomac, ballonnements, nausées ou vomissements, voire perte d'appétit.

Il est plus difficile d'associer le syndrome de Gilbert à des troubles émotionnels, même s'ils peuvent être très importants. Ainsi, au moment de l'exacerbation, une personne peut devenir soudainement irritable, déprimée, avoir des attaques de panique ou un désir de comportement asocial atypique. Parfois, cette maladie peut déboucher sur une dépression grave.

Cependant, cet état psychologique ne se manifeste pas tant à cause de la maladie elle-même, mais à cause de sa perception incorrecte. N'oubliez pas que beaucoup de gens, observant le régime nécessaire, ne souffrent absolument pas des symptômes de la maladie. Une autre partie s'en sort à l'aide de médicaments.

Retour au contenu

Régime thérapeutique

Comme mentionné ci-dessus, un régime inadéquat ou un abus de régimes et de restrictions, ainsi que de trop manger - tout cela peut provoquer une exacerbation de la maladie. C’est la raison pour laquelle les personnes atteintes du syndrome doivent absolument se rappeler du régime alimentaire et des modes de vie sains en général. Et nous parlons d'un changement permanent des habitudes alimentaires.

Alors, en quoi consiste ce changement? Premièrement, il est nécessaire de manger sans longues pauses, souvent et de manière fractionnée. Cela contribuera au bon fonctionnement de tout le système digestif et normalisera le processus d'excrétion biliaire - et, par conséquent, améliorera le fonctionnement du foie.

Deuxièmement, la nutrition des personnes malades doit être strictement pensée pour le contenu. Bien que les "locataires" ne soient pas directement interdits de produits, vous devez faire attention à cette résolution, en suivant attentivement ce qui affecte le corps et ses effets. Il existe certaines recommandations, mais on ne peut pas exclure complètement la perception individuelle de certains produits par l'organisme. Ainsi, par exemple, l’alcool: chez certains patients, cet élément important de toutes les fêtes dans notre pays ne provoque aucune réaction négative, quelle que soit la quantité qu’ils ne «consommeraient» pas. Cependant, la plupart des patients ont été confrontés à des exacerbations même après une petite quantité d'alcool. Cela est dû non seulement à l'intolérance individuelle, mais également à d'autres compagnons de fête: une nourriture riche, grasse et frite, qui est déjà stressante pour le corps.

Les patients atteints du syndrome ne peuvent pas complètement abandonner les protéines, bien au contraire, ils sont utiles dans les aliments protéiques à faible teneur en matière grasse: fruits de mer, poisson, œufs, produits laitiers. Les fruits et les légumes sont également utiles, mais le nombre de friandises cuites et cuites au four devrait être limité au minimum. Ne pas abandonner les "locataires" et des céréales, les céréales ne feront pas de mal, et la liste des restrictions devrait faire des pommes de terre.

Le régime quotidien est très important, l'exacerbation provient souvent d'un effort excessif - physique ou moral - et peut également être une conséquence de la fatigue et du stress accumulés. Les patients doivent passer plus de temps à l'air frais, marcher et se coucher le plus tôt possible. Idéalement, à neuf heures, vous devriez déjà être couché, cela contribue au bon fonctionnement du système de sortie. Un soutien psychologique non plus, orienté vers une perception positive de la vie, permettant d'atteindre l'harmonie: auto-entraînement, méditation, etc.

Retour au contenu

Traitement du syndrome de Gilbert

Comme mentionné ci-dessus, le syndrome ne nécessite souvent pas de traitement, asymptomatique. De plus, jusqu’à la puberté chez les adolescents, il ne se manifeste pas du tout. Même le fait qu’à la naissance d’un enfant dans ses analyses un niveau élevé de bilirubine soit toujours détecté: un «ictère physiologique», dont souffrent de nombreux nouveau-nés, ne suscite généralement pas l’intérêt des médecins. Dans les mêmes cas, lorsque le syndrome se manifeste par une jaunisse soudaine, il suffit généralement à une personne d’identifier et d’éliminer la cause de son apparition. Dans quelques jours, le jaunissement disparaîtra.

Souvent, ceux qui souffrent des manifestations du syndrome ont besoin psychologiquement d'aide. Ceux qui présentent des signes de la maladie sont particulièrement constants. Il existe des complexes associés à leur apparence ou aux restrictions que la maladie leur impose.

Quel que soit le traitement utilisé, le traitement médicamenteux n’est pratiquement pas nécessaire, mais en cas d’urgence, les médecins prescrivent des médicaments pour le syndrome de Gilbert, conçus pour réduire le taux de bilirubine indirecte dans le sang. Cependant, vous devez faire attention lorsque vous choisissez un produit sans spécialiste, certaines pilules peuvent entraîner une dépendance ou entraîner d'autres effets indésirables.

Retour au contenu

Phytothérapie

Malgré le fait que les médecins ont récemment établi la cause de la maladie, les gens avaient déjà eu le syndrome de Gilbert et, par conséquent, les méthodes de traitement des herbes et des fruits des plantes ont été préservées. En général, ils sont tous basés sur l'utilisation d'agents qui améliorent l'élimination de la bile du foie ou sur le nettoyage des voies cholérétiques et du foie dans le complexe. Ainsi, par exemple, il est recommandé d’utiliser elecampus, calendula, chardon-Marie, soie de maïs dans les bouillons. Les hanches ou le rowan rouge ont le même effet. Une petite quantité (environ une pincée) doit être versé avec de l'eau bouillante, et après un certain temps, vous pouvez le boire 15 minutes avant et après les repas.

Cependant, les décoctions et les infusions à base de plantes ne doivent être utilisées qu'après avoir consulté un spécialiste. Autrement, ce qui est censé être utilisé pour améliorer la santé peut être encore plus nocif.

Retour au contenu

Syndrome de Gilbert pendant la grossesse

Il est à noter que le syndrome de Gilbert ne s'applique pas aux maladies héréditaires qui interdisent la «continuation de la course». Cela est dû à la particularité génétique de l'organisme: dans le cas où un seul gène est défectueux, l'enfant ne naît pas malade. Comme ses parents, il ne devient que le "détenteur" du vice, son transporteur. Une personne ne reçoit un tel «don» en héritage que si ses deux parents étaient porteurs de la maladie.

En fait, dans le monde entier, près du tiers de la population est porteur d’un défaut qui a provoqué l’apparition du syndrome de Gilbert. Cependant, en raison de cette méthode de transmission, le fait qu'un parent soit malade ne signifie pas que l'enfant sera malade. En fait, au contraire, souvent les porteurs de la maladie et même les patients atteints du syndrome de Gilbert ont des enfants en bonne santé, à condition que le second parent soit en bonne santé.

Ainsi, si l'un des futurs parents soupçonne qu'il est atteint d'une maladie similaire, le couple devrait consulter le médecin responsable des troubles génétiques. Habituellement, même en cas de risque de transmission du syndrome aux enfants, les médecins ne prescrivent qu'un accompagnement médicamenteux spécial et un régime alimentaire approprié.

Retour au contenu

Quelle est la maladie dangereuse

Alors néanmoins, quel genre de mal peut causer le syndrome de Gilbert à un patient? Le principal danger est généralement associé à d'autres maladies du foie héréditaires ou acquises que ce syndrome «aggrave». Il est donc beaucoup plus difficile de soigner divers types d’hépatite, et le traitement de ce syndrome est beaucoup plus difficile. La maladie augmente également le risque de problèmes avec d'autres organes internes.

Cependant, le syndrome de Gilbert n'est pas aussi grave qu'il semble parfois malade. Parmi les avantages indiscutables, il y a le fait que les personnes atteintes du syndrome surveillent souvent de plus près l'état de leur corps et qu'elles n'ont donc pas beaucoup de problèmes dont tout le monde souffre. En outre, des études récentes ont révélé un fait intéressant: les personnes atteintes du syndrome de Gilbert sont beaucoup moins susceptibles de souffrir d’athérosclérose. Il existe une version non confirmée selon laquelle cette maladie peut être traitée en administrant de la bilirubine indirecte au patient.

Le principe fondamental de la vie des patients tient au fait que leur foie a des capacités limitées et qu’il doit être épargné. Si vous vous en souvenez constamment, les manifestations du syndrome de Gilbert ne poseront aucun problème.


Plus D'Articles Sur Le Foie

La cirrhose

Vaccination contre l'hépatite néonatale

Il est connu que l'hépatite B appartient au groupe des maladies virales et affecte les voies biliaires, le foie. Les bactéries sont résistantes à toutes les conditions environnementales.
La cirrhose

Qu'est-ce qui fait mal dans l'hypochondre droit?

Il n'est pas rare qu'une douleur obsessionnelle et sourde dans l'hypochondre droit dérange, voire que des sensations aiguës paroxystiques ne mènent pas tranquillement à la vie.