Pourquoi il y a de la douleur dans l'hypochondre droit

Très souvent, lors d’un rendez-vous avec un thérapeute, les gens se plaignent d’une douleur sourde et sourde dans l’hypochondre droit.

Le syndrome de «l'hypochondre droit» est un indicateur d'un grand nombre de maladies différentes, mais il arrive que l'inconfort du côté droit du corps gêne également les personnes en bonne santé.

Dans cette zone se trouvent des organes aussi importants que le rein, le pancréas, la vésicule biliaire, le foie et le diaphragme. Nous allons maintenant parler de ce qui peut causer des douleurs au dos, à l'hypochondre droit et au côté droit.

Causes possibles de la douleur

La douleur dans l'hypochondre droit peut être le résultat de certaines maladies:

  • vésicule biliaire (peut-être - cholélithiase, cholécystite, stase biliaire);
  • pancréas (tumeurs et pancréatite);
  • diaphragmes (diaphragmatite, tumeur, hernie);
  • foie (comme l'hépatite et la cirrhose);
  • intestin (appendicite, ulcère duodénal);
  • rein droit (pyélonéphrite, lithiase urinaire);
  • maladie cardiaque (infarctus du myocarde, angine de poitrine);
  • maladies du poumon droit (pneumonie, pleurésie, cancer du poumon);
  • ostéochondrose de la colonne vertébrale;
  • tumeurs de tous ces organes;
  • blessures des organes énumérés;
  • zona.

Si vous regardez les statistiques, la majorité des gens se plaignent de douleurs dans l'hypochondre droit dues à des maladies de la vésicule biliaire.

Douleur dans l'hypochondre droit devant

Si cela fait mal à droite sous la côte, cela peut être dû à des maladies d'organes tels que:

  • hépatite, cirrhose, stase biliaire;
  • cholécystite aiguë ou chronique, cholélithiase;
  • pancréatite, cancer du pancréas;
  • ulcère duodénal et appendicite;
  • hernie diaphragmatique;
  • infarctus du myocarde ou angine de poitrine;
  • bardeaux;
  • pleurésie, pneumonie;
  • La giardiase, l'amibiase, l'opisthorchiase.

Douleur dans l'hypochondre droit derrière

Dans cette zone, les lésions des côtes inférieures, des nerfs intercostaux, du rein droit, de la glande surrénale, de la veine cave inférieure sont le plus souvent blessées.

  • urolithiase;
  • pyélonéphrite;
  • nécrose des papilles rénales;
  • paranéphrite supérieure aiguë;
  • cancer du rein;
  • glande surrénale droite;
  • ecchymoses aux côtes;
  • névralgie intercostale;
  • ostéochondrose de la colonne lombaire;
  • bardeaux;
  • thrombose de la veine cave.

Le plus souvent, la douleur dans une région donnée est associée à une pathologie du rein droit - pyélonéphrite (chronique ou aiguë).

Maux de dos dans l'hypochondre droit

Si la douleur est donnée dans le dos, alors les raisons peuvent être les suivantes:

  1. Le foie est enflammé, avec une hépatite virale et d’autres anomalies dans le corps;
  2. Avec des lésions de l'intestin, de la vésicule biliaire et du côté droit du diaphragme;
  3. Hernie rachidienne, ostéochondrose, arthrose des articulations intervertébrales;
  4. Lorsque l'inflammation de la vésicule biliaire et dyskinésie biliaire;
  5. Lorsque la pancréatite, les ulcères et autres pathologies du pancréas;
  6. Avec pathologie rénale, abcès, ulcères et calculs rénaux.

Douleur sourde et douloureuse dans l'hypochondre droit

Une douleur sourde et douloureuse est un signe fréquent d'inflammation chronique. Ce genre de douleur dans les pathologies suivantes.

  1. Hépatite aiguë et chronique, cirrhose, cancer du foie, lésions parasitaires du lobe droit du foie.
  2. Pyélonéphrite, hydronéphrose, néphrite apostématique, tumeurs du rein avancées.
  3. Caucus chronique et cholécystite non calcaire sans exacerbation, cholangite.
  4. Colite bénigne, diverticulose intestinale.
  5. Tumeurs surrénales.

La douleur constante est caractéristique des tumeurs, des lésions métastatiques des organes internes, des kystes parasitaires du foie, des fractures des côtes.

Douleur pendant l'exercice

Très souvent, la douleur dans l'hypochondre droit survient pendant l'effort physique (course à pied, marche rapide), ce qui peut provoquer des fourmillements ou de la douleur. En règle générale, la cause se produit lorsque cette charge commence brusquement et à un rythme élevé.

En conséquence, avec une telle charge, le flux sanguin augmente et un flux sanguin important est dirigé vers le foie, provoquant un étirement de la capsule et se manifeste par une douleur réflexe.

Cholécystite aiguë

La forme la plus dangereuse de la maladie se développe rapidement, accompagnée de symptômes prononcés:

  • douleur paroxystique sévère dans la vésicule biliaire;
  • détérioration de la santé;
  • nausée et vomissements répétés;
  • fièvre
  • manque d'appétit;
  • indigestion (constipation, diarrhée, augmentation de la formation de gaz dans l'intestin).

Cholécystite chronique

Le principal symptôme de la cholécystite chronique est une douleur dans l'hypochondre droit - prolongé ou paroxystique, irradiant vers l'omoplate et l'épaule droite. Il peut se propager à une zone assez large de la poitrine et du dos. Parfois, la douleur est accompagnée de faiblesse, de cardialgie, de fièvre et d'autres symptômes.

En dehors des exacerbations, le patient présente parfois une douleur sourde dans la région épigastrique et dans l'hypochondre droit. Au cours des exacerbations, les symptômes de la cholécystite chronique ressemblent aux signes d’une forme aiguë de la maladie.

Cholélithiase

Alors que les calculs sont dans la vésicule biliaire, le patient peut même ne pas deviner sa maladie. Une personne ne pourra suspecter cette maladie que lors des premiers signes avant-coureurs: goût amer dans la bouche, inconfort dans l'hypochondre droit, brûlures d'estomac, éructations et nausées.

Si la pierre de la vésicule biliaire pénètre dans les voies biliaires, il y a attaque de la maladie des calculs biliaires (colique biliaire).

Pyélonéphrite aiguë

Le tableau clinique de la pyélonéphrite se caractérise dans les cas typiques par trois symptômes principaux:

  • fièvre jusqu'à 38-40 ° C et frissons;
  • troubles de la miction;
  • douleur au bas du dos.

Les autres symptômes courants sont: faiblesse, malaise, perte d’appétit, nausées, vomissements, maux de tête, douleurs dans les muscles et les articulations, transpiration excessive.

La douleur dans la région lombaire dans les premiers jours n'a pas de localisation claire, alors elle est déterminée avec précision au niveau du rein malade. La douleur peut être donnée dans l'hypochondre, l'aine, les organes génitaux. Les douleurs sont aggravées par les mouvements, la toux et la nuit. La miction devient rapide et douloureuse.

Pyélonéphrite chronique

Malgré la non-spécificité des symptômes de la maladie, vous pouvez mettre en évidence certains des signes de pyélonéphrite chronique, qu’il convient de traiter.

  • élévation déraisonnable de la température le soir à 38 ° C et plus,
  • fatigue, faiblesse
  • maux de tête fréquents
  • sentir que la longe gèle constamment,
  • l'apparition de douleurs dans la région lombaire, en particulier lors de la marche,
  • envie fréquente d'aller aux toilettes,
  • les changements de couleur de l'urine, sa turbidité,
  • l'apparition d'une odeur inhabituelle d'urine.

Le tableau clinique de la maladie dépend de la présence de maladies urologiques concomitantes et de sa pathogenèse.

Symptômes communs de l'hépatite C

En général, l'hépatite C est une maladie asymptomatique, souvent diagnostiquée par hasard, lorsque les gens sont examinés pour rechercher d'autres maladies. Par conséquent, les analyses sont importantes pour un diagnostic opportun.

La plupart des autres symptômes sont l'asthénie marquée, la faiblesse, la fatigue. Mais ces symptômes sont très peu spécifiques (leur simple présence ne nous permet pas de parler de l'hépatite C). Une cirrhose du foie peut provoquer une jaunisse, le volume de l'abdomen (ascite), l'apparition de varices et la faiblesse.

Traitement

Si cela vous fait mal du côté droit sous les côtes, le thérapeute prend généralement rendez-vous avec les spécialistes suivants:

  1. Gastro-entérologue;
  2. Maladies infectieuses;
  3. Cardiologue;
  4. Gynécologue;
  5. Chirurgien;
  6. Traumatologue;
  7. Endocrinologue;
  8. Neuropathologiste.

N'ayant pas établi de diagnostic précis dans un établissement médical, il est interdit de se soigner soi-même. En cas de douleur aiguë, il est recommandé d'appeler une ambulance, d'appliquer un rhume (si cela aide à soulager la douleur).

Dans ce cas, vous ne devez pas prendre d'analgésiques pour ne pas fausser les symptômes cliniques et ne pas rendre difficile l'établissement d'un diagnostic correct.

Qu'est-ce qui fait mal dans l'hypochondre droit?

Il n'est pas rare qu'une douleur obsessionnelle et sourde dans l'hypochondre droit dérange, voire que des sensations aiguës paroxystiques ne mènent pas tranquillement à la vie. Mais que peuvent-ils vouloir dire?

Toute douleur indique la nécessité de consulter un médecin. Plus la sensation est forte, plus la visite chez le médecin doit avoir lieu rapidement.

Où est le bon hypochondre?

L'hypochondre droit est la zone située sous le diaphragme, ou plutôt sous les côtes inférieures, du côté droit. Affirmer que la douleur est ressentie précisément dans l'hypochondre droit, si elle est ressentie sous les côtes, mais pas sous le nombril, à droite.

Qu'est-ce qui peut faire mal à l'hypochondre droit?

L'hypochondre droit peut être malade en raison de maladies:

  • le foie;
  • ulcère duodénal;
  • vésicule biliaire;
  • diaphragme;
  • intestin grêle.

En outre, la douleur à droite peut être ressentie comme émanant du rein ou du pancréas droit.

Les sensations provoquent le traumatisme, l'inflammation et la défaite qui en résultent, provoqués par les virus et les bactéries de l'un des organes de l'hypochondre droit.

Comment déterminer ce qui fait mal?

De par la nature de la douleur, il est possible, relativement, de juger du type de maladie à traiter.

Une douleur aiguë, soudaine et extrêmement intense, peut être un symptôme de colique biliaire ou un écoulement de calculs de la vésicule biliaire.

Une douleur sourde dans l'hypochondre droit, qui apparaît de plus en plus fréquemment et qui dérange depuis un certain temps, peut signifier un processus chronique dans l'hypochondre droit.

La douleur douloureuse qui est assez tolérable pour supporter indique une colite ou une cholécystite chronique.

Une douleur lancinante, crampante, lancinante indique un spasme des organes de l'abdomen droit (en particulier des organes du tube digestif et des intestins).

En outre, une douleur dans le côté droit peut indiquer une pleurésie ou un abcès du foie.

Cependant, seul le médecin peut révéler le tableau complet et la raison du sentiment ressenti, en fonction des résultats des études réalisées.

Qu'est-ce qui cause la douleur?

Les facteurs suivants peuvent exacerber la douleur dans l'hypochondre droit:

  • mauvaise alimentation - les composants gras et frits des aliments peuvent contribuer à la douleur après avoir mangé, dans le contexte d'une inflammation de la vésicule biliaire, des voies biliaires et de l'hépatite;
  • activité physique - peut améliorer l'état de respiration correcte et les charges de faisabilité, sinon la douleur constante en cours d'exécution ou même en marchant parle de péritonite.

Il est important de ne pas confondre la douleur dans l'hypochondre avec des sensations apparaissant au bas du côté droit, sous la ligne du nombril. Après tout, une forte douleur lancinante dans cette région indique une seule maladie - l'appendicite.

L'appendicite aiguë ou l'inflammation de l'annexe est un processus qui parle d'une condition dangereuse. Cette affection se caractérise tout d'abord par une douleur intense, vive et lancinante ressentie du côté droit et du bas-ventre. L'appendicite phlegmoneuse se manifeste par une pulsation douloureuse. Les mouvements ne font qu'augmenter la douleur et le syndrome augmente avec la croissance de l'appendice et la pression exercée sur le côlon et les zones du côlon.

L'appendicite chronique est caractérisée par une douleur lancinante dans l'abdomen. L'inflammation n'est traitée qu'à l'aide d'une intervention chirurgicale.

Maladies "douloureuses"

En parlant de diagnostics, la sensation de douleur peut être provoquée par des maladies prévisibles. La description des émotions testées aidera le médecin à poser un diagnostic précis.

Maladie biliaire

La maladie biliaire est une maladie caractérisée par la formation de calculs dans la cavité de la vésicule biliaire. Pour la formation de pierres poussent les principaux types de causes sous la forme de:

  • trop manger ou, au contraire, la malnutrition;
  • l'obésité;
  • travail sédentaire, mode de vie immobile;
  • maladies du pancréas;
  • la grossesse
  • utilisation de contraceptifs hormonaux.

Les pierres perturbent le fonctionnement normal de la vésicule biliaire, un précipité de bile durcissante. Ils sont constitués de sels de calcium, de cholestérol et de bilirubine.

La douleur devient palpable lorsque la pierre blesse les canaux biliaires avec son mouvement. Cela se ressent comme une douleur paroxystique prononcée, intense, dans l'hypochondre droit.

Abcès du foie

Une condition dans laquelle une formation avec le contenu purulent est formée sur les tissus du foie. Une maladie similaire, par la suite, une cholélithiase ou une cholécystite chronique se produit. Selon la localisation de l'abcès, les symptômes et la douleur, en particulier, peuvent être ressentis à la fois par le dos et sur les côtés ou dans la région des côtes inférieures. Avec le traitement d'une telle condition dangereuse ne vaut pas la peine de resserrer.

La douleur est sourde, douloureuse, céder à l'avant-bras droit, accompagnée d'une sensation d'éclatement sous le bord droit.

Cholécystite

Maladie caractérisée par une inflammation de la vésicule biliaire, mais dans laquelle aucune pierre ne se forme. Il peut y avoir deux types:

  • aiguë, à son tour, subdivisée en:
  • catarrhale (avec une douleur intense et constante, ressentie sous le bord droit, s'étendant vers le bas du dos, l'avant-bras, le cou, l'omoplate);
  • phlegmoneux (douleur intense du côté sous la côte droite, qui devient encore plus forte avec les mouvements, la toux et même la respiration);
  • gangréneuse (considérée comme une continuation de la cholécystite phlegmoneuse, due à un traitement tardif, avec une douleur encore plus sévère et presque insupportable);
  • chronique - avec douleur tiraillante qui ne repose pas longtemps.

Cholangite

La cholangite est une maladie inflammatoire qui affecte les voies biliaires externes et internes.

Le plus souvent, une angiocholite est diagnostiquée en raison de la formation de calculs biliaires. En plus des pierres, la cause de la cholangite est appelée:

  • la présence de parasites;
  • développement de kystes et de tumeurs;
  • Syndrome de Caroli lorsqu'il y a des kystes congénitaux dans les voies biliaires internes;
  • stase biliaire;
  • infection à l'accession.

Apprendre la cholangite donne la possibilité de symptômes caractéristiques:

  • faiblesse, fatigue;
  • conscience peu claire;
  • nausée avec vomissements ultérieurs;
  • jaunisse;
  • fièvre accompagnée de frissons et de transpiration abondante;
  • choc toxique infectieux.

En cas de cholangite, il existe une affection avec une douleur intense dans l'hypochondre droit, s'étendant jusqu'à l'épaule droite et l'omoplate.

L'hépatite

L'hépatite est un processus inflammatoire qui se produit dans les tissus du foie. L'hépatite est caractérisée par une augmentation et une encapsulation du foie, à cause desquelles, lors de la marche, de la course ou de la flexion, une douleur tirante et courbée est ressentie.

L'hépatite provoque une cirrhose du foie dans les derniers stades.

Cirrhose du foie

La cirrhose du foie est une maladie chronique du foie dans laquelle les hépatocytes sont remplacés par du tissu conjonctif et l'organe perd son rôle fonctionnel d'origine. Pendant longtemps, la cirrhose du foie peut se manifester sans symptômes particuliers. Seules la faiblesse, l'irritabilité et l'instabilité émotionnelle sont une source de préoccupation. Les sensations dans le côté droit ne doivent pas être perturbées jusqu’à de sérieux changements dans la structure de l’organe, c.-à-d. la survenue d'une insuffisance hépatique.

Insuffisance hépatique

Insuffisance hépatique - syndrome dans lequel le foie perd partiellement sa fonction. Les causes de la douleur, dans ce cas, sont:

  • infections et parasites des organes internes;
  • l'hépatite;
  • rarement, l'adénovirus, la tuberculose et l'herpès peuvent entraîner une insuffisance hépatique;
  • obstruction des voies biliaires;
  • maladies chroniques du foie telles que la cirrhose;
  • maladies chroniques d'autres organes internes;
  • intoxication par la drogue, l'alcool et les poisons;
  • choc, brûlure ou blessure.

Une caractéristique commune des conditions ci-dessus, provoquant une crise - un manque d'oxygène, à la suite de quoi la défaillance se développe.

Le symptôme principal de la maladie est une douleur aiguë sous le bord droit.

Les symptômes de la maladie sont divisés en trois étapes:

Inconfort sous le bord à droite.

Dystrophie des tissus des organes internes;

Dans les étapes ultérieures, le patient perd conscience, les crises sont possibles.

Urolithiase

La cause, lorsqu'elle fait mal dans l'hypochondre droit, peut être une lithiase urinaire, dans laquelle la douleur du rein droit est aiguë, mais pas claire et peut être ressentie dans le dos dans le bas du dos, dans le bas de l'abdomen, ainsi que sous le côté gauche ou droit des côtes inférieures. La lithiase urinaire se manifeste par la détection de calculs rénaux, de la vessie et des voies urinaires.

Il y a une douleur aiguë, aggravée à chaque mouvement.

Pyélonéphrite

Une douleur au côté droit peut provoquer une pyélonéphrite, lorsque l'inflammation douloureuse du rein droit se fait sentir sous le bord droit.

La pyélonéphrite est causée par une bactérie qui s'est installée dans le pelvis rénal. Il s'agit le plus souvent d'E. Coli qui pénètre dans le système urinaire par les intestins ou les organes génitaux. Une cause non moins fréquente de pyélonéphrite est appelée une violation de l'écoulement de l'urine.

  • une forte augmentation de la température à 40 ºC;
  • refroidir avec la transpiration;
  • mal de tête;
  • il y a une forte douleur sourde dans le dos, dans le dos, en général d'un côté (avec inflammation des reins gauche ou droit), donnant au même côté de l'abdomen.

La pyélonéphrite chronique au stade aigu passe de la même façon au stade aigu.

Autres maladies

En outre, la douleur dans l'hypochondre droit peut être une manifestation de:

  • colite (processus inflammatoire du côlon) - tiraillement, parfois soulagement de la douleur;
  • péritonite - sensations douloureuses fortement prononcées;
  • inflammation rétropéritonéale - processus qui se développe à la suite de la pénétration de bactéries et provoque la formation d'un abcès avec une douleur sourde;
  • inflammation de la partie inférieure de la plèvre - sensation de douleur douloureuse qui devient encore plus forte pendant l'effort physique;
  • grossesse - douleur sourde, aiguë, lancinante ou douloureuse, peut-être même aggravée après le repas, provoquée par le déplacement d'organes provoqué par la croissance constante de l'utérus et la compression de la veine cave (et la pression exercée sur la veine cave provoquant également des vertiges et une perte de conscience chez les femmes enceintes).

Premiers secours contre la douleur

Sans aucun doute, les premiers soins pour les sensations de douleur aiguë, sourde, douloureuse et autres sont la consultation du médecin. Et plus la douleur est forte - plus les soins médicaux d'urgence devraient être appelés rapidement.

Les analgésiques, dans ce cas, ne sont utilisés que lorsque la douleur aiguë devient insupportable, sinon les sensations dans l'hypochondre droit, assourdies avant la visite chez le médecin, induiraient le médecin en erreur, ce qui pourrait entraîner un diagnostic incorrect et la prescription de médicaments inutiles.

No-shpa

L'ingrédient actif du médicament No-Shpa - Drotavérine, est capable de soulager les spasmes en un temps relativement court. Avec les syndromes douloureux forts, le temps d'action du médicament est considérablement accéléré par l'administration intramusculaire.

L'utilisation de no-shpa est contre-indiquée dans les cas suivants:

  • sensibilité au métabisulfite de sodium;
  • syndrome de petit débit cardiaque;
  • insuffisance hépatique.

La posologie habituelle chez l'adulte est de 40 à 240 mg par voie intramusculaire par jour, administrée 1 à 3 fois. Pour la maladie biliaire, la colite, le médecin peut prescrire 40-80 mg en une administration.

Mais-shpa n'est pas contre-indiqué pendant la grossesse, mais son utilisation pendant l'accouchement est considérée comme inacceptable. Lors de l'allaitement, appliquer No-silo n'est pas recommandé.

Analgésiques

L'auto-administration d'analgésiques en cas de suspicion de maladie du foie est interdite. Cela est dû non seulement à la probabilité d'erreur médicale, puis à l'atténuation des sensations, mais également à la charge supplémentaire sur le foie, qui peut être dangereuse en cas de maladie.

Par conséquent, en cas de douleur intense, il est nécessaire de faire appel à des soins médicaux d'urgence.

Diagnostics

Lorsqu'il se plaint au médecin de la douleur dans l'hypochondre droit, il a le droit de nommer:

  • test sanguin biochimique;
  • analyse d'échantillons d'urine pour la bilirubine;
  • Échographie abdominale

Si les résultats sont incertains, une IRM et une tomodensitométrie peuvent être nécessaires, l'accent étant mis sur l'examen abdominal ou la biopsie du foie.

Et seulement après avoir reçu tous les résultats de la recherche, le médecin vous prescrira un traitement et un régime, ainsi que le besoin d'hospitalisation.

Traitement

Le traitement est prescrit en fonction de la maladie diagnostiquée. Cela peut être à la fois médical et chirurgical. Pas moins efficace dans les maladies du foie et les traitements diététiques.

Des médicaments

L'objectif principal du traitement est d'arrêter le processus inflammatoire et de réparer les cellules du foie. Sans stabilisation de la fonction des cellules du foie, le traitement n'aura tout simplement pas de sens.

La combinaison d'acide glycyrrhizique et de phospholipides (phosphatidylcholine) est considérée comme la principale combinaison susceptible d'avoir un effet bénéfique sur les hépatocytes.

Par ailleurs, parmi les produits naturels, le jaune d'oeuf contient le maximum de phosphatidylcholine et la plus grande capacité d'acide glycyrrhizique est observée dans la racine de réglisse.

Régime alimentaire

Une alimentation dans le cas d'une maladie du foie ne signifie pas une nourriture ennuyeuse et monotone, une telle nourriture est considérée comme complète et correcte.

Une journée est recommandée 5 repas, après avoir mangé, les médecins conseillent de se reposer. Les produits autorisés sont:

  • viande et poisson faibles en gras;
  • des bouillies;
  • légumes cuits au four, compotés, bouillis;
  • fruit non acide;
  • produits laitiers fermentés;
  • gelée non acide, boissons aux fruits, boissons aux fruits, jus de fruits;
  • eau minérale sans gaz.

A leur tour, sont interdits:

  • porc, agneau;
  • poisson gras;
  • aliments frits;
  • saucisses;
  • plats cuisinés, restauration rapide;
  • fromages aiguisés et moisis;
  • des plats au goût prononcé, acide, salé;
  • assaisonnements et épices;
  • boissons alcoolisées;
  • boissons gazeuses;
  • les cornichons;
  • du chocolat;
  • aliments froids et surtout la crème glacée.

De nombreuses manières essayées, mais rien n'y fait? Et vous êtes prêt à profiter de toute opportunité qui vous apportera du bien-être! Avez-vous même pensé à la chirurgie et à l'utilisation de médicaments toxiques annoncés? C'est compréhensible, car vous avez déjà été torturé avec des symptômes tels que:

  • douleur et lourdeur dans le côté droit;
  • des nausées et des vomissements;
  • peau jaunâtre ou grisâtre;
  • teinte jaunâtre des yeux;
  • couleur sombre de l'urine et diarrhée.

Et ce n’est pas une liste complète des symptômes possibles d’une maladie du foie… En outre, peu importe la «terrification» de la maladie, il ne vous semble nullement retarder le traitement.

Par conséquent, nous vous recommandons de lire l'histoire d'Olga Krichevskaya sur la manière de restaurer votre foie sans procédures coûteuses et dans les délais les plus brefs.

Pourquoi ça fait mal dans le bon hypochondre? Que faire et à qui s'adresser en cas de douleur dans l'hypochondre droit

L'homme du 21ème siècle vit dans des conditions extrêmement défavorables. L'un des principaux problèmes est qu'il est impossible de manger normalement. Le régime alimentaire se limite souvent à la restauration rapide et aux collations rapides à emporter. Le corps répond à une telle volonté de manière compréhensible: il échoue. Pour des raisons nutritionnelles, il existe différentes maladies du tractus gastro-intestinal.

Les patients vont souvent chez le médecin avec des plaintes de douleur dans l'hypochondre droit. Ceci est une indication directe de problèmes avec les organes internes, le plus souvent avec le foie. Pour éviter le sort des prochains "malades", il est nécessaire de déterminer plus précisément ce qu'est la douleur dans l'hypochondre droit, et s'il existe également une douleur dans l'hypochondre droit, quelles en sont les raisons et ce qu'il faut faire.

Ça fait mal dans l'hypochondre droit: causes

La douleur dans l'hypochondre droit peut être due à beaucoup de raisons. Dans certaines situations, une gêne apparaît également chez des personnes en parfaite santé: dans ce cas, il s’agit d’une variante de la norme physiologique. Cependant, le problème réside souvent dans le développement de pathologies du tractus gastro-intestinal et d'autres organes.

Raisons physiologiques pourquoi hypochondrium douloureux

• Douleur causée par un effort physique. Beaucoup ont sûrement remarqué qu'après un effort physique intense, il y avait une douleur du côté droit. Cela est dû à un étirement excessif du tissu hépatique, qui, à son tour, est dû au flux sanguin aigu vers l'organe. Cela arrive souvent après un repas dense. Cette condition n'est pas dangereuse.

• Douleur causée par le cycle féminin. En fin de cycle, un déséquilibre hormonal grave se produit. Il en résulte un spasme de la vésicule biliaire et de la douleur.

• les dernières étapes de la grossesse. Le fruit qui se développe provoque la compression des organes environnants, y compris le foie.

Causes pathologiques

Il existe un très grand nombre de maladies associées à la douleur dans l'hypochondre droit.

• pathologie du foie. La cause la plus évidente de la douleur est une maladie du foie. Ceux-ci incluent l'hépatite, l'hépatose, la cirrhose du foie, les lésions parasitaires.

• Maladies de la vésicule biliaire. Cholécystite, cholélithiase, sténose des voies biliaires. Aussi souvent causer des douleurs dans le côté droit.

• problèmes cardiaques. Paradoxalement, les pathologies cardiaques peuvent être masquées en tant que maladies gastro-intestinales. Ce groupe comprend la myocardite, l'infarctus du myocarde, etc.

• Processus pathologiques dans le gros intestin. Aussi souvent accompagné de sensations douloureuses dans l'hypochondre droit. Ceux-ci incluent la colite, les tumeurs, etc.

• pathologie rénale. Si le rein droit est touché par une pyélonéphrite, une néphrite, un abcès, etc., une douleur peut être ressentie dans la région abdominale.

• Problèmes avec les glandes surrénales.

• inflammation musculaire (myosite). Causer un syndrome de la douleur extrêmement forte dans le côté droit.

• Conditions chirurgicales aiguës pour appendicite, ulcères, obstruction intestinale, etc.

Il y a beaucoup de raisons pour lesquelles cela fait mal dans l'hypochondre correct. Seul un médecin peut distinguer de telles conditions.

Symptômes de la maladie

Les rôles importants en matière de diagnostic différentiel jouent des complexes symptomatiques caractéristiques d’une maladie donnée.

Symptômes de problèmes de foie

Une maladie du foie est souvent accompagnée d'une douleur douloureuse dans l'hypochondre droit. Les sensations de cambrure sourdes deviennent les compagnons constants d'un malade. Outre la douleur, le complexe symptomatique comprend:

• sensation de lourdeur dans le côté droit.

Ces deux symptômes sont les plus caractéristiques de l’hépatite et de l’hépatose. À l'avenir, ceux-ci et d'autres auront tendance à compliquer et à développer une cirrhose du foie. Ensuite, les symptômes deviennent plus caractéristiques:

• Des étoiles vasculaires ressemblant à des araignées apparaissent.

• Sensation de démangeaison et de chatouillement sur la peau.

• Gonflement observé, y compris gonflement de l'abdomen.

• La jaunisse obstructive survient à long terme.

Pathologies cardiaques

Caractérisé par une douleur non spécifique. La gêne est aiguë et brûlante. En plus de la douleur, il y a:

• Pâleur de la peau.

• Troubles du rythme cardiaque (bradycardie, tachycardie, arythmie).

Maladie de l'intestin

Douleur dans les maladies intestinales intense, prononcée. Souvent, la localisation n'est pas claire et, cependant, elle diffère sur le côté droit de l'abdomen. En plus de la douleur constatée:

• Selles: diarrhée, constipation ou alternance. Dans ce cas, la chaise conserve sa couleur.

• Augmentation de la formation de gaz.

• La structure des selles contient des taches de mucus, de pus et de sang. Les tumeurs du gros intestin peuvent donner des symptômes similaires. Par conséquent, s'il est détecté dans le mucus, le pus et même davantage de sang dans les selles, il est nécessaire d'aller immédiatement chez le médecin.

Pathologie de la vésicule biliaire

Rencontrez le plus souvent. Donner un syndrome douloureux prononcé. Douleurs coupantes, longues, sur les sentiments - poignard. En plus de la douleur, il existe une violation des selles (diarrhée), les matières fécales prennent la couleur de l'argile et sont mal lavées à l'eau (en raison de la grande quantité de graisse). La cholécystite est une maladie particulièrement courante dans ce groupe.

Pathologie rénale

Les douleurs dans les pathologies des reins sont faibles et douloureuses dans la nature. Donnez dans l'hypochondre droit, mais n'avez pas de localisation claire. Cependant, il n’est pas si difficile d’identifier les problèmes rénaux, car les symptômes sont très spécifiques. C'est:

• Violations de la miction (oligurie, polyurie).

• Besoin fréquent d'aller aux toilettes, souvent faux.

• Augmentation de la douleur en urinant.

Il y a d'autres raisons pour lesquelles la douleur dans l'hypochondre droit, beaucoup plus important que faire.

Ça fait mal dans l'hypochondre droit: diagnostic

Le diagnostic et le traitement de tels problèmes sont engagés chez divers médecins. Tout dépend de la raison spécifique. Le premier spécialiste à se plaindre est un médecin généraliste. Il effectuera un diagnostic primaire et donnera les instructions nécessaires aux spécialistes.

Quels médecins traitent ces maladies:

• Les gastro-entérologues traitent des problèmes du tube digestif.

• Il est recommandé de contacter un néphrologue et / ou un urologue néphrologue (à ne pas confondre avec un neurologue) présentant des pathologies rénales.

• La maladie cardiaque est un cardiologue.

• En cas d'invasion helminthique, il est recommandé de consulter un parasitologue.

• Les chirurgiens traitent des conditions chirurgicales aiguës.

• Enfin, si le mal est à l'origine des problèmes de glande surrénale, l'endocrinologue prend en charge le traitement.

Lors de la consultation initiale, le médecin pose des questions sur l'état du patient. Ceci est une collection d'anamnèse. Sur la base de la consultation initiale, le spécialiste dirigera le patient vers les tests instrumentaux et de laboratoire appropriés. Parmi eux se trouvent:

• Echographie des organes internes.

Le plus souvent, cela suffit pour poser le bon diagnostic. Les études de laboratoire confirment les résultats du diagnostic instrumental. Ils comprennent:

• numération globulaire complète.

Dans la très grande majorité des cas, les patients souffrant de douleurs et d'hypochondre droit présentent des taux élevés d'ALT, AST. Ceci est une preuve directe de pathologies du foie et de la vésicule biliaire.

Ça fait mal dans l'hypochondre droit: traitement

Si l'hypochondre droit fait mal et que les raisons sont clarifiées, la question reste de savoir quoi faire. La principale chose qu'un patient devrait savoir, c'est qu'en aucun cas on ne devrait se soigner lui-même. L'acceptation d'antispasmodiques, d'analgésiques et de médicaments similaires lubrifie considérablement le tableau et complique le travail du médecin.

Les recettes de premiers secours largement répandues sur Internet sont également inefficaces, mais aussi dangereuses. En aucun cas, ne peut pas prendre de teintures d'alcool, mettre l'appareil de chauffage sur l'estomac, etc.: pour des raisons inexpliquées, il peut provoquer une issue fatale.

La principale chose à faire pour un patient est de consulter un médecin. Ce n'est pas nécessaire au quartier. En cas de douleur intense, vous devez contacter l'ambulance.

Le traitement consiste presque toujours en un traitement médicamenteux et comprend la prise d'analgésiques, d'antispasmodiques, de diurétiques, de cholérétiques, etc. Ces médicaments sont prescrits exclusivement par un médecin. Des soins chirurgicaux sont nécessaires dans les cas extrêmes et urgents, tels que l'obstruction de l'intestin, les ulcères perforés, etc. Dans tous les autres cas, un traitement conservateur est indiqué.

Ça fait mal dans l'hypochondre droit: prévention

La prévention est la suivante:

• Immédiatement après un déjeuner copieux, vous ne devriez pas faire d’activité physique.

• Il n'est pas recommandé de prendre des boissons alcoolisées.

• En hiver et au début du printemps, il est recommandé de s'habiller chaudement, en couvrant le bas du dos.

• Limitez votre consommation de sel, d'aliments gras et d'aliments frits.

• Dès les premières manifestations d'inconfort dans l'hypochondre droit, vous devez immédiatement consulter un médecin.

La douleur dans l'hypochondre droit peut témoigner en faveur de divers processus pathologiques. Pour les distinguer, pour poser le bon diagnostic et à temps pour faire face à la maladie, ne vous passez pas de médecin.

Pourquoi blesser le côté droit sous le bord

Informations générales

La douleur dans l'hypochondre droit, aigu ou intermittent, se manifeste sous une forme quelconque chez environ un tiers de la population de notre planète. Très souvent, les patients s'intéressent à ce qui est juste chez une personne et aux raisons pour lesquelles ils pressent, tirent, font mal ou ont mal dans la région de l'hypochondre droit. Selon les statistiques médicales, dans environ 90% des cas, la douleur est la conséquence de modifications pathologiques des organes internes. Ainsi, le plus souvent, ces symptômes provoquent des maladies des voies biliaires et de la vésicule biliaire. La pathologie hépatique et l'apparition d'un œdème du foie en cas de troubles circulatoires occupent la deuxième place en fréquence.

Qu'y a-t-il sous le bord droit?

Pour déterminer ce qu'il y a chez une personne sous les côtes du côté droit, vous devez vous référer à l'anatomie topographique. L'hypochondre droit est une partie de la paroi abdominale antérieure limitée par:

En prolongeant la limite inférieure de cette zone à l'arrière, on voit qu'elle passe à travers la 12e côte et la troisième vertèbre lombaire.

Déterminez pratiquement où se situe l'hypochondre droit de la manière suivante: la paume de la main droite doit être placée horizontalement sur les côtes, de manière à ce que le poignet soit au milieu du côté et que le bord du petit doigt doit coïncider avec le bord des côtes par en dessous. Si vous laissez votre poignet dans la même position et que vous tenez votre dos avec votre paume, vous pouvez obtenir une projection arrière de l'hypochondre droit.

L'emplacement des organes dans la cavité abdominale

Dans cette zone, des lésions de ces organes peuvent entraîner des douleurs:

  • vésicule biliaire, foie;
  • rein droit (partie supérieure);
  • le gros intestin (dont une partie est la flexion du côlon);
  • la partie péritonéale de la moitié droite du diaphragme;
  • glande surrénale.

En outre, dans cette zone, des picotements et des douleurs peuvent être reflétés par le duodénum, ​​le pancréas, la veine cave inférieure et les voies biliaires.

Pourquoi la douleur apparaît-elle dans l'hypochondre droit chez des personnes en bonne santé?

Parfois, l’inconfort et la douleur tirant sur le côté, de l’arrière, ainsi que la douleur à droite sous les côtes à l’avant, peuvent même être ressentis par une personne en parfaite santé. Ces manifestations sont associées à certaines conditions physiologiques.

Douleur dans le processus et due à un effort physique

Les personnes qui ne sont pas habituées à subir des efforts physiques intenses, après un travail pénible ou des sports, peuvent remarquer qu'elles ressentent une vive douleur lancinante au côté droit, sous les côtes à l'avant. La cause de telles manifestations est associée au processus suivant: quand l'adrénaline est libérée, le tonus des canaux biliaires diminue, ils sont étirés par la bile stagnante. En attendant, le foie est activement rempli de sang, sa capsule est étirée et des fourmillements se produisent. Il peut même y avoir une vive douleur par derrière et par derrière.

La douleur après avoir mangé, particulièrement épaisse, se manifeste presque toujours dans l'hypochondre. Si vous avez mal au côté droit sous les côtes à l'avant, vous devez faire attention au fait qu'après un repas, il n'est pas particulièrement recommandé de courir et de remonter.

En outre, il est connu que peut provoquer une douleur sourde dans l'hypochondre droit à l'avant et des spasmes du diaphragme. Une personne le ressent avec un soupir, parfois avec une inspiration et une expiration. Les mêmes sensations peuvent se produire en toussant. Mais cette douleur est généralement de courte durée. Parfois, il est émoussé lorsqu'il est pressé. En règle générale, si la respiration est stabilisée après un effort, ce symptôme disparaît.

Cependant, une explication de la raison pour laquelle les côtes du côté droit font mal ne correspond pas toujours à la vérité. Parfois, certaines douleurs expliquent l’expansion de la veine cave inférieure sous l’effet de l’adrénaline et de sa pression sur le foie. Avant de déterminer qu’il fait mal au côté droit sous la côte, il faut tenir compte du fait que sous l’influence de la vasoconstriction adrénaline, il n’ya pas de récepteurs de la douleur dans le foie.

Douleur chez les femmes

Dans les derniers jours du cycle mensuel, une certaine partie des femmes peut développer un déséquilibre hormonal aigu. En conséquence, un spasme des voies biliaires se développe et une douleur aiguë se manifeste, cédant parfois au dos. Par conséquent, l'explication du fait que ça fait mal dans l'hypochondre droit n'est parfois que les particularités du corps féminin.

Dans certains cas, l'évolution du syndrome prémenstruel s'aggrave lorsque les contraceptifs hormonaux sont pris. Dans ce cas, des douleurs lancinantes et sourdes, ainsi qu'une sensation de brûlure, apparaissent à la suite d'une violation du passage de la bile.

Pendant la grossesse

Ce qui fait mal sous le bord droit devant, explique les particularités de la physiologie du corps de la future mère.

Comme vous le savez, les dernières phases de l'utérus sont extrêmement tendues pendant la grossesse. Cela met la pression sur les organes situés à proximité. Par conséquent, les femmes en bonne santé qui portent un bébé poignardent du côté droit et développent un engourdissement dans cette zone ne se soucient pas de savoir pourquoi elles se poignardent du côté droit pendant la grossesse.

Il est nécessaire de tenir compte du fait que l’hormone progestérone favorise l’expansion des voies biliaires et la stagnation de la bile. Il est également très fréquent que les femmes enceintes présentent une colite aux côtés lors de la course et d'autres charges. Par conséquent, il devrait être limité aux promenades actives avec de l'air frais à un rythme facile.

Causes de la douleur dans l'hypochondre droit

Les raisons pour lesquelles une personne poignarde du côté droit sous les côtes à l'avant peuvent être associées à un certain nombre de raisons différentes. Pourquoi est-ce qu'il pique sous les côtes, gémit sur le côté, seul un spécialiste peut déterminer avec précision. Mais les causes de la douleur peuvent être associées à de telles maladies et affections:

  • un certain nombre de maladies du foie (causes de douleur au foie - hépatite infectieuse et non infectieuse, hépatose consécutive à la consommation d'alcool, hépatite graisseuse, cirrhose, cancer hépatocellulaire, maladies causées par des parasites, métastases hépatiques résultant d'un cancer du colon, de l'estomac, du sein, etc.);
  • maladie cardiaque, dans laquelle il y a un manque de circulation sanguine dans un grand cercle (myocardiopathie, maladie cardiaque ischémique, myocardite, endocardite, malformations cardiaques), ainsi qu'un infarctus du myocarde abdominal, une cirrhose cardiaque du foie;
  • maladie de la vésicule biliaire (cholécystite, tumeurs);
  • maladies du côlon (colite, maladie de Crohn, dysbiose, diverticulose, infections intestinales, tumeurs du côlon, syndrome du côlon irritable);
  • maladies du rein droit (abcès du rein, pyélonéphrite, maladie polykystique, lithiase urinaire, tumeurs, échinococcose, tuberculose rénale, métastases dans un cancer bronchogène, mélanome);
  • changements pathologiques dans la moitié droite du diaphragme (tumeur, diaphragmatite);
  • maladies de la glande surrénale droite (tumeur);
  • névralgie intercostale;
  • fractures des côtes inférieures;
  • bardeaux;
  • les affections chirurgicales, appelées «abdomen aigu» (pancréatite aiguë, saignement duodénal, pénétration, perforation ou perforation ulcéreuse, obstruction intestinale, appendicite, invagination intestinale, etc.);
  • thrombose de la veine cave inférieure (certaines options).

Quand est-ce que ton côté droit te fait mal devant?

Des picotements ou des douleurs aiguës du côté droit se manifestent en raison de maladies des organes adjacents dans cette zone. Certains états sont accompagnés de douleurs dans le dos, parfois dans les jambes, dans l'omoplate, dans les reins, etc. Il peut également y avoir une douleur dans les poumons lors d'une respiration profonde. Avec certains diagnostics, la douleur peut être périodique, se manifester en marchant, en toussant. Pour d'autres, le malaise est constamment dérangeant.

Avec une maladie du foie

En règle générale, une douleur sourde apparaît du côté droit. Parfois, une douleur sourde peut être remplacée par une cambrure. Parfois, une gêne est associée à une sensation de lourdeur due au remplissage avec du sang et à un gonflement du foie. Le patient est dérangé par quelque chose, un inconfort constant se manifeste.

Douleur dans le côté avec une maladie du foie

Si le foie fait mal, les causes de ce phénomène peuvent être associées à l’étirement de la capsule dans laquelle se trouve l’organe. La brûlure dans le foie est parfois accompagnée par le fait que la douleur redonne, épaule, cou. Les explosions, les lourdeurs et les nausées peuvent ne pas disparaître tout au long de la journée. Parfois, une fonction hépatique anormale est provoquée par un empoisonnement, l'ivresse, etc.

Pour l'hépatite

Si un patient développe une hépatite, quelle que soit son origine, il développe tout d'abord une intoxication et une dyspepsie. C'est-à-dire qu'une personne est malade, présente des ballonnements, des douleurs abdominales, en particulier après avoir mangé. Parfois, ça picotera dans le côté droit. Dans ce cas, la personne change de couleur d'urine et d'excréments, jaunit la protéine dans l'œil, développe un ictère.

Avec une cirrhose du foie

Chez les patients atteints de cirrhose, il se produit une mort des cellules du foie et une modification de sa structure. Les personnes avec ce diagnostic ont une douleur du côté droit au niveau de la taille, parfois la douleur est ressentie par derrière. Dans la cirrhose, une personne peut remarquer une douleur au côté droit sous les côtes, au tout début de la maladie. Dans ce cas, une sensation de brûlure du côté droit est têtue. Dans les derniers stades de la cirrhose, le foie diminue, sa performance diminue, le patient développe un coma hépatique et la mort est probable.

Avec échinococcose

La maladie provoque l'échinocoque avec le ver; au cours du développement de la maladie, une personne développe des kystes avec un liquide à l'intérieur. En règle générale, ils se forment dans le lobe droit du foie et pincent progressivement les voies biliaires et les capillaires. Ce sont les raisons d'une augmentation du foie et de l'apparition de douleurs. Au début, il y a une lourdeur et une gêne dans le côté droit sous les côtes. Si le kyste est cassé, un abcès du foie se développe. Dans ce cas, craignez une douleur aiguë dans le côté droit. La douleur lancinante et vive vous inquiète lorsque vous marchez, lorsque vous vous déplacez, vous redonnez. En outre, la température augmente, probablement le développement d'une inflammation du péritoine, une infection sanguine.

Avec insuffisance cardiaque congestive

Pourquoi l’inconfort de l’hypochondre droit dans cette affaire inquiète, explique l’état du patient. Au début, sa circulation sanguine se détériore, en conséquence, le foie augmente, le liquide s'accumule dans la cavité abdominale. Il y a une douleur tirante dans le côté droit, une sensation de lourdeur. Douleurs tiraillantes au fur et à mesure que la maladie progresse.

En cas d'infarctus du myocarde abdominal, le patient s'inquiète de douleurs vives et brûlantes dans la partie inférieure de l'hypochondre droit. Parfois, le patient se plaint de s'appuyer contre lui. Mais dans certains cas, l'apparition de la douleur est parfois très forte, semblable à un coup de couteau, la douleur se manifeste dans l'omoplate, le sternum. En règle générale, cela se produit lors du développement de crises cardiaques à l'arrière du muscle cardiaque. Parfois, il semble au patient que cette sensation douloureuse se manifeste par vagues: elle diminue et augmente de temps en temps. Dans le même temps, on peut noter des pertes de charge, des perturbations du ChSS.

Dans les maladies de la vésicule biliaire

Dans de telles maladies, accompagnées d'inflammation, la douleur lancinante dans le côté droit derrière apparaît le plus souvent.

Douleur dans le côté avec la maladie de la vésicule biliaire

Une douleur lancinante dans l'hypochondre et dans la région du dos se développe lorsque la pierre s'est déplacée, ce qui a fermé le canal biliaire. Il se développe également dans l'inflammation aiguë, auquel cas il fait mal dans la région située entre le muscle grand droit de l'abdomen et l'arcade costale de droite. Ces douleurs sont des crampes, donnés à d'autres endroits - manifestés dans l'épaule, dans l'hypochondre gauche. Il y a aussi une augmentation de la température, des vomissements, des éructations.

Mais si le patient a déjà eu la vésicule biliaire retirée, mais que le malaise continue à se manifester, la question naturelle se pose: qu'est-ce qui peut faire mal au côté droit sous la côte? Si une personne n'a pas de vésicule biliaire, la douleur peut être le syndrome dit de cholécystectomie, c’est-à-dire l’exacerbation d’autres maux, tels que l’inflammation des voies biliaires, les maladies du foie, etc. Cela peut être dû à la consommation d'aliments froids, de grandes quantités de nourriture, de plats gras et épicés, de café.

Les raisons de développer des douleurs dans le côté droit peuvent être associées à une cholécystite chronique. Ces patients s'inquiètent de douleurs dans le dos, de nausées et de perte d'appétit. Il y a des ballonnements, de l'amertume dans la bouche, des maux de tête. Les maladies chroniques sont souvent exacerbées pendant la grossesse.

Pour les maladies du côlon

La réponse à la question de savoir pourquoi le côté droit du dos fait mal et les coliques du bas-ventre peut être associée à des maladies du côlon. Plus le côlon est tendu, plus la colique est prononcée. La douleur reste moins prononcée jusqu'à ce que le péritoine soit inclus dans le processus inflammatoire.

Il convient de garder à l’esprit que dans le côté droit d’une personne, sous les côtes se trouve une flexion du côlon, c’est-à-dire une partie de l’intestin. Par conséquent, la douleur s'étend à toute la zone autour du nombril et à tout le côté droit, jusqu’à l’aine.

Si le côté droit fait mal, il faut tenir compte du fait qu'il peut s'agir d'une colite dans laquelle apparaissent principalement des douleurs spastiques, les selles sont perturbées et le météorisme.

Dans les cas de colite ulcéreuse non spécifique et de maladie de Crohn, des douleurs spasmodiques se développent non seulement dans l'hypochondre, mais également dans le bas de l'abdomen. Dans le même temps, une distension abdominale est également notée. Les personnes ayant un tel diagnostic peuvent développer des saignements, le mucus et le pus sont déterminés dans les selles et parfois compliqués d'obstruction intestinale et de nécrose intestinale.

Si une tumeur se développe, on observe le plus souvent une occlusion intestinale, un abdomen aigu, des signes d'irritation péritonéale, des pertes de charge, une pâleur et des sueurs froides.

Avec une crise d'appendicite, la douleur commence à se développer dans l'épigastre, après quoi elle s'étend progressivement à l'hypochondre droit et descend dans la région iliaque droite.

La manifestation de la douleur dans le quadrant supérieur droit

Si un patient se plaint de douleurs au dos sous l'omoplate droite, les causes de ce phénomène peuvent être associées à des lésions des côtes inférieures, des lésions des nerfs intercostaux. Manifesté derrière la douleur sous l'omoplate droite dans le dos et présentant des lésions du rein droit, de la glande surrénale. Les causes de maux de dos peuvent également être associées à des maladies de la veine cave inférieure.

Avec urolithiase

Des douleurs brûlantes et intenses peuvent gêner les personnes atteintes de lithiase urinaire. Lorsque vous déplacez des pierres ou du sable, grattez le bassin rénal et, plus tard, l'uretère. Par conséquent, dans le cas de coliques néphrétiques, il est également douloureux du côté de l’abdomen et du bas du dos. Il y a des attaques douloureuses, des spasmes aux organes génitaux, à la cuisse, il se fait sentir à l'aine. Si le bord de la paume frappe un peu le dos, cela fait encore plus mal et du sang peut apparaître dans l'urine. Parfois, des vomissements se produisent.

Avec pyélonéphrite

Le développement d'une inflammation infectieuse aiguë du rein s'accompagne de douleur dans la région rénale, d'intoxication et de fièvre. Ça fait mal et en urinant, il y a des fausses impulsions périodiques, un gonflement apparaît sur le visage.

Lorsque pyélonéphrite apostémateuse dans les reins développent une inflammation purulente. Préoccupée par la douleur persistante, la température augmente, la quantité d'urine libérée par jour diminue.

Nécrose de la papille rénale

Ce phénomène est une conséquence de la privation d'oxygène du tissu rénal, si les vaisseaux se bouchent. La douleur constante est accompagnée par l'apparition de sang dans les urines. Il y a une possibilité de mort par choc septique.

Dans la paranéphrite supérieure aiguë

Le processus inflammatoire du tissu adipeux dans la partie supérieure du rein se manifeste à la suite d'une infection des dents carieuses, des amygdales, etc. Tout d'abord, la température de la patiente augmente, une douleur modérée au bas du dos. Quelques jours plus tard, cela fait déjà mal dans l'hypochondre droit, la douleur augmente avec un profond soupir, aggrave l'état physique et l'effort - la douleur est notée pendant le mouvement, la marche, le redressement du corps.

Cancer du rein

Cette condition peut ne pas se manifester avant longtemps. Une légère douleur et des saignements apparaissent déjà dans les derniers stades de la maladie. Parfois, la tumeur empêche l'écoulement de l'urine et provoque une douleur aiguë.

Une douleur dans l'hypochondre se manifeste également dans les tumeurs de la glande surrénale droite, à condition que la tumeur soit volumineuse.

Névralgie intercostale

La raison pour laquelle une personne tire son côté droit, devient engourdi dans l'hypochondre, peut être une névralgie intercostale. Dans cet état, tire parfois de l'arrière, côtes douloureuses des deux côtés à l'avant. Lorsque névralgie pique fortement dans différents domaines, jusqu'à la limitation de la mobilité. La douleur devient plus forte lorsque vous vous penchez, que vous vous tournez. En outre, la myosite peut être la cause de l'inflammation des muscles d'une personne.

Avec des côtes meurtries

Forte douleur douloureuse, aggravée par la toux, la pression, la flexion, les soupirs, se manifestant par des ecchymoses à l’arrière des côtes. Avec les fractures des côtes, un resserrement caractéristique est ressenti.

Avec ostéochondrose de la colonne lombaire

En cas d’étirement musculaire, de mobilité limitée, de signes de tension, de douleur à l’épaule droite, au bras, les causes de cette affection peuvent être associées à l’ostéochondrose de la colonne lombaire. La douleur peut avoir une intensité différente, avoir à la fois de la douleur et du tir, se manifester de haut en bas.

Avec des bardeaux

Dans ce cas, des éruptions herpétiques le long du nerf sous forme de bulles avec un liquide trouble apparaissent, la peau rougit. Des démangeaisons, des brûlures, une douleur se développent au site de la blessure Cela signifie que vous devez contacter un dermatologue.

Avec thrombose de la veine cave

Si un caillot de sang provient des veines iliaques, après quoi il obstrue le tronc de la veine, il fait mal dans le bas du dos, du côté droit du dos. La clinique ressemble à une tumeur du rein à un stade avancé. En cas de thrombose du segment hépatique, une douleur généralisée apparaît de l'avant dans l'hypochondre droit et passe sous l'omoplate à droite. La jaunisse se développe également, le liquide s'accumule dans la cavité abdominale.

Douleurs aiguës

La sensation de douleur aiguë dans le lobe droit de l'hypochondre est associée au développement de conditions chirurgicales aiguës, appelées «abdomen aigu». En particulier, on observe de fortes douleurs dans de telles maladies et affections:

Douleur aiguë au côté droit

  • organes internes endommagés (plaie du rein, du colon, des reins, lésion de la vésicule biliaire, hématome du rein, foie);
  • perforation de l'intestin, fractures des diverticules;
  • processus inflammatoires aigus de la vésicule biliaire, pancréatite aiguë;
  • le stade initial de l'appendicite;
  • obstruction des voies biliaires, obstruction intestinale;
  • thrombose des veines et des artères, qui alimentent les organes internes.

Dans de telles conditions, une douleur très intense se développe, ce qui entraîne le développement d'un choc douloureux, une perte de conscience, une diminution de la pression, une perturbation du fonctionnement des organes internes.

Dans un abdomen aigu, les muscles du péritoine sont contractés, parfois la douleur est encerclante, parfois - l’acupression, mais très souvent intolérable.

Une douleur contractante aiguë se manifeste également dans la forme abdominale d'infarctus du myocarde, de coliques néphrétiques et parfois dans la colite ulcéreuse non spécifique, fractures des côtes.

Douleur sourde

Les douleurs sourdes indiquent très souvent le développement du processus inflammatoire. Ils se manifestent avec de telles pathologies:

  • hépatite aiguë et chronique;
  • cancer du foie, cirrhose, lésion parasitaire du lobe droit du foie;
  • la période entre les exacerbations de la cholécystite, la cholangite;
  • tumeurs surrénales;
  • diverticulose intestinale, colite;
  • hydronéphrose, pyélonéphrite, tumeur rénale au stade avancé, néphrite apostématique.

Dans la région iliaque, il souffre constamment de tumeurs, de métastases des organes internes, de fractures des côtes et de kystes parasitaires du foie.

Lourdeur dans le côté droit

La sévérité du côté droit et du bas-ventre, ainsi que du haut de l'abdomen, se développe dans diverses maladies. Souvent, une lourdeur du côté droit sous les côtes avant se développe avec un foie oedémateux. En outre, les causes de gravité de l'hypochondre droit peuvent être associées au développement d'une hépatite, d'une hépatose adipeuse, d'une cholécystite chronique, d'une dyskinésie hypomotrice des voies biliaires.

Après le repas

Beaucoup de gens remarquent qu’ils ont un coup de couteau dans le côté droit après avoir mangé, une lourdeur se forme dans l’épigastre et gronde. Souvent, les futures mères s’intéressent également aux raisons pour lesquelles elles se plaignent du côté droit pendant la grossesse. Après avoir mangé des aliments dans le corps, le processus d'excrétion et de promotion de la bile est accéléré, le foie se remplit de sang et le péristaltisme est activé. Par conséquent, dans les maladies chroniques du foie, des intestins et de la vésicule biliaire, la douleur se manifeste souvent au bas et au haut de l'abdomen après avoir mangé. De telles manifestations peuvent avoir un caractère différent: une personne devient malade, des éructations, de la diarrhée, de la constipation, des grondements dans l'estomac.

La douleur sourde après avoir mangé est observée avec une cholécystite, une douleur aiguë - avec une colite et une dysbiose, une attaque lancinante - avec une maladie des calculs biliaires et une dyskinésie biliaire. Souvent, la douleur devient plus intense après une consommation excessive d'alcool, un tabagisme malin.

Après le chargement

La douleur tirante ou lancinante provoque un inconfort après un effort physique chez les personnes atteintes d'hépatite, de cirrhose ou de foie congestif. Après une agitation, un effort physique, une attaque de cholécystite calcique peut survenir. Des douleurs périodiques accompagnées d'une charge apparaissent également chez les patients atteints de myosite, de névralgie intercostale, d'ostéochondrose, de fracture de côte, de thrombose de la veine cave.

Comment agir?

Que faire si la vésicule biliaire fait mal, fait mal au foie et que d'autres maladies apparaissent, qui provoquent des douleurs du côté droit, vous devez demander à un spécialiste. En aucun cas, ne peuvent pas prendre leurs propres décisions sur ce qu'il faut boire pour soulager la douleur dans le foie, ou demander conseil sur le forum. Après tout, même une légère douleur nécessite l'attention d'un médecin. L'automédication avec des analgésiques peut atténuer le tableau général des symptômes chez l'adulte et chez l'enfant. En conséquence, le médecin ne pourra pas diagnostiquer correctement.

Douleur sous le bord droit après l'exercice

Par conséquent, il convient de rappeler qu’il n’est pas nécessaire de prendre des médicaments et des remèdes traditionnels contre la douleur au foie avant de consulter un médecin. Vous ne pouvez pas faire d'injections d'analgésiques pour soulager la douleur.

L'utilisation d'anti-inflammatoires non stéroïdiens, l'utilisation de coussins chauffants sont contre-indiqués, car ces méthodes peuvent provoquer des saignements à l'intérieur.

Ne donnez pas d'analgésiques aux enfants. Il est recommandé d'allaiter les bébés atteints de coliques chez le nourrisson - cela suffit parfois pour le calmer.

Si une personne a été initialement poignardée sur le côté, mais a ensuite présenté une vive douleur, vous devez immédiatement appeler une ambulance. Après tout, seul le médecin peut évaluer de manière adéquate l’ensemble des symptômes dans un tel cas et prendre la bonne décision. Il est important de consulter immédiatement un médecin si un phoque ou une bosse apparaît sous les côtes à droite.

À la clinique, les premiers symptômes d'un tel symptôme doivent être signalés au thérapeute, qui déterminera quels spécialistes le patient doit aller plus loin.

Si une personne a souvent des douleurs, de la lourdeur, des pulsations et des larmes dans l'hypochondre, donne à l'omoplate, à l'avant-bras, au dos, vous ne pouvez en aucun cas tolérer une telle situation. Les hommes et les femmes doivent être conscients qu'un accès rapide à un médecin aidera à prévenir les problèmes graves.


Plus D'Articles Sur Le Foie