Traitement de l'hépatite C avec du daclatasvir et du sofosbuvir

L'hépatite C est une maladie infectieuse dangereuse qui se caractérise par de graves lésions et une inflammation du foie. Ils peuvent être infectés par contact direct avec le sang d'une personne infectée, lors de procédures médicales et esthétiques, ainsi que sexuellement. Le traitement à long terme de cette maladie implique l'administration de médicaments antiviraux spécifiques. Ils sont coûteux et l'efficacité du traitement dépend de la régularité de leur utilisation et du respect des autres recommandations. Le traitement de l'hépatite C avec du sofosbuvir et du daclatasvir est un schéma bien connu qui donne de bons résultats avec différents génotypes du virus.

Quels sont ces médicaments?

Les médicaments originaux pour le traitement de l'hépatite C (Sovaldi et Daklinza) sont fabriqués aux États-Unis. Ils montrent une grande efficacité, mais ont un gros inconvénient. En raison du coût élevé, chaque personne infectée ne peut pas se permettre de suivre un traitement complet et de se débarrasser de l'hépatite.

Les analogues de produits américains exclusifs sont le sofosbuvir et le daclatasvir. Ils sont fabriqués en Inde et contiennent des ingrédients actifs identiques. Ces fonds sont appelés génériques, c’est-à-dire des analogues des médicaments originaux. Ils ont passé toutes les vérifications nécessaires et disposent d'une documentation confirmant leur qualité. Leur apparition sur le marché a permis à de nombreux patients de suivre un traitement de qualité sans effets secondaires graves ni complications, ce qui a permis de se débarrasser complètement de l'hépatite C.

Auparavant, le traitement de l'hépatite C était effectué à l'aide d'interférons, médicaments activant les défenses immunitaires de l'organisme contre les infections virales. Ils n'étaient pas particulièrement efficaces, présentaient un certain nombre de contre-indications et provoquaient des effets graves. La seule chose qui ait incité les patients à refuser de meilleurs médicaments et à arrêter le choix d'interféron est leur faible coût. Le sofosbuvir, le daclatasvir et d'autres génériques se sont révélés efficaces contre l'hépatite virale et présentent plusieurs avantages:

  • avoir des effets secondaires minimes;
  • bien toléré, y compris les patients âgés;
  • avoir une plus grande efficacité, ce qui permet de réduire le traitement antiviral de 2 à 3 fois;
  • peut être utilisé avec une immunité affaiblie et des complications, y compris la cirrhose du foie et le VIH.

Avec son utilisation, le traitement ne dure pas plus de 24 mois et se termine par la guérison. Avec des formes compliquées et en combinaison avec d’autres pathologies (cirrhose, VIH), le traitement est plus prolongé, il est réalisé par une combinaison de plusieurs moyens spécifiques. L'un d'eux est la pilule Daclatasvir. L'apparition de ce médicament et la détermination de l'efficacité de l'association des deux médicaments vous permettent d'abandonner complètement la réception d'interférons plus toxiques.

Le schéma d'utilisation des génériques pour différents génotypes de l'hépatite C

Le traitement de l'hépatite C avec du sofosbuvir et du daclatasvir peut varier en fonction du génotype du virus et de la présence de maladies concomitantes. Dans les formes d'hépatite non compliquées, il suffit de prendre le sofosbuvir conformément aux instructions. Le traitement dure 8 semaines, après quoi une analyse répétée de la charge virale montre que la concentration de l'agent pathogène a diminué de manière significative. Chez certains patients, il est possible de se débarrasser complètement de la maladie au cours de cette période et, dans certains cas, un résultat durable se manifeste après un mois de traitement par Sofosbuvir.

Avant le début du traitement médicamenteux, il est nécessaire de déterminer le génotype de l'agent pathogène de l'hépatite C. Le fait est que le virus présente une structure et un type d'effet légèrement différents sur le foie du patient. Les variétés de virus de l'hépatite C sont des génotypes, ils sont isolés dans tous les 6. Le génotype 1 de l'hépatite C est considéré comme le plus dangereux pour une personne car il est le plus difficile à traiter. Les types les plus courants sont les virus de génotype 2 et 3.

Faites ce test et découvrez si vous avez des problèmes de foie.

Traitement du génotype de l'hépatite virale C 1

Les patients de génotype 1 reçoivent un traitement contre l'hépatite C avec du sofosbuvir et du lédipasvir, ainsi que du daclatasvir, d'autres médicaments et leurs associations. En l'absence de complications sous forme de VIH, le traitement dure 12 semaines (3 mois), après quoi les patients subissent une nouvelle analyse. Dans le cas de l'adhésion au VIH, le traitement peut durer jusqu'à 24 semaines.

Le sofosbuvir est recommandé pour le traitement du génotype de l'hépatite chronique C 1 dans les combinaisons suivantes:

  • avec le Ledipasvir ou le Ledipasvir et la Ribavirine;
  • avec le daclatasvir ou avec le daclatasvir et la ribavirine;
  • avec le siméprévir;
  • avec la ribavirine ou la ribavirine et le peginterféron.

L'inflammation du foie de toute origine est dangereuse pour l'homme. En cas de traitement tardif, la maladie peut entraîner le développement d'une cirrhose - le remplacement du tissu hépatique normal par une cicatrice conjonctive. Cette maladie représente non seulement une menace pour la vie, mais complique également le traitement de l'hépatite virale. Lorsque vous combinez une inflammation du foie et des manifestations de cirrhose, vous pouvez utiliser l'un des schémas suivants: Sofosbuvir:

  • avec le Ledipasvir ou le Ledipasvir et la Ribavirine;
  • avec le siméprévir ou le siméprévir et la ribavirine;
  • Ribavirine ou avec Ribavirine et Peginterferon.

De nombreux patients subissent des traitements répétés pendant plusieurs années. Il est difficile de choisir le bon schéma thérapeutique dès le début, il était particulièrement important avant que les médicaments génériques apparaissent sur le marché. Le sofosbuvir et ses associations sont recommandés en l’absence de réponse positive aux traitements antérieurs de la maladie. Le cours dure 12 semaines, le médicament peut être combiné dans les combinaisons suivantes:

  • avec le Ledipasvir ou le Ledipasvir et la Ribavirine;
  • avec le siméprévir;
  • avec la ribavirine ou la ribavirine et le peginterféron.

La complication la plus dangereuse de l'inflammation infectieuse du foie est le VIH. Ces deux maladies se manifestent souvent ensemble et le cours du traitement sera long. Le traitement avec des médicaments spécifiques peut durer jusqu'à 24 semaines et son efficacité peut varier. Sofosbuvir dans cette situation peut être combiné comme suit:

  • avec le lédipasvir pendant 12 semaines - efficacité de 97%;
  • avec le daclatasvir pendant 12 semaines - efficacité de 97%
  • avec la ribavirine pendant 24 semaines - efficacité jusqu'à 82%.

Le génotype 1 est considéré comme le plus dangereux, car de nombreux patients ne peuvent pas se débarrasser du virus même après un traitement à long terme. L'agent pathogène persiste dans le tissu hépatique et provoque périodiquement une exacerbation de la maladie. Cependant, la nouvelle génération de médicaments s'est révélée plus efficace et les chances de guérison avec de nombreuses combinaisons atteignent jusqu'à 100%.

Schéma thérapeutique pour le génotype du virus 2

2, le génotype du virus est répandu. Il est diagnostiqué chez la majorité des patients avec ce diagnostic. Pour son traitement, le sofosbuvir est efficace en association avec les médicaments suivants:

  • avec le daclatasvir - avec un traitement de 24 semaines, l'efficacité est de 100%;
  • avec la ribavirine - avec un traitement d’une durée de 12 semaines, l’efficacité est de 94%;
  • avec le daclatasvir et la ribavirine - le traitement dure 24 semaines et son efficacité atteint 100%.

Combinée à ce génotype de l'hépatite et du VIH, l'association standard de Sofosbuvir et de Daclatasvir est utilisée à des fins thérapeutiques. Si le cours dure 12 semaines, son efficacité atteindra 88%. Avec un traitement de 24 semaines, son efficacité atteindra 100%.
Le second génotype est relativement facile à traiter. Les schémas thérapeutiques sont simples et ne nécessitent pas l’utilisation d’interférons. S'il y a des complications, le traitement devra être prolongé de 2 fois, mais une fois terminé, vous pourrez vous débarrasser complètement de l'agent responsable de l'hépatite.

Utilisation de médicaments pour les patients avec 3 génotypes

Le génotype de l'hépatite C 3 est l'un des plus courants. Pour son traitement, ils essaient d'utiliser les agents les moins toxiques, mais avec leur faible efficacité, il devient nécessaire de prescrire des interférons. Cette maladie est traitée avec des combinaisons standard de Sofosbuvir:

  • avec le daclatasvir (12 semaines, 94%);
  • avec la ribavirine (24 semaines, 100%);
  • avec la ribavirine et le peginterféron (24 semaines, 100%).

Il existe également une méthode de traitement du génotype de l'hépatite C 3 si un traitement préalablement prescrit à un patient était inefficace. Il comprendra du sofosbuvir et d’autres médicaments:

  • avec la ribavirine (24 semaines, 85%);
  • avec la ribavirine et le peginterféron (12 semaines).

Le génotype de l’hépatite C en association avec la cirrhose du foie ou le VIH est traité selon un schéma - le sofosbuvir est pris en association avec la ribavirine. Dans les deux cas, le traitement durera 24 mois, mais son efficacité sera différente. Avec une cirrhose du foie, l'efficacité du traitement atteint 86%, et avec le VIH, jusqu'à 91%.

Thérapie 4 génotypes du virus de l'hépatite C

4 génotype est rarement diagnostiqué. Le virus est difficile à traiter et le schéma thérapeutique est similaire aux principes de traitement du virus de type 1. L’efficacité avec divers systèmes peut aller de 89 à 100%, ce qui est considéré comme un bon résultat.

Pour l'hépatite C non compliquée, les combinaisons suivantes de Sofosbuvir sont utilisées:

  • avec le lédipasvir pendant 12 semaines;
  • avec la ribavirine et le peginterféron pendant 12 semaines;
  • avec la ribavirine - le cours dure 24 semaines.

Lorsqu’une combinaison de génotype de l’hépatite virale 4 et de la cirrhose du foie, vous pouvez choisir l’une des combinaisons suivantes de Sofosbuvir;

  • avec Ledipasvir - 12 semaines;
  • avec la ribavirine - 24 semaines.

Lors du diagnostic de ce type d'inflammation virale du foie, le sofosbuvir est prescrit avec le VIH, en association avec d'autres médicaments:

  • avec le daclatasvir - 12 semaines;
  • avec la ribavirine et le peginterféron pendant 12 semaines.

Avec l'hépatite C avec une réaction négative du patient à toutes les méthodes de traitement, le sofosbuvir et l'un des médicaments suivants peuvent être utilisés:

  • avec Ledipasvir - 12 semaines;
  • avec la ribavirine - 24 semaines.

Contre-indications et effets secondaires

Le sofosbuvir et le daclatasvir sont des médicaments relativement sûrs. Comparés aux interférons précédemment utilisés pour traiter l'hépatite virale, ils peuvent être utilisés avec peu ou pas de restrictions. Les contre-indications à l'utilisation de ces médicaments peuvent être:

  • enfants de moins de 18 ans;
  • la période de grossesse et d'allaitement;
  • intolérance individuelle de composants individuels.

Effets indésirables observés lorsque Sofosbuvir auto-administré ne se produit pas. Avec un traitement complexe avec l'utilisation de plusieurs antiviraux, le patient peut ressentir de la faiblesse, de l'insomnie et des maux de tête. Par rapport aux avantages thérapeutiques de la prise de ces médicaments, les effets secondaires ne doivent pas être un motif d'arrêt du traitement.

Avis de médicaments

La plupart des patients choisissent des médicaments indiens au lieu des médicaments originaux. Parmi les personnes soignées se trouvent des personnes de sexe, d’âge et de statut social différents. Ils ont pris du sofosbuvir ou ont reçu un traitement d'association avec d'autres médicaments. Examens de ces médicaments dans la plupart des cas, positifs - au moins des effets secondaires, des effets rapides, aucune rechute.

Le traitement de l'hépatite C est une combinaison de divers médicaments qui affectent la reproduction du virus et renforcent le système immunitaire. Il existe 2 catégories de médicaments. Le premier concerne les médicaments d’origine, très efficaces et très coûteux. Le deuxième groupe comprend leurs analogues ou génériques, auxquels appartiennent le sofosbuvir et le daclatasvir. Le schéma thérapeutique et la durée du traitement peuvent varier en fonction du génotype du virus, ainsi que de la présence de maladies concomitantes.

Traitement de l'hépatite C avec le sofosbuvir et le daclatasvir

L'association du sofosbuvir et du daclatasvir est la méthode de traitement de l'hépatite C la plus accessible et la plus efficace. Avant de prendre ce médicament, vous devez consulter un spécialiste et vous familiariser avec le mode d'emploi. Selon les médecins, le meilleur effet de la thérapie est obtenu en combinant ces deux génériques. Il est possible d'acheter des médicaments en Russie à un prix raisonnable par l'intermédiaire du fournisseur officiel via Internet. Le traitement de l'hépatite C est le plus souvent effectué à l'aide de génériques Sofosbuvir et Daclatasvir. Avec leur aide, tous les génotypes connus du virus sont traités. Le schéma de traitement est choisi par le médecin en fonction des caractéristiques du problème.

Prix ​​et où acheter Daclatasvir avec Sofosbuvir

À ce jour, le daclatasvir et le sofosbuvir en Russie ne peuvent être commandés que par le fabricant, à un prix fixe.

Vous pouvez vous droguer de plusieurs manières:

  1. Sans intermédiaires sur Internet. Lorsque vous achetez un produit sur le site, vous devez lire tous les avis sur un vendeur en particulier. Un signe certain de vendre un faux est un prix trop bas.
  2. En Inde, dans le pays où les biens sont produits. Des génériques bon marché sont disponibles sous les marques Hepcinat (Sofosbuvir) et Natdac (Daclatasvir). Pour éviter des problèmes lors de l'achat de fonds, vous devez apporter un certificat d'enregistrement pour l'hépatite C.
  3. Avec l'expédition internationale. Le produit peut être reçu dans les 2 semaines. Manque de livraison internationale - devra payer un supplément pour les services de courrier et faire un paiement anticipé pour les marchandises.

Combien coûte Sofosbuvir avec Daclatasvir

Vous pouvez acheter des médicaments sans intermédiaires au prix de:

Prix ​​du Sofosbuvir:

  • Moscou - 15 000 roubles.
  • Saint-Pétersbourg - 15 000 roubles.
  • Samara - 15 000 roubles.
  • Ekaterinbourg - 15 000 roubles.
  • Ukraine, Kiev - 6470 UAH.
  • Dnipro (Dnipropetrovsk) - 6470 UAH.
  • Biélorussie, Minsk - 490 bel.rubley
  • Inde - 246 $

Aller sur le site du fournisseur

Prix ​​pour le daclatasvir:

  • Moscou - 9000 roubles.
  • Saint-Pétersbourg - 9000 roubles.
  • Voronej - 9000 roubles.
  • Novosibirsk - 9000 roubles.
  • Ukraine, Kiev - 3880 UAH.
  • Dnipro (Dnipropetrovsk) - 3880 UAH.
  • Biélorussie, Minsk - 295 bel.rubley
  • Inde - 148 $

Aller sur le site du fournisseur

Les spécialistes prescrivent et d'autres médicaments dans la lutte contre la pathologie, par exemple American-Daklinza ou Sovaldi. Mais ces fonds ont un inconvénient grave: un coût très élevé. En raison des propriétés similaires des médicaments fabriqués en Inde, le sofosbuvir et le daclatasvir, un plus grand nombre de patients avaient une chance de se rétablir.

Avis des médecins sur Daclatasvir et Sofosbuvir

Le daclatasvir et le sofosbuvir en Russie sont prescrits depuis 2016, mais pendant cette courte période, les agents ont réussi à obtenir un retour positif des médecins. Les experts soulignent plusieurs propriétés des agents qui les rendent efficaces dans le traitement de l'hépatite C:

  • Le sofosbuvir est un inhibiteur de la protéine virale NS5A, c'est-à-dire que la substance active du médicament bloque le virus, empêchant ainsi sa reproduction dans le corps.
  • Les composants du daclatasvir inhibent le virus de l'agent pathogène de la pathologie, l'empêchant de se propager aux cellules saines.

Le virus n'a pas eu le temps de développer une résistance aux composants des génériques, contrairement aux interférons, dont le traitement est aujourd'hui considéré comme inefficace.

Vous trouverez ci-dessous certaines des critiques d'experts sur les médicaments discutés.

Au cours de ma pratique médicale, les interférons ont montré une faible performance dans le traitement de l'hépatite C. Mes collègues et moi-même avons préféré les génériques de l'Inde - Hepcinat et Natdac. Après leur utilisation chez les patients, il existe une tendance positive dans la lutte contre la maladie. Le seul inconvénient de ces fonds est leur coût élevé.

Parmi les aspects positifs de l’usage de médicaments, je voudrais mentionner: 1) la liste minimale des effets indésirables; 2) la lutte contre les génotypes de la maladie de toutes sortes; 3) un résultat notable après deux semaines de prise de fonds.

Je peux affirmer avec certitude que le sofosbuvir et le daclatasvir sont les moyens les plus efficaces et les plus abordables de lutte contre la pathologie, connus de la médecine à ce jour.

Vladimir Ilyin, spécialiste des maladies virales. Expérience - 11 ans.

Au cours de mon travail avec des patients, j’ai assisté à l’émergence de nouveaux médicaments pour le traitement de l’hépatite C, ils ont également attiré leur publicité peu coûteuse et peu coûteuse, mais l’effet n’était pas spécial et les patients (en fonction des caractéristiques de la maladie) ont été contraints d’acheter des médicaments coûteux fabriqués par les Américains. Et voici, j'ai entendu parler de l'efficacité du sofosbuvir et du daclatasvir indiens non par la publicité, mais par mes collègues. Ces médicaments constituaient une exception parmi d’autres moyens budgétaires, mais inefficaces. Une alternative valable à la médecine américaine.

Nikolay Zotov, hépatologue. Expérience - 17 ans.

Témoignages de patients concernant le traitement par le daclatasvir et le sofosbuvir

Sur Internet, vous trouverez des critiques de patients traités par l'hépatite C avec du daclatasvir et du sofosbuvir.

L'hépatite C a été diagnostiquée en 2015. Le médecin m'a prescrit un traitement par interféron alpha et a indiqué qu'après le traitement, ce médicament pouvait provoquer des effets indésirables tels que fièvre et maux de tête. Un tel effet de prendre de l'interféron m'a fait peur, alors je suis monté sur le forum pour lire les critiques des personnes guéries de l'hépatite C.

Sur Internet, les acheteurs ont parlé positivement des médicaments génériques indiens Daclatasvir et Sofosbuvir. J'ai commandé les comprimés de Hepcinat et de Natdac sur le site Web de Natco Pharma, payé les produits avec une carte électronique et, au bout de 20 jours, j'ai reçu un médicament générique.

À la troisième semaine de traitement, il a subi une analyse PCR pour identifier l'agent responsable de l'hépatite C dans le corps et a obtenu des résultats négatifs. En d'autres termes, le test sanguin biochimique est revenu à la normale trois semaines seulement après avoir pris les pilules. J'ai terminé un traitement de 3 mois et j'ai à nouveau été testé. Le résultat est le même - NÉGATIF.

Timur, 32 ans, Moscou.

On m'a découvert que j'avais l'hépatite virale en 1997. A cette époque, pour une personne, un tel diagnostic était une phrase, car il y avait très peu de fonds ayant des effets antiviraux. Le médecin n'a fait qu'un geste impuissant et a déclaré que, pour le moment, le médicament était impuissant contre cette maladie.

Déjà maintenant, après avoir lu les forums sur les conséquences de la maladie, je me suis rendu compte que la maladie pouvait se manifester à tout moment et causer la mort. En 2016, mes amis m'ont appris que dans les cliniques rémunérées, les hépatologues proposent un schéma thérapeutique moderne avec des génériques indiens. Elle s'est tournée vers un spécialiste qui m'a prescrit un traitement de 3 mois au Sofosbuvir et au Daclatasvir. Le prix de la drogue "mord", mais il n'y avait pas d'autres options.

J'ai commandé la marchandise moi-même sur Internet. Au début, elle s’inquiétait beaucoup du fait que les médicaments étaient inefficaces, car ils n’avaient aucun effet secondaire, comme dans le traitement à l’interféron. Pour cette raison, j'ai de nouveau passé les tests après 2 semaines. Le résultat a été agréablement surpris: l'analyse biochimique était meilleure qu'en 1996 (avant l'infection par l'hépatite). J'ai donc gagné la maladie avec laquelle j'ai vécu longtemps.

Irina, 41 ans, Krasnodar.

Instructions pour l'utilisation de Sofosbuvir et Daclatasvir

Le mode d’emploi du sofosbuvir et du daclatasvir décrit la composition des médicaments et les contre-indications à leur utilisation. Malgré cela, un traitement avec des génériques ne peut être instauré qu’après avoir consulté un médecin. Le spécialiste vous dira comment prendre de l'argent en fonction du génotype du virus de l'hépatite.

Le sofosbuvir se boit une fois, une pilule par jour. La capsule est souhaitable pour avaler, mais pas mâcher. Les effets indésirables liés à l'utilisation de médicaments génériques chez les patients guéris n'ont été observés que dans 8 à 10% des cas.

Le daclatasvir est également pris une fois par jour. La pilule n'est pas écrasée avant la consommation et prise avec les repas. La durée du traitement et la posologie de l'agent sont déterminées par le médecin traitant. La durée du traitement par des génériques indiens dure en moyenne de 12 à 24 semaines.

Le schéma de traitement pour le premier génotype du virus:

SCHÉMA DE TRAITEMENT AU SOFOSBUVIR

Le sofosbuvir est un médicament antiviral à action directe de la nouvelle génération.

RECOMMANDATIONS POUR LE TRAITEMENT DE L'HÉPATITE C 2016

Il est un inhibiteur de l'ARN polymérase NS5B. Le médicament ne permet pas au virus de se multiplier et de se développer en copiant son ARN.

Contrairement aux antiviraux de l'ancien échantillon, le sofosbuvir n'agit que sur le virus de l'hépatite C. Ce médicament empêche le virus de se multiplier dans le sang. Pour le traitement de l'hépatite C chronique, le sofosbuvir doit être associé à d'autres agents antiviraux. En fonction du traitement précédent, de la présence ou de l'absence de dommages au foie, du génotype du virus, le médicament est associé au daclatasvir, à la ribavirine, à l'interféron ou au siméprévir. Le schéma thérapeutique est élaboré individuellement pour chaque patient. Le sofosbuvir est approuvé pour les patients infectés par le VIH. Pour aborder correctement le traitement, vous devez savoir comment prendre le sofosbuvir.

Le sofosbuvir n'est pas destiné à la monothérapie, il ne peut être utilisé qu'en association avec d'autres agents antiviraux. Le médicament est apparu sur le marché en 2013. Le médicament a une petite quantité d'effets secondaires. Cependant, comparé à d’autres médicaments contre l’hépatite C, le traitement par Sofosbuvir est bien toléré par les patients de différents âges. Le sofosbuvir peut réduire la durée du traitement de deux à trois fois, augmentant ainsi considérablement l'efficacité. Dans la plupart des cas, le médicament aide à éliminer l’interféron de la liste des médicaments nécessaires. Le peginterféron est depuis longtemps le principal traitement de l'hépatite C chronique. Cependant, les effets indésirables ont obligé de nombreuses personnes à refuser un traitement.

En 2013, le médicament a été approuvé pour le traitement de l'hépatite C chronique aux États-Unis. Après des essais cliniques réussis, l’Association européenne pour l’étude des maladies du foie a fait du sofosbuvir le médicament numéro un dans le traitement de l’hépatite C. Le sofosbuvir a été approuvé pour la première fois en association avec la ribavirine pour les deuxième et troisième génotypes et en association avec le Peginterféron et la Ribavirine pour les premier et quatrième génotypes. Mais en 2014, après l’apparition du daclatasvir et du lédipasvir, la nécessité de recourir à l’interféron a presque complètement disparu. La combinaison du sofosbuvir avec le lédipasvir ou le daclatasvir montre une efficacité étonnante même en présence de cirrhose du foie.

L’Organisation mondiale de la santé a inscrit le sofosbuvir sur sa liste de médicaments essentiels.

Le schéma thérapeutique recommandé pour chaque génotype:


Les recommandations EASL 2016 pour le traitement de la mono-infection par le VHC ou de la co-infection par le VIH et le VHC chez les patients sans cirrhose, y compris un traitement précédemment non réactif et les patients ayant subi un échec virologique au cours du traitement par interféron pégylé et ribavirine.

Recommandations EASL 2016 pour le traitement de la mono-infection par le VHC ou de la co-infection VIH / VHC chez les patients atteints de cirrhose compensée (classe A de Child-Pugh), y compris ceux n'ayant jamais reçu de traitement et les patients ayant subi un échec virologique pendant le traitement par interféron pégylé et ribavirine

*** - s'il existe des facteurs prédictifs d'une mauvaise réponse - 24 semaines en association avec la ribavirine;
RBV - ribavirine;

Comment le sofosbuvir

Le sofosbuvir agit délibérément en frappant le virus de l'hépatite C. La substance active du médicament supprime le virus et l'empêche de se multiplier. Sans copier son propre ARN, le virus de l'hépatite C n'est pas capable de se répliquer (reproduction).

L'efficacité du médicament

Le sofosbuvir est conçu pour traiter les premier, deuxième, troisième et quatrième génotypes du virus de l'hépatite C. Avec l'avènement du Daclatasvir et du Ledipasvir, les premier et quatrième génotypes ont éliminé le besoin d'injections d'interféron. Les antiviraux de la nouvelle génération sont beaucoup plus efficaces que les anciens schémas thérapeutiques. Ils permettent d’atteindre une efficacité de près de cent pour cent même en présence de cirrhose ou d’infection par le VIH. Le sofosbuvir a considérablement réduit la durée du traitement - il est maintenant de 12 semaines. Dans certains cas, il peut atteindre 24 semaines (durée maximale du traitement).

Le médicament présente de nombreux avantages. Contrairement à l'interféron, ce sont des pilules. Le médicament est pris une fois par jour et ne provoque presque pas d'effets secondaires. Maux de tête, légère fatigue et somnolence sont au nombre des événements indésirables. À côté de dizaines d'effets douloureux de l'interféron, ces effets secondaires sont invisibles.

Après des essais cliniques réussis, un nouveau médicament a complètement changé le schéma thérapeutique de l’hépatite C chronique dans le monde. Maintenant, les patients atteints d'hépatite C ont la possibilité d'un traitement confortable et efficace sans effets secondaires.

Les comprimés Sofosbuvir arrêtent la multiplication du virus dans le foie. Certains patients reçoivent une réponse virologique prolongée après quatre semaines de traitement.

Les essais cliniques ont montré une efficacité élevée du médicament vis-à-vis du virus de l'hépatite C. Différentes catégories de patients ont participé aux études. Parmi eux se trouvaient des personnes traitées pour la première fois, des patients avec une expérience négative du traitement, des patients présentant divers dommages au foie et une infection associée au VIH. Tous les groupes ont montré d'excellents résultats - une réponse virologique soutenue a été observée chez 95% des participants de toutes les catégories.

Comment prendre le sofosbuvir

Le sofosbuvir est pris une fois par jour, un comprimé (400 mg). La tablette a un goût amer, il est donc déconseillé de la mastiquer. Prenez le médicament au cours d'un repas en buvant beaucoup d'eau. Il est préférable de boire le médicament avec de l'eau ordinaire et non avec du thé, du jus de fruit ou d'autres boissons.

Schéma de traitement du sofosbuvir pour chaque génotype du virus selon la publication hcvsvrpredictor.liverdoc.com

Nous vous présentons les schémas thérapeutiques de l'hépatite C chronique approuvés par l'Association européenne pour l'étude des maladies du foie. Cette information est fournie à titre informatif seulement. Ce n'est pas un appel à l'auto-guérison. L'hépatite C chronique doit être traitée sous la surveillance d'un spécialiste compétent. Un hépatologue qualifié ou un spécialiste des maladies infectieuses vous aidera à choisir le schéma de traitement le mieux adapté à votre cas, en tenant compte des caractéristiques individuelles de l’organisme et de l’évolution de la maladie.

Pour le traitement du premier génotype du virus de l'hépatite C, l'association du sofosbuvir au daclatasvir, au lédipasvir, à la ribavirine, au siméprévir et au peginterféron est utilisée. L'efficacité du traitement dépend de la combinaison d'antiviraux. Le traitement avec l'utilisation de Sofosbuvir et Daclatasvir, Sofosbuvir et Ledipasvir, Sofosbuvir, Daclatasvir et Ribavirine, Sofosbuvir, Ribavirine et Ledipasvir a montré la plus grande efficacité. Une variété de schémas thérapeutiques vous permet de choisir le traitement optimal pour différents groupes de patients. Douze semaines de traitement suffisent pour traiter le premier génotype sans atteinte hépatique ni coïnfections. Dans certains cas, par exemple, pour une personne infectée par le VIH, il peut être nécessaire d’étendre le traitement à 24 semaines.

Schéma thérapeutique pour le premier génotype:

Le schéma thérapeutique le plus optimal pour le second génotype du virus de l'hépatite C est l'association du sofosbuvir et du daclatasvir. Pour les patients atteints de cirrhose infectée par le VIH, l’association Sofosbuvir-Ribavirine est utilisée

Schéma thérapeutique du deuxième génotype:

Pour le traitement du troisième génotype, l'association de sofosbuvir et de daclatasvir est le plus souvent utilisée pendant douze semaines, et l'association de sofosbuvir à la ribavirine pendant vingt-quatre semaines. Quand une réponse négative au traitement peut utiliser le peginterféron.

Schéma thérapeutique pour le troisième génotype:

Le principe de traitement du quatrième génotype du virus de l'hépatite C est très similaire au principe de traitement du premier. Les patients infectés par le VIH ne sont pas toujours associés au daclatasvir, traitement le plus souvent prescrit à la ribavirine et au sofosbuvir.

Schéma thérapeutique du quatrième génotype:

À la discrétion du médecin, un hépatoprotecteur est ajouté à chaque schéma thérapeutique pour renforcer les fonctions du foie et neutraliser les toxines. Le refus de l'alcool et le respect d'un régime alimentaire particulier sont obligatoires.

Quels médicaments ne peuvent pas prendre le sofosbuvir

L'utilisation combinée de Sofosbuvir avec le télaprévir et le Boseprevir n'est pas recommandée.

Qui ne devrait pas prendre Sofosbuvir

Le sofosbuvir n'est pas autorisé à être administré aux enfants de moins de 18 ans, aux femmes enceintes, qui allaitent ou à une intolérance individuelle. Pour les catégories de patients ci-dessus, aucune étude n'a été menée. Le traitement n'a donc pas encore été approuvé. Les personnes de plus de 65 ans peuvent prendre le médicament sans adaptation de dose.

Effets secondaires

Le sofosbuvir n'a pas d'effets secondaires importants. Le plus souvent, les patients ont présenté des nausées, des maux de tête et de la somnolence. Les effets secondaires dépendent davantage du médicament utilisé en association avec le sofosbuvir.

Pour réduire la gravité des effets secondaires, suivez les recommandations du médecin traitant. Abandonnez complètement l'alcool, le tabac et les aliments nocifs. Une alimentation équilibrée et des exercices modérés aideront le foie à récupérer plus rapidement.

Vérifiez auprès de votre médecin avant le traitement.

Schéma thérapeutique du sofosbuvir

Acheter sofosbuvir http://stop-hcv.ru/preparaty/sofosbuvir-hepcinat-generic-sovaldi

Acheter Daclatasvir http://stop-hcv.ru/preparaty/daklatasvir

Acheter Harvoni (SOF + LED) http://stop-hcv.ru/preparaty/kupit-generic-harvoni

Le sofosbuvir est un médicament antiviral à action directe de la nouvelle génération.

Il est un inhibiteur de l'ARN polymérase NS5B. Le médicament ne permet pas au virus de se multiplier et de se développer en copiant son ARN.

Contrairement aux antiviraux de l'ancien échantillon, le sofosbuvir n'agit que sur le virus de l'hépatite C. Ce médicament empêche le virus de se multiplier dans le sang. Pour le traitement de l'hépatite C chronique, le sofosbuvir doit être associé à d'autres agents antiviraux. En fonction du traitement précédent, de la présence ou de l'absence de dommages au foie, du génotype du virus, le médicament est associé au daclatasvir, à la ribavirine, à l'interféron ou au siméprévir. Le schéma thérapeutique est élaboré individuellement pour chaque patient. Le sofosbuvir est approuvé pour les patients infectés par le VIH. Pour aborder correctement le traitement, vous devez savoir comment prendre le sofosbuvir.

Le sofosbuvir n'est pas destiné à la monothérapie, il ne peut être utilisé qu'en association avec d'autres agents antiviraux. Le médicament est apparu sur le marché en 2013. Le médicament a une petite quantité d'effets secondaires. Cependant, comparé à d’autres médicaments contre l’hépatite C, le traitement par Sofosbuvir est bien toléré par les patients de différents âges. Le sofosbuvir peut réduire la durée du traitement de deux à trois fois, augmentant ainsi considérablement l'efficacité. Dans la plupart des cas, le médicament aide à éliminer l’interféron de la liste des médicaments nécessaires. Le peginterféron est depuis longtemps le principal traitement de l'hépatite C chronique. Cependant, les effets indésirables ont obligé de nombreuses personnes à refuser un traitement.

En 2013, le médicament a été approuvé pour le traitement de l'hépatite C chronique aux États-Unis. Après des essais cliniques réussis, l’Association européenne pour l’étude des maladies du foie a fait du sofosbuvir le médicament numéro un dans le traitement de l’hépatite C. Le sofosbuvir a été approuvé pour la première fois en association avec la ribavirine pour les deuxième et troisième génotypes et en association avec le Peginterféron et la Ribavirine pour les premier et quatrième génotypes. Mais en 2014, après l’apparition du daclatasvir et du lédipasvir, la nécessité de recourir à l’interféron a presque complètement disparu. La combinaison du sofosbuvir avec le lédipasvir ou le daclatasvir montre une efficacité étonnante même en présence de cirrhose du foie.

L’Organisation mondiale de la santé a inscrit le sofosbuvir sur sa liste de médicaments essentiels.

Le schéma thérapeutique recommandé pour chaque génotype:


Les recommandations EASL 2016 pour le traitement de la mono-infection par le VHC ou de la co-infection par le VIH et le VHC chez les patients sans cirrhose, y compris un traitement précédemment non réactif et les patients ayant subi un échec virologique au cours du traitement par interféron pégylé et ribavirine.

Recommandations EASL 2016 pour le traitement de la mono-infection par le VHC ou de la co-infection VIH / VHC chez les patients atteints de cirrhose compensée (classe A de Child-Pugh), y compris ceux n'ayant jamais reçu de traitement et les patients ayant subi un échec virologique pendant le traitement par interféron pégylé et ribavirine

*** - s'il existe des facteurs prédictifs d'une mauvaise réponse - 24 semaines en association avec la ribavirine;
RBV - ribavirine;

Comment le sofosbuvir

Le sofosbuvir agit délibérément en frappant le virus de l'hépatite C. La substance active du médicament supprime le virus et l'empêche de se multiplier. Sans copier son propre ARN, le virus de l'hépatite C n'est pas capable de se répliquer (reproduction).

L'efficacité du médicament

Le sofosbuvir est conçu pour traiter les premier, deuxième, troisième et quatrième génotypes du virus de l'hépatite C. Avec l'avènement du Daclatasvir et du Ledipasvir, les premier et quatrième génotypes ont éliminé le besoin d'injections d'interféron. Les antiviraux de la nouvelle génération sont beaucoup plus efficaces que les anciens schémas thérapeutiques. Ils permettent d’atteindre une efficacité de près de cent pour cent même en présence de cirrhose ou d’infection par le VIH. Le sofosbuvir a considérablement réduit la durée du traitement - il est maintenant de 12 semaines. Dans certains cas, il peut atteindre 24 semaines (durée maximale du traitement).

Le médicament présente de nombreux avantages. Contrairement à l'interféron, ce sont des pilules. Le médicament est pris une fois par jour et ne provoque presque pas d'effets secondaires. Maux de tête, légère fatigue et somnolence sont au nombre des événements indésirables. À côté de dizaines d'effets douloureux de l'interféron, ces effets secondaires sont invisibles.

Après des essais cliniques réussis, un nouveau médicament a complètement changé le schéma thérapeutique de l’hépatite C chronique dans le monde. Maintenant, les patients atteints d'hépatite C ont la possibilité d'un traitement confortable et efficace sans effets secondaires.

Les comprimés Sofosbuvir arrêtent la multiplication du virus dans le foie. Certains patients reçoivent une réponse virologique prolongée après quatre semaines de traitement.

Les essais cliniques ont montré une efficacité élevée du médicament vis-à-vis du virus de l'hépatite C. Différentes catégories de patients ont participé aux études. Parmi eux se trouvaient des personnes traitées pour la première fois, des patients avec une expérience négative du traitement, des patients présentant divers dommages au foie et une infection associée au VIH. Tous les groupes ont montré d'excellents résultats - une réponse virologique soutenue a été observée chez 95% des participants de toutes les catégories.

Comment prendre le sofosbuvir

Le sofosbuvir est pris une fois par jour, un comprimé (400 mg). La tablette a un goût amer, il est donc déconseillé de la mastiquer. Prenez le médicament au cours d'un repas en buvant beaucoup d'eau. Il est préférable de boire le médicament avec de l'eau ordinaire et non avec du thé, du jus de fruit ou d'autres boissons.

Schéma de traitement du sofosbuvir pour chaque génotype du virus par téléphone au 8 800 555 94 16

Nous vous présentons les schémas thérapeutiques de l'hépatite C chronique approuvés par l'Association européenne pour l'étude des maladies du foie. Cette information est fournie à titre informatif seulement. Ce n'est pas un appel à l'auto-guérison. L'hépatite C chronique doit être traitée sous la surveillance d'un spécialiste compétent. Un hépatologue qualifié ou un spécialiste des maladies infectieuses vous aidera à choisir le schéma de traitement le mieux adapté à votre cas, en tenant compte des caractéristiques individuelles de l’organisme et de l’évolution de la maladie.

Pour le traitement du premier génotype du virus de l'hépatite C, l'association du sofosbuvir au daclatasvir, au lédipasvir, à la ribavirine, au siméprévir et au peginterféron est utilisée. L'efficacité du traitement dépend de la combinaison d'antiviraux. Le traitement avec l'utilisation de Sofosbuvir et Daclatasvir, Sofosbuvir et Ledipasvir, Sofosbuvir, Daclatasvir et Ribavirine, Sofosbuvir, Ribavirine et Ledipasvir a montré la plus grande efficacité. Une variété de schémas thérapeutiques vous permet de choisir le traitement optimal pour différents groupes de patients. Douze semaines de traitement suffisent pour traiter le premier génotype sans atteinte hépatique ni coïnfections. Dans certains cas, par exemple, pour une personne infectée par le VIH, il peut être nécessaire d’étendre le traitement à 24 semaines.

Schéma thérapeutique pour le premier génotype:

Le schéma thérapeutique le plus optimal pour le second génotype du virus de l'hépatite C est l'association du sofosbuvir et du daclatasvir. Pour les patients atteints de cirrhose infectée par le VIH, l’association Sofosbuvir-Ribavirine est utilisée

Schéma thérapeutique du deuxième génotype:

Pour le traitement du troisième génotype, l'association de sofosbuvir et de daclatasvir est le plus souvent utilisée pendant douze semaines, et l'association de sofosbuvir à la ribavirine pendant vingt-quatre semaines. Quand une réponse négative au traitement peut utiliser le peginterféron.

Schéma thérapeutique pour le troisième génotype:

Le principe de traitement du quatrième génotype du virus de l'hépatite C est très similaire au principe de traitement du premier. Les patients infectés par le VIH ne sont pas toujours associés au daclatasvir, traitement le plus souvent prescrit à la ribavirine et au sofosbuvir.

Schéma thérapeutique du quatrième génotype:

À la discrétion du médecin, un hépatoprotecteur est ajouté à chaque schéma thérapeutique pour renforcer les fonctions du foie et neutraliser les toxines. Le refus de l'alcool et le respect d'un régime alimentaire particulier sont obligatoires.

Quels médicaments ne peuvent pas prendre le sofosbuvir

L'utilisation combinée de Sofosbuvir avec le télaprévir et le Boseprevir n'est pas recommandée.

Qui ne devrait pas prendre Sofosbuvir

Le sofosbuvir n'est pas autorisé à être administré aux enfants de moins de 18 ans, aux femmes enceintes, qui allaitent ou à une intolérance individuelle. Pour les catégories de patients ci-dessus, aucune étude n'a été menée. Le traitement n'a donc pas encore été approuvé. Les personnes de plus de 65 ans peuvent prendre le médicament sans adaptation de dose.

Effets secondaires

Le sofosbuvir n'a pas d'effets secondaires importants. Le plus souvent, les patients ont présenté des nausées, des maux de tête et de la somnolence. Les effets secondaires dépendent davantage du médicament utilisé en association avec le sofosbuvir.

Pour réduire la gravité des effets secondaires, suivez les recommandations du médecin traitant. Abandonnez complètement l'alcool, le tabac et les aliments nocifs. Une alimentation équilibrée et des exercices modérés aideront le foie à récupérer plus rapidement.

Traitement de l'hépatite C avec du daclatasvir et du sofosbuvir

L'hépatite C est une maladie virale que beaucoup perçoivent comme une phrase. Cependant, les dernières méthodes de traitement et les médicaments peuvent ralentir voire arrêter la progression de la maladie insidieuse. L'hépatite C est une maladie chronique qui affecte les cellules du foie. La longue évolution de la pathologie conduit à la destruction progressive des hépatocytes.

Le foie a la capacité unique de se réparer, mais une infection virale l’empêche. La maladie est généralement asymptomatique ou avec des symptômes cliniques légers. C’est pourquoi l’hépatite C s’appelle aussi un tueur doux. Le foie n'a pas de terminaison nerveuse. La maladie ne se fait donc pas sentir longtemps et est généralement diagnostiquée à un stade avancé.

La période initiale peut être caractérisée par l'apparition de signes similaires au rhume: faiblesse, articulations douloureuses, indigestion. Malgré la prévalence de la maladie, beaucoup de gens pensent à tort qu’elle est transmise exclusivement par contact sexuel ou lors de l’injection de stupéfiants.

L'infection se produit souvent lors du passage d'examens médicaux et de diverses manipulations au cours desquelles l'instrument entre en contact avec le sang du patient. Vous pouvez facilement être infecté au cabinet dentaire, lors d'un examen gynécologique, lors d'interventions chirurgicales, d'injections ou de transfusions sanguines. Cela peut même se produire dans l'environnement domestique, par exemple lorsque vous utilisez des rasoirs, des brosses à dents ou des accessoires pour les ongles.

Le but de la thérapie thérapeutique est la destruction complète des agents pathogènes dans le foie, la suspension de la progression de la pathologie et la restauration de la structure normale. De telles mesures peuvent améliorer la qualité et la longévité. Malgré la gravité et la ruse de l'hépatite virale, la maladie appartient à la catégorie des pathologies curables.

Cela signifie qu'un régime de traitement correctement prescrit permet une récupération complète. Un obstacle au traitement peut être trop tardif pour qu'un patient voie un spécialiste. Le processus médical nécessite un médecin hautement qualifié, une expérience, des compétences pour faire face à des circonstances imprévues, ainsi qu'une prise de conscience de tous les détails du traitement antiviral.

La principale méthode de traitement est la thérapie antivirale à l'aide de médicaments à action directe. Les protéines virales sont la cible principale de ces agents et permettent la reproduction des agents pathogènes. Les patients doivent être patients, car le processus de traitement de l'hépatite C est un traitement long et coûteux.

Son efficacité dépend en grande partie de l'utilisation régulière des médicaments prescrits et du respect des autres recommandations du médecin. Le traitement de l'hépatite B avec du sofosbuvir et du daclatasvir est un schéma bien connu qui donne de bons résultats avec différents génotypes du virus.

Quels sont ces médicaments?

Les outils originaux - Sovaldi et Daklinza - sont fabriqués en Amérique. Ils sont très efficaces, mais présentent néanmoins un inconvénient majeur. En raison du coût élevé, tous les patients ne peuvent pas se permettre le traitement complet. Le sofosbuvir et le daclatasvir sont des analogues des médicaments américains brevetés. Ils sont aussi appelés génériques. Ils sont produits en Inde et ont des composants actifs identiques.

Les médicaments ont passé les tests appropriés, des essais cliniques confirmant leur efficacité. L’émergence de génériques sur le marché pharmaceutique a permis à de nombreux patients de suivre un traitement de qualité contre l’hépatite C, sans effets secondaires ni complications.

La difficulté de traiter l'hépatite C est due à l'activité accrue de l'agent pathogène, ainsi qu'à sa structure complexe. Le corps ne peut pas lutter seul contre la maladie, car les virus sont sujets à la mutation. Alors que des anticorps dirigés contre un agent pathogène se forment dans le sang, de nouveaux microorganismes dotés de propriétés antigéniques différentes se forment.

De plus, les composants individuels de l'agent pathogène le protègent des effets du traitement médicamenteux. Le sofosbuvir et le daclatasvir ont la capacité de bloquer ces "composants délicats". Il n'y a pas si longtemps, le traitement thérapeutique de l'inflammation virale du foie reposait sur l'utilisation d'interférons. De tels agents stimulent la défense immunitaire contre l'attaque d'agents infectieux.

Malheureusement, les interférons n’avaient pas un taux d’efficacité élevé et une liste impressionnante de contre-indications et d’effets secondaires. Le seul facteur qui a incité les patients à préférer les interférons est leur prix abordable. L'utilisation d'interféron et de ribavarine n'a donné des résultats que dans 50% des cas.

La survenue d'effets secondaires a gâché la vue d'ensemble. Le plus souvent, les patients se sont plaints de l'apparition de tels symptômes:

  • malaise général;
  • perte de cheveux;
  • la dépression;
  • tentative de suicide.

Le sofosbuvir et le daclatasvir présentent un certain nombre d'avantages inconditionnels dans le traitement de l'hépatite virale C:

  • les risques d'effets secondaires sont minimisés;
  • bonne tolérance même chez les personnes âgées;
  • des taux d'efficacité élevés peuvent réduire le traitement de deux à trois fois;
  • possibilité d'utilisation en cas d'immunité affaiblie et de complications existantes, en particulier cirrhose du foie et infection par le VIH.

Le sofosbuvir

Le mécanisme d'action du médicament Sofosbuvir vise à perturber la reproduction d'une infection virale. Cela est dû à l'impact sur les processus de réplication de l'ARN. Le médicament dans les plus brefs délais réduit la charge virale sur le corps et contribue à renforcer la défense immunitaire.

Le traitement par le sofosbuvir ne dure pas plus de deux ans, après quoi un rétablissement complet est survenu. En présence de comorbidités, par exemple, une cirrhose et une infection par le VIH, le traitement est plus prolongé et implique une combinaison de plusieurs médicaments spécifiques. La combinaison de Sofosbuvir et de Daclatasvir vous permet d’abandonner complètement l’utilisation d’interféron toxique.

Au cours des essais cliniques, des patients appartenant à différentes catégories ont été traités avec du Sofosbuvir:

  • suivre un traitement thérapeutique pour la première fois;
  • reçu des résultats négatifs d'autres médicaments;
  • souffrant d'infection par le VIH et ayant divers dommages au foie.

Quatre-vingt-dix pour cent des cas dans tous les groupes ont réussi à obtenir un effet thérapeutique durable! Le sofosbuvir fournit un résultat de cent pour cent même dans les états de cirrhose du foie et d'immunodéficience. Dans la plupart des cas, le traitement dure douze semaines. Certains patients obtiennent des résultats cohérents après un mois.

Le médicament pénètre presque immédiatement dans le foie et bloque complètement la reproduction des virus. Cela conduit à la récupération. À bien des égards, la durée du traitement dépend du génotype de l'agent pathogène et du stade du processus pathologique. Rappelez-vous que plus le diagnostic a été établi tôt, plus le résultat sera obtenu rapidement!

Daclatasvir

Le médicament est conçu pour protéger les cellules saines du corps contre l'exposition virale. Le daclatasvir est prescrit par un virologue en association avec d'autres médicaments. Le daclatasvir n'est pas utilisé en tant que médicament distinct. Il est prescrit comme médicament supplémentaire avec le sofosbuvir.

Le médicament a la capacité unique de bloquer la propagation d'un virus déjà existant d'hépatocytes affectés dans tout le corps. Il ne peut être nommé qu'après avoir effectué des études de laboratoire pour aider à brosser un tableau complet. Il n’existe pas de schéma thérapeutique unique utilisant ce médicament. Votre médecin vous expliquera les règles à suivre pour prendre des pilules.

Le daclatasvir est pris par voie orale. Ne pas broyer les pilules. Laver avec de l'eau en petites quantités. Il n'est pas nécessaire de diviser la dose en plusieurs doses par jour. Les comprimés doivent être pris à un moment donné, à intervalles égaux entre les doses. Le daclatasvir se prend avec ou après un repas, mais pas l'estomac vide.

Si vous avez oublié une dose, vous ne devez pas prendre une double dose lors de la prochaine dose, vous pourriez alors provoquer des symptômes dangereux de surdosage. Si, après six mois, le patient ne présente pas de réponse virologique soutenue, le médecin décidera probablement d'interrompre le traitement en raison d'un échec individuel. L'alcool et les entérosorbants réduisent l'activité de la substance active, il est donc préférable de refuser leur réception.

Le daclatasvir n'est pas utilisé dans le traitement de patients juvéniles, car il n'y a pas eu d'essais cliniques concernant l'innocuité de l'utilisation de comprimés dans ce groupe d'âge. Et les pilules sont contre-indiquées pendant la grossesse et l'allaitement. Pendant un mois après la fin du traitement, la conception n'est pas recommandée.

Régime de traitement

Si le patient suit la séquence correcte de ses actions et suit les recommandations médicales, il sera guéri. Souligner les principales étapes du traitement:

  • Consultation avec un virologue.
  • Livraison de l'analyse pour l'hépatite C et l'identification du génotype.
  • Consultation répétée d'un virologue, qui recevra le schéma thérapeutique approprié et la durée du cours en fonction des résultats de l'étude.
  • Achetez des médicaments prescrits et recevez-les selon le régime prescrit.
  • Tests répétés après un mois de traitement et de consultation d'un virologue. Avec des résultats médiocres, les tactiques de traitement seront ajustées.
  • Effectuer une étude de suivi après le cours. Cela contribuera à éviter toute infection virale.
  • Pour le reste de leur vie, les patients doivent veiller à leur santé et éviter toute réinfection.

Le traitement de l'hépatite B avec du sofosbuvir et du daclatasvir peut varier en fonction du génotype et des comorbidités. Lorsque des formes simples de médicaments sont prises conformément aux instructions. Vous pouvez prendre des pilules en même temps, cela n’affectera pas leur efficacité.

Avec la forme habituelle de la maladie et la présence du premier ou du troisième génotype, le sofosbuvir et le daclatasvir se boivent pendant douze semaines et le traitement donne un résultat à cent pour cent. En cas de cirrhose du foie, le traitement est prolongé jusqu'à 24 semaines et de l'interféron et de la ribavarine sont également ajoutés au daclatasvir. Dans les deuxième et quatrième génotypes, le traitement de la forme habituelle dure six mois.

Le premier génotype est considéré comme le plus dangereux, car de nombreux patients ne peuvent pas s'en débarrasser complètement, même après un traitement prolongé. Le tissu hépatique est un site d'infection favori. Dans celui-ci, l'agent pathogène provoque périodiquement une exacerbation de la maladie.

Le deuxième génotype est répandu. La plupart des patients atteints d'hépatite C ont exactement ce type. Comparé à la première option, le génotype numéro 2 est plus facile à traiter. Les schémas posologiques des comprimés sont simples et ne nécessitent pas l’utilisation d’interférons. Boire de l'alcool pendant le traitement peut sérieusement aggraver la situation et même entraîner la mort.

L'hépatite C du troisième génotype est la plus courante. Pour les combattre, les médecins récupèrent des substances moins toxiques. Le schéma de traitement implique la nécessité d'utiliser de l'interféron. 4 génotype est très rarement détecté. Les tactiques thérapeutiques s'apparentent au traitement de la première option. Le quatrième génotype de l'hépatite virale est difficile à traiter.

Si vous avez oublié de prendre le médicament et que cela a pris moins de douze heures, vous avez encore le temps de le boire. Lors de l'application du sofosbuvir et du daclatasvir, l'alimentation joue un rôle majeur. Les restrictions alimentaires contribueront à réduire le fardeau des organes digestifs, y compris du foie. Une nutrition adéquate augmentera l'efficacité du traitement médicamenteux.

Il convient de réduire progressivement la quantité de protéines dans le régime à la limite inférieure de la normale. La restriction des aliments gras est due à l'exclusion des graisses animales. Il est nécessaire de maintenir l'équilibre hydrique et de consommer environ deux litres d'eau par jour.

Effets secondaires

Les effets secondaires de la prise de génériques indiens sont mineurs. Même si vous trouvez des symptômes désagréables, le médecin n’annule pas la pilule, car le corps devient dépendant des substances contenues dans la composition. Les patients se plaignent souvent de l'apparition de tels effets secondaires: maux de tête, vertiges, diarrhée, irritabilité.

Un traitement prolongé est associé à l'apparition de tels symptômes:

  • des nausées;
  • perte d'appétit;
  • la faiblesse;
  • douleur abdominale;
  • gonflement;
  • constipation ou diarrhée;
  • démarche chancelante;
  • anxiété;
  • peau sèche;
  • fatigue
  • troubles du sommeil;
  • l'anémie;
  • douleur dans les muscles et les articulations.

Une gêne pendant la période de traitement ne survient pas chez tous les patients, mais seulement dans dix pour cent des cas. Leur apparition est due à la dépendance de l'organisme aux substances contenues dans les comprimés. Après le début du traitement, il est important de surveiller vos sentiments et de signaler tout changement au médecin.

Un traitement symptomatique est prescrit pour éliminer les effets secondaires. Le syndrome de la douleur est stoppé par des analgésiques non narcotiques. Avec une nausée et des vomissements bien Zeercal ou son analogue - Métoclopramide. Lors de la détection de symptômes d'anxiété par le système nerveux central (SNC), il n'est pas recommandé de conduire et de travailler avec une concentration et une attention accrues.

Ainsi, le traitement de l'hépatite C est réalisé en utilisant une combinaison de sofosbuvir et de daclatasvir. Comparé à d’autres médicaments, ce schéma thérapeutique donne des résultats rapides et satisfaisants. Selon les essais cliniques, les génériques indiens sont très efficaces dans la lutte contre la pathologie. Le schéma de traitement est sélectionné pour chaque patient individuellement, en tenant compte du génotype et des caractéristiques de l'organisme. Vous devez acheter des médicaments uniquement auprès de fournisseurs réputés.

Les avis

La plupart des patients choisissent leurs homologues indiens au lieu des tablettes américaines originales. Parmi les patients guéris, il y a des personnes de sexe, âge et statut social différents. La plupart des critiques concernant le sofosbuvir et le daclatasvir sont positives. Les patients rapportent un effet rapide, aucune récidive et un minimum d’effets secondaires.


Plus D'Articles Sur Le Foie

Cholestase

Riz au lait aux raisins secs

Ingrédients pour 6 portions:Méthode de préparation:Lavez le riz à fond. Mettez le sel, le sucre et le riz dans du lait bouillant. Laisser mijoter environ 30 minutes en remuant de temps en temps.
Cholestase

Tout sur l'hépatite virale C et son traitement

L'hépatite C est l'une des maladies les plus graves affectant le foie. La résistance du virus affecte, car ses bactéries peuvent persister sur les surfaces jusqu'à quatre jours.