Rééducation et récupération après le retrait de la vésicule biliaire

L'intervention chirurgicale est toujours stressante pour le corps, donc récupérer de l'ablation de la vésicule biliaire ne sera pas aussi facile que cela puisse paraître.

Bien sûr, de nouvelles méthodes de traitement de maladies graves apparaissent constamment en médecine.

Période postopératoire

Le patient devra adapter son mode de vie pour se rééduquer après le retrait de la vésicule biliaire ayant eu le plus de succès. Selon les médecins, la restructuration du corps prendra environ douze mois.

Après l'opération, le patient est laissé dans la chambre d'hôpital pour une observation ultérieure. La durée du séjour est différente dans chaque cas. Le type de chirurgie utilisé et le ressenti du patient sont importants.

Si la laparoscopie a été utilisée, il y a de fortes chances que la rééducation prenne un peu de temps. Dans ce cas, le taux de blessures est minime.

Habituellement, l'opération donne d'excellents résultats et la santé s'améliore progressivement. Surtout si une personne écoute les conseils d'un médecin et les suit. Mais la cholécystectomie, bien qu’elle aide à résoudre le problème du bilieux atteint, même si d’une manière aussi fondamentale, ne sauve pas des maux existants. Souvent, les symptômes bénins de comorbidités commencent à s'aggraver après l'intervention.

Le patient peut souffrir de douleurs abdominales intenses, de ballonnements, de nausées, de vomissements, de diarrhée, etc. Des symptômes similaires, causés par d'autres maladies, sont moins fréquents. Mais il arrive aussi qu'une partie de l'organe ne soit pas complètement retirée, qu'il reste des cailloux dans les canaux ou qu'un corps étranger entre. C'est une erreur médicale. Par conséquent, la rééducation peut être retardée et le patient doit le savoir.

Les médecins surveilleront attentivement le régime alimentaire. Autorisé pas plus de 1,5 litres de liquide par jour.

Lorsqu'une personne est autorisée à rentrer chez elle pour un congé de maladie, son menu pour la première semaine comprendra:

  • eau minérale;
  • thé - faible et nécessairement chaud;
  • kéfir faible en gras;
  • purée de pommes de terre;
  • décoctions de fruits;
  • gelée de fruits.

Plus tard, il sera possible d’élargir le régime. Il ajoutera des produits qui vous aideront à récupérer plus rapidement.

Une laparoscopie de la vésicule biliaire nécessite une activité physique douce de la part du patient. Il devrait être aussi peu que possible de fatiguer les muscles abdominaux. Si vous ne prenez pas cela en compte, une hernie apparaîtra. Il est recommandé de porter un pansement pour les personnes souffrant de surcharge pondérale et de muscles abdominaux affaiblis. Il doit être porté toute la journée et la nuit.

En général, après avoir reçu une liste de maladie, le patient subit une rééducation avec l'aide de:

  • traitement médicamenteux;
  • les régimes alimentaires;
  • gymnastique spéciale.

Si une laparoscopie a été prescrite, il est souhaitable que le patient subisse un traitement dans un sanatorium.

L'utilisation de médicaments thérapeutiques

Initialement, l'estomac, le pancréas, les intestins et le foie mettent du temps à travailler sur le nouveau régime. Par conséquent, un traitement médicamenteux complémentaire est extrêmement important. Les processus dans le corps se dérouleront sans complications particulières en raison de médicaments bien choisis. Ils devraient être nommés individuellement. Le médecin tiendra compte de tous les facteurs disponibles pour le rétablissement effectif du patient.

Alors que le patient est à l'hôpital après l'opération, son corps est soutenu par des enzymes, des médicaments à action anesthésique, ainsi que par des médicaments permettant de corriger le péristaltisme intestinal.
Plus tard, quand une personne est autorisée à rentrer chez elle, il se rend régulièrement chez le médecin pour prévenir les manifestations négatives.

Par exemple, si le contenu du duodénum pénètre dans l'estomac, des médicaments anti-reflux seront nécessaires. L'un d'eux est «Motilium», qui est pris avant les repas 3 fois par jour. Les médicaments antisécrétoires sont éliminés de l'érosion de la muqueuse gastrique ("oméprazole"). Pour se débarrasser de la douleur et des brûlures d'estomac douloureuses, prescrit des antiacides tels que "Almagel", "Rennie", "Maalox".

Bon régime postopératoire

Ayant un congé de maladie, vous devriez avoir une alimentation équilibrée. Il est recommandé de manger des aliments contenant des protéines et des glucides. Les aliments frits et la graisse animale ne peuvent pas être.

Il est clair que pour une personne ayant subi une cholécystectomie, un menu spécial est requis. Après tout, la bile va maintenant s'accumuler dans les canaux biliaires, qui nécessitent un nettoyage régulier. Sinon, ne pas éviter les processus inflammatoires et la formation de calculs.

Le repas du soir doit se terminer au moins deux heures avant la nuit afin que la nourriture puisse être digérée normalement.

Le régime alimentaire pendant la période de rééducation peut comprendre:

  1. Les soupes à base de céréales, les fruits autorisés, le lait, le poisson maigre et les bouillons de viande.
  2. Poisson sous n'importe quelle forme, sauf frit. Le bœuf, la dinde, ainsi que la viande de poulet et de lapin sont autorisés. L'essentiel est d'éviter les aliments gras.
  3. Kéfir et fromage cottage, œufs.
  4. Orge perlé, flocons d’avoine, sarrasin, bouillie de riz et pâtes.
  5. Les légumes. Vous ne pouvez pas radis, radis, épinards, oignons.
  6. Fruit non acide.
  7. Miel, guimauve, marmelade, biscuits secs.
  8. Eau minérale, jus, bouillon de hanches, thé sucré au citron.

Les restrictions existantes doivent être prises au sérieux afin que vous vous sentiez normal.

Par conséquent, l'interdiction concerne:

  1. Alcool, boissons sucrées et sodas.
  2. Viande grasse, plats de poisson.
  3. Des plats trop froids, à cause d’eux dans les voies biliaires, peuvent provoquer des phénomènes spasmodiques.
  4. Produits dont la faute est irritée par le mucus. Par exemple, les dommages proviennent d’aliments fumés, marinés, salés et d’épices diverses.
  5. Produits sucrés (gâteaux, sucre, bonbons).

Les aliments riches en matières grasses ne peuvent plus être digérés, comme auparavant, car la composition enzymatique de la bile a changé. Ainsi, c'est inacceptable avec les repas quotidiens.

Récupération avec gymnastique

Bien que la surcharge puisse nuire à l’état du patient, certains exercices encourageant le corps à recevoir l’oxygène nécessaire sont également encouragés. Les organes abdominaux fonctionneront normalement si vous faites de l'exercice le matin.

Il y a des exercices qui conviennent à toutes les occasions. Mais, tout d’abord, cela vaut la peine de consulter un médecin.

En se concentrant sur l'état du corps, il recommandera exactement ce qui convient au patient.

Tout d'abord, vous devriez éviter les tensions des muscles abdominaux. Après seulement 6 mois, il est possible d'effectuer des exercices dans lesquels les abdominaux seront impliqués. La seule condition est le bien-être normal.

Avant de charger, il vaut la peine de marcher calmement vers le corps pour accorder la charge.

Ensuite, vous pouvez effectuer les mouvements suivants:

  1. Devenez droit et faites pivoter le corps, pendant que les bras sont écartés.
  2. Inspirez et tirez vos coudes en arrière. Les mains sont à la ceinture.
  3. Allongez-vous sur le sol. Les jambes sont droites. Tout d'abord, ils doivent se plier, puis se détendre. Les talons doivent glisser facilement sur le sol.
  4. En s’allongeant, une jambe doit être tirée aussi près que possible de l’estomac.
  5. Vous devez vous allonger sur le dos et garder les jambes tendues, tour à tour sur le côté.

Ce n'est que grâce aux efforts déployés qu'il est possible de mener une vie bien remplie.

Sanatorium après le retrait de la vésicule biliaire gratuitement

COMMENT DÉCOLLER GRATUITEMENT AU SANATORIUM

Beaucoup de gens ignorent que toute personne travaillant sous contrat de travail bénéficie désormais d'un tel avantage.

(“Komsomolskaïa Pravda” 01.07.2009)

C'est vrai, seulement avec certaines maladies.

HAPPENS ET CORDERS, POUR LA RÉADAPTATION!

Donc, la première condition nécessaire pour obtenir un billet gratuit pour un sanatorium: vous devez être assuré dans le système d'assurance sociale obligatoire (car c'est au détriment de l'assurance sociale que le traitement en sanatorium est payé). Toute personne travaillant sous contrat de travail est considérée comme assurée - à la fois indéterminée et conclue pour une durée limitée (en pratique, il s’agit souvent de contrats d’un an).

Deuxième condition importante: aujourd'hui, seuls les travailleurs qui ont subi certaines maladies et doivent être traités et / ou réhabilités sont envoyés gratuitement au sanatorium. La liste des maladies et des opérations, après lesquelles les chèques spa gratuits sont valables, est la suivante:

chirurgie du coeur et des gros vaisseaux,

infarctus aigu du myocarde,

opérations pour ulcère gastrique, ulcère duodénal, pancréatite (nécrose pancréatique),

retrait de la vésicule biliaire,

opérations orthopédiques et traumatologiques pour défauts et malformations de la colonne vertébrale, chirurgie plastique des articulations,

endoprothèses et endoprothèses, replantation des membres,

violation aiguë de la circulation cérébrale,

angine instable traitée,

maladies traitées des femmes enceintes à risque,

diabète traité.

JUSQU’À LA BATTERIE, LES HÔPITAUX «HAPPING»

La décision d'aller dans un sanatorium est prise par la commission médicale d'un établissement médical (hôpital, hôpital, etc.) dans laquelle le patient est traité ou opéré avec les maladies correspondantes (voir ci-dessus). Toutes les données de l'enquête étant déjà disponibles ici, aucun document supplémentaire ne doit être collecté de manière indépendante.

Le voucher est émis pour une durée maximale de 24 jours. Cela inclut le coût de la vie, la nourriture et l'ensemble des procédures nécessaires au traitement et à la réadaptation.

En ce qui concerne les frais de déplacement, les patients opérés des organes digestifs, les diabétiques et les femmes enceintes se rendent au sanatorium et y reviennent à leurs frais. Mais tous les autres groupes de patients ont droit à un transport gratuit en ambulance, accompagné d'un professionnel de la santé.

Avant de se rendre à un sanatorium entre les mains du patient dans un établissement médical (hôpital, hôpital, etc.), vous devez fournir:

certificat d'invalidité (remarque: pendant toute la durée de votre séjour au sanatorium, vous devrez être payé pour les «listes de maladie»!),

sanatorium et carte de séjour avec une description détaillée de l'examen, du traitement effectué à l'hôpital et des recommandations pour un traitement ultérieur au sanatorium,

un extrait de l'histoire de la maladie.

QU'EST-CE QUI EST FAVORABLE AUX FUTURES MAMANS?

Les bons gratuits dépendent des femmes enceintes à risque. L'ordre du ministère de la Santé et du Développement social (voir "C'est important!") Spécifie que les futures mères peuvent être envoyées en sanatorium après un traitement ou une rééducation dans les cas suivants:

en cas de malformations de l'utérus pendant la grossesse sans complications;

myome utérin d'accompagnement sans signes de malnutrition des ganglions myomateux;

si nécessaire, poursuivre le traitement de l'insuffisance placentaire;

en présence d'une cicatrice complète sur l'utérus avec une période de gestation pouvant aller jusqu'à 23 semaines;

avec anémie avec hémoglobine d'au moins 100 g / l sans maladies concomitantes;

en cas de maladies des organes internes en phase de rémission stable;

avec la dystonie neurocirculatoire;

avec fausse couche dans l'histoire;

avec l'infertilité dans l'histoire;

en présence d'hypotrophie fœtale dans l'histoire;

pendant la grossesse, primipares à partir de 28 ans;

pendant la grossesse, jeunes primipares de moins de 18 ans;

pendant la grossesse dans la période de 12 à 30 semaines;

avec un manque de poids corporel;

troubles hormonaux (hyperandrogénie, hypothyroïdie, diabète sucré).

Remarque: les futures mères présentant de telles indications peuvent être envoyées dans un sanatorium pour des soins de suivi et une rééducation uniquement après un traitement en hospitalisation, au plus tôt 7 à 10 jours après le moment de l'hospitalisation.

Dans le même temps, pour les femmes enceintes, en plus des contre-indications générales (voir «A Remarque»), des conditions supplémentaires sont fournies lorsque le renvoi à un sanatorium est contre-indiqué. Les bons ne sont pas émis si la future mère a:

la menace d'interruption prématurée de la grossesse,

faible ou faible débit,

signes d'échec de la cicatrice utérine à la césarienne dans l'histoire,

malformations avec grossesse compliquée, tumeurs des organes génitaux féminins,

maladies extragénitales au stade aigu,

exacerbation d'infections virales sexuellement transmissibles (herpès, cytomégalie, VIH / SIDA, hépatite),
ainsi que d'autres maladies et symptômes (la liste complète est dans l'ordre du ministère de la Santé et du Développement social).

Quelles maladies ne donnent pas un billet

L'envoi au sanatorium est contre-indiqué principalement dans les maladies aiguës, ainsi que dans l'exacerbation de certaines maladies chroniques.

La liste des principales contre-indications pour la référence à un sanatorium pour tous les groupes de patients est la suivante:

maladies infectieuses et sexuellement transmissibles aiguës,

maladies du sang au stade aigu,

insuffisance rénale ou hépatique aiguë.

Les règles et procédures relatives à l'envoi de citoyens actifs au sanatorium pour le suivi et la réadaptation sont établies par arrêté du ministère de la Santé et du Développement social de la Fédération de Russie du 27 janvier 2006, n ° 44 (la dernière édition date du 21 novembre 2008). Le texte complet de la commande, voir notre site internet.

Si vous pensez que vos droits sont violés - l'hôpital refuse de donner des instructions, le sanatorium est mal nourri, il nécessite un paiement supplémentaire pour les procédures, etc., vous devez alors vous plaindre auprès des autorités de la sécurité sociale (nous vous rappelons que la caisse d'assurance sociale paye les bons). Les coordonnées du corps territorial de la caisse d’assurance sociale de votre région peuvent être obtenues par référence ou consultées sur le site http://www.fss.ru/

Puis-je payer pour la procédure et ensuite recevoir une compensation?

Souvent, les patients qui ne connaissent pas leurs droits ou qui ne veulent pas «aller au tribunal» paient les services médicaux eux-mêmes, y compris les soins ultérieurs en sanatorium. La question se pose: est-il possible alors de collecter les documents et de recevoir une compensation?

Hélas non. La législation ne prévoit que l'émission de bons gratuits. De plus, le patient ne peut recevoir un coupon que directement dans un établissement médical, à la suite d'une intervention chirurgicale ou d'un traitement, après quoi un suivi médical au sanatorium est nécessaire.

Est-il possible d'obtenir un renvoi pour réadaptation vers un sanatorium après le retrait de la vésicule biliaire?

Est-il possible d'obtenir gratuitement un billet pour le sanatorium après une intervention chirurgicale pour retirer la vésicule biliaire avec la laparoscopie? J'ai été opéré le 19 février, ils ont quitté l'hôpital. Demain je vais à la clinique pour voir un médecin pour enlever les points de suture. Puis-je demander à un médecin de me diriger vers un sanatorium?

Lawyer Réponses (1)

L'ordre du Ministère de la santé publique et du développement social de la Russie du 22 novembre 2004, n ° 256 (modifié le 15 décembre 2014) «sur la procédure de sélection médicale et d'orientation des patients vers un traitement de sanatorium» est en vigueur dans la Fédération de Russie.

Le médecin traitant détermine les indications médicales pour le traitement en sanatorium et l’absence de contre-indications pour son application, principalement pour l’application de facteurs climatiques naturels, sur la base d’une analyse de l’état objectif du patient, des résultats du traitement précédent (consultation externe, patient hospitalisé), de laboratoire, fonctionnels, radiologiques et autres. recherche.

S'il existe des indications médicales et qu'il n'y a pas de contre-indications à un traitement de sanatorium, le patient reçoit un certificat lui permettant d'obtenir un coupon libellé sous la forme N 070 / v-04 (ci-après appelé «certificat d'obtention d'un bon») (Annexe N 2) recommandant un traitement dans un sanatorium. Le médecin traitant de l'établissement de traitement et de prophylaxie doit consigner de manière appropriée la fiche médicale du malade externe.

Alors, coordonnez le problème avec le médecin et écrivez la déclaration appropriée.

Vous cherchez une réponse?
C'est plus facile de demander à un avocat!

Posez une question à nos avocats - c'est beaucoup plus rapide que de trouver une solution.

Etapes de la rééducation et règles nutritionnelles après la cholécystectomie

La cholélithiose et la cholécystite sont les maladies les plus courantes du tube digestif nécessitant un traitement chirurgical. C’est pourquoi la question du traitement et de la réadaptation postopératoire de ces patients reste toujours pertinente. Malgré le fait qu'il existe d'autres méthodes de traitement de la maladie (par exemple, la lithotripsie à ondes de choc), le traitement chirurgical reste la première étape. La rééducation après le retrait de la vésicule biliaire comprend plusieurs étapes.

Types de cholécystectomie et stades de rééducation

Il existe deux types de cholécystectomie:

  1. Cholécystectomie laparatomique - une incision est faite sur la paroi abdominale à travers laquelle la vésicule biliaire est prélevée. Cette méthode est utilisée en chirurgie d’urgence, ainsi que dans les cas de contre-indications à la chirurgie laparoscopique. Comme toutes les opérations abdominales, nécessite une longue période de récupération.
  2. Cholécystectomie par laparoscopie - Quatre petites perforations sont pratiquées dans la paroi abdominale, à travers lesquelles des trocarts sont insérés et la vésicule biliaire est prélevée. Cette méthode est moins traumatisante que la chirurgie abdominale, car la période de rééducation est beaucoup moins longue.

La rééducation du patient est divisée en plusieurs étapes:

  1. Le stade précoce (dans un hôpital) dure les 2 premiers jours. Pendant cette période, les changements dus à la chirurgie et à l'anesthésie sont exprimés.
  2. Le stade avancé (dans un hôpital) dure de 3 à 6 jours avec laparoscopie et avec laparotomie - jusqu'à deux semaines. Pendant cette période, la fonction respiratoire est rétablie, le tractus gastro-intestinal commence à s'adapter au travail sans la vésicule biliaire, le processus de cicatrisation de la plaie est activé.
  3. La rééducation ambulatoire dure de 1 à 3 mois (selon le type d’opération). Pendant cette période, les fonctions respiratoire et digestive reviennent à la normale et l’état physique du patient est rétabli.
  4. Le traitement au sanatorium peut être effectué six mois après la chirurgie.

Changements dans le corps du patient après la chirurgie

La récupération après le retrait de la vésicule biliaire ne peut être efficace si on ne sait pas quels changements se produisent dans le corps du patient après une cholécystectomie. En liaison avec l'utilisation de la ventilation artificielle des poumons pendant l'opération, la fonction respiratoire est altérée. Dans la paroi abdominale a pendant un certain temps manifesté une douleur. L'activité du patient diminue, le corps s'affaiblit. Après la chirurgie, des complications peuvent survenir, par exemple une pneumonie. Pour éviter les complications, des exercices de respiration doivent être effectués.

Un œdème et une inflammation se développent dans le site chirurgical, ce qui peut entraîner des adhérences. Ce risque augmente avec la laparotomie. Au cours de la laparoscopie, les dommages sont moins volumineux, car la période de récupération est plus courte. Les modifications de la fonction motrice du tractus gastro-intestinal pendant la laparotomie persistent pendant environ 14 jours et sont pratiquement absentes avec la laparoscopie.

Réadaptation hospitalière et ambulatoire

Pendant le séjour du patient à l'hôpital, les mesures de rééducation suivantes lui sont appliquées:

  1. Gymnastique respiratoire pendant 3-5 minutes 5 à 8 fois par jour, le patient doit prendre 10 à 15 respirations profondes par le nez et expirer brutalement avec la bouche.
  2. Activité précoce du patient. Avec la laparoscopie, vous pouvez vous lever du lit quelques heures après la chirurgie.
  3. Régime alimentaire Pour que le système digestif s'adapte aux changements, il est nécessaire de ménager le tractus gastro-intestinal pendant le premier jour.
  4. Exercice pour restaurer l'activité du patient.
  5. Traitement de la toxicomanie. La réception des analgésiques, des enzymes, des moyens pour la correction de la parésie intestinale est prescrite.

Le patient est observé par des spécialistes pendant un certain temps après l'opération:

  • il est examiné par un chirurgien et un médecin généraliste le troisième jour après le congé, une semaine et trois semaines après le congé;
  • formule sanguine complète et test sanguin biochimique au bout de 14 jours et un an après le congé;
  • L'échographie est prévue pour un mois et un an plus tard, sans faute.
  • augmentation progressive de la charge sur les muscles abdominaux (exercice «vélo», «ciseaux»);
  • accélération du rythme et de la durée de la marche;
  • exercices de respiration.
  • pendant deux mois après l'opération, il est recommandé de consommer une quantité standard de lipides, d'hydrates de carbone et de protéines;
  • les aliments gras, frits et épicés doivent être exclus;
  • cuire des aliments cuits à la vapeur, bouillis et cuits au four;
  • la nourriture doit être prise toutes les 3 heures en petites portions;
  • dans les deux heures après le repas, vous ne pouvez plus vous baisser et vous allonger
  • Il n'est pas recommandé de manger plus de 2 heures avant le coucher.
  • dans le cas du reflux duodéno-gastrique (rejet du contenu du duodénum dans l'estomac), des médicaments anti-reflux sont utilisés (par exemple, Motilium);
  • en cas d'ulcère de l'estomac, on utilise des antisécréteurs (par exemple, l'oméprazole);
  • avec des douleurs, des brûlures d'estomac, des antiacides sont utilisés (par exemple, Maalox, Almagel, Renny).
  • eaux minérales;
  • physiothérapie (magnétothérapie, ultrasons).

Traitement Spa

Après une cholécystectomie, un traitement en spa est indiqué. Au cours de cette rééducation, des procédures sont mises en place pour aider à récupérer de l'opération. Ceux-ci comprennent:

  1. L'utilisation d'eau minérale non gazeuse sous forme de chaleur 0,5 tasse 4 fois par jour 30 minutes avant les repas.
  2. Balnéothérapie Réception de bains minéraux, résineux, carboniques et au radon environ 12 minutes par jour. Le cours est jusqu'à 10 bains.
  3. Électrophorèse de l'acide succinique, accélérant l'adaptation du corps.
  4. Prendre des médicaments qui aident à rétablir le métabolisme énergétique (par exemple, Riboxin, Mildronata).
  5. Nutrition médicale et éducation physique. Le patient doit suivre un régime et faire de l'exercice pour restaurer son corps.

Régime après la chirurgie

En rapport avec l'ablation de la vésicule biliaire, le patient peut avoir des problèmes nutritionnels. Vous pouvez les éliminer avec un régime. De plus, une nutrition adéquate aidera à éliminer le syndrome postopératoire.

La règle de base du régime n’est pas un ensemble spécifique d’aliments, mais le respect du régime. Manger devrait être à intervalles réguliers en petites portions. De telles réceptions devraient être 5-6 pendant la journée. Ce régime est appelé fractionnel et est utilisé chez les patients après une cholécystectomie.

Les aliments frits, épicés et gras sont exclus du régime. Une attention particulière doit être portée à la température de la nourriture. Les patients ne sont pas recommandés pour prendre froid et chaud. Il est interdit d'utiliser des boissons gazeuses. Dans le même temps, vous devriez boire plus d'eau. Il est recommandé de boire un verre d'eau avant de manger, car cela neutralise l'action des acides biliaires et protège les muqueuses du duodénum et du tube digestif de leur action.

En outre, l'eau empêche le passage de la bile immédiatement après la chirurgie, lorsque des perturbations du duodénum peuvent survenir et que la bile est projetée dans l'estomac. À ce stade, le patient peut ressentir des brûlures d'estomac ou une amertume dans la bouche. L'eau aide à neutraliser de tels processus.

Avec l'aide de l'eau, il est également possible de prévenir ou d'arrêter les troubles dyspeptiques (ballonnements, flatulences, diarrhée, constipation, etc.). Il est utile de se rendre à la piscine, de nager en eau libre, car il s’agit d’un léger massage des organes abdominaux. Il est permis de pratiquer l’eau dans un délai d’un à 1,5 mois après la chirurgie.

Caractéristiques du traitement de sanatorium après le retrait de la vésicule biliaire

La vésicule biliaire est un organe important du système digestif de notre corps. Hélas, mais comme tout autre organe interne, il est également sensible à diverses maladies, dont beaucoup ne peuvent être traitées que de manière chirurgicale. En règle générale, la principale technique de traitement chirurgical de cet organe est la cholécystectomie (ablation de la vésicule biliaire).

Les indications d'une telle opération sont les maladies suivantes:

  • maladie des calculs biliaires (si de grosses pierres ou de nombreuses pierres ne peuvent être enlevées du corps par d'autres moyens);
  • cholécystite aiguë (inflammation des parois de la vésicule biliaire);
  • cholécystite chronique calculeuse;
  • dysfonctionnement (échec) de ce corps;
  • polypes supérieurs à 10 millimètres;
  • d'autres pathologies qui menacent la survenue de complications graves (par exemple, il existe un risque de cancer).

Une telle opération est réalisée de deux manières: en cavité classique et en laparoscopie.

La première opération est une intervention traditionnelle par une incision suffisamment grande de la paroi péritonéale. Après une telle opération, diverses complications postopératoires peuvent survenir, une grande cicatrice demeure et la période de rééducation prend elle-même une longue période.

La laparoscopie consiste à prélever l'organe au moyen de petites perforations (d'environ un centimètre) dans la paroi de la cavité abdominale. Elle est réalisée sous la surveillance d'une caméra vidéo à l'aide d'outils spéciaux insérés dans des tubes spéciaux - des trocarts. Après une telle opération, le risque de complications est minime, les sutures sont presque imperceptibles et la rééducation est beaucoup plus rapide.

Après la laparoscopie, le patient reçoit souvent son congé le deuxième ou le troisième jour après la résection de l'organe. À cet égard, cette technique est essentielle lors du retrait de la vessie et la méthode traditionnelle est utilisée dans les cas d'urgence même lorsque l'intervention laparoscopique est contre-indiquée pour une raison quelconque.

Bien sûr, après le retrait de la vésicule biliaire au cours de la période de récupération, il est nécessaire de suivre certaines recommandations, dont nous discuterons plus tard.

Caractéristiques de la réadaptation des personnes subissant une cholécystectomie

Tout d’abord, vous devez suivre un régime appelé «Tableau de traitement numéro 5».

Cela implique une alimentation fractionnée, dont l’essence est de manger de la nourriture en petites portions à intervalles de temps réguliers cinq à six fois par jour. En outre, ce régime recommande de boire beaucoup (au moins un litre et demi à deux litres par jour). Les aliments ne doivent pas être froids ni chauds. Vous ne pouvez cuisiner qu'à la vapeur, à l'ébullition ou au four. Friture - est exclue.

Il est nécessaire d'abandonner l'utilisation de viande grasse (porc, agneau, canard et oie), de bouillon à base de lard, de saindoux, de poisson gras, de produits frits, épicés, gras et fumés, ainsi que de cornichons. Aussi devrait être retiré de la diète assaisonnements, épices, champignons, légumineuses, bonbons, pâtisseries, alcool et boissons gazeuses.

Le menu devrait être dominé par des viandes diététiques (veau, poulet, lapin, dinde), du fromage cottage, des produits laitiers allégés, des légumes, des fruits sucrés et des baies, ainsi que des soupes aux céréales et aux légumes à base de sarrasin, d'avoine et de riz. Persil et aneth utiles. Il est recommandé d'utiliser une ou deux cuillères à soupe d'huile végétale par jour (de préférence l'huile d'olive). Doux, remplacé avec succès miel, fruits secs et guimauve. Le pain peut être mangé hier ou séché sous forme de craquelins et de biscuits.

En plus des restrictions alimentaires, vous devez faire attention au niveau de leur activité physique.

Il (surtout au début) devrait être limité, mais il ne faut pas abandonner complètement l'activité physique. La natation dans la piscine, la marche en plein air et les cours de physiothérapie sont très utiles.

La plupart des médecins conseillent vivement de ne pas oublier ce type de rééducation, comme les traitements de spa et les soins de spa. Nous en parlerons séparément.

Traitement de sanatorium après la chirurgie

Le sanatorium après le retrait de la vésicule biliaire est un endroit idéal pour récupérer. C’est dans les sanatoriums spécialisés que vous recevrez une nutrition adéquate et toutes les procédures nécessaires pour un retour rapide à la vie. Après l'opération, il n'est pas toujours facile pour une personne de s'adapter à un nouveau mode de vie et la tâche des institutions médicales de recours consiste à faciliter au maximum ce processus.

En règle générale, ces sanatoriums sont concentrés dans la zone des eaux minérales du Caucase (Essentouki, Pyatigorsk, Kislovodsk, Zheleznovodsk), bien qu'il soit possible de se rendre au sanatorium de la mer Noire pour un traitement (par exemple, jusqu'à la Crimée). Après l'opération de cholécystectomie, les médecins recommandent généralement de se rendre dans de tels établissements médicaux deux fois par an, mais ici, tout dépend des capacités réelles de chaque personne.

Dans de tels sanatoriums, sous la supervision du personnel, un niveau d'activité physique nécessaire et sûr ainsi qu'un régime et un régime d'épargne sont fournis. Un certain nombre de procédures de récupération sont mises en œuvre, notamment:

  1. procédures balnéologiques (les «bains de perles» avec l'ajout d'aiguilles de pin, de substances aromatiques utiles, ainsi que de bains de dioxyde de carbone marins et secs);
  2. consommation régulière d'eaux minérales non gazeuses utiles contenant la quantité optimale de substances nécessaires à l'organisme;
  3. électrophorèse à l'aide de médicaments spéciaux;
  4. bains de boue thérapeutiques;
  5. phytothérapie;
  6. exercice thérapeutique sous la direction de mentors qualifiés.

Les spas après le retrait de la vésicule biliaire aident à réduire considérablement la période d'adaptation de l'organisme aux nouvelles conditions d'existence. Les eaux minérales utilisées dans ces stations ont un bon effet antispasmodique, qui stoppe la douleur après l'opération, et les nutriments qu'elles contiennent accélèrent la normalisation du processus digestif en l'absence de vésicule biliaire.

En outre, on prescrit au patient une série de médicaments visant à rétablir le niveau approprié de métabolisme énergétique (par exemple, Mildronat ou Riboxin), ce qui accélère également la rééducation.

Bains de perles avec l'ajout d'aiguilles de pin

Le coût du permis varie de deux à deux ans et demi à six à huit mille roubles par jour, mais dans ce cas, vous ne devriez pas économiser sur votre santé. Il est à la mode d'acheter un billet à la fois au sanatorium via Internet et auprès d'agences de voyages spécialisées.

Traitement en sanatorium après le retrait du pensionné biliaire

Comment obtenir un laissez-passer gratuit pour un retraité après le retrait de la vésicule biliaire à Zheleznovodsk 89094185306

5 réponses à la question d'un avocat de 9111.ru

Bon après midi Un ticket gratuit peut être obtenu auprès des autorités de la sécurité sociale du lieu de l'enregistrement permanent, mais il est avant tout destiné aux personnes handicapées.

Sur cette question, vous devez contacter le département de la protection sociale de la population, sur le lieu de résidence.

Je vous souhaite bonne chance et tout le meilleur!

--- Bonjour, vous devriez contacter votre médecin et si la rééducation est mise en place après le retrait de la vésicule biliaire, on vous l'offrira, mais ce n'est pas vraiment la maladie. Une sécurité sociale met en ligne pour les voyages uniquement pour les anciens combattants et les personnes handicapées. Bonne chance et tout le meilleur.

Ordonnance du ministère de la Santé et du Développement social de la Russie du 29 décembre 2004 n ° 328 (modifiée le 1er mars 2012) "sur l'approbation de la fourniture d'un ensemble de services sociaux à certaines catégories de citoyens" (enregistrée au ministère de la Justice de la Russie le 7 février 2005 n ° 6303)

en termes de traitement de spa

3.1. Les centres de cure situés sur le territoire de la Fédération de Russie et figurant sur la liste, qui est approuvée par le ministère de la Santé et du Développement social de la Fédération de Russie (ci-après - institutions de sanatorium), fournissent aux citoyens des chèques de sanatorium..

3.2. Le traitement en station de sanatorium peut également être fourni sous forme de traitement ambulatoire (sans nourriture ni hébergement) sur la base d'une demande du citoyen.

3.3. L’organisation de l’acquisition des bons pour les traitements en sanatorium est confiée à la Caisse d’assurance sociale de la Fédération de Russie et à un organisme habilité par l’organe exécutif suprême d’une entité constitutive de la Fédération de Russie à exercer une partie des pouvoirs de la Fédération de Russie en matière d’assistance médicale publique sous forme de services sociaux pour fournir à certaines catégories de citoyens des indications médicales concernant les chèques pour le traitement sanatorium et la libre circulation en transport interurbain vers le lieu Nia et vice versa dans le cas sur la base de leurs accords de transfert conclus entre le Ministère de la santé et du développement social russe et l'autorité exécutive suprême de la Fédération de Russie (ci-après - l'organisme agréé).

(clause 3.3 dans le rouge. Ordonnance du ministère de la Santé et du Développement social de la Russie du 07.02.2011 N 85 n)

(voir le texte de l'édition précédente)

3.4. La sélection et le renvoi des citoyens à un traitement de sanatorium, les indications médicales et les contre-indications du traitement de sanatorium, la fourniture d’une assistance de sanatorium sont effectués de la manière prescrite.

(Section 3.4 dans le rouge. Ordonnance du ministère de la Santé et du Développement social de la Russie du 07.02.2011 N 85 n)

(voir le texte de l'édition précédente)

3.4.1. Conformément à l'article 6.2 de la loi fédérale du 17.07.1999 N 178-FZ, la durée du traitement en sanatorium dans le cadre de l'ensemble des services sociaux fournis aux citoyens dans un établissement de type sanatorium est de 18 jours pour les enfants handicapés - 21 jours et pour les personnes handicapées conséquences de la moelle épinière et des lésions cérébrales - de 24 à 42 jours.

(La clause 3.4.1 a été introduite par l'ordre du ministère de la Santé et du Développement social de la Russie du 07.02.2011 N 85 n)

3.5 Le bon de sanatorium est un document de responsabilité stricte.

(telle que modifiée par l'arrêté du ministère de la Santé et du Développement social de la Russie du 07.02.2011 N 85 n)

(voir le texte de l'édition précédente)

3.6. Les citoyens ayant des indications médicales et aucune contre-indication à un traitement de sanatorium dans un établissement médical du lieu de résidence reçoivent un certificat permettant d’obtenir un voucher sous la forme N 070 / у-04, approuvée par l’ordre du ministère de la Santé et du Développement social de Russie le 22 novembre 2004 (N 256). Ministère russe de la justice le 14 janvier 2004, enregistrement n ° 6189).

3.7. S'il existe un certificat pour obtenir un chèque, les citoyens demandent des chèques sanatorium aux organismes territoriaux de la caisse de sécurité sociale de la Fédération de Russie (ci-après dénommés organes territoriaux de la caisse) ou aux agences de protection sociale avec lesquelles l'entité territoriale a conclu un accord de coopération pour les citoyens. bons pour le traitement sanatorium-resort (ci-après dénommés les organismes de protection sociale de la population), jusqu'au lieu de résidence jusqu'au 1 er décembre de l'année en cours pour un transfert ultérieur pour occurrences dans les organes territoriaux du Fonds soit à l'organisme agréé.

Dans la demande de fourniture de bons de sanatorium sont indiqués:

le nom de l'organisme territorial du Fonds ou de l'organisme de protection sociale de la population ou de l'organisme autorisé auquel la demande est présentée;

nom, prénom, patronyme (si disponible), sans abréviation, conformément au document prouvant l’identité, la date et le lieu de naissance de la personne habilitée à recevoir un chèque sanatorium;

le nom et le lieu de l'établissement médical qui a délivré le certificat d'obtention du voucher sous la forme N 070 / y-04, ainsi que le numéro du certificat et la date de son émission;

informations sur le document d'identité (type de document d'identité, série et numéro du document, auteur du document, date de délivrance), conformément aux détails du document d'identité.

Si la demande est présentée par un représentant d'un citoyen ou un représentant légal d'un mineur ou d'une personne frappée d'incapacité, ils doivent indiquer dans la demande:

nom, prénom, patronyme (si disponible), sans abréviation, conformément au document établissant l’identité, la date et le lieu de naissance;

des informations sur le document d'identité du représentant d'un citoyen ou du représentant légal d'un mineur ou d'une personne incapable (type de document d'identification, série et numéro du document qui a délivré le document, date de délivrance), conformément aux détails du document d'identité;

le nom du document confirmant l'autorité du représentant d'un citoyen ou du représentant légal d'une personne mineure ou frappée d'incapacité (numéro du document, auteur du document, date de sa délivrance).

Une demande de titre de sanatorium est adressée aux organes territoriaux du Fonds ou aux autorités de protection sociale ou aux organismes habilités par écrit ou sous la forme d'un document électronique utilisant des réseaux publics d'information et de télécommunication, y compris Internet, y compris un portail unique de services publics et municipaux (fonctions).

Dans le cas où les citoyens d'un établissement de services sociaux pour malades hospitalisés ne peuvent pas demander de manière indépendante un chèque sanatorium-resort aux organismes territoriaux du Fonds, des organismes de protection sociale ou des organismes autorisés, l'administration de l'établissement désigné les assiste dans l'obtention d'un sanatorium-resort. bons d'achat

La question du traitement en sanatorium des enfants handicapés vivant dans des établissements pour malades hospitalisés, quelle que soit leur affiliation au département, est décidée par l'administration de ces établissements.

(p. 3.7 dans le rouge. Arrêté du Ministère de la santé et du développement social de la Russie du 22 août 2011 n ° 966 n)

(voir le texte de l'édition précédente)

3.8. Les organes territoriaux du Fonds et les autorités de protection sociale, ainsi que les organismes agréés, informent le citoyen au moins 10 jours à compter de la date de réception de la demande de bon de séjour sanatorium et d'un certificat d'obtention d'un bon, y compris sous forme électronique, si la demande a été soumise sous forme de document électronique. ) à propos de l'enregistrement de sa demande avec la date d'enregistrement et le numéro d'enregistrement.

(telle que modifiée par les ordonnances du Ministère de la santé et du développement social de la Russie du 7 février 2011 n ° 85 n du 22 août 2011 n ° 966 n)

(voir le texte de l'édition précédente)

3.9 Les organismes territoriaux de la Fondation et les organismes de protection sociale du lieu de résidence, ainsi que les organismes autorisés, mais au plus tard 18 jours (pour les enfants handicapés, les personnes handicapées souffrant de maladies et de lésions de la moelle épinière et de lésions cérébrales - 21 jours) avant la date d'arrivée en sanatorium et établissement de villégiature, les bons de sanatorium sont délivrés aux citoyens conformément à leurs déclarations et aux certificats qui les accompagnent.

Le bon de sanatorium est émis dans un formulaire dûment rempli, portant la mention «Payé à la charge du budget fédéral et non sujet à la vente», visé par l'organe territorial de la Fondation ou par un organisme autorisé.

(clause 3.9 modifiée par arrêté du Ministère de la santé et du développement social de la Russie du 7 février 2011 n ° 85 n)

(voir le texte de l'édition précédente)

3.10. Les citoyens qui ont reçu un bon de station sanatorium, mais au plus tôt 2 mois avant le début de sa période de validité, sont tenus d'obtenir une carte de station sanatorium (formulaire d'enregistrement N 072 / a-04, pour enfants - N 076 / a-04, approuvé par l'ordre du ministère de la Santé et du Développement social De Russie à partir du 22 novembre 2004 (N 256) dans une institution médicale ayant délivré un certificat d’obtention d’un bon.

3.11. À leur arrivée dans un sanatorium et un établissement de villégiature, les citoyens présentent un bon de sanatorium et une carte de sanatorium.

3.12. Les documents confirmant la réception du traitement de sanatorium-resort sont des bons pour des chèques que les établissements de sanatorium-resort sont tenus de présenter dans les 30 jours suivant la fin du traitement de sanatorium de villégiature à la Caisse d’assurance sociale de la Fédération de Russie ou de ses organes territoriaux, ainsi un voucher et un voucher de retour d'une carte sanatorium-resort, que le citoyen soumet à l'établissement médical et préventif qui a délivré la carte sanatorium-resort au même moment.

(telle que modifiée par l'arrêté du ministère de la Santé et du Développement social de la Russie du 07.02.2011 N 85 n)

(voir le texte de l'édition précédente)

3.13. En cas de refus du bon de sanatorium, les citoyens sont tenus de le restituer à l'organe territorial du Fonds ou à l'organisme de protection sociale de la population, ainsi qu'à l'organisme habilité du lieu de résidence, qui a délivré le bon de sanatorium au plus tard 7 jours avant le début de sa période de validité.

Ordre du Ministère de la santé et du développement social de la Fédération de Russie (Ministère de la santé et du développement social de Russie) du 11 avril 2005, N 273 Moscou, sur le traitement des patients dans un sanatorium

Changements et amendements

Enregistré au ministère de la Justice de la Fédération de Russie le 21 avril 2005.
Enregistrement N ° 6541

Conformément à la résolution n ° 309 du 21 avril 2001 du gouvernement de la Fédération de Russie sur l'approbation de la disposition concernant l'acquisition, la distribution et la délivrance de bons pour le traitement en station-assainissement et l'amélioration de la santé des travailleurs et des membres de leur famille »(Recueil de lois de la Fédération de Russie, 2001, n ° 18, art. 1853). 2005, N 7, article 560) et afin d'améliorer encore l'organisation des soins de suivi (réadaptation) des patients dans des sanatoriums spécialisés aux dépens de l'assurance sociale obligatoire, j'ordonne:

1.1. La procédure d’envoi des travailleurs à un service de suivi immédiatement après un traitement hospitalier dans des sanatoriums spécialisés (départements) (annexe N 1).

1.2. Recommandations pour la sélection médicale de patients atteints d'un infarctus aigu du myocarde, envoyées en suivi (rééducation) dans des sanatoriums spécialisés (départements) (annexe N 2).

1.3. Recommandations pour la sélection médicale des patients après un pontage coronarien, la résection d'un anévrisme cardiaque et une angioplastie par ballonnet des vaisseaux coronaires, envoyés pour un traitement de suivi (rééducation) dans des sanatoriums spécialisés (Annexe N 3).

1.4. Recommandations relatives à la sélection médicale des patients ayant subi un accident cérébrovasculaire aigu, soumises à un traitement de suivi (rééducation) dans des sanatoriums (départements) spécialisés (annexe N 4).

1.5 Recommandations sur la sélection médicale des patients après des opérations pour ulcère gastrique, ulcère duodénal et ablation de la vésicule biliaire, destinés au suivi (rééducation) dans des sanatoriums spécialisés (départements) (Annexe N 5).

1.6. La forme du journal d’enregistrement des bons pour le suivi (réhabilitation) des patients envoyés dans des sanatoriums spécialisés (Annexe N 6).

1.7. La forme du rapport de l'institution de traitement et de prophylaxie sur l'utilisation de bons pour le suivi (réadaptation) de patients dans des sanatoriums spécialisés (départements) (annexe N 7),

2. Le contrôle de l'exécution du présent ordre est confié au vice-ministre de la Santé et du Développement social de la Fédération de Russie V.I. Starodubova.

La procédure d’envoi des travailleurs à un service de suivi immédiatement après un traitement hospitalier dans des sanatoriums spécialisés (départements)

1. La présente procédure définit les principes d'organisation du travail conjoint du fonds d'assurance sociale de la Fédération de Russie et de ses bureaux régionaux, des autorités sanitaires des entités constitutives de la Fédération de Russie et des établissements médicaux assurant le suivi (réadaptation) des patients parmi le nombre de citoyens assurés (ci-après dénommés patients) immédiatement après le traitement hospitalier..

2. L'institution de traitement et de prophylaxie procède à la sélection et à l'orientation des soins de suivi (rééducation) vers des sanatoriums spécialisés (départements) (ci-après dénommés sanatoriums) des patients après un infarctus aigu du myocarde, des troubles aigus de la circulation cérébrale, un pontage coronarien, une anévrysme coronaire, une angioplastie coronaire, vaisseaux sanguins, ulcère gastrique, ulcère duodénal, ablation de la vésicule biliaire conformément aux recommandations pour la sélection médicale des patients Traitement au sanatorium.

3. Pour assurer les soins de suivi (rééducation) dans les sanatoriums, on fournit aux patients des indications médicales avec des bons gratuits dans les centres de santé jusqu'à 24 jours dans un sanatorium situé dans la Fédération de Russie.

4. Les bons de sanatorium pour suivi (rééducation) dans un sanatorium (ci-après dénommés «bons») sont délivrés par des établissements médicaux figurant sur la liste déterminée par l'organisme de gestion de la santé de la Fédération de Russie (ci-après appelé «organisme de gestion de la santé») et ont signé un accord sur l'organisation du travail. renvoi des patients en postcure (réadaptation) dans un sanatorium auprès d'un bureau régional de la Caisse d'assurance sociale de la Fédération de Russie (ci-après dénommé "bureau régional de la caisse").

5. Un accord sur l'organisation du travail relatif à l'orientation des patients vers des soins de suivi (rééducation) dans un sanatorium est conclu sur la base d'une demande de bons pour les patients présentée pour la prochaine année civile par l'établissement médical, coordonnée avec l'autorité de gestion de la santé.

Une demande de bons est établie par un établissement médical en fonction de la nécessité d'un traitement de suivi (rééducation) des patients immédiatement après leur traitement hospitalier dans cet établissement médical.

6. Les bons d'achat sont achetés par le bureau régional de la Fondation dans des sanatoriums disposant des licences appropriées, offrant la gamme la plus complète de traitements, ainsi que des conditions de vie appropriées, de la nourriture, au prix social du bon et faisant partie de la liste établie par le bureau régional de la Fondation.

7. L'achat de bons d'achat est effectué sur la base d'un contrat conclu avec des sanatoriums pour l'achat de bons de sanatorium, dans la limite des crédits prévus à l'article "Paiement de bons pour le traitement en sanatorium et en cure et la réadaptation des employés et de leurs familles" dans la liste intra-murale établie.

La détermination annuelle du montant des crédits et de la répartition des fonds alloués aux bureaux régionaux du Fonds est effectuée par le Fonds d'assurance sociale de la Fédération de Russie de la manière prescrite.

8. L'institution de traitement et de prophylaxie enregistre les pièces justificatives reçues du bureau régional de la Fondation dans le journal prescrit. Le journal est tenu par un professionnel de la santé, qui est responsable de la délivrance et de la conservation des pièces justificatives sur ordre du responsable d'un établissement médical.

9. La comptabilité et la conservation des pièces justificatives reçues de la branche régionale du Fonds sont effectuées par une institution médicale conformément à la procédure établie pour la tenue des registres comptables dans les institutions et organisations financées par des budgets de différents niveaux.

Un rapport sur l'utilisation des pièces justificatives est soumis au bureau régional du Fonds sous la forme prescrite.

10. Les institutions médicales dispensent des bons aux patients qui vivent et travaillent sur le territoire de la Fédération de Russie.

Dans certains cas, les bons peuvent être fournis à des patients qui suivent un traitement hospitalier, mais vivent ou travaillent sur le territoire d’un autre sujet de la Fédération de Russie. En pareil cas, comme convenu, les bureaux régionaux compétents du Fonds procèdent à des règlements mutuels.

11. Lorsque le patient est référé pour des soins de suivi (rééducation) dans un sanatorium par un établissement médical, il reçoit un bon dûment rempli, un certificat d’invalidité, une carte sanatorium-resort contenant des données détaillées sur l’examen et le traitement en milieu hospitalier, des recommandations pour un traitement ultérieur en sanatorium, un extrait des antécédents médicaux..

12. Le transport des patients pour des soins de suivi (rééducation) dans un sanatorium est effectué en ambulance, accompagnée par un professionnel de la santé. Les patients après des interventions chirurgicales sur les organes digestifs de l'hôpital d'un établissement médical au sanatorium vont indépendamment.

13. À la sortie du sanatorium, le patient reçoit un bon de retour de la carte sanatorium-resort avec un épicrisis historique.

Le billet de retour du sanatorium et de la carte de séjour ainsi qu'un extrait de l'historique de la maladie, obtenus après un traitement hospitalier, sont présentés au patient dans l'établissement médical où il est observé.

14. Le Fonds d'assurance sociale de la Fédération de Russie surveille les bons acquis délivrés aux patients pour des soins de suivi (rééducation) immédiatement après un traitement en hospitalisation.

15. Le contrôle de l'utilisation ciblée des fonds d'assurance sociale obligatoire, ainsi que de l'exactitude des données communiquées, est assuré par le Fonds d'assurance sociale de la Fédération de Russie.

Recommandations pour la sélection médicale des patients présentant un infarctus aigu du myocarde,
envoyé pour suivi (réhabilitation) dans des sanatoriums spécialisés (départements)

1. La sélection médicale des patients présentant un infarctus aigu du myocarde, adressée pour des soins de suivi (rééducation) à des sanatoriums spécialisés (ci-après dénommés "sanatoriums"), est effectuée par une commission médicale de l'établissement médical compétent (ci-après dénommée "commission médicale").

2. La décision de la commission médicale d'envoyer le patient en suivi (rééducation) dans un sanatorium est consignée dans le dossier médical du patient hospitalisé, consignée dans le registre des pièces justificatives et dans le registre des comptes rendus des conclusions de la commission médicale.

3. Les patients qui ont subi un infarctus aigu du myocarde, qui n’ont aucune contre-indication médicale, qui sont capables de se soigner eux-mêmes, ont atteint le niveau d’activité physique leur permettant de faire une marche dosée jusqu’à 1 500 m en 2 ou 3 doses, de monter les escaliers 1 à 2 pour être traités (réhabilités). mars sans inconfort important.

4. Le renvoi des patients pour des soins de suivi (rééducation) dans un sanatorium est autorisé avec un infarctus du myocarde focal non compliqué survenant sans insuffisance coronaire grave et un infarctus du myocarde inférieur non compliqué au plus tôt 15 jours après le début de la maladie; avec infarctus du myocarde antérieur non compliqué - pas plus tôt que 18-21 jours à partir du moment du développement de l'infarctus.

5. Indications pour l’aiguillage des patients vers un sanatorium:

Infarctus du myocarde primaire ou répété grand foyer (y compris transmural) et petit foyer au stade de récupération, avec complications dans la période aiguë, mais avec état satisfaisant du patient au moment de la direction du sanatorium, avec modifications stabilisées de l'ECG ou présence de dynamiques reflétant la formation d'une postinfarction cicatrice.

Les complications suivantes et les maladies associées sont autorisées à partir du moment où le patient est envoyé dans un sanatorium:

insuffisance circulatoire pas supérieure au stade II;

forme normale ou bradyarythmique de la fibrillation auriculaire permanente;

simple ou fréquent, mais non polytopique ou extrasystole de groupe;

bloc auriculo-ventriculaire pas plus haut que I degré;

anévrisme cardiaque sans signes d’échec de la circulation ou, si présent, pas plus grand que le degré I;

hypertension artérielle de stade I et II;

diabète sucré compensé ou sous-compensé.

6. Contre-indications pour orienter les patients vers des soins de suivi dans un sanatorium:

1) insuffisance circulatoire au-dessus du stade II;

2) insuffisance coronaire chronique III degré;

3) troubles graves du rythme cardiaque et de la conduction (scintillement paroxystique et flutter auriculaire se produisant deux fois et plus par mois, tachycardie paroxystique avec fréquence des crises plus de 2 fois par mois, polytopie et extrasystole de groupe, blocage intra-ventriculaire II-III, blocage cardiaque complet )

4) infarctus du myocarde récurrent incomplet;

5) hypertension artérielle avec modifications prononcées du fond de l'œil, altération de la fonction rénale azotée; hypertension symptomatique avec les mêmes modifications du fond d'œil et de la fonction rénale, évolution critique de l'hypertension;

6) anévrisme cardiaque (aigu ou chronique) avec symptômes d'insuffisance circulatoire au-dessus du stade I;

7) anévrisme aortique avec insuffisance circulatoire au-dessus du stade I;

8) complications thromboemboliques récurrentes;

9) troubles de la circulation cérébrale au stade aigu ou subaigu;

10) diabète décompensé et évolution sévère;

11) contre-indications générales excluant l'orientation des patients vers un sanatorium (maladies infectieuses et sexuellement transmissibles aiguës, maladies mentales, maladies sanguines au stade aigu, néoplasmes malins, maladies concomitantes au stade de décompensation ou d'exacerbation, etc.).

Recommandations pour la sélection médicale de patients après un pontage coronarien, la résection d'un anévrisme cardiaque et une angioplastie par ballonnet des vaisseaux coronaires envoyés pour un traitement de suivi (rééducation) dans des sanatoriums spécialisés

1. La sélection médicale des patients après un pontage coronarien, la résection d'un anévrisme cardiaque et d'une angioplastie par ballonnet des vaisseaux coronaires envoyés pour traitement de suivi (rééducation) dans des sanatoriums spécialisés (ci-après dénommés "sanatoriums") est effectuée par la commission médicale de l'institution médicale compétente (ci-après dénommée "sanatoriums")..

2. La décision de la commission médicale d'envoyer le patient en suivi (rééducation) dans un sanatorium est consignée dans le dossier médical du patient hospitalisé, consignée dans le registre des pièces justificatives et dans le registre des comptes rendus des conclusions de la commission médicale.

3. Les patients ayant subi un pontage coronarien, une résection de l'anévrisme cardiaque et une angioplastie par ballonnet des vaisseaux coronaires, dans les 14 jours suivant l'opération, dans un état satisfaisant, en l'absence de complications postopératoires, ne nécessitant pas de pansement, capables de prendre soin d'eux-mêmes, doivent être traités (réhabilités) à sanatoria. l’activité physique, ce qui vous permet de faire une marche mesurée sur au moins 1 500 m en 3 étapes, à un rythme de 60 à 70 étapes par minute, et de monter les escaliers jusqu’à un étage. Le niveau d'activité physique du patient est établi à l'hôpital chirurgical de l'établissement de traitement et de prophylaxie selon les critères développés et doit être conforme aux classes fonctionnelles I, II et III.

4. Autorisé la direction au sanatorium des patients avec:

insuffisance circulatoire ne dépassant pas le stade IIa;

forme normale ou bradyarythmique de la fibrillation auriculaire permanente;

le bloc auriculo-ventriculaire n’est pas supérieur au degré I;

hypertension artérielle stade I, II;

diabète de type II (insulino-indépendant) au stade de la compensation.

5. Contre-indications pour orienter les patients vers des soins de suivi dans un sanatorium:

1) une condition assimilée à la classe fonctionnelle IV (angine de repos et faible effort physique);

2) insuffisance circulatoire au-dessus du stade IIa;

3) troubles sévères du rythme cardiaque et de la conduction (clignotement paroxystique et flutter auriculaire deux fois et plus souvent par mois, tachycardie paroxystique avec une fréquence de convulsions supérieure à 2 fois par mois, bloc polytopique ou extrasystole de groupe, blocage cardiaque de degré II - III, bloc cardiaque complet )

4) hypertension artérielle de stade III, hypertension symptomatique avec évolution maligne;

5) anévrisme aortique;

6) complications thromboemboliques récurrentes;

7) troubles de la circulation cérébrale au stade aigu ou subaigu;

8) diabète sucré de type I, type II au stade de sous-compensation et de décompensation de la circulation périphérique;

9) thrombose shunt, se manifestant cliniquement par un infarctus aigu du myocarde, des troubles du rythme complexes, une insuffisance cardiaque aiguë;

10) insuffisance cardiaque aiguë;

11) saignements gastriques et intestinaux;

12) médiastinite, péricardite;

13) contre-indications générales excluant l'orientation des patients vers un sanatorium (maladies infectieuses et vénériennes aiguës ou infectieuses, maladie mentale, maladies du sang au stade aigu, néoplasmes malins, maladies concomitantes au stade de décompensation ou d'exacerbation, etc.).

Recommandations pour la sélection médicale de patients ayant subi un accident vasculaire cérébral aigu, envoyés pour un traitement de suivi (rééducation) dans des sanatoriums spécialisés

1. La sélection médicale des patients subissant un accident vasculaire cérébral aigu (ci-après dénommé ONMK), adressée pour traitement de suivi (rééducation) à des sanatoriums spécialisés (départements) (ci-après dénommé sanatorium), est effectuée par la commission médicale de l'établissement médical compétent (ci-après dénommée "commission médicale").

2. La décision de la commission médicale d'envoyer le patient en suivi (rééducation) dans un sanatorium est consignée dans le dossier médical du patient hospitalisé, consignée dans le registre des pièces justificatives et dans le registre des comptes rendus des conclusions de la commission médicale.

3. Les patients qui ont subi un accident vasculaire cérébral et sont capables de se déplacer de manière autonome et de prendre en charge leurs patients, avec un niveau de capacités physiques, mentales et mentales correspondant à des projections positives de rééducation, sont soumis à un traitement (rééducation).

4. Les conditions de renvoi des patients dans un sanatorium dépendent de la forme clinique de l'AVC et sont déterminées individuellement dans chaque cas particulier. Il est conseillé de respecter les conditions suivantes de recommandation des patients dans un sanatorium avec les formes les plus courantes:

- en cas d'attaque ischémique transitoire et «petit» AVC - au plus tôt 14 jours d'hospitalisation;

- infarctus cérébral - pas plus tôt que 21 jours à l'hôpital;

- hémorragie sous-arachnoïdienne et parenchymateuse - au plus tôt 28 jours à l’hôpital.

5. Indications pour l’aiguillage des patients vers un sanatorium:

patients présentant les formes cliniques suivantes de troubles de la circulation cérébrale aiguë ou récurrente, caractérisés au moment de leur envoi au sanatorium, état général satisfaisant, stabilisation de l'hémodynamique centrale et cérébrale, manque de conscience, symptômes cérébraux et méningés, persistants (à l'exception des attaques ischémiques transitoires et des "petites" symptômes neurologiques focaux (troubles moteurs, de coordination, de la parole, sensoriels et autres) Lorsque la capacité de marche indépendant et de la parole:

- accident vasculaire cérébral ischémique aigu (infarctus cérébral), y compris les accidents vasculaires cérébraux "mineurs";

- violation aiguë de la circulation cérébrale de nature hémorragique (hémorragie sous-arachnoïdienne ou parenchymateuse), confirmée par tomodensitométrie ou par ponction lombaire;

- attaque ischémique transitoire (transitoire);

- accident cérébrovasculaire aigu (décompensation circulatoire) dans la sténose et l'occlusion des artères précérébrales et cérébrales sans infarctus du cerveau, y compris après des opérations de reconstruction des vaisseaux cérébraux;

- accident cérébrovasculaire aigu après une chirurgie pour accident vasculaire cérébral et anévrisme des artères du cerveau;

- accident vasculaire cérébral aigu dû au syndrome de l'artère vertébrale dans la dorsopathie de la colonne cervicale, y compris après des opérations à la colonne vertébrale;

- violation aiguë de la circulation sanguine dans la moelle épinière (myélopathie) due à une compression vertébrale des artères rachidiennes ou radiculaires, y compris après des opérations sur la colonne vertébrale.

6. Les complications suivantes ou les maladies associées sont autorisées au moment du renvoi au sanatorium:

- hypertension intracrânienne légère, sans signes d'œdème cérébral et susceptible d'un traitement médical;

- crises épileptiformes rares (1 à 2 fois par an) dans l'histoire, y compris le développement de l'AVC;

- anévrisme ou malformation des vaisseaux cérébraux à distance ou coupé (complètement coupé de la circulation sanguine);

- insuffisance circulatoire pas supérieure au stade IIa;

- fibrillation auriculaire sous forme normale ou bradyarythmique (fréquence cardiaque au moins égale à 50 battements par minute);

- extrasystoles simples ou fréquentes, mais pas de groupe et non polytopiques;

- le bloc auriculo-ventriculaire n’est pas supérieur au degré I;

- anévrisme cardiaque sans signe d'insuffisance circulatoire ou, s'il est présent, pas plus haut que le stade I;

- hypertension artérielle sans signes de fonction rénale azotoïde;

- diabète sucré compensé ou sous-compensé;

- hyperplasie bénigne de la prostate au stade I;

- fibromes asymptomatiques ne nécessitant pas de traitement chirurgical (pas plus de 8 semaines de grossesse de taille appropriée).

7. Contre-indications pour orienter les patients vers des soins de suivi dans un sanatorium:

1) violation aiguë de la circulation cérébrale en présence de troubles moteurs, mentaux ou du langage marqués empêchant le mouvement indépendant ou des troubles du contact verbal, des troubles trophiques et pelviens;

2) les maladies du système nerveux de toute étiologie dans la période aiguë de la maladie;

3) épilepsie avec une fréquence de crises plus souvent 2 par an;

4) ischémie cérébrale chronique (encéphalopathie dyscirculatoire) avec syndrome psychoorganique grave ou démence;

5) troubles hypochondriaques, dépressifs ou obsessionnels compulsifs prononcés;

6) pas coupé de la circulation sanguine, vérifié par angiographie de l'anévrisme ou malformation des vaisseaux cérébraux;

7) hypertension artérielle avec évolution critique, fluctuations marquées de la pression artérielle, traitement médicamenteux insuffisamment corrigible ou évolution stable avec indicateurs sur fond de traitement hypotenseur de la pression systolique supérieure à 180 mm Hg. v.

8) insuffisance circulatoire au-dessus du stade IIa;

9) insuffisance coronaire chronique supérieure au grade II avec crise cardiaque transmurale ou infarctus du myocarde à répétition au cours des antécédents;

10) troubles du rythme cardiaque et de la conduction (scintillement paroxystique et flutter auriculaire, tachycardie paroxystique, extrasystole polytopique et de groupe, bloc auriculo-ventriculaire à 2-3 degrés, bloc cardiaque complet);

11) anévrisme cardiaque présentant des symptômes d'insuffisance circulatoire au-dessus du stade I;

12) anévrisme aortique avec insuffisance circulatoire au-dessus du stade I;

13) thromboembolie des branches de l'artère pulmonaire et troubles thromboemboliques d'autres organes internes de l'histoire;

14) diabète sucré grave ou en phase de décompensation;

15) contre-indications générales excluant l'orientation des patients vers un sanatorium (maladies infectieuses et sexuellement transmissibles aiguës, maladies mentales, maladies sanguines au stade aigu, néoplasmes malins, maladies concomitantes au stade aigu ou de décompensation, ou nécessitant une assistance chirurgicale).

Recommandations pour la sélection médicale des patients après une chirurgie pour ulcère gastrique, ulcère duodénal et ablation de la vésicule biliaire, envoyés pour un traitement de suivi (rééducation) dans des sanatoriums spécialisés (départements)

1. La sélection médicale des patients pour des soins de suivi (rééducation) dans des sanatoriums spécialisés (ci-après dénommés "sanatoriums") après des opérations pour ulcère gastrique, ulcère duodénal et également après le retrait de la vésicule biliaire est effectuée par la commission médicale de l'institution médicale concernée commission).

2. La décision de la commission médicale d'envoyer le patient en suivi (rééducation) dans un sanatorium est consignée dans le dossier médical du patient hospitalisé, consignée dans le registre des pièces justificatives et dans le registre des comptes rendus des conclusions de la commission médicale.

3. Pour les soins de suivi (rééducation) dans un sanatorium, les patients sont envoyés directement de l'hôpital au plus tôt 12 à 14 jours après la chirurgie dans un état général satisfaisant, la plaie cicatrisante, l'absence de complications postopératoires et la possibilité de se rendre au sanatorium par les transports en commun..

4. Les patients qui ont subi une cholécystectomie à l'aide d'un équipement laparoscopique (endoscopique), conformément aux décisions des commissions médicales, peuvent être envoyés en suivi dans un sanatorium directement des hôpitaux des établissements médicaux moins de 12 jours après la chirurgie. Dans ce cas, la durée du séjour dans le sanatorium de ces patients est de 18 jours.

5. Indications pour le suivi des patients pour un suivi dans un sanatorium: état après opération drainant l'estomac associé à divers types de vagotomie, après vagotomie proximale sélective en présence du syndrome asthénique, du syndrome dit du «petit estomac», du syndrome hypoglycémique d'intensité légère à modérée, opérations sur "off", après gastrectomie, cholécystectomie et les opérations de reconstruction sur les voies biliaires.

6. Contre-indications pour orienter les patients vers des soins de suivi dans un sanatorium:

1) complications postopératoires: plaie postopératoire non cicatrisée, fistule ligaturée, fistule gastro-intestinale, syndrome de l'anse afférente, syndrome d'hypoglycémie dégénérative grave, atonie du moignon gastrique, pancréatite aiguë, cholécystite aiguë, cholangite, diarrhée sévère postvagotomique;

2) complications des systèmes cardiaque et pulmonaire, apparues au début de la période postopératoire et n'ayant pas disparu au moment de la sortie de l'hôpital de chirurgie;

3) les patients atteints des maladies des organes digestifs suivantes ne sont pas soumis à l'orientation vers des services spécialisés de sanatoriums:

- entérocolite avec malnutrition sévère (émaciation);

- dysenterie chronique, colite ulcéreuse, colite chronique avec processus ulcératif ou érosif étendu du rectum ou du côlon sigmoïde, ainsi que d'hémorroïdes hémorragiques, de polypes ou de polypes intestinaux;

- effets résiduels de l'hépatite virale (douleur, dyspeptique, syndrome asthénique) avec des anomalies significatives dans les tests de la fonction hépatique;

- hépatite chronique (progressive) de toute étiologie;

- violation de la perméabilité du canal pancréatique;

4) contre-indications générales qui excluent la référence des patients à un sanatorium (maladies infectieuses et sexuellement transmissibles aiguës, maladies mentales, maladies sanguines au stade aigu, néoplasmes malins, maladies concomitantes au stade aigu ou de décompensation, ou nécessitant des soins chirurgicaux).


Plus D'Articles Sur Le Foie

Cholécystite

Ordonnance sur l'hépatite virale nouvelle

Les règles établissent les exigences de base pour un ensemble de mesures organisationnelles, thérapeutiques et préventives, sanitaires et anti-épidémiques (préventives), dont la mise en œuvre assure la prévention et la propagation de l'hépatite B.
Cholécystite

Calculs biliaires - Causes, symptômes et traitement

La vésicule biliaire est un organe qui accumule la bile produite par le foie. Ce dernier est nécessaire à la digestion des aliments. Si nécessaire, il est jeté dans le duodénum.