Quelle est la pire hépatite?

Laisser un commentaire

L'hépatite est une maladie du foie causée par une infection virale. Il existe 7 types de maladies - A, B, C, D, E, F et G. Quelle hépatite est la plus dangereuse? Chacun d’entre eux est une menace sérieuse pour la santé et a ses propres caractéristiques. En étudiant la pathogenèse de tous les types de cette maladie, nous pouvons conclure que le plus terrible d'entre eux est l'hépatite C. L'un de ses noms est "un tueur douloureux".

Informations générales

Les symptômes de l'hépatite, la gravité - très différent. Une chose les unit: les dommages au foie et l'inflammation. Dans la plupart des cas, l'hépatite est une maladie distincte, mais parfois elle accompagne d'autres maux. L'hépatite peut être un symptôme de la présence d'autres maladies chez l'homme (sous la forme réactive non spécifique). Le plus commun est le type viral de la maladie.

La plupart des hépatites ont un large éventail de modes d’infection. Pour l'hépatite C, D, C, G, B est en premier lieu un contact avec du sang. Ce groupe comprend les transfusions sanguines, le travail avec, l’injection avec une seringue non stérile, la toxicomanie. D, C, G sont également transmis sexuellement et de mère en enfant. Pour les maladies de type A et E, la méthode d’infection fécale-orale est caractéristique: le virus contenant les matières fécales pénètre dans la nourriture et dans l’eau, puis dans l’intestin humain.

La symptomatologie de chaque espèce présente certaines différences liées à sa nature, son stade et son degré de dommage corporel. Mais pour toute hépatite se caractérise par de tels signes:

  • faiblesse, maux de tête et douleurs musculaires;
  • dysfonctionnement des intestins;
  • douleur dans l'hypochondre droit;
  • hypertrophie du foie et de la rate;
  • peeling et démangeaisons de la peau.
Retour à la table des matières

Types et formes

Il existe de nombreux types d'hépatite. Il est généralement admis classification de la maladie en fonction de la base étiologique:

  • Viral - A, B, C, D, E, F et G. Les 2 derniers sont toujours en cours d’instruction et ne sont pas définis avec précision.
  • Maladie auto-immune - du foie de nature nécrotique inflammatoire. Conduit à une cirrhose du foie et à une insuffisance rénale. C'est rare - dans 10 à 20% des cas de jaunisse chronique.
  • Toxique - Destruction des cellules du foie résultant de l'action de produits chimiques qui pénètrent dans l'organisme par le tractus gastro-intestinal, la peau et les voies respiratoires.
  • L'alcool - résulte de l'abus d'alcool. L'hépatite survient après 5 ans de ce mode de vie chez 20% des alcooliques.
  • Métabolique. Les causes en sont des maladies héréditaires associées à une défaillance du processus métabolique, par exemple la maladie de Wilson et l’hémochromatose.
  • Cryptogène - une maladie d'origine inconnue, qui dure plus de 6 mois. Environ 15% des hépatites chroniques sont cryptogéniques.
  • Réactif non spécifique (secondaire) - se développe dans le contexte d'une autre pathologie: maladies du tractus gastro-intestinal ou d'autres systèmes du corps.
L'hépatite chronique déclenche une hypertrophie du foie.

L'hépatite peut survenir sous 2 formes: aiguë et chronique. La première forme d'hépatite est caractérisée par une intoxication, une faiblesse et une forte fièvre. Parfois, il y a une jaunisse sur la peau et le blanc des yeux. L'évolution asymptomatique est caractéristique de la forme chronique. Au fil du temps, il y a une augmentation du foie, des douleurs dans le côté droit et dans l'estomac.

Quel est le danger de chaque espèce?

Hépatite virale

Le type A s'appelle la maladie de Botkin. Il survient en cas de non-respect des règles d'hygiène et est considéré comme une infection alimentaire touchant le foie. L'hépatite A ne survient que sous une forme aiguë et est bien traitée. Dans le cas d'une maladie, une personne développe une immunité et ne fait plus face à ce type de maladie. La mortalité dans la maladie de Botkin est de 0,5%. Le danger est que ce soit le plus commun.

L'hépatite B se caractérise par de graves dommages au foie et à la rate. Apparaissent des vomissements, de la fièvre. Son danger est qu'une fois dans le corps, il y reste pour toujours et peut évoluer en une forme chronique. Heureusement, ce type de maladie ne conduit pas à une cirrhose du foie et peut être soigné correctement. Avec un diagnostic opportun de l'issue fatale est minime.

L’hépatite D est l’agent responsable de la cirrhose.

L'agent pathogène suivant, un virus de type D, pénètre dans l'organisme et ne peut s'y multiplier qu'en présence de l'hépatite B. Sa principale différence est que le type D aggrave l'évolution de la maladie et complique le traitement. Elle se caractérise par une pathogenèse plus grave, devient souvent chronique et peut entraîner une cirrhose et un cancer du foie. L'hépatite D est un type de maladie très rare, mais peut causer la mort.

Le type E ressemble à la maladie de Botkin par ses symptômes, son mode d'infection et ses méthodes de traitement. Il est également bien traité et, dans certains cas, le corps le gagne. Souvent, le foie affecte les reins. Le principal danger d'une telle maladie est que, dans le cas d'une maladie d'une femme enceinte en fin de grossesse, elle entraîne la mort du fœtus et, dans 9 à 40% des cas, la mort de la mère.

Autres espèces

Une attention particulière devrait être portée au danger des hépatites alcooliques et toxiques. Sous l'influence de substances agressives, les cellules hépatiques renaissent dans le tissu adipeux. En conséquence, le corps ne peut pas exercer ses fonctions normalement, une cirrhose du foie se produit. L'espèce auto-immune est dangereuse car, pour des raisons inconnues, les anticorps commencent à détruire les cellules de l'organe. Ainsi, le foie est détruit par le corps lui-même. Le type de maladie métabolique se distingue par le fait qu'il se développe en raison de pathologies héréditaires. L'hépatite secondaire est difficile à traiter. En plus de cette maladie aux prises avec la pathologie qui l’a provoquée.

Quelle hépatite est considérée comme la plus dangereuse?

L'hépatite C est plus lourde, plus dangereuse et la plus terrible. Le «tueur affectueux» est pratiquement incurable aujourd'hui. La médecine ne peut que ralentir son développement. La maladie est terrible principalement parce qu'elle peut entraîner une cirrhose et un cancer du foie. Pire encore, l'hépatite la plus dangereuse peut ne pas être ressentie avant longtemps. Ce fait rend le traitement rapide impossible. Si la maladie est détectée à un stade avancé, le traitement ne peut plus l'arrêter.

La période d'incubation de l'hépatite C dure quelques semaines, un mois, voire un an. La sympathie du «tueur doux» est mal identifiée. Elle se caractérise par une faiblesse, des nausées, une jaunisse, une perte d'appétit, des douleurs dans l'hypochondre droit et les articulations. Ces manifestations sont propres à de nombreuses maladies et ne peuvent être déterminées sans analyses de laboratoire spéciales. Après une phase aiguë, la maladie de 20% des patients déborde sur le porteur du virus et, dans la majorité des cas, devient chronique.

La phase chronique passe lentement - jusqu'à une douzaine d'années. Les statistiques indiquent que dans 10 ans de maladie, la moitié des patients meurent. Cela est dû au fait que le foie remplit toujours ses fonctions et qu'entre-temps, le virus détruit les cellules de la glande. Ainsi, une personne peut ne pas être au courant de la présence de la maladie. En cas de cirrhose du foie, des symptômes apparaissent: jaunisse, foie hypertrophié, douleur au côté droit, ascite (accumulation de liquide dans l'abdomen).

La maladie survient chez 2% des habitants de la Terre. En relation avec la propagation de la toxicomanie, le nombre de patients augmente. Après le diagnostic, il est nécessaire de commencer le traitement à temps pour que la terrible maladie n’ait pas le temps de tomber dans la cirrhose. L'essentiel - ne paniquez pas, suivez le traitement, suivez un régime, ne buvez pas d'alcool, renforcez le système immunitaire. En médecine, cas de guérison de la maladie après 25 ans.

Laquelle des hépatites les plus dangereuses

Il existe de nombreux types de cette maladie virale, mais l'hépatite la plus dangereuse est celle qui appartient au groupe C. Cela est dû au fait qu'un médicament à part entière n'a pas encore été inventé à partir de la maladie sous cette forme.

L'hépatite C

Il y a vraiment beaucoup d'hépatites et, en plus des maladies virales, il existe des maladies de type auto-immunitaire et médicinal. Cette dernière option s’inscrit dans le contexte d’un abus fréquent de médicaments puissants, en particulier d’antidépresseurs, qui ont un effet très négatif sur le foie.

Cependant, dans la plupart des cas, une maladie de type viral est diagnostiquée. Il en existe les variétés suivantes:

  • une maladie du groupe A, également appelée maladie de Botkin, qui se traite facilement sans conséquences pour le corps;
  • l'hépatite B, à partir de laquelle il existe un vaccin efficace;
  • une maladie de classe D généralement transmise en association avec un sous-type B;
  • l'hépatite E, qui peut être infectée par voie orale ou par les matières fécales;
  • modifications de G et F, peu étudiées par les médecins et extrêmement rares;
  • une maladie du groupe C, qui est considéré comme le type d'hépatite le plus dangereux.

Il convient de noter que ce diagnostic est toujours considéré comme grave et nécessite un traitement immédiat. Cependant, la forme A est transmise à l’organisme sans conséquences et la durée de la maladie ne dépasse généralement pas un mois et demi. Les maladies de type B et D sont traitées avec beaucoup de difficulté. Mais l'hépatite C est la forme virale la plus dangereuse, en grande partie à cause du fait que les médecins n'ont pas encore développé de modèle efficace pour son traitement.

Ce virus ne se transmet que par le sang, mais dans de rares cas, il peut pénétrer dans le corps par la salive lors d'un baiser ou lors d'un contact sexuel. Des scientifiques indiens travaillent activement à l’invention d’un médicament complet. Ils ont déjà présenté le médicament Sovaldi, qui garantit l'élimination complète de l'hépatite C sous forme dans 95% des cas. Cependant, un emballage d'un tel produit coûte environ 1 000 dollars.

Pourquoi l'hépatite C est-elle considérée comme la variété la plus grave?

Dans l'hépatite, la forme la plus dangereuse est une maladie de classe C, car dans l'immense majorité des cas, elle se révèle fatale. En outre, cette maladie est considérée comme l'une des plus dangereuses au monde pour les raisons suivantes:

  1. La maladie se développe souvent de manière asymptomatique jusqu'au stade final.
  2. Presque toujours, l'hépatite du groupe C devient chronique avec le risque de rechutes persistantes.
  3. Une telle maladie dans les phases finales conduit à la cirrhose, un ulcère.
  4. Il existe un risque élevé de développement et de cancer dans le contexte de l'hépatite. La maladie est souvent accompagnée de lésions aux reins et à la rate.
  5. En raison du développement de cette maladie, une personne doit suivre un régime strict pendant la période d'exacerbation, d'abandonner l'alcool et l'effort physique.
  6. Une personne peut agir en tant que vecteur de la maladie, infectant les autres par son sang.

Pour cette hépatite, l'issue fatale devient la conséquence la plus terrible. Comme la maladie est souvent asymptomatique, la personne n’est même pas au courant des processus de destruction du foie. Progressivement, les cellules saines meurent, elles sont remplacées par du tissu fibreux, ce qui diminue la fonctionnalité du corps. Dans ce contexte, il y a tout d'abord une insuffisance hépatique, puis une cirrhose et des ulcères.

Même si de telles conséquences peuvent être évitées, il est probable que la maladie passe dans une phase chronique, ce qui signifie que les rechutes apparaîtront à une fréquence de 3 à 6 mois, donnant à la personne un inconfort énorme, l'obligeant à subir de nouveau des tests.

Les infectiologues ou les hépatologues traitent cette forme de maladie virale. Le traitement médicamenteux est en cours avec l'aide des médicaments Ribavirin et Interferon Alfa. Le dosage dans chaque cas est prescrit individuellement, en fonction du degré de dommages au foie.

Le médecin est obligé d'examiner régulièrement le patient, de lui faire passer des tests pour savoir s'il était capable de ralentir la progression de la maladie.

Comprenant à quel point cette forme d'hépatite est dangereuse, une personne cherche généralement des moyens de la prévenir. Ne pas être infecté est assez simple: pour cela, le contact avec du sang douteux doit être exclu. Avant la transfusion, vous devez toujours poser des questions sur la qualité du matériel biologique afin de vous assurer que les aiguilles et les seringues sont stérilisées.

Si le patient a contracté l'hépatite C, il devrait immédiatement consulter un médecin. Le risque de décès est élevé, mais il est toujours possible d’arrêter les premiers stades de la maladie sans nuire à la santé future.

Le type d'hépatite le plus dangereux et le plus infectieux pour l'homme

Il existe 7 types de formes virales de la maladie, chacune pouvant causer de graves dommages à l'organisme. Laquelle des hépatites est la pire? Des études sur cette pathologie suggèrent que l'hépatite C, appelée «tueur affectueux», est la plus destructrice d'entre elles en raison de l'absence de symptômes évidents. Ce type de maladie est pratiquement impossible à traiter.

Types de maladie

L'hépatite est une pathologie fréquente du foie, qui peut également être non infectieuse. La maladie peut se développer en arrière-plan:

  • intoxication alimentaire ou médicamenteuse;
  • l'alcoolisme;
  • maladies auto-immunes.

Même les voies digestives perturbées peuvent contribuer au développement de pathologies. Mais les plus grands dommages aux tissus du foie portent exactement la forme virale de la maladie.

Un virus de ce type ne se multiplie que dans les cellules du foie, où il entre avec le sang. Grâce au système immunitaire, le processus de destruction des cellules infectées commence rapidement, mais le foie perd partiellement sa fonction.

Différents types de la maladie présentent d'excellents symptômes, mais vous pouvez mettre en évidence certains des signes inhérents à tous les types de pathologies. C'est:

  • faiblesse générale;
  • perturbation des intestins;
  • hypertrophie du foie et de la rate;
  • peau squameuse;
  • douleur au côté droit des côtes.
  1. L’hépatite A, ou autrement dit la maladie de Botkin, est causée par une violation des règles d’hygiène. La maladie répond bien au traitement, ne se transformant jamais en une forme chronique. Ce type est le plus commun.
  2. L'hépatite B provoque des lésions hépatiques graves. Ce type de maladie se transmet par le sang ou sexuellement, ainsi que de la mère à l'enfant à la naissance. Il présente des symptômes graves, tels que des vomissements et de la fièvre, mais il est bien traitable.
  3. L’hépatite D est un virus qui ne peut attaquer le corps que si celui-ci en possède déjà un. Le patient se détériore considérablement, le risque de cirrhose ou de cancer apparaît, et la pathologie peut devenir chronique. Le type D est une maladie rare, mais terrible.
  4. L'hépatite E ressemble à bien des égards à la maladie de Botkin. Cependant, ce type est dangereux pour les femmes enceintes, car il peut entraîner la mort non seulement de l'enfant, mais également de la mère. La maladie souvent avec le foie affecte également les reins. Dans la plupart des cas, traité avec succès.

L'hépatite la plus dangereuse est le type C, qui conduit souvent à des maladies graves et incurables.

Le type de maladie le plus difficile

L'hépatite C est souvent diagnostiquée à un stade avancé, quand il est presque impossible de faire face à la maladie. Très rarement, la pathologie peut être détectée à un stade précoce de développement. Le plus dangereux est la forme chronique du VHC. L'infection est possible en cas de contact avec du sang infecté, ainsi que par contact sexuel, mais ce dernier est rare.

Moyens d’infection possibles: fournitures médicales non stériles, rasoir, outils de manucure. Moins communément, le virus est transmis pendant l'accouchement, mais le risque d'une telle infection augmente avec la forme active de la maladie chez la mère, ainsi que dans le cas de la mère souffrant d'une hépatite aiguë au cours des derniers mois avant la naissance.

La maladie au stade de développement ne présente pas de symptômes prononcés: une personne peut ressentir une faiblesse, des troubles du travail de l’estomac, des douleurs articulaires. Par conséquent, ces symptômes sont souvent confondus avec un rhume ou d’autres maladies, ignorant l’infection par une maladie dangereuse. Souvent, la maladie devient progressivement chronique ou la personne infectée devient porteuse du virus.

Pendant longtemps, le foie continue à remplir ses fonctions, malgré la défaite du virus. Les premiers signes lumineux de la maladie, tels que des veines d'araignée sur la peau, l'élargissement de l'abdomen, la jaunisse, indiquent une cirrhose progressive du foie.

La maladie s'aggrave encore davantage pour le corps et se développe plus rapidement quand une personne présente simultanément un type différent de pathologie, une maladie du foie, le VIH, le SIDA, si le patient est dans son enfance ou son grand âge.

Les statistiques indiquent une issue fatale pour 50% des personnes infectées par le virus C au cours des 10 premières années de la maladie. Et pour les personnes souffrant de ce type de maladie, son évolution peut passer inaperçue. La maladie affecte environ 2% des habitants de la planète, mais ce chiffre augmente progressivement en raison de la croissance de la toxicomanie.

En parlant de l’hépatite la plus dangereuse, il est prudent de considérer l’hépatite C. En tant que tel, le vaccin contre cette maladie est encore inconnu de la médecine. Les examens prophylactiques au cours desquels il est possible d'identifier et de prévenir le développement ultérieur du VHC constituent le seul moyen de se protéger contre un virus dangereux.

Sur la question de savoir quelle hépatite est la pire

Il existe plusieurs types d'hépatite et beaucoup de personnes se demandent quel type d'hépatite est le plus terrible. Vous devez d'abord comprendre ce qu'est l'hépatite et son incidence sur le corps humain.

Types possibles d'hépatite

L'hépatite est une maladie du foie. Au total, il existe sept types d'hépatite: A, B, C, D, E, F et l'hépatite G. Le développement de cette maladie peut être causé par divers facteurs:

  • la modification A (jaunisse) est causée par un virus de type A, qui se transmet par de la nourriture et de l'eau contaminées;
  • La modification B est causée par un virus de type B, qui se transmet par les voies sexuelle, domestique et parentérale. Chez un malade, la modification B est présente dans tous les liquides biologiques;
  • la modification C est transmise par voie parentérale et n'est souvent pas immédiatement diagnostiquée;
  • la modification D est causée par le virus à ARN et est transmise par la méthode parentérale. Ce virus est généralement détecté en même temps que le virus de type B, en raison de la dépendance obligatoire du virus de type B vis-à-vis du virus à ARN;
  • l'agent de modification E responsable est un virus de type E dont la voie d'infection est fécale-orale;
  • la modification F est une maladie relativement nouvelle causée par deux virus, l’infection par l’un d’eux étant réalisée lors de l’ingestion du sang donné et la seconde découverte dans les selles des patients après une transfusion;
  • L'infection par G peut survenir n'importe où, par exemple lors d'une transfusion sanguine, d'une opération chirurgicale, sexuellement ou d'une mère à l'autre.

Le virus le plus dangereux

Les scientifiques estiment que l'hépatite C est la plus dangereuse pour la santé et la vie des personnes, car les spécialistes ne sont pas parvenus à trouver un traitement efficace. S'il est possible de vacciner contre d'autres types d'hépatite, il n'existe aucun vaccin de ce type pour l'hépatite C.

L'hépatite C dangereuse s'accompagne souvent de complications graves telles que la cirrhose ou le cancer du foie. Il est particulièrement dangereux que, lorsqu'une personne est infectée par cette maladie, ne soupçonne rien pendant assez longtemps, le stade initial de la maladie est asymptomatique et affecte le corps jour après jour. Tout d’abord, les dommages au foie commencent à se manifester, détruisant ainsi les cellules de l’organe.

Des processus irréversibles commencent qui entraînent une perturbation du foie et sa destruction. Ce processus peut être absolument asymptomatique pendant une douzaine d'années.

Au cours de la période d'incubation, qui peut durer jusqu'à un an, une personne ressent un léger inconfort qui se manifeste par une fatigue accrue, une faiblesse générale du corps, des troubles digestifs, des douleurs articulaires. Étant donné que ces symptômes peuvent indiquer la présence d'autres maladies dans le corps humain, la plupart des gens n'accordent pas une attention particulière à ces symptômes et n'associent en particulier leur état avec une infection par une hépatite C grave.

Le passage de cette maladie à la forme chronique s'effectue progressivement, proportionnellement à la croissance de la fibrose et à l'augmentation du nombre d'hépatocytes affectés. Malgré cela, les organes continuent à fonctionner et pendant longtemps n'attirent pas l'attention. Le résultat de ce processus est une cirrhose du foie, dont les symptômes initiaux sont les signes suivants:

  • une augmentation de la taille de l'abdomen;
  • manifestation sur la peau des varicosités;
  • faiblesse excessive et fatigue;
  • jaunisse.

Facteurs contribuant au développement rapide de la maladie

Autres caractéristiques du corps, telles que:

  • l'âge des enfants;
  • la vieillesse;
  • la présence du VIH ou du SIDA dans le corps;
  • la présence du patient d'autres types de la maladie;
  • prendre des drogues;
  • abus d'alcool.

Selon les statistiques, 50% des personnes infectées par la modification C décèdent dans les dix ans, en raison de la détection tardive de la maladie. Il n’existe aucun vaccin contre ce virus qui pourrait fournir à une personne une protection à 100%. L'hépatite C la plus dangereuse est pratiquement incurable, mais il existe des moyens de retarder quelque peu son développement.

L’état du système immunitaire humain est l’un des points clés de l’infection. Seules les personnes ayant une bonne immunité sont capables de résister à cette maladie.

Afin de se protéger d'une manière ou d'une autre de ce virus insidieux, il est nécessaire de prendre en compte toutes les méthodes d'infection, de réduire les risques au minimum et, bien sûr, de subir un examen régulier. En cas de moindre soupçon, contactez immédiatement les experts.

Laquelle des hépatites est la pire pour une personne et non traitée

Quelle est l'hépatite la plus dangereuse que toute personne devrait connaître pour tenter de l'éviter de toutes les manières possibles. Chaque type de maladie pose un risque grave pour la santé humaine. Le virus pénètre dans le corps humain et affecte le foie, provoquant de graves changements pathologiques. L'hépatite C est considérée comme la plus dangereuse, c'est un tueur doux.

Qu'est-ce que l'hépatite et quel est son danger?

Le terme hépatite regroupe tous les changements inflammatoires pathologiques qui se produisent dans la forme aiguë ou chronique du foie humain. Sous l'influence du virus se produit la destruction des cellules du corps.

Le foie est l'organe le plus important qui soutient le travail de tout le corps au niveau requis.

Il présente les caractéristiques suivantes:

  1. Responsable de la production de bile, qui contribue à la digestion des aliments gras.
  2. Il produit de l'albumine et d'autres types de protéines.
  3. Il contribue à la désinfection des substances toxiques et des produits de décomposition de l'ammoniac, de la nicotine et de l'alcool.
  4. Participe au métabolisme des vitamines, des hormones, des protéines et du glucose.
  5. Synthétise les graisses, les facteurs de coagulation sanguine.

L'hépatite se présente sous différentes formes. Une personne peut même ne pas remarquer le cours facile de la maladie. Mais dans les formes sévères, le tissu hépatique normal est complètement détruit.

L'hépatite C est considérée comme la plus dangereuse, en raison du fait qu'il est extrêmement difficile de détecter la maladie à ses débuts et qu'en l'absence de traitement complet, une cirrhose du foie se développera et se transformera en cancer. Avec l'hépatite C, 8% des patients décèdent.

La pathologie peut durer de nombreuses années et même des décennies sans la moindre manifestation, détruisant le tissu hépatique. La principale voie de transmission est le sang du patient.

Le pronostic de cette maladie peut être affecté par de nombreux facteurs. Il est particulièrement important de faire un diagnostic à temps. Par conséquent, il est nécessaire de faire attention à votre état de santé et de faire un don de sang pour analyse une fois par an, en particulier pour les personnes à risque d'infection (médecins, donneurs, patients hémophiles, etc.).

Il est conseillé de choisir un salon de tatouage, un salon de beauté et un établissement médical avec un soin particulier. Dans les établissements douteux, ne prêtez pas suffisamment attention à la stérilisation des instruments, ce qui pourrait provoquer une infection.

Le développement de la cirrhose dans l'hépatite C se produit dans 20% des cas. Tous les autres continuent à vivre avec le virus, sur lui-même, il n'est pas guéri. Des cas similaires dans l'histoire ont totalisé des unités.

Le danger de différents types d'hépatite

Les hépatites A et E sont similaires dans leur nature et leur évolution, ainsi que dans leur transmission. La première est appelée maladie de Botkin. Le virus pénètre dans le corps humain par de l’eau contaminée par les excréments du patient. La durée de la période d'incubation de sept jours à deux mois. La maladie se manifeste par de graves frissons, des nausées, une forte augmentation de la température corporelle, des douleurs au foie. Ensuite, il y a la jaunisse, l'urine sombre.

Une hospitalisation est nécessaire pour éliminer ces formes d’hépatite. Pour réduire l'effet destructeur sur le foie, mettez des compte-gouttes en éliminant l'intoxication.

Dans certains cas, pratiquez un traitement à domicile. Le patient a besoin d'un régime strict, d'un repos complet et d'un repos au lit. Le soutien du corps est réalisé avec l'aide d'hépatoprotecteurs.

Les hépatites B et D sont considérées comme plus dangereuses: elles pénètrent dans le corps sexuellement lors de l’utilisation de seringues ou de systèmes de perfusion d’une personne malade. En outre, le virus peut se propager au fœtus s'il se trouve dans le corps de la mère lors de l'accouchement. Il est impossible d'attraper un moyen domestique.

La défaite du corps entraîne une augmentation de sa taille. Après pénétration dans le sang, l'agent viral peut ne pas se révéler avant six mois. Dans ce cas, la personne ne ressent aucun symptôme, la maladie devient rapidement chronique.

Le virus de type B ne peut pas être complètement éliminé du corps. Mais si vous utilisez des médicaments hépatoprotecteurs, suivez le régime et le régime, vous pouvez soutenir le travail du foie à un niveau normal.

Dans les formes aiguës, l'hépatite dans 90% des cas conduit au décès du patient en l'absence d'une assistance opportune.

L'hépatite B peut avoir des conséquences graves. Il s'accompagne souvent de l'hépatite D, ce qui aggrave considérablement l'évolution de la maladie, mais donne de bons résultats avec un traitement approprié.

Types de maladie

Selon l'origine, l'hépatite est divisée en:

  1. Virale.
  2. Auto-immune est une maladie hépatique inflammatoire-nécrotique qui provoque une cirrhose et une insuffisance rénale.
  3. Toxique - la destruction des cellules du foie résulte de la pénétration de produits chimiques dans la peau, les voies respiratoires ou l'estomac.
  4. Alcool - une pathologie se développe si une personne a bu de l'alcool pendant une longue période. Environ un quart des alcooliques diagnostiquent l'hépatite cinq ans après avoir adopté un tel mode de vie.
  5. Métabolisme - les lésions hépatiques sont dues à des pathologies héréditaires associées à une altération des processus métaboliques. Cela se produit généralement avec la maladie de Wilson ou l'hémochromatose.
  6. Cryptogène - l'origine de la maladie n'a pas pu être découverte. Une telle image est observée dans 15% des cas d’incidence.
  7. Réactif non spécifique - son développement est associé à des pathologies du tube digestif ou à d'autres anomalies du corps.

Habituellement, on observe une évolution aiguë et chronique de la maladie. Dans le premier cas, le corps s'empoisonne rapidement, la personne s'affaiblit et la température corporelle augmente considérablement. En cas d'évolution chronique, le patient ne ressent aucun symptôme. Progressivement, le foie grossit, ce qui s'accompagne de lourdeur et de douleurs dans le côté droit sous les côtes.

De quelle hépatite le patient n'est traité par aucune méthode, c'est intéressant pour tous. Les hépatites B et C sont considérées comme les plus graves à cet égard: il est presque impossible de guérir complètement le virus.

Les premiers signes de la maladie

Un diagnostic aussi terrible, comme l'hépatite C, a peur d'entendre tout. La société moderne perçoit ce problème comme quelque chose de honteux, car la plupart des personnes qui en sont atteintes sont des toxicomanes.

Toutefois, des problèmes peuvent survenir à toute autre personne, par exemple si des instruments non stériles étaient utilisés dans le salon au cours d’une procédure de manucure ou lors d’une baignade dans un bassin. Par conséquent, ignorer les manifestations de l'hépatite est impossible. Après tout, chaque patient est contagieux pour les autres.

Bien que le virus ne soit pas transmis par des gouttelettes en suspension dans l'air, il existe d'autres voies de transmission au pays. Par exemple, en utilisant un rasoir, des ciseaux à manucure. La durée de la période d'incubation du virus est de deux semaines à six mois.

Le patient souffre de:

  • une forte augmentation de la température corporelle;
  • faiblesse et douleurs dans tout le corps;
  • attaques de maux de tête;
  • manifestations de rhumes;
  • perte d'appétit;
  • lourdeur et inconfort du côté droit;
  • des nausées et des vomissements;
  • changements dans la couleur de l'urine et des selles - l'urine devient plus foncée et ressemble à celle d'un thé fort, tandis que les selles deviennent décolorées;
  • la peau et le blanc des yeux deviennent jaunes.

L'hépatite C se manifeste par de tels symptômes. Dans ce cas, il se produit un empoisonnement important du corps et il est impossible d'obtenir un soulagement, comme avec le rhume.

Méthodes de traitement de la maladie

Pire encore, l'hépatite B ou l'hépatite C inquiète beaucoup. La première maladie est transmise sexuellement et par le sang. Mais il existe un vaccin contre cette maladie, dont l'introduction est totalement à l'abri de la maladie.

La présence de l'hépatite C se manifeste principalement par le porteur du virus dans le sang. Les manifestations vives sont généralement ressenties par les personnes infectées par le VIH ou atteintes du SIDA. La vaccination contre l’infection n’existe pas et le traitement peut durer longtemps et coûter très cher.

Le virus n'est pas complètement traitable. Vous ne pouvez que réduire le titre en anticorps et rendre les personnes plus sûres pour les autres. Bien que les médicaments d’une nouvelle génération soient apparus aujourd’hui, ils donnent à espérer un rétablissement complet après un traitement de courte durée (sofosbuvir et analogues).

Avec un tel diagnostic, une personne peut pleinement exister grâce à un régime alimentaire constant et à un mode de vie approprié.

Selon les anciens régimes, les patients sont prescrits:

  • Interféron - pour activer le système immunitaire;
  • Ribavirine - en association avec l'interféron, le médicament améliore considérablement le pronostic de l'hépatite.

Le traitement à la ribavirine-interféron a un effet positif sur l’état du foie, mais après la cessation de son évolution, une récidive du processus inflammatoire peut commencer.

Dans l'évolution chronique de la maladie, le patient ne ressent pas les symptômes, sauf en cas de lourdeur latérale. Ces sentiments sont amplifiés, puis cessent, alors beaucoup n'y prêtent pas attention, ce qui peut affecter gravement la situation générale.

Ainsi, dans les cas avancés, le développement de la cirrhose augmente la rate et le foie, il y a des saignements du nez et de l'anus, des astérisques vasculaires apparaissent sur le corps, le poids corporel est rapidement réduit. Ce groupe de symptômes se manifeste par une insuffisance hépatique.

Par conséquent, vous devriez consulter votre médecin dès les premiers symptômes. Comme l'hépatite ne se manifeste souvent pas au début du développement, un test sanguin doit être pris une fois par an pour permettre un diagnostic rapide. Cela aidera à déterminer la pathologie dans les premiers stades.

Quelle est l'hépatite la plus dangereuse?

La question de savoir quelle hépatite est la plus dangereuse se pose à beaucoup de gens. Ceci est démontré par un nombre considérable de questions posées par les médecins à ce sujet.

Concepts généraux

Le terme hépatite désigne une série de maladies inflammatoires diffuses chroniques et aiguës affectant le foie et présentant une étiologie variée. La plupart des adultes connaissent cette maladie sous une forme. C'était très courant dans les années 90. C'est ce qu'on appelle la "maladie de Botkin" et les médecins appellent cette maladie le terme d'hépatite A. Aujourd'hui, les médecins distinguent toute une gamme d'hépatites, qui ont toutes un effet négatif important sur le corps. Dans certaines situations, ils peuvent entraîner la mort du patient. Les types d'hépatite suivants sont distingués: A, B, C, D, E, F et G. Tous les types de maladie mentionnés ci-dessus sont causés par un virus. En médecine, l'hépatite est également considérée comme étant de nature toxique:

  • drogue, causée par une intoxication par des produits chimiques et de l'alcool;
  • comme un aspect de la maladie de radiation;
  • comme complication de maladies auto-immunes.

La forme de l'hépatite est divisée en chronique et aiguë. La première forme se développe souvent seule, par exemple dans l’alcoolisme dû à l’empoisonnement à l’alcool éthylique. Ou c'est une conséquence du développement de la forme aiguë de l'hépatite. Dans ce cas, la maladie peut ne pas se manifester avant longtemps.

Elle se caractérise par une taille de foie agrandie permanente, des douleurs au caractère terne et localisées dans l'hypochondre droit. Il y a une intolérance totale aux aliments gras, etc.

Le risque d'hépatite chronique est le remplacement progressif des cellules du foie par du tissu conjonctif. Au fil du temps, en l'absence ou à un traitement inadéquat, il menace de provoquer une cirrhose du foie. Cette maladie augmente le risque de cancer primaire chez le patient.

La seconde forme est plus caractéristique des hépatites à caractère viral et de celles causées par des intoxications, en particulier des poisons. Dans cette forme de maladie, l'état du patient se détériore considérablement. Le foie change de métier, on observe une intoxication générale, le taux de bilirubine et de transaminases augmente dans le sang. La forme aiguë présente deux principaux tableaux de développement: le rétablissement complet ou le passage à une forme chronique.

Danger de l'hépatite A et E

Ces maladies virales ont une nature, une évolution et des méthodes d’infection très similaires, de sorte qu’elles peuvent être considérées ensemble. La maladie de Botkin est un type de virus qui peut être transmis par contact direct avec les matières fécales d'une eau infectée ou infectée. Sa période d'incubation peut durer d'une semaine à 50 jours. Les principaux symptômes de la maladie sont des frissons et des nausées graves, une forte augmentation de la température et des douleurs dans la région du foie. Au fil du temps, la jaunisse se développe.

Le traitement de ces formes d'hépatite B se fait à l'hôpital. Pour cela, des compte-gouttes spéciaux sont utilisés, dont le rôle est de décharger le foie et d'éliminer l'intoxication du corps.

Il y a des cas où le traitement est effectué à la maison. Il est important que le patient soit couché autant que possible, sans effort. Il suit également un régime strict jusqu'au rétablissement complet. Une variété d’hépatoprotecteurs sont utilisés pour maintenir la fonction hépatique. Tout cela va se débarrasser progressivement de cette forme de la maladie, mais il faut être patient.

Caractéristiques des types B et D

Type de maladie beaucoup plus dangereux. Elles peuvent être infectées par des rapports sexuels sans moyens de contraception appropriés, ainsi que par l’utilisation de systèmes non stériles pour la transfusion sanguine, les seringues et les aiguilles. Cette maladie peut être transmise par une femme enceinte au fœtus.

Les symptômes de la maladie sont une forte augmentation de la température, une faiblesse générale, une personne frissonne constamment, il y a une douleur dans les articulations. Les matières fécales et l'urine changent de couleur, des nausées se développent, les vomissements commencent. Le foie grossit.

La période d'incubation classique de cette maladie dure au moins deux et pas plus de six mois. Ce virus est caractérisé par un cours chronique, de sorte que vous ne pouvez pas vous manifester pendant une très longue période. Les principaux signaux d'alarme dans une telle situation sont une légère douleur dans les articulations et la fatigue. Ce virus aujourd'hui n'est pas complètement détruit dans le corps. Cependant, avec un traitement approprié, le respect du schéma thérapeutique et le support de certains médicaments, le foie peut fonctionner normalement. Si la forme aiguë se développe à la vitesse de l'éclair ou si un traitement opportun n'est pas entrepris, le risque de décès atteint 90%.

La forme D est inextricablement liée à l'hépatite B. Les conséquences de l'hépatite B peuvent être très déplorables. En particulier, s’il n’est pas identifié à temps, le corps est souvent exposé à l’attaque de l’hépatite D. Il est donc nécessaire d’entreprendre un traitement plus complet mais, selon les statistiques, il se termine également avec succès.

Hépatite C et G

Une autre forme très dangereuse de la maladie. Qu'est-ce qui est dangereux pour l'hépatite C? Le fait qu'il ait un effet extrêmement destructeur sur le foie peut donc entraîner la mort. Possédant un caractère chronique, il ne peut être identifié immédiatement. Cela entraîne un risque de lésions hépatiques totales, de cancer ou de cirrhose.

Ce type de maladie a plusieurs génotypes: 1a, 1b, 2, 3, 4. Le plus dangereux d'entre eux est 1b. Le fait est que c'est lui qui est le plus touché par le traitement. En outre, il entraîne le développement de la fibrose dans les cellules du foie. Ils peuvent être infectés ainsi que l'hépatite B.

Les principaux symptômes de cette maladie: fatigue et faiblesse, perte d’appétit, douleur à l’hypochondre droit, qui a un caractère vif. Des nausées se développent, suivies de vomissements. Les matières fécales et l'urine changent de couleur. Une complication de cette maladie peut être le développement d'une dyskinésie biliaire. L’élément principal du traitement de cette maladie est la prise de médicaments à base d’interféron alpha. Sa tâche est de bloquer la transformation des cellules hépatiques, en prévenant le risque de cirrhose, les dyskinésies susmentionnées et le cancer du foie.

L'hépatite G est considérée comme étant étroitement liée aux symptômes et à l'évolution, mais un type de maladie moins dangereux. Son existence a été révélée en 1995. Ce type de maladie est généralement plus facile à traiter que son homologue C.

Autres formes et prévention

La forme de l'hépatite F provoque de nombreuses controverses parmi les scientifiques et les médecins. Son existence est déterminée théoriquement mais non étudiée à fond.

Un certain nombre de règles simples peuvent empêcher l’infection de toute forme d’hépatite:

  • il est important de suivre les règles d'hygiène personnelle;
  • empêcher les rapports sexuels avec un partenaire dont vous ne connaissez pas l'état de santé; utiliser des contraceptifs;
  • utilisez uniquement des systèmes de transfusion sanguine, des seringues, des aiguilles, etc., à usage unique;
  • l'eau utilisée pour la cuisson doit être bouillie;
  • Lavez-les bien avant de les manger.

Le respect de ces règles aidera à réduire à zéro le risque de contracter toute forme d'hépatite virale.

Les formes d'hépatite virale les plus dangereuses sont B et C.

Les deux types peuvent entraîner un certain nombre de complications, avoir un effet dévastateur sur le foie et éventuellement provoquer une issue fatale.

La forme aiguë de l'hépatite B est parfois dangereuse à cause de la foudre. De plus, cette hépatite ouvre la voie à un autre type de virus, ce qui complique finalement le traitement de l'hépatite D. Sa forme chronique invisible est également dangereuse. L'hépatite B transférée peut revenir, sans quitter complètement le corps. La médecine moderne peut guérir cette maladie et sauver la grande majorité des patients.

L'hépatite C n'est pas moins dangereuse en raison de son pouvoir destructeur, elle peut sérieusement endommager le foie et entraîner une cirrhose. Certaines sous-espèces de cette hépatite sont difficiles à guérir, ce qui complique la lutte contre cette hépatite. En raison de sa nature chronique, il parvient souvent à infliger un préjudice substantiel, parfois irréparable, à la vie du patient.

Il est curable à notre époque. Cependant, de nombreuses personnes en souffrent et en meurent. C'est pourquoi la plupart des médecins reconnaissent aujourd'hui que l'hépatite C est la plus terrible de toutes les formes de cette maladie.

Le type d'hépatite le plus dangereux

L'hépatite est une maladie du foie qui se développe sur le fond d'une infection virale. Il existe 7 types de la maladie. Quelle est l'hépatite la plus dangereuse? Chaque type de maladie du foie a ses propres caractéristiques, qui constituent une grave menace pour la santé humaine.

Espèces

Il existe 7 types d'hépatite, causés par divers facteurs. Chacun d'eux porte ses propres dangers.

  • Modification A. Causée par un virus de type A. L'infection se produit par l'eau et la nourriture.
  • La modification B peut être transmise sexuellement. Il est également possible d'infection par les voies parentérale et domestique. La modification de ce virus est concentrée dans tous les fluides biologiques.
  • L'hépatite C, transmise par voie parentérale, peut ne pas être diagnostiquée immédiatement. La plus terrible des infections. Au stade tardif n'est pas traité.
  • L'hépatite D, transmise par voie parentérale, est provoquée par un virus contenant l'ARN. Lors du diagnostic, on trouve souvent des combinaisons de virus B et D. Cela s'explique par la présence d'une dépendance obligatoire des virus les uns aux autres.
  • Modification E. L'infection de ce groupe se produit par voie fécale-orale.
  • L'hépatite F est l'une des nouvelles affections causées par une paire de virus. Une personne peut être infectée par une transfusion sanguine.
  • Hépatite G. Le virus se transmet facilement par voie sexuelle, pendant la chirurgie, de la mère au bébé.

Les symptômes

En traçant chacun des cas cliniques, on peut être sûr qu'il existe une relation directe et indirecte entre les facteurs de risque et le degré d'influence de l'agent pathogène sur le patient. Ces facteurs auront différents indicateurs dans l’étude du corps féminin et du corps masculin. Lorsque vous portez un bébé, une réaction sensible au déclencheur de la maladie se produit, ce qui contribue au déclenchement du processus pathologique, conduisant à une évolution maligne.

La symptomatologie de l'hépatite, observée dans le tableau clinique, est regroupée en syndromes:

  • Type d'intoxication. Manifestation de léthargie, fièvre, maux de tête, courbatures et haut-le-cœur.
  • Type astenovegetative. Manifestation: vertiges, sautes d'humeur, apathie, irritabilité, insomnie.
  • Type dyspeptique caractérisé par des nausées, une perte d’appétit et une diarrhée.
  • Type d'hépatomégalie, accompagné d'une hypertrophie du foie.
  • Type de splénomégalie caractérisé par une rate élargie.
  • Une variété douloureuse. Le patient est tourmenté par la douleur dans l'hypochondre droit, le tissu musculaire et les articulations.
  • Cholestase. La peau et la sclérotique des yeux deviennent jaunâtres, la couleur de l'urine s'assombrit et les démangeaisons de la peau apparaissent.
  • Type hémorragique. Saignements des gencives, saignements du nez et des hématomes sur la peau.

Dans la forme aiguë de la maladie, le patient est intoxiqué par une intoxication, qui s'accompagne de dyspepsie et d'hépatomégalie. Le syndrome hémorragique est inhérent à l'hépatite qui a atteint la forme chronique. Dans ce cas, l’augmentation de la température corporelle est maintenue quelle que soit la phase d’exacerbation. Dans presque toutes les formes d'hépatite, la sclérotique des yeux et de la peau devient jaunâtre.

L'hépatite A est l'affliction la plus facile qui se développe, en observant la cyclicité. Lors de la modification de E, la maladie ne provoque pas la survenue de complications. Un traitement spécial du patient dans ce cas n'est pas nécessaire. Une infection chez l’enfant ne peut conduire à l’insuffisance hépatique. Lors de la modification de B et C, la période sans symptômes dure pendant des mois voire des années.

Quelle hépatite est considérée comme la plus dangereuse?

L'hépatite C, qui est toujours impossible à guérir complètement, est la plus dangereuse. Le traitement avec des médicaments peut légèrement ralentir le développement de la maladie, ce qui conduit à la cirrhose et au cancer du foie. Malheureusement, ce type de maladie est difficile à reconnaître à un stade précoce, car il se développe pendant longtemps sans symptôme. C'est ce qui rend la guérison rapide impossible.

La période d'incubation d'une infection virale peut durer 2 à 3 semaines ou plusieurs années.

Les symptômes de l'hépatite C ne sont pratiquement pas identifiables, car ses manifestations inhérentes de faiblesse, de nausées, de jaunissement, de perte d'appétit et de douleur dans l'hypochondre droit sont caractéristiques de nombreuses maladies.

Sans passer un examen de laboratoire spécial, un diagnostic exact ne peut être posé. Dès que la phase aiguë de l'hépatite prend fin, une partie des patients devient porteuse du virus, tandis que d'autres deviennent propriétaires de la forme chronique de la maladie.

La forme chronique de la maladie peut durer 4 à 9 ans. Ensuite, le patient meurt, car malgré le fait que le foie continue à faire son travail habituel, le virus continue de détruire progressivement toutes les cellules de la glande.

Une personne est dans l'ignorance depuis longtemps et ne soupçonne pas qu'il était malade. Dès l'apparition d'une cirrhose du foie, des symptômes prononcés apparaissent. Le patient ressent une douleur au côté droit, une hydropisie abdominale, une hypertrophie du foie et une couleur jaune. Dès que le diagnostic est établi, il est urgent de commencer un traitement qui aidera à prévenir la survenue d'une cirrhose.

Pour un traitement réussi devrait:

  • se débarrasser de la panique;
  • observer les recommandations concernant le traitement laissé par le médecin;
  • adhérer à une nutrition adéquate;
  • éliminer l'alcool;
  • croire en un résultat positif;
  • renforcer le système immunitaire.

Facteurs contribuant au développement rapide de la maladie

Plusieurs facteurs peuvent contribuer au développement rapide de la maladie:

  • jeune âge du patient;
  • génotype de l'agent pathogène;
  • âge supérieur à 60 ans;
  • la présence d'une infection à VIH;
  • autres maux;
  • usage de drogue;
  • consommation fréquente de boissons alcoolisées.

Malheureusement, il n'existe pas de vaccin contre l'hépatite C, ce qui garantira qu'une infection est impossible. Seuls ceux qui ont une excellente immunité peuvent résister à la maladie. Il joue un rôle important dans le traitement des infections virales. Afin de ne pas devenir propriétaire de l'hépatite, il faut se familiariser avec toutes les méthodes d'infection existantes et s'attacher à réduire le risque d'infection par quelque moyen que ce soit.

De plus, il est important de subir des examens périodiques. Toute suspicion devrait être une raison pour demander un avis médical. Le seul moyen de vaincre cette terrible maladie! Le traitement est possible seulement à un stade précoce. Sinon, la maladie sera tout simplement incurable.

Quelle est l'hépatite la plus dangereuse

La réponse à la question, quel est le virus le plus dangereux qui cause l'inflammation des cellules du foie, mieux connue sous le nom d'hépatite, implique généralement le virus C.

Mais tout virus hépatotrope qui n'a pas reçu de traitement à temps peut constituer une menace pour le corps.

Du point de vue de l'hépatologue, le processus inflammatoire est toujours dangereux, en particulier si des maladies chroniques des organes digestifs ou l'abus d'alcool et de drogues sont présents dans le tableau infraclinique du patient.

Ils ont déjà eu un effet destructeur sur la glande à sécrétion externe, la plus grande du corps.

L'hépatite la plus dangereuse est un virus, ou une inflammation mortelle, due à la négligence de leur propre santé et non prise au moment du traitement.

Types d'hépatite et leur effet destructeur

Toute hépatite est une réaction inflammatoire du foie à la présence d'un effet dévastateur.

Le type d'hépatite est déterminé par le type d'agent pathogène, ce qui a conduit au développement d'un processus destructeur.

Les maladies du foie existantes, accompagnées d'inflammation, sont classiquement divisées en plusieurs grands groupes, en les distinguant:

  • viral, provoqué par l'ingestion d'un virus spécifique qui n'affecte que le foie humain (sept espèces, identifiées avec précision par le type de génome, pénètrent dans l'organisme par le sang ou les intestins, avec un mécanisme d'action différent);
  • toxique - dont le plus dangereux - empoisonnement provoqué par un poison puissant, mais il s’agit notamment de toute inflammation résultant de l’effet sur le foie de composés toxiques - alcool, sels de métaux lourds, médicaments, etc.);
  • auto-immune, dans laquelle le corps et ses cellules protectrices perçoivent le foie comme un organe étranger et l'attaquent dans le but de le détruire:
  • l'hépatite virale secondaire, la plus dangereuse et la plus destructrice, car le facteur hépatotrope est causé par la défaite de l'organisme entier par une infection ou un virus;
  • bactérienne et parasitaire - il s'agit notamment de l'hépatite, dans laquelle des invasions de bactéries ou d'helminthes s'établissent dans le foie, mangeant littéralement le foie dans son activité vitale.

L’hépatite la plus dangereuse est une formulation incorrecte de la question, car son évolution dépend en grande partie de l’état général du corps, du stade précédant l’évolution de la maladie, de la présence d’autres virus de l’hépatotrope et de la persistance des effets nocifs sur le foie du patient (consommation pesticides ou propagation de virus).

Les signes d'hépatite ne sont pas, par hasard, de nature générale et d'aspect similaire.

Toute version de la maladie a des antécédents de destruction des cellules du foie et est si intense que même sa capacité fonctionnelle naturelle à se réparer ne permet pas d'aider l'organe malade.

Formes de développement et probabilité d'un résultat négatif

Lors du choix de l’hépatite existante la plus dangereuse, il ne faut pas oublier qu’elles peuvent évoluer de différentes manières.

Dans le danger du type de maladie est la vitesse et la durée de son développement. On considère que la forme aiguë est moins dangereuse, car elle est plus prononcée et se prête à un diagnostic plus simple.

Mais chronique est bien pire que grave, car il provoque des symptômes moins graves et conduit à la destruction totale ou à la modification des hépatocytes, pouvant entraîner une cirrhose du foie.

L'hépatite virale est traditionnellement l'une des variétés les plus dangereuses de la maladie, mais en déclarant que le virus de l'hépatite C est le plus dangereux, on peut facilement se tromper car c'est la plus terrible des espèces étudiées.

Outre lui il y a aussi:

  • le virus D, connu pour pénétrer dans le corps humain et infecter le foie uniquement en présence du virus B (ce qui signifie que le foie, dans ce mode de réalisation, est soumis à un double effet destructeur, et la science moderne ne sait toujours rien du mécanisme d'action du deuxième provocateur présent )
  • à propos des virus F et G, elle aussi est presque inconnue, à part son existence, car des études cliniques sont en cours;
  • simple et familière à tous, la maladie de Botkin, également appelée hépatite A, considérée comme une maladie relativement inoffensive, qui se transmet presque d'elle-même, dès la petite enfance ou en présence d'immunités immunitaires, peut facilement entraîner la mort, malgré toutes les mesures prises ;
  • Le virus E, semblable à la forme A, peut également passer presque sans douleur, mais pendant la grossesse, il provoque un taux de mortalité élevé du fœtus et peut facilement entraîner la mort de la mère.

La forme aiguë, dans certains types d'étiologie non virale, peut se développer à la vitesse de l'éclair et être fatale en quelques jours.

C'est dans cette variante que l'hépatite auto-immune d'un certain type se produit souvent.

Si vous pouvez essayer de combattre le virus qui est entré dans le corps de quelque manière que ce soit, alors en luttant pour le foie avec votre propre immunité, il est difficile de vous attendre à recevoir un résultat positif.

Dans une forme toxique, une forte lésion entraîne des modifications irréparables qui ne peuvent être éliminées ni par un traitement médicamenteux, ni par la capacité naturelle du foie à régénérer les hépatocytes.

Quelques informations sur l'hépatite C

Sans tenir compte de toutes les circonstances, le plus terrible des cas est considéré comme l’hépatite C, connue, grâce aux médias, comme un tueur affectueux.

L’opinion des hépatologues dans ce cas est sans équivoque: c’est le plus dangereux des virus hépatotropes étudiés, on croyait jusqu’à récemment qu’il n’y avait aucun traitement.

L'hépatite C, qui se manifeste parfois pendant des décennies sans aucun symptôme, provoque l'apparition d'une cirrhose ou d'un cancer du foie.

La particularité de la maladie réside dans la capacité du génome viral à muter, et même si un traitement curatif pouvait être trouvé contre une espèce, le virus parvient à changer plusieurs fois au cours de cette période.

La virologie moderne compte onze espèces porteuses de cette maladie, mais, étant présent dans le corps humain, le génome continue de changer.

Il est parfois possible de détecter dans le corps du patient jusqu’à 40 changements mutationnels des espèces qui ont initialement affecté le foie.

Peu importe que la maladie soit à un stade aigu, chronique ou asymptomatique, son sang reste la source du virus pathogène et peut devenir un danger potentiel par transfusion sanguine, injection d'une seule seringue, et même par saignement et coupures.

Aux États-Unis, des médicaments contre l'hépatite C ont été délivrés au début de ce siècle. Le traitement par des médicaments de synthèse n'est pas abordable pour la plupart des habitants de la planète, car il coûte entre 100 000 et 150 000 dollars.

À la fin de la durée du brevet, les pays de la région asiatique (Vietnam, Inde, Népal) ont acquis les droits de délivrer le médicament initial sous forme de générique.

Dans les pays de la CEI, ils peuvent également être achetés et beaucoup moins chers que les outils originaux, via Internet, auprès du représentant du fabricant ou en se rendant en Inde.

Les médicaments sont vendus dans 91 pays du monde, mais interdits en Ukraine et en Russie, car ces pays n'appartiennent pas à la catégorie des pays arriérés.


Plus D'Articles Sur Le Foie

La cirrhose

Pomme de terre au fromage cottage

Reportages photosIngrédientsPommes de terre cuites - 700 gSemoule - 50 gChapelure - 100 gBeurre - pour lubrifier la forme et la masse à volonté 141 kcal 1 heureProcessus de cuissonTrès bonnes saucisses cuites au four à base de fromage cottage et de pommes de terre.
La cirrhose

Diet 1 table: ce que vous pouvez et ne pouvez pas manger, une table de produits, un menu hebdomadaire

La diététique médicale a plus de 15 régimes thérapeutiques. Chacun d'eux a ses propres indications. Le tableau de régime numéro 1 est prescrit pour les maladies de l'estomac et du duodénum.