Premiers signes de problèmes de foie

Ces dernières années, les statistiques indiquent une augmentation constante du nombre de maladies du foie dans des groupes d’âge très différents. Provoquer ces maux peut avoir diverses raisons. Troubles métaboliques (obésité, par exemple), intoxication par des substances chimiques ou médicinales, mauvaises habitudes, infections, traumatismes, croissance de tumeurs malignes ou bénignes - tous ces facteurs peuvent affecter la structure du foie et entraîner une violation de ses fonctions, dont la valeur pour la vie est difficile à surestimer.

Les signes de la pathologie de cet organe vital sont très divers et c'est souvent pour eux que le médecin réussit à soupçonner l'évolution de la maladie, à effectuer l'examen nécessaire du patient et à prescrire un traitement. En même temps, le danger de certaines maladies du foie réside dans le fait qu’elles sont presque asymptomatiques aux premiers stades et que la maladie est déjà détectée à ces stades au cours desquels le spécialiste doit déployer tous les efforts possibles pour corriger les changements survenus.

C'est pourquoi le diagnostic précoce des pathologies du foie est si important pour le maintien de la santé et nécessite la plus grande attention, de la part du patient et du médecin. Dans cet article, nous allons vous présenter les principaux premiers symptômes des pathologies de cet organe. Cette connaissance vous aidera à soupçonner le début du développement de la maladie, et vous, ayant adressé au médecin, vous ne permettez pas sa progression.

Les signes de perturbation de la fonction de cet organe vital peuvent manifester un certain nombre de symptômes caractéristiques. Leur degré de gravité et leur association dépendront du type de maladie, de sa gravité et de la présence d'autres pathologies associées.

Dans la plupart des cas, il est possible de suspecter un dysfonctionnement du foie en raison de ces symptômes caractéristiques:

  • La douleur La nature de la douleur dans les pathologies du foie peut être différente. En règle générale, ils sont localisés dans l'hypochondre droit et peuvent être administrés à l'omoplate droite ou à la région interscapulaire.

Des douleurs mineures à caractère pleurnichant ou arqué, accompagnées de sensations de lourdeur, peuvent signaler la survenue d'une pathologie paresseuse d'origine inflammatoire, toxique ou autre. Habituellement, dans de tels cas, le patient ne peut pas indiquer un emplacement clair pour la localisation de la douleur et ce type de sensations douloureuses est provoqué par une augmentation de la taille de l'organe et un étirement excessif de sa capsule.

Une douleur plus intense dans l'hypochondre droit survient lors de processus purulents et inflammatoires graves, de lésions ou avec l'apparition de calculs dans les voies biliaires. Des sensations douloureuses et aiguës et douloureuses apparaissent avec une colique hépatique. Ils sont causés par le mouvement des calculs dans les canaux biliaires et sont observés dans les calculs biliaires.

L'absence de douleur dans la région de l'hypochondre droit peut être observée en cas de processus pathologiques léthargiques du foie (par exemple, en cas de cirrhose du foie ou d'hépatite C). De telles pathologies peuvent rester longtemps inaperçues et ne sont détectées que dans les derniers stades de la maladie.

La douleur dans l'hypochondre droit est souvent provoquée par la consommation d'aliments gras, épicés, frits et fumés, d'alcool ou d'efforts physiques.

  • Nausées et vomissements. Ce symptôme est caractéristique de nombreuses maladies du tube digestif, mais il est plus prononcé dans les pathologies du foie. Sur fond de nausées, les patients remarquent souvent des troubles importants de leur appétit (qui peuvent disparaître complètement), de l’aversion pour certains aliments (en particulier des aliments gras), des douleurs dans l’hypochondre droit et l’apparition de diarrhée. Parfois, la nausée se termine par des vomissements, qui procurent au patient un soulagement temporaire. Dans les pathologies du foie dans le vomi, des impuretés de la bile peuvent être observées.
  • Fleur jaune sur la langue. Dans les maladies du foie, la langue est souvent recouverte de fleurs jaunes. Le degré d'intensité et l'intensité de la coloration dépendent du type de maladie. Dans les premiers stades de l'hépatite, la jaunisse peut apparaître sur le devant de la langue. Une floraison dense vert jaunâtre peut indiquer des pathologies graves du tube digestif, du foie ou des voies biliaires, et une floraison jaune indique souvent une stagnation de la bile.
  • Augmentation de la température. Ce symptôme est la réponse défensive du corps à un agent pathogène. Dans les pathologies du foie (hépatite, cirrhose), la température monte généralement à 38 ° C et est maintenue à 37-37,5 ° C. Parfois, il reste dans la fourchette normale tout au long de la journée et n'augmente que le soir. Une image légèrement différente est observée dans les maladies des voies biliaires - la température corporelle augmente (39 ° C et plus) et est souvent accompagnée de contractions musculaires (muscles squelettiques et faciaux).
  • Amertume dans la bouche. Ce symptôme est caractéristique de nombreuses pathologies (y compris le tube digestif) et peut être de nature différente. Pour les problèmes de foie, il est causé par le passage de la bile de l'estomac à l'œsophage. La giardiase, l'hépatite virale, la stéatose, la cirrhose ou des tumeurs du foie peuvent causer de l'amertume dans la bouche. Souvent, ce symptôme est causé par des situations stressantes et la prise de certains médicaments ou s’observe en cas de maladies de la vésicule biliaire ou des voies biliaires et des organes du tractus gastro-intestinal. C'est pourquoi, pour identifier les causes de l'amertume dans la bouche, un diagnostic différentiel des pathologies du foie avec des maladies d'autres organes est toujours réalisé.
  • Troubles dyspeptiques. La bile produite par le foie assure une digestion normale et des dysfonctionnements de cet organe peuvent conduire à de tels troubles dyspeptiques: haleine poissonneuse ou odorante, douleur abdominale et quadrant supérieur droit, diarrhée ou constipation, flatulence et ballonnements, nausées et vomissements. Par la suite, des troubles digestifs causés par des pathologies du foie peuvent entraîner le développement de maladies d'autres organes du tractus gastro-intestinal.
  • Couleur jaune de la peau, de la sclérotique et des muqueuses: de tels signes de pathologies hépatiques sont provoqués par l'accumulation dans le sang et les tissus de pigments présents dans la bile. Ces symptômes s'observent souvent dans les cas d'hépatite de nature diverse ou de cirrhose et s'accompagnent d'une décoloration fécale et d'un assombrissement de l'urine. La jaunisse peut être observée dans la maladie des calculs biliaires, et c’est la raison pour laquelle le patient est chargé d’effectuer des études instrumentales et de laboratoire supplémentaires pour clarifier le diagnostic.

Chez les personnes souffrant de maladies du foie, la peau peut devenir ictérique.

  • Changement de couleur de l'urine. Avec la cirrhose du foie et l'hépatite, le taux de bilirubine augmente dans le sang. Par la suite, il est excrété par les reins et peint l’urine de couleur foncée (elle acquiert un soupçon de bière brune). Un autre signe d'atteinte hépatique peut être l'apparition d'une mousse jaune à la surface de l'urine (elle apparaît lorsqu'elle est agitée).
  • Décoloration des matières fécales. La couleur claire des matières fécales peut être observée dans certaines maladies du foie, du pancréas et des voies biliaires, ou peut être provoquée par la prise de médicaments ou d’aliments trop gras. Dans les maladies du foie, une décoloration des selles est observée pendant plusieurs jours et s'accompagne de symptômes supplémentaires (fièvre, douleur ou inconfort dans l'hypochondre droit, nausée, urine foncée).
  • Changements dans la peau. En plus de la jaunisse, de nombreuses pathologies du foie peuvent être accompagnées d'autres modifications cutanées. Ils peuvent être observés à différents stades de la maladie.

Avec la cirrhose biliaire et d'autres pathologies, accompagnées d'une congestion de la bile dans le foie, le patient peut avoir des démangeaisons cutanées. Ce symptôme entraîne des égratignures et des abrasions mineures à la surface de la peau.

Les violations de la sécrétion biliaire normale peuvent entraîner l'apparition d'une hyperpigmentation dans différentes parties du corps. Le patient peut développer des taches pigmentaires de couleur marron (d'intensité variable) ou des taches d'hyperpigmentation sur les paumes des mains, à l'aine et / ou aux aisselles, de couleur gris fumé ou bronze.

Avec la cirrhose et d'autres affections hépatiques chroniques, des "varicosités" peuvent apparaître sur la peau. Ils sont souvent situés sur les joues ou le dos et sont formés en raison de troubles métaboliques et d'une violation de la structure des parois capillaires (ils deviennent plus fragiles et cassants). Avec une évolution longue et grave de ces maladies, des ecchymoses peuvent survenir sur le corps du patient, ce qui se produit après une légère pression sur la peau.

Les lésions auto-immunes du foie et l'hépatite infectieuse peuvent entraîner l'apparition de diverses éruptions cutanées de nature allergique ou inflammatoire. Par la suite, le patient peut développer des affections cutanées telles que le psoriasis, l'eczéma et la dermatite atopique.

Dans les pathologies du foie (cirrhose et hépatite), on peut observer un symptôme tel que «paumes du foie»: des points rouges se trouvent sur la peau des paumes et des pieds, sur les hauteurs ou les bords. Une telle rougeur disparaît avec la pression et redevient rapidement rouge si la pression sur la peau cesse.

Avec des pathologies du foie, accompagnées d'une violation de l'écoulement de la bile et d'une augmentation du taux de graisses dans le sang, des xanthomes peuvent apparaître sur les paupières, les mains et les coudes des mains, des genoux, des pieds, des fesses et des aisselles. Ces formations sont des plaques jaunâtres localisées par voie intracutanée.

Les lésions hépatiques sont souvent accompagnées d'hypo et d'avitaminose. Le manque de vitamines provoque des zones de sécheresse et de desquamation sur la peau, des fissures dans les coins de la bouche et des taches de la langue dans une couleur de framboise.

Un trouble métabolique qui accompagne de nombreuses pathologies hépatiques chroniques peut entraîner des taches blanches ou des stries sur la surface des ongles. De tels changements sont souvent observés chez les patients atteints d'hépatite chronique ou de cirrhose.

Une perturbation sévère du foie (par exemple, en cas de cirrhose) peut provoquer une ascite, accompagnée d'un étirement excessif de la paroi abdominale et d'une accumulation de liquide dans la cavité abdominale. Par la suite, des stries (vergetures) apparaissent sur la peau de l'abdomen du patient.

  • Changements dans les niveaux hormonaux. Une maladie hépatique chronique peut entraîner un déséquilibre hormonal, qui s'accompagne d'une perte de cheveux dans les aisselles et les poils pubiens. Chez les hommes, le niveau d'androgènes diminue et il existe des signes de féminisation - augmentation du nombre de glandes mammaires, atrophie testiculaire, croissance des poils à caractéristiques féminines, diminution du désir sexuel et impuissance. Des taux élevés d'œstrogènes chez les femmes peuvent provoquer une éruption cutanée, aggraver les signes du syndrome prémenstruel, provoquer le développement de tumeurs hormono-dépendantes et de troubles menstruels.
  • Tendance à saigner. Des déficiences à long terme du fonctionnement du foie (par exemple, lors d'une hépatite) peuvent entraîner une diminution de la synthèse de nombreux facteurs de coagulation du sang. Dans de tels cas, le patient peut présenter divers types de saignements internes spontanés (estomac, intestin, etc.), de saignements de nez, de règles abondantes, une tendance aux saignements des gencives, etc.
  • Saignement des veines de l'œsophage. La cirrhose du foie entraîne une augmentation de la pression dans la veine porte (hypertension portale), ce qui peut entraîner un saignement des veines de l'œsophage. Le patient commence à émettre du sang noir par la bouche (parfois sous la forme de caillots). Ce symptôme est souvent pris par certains patients pour des signes de saignement de l'estomac ou des organes respiratoires.
  • Symptôme "tête de méduse". L'apparition de ce symptôme est associée au développement de l'hypertension portale qui accompagne la cirrhose. En conséquence, des veines dilatées et clairement visibles apparaissent sur la paroi abdominale antérieure.
  • Troubles dans le système nerveux. Les pathologies hépatiques aiguës et chroniques s'accompagnent d'un ralentissement des processus de désactivation et d'élimination de l'ammoniac de l'organisme. La réception de cette substance dans le sang entraîne l'apparition de divers troubles neurologiques: fatigue intense, somnolence, troubles du sommeil, anxiété ou léthargie excessive, troubles de la mémoire, tremblement des doigts, changements de personnalité et convulsions.
  • L'intoxication. Une perturbation du foie causée par des processus infectieux, immunitaires et néoplasiques conduit au développement d'une intoxication. Les patients présentent de telles plaintes et symptômes: faiblesse, perte d’appétit, douleurs aux articulations et aux muscles, fièvre, plaque de la langue et perte de poids.

Tous les symptômes ci-dessus peuvent indiquer la présence de pathologies du foie et incitent à consulter un médecin, un gastro-entérologue ou un hépatologue. Après avoir examiné et interrogé le patient, le spécialiste sera en mesure d’élaborer le plan le plus efficace pour un examen plus approfondi, ce qui permettra de poser un diagnostic avec précision. À cette fin, il peut être recommandé au patient de procéder à de telles méthodes d'examen en laboratoire et à l'aide d'instruments:

  • biochimie sanguine;
  • Tests FibroMetr®;
  • tests sanguins pour les marqueurs du cancer du foie;
  • tests sanguins pour l'hépatite virale;
  • Échographie;
  • IRM
  • Scanner;
  • tests immunologiques;
  • biopsie du foie, etc.

Un plan de traitement des maladies du foie est élaboré individuellement pour chaque patient, après analyse de toutes les données d'études de diagnostic. Cela peut inclure des méthodes de traitement thérapeutiques et chirurgicales.

Ne retardez pas une visite chez le médecin lorsque vous identifiez les premiers symptômes de problèmes de foie. Votre vigilance, votre diagnostic précis et votre traitement instauré en temps voulu vous soulageront des complications graves causées par les maladies de cet organe vital. Vous bénisse!

Si des symptômes tels que ceux énumérés dans l'article apparaissent, vous pouvez d'abord vous adresser à un médecin généraliste qui vous prescrira des tests et des méthodes d'investigation complémentaires. Ensuite, le patient est envoyé pour consultation chez le gastro-entérologue. Si possible, il est conseillé de prendre rendez-vous avec un spécialiste des maladies du foie, un hépatologue. Une consultation supplémentaire avec un oncologue, un spécialiste des maladies infectieuses (pour l'hépatite virale et les maladies parasitaires) peut être nécessaire.

Les premiers signes de maladie du foie

L'obésité hépatique: symptômes, traitement et prévention

L'importance extrême du foie pour le travail complet de tout le corps est indiscutable. Parfois, ses maladies se manifestent violemment, mais la plupart des maladies hépatiques sévères commencent progressivement, ne se manifestant qu’à des stades graves (par exemple, la cirrhose). Par conséquent, au moindre signe de problèmes de foie, il est urgent de faire votre propre examen afin de comprendre ce qui se passe avec cet organe et de commencer un traitement efficace à temps.

Les changements dans la fonction et la structure du foie affectent une variété d'organes et de systèmes. Souvent, non seulement les gens ordinaires mal informés, mais même les médecins, n'associent pas de problèmes de peau ou de selles à des maladies du foie. Et seules les enquêtes révèlent accidentellement le véritable «coupable» de l'indisposition. Quelles sont les manifestations du foie peuvent "signaler" sur leurs problèmes?

Les bons médecins examinent toujours attentivement la peau d'un patient nu. Certains de ses changements permettent assez de suspecter une maladie du foie à l'œil nu. D'autres exigent une certaine quantité de connaissances professionnelles ou d'expérience. Les maladies du foie peuvent indiquer:

  • jaunisse qui survient lorsque le tissu hépatique ou les conduits intrahépatiques sont endommagés (on la voit mieux avec une lumière naturelle que artificielle, et non seulement la peau, mais la sclérotique oculaire et les muqueuses jaunissent);
  • couleur brune locale aux aisselles et / ou à l'aine (apparaît en raison d'une accumulation de mélanine dans l'hémochromatose ou la cirrhose biliaire);
  • démangeaisons générales et grattements (souvent accompagnés d'une cirrhose biliaire primitive et d'autres maladies associées à une stase biliaire intrahépatique);
  • diverses éruptions cutanées (signes d'hépatite infectieuse, lésions auto-immunes du foie);
  • "étoiles" vasculaires (signe classique de la cirrhose);
  • rougeur des paumes dans les zones adjacentes aux pouces;
  • peau sèche, fissures aux coins de la bouche, langue cramoisie «laquée» (signes d'un manque de vitamines, se développant en raison de lésions du foie);
  • apparition spontanée d'ecchymoses et d'hémorragies sous-cutanées (signe indirect d'une diminution de la production de facteurs de coagulation du foie par le foie);
  • des zones blanches sur les ongles (apparaissant dans l'hépatite chronique, la cirrhose du foie);
  • vergetures (vergetures) sur la peau de l'abdomen, restant après l'ascite (accumulation de liquide dans l'abdomen).

En outre, dans les maladies du foie déjà lourdement atteintes d’hypertension portale (augmentation de la pression dans le système veineux porte), lors de l’examen de la peau, des veines saphènes bombées s’étendant du nombril sont souvent atteintes.

Le foie appartient naturellement au système digestif, c'est dans celui-ci que se forme la bile. Par conséquent, il n’est pas surprenant que les affections hépatiques soient accompagnées de dysfonctionnements du tractus gastro-intestinal. Patients soucieux de:

  • inconfort, lourdeur, sensation de «débordement», douleur dans l'hypochondre droit (les symptômes sont souvent causés par des modifications concomitantes de la motilité des voies biliaires, le foie lui-même faisant rarement mal);
  • des nausées;
  • diarrhée ou constipation;
  • décoloration des selles, accompagnée d'un assombrissement de l'urine et de la jaunisse;
  • odeur douce ou "de poisson" de la bouche (une preuve terrible d'augmentation de l'insuffisance hépatique).

Certains patients se plaignent d'une augmentation de la circonférence abdominale; celle-ci n'est pas associée à une formation excessive de gaz, mais résulte d'une accumulation de liquide dans la cavité abdominale lors d'une cirrhose ou de maladies vasculaires du foie (ascite). D'autres patients remarquent d'abord qu'ils sont devenus de petits pantalons à la taille ou doivent bouger la boucle de la ceinture. L'ascite est souvent accompagnée d'un gonflement des jambes.

Les changements dans la synthèse des hormones sont plus perceptibles chez les patients de sexe masculin (en particulier avec une maladie alcoolique). La féminisation est inhérente aux patients atteints de cirrhose alcoolique (jusqu'à 80%) et virale (jusqu'à 15%). On pense que l'alcool peut entraîner le fait que la testostérone et d'autres androgènes (hormones mâles) sont transformés en œstrogènes (hormones féminines), ce qui explique les changements:

  • gynécomastie (augmentation mammaire);
  • changement dans le type de distribution des cheveux;
  • atrophie testiculaire;
  • l'impuissance;
  • disparition de la libido.

Certaines affections hépatiques (cirrhose biliaire primitive, etc.) entraînent une augmentation de l'hormone parathyroïdienne et de ses dérivés, affectant les structures osseuses. Ces patients ont:

  • douleur osseuse;
  • fractures spontanées;
  • déformations osseuses (souvent des os plats).

En outre, une maladie hépatique chronique (par exemple, la stéatose du foie) peut causer le diabète.

Tant en pathologie hépatique aiguë que chronique dans l'organisme, le processus de neutralisation de l'ammoniac, qui pénètre dans la circulation systémique et provoque divers troubles neurologiques, ralentit. Certaines ne sont détectées que par des tests psychométriques spécialisés sur des patients, d'autres sont perceptibles et très dérangeantes, car elles indiquent une encéphalopathie hépatique progressive pouvant entraîner le coma et la mort. Les patients apparaissent:

  • fatigue inexpliquée;
  • diminution de la capacité de travail;
  • l'insomnie;
  • un changement dans les habitudes de sommeil (si le jour est suivi d'une somnolence irrésistible, suivie de nuits blanches, il peut alors s'agir du tout premier signe d'encéphalopathie hépatique menaçante);
  • agitation ou léthargie;
  • somnolence (jusqu'à la léthargie);
  • tremblement des doigts (associé à un changement de l'écriture habituelle du patient);
  • troubles de la mémoire;
  • changements personnels;
  • faiblesse générale persistante;
  • conscience confuse ou absente;
  • des convulsions;
  • crises d'épilepsie.

Outre les hémorragies se produisent fréquemment chez les patients spontanés ou provoqués traumatismes mineurs (par exemple, le brossage ou le nez de soufflage) différent localisation de saignement (nez, les hémorroïdes, gastrique, intestinale), la menstruation prolongée et lourd, sang dans les selles.

Dans les maladies du foie, les manifestations d'intoxication sont caractéristiques de la lésion infectieuse (virale ou bactérienne), des troubles immunitaires, du processus oncologique et des complications de la cirrhose. Patients observés:

  • fièvre (les températures élevées sont inhérentes aux maladies infectieuses et aux complications purulentes; une affection sous-fébrile peut être observée dans tous les processus chroniques);
  • se sentir brisé;
  • douleurs musculaires et articulaires;
  • perte d'appétit;
  • des nausées;
  • frissons (par exemple, abcès du foie);
  • perte de poids, accompagnée d'une baisse de masse musculaire.

Bien entendu, toutes ces manifestations n'indiquent pas nécessairement avec précision des maladies hépatiques. Ils peuvent être présents dans de nombreuses autres maladies. Mais même dans ces cas, il est nécessaire de connaître clairement leur raison pour traiter leurs maux de manière efficace et en temps utile. Par conséquent, il est conseillé de procéder à un examen, puis à un traitement sous la direction d'un médecin compétent.

Si vous avez des problèmes de foie, vous devez contacter votre gastro-entérologue. Cependant, de nombreux patients ne savent pas que c'est le foie qui est touché - nous leur conseillons de consulter un thérapeute et de subir des tests réguliers, notamment un test sanguin biochimique. Si la maladie du foie est confirmée, elle peut être traitée par un hépatologue, ainsi que par un spécialiste des maladies infectieuses (pour l'hépatite virale), un oncologue (pour le cancer du foie ou des voies biliaires). Compte tenu de la défaite de divers organes et systèmes, une consultation supplémentaire avec un neurologue, un dermatologue, un hématologue et un endocrinologue peut être nécessaire.

Choisir un régime alimentaire approprié pour les maladies du foie aidera le nutritionniste. Maladie alcoolique du foie - indication du traitement par un narcologue. Enfin, les chirurgiens sérieux, tels que les saignements causés par les varices oesophagiennes, sont traités par un chirurgien. Dans le diagnostic des maladies du foie, les qualifications des médecins de spécialités diagnostiques - un endoscopiste et un médecin en échographie revêtent une grande importance.

Les premiers signes de maladie du foie

L'obésité hépatique: symptômes, traitement et prévention

Problème de foie: symptômes. Comment traiter le foie?

Pour que le problème du foie, dont nous traiterons les symptômes dans cet article, devienne apparent, l'organe nommé doit subir des altérations importantes de la capacité de fonctionnement normal.

C'est un secret que c'est dans le foie que se produisent les principales réactions biochimiques qui aident à maintenir les processus vitaux. Plus la structure d'un organe est complexe, plus il devient vulnérable. Par conséquent, malgré l’excellente capacité du foie à se régénérer, le nombre de ses maladies est très élevé. Regardons leurs signes.

Comment comprendre que vous avez un problème de foie?

Les symptômes de la maladie du foie se manifestent principalement par une gêne ou une sensibilité au voisinage de son emplacement. Mais où est exactement notre foie?

En tant qu'organe vital, il se situe dans la partie centrale du corps, occupant la partie supérieure droite de la cavité abdominale, plus près du diaphragme. Sous le dôme droit du ligament et fixer la majeure partie du foie (il est projeté sur la paroi abdominale antérieure, comme la région de l'hypochondre droit). À partir de là, le foie, progressivement conique en forme de coin, est envoyé plus près de l'hypochondre gauche. Par conséquent, la douleur hépatique s'étend généralement à l'hypochondre droit avec sa manifestation possible dans l'épigastre (dans la région abdominale).

Symptômes caractéristiques d'une maladie du foie

Comprenez que la faute d'une mauvaise santé est un foie malade, il est possible pour une variété de signes qui accompagnent ce problème. Les plus courants sont les nausées et les brûlures d'estomac. La sueur dégage une odeur forte et extrêmement désagréable. La peau devient jaunâtre et l'urine devient de couleur sombre et saturée. En règle générale, chez une personne dont le foie est malade, il y a des violations régulières des selles et les matières fécales peuvent devenir à la fois brun foncé et jaune clair, et parfois complètement vert.

Le problème du foie, dont nous traitons les symptômes, conduit souvent à l’apparition d’une forte soif, d’un sentiment constant de faim et même d’une détérioration de la vision, ou plutôt à la capacité de distinguer les couleurs. Une personne peut confondre la couleur blanche et jaune. En outre, les troubles du sommeil nocturne sont également des signes de problèmes hépatiques. Le patient peut se plaindre de la sensation de chaleur et de battement de coeur.

Il peut également y avoir une perte des sourcils et des cheveux sur la tête, l'apparition de convulsions, l'apparition de papillomes. Les problèmes hépatiques provoquent le développement de l'athérosclérose vasculaire de tous les organes humains.

Les principales manifestations cliniques de la pathologie hépatique

Dans une situation où le patient a un problème de foie, les symptômes peuvent être très divers - facilement reconnaissables et non exprimés, ce qui conduit parfois à des difficultés pour un diagnostic correct. Et la manière dont elles se manifesteront dépend en grande partie non seulement du type de pathologie, mais également des caractéristiques du corps du patient, ainsi que de la présence de maladies concomitantes.

Les principales manifestations cliniques des hépatologues atteints de maladies du foie (spécialistes des maladies de l'organe nommé) comprennent plusieurs symptômes:

  • foie hypertrophié, avec apparition de douleur à l'endroit de sa projection;
  • faiblesse générale;
  • maux de tête récurrents;
  • transpiration excessive;
  • sclère jaune;
  • la présence d'œdème;
  • l'apparition d'éruptions cutanées accompagnées de démangeaisons;
  • tendance saignante;
  • une augmentation de l'abdomen et la présence d'un motif veineux amélioré sur celui-ci;
  • sensation d'amertume dans la bouche;
  • l'apparition de fissures dans la langue et d'une plaque dense blanche ou brune;
  • augmentation de la température, exprimée à des degrés divers.

Toute maladie du foie, si elle n'est pas correctement traitée, peut entraîner une cirrhose. Cela signifie que personne ne peut ignorer les signes de problèmes avec cet organisme, mais doit demander rapidement l'aide d'un spécialiste.

Comment le foie fait-il mal?

La douleur liée aux problèmes de foie est également essentielle pour établir le diagnostic. Il peut s'agir de douleurs mineures dans l'hypochondre droit, avec sensation de plénitude et de gravité caractéristiques d'un processus pathologique lent. Dans ce cas, le patient ne peut généralement pas nommer de points de douleur clairs.

Il est difficile de décrire comment le foie fait mal au cours d'un processus purulent ou lorsque des calculs apparaissent dans les voies biliaires. En règle générale, les patients se plaignent de douleurs intenses et généralisées à droite.

S'il acquiert un fort caractère local (point), il s'agit généralement de pathologies de la vésicule biliaire ou des voies biliaires extrahépatiques.

Traitement de la dysfonction hépatique

Si vous avez une hypertrophie du foie, des douleurs au côté droit et d’autres signes de la maladie, consultez immédiatement un gastro-entérologue ou un hépatologue. Comme vous le comprenez, la prescription d’automédication est non seulement imprudente, elle met aussi la vie en danger. S'il est nécessaire de soulager votre état avant de consulter un médecin, vous pouvez utiliser plusieurs recettes éprouvées.

Les stigmates du maïs (les fibres qui entourent l'épi) sont l'un des outils les plus populaires. Ils sont séchés et broyés, puis brassés sous forme de thé (une cuillère à soupe d'un demi-litre d'eau bouillante). Cette boisson devrait finir chaque repas. L'huile de chardon non moins efficace est à la base des préparations «Karsil Forte» et «Gepabene».

Outre les remèdes susmentionnés, ils utilisent Ovesol, qui contient toute une gamme d'ingrédients à base de plantes, et l'hépatamine, une préparation à base de foie de bovin, pour améliorer la fonction hépatique. Au moyen de la restauration des cellules du foie, également appelées "Essentiale" et "Essliver". Le médicament homéopathique Galsten, qui n’a pas de limite d’âge, a également fait ses preuves.

Mais tous ne résolvent pas les problèmes, ils ne font que soulager la situation. Vous devez donc consulter un médecin!

Conseils pour les personnes souffrant d'une maladie du foie

En connaissant le traitement du foie, un patient, tout en adhérant à toutes les recommandations du médecin, sera bien sûr en mesure de faire face à la maladie qui le tourmente. Mais il est important de rappeler que dorénavant, le régime est votre principal assistant! Le rejet des aliments gras et épicés devient vital.

Il est préférable de cuire à la vapeur, bouillir ou cuire. La nourriture ne devrait être que fraîche, pas celle d'hier. L'ail, les oignons, les épinards, l'oseille, les haricots et les tomates doivent maintenant être éliminés. Dans les aliments, vous pouvez ajouter du raifort ou de la moutarde. De la viande grasse et du poisson devront être abandonnés.

La quantité de produits laitiers fermentés est souhaitable de limiter. Mieux vaut manger un peu, mais souvent. Évitez les aliments chauds.

En outre, les experts recommandent d'éviter les coups de soleil et la chaleur intense en cas de maladie du foie. Vous bénisse!

Ces 10 symptômes indiqueront des problèmes de foie: vérifiez par vous-même

Chaque organe de notre corps est responsable de certaines fonctions.

Ensemble, ces fonctions constituent une chaîne d’actions très complexes et interdépendantes dont dépend notre santé.

Fonction hépatique humaine

Le foie joue un rôle très important dans le corps. Il neutralise et élimine les toxines et les substances nocives du corps.

Si le foie ne gère pas sa fonction, cela signifie que quelque chose ne va pas, et cela échoue.

Qu'est-ce qui pèse avec un tel échec dans le corps? Tout est très simple: des substances nocives qui ne sont pas retirées du corps à temps entrent dans notre sang, puis dans d'autres organes et tissus. Cela provoque de graves problèmes de santé.

Les experts recommandent de vérifier périodiquement le foie, même les personnes en bonne santé. Si vous avez déjà des problèmes de foie, vous devriez consulter le médecin régulièrement.

Traitement immédiat - le principal conseil dans la lutte pour la santé du foie.

En règle générale, environ 75% des patients détectent la maladie à un stade ultérieur. Cela se produit parce que le foie n'a pas de terminaison nerveuse et qu'une personne ne reconnaît pas la maladie immédiatement.

Il arrive souvent que lorsqu'un patient a recours à un médecin pour traiter son problème, il ne sert à rien de traiter la maladie.

Qui est à risque

Il existe une opinion selon laquelle le foie est plus susceptible au sexe fort. Malheureusement, les hommes et les femmes sont en danger.

Les maladies peuvent être déclenchées par l'abus de boissons alcoolisées, une alimentation malsaine (en particulier une abondance d'aliments gras et salés, l'abus de fast-food).

La cause d'une maladie du foie peut également être une maladie infectieuse (en particulier l'hépatite virale A, B, C, D, E) ou une prédisposition héréditaire, le virus d'Epstein Barr (mononucléose infectieuse).

L'obésité du foie entraîne également un certain nombre de maladies graves.

Il y a des cas où la maladie a été provoquée par l'utilisation active de médicaments puissants et de médicaments.

Il est particulièrement nécessaire de noter l'impact négatif sur notre foie des anesthésiques lors de l'anesthésie en dentisterie ou de l'anesthésie générale lors d'opérations. Ces médicaments nuisent au fonctionnement de cet organe important de notre corps.

La cause d'une maladie du foie peut également devenir des parasites vivant à l'intérieur de nous.

Foie d'organe

Ainsi, comme vous l'avez déjà compris, le foie joue un rôle important dans de nombreuses fonctions du corps, de la production de protéines à la coagulation du sang. Cet organe affecte également la production de cholestérol, de glucose (sucre) et de fer.

Symptômes de maladie du foie

Malheureusement, les problèmes de foie ne se manifestent pas immédiatement. C'est une erreur de croire que si vous avez des dommages au foie, vous aurez certainement mal au côté droit.

Le travail du foie est très important pour tout le corps. Par conséquent, veillez à faire attention aux symptômes suivants.

Ils vous diront que vous devez consulter un médecin de toute urgence.

Voici les symptômes les plus courants de la maladie du foie:

- faiblesse et fatigue;

- perte de poids soudaine;

- teinte ictérique de la peau (il est à noter que non seulement la peau jaunit, mais la membrane muqueuse qui l’entoure);

- décoloration de la peau aux aisselles et / ou à l'aine (brun);

- démangeaisons persistantes et grattements;

- apparition de varicosités sur la peau;

- taches blanches chauves sur les ongles;

- violation de la menstruation (chez les femmes), problèmes de puissance (chez les hommes).

Quels sont les symptômes de problèmes de foie?

Les problèmes de foie ne présentent pas toujours de symptômes. De nombreuses maladies du foie dans les phases initiales se déroulent sans tableau symptomatique prononcé. Les signes de modifications pathologiques dans cet organe sont souvent légers et indirects, mais certains symptômes sont plus susceptibles d'indiquer des problèmes de foie.

Presque toute la région abdominale supérieure est occupée par le foie. Le gros de ce corps est constitué de ligaments fixés sous le dôme droit du diaphragme. La localisation du foie est le principal symptôme de la plupart de ses pathologies - douleur dans la région de la côte supérieure droite, qui peut se propager à l'épigastre.

Les principaux signes de troubles du foie

Les principaux symptômes indiquant un dysfonctionnement du foie et de sa maladie sont les suivants:

  • brûlures d'estomac;
  • nausées fréquentes;
  • forte et forte odeur de sueur;
  • l'acquisition d'un teint jaunâtre;
  • urine foncée;
  • décoloration des matières fécales au jaune ou au brun foncé (dans certains cas, au vert);
  • diarrhée, en particulier après les aliments gras et la consommation d'alcool.

En plus de ces symptômes les plus caractéristiques, les patients peuvent présenter des signes indirects également perturbants. Leur apparition n'est pas une raison moins importante de consulter un médecin que des symptômes caractéristiques prononcés. Ainsi, l'apparition d'une éruption cutanée due à l'acné chez l'adulte est un signe fréquent de maladie du foie. Une soif intense et un sentiment insatiable de faim peuvent indiquer la pathologie de cet organe. L'accumulation de toxines dans le sang peut provoquer des démangeaisons, en particulier sur les zones minces de la peau. La vue d’une personne peut se détériorer, la reconnaissance de certaines couleurs est altérée. Il y a souvent des battements cardiaques rapides, une sensation de chaleur, puis un froid, un sommeil médiocre. Chez certains patients souffrant de maladies du foie, les cheveux et les sourcils commencent à tomber fortement, des papillomes apparaissent, des convulsions se produisent souvent, de l'athérosclérose du cerveau, des intestins, des vaisseaux des membres inférieurs et du cœur.

Si un patient présente des signes caractéristiques de problèmes de foie, les médecins pourront le diagnostiquer facilement. Cependant, dans certains cas, même pour les médecins ayant plusieurs années d’expérience, un diagnostic précis peut être difficile.

De telles situations peuvent être causées par certaines caractéristiques individuelles du corps du patient, qui atténuent les symptômes. Dans ce cas, il est possible de prendre en compte des modifications, même mineures à première vue, dont le lien avec le foie pour la plupart des personnes est visible très indirectement.

Le tableau clinique des maladies du foie comprend souvent de tels facteurs:

  • douleur et inconfort dans le foie;
  • une augmentation de la taille du corps;
  • malaise, faiblesse;
  • maux de tête, troubles de la concentration, difficultés d'activité mentale;
  • transpiration et gonflement de la peau;
  • sclérotique et peau jaunâtre;
  • chaise instable;
  • perte de poids déraisonnable;
  • démangeaisons sévères de la peau;
  • goût amer dans la bouche;
  • une augmentation de l'abdomen;
  • plaque dans la langue de blanc ou brun.

La nature de la douleur avec des problèmes de foie

Selon le type de pathologie du foie, la douleur peut être différente. Les principales interprétations de la douleur sont:

  1. Douleur douloureuse dans l'hypochondre droit, lourdeur et douleur. Ce type de douleur est plus fréquent chez les patients présentant des processus pathologiques léthargiques causés par des effets toxiques ou par d’autres causes. Ces douleurs proviennent de l’étirement de la capsule hépatique, dont la taille a augmenté. Point à un seul point d'origine de la douleur, les patients sont le plus souvent incapables.
  2. Douleur intense dans l'hypochondre du côté droit. Ces douleurs sont peu fréquentes et indiquent un processus purulent, inflammatoire ou traumatique prononcé. Cela peut également indiquer la formation de calculs dans les canaux biliaires.
  3. Douleur ponctuelle dans le foie à haute intensité. En règle générale, il signale des processus pathologiques dans la vésicule biliaire et les voies biliaires situées à l'extérieur du foie.
  4. Absence de douleur. Il est caractéristique des processus hépatiques à développement lent qui, pendant longtemps, ne se manifestent pas et ne se manifestent qu'au stade de la transition à la cirrhose du foie ou à l'insuffisance hépatique.

Démangeaisons et éruptions cutanées dans les maladies du foie

Presque toutes les maladies internes affectent l'état de la peau. Les processus pathologiques affectant le foie affectent également la peau. Les réactions cutanées caractéristiques incluent:

  • processus œdémateux dans le tissu sous-cutané;
  • pâleur excessive ou obscurité;
  • sécheresse, desquamation, démangeaisons et gerçures;
  • l'allergie;
  • le psoriasis;
  • l'eczéma;
  • l'acquisition de la teinte ictérique;
  • vergetures avec une teinte violette;
  • diverses éruptions cutanées.

La nature de l'éruption qui cause des problèmes de foie peut être différente. Chez certains patients, il y a des pustules et des furoncles. Ils sont dus à une diminution des fonctions protectrices de l'organisme, du fait que le foie cesse de produire des immunoglobulines. En cas de réaction allergique, une éruption cutanée correspondante apparaît sous la forme de papules et de boutons. Ceci est provoqué par une violation des fonctions du foie, qui cesse de traiter partiellement ou totalement les substances toxiques dans le corps. Une éruption hémorragique peut apparaître sur tout le corps. Une fonction hépatique synthétique réduite provoque de petites hémorragies. Les hématomes apparaissent même chez les patients présentant des lésions mineures.

Toute éruption cutanée causée par une violation du foie, accompagnée de fortes démangeaisons.

Cela devient particulièrement prononcé lorsque le patient a la peau jaune. Cela est dû au dépôt de bilirubine dans la peau car elle n’est pas totalement neutralisée par le foie. La bilirubine provoque une irritation de la peau. Les autres provocateurs de démangeaisons sont diverses substances toxiques, avec la neutralisation desquelles le foie n’est pas totalement en mesure de faire face.

Dès que les premiers signes de problèmes de foie apparaissent, il est nécessaire de consulter un médecin. Cela évitera des conséquences graves et des complications. De nombreuses maladies du foie ne peuvent être complètement guéries que dans les premiers stades. Les pathologies lancées se transforment en maladies chroniques qui causent de l'anxiété au patient tout au long de sa vie.

Problèmes de foie: symptômes et signes de la maladie

Une personne en parfaite santé est un concept plutôt abstrait dans un monde opportun. Divers facteurs peuvent ne pas avoir le meilleur effet sur le corps. Dans certains cas, une personne peut être surprise d’affirmer en elle-même des problèmes de foie inhabituels - les symptômes des maladies de cet organe sont généralement très éloquents.

Quelles maladies du foie indiquent des symptômes différents?

Les violations de la fonctionnalité du foie sont souvent accompagnées de certains symptômes. La clarté de leur expression dépend du type de pathologie, de sa gravité et des autres maladies associées.

Les maladies courantes du foie sont la cirrhose, l'hépatite, le dysfonctionnement des voies biliaires, le cancer, etc.

Principaux symptômes de problèmes de foie:

  1. Nausée, vomissements. Cette caractéristique est souvent typique des maladies du tractus gastro-intestinal, mais avec les pathologies du foie, elle est beaucoup plus prononcée. Les vomissements peuvent apporter un soulagement au patient, la bile est remarquée dans les masses éjectées par lui.
  2. Augmentation de la température. Le symptôme est pertinent pour l'hépatite et la cirrhose. Les indicateurs de thermomètre peuvent atteindre 38 ° C et rester dans les limites de 37 - 37,5 ° C. Dans les maladies des voies biliaires, les taux peuvent atteindre des niveaux plus élevés.
  3. Amertume dans la bouche. Causée par diverses pathologies, hépatiques ou gastriques. Parfois, la bile est libérée dans l'œsophage. L'amertume est provoquée par la giardiase, l'hépatite, la cirrhose et les tumeurs hépatiques.
  4. Changer la couleur de l'urine. Typiquement avec l'hépatite et la cirrhose. Ces maladies sont marquées par une augmentation des taux de bilirubine, qui est filtrée par les reins et assombrit les urines.
  5. Décoloration des matières fécales. La faible coloration atypique des excréments s'explique par la présence de pathologies des voies biliaires ou du pancréas.

Symptômes externes

Souvent, les signes d’échecs hépatiques ne peuvent être négligés car la maladie laisse des symptômes sur la peau, les muqueuses et d’autres parties du corps.

Les signes externes de maladie du foie sont généralement les suivants:

  • taches brunes étendues sur le front, les omoplates et les épaules;
  • éruption noire autour de l'avant-bras;
  • plis profonds des sourcils;
  • l'odeur de l'acétone venant de la bouche.
  • fleur jaune sur la langue.
  • teinte jaunâtre des yeux, de la peau, des muqueuses.

Signes de la maladie avec douleur

La douleur dans le foie est souvent d'intensité différente, mais la douleur est généralement palpable dans l'hypochondre droit.

Vous pouvez déterminer le problème spécifique du foie en observant les sensations:

  1. Légère douleur (cambrée ou courbée). C'est habituellement un signe d'inflammation du foie.
  2. Une douleur distincte est le principal symptôme des processus purulents de gravité variable.
  3. Les douleurs aiguës au caractère brillant sont typiques des coliques hépatiques.

Au fait. La douleur, localisée dans le foie, est souvent déclenchée par la consommation d'aliments inappropriés, en particulier gras, salés et frits. Un effort physique intense, l’abus d’alcool peut aussi causer des douleurs au foie.

Parfois, l’inconfort ne gêne pas du tout le patient. Ce phénomène est caractéristique des pathologies hépatiques du foie (hépatite C, cirrhose). Ces maladies peuvent rester non détectées pendant une longue période et se retrouvent dans les derniers stades.

Afin d'identifier la pathologie à temps et d'empêcher son aggravation, vous devez porter une attention particulière aux symptômes existants. Dans presque tous les cas, le patient ressentira de la douleur, mais certains signes peuvent différer.

Cancer du foie Les symptômes de cette pathologie sont difficiles à ignorer.

Ceux-ci comprennent:

  • détérioration générale de la santé;
  • perte de poids;
  • fatigue rapide;
  • Trouble gastro-intestinal;
  • douleur apparaissant sous les côtes et s'intensifiant en marchant, avec le développement ultérieur du cancer, la douleur est ressentie même au repos.
  • température constamment élevée au dessus de 38 ° C

La cirrhose du foie se caractérise par les symptômes suivants:

  • augmentation de la douleur dans l'hypochondre droit, aggravée lors d'un effort physique;
  • violation du tractus gastro-intestinal;
  • sensation d'amertume dans la bouche;
  • dépression nerveuse

Hépatite C. Son caractère distinctif est le manque de couleur de la peau ictérique, caractéristique d'autres pathologies hépatiques. Ce symptôme se manifeste souvent tardivement lorsque la maladie est à un stade grave.

Les symptômes de l'hépatite C comprennent:

  • douleur arquée dans l'hypochondre droit (peut être absent si le parenchyme hépatique a été touché);
  • diminution de l'appétit;
  • fatigue

Opisthorchiase. La maladie est provoquée par des parasites hépatiques.

Dans cette optique, les symptômes sont plutôt spécifiques:

  • nausée, vomissement;
  • perte d'appétit, dysfonctionnement intestinal;
  • augmentation de la température;

Kyste du foie. Cette pathologie n'est généralement pas observée par inspection visuelle. Pour le diagnostic, une échographie est effectuée. Si vous suspectez un kyste ou un risque accru de survenue de ce kyste, vous devez immédiatement consulter un médecin pour un diagnostic plus précis.

Que se passe-t-il dans le corps lorsque des problèmes de foie

Les signes supplémentaires d'échec dans la fonctionnalité du foie sont:

  1. Changements de peau. La congestion de la bile peut provoquer des démangeaisons et une hyperpigmentation de la peau.
  2. Hypo-et carence en vitamines. C'est le manque de vitamines dû à la peau sèche, la présence de peeling. Cela inclut également les fissures dans les coins de la bouche.
  3. Saignements fréquents. Les dysfonctionnements du foie affectent négativement la coagulation du sang, provoquant des saignements (internes et externes).
  4. L'intoxication. Une défaillance de la fonctionnalité du foie peut entraîner une intoxication. Ses principaux signes sont la faiblesse musculaire, la perte d’appétit, le poids, la fièvre.

Différences de symptômes chez les hommes et les femmes

Les signes de problèmes de foie diffèrent selon le sexe.

Comment comprendre que des problèmes de foie pendant la grossesse

Un léger inconfort dans le quadrant supérieur droit des femmes enceintes est souvent provoqué par des facteurs ne présentant pas de danger pour la santé. Le foie peut être pincé par un fœtus dilaté et un utérus en croissance.

Les soins médicaux ne sont pas nécessaires si:

  1. Un régime alimentaire inapproprié et l'introduction de produits dans le régime alimentaire qui nuisent au travail du foie entraînent une gêne.
  2. Une femme enceinte adopte une posture inconfortable pendant son sommeil.
  3. La femme participe à des exercices sportifs ne correspondant pas à la durée de la gestation.

Conseil Si la future mère ne ressent pas de douleur aiguë accompagnée de gêne, elle doit consulter un médecin.

Un symptôme dérangeant supplémentaire peut être une sensation de satiété dans la cavité abdominale, une nuance atypique des protéines de la peau et des yeux.

Détection de maladies chez un enfant

Les signes d'insuffisance hépatique chez l'enfant sont souvent les mêmes que chez l'adulte. La jaunisse de la peau est un symptôme frappant de la pathologie du foie chez le nouveau-né. Ce phénomène est souvent pris pour la jaunisse physiologique et ne prescrit pas de tests supplémentaires, tout en manquant le temps nécessaire pour le traitement. Pendant ce temps, le foie des bébés peut être considérablement dilaté. Ceci est clairement visible - l'organe a une structure grumeleuse, le petit ventre devient asymétrique.

Les symptômes de problèmes de foie chez un enfant plus âgé sont identiques à ceux chez les adultes.

Est important. Au premier soupçon de pathologie hépatique, l'enfant doit être montré d'urgence au médecin.

Quel médecin contacter

La tâche principale du patient est de rendre visite au thérapeute. Ce spécialiste vous prescrira des tests et vous recommandera des méthodes de diagnostic. La prochaine étape est un voyage chez un gastro-entérologue. Dans certains cas, il envoie le patient chez un spécialiste. Parfois, un oncologue ou un spécialiste des maladies infectieuses est nécessaire.

Problèmes avec la fonctionnalité du foie - un phénomène courant chez les patients de différents âges. Les principaux symptômes de défaillance d'un organe (à quelques exceptions près) sont des douleurs dans l'hypochondre droit, une teinte jaunâtre de mucus et de la peau. Si vous constatez les premiers symptômes, vous devez immédiatement consulter un médecin.

Foie: signes de problèmes possibles - à ne pas manquer!

Le rôle du foie est difficile à surestimer. Sa fonction principale est la neutralisation des substances nocives qui pénètrent dans l'organisme ou s'y forment au cours de sa vie. Notre bien-être et notre santé dépendent de l'efficacité avec laquelle le foie s'acquitte de ses tâches. Les dysfonctionnements du foie entraînent diverses maladies.

Comment déterminer le statut de cet important organe pour agir dans le temps?

LIVRE - SKROMNITSA

La difficulté de diagnostiquer de nombreuses maladies du foie réside dans le fait que pour le moment, beaucoup d’entre elles sont asymptomatiques. Le fait est que dans le foie même, il n’ya pas de terminaison nerveuse et il ne peut se blesser, même si la maladie a déjà commencé. En raison de l'absence de syndrome douloureux évident, vous pouvez éviter l'apparition d'une maladie grave. Mais tout n'est pas si fatal - de nombreuses maladies du foie peuvent être identifiées par des signes indirects. Malgré toute sa modestie, le foie nous signale toujours les problèmes qui se posent avec lui par tous les moyens disponibles.

Les signes les plus typiques de problèmes potentiels.

Faiblesse et fatigue

Bien sûr, par eux-mêmes, faiblesse et fatigue ne parlent de rien. Ils peuvent être une conséquence d'une maladie récente, de problèmes de pression, d'un signe d'insuffisance cardiovasculaire, d'une gastrite. Ils peuvent être un signe d'un rhume imminent. En bref, toute maladie peut causer une faiblesse.

Mais, s'il n'y a pas d'allusion à une maladie infectieuse, si une personne dort suffisamment longtemps, se couche à l'heure et ne souffre pas d'une maladie cardiaque, mais subit constamment des faiblesses, de la fatigue, une sensation de malaise sans raison, le contrôle du foie vaut la peine. Cet état indique une intoxication du corps. Le foie est responsable de la neutralisation des toxines. Dès qu'il cesse de faire face à cela, les symptômes d'empoisonnement du corps augmentent. D'où le premier symptôme - faiblesse et fatigue.

TOUT EN EST MALADE?

La douleur dans l'hypochondre droit peut indiquer un dysfonctionnement du foie. Dans ce cas, ça ne fait vraiment pas mal du tout. Les terminaisons nerveuses ne se trouvent pas dans le foie, mais dans la gaine protectrice. Une augmentation de la taille du foie due à la maladie entraîne l’étirement des membranes des lobes et l’apparition de douleurs.

Dans ce cas, la douleur n'est jamais aiguë. Elle est stupide, pas claire, mais persistante et durable. L'augmentation des problèmes conduit au fait que la douleur peut devenir permanente. Il peut être renforcé avec des mouvements.

En outre, la douleur peut être administrée sous l'omoplate droite et dans le dos. Par conséquent, si vous avez souvent mal au dos ou à l'épaule, vous ne devez pas tout imputer à l'ostéochondrose - il est logique de vérifier le foie.

Une douleur sévère causée par des crampes n’est pas le signe d’une maladie du foie, mais des problèmes de son voisin, la vésicule biliaire et les voies biliaires. Une douleur intense, aggravée par la pression, parle de cholécystite purulente. Dans ce cas, il est temps d'appeler une ambulance.

Devoir lourd

Un autre trait caractéristique. Il peut accompagner une cholécystite chronique. Si la gravité vous inquiète constamment, un examen détaillé mérite d'être examiné. Ce symptôme est caractéristique de la cirrhose du foie au stade initial, de l'hépatite et du développement de tumeurs.

Problèmes avec la peau

La peau est un miroir de la santé du foie. Tout problème avec elle tôt ou tard affecte l'état de la peau. Et ce n’est pas surprenant: le foie cesse de détruire les toxines comme il se doit et la peau, en tant qu’organe excréteur, prend en charge une partie du travail. Mais elle ne peut pas travailler dans un tel mode pendant longtemps, alors elle commence elle-même à souffrir très bientôt.

Alors, pensez au fait que le foie n'est pas en ordre, il est nécessaire, si vous trouvez les symptômes décrits ci-dessous.

  • Les veines d'araignée ont commencé à apparaître sur le corps. Plus ils sont nombreux, plus le foie se sent mal. En particulier, il convient de se demander si les étoiles apparaissent sur les joues ou sur le dos.
  • Des taches apparaissent sur le corps. Un changement de pigmentation parle presque toujours de problèmes de foie. De plus, la couleur de la peau peut varier à certains endroits. Une teinte bronze ou gris cendre de la peau dans les paumes et les régions axillaires devrait vous inciter à passer un examen. La pâleur de la peau ne parle pas seulement d’anémie - la cirrhose et l’hépatite peuvent bien en être la cause. Mais ne paniquez pas immédiatement, s'il n'y a que de la pâleur. Cela peut être une propriété de la peau ou une conséquence d'une carence en fer ou d'autres problèmes pas terribles. Le souci est, si la pâleur persistante est combinée avec d'autres signes de maladie du foie.
  • Des ecchymoses apparaissent sur le corps: une cirrhose chronique du foie peut entraîner une altération de la coagulation sanguine et une fragilité capillaire. Dans ce cas, même une légère pression peut provoquer des ecchymoses sur le corps.
  • Plaques sur le corps. En cas de problèmes avec l'écoulement de la bile, des plaques peuvent apparaître sur les paupières, les pieds, les coudes, entourées d'une peau jaunâtre.
  • Paumes rouges. Un signe clair d'hépatite et de cirrhose est la décoloration des paumes et des plantes des pieds. Ils rougissent. Si vous appuyez dessus, la peau deviendra blanche en premier lieu, puis redeviendra rougeâtre.
  • Peau jaune. C'est le seul signe que tout le monde connaisse. En effet, avec des problèmes de foie, on observe souvent un jaunissement de la peau, une sclérotique des yeux et des muqueuses. Cela est dû au fait que le foie cesse de se lier à la bilirubine et de l'éliminer, et qu'il s'accumule dans la peau. Le plus souvent, la peau jaunit avec l'hépatite et la cirrhose. Cependant, il n'est pas toujours nécessaire d'avoir peur immédiatement, surtout lorsqu'il s'agit de jaunir un enfant. Il convient de rappeler si une personne jaunie n’a pas mangé beaucoup de carottes ces derniers temps et s’intéresse au traitement au jus de carotte. Une consommation excessive de carotène provoque une jaunisse du carotène, qui ressemble à une jaunisse du foie.
  • Perte de cheveux Une maladie du foie est souvent accompagnée d'une perte de cheveux. En effet, les maladies du foie entraînent le développement d'un déséquilibre hormonal - le foie est impliqué dans la production d'insuline et élimine également les excès d'œstrogènes de l'organisme. Pour modifier l'équilibre hormonal du cheveu, commencez par réagir.
  • Prurit Ceci est un symptôme très commun.

LE FOIE ET ​​LE TRACTUS DIGESTIF

Souvent, une maladie du foie présente tous les symptômes de maladies du tube digestif. Par conséquent, l'apparition de selles instables, d'une diarrhée déraisonnable, de brûlures d'estomac, d'un goût désagréable dans la bouche, de vomissements et de nausées doit faire l'objet d'une alerte et obliger à consulter un médecin.

Les signes caractéristiques de problèmes de foie incluent une décoloration de l'urine en jaune foncé et une décoloration des matières fécales. En règle générale, cela indique le développement de la maladie de Botkin et d'autres types d'hépatite. En association avec une peau jaune - preuve presque exacte de la présence de l'hépatite A.

Signes anormaux de maladie du foie

Parfois, les symptômes d'une maladie du foie peuvent indiquer des symptômes qui semblent n'avoir aucun lien avec elle. Beaucoup seront surpris, mais les troubles menstruels chez les femmes peuvent parler de problèmes de foie. Bien que, si vous creusez plus profondément, il n’y a rien d’étrange - le foie élimine les œstrogènes en excès du corps. Les violations de son travail mènent à une violation de l'équilibre hormonal dans le corps.

En outre, chez les hommes, une maladie du foie peut causer des problèmes d’érection et même d’impuissance. Ceci est également une conséquence des troubles hormonaux.

Il convient également de prêter attention à l'apparition de l'acné à l'âge adulte. L'acné est souvent le signe d'un déséquilibre hormonal ou d'une fonction hépatique.

Les signes non caractéristiques de maladie du foie incluent également:

  • apparition d'une grande soif
  • vision floue
  • intolérance aux aliments gras
  • flatulences

Ces signes doivent être considérés conjointement avec les autres. Et s'il y a plusieurs autres signes de maladie du foie, vous devriez passer un examen.

L'un des signes caractéristiques de troubles du foie est une fièvre persistante de faible intensité pendant plusieurs mois, sans signes de rhume ni d'autres maladies infectieuses. Si la température est marquée à 37 degrés - il est nécessaire de vérifier le foie - cela peut être un signe de cirrhose du foie. Une forte augmentation de la température à des limites élevées indique des processus purulents et une cholécystite aiguë.

CAUSES DE MALADIE DU FOIE

C'est une question plutôt compliquée. On pense que la malnutrition, l'abondance d'aliments gras, l'observance des régimes, le stress, l'abus d'alcool, l'utilisation de certains médicaments entraînent des maladies du foie. Mais ce n'est pas tout. Dans certains cas, diverses infections, comme les parasites, la giardiase, une prédisposition héréditaire par exemple, peuvent entraîner des maladies.

Signes de cirrhose et d'hépatite

Faites attention aux signes suivants - épuisement croissant sans cause, surtout en l'absence de changement dans la nutrition, jaunissement périodique, nausée, fatigue, douleur dans le côté, démangeaisons, ballonnements et apparition de veines dans l'abdomen.

Les signes indirects peuvent être des modifications du métabolisme du cholestérol, des troubles visuels et des douleurs articulaires.

L'hépatite chronique peut initialement se traduire par une faiblesse, une fatigue, un ictère et des démangeaisons de la peau.

SIGNES DE TUMEURS

Une tumeur maligne peut être suspectée s'il y a une forte déplétion pendant plusieurs mois, associée à une douleur du côté droit. Dans ce cas, la douleur peut être sévère ou très faible. Les tumeurs bénignes sont souvent totalement asymptomatiques.

SIGNES D'ABCÈS DU FOIE

La raison du développement d'un abcès peut être un parasite de la cavité hépatique ou une infection bactérienne. Le signe principal ici peut être une température élevée durable. Dans le même temps, il n'y a aucun signe de rhume. En conjonction avec la température apparaît des douleurs dans le côté droit, qui se fait sentir avec la pression.

Les maladies du foie peuvent être très dangereuses et conduire à une issue triste pour la vie. Par conséquent, il est très important de les remarquer à temps et de commencer le traitement. Et dans ce cas, il est très utile de connaître les symptômes, ce qui indique des problèmes de foie.


Article Précédent

Tous les faits.ru

Plus D'Articles Sur Le Foie

Cholestase

Hépatite C: manifestations extrahépatiques

Le virus de l'hépatite C affecte principalement le foie. Cependant, de nombreuses autres maladies sont associées à l'hépatite C.Les manifestations extrahépatiques de l'hépatite C sont des maladies ou des troubles d'autres organes associés à l'hépatite C.
Cholestase

Table diététique numéro 5: recettes et menus de la semaine

Le tableau du régime thérapeutique 5 comprend des aliments qui ont un effet ménageant sur le corps chez les patients présentant des problèmes de foie et des voies biliaires.