Premiers secours en cas d'attaque de la vésicule biliaire

Coliques biliaires - une manifestation de la maladie de calculs biliaires. Elle se manifeste par des attaques douloureuses pouvant durer de quelques minutes à plusieurs heures. Ils apparaissent dans l'hypochondre droit, puis se propagent dans tout l'abdomen. Si une personne souffre de colique biliaire, des soins d'urgence doivent être fournis immédiatement. Sinon, une pancréatite, une cholécystite, une occlusion intestinale et d'autres complications se produiront.

Symptômes de la colique biliaire

Une assistance d'urgence doit être fournie après l'apparition de tels symptômes de colique biliaire:

  • vomissements répétés;
  • des nausées;
  • douleur aiguë sous la côte droite (peut être administrée au dos, au cou, à l'épaule, à l'omoplate droite et parfois à tout l'abdomen).

Une attaque douloureuse commence généralement la nuit. Il devient plus fort lors d'une respiration et lorsque la personne tourne sur le côté gauche. La douleur est légèrement réduite si vous vous couchez du côté droit (vous pouvez plier les jambes au niveau des articulations du genou).

Il est également nécessaire d'appeler les médecins et de fournir immédiatement une aide d'urgence en cas d'apparition d'une colique biliaire, lorsque la douleur est accompagnée de fièvre, de pâleur ou de jaunissement de la peau. Certains patients ont des ballonnements. C'est un autre symptôme alarmant, même si la douleur est devenue moins prononcée.

Soins d'urgence pour la colique biliaire

Ceux qui fournissent des soins d’urgence aux coliques biliaires devraient adhérer à cet algorithme d’action:

  1. Apaisez le patient dans un état d'agitation.
  2. Posez-le sur le côté droit en plaçant un coussin chauffant sous le corps (la chaleur éliminera les spasmes des muscles lisses).
  3. Donnez-lui un médicament antispasmodique (No-shpu, Atropine, Promedol, Pantopon, etc.).

Si un patient vomit à plusieurs reprises, un antispasmodique doit être administré par voie intramusculaire. Well élimine la douleur à 0,1% d’atropine à une dose de 0,5 à 1,0 ml et à 2% de Pantopon à une dose de 1 ml. Dans les cas graves, injectez 1 ml d'une solution à 1% de chlorhydrate de morphine avec de l'atropine. En présence d'une infection des voies biliaires et en l'absence de vomissements, des antibiotiques à large spectre peuvent être utilisés, par exemple Nikodin. Même si tous les symptômes de cette pathologie disparaissent, il faut s'abstenir de manger.

Lors de cette urgence à domicile, la colique biliaire doit être complétée, puis l’algorithme des actions implique une hospitalisation et parfois une intervention chirurgicale. Si un patient doit être transporté pendant une longue période, une solution de glucose contenant une solution de novocaïne et des antispasmodiques pour ambulances est administrée dans le véhicule ambulancier.

Maladie biliaire: causes d'exacerbation, action lors d'une attaque

Une attaque de la maladie des calculs biliaires est une condition causée par une violation de l'écoulement de la bile en raison de la congestion de la vésicule biliaire et / ou des canaux biliaires. GCS se retrouve dans chaque 5ème femme et chaque 10ème homme. Jusqu'à 60% des personnes atteintes de lésions dans la vésicule biliaire ne présentent pas de symptômes désagréables, mais la probabilité de contracter la maladie augmente chaque année de 2 à 3%. Quel est le danger d'aggravation de JCB et quels sont les principes de premiers secours? Pour répondre à cette question, vous devez d’abord vous familiariser avec les causes de la pathologie.

Pourquoi les calculs biliaires sont-ils formés?

La bile est un mélange d'acides biliaires, de pigments, de phospholipides et de cholestérol. L'action d'un facteur négatif provoque la précipitation de sédiments solides qui se transforment progressivement en pierres. Ceci peut être observé dans le contexte de troubles métaboliques, de maladies inflammatoires des organes du système biliaire. Dans le premier cas, la concentration en acides biliaires et en cholestérol dans la bile augmente. Dans le second, ses propriétés physicochimiques changent. En fonction du composant prédominant, les calculs de cholestérol et de pigments sont distingués. Dans de rares cas, des calcifications (calculs avec de grandes quantités de calcium) sont trouvées.

Plusieurs facteurs augmentent le risque de calculs biliaires. À savoir:

  • Erreurs dans le régime. La prédominance des graisses animales, longue nutrition parentérale complète (en contournant le tube digestif). La probabilité de JCB est augmentée de 30% avec la perte de poids rapide et à jeun.
  • Maladies du système biliaire. Le plus souvent la cholécystite chronique. Avec la cirrhose du foie, le risque de concrétion augmente de 10 fois.
  • Pathologie endocrinienne. La formation de calculs se produit souvent chez les personnes atteintes d'hypothyroïdie non corrigée. Les patients atteints de diabète sucré souffrent de JCB 3 fois plus souvent que ceux ne souffrant pas de cette maladie endocrinienne.
  • Obésité, triglycérides élevés. Chez 2 personnes sur 10 atteintes du syndrome métabolique (un complexe de changements associés à des troubles métaboliques) développent au fil du temps les symptômes d'une attaque de calculs biliaires.
  • Prendre le médicament, affectant la composition de la bile, la motilité des voies biliaires. Par exemple, la ceftriaxone.
  • Sexe féminin, âge Les femmes souffrent de JCB 2 fois plus souvent que les hommes. Avec l'âge, la différence d'incidence est lissée. Les personnes âgées de plus de 40 ans constituent la principale catégorie de patients.
  • La grossesse Des concrétions se forment dans 5 à 12% des cas de gestation, mais souvent après l'accouchement, elles disparaissent spontanément. Un plus grand risque se produit dans 2 grossesses et les suivantes.
  • Acceptation de l'œstrogène, sans distinction de sexe. Dans le traitement hormonal substitutif post-ménopausique, le risque de calculs biliaires augmente de 3,7 fois.
  • Hérédité chargée. Les personnes qui ont un lien de parenté avec JCB ont 4 à 5 fois plus de risques de tomber malade.

Pathogenèse des calculs biliaires

Une attaque de la vésicule biliaire est causée par un blocage de son col utérin et / ou de ses canaux excréteurs avec des calculs migratoires. Mais la pathogénie ne se limite pas à cela. Les symptômes peuvent être basés sur plusieurs processus. Types de manifestations JCB et mécanismes de leur apparition:

  • Colique biliaire (douleur biliaire). La variante la plus fréquente de la manifestation de la maladie (75% des cas). La base est la pénétration de la pierre dans le col de la vésicule biliaire, le calcul atteignant les canaux biliaires (kystique et commun), suivi de leur spasme réflexe. De ce fait, la bile ne peut pas pénétrer dans le duodénum, ​​ce qui entraîne une augmentation de la pression dans les voies biliaires.
  • Cholécystite aiguë. Il survient dans 10% des épisodes de JCB cliniquement sévère. Apparaît généralement comme une complication du blocage du cou de la vésicule biliaire, le canal cystique. Les infections bactériennes (50 à 85% des cas) et la lysolécithine, un dérivé de la bile chimiquement agressif pour les parties précédemment endommagées du tractus biliaire, servent de provocateurs.
  • Cholangite Inflammation du canal biliaire. Les facteurs de provocation sont les mêmes que ci-dessus.
  • Pancréatite biliaire aiguë. Inflammation du pancréas. Elle est associée au reflux de la bile dans le canal pancréatique, à la propagation lymphogène de l'infection par le système biliaire.

Causes provoquant la saisie

La production accrue de bile, les spasmes de la vésicule biliaire et les canaux excréteurs peuvent provoquer la migration des calculs. Facteurs provocateurs:

  • Grand effort physique;
  • Mouvements brusques, tremblements, chevauchement;
  • Trop manger;
  • Manger des aliments qui stimulent la sécrétion de bile (surtout des aliments gras et épicés);
  • Stress (dû au spasme des muscles lisses).

Les symptômes

Le plus souvent, une attaque de cholécystite calcique commence par une colique biliaire. S'il est associé à un repas, il survient une heure et demie après avoir mangé. Souvent, les coliques s’inquiètent la nuit, quelques heures après s’être endormies. Symptômes d'une attaque de la maladie de calcul biliaire:

  • Syndrome de douleur Sharp, prononcé. Localisé dans le quadrant supérieur droit avec la propagation sur l'épigastre (la zone de la projection de l'estomac). Peut donner sous la pelle droite, entre les omoplates, la colonne vertébrale thoracique, le cou, l'épaule droite. La douleur augmente dans les vagues, puis devient permanente, cambrée. Dure de quelques minutes à plusieurs heures. Peut conduire à un choc douloureux.
  • Syndrome dyspeptique. Nausée, vomissements. Vider l'estomac n'apporte pas de soulagement. En raison du réflexe ralentissant de la motilité intestinale, l'estomac est légèrement gonflé.
  • Troubles végétatifs. Transpiration, augmentation ou ralentissement du pouls, modification de la pression artérielle (baisse souvent).
  • L'hyperthermie. La température corporelle ne dépasse généralement pas 38 ° C

Les coliques biliaires typiques sont si prononcées que le patient se précipite au lit. Il est constamment à la recherche d’une position confortable dans laquelle l’inconfort diminuera. La respiration devient superficielle, chaque mouvement de la poitrine augmentant la douleur. Les coliques disparaissent généralement seules (si la petite pierre a réussi à passer dans le duodénum) ou après la prise d'antispasmodiques.

Si la colique ne disparaît pas au bout de 6 heures, la cholécystite aiguë est la première à être suspectée. La douleur est similaire à biliary. L'inflammation de la vésicule biliaire, l'ajout d'une cholangite, une pancréatite peuvent indiquer indirectement une hyperthermie à partir de 38 ° C. La maladie peut s'aggraver avec une forte fièvre (à partir de 39 ° C) avec des frissons Dans les étapes ultérieures, la jaunisse se joint.

C'est important! Une détérioration progressive de la maladie, un abdomen dur en forme de «plaque» peut indiquer une rupture de la vésicule biliaire avec le développement d'une péritonite - une inflammation des feuilles péritonéales. Cette condition met la vie en danger et nécessite l'intervention immédiate d'un chirurgien.

Diagnostics

La détermination initiale de la cause des coliques est basée sur l'examen des plaintes, des données d'inspection. Dans les situations d'urgence, il suffit qu'un médecin spécialiste soulage d'urgence une attaque de la maladie des calculs biliaires et prévienne le choc de la douleur. Des méthodes de recherche instrumentales et de laboratoire aident à confirmer enfin le diagnostic. Les principaux sont:

  • Échographie des organes abdominaux. Visualisation possible des calculs, modification de la contractilité de la vésicule biliaire.
  • Analyse clinique du sang. Il y a souvent des signes d'inflammation bactérienne: ESR accélérée, augmentation du nombre de leucocytes.
  • Analyse biochimique du sang. Signes de stase biliaire. Le niveau de bilirubine augmente en raison de la fraction directe, l'activité de la phosphatase alcaline, ALT, AST augmente.

Si nécessaire, effectuer une CPRE (cholangiopancréatographie rétrograde endoscopique). Il s'agit d'une visualisation par rayons X des canaux biliaire et pancréatique à l'aide d'une injection endoscopique d'agents de contraste. Le plus souvent, ces recherches sont combinées à des manipulations médicales, telles que la dissection de la bouche de la papille duodénale. La CPRE est réalisée sans exacerbation de JCB, de sorte que l'attaque de la maladie est une contre-indication directe à la procédure.

L’infarctus du myocarde abdominal peut imiter l’attaque de la colique biliaire. Pour éviter une erreur de diagnostic, il est préférable de consulter immédiatement un médecin spécialiste.

Que faut-il faire en cas de maladie des calculs biliaires?

Les coliques biliaires typiques (à ne pas confondre avec une légère dyspepsie et des erreurs diététiques) sont une indication absolue pour appeler une ambulance. La condition peut nécessiter une chirurgie d'urgence. La tâche principale est de prévenir les complications avant l’arrivée d’une équipe de spécialistes. Premiers soins en cas d’attaque de la vésicule biliaire:

  • Fournir un repos au lit;
  • Arrêter la prise de nourriture;
  • Donner un antispasmodique en évitant de dépasser la dose (mébéverine, drotavérine, papavérine);
  • Couvrir avec une couverture pour les frissons;
  • Surveillez constamment le patient, car il pourrait s'évanouir de douleur.

Attention! Malgré les recommandations de certaines sources, il est impossible de réchauffer indépendamment le bon hypochondre et de prendre un bain chaud. Sous l'attaque des coliques, d'autres maladies peuvent être masquées, dans lesquelles de telles procédures sont dangereuses. À la ZhKB, il est interdit de donner des médicaments cholérétiques.

Comment pouvez-vous supprimer l'attaque de la maladie de calculs biliaires vous-même? S'il s'agit d'une douleur biliaire typique, il est préférable d'effectuer les mesures ci-dessus et d'attendre le médecin.

Prévention

Les mesures de prévention des coliques biliaires reposent sur la correction de la nutrition et du mode de vie. À savoir:

  • Suivre un régime. Fractionner fréquemment les repas 4-5 fois par jour en petites portions. Exception gras, frits, plats épicés, cornichons. Sous la restriction tombent des produits qui stimulent la production de bile: ail, café, jaunes d'oeuf, boissons gazeuses. Surtout strictement doit être suivi un régime après une attaque de la maladie de calculs biliaires. Dans les 12 heures après la colique ne peut pas être mangé.
  • Activité physique équilibrée. Évitez le levage hypodynamique.
  • Élimination des sources de stress. Cela inclut également le respect du régime de travail et de repos.

Conclusion

Coliques avec maladie des calculs biliaires - une maladie qui nécessite l'intervention d'un spécialiste. Même si elle réussit à s'arrêter, elle peut récidiver à tout moment et entraîner des complications potentiellement mortelles. Si les calculs biliaires constituent une échographie asymptomatique, une visite prévue chez un gastro-entérologue et un chirurgien est indispensable. Sinon, tôt ou tard, ils provoqueront une attaque de JCB.

Que faire s'il y avait une attaque de calculs biliaires?

Si la cholélithiase s'aggrave et qu'une attaque survient, que dois-je faire? De nombreuses personnes atteintes d'une maladie biliaire chronique peuvent faire face à cette situation. Pourquoi une aggravation se produit, comment elle se manifeste et ce qui peut être fait indépendamment, il est nécessaire de comprendre plus en détail.

Causes de la maladie de calculs biliaires

Les personnes souffrant de cholécystite devraient recevoir un traitement opportun par un spécialiste. Afin de prévenir une attaque de colique hépatique chez une personne, il est recommandé de suivre toutes les recommandations des médecins, afin d’exclure les affections qui provoquent des spasmes et la promotion du calcul.

La malnutrition est la première cause de cette maladie. Ce n'est pas nécessairement l'utilisation des mauvais aliments. Ce sont des jeûnes fréquents, dans lesquels la bile stagne dans des organes, des excès alimentaires fréquents, qui portent une lourde charge pour le corps, en particulier pour les organes du système digestif. La consommation fréquente d'aliments trop gras, frits, épicés et marinés entraîne des dysfonctionnements dans le système de digestion.

Les principaux facteurs prédisposant au développement d'un état de crise comprennent:

  1. Maladies de genèse inflammatoire, quelle que soit la forme - aiguë ou chronique.
  2. Invasions de vers et lésions parasitaires.
  3. Suralimentation constante, utilisation fréquente d'aliments épicés, gras, frits, boissons alcoolisées.
  4. Surmenage psycho-émotionnel fréquent, état dépressif, long séjour en situation psycho-traumatique.
  5. Maladies virales respiratoires aiguës et le rhume, infections de l'oropharynx et du nasopharynx (amygdalite, pharyngite, laryngite, amygdalite, sinusite, sinusite).
  6. Mononucléose infectieuse ou adénovirus.

Parce que le développement de la cholélithiase peut vivre dans des conditions environnementales défavorables, prédisposition génétique. De tels facteurs provoquent des perturbations dans le fonctionnement normal de la vésicule biliaire.

Aliments monotones, suralimentation fréquente ou vice versa - le jeûne fréquent, un mode de vie sédentaire ne peuvent pas affecter l'état des organes internes. Le manque d'activité physique à part entière et une alimentation équilibrée font que la bile est stagnante dans l'organe et dans ses canaux et que des sédiments commencent à se former, lesquels seront bientôt transformés en éléments concrets de composition, de taille et de forme différentes.

Symptômes d'une attaque

L’attaque de la maladie des calculs biliaires est généralement accompagnée d’un tableau clinique prononcé, qu’il est tout simplement impossible d’ignorer. L’apparition de calculs biliaires de coliques biliaires est fréquente lorsque l’organe présente des problèmes. Une personne atteinte d'une telle maladie peut ne ressentir aucun signe pendant longtemps et continuer à mener une vie normale. Mais ce n’est que jusqu’à ce que la pierre pénètre jusqu’à l’embouchure des canaux qui en déduisent la bile. En outre, les canaux sont serrés avec une pierre, cela se manifeste par une symptomatologie prononcée.

Les premiers symptômes d’une attaque de la vésicule biliaire vont bientôt commencer: nausées périodiques, sensation de lourdeur dans la région iliaque droite, sensation d’amertume dans la bouche, éructations fréquentes, aigres ou amères. Ces signes d’une attaque de la maladie des calculs biliaires ne doivent pas être ignorés, car lorsque les calculs dans la vésicule biliaire commenceront à bouger, il y aura une douleur intense dans la maladie des calculs biliaires, ainsi que d’autres symptômes. Au stade initial du développement, les crises peuvent être arrêtées rapidement en demandant l'aide d'un médecin et en instaurant un traitement rapide. Dans ce cas, les attaques sont beaucoup plus simples et rapides.

En outre, lorsque les pierres sont pincées, il se produit une contraction de la galle qui se manifeste par une attaque de colique. Lorsqu'une pierre s'éloigne de son emplacement, le passage se bouche, la bile stagne, la microcirculation du sang et du liquide lymphatique est perturbée et une concentration accrue de bilirubine est détectée dans le sang. Les coliques surviennent brusquement. Les douleurs sont très fortes, une personne ne peut pas facilement les supporter.

Habituellement douleur douloureuse, larmoyante, paroxystique. Il donne à la clavicule, au dos, à la région épigastrique. Ces signes d'une attaque de la maladie des calculs biliaires, tels que des nausées, des vomissements et un gonflement grave de l'abdomen droit, commencent à se manifester. Ces symptômes peuvent durer de quelques minutes à plusieurs jours. Lorsque la période aiguë passe, pendant quelques jours, une personne se sent faible et augmente de fatigue. Dans de nombreux cas, cette maladie peut survenir sans symptômes prononcés. Souvent, la présence de tartre est détectée uniquement lors du passage des ultrasons.

Avec le syndrome de la douleur, le jaunissement de la peau et la sclérotique des yeux peuvent apparaître. Il est impossible d'ignorer une telle maladie, elle doit être traitée rapidement, car les grosses pierres ne peuvent pas être traitées avec des médicaments, elles sont éliminées par des moyens radicaux. Parfois, lors d'une attaque, des démangeaisons de l'épiderme peuvent apparaître. Dans tous les cas d’exacerbation de la maladie dans le liquide sanguin, la concentration de la substance, la bilirubine, augmente considérablement. Avec son augmentation, il y a une forte irritation de la peau, qui se manifeste par des démangeaisons intensément prononcées.

Que faire en cas de maladie des calculs biliaires

Dans la cholélithiose, le traitement est déterminé par le stade exact auquel se trouve la maladie. Au stade avancé de la pathologie, qui se caractérise par des crises aiguës et des douleurs sévères, aucune méthode de traitement indépendante, en particulier avec l'aide de médecines parallèles, ne devrait être présente. Autrement, une personne risque non seulement sa propre santé, mais aussi sa vie. Il est important de réagir correctement à la situation. La maladie biliaire accompagne généralement la présence de calculs dans le corps ou dans les canaux. Les symptômes indiquent qu'au fil du temps, la pierre au cours de l'attaque a commencé à bouger, provoquant un blocage de la bile dans les canaux biliaires. Si l'attaque ne s'arrête pas dans quelques minutes, vous devez suivre cet algorithme d'actions:

  1. Au premier signe d'une attaque, prenez une position horizontale. Dans cette situation, vous ne pouvez pas vous baisser.
  2. Suivant devrait prendre les vasodilatateurs et les spasmolytiques. Ainsi, le mouvement de la pierre deviendra plus intense et se déplacera beaucoup plus rapidement et facilement.
  3. Ensuite, vous devez utiliser un coussin chauffant, en le plaçant sur un point sensible. En aucun cas, il devrait être chaud, seulement légèrement chaud. Vous pouvez également mettre un chauffe-eau sur vos pieds, cela aidera les vaisseaux à se dilater rapidement.
  4. Lorsque le syndrome de la douleur est recommandé de prendre un bain chaud. Cette procédure ne devrait pas durer plus de 15 minutes.
  5. En parallèle, vous devriez boire un peu, mais souvent, surtout s'il y a des nausées. Une grande quantité d'eau chauffée empêchera les vomissements. Si une personne fait tout correctement, de tels événements suffisent généralement.
  6. Si des frissons sont présents, un bain chaud aide à s'en débarrasser. Vous pouvez également vous mettre à couvert avec un tapis chaud.

Pour réduire la gravité des symptômes, il est recommandé d'appliquer une compresse chaude sur le côté droit de l'abdomen (où se trouve la galle). Cela stimulera la microcirculation du liquide sanguin et aidera à soulager la douleur de la maladie. Après les mesures prises, vous pouvez supprimer la douleur et soulager une attaque.

Comment supprimer l'attaque de la maladie de calculs biliaires

Premiers secours en cas de maladie des calculs biliaires consiste à soulager la douleur dans la vésicule biliaire et à se débarrasser des principaux symptômes, afin de prévenir le développement de complications associées à la maladie des calculs biliaires. Comment supprimer une attaque de la maladie de calcul biliaire à la maison:

  • afin de soulager rapidement une attaque de cholélithiase et de soulager la douleur lors d'un spasme des voies biliaires, il est nécessaire de prévoir du repos. Cela empêchera d'autres mouvements ou collages de la pierre dans les conduits;
  • premiers secours pour les calculs dans la vésicule biliaire est d'arrêter de manger de la nourriture, boire beaucoup de liquides;
  • prendre un anesthésique et un vasodilatateur;
  • mettez un coussin chauffant chaud sur vos pieds pour dilater les vaisseaux sanguins et assurer l'écoulement de la bile;
  • si possible, prenez un bain chaud, cela aidera les pierres à sortir plus rapidement.

Ensuite, vous devriez appeler une ambulance. Vous n’avez pas besoin de prendre des analgésiques, surtout plusieurs fois par jour, sans l’autorisation de votre médecin. Si une heure après la prise du médicament, l'état du patient ne s'améliore pas, il est impératif de faire appel à des soins d'urgence. Sinon, les appels tardifs à des spécialistes peuvent avoir des conséquences dangereuses non seulement pour la santé, mais aussi pour la vie. La nature aiguë de la maladie nécessite un traitement dans un hôpital et toutes les méthodes de pathologie et de pathologie biliaire doivent être diagnostiquées.

S'il n'y a pas d'indication d'ablation chirurgicale des calculs biliaires, le traitement médicamenteux est généralement prescrit à l'aide de moyens permettant d'éliminer l'exacerbation de la maladie. Le traitement implique l’introduction de médicaments antispasmodiques, des médicaments antibactériens. Il peut également être utilisé blocus en utilisant la novocaïne. Si après deux jours, le patient ne se sent pas mieux, les médecins lui demanderont un traitement chirurgical d'urgence afin d'éviter les complications dangereuses susceptibles de se développer dans le corps.

Traitement médicamenteux

Pour soulager la douleur pendant l’exacerbation, des analgésiques, des antipyrétiques, des médicaments contenant du métamizol et des anti-inflammatoires non stéroïdiens sont utilisés: No-shpa, Drotavérine, Ibuprofène, Kétoprofène, Ketanov.

Pour soulager la maladie, il est recommandé d'utiliser un médicament tel que la papavérine. En cas de nausées et de vomissements sévères, ils sont arrêtés avec des médicaments antiémétiques (métoproclamine, Zerucal).

Soins hospitaliers

Dans les conditions d'un établissement médical, la douleur est soulagée par l'administration d'anesthésiques par voie intraveineuse. Injection intramusculaire de papavérine, pétidine. La thérapie par perfusion vous permet d’arrêter rapidement la douleur, dans laquelle le patient ne peut pas répondre adéquatement, ne peut la supporter.

Avant de vous prescrire un traitement, le médecin procède à un examen. L'échographie et la radiographie sont prescrites. Ces procédures aident à déterminer la structure, la taille et l'emplacement des pierres. Le sang est pris, l'urine est donnée. Ce n’est qu’après cela que le médecin a prescrit le traitement approprié. Il est important de veiller au reste du corps, le patient doit se conformer au repos au lit.

Deux jours plus tard, si le soulagement ne se produit pas, la possibilité d'une intervention chirurgicale par laparoscopie est examinée par un médecin. Si la taille des pierres dépasse un centimètre, un traitement chirurgical est prescrit.

Bonne nutrition

Une alimentation déséquilibrée est l'une des principales causes d'exacerbation d'une attaque de la maladie des calculs biliaires. Après avoir consommé une grande quantité d'aliments frits et gras, de boissons alcoolisées, une colique biliaire peut survenir. Une fois l'attaque arrêtée, vous ne pouvez plus manger après 12 heures. Après cela, il est permis de manger du bouillon de légumes léger, de boire de la compote ou de la décoction à base de plantes.

Après une journée, le régime peut être élargi, ajoutez-y du porridge à de l'eau, du bouillon de viande, du poisson bouilli ou de la viande de volaille bouillie, des fruits et légumes non acides. L'eau minérale, boisson alcaline est recommandée. Vous ne pouvez pas manger des aliments frits et gras, des muffins, des pâtes, des saucisses, des viandes fumées, des cornichons, des aliments marinés, des bonbons, du chocolat, des boissons alcoolisées. Les repas doivent être fractionnés, les repas doivent être au moins cinq fois par jour, et entre les repas, deux à trois heures.

Si le traitement médicamenteux ne donne pas les résultats escomptés, le médecin prescrit un enlèvement radical des calculs. Mais dans la plupart des cas, avec un algorithme d'effet thérapeutique correctement désigné, l'opération peut être évitée. À l'avenir, vous devrez vous conformer à une nutrition appropriée, maintenir un mode de vie sain et effectuer un effort physique réalisable.

Vidéo

Préparations avec la lithiase biliaire. Premiers soins pour une attaque de la maladie de calcul biliaire.

Attaque de la maladie de calculs biliaires

Parfois, une personne sujette aux maladies de la vésicule biliaire provoque accidentellement une attaque de la maladie des calculs biliaires, se trouvant dans une position inconfortable pour la vésicule biliaire pendant une longue période, mangeant un produit nocif, buvant de l'alcool dans un plat. Les causes de l'exacerbation sont nombreuses, la question demeure: que faire en cas de maladie des calculs biliaires, comment arrêter la douleur et prévenir les rechutes.

Symptômes et progression de la maladie

La maladie se développe lentement et imperceptiblement: initialement, plusieurs calculs se forment dans les voies biliaires, ce qui rend difficile l'extraction de la bile, et aucune inflammation, formation d'ulcères et autres complications ne sont observées. Déjà au stade initial, le premier signe évident apparaît: des coliques au foie. La douleur est associée au passage de calculs dans les canaux biliaires - les calculs tentent de pénétrer dans l'intestin, puis de sortir avec le reste des déchets du corps. Cependant, la taille des calculs ne permet parfois pas de traverser les canaux étroits, le flux de bile se bloque à mi-chemin, provoquant des douleurs.

Les symptômes d'une attaque de cholélithiase au cours des stades avancés incluent:

  • douleur intense et prolongée;
  • le patient a l'essoufflement avec de petites respirations et de petites respirations;
  • il y a un changement général dans la peau, la couleur devient pâle;
  • en raison de l'augmentation du métabolisme, la transpiration se développe;
  • possible l'apparition d'un choc douloureux.

Si une personne est directement confrontée aux symptômes énumérés, il ne vaut pas la peine de retarder de nouvelles visites chez le médecin.

Un peu de colique au foie

La colique hépatique est le premier et certain symptôme de la maladie des calculs biliaires. La colique hépatique a les propriétés suivantes:

  • la douleur est localisée dans le côté droit, est aiguë;
  • parfois, la douleur irradie dans le dos - l'omoplate, le cou, dans de rares cas, la fesse et le bras;
  • le signe principal peut être une distension abdominale externe;
  • dans certains cas, le patient monte en température - bat le froid ou fait de la fièvre;
  • l'exacerbation correspond souvent à un trouble des fonctions du tractus gastro-intestinal, à des difficultés de digestion;
  • il y a une arythmie (rythme cardiaque irrégulier).

Une douleur aiguë agace le patient pendant une demi-heure, puis se transforme doucement en caractère douloureux. S'il est impossible d'anesthésier l'estomac après quelques heures, la douleur disparaît complètement et dure parfois de 10 à 15 minutes.

Bien entendu, la présence de l’un des symptômes énumérés n’indique pas la formation obligatoire de calculs dans la vésicule biliaire, mais une telle agression sera un bon moyen de changer ses habitudes et de se rendre à l’hôpital.

Comment vous aider

Si l'attaque est prise au dépourvu, vous devrez éliminer vous-même l'attaque de la maladie des calculs biliaires.

Premiers soins est la suivante: vous devez vous allonger sur un canapé, un lit ou une chaise - un endroit où vous pouvez vous dégourdir les jambes et ressentir la paix. Si le patient est seul à la maison, il ne fera pas de mal d'appeler des amis, des parents pour demander de l'aide. Demandez à vos amis de venir, il peut y avoir un cas de vomissement ou d'aggravation d'une attaque (le traitement de la douleur ne vous aide pas toujours), de sorte que vous devez appeler une calèche.

Les antidouleurs sont souvent:

  • pas de shpa;
  • la drotavérine;
  • la papavérine;
  • antispasmodiques de tout ordre.

Les médecins traitants avertissent la tâche à l'avance - ils offrent un analgésique au patient en cas d'attaque. Si une offre du médecin n’a pas été reçue, discutez du nom des médicaments à la réception.

Certains médecins recommandent un bain. L'eau est recueillie à une température agréable et chaude (de 37 à 39 ° C), ne doit pas brûler le corps humain. Il n'est pas nécessaire de rester longtemps dans le bain: il suffit de se détendre pendant 10-15 minutes. Ensuite, il est recommandé d'aller rapidement au lit afin que le corps chaud ne refroidisse pas et que la température corporelle ne change pas. Un autre moyen de «réchauffer» le corps pour améliorer le travail des vaisseaux consiste à fixer un coussin chauffant aux jambes. Il est recommandé d'envelopper le patient autant que possible dans des couvertures et des vêtements chauds. La chaleur de la cholélithiase fera du bon travail. Si le patient a de la fièvre, des frissons, enveloppez la personne dans une couverture plus solide.

Buvez beaucoup d'eau pour éviter la déshydratation. L'eau minérale filtrée est recommandée, l'eau du robinet et les boissons gazeuses sont strictement interdites.

En règle générale, les attaques graves durent entre 20 et 30 minutes. Une fois le délai imparti écoulé, il est autorisé à quitter le lit ou le bain et à continuer à faire des choses. Si la crise n'est pas terminée, cela signifie que c'est une affaire grave, il est urgent de consulter un médecin. Nous devrons appeler l'hôpital et appeler une ambulance.

N'oubliez pas que plus tôt une pierre de la vésicule biliaire est détectée (ou plusieurs) et que le patient se plaint auprès du médecin, plus la probabilité d'éviter une intervention chirurgicale est élevée.

Complications de la maladie de calculs biliaires et des maladies concomitantes

Si vous n'allez pas chez le médecin à temps avec des calculs dans la vésicule biliaire, vous risquez de rencontrer un certain nombre de complications assez graves qui affectent fortement l'état de votre corps. Au début, les calculs sont de petite taille, les analgésiques permettent d’atténuer la douleur, mais progressivement, les formations deviennent plus massives, le passage le long des sentiers excrétant la bile est compliqué. Lorsque les calculs sont bloqués et obstruent les voies biliaires, des phénomènes désagréables se produisent:

  • cirrhose biliaire;
  • jaunisse;
  • cholécystite (inflammation de la vésicule biliaire);
  • cholangite.

La cholécystite est accompagnée de symptômes reconnaissables:

  • la douleur est localisée des deux côtés du corps, acquérant un caractère de zona;
  • peau jaunie;
  • changement de la température corporelle;
  • la douleur irradie dans le dos, créant une sensation de pulsation;
  • problèmes de manipulation des aliments - envie émétique, nausée.

Lorsque les calculs grossissent et que les canaux sont obstrués, le fait que la douleur ne cesse pas est effrayant et très intense. Afin de ne pas retarder le traitement menant à l'opération, il est préférable de prévenir les conséquences à l'avance.

Ces maladies vont causer des calculs biliaires:

La cause commune de la transition des maladies entre elles - la détérioration du corps. En règle générale, dans les cliniques, on se souvient d'une telle relation et on observe que les mesures prophylactiques réduisent le risque de calculs biliaires.

En raison de complications et de maladies parallèles qui ne guérissent pas à temps, une personne en souffre plusieurs fois: la première fois où elle tente de faire face à une maladie diagnostiquée, la seconde, lorsqu'une maladie supplémentaire apparaît et que le patient doit se battre sur plusieurs fronts à la fois. Le métabolisme et la vie d'une personne dépendent des complications de la cholélithiase; les symptômes indiquant la survenue de complications nécessitent un besoin urgent d'appeler une ambulance. Le médecin traitant sera en mesure de décider si le patient doit être hospitalisé ou s'il sera possible de gérer un ensemble de mesures élémentaires.

Pendant l'hospitalisation, un traitement supplémentaire est prescrit individuellement, en fonction de la cause de l'attaque, en plus de la vésicule biliaire négligée.

Prévention

Une attaque biliaire d'un seul personnage - un avertissement et un rappel du besoin de soins de santé. Pour se protéger contre la répétition, il suffit de se conformer à un certain nombre de mesures préventives. La valeur d'urgence de l'exigence est obtenue après l'attaque. Par exemple:

  • mourir de faim pendant 12 heures après l'apparition de la douleur;
  • ensuite, ils boivent du bouillon d'églantier, utilisent des soupes cuites dans des légumes frais;
  • le troisième jour après l'inflammation, les céréales bouillies dans de l'eau, du fromage cottage (sans gras), du lait (faible en gras), du bouillon de viande maigre, du pain (seigle), des légumes et des fruits frais - sans goût amer;
  • avec beaucoup de soin après l'attaque, il est nécessaire d'ajouter du poisson de rivière, de la viande de dinde, du poulet (sans peau) à la nourriture. Discutez avec votre médecin de la possibilité d'un traitement à l'eau minérale.

Un régime mis au point par des nutritionnistes uniquement pour prévenir de nouvelles attaques de la maladie des calculs biliaires est accompagné d'une liste d'aliments interdits:

  • pâtes (même premium);
  • saucisse;
  • les épinards;
  • produits laitiers riches en matières grasses;
  • plats soumis à un traitement thermique, en plus d'ébullition et de cuisson à la vapeur;
  • Oubliez les assaisonnements, les aliments marinés et très salés;
  • café
  • alcool

Suivre le régime est nécessaire pendant et après l'attaque. Le mode Nutrition aide à réduire la charge sur la vésicule biliaire, sur le système de traitement dans son ensemble. Prenez soin de votre régime, il est facile et ne nécessite pas beaucoup d’effort.

Si on vous diagnostique une «maladie des calculs biliaires», vous devrez temporairement oublier les techniques de perte de poids intensive. Très souvent, les femmes croient à tort que la forme physique peut améliorer la santé, les calculs biliaires sont une exception. De tels régimes violent le métabolisme, la transformation des aliments et la libération de la bile par les voies biliaires sont dégradés. Il est préférable de discuter avec votre médecin de la nécessité de perdre du poids afin de trouver une issue qui convienne aux deux parties.

Recommandations pour manger

Le régime comporte une liste d'aliments autorisés et interdits, ainsi que des recommandations concernant le dosage et la fréquence des repas quotidiens. Le taux quotidien de nutriments chez les personnes varie. Donner des conseils individuels clairs ne peut être que médical. Cependant, les règles sont communes à chaque cas.

Par exemple, le matin, vous devez planifier le menu et le rapport quantitatif des plats de la liste. Une grande partie de la nourriture devrait être divisée en 5-6 repas. La taille de la parabole ne doit pas être trop massive pour ne pas surcharger les organes enflammés.

En suivant des règles préventives simples, il s’avère que l’on oublie longtemps les calculs dans les voies biliaires. Il est important de se rappeler - de ne pas provoquer d'attaques, de manière à ce que la tâche consistant à supprimer les douleurs indésirables ne soit plus nécessaire.

Quels sont les symptômes d'une attaque de la maladie de calculs biliaires?

La question de savoir comment déterminer les symptômes d’une attaque de la maladie des calculs biliaires inquiète beaucoup. Les patients, confrontés pour la première fois à une situation douloureuse et dangereuse, sont confus. La peur d'une intervention chirurgicale oblige les patients à supporter pendant des années, ce qui retarde la visite chez le médecin.

La connaissance des symptômes de la maladie vous permet d'identifier la cause de la colique à temps, afin de résoudre le problème. Il faut être conscient - parfois, une opération devient le seul moyen de mettre fin à la souffrance.

Selon les recherches, la cholélithiase survient plus souvent chez les personnes de plus de 40 ans. Les coliques hépatiques touchent une grande partie de la population: les patients atteints de cirrhose du foie qui présentent une surcharge pondérale tout en prenant des antibiotiques. Le facteur héréditaire joue un rôle important dans le développement de la maladie.

Le développement de JCB avance lentement, parfois plusieurs années s'écoulent avant la manifestation de signes cliniques évidents. La gravité des symptômes dépend de la forme de la maladie de calculs biliaires. Dans la phase latente de la maladie est capable de se cacher pendant une longue période.

Sous forme de douleur chronique, on note des symptômes tels que douleur aiguë, inconfort de l'hypochondre droit, augmentation de l'intensité après l'ingestion de boissons alcoolisées, consommation d'aliments épicés trop cuits, excès de nourriture; sensation de lourdeur persistante sous le bord à droite; éructations involontaires avec une odeur et un son spécifiques; diarrhée jusqu'à 10 fois par jour; sensation de brûlure dans la poitrine - brûlures d'estomac; nausée occasionnelle.

Dans la forme récurrente (chronique), les crises commencent régulièrement, caractérisée par une douleur de haute intensité dans le côté droit du sternum. Des nausées, de l'amertume, des douleurs thoraciques insupportables, des nausées constantes, des vomissements incessants, une légère augmentation de la température; éructations d'amertume.

L'utilisation de composés médicinaux qui éliminent les crampes, soulage la douleur. Le patient éprouve un soulagement, se calme. Les injections n'impliquent pas de récupération: après un court laps de temps, tous les signes et tous les problèmes réapparaissent.

La forme chronique dyspeptique est caractérisée par l'absence complète de sensations douloureuses. Les symptômes d'une attaque de cholélithiase sont liés au tube digestif: nausées persistantes; goût amer occasionnel dans la bouche; la diarrhée; éructations; distension abdominale.

Lorsque l’angine (insidieuse) se forme près du cœur, des douleurs à la poitrine sont notées. La douleur typique est souvent confondue avec les symptômes de l'infarctus du myocarde, l'angine de poitrine. Une caractéristique distinctive du syndrome cholécystocardiaque est la transition de la douleur vers la région cardiaque.

Les symptômes non spécifiques incluent:

  • syndrome neurasthénique, caractérisé par une diminution des performances, une perte d'appétit, des habitudes de sommeil, une fatigue accrue, une faiblesse, un malaise, une léthargie;
  • allergique aux aliments familiers, augmentation des taux d'immunoglobulines.

Les symptômes dépendent de la gravité de la maladie. Il y a 3 degrés de l'évolution de la maladie de calculs biliaires:

  1. 1. Un léger degré peut être reconnu par des troubles des processus digestifs, une sensation de poids constant sous les côtes. Les épisodes surviennent rarement - de 1 à 7 fois par an. Entre les moments critiques, le patient se sent en bonne santé.
  2. 2. Avec une gravité modérée de la maladie, le nombre de crises augmente au cours de l'année. L'intensité de la douleur augmente, ils deviennent prononcés, pendant la colique, la température augmente, la peau devient jaune. L'absence de traitement, le degré de malaise correspondant, conduit au développement d'autres affections dangereuses: maladies inflammatoires du foie, duodénum, ​​pancréatite. Dans les cas graves, péritonite possible, occlusion intestinale, abcès du foie.
  3. 3. Sévère se caractérise par des attaques prolongées et constantes - jusqu’à 13 fois par mois. La douleur constante après l'arrêt d'une crise est impossible à enlever. Les médicaments intramusculaires ou intraveineux destinés à réduire la douleur n'ont aucun effet. Évolution sévère de la maladie - indication d'effets chirurgicaux (chirurgicaux).

Pour comprendre la nature de l’origine des crises JCB, les calculs hépatiques sont classés par lieu, taille et composition. Peut se former à l'intérieur de la vessie avec la bile, des conduits communs, déviant la bile des organes internes. Il y a beaucoup de cailloux à la fois, ils peuvent être solitaires.

La composition des formations varie. Les pigments, contenant des calculs de bilirubine, sont situés à l’intérieur de la vésicule biliaire, les canaux de sortie. Les calculs de cholestérol, contenant du cholestérol, se trouvent plus souvent dans la bulle vésicale. Des composés mixtes sont notés lorsque les calculs incluent divers sels, bilirubine, cholestérol.


Plus D'Articles Sur Le Foie

Cholestase

Hémangiome hépatique - traitement, élimination et causes

Qu'est-ce que l'hémangiome du foie?La tumeur est localisée dans un ou les deux lobes du foie, principalement dans le côté droit, et ne dépasse pas 5 cm.
Cholestase

Structure et rôle des acides biliaires dans le corps

Les acides biliaires sont des molécules organiques. Ils sont la base de la sécrétion produite par le foie. Les acides restent après le métabolisme du cholestérol et assument les fonctions de digestion et de succion des graisses.