Tout sur les polypes dans la vésicule biliaire: symptômes, causes et traitement

Polype - une tumeur bénigne, qui est une conséquence de l'hyperplasie des membranes muqueuses.

Ils peuvent affecter divers organes internes, y compris la vésicule biliaire. Un tel diagnostic est-il dangereux et que faire dans une telle situation?

Des polypes dans la vésicule biliaire sont souvent détectés chez les femmes de plus de 35 ans. Ils peuvent apparaître chez les hommes, mais dans ce cas, leur caractère sera quelque peu différent. Pour les femmes, les polypes hyperplasiques sont les plus courants, chez les hommes - le cholestérol.

Qu'est ce que c'est

Les polypes sont des excroissances de la membrane muqueuse superficielle de la vésicule biliaire, qui peuvent être simples ou multiples. De tels néoplasmes sont capables d'atteindre des tailles assez grandes (1-2 cm) ou forment une grille de petites excroissances de 1-2 mm de hauteur.

Malgré la nature bénigne des polypes, s'ils ne sont pas traités, ils sont capables d'ozlokachestvlyatsya. En conséquence, le patient peut développer un cancer de la vésicule biliaire.

Classification

Les polypes dans la vésicule biliaire peuvent être représentés par:

  1. Tumeurs adénomateuses. Ces excroissances sont considérées comme bénignes, mais sont sujettes à la malignité. Se posent en raison de la croissance des structures glandulaires ZH. En raison du risque élevé de transformation en cancer, ces polypes nécessitent une attention particulière de la part du médecin et doivent être traités.
  2. Les papillomes, qui ont également une nature bénigne et une forme papillaire. En l'absence de traitement à long terme, ils peuvent avoir une tumeur maligne.
  3. Polypes d'origine inflammatoire. Ces excroissances appartiennent à la catégorie des pseudo-tumeurs apparues dans le contexte de processus inflammatoires se produisant dans les cellules de l'épithélium externe de la vésicule biliaire. Ces néoplasmes peuvent être formés sous l’influence de calculs, d’une invasion parasitaire et d’autres facteurs néfastes.
  4. Polypes du cholestérol, également appelés pseudotumeurs. Ces néoplasmes sont souvent résolus pendant la pharmacothérapie. La complexité de ce type de croissance réside dans le fait que lors d'une échographie, ils sont souvent confondus avec de vrais polypes. Ces formations sont formées en raison de l'accumulation de dépôts de cholestérol, elles peuvent donc également être confondues avec les calculs biliaires.

Les polypes du cholestérol sont les plus courants et sont mieux traités avec un traitement conservateur.

Les causes

En filtrant le sang, un processus continu de formation de bile se produit dans les tissus du foie. Sur le canal biliaire, il pénètre dans le ZH, où le liquide jaune-brun s’accumule. Lorsque la nourriture atteint le duodénum, ​​la vésicule biliaire se contracte et la bile est libérée, ce qui favorise la digestion et la dégradation de la nourriture.

Avec le développement de processus pathologiques, ZH diminue en volume tout en perdant la fonction de concentration de la bile. En conséquence, le liquide commence à stagner, ce qui provoque l'apparition de néoplasmes muqueux.

Les raisons de la formation d'un ou plusieurs polypes résident dans la violation des processus métaboliques et les anomalies de la structure de la membrane muqueuse de la vésicule biliaire. Les parents sanguins d'un patient atteint de polypes sont automatiquement à risque.

Les polypes dans la vésicule biliaire sont les plus sensibles aux personnes avec:

  • pathologies du système endocrinien;
  • altération du métabolisme des graisses;
  • hypercholestérolémie provoquée par l'abus de malbouffe;
  • cirrhose du foie;
  • l'hépatite;
  • urolithiase;
  • cholécystite;
  • JCB.

Dans certains cas, la formation de polypes peut survenir après des maladies infectieuses antérieures.

Symptômes de polypes dans la vésicule biliaire

Les symptômes du processus pathologique dépendent du lieu de formation des polypes. Le plus défavorable est le cas lorsque les excroissances polypeuses sont localisées sur le cou de la vésicule biliaire ou dans ses canaux. Une telle anomalie crée un obstacle sérieux au mouvement de la bile dans l'intestin. C'est pourquoi un patient peut développer une pathologie aussi dangereuse et désagréable que la jaunisse mécanique.

Si l'emplacement des polypes se situe dans d'autres zones de la vésicule biliaire, aucun tableau clinique spécifique ne se présente. Cependant, il est toujours possible de suspecter la maladie. Pour cela, vous devez faire attention à la présence des signes suivants:

  1. Sensations douloureuses dans l'hypochondre droit, dues à l'étirement du mur de calculs biliaires dû à la bile stagnante. Les douleurs sont mates et douloureuses dans la nature. Se produire périodiquement, donner à l'hypochondre droit, de sorte que les patients se plaignent souvent d'avoir mal au foie. Le syndrome de la douleur peut survenir dans le contexte de l'utilisation d'alcool ou de graisse frite. Pour cette raison, la plupart des patients ignorent la présence de polypes, ce qui lie le malaise au stress ou à la malnutrition.
  2. Jaunissement de l'épiderme et des muqueuses des yeux, de la cavité buccale, etc. En présence d'un polype dans les voies biliaires, se développe une jaunisse mécanique, accompagnée des anomalies mentionnées ci-dessus. En raison de l'obstruction des voies biliaires, la bile ne peut pas s'échapper naturellement. Elle s'infiltre donc à travers les parois de la vessie et pénètre dans le sang. Le patient souffre de prurit, des nausées, des vomissements de masses biliaires peuvent s'ouvrir. L’obscurcissement de l’urine est un signe caractéristique de la jaunisse obstructive.
  3. Colique hépatique. Si la tumeur a une longue jambe et est localisée dans le cou de la vésicule biliaire, une attaque de colique hépatique se développe lorsqu'elle est torsadée. Ce symptôme se produit souvent avec une réduction significative de l'organe malade. En cas de torsion du pédicule polypeux, le patient a une crise aiguë de douleur aiguë et de crampes. Il est tourmenté par des symptômes d'hypertension artérielle et une accélération du rythme cardiaque. Dans le même temps, les symptômes alarmants ne disparaissent pas lorsqu'une personne adopte une posture confortable, ce qui indique le développement d'une colique hépatique.
  4. Signes de dyspepsie. C'est par sa présence que les polypes de la vésicule biliaire peuvent être jugés. Le degré de gravité peut varier dans chaque cas. Les manifestations caractéristiques des symptômes dyspeptiques sont une amertume dans la bouche, des nausées le matin, la survenue de vomissements lors de la suralimentation. Toutes ces anomalies sont la conséquence de processus stagnants dans le corps. Elle affecte également la digestion, ce qui peut entraîner une perte de poids considérable.

Malgré cela, les patients présentent rarement des symptômes similaires pour obtenir une aide médicale. Mais la réalisation rapide des ultrasons aide à identifier le polype et à déterminer son emplacement exact.

Qu'est-ce qu'un polype dangereux de la vésicule biliaire?

Les polypes dans la vésicule biliaire sont dangereux en termes de leur capacité à dégénérer en une tumeur cancéreuse. Cette probabilité varie de 10 à 30%.

De plus, les formations polypeuses peuvent provoquer une suppuration dans l'organe malade. Une intoxication cérébrale peut se développer dans le contexte de niveaux élevés de bilirubine. Ces complications dangereuses ne peuvent être évitées que si une assistance médicale qualifiée est demandée à temps.

Diagnostics

La présence de polypes peut être déterminée par un diagnostic échographique du foie et de la vésicule biliaire. Sur l'écran de l'appareil à ultrasons, le spécialiste peut clairement voir la formation d'une forme arrondie, qui est fixée au mur du LP et n'a pas d'ombre acoustique.

Aujourd'hui, l'échographie endoscopique est considérée comme l'une des méthodes de diagnostic les plus informatives. La procédure est effectuée sur le principe des groupes de discussion. Un tube endoscopique flexible avec un capteur à ultrasons à l'extrémité est inséré dans le KDP du patient. Comme le duodénum est situé à proximité immédiate de la vésicule biliaire, l’image est beaucoup plus claire lors de la réalisation d’une échographie.

Traitement chirurgical

La chirurgie est le seul traitement efficace contre les polypes. Cependant, pour faire face au processus pathologique, ne retirer que les excroissances ne réussira pas - il est nécessaire de retirer l’organe entier.

Il y a des situations où la chirurgie ne peut être différée. Ceux-ci comprennent:

  • la taille du polype est de 1 cm ou plus;
  • flux parallèle dans la vésicule biliaire d'autres processus pathologiques: cholélithiase ou cholécystite, qui est passée dans la phase de chronicité;
  • croissance rapide de la croissance;
  • numéros de polype;
  • risque élevé de tumeur maligne.

Cholécystectomie laparoscopique

Dans ce cas, l'ablation de la vésicule biliaire est réalisée à l'aide d'un équipement médical endoscopique. Lors de la manipulation sur la paroi abdominale antérieure, plusieurs perforations sont effectuées, à travers lesquelles des instruments spéciaux, des trocarts, sont insérés dans la cavité abdominale. Ils sont équipés de tubes creux avec soupapes aux extrémités. Ils sont nécessaires à la séparation des tissus en toute sécurité. Un laparoscope et un oculaire spécial avec une caméra vidéo sont insérés dans les perforations uniquement après la pose des trocarts.

Avant l'opération, le patient subit un diagnostic de rééchographie, un test OAK et un coagulogramme. La procédure se déroule en plusieurs étapes:

  1. Le médecin fait 4 incisions, après quoi il introduit des trocarts.
  2. À travers des trocarts dans la cavité abdominale sont placés des instruments médicaux de travail.
  3. Un examen préliminaire des organes péritonéaux.
  4. Le ligament hépato-duodénal avec l'artère et le canal kystiques est déterminé, qui est ensuite coupé (la procédure par laquelle l'artère et le canal sont ligaturés et intersectés).
  5. À l'aide d'un électrocoagulateur, le médecin sépare la vésicule biliaire et la dissèque.
  6. Grâce aux ponctions effectuées, la vésicule biliaire est soigneusement retirée de la cavité abdominale.

La cholécystectomie par laparoscopie présente les avantages suivants:

  • douleur mineure et brève pendant la période de rééducation;
  • l'absence de séjour prolongé à l'hôpital (en règle générale, le patient est hospitalisé pour une durée maximale de 5 jours);
  • faible risque de complications (formation d'adhérences, apparition d'une infection bactérienne, etc.);
  • la capacité du patient à se servir après la fin de la procédure.

Cholécystectomie ouverte

Dans ce cas, dans la cavité abdominale du patient, ne perforez pas, mais coupez. La manipulation est réalisée par laparotomie - couper la paroi abdominale pour accéder à l'organe malade. Lorsque les polypes de la vésicule biliaire effectuent généralement une laparotomie oblique. Pour accéder au foie et à la vésicule biliaire, pratiquez une incision oblique le long du bord de l’arcade costale.

L'opération est réalisée par étapes:

  1. Le lieu où l'incision préliminaire a été faite est traité avec des préparations antiseptiques.
  2. À l'aide d'un scalpel, une incision de 10 à 15 cm est pratiquée.
  3. Les tissus sont coupés en couches.
  4. Comme avec la cholécystectomie laparoscopique, le médecin trouve le ligament hépato-duodénal et dégage l'artère et le canal.
  5. La vésicule biliaire est séparée du lit hépatique et ligotée, après quoi elle est excisée.
  6. Avec les organes, une résection des ganglions lymphatiques régionaux est effectuée.
  7. Les tissus dans la zone d'incision sont suturés couche par couche, mais dans l'ordre inverse.

La cholécystectomie par laparotomie est réalisée si les polypes ont atteint des tailles comprises entre 15 et 18 mm. Les médecins disent que ces excroissances polypeuses sont sujettes aux affections malignes. Par conséquent, lors de la chirurgie, la vessie doit être retirée, ainsi que les ganglions lymphatiques régionaux. En même temps, un petit morceau de tissu hépatique est excisé pour un examen microscopique.

La cholécystectomie à ciel ouvert est réalisée exclusivement sous anesthésie générale, et uniquement avec un ventilateur. Les sutures postopératoires sont retirées pendant 6-7 jours. Le premier jour après l'intervention, le patient n'est autorisé à boire que de l'eau non gazeuse, le lendemain - pour manger de la nourriture en quantités limitées. Vous pouvez vous lever après l'opération pendant 3-4 jours. La durée de la période de rééducation est d’environ 14 jours.

Règles de puissance

Pour éviter la stagnation de la bile et la perturbation du tube digestif, il est nécessaire de suivre un régime alimentaire strict. Le tableau numéro 5 comprend les activités suivantes:

  • repas fractionnaires (4-5 fois par jour à intervalles réguliers);
  • ne manger que des aliments faciles à digérer (liquides, «tués» dans un mélangeur ou passés au tamis);
  • refus complet des produits de pâtisserie et de boulangerie, de la boulangerie;
  • l'utilisation de jus de fruits non saturés et non acides, de boissons aux fruits, de décoctions à base de plantes, de tisanes;
  • élimination complète des produits contenant de la caféine et de l'alcool éthylique;
  • refus de boissons gazeuses;
  • utiliser jusqu'à 2 litres de liquide par jour;
  • utilisez du fromage écrémé semi-solide, des soupes de légumes, de la purée de pommes de terre, des légumes et des fruits bouillis ou cuits au four.

Vous pouvez inclure dans le régime une petite quantité de bonbons et de biscuits. Dans le même temps, il est nécessaire de contrôler le niveau de graisses, protéines et glucides consommés.

Un tel régime est conçu pour six mois, mais il doit parfois être suivi plus longtemps. Sur toute sa longueur, il est interdit au patient de boire de l'alcool et de fumer.

Prévisions

Si les polypes dans la vésicule biliaire sont petits et peu enclins à la croissance, le pronostic de leur traitement est considéré comme favorable. Il est possible d'arrêter les symptômes et de réduire le risque de propagation du processus pathologique grâce à des traitements périodiques de traitement conservateur.

Cependant, la complexité de la situation réside dans le fait que la maladie ne se manifeste pas aux premiers stades de son développement. Par conséquent, les symptômes apparaissent même lorsque les excroissances polypeuses atteignent de grandes tailles. Et ceci est déjà lourd avec leur transformation en néoplasmes malins.

Pour éviter de telles conséquences, il n'est pas nécessaire d'attendre que les symptômes disparaissent d'eux-mêmes. Vous devriez immédiatement consulter un médecin et être examiné. Plus tôt la maladie est détectée, plus l'issue du traitement sera favorable.

Polypose de la vésicule biliaire. Les symptômes Les raisons Traitement

Chers lecteurs, Chers lecteurs, nous continuons aujourd’hui une série d’articles sur la vésicule biliaire, dirigés par un médecin ayant une vaste expérience, Eugene Snegir. Parlons aujourd'hui de la polypose de la vésicule biliaire. Probablement beaucoup ont entendu parler de lui. Je donne la parole à Evgeny Snegiry, médecin, auteur du site Medicine for the Soul.

En venant à l'enquête, vous ne savez jamais "ce qu'ils y trouveront". Ces constatations peuvent être en partie logiques, lorsque le tableau clinique complet indique la présence d'une maladie particulière, mais que des maladies qui, auparavant, ne présentaient aucun symptôme dérangeant exprimé sont détectées.

Ce groupe de maladies comprend la polypose de la vésicule biliaire. Pendant longtemps, les polypes de la vésicule biliaire peuvent ne pas déranger la personne et être détectés accidentellement au cours d'une échographie, ce qui entraîne de nombreuses questions et confusions. «Comment ça? Rien ne me dérange, s'il y a des polypes… »- des émotions absolument naturelles à la suite des nouvelles qui lui tombaient sur la tête dans la salle des ultrasons. Parlons de cela plus en détail et essayons de comprendre la situation.

Construire notre conversation est logique, répondre aux questions qui se posent à une personne ordinaire quand il entend parler de "ce que les polypes ont trouvé dans sa vésicule biliaire".

Que sont les polypes de la vésicule biliaire?

Les polypes de la vésicule biliaire représentent la croissance de la membrane muqueuse de la vésicule biliaire dans sa lumière. Cette formation est généralement bénigne, arrondie et comme si elle "grandissait" de la membrane muqueuse dans la cavité de la vessie. Les polypes peuvent être situés sur une large base ou sur le cou. Si le polype est situé sur le cou, il peut être limité pour se déplacer en son sein.

On peut parler de polypose de la vésicule biliaire dans le cas où les excroissances polypeuses sont multiples. Théoriquement, les polypes peuvent être situés dans n'importe quelle partie de la vésicule biliaire.

À quelle fréquence les polypes de la vésicule biliaire?

Statistiques de cette maladie est la suivante. On pense que la polypose de la vésicule biliaire se produit dans 2,5 à 4% de la population du pays et que la plupart des femmes sont malades - jusqu'à 80% de tous les patients.

Polypose de la vésicule biliaire. Raisons

Quelles sont les causes de la polypose de la vésicule biliaire?

On sait que cette maladie est étiologique, c'est-à-dire Il y a plusieurs raisons à son développement. Notez le plus important d'entre eux.

  1. Perturbation du métabolisme des lipides.
  2. Maladies du foie et de la vésicule biliaire: dyskinésie biliaire, hépatite, cholécystite, cholélithiase.
  3. Processus auto-immuns lorsque le corps produit des anticorps contre ses propres tissus
  4. Prédisposition génétique

Que sont les polypes de la vésicule biliaire?

La classification suivante des polypes de la vésicule biliaire est la plus compréhensible pour l'homme du commun.

On distingue deux grands groupes: les vrais polypes et les excroissances polypes.

1. Les vrais polypes de la vésicule biliaire

Ce sont de véritables tumeurs bénignes émanant de la membrane muqueuse de la vésicule biliaire. Pour les amateurs d’histologie (science des tissus), nous vous informerons que par structure morphologique, il s’agit le plus souvent de papillomes et d’adénomes.

Les papillomes (excroissances papillaires) proviennent directement de la membrane muqueuse, mais les adénomes - des glandes sécrétoires.

2. Prolifération polyploïde de la vésicule biliaire ou, comme on les appelle aussi, "pseudo-tumeurs". Le nom parle déjà pour lui-même. Ces formations ne sont que des changements locaux (locaux) dans la structure du mur de la vésicule biliaire. Il est bien sûr impossible de les distinguer des polypes, mais ils n’ont rien à voir avec les tumeurs. Ici, vous pouvez parler des représentants suivants:

  • polypes de cholestérol, la plus intéressante de toutes les formations. Environ 60% de tous les excroissances polypoïdes. À la base, ce sont des grappes de cholestérol sur la membrane muqueuse de la vésicule biliaire. Une situation similaire se produit en raison d'une altération du métabolisme des lipides dans le corps. Si les ions calcium sont inclus dans de telles formations, les polypes du cholestérol perdent leur capacité à se déplacer et créent l'illusion de calculs mixtes à part entière de la vésicule biliaire;
  • Les polypes inflammatoires sont le résultat d'une infiltration inflammatoire prolongée de la muqueuse avec le développement de granulations. Après un traitement anti-inflammatoire, cet épaississement du mucus peut progressivement diminuer;

Polypose de la vésicule biliaire. Les symptômes

Quelles sont les manifestations cliniques des polypes de la vésicule biliaire?

En règle générale, les polypes de la vésicule biliaire sont une découverte accidentelle lors d'une échographie du foie et de la vésicule biliaire. C'est à dire Il n'y a pas de tableau clinique, rien ne gêne plus la personne, une échographie des organes abdominaux est réalisée et, tout à coup, des polypes sont trouvés dans la vésicule biliaire.

Avec la localisation des polypes dans le cou de la vésicule biliaire ou en présence de polypes de jambe longue, il est possible de contrefaçon. Il existe une colique biliaire typique avec une douleur intense dans l'hypochondre droit, des nausées, des vomissements possibles. Après la nomination des antispasmodiques, la violation peut disparaître et tous les symptômes disparaissent.

Et, bien sûr, si des polypes se forment soudainement sur le fond de problèmes existants de la vésicule biliaire, tels que la cholécystite ou la cholélithiase, tous les symptômes cliniques de ces maladies seront présents, cela ne doit pas être oublié.

Le schéma diagnostique dans ce cas est simple: une clinique de cholécystite aiguë est apparue, le médecin a prescrit une échographie de la vésicule biliaire et à la place des calculs attendus dans les polypes de la vessie ont été découverts. Ou des polypes peuvent être dans la vésicule biliaire ensemble ("à côté") avec des pierres. De tels scénarios sont tout à fait possibles.

Polypose de la vésicule biliaire. Diagnostics

Comment se déroule un diagnostic précis des polypes de la vésicule biliaire?

La réponse à cette question découle logiquement de la réponse précédente. Oui, en effet, la principale méthode de détection des polypes est l’ultrason. On pense qu'avec l'échographie, plus de 90% des excroissances pathologiques sont détectées. D'accord, un pourcentage assez élevé.

La méthode de diagnostic efficace suivante est l'imagerie par résonance magnétique ou IRM, comme on l'appelle habituellement. Cette méthode est souvent utilisée dans les diagnostics. Nous expliquons donc brièvement l’essence de la technique et donnons les recommandations nécessaires.

L'imagerie par résonance magnétique (résonance magnétique nucléaire) est une méthode sûre et efficace pour diagnostiquer les maladies du cerveau et de la moelle épinière, de la colonne vertébrale, des articulations, des organes abdominaux, du cœur et des vaisseaux sanguins. Les exceptions sont les maladies de l'estomac et des intestins, ces organes ne sont pas clairement visibles en IRM. En règle générale, cette méthode n'est pas utilisée pour un diagnostic précis des maladies des poumons et des os. La vésicule biliaire avec des formations possibles est clairement visible à la résonance magnétique nucléaire; l’imagerie par résonance magnétique peut donc être recommandée pour un diagnostic précis de la polypose de la vésicule biliaire.

L'image distincte des tissus mous et des organes est obtenue à l'aide d'un champ magnétique et d'impulsions radiofréquences. Il existe une sorte de «coupure» d’organes dans les sections les plus minces, qui sont ensuite traitées par un ordinateur et la vue complète de l’objet à l’étude est formée sur l’écran du moniteur du médecin. La méthode est sûre, elle n'est pas associée à des rayonnements ionisants ni à l'introduction de substances radioactives dans le corps. Ce sont les principaux avantages de l’imagerie par résonance magnétique.

En règle générale, il n'est pas nécessaire de se préparer à une IRM. La restriction dans l’alimentation n’est obligatoire que lors de la cholangiographie par résonance magnétique: la procédure doit être effectuée à jeun, c’est-à-dire Ne pas manger quoi que ce soit pendant 4 heures avant le test. Si des diagnostics IRM de maladies des organes pelviens sont également prévus, l'examen doit être effectué avec une vessie remplie. Pour cela, vous devez d'abord boire quelques verres de liquide.

Avant la recherche elle-même, il est nécessaire de retirer tous les éléments de la garde-robe contenant du métal: vêtements à boutons, crochets, fermetures à glissière et boucles en métal. Il est particulièrement important de retirer les clés, le téléphone portable, les cartes de crédit, les cassettes, les disquettes de vos poches et de retirer la montre de votre main. Il est conseillé d'enlever les produits cosmétiques, il peut également contenir du métal. Mais s'il y a des prothèses métalliques dans la bouche, il n'y a pas de quoi s'inquiéter, la recherche peut être effectuée, tout ira bien.

Au cours de l'examen, une personne est placée dans un tunnel ouvert des deux côtés du tomographe d'un diamètre de 70 à 80 cm La durée de l'étude est relativement courte et dépend du type de tomographe. En moyenne, c'est 20-30 minutes. La tâche principale - maintenir l'immobilité complète, afin d'obtenir des images de haute qualité. Tout au long de l'étude, le médecin surveille le patient à l'aide d'une caméra vidéo. Si nécessaire, il est possible de le contacter via l'interphone.

Parfois, afin de mieux visualiser les zones d’intérêt, un contraste intraveineux est nécessaire. Contraste - une solution spéciale à base de gadolinium. Avec le flux sanguin, il est transporté à travers les organes et les tissus, s'y accumule et rend particulièrement nette l'image des structures anatomiques.

L'imagerie par résonance magnétique est absolument contre-indiquée en présence d'un stimulateur cardiaque, d'implants ferromagnétiques ou électroniques de l'oreille moyenne, de grands implants ferromagnétiques, de vaisseaux hémostatiques du cerveau. Il est nécessaire d'informer le médecin de la grossesse avant l'examen.

En plus de cette méthode, la tomographie informatisée des organes abdominaux facilite le diagnostic des polypes de la vésicule biliaire.

Contrairement à la méthode précédente, la tomographie par ordinateur est un diagnostic corporel couche par couche basé sur le rayonnement X. Il ressort clairement de la définition qu'au cours de l'étude, une personne est exposée à des radiations, mais la dose reçue est faible. Le principal avantage de la méthode est la possibilité d’obtenir des images claires des organes en peu de temps. Le temps d'étude est généralement de quelques minutes.

Clinique ostéopathique du Dr. Artyomov L'ostéopathie est une ligne de médicaments unique qui traite le corps humain dans son ensemble. Un ostéopathe est un médecin hautement qualifié qui est capable de déterminer avec ses mains où des dysfonctionnements se sont produits dans le corps.
http://www.osteoural.com

La tomodensitométrie peut détecter des maladies du cerveau, de la colonne vertébrale, des os squelettiques, des poumons, des organes abdominaux, du cœur, de l'aorte et des vaisseaux sanguins. Très souvent, la procédure est effectuée avec l'introduction supplémentaire d'un agent de contraste. Le diagnostic de polypose de la vésicule biliaire peut également être confirmé au cours du scanner.

Étant donné qu’au cours de l’étude, il est souvent nécessaire d’administrer un agent de contraste, il est recommandé de ne pas manger pendant trois heures avant la tomodensitométrie. Très souvent, la tomodensitométrie des organes abdominaux est réalisée avec des boucles intestinales contrastées, auquel cas il suffit de boire un liquide contenant le contraste qu'il contient. Les substances contrastantes contiennent de l'iode. Par conséquent, si vous êtes allergique aux médicaments contenant de l'iode, informez-en le médecin chargé de l'étude.

Au cours de la procédure, la personne s’appuie sur une table spéciale qui, au fur et à mesure de la progression de l’étude, passe au cadre du tomographe. L'étude est assez rapide, l'essentiel étant, encore une fois, d'observer une immobilité totale.

Il n’existe aucune contre-indication absolue à la tomodensitométrie. Compte tenu de la charge de rayonnement existante, la faisabilité de l'étude pendant la grossesse et chez les jeunes enfants est examinée séparément.

La prochaine méthode possible pour le diagnostic de la polypose de la vésicule biliaire est la cholécystographie orale. L'étude est basée sur le contraste de la vésicule biliaire dû à l'ingestion d'un agent de contraste, qui est absorbé dans le sang et se lie à la protéine dans l'intestin. Dans le foie, l'agent de contraste est séparé de la protéine par réaction biochimique et excrété avec la bile dans la vésicule biliaire, où il s'accumule. Ensuite, une radiographie abdominale est réalisée et, en présence de polypes dans la vésicule biliaire, des défauts de remplissage apparaissent sur son fond.

L'étude est menée sur un estomac vide. Des agents de contraste contenant de l’iode sont utilisés. Par conséquent, si vous êtes allergique à l’iode, vous devez absolument en informer votre médecin.

Avec une biopsie à l'aiguille fine par aspiration, vous pouvez également confirmer le diagnostic de polypose de la vésicule biliaire. Sous guidage échographique, une ponction de la vésicule biliaire est réalisée et une colonne de polypes est collectée, qui sont ensuite examinés au microscope.

Polypose de la vésicule biliaire

Des troubles du travail du système digestif peuvent survenir en raison de processus inflammatoires, d'un régime alimentaire inadéquat, entre autres raisons.

La polypose de la vésicule biliaire est l’un de ces troubles. La maladie se présente sous la forme d'une croissance bénigne de la surface muqueuse de la cavité de la vésicule biliaire, qui ne se manifeste pas aux stades précoces.

La pathologie peut être détectée par échographie de la cavité abdominale. La zone de risque comprend les femmes âgées de 35 ans.

À quel point cette maladie est dangereuse et comment elle se manifeste, à quelles maladies elle peut être associée et comment la thérapie est effectuée, il est utile de comprendre cela plus en détail.

Description de la maladie

La formation de polypes dans la cavité de la vésicule biliaire est un processus pathologique au cours duquel des néoplasmes ressemblant à des tumeurs se développent sur la membrane muqueuse.

La tumeur elle-même n'est pas maligne, mais la présence d'un néoplasme indique la sensibilité de l'organisme à l'apparition et au développement de l'oncologie.

Des méthodes radicales seront utilisées pour traiter ces troubles, car les méthodes de traitement conservatrices traditionnelles ne peuvent que stopper le développement de tumeurs.

Le phénomène le plus dangereux est la prolifération de polypes dans la région des voies biliaires. Avec l'élimination des néoplasmes, il y a une violation du flux naturel de la bile, ce qui entraîne de graves conséquences.

La jaunisse mécanique en est un. Les statistiques indiquent que les femmes de plus de 35 ans sont plus susceptibles de développer la maladie.

Causes de la formation de polypes

La formation et la croissance de polypes dans la cavité de la vésicule biliaire peuvent se développer pour diverses raisons.

Les plus communs sont:

  • Prédisposition génétique et facteur héréditaire. L'hérédité n'est pas le dernier rôle dans la formation et le développement des polypes. Si les proches avaient des papillomes ou des néoplasmes adénomateux, les risques de polypose dans la vésicule biliaire augmentent. La même chose s'applique à la génétique. Un processus pathologique peut se développer en raison de la susceptibilité à la dyskinésie canalaire. Cette raison ne peut pas être appelée la principale. Le développement de la maladie ne provoque l'hérédité et la génétique qu'en tant que facteur supplémentaire et concomitant.
  • Processus inflammatoire dans la vésicule biliaire. La cholécystite est l’une des maladies graves à l’origine du développement de polypes. Sur le fond du processus pathologique, il se produit une stagnation de la bile, ce qui conduit à un épaississement et à une déformation des parois de l'organe. Sous l'influence du processus inflammatoire, les tissus de la vésicule biliaire commencent à réagir et à se modifier. Les cellules des parois se développent, ce qui conduit à la formation de polypes inflammatoires.
  • Violations dans les processus métaboliques. Les troubles du métabolisme des lipides sont souvent une cause fréquente de polypose. Cela conduit à la circulation de grandes quantités de cholestérol dans le sang. L'excès de cette substance s'accumule et se dépose sur les parois vasculaires et dans l'organe lui-même, où se trouve la bile. Ce processus assure la formation de polypes à partir du cholestérol. L'éducation peut être détectée par un examen par ultrasons de la cavité abdominale. Le processus de formation et de croissance étant asymptomatique, la maladie progresse et se caractérise par une augmentation de la taille des polypes.
  • Maladies des voies biliaires. Pour toutes les violations associées au corps, il existe un déséquilibre entre la quantité requise de bile et le volume émis. Tout changement associé à un manque ou à un excès de bile peut affecter négativement l’organe lui-même, avec des conséquences graves. Ils ressemblent à des maladies des organes de l'appareil digestif, dont l'un est l'apparition de polypes.

Classification des néoplasmes

Les polypes sont situés sur la membrane muqueuse des parois de la vésicule biliaire. Ils sont attachés avec des jambes ou une base large, de plus en plus dans la lumière de la bulle.

Comme les symptômes des tumeurs sont très similaires à ceux d'autres maladies du tractus gastro-intestinal, la pathologie est difficile à diagnostiquer.

Il existe plusieurs types de formations:

  • Adénomateux Les polypes sont bénins, leur croissance et leur développement provoquent la croissance des tissus glandulaires. Les formations sont sujettes à la malignité - une maladie dans laquelle une tumeur bénigne se transforme en une tumeur maligne. Il est nécessaire d'identifier la maladie le plus tôt possible, en l'exerçant constamment. Un traitement immédiat est nécessaire pour que la tumeur ne devienne pas maligne.
  • Papillomes Les excroissances font partie des formations bénignes, mais leur forme papillaire est capable de se transformer en une tumeur maligne.
  • Nature inflammatoire des polypes. Leur apparition est provoquée par divers facteurs contribuant à l'irritation de la membrane muqueuse de l'organe. Les raisons peuvent être la formation de pierres et de parasites. Ces formes de formations ne sont pas tumorales, elles sont provoquées par des phénomènes inflammatoires. En raison de l'influence des stimuli, il se produit une prolifération tissulaire.
  • Polypes du cholestérol. Les pseudo-tumeurs nécessitent un traitement immédiat, après quoi elles se dissolvent rapidement. Souvent, lors du diagnostic, les polypes du cholestérol sont confondus avec des polypes inflammatoires ou adénomateux. En conséquence, les mauvaises méthodes de traitement sont prescrites. Pour ces raisons, un examen détaillé est nécessaire avec une étude approfondie du tableau clinique, la réalisation d'essais de laboratoire et des méthodes de diagnostic instrumental. Ces formations se développent à la base d'une quantité excessive de cholestérol due à des troubles du métabolisme des graisses corporelles. Souvent, ils peuvent inclure des fragments calcinés, qui peuvent être confondus avec des calculs.

Les plus courants sont les polypes du cholestérol qui peuvent être guéris par des thérapies conservatrices.

Symptomatologie

Les signes de la maladie dépendent de la localisation de la tumeur. La localisation la plus malheureuse de la tumeur est dans la cavité du conduit ou dans le cou de l'organe.

Ce processus bloque le passage de la bile à la cavité intestinale, ce qui conduit au développement d'une pathologie secondaire - l'ictère mécanique.

Avec la localisation de la polypose dans d'autres parties du corps, le patient ne présente aucun signe caractéristique de la maladie.

Il existe certains symptômes par lesquels vous pouvez reconnaître la maladie:

  • Syndrome de douleur Il est provoqué par divers facteurs, notamment l’étirement des parois du corps dû à la stagnation de la bile due à la formation d’un polype. La douleur survient en raison de l'irritation du récepteur dans la zone séreuse de l'organe. Le patient peut ressentir une douleur due à l’étirement des parois de la vessie. Les douleurs peuvent être douloureuses et sourdes, donnant à la région de l'hypochondre droit et permanent. Les boissons alcoolisées, la malbouffe et les états stressants sont l’une des causes de la douleur. Pour ces raisons, de nombreux patients confondent la polypose de la vésicule biliaire avec d'autres maladies du système digestif.
  • Manifestations de coliques hépatiques. Lorsqu'une tumeur apparaît dans le cou d'un organe avec une longue jambe, sa torsion et ses clamps sont possibles. Cela conduit à une colique hépatique. La cause de cette condition peut être une contraction fréquente des parois de la bulle. En cas de torsion, le patient ressent une douleur vive et aiguë. Ces signes sont accompagnés d’une augmentation de la pression artérielle, d’une augmentation de la fréquence cardiaque et du rythme cardiaque. Le patient ne peut pas supporter la douleur et choisit pour lui-même la position la plus confortable du corps pour soulager les symptômes douloureux.
  • La peau et la sclérotique des yeux deviennent jaunes. En raison de la compression des canaux biliaires par la tumeur, il se produit un jaunisse mécanique. Elle se caractérise par un jaunissement de la peau et une sclérotique des yeux du patient. En raison du blocage des canaux biliaires, il stagne et pénètre progressivement dans le sang à travers les parois de l'organe. Cela conduit à des réactions allergiques qui provoquent des démangeaisons de la peau, des éruptions cutanées, une sécheresse, une oppression, une irritation. L'urine devient sombre, des vomissements parfois avec l'ouverture de la bile, la température du corps augmente.
  • Symptômes dyspeptiques. Les symptômes de l'apparition de polypes sont caractérisés par la présence de symptômes désagréables. Parmi eux, l'apparition dans la bouche d'un goût amer, les manifestations de nausées et de vomissements. Ces processus résultent de la stagnation de la bile dans la vessie. En outre perturbé la production de bile. Avec son absence de violations dans le système digestif, les processus de digestion, ce qui conduit à une perte de poids intense.

Ces signes indiquent des irrégularités importantes dans les organes digestifs, mais de nombreux patients ne sont pas pressés de consulter un médecin. Déterminer la maladie n'est possible que par des méthodes de diagnostic.

Relation avec d'autres maladies

La polypose de la vésicule biliaire est souvent détectée lorsque les patients se plaignent de symptômes désagréables.

Le patient est examiné en profondeur et un diagnostic complet est effectué. Seule une échographie de la cavité abdominale peut révéler la présence de ces tumeurs.

Parallèlement à cette maladie, on trouve d’autres maladies non moins graves. Lesquels:

  • Pancréatite L'inflammation du pancréas se produit souvent sur le fond des polypes, provoque des douleurs désagréables dans l'hypochondre droit, des nausées, des vomissements, des troubles des selles tels que diarrhée et constipation, flatulence, ballonnements.
  • Cholécystite sous forme chronique. Manifesté sous la forme d'un processus inflammatoire infectieux, bactérien ou viral. La raison peut même être des parasites.
  • Maladie biliaire. La maladie se caractérise par la formation de calculs dans la cavité de la vésicule biliaire ou des voies biliaires en raison d'une altération du métabolisme des lipides ou de la bilirubine.
  • Dyskinésie biliaire. Il se produit comme une violation de la sécrétion de bile, ce qui modifie le tonus des conduits, de la vessie. Elle se caractérise par une douleur au côté droit de la cavité abdominale, une violation du flux de bile dans le duodénum.

Diagnostics

Grâce aux études de diagnostic, il est possible d’établir un diagnostic précis chez un patient. Avec le développement de la médecine, des études par rayons X ont permis de faire une percée dans la pratique scientifique.

En utilisant cette méthode, il est devenu possible de détecter des maladies et des troubles dans les endroits les plus inaccessibles.

Cette méthode est devenue indolore et sûre. Quels sont les moyens de diagnostiquer les polypes existants:

  • Ultrasons (ultrasons). L'éducation vue à l'aide d'un équipement médical spécial. Grâce à la technique, vous pouvez voir tous les organes du péritoine, qui seront affichés sur le moniteur sur un moniteur spécial.
  • Échographie. La procédure est effectuée à travers la cavité buccale du patient. Un tube spécial, appelé endoscope, comportant un capteur à ultrasons y est inséré. Avec cet appareil, vous pouvez détecter une pathologie et explorer pleinement la cavité de l’organe. Cette méthode est plus précise et pratique.
  • Cholangiographie. L'étude est réalisée par tomographie. C'est une méthode très pratique et précise de détection de pathologie, où les dimensions, la localisation des formations, les transformations au niveau cellulaire seront clarifiées.
  • Tests de laboratoire sur le sang, l'urine, les matières fécales.

Actions lors de la détection de polypes

Dans la plupart des cas, lorsque des polypes sont diagnostiqués dans la vésicule biliaire, ces tumeurs sont des calculs de cholestérol.

Ils ressemblent à des pierres lâches, capables de résorption sous l'influence de la bile. Assurez-vous de suivre un traitement qui stimule la formation de bile afin d'améliorer sa composition. Pour cette raison, les pierres se dissolvent progressivement.

Le traitement est effectué à l'aide d'acides spéciaux prescrits individuellement par le médecin traitant.

Assurez-vous de surveiller la nutrition. Le régime alimentaire doit être conforme au tableau numéro 5. En fin de traitement, le diagnostic de contrôle est réalisé par échographie.

Sur la base des résultats jugés sur la nécessité d'une intervention chirurgicale.

L'efficacité du traitement conservateur est déterminée par la réduction des formations en taille et en quantité.

Traitement

Avant de commencer le traitement, ils doivent consulter un médecin. Un spécialiste expérimenté écoutera attentivement les plaintes du patient, procédera à un examen complet et prescrira le traitement approprié.

Si des polypes de cholestérol sont détectés, un traitement immédiat sera nécessaire car son efficacité dépendra du stade de développement.

Traitement médicamenteux

Le traitement médicamenteux est traditionnel, les polypes du cholestérol y sont sensibles.

La prescription des médicaments doit être effectuée exclusivement par le médecin traitant. La sélection et l'utilisation indépendantes de médicaments sont contre-indiquées.

Les médicaments suivants sont le plus souvent prescrits:

  • Ursofalk Il détruit efficacement les dépôts de cholestérol, les élimine naturellement du corps sans causer de complications.
  • Holiver. Élimine la stagnation de la bile en augmentant la formation de sécrétion de la vésicule biliaire.
  • Nosh-pa, Gepabene. Ces médicaments font partie de la filiale, contribuent à la relaxation des muscles lisses de la vessie. En conséquence, les spasmes sont arrêtés, assurant la normalisation du passage des conduits, les processus de digestion se déroulent normalement.
  • Ursosan. Contribue à la destruction des pierres, si la vésicule biliaire a conservé sa fonctionnalité.

Avec l'apparition de la douleur chez un patient, une polypose multiple peut survenir. La douleur provoque des pierres la structure lâche.

En outre, il y a une sensation de nausée, une envie émétique, peut tourmenter les brûlures d'estomac. La douleur est localisée dans l'hypochondre droit.

Le traitement conservateur traditionnel est soumis à des calculs dont la taille ne dépasse pas 1 cm.

Avec une croissance importante et rapide des calculs, lorsque leur nombre dépasse le taux autorisé, une intervention chirurgicale est prescrite, dans laquelle non seulement la polypose, mais également la vésicule biliaire est enlevée.

Il y en a peu, mais ils existent. Les médecins cherchent à préserver le corps jusqu'à la fin. En l'absence d'un organe important, des troubles du tractus gastro-intestinal sont possibles, lorsque le patient ne peut pas manger d'aliments gras.

Intervention chirurgicale

Avec l’inefficacité des méthodes traditionnelles de traitement, lorsqu’il se produit une nouvelle croissance et une augmentation de la taille des tumeurs, une intervention chirurgicale est désignée.

Le problème de la modernité réside dans les grands risques de développer un cancer. Par conséquent, toute croissance tumorale nécessite une surveillance et une étude constantes.

L'opération peut être administrée immédiatement après l'examen du patient. Dans ce cas, il sera marqué avec de grosses pierres et leur nombre dépasse les valeurs autorisées.

L'opération est nécessaire pour augmenter la taille des pierres. Si ce chiffre est inférieur à 1 mm, la chirurgie n'est pas nécessaire.

Mais vous devez surveiller en permanence l'évolution de la maladie. Quelles sont les méthodes d'intervention:

  • LCE (cholécystectomie laparoscopique vidéo). La technique chirurgicale choisie est considérée comme la plus bénigne. Pour sa mise en œuvre sont utilisés des équipements de pointe avec les endoscopes les plus récents.
  • La laparoscopie. Ce type de chirurgie est réalisé à l'aide d'outils spéciaux sans incision chirurgicale standard. Il est largement utilisé en chirurgie moderne, consiste à retirer la vésicule biliaire. Il y a un certain pourcentage de cas où il n'est pas possible de compléter complètement l'intervention. Dans ce cas, effectuez une chirurgie standard.
  • TCA (cholécystectomie traditionnelle). La méthode opératoire standard est réalisée par une incision abdominale à travers laquelle pénètrent dans la cavité abdominale afin d'éliminer la pathologie. Un inconvénient important de cette technique est une blessure grave. À l'aide d'un scalpel, la couche de code, le tissu adipeux et la cavité abdominale sont complètement disséqués.
  • Endoscopie. L'opération est effectuée afin d'enlever les pierres tout en préservant l'organe lui-même. À ces fins, une boucle diamétrale est utilisée, à l'aide de laquelle la croissance est supprimée. La procédure est effectuée en jetant une boucle sur la jambe du néoplasme, après quoi une incision se produit. Par fragmentation, les excroissances sans jambe sont éliminées. Pour ce faire, utilisez une charge électrique. Cette technologie est conçue pour mener de telles opérations dans la cavité intestinale. Il est rarement utilisé pour éliminer les polypes dans la vésicule biliaire.

Régime alimentaire

Un nutritionniste ou un gastro-entérologue doit prescrire un aliment diététique spécial. L'essence de l'alimentation consiste à réduire la quantité de produits nocifs au profit d'aliments sains, sains et riches en calories.

À ces fins, vous pouvez utiliser les recommandations d’experts ou le numéro de tableau d’alimentation numéro 5.

La composition des plats autorisés ne devrait comprendre que des produits frais et sains.

Le but de la nutrition spéciale est un régime doux de saturation du corps avec des éléments utiles et des vitamines, ainsi que l'élimination rapide du cholestérol.

Il est recommandé de manger plus de fruits et de légumes frais. Ils peuvent être servis comme accompagnement, ajoutés aux soupes, compotes de cuisine et gelée.

Beaucoup de puddings sains et savoureux à base de baies et de fruits de saison sains. Utilisez des jus fraîchement pressés, dilués avec de l'eau purifiée et utilisez-les crus.

Refuser la malbouffe. Exclure des produits diététiques contenant des conservateurs, des colorants, des exhausteurs de goût et d'autres additifs alimentaires nocifs.

Vous ne pouvez pas manger des aliments gras, frits, épicés, trop salés, fumés. Tous les aliments sont cuits, cuits, légèrement cuits et cuits à la vapeur.

Le diagnostic ne peut être posé que par le médecin traitant après un examen complet. Vous ne pouvez pas vous soigner vous-même et boire de la drogue vous-même sans consulter un médecin.

Polypose de la vésicule biliaire: symptômes et traitement

Polypose de la vésicule biliaire - les principaux symptômes:

  • Faiblesse
  • Nausée
  • Fièvre
  • Vomissement bile
  • Perte d'appétit
  • Écorchure
  • Douleur dans l'hypochondre droit
  • Malaise
  • Brûlures d'estomac
  • Jaunissement de la peau
  • Goût amer dans la bouche
  • Colique hépatique

La polypose de la vésicule biliaire est un processus pathologique qui entraîne la formation de formations tumorales à la surface de la couche muqueuse des parois de cet organe. Il faut comprendre que cette maladie n'est pas une maladie oncologique, mais indique la prédisposition du corps à la formation de néoplasmes malins. Dans la plupart des cas, le traitement de la pathologie est radical. La thérapie conservatrice ne fait que ralentir le développement de la maladie.

Le développement de la pathologie dans la région des voies biliaires est le plus dangereux pour la santé, car cette localisation perturbe le flux naturel de la bile. En conséquence, une maladie secondaire, la jaunisse mécanique, se développe.

Selon les statistiques, le plus souvent (dans 80% des cas) les polypes de la vésicule biliaire sont diagnostiqués chez les femmes de plus de 35 ans.

Étiologie

La polypose de la vésicule biliaire est une maladie polyétiologique, c'est-à-dire qu'elle survient dans le contexte de l'influence de plusieurs facteurs étiologiques. Les cliniciens identifient les raisons suivantes pour le développement de cette pathologie:

  • perturbation du processus métabolique;
  • maladies inflammatoires de la vésicule biliaire;
  • dyskinésie biliaire;
  • autres affections du système hépatobiliaire;
  • prédisposition génétique;
  • troubles génétiques.

Il faut comprendre qu'aucun des facteurs étiologiques ci-dessus n'est à 100% à l'origine du développement de cette maladie.

Classification

En général, tous les types de tumeurs sont divisés en vrais et pseudopolypes.

Les pseudopolypes comprennent:

  • cholestérol - pseudo-formation de cholestérol qui se forme sur la membrane muqueuse de l'organe;
  • inflammatoire - est une complication du processus inflammatoire et se caractérise par une croissance excessive de l'épithélium de cet organe.

Les véritables néoplasmes de la vésicule biliaire comprennent les types suivants:

  • le papillome, un polype bénin à multiples croissances papillaires;
  • adénomateux - formé à partir de glandes épithéliales.

Il convient de noter que ce sont les vrais polypes qui peuvent le plus souvent être transformés en malins. Par conséquent, leur élimination doit être effectuée le plus rapidement possible.

Symptomatologie

La symptomatologie de ce processus pathologique dépendra de la localisation des néoplasmes. Au stade initial du développement du processus pathologique, il peut ne pas y avoir de signe du tout. À mesure que les néoplasmes se développent, les symptômes suivants peuvent apparaître:

  • douleur dans le quadrant supérieur droit de la région épigastrique;
  • faiblesse, malaise;
  • diminution de l'appétit;
  • goût amer dans la bouche;
  • éructations, brûlures d'estomac;
  • des nausées, souvent accompagnées de vomissements de bile;
  • peau jaune;
  • colique hépatique.

Si la cause de cette maladie est un processus inflammatoire, une augmentation de la température corporelle peut apparaître dans le tableau clinique global.

La douleur est sourde et présente des crampes dans la nature, en raison de l'accumulation de bile dans la vessie. Très souvent, une manifestation intense de ce symptôme se produit juste après un repas.

Il convient de noter que le tableau clinique de la polypose de la vésicule biliaire est plutôt flou, ce qui conduit rarement à un diagnostic rapide. En raison du fait que cette maladie est dyspepsie, une personne lui attribue un régime alimentaire malsain ou une intoxication alimentaire, aussi ne cherche-t-elle pas l'aide médicale à temps. Ne prenez pas de traitement sans ordonnance du médecin. De telles interventions médicales non autorisées peuvent entraîner des complications.

Diagnostics

Le programme de diagnostic général peut inclure les éléments suivants:

  • analyse d'urine;
  • microscopie des matières fécales;
  • test sanguin biochimique;
  • échographie endoscopique;
  • Échographie des organes abdominaux;
  • CT ou IRM.

En fonction du tableau clinique actuel et de la différenciation de certaines maladies, le médecin peut vous prescrire des méthodes supplémentaires d’examen en laboratoire ou avec un instrument. En outre, en fonction des résultats de l'examen, le médecin décide s'il faut retirer les polypes par voie chirurgicale ou s'il y a suffisamment de médicament. Cependant, il convient de noter que dans la plupart des cas, le traitement est radical.

Traitement

Le traitement médicamenteux des polypes est inefficace. Les préparations sont utilisées uniquement pour éliminer ou prévenir les maladies de fond. Le médecin peut inclure les médicaments suivants dans le programme de traitement:

  • stimuler la sécrétion de bile et améliorer le péristaltisme de la vésicule biliaire ("holiver");
  • antispasmodiques ou analgésiques;
  • abaisser le cholestérol;
  • substances pour la destruction des dépôts de cholestérol.

De plus, le régime alimentaire doit être suivi avant et après l'opération. Le médecin détermine la table de régime. Toutefois, les éléments suivants sont clairement exclus du régime:

  • gras, épicé et trop salé;
  • bonbons - en particulier des produits de confiserie avec des crèmes contenant de grandes quantités de graisse et de colorants artificiels;
  • produits fumés, produits marinés;
  • agrumes;
  • les légumineuses;
  • boissons alcoolisées.

La préférence devrait être accordée aux aliments cuits avec un minimum de graisse ou sans aucune graisse, bouillis, cuits à la vapeur ou cuits au four. La consistance doit être liquide ou en purée.

Le traitement chirurgical est le traitement le plus efficace pour cette maladie. Les indications pour l'ablation chirurgicale des tumeurs sont:

  • la taille de la tumeur est supérieure à 1 centimètre;
  • il y a des cas de cancer dans les antécédents familiaux;
  • si le polype s'est formé dans le contexte d'un autre processus pathologique;
  • si la tumeur se développe;
  • si plusieurs polypes sont diagnostiqués dans l'organe, en particulier en ce qui concerne le tractus biliaire;
  • au cas où des pierres supplémentaires de la vésicule biliaire sont révélées.

Le "traitement" sans chirurgie peut conduire au développement de telles complications:

  • inflammation des parois de la vésicule biliaire, qui entraîne d'autres pathologies;
  • cholécystite purulente;
  • détérioration de l'écoulement de la bile avec toutes les conséquences qui en découlent;
  • transformation maligne des polypes.

Toutefois, si l’opération est effectuée à temps, les complications décrites ci-dessus peuvent être évitées.

Types d'opérations

Une cholécystectomie ouverte ou laparoscopique peut être utilisée pour corriger cette pathologie.

La cholécystectomie laparoscopique est réalisée sous anesthésie générale et comprend les étapes suivantes:

  • les trocarts sont insérés à travers 4 petites ponctions;
  • à travers des trocarts, un instrument nécessaire à l'élimination des formations est inséré dans la cavité abdominale;
  • pansement de l'artère kystique et du canal cystique;
  • la vésicule biliaire est séparée et extraite.

Les avantages de cette méthode d’élimination des polypes sont les suivants:

  • dans la période postopératoire, le patient ressent une douleur modérée et à court terme;
  • aucune longue hospitalisation n'est requise;
  • probabilité minimale de complications.

Dans le cas d’une cholécystectomie ouverte, le prélèvement de l’organe touché se fait par l’incision de la paroi abdominale et non par des ponctions. Cette technique est utilisée dans les cas où la taille des polypes est supérieure à 15 mm et la probabilité de développer un cancer est élevée.

L'opération est la suivante:

  • le champ pour la coupe est traité avec un antiseptique;
  • le médecin fait une longueur de coupe de 10-15 centimètres;
  • ligoté le canal cystique et l'artère kystique;
  • enlevé, ligoté et enlevé l'organe affecté;
  • les ganglions lymphatiques régionaux sont enlevés;
  • incision cousue.

Après une telle opération, le patient a besoin d'une rééducation dans le strict respect du repos au lit et de l'alimentation. En règle générale, deux semaines suffisent pour restaurer le corps.

Traitement des remèdes populaires

Le traitement des polypes dans la vésicule biliaire avec des remèdes populaires n’est possible qu’au tout début de l’évolution de la pathologie et seulement après consultation d’un médecin. Cela devrait être clarifié - dans ce cas, on ne parle pas de l'élimination complète de la maladie, de telles mesures ne peuvent que ralentir le développement du processus pathologique.

La médecine traditionnelle, dans ce cas, offre les avantages suivants:

  • l'utilisation de la décoction à base d'herbes - absinthe, tanaisie, elecampane, fleurs de souci;
  • décoction de chélidoine;
  • propolis

Avant de prendre les bouillons, vous devez consulter votre médecin.

Prévention

Vous pouvez réduire le risque de développer une polypose de la vésicule biliaire si vous suivez ces recommandations:

  • bien manger;
  • traiter en temps voulu et complètement tous les maux, en particulier le tractus gastro-intestinal et le système génito-urinaire;
  • subir un examen médical de routine au moins une fois par an.

Si vous ne vous sentez pas bien, vous devriez consulter un médecin et ne pas tenter d’éliminer vous-même la maladie.

Si vous pensez souffrir de polypose de la vésicule biliaire et des symptômes caractéristiques de cette maladie, votre gastro-entérologue pourra vous aider.

Nous vous suggérons également d'utiliser notre service en ligne de diagnostic des maladies, qui sélectionne les maladies possibles en fonction des symptômes entrés.

Des pierres dans la vésicule biliaire sont formées en raison de problèmes de métabolisme dans le corps. Ils deviennent la cause du JCB. Les bétons formés dans l'organe peuvent être situés n'importe où, à la fois dans la vessie et dans ses canaux, et même dans le foie, tandis que leur forme et leur taille varient du très petit (sable) au très grand.

L'inflexion de la vésicule biliaire est une anomalie de la structure de cet organe, au cours de laquelle l'organe est déformé. Dans ce contexte, il se produit un changement dans la forme normale de ZH, qui devrait avoir une apparence en forme de poire. De plus, il y a une violation de son fonctionnement et une stagnation de la bile, ce qui entraîne le développement de complications.

Hépatite virale aiguë - Infection du foie causée par des micro-organismes spécifiques. En fonction de la bactérie qui est devenue la source de l'affliction, la forme de l'hépatite sera déterminée. En plus de bactéries spécifiques, la cause du développement de cette pathologie peut être d’autres microorganismes inconnus. Il existe également un certain nombre de facteurs prédisposants qui augmentent le risque de développer la maladie.

La jaunisse est un processus pathologique dont la formation est influencée par une concentration élevée de bilirubine dans le sang. Pour diagnostiquer la maladie peut les adultes et les enfants. Toute maladie peut causer un tel état pathologique, et ils sont tous complètement différents.

Cancer duodénal - la maladie est assez fréquente et grave. Dans ce cas, le processus cancéreux affecte la partie initiale de l'intestin grêle - le duodénum. En symptomatologie, cette maladie peut être difficile à distinguer des autres cancers de l'intestin. Dans le même temps, les personnes de plus de 50 ans souffrent de cette maladie, ce type de cancer est extrêmement rare chez les jeunes.

Avec l'exercice et la tempérance, la plupart des gens peuvent se passer de médicaments.


Plus D'Articles Sur Le Foie

Cholestase

Traitement de foie d'avoine

Le foie est un organe qui remplit plusieurs fonctions importantes dans l'organisme: synthèse des substances nécessaires à l'activité vitale, participation au processus de digestion, en particulier conversion de diverses substances en glucose, élimination des substances inutiles, toxines, par l'organisme.
Cholestase

Causes et traitement de la vésicule biliaire

Comment traiter la courbure de la vésicule biliaire, quelles sont les causes de la maladie, quels médicaments peuvent être pris, est-il possible d'utiliser des remèdes traditionnels, quelles méthodes et quelles techniques aideront une personne à éviter les conséquences indésirables de la flexion de la bulle?