Médicaments cholérétiques

L’objectif de tous les médicaments cholérétiques est d’accroître le flux de bile dans le duodénum. Tous les médicaments sont divisés en 2 groupes: le premier augmente le travail de sécrétion du foie et la synthèse des acides biliaires, tandis que le second groupe vise à améliorer la fonction d'évacuation de la vésicule biliaire et à améliorer la circulation de la bile dans les voies biliaires en éliminant les spasmes.

Les médicaments qui améliorent la formation d’acides biliaires dans le foie sont à base de matières premières animales (avec bile médicale, contenant des acides biliaires), de préparations d’origine végétale et synthétique.

Pour les préparations contenant des acides biliaires, inclure:

Cholenyme: contient des enzymes sèches de la bile et des enzymes pancréatiques et intestinales. Le médicament améliore efficacement la formation de bile dans le foie et, grâce aux enzymes pancréatiques: la trypsine et l'amylase contenues dans sa composition, améliore la digestion. Son effet est plus faible comparé à Allohol.

Liobil: contient de la bile bovine dans sa composition, est produite sous forme de comprimés. Le médicament favorise la formation et l'amélioration de la sortie de la bile, améliore également la sécrétion du pancréas et améliore la division et l'absorption des graisses. Renforce le péristaltisme avec la constipation habituelle.

Hololog: contient de l'acide déshydrocholique, qui est l'un des acides biliaires. Il a un puissant effet stimulant sur la fonction de sécrétion du foie, en augmentant le flux sanguin à l'intérieur, améliore la sécrétion de cholestérol.

Les médicaments à base de plantes comprennent:

Fébichole: préparation à base de plantes à base de curcuma long. Disponible sous forme de capsule. Il a une propriété cholérétique, augmente la quantité de bile excrétée avec le cholestérol et les acides biliaires dans sa composition, grâce à quoi le médicament inhibe également la formation de calculs biliaires et de cholestérol.

Les drogues synthétiques incluent:

Oxafénamide: est l’un des médicaments les plus actifs améliorant la production de bile par le foie et son excrétion dans le duodénum. Il a également un effet antispasmodique et soulage les spasmes des voies biliaires. En outre, le médicament réduit le cholestérol dans le sang et normalise le contenu en bilirubine, ce qui est efficace contre l’hypercholestérolémie.

Tsikvalon: le médicament est disponible sous la forme d'une poudre jaune. Le médicament améliore simultanément la formation de bile dans le foie et améliore sa sécrétion dans le duodénum.

Hymekromon: une drogue synthétique, produite sous forme de comprimés. Soulage efficacement les spasmes, ce qui a un effet sur les muscles lisses des voies biliaires, ce qui améliore la sécrétion de la bile et réduit sa stagnation dans la vésicule biliaire. Empêche la cristallisation du cholestérol, inhibant ainsi la formation de calculs biliaires.

Les médicaments excréteurs de la bile comprennent également 2 groupes de médicaments, le premier augmente le tonus des voies biliaires et le second assouplit le tonus des voies biliaires. Le choix d'un médicament efficace dépend du type de dysfonctionnement de la vésicule biliaire. Les préparations qui augmentent le tonus des voies biliaires comprennent: Épine-vinette ordinaire, cholécystokinine, sulfate de magnésium. Les propriétés antispasmodiques des médicaments comprennent: extrait de Belladonna, eufilline et jaunes d’œufs.

Lors de l'utilisation de ces médicaments, il est nécessaire de poser un diagnostic et de consulter un médecin afin de sélectionner le médicament le plus efficace. En outre, il est important de se rappeler que pour la maladie de calculs biliaires, vous ne pouvez pas utiliser certains médicaments, afin de ne pas causer d'obstruction du tractus biliaire par la pierre, ce qui conduit à une jaunisse obstructive.

Vous avez trouvé une erreur? Sélectionnez-le et appuyez sur Ctrl + Entrée

Préparations d'acides biliaires - Classification ATC des médicaments

Cette section du site contient des informations sur les médicaments du groupe - A05AA Préparations d’acides biliaires. Chaque médicament est décrit en détail par des experts du portail EUROLAB.

La classification anatomique et thérapeutique-chimique (ATC) est un système international de classification des médicaments. Le nom latin est Anatomical Therapeutic Chemical (ATC). Sur la base de ce système, tous les médicaments sont divisés en groupes en fonction de leur utilisation thérapeutique principale. La classification ATC a une structure hiérarchique claire, ce qui facilite la recherche des médicaments désirés.

Chaque médicament a sa propre action pharmacologique. La détermination correcte des médicaments nécessaires est la principale étape d'un traitement efficace des maladies. Pour éviter les effets indésirables, consultez votre médecin et lisez le mode d'emploi avant d'utiliser ces médicaments ou d'autres médicaments. Portez une attention particulière à l'interaction avec d'autres médicaments, ainsi qu'aux conditions d'utilisation pendant la grossesse.

ATX A05AA Préparations d'acides biliaires:

Médicaments du groupe: Préparations d'acides biliaires

  • Avoir
  • Urso 100 (comprimés oraux)
  • Ursodez (Capsule)
  • Ursoliv (Capsule)
  • Ursosan (Capsule)
  • Ursofalk (Capsule)
  • Ursofalk (Suspension pour administration orale)
  • X
  • Henosan (Capsule)
  • Henofalk (Capsule)
  • Henohol (Capsule)

Si vous êtes intéressé par d'autres médicaments et drogues, leurs descriptions et mode d'emploi, synonymes et analogues, des informations sur la composition et la forme de la libération, les indications d'utilisation et les effets indésirables, les modes d'utilisation, les posologies et contre-indications, ainsi que des indications sur le traitement des enfants avec des médicaments, nouveau-nés et les femmes enceintes, le prix et les critiques de médicaments ou vous avez d'autres questions et suggestions - écrivez-nous, nous allons certainement essayer de vous aider.

Préparations contenant des acides biliaires

MECANISME D'ACTION GENERAL ET PRINCIPAUX EFFETS PHARMACODYNAMIQUES

Cholérétique

L'effet de la cholérétique est dû aux réactions réflexes de la membrane muqueuse de l'intestin grêle principalement lorsqu'il est exposé à la bile, aux acides biliaires ou aux huiles essentielles, ainsi qu'à l'effet de ces médicaments sur la sécrétion du foie. Les vraies cholérétiques peuvent augmenter la sécrétion de bile et la teneur en cholates qu'elle contient. L'hydrocholorétique n'augmente pas le coefficient de cholestérol du choléra. Les médicaments cholérétiques contribuent également à augmenter le gradient osmotique entre la bile et le sang, ce qui augmente la filtration de l'eau et des électrolytes dans les capillaires biliaires, accélère le flux de la bile dans le tractus biliaire, réduit l'intensité de l'inflammation. La cholérétique améliore également l'activité digestive et motrice de l'intestin grêle et contribue à une meilleure absorption des vitamines liposolubles. Dans la cholangite chronique, la cholérétique améliore l'état général, réduit les démangeaisons cutanées, la jaunisse et les taux de bilirubine dans le sang. L'utilisation de cholérétiques contribue également à réduire la douleur, les nausées, la constipation, etc.

INDICATIONS GÉNÉRALES À DES FINS

Indications à l'usage des cholérétiques: cholécystite, cholangite. La cholérétique est souvent associée à des laxatifs qui éliminent la constipation et réduisent l'absorption de substances toxiques provenant des intestins. La combinaison des cholérétiques et des antispasmodiques myotropes peut contribuer à la promotion des petites pierres le long du cholédoque et à leur entrée dans les intestins.

CONTRE-INDICATIONS GÉNÉRALES

Hépatite aiguë, dystrophies aiguës et subaiguës du foie, jaunisse obstructive.

CARACTÉRISTIQUES DE L’ACTION ET MODE DE DOSAGE DE DIFFÉRENTS DROGUES

Médicaments qui augmentent la sécrétion de bile et la formation d'acides biliaires (vraie cholérétique)

Préparations contenant des acides biliaires

Allohol *

Allohol * est une préparation combinée contenant 0,08 g de bile d'animal sèche, 0,04 g d'extrait sec d'ail, 0,005 g d'extrait d'ortie, du charbon activé de 0,025 g et de 0,3 g de charge. La bile sèche contenue dans la préparation provoque une augmentation de la sécrétion de sa propre bile, alors que sa teneur en acides biliaires augmente. L'action du médicament est due à l'amélioration de la fonction sécrétoire du foie, mais également à l'activité sécrétoire et motrice du tractus gastro-intestinal, à une diminution des processus de décomposition et de fermentation dans l'intestin et à une augmentation de la motilité du gros intestin. Prendre 1-2 comprimés 3 à 4 fois par jour après les repas pendant un mois. Le traitement peut être répété après 3 mois.

Cholenim *

Ceci est une combinaison de médicaments sous la forme d'une dragée. Contient de la bile sèche d'animaux (0,1 g), des enzymes du pancréas et des intestins d'animaux (0,1 g). Le médicament a une activité cholérétique et en liaison avec le contenu des enzymes (trypsine et amylase) et la bile améliore la digestion des protéines, des graisses, des glucides, ce qui contribue à leur absorption plus complète dans l'intestin grêle. Améliore l'état fonctionnel du tractus gastro-intestinal, normalise le processus de digestion. L'effet cholérétique de cholensim * est faible et a un effet antispasmodique. Attribuez 2 comprimés (0,5 g) 3 fois après les repas, l'effet dure 1,5 à 2 heures et le traitement, jusqu'à 4 semaines. Améliore l'appétit et l'absorption des aliments, réduit les douleurs à l'estomac et à la vésicule biliaire.

Hologon à (acide déhydrocholique Ä)

Le moins toxique de tous les acides biliaires. L'action commence dans 10-20 minutes, le maximum en 2 heures et la durée du cours est de 4-8 semaines. Attribuer 0,2-0,4 g 3-4 fois par jour à l'intérieur après avoir mangé avec une cholangite, une cholécystite chronique.

Decholin ª

C'est le sel de sodium de l'acide déshydrocholique. Il agit de la même manière que hologon ª. Disponible en ampoules de 5 ml de solution à 5 et 20%. L'effet dure de 2 à 3 heures, un maximum d'action est observé pendant 1 heure, la diurèse étant accrue, il peut donc être utilisé pour la cirrhose du foie avec ascite. Environ 5-10 ml de solution à 5% sont injectés dans une veine une fois par jour, puis 5-10 ml d'une solution à 20% pendant 2-3 jours. Ensuite, faites une pause pendant 2-3 jours. Dekholin * est parfois prescrit avec prudence pour éjecter de petites pierres: 0,5 ml d'une solution à 0,1% d'atropine (sulfate d'atropine *) est pré-administré, puis 5 ml de décholine * à 20% sont administrés par voie intraveineuse.

Bile (lyobil ª)

Lyobil * est une bile bovine lyophilisée. Comprimés sur 0,2 g de couleur blanche, enrobés. Ils contiennent de l'acétylphtallylcellulose, qui confère aux comprimés une stabilité dans l'environnement acide de l'estomac et une solubilité dans l'environnement alcalin de l'intestin. La bile contenue dans les comprimés contribue à la formation et à l'écoulement de la bile, améliore la sécrétion du pancréas, fend et absorbe les graisses dans l'intestin et augmente la motilité intestinale. Utilisé comme agent cholérétique pour l'hépatite, la cholécystite et d'autres maladies du foie, la colite chronique avec motilité réduite et la constipation habituelle. Également utilisé pour la pancréatite chronique avec réduction de la sécrétion pancréatique. Attribuer à l’intérieur des adultes 1 à 3 comprimés 3 fois par jour à la fin du repas. Le cours de traitement pendant 1-2 mois. Si nécessaire, répétez le traitement.

Date d'ajout: 2015-09-14; vues: 3; Violation du droit d'auteur

Préparations contenant des acides biliaires naturels ou de la bile

Hologon ou acide déhydrocholique. Le médicament contient des acides biliaires naturels. Est ingéré par voie orale dans des comprimés de 0,25 g 2-3 fois par jour pendant un mois.

Allohol. Disponible sous forme de comprimés contenant de la bile sèche. Stimule la séparation de la bile, améliore la fonction motrice de l'intestin (éliminant ainsi la constipation), inhibe les processus de décomposition et de fermentation dans l'intestin. Prendre 1-2 comprimés 3 fois par jour après les repas. Certains peuvent développer des réactions allergiques ou une diarrhée (avec le médicament doit être interrompu).

Cholenim. Contient également de la bile sèche, ainsi que des enzymes digestives. Son action est un peu plus faible que les précédentes. Prendre 1-2 comprimés 3 fois par jour après les repas.

Drogues synthétiques

Ce sous-groupe contribue également à l'augmentation de la sécrétion de bile, mais leur action est beaucoup plus puissante que celle des naturels. De plus, certains d'entre eux ont des effets anti-inflammatoires.

Osalmide ou oxaphénamide. Est ingéré 1 comprimé 3 fois par jour. Ne peut pas être pris avec l'angine.

Tsikvalon. Il a un effet anti-inflammatoire important.

Nikodin. L'effet est cholérétique et antimicrobien. Prendre 3 fois par jour.

Cholérétiques d'origine végétale

Ce groupe comprend les extraits d’immortelle, les stigmates de maïs, la tanaisie, les préparations d’églantine, l’épine-vinette, etc., pour plus d’information sur les herbes, voir «Phytothérapie».

L'industrie produit des extraits prêts à l'emploi à partir des hanches, appelés holosas. Il est pris dans 1 cuillère à café 3 fois par jour.

Flamin est un concentré d'immortelle. Prendre sous forme de comprimés de 0,05 g 3 fois par jour.

Cholélitine. Il y a 3 teintures différentes sous ce nom. Cholélitine numéro 1 - teinture d'épine-vinette et de Dioscorea Norway. Cholélitine numéro 2 - teinture de quinquina, de leptandra et de chélidoine. Les deux médicaments prennent 10 gouttes 3 fois par jour 15 minutes avant le repas en alternance, après un mois, les deux médicaments sont pris quotidiennement. Choleletin numéro 3 - teinture d'épine-vinette, de chilibuhi, etc. prendre quotidiennement 10-15 gouttes 3 fois par jour 2 heures après les repas. Un mois plus tard, répétez le cours - une fois pour la nuit. Avec la colique, le médicament numéro 3 est pris jusqu'à la fin de la douleur aiguë toutes les 15 minutes.

Hydrocholoretics

Il s'agit d'un groupe de médicaments qui augmentent la sécrétion de bile due à l'eau et optimal pour la sécrétion de bile des muscles de la vésicule biliaire et des voies biliaires.

Ce groupe comprend les eaux minérales telles que Essentuki, Jermuk, Smirnovskaya, Slavyanovskaya et autres. Prendre de l'eau minérale sous forme de chaleur pendant 20-30 minutes avant les repas. Le deuxième groupe de médicaments - cholekinetics (agents qui favorisent la sécrétion de la bile).

Ce sous-groupe de moyens favorise la sécrétion de bile, augmente le tonus de la vésicule biliaire et réduit le tonus des autres muscles du système biliaire. Ceux-ci comprennent des médicaments tels que le sorbitol, le xylitol, le mannitol, une solution de sulfate de magnésium. Ils sont prescrits pour l'intubation duodénale et les tubages (voir la section appropriée).

Cholespasmolytics. Ces remèdes détendent les muscles des voies biliaires. Ils sont prescrits pour la cholélithiase et la forme hyperkinétique de la dyskinésie biliaire.

Pas de shpa. Prendre 1-2 comprimés 3 fois par jour.

Papaverine. Prendre 1-1,5 comprimés 3 à 5 fois par jour.

Phenicaberan. Prendre 1 comprimé 3-6 fois par jour.

Typhin Prendre 1 comprimé après un repas 2-3 fois par jour.

Datiscan. Prendre 1-2 comprimés 2-3 fois par jour 15 minutes avant les repas.

Dibazol. Prendre 1 comprimé de 0,02 g 2 à 3 fois par jour.

Olimétine. Contient un mélange d'huiles essentielles. Il a une action antispasmodique (relaxante des muscles), anti-inflammatoire, cholérétique. Prendre 1-2 capsules 3-5 fois par jour.

Holagol. L'action est similaire à l'action de olimethin. Prenez 5 gouttes de sucre avant les repas, avec une attaque de coliques - jusqu’à 20 gouttes à la fois.

Le troisième groupe de médicaments - les préparations préparées, c'est-à-dire les médicaments qui contribuent à la dissolution des calculs biliaires.

Il convient de noter que les fonds de ce groupe ne peuvent être utilisés qu'en présence de calculs simples d'un diamètre maximal de 20 mm ou de petits calculs n'occupant pas plus de 50% de la surface de la vésicule biliaire.

Acide hénodésoxycholique - hénodiol, phénofalkyle; acide ursodésoxycholique - Ursofalk - ces médicaments sont pris par voie orale, 2 à 3 fois par jour (la majeure partie de la nuit), pendant une longue période (de 6 à 36 mois). Une fois les calculs dissous, le médicament est poursuivi pendant 3 mois supplémentaires. Ces fonds ne doivent pas être associés à des médicaments antiacides, tels que almagel, phosphalugel, gastal, maalox, milant, delcid, glucilac (c’est-à-dire des préparations contenant de l’hydroxyde d’aluminium).

3.2.. médicaments homéopathiques

L'homéopathie est basée sur le principe du traitement de tels semblables. Cela signifie que, dans le traitement d'une maladie, il convient d'utiliser de petites doses de ces médicaments qui, chez une personne en bonne santé et à fortes doses, peuvent provoquer des signes de maladies similaires à ceux observés chez un patient. Mais l’essence du traitement est de prescrire de petites doses du médicament, en le diluant avec de l’eau ou en le frottant avec du sucre.

Prenez les remèdes homéopathiques recommandés devrait dépendre de la forme de la maladie que vous avez. Par conséquent, après le nom du médicament se trouve une brève description de son action et des recommandations pour son admission. Il est nécessaire de choisir un médicament en fonction des signes qui vous dérangent le plus.

Les médicaments homéopathiques sont fabriqués dans des pharmacies homéopathiques spéciales, et vous pouvez en acheter beaucoup dans une pharmacie ordinaire. Pour certains médicaments homéopathiques, vous avez besoin d'une ordonnance d'un médecin homéopathique, tandis que d'autres sont délivrés à la main et sans ordonnance.

Alors, quels moyens peut-on appliquer avec succès au traitement des maladies du foie?

Maladie biliaire

Kalkareya Carbonica 30. Il est utilisé pour soulager la douleur aiguë dans l'hypochondre droit. Les réceptions doivent être alternées avec berberis 2X, ZHcherez 5-10 minutes, lorsque le nombre de réceptions atteint 4-6. Prendre ces médicaments ramollit ou même arrête l'attaque de la colique biliaire.

Berberis 2X, SX. Il est prescrit pour les douleurs aiguës dans l'hypochondre droit, s'étendant jusqu'au bas de l'abdomen droit.

Hina 2X, SX. Il est conseillé d'utiliser de l'urine rouge brique avec des sédiments.

Lycopodium 6, 12, 30. Il est prescrit pour les douleurs aiguës et mates de l'hypochondre droit, lorsque la cholélithiase est accompagnée de ballonnements, de constipation, d'hémorroïdes, lorsque la fatigue et une sensation constante de faim apparaissent.

Magnesia muriatica 3-6. Ce remède homéopathique est efficace contre les douleurs sourdes du foie, qui augmentent en position couchée, avec tendance à la constipation et à l’élargissement du foie.

Podophyllum 2X, SX. Il est bon d'utiliser en association avec la cholécystite et l'ulcère duodénal, avec constipation et douleur dans l'hypochondre droit.

Cholécystite

Hina SX, 3. Appliquer avec des symptômes de brûlures d'estomac "acides", avec douleur compressive dans la partie inférieure de l'œsophage, avec constipation.

Sépia 6, 12, 30. En cas de cholécystite avec calculs et stagnation du sang dans le foie. Surtout dans l'omission de tous les organes internes.

Hedidonium CX, 3. Appliqué avec une cholécystite avec jaunisse et douleur, donnant à l'omoplate droite.

Cali carbonicum 3-6. Ce médicament est utilisé dans le traitement de la cholécystite, accompagné de douleurs allant jusqu’à la poitrine.

Belladonna 1X - 2X. Il est recommandé en cas de cholécystite avec douleurs piquantes et lancinantes au niveau de la vésicule biliaire, lorsque la douleur irradie dans toutes les directions.

Belladonna SX. Ce médicament est le mieux utilisé pour la cholécystite superficielle (catarrhale) avec début brutal et développement rapide (douleur aiguë dans l'hypochondre droit); en présence d'un état fébrile, bouche sèche.

Bryony ZH. Il est utilisé pour la cholécystite catarrhale avec douleur dans l'hypochondre droit, ainsi que pour les vomissements, la constipation et une légère fièvre.

Apis ZX. Ce remède homéopathique est également utilisé pour traiter la cholécystite catarrhale avec fièvre, mais sans soif.

Echinacea 1X, 2X, 3X. Il est utilisé pour la cholécystite catarrhale, il est particulièrement efficace en cas d'inflammation purulente.

Mercurius dulcis 3, 6. Utilisé pour la cholécystite, avec des signes de jaunisse.

Lachesis 6, 12. Un remède pour le traitement de la cholécystite, avant et après une chirurgie pour une cholécystite purulente, est utile en cas de fièvre.

Mercurius Solubilis 6. L'utilisation en temps opportun de ce médicament peut prévenir l'inflammation avec suppuration. Il est montré avant la chirurgie.

Hepar sulphur SX, 2, 3. Contribue à la libération de pus, il est généralement prescrit après des opérations en présence de pus dans les conduits.

Silicea 3, 6. Recommandé pour la suppuration prolongée, les cicatrices qui ne guérissent pas.

Hépatite chronique

Aloe 2X, 3X, 3. Recommandé pour l'hépatite, accompagné de diarrhée avec mucus, hémorroïdes, ballonnements.

Alumin 30. Montré avec colite d'origine hépatique.

Aurum 3, 6. Affecter avec une hépatite chronique d'origine syphilitique.

Lycopodium 6, 12. Le médicament est utilisé pour le traitement de l'hépatite avec douleur sourde dans l'hypochondre droit, ce qui donne à la région des omoplates, avec nausée, éructations, distension abdominale, constipation, faim, qui disparaît rapidement lorsqu'elle est saturée d'une petite quantité de nourriture. Magnesia mureatika 3. Appliquer avec l'hépatite ictérique, avec une augmentation du foie, la présence de plaque jaune sur la langue, la constipation, la douleur, aggravée en position couchée sur le côté droit.

Phosphore 6, 12. Utilisé pour l'hépatite chronique avec jaunisse pendant la période d'exacerbation.

Briony CX, 3. Il est rationnel d'utiliser ce remède homéopathique pour le traitement de l'hépatite et de la cholécystite avec des douleurs aggravées par les mouvements et affaiblies en position couchée sur le côté droit.

Podophyllum 2X, SX. Pour le traitement de l'hépatite causée par le paludisme, avec douleur sourde dans l'hypochondre droit, douleur dans le sacrum.

Iris SX, 2X. Avec hépatite avec vomissements, nausée, bave, diarrhée. Il est également recommandé en cas de pancréatite concomitante.

Lentadra SX. Utilisé pour les douleurs dans l'hypochondre droit, qui se présente dans le dos, avec une diarrhée accompagnée de selles noires, offensives et spongieuses, avec une floraison noire ou jaune sur la langue.

Sépia 6, 12, 30. Pour l'hépatite associée à une diathèse de l'acide urique.

Viper 6. Appliquer principalement sur les hépatites d'origine paludéenne.

Nuxwomica 3, 6. Pour l'hépatite chronique, principalement d'origine alcoolique.

Mercurius Dulcis 3, 6. Utilisé pour l'hépatite et la cholangite avec jaunisse, diarrhée muqueuse et salivation accrue.

Cardus ZX. Il est nécessaire d'utiliser ce remède pour le traitement de l'hépatite avec œdème et accumulation de liquide dans la cavité abdominale (ascite).

Graphite 2, 3. Appliquez avec l'hépatite chronique, lorsque le foie commence à dégénérer, c'est-à-dire que la maladie se transforme en une cirrhose.

Centus ZH. Il est recommandé pour l'hépatite chronique, associée à une augmentation simultanée de la rate.

Taraksikum 2X, SX. Utilisé pour l'hépatite avec l'apparition d'un goût amer dans la bouche, une douleur dans le foie après avoir mangé, un refroidissement, un langage tapissé (type de carte géographique).

Iodum SX, 3. Avec une hépatite avec une rate hypertrophiée, une perte de poids nette, une pancréatite concomitante.

Cirrhose du foie

Phosphorus 6, 12, 20. Le médicament est indiqué pour le traitement de l'hépatite chronique, de l'état pré-cirrhotique, de la cirrhose, accompagné d'une perte de poids progressive, de la jaunisse. Le médicament renforce le tissu hépatique.

Aurum 3, 6, aurum iodatum 3, 6. Ces préparations homéopathiques en or sont indiquées pour la cirrhose du foie accompagnée de symptômes d'ascite (accumulation de liquide dans la cavité abdominale) et d'aide à la dystrophie.

Magnesia muriatica 3, 6. Utilisé pour la cirrhose avec distension abdominale et la douleur qui se produit en position couchée sur le côté droit.

Lycopodium 6, 12, 30. Appliquer à tous les stades de la cirrhose.

Silicea 3, 6. Appliquer avec toutes les formes de cirrhose, accompagnées d'une douleur sourde dans l'hypochondre droit, au début de la croissance du tissu qui remplace le tissu hépatique normal.

Nuxvomica SX, 3, 6. Appliqué avec une cirrhose du foie d'origine toxique (principalement alcoolique).

Graphite SX, 3. Limite la croissance des tissus pathologiques, favorise le ramollissement et la résorption des cicatrices.

Mercurius Dulcis 3, 6. Il est indiqué pour la cirrhose et la cholangite.

3.3. Nouveaux médicaments pour le traitement des maladies du foie

On sait que les hépatites virales C et B provoquent des maladies virales chroniques du foie et très souvent en raison de leur cirrhose et de leurs complications. En plus de la cirrhose et de l'hépatite, le cancer primitif du foie est également assez répandu, la stéatose hépatique et les complications associées à d'autres affections hépatiques chroniques deviennent plus courantes. Pour cette raison, la médecine moderne essaie maintenant de trouver des traitements efficaces pour le foie.

Dans tous les domaines de la vie, il existe de nouveaux moyens de résoudre de vieux problèmes. Par exemple sur les tarifs d’expédition de conteneurs sont réduits, ce qui vous permet de livrer des cargaisons intactes et sûres de diverses utilisations et dimensions, à tous les points disponibles.

En ce qui concerne les médicaments, la science a connu les changements suivants:

1. Maladies virales du foie. L'hépatite C

L'année dernière, il y a eu une avancée révolutionnaire dans le traitement de l'hépatite C et deux nouveaux médicaments ont été ajoutés à notre arsenal thérapeutique. Des médicaments appelés télaprévir et bosepravir ont été approuvés par la FDA et, selon les attentes, des patients du monde entier vont bientôt les utiliser.

L'effet de ces médicaments est spécifiquement dirigé sur les protéines produites par le virus. Ainsi, les scientifiques ont pu utiliser toutes les données cumulatives impliquées, notamment dans le développement du virus de l'hépatite C. Il convient de noter que le télaprévir peut très bien combattre l'hépatite C, même lorsque tous les autres médicaments sont impuissants.

Ce médicament diffère du précédent en ce qu'il peut parfaitement améliorer le travail de tout le système immunitaire. Tout comme les médicaments anti-VIH, ces comprimés doivent être pris en même temps que le traitement.

Au cours des dernières années, la médecine a considérablement progressé dans le traitement de l'hépatite B et a mis au point de nouveaux médicaments qui agissent comme des analogues nucléotidiques pris par voie orale. Contrairement à l'hépatite C, dont le virus peut être complètement éradiqué, le virus de l'hépatite B ne peut pas être éliminé, mais il est possible de nuire à ses activités. Auparavant, il n'existait que des médicaments pour supprimer ce virus. Mais le principal problème était de développer une résistance au virus et le traitement était inefficace.

Dans l'arsenal des médecins, de nouveaux médicaments comme Entecavir et Tenofovir ont été ajoutés. Maintenant, ces médicaments sont les meilleurs pour supprimer le virus de l'hépatite B, ils ont un excellent niveau de résistance au virus.

Mais le travail des scientifiques ne s'arrête pas là.

La recherche de nouveaux médicaments est pertinente aujourd'hui. La connaissance des maladies du foie s'améliore, de nouveaux faits sont apparus, inconnus auparavant des scientifiques. Sur la base de ces faits, les médicaments sont en train d'être améliorés.

3.4. Acide lévopimarique

La nécessité d'utiliser des métabolites végétaux dans la vie et les activités de la société humaine ne pouvait que stimuler le développement de la production industrielle chimique et biologique.

Cette monographie a pour objet les acides diterpéniques produits par les conifères, auxquels les acides résiniques ont été attribués. Avec ces métabolites, les conifères produisent des monoterpénoïdes et des séquitérpénoïdes. Les manières d’obtenir des terpénoïdes conifères des trois types de structure indiqués sont différentes.

Le premier est basé sur la production de résine dite podsochnoy. Podsodka a dirigé pendant des décennies et continue à utiliser les résineux les plus communs et les plus productifs - plusieurs espèces de pins. Dans notre pays, avec la résine de pin, nous obtenons une certaine quantité de résine de cèdre de Sibérie, Pinus sibirica. Le traitement de la résine commence par l'opération de distillation de l'essence de térébenthine. Le résidu résineux contenant des acides diterpéniques est appelé colophane. Sur le deuxième trajet, les souches et les rhizomes restants après la coupe sont enlevés du sol, broyés sur des déchiqueteuses et extraits avec des fractions d’essence. Après distillation du solvant, on obtient de la térébenthine d'osmol et de la colophane. La troisième façon d'obtenir de l'essence de térébenthine et de la colophane est liée à la production de sulfate de cellulose, dont l'une des étapes est l'isolement des produits énumérés.

Dans sa forme pure, l'acide lévopimarque (PBL) est isolé de la sève de Pinus palustris. Le procédé d’extraction de la LPK de la résine repose sur la cristallisation de son sel avec le 2-amino-2-méthylpropanol. L'angle de rotation, qui a la valeur la plus élevée parmi les acides résiniques résineux, peut servir de critère pour la pureté d'un complexe forestier. Les valeurs suivantes sont données: [a] D-291 degrés (EtOH) et [a] D-265 degrés (CHCL3). Le point de fusion (-150 ° C) n'est pas un indicateur caractéristique, car le PBL est thermiquement instable et entre dans un mélange d'acide abiétique et d'autres acides abiétadiéniques. L'ester méthylique de MELPK a un point de fusion de 63-64 degrés, [a] D-268 degrés (EtOH).

Parmi les conifères russes, Pineus Pinus syluestris et sa variété, le pin crochu P. Syluestris var. harmala. Les résines de pin sibérien (Pinus sibirica) et de mélèze de Sibérie (Larix sibirica) ne contiennent qu'environ 1% du bois d'œuvre.

Argué que la sève de cèdre presque panacée pour toutes les maladies. Les rumeurs sur l’universalité et le caractère unique de la gomme de cèdre sont grandement exagérées et sont distribuées à des fins de publicité commerciale. La térébenthine - un excellent antiseptique, possède des propriétés anti-inflammatoires, cicatrisantes et irritantes. La résine de cèdre possède des propriétés curatives dues à la présence de térébenthine - la résine de tous les conifères a des propriétés similaires. La térébenthine de cèdre (pin, sapin, etc.) est utilisée à la fois pure et pour la préparation de médicaments destinés au traitement des plaies, des brûlures et des maladies de la peau. La résine pénètre dans la formulation de frottements et onguents pour frotter dans la radiculite, l'arthrite et l'arthrose, est utilisée pour l'inhalation dans le traitement de maladies des organes respiratoires, y compris l'étiologie virale, aide à restaurer la structure et la fonction des cellules du foie et du pancréas, permet à l'organisme d'excréter des métaux lourds.

Cholérétiques et préparations de bile

Ph.D., prof. Lobanova E.G., Ph.D. Chekalina N.D.

Médicaments cholérétiques - médicaments qui augmentent le choléra ou favorisent la libération de bile dans le duodénum.

La bile (bilis-lat., Fel-anglais) est un secret produit par les hépatocytes. La production de bile se produit dans le corps en permanence. La bile produite dans le foie est sécrétée dans les canaux biliaires extra-hépatiques, qui le recueillent dans le canal biliaire principal. L'excès de bile s'accumule dans la vésicule biliaire, où il est concentré 4 à 10 fois en raison de l'absorption d'eau par la membrane muqueuse de la vésicule biliaire. Dans le processus de digestion, la bile de la vésicule biliaire est sécrétée dans le duodénum, ​​où elle est incluse dans les processus de digestion et d’absorption des lipides. Le flux de bile dans l'intestin est régulé par des mécanismes neuro-réflexes. La cholécystokinine (pancréoimin) est le plus important des facteurs humoraux dans le processus de sécrétion de la bile. Elle est produite par la membrane muqueuse du duodénum lorsqu'elle pénètre dans le contenu gastrique et stimule la contraction et la vidange de la vésicule biliaire. Lorsque vous vous déplacez dans les intestins, la majeure partie de la bile est absorbée à travers ses parois avec les nutriments, le reste (environ un tiers) est éliminé des selles.

Les principaux composants de la bile sont des acides biliaires (AG) - 67%, environ 50% sont des AF primaires: cholique, chénodésoxycholique (1: 1), les 50% restants sont des AF secondaires et tertiaires: désoxycholique, lithocholique, ursodésoxycholique, sulfolithocolique. La composition de la bile comprend également les phospholipides (22%), les protéines (immunoglobulines - 4,5%), le cholestérol (4%) et la bilirubine (0,3%).

Selon la structure chimique des acides gras, ils sont dérivés de l'acide cholanique et représentent le produit final principal du métabolisme du cholestérol. La plupart des acides aminés sont conjugués à la glycine et à la taurine, ce qui les rend stables à des pH bas. Les acides biliaires facilitent l'émulsification et l'absorption des graisses, inhibent la synthèse du cholestérol par le mécanisme de rétroaction, l'absorption des vitamines liposolubles (A, D, E, K) dépend de leur présence. De plus, les acides biliaires augmentent l'activité des enzymes pancréatiques.

Les troubles de la formation ou de l'écoulement de la bile dans le duodénum peuvent être de nature différente: maladie du foie, dyskinésie biliaire, lithogénicité accrue de la bile, etc. Lors du choix d'un agent cholérétique rationnel, il est nécessaire de prendre en compte la pharmacodynamique des médicaments cholérétiques.

En fonction du mécanisme d'action principal, les agents cholagogue sont divisés en deux sous-groupes: les agents qui renforcent la formation de la bile et des acides biliaires (Choleretica, Cholesecretiza) et les moyens qui favorisent sa libération de la vésicule biliaire dans le duodénum (Cholagoga ou Cholekinetica). Cette division est plutôt conditionnelle, puisque la plupart des agents cholérétiques augmentent simultanément la sécrétion de bile et facilitent son entrée dans l'intestin.

Le mécanisme de l’action cholérétique est dû aux réflexes de la muqueuse intestinale (en particulier lors de l’utilisation de préparations contenant de la bile, des acides biliaires, des huiles essentielles), ainsi qu’à leurs effets sur l’exécrétion du foie. Ils augmentent la quantité de bile sécrétée et la teneur en cholates qu'il contient, augmentent le gradient osmotique entre la bile et le sang, ce qui augmente la filtration dans les capillaires biliaires de l'eau et des électrolytes, accélère l'écoulement de la bile le long des voies biliaires, réduit la possibilité de précipitation du cholestérol, ce qui empêche la formation de calculs biliaires, améliorer l'activité digestive et motrice de l'intestin grêle.

Les préparations qui favorisent la sécrétion de la bile peuvent agir en stimulant les contractions de la vésicule biliaire (cholécinétique) ou en relâchant les muscles des voies biliaires et le sphincter d’Oddi (cholespasmolytique).

Classification clinique des médicaments cholérétiques (voir Belousov Yu.B., Moiseev VS, Lepakhin V.K., 1997)

[* - médicaments étiquetés ou DV, médicaments qui ne sont pas actuellement enregistrés dans la Fédération de Russie].

I. Préparations stimulant la formation de bile - cholérétique

A. Augmenter la sécrétion de bile et la formation d’acides biliaires (vraie cholérétique):

1) préparations contenant des acides biliaires: allohol, holenzyme, vigératine, acide déhydrocholique (Hologon *) et sel de sodium de l’acide déhydrocholique (Deholin *), Liobil *, etc.

2) drogues de synthèse: hydroxyméthylnicotinamide (Nikodin), osalmide (oxaphénamide), cyclovalon (cyqualone), gimécromone (Odeston, Holonerton *, Cholestil *);

3) produits d'origine végétale: fleurs d'immortelle sableuses, stigmates de maïs, tanaisie (Tanacehol), églantines (Holosas), bisulfate de berbérine, boutons de bouleau, fleurs de bleuet bleu, herbe d'origan, huile aérienne, huile de térébenthine, huile de menthe poivrée, huile de menthe poivrée (Flacumin), herbe du muguet extrême-oriental (Konvaflavin), racine de curcuma (Febihol *), argousier, etc.

B. Préparations qui augmentent la sécrétion de bile en raison du composant eau (hydrocholorétique): eau minérale, salicylate de sodium, préparations de valériane.

Ii. Stimulants biliaires

A. Cholekinetics - augmentent le tonus de la vésicule biliaire et réduisent celui des voies biliaires: cholécystokinine *, sulfate de magnésium, pituitrine *, choléritine *, préparations d'épine-vinette, sorbitol, mannitol, xylitol.

B. Holespasmolytic - provoque la relaxation des voies biliaires: atropine, platifilline, métocynie, iodure (Metatsin), extrait de belladone, papavérine, drotavérine (No-spa), mébévéine (Duspataline), aminophylline (Eufillin), Olimétine.

Les préparations contenant des acides biliaires et la bile sont des médicaments contenant soit des acides biliaires eux-mêmes, soit des médicaments combinés qui, outre la bile lyophilisée d’animaux, peuvent comprendre des extraits de plantes médicinales, un extrait de tissu hépatique, des tissus pancréatiques et des bétail, charbon actif.

Les acides biliaires, absorbés dans le sang, stimulent la fonction de cholérémie des hépatocytes, la partie non absorbée remplissant la fonction de remplacement. Dans ce groupe, les médicaments qui sont des acides biliaires augmentent davantage le volume de la bile et les médicaments contenant de la bile d’animaux augmentent davantage le contenu en cholates (sels des acides biliaires).

Les cholérétiques synthétiques ont un effet cholérétique prononcé, cependant, ils ne modifient pas de manière significative l’excrétion dans la bile de cholates, les phospholipides. Après être entrés du sang dans les hépatocytes, ces médicaments sont sécrétés dans la bile et se dissocient pour former des anions organiques. La forte concentration d'anions crée un gradient osmotique entre la bile et le sang et provoque la filtration osmotique de l'eau et des électrolytes dans les capillaires biliaires. Sûcher, et plus particulièrement pour l’utilisation de l’antispasmodique (oxapamide, oxyménamide), de l’activité antispasmodique (oxapamide, g), de la réduction des lipides (oxafénamide), de l’activité anti-inflammatoire (dépression cyclique) et de la suppression des processus de déc

L’effet des préparations à base de plantes est associé à l’influence d’un complexe de composants entrant dans leur composition, notamment comme les huiles essentielles, les résines, les flavones, les phytostérols, les phytoncides, certaines vitamines et d’autres substances. Les préparations de ce groupe augmentent la capacité fonctionnelle du foie, augmentent la sécrétion de bile, augmentent la teneur en cholates dans la bile (par exemple, Immortelle, Dogrose, Holagol) et réduisent la viscosité de la bile. Parallèlement à l'augmentation de la sécrétion de bile, la plupart des plantes médicinales de ce groupe augmentent le tonus de la vésicule biliaire tout en relâchant simultanément les muscles lisses des voies biliaires et les sphincters d'Oddi et de Lutkens. Les phytopreparations biliaires ont également un effet significatif sur d'autres fonctions du corps: elles normalisent et stimulent la sécrétion des glandes gastriques et pancréatiques, augmentent l'activité enzymatique du suc gastrique et augmentent la motilité intestinale pendant l'atonie. Ils ont également une action antimicrobienne (par exemple immortelle, bronzette, menthe poivrée), anti-inflammatoire (olimétine, Holagol, dogrose), diurétique et antimicrobienne.

En tant que préparations médicinales à base de plantes, en plus des extraits et des teintures, des infusions et des décoctions d'herbes sont préparées. Les préparations phytopharmaceutiques sont généralement prises 30 minutes avant les repas, 3 fois par jour.

Hydrocholoretics. Ce groupe comprend les eaux minérales - «Yessentuki» n ° 17 (hautement minéralisé) et n ° 4 (faiblement minéralisé), «Jermuk», «Izhevskaya», «Naftusya», «Smirnovskaya», «Slavyanovskaya», etc.

L'eau minérale augmente la quantité de bile sécrétée, la rendant moins visqueuse. Le mécanisme d'action des médicaments cholérétiques de ce groupe est dû au fait que, absorbés dans le tractus gastro-intestinal, ils sont sécrétés par les hépatocytes dans la bile primaire, créant une augmentation de la pression osmotique dans les capillaires biliaires et contribuant à augmenter la phase aqueuse. De plus, la réabsorption d'eau et d'électrolytes dans la vésicule biliaire et les voies biliaires est réduite, ce qui réduit considérablement la viscosité de la bile.

L’effet des eaux minérales dépend de la teneur en anions sulfate (SO4 2-) associé à des cations de magnésium (Mg 2+) et de sodium (Na +), qui ont un effet cholérétique. Les sels minéraux contribuent également à l'augmentation de la stabilité colloïdale de la bile et à sa fluidité. Par exemple, les ions Ca 2+, formant un complexe avec les acides biliaires, réduisent le risque de formation d'un précipité difficilement soluble.

L'eau minérale est généralement consommée sous forme de chaleur pendant 20-30 minutes avant d'être mangée.

Les préparations de salicylates (salicylate de sodium) et de valériane sont également désignées par le terme hydrocholérétique.

En chimiekétique, on entend des moyens qui augmentent le tonus et la motricité de la vésicule biliaire, réduisent le tonus de la voie biliaire principale.

L'effet cholekinétique est associé à une irritation des récepteurs de la muqueuse intestinale. Cela conduit à une augmentation réflexe de la sécrétion de cholécystokinine endogène. La cholécystokinine est un polypeptide produit par les cellules de la muqueuse duodénale. Les principales fonctions physiologiques de la cholécystokinine sont de stimuler la contraction de la vésicule biliaire et la sécrétion d’enzymes digestives par le pancréas. La cholécystokinine pénètre dans la circulation sanguine, est capturée par les cellules du foie et sécrétée dans les capillaires biliaires, produisant un effet d'activation directe sur les muscles lisses de la vésicule biliaire et relâchant le sphincter d'Oddi. En conséquence, le flux de bile dans le duodénum se produit et sa stagnation est éliminée.

L'effet cholérétique a sulfate de magnésium lorsqu'il est pris par voie orale. Une solution de sulfate de magnésium (20-25%) est prescrite à l'intérieur, l'estomac vide, et également administrée au moyen d'une sonde (avec intubation duodénale). De plus, le sulfate de magnésium a également un effet cholespasmolytique.

Les alcools polyhydriques (sorbitol, mannitol, xylitol) ont une action à la fois cholécétique et cholérétique. Ils ont un effet positif sur la fonction du foie, contribuent à la normalisation du métabolisme des glucides, des lipides et d'autres types, stimulent la sécrétion de bile, provoquent la libération de cholécystokinine, détendent le sphincter d'Oddi. Les alcools polyhydriques sont utilisés lors de la détection duodénale.

Huile d’olive et de tournesol, plantes contenant de l’amertume (y compris pissenlit, achillée, absinthe, etc.), huiles essentielles (genévrier, cumin, coriandre, etc.), extraits et jus de canneberges, d’airelles et de d'autres

Les cholespasmolytiques comprennent des médicaments dotés d'un mécanisme d'action différent. L'effet principal de leur application est l'affaiblissement des phénomènes spastiques dans les voies biliaires. Les m-cholinolytiques (atropine, platifilline) bloquent les récepteurs m-cholinergiques et ont un effet antispasmodique non sélectif sur diverses parties du tractus gastro-intestinal, notamment: en relation avec les voies biliaires.

Papaverine, drotavérine, aminophylline - ont un effet direct (myotrope) sur le tonus des muscles lisses.

D'autres médicaments ont également des effets cholespasmolytiques. Cependant, ils sont rarement utilisés comme agents cholérétiques. Ainsi, les nitrates détendent le sphincter d’Oddi, le sphincter oesophagien inférieur, réduisent le tonus des voies biliaires et de l’œsophage. Pour un traitement prolongé, les nitrates ne conviennent pas, car ont des effets secondaires systémiques prononcés. Le glucagon peut réduire temporairement le tonus du sphincter d’Oddi. Mais les nitrates et le glucagon ont un effet à court terme.

Les indications aux fins de cholérétique sont les maladies inflammatoires chroniques du foie et des voies biliaires, y compris cholécystite chronique et angiocholite, ils sont utilisés dans la dyskinésie biliaire, dans le traitement de la constipation. Si nécessaire, cholérétique associée à des antibiotiques, des analgésiques et des antispasmodiques, avec des laxatifs.

Contrairement aux autres médicaments cholérétiques, les préparations contenant des acides biliaires et de la bile constituent un moyen de substitution pour le traitement de la carence en acide biliaire endogène.

La cholécinétique entraîne une augmentation du tonus de la vésicule biliaire et un relâchement du sphincter d’Oddi; elle est donc prescrite principalement sous la forme hypotonique de la dyskinésie biliaire. Les indications pour leur utilisation sont l'atonie de la vésicule biliaire avec stagnation de la bile dans les dyskinésies, la cholécystite chronique, l'hépatite chronique et les états anacide et hypoacide. Ils sont également utilisés lors du sondage duodénal.

Les cholespasmolytiques sont prescrits pour la forme hyperkinétique de la dyskinésie biliaire et pour la cholélithiase. Ils sont utilisés pour soulager les douleurs d'intensité modérée, accompagnant souvent la pathologie des voies biliaires.

La cholérétique est contre-indiquée dans les cas d'hépatite aiguë, de cholangite, de cholécystite, de pancréatite, d'ulcère gastrique et d'ulcère duodénal au stade aigu, avec cholélithiase avec obstruction des canaux, avec jaunisse obstructive, ainsi que de lésions dystrophiques du parenchyme hépatique.

La cholécinétique est contre-indiquée dans les maladies hépatiques aiguës, en présence de calculs dans la vésicule biliaire, dans l’exacerbation de la gastrite hyperacide, de l’ulcère gastrique et de l’ulcère duodénal.

Critères d'évaluation de l'efficacité et de la sécurité d'emploi de médicaments utilisés en violation de la sécrétion de bile:

Laboratoire: détermination des acides biliaires dans le sang et la vésicule biliaire (en cas de pathologie, la quantité de FA dans le sang augmente et diminue dans la bile, rapport entre leurs trois formes principales - cholique, chénodésoxycholique, désoxycholique - et conjugué glycine et taurine), test sanguin (augmentation La FA dans le sang entraîne une hémolyse, une leucopénie, une violation des processus de la coagulation du sang), la définition dans le sang de la bilirubine directe et indirecte, de l'ALAT, de l'AST, des pigments biliaires, etc.

Paraclinical, incl. intubation duodénale, cholécystographie de contraste, échographie.

Clinique: des concentrations élevées de cholates dans le sang provoquent une bradycardie, une hypertension artérielle, un prurit, une jaunisse; des symptômes de névrose apparaissent; douleur dans l'hypochondre droit ou l'épigastrie, augmentation de la taille du foie.

Les médicaments utilisés en cas d'augmentation de la lithogénicité de la bile (en l'absence de concrétions) incluent Allohol, Cholensim, l'hydroxyméthylnicotinamide (Nikodin), le sorbitol et l'olimétine. Les moyens de ce groupe ont des mécanismes d'action différents, car la lithogénicité de la bile dépend de nombreux facteurs.

Cholélitholytique signifie. Un certain nombre de dérivés de l'acide désoxycholique, en particulier l'ursodésoxycholique, l'isomère chénodésoxycholique, peuvent non seulement empêcher la formation de calculs cholestériques dans la vésicule biliaire, mais également dissoudre ceux qui existent déjà.

Le cholestérol, qui constitue la base de la plupart des calculs biliaires, se trouve normalement à l'état dissous au centre des micelles, dont la couche externe forme des acides biliaires (cholique, désoxycholique, chénodésoxycholique). Les phospholipides, concentrés au centre de la micelle, augmentent sa capacité à empêcher la cristallisation du cholestérol. Une diminution de la teneur en bile des acides biliaires ou un déséquilibre entre la concentration en phospholipides et en cholestérol et la sursaturation de la bile en cholestérol peuvent conduire à une lithiose de la bile, c.-à-d. capable de former des calculs de cholestérol. Un changement dans les propriétés physicochimiques de la bile entraîne la précipitation de cristaux de cholestérol, qui forment ensuite le noyau pour former des calculs biliaires de cholestérol.

Les acides ursodésoxycholique et chénodésoxycholique modifient le rapport des acides biliaires, réduisent la sécrétion de lipides par rapport à la bile et abaissent le taux de cholestérol dans la bile, réduisent l'indice de cholestérol cholestérol (rapport entre le contenu en acides biliaires et le cholestérol), réduisant ainsi le pouvoir lithogénique de la bile. Ils sont prescrits en tant qu'agents cholélitholytiques en présence de petits calculs de cholestérol en complément d'un traitement chirurgical ou d'une onde de choc pour la cholélithiase.

Littérature

Belousov Yu.B., Moiseev V.S., Lepakhin V.K. Pharmacologie clinique et pharmacothérapie: guide pour les médecins - 2e éd., Rev. et supplémentaire.- M.: Universum Publishing, 1997.- p.423-427.

Belmer SV, TV Gasilina, Levina E.E. Maladies du système biliaire chez l'enfant.- M.: GOU VUNMTS MZ et SR RF, 2006.- 60 p.

Vinogradov V.M., Katkova E.B., Mukhin E.A. Pharmacologie avec la formulation / Ed. V.M. Vinogradov.- 4ème éd., SPb.: SpecLit, 2006.- p. 637-641.

Informations sur les médicaments destinés aux professionnels de la santé. USP DI, Rus. ed.- Vol. 4.- M. RC Pharmedino, 1998.- pages 90-91.

Pharmacologie clinique de Goodman et Gilman / Sous total. ed. A.G. Gilman, ed. J. Hardman et L. Limberd. Par. de l'anglais.- M.: Praktika, 2006.- pages 810-811.

Maev I.V., Samsonov A.A., Salova L.M., Shakh Yu.S., Ulyankina E.V. Diagnostic et traitement des maladies des voies biliaires: Tutoriel.- M: GOU VUNMTS MZ RF, 2003.- 96 p.

Mashkovsky M.D. Médicaments: in 2 t.- 14 e éd. - M.: New Wave, 2000. - T.1. - p.

Mikhailov I.B. Manuel du médecin sur la pharmacologie clinique - Guide à l’intention des médecins.- SPb.: Foliant, 2001.- p. 242-249.

Pharmacothérapie rationnelle des maladies du système digestif: Mains. pour les praticiens / V.T. Ivashkin, T.L.Lapina, E.K. Baranskaya et al. sous total ed. V.T. Ivashkina. - Moscou: Litterra, 2003.- pages 77-81. (Pharmacothérapie rationnelle: Ser. Guide du praticien; T. 4)

Registre des médicaments de Russie Patient / Ed. G.L. Vyshkovsky.- M.: RLS-2006, 2005.- pp. 141-143.

Kharkevich D.A. Pharmacology: Textbook.- 7th ed., Pererab. et supplémentaire.- M.: Geotar-Medicine, 2003.- pages 371-372.

Préparations contenant des acides biliaires.

Acide déhydrocholique (hologon). Le moins toxique de tous les acides biliaires. Action après 10-20 minutes, un maximum de 2 heures, la durée du cours jusqu'à 4-8 semaines.

Attribuer 0,2-0,4 g 3-4 fois par jour à l'intérieur après avoir mangé avec une cholangite, une cholécystite chronique.

Decholin - sel de sodium de l'acide déhydrocholique. L'action ne diffère pas de l'hologon. Disponible en ampoules de 5 ml de solution à 5% et à 20%. L'action dure 2-3 heures.

L'effet maximal est observé dans l'heure qui suit. Une diurèse accrue est notée.

Les traitements contre hologon et déholin sont les suivants: jaunisse obstructive, hépatite aiguë, dystrophie hépatique aiguë.

Osalmide (oxaphénamide) augmente la formation de la bile, normalise la composition de la bile, a un effet antispasmodique. Prendre 1-2 comprimés 3 fois par jour avant les repas pendant 10-15 jours. Cela a un effet prononcé.

Tsikvalon stimule la formation de bile et possède des propriétés anti-inflammatoires. Appliqué en comprimés 0,1 à 3 fois après les repas 2 à 4 semaines.

La nicodine est un dérivé de l'amide d'acide nicotinique et du formaldéhyde. Il a un effet cholérétique et antimicrobien (le formaldéhyde étant séparé du fait du métabolisme) et l'amide de l'acide nicotinique a un effet positif sur la fonction hépatique. Appliqué dans des comprimés de 0,5 g 1-2 comprimés 3 fois par jour avant les repas 2-4 semaines. Il est recommandé en cas de cholécystite, de dyskinésie des voies biliaires, en particulier en cas de gastrite chronique, de colite chronique. Bien toléré.

Préparations à base de plantes. Il y a plus de 100 médicaments. Les infusions d'herbes ont un effet anti-inflammatoire, augmentent la capacité fonctionnelle du foie en raison de la teneur en huiles essentielles, résines, flavones, phytostérols, vitamines.

La teinture ordinaire d’épine d’airelle contient de la berbérine alcaloïde. Appliquez 25-30 gouttes 3 fois par jour pendant 15-20 minutes avant les repas pendant 1-2 mois. Il existe des comprimés de sulfate de berbérine - 0.005 1-4 tab. 2-3 fois par jour.

Contre-indiqué pendant la grossesse.

L'immortelle sableuse augmente la sécrétion de suc biliaire, gastrique et pancréatique, a un effet bactéricide, ralentit la motilité de l'estomac et des intestins, améliore la composition de la bile, améliore la diurèse et augmente la miction.

Appliquer infusions et décoctions: 6,0-12,0 g par 200,0 ml 0,5 tasse 2 à 3 fois par jour pendant une demi-heure avant les repas. Aucun effet secondaire, même en cas d'utilisation prolongée.

Le thé de la bile est composé de fleurs d’immortelle 3 g, de feuilles de trifoli 3 g, de feuilles de menthe 2 g, de graines de coriandre 2 g Pour l’utilisation, utiliser 10 g du mélange par 400 ml d’eau; utiliser 1/2 tasse 3 fois par jour pendant 30 minutes avant les repas sous forme de chaleur.

Les stigmates du maïs sont un cholérétique et un diurétique, utilisé pour la cholécystite chronique, la cholangite et les troubles de la sécrétion biliaire. Le médicament augmente la sécrétion de bile, réduit sa viscosité, réduit le contenu en bilirubine, augmente le contenu de prothrombine dans le sang et augmente la coagulation du sang (en raison de la présence de vitamine K), diminue la tonicité du sphincter d’Oddi.

30-40 gouttes sont appliquées sous forme d'extrait alcoolisé ou d'infusion de 10-20 g pour 200 ml de 1 cuillère à soupe 3 fois par jour pendant un mois.

Holosas est un extrait aqueux concentré des hanches, appliquez 1 cuillère à café 3 fois par jour.

Il augmente la sécrétion de bile et la teneur en acides biliaires, réduit le tonus du canal biliaire principal et du sphincter d'Oddi, facilite la libération de la bile dans le duodénum.

Tansy est un extrait alcoolique des feuilles et des fleurs, il améliore la sécrétion de la bile, augmente le tonus de la vésicule biliaire, réduit la viscosité de la bile, a un effet analgésique et antimicrobien. Effet cholérétique surpasse l'effet de l'immortelle, a également une action protivolyublyoznoe prononcée. Appliquez une décoction de 1 cuillère à soupe. l 2-4 fois dans les 15-20 jours.

Hologog - une préparation d'origine végétale, est composée d'extraits d'alcools chélidonine - 40 mg, de curcuma (racine jaune) - 20 mg, d'extrait d'épinard en solution aqueuse - 50 mg et de phospholipides essentiels (esters avec une teneur en choline et glycérides d'acides gras insaturés - linoléique) linolénique et oléique), huile de menthe et curcuma 5 mg. Le médicament augmente la sécrétion de bile, favorise la sortie, améliore la vidange de la vésicule biliaire, a un effet antispasmodique et les phospholipides contribuent à la dissolution des composants de la bile (prévention de la formation de calculs).

Contre-indications: obstruction des voies biliaires, inflammation purulente de la vésicule biliaire, coma hépatique.

Allohol contient de la bile animale sèche (0,08 g), de l'extrait sec d'ail (0,04), de l'extrait d'ortie (0,005), du charbon actif (0,025) et de la charge (0,3).

La bile sèche contenue augmente la sécrétion de bile, alors que sa teneur en acides biliaires augmente. Supprime les processus de fermentation dans l'intestin, augmente la motilité du côlon. Prendre 1 comprimé 2 à 3 fois par jour après les repas pendant un mois.

Appliqué avec une cholécystite chronique, constipation habituelle.

Holenzyme - dragée contenant de la bile sèche (0,1), des enzymes du pancréas et des intestins d’animaux jusqu’à 0,1 g.

L'effet cholérétique dans cholenzim bas, a un effet antispasmodique. Attribuez 2 comprimés (0,5 g) 3 fois après les repas, l'effet dure 1,5 à 2 heures et le traitement, jusqu'à 4 semaines. Il améliore l'appétit et l'absorption des aliments, réduit les douleurs à l'estomac et à la vésicule biliaire.

HYDROCHOLERETICS. Ce groupe comprend les eaux minérales - «Yessentuki» n ° 17 (hautement minéralisé) et n ° 4 (faiblement minéralisé), «Jermuk», «Izhevskaya», «Naftusya», «Smirnovskaya», «Slavyanovskaya» et d'autres. Les eaux minérales augmentent la quantité bile sécrétée, la rendre moins visqueuse. Le mécanisme d'action des médicaments cholérétiques de ce groupe est dû au fait que, absorbés dans le tractus gastro-intestinal, ils sont sécrétés par les hépatocytes dans la bile primaire, créant une augmentation de la pression osmotique dans les capillaires biliaires et contribuant à augmenter la phase aqueuse. De plus, la réabsorption d'eau et d'électrolytes dans la vésicule biliaire et les voies biliaires est réduite, ce qui réduit considérablement la viscosité de la bile. L’effet des eaux minérales dépend de la teneur en anions sulfate (SO42-) associé à des cations de magnésium (Mg2 + ) et de sodium (Na +), ayant un effet cholérétique. Les sels minéraux contribuent également à l'augmentation de la stabilité colloïdale de la bile et à sa fluidité. Par exemple, les ions Ca2 +, formant un complexe avec des acides biliaires, réduisent le risque de sédiment difficilement soluble. L'eau minérale est généralement consommée sous forme de chaleur pendant 20-30 minutes avant d'être mangée. Les préparations de salicylates (salicylate de sodium) et de valériane sont également désignées par le terme hydrocholérétique.

Pour cholekinetic inclure des moyens qui augmentent le ton et la fonction motrice de la vésicule biliaire, réduisent le ton de la voie biliaire principale. L'effet cholekinétique est associé à une irritation des récepteurs de la muqueuse intestinale. Cela conduit à une augmentation réflexe de la sécrétion de cholécystokinine endogène.

La cholécystokinine est un polypeptide produit par les cellules de la muqueuse duodénale. Les principales fonctions physiologiques de la cholécystokinine sont de stimuler la contraction de la vésicule biliaire et la sécrétion d’enzymes digestives par le pancréas. La cholécystokinine pénètre dans la circulation sanguine, est capturée par les cellules du foie et sécrétée dans les capillaires biliaires, produisant un effet d'activation directe sur les muscles lisses de la vésicule biliaire et relâchant le sphincter d'Oddi. En conséquence, le flux de bile dans le duodénum se produit et sa stagnation est éliminée.

L'effet cholérétique a sulfate de magnésium lorsqu'il est pris par voie orale. Une solution de sulfate de magnésium (20-25%) est prescrite à l'intérieur, l'estomac vide, et également administrée au moyen d'une sonde (avec intubation duodénale). De plus, le sulfate de magnésium a également un effet cholespasmolytique.

Les alcools polyhydriques (sorbitol, mannitol, xylitol) ont une action à la fois cholécétique et cholérétique. Ils ont un effet positif sur la fonction du foie, contribuent à la normalisation du métabolisme des glucides, des lipides et d'autres types, stimulent la sécrétion de bile, provoquent la libération de cholécystokinine, détendent le sphincter d'Oddi. Les alcools polyhydriques sont utilisés lors de la détection duodénale.

Huile d’olive et de tournesol, plantes contenant de l’amertume (y compris pissenlit, achillée, absinthe, etc.), huiles essentielles (genévrier, cumin, coriandre, etc.), extraits et jus de canneberges, d’airelles et de d'autres

HOLESPASMOLITIQUES comprennent des médicaments ayant un mécanisme d’action différent. L'effet principal de leur application est l'affaiblissement des phénomènes spastiques dans les voies biliaires. Les m-anticholinergiques (atropine, platifilline) bloquent le m-holinorétseptory et ont un effet antispasmodique non sélectif sur diverses parties du tractus gastro-intestinal, notamment: en relation avec les voies biliaires. Papaverine, drotavérine, aminophylline - ont un effet direct (myotrope) sur le tonus des muscles lisses. D'autres médicaments ont également des effets cholespasmolytiques. Cependant, ils sont rarement utilisés comme agents cholérétiques.

Les cholespasmolytiques sont prescrits pour la forme hyperkinétique de la dyskinésie biliaire et pour la cholélithiase. Ils sont utilisés pour soulager les douleurs d'intensité modérée, accompagnant souvent la pathologie des voies biliaires.

Ce groupe de médicaments a un effet optimisant sur les éléments fonctionnels du foie, stabilise les membranes et améliore le métabolisme des hépatocytes, ce qui augmente la résistance du foie aux effets pathogènes et accélère les processus de rééducation.

1. Préparations contenant des flavonoïdes: silymarine, silibor, catgen, hépabène.

2. Préparations vitaminiques: vitamines du groupe B, rutine, inositol, choline.

3. Préparations d'acides aminés: méthionine, tryptophane, arginine.

4. Préparations à base de plantes: LIV-52, gepaliv, valil.

5. Préparations organiques d’origine animale: vitogepat, siroppar, hepatoscan.

6. Préparations contenant des phospholipides essentiels: Essentiale, Phospholip, Lipostable.

7. Préparations contenant des analogues de substances endogènes: trophopar, ademetionin.

8. Préparations à effet détoxifiant prédominant: citrulline, acide aspartique, acide glutamique.

9. Combinaison de médicaments: Hepasteril A, Hepasteril B.

10. Préparations de différents groupes: raktuloza, néomycine, ornicheil, acide lipoïque, lipamide, thiazolidine.

Médicaments contenant des flavonoïdes:

Les flavonoïdes sont obtenus à partir des fruits de Silybium marianum, produits sous forme de pilules et de comprimés sous différents noms: silymarine, silibinine, silibor, karsil, légaux, léproteques, catgen. Le principal ingrédient actif est la silymarine, qui est un mélange de différents isomères - silibinine, silichristine, silidianine. Le mécanisme de leur action est associé à une activité antioxydante élevée, à une stimulation de la synthèse des protéines, à la normalisation du métabolisme des phospholipides et à un effet de stabilisation de la membrane. Selon les résultats d'études expérimentales et d'observations cliniques, les flavonoïdes aident à réduire les dépôts graisseux dans le foie. En cas d'intoxication par des toxines hépatotropes (amanitine, phalloïdine), elles ont un effet antidote.

Silymarine - contient des flavonoïdes provenant des fruits du chardon-Marie. 1 comprimé contient extrait de fruit sec de chardon 0.110-0.154 g, substances du groupe des silymarines 0,07 g, silibinine 0,03 g

Action pharmacologique. Hépatoprotecteur. Inactive les radicaux libres dans le foie, interrompt le processus de peroxydation des lipides et empêche la destruction des structures cellulaires. Dans les hépatocytes endommagés, il stimule la synthèse de protéines structurelles et fonctionnelles, stabilise les membranes cellulaires, prévient la perte de transaminases et accélère la régénération des cellules du foie.

Complètement et rapidement absorbé par le tube digestif. Dans le foie, il est métabolisé par conjugaison. Excrété principalement par les intestins, qui tombe de la bile dans une faible mesure - de l'urine. Ne s'accumule pas.

Indications. Dommages hépatiques toxiques, hépatite chronique (étiologie non virale), cirrhose du foie (thérapie complexe), affection après l'hépatite, intoxication chronique (y compris professionnelle), traitement à long terme, alcoolisme.

Silibor contient la quantité de flavonoïdes des fruits du chardon-Marie (Silybum marianum L.). Asteraceae. Appliqué dans le traitement de l'hépatite et de la cirrhose du foie.

Catergen appartient au groupe des flavonoïdes naturels et sa structure chimique est très proche de la quercétine et de la rutine, ainsi que de la silibinine.

Il est utilisé comme agent hépatoprotecteur pour améliorer la fonction hépatique chez les patients présentant une hépatite virale, une cirrhose hépatique compensée d'étiologie virale, des lésions hépatiques chroniques d'étiologie alcoolique (modérée) et d'autres lésions hépatiques toxiques.

On pense que le mécanisme de l'action hépatoprotectrice est dû à la liaison de radicaux libres toxiques et à la stabilisation des membranes cellulaires et des lysosomes (qui est également caractéristique d'autres flavonoïdes).

Effets secondaires possibles: lourdeur à l'estomac, brûlures d'estomac, haut-le-cœur.

Hépabène Représente un mélange d'extraits de chardon-Marie et de drogue fumée. Selon les caractéristiques de son action, le chardon-Marie est proche des flavonoïdes et la fumée aide à restaurer la sécrétion de bile et normalise le ton du sphincter d’Oddi. Par conséquent, l'hépabène, associé à l'effet métabolique, est indiqué pour la dyskinésie biliaire. Attribuer à l'intérieur 1-2 capsules, 3 fois par jour.

Préparations de vitamines et préparations d'acides aminés. Ces groupes de substances, qui réduisent le niveau de peroxydation lipidique et normalisent le statut antioxydant, ont un effet régulateur indirect sur l’immunité des lymphocytes T et B.

La méthionine est un acide aminé essentiel monoaminocarboxylique contenant du soufre. Utilisé par le corps comme source de soufre, ainsi que pour la régulation du métabolisme des graisses et des protéines. Participe à la formation de sérine, de cystine et de choline, empêche la dégénérescence graisseuse du foie.

L'arginine n'est pas un «acide aminé essentiel», mais a été reconnu comme un acide aminé «essentiel conditionnellement». Fait office de matériau de construction pour toutes les protéines; stimule le système immunitaire; participe à la synthèse et à la libération de l'hormone de croissance; augmente le métabolisme des cellules graisseuses, régule la perméabilité vasculaire et améliore la microcirculation; joue un rôle important dans le métabolisme musculaire; participe à la régénération du foie; a un effet cicatrisant; améliore la spermatogenèse.

Indications: l'hépatite, la cirrhose et l'infiltration graisseuse du foie favorisent la détoxification du foie en neutralisant l'ammoniac.

Préparations à base de plantes.

LIV-52 (Gepaliv) contient un certain nombre de plantes médicinales largement utilisées dans la médecine traditionnelle indienne (poudre de câpres épineuses, chicorée ordinaire, morelle noire, séné occidental, arzhuna terminal, achillée millefeuille, tamaris gaulois, oxyde de fer). On pense que Liv-52 protège le parenchyme du foie contre les agents toxiques (en raison de l'induction du cytochrome P-450 et de l'acétaldéhyde déshydrogénase), a un effet antioxydant (en raison d'une augmentation des tocophérols cellulaires), normalise l'activité de la Na / K-ATPase et restaure le rapport des fractions phospholipides individuelles à Les membranes des hépatocytes, en particulier, réduisent la quantité de lysoleucine hépatotoxique.

Dans le même temps, il a été prouvé que l'utilisation de ce médicament en cas de pathologie hépatique aiguë pouvait exacerber la gravité des syndromes cytolytiques et mésenchymateux inflammatoires. De ce fait, il est possible de recommander le médicament à un moment où la sévérité du syndrome inflammatoire dans le foie est minime et où prévalent les phénomènes de défaillance d'organe synthétique. Agit en tant qu'agent thérapeutique ou prophylactique.

Valliv est une préparation à base de plantes similaire à Liv-52. Contient du jus et des décoctions de 15 plantes. Comprimés bruns noirs. Les indications d'utilisation sont les mêmes que pour Liv-52.

Organopreparations d'origine animale.

Syrepar est un hydrolysat d'extrait de foie de bovin. L’effet réparateur du médicament est évidemment dû à la présence dans sa composition d’acides aminés, de métabolites de faible poids moléculaire et, éventuellement, de fragments de facteurs de croissance du foie. Un certain effet antioxydant du syprepar se traduit par une diminution de la production de conjugués de diène et de dialdéhyde malonique. Le médicament favorise la régénération du parenchyme hépatique, a un effet de désintoxication. Sirepar ne doit pas être prescrit aux patients présentant une forme active de maladie du foie, car dans ce cas, les effets des syndromes cytolytiques, inflammatoires mésenchymateux et immunopathologiques peuvent augmenter. Il est prescrit pour l'hépatite chronique et la cirrhose du foie, ainsi que pour les lésions toxiques et médicinales du parenchyme hépatique. Avant le traitement, une détermination de la sensibilité au médicament est requise.

Une nouvelle direction dans le traitement des maladies du foie a été la création du médicament contre l'hépatosan, un hépatocyte isolé obtenu par lyophilisation des cellules du foie d'animaux donneurs. Dans le mécanisme d'action du médicament, il existe 2 phases: intestinale, dans laquelle le médicament a un effet détoxifiant en raison de la sorption de produits toxiques dans l'intestin, et métabolique (hépatoprotecteur), au cours de laquelle les hépatocytes sont détruits et leurs produits de dégradation sont absorbés et agissent comme des protecteurs au niveau des cellules du foie, rétablissant l'activité fonctionnelle des hépatocytes. Le médicament est capable de limiter les effets de la cytolyse, d'améliorer la capacité de synthèse des protéines du foie. L’utilisation de l’hépatosane dans le traitement complexe de la cirrhose active du foie décompensée, accompagnée de symptômes d’insuffisance hépatocellulaire, a un effet de désintoxication et contribue à l’accélération des processus de réparation.

Préparations contenant des phospholipides essentiels.

Compte tenu du fait que des lésions des membranes des hépatocytes sont constatées dans toutes les maladies du foie, la prescription du traitement est pathologiquement justifiée, ayant un effet régénérant et régénérant sur la structure et les fonctions des membranes cellulaires et inhibant le processus de destruction cellulaire. Les médicaments contenant des phospholipides essentiels (EFL) sont les moyens d’une telle orientation d’action.

Le prototype de composés contenant la substance EFL est la préparation Essentiale, composée de phospholipides essentiels, d’acides gras insaturés et de vitamines. Actuellement, il a été remplacé sur le marché par le médicament Essentiale N, qui contient uniquement une substance EFL de haute pureté. On estime généralement que l'efficacité du médicament est assez élevée. Cependant, il existe un certain nombre de rapports faisant état de l'absence de données convaincantes en faveur d'une activité clinique prononcée d'Essentiale dans les lésions hépatiques aiguës et chroniques.

Le médicament domestique phosphohliv, constitué de 0,1 g de phosphatidylcholine et de 0,05 g du sel trisodique de l’acide glycyrrhizique, présente un intérêt particulier. Au détriment de l'EFL, qui fait partie de la préparation, la normalisation des symptômes subjectifs des maladies du foie, de leurs manifestations cliniques et de leurs paramètres de laboratoire est améliorée ou accélérée. L'acide glycyrrhizinique a un effet immunostimulant, provoquant une stimulation de la phagocytose et une augmentation de l'activité des cellules tueuses naturelles, ainsi qu'une induction de l'interféron gamma. En outre, il a un effet antiviral, bloquant la pénétration de virus dans les cellules, présente des propriétés antioxydantes.

Il est utilisé dans l'hépatite aiguë, dans le soulagement du syndrome de sevrage de l'alcool, dans la période pré et postopératoire de la cholécystectomie. Cependant, il convient de noter que l'amélioration du foie et la réduction des symptômes d'intoxication ne sont pas observées chez tous les patients. En outre, lors de l'utilisation du médicament nécessite une surveillance très attentive des patients présentant des symptômes d'agression auto-immune.

Lipostabil est une préparation complexe, produite dans des gélules (forte) contenant des acides gras insaturés (linoléique, linolénique, oléique; 300 mg au total dans la gélule) et de la 7- (b-hydroxyéthyl) -théphylline (50 mg dans la gélule). L'effet hypolipidémiant du médicament est dû à l'action des acides gras insaturés et d'autres composants. La présence d'un dérivé de théophylline dans les gélules peut contribuer à l'effet antiagrégant. La teneur en acide nicotinique et en d'autres composants de l'amullah a un effet hypolipidémiant, bien que la dose d'acide nicotinique dans la préparation (2 mg dans l'ampoule) soit faible. Recommandé pour une utilisation dans l'hypercholestérolémie et l'hypertriglycéridémie, l'athérosclérose, les troubles coronariens, les circulations cérébrale et périphérique, le syndrome néphrotique et d'autres maladies associées à l'hyperlipoprotéinémie.

L'acide lipoïque (lipamide, thioctacide) est une coenzyme impliquée dans la décarboxylation oxydative de l'acide pyruvique et des alpha-céto acides, joue un rôle important dans la bioénergie des cellules du foie, participe à la régulation du métabolisme des glucides, des protéines et des lipides, a un effet lipotropique. Il participe en tant que coenzyme dans les complexes multienzyme des mitochondries.

Selon les données expérimentales, l'acide lipoïque a un effet immunomodulateur, rétablissant la réponse immunitaire chez les souris immunodéprimées. En outre, le médicament a une activité antioxydante. L'administration supplémentaire d'acide lipoïque a un effet positif en cas de pathologie associée à l'apparition d'un stress oxydant (lésion d'organes due à la reperfusion, diabète, cataractes, dommages dus aux radiations). L'acide lipoïque est utilisé dans le traitement de l'hépatite virale A, des hépatites graisseuses, des hépatites chroniques, des lésions alcooliques et de la cirrhose du foie.

6.7. Médicaments utilisés dans les troubles de la fonction excrétrice du pancréas

1. Agents stimulant la sécrétion du pancréas: sécrétine, cholécystokinine.

Indications. Les médicaments sont utilisés à des fins de diagnostic.

2. Fonds pour la thérapie de remplacement en cas d'insuffisance de la fonction pancréatique exocrine (préparations enzymatiques): pancréatine, festive, panzinorm, mexase.

La pancréatine contient de l'amylase, de la lipase et de la trypsine. Il est obtenu à partir du pancréas de bovins et de porcins. L'activité enzymatique est faible et la pancréatine est utilisée à fortes doses.

Ce médicament est utilisé en cas d'insuffisance de la fonction pancréatique exocrine, de sécrétion gastrique, de gastro-entérocolite, de fibrose kystique sous forme intestinale, de maladies du foie, d'entérocolite chronique.

Un médicament plus moderne, festif, contient des enzymes pancréatiques (lipase, protéase, amylase, etc.) et les principaux composants de la bile. Disponible sous la forme d'une dragée avec une coquille, se dissolvant dans l'intestin.

Appliqué avec gastrite, entérocolite, accompagné de fonctions de sécrétion et de digestion insuffisantes de l'estomac et des intestins; avec pancréatite, hépatite, cholécystite, après des opérations sur l'estomac, les intestins, le pancréas; avec des troubles digestifs associés à des troubles alimentaires et une intoxication.

Un médicament similaire - Panzinorm (Forte) (Panzynorm-forte), disponible sous forme de comprimé à deux couches. La couche externe, soluble dans l'estomac, contient un extrait de la membrane muqueuse de l'estomac du bétail (somme des enzymes du suc gastrique, des enzymes pancréatiques et des intestins). La couche interne résistante aux acides se désintègre dans l'intestin et contient de la pancréatine et de l'extrait de bile.

Appliquer panzinorm pour les mêmes indications que la fête.

Mexaza - un médicament qui a un effet enzymatique et antibactérien en raison de la structure complexe en trois couches:

1. La couche interne - enteroseptol.

2. La couche intermédiaire est la pancreatine et l'acide déhydrocholique.

3. La couche externe est une préparation d’enzyme bromélaïne.

Le médicament est efficace dans les troubles digestifs associés à l’absence de sécrétion des sucs digestifs, à l’infection du tractus gastro-intestinal, du foie et de la vésicule biliaire.

3. Médicaments inhibant la sécrétion du pancréas (inhibiteurs de l’enzyme protéolytique): aprotinine (kontikal, trasilol, gordox, ingitril), acide aminocaprique.

Parfois, il est nécessaire de supprimer l’activité excessive des enzymes (trypsine, chymotrypsine, plasmine), dont l’action peut être dangereuse (pancréatite aiguë).

L'inactivation des protéases empêche la libération de polypeptides biologiquement actifs (kinines). Le résultat est:

- l'inactivation de la kinine (kallikréine);

- inhibition de l'œdème en stabilisant la perméabilité capillaire.

Ceci est réalisé en réduisant la douleur, l’intoxication, en améliorant l’état général du patient et en réduisant la mortalité; la transition de l'œdème pancréatique à la nécrose est également inhibée, le processus d'autolyse est stoppé, l'exsudation est réduite.

Indications. Les médicaments utilisés dans la pancréatite aiguë.

6.8. Moyens affectant la motilité intestinale

1. Médicaments réduisant le tonus et l'activité motrice de l'intestin.

1.1. M-holinoblokatory: sulfate d'atropine, hydrotartrate de platifillina, métacine, scopolamine.

1.2. Gangliobloquants: azamétonium, hexamétonium.

1.3. Antispasmodiques de type myotrope (drotavérine, chlorhydrate de papavérine.

Indications. Les médicaments utilisés dans les coliques intestinales.

2. Médicaments stimulant le tonus et l'activité motrice de l'intestin.

2.1. M-cholinomimétiques: acéclidine, chlorhydrate de pilocarpine.

2.2. Anticholinestérases: néostigmine, galantamine.

Indications. Les médicaments sont utilisés dans l'atonie intestinale, en particulier dans la période postopératoire.

6.9. Laxatifs

Les laxatifs sont des médicaments qui stimulent l'activité motrice intestinale et facilitent le transit intestinal.

Conformément au mécanisme d'action, ils peuvent être divisés comme suit:

1. Augmenter le volume du contenu intestinal - fibres végétales (fibres alimentaires), polysaccharides et dérivés de la cellulose. Ce groupe comprend le son, les algues (et le médicament qui en est dérivé - laminaride), les graines de lin, les graines de plantain, l'agar-agar, les préparations de méthylcellulose, la gélatine.

La graine de plantain, qui est une source de fibres alimentaires, est devenue la base de la création du médicament - Mukofalk. Ces médicaments sont connus comme des charges, ils absorbent l'eau et forment des masses fécales, ce qui provoque leur avancement normal avec contraction de la musculature de l'intestin, facilitant ainsi la défécation. Ces outils sont complètement sûrs et peuvent être utilisés pendant des années.

2. Les matières fécales émollientes - huiles minérales, vaseline, huiles d’amande, d’amande et d’huile végétale, lactulose, sodium est terminé. Ils sont également inoffensifs, mais leur utilisation à long terme n'est pas recommandée. Attribuer 15 à 45 g par nuit. L'huile de vaseline agit dans tout l'intestin. Ces fonds sont utilisés dans les cas où il est nécessaire d'obtenir un effet rapide, par exemple en cas d'intoxication, ainsi que chez les patients en période postopératoire et dans les syndromes anaux douloureux aigus (fissure anale, incarcération et thrombose d'hémorroïdes).

3. Augmentation de la pression osmotique du contenu intestinal (sels non résorbables, alcools polyvalents). Ce groupe de médicaments comprend: les laxatifs salins (sulfate de sodium, sulfate de magnésium, phosphate de sodium, tartrate de sodium et de potassium, sel de Karlovy Vary, etc.), le lactulose, le sorbitol, des bougies à la glycérine, le macrogol, le goletel. Ces médicaments ne sont pas absorbés dans les intestins, ne retiennent pas l’eau, n’augmentent pas la quantité de liquide dans les masses fécales, ce qui leur confère une consistance douce et pâteuse. Ces médicaments améliorent le péristaltisme, aident à nettoyer les intestins tout en maintenant l'équilibre électrolytique. Ils sont utilisés pendant un maximum de 2 semaines ou une fois pour préparer le côlon à la chirurgie.

4. Fonction intestinale irritante ou stimulante, motilité et contractilité propulsive. Ceux-ci comprennent des composés synthétiques: phénolphtaléine, bisacodyle, isafénine, oxyfensatine; l'huile de ricin; laxatifs salins (solution de magnésie); préparations à base de plantes contenant des intraglycosides (préparations de racine de rhubarbe, d’écorce de nerprun, de fruits de zhoster, de feuilles de séné, de sabura). Ces fonds contribuent à augmenter le péristaltisme, peuvent être accompagnés de douleurs abdominales, entraînant une diarrhée accompagnée d'une perte de liquide et d'électrolytes. Ils doivent être appliqués une fois, pas souvent, selon des indications strictes (préparation à la chirurgie du côlon, coloscopie, irrigation par irrigation).

5. Renforcement de la fonction motrice de l'intestin (prokinetics). La préférence dans ce groupe est donnée au cisaprid (Coordinix). Ces médicaments ne doivent être utilisés que sur ordonnance.

Récemment, une autre classification a été proposée, qui implique la division de ces fonds en trois groupes:

1. Médicaments agissant dans tout l'intestin (laxatifs salins): sulfate de magnésium, sulfate de sodium.

2. Médicaments agissant principalement dans l'intestin grêle (laxatifs de l'huile). huile de ricin.

3. Drogues agissant principalement dans le gros intestin.

3.1. Préparations contenant des anthracocosides: extrait de nerprun, infusion de feuilles de séné (senadexine, percénide, sénazide A + B).

3.2. Agents synthétiques: phénolphtaléine, isafénine, bisacodyle, guttalax.

Selon la nature (force) de l'action, les laxatifs sont divisés comme suit:

- laxatifs (aperitiva) provoquant des selles proches de la normale (caiol, laminaires, soufre, magnésie brûlée, huile de paraffine, etc.);

- laxatifs (purgantia, laxantia) provoquant des selles molles ou liquides (rhubarbe, nerprun, séné, thé, laxatif, phénoltaleine, isafénine, bisacodyl, huile de ricin, etc.);

- perçage (drastica) provoquant un péristaltisme violent avec des selles molles (laxatifs salins).

Les laxatifs salins agissent dans les intestins.

Le mécanisme d'action. Les sels dans la lumière intestinale se dissocient avec la formation d'ions de Mg 2+ et de SO4 2- qui sont mal absorbés. Dans la lumière de l'intestin, la pression osmotique augmente, l'absorption d'eau est perturbée et le volume de chyme augmente. Les parois intestinales sont trop étirées, ce qui entraîne l'excitation des mécanorécepteurs.

Indications. Les laxatifs salins sont prescrits pour la constipation aiguë et l'intoxication chimique.

Les laxatifs à l'huile agissent principalement dans l'intestin grêle. Le représentant principal de ce groupe de fonds est l’huile de ricin.

Le mécanisme d'action. Dans le duodénum, ​​l'acide ricinolique est formé par l'action de la lipase provenant de l'huile de ricin, qui irrite les chimiorécepteurs intestinaux.

Indications. Constipation aiguë, stimulation du travail.

Contre-indications Grossesse, intoxication par des poisons liposolubles.

Les préparations à base de plantes contenant des intraglycosides agissent principalement dans le gros intestin et sont utilisées dans la constipation chronique.

Le mécanisme d'action. Après absorption dans l'intestin grêle, les médicaments sont excrétés dans le gros intestin, où ils stimulent la formation de récepteurs et augmentent le péristaltisme. Les préparations sont prescrites pour la nuit, après 12 heures, un effet laxatif se produit.

La phénolphtaléine est également utilisée dans la constipation chronique. Elle est absorbée par le petit intestin, sécrétée par le gros intestin et agit sur les récepteurs.

La phénolphtaléine est de nature similaire aux antagagososides; Il a un effet prédominant sur le côlon. Appliquer avec une constipation chronique.

Le bisacodyl est un agent synthétique qui a un effet laxatif en augmentant la production de mucus dans le gros intestin, accélérant et renforçant le péristaltisme.

Indications. Attribuer à la constipation chronique et avant les études de diagnostic.

Le traitement aux laxatifs doit être effectué avec précaution et de manière rationnelle, car ils peuvent entraîner une dépendance. En outre, l'utilisation fréquente de laxatifs provoque une colite.


Plus D'Articles Sur Le Foie

Régime alimentaire

Foie de boeuf et de poulet en régime diabétique

Le foie est considéré comme un produit très utile. Il aide parfaitement à maintenir l'hémoglobine, a un effet positif sur les processus métaboliques dans le corps et a également un effet bénéfique sur la vue, la peau, le cerveau et les reins.
Régime alimentaire

Unité structurelle et fonctionnelle du foie

La structure du lobule hépatiqueLégende: 1 - veinule hépatique terminale (veine centrale); 2 - faisceaux hépatiques, constitués de deux rangées d'hépatocytes; 3 - capillaires biliaires; 4 - sinusoïdes; 5 - triades de voies porte (branches de la veine porte, artère hépatique et canal biliaire).