Douleur après la chirurgie pour enlever la vésicule biliaire

Dans les milieux médicaux, la chirurgie pour retirer la vésicule biliaire est appelée cholécystectomie. Il existe deux méthodes principales pour sa mise en œuvre: la laparoscopie (opération de beskalostnaya) et la laparotomie (chirurgie abdominale). Et bien que la laparoscopie et la laparotomie soient reconnues comme des méthodes relativement sûres de traitement de la cholélithiase, de la cholécystite et de la cholestérose, aucune méthode opératoire ne peut protéger un patient des complications et du syndrome post-cholécystectomie, qui survient pendant la période postopératoire.

Qu'est-ce que le syndrome postcholécystectomie?

Bien que les chirurgiens considèrent la cholécystectomie comme l’une des opérations les plus simples de la pratique médicale, elle est associée à la perte d’un des organes humains - la vésicule biliaire. Et bien qu'une telle opération permette aux patients d'oublier les problèmes associés à la vésicule biliaire, une fois que celle-ci est pratiquée dans le corps humain, il se produit une violation de l'écoulement de la bile, un dysfonctionnement du système digestif et du foie. À la suite de tels changements, le patient peut présenter le syndrome dit de postcholécystectomie, qui s'accompagne en général de douleurs dans l'hypochondre droit et l'abdomen.

Selon l'emplacement de la douleur après la chirurgie pour enlever la vésicule biliaire peut être divisé en types suivants:

  • pancréatique - principalement localisé dans l'hypochondre gauche et dans le dos;
  • bile - survient le plus souvent dans la partie supérieure de l'abdomen (dans l'estomac) et se propage à l'omoplate droite;
  • gall-pancreatic - ont un caractère de zona.

Les autres symptômes du syndrome postcholécystectomie sont:

  • la diarrhée;
  • flatulences;
  • amertume dans la bouche;
  • des nausées et des vomissements;
  • la faiblesse;
  • jaunisse;
  • éructations;
  • diminution de la capacité de travail.

Pourquoi les douleurs surviennent-elles après une cholécystectomie?

Troubles du sphincter d'Oddi

Répondant à la question de savoir pourquoi, après avoir retiré la vésicule biliaire, le côté droit, l’estomac, les intestins ou le dos, les experts en la matière notent que cela est le plus souvent dû à la perturbation du sphincter d’Oddi, un muscle particulier qui contrôle duodénum. En raison de l'abaissement du tonus du sphincter d'Oddi, non seulement la bile, mais également les agents pathogènes pénètrent dans l'intestin et les voies biliaires. Cela conduit à des processus inflammatoires.

Lésion des voies biliaires extrahépatiques

Selon de nombreuses études, après le retrait de l'organe malade, il y a une augmentation du volume du canal biliaire commun et une inflammation des voies biliaires. Le plus souvent, cette situation résulte d'un traumatisme biliaire lors d'une intervention chirurgicale ou d'une perturbation du processus de drainage en période postopératoire.

En outre, des symptômes d'anxiété peuvent survenir dans le contexte de la formation du kyste de cholédoque ou à la suite d'une longue souche du canal biliaire.

Faites ce test et découvrez si vous avez des problèmes de foie.

Cependant, la cause la plus dangereuse de douleur après la cholécystectomie est l’inflammation des voies biliaires (cholangite), qui se développe à la suite d’une violation de l’écoulement de la bile, de sa stagnation et de la propagation de l’infection par les voies biliaires.

Maladies du foie

Souvent, les patients se demandent pourquoi leur foie souffre après le retrait de la vésicule biliaire. Les sensations habituellement douloureuses dans la région où le foie est localisé sont associées à une violation de ses fonctions fondamentales. Si un processus inflammatoire dans le foie se produit, ainsi que des sensations désagréables et douloureuses dans l'hypochondre droit, le patient a des douleurs au dos et au bas du dos et un malaise est également ressenti dans la colonne vertébrale. L’hépatite graisseuse est l’une des causes les plus courantes de ces affections. Elle se développe dans la période postopératoire chez 42% des patients après une cholécystectomie.

La cholélithiase est une autre cause de douleur dans le foie. Même si l'organe malade est retiré, des calculs peuvent rester dans les canaux hépatiques et biliaires. Les petites pierres peuvent facilement sortir du corps avec les selles, mais les grosses pierres peuvent obstruer les voies biliaires, obstruction intestinale, sepsie, pancréatite biliaire et abcès du foie.

Habituellement, une crise douloureuse dure 10 à 20 minutes, survient après le repas ou la nuit, accompagnée de nausées et de vomissements.

Maladies du tractus gastro-intestinal

Si une personne a mal au ventre après le retrait de la vésicule biliaire, elle peut être associée au développement ou à l'exacerbation de comorbidités telles qu'un ulcère, une gastrite ou une inflammation du pancréas.

Des signes de syndrome post-cholécystectomie peuvent également apparaître dans le contexte d’une violation du passage de la bile. Après le retrait de la vésicule biliaire - le réservoir principal de la bile, celle-ci commence à couler de manière incontrôlable dans l'intestin. En raison de changements dans la composition de la bile, la capacité du corps à dissoudre les bactéries diminue, la microflore intestinale et le métabolisme de l’acide biliaire sont perturbés.

Les autres causes de douleur survenant après une cholécystectomie au dos, à l'abdomen ou sur le côté peuvent être:

  • lésions de la muqueuse intestinale, de l'intestin grêle et du côlon;
  • une augmentation du nombre d'enzymes hépatiques dans le sang;
  • dommages aux organes adjacents pendant la chirurgie;
  • violation du régime prescrit.

Une douleur intense peut survenir en raison de complications chirurgicales. Tout d’abord, nous parlons de la formation d’adhésions postopératoires et de cicatrices sur les voies biliaires.

En outre, les personnes ayant survécu à une cholécystectomie peuvent être blessées en raison d'une inflammation de la cicatrice, qui subsiste après la laparotomie. En raison du processus inflammatoire, la douleur peut se propager au nombril et se propager à tout l'abdomen. Cependant, avec les soins appropriés, la suture chirurgicale guérit sur le site de l'organe prélevé et guérit rapidement.

Méthodes de diagnostic

Avant de traiter la douleur après une cholécystectomie, il est nécessaire de connaître la raison principale de son apparition.

Les principales méthodes de diagnostic sont:

  • analyse chimique du sang, qui permet de déterminer le niveau des enzymes hépatiques et de la bilirubine - un pigment biliaire spécial;
  • l'échographie, qui peut être utilisée pour évaluer l'état du foie, de l'estomac et des intestins;
  • balayage par radionucléides des canaux hépatiques et biliaires;
  • cholangiopancréatographie rétrograde endoscopique, qui permet de détecter des anomalies des conduits hépatiques et biliaires;
  • manométrie du sphincter Oddi, nécessaire pour mesurer la pression dans le sphincter;
  • tomographie par ordinateur.

Méthodes de traitement et de prévention

Selon la cause de la douleur après le retrait de l'organe malade, le patient reçoit un traitement médical. Dans la plupart des cas, les méthodes de traitement conservateur aident à éliminer la douleur après une cholécystectomie.

Pour éliminer les douleurs sévères à l’abdomen et dans le bas du dos, le médecin vous prescrit des antalgiques et des antispasmodiques (Drotaverine, Bentsiklan, Mebeverin). La nitroglycérine aidera à soulager rapidement les spasmes. Cependant, ce médicament doit être utilisé avec beaucoup de précautions, car l'utilisation à long terme de nitroglycérine peut avoir des effets néfastes sur le système cardiovasculaire.

On peut également recommander aux patients des médicaments spéciaux destinés à améliorer la sortie de la bile, à restaurer les fonctions du foie, des intestins et des organes du système digestif. Tout d’abord, nous parlons de médicaments cholérétiques (Panzinorm forte, Allohol) et de préparations enzymatiques (Creon, Pancytrat).

En cas de processus inflammatoires et de développement de bactéries pathogènes, il peut être recommandé d’utiliser des antibiotiques (Doxycycline, Intetrix, Furazolidone, Métronidazole). Pour restaurer la microflore intestinale naturelle, ainsi que les antibiotiques, il est recommandé de prendre des probiotiques et des prébiotiques (Hilak-forte, Linex, etc.).

Si les médicaments ci-dessus se sont révélés inefficaces, les patients subissent une papillosphinctérotomie endoscopique - une petite opération qui aide à normaliser le flux de bile et le flux de suc gastrique dans le duodénum, ​​à éliminer les calculs restants dans les canaux et ainsi à éliminer le syndrome douloureux. Contrairement à la chirurgie abdominale conventionnelle, la papillosphinctérotomie endoscopique est réalisée à l'aide d'un papillotome, que le chirurgien insère dans la grande papille duodénale et effectue une incision sans effusion de sang des tissus.

Quand ai-je besoin de voir un médecin?

De nombreux patients sont convaincus que si le dos fait mal après le retrait de l'organe malade, ainsi que les crampes du foie et une légère douleur à l'abdomen, ceci n'est pas un sujet de préoccupation. Cependant, dans certains cas, le patient peut avoir besoin d’une assistance médicale urgente.

Une hospitalisation urgente est nécessaire si:

  • la douleur localisée dans l'abdomen, sur le côté ou dans le dos ne disparaît pas pendant une longue période;
  • la température corporelle d'une personne augmente rapidement;
  • attaque douloureuse dure plus de 20 minutes;
  • douleur accompagnée de vomissements.

En cas de douleur dans le dos, l'abdomen ou les côtés des personnes ayant subi une cholécystectomie, il est important de se rappeler que l'automédication peut être dangereuse.

Afin d'éviter les problèmes de voies biliaires et de réduire le risque de douleur, les patients à qui on a enlevé la vésicule biliaire seront aidés par des mesures préventives supplémentaires, notamment un régime alimentaire spécial et des repas divisés. Dans la période postopératoire, qui, selon la complexité de l'opération, peut durer de plusieurs mois à un an, les médecins recommandent de s'abstenir de manger des aliments gras, épicés et frits, ainsi que des épices, des assaisonnements, du café, de l'alcool et des aliments saturés d'huiles essentielles diète (ail)., radis et oignons).

Les principaux produits alimentaires dans les prochaines années après la cholécystectomie devraient être les soupes, la viande et le poisson bouillis, les plats cuits au four, les légumes et les fruits. Si le pancréas fonctionne normalement, le régime alimentaire peut être enrichi de glucides.

Seul un diagnostic opportun et un examen approfondi des patients dont la vésicule biliaire est prélevée permettront de déterminer rapidement et avec précision les véritables causes de la douleur et de prescrire un traitement efficace pour éliminer complètement le syndrome douloureux.

Maux du côté gauche après le retrait de la vésicule biliaire

Suppression de la douleur biliaire au côté gauche

Maladies chroniques: gastrite cérébrale, gerba, pancréatite xp

Bonjour, j'avais une pierre dans le fouillis, puis il y avait des douleurs incompréhensibles dans le côté gauche, la faiblesse était forte. Le gastro-entérologue m'a dit de passer les tests, qu'ils se sont avérés bons et que l'échographie du pancréas était normale, mais le médecin a dit que tôt ou tard une pancréatite se produirait et que je mettrais une pancréatite chronique, j'ai subi une laparoscopie de la vésicule biliaire le 18 novembre. Il a dit que les tests sont bons. Mais il a dit que la pancréatite chronique était probablement présente et que la température avait été maintenue pendant 5 jours. Puis la douleur m'a passé. Mais à la maison, la douleur a recommencé. Ça ne passe toujours pas. Le côté gauche fait très mal et la faiblesse et dans l'estomac une douleur sourde dans le dos. Slulu puis constipation, puis les pilules contre la diarrhée ne sont pas écrites, ils m'ont dit de suivre un régime et de boire de l'oméprazole. Uzi sera seulement un mois, dit aide s'il vous plaît. Comment identifier avec précision ou non la pancréatite? Et est-il traité ou est-ce pour la vie?

Tags: douleur dans le côté gauche après le retrait de la vésicule biliaire

Questions connexes et recommandées

Pancréatite Dans ma vésicule biliaire depuis 6 ans, deux calculs ne dépassant pas 5 mm (ne poussent pas).

Vésicule biliaire polype J'ai 30 ans, il y a un excès de poids. Quelque part il y a 1,5 semaines a commencé.

Douleurs dans les intestins du côté gauche, veuillez aider à choisir le bon cap.

Pancréas ou 12 duodénal? Bonne journée! il ya deux mois après un mal de gorge (traitement.

Douleur au côté gauche sous les côtes Je m'appelle Andrew. J'ai 31 ans Gémit et tire à gauche.

Douleur au côté gauche En mai, j'ai commencé à augmenter ma pression artérielle à 180/100. Passé l'enquête.

Les changements diffus du pancréas peuvent indiquer une forme chronique de pancréatite? J'ai déjà trouvé un an pour la découverte de la vésicule biliaire. Parfois, il y a des stagnations, mais elles passent rapidement. Et quand a eu lieu la première stagnation (il était fort), mon pancréas a commencé à faire mal et, selon les résultats de l'échographie, le médecin m'a prescrit une pancréatite réactive. En réaction à la stagnation. Plus de six mois se sont écoulés depuis, rien ne fait mal, je mange tout ce qui ne fait pas souffrir. Le menu est assez large. Le docteur l'a permis. De douleurs ne souffrent pas. Elle a passé une échographie et il y a encore des modifications diffuses dans le pancréas: échogénicité modérément accrue et échostructure hétérogène diffuse à grain fin. Rien ne me dérange. La chaise est normale, pas de nausée. Bravo aussi. Selon les tests sanguins (j'ai tout donné littéralement), tout est normal. Ces changements peuvent-ils témoigner? À propos de la pancréatite chronique? J'ai terriblement peur de lui.

Le côté gauche du nombril me fait mal. Il y a un jour, mon côté gauche est devenu très malade de marcher et de se lever.

Cela fait mal au côté gauche du bas-ventre. Au cours de l'AP, le côté inférieur du côté gauche commence à faire mal. Rien

Douleur dans le côté gauche du bas-ventre: pendant un an, la douleur était perturbée par le bas-ventre gauche.

Endos du côté gauche Endos du côté gauche (douleur sourde), l'échographie a été diagnostiquée comme un changement diffus.

1 réponse

N'oubliez pas d'évaluer les réponses des médecins, aidez-nous à les améliorer en posant des questions supplémentaires sur ce sujet.
N'oubliez pas non plus de remercier les médecins.

Julia! Les plaintes que vous décrivez ne sont pas typiques de la pancréatite. La douleur, c’est toujours une raison pour revenir aux spécialistes. Si nécessaire pour le diagnostic, effectuez une IRM de la cavité abdominale avec un examen de tous les canaux biliaires, des canaux pancréatiques et d'autres organes après un examen chirurgien. S'il y a de la douleur, vous devez trouver le corps qui demande de l'aide.

Nous nous programmons sur le corps parfait pour 5 jours!

Programme express de motivation de E. Mirimanova
(après quoi vous êtes assuré de commencer à perdre du poids)

  • EFFICACE: Après avoir participé au programme, 93% des femmes changent leur vie pour toujours et commencent à perdre du poids enfin
  • RAPIDE: Les leçons sont courtes (environ 5 à 10 minutes). Le programme est conçu pour seulement 5 jours.
  • SIMPLEMENT: Les tâches sont faciles et ne vous prendront pas plus de 20 minutes par jour.
  • SAFE: L’auteur a franchi le seuil de 120 kg à 60 kg indépendamment. Il vous garantit un passage confortable du programme et en même temps une performance élevée.

Entrez votre email et nom dans le formulaire à droite et tous les jours (5 jours consécutifs), vous recevrez un email avec une autre leçon du cours.

Ekaterina Mirimanova est formatrice, experte en alimentation saine, à l'origine de la populaire méthode «Minus 60», auteur de plus de 20 ouvrages sur la perte de poids, tirés à plus de 3 000 000 exemplaires.

Pendant un an et demi, Ekaterina a réussi à perdre du poids de 120 kg à 60 kg!
Et en même temps, elle a réussi à se passer de jeûne, de pilules, de liposuccion et de toute autre méchanceté.
Catherine a résolument refusé toute méthode lourde et nuisible pour perdre du poids.

Mais pour perdre du poids naturellement, elle a dû passer par des essais difficiles.
Ainsi naquit son propre système, appelé "Minus 60".

Citation (Viktoria1972 # 064; 17.2., 8 # 58; 36)

J'ai eu une attaque après avoir mangé du maquereau cuit au four avec du riz pour le dîner et du maquereau cuit au four pour rien au dîner.
Apparemment, c'était un poisson gras qui ne faisait plus cuire. Trouvé 2 petits cailloux dans la galle, la coupe n'a pas été donnée à # 33;
Depuis plus de 3 mois, pas de souci. Probablement tous les mêmes poissons gras devraient être supprimés.


J’ai passé sous le couteau sans hésiter, mais c’est dommage, maintenant il ya tant d’argent pour enlever les cailloux (je ne les connaissais pas auparavant), maintenant vous ne le rendrez pas. Apprendre à vivre sans bile. Et vous faites votre menu comme nécessaire pour cette maladie, afin que les crises ne soient pas perturbées. Et le système est si sain qu’il ya 4 mois, je me sentais vraiment invalide, tout me faisait mal: articulations, tête, etc., etc.

Liebe
N'abandonnez pas # 33; Après tout, nous savons maintenant avec certitude que le système est pour nous. La mère d'un des participants du forum (Cary), sans fioritures, environ un an sur le système. A survécu, transformé et est devenu en bonne santé. Ce que nous voulons
Et la peau de mon visage souffre du système de chauffage et du gel (faible humidité).Tout sèche et les rides, soulage légèrement la situation avec des crèmes, parfois avec de l'huile d'olive + quelques gouttes de citron. jus + jaune (poulet ou caille.). J'ai quelque chose à craindre depuis longtemps.

Votre publication a été modifiéeVeta 36 - 17.2., 13:49

Groupe: Utilisateurs
Messages: 793
Inscription: 09/09/2010
De: Magnitogorsk
Code d'utilisateur: 18237

Citation (Viktoria1972 # 064; 17.2., 10 # 58; 36)

J'ai eu une attaque après avoir mangé du maquereau cuit au four avec du riz pour le dîner et du maquereau cuit au four pour rien au dîner.
Apparemment, c'était un poisson gras qui ne faisait plus cuire. Trouvé 2 petits cailloux dans la galle, la coupe n'a pas été donnée à # 33;
Depuis plus de 3 mois, pas de souci. Probablement tous les mêmes poissons gras devraient être supprimés.


Eh bien, maintenant vous saurez quel produit dans votre cas ne peut pas être emporté. Je recommanderais également d'exclure du régime les noix et les graines, ou de laisser un petit peu. Gallstone ne m'a jamais dérangé jusqu'à ce que mon fils et moi ayons mangé 300 g de pistaches pour deux et que nous les ayons emmenées la nuit. Et a immédiatement opéré. Mais sinon ces noix.


Moins 40 kg N ° 33; N ° 33; N ° 33; N ° 33; N ° 33;
Photo de profil

Perdre du poids ne pas se jeter les uns les autres [taille = 4] [/ taille]

Groupe: Utilisateurs
Messages: 793
Inscription: 09/09/2010
De: Magnitogorsk
Code d'utilisateur: 18237

Citation (Veta 36 # 064; 17.2., 14 # 58; 49)

Filles, partageons nos expériences et nos expériences et, bien sûr, nous vivrons ensemble des récessions. Quand j'ai commencé à systématiser c'était effrayant, j'ai tout écouté: gargouillis, coups de couteau, etc. et je suis paniqué. Il a tout écrit sur son foie. Maintenant, je me suis calmée, discutant de ce qui m’était arrivé quand je mangeais tout, c’est là que mon foie aurait dû être mis en pitié. Maintenant, je vais bien sur le système. Choisissez le menu approprié. Et plus important encore: je vous ai trouvé, amis pour Nesch. plus précisément par une heureuse coïncidence. Soyons amis, consultons, disons comment manger.
Séparer, merci, Sneginni pour le soutien et une telle hyperactivité sur le forum. En général, je voulais vous proposer d'ouvrir ce Temka, mais juste au cas où, elle a envoyé une demande au modérateur et l'a remerciée d'avoir répondu à la création de ce Temka dont nous avons besoin.


Pas étonnant, pour une raison quelconque, cette idée ne m'est jamais venue à l'esprit. Et je suis principalement actif en période de récession, je donne des conseils aux débutants, je vais maintenant partager mon expérience.


Moins 40 kg N ° 33; N ° 33; N ° 33; N ° 33; N ° 33;
Photo de profil

Perdre du poids ne pas se jeter les uns les autres [taille = 4] [/ taille]

Groupe: Utilisateurs
Messages: 793
Inscription: 09/09/2010
De: Magnitogorsk
Code d'utilisateur: 18237

Citation (Veta 36 # 064; 17.2., 15 # 58; 06)

J’ai passé sous le couteau sans hésiter, mais c’est dommage, maintenant il ya tant d’argent pour enlever les cailloux (je ne les connaissais pas auparavant), maintenant vous ne le rendrez pas. Apprendre à vivre sans bile. Et vous faites votre menu comme nécessaire pour cette maladie, afin que les crises ne soient pas perturbées. Et le système est si sain qu’il ya 4 mois, je me sentais vraiment invalide, tout me faisait mal: articulations, tête, etc., etc.


Veta souscrit à chacun de tes mots, avec 110 kg je me suis même fait mal de m'allonger sur le côté droit, mes genoux me faisaient mal malheureusement. Comme je m'en souviens. Horreur Et la bonne nourriture, c’est bon pour la famille, nous mangions tous les jours avec un bâtonnet de saucisse fumée. Même maintenant, c’est effrayant de penser qu’ils ont complètement refusé la saucisse, pas la saucisse. Pendant 5 mois sur le système, le corps a perdu l'habitude d'être complètement gras, et j'en suis ravi. Pour tout ce que c'est pour moi.


Moins 40 kg N ° 33; N ° 33; N ° 33; N ° 33; N ° 33;
Photo de profil

Perdre du poids ne pas se jeter les uns les autres [taille = 4] [/ taille]

Qu'est-ce qui peut blesser le côté droit d'une personne?

Après avoir enlevé la galle, le patient est contraint de suivre un régime strict jusqu'à la fin de ses jours.

Pathologie de la vésicule biliaire associée à la violation de sa perméabilité. Le problème le plus fréquent dans la formation de calculs, en raison de troubles métaboliques. Les néoplasmes peuvent également causer un rétrécissement ou un blocage complet de la lumière. Ne désespérez pas immédiatement ni ne paniquez, presque toujours des tumeurs bénignes.

En guise de traitement, il est suggéré de retirer la vésicule biliaire. et il menace d'abandonner de nombreux plaisirs de la vie:

  • Frit
  • Pointu
  • Avec des épices ajoutées.
  • Fumé
  • Presque tous les bonbons.
  • Alcool

Tout cela laissera votre alimentation après l'opération, la partie principale de la liste - pour toujours. Et personne ne s'en souciera si vous êtes prêt pour de telles séparations. Il n'y a tout simplement aucune alternative, aucune du tout.

Maintenant, bien sûr, des développements sont en cours dans cette direction, avec l'aide de lasers, ils réussissent à broyer des pierres et réalisent des opérations sans aucune entaille. Mais dans notre réalité, sauver la vésicule biliaire est presque impossible.

Qu'y a-t-il dans le côté gauche de l'abdomen?

Si la douleur ne diffère pas en intensité, inscrivez-vous pour un rendez-vous chez votre gastro-entérologue. En parallèle, vous pouvez effectuer une échographie du foie et de la vessie pancréatique. afin que vous ayez des résultats prêts à l'emploi dans vos mains.

Si vous ne voulez pas retarder le processus de diagnostic, donnez du sang. vérifier l'hépatite. Dans la plupart des cas, le diagnostic sera clair sans une visite chez le médecin, déjà selon ces examens. Le spécialiste devra seulement vous trouver un traitement adéquat et vous informer de votre maladie.

La société a une idée générale selon laquelle l'hépatite est une maladie des segments marginaux de la société. Qu'aucune personne qui se respecte ne tomberait jamais malade avec quoi que ce soit de la sorte, c'est le lot des toxicomanes, des alcooliques et des prostituées. Mais chaque année, la prévalence de l'hépatite augmente et toutes ne se transmettent pas exclusivement par le sexe ou le sang.

L'un des noms de cette maladie est un meurtrier douloureux. Ils parlent donc de l'hépatite C, qui est souvent asymptomatique. Même après avoir appris le diagnostic, une personne n’accepte pas toujours la thérapie, préférant ne pas perdre de temps, d’argent et d’efforts. Après tout, il n’ya pas de symptômes, pas de manifestations externes de la maladie.

Quand agir rapidement: appendicite

Le processus chronique est bon parce que le médecin et le patient ont toujours le temps:

  • Demander de l'aide.
  • Pour trouver un traitement adéquat et l'essayer.
  • Suivre la dynamique du changement.
  • Changer quelque chose dans votre approche.

En ce qui concerne l'inflammation de l'appendice (appendicite). les décisions doivent être prises à la vitesse de l'éclair. Bien sûr, nous ne parlons pas de secondes ou de minutes, il y a presque toujours quelques heures en stock. Mais ils doivent aller à la livraison du patient au département de chirurgie, le rendez-vous et l'opération. Par conséquent, il est impossible de retarder après les premiers signes d'appendicite.

Typiquement, la douleur est localisée dans le coin inférieur droit de l'abdomen, elle est projetée le long d'une ligne parallèle à l'iléon. Si le patient indique clairement cette zone, vous pouvez penser à une inflammation de l'annexe.

Ensuite, avec l'aide de la palpation, le médecin vérifiera les principaux symptômes et identifiera l'image de l'abdomen aigu. Le diagnostic final ne prendra pas plus d'une minute. Vous ne pouvez pas vous soucier de la vie d'une personne, le retrait de l'annexe enflammée est considéré comme une opération de base, on en fait confiance même aux chirurgiens des premières années de pratique. Au moment de l'Union, cette manipulation était incluse dans la liste des impératifs. Elle devait pouvoir effectuer tous les diplômés de l'institut médical.

Pas une opération si compliquée.

Pour enfin rassurer, les cas où le médecin a retiré son annexe de manière indépendante, sans conséquences graves pour l’avenir, ont été officiellement enregistrés. Cela a été réalisé au moins dans les conditions de l'Arctique et sur les sous-marins.

Le corps lui-même est un rudiment, il nous a été transmis par nos ancêtres, mais il n'a pas conservé sa fonction d'origine. Appendice inutile, de sorte qu'après l'opération, vous ne perdrez rien. Vous ressentirez la même chose, aucune complication ou problème de santé ne se posera.

Le seul problème est que la cicatrice n'a peut-être pas l'apparence la plus esthétique, ce qui est particulièrement visible pendant la saison de la plage. Mais lorsque la température atteint la barre des quarante degrés, le bas-ventre rompt avec la douleur insupportable et la conscience ne fait que commencer à délirer - vous pensez en dernier lieu à l'esthétique.

En termes de système reproducteur

Des douleurs abdominales basses peuvent être associées au système reproducteur, chez les hommes comme chez les femmes. Le plus souvent, le problème réside dans les processus inflammatoires. qui à leur tour sont associés à une maladie infectieuse.

Bien que la contraception ne donne pas une garantie à 100%, mais que le niveau de protection tienne à cet indicateur, vous ne devez donc pas négliger la possibilité de protéger votre santé.

Chez les femmes, en plus des pathologies gynécologiques peuvent être:

  1. Endométrite.
  2. Kyste ou rupture de l'ovaire.
  3. Endométriose.
  4. Inflammation des ovaires.
  5. Tordre les trompes de Fallope.
  6. Violations du cycle menstruel.

Les sensations douloureuses sont dues à une violation du cours de la grossesse:

  • Grossesse extra-utérine.
  • Avortement spontané.
  • Naissance prématurée.

Cependant, des douleurs rares de faible intensité peuvent survenir dans des conditions normales. Il y a trop de changements dans le corps pour que le développement et le portage du fœtus se poursuivent, de sorte que les futures mamans devront accepter l'inconfort avec un certain inconfort.

Dans plusieurs paragraphes, il est apparu que tout ce qui pouvait faire mal au côté droit, à l'exception de l'articulation de la hanche et des ganglions lymphatiques, était mentionné. Mais il est difficile de passer à côté de la lymphadénite et la pathologie de l'articulation peut être très bien étudiée avec les rayons X ordinaires.

Vidéo sur les douleurs dans la partie droite

Dans le cadre du programme «Vivre en bonne santé», les médecins examineront les principales causes de douleur au côté droit et sous les côtes:

Après le retrait de la vésicule biliaire, le côté gauche sous les côtes fait mal.

Des questions

Bonjour, j'ai 31 ans. Le troisième jour consécutif de douleur à gauche sous les côtes. la douleur n'est pas forte, mais elle est constante, tout est normal à l'échographie, seul le pancréas a une structure hétérogène. En 2007, une opération du rein a été réalisée pour retirer les calculs (oxalates). Je vais aller chez le médecin, je voudrais maintenant savoir en quoi je peux m'aider et quels tests cela vaut. Merci à tous pour l'aide!

Ces organes internes à ultrasons et la douleur dans l'hypochondre gauche peuvent parler du phénomène de la pancréatite. Vous devez vous en tenir à un régime, éliminer l'usage d'alcool, d'aliments gras et frits, limiter la consommation de café. Au cours de l'examen, vous devrez passer un test sanguin et urinaire général, un test sanguin biochimique. Vous devrez peut-être une radiographie des organes thoraciques pour vous donner les selles d'un coprogramme, mais votre médecin vous dirigera vers cet examen, si nécessaire.

Est-il possible de prendre des médicaments cholérétiques (allohol, pancreatin, cholesenis) en l’absence de vésicule biliaire?

Les médicaments cholérétiques après l'ablation de la vésicule biliaire ne sont pas contre-indiqués. Cependant, ils ne doivent être utilisés qu'après examen par un gastro-entérologue, car vous devez vous assurer que la circulation de la bile dans les canaux biliaires n'est pas perturbée et que la bile pénètre librement dans le duodénum. La pancréatine n'est pas un agent cholérétique. Ce médicament contient l'enzyme du pancréas et est nommé en présence de son déficit enzymatique (pour plus d'informations sur les indications et contre-indications à l'utilisation de la pancréatine, consultez notre rubrique éponyme: Pancréatine).

Femme, 53 ans, hypertension, diabète de type 2, vésicule biliaire retirée, maladie coronarienne, douleur persistante dans l'hypochondre gauche. De quoi peuvent-ils venir?

Des douleurs dans l'hypochondre gauche peuvent survenir pour des raisons complètement différentes. La plupart du temps, une douleur dans l'hypochondre gauche survient lors d'une pancréatite - inflammation du pancréas, gastrite, inflammation de l'estomac, ulcère gastrique et de nombreuses autres maladies (pour plus d'informations sur les symptômes de ces maladies, les méthodes de diagnostic et les principes généraux de sections: pancréatite, gastrite et ulcère peptique). De plus, une douleur dans cette zone peut survenir en présence d'une pathologie cardiaque, par exemple une maladie coronarienne. En outre, la douleur dans l'hypochondre gauche peut être associée à une rate hypertrophiée, qui peut accompagner diverses maladies infectieuses. Par conséquent, pour diagnostiquer avec précision et identifier les causes exactes de la douleur, il est nécessaire de subir un examen par un gastro-entérologue (il sera nécessaire de passer un test sanguin général et biochimique, une échographie des organes internes, une fibrogastroscopie). De plus, afin d'exclure les cardiopathies ischémiques, un ECG devra être effectué et un cardiologue examiné. Si une échographie des organes internes révèle une hypertrophie de la rate, le spécialiste des maladies infectieuses devra être consulté personnellement.

Rechercher des questions et des réponses

Pourquoi le côté gauche sous les côtes fait-il mal?

Tout le monde dans sa vie a été confronté à un désagrément comme une douleur dans l'hypochondre gauche. Les raisons en sont très diverses et certaines sont dangereuses. Pour vous prémunir contre d'éventuelles conséquences négatives, vous devez être plus attentif à votre santé et savoir ce qui provoque des sensations désagréables à gauche sous les côtes.

Causes possibles

Les sources d'inconfort sont principalement les organes présents dans cette zone du corps:

  • La rate. Cet organe est situé à la surface du corps. Ses fonctions sont assez nombreuses, mais toutes sont secondaires. Chez un adulte, il agit comme un filtre à sang, détruisant les globules rouges endommagés et survivant ainsi que les microorganismes nuisibles. Cependant, lorsque la rate est retirée, toutes ses fonctions sont entièrement remplies par les ganglions lymphatiques. Au cours de la maladie, il engendre des souffrances douloureuses, souvent de plus en plus grandes. En outre, une douleur intense à l'avant peut provoquer une rupture de la rate. En raison de son emplacement, ce corps est le plus susceptible aux blessures et aux larmes. La douleur dans ce cas est accompagnée par une peau bleue forte autour du nombril.
  • Le côté gauche de l'estomac. Les problèmes d’estomac sont parfois accompagnés de graves malaises. Une gêne causée par une gastrite, sera ressentie à gauche immédiatement après avoir mangé ou avant les repas, accompagnée de vomissements. La personne est habituellement nausée et tourmentée. La douleur provoque des ulcères et un cancer de l'estomac.
  • Pancréas. Si une personne s'inquiète de l'hypochondre gauche après les vacances ou les repas nourrissants, il est très probablement causé par le pancréas. Cette glande est située de telle manière que lorsque l'organe est enflammé, les deux côtés font mal. L'inconfort est accompagné de nausées et de vomissements. Lorsque la douleur de la pancréatite est un zona, accompagné de la température. Les personnes qui souffrent déjà de pancréatite et qui souffrent de problèmes de vésicule biliaire doivent se méfier de ce symptôme. En outre, le pancréas est le plus susceptible de tomber malade en consommant des quantités excessives d’alcool, d’aliments gras, frits, fumés et de gros fumeurs.
  • Coeur Diverses maladies cardiaques, telles que les crises cardiaques, les maladies coronariennes ou l'angine de poitrine, peuvent être accompagnées de douleurs au coeur gauche. Ils sont spécifiques et s'accompagnent de nombreux autres symptômes caractéristiques de ces maladies. Les symptômes apparaissent lorsque vous vous déplacez au moment de fortes charges sur le cœur.
  • Pneumonie du poumon. Malaise particulièrement perceptible lors de l'inhalation. Il donne à l'estomac et augmente avec la toux. Lorsque la pneumonie est toujours présente expectorations abondantes et une forte toux. Peut-être une hémoptysie.
  • Pendant la grossesse. En 3 trimestres, le fœtus grossit naturellement et commence à exercer une pression sur les organes du corps de la femme. Par conséquent, pendant la grossesse, des douleurs apparaissent périodiquement, y compris à gauche.
  • Petit et gros intestin. De plus, l'inconfort du côté gauche est souvent causé par un météorisme banal. Il s'accompagne de ballonnements et apparaît après avoir mangé des aliments tels que du chou, du pain noir et des légumineuses. Les coliques surviennent beaucoup plus souvent chez l'enfant que chez l'adulte, mais si les méthodes habituelles de contrôle ne permettent pas de résoudre le problème, il est probable qu'il s'agisse d'une autre maladie plus grave.
  • Rein gauche. Avec les pathologies des reins, la douleur est très forte. Le foyer est situé derrière, mais peut donner dans la cavité abdominale ou l'hypochondre. Habituellement, lorsqu'elle est confrontée à elle, la personne appelle immédiatement le médecin. La pyélonéphrite est la cause de la douleur.
  • Ostéochondrose. Dans l'ostéochondrose de la colonne thoracique ou lombaire, le syndrome de la douleur est un symptôme obligatoire. Tous les patients doivent avoir mal au dos et au côté gauche, y compris sous les côtes. Sensations désagréables possibles dans le coeur.
  • Appendicite. Bien que l'appendice soit à droite, au début de la maladie, la douleur est localisée dans la région du plexus solaire et du nombril. Par conséquent, il semble que certains s'inquiètent de l'hypochondre gauche.

Types de douleur

En déterminant exactement comment l'hypochondre est blessé à gauche, vous pouvez savoir quel corps est inquiet. Vous trouverez ci-dessous les principaux types de douleur ressentie par les personnes:

Couture

Les douleurs à la couture symbolisent les problèmes rénaux. Ils peuvent se manifester dans le dos et sur les côtés, mais toujours dans la partie inférieure du corps et avoir le caractère d'un zona. Si le problème se situe vraiment dans les reins, un mal de tête, une augmentation de la température corporelle et des douleurs musculaires seront ajoutés aux symptômes susmentionnés de la maladie.

L'inflammation se manifeste encore dans les troubles de la miction. La pyélonéphrite nécessite un traitement rapide par un spécialiste et un traitement à long terme. En outre, on prescrira au patient un régime alimentaire qui exclut les aliments gras, frits et épicés, ainsi que les boissons alcoolisées. Si le régime n'est pas suivi, une gêne peut se reproduire.

La douleur lancinante est toujours présente dans la lithiase urinaire, lorsque de grosses pierres commencent à bouger. La lésion est située en dessous, mais dans certains cas, la douleur est transmise à l'hypochondre gauche. Dans ce cas, une opération obligatoire est requise.

Pointu

Des douleurs coupantes aiguës peuvent symboliser à la fois des lésions graves des organes internes et des problèmes mineurs. En cas de malaise, une personne insupportable est capable de perdre conscience à la suite d'un choc douloureux. Ce symptôme se manifeste dans les maladies suivantes:

Si vous ressentez ce symptôme, vous devez appeler une ambulance, car vous devrez peut-être être hospitalisé immédiatement. Parfois, il est impossible de se passer d'une chirurgie d'urgence.

Pénible

Cela indique un cours chronique de la maladie. Ceux-ci comprennent:

  • gastrite chronique;
  • pyélonéphrite chronique;
  • pancréatite chronique et autres.

Le patient s'habitue souvent à sa mauvaise santé et ne consulte pas un médecin à temps. Une telle négligence s'avère désastreuse, car les tissus affectés sont progressivement détruits.

Palpitant

Se produit souvent dans la pancréatite aiguë et s'accompagne de vomissements, fièvre, gonflement, gonflement des membres. Si ces manifestations se produisent, il est nécessaire de consulter un médecin le plus tôt possible, qui sera en mesure de mettre fin à la douleur avec l'aide de moyens spéciaux.

Si la pancréatite provoque réellement un inconfort, la douleur devient intense et insupportable après un certain temps.

Tirant

La cause en est les problèmes associés à la rate, ses blessures. Douleur tirante - c'est aussi une manifestation secondaire des maladies suivantes:

  • la tuberculose;
  • processus auto-immunes;
  • hépatite

Si la situation s'aggrave après la prise d'un aliment frit épais et gras, il est fort probable que la maladie soit à l'origine des problèmes de foie. En cas d'absence prolongée de traitement, une cirrhose du foie peut se développer.

Terne

Elle accompagne souvent divers problèmes cardiovasculaires. La douleur est sourde, lancinante ou même coupante.

Diagnostics

Immédiatement après l'apparition de tout inconfort, vous devez contacter le thérapeute qui vous enverra passer des tests et établir le diagnostic. Après avoir déterminé pourquoi le côté gauche fait mal sous les côtes, vous devriez contacter un spécialiste spécifique.

  • cardiologue;
  • urologue;
  • un chirurgien;
  • gynécologue;
  • endocrinologue;
  • gastroentérologue.

Le spécialiste vous dira quoi faire et quel traitement sera adéquat dans une situation donnée.

Il est important de se rappeler que tout traitement personnel peut avoir des conséquences négatives, en particulier si la maladie menace la vie d’une personne.

Maux d'estomac sous les côtes

Auteur: chirurgien Yurevich V.V.

La douleur abdominale est l’une des plaintes les plus courantes des patients du monde entier. Parmi ceux-ci, un nombre considérable se plaint d'avoir mal au ventre sous les côtes. La douleur abdominale, particulièrement aiguë, est toujours un symptôme très alarmant. En parlant de douleur dans l'abdomen sous les côtes, il est nécessaire de faire la distinction entre douleur abdominale dans les maladies chirurgicales et douleur dans les maladies non chirurgicales des organes internes.

Les maladies chirurgicales qui se manifestent par des douleurs aiguës sous les côtes sont presque toujours potentiellement dangereuses et exigent du patient et du personnel médical une approche plus équilibrée et scrupuleuse, à la fois pour le diagnostic et le traitement. Les douleurs abdominales aiguës, probablement de nature chirurgicale, sont autrement appelées «abdomen aigu», soulignant ainsi le danger potentiel que ce symptôme menaçant comporte en soi. Il est important de savoir que si les douleurs abdominales commencent soudainement, en particulier dans le contexte du bien-être physique complet antérieur et qu'elles sont causées par une maladie chirurgicale urgente, la maladie se développe dans la plupart des cas très rapidement et de façon spectaculaire (de plusieurs heures à plusieurs jours) et la probabilité est très élevée. dans un avenir proche d'être sur la table d'opération. Les maladies chirurgicales impliquant des douleurs abdominales sous les côtes sont très insidieuses. Très souvent, aucun symptôme ne les précède, rien ne gêne les gens et une maladie soudaine devient comme un éclair.

Cependant, en plus des maladies chirurgicales, il existe une quantité énorme de maladies thérapeutiques des organes internes, qui se caractérisent également par le fait que les patients souffrent de maux d'estomac sous les côtes. Il convient de noter que la plupart d'entre elles, contrairement aux maladies chirurgicales des organes abdominaux, sont potentiellement beaucoup moins dangereuses. Leur évolution est plus douce, souvent chronique et très souvent caractérisée par l'apparition d'épisodes répétés dont les symptômes sont similaires. Bien sûr, c'est loin d'être la règle. Il existe un certain nombre de conditions très dangereuses, voire menaçantes, caractérisées par l’apparition de douleurs abdominales sous les côtes (par exemple, une pneumonie grave ou un infarctus aigu du myocarde).

Et pour ce qui est des maladies les plus courantes dans lesquelles les patients ont des douleurs abdominales sous les côtes, je voudrais préciser que la division de ces maladies en interventions chirurgicales et non chirurgicales est quelque peu arbitraire et généralisée, soulignant uniquement le potentiel de leur méthode de traitement chirurgical. Dans certaines conditions pathologiques, ce bord peut être très conditionnel. Par conséquent, si la colite se trouve du côté gauche sous les côtes ou du côté droit, vous devez écouter votre corps.

Les maladies chirurgicales les plus dangereuses associées aux douleurs abdominales sous les côtes sont les suivantes:

1. cholécystite aiguë. La cholécystite aiguë est appelée inflammation aiguë de la vésicule biliaire. Le plus souvent, une cholécystite aiguë se produit en raison de la présence de calculs dans la vésicule biliaire. Un grand nombre de personnes (en particulier les femmes d'âge moyen et plus âgées ayant souvent donné naissance à un excès de poids) sont des agents porteurs de calculs dans la vésicule biliaire. La plupart d'entre eux peuvent même ne pas être conscients de la présence de cette maladie. Cependant, dans certains cas, un blocage de la vésicule biliaire avec une pierre, l’ajout du processus inflammatoire et le développement de cette maladie redoutable peuvent survenir. La maladie peut être déclenchée par la consommation d'aliments frits ou gras, d'épices, d'alcool et se caractérise par l'apparition d'une douleur intense sous les côtes à droite, donnant à l'épaule droite et à l'omoplate. Dans les cas graves, nausée, vomissements, malaise, forte fièvre, jaunissement de la peau, bouche sèche, malaise, indiquant une lésion totale purulente de la vésicule biliaire. En règle générale, dans de tels cas, la vésicule biliaire se déchire et une péritonite biliaire se développe, à partir de laquelle les patients meurent rapidement sans chirurgie. L’une des méthodes d’analyse des cholécystites aiguës la plus accessible et, en même temps, la plus informative, est l’échographie des organes abdominaux, qui permet non seulement de confirmer la présence de calculs dans la vessie, mais également de révéler l’inflammation de sa paroi, qui s’épaissit considérablement. Le traitement de la cholécystite aiguë est souvent chirurgical. L'opération consiste à retirer la vésicule biliaire. Il convient de noter que la plupart des opérations d’extraction de la vésicule biliaire sont actuellement effectuées à l’aide de techniques laparoscopiques peu invasives (mini-ponctions jusqu’à 1 cm). Cependant, une telle opération ménagère ne peut être réalisée qu'avec le traitement rapide du patient pour obtenir de l'aide, lorsqu'il n'y a pas de complications graves, telles qu'une péritonite.

2. Pancréatite aiguë - inflammation aiguë du pancréas. La pancréatite aiguë est une maladie très dangereuse. Le pancréas a une fonction importante dans la digestion. Il produit des sucs digestifs très agressifs capables de digérer presque tous les aliments pris par l'homme (graisses, protéines et glucides). Il existe des cas où la sécrétion des sucs digestifs le long des canaux pancréatiques dans l'intestin est entravée. En même temps, les sucs digestifs sont activés à l'intérieur de la glande et commencent à la digérer. En fonction de la gravité de la pancréatite aiguë, une digestion complète de la glande peut avoir lieu même en quelques heures. À la suite de cette autodigestion du pancréas, il se produit une destruction des vaisseaux sanguins, une partie des enzymes digestives pénètre dans la circulation sanguine et se répand dans tout le corps, provoquant de graves perturbations. La pancréatite aiguë survient généralement après la consommation de grandes quantités d'aliments frits, en particulier après l'abus d'alcool. La pancréatite aiguë survient souvent après un festin. La maladie commence par une douleur intense et aiguë au sommet de l'abdomen sous les côtes. La douleur irradie dans le dos et serre le patient comme un cerceau. Les douleurs sont exceptionnellement fortes. En plus de la douleur, les patients développent généralement des vomissements indomptables, une distension abdominale et une bouche sèche. La maladie est très difficile. En raison de vomissements répétés et d'un œdème prononcé des tissus entourant l'inflammation du pancréas, la déshydratation survient très rapidement chez les patients. La pression artérielle diminue, ce qui entraîne assez rapidement la mort. De nombreux patients atteints de pancréatite aiguë doivent être traités en soins intensifs. La nécessité d'un traitement chirurgical survient principalement dans les périodes tardives en relation avec la suppuration du pancréas enflammé. En raison de l'évolution sévère de la pancréatite aiguë, le taux de mortalité associé à cette dernière reste assez élevé.

3. Ulcère gastrique ou duodénal perforé - une formidable maladie chirurgicale. L'ulcère perforé est l'une des complications les plus graves d'un ulcère peptique, dans lequel l'ulcère s'étend à toute l'épaisseur de la paroi de l'estomac ou du duodénum, ​​en y formant un trou. En même temps, le contenu de l'estomac, ainsi que le suc gastrique, pénètre dans la cavité abdominale libre, provoquant une inflammation de l'abdomen - péritonite. L'ulcère perforé est très rapide. Sans traitement chirurgical opportun, des changements irréversibles et le décès peuvent survenir dès le troisième jour. La maladie commence très mal. Soudain, sur le fond d'une santé complète, de fortes douleurs comme un «poignard» apparaissent au sommet de l'abdomen et sous les côtes. La douleur est si forte qu'elle peut même tordre un homme fort physiquement. Bientôt, la douleur se propage dans tout l'abdomen, bouche sèche, nausée, vomissement, fièvre. Au moindre soupçon d'ulcère perforé, le patient doit être immédiatement transporté dans une clinique spécialisée où se trouve un service de chirurgie. Parmi les méthodes de recherche supplémentaires en cas de suspicion d'ulcère gastrique ou duodénal perforé, la radiographie abdominale et la laparoscopie sont utilisées. Il existe une règle de fer: un patient chez qui on a diagnostiqué un ulcère perforé devrait être opéré pendant deux heures. Cette approche souligne une nouvelle fois le danger que cette maladie comporte.

4. appendicite aiguë. Pour l'appendicite aiguë, la douleur dans le haut de l'abdomen sous les côtes n'est pas typique. Tout le monde sait probablement que l'appendicite est caractérisée par la présence de douleur dans la région iliaque droite (abdomen inférieur droit). Cependant, dans environ 70% des cas, l'appendicite aiguë commence par l'apparition d'une douleur non localisée dans la partie supérieure de l'abdomen, y compris sous les côtes. Il existe des formes atypiques d'appendicite aiguë très localisées lorsque la douleur est limitée à l'hypochondre droit, simulant des maladies du foie et de la vésicule biliaire. Dans ces cas, les erreurs de diagnostic sont fréquentes et, par conséquent, la fourniture tardive de soins médicaux adéquats, qui entraîne souvent des complications. Dans de tels cas, des méthodes de recherche supplémentaires, telles que l'échographie de l'abdomen et la laparoscopie, viennent en aide aux médecins. Si un patient reçoit un diagnostic d'appendicite aiguë, il devrait, tout comme un ulcère perforé, être opéré au plus tard deux heures après le diagnostic.

5. Les tumeurs du côlon. Le cancer du côlon est un cancer très répandu. Le gros intestin a deux grandes courbures: l'angle hépatique et l'angle splénique (sous le bord droit et gauche, respectivement). De toutes les formes de tumeurs du côlon, le cancer du foie et les coins spléniques sont assez courants. Il convient de noter que toute tumeur maligne, y compris le cancer du côlon, ne présente aucun symptôme pendant une longue période. N'importe quel médecin dira que la douleur cancéreuse est le signe d'un processus disparu depuis longtemps. La douleur survient généralement lorsque la tumeur atteint une taille importante et s'étend souvent au-delà de l'organe affecté. Comment la douleur cancéreuse peut-elle survenir avec des complications: décomposition, ajout d’une infection secondaire et inflammation, qui, d’ailleurs, sont également des signes d’un processus qui a déjà bien avancé? En plus des douleurs abdominales sous les côtes, cette localisation des patients atteints d'un cancer du côlon peut être perturbée par des symptômes tels que des troubles des selles (alternance de diarrhée et de constipation), la présence d'impuretés pathologiques dans les matières fécales (sang, mucus), des ballonnements intermittents, une perte de poids, une perte d'appétit, pâleur de la peau, malaise général. Ces symptômes peuvent évoluer assez rapidement et devenir très prononcés en quelques mois. En particulier, cette maladie devrait être suspectée chez les personnes âgées atteintes de constipation prolongée. Pour confirmer le diagnostic en utilisant les méthodes de recherche suivantes. L'irrigoscopie est un examen radiologique du côlon, dans lequel le côlon est rempli d'une substance radio-opaque pouvant profiler et ainsi visualiser la tumeur qui s'y trouve. Une autre méthode de recherche est la coloscopie. En coloscopie, le côlon est examiné avec un équipement optique endoscopique, dans lequel il est possible non seulement d'évaluer l'état de l'intestin, mais surtout d'effectuer une biopsie de la tumeur, qui est la méthode de diagnostic la plus précieuse. Le traitement des tumeurs du côlon est généralement combiné. Cela inclut un traitement chirurgical, qui supprime la zone du côlon avec une tumeur. Traitement de chimiothérapie - la nomination de médicaments spécifiques qui ont un effet néfaste sur les cellules cancéreuses. Radiothérapie - effets sur la tumeur à l'aide de rayons X.

Avec des maladies thérapeutiques

Selon ce qui se trouve à droite sous les côtes ou à gauche, il y a une douleur correspondante. Des douleurs abdominales sous les côtes peuvent survenir dans les cas suivants:

1. L'hépatite aiguë et chronique est une maladie inflammatoire du foie, qui dans la plupart des cas est causée par un virus. Il existe différentes formes d'hépatite virale (hépatites virales A, B, C, D, E et autres). Comme d'habitude procéder sous forme de formes aiguës et chroniques. Dans l'hépatite aiguë, les symptômes sont généralement des symptômes cliniques très prononcés. Avec un traitement adéquat possible guérison complète de cette maladie. L'hépatite chronique ne coule pas si fort, les exacerbations alternent avec les rémissions, la maladie évolue généralement lentement vers une cirrhose du foie - une maladie incurable. La deuxième cause d'inflammation du foie la plus fréquente est l'exposition à des substances toxiques (poisons, médicaments, toxines endogènes du corps). L'alcool est l'une des substances toxiques les plus courantes qui provoquent des lésions inflammatoires du foie. En cas d'hépatite, les patients remarquent une douleur et une lourdeur sous le bord droit, ainsi qu'un jaunissement de la peau. Des méthodes de recherche supplémentaires ont été utilisées: l’échographie des organes abdominaux, des tests de laboratoire qui non seulement confirment ou réfutent le fait qu’un patient présente une lésion virale, mais évaluent également de manière objective l’état de la fonction hépatique, ce qui est particulièrement important pour déterminer le succès du traitement de l’hépatite.

2. La cholécystite chronique est une maladie très commune. Habituellement caractérisé par la présence de calculs biliaires. Cependant, il existe également des formes de cholécystite sans arêtes. Les patients sont préoccupés par les douleurs périodiques d'un caractère perforant ou tirant dans la région de l'hypochondre droit. La douleur peut être déclenchée par la prise d’aliments frits ou gras et disparaître spontanément ou après la prise de régime non-shpy. La maladie est bénigne, mais dans certains cas, il est possible que l’inflammation aiguë de la vésicule biliaire se manifeste, comme en témoigne une crise de douleur intense de longue durée dans l’hypochondre droit, de la fièvre (voir cholécystite aiguë). Le traitement est lié à un régime, à la prise de médicaments antispasmodiques, tels que l’absence de shpy. En cas d'attaques fréquentes, un traitement chirurgical est recommandé - retrait programmé de la vésicule biliaire. L'opération est dans la plupart des cas réalisée à l'aide d'un équipement vidéo-endoscopique (cholécystectomie laparoscopique) au moyen d'incisions miniatures.

3. Pancréatite chronique - inflammation chronique du pancréas. La maladie peut être principalement chronique ou être une conséquence d'une pancréatite aiguë précédemment subie. Il se caractérise par l'apparition de douleurs ceinturantes dans le haut de l'abdomen après la rupture du régime. De plus, étant donné que le pancréas joue un rôle important dans la digestion, il existe très souvent des troubles de la pancréatite chronique (fauteuil instable, distension abdominale, perte de poids). De plus, le pancréas produit une hormone vitale, l'insuline, avec une déficience pouvant développer un diabète.

4. pneumonie aiguë. Si l'inflammation recouvre les parties inférieures du poumon, le poumon environnant peut être impliqué dans le processus inflammatoire du poumon mince - la plèvre. Dans ce cas, le patient peut ressentir des douleurs abdominales sous les côtes. Ceci est un symptôme non spécifique. La présence de toux avec expectorations purulentes, forte fièvre, malaise, respiration sifflante dans les poumons - tout cela permet dans la plupart des cas de poser le bon diagnostic. En cas de doute, la fluorographie et la radiographie thoracique facilitent considérablement le diagnostic. Le traitement de la pneumonie aiguë implique la nomination d'antibiotiques, de médicaments expectorants, de vitamines et d'antipyrétiques. Avec les formes simples de pneumonie, le traitement peut être effectué à domicile sous la surveillance d'un médecin.

5. L'infarctus aigu du myocarde est une forme très redoutable de maladie coronarienne dans laquelle se développe une nécrose limitée ou étendue du muscle cardiaque due au blocage des artères du cœur. Habituellement, la douleur survient dans la région du cœur et irradie vers l'épaule et l'omoplate. Dans certains sites d'infarctus aigu du myocarde, des douleurs peuvent survenir dans l'estomac ou sous la côte gauche. Il est important de reconnaître cette maladie rapidement, car tout retard dans la fourniture de soins médicaux qualifiés peut coûter une vie. Il existe des cas paradoxaux dans lesquels des patients présentant un infarctus du myocarde non reconnu effectuent par erreur des opérations inutiles, créant ainsi une confusion entre cette maladie et un ulcère perforé. Aide au diagnostic de l'électrocardiographie aiguë de l'infarctus du myocarde.

6. L'ostéochondrose rachidienne est un excellent simulateur. Cette maladie peut simuler de nombreuses maladies. Le plus souvent, les patients remarquent des douleurs au dos, aggravées par un effort physique. La douleur sous les côtes n’est pas rare non plus dans cette maladie.

Comme vous pouvez le constater, la liste des maladies qui se manifestent par des douleurs abdominales sous les côtes est très large et loin d’être complète. Si la douleur dans cette zone n'apparaît pas pour la première fois chez un patient et qu'il connaît bien sa maladie, on l'observe à ce sujet chez le médecin - il s'agit d'une situation. Si la douleur est apparue pour la première fois, il est nécessaire de la surveiller. Vous ne devriez jamais demander conseil à des personnes qui sont loin de la médecine, car souvent même un médecin expérimenté possédant une longue liste d’analyses de laboratoire et d’instruments supplémentaires dans son arsenal ne permet pas toujours un diagnostic correct et, par conséquent, choisit la stratégie de traitement la plus appropriée pour ce patient.. Par conséquent, il n’est pas nécessaire de différer l’appel d’un spécialiste et encore moins de s’auto-traiter, car le temps est souvent le facteur principal et décisif de l’évolution de votre maladie.


Plus D'Articles Sur Le Foie

Cholécystite

Comment traiter une pancréatite chronique et une cholécystite?

La pathologie du pancréas et de la vésicule biliaire occupe une place importante parmi les maladies du système digestif. Souvent avec une cholécystite chronique (inflammation de la vésicule biliaire) ou dans le contexte d'une maladie des calculs biliaires, une pancréatite (inflammation du pancréas) se développe.
Cholécystite

La meilleure eau minérale au monde

Avant d'être dans un conteneur, cette eau minérale emprunte un chemin difficile et épineux de 400 km de long à travers les rochers du Népal. Ouverte en 1997, la source est en fait un cadeau des anciens glaciers, dont l’eau de fonte a jeté les bases de cette variété.