Diarrhée après le retrait de la vésicule biliaire

La vésicule biliaire est un organe digestif important responsable de l'accumulation, de la concentration et de la libération périodique de la bile dans l'intestin. En 24 heures, 2 litres de sécrétions hépatiques sont collectés dans la vésicule biliaire (vésicule biliaire), nécessaire au traitement primaire des graisses et à la stimulation de la motilité intestinale.

Certaines maladies ZH ne sont traitées que par chirurgie. La cholécystectomie est une intervention chirurgicale qui élimine les calculs biliaires. Cette procédure est prescrite en violation du rendement de la bile. La diarrhée après le retrait de la vésicule biliaire est la conséquence la plus courante de l'opération. Pour restaurer la fonctionnalité du système digestif, il est nécessaire de procéder à un traitement complet.

La décision de retirer le disque vinyle est prise lorsque le corps cesse de remplir ses fonctions et devient dangereux pour une personne.

La cholécystectomie est prescrite dans de tels cas:

  • Cholécystite avec cours aigu, qui n'est pas traitée par une méthode conservatrice (avec l'aide de médicaments).
  • Inflammation chronique du tractus gastro-intestinal, qui perturbe le flux de bile dans les intestins.
  • Empyema ZHP (inflammation purulente).
  • Gangrène de la vésicule biliaire.
  • Maladie biliaire (en présence de grosses pierres).
  • Tumeurs sur le HP (kystes, polypes, cancer).
  • Organe de la blessure.

Initialement, l'inflammation aiguë du pancréas est traitée par une méthode conservatrice, mais les médicaments ne sont pas toujours efficaces. En violation de la fonctionnalité du système biliaire (ZH et des voies biliaires), les médecins prescrivent une cholécystectomie. Les processus inflammatoires purulents, la gangrène, les tumeurs sont également traités chirurgicalement.

En cas de MCI (maladie des calculs biliaires), le médecin établit un schéma thérapeutique en fonction de l'état du patient. Tout d'abord, les pierres sont écrasées au laser. Pour l'enlèvement de la station LP uniquement dans le cas où les pierres ne peuvent pas être éliminées d'une autre manière.

La cholécystectomie est réalisée de deux manières: mini-invasive et en ouvrant l'espace abdominal. Au cours de la laparoscopie, l'élimination des calculs biliaires est effectuée à l'aide d'un laparoscope et d'autres instruments insérés à travers de petits trous dans la peau. Cette procédure est plus sûre et moins traumatisante. Avec la chirurgie ouverte, le risque de hernie postopératoire augmente (en particulier chez les patients âgés).

Faites ce test et découvrez si vous avez des problèmes de foie.

L'état du patient et les règles de conduite après la chirurgie

Les patients à qui une cholécystectomie est indiquée sont intrigués par la question de savoir ce qui se passe après l'opération et le fonctionnement du système biliaire en l'absence d'IG. Pour comprendre quelle sera la qualité de vie après une chirurgie, vous devez comprendre comment digérer les graisses sans la vésicule biliaire.

Lorsque la vésicule biliaire est retirée, il reste le canal biliaire par lequel la sécrétion hépatique pénètre dans l'intestin. Maintenant, la bile ne s'accumule pas et ne se concentre pas, mais pénètre immédiatement dans le duodénum à petites doses, participant à la dégradation des aliments. Puisque la concentration de bile a diminué, cela n'affectera pas autant les graisses. Par conséquent, afin d'éviter les troubles digestifs, le patient doit, après le retrait du tractus gastro-intestinal, respecter les règles suivantes:

  • Mangez souvent, mais en petites portions, de sorte que la bile ait complètement traité ses composants.
  • L'intervalle entre les repas ne doit pas être long, car le secret du foie, qui circule constamment, affectera négativement les organes digestifs.
  • Il est nécessaire de limiter la quantité d'aliments gras dans le régime car la concentration de bile n'est pas si forte et il ne sera pas en mesure de traiter de grandes quantités de graisse.
  • Il est recommandé de refuser les produits qui activent la motilité intestinale.

Si vous ne respectez pas ces règles, le risque de troubles de la chaise augmente (risque de diarrhée).

En conséquence, les patients se demandent si. Pourquoi il y a des selles molles après la cholécystectomie. C'est ce qui sera discuté plus loin.

Diarrhée après cholécystectomie

Normalement, les intestins, ainsi que les sucs des glandes digestives, reçoivent des substances qui stimulent la fonctionnalité de cet organe et accélèrent la promotion des grumeaux alimentaires. Un de ces stimulants est la bile. En présence de ZHP, il est périodiquement alloué lors de sa réduction après avoir reçu des portions de nourriture.

Après la cholécystectomie, la sécrétion hépatique pénètre constamment dans le duodénum. C’est la principale cause de diarrhée après le retrait de la vésicule biliaire.

L'avantage est que, après l'opération, la concentration de bile diminue, ce qui ne stimule pas beaucoup la motilité intestinale. En outre, les facteurs suivants affectent la digestion après le retrait des tissus adipeux: fonctionnalité de l'intestin, système nerveux autonome, qualité de la nourriture, règles de nutrition. Selon les médecins, les selles molles après le retrait de la vésicule biliaire sont un phénomène physiologique qui peut être éliminé.

Les autres causes de selles molles après une cholécystectomie sont les calculs biliaires ou les maladies des voies biliaires.

Symptômes de la diarrhée froide:

  • La couleur des matières fécales est jaune pâle ou verdâtre. Cela est dû à une violation de l'écoulement des sécrétions hépatiques, qui vient maintenant en abondance. L'intestin n'est pas capable de faire face à un tel volume de bile, en conséquence, le secret dilue son contenu.
  • Il y a une lourdeur et une douleur sourde à droite sous les côtes.
  • La gêne apparaît tout en sentant la couture.
  • Des caillots verdâtres peuvent être observés dans les selles.
  • Les excréments ont une odeur désagréable.

Outre les symptômes ci-dessus, la formation de gaz dans les intestins augmente, l'abdomen se gonfle, des caillots sanguins se forment dans les selles. Certains patients après une cholécystectomie ont une diarrhée persistante. Cela est possible si le patient ne suit pas les règles de la nutrition.

Ensuite, les patients qui ont subi une intervention chirurgicale pour enlever l'IG, la question se pose de savoir quoi faire pour éviter la diarrhée chronique.

Après l'opération, le patient reste à l'hôpital pendant plusieurs jours sous la surveillance d'un médecin. Il suit un régime alimentaire strict et, si nécessaire, prend des médicaments qui ralentissent la motilité intestinale. Pour restaurer le corps, il est recommandé de prendre des complexes de vitamines et de minéraux.

Traitement de la toxicomanie

En règle générale, la diarrhée et d’autres symptômes désagréables se produisent lorsqu’un patient atteint d’une ZH éloignée rentre chez lui. C'est parce que le patient viole les règles de la nutrition.

Selon les statistiques médicales, le plus souvent, les personnes nécessitant une intervention chirurgicale présentent une surcharge pondérale. Ils se lassent du menu monotone et reviennent au régime précédent, considérant que le danger est maintenant derrière. Cependant, cette opinion est erronée. Quelques jours plus tard, le patient a la diarrhée, il perd du poids, des liquides et son état s'aggrave.

Les patients qui ont eu la diarrhée ont souvent une question sur la façon de la traiter. La thérapie consiste à prendre les médicaments thérapeutiques suivants:

  • Les entérosorbants sont un groupe de médicaments qui nettoient le corps des substances nocives, normalisent la fonctionnalité intestinale. Les médicaments suivants sont utilisés à cette fin: Smecta, charbon actif ou blanc, Lactofiltrum, Filtrum.
  • Des agents antibactériens sont prescrits pour la détection d'agents pathogènes dans les intestins ou la présence d'un processus inflammatoire.
  • Médicaments contenant des lactobacilles, probiotiques, prébiotiques (milieu nutritif pour les microorganismes utiles). Pour éliminer la diarrhée et retrouver une microflore normale, utilisez Normabakt, Linex, Bifiform.
  • Les médicaments contenant des acides biliaires et de la bile sont utilisés comme traitement complémentaire (Cholensim, Liobil, Allohol).

Pour accélérer la production de ses propres enzymes, appliquez Hepatosan, Cyclovalon, Ursosan, Enterosan. Le lopéramide est prescrit pour ralentir la motilité intestinale.

En raison de la perte d'une grande quantité d'eau et de sels contre la diarrhée, il est recommandé de prendre Regidron pendant 2 à 3 jours. Le médicament sel de glucose retient les liquides dans le corps.

Le traitement conservateur dure 2 semaines ou plus. La durée du traitement thérapeutique est déterminée par le médecin pour chaque patient individuellement.

En cas de diarrhée, il est interdit de prendre des médicaments qui augmentent la sécrétion de la sécrétion hépatique et facilitent sa pénétration dans l'intestin. Pour restaurer la fonctionnalité du foie, prescrivez des médicaments hépatoprotecteurs.

Règles de puissance

Comme mentionné précédemment, pour prévenir la diarrhée après le retrait de la vésicule biliaire, le patient doit suivre un régime. Il est important de surveiller votre alimentation tout au long de la vie. Il est interdit de reprendre le régime habituel même quelques années après avoir retiré le GC. La violation des règles de l'alimentation menace de diarrhée chronique et de déshydratation.

Le menu du patient après une cholécystectomie change radicalement. L'objectif principal du régime alimentaire - la prévention des calculs biliaires et d'autres pathologies des voies biliaires.

Le patient doit manger souvent (4 à 7 fois), mais en petites portions. Cela est nécessaire pour que la sécrétion hépatique ne s'accumule pas dans les canaux. En l'absence de nourriture, la bile irrite la muqueuse intestinale.

Le patient doit suivre un régime strict pendant 4 mois après la chirurgie:

  • Le régime doit être reconstitué avec des aliments bouillis, cuits à la vapeur ou râpés. Parfois, les produits peuvent être éteints. La nourriture frite est strictement contre-indiquée. Réduisez la quantité d'aliments riches en graisses et en fibres.
  • Les aliments à base de bouillon de légumes soulagent les organes digestifs. Dans la soupe aux légumes, vous pouvez ajouter des céréales.
  • Il est permis de manger de la viande maigre (veau, poulet, bœuf, viande de lapin). Le poisson de mer peut être consommé jusqu'à 2 fois en 7 jours, car il aide à absorber les graisses.
  • Pour accélérer la libération des sécrétions hépatiques dans le régime alimentaire, citons les huiles végétales et les graisses contenues dans le lait.
  • Le matin et le soir, il est recommandé d'utiliser des produits laitiers à faible teneur en matières grasses, ainsi que des œufs à la coque. Les aliments peuvent être remplis de beurre ou d'huile végétale (quantité minimale).
  • Pour accélérer la récupération du corps, vous devez manger de la bouillie.
  • Le régime alimentaire est reconstitué avec des légumes (pas des variétés acides).
  • Après la cholécystectomie, les pastèques et les melons, qui sont diurétiques et nettoient le corps des substances toxiques, sont utiles.
  • Le miel peut être utilisé à la place du sucre.

Pour la prévention de la diarrhée chologénique, il est recommandé de compléter le menu avec des produits contenant une grande quantité de fibres alimentaires (riz brun et pain au son).

Lors de la déshydratation après une diarrhée, vous devez boire beaucoup de liquide. Un patient en bonne santé devrait boire entre 1,5 et 2 litres par jour et, après élimination du F, le taux est d'environ 3 litres. En plus de l'eau sans gaz, vous pouvez boire du jus, de la compote, du jus de fruits frais provenant de légumes ou de fruits. Il est recommandé de boire 220 ml d’eau minérale (Borjomi, Essentuki) le matin à jeun.

Pour le petit-déjeuner, vous pouvez manger du porridge avec de l'eau, un petit morceau de pain et du beurre, un œuf à la coque ou une omelette à la vapeur protéinée.

Si la diarrhée survient de temps en temps, excluez donc le lait et les produits du menu. Le patient peut déguster de la confiture maison, des galets galeux, des craquelins.

Pour éviter la cholélithiase et d'autres maladies des voies biliaires, le patient doit se familiariser avec la liste des aliments interdits:

  • Après la cholécystectomie, les viandes grasses et les poissons sont contre-indiqués. Ceci s'applique aux plats frits et gras. Les enzymes ne sont pas produites après l'élimination des calculs biliaires; les organes digestifs perçoivent donc négativement les substances obtenues lors de la friture.
  • Les aliments épicés irritent la muqueuse intestinale et provoquent la diarrhée. Par conséquent, excluez du menu les épices, les oignons et l'ail.
  • Le chocolat, les produits à la crème grasse, les bonbons sont également inclus dans la liste des produits interdits.
  • Les plats contenant des légumineuses provoquent des excès de gaz et des ballonnements. Pour l'absorption normale de tels produits, il faut beaucoup d'enzymes.
  • Les graisses réfractaires doivent être jetées.
  • L'alcool est strictement contre-indiqué, car il provoque une intoxication générale du corps et porte atteinte à la fonctionnalité du foie.

En outre, après une cholécystectomie, il n'est pas recommandé au patient de boire beaucoup de thé et de café.

Exercice physique après le retrait du HP

Le patient ne peut pas éviter la diarrhée après le retrait de la vésicule biliaire s'il doit effectuer après un congé physique un travail physique pénible. Dans la période postopératoire, la paix devrait être observée. Pour le moment, il est préférable de refuser les tâches ménagères, car elles provoquent une contraction des muscles abdominaux, ce qui entraîne une augmentation de la motilité intestinale et des selles liquides.

Une fois enlevé, il est interdit de soulever des poids supérieurs à 3 kg. Une telle activité provoque une augmentation de la pression dans l'espace abdominal.

Cependant, il n'est également pas recommandé d'être complètement passif. Excellent effet de marche sur le corps pour une durée totale d'environ 40 minutes. Après un certain temps, le médecin vous autorisera à effectuer des exercices de gymnastique spéciaux. Des sauts, en cours d'exécution, des exercices à la presse, il est préférable de refuser.

Le patient peut reprendre le régime habituel du jour 6 à 12 mois après la cholécystectomie. Dans tous les cas, la décision de changer de mode de vie est prise par le médecin, en tenant compte des caractéristiques du patient.

Ainsi, la diarrhée après le retrait de ZH est un phénomène courant qui ne contourne aucun patient. Pour restaurer la fonctionnalité des organes digestifs, vous devez suivre un régime, refuser de faire de l'exercice et prendre les médicaments prescrits par votre médecin. Ce n'est qu'en observant ces règles que le patient pourra ajuster sa digestion et éviter les diarrhées froides.

Pourquoi avez-vous des selles molles après une cholécystectomie et comment les traiter?

Diarrhée après avoir retiré la vésicule biliaire, que faire? La question est typique pour les patients atteints de cholécystékomie. Au début, on observe une diarrhée chez tous les patients opérés. Le corps a besoin de temps pour mettre au point le travail des organes digestifs dans de nouvelles conditions. Au lieu de s'accumuler dans la vésicule biliaire, la sécrétion hépatique se déverse maintenant directement dans l'intestin, ce qui dilue son contenu. La situation persiste jusqu'à ce que les canaux des organes du système biliaire deviennent le réservoir de la bile qui remplace la vessie.

Causes de la diarrhée après le retrait de la vésicule biliaire

Le complexe de troubles postopératoires est appelé syndrome post-cholécystématique. Ceci est le résultat de l'exclusion du système digestif d'un composant. Son excision entraîne la défaillance de tout le corps.

Pourquoi la diarrhée fait-elle partie du syndrome postcholécystectomie et que se passe-t-il dans notre corps après une cholécystectomie? Les principales causes de selles molles après le retrait de la vésicule biliaire sont associées aux stimulants de la motilité. Ils participent au travail du système digestif avec les jus qui rongent la nourriture.

Les stimulants sont responsables de la contraction en forme de vague d'organes creux, partiellement contenus dans la bile. Après l'opération, il est liquéfié. Ce secret est pire active les muscles de l'intestin.

Comme le disent les médecins, la sécrétion hépatique est concentrée ou concentrée dans la vésicule biliaire. Au départ, le fluide digestif est produit fluide, moins saturé.

Le système d’excrétion de la bile en cholécystectomie fonctionne comme suit:

  1. Tout d'abord, le foie fonctionne. L'organe synthétise la bile qui se déverse dans le tube digestif.
  2. S'il n'y a pas de nourriture dans le sentier, l'entrée est bloquée. La bile coule dans la bulle.
  3. Lorsque la nourriture pénètre dans les intestins, le sphincter musculaire s'ouvre. La bile pénètre dans le système digestif. De la bulle, le secret est expulsé en raison de la contraction des parois de l'organe.

Après l'opération, l'engrenage principal du mécanisme disparaît. La sécrétion hépatique pénètre librement dans l'intestin, même si elle n'a rien à digérer. En conséquence, la bile détruit une chaise déjà formée, agissant avec des stimulants de la motilité.

Selon les statistiques, la diarrhée après avoir enlevé le biliaire est un processus normal et naturel. Forte probabilité de normalisation du système digestif. La bile provenant du foie contournant la vessie est moins concentrée. Sous réserve de certaines règles, le secret dilué cesse d'interférer avec la digestion.

Caractéristiques de la diarrhée après une cholécystectomie

Selles après les changements de prélèvement de la vésicule biliaire La situation est considérée comme standard, bien qu'elle ne se produise pas dans 100% des cas. La bile provenant directement du foie, plus faible que d'habitude, stimule le péristaltisme intestinal. En règle générale, une diarrhée après une cholécystectomie est un signe de «faiblesse» de l'estomac et des intestins.

L'état de la patiente après la cholécystectomie n'est pas seulement caractérisé par des selles molles.

  1. Le patient ressent une douleur dans l'hypochondre droit. Le symptôme augmente périodiquement.
  2. Lorsque la diarrhée après une cholécystectomie dans les matières fécales remarquables caillots de vert. Dans le même temps, les matières fécales ont une odeur forte.
  3. Les selles peuvent prendre une apparence goudronneuse avec des traces de gore.

Ces symptômes aident à distinguer la diarrhée postopératoire des autres causes.

Une diarrhée prolongée entraîne non seulement la déshydratation, mais provoque également le développement d'une dysbiose.

Combien de temps dure un problème de selles?

La durée de la diarrhée après le retrait du liquide biliaire dépend de l'état du patient. L'adaptation prend souvent entre 3 et 5 jours.

Une déshydratation survient lorsque la diarrhée persiste plus de 5 jours après le retrait de la vésicule biliaire.

Ses signes sont:

  • le patient a constamment soif;
  • les vertiges et la faiblesse, associés à un mal de tête, ressemblent à une intoxication alcoolique;
  • palpitations cardiaques;
  • les déplacements aux toilettes pour "peu de besoins" deviennent rares et l'urine devient de couleur foncée.

Signes de déshydratation ─ raison de consulter un médecin. La condition est dangereuse pour le corps. La déshydratation particulièrement rapide affecte la santé des patients ayant un poids corporel faible, initialement mince.

Comment éviter la diarrhée après avoir enlevé la biliaire

La diarrhée après le retrait de la vésicule biliaire est une réaction naturelle du corps. Éviter complètement les troubles digestifs ne fonctionnera pas. Mais vous pouvez raccourcir la période de récupération. À cette fin, des médicaments et des méthodes de médecine traditionnelle, éliminant la diarrhée après le retrait de la vésicule biliaire, sont utilisés.

La méthode médicale pour se débarrasser de la diarrhée après une cholécystectomie consiste à prendre l’un des médicaments suivants:

  1. Enterol. Contient des microorganismes. La réception vous permet de restaurer la flore intestinale et de normaliser le fauteuil. Il existe une contre-indication - la présence d'un cathéter veineux central.
  2. Hilak forte. Aide à faire face aux troubles du système digestif. L'impact sur le corps est dû aux métabolites de la flore bactérienne normale. Avec précaution et uniquement sur prescription du médecin traitant, son utilisation est autorisée pendant la période de procréation et d'allaitement.
  3. Lopéramide. Réduit l'activité motrice de l'intestin, entraînant une diminution du taux de passage des masses fécales. Les effets sur le corps sont durables. Il existe plusieurs contre-indications, par exemple grossesse, allaitement, obstruction intestinale aiguë et colite ulcéreuse. Le lopéramide contient également du lactose. Avec l'intolérance individuelle de la substance, la consommation est indésirable.
  4. Diar. Réduit l'activité intestinale. Parmi les contre-indications figurent l’âge de la patiente jusqu’à 6 ans, le premier trimestre de la grossesse et l’obstruction intestinale aiguë.

Apparemment, les médicaments utilisés pour traiter les troubles des selles après une cholécystectomie sont divisés en 2 types. Dans le premier cas, nous parlons de médicaments visant à restaurer la microflore intestinale. Les moyens agissent lentement, mais sont plus sécuritaires pour le corps. Le second type de médicaments utilisé agit comme "inhibiteur" de l'activité intestinale. En cas de diarrhée sévère, il est possible de combiner les deux types de médicaments.

En plus de l'application officielle, appliquez les méthodes de la médecine traditionnelle.

Les plus communs sont:

  • écorce de chêne (on verse 50 grammes de matière première sèche broyée dans un demi-litre d'eau, fait bouillir pendant 15 minutes et on prend 3 fois par jour dans une cuillère à soupe);
  • fécule de pomme de terre (dans un verre d’eau bouillie froide, dissolvez une cuillère à soupe de matière première et buvez le médicament toutes les 2 heures);
  • Le millepertuis (on verse 100 grammes de matière première dans un demi-litre d'eau, on fait bouillir pendant 10 minutes et on boit une fois par jour);
  • une noix (4 noyaux sont versés avec un litre d'eau bouillante, refroidis et boir 1 verre une fois par jour);
  • absinthe (50 g de matières premières versez 400 ml d’eau, faites bouillir pendant 15 minutes et buvez 3 fois par jour dans une cuillère à soupe).

La règle de base d'un régime thérapeutique est la nutrition fractionnée, environ 200 grammes 5–6 fois par jour. Vous devriez également boire beaucoup de liquides. Recommandé 2 litres par jour. Boire beaucoup d'eau aide à prévenir la déshydratation.

Pour améliorer les intestins, il est recommandé de manger des aliments riches en fibres alimentaires. Ceux-ci comprennent du pain à base de farine complète, des céréales et du riz brun.

Les médecins ne recommandent pas de manger des aliments frits et gras. Parmi les plats à base de viande, la préférence est donnée au poulet, au lapin et au bœuf maigre.

Manger de la pâtisserie est également indésirable. Doux perturbe le tractus gastro-intestinal. Non recommandé et les épices. Épicé, épicé et salé active le travail de tous les organes du système digestif.

Que faire si la diarrhée ne disparaît pas après avoir enlevé les voies biliaires

Si la diarrhée après la chirurgie ne disparaît pas après quelques jours, vous devriez consulter un médecin.

Diarrhée prolongée après le retrait de la raison de la vésicule biliaire:

  1. Prenez des médicaments qui favorisent la rétention d'eau dans le corps. Les médecins, le plus souvent, prescrivent un médicament en poudre "Regidron".
  2. Commencez à boire des complexes de vitamines. Une diarrhée prolongée aide à éliminer tous les nutriments du corps.
  3. Acheter des agents antibactériens. Ils sont utilisés dans la détection de la microflore pathogène dans les intestins du patient. Les bactéries provoquent une diarrhée à long terme et il convient de s'en débarrasser.

Diarrhée Hologna après le retrait de la vésicule biliaire

Après le retrait de la vésicule biliaire, 50% des patients développent des symptômes désagréables. Chaque cinquième souffre de selles molles. Le passage accéléré des aliments dans le tractus intestinal est une complication de l'opération ou de la pathologie qui n'avait pas été diagnostiquée avant la cholécystectomie. Les selles sont restaurées en une à deux semaines, mais la diarrhée peut persister pendant des années.

Causes de l'ablation de la vésicule biliaire

La vésicule biliaire est un organe dans lequel les minéraux et les liquides sont absorbés par la bile. En règle générale, l'inflammation est due à une violation du flux de la bile. Une cholélithiase est détectée chez 94 à 96% des patients hospitalisés en chirurgie. Le traitement commence par des médicaments. S'il n'y a pas d'effet, une opération est effectuée pour retirer la vésicule biliaire (cholécystectomie). Principales raisons:

  • Maladie biliaire.
  • Inflammation aiguë ou chronique de la vésicule biliaire.
  • Tumeur.
  • Blessure traumatique.
  • Lésion purulente du corps.

La vésicule biliaire peut être retirée par laparoscopie et ouvertement. Dans le premier cas, les instruments sont insérés dans la cavité abdominale au moyen de micro incisions. L'opération est peu invasive et diminue le nombre de complications et le nombre de jours de traitement à l'hôpital. La récupération prend moins de temps. Les cicatrices ne sont presque pas visibles. L'effet cosmétique est particulièrement important, car la pathologie la plus commune survient chez les femmes. Dans de nombreuses cliniques du monde, 95 à 97% des patients sont opérés par laparoscopie.

Une opération ouverte pour enlever la vésicule biliaire avec une coupure le long de la paroi abdominale antérieure est réalisée lorsque des maladies non reconnues avant la cholécystectomie (tumeurs malignes ou bénignes de la vésicule biliaire, de l'estomac ou du côlon) ou des complications (un saignement important qui ne peut pas être arrêté par des lésions laparoscopiques des biliaires extrahépatiques). conduits).

Récupération après chirurgie

La période postopératoire se passe souvent sans complications, mais la moitié des patients développent des troubles du système digestif. Tous, y compris la diarrhée hologénique, sont combinés dans le concept de syndrome postcholécystectomie (PHES).

  • Dyspeptique (sensation d'amertume dans la bouche, en particulier sur un estomac vide, nausée, diarrhée ou constipation).
  • Douleur (douleur constante dans l'hypochondre droit d'intensité variable).
  • Jaunisse (jaunisse périodique de la peau et de la sclérotique, associée à une douleur dans l'hypochondre droit ou sans elle).
  • Asymptomatique sur le plan clinique (le patient n’a pas à se plaindre mais, selon l’échographie et les tests sanguins biochimiques, des modifications pathologiques sont déterminées).

Les résultats d'une étude de l'Institut central de recherche en gastroentérologie (Moscou) ont montré que la première variante est le plus souvent rencontrée.

Normalement, la bile se forme continuellement et s'accumule. L'attribution des portions, en fonction de la quantité de nourriture, dépend de la vésicule biliaire. Le corps humain produit environ 1 à 1,8 litre de bile qui, tout en se concentrant, pénètre dans l'intestin après avoir mangé pour décomposer et absorber les graisses et activer les enzymes pancréatiques. La bile est associée à la dégradation des protéines et des glucides, à l'absorption de vitamines liposolubles, de sels inorganiques. Sous l'action de la bile, les acides et les enzymes du suc gastrique sont inactivés.

Après l'ablation chirurgicale de l'organe, les mécanismes régulant la libération de la bile hépatique dans la lumière duodénale disparaissent. Peu importe qu'il y ait des aliments dans l'intestin ou non, l'apport est constant. Les acides biliaires agissent comme un laxatif, augmentent la sécrétion de liquide, stimulent le péristaltisme. L'intestin grêle se contracte plus souvent, le passage des aliments dans le tube intestinal est accéléré. Modifie la consistance des matières fécales et de la couleur. La chaise est jaune-vert uniforme ou avec des verts et des mélanges de particules d'aliments non digérés en raison de la teneur en bile.

Pour aider le corps à digérer les aliments dans de nouvelles conditions de plusieurs manières:

  • Réduisez la quantité de nourriture.
  • Mangez plus souvent pendant la journée.
  • Changer de régime (réduire la quantité de graisse et d'aliments affectant le péristaltisme).

La sévérité de la diarrhée provoque la concentration de bile provenant du foie, caractéristique du système nerveux autonome et des intestins.

Diarrhée après cholécystectomie

Diarrhée Hologna - diarrhée trois fois ou plus par jour après une cholécystectomie. Les selles avec facultés affaiblies chroniques durent plus de quatre semaines. Chez la plupart des patients, la défécation se normalise, mais cela prend du temps. Un symptôme déplaisant ralentit le retour au niveau d'activité initial.

Les selles molles fréquentes sont inconfortables, mais pas dangereuses pour la santé. Une perte massive de liquide peut entraîner une déshydratation et un déséquilibre électrolytique. Lorsque des "symptômes d'anxiété" apparaissent, la consultation d'un chirurgien et d'un thérapeute est nécessaire:

  • Sang dans les selles.
  • La fièvre
  • Douleur abdominale.
  • Perte de poids
  • Soif constante.
  • Crampes gastrocnémiens.
  • Diarrhée plus de quatre semaines.

Plusieurs épisodes de diarrhée après une chirurgie ne nécessitent pas de tests ni d'examens supplémentaires. Si d'autres symptômes apparaissent, le diagnostic est effectué comme indiqué.

Traitement de la diarrhée d'Hologna

Les principaux objectifs de la thérapie sont de restaurer la composition biochimique normale de la bile, la fonction des voies biliaires et de minimiser l'effet continu des acides biliaires sur l'intestin grêle. Dans la plupart des cas, l'observance du régime et du régime recommandés conduit au rétablissement. La nécessité de prescrire est déterminée par le médecin dans chaque cas.

Mode postopératoire

Après une chirurgie laparoscopique le premier ou le deuxième jour, des marches de 30 à 40 minutes par jour sont autorisées, ainsi que des exercices de respiration et de physiothérapie. Il est contre-indiqué de lever plus de 5 kg au cours des 7 à 10 premiers jours. Après 4-6 mois, la gamme d'efforts physiques est élargie, la course et l'étude des muscles abdominaux sont ajoutées. Le temps de récupération est déterminé par la présence ou l'absence de complications, le niveau initial de condition physique et une pathologie concomitante.

Caractéristiques de la nutrition avec une vésicule biliaire à distance

Pour que la bile ne s'accumule pas dans les canaux, les aliments doivent couler fréquemment et par petites portions. Le nombre optimal de repas 5-7 par jour. Le volume de la partie principale - 200-250 ml. Assurez-vous de 2 à 4 collations. Limite de graisse à 60-70g par jour.

Dans le traitement de la diarrhée postopératoire précoce, les thérapeutes américains recommandent le régime BRATTY. Il comprend des bananes, du riz, des pommes (de préférence cuites au four), du thé faible, du pain et des biscuits secs d’hier et du yaourt naturel. Il est important de boire suffisamment de liquide pour prévenir le problème opposé - la constipation.

Suivre une série de recommandations aidera à améliorer la qualité de vie après la chirurgie:

  • Réduisez la quantité d'aliments gras et frits. Aliments cuits à la vapeur, braisés ou bouillis. Il n'est pas nécessaire d'exclure complètement les graisses de l'alimentation. À un repas, 3 grammes de graisse sont digérés. Un plus grand nombre provoque une dysmotilité et des ballonnements.
  • Augmenter la fibre dans 2-4 semaines. Dans le régime alimentaire comprennent les céréales, les produits à base de farine complète, ajouter du beurre et de l'huile végétale. Une forte augmentation de la fibre conduit à la formation de gaz.
  • Parmi les aliments protéinés, il est recommandé d'utiliser du poisson à faible teneur en gras (merlu, goberge) et de la viande maigre (poulet, cailles, lapin, bœuf) 1 à 2 fois par semaine. Pour les collations et le dîner, des produits laitiers à teneur réduite en matières grasses (fromage cottage, kéfir, yaourt) sont proposés.
  • Le régime alimentaire doit contenir des légumes, cuits et cuits au four. Les marinés et les cornichons ne sont pas recommandés pour prévenir les ballonnements.
  • Le café aggrave les manifestations de la diarrhée, il est donc préférable de le refuser. Bonbons remplacés par des fruits non acides et du miel.

Traitement médical de la diarrhée

Le traitement du syndrome de diarrhée est nécessaire en fonction de la gravité et des plaintes associées. Pour prévenir les perturbations électrolytiques dans la période aiguë, des solutions de réhydratation sont prescrites (Regidron, Ionica, Bio Guy ORS). Les probiotiques aident à normaliser la microflore intestinale (Enterohermine, Enterol, Linex). Des antispasmodiques (chlorhydrate de Mebeverina) et des médicaments cholérétiques sont prescrits pour le traitement des spasmes douloureux. Les préparations à base de plantes contenant de la silymarine (Hepabene, Essentiale, Karsil, Darcil) normalisent la fonction hépatique.

Lorsque des signes d'inflammation sont détectés, des antibiotiques sont nécessaires (érythromycine, clarithromycine, ciprofloxacine). Le lopéramide (Imodium, Lopedium) sera utilisé pour réduire la motilité. Une carence en enzymes peut causer de la diarrhée, des flatulences et une lourdeur à l'estomac. Créon (Pangrol, Panzinorm, Hermital) aide à combler les carences en enzymes et facilite la digestion des aliments. En cas de diarrhée, l'absorption de substances bénéfiques est limitée; par conséquent, les complexes de vitamines et de minéraux contenant des acides gras oméga-3, du magnésium et des vitamines des groupes B et C sont prescrits.

Sans adhésion permanente à un régime ni à un régime, le traitement médicamenteux est inefficace.

Irritation de la diarrhée

La diarrhée holographique provoque des lésions de la peau de l'anus dues à la bile et aux acides irritants. Quelques règles aideront à soulager la condition douloureuse.

  • Après avoir vidé les entrailles, ne frottez pas et trempez. Utilisez des lingettes pour bébé au lieu du papier toilette.
  • Appliquez une fine couche de crème protectrice pour enfants contre la dermatite de la couche sur l'anus. La barrière protège la peau irritée de l'action des acides biliaires.
  • Évitez les épices épicées. La stimulation de l'écoulement de la bile entraînera plus d'irritation.
  • Tenez un journal alimentaire. Ainsi, vous pouvez marquer les plats, provoquant un symptôme désagréable.

Pronostic du patient

Le problème de la diarrhée après le retrait de la vésicule biliaire est commun et désagréable. Les plaintes peuvent être répétées des années après l'opération. Des consultations programmées du thérapeute et du gastro-entérologue sont nécessaires pour la correction rapide du traitement. Chez un patient adulte, la maîtrise de soi est importante. Changer le mode de vie et l'alimentation - la clé de la réussite du traitement.

Traitement de la diarrhée après le retrait de la vésicule biliaire

La cholécystectomie est une opération typique d'ablation de la vésicule biliaire, le plus souvent prescrite dans les formes aiguës de cholécystite avec non-efficacité du traitement conservateur, du régime alimentaire et des méthodes de traitement non invasives. Dans certains cas, au stade de la réadaptation et après le rétablissement, une personne à qui un organe a été prélevé présente un certain nombre de symptômes désagréables, dont l’un est la diarrhée.

Pourquoi la diarrhée survient-elle après une cholécystectomie? Que faire avec la diarrhée après avoir retiré la vésicule biliaire? Quel régime suivre? Vous pouvez lire à ce sujet et beaucoup d'autres choses dans notre article.

Causes de la diarrhée après le retrait de la vésicule biliaire

Dans la très grande majorité des cas, la diarrhée après une chirurgie est le résultat du syndrome dit de postcholécystectomie.

Son mécanisme repose sur la disparition du corps d'un organe important, qui agit comme une sorte de "tampon" entre le foie, produisant la bile et le tractus gastro-intestinal, où il se rend.

Dans le faisceau décrit ci-dessus, la vessie régule le flux de sécrétion dans l'estomac et augmente ou diminue sa concentration, ce qui ne se produit pas après une cholécystectomie.

Au stade de la réadaptation du patient hospitalisé, on lui prescrit le régime le plus strict et le traitement de soutien, en éliminant les symptômes désagréables, mais après sa sortie de l’institution médicale, la personne a la possibilité de choisir de manière indépendante le menu et l’absence du régime nécessaire, et notamment d’utiliser de grandes quantités de protéines et d’aliments gras. provoque la diarrhée, ainsi que des troubles supplémentaires du tractus gastro-intestinal.

La diarrhée après l'ablation de la vésicule biliaire peut survenir à la suite de facteurs provocants - les personnes qui en sont dépourvues sont beaucoup plus sensibles que les membres sains de l'humanité. Nous parlons d'intoxication alimentaire, de diverses infections intestinales, de perturbations hormonales, de dysbiose, etc.

Diarrhée après le retrait de la vésicule biliaire: que faire et quelles méthodes de traitement de la diarrhée après une telle opération existent - vous en apprendrez plus à ce sujet et de nombreux autres plus loin dans cet article.

Régime alimentaire et nutrition après le retrait de la vésicule biliaire

La base pour la prévention et le traitement de la diarrhée après le retrait de la vésicule biliaire est le régime le plus correct et le plus équilibré qui soulage le foie, les voies biliaires et le tractus gastro-intestinal.

La plupart des gens qui ont subi une intervention chirurgicale ont suivi un régime approprié n ° 5 de Pevzner - un système électrique développé en URSS et activement utilisé en cas de cholécystite, de cholélithiase, de cirrhose du foie et d'autres pathologies.

Les principales dispositions du régime:

  • Respect strict de toutes les recommandations - le régime alimentaire sera efficace et réduira le risque de complications après une cholécystectomie uniquement dans le cas du respect exact de tous ses paramètres;
  • Puissance fractionnelle. La ration journalière doit être divisée en 5-6 repas en petites portions;
  • Cuire en faisant bouillir, cuire à la vapeur, cuire au four, parfois en mijotant. Il n'est pas recommandé de manger des aliments frits;
  • Calorie moyenne. L'apport calorique quotidien total est de 2400-2600 Kcal. La composition devrait comprendre des protéines et des matières grasses dans des proportions égales (80 grammes, la moitié de l'animal et un tiers d'origine végétale, respectivement), ainsi que jusqu'à 400 grammes de glucides, dont la plupart sont complexes. Mode de consommation - environ 1,5 litre de liquide libre par jour;
  • Variabilité du menu de base. Des produits autorisés distincts peuvent être remplacés au sein de leurs groupes, en tenant compte de leur valeur énergétique et de leur volume physique.
Articles apparentés Symptômes de la vésicule biliaire et traitement de la cholangite après le retrait de la vésicule biliaire

Tous les types de viande et de poisson diététiques, les produits laitiers faibles en gras, les céréales, les légumes, les fruits (à l'exception des exceptions présentées ci-dessous), les soupes (à base de lait, de céréales ou de légumes) et non le pain de blé frais sont autorisés dans le régime Pevzner n ° 5. Cuisson - tout simplement pas de beurre, y compris les biscuits secs et les biscuits.

Avec certaines restrictions, vous pouvez manger des tomates (de préférence cuites, mais pas fraîches, pas plus de 2 à 3 fruits par jour), des saucisses (seulement bouillies - Dîner, produits laitiers, spécialités diététiques), des fromages (pas plus de 100 grammes par jour à faible teneur graisses), œufs (1 à 2 à 3 fois par semaine et uniquement cuits à la coque), beurre et huile végétale (pas plus de 50 grammes par jour), caviar (jusqu'à 30 à 40 grammes d'espèces d'esturgeon ou de saumon).

Qu'est-ce que vous ne pouvez pas faire et manger après l'opération?

Après le retrait de la vésicule biliaire, vous devez suivre un régime alimentaire strict et limiter votre activité physique.

La liste des aliments interdits comprend tout type d'alcool, viandes et poissons gras, aliments en conserve, marinés, fumés et frits, tous types d'assaisonnements épicés, légumineuses, y compris les haricots et les pois, les oignons, les champignons, les pâtisseries et la pâtisserie., abats (foie, cœur, etc.), légumes verts acides (ail, épinards, radis, oseille).

Il est nécessaire d'abandonner les assaisonnements épicés, y compris le poivre, la moutarde, le raifort et le vinaigre, les sauces grasses (y compris la mayonnaise et le ketchup), les noix, le pain frais, la crème glacée, le chocolat, le jus de tomate, le café, le cacao.

L'activité physique après une cholécystectomie, en particulier au cours des premiers mois, devrait être minime - il s'agit d'exercices de respiration et de marches faciles à pied ne dépassant pas une demi-heure.

Un réhabilitologue prescrira un schéma individuel de thérapie d'exercice au patient et recommande également de ne pas soulever des charges supérieures à 3 kg. Après 3-4 mois, la charge peut progressivement augmenter et tout travail physique dosé est effectué dans un bandage ou une ceinture de soutien, empêchant ainsi la réduction des abdominaux.

Un retour au mode de vie habituel avec certaines restrictions est possible au moins 1 an après l'opération.

Traitement de la diarrhée avec des médicaments

Le traitement de la diarrhée persistante provoquée par l'ablation de la vésicule biliaire est exceptionnellement symptomatique.

Un schéma thérapeutique spécifique est développé par un spécialiste (hépatologue, gastro-entérologue, etc.), en tenant compte de l'état du patient après la chirurgie, de la présence de complications possibles et des caractéristiques individuelles du patient.

Le traitement de la diarrhée après le retrait de la vésicule biliaire est possible en utilisant un schéma conservateur:

  • Préparations de réhydratation. Utilisé avec une forte diarrhée aqueuse, quand une personne perd beaucoup de liquide, d'électrolytes, d'oligo-éléments. Un représentant typique est Regidron;
  • Agents cholérétiques. Améliorer la circulation de la bile. Représentants typiques - Ursofalk, Allohol;
  • Inhibiteurs de péristaltisme. Nécessaire pour réduire le nombre d'actes de défécation, la normalisation de la chaise et améliorer le tonus du sphincter anal. Un représentant typique est le lopéramide;
  • Antispasmodiques. Utilisé pour soulager les crampes. Représentants typiques - Spazmalgon, Drotaverinum;
  • Hépatoprotecteurs. Utilisé en complément du traitement symptomatique, protège le foie et normalise son travail. Représentants typiques - Gepabene, Essentiale;
  • Probiotiques et prébiotiques. Restaurez et protégez la microflore intestinale bénéfique lors de la formation d'une dysbiose secondaire. Représentants typiques - Bifiform, Hilak.

Remèdes populaires contre la diarrhée

N'importe laquelle des recettes de médecine traditionnelle suggérées ci-dessous ne peut être utilisée qu'après coordination préalable avec un gastro-entérologue, un hépatologue, un thérapeute ou un autre spécialiste. La seule sphère de leur utilisation est en plus de la thérapie principale ou symptomatique.

Recettes traditionnelles pour la diarrhée:

  • Décoction Hypericum. Dans 350 ml d'eau, ajoutez 2 cuillères à soupe d'Hypericum, mettez ensuite l'outil à feu doux et laissez mijoter pendant 10 minutes. Cool, filtrer et consommer 2 fois pendant la journée;
  • Écorce de chêne. 1 cuillère à thé d'écorce de chêne préparée, versez 350 ml d'eau et faites cuire à feu vif pendant 15 minutes. Sude, filtrer et consommer 1 cuillère à soupe 3 fois par jour entre les repas jusqu'à la disparition de la diarrhée;
  • Fécule de pomme de terre. 3 cuillerées à thé d'amidon de table ordinaire à base de pommes de terre sans ajouter d'autres ingrédients, bien mélanger dans 1 verre d'eau, puis boire immédiatement. Répétez la procédure plusieurs fois par jour et la diarrhée disparaîtra rapidement.
  • Décoction au fenouil. 1 cuillère à café de graines de fenouil versez 300 ml d'eau et mettez à feu doux jusqu'à ébullition, puis retirez du feu, couvrez avec le couvercle et laissez infuser 30 minutes. Filtrer, diviser en 3 parties égales et utiliser pour 3 séries au cours de la journée entre les repas principaux.

Diarrhée après le retrait de la vésicule biliaire: comment revenir à la normale?

La vésicule biliaire remplit de nombreuses fonctions importantes dans le système digestif. Il recueille quotidiennement 2 litres de bile qui, entrant dans les intestins, émulsifient les graisses. La vésicule biliaire est inextricablement liée à d'autres organes. La bile y pénètre par le foie, alors qu'elle a elle-même un effet positif sur la motilité intestinale.

Extérieurement, la vésicule biliaire ressemble à une poche. Comme un certain nombre de maladies de cet organe ne sont pas traitées par une méthode conservatrice, la vésicule biliaire est souvent retirée. Une telle intervention chirurgicale a un certain nombre de conséquences, dont beaucoup ne sont pas toujours agréables.

Caractéristiques cholécystectomie

Cholécystectomie - retrait de la vésicule biliaire.

Le retrait de la vésicule biliaire s'appelle la cholécystectomie. Cette opération est réalisée si l'organe est affecté d'une maladie ayant un effet néfaste sur le corps. Ces conditions incluent les suivantes:

  • cholécystite aiguë, qui ne se prête pas à des médicaments;
  • cholécystite chronique, ne donnant pas de bile vont normalement dans l'intestin;
  • empyème - inflammation purulente;
    la gangrène;
  • la maladie de calculs biliaires, avec des formations qui ne peuvent pas être extraites par d'autres moyens;
  • lésions malignes et bénignes;
  • blessures traumatiques.

Dans la cholécystite aiguë, un médicament est utilisé. Cependant, ils n’aident pas toujours. Si l'état s'aggrave, la température augmente, une intervention chirurgicale est indiquée. En cas de processus inflammatoires purulents, de gangrènes et de tumeurs, il n’ya pas d’autre moyen que la chirurgie.

Lorsque la maladie de calculs biliaires regarde les caractéristiques du patient particulier. Si les pierres peuvent être écrasées par un laser, effectuez d'abord une telle manipulation. Pour terminer l’élimination de la bulle, il n’est pas possible de supprimer les pierres d’une autre manière.

Les cholécystectomies sont de deux types: par l'ouverture de la cavité abdominale et à l'aide d'un laparoscope et d'autres instruments insérés à l'aide de petites incisions. La deuxième méthode s'appelle mini-invasive.

Considéré comme moins traumatisant, il a été privilégié ces dernières années dans de nombreuses cliniques. Un autre avantage de cette méthode est la possibilité d’éviter la formation d’une hernie après une chirurgie, comme cela se produit souvent après le retrait de la vésicule biliaire à l’aide d’une ouverture complète de la cavité abdominale.

À propos de la diarrhée après le retrait de la vésicule biliaire dira vidéo:

Conséquences de la cholécystectomie

Vous devez manger en petites portions et plus souvent.

Les patients avant la chirurgie s'inquiètent de leur état après la chirurgie. Ils s'inquiètent de l'état du corps après le retrait de cet organe.

Pour comprendre la situation, il est nécessaire d'analyser les caractéristiques de la digestion des graisses chez l'homme en l'absence de la vésicule biliaire.

Après l'opération, il reste le canal biliaire, qui devient la source du flux de bile dans l'intestin.

Il ne s'accumulera pas et ne se concentrera pas, mais ira immédiatement en petites portions, participant à la digestion des aliments entrants. Comme il n'y a pas de concentration aussi forte qu'avant, la bile aura moins d'effet sur les graisses. Afin d'éviter les problèmes de digestion, vous devez suivre quelques règles:

  1. À manger en petites portions et plus souvent, de manière à ce que les aliments entrants soient complètement traités par la bile.
  2. Il ne devrait y avoir aucune coupure importante dans la nourriture, sinon la bile, qui va constamment, restera non réclamée et aura un effet négatif sur les organes digestifs eux-mêmes.
  3. La quantité de graisse dans les aliments est réduite car, à présent, la bile n'est pas trop concentrée et il est difficile pour elle de traiter beaucoup d'aliments gras.
  4. Le régime exclut les produits stimulant le péristaltisme intestinal.
  5. Des modifications de la motilité intestinale peuvent provoquer une diarrhée.

Causes de la diarrhée

La diarrhée entraîne une perte de liquide dans le corps.

Caractéristiques du fonctionnement de l'intestin en raison de l'action de plusieurs facteurs. Il y a constamment des substances reçues qui stimulent le travail du corps et la promotion de la nourriture.

Le principal stimulant est la bile. Avec une vésicule biliaire en bonne santé, il est libéré par cet organe immédiatement après l'ingestion d'aliments.

La vésicule biliaire produit des contractions après avoir reçu un signal indiquant une nouvelle portion de nourriture. Lorsqu'il n'y a pas de vésicule biliaire, la bile disparaît presque constamment.

Dans le même temps, les intestins reçoivent une stimulation constante, ce qui le pousse vers des contractions intensifiées. C’est la principale cause de diarrhée après le retrait de cet organe. Cependant, la bile ne présente pas une concentration aussi élevée après le retrait de la vessie. Par conséquent, la diarrhée peut être évitée si les instructions du médecin sont suivies. Bien entendu, l’alimentation du patient est d’une grande importance, mais aussi l’état des autres organes digestifs.

Dans tous les cas, en suivant les conseils d’experts, vous pourrez vaincre la diarrhée, qui devient souvent tout simplement inévitable.

La diarrhée entraîne une perte de liquide, un manque de minéraux et d'autres substances importantes. Par conséquent, vous ne devez pas attendre que le corps se réorganise et la diarrhée se termine naturellement. Mieux aider les intestins.

Anti-diarrhée après cholécystectomie

Une mauvaise alimentation conduit à la diarrhée.

Après l'opération, le patient est à l'hôpital, les médecins le surveillent et corrigent toutes les complications à temps.

Les repas y sont exclusivement alimentaires: les patients reçoivent des médicaments qui ralentissent les intestins, ils s'injectent des médicaments qui aident à restaurer le volume de liquide perdu, à reconstituer les vitamines et les minéraux.

Par conséquent, les premières semaines après la chirurgie sont normales. Mais après la sortie des problèmes commencent. En règle générale, les patients qui en ont assez du régime monotone se permettent beaucoup.

Ils croient que les problèmes sont finis et commencent à consommer beaucoup d’aliments en excès. Ils retournent simplement à leur régime alimentaire normal. Il convient de rappeler que dans la plupart des cas, les personnes en surpoids sont exposées à cette opération.

Cela signifie que pendant de nombreuses années, ils ne se sont pas limités à la nourriture, sachant que tout se passera sans laisser de traces. Même après l'opération, il leur est difficile de s'adapter, ils ne peuvent tout simplement pas refuser leur appétit et mangent beaucoup d'aliments gras malsains.

Après leur sortie, ils sautent immédiatement sur la nourriture, voulant les rattraper. En mangeant des aliments interdits, ils rendent la diarrhée inévitable.

La diarrhée s'accompagne d'une détérioration, d'une perte de liquide et d'autres effets négatifs.

Puisque la diarrhée ne digère pas les aliments, la faim ne passe pas. Cela conduit à une consommation alimentaire encore plus incontrôlée et, en conséquence, alourdit la situation dans son ensemble. Par conséquent, seul le régime le plus strict peut être considéré comme le "médicament" principal.

Bases de l'alimentation

Lors du retrait de la vésicule biliaire, il est interdit de manger de la farine.

Après le retrait de la vésicule biliaire, il est recommandé de suivre strictement le régime alimentaire prescrit pendant au moins 3 mois.

À l'avenir, on peut s'attendre à ce que le corps commence à se reconstruire et que le régime alimentaire soit progressivement simplifié.

Les composants principaux de la ration d'une personne ayant subi une cholécystectomie sont des plats à base de produits cuits, dont beaucoup doivent être moulus. Manger de la viande, des légumes, du poisson.

Vous pouvez cuisiner pour un couple. La viande et le poisson doivent être maigres, les graisses sont exclues. Avec la fibre, vous devez également faire attention. Ne vous concentrez pas sur les légumes. Sous une interdiction complète telle:

La quantité de nourriture ne doit pas dépasser 1 verre. 200 ml - le volume standard de portions. Il est nécessaire de manger au moins 6 fois par jour. Après quelques mois, le volume augmente. Mais cela devrait être fait progressivement. Concentrez-vous sur le bien-être. L'indicateur principal sera le volume de l'intestin, ses capacités.

Si 3 à 4 mois se sont écoulés et que l'état de santé est parfait, vous pouvez consulter votre médecin à propos de l'expansion de votre régime alimentaire. Il vous indiquera quels plats entrer, lequel est le moins dangereux dans cette situation. Agir de manière indépendante et incontrôlable, impossible. Les conséquences peuvent être les plus désagréables.

Caractéristiques de l'activité physique après une cholécystectomie

Après cholécystectomie ne peut pas l'effort physique.

Tout le monde sait que les charges de presse ont un effet positif sur l'activité contractile de l'intestin. Par conséquent, la charge après l'opération est strictement interdite.

Si le patient, qui est à la maison après un long séjour à l'hôpital, tente de compenser son absence en effectuant de nombreuses tâches ménagères, il ne peut éviter la diarrhée.

Ces complications concernent souvent les femmes qui se sentent responsables de tout ce qui se passe à la maison. Les complications qui surviennent après un travail physique peuvent invalider de manière permanente une femme en économie. Cela doit être rappelé et à tous égards modération. Non seulement l'activité physique est interdite, mais également l'haltérophilie pesant plus de 5 kg.

Rester totalement immobile, aussi, est impossible. Nous devons marcher 30 à 40 minutes par jour. Bien aide à restaurer les exercices de respiration. Sur recommandation du médecin, après un certain temps, vous pourrez commencer à aller à une gymnastique normale, tout en éliminant complètement toute charge sur la presse, la course, le saut.

Marcher progressivement peut être plus long, ce qui porte le temps à une heure. Six mois seulement après l'opération, vous pouvez commencer à mener une vie normale. dans certains cas, la durée de la rééducation atteint un an. Par conséquent, avant de changer de mode de vie, vous devriez consulter votre médecin.


Plus D'Articles Sur Le Foie

Régime alimentaire

Rose musquée pour le traitement du foie et d'autres organes humains

Brier - arbuste aux fleurs rose pâle parfumées en été et aux baies rouge orangé vif en automne. Cette plante est familière à beaucoup d’enfants.
Régime alimentaire

Régime alimentaire, tableau 2, menu pour tous les jours

Quelle est la table 2 dans le régimeIndications d'utilisation:Le régime médical numéro 2 est recommandé en cas de gastrite chronique avec insuffisance de sécrétion, lorsque l'exacerbation de la maladie n'est pas aiguë, ainsi que pendant la période de récupération suivant l'exacerbation.