Premiers secours pour la cholécystite

La cholécystite est une maladie grave du foie qui a ses causes et ses symptômes. La pathologie est caractérisée par un parcours en forme de vague, c'est-à-dire qu'il y a des périodes de rémission et de rechute. Le stade d'exacerbation est dangereux pour une personne, puisqu'un processus inflammatoire se développe dans le foie, la bile pénètre dans la cavité abdominale ou dans le flux sanguin général. Si le patient marque les premiers signes d’une exacerbation de la cholécystite - détérioration de la santé, perte de conscience et vomissements graves - vous devez immédiatement appeler une ambulance, car une telle affection sans assistance médicale qualifiée peut avoir des conséquences graves.

Symptômes de cholécystite

L'exacerbation de la cholécystite se manifeste par une douleur aiguë dans l'hypochondre droit. La fièvre, l’augmentation du rythme cardiaque, les vomissements, le jaunissement de la peau et de la sclérotique complètent l’image symptomatique. L’attaque ressemble à une colique biliaire, caractérisée par une faiblesse, une distension abdominale et une chute de la pression artérielle.

Premiers secours au patient avant l'arrivée des médecins

Les soins d'urgence aux patients atteints de cholécystite avant l'arrivée des médecins sont les suivants:

  1. organisation du repos complet en décubitus dorsal, de préférence du côté droit;
  2. refus de manger;
  3. pour arrêter les nausées, vous devez boire de l'eau, de préférence minérale et sans gaz;
  4. en cas de bâillonnement, il est important d'empêcher la langue de tomber. Après avoir vomi, vous pouvez prendre de l'eau minérale par petites gorgées;
  5. sous le côté, vous pouvez mettre un chauffe-eau tiède, mais pas chaud. Si la douleur liée à la chaleur s'intensifie, vous devez retirer le coussin chauffant.
  1. prenez des analgésiques et des analgésiques ayant un effet narcotique;
  2. boire de l'alcool pour réduire la douleur;
  3. faire un lavement de nettoyage.

Il faut se rappeler que dans cet état, il n’est pas nécessaire d’utiliser des herbes et des préparations cholérétiques, prenez un bain chaud. Aussi dans la période d'exacerbation ne peut pas contenir de tubage.

Les actions du médecin urgentiste

Avec des symptômes évidents de cholécystite, le patient est hospitalisé d'urgence. Avant de conduire le patient en salle commune, le médecin lui injecte un mélange antispasmodique par voie intraveineuse, qui comprend la solution de No-shpa et de Papaverine, de Platyphylline et d’Atropine. Il aide à réduire les spasmes et la pression intracanalaire, à améliorer le flux de bile dans le duodénum. Ils peuvent également être administrés par voie intraveineuse goutte à goutte Novocain.

Immédiatement à partir de la voiture, le patient sur une civière est transféré au service des urgences. Si le patient a des crampes au foie, il est transporté en position assise.

Le patient entre dans le service chirurgical, où il est examiné et découvre la cause de la douleur intense. Si nécessaire, l'anesthésie est effectuée des médicaments.

Traitement de la cholécystite

L’aide à l’exacerbation de la cholécystite à l’hôpital implique un traitement thérapeutique et, dans les cas extrêmes, une intervention chirurgicale. On prescrit au patient des injections d'antibiotiques, des médicaments qui soulagent les crampes dans la vésicule biliaire, ainsi que des analgésiques. Après la disparition des symptômes aigus, en présence de preuves, le patient est disposé à retirer la vésicule biliaire.

La thérapie conservatrice peut être pratiquée à la maison après la sortie de l'hôpital. Elle repose sur une nutrition adéquate, la prise de médicaments et le repos.

Les aliments présentant une exacerbation de la cholécystite doivent être corrects et équilibrés. Ils comprennent les aliments suivants:

  1. les premiers jours après l'exacerbation doivent s'abstenir de manger. Autorisé à boire du thé non sucré et faible. Il est recommandé d'utiliser une décoction de riz, mais pas moins de deux litres par jour;
  2. l'apport de liquide doit être en petites portions;
  3. le troisième jour, vous pouvez manger du porridge, boire de la gelée;
  4. le cinquième jour, de la viande maigre bouillie, du poisson et des produits laitiers doivent être ajoutés au régime alimentaire;
  5. le septième jour, il est permis de consommer une petite quantité de légumes et de beurre. Il est également recommandé de diversifier le régime alimentaire avec des légumes, des fruits, des œufs durs et de la chapelure.

Prévention

Les mesures préventives contre la cholécystite occupent une place importante et sont les suivantes:

  1. traitement opportun de la maladie;
  2. respect des recommandations de l'expert;
  3. régime alimentaire, en particulier pour les problèmes d'excès de poids, ce qui aidera à normaliser l'écoulement de la bile;
  4. alimentation équilibrée;
  5. médicaments limités.

Dans toutes les situations, vous ne devez pas entreprendre d’auto-thérapie, car cela provoquerait des complications et une détérioration de la santé.

Comment supprimer une attaque de cholécystite aiguë?

Une attaque de cholécystite peut manifester des symptômes d'intensité variable, tout dépend de la forme et du stade de la maladie. Comme vous le savez, la cholécystite est une inflammation de la vésicule biliaire. Elle peut être aiguë et chronique, sans pierre et calculeuse (avec formation de cailloux). Et si l’exacerbation de la cholécystite chronique ne constitue pas une menace directe pour la santé, une crise aiguë accompagnée de coliques biliaires est une affection dangereuse qui nécessite des soins médicaux urgents.

Attaque de cholécystite: causes

Lorsque la cholécystite aggrave la maladie se produit lorsque la stagnation de la bile et la violation de son écoulement de la vésicule biliaire, accompagnée de l'ajout du processus inflammatoire. Les facteurs suivants peuvent provoquer une attaque de la maladie:

  • violation du régime alimentaire, manger avec excès, manger des aliments gras, frits, épicés, des boissons gazeuses ou de l'alcool;
  • le jeûne, les régimes serrés;
  • caractéristiques anatomiques de la structure de la vésicule biliaire, sa déformation (courbure, compression des voies biliaires);
  • dysfonctionnement de la vésicule biliaire dû à une dyskinésie biliaire.
  • la présence de calculs dans la vésicule biliaire (cholélithiase);
  • mode de vie sédentaire, surpoids;
  • facteurs de stress.

La formation de calculs dans la vésicule biliaire complique la situation, aggrave les symptômes désagréables et menace de bloquer les voies biliaires lors de l'exacerbation du processus inflammatoire, ce qui représente une menace sérieuse pour la vie et la santé du patient.

Symptômes de cholécystite

Les exacerbations qui surviennent dans les cas de cholécystite chronique se développent généralement en violation du régime alimentaire. L'attaque de la maladie se produit dans le contexte de l'utilisation de boissons alcoolisées, un festin copieux avec une prédominance de plats gras et épicés. Les symptômes typiques peuvent apparaître après une assiette de pommes de terre frites, de collations, de fast food et de boissons gazeuses sucrées. Dans ce cas, les symptômes suivants se manifestent: douleur sourde périodique dans l'hypochondre droit, sensation de lourdeur à l'estomac, manque d'appétit, nausée, dyspepsie. Le résultat du processus inflammatoire peut être une élévation de la température à des valeurs subfébriles (37-38 ° C).

L’attaque de la cholécystite aiguë se manifeste par des symptômes plus prononcés:

  • soudain, il y a de fortes douleurs aiguës dans l'hypochondre droit, dont l'intensité augmente à chaque minute;
  • la douleur donne à l'épaule, à l'omoplate droite et à la région lombaire;
  • condition aggrave les nausées, vomissements avec un mélange de bile;
  • des frissons apparaissent, la température monte brusquement;
  • symptômes dyspeptiques se développent (éructations, distension abdominale, goût amer dans la bouche, des selles bouleversées);
  • jaunissement marqué de la peau et de la sclérotique;
  • change la couleur des matières fécales et de l'urine.

Le syndrome douloureux augmente avec la pression exercée au centre de la zone épigastrique ou dans la région de l'hypochondre droit. La fréquence cardiaque devient plus fréquente et, plus l'état du patient est mauvais, plus le pouls et la température sont élevés. Les vomissements d'angoisse n'apportent pas de soulagement et n'épuisent que le patient.

Mais un danger particulier est l’attaque de la cholécystite calculeuse, provoquée par la migration des calculs biliaires. Dans le même temps, un calcul dur bloque les voies biliaires et empêche l'écoulement de la bile, ce qui provoque une forte colique biliaire et d'autres symptômes caractéristiques énumérés ci-dessus. Cette condition peut entraîner le développement d'une cholécystite destructrice et perforée, menaçant directement la vie du patient.

Le mouvement des pierres peut endommager la coquille de la vésicule biliaire, du fait de sa perforation, le contenu infecté tombe dans la cavité abdominale, ce qui peut entraîner le développement d'une péritonite. Lors d'une attaque, le patient ne trouve pas de place pour lui-même à cause de la douleur intense, son état de santé se détériore et s'accompagne d'une forte baisse de pression, d'une faiblesse grave, d'une pâleur de la peau. De telles conditions nécessitent des soins médicaux d'urgence et l'hospitalisation du patient.

Les experts identifient plusieurs formes de cholécystite aiguë de calcul:
  1. Le stade catarrhal est la forme la plus bénigne de cholécystite calcique, avec le pronostic le plus favorable. Accompagné d'une augmentation de la taille de la vésicule biliaire et de l'épaississement de ses parois. La membrane muqueuse de l'organe devient enflammée, rouge et gonflée. Il y a un syndrome douloureux constant dans l'hypochondre droit, parfois après des repas, il y a des épisodes de vomissements. Avec un traitement rapide chez le médecin, la forme catarrhale de la cholécystite répond bien au traitement médical.
  2. Le stade de flegme est caractérisé par la formation de pus dans la cavité de la vésicule biliaire et s'accompagne d'un syndrome douloureux accru. La douleur est prononcée, augmente avec le torse, la toux et donne à la clavicule et sous l'omoplate. En plus de la faiblesse et du manque d'appétit, cette forme est accompagnée de nausées, de vomissements avec mélange de bile, de fièvre, de frissons.
  3. La forme gangréneuse est la plus dangereuse, car elle est compliquée par des modifications nécrotiques des parois de l’organe, qui menacent la perforation de la vésicule biliaire et le développement d’une péritonite.

Une attaque aiguë de cholécystite calculeuse diffère de la forme chronique de la maladie par l'apparition soudaine de symptômes prononcés. Dans le même temps, les coliques biliaires ne sont pas libérées avant plusieurs heures, alors que dans l’évolution chronique de la maladie, ces symptômes sont atténués.

Comment supprimer une attaque de cholécystite?

Dans la cholécystite chronique, des sensations douloureuses apparaissent périodiquement, dans le contexte de la consommation d'aliments trop gras, salés ou épicés, de viandes fumées ou d'alcool. La nature de la douleur est sourde, cambrée, l'attaque ne dure pas plus d'une heure et peut être arrêtée en prenant des analgésiques ou des antispasmodiques.

Le traitement des accès de cholécystite chronique est médicalement effectué. Dans le régime de traitement comprennent des médicaments qui améliorent la circulation de la bile, des agents antibactériens pour le soulagement du processus inflammatoire et des antispasmodiques, permettant d'éliminer le spasme des voies biliaires et de la douleur. Un régime est prescrit au patient. Plus tard, à mesure que le processus inflammatoire s’apaise, un traitement est prescrit pour prévenir la récurrence de la maladie. Si nécessaire, le médecin peut vous prescrire des médicaments qui aident à dissoudre les calculs biliaires (Ursofalk, Ursosan).

Que faire en cas de crise de cholécystite s’il vous attrape à la maison ou au travail? Comment fournir les premiers soins dans l'attaque de la cholécystite à la maison? Tout d'abord, vous devez appeler le thérapeute de district. Le patient a besoin de faire un lit, de lui apporter la paix et d'appliquer une compresse froide sur son côté droit. Avec l'apparition des nausées, vous pouvez boire de l'eau minérale tiède sans gaz ou du thé vert à la menthe. Pour soulager la douleur avant l’arrivée du médecin, vous pouvez prendre une pilule ou une pilule de papavérine.

En cas de crise aiguë de cholécystite, il est impossible de tarder; vous devez immédiatement appeler des soins médicaux d'urgence et envoyer le patient à l'hôpital. Si, au cours de l'examen, l'échographie dans la vésicule biliaire ne détecte pas de calculs, le patient sera renvoyé chez lui avec le traitement recommandé après le soulagement de la douleur. Sinon, le problème de la chirurgie sera résolu.

Méthodes de traitement

À l'hôpital, une crise de cholécystite non calcaire peut être éliminée en 3 jours et 10 à 12 jours seront nécessaires pour éliminer complètement les symptômes et l'inflammation. En cas de cholécystite calculeuse, la décision d’intervention chirurgicale est généralement prise. Dans les cas graves, lorsque la vésicule biliaire est complètement lapidée, ils ont recours à une cholécystectomie (prélèvement de l'organe).

S'il est possible de préserver la vésicule biliaire et ses fonctions, on utilise des méthodes endoscopiques qui sont plus facilement tolérées par les patients, entraînent moins de complications et ne nécessitent pas une longue période de récupération. L'intervention se fait par une petite ponction au ventre. Le déroulement de l'opération étant contrôlé par ultrasons, le chirurgien surveille toutes les manipulations sur le moniteur d'un appareil spécial. La laparoscopie permet de retirer la pierre des voies biliaires et d'éviter ainsi le retrait de la vésicule biliaire.

Régime après une crise de cholécystite

À mesure que l'état du patient s'améliore, il est recommandé d'utiliser des bouillons faibles, des soupes à la crème, de la purée et des céréales visqueuses et collantes. Vous devez manger en petites portions toutes les trois heures. La nourriture doit être douce, les légumes crus à base de fibres grossières sont interdits pendant cette période (chou, radis, radis, navet, poivre bulgare). Les repas sont cuits à la vapeur, bouillis ou cuits au four.

À l'avenir, les graisses et les glucides «rapides» sont exclus du régime, tandis que les marinades, les marinades, les viandes fumées, les pâtisseries, les boissons gazeuses, les épices et les assaisonnements, ainsi que l'alcool sont interdits. Le régime alimentaire de base est constitué de viande diététique malpropre ou bouillie, de poisson maigre bouilli, d'omelettes à la vapeur, de porridge visqueux, de salades de légumes frais à l'huile végétale, de boissons au lait aigre faible en gras, de fruits sucrés et de baies. Parmi les boissons, nous recommandons l'eau minérale tiède sans gaz, les jus non acides, à moitié dilués avec de l'eau, les compotes, les boissons aux fruits, le bouillon de dogrose, la tisane et le thé vert.

Premiers secours pour la cholécystite

Les premiers secours en cas de cholécystite ont pour but de fournir des conditions favorables au patient présentant un diagnostic similaire, jusqu'à l'arrivée des médecins. L'assistance d'urgence est assurée à domicile et à l'arrivée dans un établissement médical. La tactique de traitement de l'inflammation aiguë est choisie pour chaque patient individuellement.

La cholécystite aiguë ou l’exacerbation des maladies chroniques est une indication pour le traitement d’un patient hospitalisé. Cependant, il convient de noter que l'apparition des symptômes d'une attaque peut être si imprévue qu'une personne ne pourra pas se rendre à l'hôpital de manière autonome. C’est pour cette raison que les proches ou les collègues doivent non seulement être en mesure de fournir une assistance d’urgence, mais également d’identifier à temps les signes permettant de déterminer avec précision le début d’une attaque.

Les symptômes d'exacerbation comprennent:

  • une augmentation de la taille ou des ballonnements;
  • léger jaunissement de la peau;
  • plaintes de nausée persistante;
  • vomissements abondants, avec adjonction de bile au vomi;
  • l'apparition d'un goût désagréable dans la bouche;
  • bouche sèche;
  • syndrome douloureux intense. Le site de localisation de la douleur - la région de l’hypochondre ou l’abdomen supérieur. Dans le même temps, la douleur peut se propager à la région lombaire, à l'épaule droite, à l'omoplate et à l'aisselle. Une telle localisation aidera à distinguer l'inflammation de la vésicule biliaire des autres pathologies du tractus gastro-intestinal;
  • palpitations cardiaques;
  • augmentation de la température corporelle.

En cas d'un ou de plusieurs signes d'attaque de cholécystite, il est très important de pouvoir fournir correctement et rapidement les premiers secours.

Aide d'urgence à domicile

La première chose qui commence dans la fourniture des soins d'urgence pour la cholécystite aiguë est un appel urgent à l'équipe d'ambulance. Après cela, la personne qui était proche au moment de l'attaque devrait:

  • donnez la paix à la victime;
  • dans la mesure du possible, assurez-vous que le patient est à l'horizontale et couché sur le côté droit;
  • protégez-le de toute poussée physique ou émotionnelle;
  • dans la projection de la vésicule biliaire, c’est-à-dire dans la zone située sous les côtes droites, placez une bouteille d’eau froide avec de la glace. Il faut veiller à ce que le froid ne reste pas sur le corps plus de quinze minutes. Après cela, faites une pause de trente minutes et, si les médecins ne sont pas encore arrivés, recommencez la manipulation;
  • pour éliminer les nausées, donnez à une personne une décoction chaude à base de menthe ou une eau minérale sans gaz;
  • en cas de besoin émétique, il ne faut en aucun cas empêcher l'enfoncement de la langue.

En outre, il existe plusieurs recommandations qui ne peuvent pas être faites avec cette maladie lors des premiers soins à domicile. Strictement interdit:

  • donner quelque chose à manger au patient;
  • appliquer une bouteille d'eau chaude sur l'estomac;
  • rincer l'estomac ou mettre des lavement de nettoyage;
  • boire des boissons alcoolisées;
  • prenez des médicaments car ils peuvent changer les symptômes.

Assistance médicale d'urgence

Immédiatement après la livraison du patient dans un établissement médical, des spécialistes déjà expérimentés fourniront des soins médicaux d’urgence. Son algorithme consiste à:

  • un examen approfondi du patient entrant, qui permettra aux cliniciens de déterminer la gravité de l’état du patient et les tactiques de traitement supplémentaires;
  • élimination d'un symptôme douloureux intense à l'aide d'antispasmodiques et d'analgésiques administrés par injection;
  • thérapie de désintoxication par l'administration de solution saline;
  • prévenir la stagnation de la bile.

Ce n'est qu'après la mise en œuvre des actions de cet algorithme pour les soins d'urgence en cas de cholécystite aiguë que le médecin a le temps de commencer un traitement médicamenteux. En cas d'échec du traitement conservateur pendant la journée, montre la mise en œuvre d'une intervention chirurgicale.

De telles mesures aideront à réduire la manifestation brillante des symptômes de la maladie, après quoi un traitement conservateur ou chirurgical est effectué, lequel est déterminé pour chaque patient individuellement.

Si vous ne fournissez pas en temps voulu les premiers soins standard pour une crise de cholécystite, des complications telles que la pancréatite, l'hépatite, la cholangite, une péritonite diffuse ou une septicémie peuvent se développer.

Premiers secours pour la cholécystite

Parmi les affections courantes affectant la vésicule biliaire, citons la cholécystite. La maladie est associée à une inflammation de l'organe, à des perturbations dans l'élimination de la bile dans le jéjunum et peut survenir dans les formes aiguës et chroniques. Chez les patients présentant une vésicule biliaire enflammée avec une confluence de circonstances défavorables, des épisodes de cholécystite peuvent survenir, entraînant un risque grave pour la santé. Les complications surviennent soudainement et se caractérisent par une augmentation significative des symptômes négatifs.

Les causes

Un certain nombre de raisons peuvent provoquer le développement de saisies, notamment:

  • l'évolution des processus infectieux dans les voies biliaires;
  • infections intestinales et pathologies de l'estomac, entraînant un échec dans la promotion de la sécrétion de bile;
  • accumulation de dépôts de cholestérol dans les vaisseaux des voies biliaires dans le contexte de l'athérosclérose;
  • congestion dans la vésicule biliaire.

Selon les statistiques médicales, la cholélithiase est la principale cause de la cholécystite. Chez les patients atteints de cholélithiase, les calculs formés irritent la couche muqueuse et la cavité de la vésicule biliaire, perturbant ainsi ses capacités contractiles. En conséquence, une condition douloureuse aiguë se développe.

L'inflammation aiguë de la vésicule biliaire se développe souvent chez les femmes. Cela est dû à la présence dans le corps de la femme d'une hormone spéciale, la progestérone, qui peut nuire à la fonctionnalité de la vésicule biliaire. Assez souvent attaque les femmes enceintes tourmenter. Une exacerbation soudaine de la pathologie dans ce cas se produit en raison de la compression de la vésicule biliaire par la croissance de l'utérus.

Le point de départ pour le développement et sert le mauvais comportement alimentaire. L'utilisation de grandes quantités d'aliments frits gras, épicés et épicés provoque une formation excessive de sécrétions biliaires. En conséquence, la pression dans les canaux de la vessie augmente brusquement et un spasme de ses sphincters se développe.

Symptomatologie

Le tableau clinique chez les patients présentant une attaque est brillant. La manifestation principale est la douleur, qui apparaît de manière inattendue. Prendre des analgésiques peut soulager la douleur, mais elle revient rapidement. Le syndrome douloureux a ses propres caractéristiques:

  • la douleur est sévère et aiguë, prolongée; localisé dans le côté droit ou renversé;
  • l'estomac devient gonflé, tendu et dur;
  • l'état général du patient est alarmant, la personne est déchirée, n'arrive pas à se trouver une place, une forte faiblesse se développe simultanément;
  • la pression artérielle tombe à basse.

Autres symptômes survenant au cours de l'évolution de la maladie:

  • fièvre en tant que signe d'inflammation aiguë;
  • épisodes de nausée, se terminant par des vomissements avec un mélange de bile;
  • sensation de goût métallique amer dans la bouche;
  • muqueuses sèches dans la bouche et une couche blanche épaisse sur la langue;
  • selles bouleversées (constipation, diarrhée);
  • jaunisse obstructive avec jaunissement des yeux et de la peau;
  • éclaircissement des masses fécales.

Chez les patients présentant une attaque, le pouls augmente presque toujours. Si chez une personne en bonne santé, le pouls ne dépasse pas 80 battements / min, chez les patients présentant une exacerbation de la cholécystite, ce chiffre atteint 120 battements / min, ce qui indique un dysfonctionnement grave du corps.

Diagnostics

Pour confirmer le diagnostic, il est important de prendre en compte les pathologies existantes et précédemment transférées du système digestif. Des sensations douloureuses lors de l'examen du doigt abdominal indiquent indirectement l'évolution de la cholécystite. Des méthodes instrumentales, les ultrasons et les sondes duodénaux sont utilisés. Avec leur aide, évaluez l’état des muscles lisses de la vésicule biliaire, l’état de la lumière des voies biliaires.

Une attaque de cholécystite peut être confirmée par les résultats positifs de l’utilisation de méthodes de provocation artificielle de la douleur:

  • Le symptôme de Shchetkin-Mussy est l'apparition de douleur tout en exerçant une pression sur la région de l'hypochondre droit avec un affaiblissement ultérieur;
  • Symptôme d'Ortner - douleur causée par un léger tapotement du bout des doigts le long du bord extrême à droite;
  • Le symptôme de Myussi-Georgievsky est une douleur et une gêne lorsqu’on exerce une faible pression sur les muscles sternocléidomastoïdiens.

Méthodes de traitement

L'apparition des premiers signes d'une attaque est une raison pour demander de l'aide médicale immédiate. Les premiers secours au patient avant l’arrivée du médecin comprennent un certain nombre d’activités:

  • il est nécessaire qu'une personne fournisse une position couchée;
  • attachez de la glace sur l'abdomen, enveloppée d'une serviette;
  • pour le soulagement du syndrome douloureux aigu, des antispasmodiques peuvent être administrés (Nosh-Poo, Drotaverin);
  • pour supprimer l'envie de nausée, il est permis de boire un verre d'eau minérale sans gaz ni infusion de menthe.

Lors de l'assistance à domicile d'un patient atteint de cholécystite, il est strictement interdit de faire des lavement nettoyants, de poser un coussin chauffant sur le ventre, de donner des analgésiques puissants. De telles actions peuvent aggraver l'état et conduire à une péritonite.

À l'hôpital, on prescrit au patient un traitement complet comprenant:

  • antibiotiques (lévomitsétine, érythromycine) - pour supprimer la flore bactérienne, si la cholécystite s'aggrave au fond de l'infection de la vésicule biliaire;
  • hépatoprotecteurs (Hofitol, Phosphogliv) - pour améliorer le fonctionnement des organes des voies biliaires;
  • antispasmodiques (Baralgin, Spazmolgon) - pour détendre les muscles lisses de la vésicule biliaire;
  • cholagogue (Allahol, Kholagol) - pour stabiliser la fonctionnalité de la vésicule biliaire et améliorer l’évacuation de la bile vers la partie initiale du jéjunum.

Une intervention chirurgicale selon le type de cholécystectomie est réalisée, s'il n'est pas possible de retirer l'attaque avec un médicament, ou si le patient a développé une péritonite aiguë. Une autre indication pour l'ablation de la vésicule biliaire est le blocage du tartre des voies biliaires.

Caractéristiques de la nutrition et recommandations

Les patients atteints de cholécystite pour prévenir le développement de convulsions et la récurrence de la maladie doivent suivre un régime. Les repas, surtout en période d'exacerbation, ne sont que légers - vous pouvez manger des soupes moulues dans un bouillon de légumes, des bouillons muqueux à base de céréales. Il est important de respecter le régime de consommation optimal et de boire plus de 1,5 litre de liquide par jour.

Après avoir éliminé l'exacerbation du régime alimentaire se développe. Le régime comprend de la purée de légumes, des plats de viande à la vapeur, du poisson bouilli. La nourriture avant utilisation est broyée en petits morceaux. Parmi les produits interdits figurent les légumes et les fruits crus à base de fibres grossières (chou, agrumes, légumineuses), les produits carnés semi-finis gras, les plats frits et épicés.

Pour maintenir le bon fonctionnement de la vésicule biliaire, les patients qui subissent une exacerbation de la cholécystite doivent suivre des directives simples:

  • exclure complètement les boissons alcoolisées;
  • observer le régime alimentaire, éviter de trop manger;
  • mener une vie mobile;
  • moderne pour traiter les maladies du système digestif.

Attaque de cholécystite

La cholécystite est une maladie grave qui nécessite une aide professionnelle pendant la période de rechute. Il est important de comprendre les signes de la maladie et de fournir une assistance rapide à la victime. L'attaque de la cholécystite se manifeste par différents symptômes. Processus inflammatoire de la vésicule biliaire. Il existe plusieurs types de maladies:

  • Pointu
  • Chronique.
  • Bezkamenny
  • Calculous - avec la formation de pierres.

L'exacerbation de la maladie ne cause pas de danger. Les soins médicaux immédiats nécessitent un symptôme grave: une crise aiguë de la maladie doit être supprimée rapidement.

Causes de la cholécystite

Avec cette évolution de la maladie, des rechutes se forment lors de la stagnation de la bile et de l'impossibilité de la libérer. Plus l'inflammation s'accumule.

Effet sur l'attaque ont:

  • Changement de nutrition, trop manger, malbouffe.
  • Régimes durs et jeûne.
  • Principes de structure et de changement de l'organe malade.
  • Dyskinésie biliaire, fonction altérée.
  • Surpoids, style de vie passif.
  • Stress et anxiété

La présence de calculs dans la vésicule biliaire améliore le processus de complications et provoquera des douleurs. Les symptômes peuvent s'aggraver, une obstruction des conduits et une accumulation de bile peuvent se produire. La phase aiguë de la maladie est une inflammation aiguë de l'organe. La stagnation infectieuse provoque l’apparition d’un gonflement, d’une inflammation et d’une irritation de la paroi de la vésicule biliaire. Parfois, il y a une cholécystite, sans le contenu de pierres.

Distribué par empoisonnement du sang et des blessures. La principale raison de sa formation est une infection bactérienne.

Symptômes de la maladie

Fondamentalement, des exacerbations peuvent survenir au moment de la rupture du régime. L'attaque se produit souvent lors de la consommation d'alcool, d'aliments gras. Après avoir consommé une portion de produits contre-indiqués, le patient ressent la douleur d'un personnage pleurnichant sur le côté droit, sous la côte, de la lourdeur, des vomissements, de la perte d'appétit. Parfois, la température augmente. Ce n'est qu'au stade initial de la maladie que la maladie se manifeste sans douleur.

Des symptômes de douleur beaucoup plus graves:

  • Lors d'une crise aiguë, il y a des douleurs dans le côté droit, s'étendant dans la clavicule, l'omoplate, le dos.
  • Les nausées, les vomissements débilitants avec la bile durent longtemps.
  • Augmentation de la température, fièvre.
  • Tabouret bouleversé, éructations, flatulences.
  • La peau est jaune et la couleur des matières fécales et de l'urine peut changer.

La douleur augmente avec la palpation dans l'estomac ou le côté droit. Le pouls devient fréquent. Plus l'état du patient est grave, plus la pulsation est fréquente.

Le plus grave est une attaque de pierres sortant d'une bulle. Les canaux commencent à se chevaucher, il n'y a pas de place pour la bile. Devenir une douleur très fréquente. Des symptômes terribles peuvent être dangereux pour l'homme.

Les pierres peuvent endommager les parois de la vessie et causer des foyers d’inflammation. En conséquence, les formations infectées peuvent pénétrer dans la cavité abdominale et provoquer une péritonite. Il est très désagréable de regarder le patient qui souffre. Sa tension artérielle chute brusquement, sa peau pâlit, la douleur ne s'atténue pas longtemps. Besoin urgent de l'aide des médecins et de la surveillance des patients hospitalisés, un traitement urgent.

La maladie se manifeste par une réaction protectrice à une intoxication, un empoisonnement. Se produit en raison de la stagnation biliaire. Les symptômes de la cholécystite peuvent parler d'autres maladies: ulcère, appendicite; pancréatite, empoisonnement. Si des caillots sanguins se forment pendant les vomissements, une autre maladie est apparue. Un signe secondaire est considéré comme un changement de président. Ces problèmes peuvent suggérer la présence de pathologies gastro-intestinales.

Formes de cholécystite calculeuses

Les formes suivantes sont distinguées:

  1. Catarral forme simple, avec un résultat positif. En volume, la bulle augmente et sa paroi s'épaissit pendant l'inflammation. Caractérisé par une douleur au côté droit et parfois des vomissements. Avec une aide rapide, vous pouvez aider le patient.
  2. Flegmoneux - un écoulement purulent se forme, la douleur augmente constamment, en particulier lors des mouvements, des éternuements, des moindres virages et de l'épaule. Il y a des vomissements avec de la bile, la température augmente, le patient a de la fièvre.
  3. Gangrenous - le plus grave en cas de péritonite

Une attaque aiguë de cholécystite calcique se caractérise par une forte apparition de symptômes vifs.

Aide au patient à la maison

Lors du diagnostic de douleur chronique à la cholécystite, des coliques apparaissent périodiquement en raison d’un changement de régime alimentaire, à savoir l’inclusion dans le régime alimentaire d’aliments nocifs et interdits. Les douleurs de caractère terne durent une heure. Vous pouvez engourdir avec des antispasmodiques.

Le traitement du stade chronique de la maladie se fait à l'aide de médicaments. Les préparations antibactériennes, les antispasmodiques et les anesthésiques sont sélectionnés pour aider à libérer la bile afin de soulager l'inflammation. Le patient est prescrit un régime strict pour prévenir les coliques. Le médecin prescrit des médicaments, prescrit certaines procédures, dissout des calculs.

Il existe des situations où la maladie a pris par surprise à la maison, sur le lieu de travail et où les premiers secours sont nécessaires. Le patient doit être couché, assurer son calme et attraper un rhume du côté droit. Pour ce faire, prenez une bouteille d'eau chaude avec de l'eau froide ou un produit froid, enveloppez une serviette.

Si des nausées se produisent, suggérez de l'eau ou du thé au patient. Pour soulager la douleur à la maison, les médicaments efficaces Drotaverine, No-spa ou papaverine. Il est interdit d'utiliser des analgésiques, de la chaleur chaude, des moyens qui éliminent la bile sans indications médicales, et mettent un lavement. Dans l'enceinte de l'hôpital, une personne subira un test de galle par échographie pour détecter la présence de calculs. S'il n'y en a pas, le patient sera autorisé à rentrer chez lui avec les recommandations et le traitement prescrits. Parfois, une intervention chirurgicale est nécessaire - une étape extrême.

Méthodes de traitement

À l'hôpital, une attaque de la maladie peut être retirée rapidement et il faudra 10 jours pour soulager l'inflammation. Avec un écoulement de pierres, une intervention chirurgicale est nécessaire. Il y a un problème lorsque la vésicule biliaire est fermée et que les conduits sont bouchés. Le seul moyen de sortir est d'enlever l'organe malade. La méthode extrême aide à sauver la vie du patient, car les experts tentent de quelque manière que ce soit de conditionner la préservation du fonctionnement de l'organe, même en ayant recours à des techniques endoscopiques.

Une ponction est pratiquée dans la région abdominale, des chirurgiens expérimentés introduisent un endoscope. Le processus de retrait des calculs des conduits est entièrement visible à l’échographie. Gère pour sauver le corps.

Régime subséquent

Pendant la rechute, le jeûne pendant quelques jours est nécessaire pour faciliter la vie du patient. Vous pouvez boire de l'eau minérale et du sucre de meringue au thé vert. À mesure que le bien-être général s'améliore, des bouillons maigres et des bouillies visqueuses peuvent être proposés au patient. Devrait manger souvent en petites portions. Fibre brute interdite contenue dans les légumes crus.

Nourriture seulement cuite à la vapeur, bouillie. Pour l'avenir, montre un régime strict, excluant la malbouffe. Il est basé sur les types alimentaires de viande du couple et en purée, les variétés de poisson faibles en gras, les produits laitiers, les fruits sucrés. Jus non acides recommandés, vous pouvez boire de l'eau minérale non gazeuse, des boissons aux fruits de baies, de la menthe et du thé vert.

Médecine traditionnelle pour aider à la cholécystite

De nombreuses herbes peuvent réduire la douleur: bouillons et infusions cholérétiques. Ces propriétés comprennent: l'achillée millefeuille, la camomille, l'immortelle, les feuilles de bouleau et les bourgeons. Utilisez des herbes seulement après avoir consulté un médecin. Certaines herbes liquéfient la bile, d'autres stimulent sa formation et expulsent.

Il y a moyen d'utiliser une cuillerée d'huile végétale à jeun.

Jus de rowan utile. Il est nécessaire de boire 100 g trois fois par jour.

Râpez la racine de raifort 200 mg. Versez quatre verres d'eau chaude. Mettez au réfrigérateur pendant une journée. Avant utilisation, il est souhaitable de filtrer et de chauffer. Buvez 50g avant les repas trois fois par jour.

Décoction de plantain: vous avez besoin d'une cuillère à soupe de graines ou de feuilles, d'eau bouillante versée. Insister 15 minutes, prendre pendant une heure à petites gorgées. Prouvé les avantages des betteraves dans la lutte contre la maladie. Cuire le légume sans la croûte, de sorte que la consistance du bouillon ressemble au sirop. Bouillon à boire 1⁄4 tasse avant les repas.

Gelée à l'avoine de bons résultats. Une livre de grains d'avoine verser de l'eau bouillante, insister une demi-heure. Filtrer et consommer 0,5 verre trois fois par jour. Une autre façon est de faire cuire kissel à la farine d'avoine, ajouter du lait, porter à ébullition. Ajouter du miel Boire pendant la journée trois fois dans une forme chaude dans un verre.

Lorsque les premiers symptômes apparaissent, il est conseillé de faire appel à un professionnel afin de prévenir des complications de nature différente. Il est également important de suivre un régime strict. Bien que le patient ne néglige pas cette exigence. Les attaques sont si fortes qu'une personne ne trouve pas de place pour elle-même.

Comment supprimer une attaque de cholécystite (vésicule biliaire)? Premiers secours à la maison

Les symptômes d'une attaque de cholécystite surviennent le plus souvent après la consommation d'aliments riches en graisse. La cholécystite est une maladie caractérisée par des problèmes d'écoulement de la bile et d'inflammation de la vésicule biliaire. Ils peuvent survenir, par exemple, à la suite d'une cholangite.

Raisons

Afin de savoir comment éliminer une attaque de cholécystite, vous devez d'abord comprendre les causes de son apparition. Le plus souvent, il s'agit d'une cholélithiose et d'une infection intestinale. La faible distance entre la vésicule biliaire et le foie assure la participation active de la vessie à la digestion.

L'accumulation d'une grande quantité de bile peut provoquer une irritation des parois de l'organe, puis une infection. Le plus souvent, la maladie apparaît chez les femmes âgées ou âgées.

Au début, la cholécystite se fait sentir avec des douleurs aiguës dans le bord inférieur des côtes. La symptomatologie en même temps arrive. Pour combattre la douleur, appliquez un anesthésique.

Dans la cholécystite, les symptômes suivants apparaissent:

  • haute température;
  • jaunisse;
  • des problèmes avec la chaise;
  • des nausées et des vomissements;
  • floraison blanchâtre sur la langue;
  • sensation d'amertume dans la bouche;
  • gonflement.

En liaison avec la violation de l'entrée dans l'intestin de la bile, la sclérotique de la peau et des yeux devient jaune. À différentes étapes de la pathologie, la fréquence cardiaque varie également. Si la norme est de 60-80 battements par minute, alors avec le développement de la cholécystite, la fréquence cardiaque s'accélère.

Manifestations cliniques dans la cholécystite

Cette maladie de la vésicule biliaire est une réaction protectrice du corps à l’empoisonnement. Il se développe à la suite d'une stagnation biliaire.

Mais n'oubliez pas que nombre des symptômes caractéristiques de la cholécystite peuvent également vouloir dire autre chose:

  • ulcère d'estomac;
  • une appendicite;
  • coliques rénales;
  • une pancréatite;
  • ulcère duodénal;
  • empoisonnement;
  • la grossesse

Pour déterminer la cause des nausées et des vomissements, faites attention quand ils apparaissent. La durée de l'attaque et la fréquence de ses attaques ne sont pas moins importantes. Si les vomissements développent des caillots sanguins, une autre maladie s'est probablement également développée.

Un autre symptôme de la cholécystite est des selles anormales. Des problèmes similaires signifient la présence de pathologies gastro-intestinales.

Si le trouble est apparu pendant le traitement, alors la cholécystite s'est probablement transformée en une forme compliquée.

Les complications suivantes peuvent provoquer le développement de diarrhée pendant le traitement:

  • toxicitéinfection;
  • dysbactériose, développée sur le fond des médicaments antibactériens;
  • gonflement et retard des selles, apparus après une complication de cholécystite ou de péritonite intestinale;
  • dysmotilité due à des pathologies des organes digestifs;
  • mode de vie sédentaire;
  • inflammation prolongée entraînant un effet réflexe sur l'estomac.

Exacerbation de la cholécystite

La cholécystite aiguë est une complication après l’apparition de calculs dans la vésicule biliaire et le blocage des voies biliaires. Dans le même temps, les patients ont une augmentation du foie. Dans l'hypochondre droit, la douleur survient du bord inférieur de la côte au nombril et au plexus solaire.

Le syndrome de la douleur est de plusieurs types:

Une attaque de cholécystite peut être accompagnée d'une douleur intense, mais dans certains cas, elle peut être absente ou légère. Avec l'exacerbation de la maladie, le syndrome douloureux augmente. Simultanément, le sceau de la vésicule biliaire peut se développer.

Diagnostics

Pour déterminer la maladie, plusieurs types de diagnostics sont utilisés. Une des caractéristiques de la cholécystite est la douleur qui apparaît lors de la palpation. Les diagnostics d'appareils utilisant des ultrasons et des sondes duodénaux sont également utilisés. Ces techniques déterminent l'état de la vésicule biliaire et d'éventuelles violations de la perméabilité des voies biliaires.

Au risque de développer une cholécystite aiguë, une méthode de syndrome douloureux artificiel est également utilisée:

  • le symptôme de Mussi-Georgievsky, qui consiste en une légère pression sur la région des muscles sternocléidomastoïdiens ou de l'oreille;
  • Symptôme d'Ortner, consistant en un léger tapotement dans le bord inférieur droit des côtes.

Des attaques de cholécystite peuvent accompagner tous les types de cette maladie. La cause la plus commune de leur survenue est l'utilisation d'alcool ou d'aliments gras.

Quand cela se produit:

  • douleurs aiguës du caractère collatéral dans la région de l'hypochondre, des zones ombilicales et épigastriques;
  • température corporelle jusqu'à 39 degrés;
  • nausées, vomissements, amertume dans la bouche et éructations.

Elimination de l'attaque

Premiers soins pour la cholécystite est de poser le patient sur le lit et de mettre de la glace sur l’estomac. Ensuite, vous devriez certainement appeler un médecin. Pour l’élimination rapide de la douleur, des médicaments antispasmodiques tels que Papaverin, No-Spa ou Baralgin sont utilisés.

Et pour se débarrasser des sensations de nausée et de calme, utilisez souvent du thé à la menthe. Bien affecte les patients avec de telles attaques de l'eau minérale non gazeuse, mais il devrait être bu à petites gorgées.

L'automédication contre la cholécystite peut entraîner de graves complications. C'est pourquoi il est possible d'appliquer des mesures thérapeutiques telles qu'une bouillotte, un lavement et un médicament uniquement après avoir consulté un médecin.

Au cours de l’exacerbation de la maladie, des médicaments hépatoprotecteurs, antibiotiques, cholérétiques et antispasmodiques sont prescrits.

Consommation de drogue

Des agents antibactériens sont prescrits en cas d'infection bactérienne. Le traitement ne dure pas plus de 7 jours, car ces médicaments affectent négativement la microflore intestinale. Par conséquent, les vitamines sont utilisées en association avec des médicaments antibactériens.

Les complications suivantes peuvent survenir lors de la prise d'antibiotiques:

  • l'allergie;
  • affaiblissement de l'immunité;
  • spasme des vaisseaux bronchiques.

Les préparations biliaires sont utilisées pour stabiliser la fonctionnalité de la vésicule biliaire et éliminer la stagnation.

Ils sont de deux types:

  1. Cholérétique pour améliorer la sécrétion de la bile.
  2. Cholekinetics pour augmenter l'excrétion de la bile.

Ces préparations contiennent des composants d'origine végétale et synthétique. Ils sont utilisés en association avec des agents antibactériens.

Le plus souvent, pour éliminer les attaques de cholécystite est prescrit:

Avec le développement de la forme aiguë de péritonite ou de blocage des voies biliaires, une cholécystectomie est prescrite - une opération dans laquelle la vésicule biliaire est enlevée.

Prévention

Le traitement à domicile de la cholécystite est un régime. L'utilisation de grandes quantités d'eau est une condition préalable à l'exacerbation. Après avoir éliminé les symptômes prononcés, vous pouvez manger de la viande, du poisson et des légumes cuits à la vapeur.

Avec la cholécystite, il est impossible que le système digestif soit soumis à un stress accru. Il est donc recommandé d'exclure les aliments riches en fibres de votre alimentation.

Manger des aliments devrait être fractionné, en petites portions. La dernière collation devrait avoir lieu quelques heures avant le coucher.

Les produits interdits pour cette maladie comprennent:

  • produits en conserve et fumés;
  • produits qui affectent l'acidité du suc gastrique;
  • produits, après quoi dans le tube digestif se forment des gaz.

Les mesures préventives pour prévenir les attaques de cholécystite consistent à éviter les cigarettes, l’alcool et les drogues, à contrôler strictement la nutrition et à maintenir un certain effort physique.

Cholécystite aiguë: types, symptômes et traitement, premiers secours

La cholécystite aiguë est l’une des causes les plus courantes d’intervention chirurgicale et une complication fréquente de la cholélithiase. Qu'est ce que c'est La cholécystite aiguë est une inflammation de la paroi de la vésicule biliaire qui survient à la suite du développement d’une infection dans la cavité vésicale.

La maladie est classée en 2 types (tenant compte du contexte de développement disponible): calculeuse et non calculeuse. Le plus souvent, les femmes souffrent de cholécystite aiguë.

Les causes et la progression de la maladie

Habituellement, la bile n'est pas stérile et les micro-organismes de l'ulcère duodénal 12 y pénètrent en permanence, mais uniquement en cas de congestion dans la vésicule biliaire, des conditions favorables sont créées pour la reproduction d'agents infectieux et le développement d'une inflammation.

Les raisons de la stagnation de la bile dans 90% des cas sont des calculs dans la vésicule biliaire, qui chevauchent le conduit biliaire et créent un obstacle mécanique à la circulation de la bile. Avec le développement de l'inflammation dans ce cas, une cholécystite aiguë de calcul se forme.

"Calculous" signifie littéralement - "pierre". Des pierres dans la vésicule biliaire sont détectées chez 10 à 20% des personnes et leur âge est supérieur à 40 ans. Dans les pays occidentaux, où la graisse est prédominante dans les aliments (cuisine nationale), les calculs de cholestérol sont les plus fréquents en termes de composition chimique.

On trouve des calculs pigmentaires dans les pays africains et en Asie, associés aux maladies infectieuses des voies biliaires courantes dans ces régions (le paludisme est particulièrement important dans ce contexte).

Plus rarement, une cholécystite aiguë survient en raison d'une stase biliaire due à d'autres causes. Dans ces cas, la cholécystite aiguë sera une acalculose, c'est-à-dire sans pierre:

  • l'épaississement de la bile et la formation du bouchon biliaire bloquant le canal biliaire;
  • dyskinésie biliaire - diminution de la capacité de réduction des parois de la vessie et des conduits, créant des conditions propices à la stagnation;
  • caractéristique anatomique de la structure de la vésicule biliaire et du canal, empêchant la circulation de la bile (anomalies du développement);
  • un traumatisme de la tumeur des conduits
  • inflexion de la vésicule biliaire;
  • déformation et déplacement du canal, dus aux modifications inflammatoires des organes adjacents;
  • pression mécanique extérieure, par exemple lorsque vous portez des vêtements à charme inconfortable (par exemple, des corsets).

Types de cholécystite

Selon la profondeur de l'inflammation de la paroi de la vésicule biliaire sont distingués:

  • Catarrhale - inflammation superficielle non purulente;
  • Flegmoneux - inflammation purulente avec la défaite de toutes les couches de la vésicule biliaire;
  • Gangrenous non compliqué - la paroi de la vessie est partiellement ou totalement soumise à la mort (nécrose);
  • Complication gangréneuse - une percée de la paroi de la vésicule biliaire, amincie par une inflammation et une nécrose de la paroi de la vésicule biliaire avec l'entrée de la bile dans la cavité abdominale, entraînant le développement de complications.

En sévérité, la cholécystite aiguë est divisée en 3 types:

1 Une maladie bénigne est caractérisée par une durée de la maladie inférieure à 72 heures et par l'absence de signes, observés dans des cas plus graves, il n'y a pas de perturbations dans le travail des autres organes.

2. La gravité moyenne est caractérisée par la présence d'au moins un des signes suivants:

  • la durée de la maladie est supérieure à 72 heures;
  • taux élevé de leucocytes dans le sang - supérieur à 18 * 109 / l;
  • la vésicule biliaire peut être palpée (la petite taille ne permet pas une palpation normale);
  • la présence de signes de péritonite locale (non affectée), de nécrose et de gonflement de la vésicule biliaire, de l'abcès périubulaire et de l'abcès du foie.

3. Un degré grave est caractérisé par la présence d'au moins un signe de dysfonctionnement d'un organe:

  • hypotension artérielle (moins de 80/50 mm Hg);
  • perturbation de la conscience;
  • dépression respiratoire;
  • dysfonctionnement rénal, qui se traduit par une oligurie - diminution marquée de la quantité d’urine et augmentation du taux de créatinine supérieur à 176,8 µmol / l, ce qui indique une insuffisance rénale;
  • changements dans les performances du laboratoire hépatique (temps de prothrombine augmenté, diminution des protéines et d'autres substances métabolisées dans cet organe);
  • diminution du nombre de plaquettes inférieure à 100 * 109 / l

Symptômes de la cholécystite aiguë

L’apparition de symptômes est souvent associée à des erreurs d’alimentation, sous forme de consommation d’aliments gras, d’alcool, et est également observée après des troubles émotionnels. La gravité des symptômes dépend du stade de la maladie et de l'activité du processus inflammatoire.

Les symptômes de la cholécystite catarrhale sont les suivants:

  • douleur aiguë Avec la cholécystite, elle peut d'abord être paroxystique, puis devenir permanente. Donne souvent à l'omoplate, l'épaule et le cou à droite;
  • des nausées, des vomissements qui ne soulagent pas;
  • la température corporelle est modérément élevée - 37,5-38 ° C;
  • augmentation modérée du pouls jusqu'à 80-90 battements par minute, légère augmentation de la pression artérielle;
  • légère tension dans les muscles abdominaux, mais il peut être absent.

Symptômes de la cholécystite phlegmoneuse:

  • douleur intense dans l'hypochondre droit, qui augmente avec le changement de position du corps, la toux et la respiration;
  • les nausées avec cette forme de cholécystite sont observées plus souvent et plus souvent qu'avec la forme catarrhale, vomissements répétés;
  • température corporelle supérieure à 38 ° C;
  • la fréquence cardiaque augmente à 100 battements par minute;
  • langue humide ventre gonflé;
  • en respirant, le patient essaie de ne pas entraîner consciemment la moitié droite de l'abdomen en mouvement, afin de ne pas augmenter la douleur;
  • en sondant l'abdomen à droite, sous les côtes, il y a une douleur aiguë, il y a aussi exprimé la tension protectrice des muscles;
  • Parfois, une hypertrophie de la vésicule biliaire peut être ressentie dans l'hypochondre droit.

Le développement de la forme gangréneuse de la cholécystite se produit si les défenses affaiblies du corps ne peuvent pas contenir le développement ultérieur de l'infection.

Initialement, une période de «bien-être imaginaire» peut se produire, qui se manifeste par une diminution de l'intensité de la douleur. Cela est dû à la mort des cellules nerveuses sensorielles de la vésicule biliaire. Mais alors tous les symptômes s'intensifient et lorsque la paroi de la vésicule biliaire se déchire (perforation), il y a des signes cliniques d'inflammation péritonéale - la péritonite:

  • une douleur intense émanant de l'hypochondre droit s'étend à la plus grande partie de l'abdomen;
  • température élevée de 39 à 40 ° C;
  • fréquence cardiaque 120 battements par minute et plus;
  • la respiration s'accélère, devient superficielle;
  • apparaît l'inhibition et la léthargie du patient;
  • langue sèche, abdomen gonflé, tension exprimée des muscles abdominaux;
  • l'estomac n'est pas impliqué dans la respiration.

La cholécystite gangréneuse est fréquente chez les personnes âgées. Ceci est dû à la liquéfaction de la capacité de restauration des tissus, à une altération de la circulation sanguine due à l'athérosclérose et à un ralentissement général du métabolisme.

Par conséquent, chez les personnes âgées, il y a souvent une évolution, une faible manifestation des symptômes: il n'y a pas de douleur intense ni de tension des muscles abdominaux, ni d'augmentation du nombre de leucocytes dans le sang, ce qui rend difficile un diagnostic rapide.

Diagnostic de la cholécystite aiguë

Le diagnostic de la cholécystite aiguë repose sur des données cliniques et complémentaires:

1. La présence des symptômes suivants - douleur dans l'hypochondre droit pendant plus de 30 minutes, nausée, vomissements, changements de la température corporelle. Auparavant, 50% des patients pouvaient avoir une colique hépatique.

2. L'examen médical révèle un symptôme caractéristique de Murphy - une rétention de souffle involontaire à la suite d'une douleur aiguë accompagnée d'une pression dans la région de l'hypochondre droit; ils révèlent également une tension dans les muscles abdominaux: une vésicule biliaire hypertrophiée peut être ressentie chez 30 à 40% des patients; 10% des patients souffrent de jaunisse;

3. Diagnostics de laboratoire et instruments:

  • test sanguin montre une augmentation du nombre de leucocytes - leucocytose, dont l'ampleur dépendra de la gravité de l'inflammation;
    la biochimie sanguine révélera une augmentation de la protéine C-réactive, de la bilirubine dans l'apparition de la jaunisse, de la phosphatase alcaline, de l'AST et de l'ALT (enzymes hépatiques spécifiques);
  • l'analyse d'urine ne fait que modifier la détérioration du processus - avec l'apparition de la jaunisse dans la bilirubine urinaire, l'apparition d'une nécrose et une intoxication grave, la présence de protéines et de cylindres est détectée;
  • Échographie de la vésicule biliaire - la méthode la plus accessible et la plus informative permettant d’identifier les calculs, l’épaississement inflammatoire de la paroi de la vessie. Lors de recherches dans 90% des cas, on observe un symptôme de Murphy, qui est un signe diagnostique de cholécystite aiguë;
  • la scintigraphie ne peut pas toujours être réalisée de manière pratique, mais c’est la méthode la plus fiable pour prouver le chevauchement du canal cystique;
  • L'IRM est réalisée pour détecter une cholécystite aiguë chez la femme enceinte, en cas de douleur abdominale;
  • La radiographie est informative dans 10-15% des cas lorsque les calculs contiennent du calcium et sont visibles lors de la radiographie. Les rayons X montrent également la présence de gaz dans la paroi de la vessie, ce qui se produit lors d’une cholécystite aiguë emphysémateuse chez les personnes âgées et les diabétiques.

Traitement de la cholécystite aiguë, premiers secours

Les premiers secours en cas de cholécystite aiguë doivent être dispensés avec compétence afin de ne pas aggraver l'inflammation et de ne pas «maculer» le tableau clinique - sinon, il sera difficile pour le médecin de poser rapidement le diagnostic correct.

En cas de douleur aiguë, il est nécessaire de coucher le patient et d'appeler une ambulance. Pour réduire la douleur, appliquez un rhume sur la région du foie. L'utilisation de procédures thermiques est une aggravation extrêmement dangereuse de l'inflammation, car le remplissage sanguin de la vésicule biliaire augmente et le risque de complications purulentes augmente.

Il n'est pas recommandé de prendre des médicaments avant l'examen. Cela est particulièrement vrai des analgésiques - ils peuvent masquer le moment de la perforation du mur de la vésicule biliaire et cette condition nécessite un traitement chirurgical urgent.

Pour la même raison, vous devez vous abstenir de manger et de boire, car pendant le traitement chirurgical, vous aurez besoin d'une anesthésie. Le fait de le remplir lorsque l’estomac est trop rempli risque de provoquer une aspiration par vomissement, ce qui entraîne la pneumonie par aspiration la plus grave (le taux de mortalité de cette complication du côté des poumons est très élevé).

Toutes les autres mesures pour la cholécystite aiguë, l’identification des symptômes et le traitement doivent être effectuées par les médecins urgentistes, puis par les chirurgiens de l’hôpital.

la photo montre la vésicule biliaire dans la cholécystite aiguë

La chirurgie d'urgence pour la cholécystite aiguë est toujours associée à l'apparition d'une péritonite, qui est à l'origine de la propagation de la bile lors du passage de la vésicule biliaire. En d’autres termes, le traitement chirurgical est fondamental en cas de cholécystite aiguë aiguë compliquée. Dans d'autres cas, la méthode de traitement dépend de la gravité de la cholécystite aiguë.

Une fois le diagnostic établi, la thérapie par perfusion, antibactérienne et anesthésique est commencée immédiatement, l'apport en oxygène par le cathéter nasal est établi, si la respiration est altérée. Surveiller la pression artérielle, le pouls, l'adéquation urinaire.

Les tactiques de traitement en fonction de la gravité sont les suivantes.

1. degré facile.

Les antibiotiques sont prescrits dans les pilules, les anti-inflammatoires non stéroïdiens, les antispasmodiques. Habituellement, l'utilisation d'un traitement médicamenteux est suffisante pour améliorer l'état de santé, après quoi ils décident de la cholécystectomie - enlèvement de la vésicule biliaire.

Chirurgie laparoscopique - Une cholécystectomie par laparoscopie peut être réalisée pour la plupart des patients.

Si le traitement n’a aucun effet et que l’opération comporte des risques, une cholécystostomie transcutanée est recommandée. Au cours de cette opération, la ponction de la vésicule biliaire se produit à travers la peau et évacue le liquide inflammatoire et le pus, ce qui réduit le risque de rupture de la vessie et de bile dans la cavité abdominale.

L’opération est complétée par l’installation d’un cathéter, à travers lequel le liquide inflammatoire en excès est ensuite éliminé et les antibiotiques injectés. Après amélioration, une cholécystectomie est réalisée.

Un risque opérationnel élevé est observé chez les patients de plus de 70 ans, en présence de diabète, de taux de globules blancs supérieurs à 15 * 109 / l, de la présence d'une vésicule biliaire recouverte d'ultrasons, avec un risque élevé de complications, d'une période d'inflammation de plus de 7 jours.

2. gravité moyenne.

Les patients de ce groupe ne répondent pas bien au traitement médicamenteux. Ils décident donc de l'intervention chirurgicale une semaine après le début de la maladie.

La méthode de choix est la cholécystectomie laparoscopique, en cas de difficultés techniques, une cholécystectomie ouverte est réalisée. En cas de risque opérationnel élevé, un drainage transcutané de la vésicule biliaire est réalisé, ce qui constitue un effet temporaire pour améliorer la situation.

3. sévère.

En raison de la gravité de l'état général, un traitement intensif est prescrit pour rétablir le travail des organes et systèmes affectés. Une cholécystostomie percutanée d'urgence est réalisée. La stabilisation et l'amélioration de l'état permettent d'éliminer la vésicule biliaire. Toutefois, s’il existe des signes de péritonite biliaire, une cholécystectomie d’urgence est réalisée avec drainage de la cavité abdominale.

Les principes généraux du traitement de la cholécystite aiguë sont dans les activités suivantes:

1. Repos au lit, faim pendant les 3 premiers jours, pause dite de l'eau au thé, puis régime économe avec introduction progressive d'aliments solides, à l'exclusion des graisses, du sucre et de l'alcool.

2 Installation de la sonde avec vomissement ou pour vider l'estomac avant une intervention chirurgicale.

3 Traitement médicamenteux:

  • Antibiotiques par voie intramusculaire et interne. Appliquer des médicaments: Cefazolin, Cefuroxime, Ertapenem, Ampicillin, Sulbactam sel de sodium en combinaison avec la gentamicine; en cas d’allergie, les fluoroquinolones sont prescrites en association avec le métronidazole;
  • Antispasmodiques: atropine, no-shpa, baralgin, platifilline;
  • Médicaments anti-inflammatoires non stéroïdiens;
  • Solution de glucose, solutions salines pour perfusion intraveineuse.

Des complications

Des complications de la cholécystite aiguë sont souvent observées et aggravent l'évolution de la maladie chez les personnes âgées dont la réponse corporelle est affaiblie, rendant la cholécystite aiguë mortelle. Les complications suivantes peuvent se développer:

  1. Empyème de la vésicule biliaire (accumulation de pus dans sa cavité);
  2. Perforation de la vésicule biliaire, entraînant l'apparition d'un abcès de la vessie elle-même, inflammation du péritoine (péritonite), inflammation des organes adjacents (duodénum, ​​estomac, pancréas);
  3. L'ajout d'une infection anaérobie conduit au développement d'une forme emphysémateuse de cholécystite aiguë: la paroi de la vessie gonfle sous l'effet des gaz. Cela arrive souvent chez les patients diabétiques;
  4. Ictère mécanique provoquée par un blocage complet de la sortie de la bile de la vessie;
  5. Cholangite - inflammation des voies biliaires;
  6. Fistule biliaire.

Prévention de la cholécystite aiguë

La prévention primaire est la prévention initiale de la formation de calculs biliaires par une alimentation pauvre en graisse et une augmentation du volume de légumes et de fibres grossières, contribuant au flux normal de la bile.

Il est important de mener une vie active, de faire de la gymnastique, de l'éducation physique.

En cas de maladie des calculs biliaires, une mesure préventive consiste à éviter une perte de poids rapide et un jeûne prolongé, ce qui peut provoquer le mouvement de calculs et une altération de la motricité de la vésicule biliaire.

Il est possible d'utiliser l'acide ursodésoxycholique à partir de médicaments, ce qui réduit le risque de colique biliaire et de cholécystite aiguë. La réalisation d'un traitement chirurgical planifié de la cholélithiase est un événement majeur et fiable qui empêchera le développement d'une cholécystite aiguë. Mais l'opération n'est effectuée que s'il existe des preuves.


Plus D'Articles Sur Le Foie

Régime alimentaire

Foie: gauche ou droite

Dans le corps humain, le foie joue un rôle important, car il est représenté par la glande digestive, pesant 1 200-1500 grammes, ce qui correspond à un cinquantième de la masse totale de l'organisme.
Régime alimentaire

Pilules et ampoules Heptral: instructions pour l'utilisation et la critique de personnes

Heptral est un hépatoprotecteur doté d’une activité antidépressive.Le principal ingrédient actif est l'adémétionine, qui possède des propriétés régénérantes, détoxifiantes, anti-fibrotiques, antioxydantes et neuroprotectrices.