Application de no-shpy avec cholécystite

La cholécystite survient pour diverses raisons, est souvent le résultat d'une cholélithiase ou se développe en raison d'un régime alimentaire inadéquat, d'un abus d'alcool. Une crise aiguë de cholécystite est accompagnée d'une douleur insupportable dans l'hypochondre droit. But-shpa avec cholécystite aide non seulement à éliminer la douleur, mais rétablit également le flux de bile dans l'intestin de la vésicule biliaire, facilitant ainsi grandement l'état du patient.

En bref sur la cholécystite

Cholécystite - inflammation de la vésicule biliaire, accompagnée d'une violation de l'écoulement de la bile. La congestion dans la vésicule biliaire provoque une douleur intense et augmente le risque d'inflammation bactérienne secondaire. Souvent, la maladie survient en même temps que la cholangite - une inflammation des voies biliaires.

Le symptôme principal de la pathologie est une douleur aiguë dans l'hypochondre droit. Généralement, le syndrome douloureux disparaît seul ou après une anesthésie. Mais à mesure que le processus inflammatoire se développe, la douleur devient chaque fois plus forte, elle se produit régulièrement et peut être accompagnée de nausées, de vomissements et de diarrhée.

No-shpa est un antispasmodique myotrope, dont le principal ingrédient actif est la drotavérine. Disponible sous forme de comprimés (à des dosages de 40 mg et 80 mg) et de solutions injectables.

Action pharmacologique et indications

Le médicament réduit l'activité motrice et le tonus des muscles lisses des organes internes, y compris la vésicule biliaire et les conduits. C'est pourquoi No-shpu est prescrit pour éliminer les spasmes douloureux de toute forme de cholécystite et d'autres maladies du système biliaire, à savoir:

  • cholangite;
  • cholécystolithiase;
  • cholangiolithiase;
  • la papillite;
  • péricholécystite.

Méthode d'application

Lorsque le médicament de la cholécystite est recommandé de prendre:

  • adultes - 1-2 comprimés trois fois par jour (dose quotidienne maximale 240 mg);
  • enfants et adolescents de plus de 12 ans - une pilule de 2 à 4 fois par jour (dose quotidienne maximale de 160 mg);
  • enfants de 6 à 12 ans - prenez une pilule deux fois par jour (dose maximale de 80 mg).

Avec une crise aiguë de cholécystite accompagnée de vomissements, le médicament pris n'aura pas l'effet escompté. Dans ce cas, le médicament est mieux administré par voie intramusculaire (3 injections par jour).

Faites ce test et découvrez si vous avez des problèmes de foie.

Sans la nomination d'un médecin, un agent antispasmodique est autorisé à prendre plus de 2 jours. Si l'état ne s'améliore pas, vous devez consulter un médecin pour confirmer le diagnostic et choisir le schéma de traitement optimal.

Effets secondaires

Noshpa dans des cas extrêmement rares provoque des réactions indésirables. Néanmoins, il est nécessaire de prendre en compte que la prise d'un médicament peut provoquer:

  • maux de tête et vertiges;
  • augmentation du rythme cardiaque;
  • abaisser la pression artérielle;
  • l'insomnie;
  • des nausées;
  • la constipation;
  • réactions allergiques.

Contre-indications

Il est contre-indiqué de prendre No-silo dans de tels cas:

  • formes graves d'insuffisance rénale ou hépatique;
  • intolérance au galactose, déficit en lactase, absorption réduite du glucose (uniquement pour les comprimés);
  • intolérance à la drotavérine ou à l’un des composants auxiliaires du médicament;
  • syndrome de faible débit cardiaque.

En outre, le médicament est contre-indiqué chez les enfants de moins d'un an. Les patients souffrant d'hypotension, les femmes enceintes et les enfants de moins de 6 ans doivent recevoir un antispasmodique avec prudence, sous la surveillance d'un médecin.

Pendant le traitement de la cholécystite ou lors de la prise d'un antispasmodique pour d'autres raisons, il est interdit de boire de l'alcool. No-shpa et l'alcool sont incompatibles.

Quand tu ne peux pas te passer des docteurs

Les formes bénignes de cholécystite sont accompagnées d'une douleur modérée et ne nécessitent pas toujours de traitement médical. Dans ce cas, pour éliminer les coliques, il suffit de prendre 1 à 2 comprimés de No-shpy, et l'inflammation passera sous un régime (il est recommandé d'exclure complètement du menu les mets frits, gras, épicés, fumés et sucrés, de renoncer à l'alcool).

Cependant, un processus inflammatoire puissant peut provoquer une attaque aiguë de cholécystite (il peut survenir à la fois lors de l'inflammation primaire de la vésicule biliaire et de la forme chronique de la maladie).

Au cours de l'attaque sont notés:

  • faiblesse grave;
  • jaunisse (teinte jaunâtre de la peau);
  • nausée (souvent avec vomissements, sans soulagement);
  • goût amer dans la bouche;
  • augmentation de la température corporelle (jusqu'à 37-39 ºС);
  • douleur sévère paroxystique ou lancinante dans la région de la côte inférieure droite, du nombril ou de l'épigastre (parfois, redonne).

Pour soulager la situation avant l'arrivée des médecins, vous devez:

  • appliquer froid sur l'estomac;
  • boire de l'eau fraîche sans essence ni thé à la menthe (pour soulager les nausées);
  • prenez no-shpu ou un autre antispasmodique (par exemple, la papavérine).

No-shpa est un médicament efficace et sûr qui élimine rapidement la douleur antispasmodique lors de la cholécystite. Lors de la prise de pilules, l'effet du médicament est noté après 10-15 minutes, avec une injection intramusculaire - dans les 5 minutes.

Mais il est important de comprendre que prendre des antispasmodiques ne suffit pas. Afin d'arrêter complètement les processus inflammatoires et de restaurer la fonction de la vésicule biliaire, le silo avec cholécystite doit être pris en association avec des médicaments antibactériens et anti-inflammatoires, des médicaments cholérétiques et des hépatoprotecteurs. Et dans le cas d'une crise aiguë, une hospitalisation immédiate est nécessaire dans un service thérapeutique ou chirurgical.

Cholécystite - traitement de la vésicule biliaire. Comment guérir la cholécystite folklorique et les médicaments

Pour les chirurgiens, l'inflammation de la vésicule biliaire sous forme aiguë est considérée comme la maladie la plus courante après l'appendicite. Selon les statistiques médicales, les personnes de 40 à 60 ans sont principalement touchées par cette maladie. En outre, il y a 3,5 fois plus de femmes que d'hommes parmi le nombre de patients. Un traitement précoce permet de sauver la vie de nombreux patients.

Comment traiter la cholécystite

La tactique des soins médicaux dépend du type et de la gravité de la maladie. La cholécystite complique souvent la cholélithiase. Une version non-calculeuse ou non-calcul de la maladie se développe en raison d'un dysfonctionnement (léthargie musculaire) de la vésicule biliaire et d'une stagnation de la bile ou d'une inflammation causée par des parasites. La maladie se présente sous deux formes: aiguë ou chronique. Comment traiter la cholécystite?

Dans toutes les formes de pathologie de la vésicule biliaire, la nutrition thérapeutique est une condition essentielle pour un traitement efficace de la maladie. Ses principes fondamentaux: éviter l'alcool, les aliments lourds et gras et les boissons fortes et gazeuses, les repas fréquents en petites portions. Le but de ce régime est d’économiser l’effet des aliments sur la vessie et le foie. Dans la cholécystite aiguë et exacerbations de la variante chronique de la maladie dans les premiers jours de la famine. Puis pendant 3-4 semaines - numéro de régime 5a, plus tard - numéro 5 pendant longtemps.

Le traitement conservateur de la vésicule biliaire implique l'utilisation intégrée de comprimés pharmaceutiques, d'herbes médicinales et de remèdes maison. Les patients sont invités à boire de l'eau minérale produite à Yessentuki, Zheleznovodsk ou Borjomi. Pratiqué par diverses méthodes de physiothérapie. En l'absence du résultat escompté, les médecins effectuent des opérations en éliminant la bulle.

Traitement de la cholécystite chronique

Dans cette maladie, qui se développe longtemps à cause d'une infection bactérienne ou de la présence de calculs, la membrane muqueuse et les parois de la vésicule biliaire sont déformées. Le traitement de la cholécystite chronique doit être effectué par un gastro-entérologue. Les périodes de calme relatif alternent avec des épisodes d'exacerbations. La condition la plus importante du traitement est de ne pas violer l'interdiction de régime.

Comment traiter la vésicule biliaire sous une forme chronique? Le traitement de la toxicomanie est une utilisation complexe de drogues dans les groupes suivants:

  • analgésiques - pour soulager une crise de douleur;
  • antispasmodiques - pour éliminer les spasmes musculaires dans la vessie et les conduits;
  • anticholinergiques - médicaments qui augmentent le tonus de la vésicule biliaire flasque;
  • médicaments cholérétiques et hépatoprotecteurs - pour éliminer la stagnation de la bile (s’il n’ya pas de calculs);
  • lithodikov - préparations pour dissoudre les calculs dans la vessie;
  • antibiotiques - en présence de microflore bactérienne;
  • médicaments antiparasitaires - pour la destruction des ascaris, des Giardia, etc.

Traitement de la cholécystite aiguë

Un patient soupçonné d'avoir un tel diagnostic est soumis à une hospitalisation immédiate. Le traitement de la cholécystite aiguë doit être effectué à l'hôpital. Cette forme de la maladie se produit plus souvent en présence de calculs. Comment guérir la vésicule biliaire dans l'inflammation aiguë? Si l’état du patient n’est pas critique, un traitement conservateur est effectué. Pour soulager la douleur prescrits analgésiques, des médicaments qui normalisent le travail de la vésicule biliaire, mis sur le côté droit du froid.

L'infection bactérienne est supprimée avec des antibiotiques. Au début, ils pratiquaient le jeûne avec une boisson alcaline - les acides, les protéines et les graisses obligent la vésicule biliaire à travailler dur. Pour la nutrition supplémentaire et la désintoxication du corps prescrits gouttes. Si après 2 ou 3 jours, la douleur ne disparaît pas et si la température est élevée, une intervention chirurgicale est entreprise. Cela peut être une ponction avec drainage de la vessie ou son retrait.

Cholécystite calcique - traitement

Les principes de base du traitement de la maladie en présence et en l'absence de calculs sont similaires à bien des égards. Comment soigner la forme calcique de la cholécystite? Le médecin choisit le schéma posologique en fonction de la gravité de la maladie du patient. En outre, le traitement du type de maladie calcique dépend de l'emplacement des calculs. Si, par exemple, ils se trouvent dans la lumière du conduit commun, les médicaments cholérétiques ne peuvent pas être utilisés, car de tels agents peuvent mettre des calculs en mouvement et obstruer les voies biliaires.

Lors de l'exacerbation de la maladie au cours du traitement hospitalier prescrit à jeun, des analgésiques, des médicaments anticholinergiques et antispasmodiques, des compte-gouttes de désintoxication. Les repas suivants doivent correspondre au tableau alimentaire n ° 5a, puis n ° 5. Le traitement de la cholécystite calcique sans chirurgie prend plus d'un mois. Un régime strict ne doit pas être arrêté lorsque la gravité de la maladie diminue. L'interdiction des aliments épicés, gras, frits et de l'alcool devrait durer toute la vie.

Traitement sans cholécystite

L'infection pénètre facilement dans la vésicule biliaire paresseuse avec la bile stagnante. Les signes d'une exacerbation d'une maladie sans calculs ressemblent aux symptômes d'une variante aiguë de la maladie. Comment traiter l'inflammation de la vésicule biliaire quand il n'y a pas de calculs? Si l'état du patient est grave et présente un risque pour la vie, il est nécessaire de le retirer d'urgence. Le traitement conservateur de la cholécystite calcique nécessite également beaucoup de temps. La condition principale de la thérapie est encore un régime rigide.

Cholécystite chez les enfants - traitement

Il existe des cas fréquents de récupération due à la correction du régime alimentaire. Les régimes numéro 5a, 5 préviennent la stagnation de la bile, la formation de calculs et la récurrence de la maladie. Lorsque la cholécystite chez les enfants - les médicaments prescrits, en utilisant des médicaments doux, avec un minimum d'effets secondaires, à faible dose. Si nécessaire, donnez des antibiotiques, des antihistaminiques, des antiparasitaires. Physiothérapie efficace, exercices de thérapie d'exercice.

Traitement de la cholécystite à la maison

Toujours à la première place - les aliments diététiques. Un traitement supplémentaire de la cholécystite à domicile ne peut être effectué qu'après approbation du médecin. Options possibles:

  • l'utilisation de son, de jus de betterave, d'œufs à la coque crus ou bouillis, d'huiles végétales pour activer le flux de bile;
  • boire de l'eau minérale;
  • exercice avec les pentes du corps, jogging sans hâte;
  • prendre un bain chaud (pas chaud!) avec une sensation de douleur imminente.

Traitement de médicaments de cholécystite

La médecine moderne dispose de médicaments efficaces pour le traitement de cette maladie. Dans le traitement de la cholécystite avec des médicaments, il est souvent recommandé de prendre:

  • analgésiques - Ketonal, Analgin, Baralgin;
  • antispasmodiques - No-shpa, Duspatalin, Mebeverin;
  • médicaments qui normalisent le travail de la vésicule biliaire - Riabal; La platifilline; sulfate de magnésium, sorbitol, xylitol, holosas;
  • cholagogue - Digestal, Festal, Holenzim, Allohol;
  • antibiotiques - ampicilline, ciprofloxacine, furazolidone;
  • hépatoprotecteurs - Essentiale, Gepabene, Karsil;
  • Litolytiques (pierres à dissoudre) - Ursosan, Exhol, Ursofalk, etc.

Cholécystite - traitement des remèdes populaires

Les recettes recommandées sont efficaces, à condition que la maladie ne fonctionne pas. Remèdes populaires efficaces pour le traitement de la cholécystite, à prendre dans 1 cuillère à soupe. cuillère trois fois par jour avant les repas:

  • Délicatesse commune: 1 cuillère à soupe. une cuillerée d'herbes pharmaceutiques versez un verre d'eau, mettez au bain-marie, faites bouillir pendant une demi-heure, filtrez.
  • Infusion de calamus: 1 c. À thé de racines finement hachées brassent 1/2 tasse d’eau bouillante, isolez et insistez jusqu’à ce que la perfusion soit refroidie, puis filtrez.
  • Infusion de stigmates de maïs: 1 cuillère à soupe. brasser une cuillerée de matières premières sèches avec un verre d'eau bouillante, réchauffer et insister pendant 1 heure, puis filtrer.

Vidéo: traitement des remèdes populaires contre la cholécystite

Les informations présentées dans l'article sont à titre informatif seulement. Les matériaux de l'article n'appellent pas d'auto-traitement. Seul un médecin qualifié peut diagnostiquer et conseiller un traitement en fonction des caractéristiques individuelles d'un patient particulier.

Traitement de la cholécystite à la maison

Amertume dans la bouche, nausée et lourdeur dans l'hypochondre droit - contrairement à la croyance populaire, ce sont des signes de la maladie, non du foie, mais de la vésicule biliaire. Ce qui est cholécystite et comment le traiter à la maison, nous dirons dans cet article.

La cholécystite chronique est un grand prétendant. Ce n’est pas un hasard si une échographie de la cavité abdominale est recommandée pour une variété de maladies, parfois sans lien au premier abord, avec des problèmes du tractus gastro-intestinal. Voici les "masques" les plus courants de la cholécystite:

  • douleurs cardiaques dans la poitrine, interruptions du travail du cœur;
  • thyréotoxique - sous-fébrile, palpitations, labilité émotionnelle;
  • rhumatisme articulaire - douleurs articulaires, douleurs cardiaques, changements métaboliques et perturbations transitoires à faible degré de conduction sur un électrocardiogramme;
  • neurocérébral - vertiges, migraines, transpiration, troubles du sommeil, irritabilité, dépression et hypocondrie;
  • gastro-intestinal - nausée, vomissement, brûlures d'estomac, éructations, distension abdominale et selles altérées;
  • allergique - urticaire récurrente et œdème de Quincke, pollinose, rarement asphyxie, augmentation des taux d'éosinophiles dans le sang.

Pourquoi une cholécystite survient-elle?

La cholécystite est une maladie inflammatoire. L'infection pénètre dans la vésicule biliaire le plus souvent de l'intestin par les voies biliaires, mais elle peut également provenir d'autres foyers (amygdalite, maladie parodontale) présentant un flux sanguin et lymphatique. Et divers facteurs prédisposants:

  • l'obésité
  • réduire l'acidité du suc gastrique,
  • dyskinésie biliaire,
  • dysbiose intestinale,
  • constipation

contribuer au développement et à la chronicité de la maladie.

Comment se manifeste la cholécystite?

  1. Le symptôme principal de la cholécystite est généralement la douleur:
    intensif à court terme, apparaissant avec des erreurs de régime et du stress, si le spasme des voies biliaires prévaut;
    stupide, douleur constante, aggravée par l'effort physique, si l'hypotension prévaut.
  2. Les patients sont souvent perturbés par la dyspepsie: goût amer dans la bouche, éructations amères, nausées et vomissements, souvent avec un mélange de bile, avec des erreurs de régime.
  3. Plaintes fréquentes de nature neuro-végétative et asthéno-névrotique: transpiration, fatigue, troubles du sommeil, irritabilité et méfiance ("nature bilieuse").
  4. Fièvre, modifications des analyses de sang (augmentation du nombre de globules blancs dans le sang, ESR) - signe d'une exacerbation de la maladie.

Quels tests sont prescrits pour la suspicion de cholécystite?

  1. Échographie de la cavité abdominale: déformations de la vésicule biliaire, épaississement de la paroi, calcul, le cas échéant, ainsi que l'évaluation de l'état du foie et du pancréas, qui souffrent souvent de cholécystite, mais ils peuvent également provoquer des symptômes similaires.
  2. Cholécystocholangiographie: méthode par rayons X permettant d’évaluer la perméabilité des canaux et la motilité de la vésicule biliaire (spasme ou hypotension).
  3. Analyse de la bile avec semis - vous permettra d'identifier l'agent responsable de l'infection et d'évaluer sa sensibilité aux antibiotiques.

Comment traiter la cholécystite?

La cause de la cholécystite étant une infection, accompagnée de signes d’aggravation (douleur, fièvre, modifications des analyses de sang), des antibiotiques sont prescrits, mais il est préférable de confier au médecin, dans l’idéal, les résultats de la culture de la bile.
Mais à la maison, vous pouvez et devez être traité avec de tels moyens:

  1. Suivez un régime. Pendant une exacerbation, vous pouvez mourir de faim pendant un jour ou deux tout en buvant du thé, des jus de fruits ou des boissons aux fruits dilués dans de l'eau 1: 1 ou de l'eau minérale non gazeuse. Ensuite, associez soupes, purée de pommes de terre et bouillie, puis du fromage cottage faible en gras, de la viande bouillie et du poisson cuit à la vapeur. Vous pourrez alors opter pour un régime alimentaire copieux mais tout à fait physiologique, à l'exclusion des aliments frits, des aliments gras comme l'oie ou les gâteaux à la crème, fumés et épicés. assaisonnements (comme le raifort ou la moutarde). Il y a souvent mieux, toutes les 3 heures, mais petit à petit.
  2. Pour la douleur, prenez des antispasmodiques. Il s'agit d'un no-shpa traditionnel (2 comprimés trois fois par jour, mais pas plus, lisez les effets secondaires en résumé et assurez-vous qu'il s'agit d'un médicament sérieux et que le surdosage est inacceptable), de la papavérine (peut être dans des bougies - beaucoup disent que l'effet est encore meilleur que comprimés), Duspatalin 1 comprimé 2 fois, 20 minutes avant les repas.
  3. Le choix des médicaments cholérétiques dépend de la motilité des voies biliaires.

Si la stagnation prévaut (hypotension), il faut alors

  • Cholécinétique: Flamen, berbérine, sorbitol, xylitol et sulfate de magnésium (magnésie).
  • Excellente aide dans ce cas et tuba. Les guérisseurs populaires recommandent souvent cette méthode particulière, l'appelant "nettoyer le foie". Le matin, l'estomac vide, vous devez boire un verre d'eau minérale chaude et sans gaz, dans lequel vous pouvez dissoudre une cuillère à soupe de sorbitol, de xylitol ou de magnésie. Ensuite, vous devez vous allonger sur le côté droit, sur un coussin chauffant et rester dans cette position pendant une heure et demie à deux heures. Le tubage peut être fait tous les 3 jours. Le cours dure généralement 10 procédures. Mais, si la cholélithiase n’est pas exclue, cette procédure est tout à fait capable de provoquer une obstruction par la pierre du conduit biliaire, ce qui est une indication pour une intervention chirurgicale immédiate. Les pierres d'un diamètre d'environ un centimètre sont particulièrement dangereuses - les plus petites peuvent en sortir, les plus grosses ne passeront pas dans les canaux.
  • Les eaux minérales sont préférées avec une forte minéralisation (comme "Arzni" ou "Essentuki 17") - elles sont bues une demi-heure avant le repas, à la température ambiante.
  • Les herbes cholérétiques - immortelles, stigmates du maïs, le millepertuis peuvent être brassées et bues longtemps, périodiquement (pendant la période automne-hiver) en y connectant des adaptogènes - rhodiola, lemongrass, eleutherococcus, ginseng, qui sont également en mesure d'augmenter le ton de la vésicule biliaire (vitalité). entier). Les herbes sont assez amères, mais une cuillère de miel rendra la boisson plus savoureuse et plus saine.

Si la dyskinésie spastique prévaut, il vaut mieux utiliser

  • cholérétique: contenant de la bile (allohol, liobil), d'origine végétale (cholagol, oliméthine), synthétique (nikodine, oxafénamide).
  • Les eaux minérales (telles que «Slavyanovskaya», «Smirnovskaya», «Narzan») sont appelées «hydrocholagistes». Il est préférable de boire de l'eau tiède 5 à 6 fois par jour avant les repas.
  • Des herbes telles que la menthe, la camomille, l’agripaume et la valériane aident à soulager les spasmes et à normaliser le flux de la bile.
  • Vous pouvez organiser des bains de pins - chauds et pas plus de 15 minutes, cours de 10 jours.

En général, on peut dire que le traitement de la cholécystite à la maison est une chose agréable à faire - si vous pensez à une tisane, à une eau minérale savoureuse ou à des bains relaxants.

Quel médecin contacter

Le traitement de la cholécystite est effectué par un gastro-entérologue. Dans la forme chronique de la maladie, il sera utile de consulter un nutritionniste. Une aide supplémentaire peut être fournie par un physiothérapeute.

Comment prendre noshpu avec la cholécystite

Pancréatite chronique parenchymateuse et biliaire: symptômes et traitement

Le pancréas est un organe du tractus gastro-intestinal qui exerce des fonctions exocrines et endocriniennes. La glande est située dans la cavité abdominale d’une personne et remplit de nombreuses fonctions, notamment la libération d’enzymes permettant de digérer la production d’aliments et la production d’insuline, afin de fractionner le glucose sanguin.

Quelle est la pancréatite chronique du parenchyme

La pancréatite chronique parenchymateuse est une maladie du tractus gastro-intestinal qui affecte le tissu pancréatique. La maladie en cas de traitement tardif a un caractère progressif et réduit considérablement les capacités fonctionnelles de la glande.

La pancréatite parenchymateuse se caractérise par le fait qu’elle est asymptomatique pendant longtemps, tandis que la glande est caractérisée par une inflammation lente du parenchyme qui entraîne des modifications atrophiques du tissu lui-même. Les périodes d'exacerbation alternent avec des périodes de santé complète - rémission.

Symptômes de la pancréatite parenchymateuse

Considérez les symptômes de la pancréatite chronique parenchymateuse:

  • Nausées après avoir mangé, en particulier en cas de consommation d'alcool, d'aliments gras et frits;
  • Zona douleur après avoir mangé;
  • Douleurs ballonnements et spasmodiques sur toute la surface de l'abdomen;
  • Selles desserrées - pâteuses avec des taches graisseuses et des fibres crues.

Avec un long cours de la maladie, une perte de poids est observée, résultant de violations de la digestion des aliments.

Symptômes de la pancréatite biliaire

Un type de maladie pancréatique est la pancréatite biliaire chronique parenchymateuse. Ce type de pancréatite représente un tiers de tous les cas de la maladie. Développe à la suite de maladies chroniques des voies biliaires.

La cause de la pancréatite biliaire:

  1. Cholécystite;
  2. Cholélithiase et cholécystite calcique;
  3. Cholangite - Crier les voies biliaires.

Symptômes de la pancréatite parenchymateuse chronique dépendante des voies biliaires:

  • Douleur épigastrique apparaissant 2 heures après avoir mangé;
  • Nausées et vomissements après des erreurs de régime;
  • Amertume dans la bouche et la couverture de la langue avec une floraison blanche ou jaune sale;
  • Constipation alternant avec relaxation de la chaise;
  • Augmentation de la température corporelle à 37 degrés;
  • Distension abdominale et crampes intestinales.

Aux symptômes principaux s'ajoutent des symptômes de cholécystite ou de cholélithiase: douleur dans l'hypochondre droit après l'ingestion d'aliments gras, irradiation de douleur dans l'omoplate droite, le dos, sensation de lourdeur dans l'hypochondre droit, jaunisse pouvant apparaître, combinaison de douleur et de colique biliaire.

L’histoire de la maladie dans la pancréatite biliaire chronique parenchymateuse commence par la détection de la cholécystite chronique non traitée.

Critères de diagnostic de la pancréatite

Le diagnostic de la pancréatite commence par une enquête, ainsi que par un examen complet dans une polyclinique. Envisager des modifications spécifiques à la pancréatite:

  • L'analyse des matières fécales sur la coprologie - dans l'analyse des matières fécales révèle des fibres alimentaires non digérées, ainsi que la présence de gouttes grasses;
  • Analyse biochimique du sang - augmentation du niveau d'amylase;
  • Analyse d'urine pour l'amylase - augmentation du niveau plusieurs fois;
  • Examen échographique des organes de la cavité abdominale (UZO OBP) - révèle des modifications diffuses du parenchyme du pancréas. Dans la pancréatite biliaire, une inflammation chronique de la vésicule biliaire, de ses canaux et éventuellement de calculs est également détectée.
  • Un test sanguin de glucose - assez souvent, avec une lésion du pancréas parenchymateuse, son appareil sécrétoire est également affecté. Ainsi, la production d'insuline est insuffisante et le diabète sucré de type 2 se développe.

En règle générale, dans l'analyse clinique du sang et de l'urine, les modifications spécifiques à la pancréatite sont absentes.

Traitement de la pancréatite parenchymale et biliaire

Le traitement de la pancréatite commence par la sélection du régime alimentaire et l’exclusion des boissons alcoolisées sous quelque forme que ce soit.

Groupes de médicaments qui incluent pour le traitement de la pancréatite:

  • Médicaments réduisant la production d'acide chlorhydrique dans l'estomac - Oméprazole, Rabéprazole, Esoméprazole;
  • Le traitement antispasmodique est indiqué pour le syndrome de la douleur. Appliquer No-shpu, Platyfillin, Papaverin;
  • Prokinetics avec atonie du tractus gastro-intestinal - Domperidone, Metoclopravid. Ils améliorent la motilité intestinale et accélèrent le passage du morceau de nourriture dans le tractus intestinal. Ainsi, les processus de fermentation et de stagnation sont minimisés.
  • La thérapie de remplacement est réalisée avec des préparations enzymatiques. À cette fin, des enzymes protéolytiques, lipolytiques et amylolytiques sont utilisées, qui décomposent les protéines, les graisses et les glucides.

En cas de pancréatite biliaire en parallèle, le traitement des maladies de la vésicule biliaire et du foie est effectué.

Prévention

La prévention des maladies du pancréas consiste en une alimentation régulière, un repas équilibré et l'élimination complète de l'alcool. En outre, le traitement opportun d’autres maladies du tractus gastro-intestinal.

Cholécystite chronique calculeuse: symptômes et traitement

Cholécystite calcique - inflammation de la paroi de la vésicule biliaire, accompagnée de la formation de calculs biliaires. Cette maladie est plus fréquente chez les femmes. Les maladies endocriniennes, le syndrome ménopausique, une faible activité physique, une alimentation malsaine et d'autres peuvent être des facteurs contributifs.

Dans la pathogenèse de la cholécystite lithiasique, il existe trois liens fondamentaux:

  • ralentir l'écoulement de la bile à partir des voies biliaires,
  • violation des propriétés rhéologiques et physico-chimiques de la bile;
  • dommages à la paroi du corps.

D'une part, la cholécystite chronique contribue à la formation de concrétions biliaires. D'autre part, une inflammation peut se développer dans le contexte d'une maladie des calculs biliaires (GI) déjà existante. Considérez les principaux symptômes de la cholécystite calcique et les méthodes de traitement de la maladie.

Symptômes de la cholécystite de pierre

L’exacerbation de la maladie peut provoquer l’utilisation d’aliments gras et épicés, l’alcool, l’hypothermie, un effort physique excessif, parfois même sans raison apparente. Comme pour les autres types d'inflammation de la vésicule biliaire, le symptôme principal de la cholécystite chronique est la douleur abdominale. Il a généralement un caractère terne, tirant ou douloureux et, dans la plupart des cas, est localisé dans la région de l'hypochondre droit. 20 à 30% des patients souffrent de douleur dans la zone épigastrique ou le syndrome de la douleur n’a pas de localisation claire.

Caractérisé par l'irradiation de la douleur dans la région lombaire droite, l'épaule, sous l'omoplate et la surface latérale du cou à droite. La cholécystite calcique se caractérise par la survenue d'une colique biliaire. Cette affection se caractérise par une douleur soudaine et aiguë des crampes sous le bord droit. La cholécystite à pierre se produit souvent de manière latente et la colique hépatique en devient le premier signe.

En général, l'inflammation de la vessie dans le contexte du GCB présente une plus grande variété de manifestations cliniques que la forme sans arêtes de la maladie. Ainsi, la cholécystite calculeuse se caractérise par des symptômes de jaunisse et d'intoxication du corps par les acides biliaires. La peau, la sclérotique et les muqueuses deviennent jaunâtres. Les patients se plaignent souvent de démangeaisons cutanées et, lorsqu'on les observe, on peut voir des traces de rayures. Avec une violation significative de l'écoulement de la bile, l'urine devient sombre et les selles, au contraire, se décolorent. Les manifestations de l'intoxication biliaire comprennent:

  • hypotension artérielle
  • réduction de la fréquence cardiaque,
  • irritabilité, sautes d'humeur fréquentes,
  • mal de tête
  • troubles du sommeil (pendant la journée, les malades sont somnolents et la nuit, ils sont tourmentés par l'insomnie).

En raison d'un apport insuffisant de bile dans le duodénum, ​​le processus de digestion est perturbé, ce qui se manifeste par des symptômes dyspeptiques:

  • chaise instable;
  • des nausées;
  • éructations;
  • arrière-goût métallique ou amer, bouche sèche.

Lorsque la vésicule biliaire se vide dramatiquement, possibilité de brûlures d'estomac, vomissement de bile. Vous trouverez plus d'informations sur les manifestations et la prévention de la maladie dans la vidéo à la fin de l'article.

Complications de la cholécystite de pierre

Parmi les complications de la cholécystite calculeuse, les plus importantes sont:

  • cholédocholithiase (blocage du canal biliaire avec des calculs);
  • sténose de la papille de Vater;
  • pancréatite aiguë ou chronique;
  • cholangite réactive, hépatite;
  • abcès sous-phrénique;
  • empyème et perforation de la vésicule biliaire;
  • péritonite.

Important: pour éviter des complications graves, vous devez consulter un médecin dès les premiers signes d’inflammation.

Traitement de la cholécystite calculeuse

Avec un diagnostic de cholécystite chronique calculeuse, le traitement peut être conservateur ou chirurgical. Le choix de la méthode dépend de la gravité des symptômes, de la fréquence des exacerbations, de la composition, de la taille et du nombre de calculs, ainsi que de la présence de complications.

Traitement conservateur

Le traitement non chirurgical comprend:

  • suivre un régime
  • médicaments.

Chez les patients atteints de cholécystite calculeuse, le régime alimentaire implique le rejet de produits provoquant une sécrétion excessive de bile et une exacerbation. Les aliments gras (porc, agneau, saindoux, fumés), les plats épicés, les jaunes d'œufs doivent être exclus du régime alimentaire. Les huiles végétales (olive, tournesol) constituent l'essentiel de la matière grasse. Pour plus d'informations, nous vous recommandons de lire l'article: Comment ne pas nuire à votre santé ou à ce que vous ne pouvez pas manger avec une cholécystite.

Vous pouvez manger des légumes cuits et cuits, des céréales, des oiseaux maigres (poulet), du bœuf, des blancs d’œufs. Ne buvez pas d'alcool, de soda. En général, la quantité de liquide consommée par jour doit être au moins égale à un litre et demi, sinon la bile épaisse stagnera. L'un des principes fondamentaux de la nutrition est la fragmentation: vous devez manger au moins 5 à 6 fois par jour, mais sans trop manger.

Parmi les médicaments, le médecin peut prescrire des antispasmodiques, des hépatoprotecteurs, des plantes médicinales, des enzymes, des antibiotiques (si l’infection s’est jointe). Avec la cholécystite calcique, un traitement sans chirurgie est possible si les calculs sont petits (jusqu’à 15 mm) et consistent en cholestérol. Pour les dissoudre, utilisez des préparations d’acides biliaires. Une autre condition importante du traitement conservateur est l'activité motrice normale de la vésicule biliaire. Si ces nuances ne sont pas prises en compte, le traitement litholytique peut aggraver l'état du patient et même entraîner des complications.

Important: dans la cholécystite sur fond de cholélithiase, tout médicament cholérétique est contre-indiqué, car il peut provoquer un blocage de la vessie et le développement de complications dangereuses.

Méthodes de traitement chirurgical

Assez souvent, les patients atteints de cholécystite calculeuse sont traités chirurgicalement. L’opération consiste généralement en une cholécystectomie - l’ablation de la vésicule biliaire, ainsi que des calculs qu’elle contient. Selon la situation clinique, l'accès peut être laparoscopique ou laparotomique. Le plus souvent, la laparoscopie est une méthode d’intervention moins traumatisante.

En cas de complication de maladie gastro-intestinale ou de cholécystite chronique, recourir à une laparotomie ouverte. L'ouverture de la cavité abdominale est également représentée avec une forte déformation de la vessie, la présence d'adhérences avec les organes environnants. Ces opérations sont effectuées sous anesthésie générale.

Il existe également des interventions peu invasives, qui consistent en le meulage des pierres et leur élimination ultérieure. Les pierres sont détruites par ultrasons directionnels, laser ou à l'aide d'une boucle spéciale.

Régime après cholécystectomie

Les patients subissant une chirurgie pour une cholécystite calcique reçoivent un régime après la chirurgie. En l'absence de la vésicule biliaire, qui sert de réservoir physiologique, un déchargement fréquent des voies biliaires est nécessaire. Par conséquent, le patient tout au long de sa vie est obligé d'observer un régime fractionnaire. Sinon, des pierres peuvent se former à nouveau dans le culte des bulles ou dans les mouvements eux-mêmes. Les repas doivent être au moins 5 à 6 fois par jour.

Après la cholécystectomie, il y a une pénurie d'acides biliaires responsables de la digestion des graisses. Par conséquent, il est nécessaire d’exclure du menu le suif de saindoux, de mouton et de bœuf. La consommation de produits laitiers gras et de beurre devrait être limitée. Pour compenser le manque de lipides dans le régime alimentaire, inclure plus d'huile végétale. Ils peuvent être remplis de céréales, de salades et de purées de légumes.

En général, le régime alimentaire dans la période postopératoire est similaire à la nutrition dans la cholécystite chronique calculeuse, dont les principes sont décrits ci-dessus.

Mais peut-être est-il plus correct de ne pas traiter l’effet, mais la cause?

Nous vous recommandons de lire l'histoire d'Olga Kirovtseva, comment elle a guéri l'estomac… Lire l'article >>

Application de no-shpy avec constipation

En raison de la publicité diffusée à la télévision, de nombreux patients pensent que No-shpa n’est qu’un antispasmodique. Le médicament soulage vraiment diverses douleurs, spasmes des muscles lisses des organes internes. Mais le médicament a un large spectre d'action. Il peut être utilisé non seulement comme ambulance pour soulager diverses douleurs, mais également en cas de dysfonctionnement du tractus gastro-intestinal.

No-shpa avec constipation est l’un des médicaments les plus efficaces et les plus efficaces. Il élimine facilement le tonus accru des intestins, élimine les spasmes musculaires et nerveux. Il peut être utilisé dans le traitement de diverses maladies. Le médicament est utilisé pour la constipation de nature spastique. Dans la plupart des cas, ils se manifestent lors de surmenage nerveux, de conflit, de stress, de dépression, de dépression. L'outil soulage les spasmes, les douleurs et améliore le fonctionnement du système nerveux.

La constipation, sous la forme de manifestations désagréables, peut limiter l'activité du patient. Vous pouvez avoir des nausées ou des vomissements.

Dans quels cas aidera?

Il est nécessaire d'utiliser le médicament s'il n'y a pas de selles pendant plus de 24 heures. En outre, le médicament est utilisé si la défécation était, mais laisse avec un sentiment de vidange intestinale incomplète.

Le médicament est utilisé si des conflits ont récemment été observés, des dépressions nerveuses qui ont conduit à l'apparition de la constipation.

Le médicament est capable d'éliminer:

  • Coliques intestinales;
  • Lourdeur émergente dans l'abdomen;
  • Douleur dans l'abdomen;
  • Désagréable sensation de distension dans les intestins;
  • Ballonnements et augmentation de la production de gaz;
  • Flatulences;
  • Vidange incomplète immédiatement après les selles;
  • Grondant dans l'abdomen;
  • Brûlures d'estomac;
  • Des éructations;

Le médicament est utilisé si:

  • Les masses fécales sortent avec beaucoup de difficulté et le processus est accompagné de douleur;
  • Les masses fécales ont une forme arrondie, semblable aux "fèces de mouton";
  • Si du mucus est présent dans les fèces;
  • Les tentatives sont nécessaires.

Pour améliorer l'effet du médicament doit être utilisé avec d'autres actions:

  • Avec des médicaments pour améliorer la motilité intestinale;
  • Avec un régime bien choisi, qui sélectionne des aliments riches en fibres;
  • Avec des médicaments enzymatiques;
  • Dans le rendez-vous de massage, des bains chauds qui aident à réduire le tonus;
  • Avec l'utilisation à court terme de laxatifs;
  • Pour les dépressions nerveuses, un traitement sédatif est nécessaire;

Dans quels cas ne va pas aider?

Il faut se rappeler que la constipation est une complication en développement dangereuse. Par conséquent, la constipation doit être éliminée au fur et à mesure. Sinon, ils peuvent entraîner une colite secondaire, une entérite par reflux, des maladies associées au rectum, des tumeurs et un cancer du rectum, du côlon.

Mais-shpa ne peut pas éliminer la constipation atonique, dans laquelle il y a une diminution du tonus intestinal. Une telle constipation est due à la malnutrition, au manque de liquide dans le corps. Les patients manquent de produits d'origine végétale. Un dysfonctionnement du tonus musculaire intestinal commence à se développer. En raison de l'exposition à des stimuli intenses, la sensibilité des récepteurs nerveux sur les parois intestinales peut être réduite. Dans le même temps, les patients ressentent:

  • Pas de vidange dans les 48 heures;
  • Structure dense des masses fécales;
  • Difficulté à se vider;
  • Détérioration;

Description de l'action

Le médicament est antispasmodique myotrope. Dans sa composition chimique et l'action pharmacologique du médicament a une structure similaire à celle de la papavérine. Mais c'est l'action la plus efficace et la plus durable. Il est capable de réduire le flux de calcium dans les cellules musculaires lisses. Réduit facilement le tonus des muscles lisses des organes internes. Il dilate les veines, donnant au corps la meilleure circulation sanguine. Le médicament est capable de pénétrer dans le système nerveux végétatif. Mais il ne pénètre pas dans le système nerveux central.

En raison de son effet sur les muscles lisses, le médicament est utilisé comme antispasmodique dans les cas où les médicaments du sous-groupe m-holinoblokator sont interdits. Ces maladies incluent le glaucome, la cataracte, l'hypertrophie de la prostate. Après l’application du médicament, l’effet initial apparaît déjà deux ou trois minutes plus tard.

Instructions d'application

  1. Les enfants de moins de six ans devraient prendre le médicament à raison de 10 à 20 mg;
  2. Les enfants de six à douze ans sont autorisés à donner 20 mg;
  3. Les adultes et les patients âgés prennent entre 40 et 80 mg;

Le médicament est pris pas plus d'une ou deux fois par jour. La dose quotidienne maximale est de 120 mg. En prenant le patient ressent un goût amer.

Par conséquent, le médicament doit être lavé abondamment avec de l'eau distillée ou bouillie.

Composition et formes de libération

Le médicament est disponible en:

  • Des capsules;
  • Injection;
  • Des pilules;
  • Comprimés enrobés;

La substance a un effet vasodilatateur et hypotenseur. Contient du diéthoxybenzylidène, du diéthoxy, de la tétrahydroisoquinoléine.

Une substance supplémentaire est un antispasmodique. Il soulage la douleur, les crampes, restaure le système nerveux.

Interaction avec d'autres médicaments

  • Si le médicament est utilisé avec des antidépresseurs tricycliques, procaïnamide et quinidine, une diminution de la pression artérielle peut être observée. Une diminution de l'effet de l'activité spasmogène de la morphine peut survenir.
  • En cas de prise simultanée avec la lévodopa, l'action antiparkinsonienne diminue.
  • En association avec d'autres antispasmodiques, l'effet augmente.
  • En association avec le phénobarbital, il y a une augmentation de la gravité de l'effet antispasmodique;

Précautions, nuances, contre-indications et effets secondaires

Le médicament est très facilement toléré par les patients. Mais il convient de noter que ce médicament n'est pas recommandé pendant plus de deux jours. Les crampes et les douleurs qui durent deux jours peuvent indiquer la présence de diverses maladies graves. Par conséquent, en cas de tels symptômes, il est urgent de consulter un spécialiste.

Tel que prescrit par le médecin, le médicament est pris pendant la grossesse et s’alimente. Mais l'application devrait être de courte durée. Il est important que l'effet du médicament ne provoque pas d'effets secondaires sur la santé ou le développement du bébé.

Le médicament est interdit lorsque:

  • Insuffisance cardiaque;
  • La manifestation de réactions allergiques;
  • Insuffisance rénale et hépatique;
  • Lorsque l'intolérance au lactose;
  • Avec hypotension artérielle;
  • Il n'est pas recommandé d'utiliser ce médicament chez les enfants de moins d'un an.

Comme les effets secondaires peuvent être observés:

  • La diarrhée;
  • Des nausées;
  • Vomissements;
  • Transpiration accrue;
  • L'arythmie;
  • Maux de tête;
  • Diminution de la pression artérielle;
  • Des palpitations;
  • La manifestation de réactions allergiques;

Regarder une vidéo sur le médicament

Conditions de stockage, prix et jours de fermeture des pharmacies

La durée de conservation du médicament est de cinq ans. Le médicament est vendu en pharmacie sans ordonnance. Le médicament ne nécessite pas de conditions de stockage particulières. Mais il est recommandé de stocker le médicament dans un endroit sombre et sec. Il est important qu'il n'y ait pas d'accès au médicament pour les enfants et les animaux domestiques. La température maximale de stockage ne doit pas dépasser 25 ° C. Le prix moyen dans les pharmacies est de 50-200 roubles.

Les avis

Le médicament est vendu sur le marché pharmaceutique depuis plus de cinquante ans. Au cours de cette période, il s’est révélé être un antispasmodique efficace. Il est dans la trousse de premiers secours dans presque tous les foyers. Il peut être utilisé par les adultes et les enfants. Par conséquent, la plupart des critiques sont positives.

Mais shpa avec cholécystite

No-Spa pour la cholécystite

La cholécystite est principalement une maladie sans complication, qui est plutôt une conséquence de certaines actions humaines. Par exemple, consommation excessive d'aliments nocifs, en particulier gras et frits, alcool, repas irréguliers. Dans les formes les plus douces, le traitement n'est pas prescrit, mais avec les plus complexes, cela ne peut être évité. La non-shpa avec cholécystite est également pertinente.

No-spa - médicament antispasmodique prescrit pour la cholécystite. Il est pris en association avec des antibiotiques et des anti-inflammatoires ou séparément.

Avec la cholécystite, la vésicule biliaire devient enflammée. Le pus est sécrété, la bile n'est pas excrétée par le duodénum. Naturellement, il y a une intoxication dans le corps, et par conséquent la douleur.

Pour éviter des conséquences négatives, vous avez besoin de:

  • bien manger (ne pas manger beaucoup de gras, épicé, frit, fast-food avec des gras trans et d'autres choses qui ne sont pas utiles);
  • surveiller l'état du système endocrinien;
  • mener une vie mobile (une faible mobilité provoque également une stagnation de la bile et augmente donc le risque de développer une inflammation);
  • garder une trace des infections (avec le développement d'infections dans le corps, il y a une chance que les microorganismes soient transférés avec du sang, s'accumulant ensuite dans la vésicule biliaire et contribuant au développement d'une infection aiguë);
  • surveiller le poids (prévenir l'obésité ou la famine, car dans de tels états, la composition du foie change).

Les symptômes

Les premiers symptômes de la cholécystite apparaissent généralement sous forme de douleur du côté droit. Le centre - la zone du bord inférieur. Dans cet endroit, il peut y avoir une pulsation qui provoque des douleurs dans le dos ou dans le cou.

Si la maladie prend une forme légère, avec la reprise d'une alimentation normale et un régime relativement calme, la douleur disparaît et l'inflammation est surmontée par les fonctions de protection du corps. Mais si nous parlons d'une forme chronique ou, en particulier, aiguë - ici ce sera une question complètement différente.

Ainsi, dans la forme aiguë de la cholécystite, la température augmente. Le pus dans la vésicule biliaire enflammée s'accumule en grande quantité, il est nécessaire de laver l'estomac et d'appeler immédiatement une ambulance. Viennent ensuite les hospitalisations, les pharmacothérapies et, dans certains cas, même les interventions chirurgicales, jusqu’à l’élimination de la vésicule biliaire.

Par conséquent, pour ne pas déclencher la maladie, lorsqu'une douleur intense apparaît au bas de la zone côtière, du côté droit de celle-ci, vous devez appeler une ambulance.

Traitement

Le traitement, comme indiqué ci-dessus, n'est pas toujours nécessaire. Dans les formes bénignes de cholécystite, le repos (parent) est prescrit, ainsi que des médicaments qui éliminent le spasme.

Mais-shpa avec la cholécystite aide bien, il supprime la douleur, et souvent avec une forme légère après que l'effet du médicament est terminé, la maladie ne se manifeste plus.

Tout d’abord, il faut souligner que le traitement sans régime n’aide pas. Il est impossible, du moins pendant la durée du traitement, de refuser les aliments gras, frits, épicés et très salés. Il vaut mieux utiliser des céréales, car elles fournissent des glucides, ainsi que des aliments riches en protéines.

En médecine traditionnelle, toute cholécystite est traitée avec des herbes, mais il est important de comprendre que seul un médecin peut vous prescrire des remèdes naturels. Certaines herbes augmentent le débit de la bile, d'autres s'affaiblissent, en fonction des caractéristiques de l'évolution de la maladie.

Des antibiotiques sont prescrits dans les cas de maladie chronique ou de cholécystite aiguë. Certains d'entre eux sont:

  • Spiramycine (visant à éliminer le pus);
  • Azithromycine (élimine bien le pus);
  • Roxithromycine (élimine également le pus);
  • Lévomycétine (rarement prescrite, car le médicament contient de la pénicilline, qui lutte contre E. coli en raison de sa résistance à cet élément);
  • Furazolidone (antibiotique assez efficace).

Si des antibiotiques sont prescrits au patient pour plusieurs raisons, des médicaments à base de sulfanilamide peuvent être prescrits. Certains d'entre eux sont:

  • Sulfapyridazine. Il atteint rapidement une concentration élevée dans la vésicule biliaire, combat les bactéries, est efficace, n'a pratiquement pas de contre-indications et d'effets secondaires.
  • Sulfadiméthoxine. Il ne peut pas être pris pour les personnes ayant des problèmes avec le système cardiovasculaire. Tue les bactéries, efficace.
  • Sulfalen Un médicament assez compliqué pour les personnes allergiques, mais il est très efficace.
  • Sulfadimezin. Agit rapidement, gère dans la plus grande majorité des cas l’infection dans les plus brefs délais.

Attention! Lors de la prise d'antibiotiques, il est préférable de prendre simultanément des moyens d'améliorer la microflore intestinale, mais la nomination ne doit être effectuée que par un médecin.

Et une autre nuance importante: buvez beaucoup d'eau, si on vous a prescrit des antibiotiques ou des sulfamides, l'eau vous aidera à éliminer rapidement la bile et à faire face à la maladie.

N'oubliez pas qu'un mode de vie sédentaire ne contribue pas à un rétablissement rapide, s'il ne s'agit pas de formes aiguës.

Le traitement devrait être complet, donc les antimycotiques sont également nécessaires. Pourquoi Parce que lorsqu’on se bat avec des bactéries, la composition de la surface de la membrane muqueuse est perturbée, ce qui devient une condition préalable au développement du muguet, des mycoses et d’autres problèmes associés au développement d’une infection fongique. La nystatine est un bon médicament.

La sélection des médicaments cholérétiques est une étape importante du traitement. Parmi ceux-ci peuvent être identifiés:

  • Allohol. Non accepté pour les maladies graves du coeur, du foie et des reins. Efficace, agit vite.
  • Holagol. Contient des ingrédients naturels - herbes et huiles essentielles. Élimine les spasmes, agit assez rapidement.
  • Holenzim et Lyobil. Autres médicaments naturels adaptés au traitement.
  • Nikodin et Oxaphenamide. Les médicaments synthétiques sont généralement prescrits pour les allergies.

Pas non plus sans antispasmodiques. Ces médicaments aident à réduire le tonus musculaire, leur activité physique. L'un des plus efficaces est No-shpa avec cholécystite.

No-shpa

No-Shpa, comme d'autres antispasmodiques, contribue à la perte musculaire. Comme vous le savez, les organes sont composés de tissus mous - des fibres musculaires. Lorsque l'inflammation des muscles est tendue, à cause de laquelle il existe un certain nombre de problèmes. Mais-shpa aide à soulager les tensions, c'est-à-dire les spasmes des voies biliaires.

Ce médicament stimule également l'excrétion de la bile, ce qui est particulièrement important en cas d'accumulation importante de bile dans la vessie.

No-shpa fait son travail quand la plupart des médicaments similaires sont impuissants. Par exemple, l'ibuprofène, l'aspirine et le paracétamol ne peuvent pas soulager les spasmes accompagnés d'une forte accumulation de bile.

C'est pourquoi, si vous avez besoin d'une thérapie, vous devez consulter un médecin pour vous prescrire des médicaments, car c'est dans votre cas que le médicament que vous choisissez peut être inefficace en raison des caractéristiques qui ne sont délivrées que pendant la palpation et les études techniques.

Contre-indications à l'utilisation de No-shpy avec cholécystite

En principe, No-shpa avec cholécystite est nommé sans examen.

Il soulage les spasmes et contribue à la production de bile, ce qui est important dans toutes les formes de la maladie. C'est un antispasmodique presque universel dans notre cas.

  • maladie cardiaque, hépatique ou rénale chronique;
  • intolérance individuelle aux composants;
  • réactions allergiques.

Lorsque la grossesse ou l'allaitement est possible, la réception est interdite. Il est recommandé de consulter votre médecin, mais en général, les études n'ont révélé aucun impact sur le développement de l'embryon chez les mères prenant ce médicament.

Application

La dose pour réduire les spasmes lors d’une cholécystite varie de 100 mg à 240 mg. La dose est calculée par jour, doit être divisée en trois fois. Dans la cholécystite aiguë est administré par voie intraveineuse.

Dans les coliques (formes non aiguës ou chroniques), une dose de 40 à 80 mg est prescrite.

Effets indésirables

En règle générale, les effets indésirables se manifestent par des allergies, en particulier des éruptions cutanées.

Une augmentation de la pression est possible, mais généralement, les personnes souffrant de maladies cardiovasculaires, au début de la réception, ressentent toutefois une accélération du rythme cardiaque. Après quelques heures, cet effet peut disparaître.

Des maux de tête, des vertiges, des troubles du sommeil, des nausées et des vomissements sont également possibles.

Le médicament No-Shpa dans n'importe quelle forme de cholécystite

  • Causes de la maladie
  • Méthodes de traitement
  • Traitement de la toxicomanie no-shpa
  • Quand est-ce que no-shpa est contre-indiqué?

Les formes bénignes de cholécystite ne nécessitent pas de traitement et, pour les plus complexes, un traitement médicamenteux est nécessaire. Par exemple, l'absence de shpa avec cholécystite est très importante car elle aide à soulager les spasmes. La cholécystite est généralement due à une mauvaise alimentation avec une prédominance d’aliments gras et frits et à un abus d’alcool.

Causes de la maladie

En fait, cette maladie est inflammatoire et résulte de la pénétration d’une infection dans la vésicule biliaire. Le virus de l'intestin pénètre dans les canaux biliaires, mais avec le sang ou la lymphe, il est capable de pénétrer d'autres foyers inflammatoires dans le corps (par exemple, une maladie parodontale ou une amygdalite). L'obésité, la dysbiose, la baisse de l'acidité du suc gastrique et la dyskinésie biliaire sont des facteurs déterminants du développement de la maladie.

Masques de cholécystite chronique:

  • sensations douloureuses dans le cœur et les articulations, perturbations temporaires de la conduction sur l'électrocardiogramme et modifications métaboliques (type rhumatismal);
  • interruptions de l'activité cardiaque, douleurs thoraciques (type cardiaque);
  • fièvre basse et palpitations (type thyréotoxique);
  • transpiration accrue, migraines et vertiges, insomnie, état dépressif et nervosité (type neurocérébral);
  • nausées, brûlures d'estomac, ballonnements, éructations, problèmes de défécation (de type gastro-intestinal);
  • éruption cutanée, œdème de Quincke, pollinose, taux élevés d'éosinophiles dans le sang (type allergique).

Avec la cholécystite calculeuse, les symptômes de la maladie de calculs biliaires sont clairement manifestés. Le médecin doit également subir une échographie de l'abdomen en cas de cholécystite aiguë, qui peut ressembler à un problème gastro-intestinal commun.

Retour à la table des matières

L’infection étant la cause de la maladie, le médecin reçoit les résultats d’une ensemencement de bile et prescrit des antibiotiques lors d’exacerbations sous forme de fièvre, de douleurs, de tests sanguins inhabituels.

Le traitement principal est le régime alimentaire et le jeûne lors d'une exacerbation avec une transition en douceur vers un régime fractionné doux, à l'exclusion des produits énumérés ci-dessous:

Si la douleur est recommandé de prendre des antispasmodiques, qui comprennent:

La posologie des médicaments cholérétiques pour l'inflammation est choisie en fonction de l'état de la motilité des voies biliaires. En cas d'hypotension (stagnation), l'utilisation de médicaments cholekinétiques est requise:

Il est permis de boire pendant longtemps des bouillons d'herbes cholérétiques: stigmates de maïs, millepertuis et immortelle, additionnés de ginseng, de Rhodiola rosea, de Schisandra et d'Eleutherococcus, qui augmentent le tonus de la vésicule biliaire. La décoction apaisante de camomille, de menthe, de valériane et d’arme de mère aide à normaliser le flux de la bile après le soulagement du spasme.

En raison de la prévalence de la dyskinésie spastique, les cholérétiques contenant des médicaments biliaires (Liobil et Allohol), végétaux (Olimétine et Kholagol) et synthétiques (Nikodin, Oksafenamid) sont privilégiés.

Le cycle de bains chauds de 10 jours avec l'ajout d'aiguilles contribue également à l'élimination de l'exacerbation lors d'une inflammation de la vésicule biliaire.

Retour à la table des matières

Les antispasmodiques sont conçus pour abaisser le tonus des muscles qui composent de nombreux organes du corps humain. Lorsqu'un organe devient enflammé, le tissu musculaire est tendu, provoquant des sensations douloureuses. Dans ce cas, il est recommandé de prendre No-shpu pour soulager les spasmes des voies biliaires et stimuler l’excrétion de la bile accumulée dans la vessie.

Dans la cholécystite chronique, No-shpa fonctionne mieux que de nombreux analogues. Ni le paracétamol, ni l'ibuprofène, ni l'aspirine ne sont en mesure de soulager le spasme de fortes concentrations de bile. C’est pour cette raison que vous devez consulter un médecin pour prescrire les médicaments nécessaires, puisqu'un médicament choisi seul peut être inefficace.

Pour réduire les spasmes, indiquez No-shpu à raison de 100 à 240 mg par jour. Dans les crises aiguës de cholécystite, le médicament sera injecté. 40 à 80 mg sont prescrits en cas de colique.

Retour à la table des matières

En tant qu'antispasmodique universel, No-shpu pour la cholécystite est généralement prescrit sans examens supplémentaires. Après tout, ses propriétés antispasmodiques et cholérétiques sont pertinentes dans toutes les formes de pathologie.

Les contre-indications possibles sont:

  • maladie cardiaque;
  • stades chroniques des maladies du foie et des reins;
  • allergie ou intolérance aux composants dans un cas particulier.

Il est possible de prendre No-shpu pendant la grossesse ou l'allaitement seulement après avoir consulté un médecin.

En général, l’étude du médicament n’a révélé aucun effet sur le développement de l’embryon à aucun moment de la grossesse.

Comment traiter la cholécystite?

Dans cet article, nous examinerons ce qui est nécessaire pour traiter la cholécystite chez l’adulte.

Traitements de base

Le traitement de la cholécystite est nécessaire, associé à la prise obligatoire de cholérétiques et d'analgésiques, qui contribuent à une amélioration significative du flux de bile de la vésicule biliaire, ainsi qu'à l'élimination des spasmes des voies biliaires.

Dans la période aiguë de la maladie, il est conseillé aux patients de se conformer au repos du lit afin d'éviter une charge importante sur la vésicule biliaire enflammée. En cas d'exacerbation sévère de la cholécystite, le traitement doit être effectué dans l'unité d'hospitalisation.

En cas de syndrome douloureux sévère, un traitement antispasmodique et antalgique est obligatoire. En cas d'intoxication grave, un traitement de désintoxication est mis en œuvre, qui permet d'éliminer diverses substances toxiques du corps.

Le traitement complet de la cholécystite consiste également à utiliser à long terme des anti-inflammatoires, qui peuvent accélérer de manière significative l'élimination du processus inflammatoire dans la vésicule biliaire.

Très souvent, s’il existe un site actif d’infection dans la vésicule biliaire, on prescrit aux patients un traitement antibactérien avec des médicaments à large spectre, ce qui permet de détruire le pathogène infectieux sur une période assez courte.

Le traitement ultérieur de la cholécystite dépendra de la présence ou de l'absence de divers dépôts dans la cavité de la vésicule biliaire (principalement des calculs), bloquant les voies biliaires. En cas de détection de calculs dans la vésicule biliaire ou ses conduits (en fonction de leur taille et de leur emplacement), les patients peuvent faire l'objet d'une intervention chirurgicale afin de les retirer.

Les patients doivent suivre un régime strict avec l'exclusion obligatoire de tous les aliments frits et gras qui nuisent au fonctionnement de la vésicule biliaire.

Dans les formes de cholécystite aiguë et chronique, il est recommandé de limiter considérablement l'activité physique afin de ne pas aggraver la progression de la maladie.

Les médicaments

  • les antispasmodiques (mais - shpa, papavérine, spazgan, drotavérine, spazmalgon, kombispasm, platyphiline) ont pour but d'éliminer le spasme des voies biliaires. Devrait prendre 1 t 1 - 2 p. par jour
  • les antibiotiques (érythromycine, amoxiclav, lévomycétine, azithromycine, amoksil, céfazoline, clarithromycine) doivent être pris en présence d’un processus inflammatoire aigu dans la cavité de la vésicule biliaire. Un agent antibactérien est prescrit exclusivement par un gastro-entérologue ou un médecin généraliste, en fonction de l'évolution de la maladie.
  • les enzymes (mezim, festal, gastal) contribuent à une amélioration significative du fonctionnement du système digestif. Il est recommandé de prendre 1 t 2 - 3 p. par jour
  • les médicaments cholérétiques (holzenim, holosas, allohol) doivent être bus afin de normaliser le mouvement de la bile le long des voies biliaires du corps. Les médicaments doivent boire 1 tonne, 1 à 2 p. un jour après les repas. Le traitement est prescrit par un gastro-entérologue;
  • des analgésiques (analgine, pentalgin, renalgan, kétanol) doivent être pris pour éliminer une douleur importante, ainsi que pour l'apparition d'exacerbations de la maladie, qui s'accompagnent d'une sensation de douleur intense dans la vésicule biliaire;
  • hépatoprotecteurs (Kars, darsil), des médicaments qui protègent et renforcent les cellules du foie, tout en contribuant à la normalisation du fonctionnement des voies biliaires du corps. Il est recommandé de prendre 1 t. par jour Le traitement principal dure 2 à 3 semaines.

Attention: il est recommandé de prendre ces médicaments uniquement après une ordonnance individuelle du médecin traitant - un gastro-entérologue - afin d'éviter le développement de complications indésirables (ulcère gastrique, gastrite, etc.).

Méthodes folkloriques

  • 50 gr. feuilles d'herbe de plantain, versez 1 l. eau bouillante, insister environ 8 à 10 h. Le bouillon obtenu est une bonne tension, refroidir, prendre 10 à 15 ml. 2 - 3 p. un jour après les repas. La durée du traitement est en moyenne de 7 à 10 jours, selon l’évolution de la maladie;
  • un bon effet anti-inflammatoire et cholérétique dans la cholécystite aiguë a du jus de chou, qui devrait être pris moins de ½ cuillère à soupe. 2 p. la veille des repas pendant 10-14 jours;
  • Le jus de citron fraîchement pressé améliorera considérablement le fonctionnement du système biliaire du corps. Il devrait être utilisé dans 1 - 2 c. l 2 - 3 p. par jour
  • Il est recommandé de manger 1 à 2 c. À thé par jour. miel, qui a une excellente action anti-inflammatoire.

Physiothérapie

L'utilisation de diverses méthodes de physiothérapie peut considérablement accélérer le traitement complexe de diverses formes de cholécystite.

Les procédures les plus efficaces sont l'électrophorèse, ainsi que la thérapie par micro-ondes, qui présentent de bonnes propriétés de guérison pour normaliser le fonctionnement des voies biliaires.

La conduite de ces méthodes physiothérapeutiques n’est prescrite que par le médecin traitant - un gastro-entérologue en l’absence de contre-indications à leur mise en œuvre.

Dans cet article, nous avons découvert comment traiter correctement la cholécystite.

Partager sur les réseaux sociaux

Cholécystite chronique

La cholécystite survient le plus souvent chez les femmes de plus de 40 ans.

Raisons

L'inflammation de la vésicule biliaire ne se produit pas sans cause.

Dans la plupart des cas, la cholécystite se développe sur le fond de la maladie de calculs biliaires. Les pierres de la vésicule biliaire endommagent sa paroi et / ou entravent la circulation de la bile. Plus de 60% des patients atteints de cholécystite ont une infection de la bile, par exemple E. coli, des streptocoques, Salmonella, etc. Des agents pathogènes peuvent pénétrer dans la vésicule biliaire par le flux sanguin ou lymphatique, ainsi que dans le duodénum.

De plus, la cholécystite peut causer des parasites: vers (vers gris), la douve du chat et les amibes dysentériques.

L'inflammation des enzymes pancréatiques dans la vésicule biliaire peut également entraîner une inflammation. Souvent, cette situation est un compagnon d'inflammation du pancréas (pancréatite).

Le développement d'une inflammation de la vésicule biliaire contribue à:

  • sa malformation congénitale;
  • dyskinésie biliaire;
  • blessure de la vésicule biliaire;
  • tumeurs dans la cavité abdominale;
  • troubles métaboliques (diabète, athérosclérose);
  • violation du régime alimentaire (longues pauses entre les repas, nourriture sèche);
  • constipation, sédentarité
  • la grossesse
  • réactions allergiques;
  • apport sanguin lié à l'âge à la vésicule biliaire.

Ce qui se passe

Dans la vésicule biliaire, à la suite de dommages à son mur et (ou) violation de l'écoulement de la bile, le processus inflammatoire commence. Au fil du temps (après des mois et des années), les parois de la vessie s'épaississent, deviennent moins mobiles, et la membrane muqueuse (interne) de la vessie s'ulcère et se cicatrise. Cela contribue à la détérioration de l'écoulement de la bile et à la formation de nouvelles pierres. La cholécystite chronique se développe.

Dans la cholécystite chronique, une personne ressent périodiquement:

  1. douleur sourde dans l'hypochondre droit;
  2. des ballonnements;
  3. nausée, vomissement;
  4. violation de la digestion des aliments gras (diarrhée après avoir mangé).

L'exacerbation de la cholécystite chronique se produit le plus souvent après 2 à 4 heures après avoir consommé des aliments gras, fumés et frits. En outre, une attaque peut provoquer des tremblements (par exemple, un tram ou le vélo), une hypothermie, du stress et un effort physique prolongé.

Diagnostics

Si vous avez des problèmes de vésicule biliaire, dans tous les cas, ne remettez pas la visite au gastro-entérologue. Afin de clarifier le diagnostic, un test sanguin général et biochimique, une échographie des organes abdominaux, vous sera attribué. Si le processus n'est pas au stade aigu, un examen aux rayons X des voies biliaires et de la vésicule biliaire peut être nécessaire - cholécystocholangiographie. Lorsque ce contraste est injecté directement par la bouche ou par voie intraveineuse.

Dans certains cas, une cholangiopancréatographie rétrograde endoscopique ou CPRE est utilisée. Dans ce cas, un agent de contraste est injecté directement dans les voies biliaires avec un endoscope.

Traitement

Dans la cholécystite chronique, un régime alimentaire est nécessaire. Les aliments fumés, les aliments frits et épicés, les aliments en conserve, les saucisses, le fromage épicé, le cacao, le chocolat, l'alcool et les boissons gazeuses sont exclus du régime alimentaire. Les soupes au lait, végétariennes et aux fruits sont utiles, à partir du deuxième plat: légumes cuits, céréales, puddings, poisson et viande cuits. Parmi les boissons autorisées, thé, compote, gelée, jus de fruits, lait et produits laitiers, eau minérale.

  • préparations de cholagogue (holosas, cholenzyme, hoholol, liobil, etc.);
  • décoctions d'herbes cholérétiques (stigmates de maïs, fleurs d'immortelle, etc.);
  • antispasmodiques (en particulier no-shpa, baralgin) - contre la douleur;
  • dans certains cas, des antibiotiques et des anti-inflammatoires.

Souvent prescrit intubation duodénal ou tubeless. Le but du tubage est de laver les voies biliaires et de stimuler la sécrétion de bile pour vider la vésicule biliaire. Elle est réalisée à l'aide d'une sonde gastrique (zonage duodénal) ou sans elle (tubage «aveugle»). Le tube "aveugle" le plus courant, car il est plus facile à tolérer et à réaliser à la maison.

La méthode du "tube aveugle" Dans la matinée, à jeun, buvez 1 à 2 tasses d'eau minérale chauffée (ou une décoction d'herbes cholérétiques ou de poudre de sulfate de magnésie), puis mettez un coussin chauffant sur le côté droit et laissez reposer pendant une heure et demie. En cas de résultat positif, le fauteuil acquiert une teinte verdâtre, indiquant le mélange de bile.

Le nombre d'interventions prescrites par le médecin. Il est recommandé d'effectuer un tube tubeless au moins une fois par semaine, la durée du cours est d'au moins 2-3 mois. Les tubes sont contre-indiqués en cas d'exacerbation de cholécystite, d'ulcère gastrique et d'ulcère duodénal.

Si la cholécystite est causée par la cholélithiase, son traitement est alors effectué, y compris par des méthodes chirurgicales.

En dehors de l’exacerbation des patients atteints de cholécystite, un traitement de physiothérapie et des activités de loisirs sont utiles dans les stations balnéaires de Yessentuki, Borjomi, Zheleznovodsk, Truskavets, Morshin, Dorokhovo et autres.


Plus D'Articles Sur Le Foie