Dysfonctionnement du foie

Le foie est un organe qui agit comme un filtre. Il veille à la pureté du sang provenant de toxines et de substances nocives. Le dysfonctionnement du foie est donc considéré comme un phénomène de santé très dangereux, car il compromet le fonctionnement normal de tous les systèmes de l’organisme et peut avoir de graves conséquences irréversibles. Par conséquent, il est important de reconnaître les troubles le plus tôt possible et de commencer le traitement.

Quel est le dysfonctionnement

Ce n'est pas une pathologie spécifique, mais la désignation de tout dysfonctionnement du foie. Un grand nombre de réactions chimiques se produisent dans ce corps, chacune ayant ses propres caractéristiques. Un dysfonctionnement du foie est incorrect pour au moins l'un d'entre eux. Le sang cesse d'être nettoyé normalement, les produits de carie ne sont pas complètement éliminés de l'organisme ou, pire encore, les substances dangereuses pénètrent dans le sang et provoquent un dysfonctionnement d'autres organes.

Raisons

La dysfonction hépatique survient pour diverses raisons, qui sont divisées en deux grands groupes: externe et interne.

Les causes externes sont généralement attribuées à:

  • l'environnement écologique défavorable dans lequel la plupart des gens doivent vivre - c'est aujourd'hui l'une des causes fondamentales des problèmes de foie;
  • maintenir un style de vie malsain;
  • algorithme de puissance construit de manière inefficace;
  • la prévalence dans le régime alimentaire des aliments qui nuisent à l'organisme;
  • médicaments non contrôlés;
  • abus d'alcool.

Les facteurs internes affectant le fonctionnement du foie sont:

  • violation des fonctions d'autres organes internes (le plus souvent la vésicule biliaire, le pancréas et l'estomac lui-même);
  • troubles mentaux et stress fréquent;
  • maladies infectieuses;
  • effort physique grave.

Symptômes de dysfonction hépatique

La violation de chacune des fonctions du corps se manifestera de manière particulière. Vous devez donc écouter votre corps attentivement. Cette tâche est compliquée par le fait qu’il n’ya pas de terminaison nerveuse dans le foie, elle n’est donc pas gênante. Mais petit à petit, le foie grossit de manière significative, son parenchyme grossit et le corps commence à exercer une pression sur le reste, ce qui constitue déjà un problème évident et très grave.

Premières étapes

Pendant cette période, un malade, en règle générale, ne remarque rien. Il continue à mener une vie normale et aggrave ainsi son état. Des symptômes inhabituels sont attribués au stress, à des réactions allergiques et à de mauvaises conditions environnementales. En conséquence, une personne s’adresse au médecin, après avoir manqué beaucoup de temps et l’occasion d’inverser le processus, jusqu’à ce que sa vie soit en danger.

Faites ce test et découvrez si vous avez des problèmes de foie.

Les symptômes suivants indiquent que quelque chose ne va pas avec le foie:

  • fatigue permanente inexpliquée;
  • dépression déraisonnable, dépression, troubles du sommeil;
  • manque d'appétit;
  • insuffisance métabolique;
  • brûlures d'estomac et nausée, éructations inhabituelles;
  • prurit nocturne (généralement) sans raison apparente;
  • visage jaunâtre;
  • taches ou éruptions cutanées soudaines;
  • la formation d'angiomes - "varicosités". Ils apparaissent généralement sur le visage, le cou, les mains et les pieds.

Pendant la grossesse, le dysfonctionnement hépatique est plus susceptible de provoquer des vomissements permanents chez une femme.

Derniers stades

Les gens, remarquant de tels troubles, vont rarement chez le médecin. Au fil du temps, la maladie progresse jusqu'à ce qu'elle acquière des signes de mauvaise fonction hépatique, notamment:

  • douleur au côté droit (peut être douloureux, tirant ou coupant). Cela indique que le processus pathologique a affecté la capsule hépatique ou qu'en raison de l'augmentation de l'organe, il se dilate et devient une source de douleur.
  • odeur spéciale de "foie" de la bouche - elle est toujours douce;
  • La jaunissement de la peau comme preuve d’une violation de l’échange de bilirubine et du travail intensif des reins pour éliminer le surplus;
  • pâleur - se produit à la suite d'une diminution du nombre de globules rouges dans le sang (anémie);
  • la formation de taches pigmentaires sur la peau dues à l'hémochromatose du foie;
  • augmentation du nombre de varicosités due à une augmentation des taux sanguins d'œstrogène et de fragilité vasculaire;
  • manifestation de veines dans l'abdomen, semblable aux varices. Il est provoqué par l'hypertension portale;
  • "Foie" palmiers - taches rouges sur eux, qui sont formés en raison de niveaux élevés d'oestrogène;
  • couleur framboise de la langue;
  • chez la femme, la dysménorrhée est une pathologie cyclique caractérisée par une douleur intense au bas ventre, des nausées et une faiblesse, ainsi que des maux de tête. Ces symptômes surviennent pendant la menstruation.
  • chez les hommes, le niveau de l'hormone œstrogène augmente, ce qui entraîne une augmentation de la taille des glandes mammaires, une perte de poils sur le corps, un dysfonctionnement sexuel;
  • syndrome dyspeptique, se manifestant par une perte d’appétit, des nausées et des vomissements, une sensation de lourdeur dans la région supraventriculaire, une distension abdominale, une constipation. La cirrhose se manifeste chez l'homme et par divers types d'hépatite.
  • perte de poids;
  • troubles endocrinologiques et neuropsychiatriques;
  • fièvre
  • Les xanthomes et les xanthélasma sont des tissus adipeux qui, en raison de troubles du métabolisme des lipides, se déposent sur les paupières, les mains, les coudes, les pieds et les fesses.

Les conséquences

Ces symptômes ne passent pas par eux-mêmes. De plus, avec le temps, les maladies de la peau commenceront à se développer activement. Le psoriasis est le plus fréquent, ainsi que l’eczéma (séborrhéique, microbien ou autre).

Prévention

Pour réduire le risque d'insuffisance hépatique, vous devez suivre des règles préventives simples:

  • observer le mode de consommation alimentaire est une condition très importante pour la production normale de bile;
  • essayez de faire varier le menu sans oublier l'équilibre en éléments nutritifs;
  • éliminer de la diète la malbouffe (frite, trop salée et grasse, fumée et marinée);
  • ne pas s'asseoir sur les régimes, particulièrement strictes. Si vous souhaitez perdre du poids lors de la préparation du menu, contactez un nutritionniste. Un bon spécialiste enverra d'abord le patient passer les tests nécessaires et ensuite seulement commencera un régime pour une personne donnée;
  • renoncez à l'alcool, surtout à la bière;
  • Ne pas abuser du médicament pour une raison quelconque (par exemple, avec un mal de tête mineur).

Suivre ces conseils réduit d'environ 20% le risque de maladie du foie.

La dysfonction hépatique est un trouble du travail du corps qui, sans traitement rapide, entraîne de graves problèmes de santé, tous les systèmes d'activité vitale cessant progressivement de fonctionner pleinement. Ignorant les problèmes de foie, une personne prive son corps du système de défense. En conséquence, des maladies dangereuses pouvant causer une invalidité ou la mort lui tombent dessus l'une après l'autre. Par conséquent, il est important de contrôler à temps le foie pour détecter une pathologie et de consulter un médecin en cas de symptômes suspects.

Quels sont les symptômes et les signes de la maladie du foie et les principales méthodes de traitement?

Selon les statistiques, les maladies du foie en Russie se situent à la troisième place après les pathologies neurologiques et cardiovasculaires. Le foie est la plus grande glande du corps humain et remplit les fonctions vitales les plus importantes. Cet organe fonctionne comme un puissant laboratoire biochimique qui produit la bile (nécessaire à la digestion normale et à la décomposition des graisses), dépose les réserves de glycogène, neutralise les poisons et les toxines contenus dans les aliments. Le foie participe à tous les processus métaboliques, au métabolisme des vitamines, des hormones et au renforcement des fonctions du système immunitaire. Par conséquent, il est si important de maintenir la santé de cet organe, de connaître les principaux signes des maladies du foie et leurs causes.

Maladie du foie - les causes principales

Les tissus hépatiques présentent une résistance élevée aux influences externes néfastes et un potentiel de régénération élevé. C’est le seul organe humain capable de récupérer par lui-même. Il existe des cas où une personne a survécu et a continué à mener une vie normale avec une perte de 70% du foie. Cependant, sous l’influence de facteurs néfastes, le potentiel du foie est réduit, ce qui conduit à l’apparition de diverses pathologies. Nous énumérons les principales causes qui déclenchent le mécanisme de la maladie:

  1. Intoxication du corps. L'ingestion systémique de toxines et de substances toxiques provoque des lésions du foie. Cela contribue au travail à long terme dans les industries dangereuses associées aux sels de métaux lourds, plomb, mercure, acides et autres composés chimiques. Parfois, pour violation des fonctions du foie assez exposition simultanée à des substances nocives à des concentrations élevées. Avec des effets toxiques, les signes de dommages se développent progressivement, mais la maladie évolue dans le temps et se termine par une nécrose cellulaire, ce qui entraîne l'apparition d'une insuffisance rénale.
  2. Réception des médicaments. Les médicaments longs et aléatoires épuisent les cellules du foie, qui sont obligés de neutraliser les substances toxiques contenues dans les préparations. Les antibiotiques, les médicaments antifongiques, les hormones et les médicaments utilisés en chimiothérapie présentent le degré d'hépatotoxicité le plus élevé.
  3. Infections virales. L'infection par des virus de l'hépatite de différents types (A, C, B) provoque des processus inflammatoires aigus ou chroniques dans les tissus du foie et détruit progressivement l'organe, provoquant une cirrhose. L'hépatite de type B est considérée comme la plus dangereuse, elle se manifeste rarement par des symptômes graves et devient rapidement chronique. Les médecins n'ont aucune raison de l'appeler "un tueur doux". Le pronostic le plus favorable accompagne l'hépatite A (communément appelée «jaunisse»), qui ne présente pas de stade chronique et ne provoque pas de lésions hépatiques graves.
  4. Maladies infectieuses et parasitaires. Lorsqu'il est infecté par des parasites (ascaris, échinocoques, Giardia), le foie souffre de toxines libérées par ces derniers au cours de l'activité de la vie. En l'absence de traitement, les symptômes de la lésion augmentent et développent une maladie chronique du foie. Dans les processus infectieux, des abcès du foie se produisent, des formations kystiques se forment, une insuffisance hépatique et d'autres pathologies se développent.
  1. L'abus d'alcool. L’usage systématique et excessif d’alcool entraîne la destruction du tissu hépatique et la cirrhose alcoolique, qui est fatale.
  2. Erreurs de nutrition. Passion pour les plats gras, frits, épicés et épicés, les épices, les viandes fumées et autres produits nocifs provoque une violation de la sortie de la bile. En conséquence, la stagnation favorise la formation de calculs dans les conduits du foie.
  3. Pauvre hérédité, les malformations sous-tendent les pathologies des conduits et des vaisseaux hépatiques. Des anomalies dans la structure du corps provoquent une hypoplasie hépatique, une fermentopathie et d'autres anomalies.
  4. Blessures à l'abdomen et aux organes internes. Dans de telles situations, des problèmes de foie peuvent survenir non seulement dans les premiers jours suivant le facteur traumatique. Même après quelques années, les effets d'un traumatisme peuvent vous rappeler la formation de kystes ou un gonflement du parenchyme hépatique.
  5. L'impact d'un rayonnement ou d'un rayonnement ionisant. Une telle exposition peut provoquer un cancer des cellules du foie.
  6. Les facteurs qui affectent l'état du foie sont nombreux, mais la plupart d'entre eux sont liés au mode de vie d'une personne. Et cela signifie qu'en éliminant l'influence néfaste, une personne peut se protéger de nombreuses maladies graves.

Les maladies les plus courantes

L'état des canaux biliaires et de la vésicule biliaire, avec lesquels cet organe interagit, se reflète nécessairement dans le travail du foie. Par conséquent, en médecine, il est habituel de subdiviser les pathologies du foie en pathologies primaires et secondaires.

Les lésions primaires du foie comprennent les maladies aiguës survenant dans les tissus, les vaisseaux du foie et des voies biliaires:

  • hépatite (virale, bactérienne, toxique, ischémique);
  • attaque du foie;
  • thrombose veineuse hépatique;
  • cirrhose du foie;
  • pyléphlébite;
  • la pilétrombose;
  • maladies du foie et de la vésicule biliaire (cholangite, cholangiohépatite).

Les affections suivantes concernent les maladies du foie secondaires:

  • processus tumoraux (bénins et malins);
  • maladies concomitantes des systèmes endocrinien, nerveux ou vasculaire qui provoquent des modifications du foie;
  • hépatite graisseuse, glycogénose, hémochromatose;
  • pathologies associées de la vésicule biliaire et des voies biliaires (dyskinésie, cholécystite, cholélithiase);
  • infections parasitaires (ascaridiose, échinococcose, giardiase, trichinose, opisthorchiase).

Cette classification des maladies du foie n'est pas définitive. En science, il existe d'autres opinions dans l'approche de cette question. De plus, la classification des maladies avec le développement des possibilités de la médecine est en constante évolution et en révision.

Symptômes de maladie du foie

Les maladies du foie peuvent pendant longtemps échouer à s’affirmer, car c’est l’un des organes les plus «silencieux», dans lequel il n’existe aucune terminaison nerveuse responsable de l’apparition de la douleur. Les douleurs sévères apparaissent généralement déjà dans les lésions hépatiques graves, quand elles grossissent et commencent à exercer une pression sur la membrane fibreuse (capsule de glisson), dans laquelle se concentrent les points douloureux. Les symptômes caractéristiques de la maladie du foie sont les suivants:

  • malaise général, faiblesse;
  • sensation de lourdeur dans l'hypochondre droit;
  • peau jaune et sclérotique;
  • décoloration de l'urine;
  • troubles des selles, changement de consistance et couleur des matières fécales;
  • les poches;
  • transpiration excessive;
  • fragilité des vaisseaux sanguins, apparition d'hématomes;
  • tendance saignante;
  • goût amer dans la bouche le matin, mauvaise haleine, plaque sur la langue;
  • une augmentation du volume de l'abdomen, l'apparition d'un motif veineux sur celui-ci;
  • éruptions cutanées, démangeaisons, sensation de brûlure;
  • perte de poids spectaculaire;
  • maux de tête, problèmes de mémoire, déficience mentale;
  • troubles du système nerveux et hormonal;
  • une augmentation de la taille du foie.

La plupart des symptômes ci-dessus se manifestent déjà aux derniers stades de la maladie, lorsque la maladie devient chronique. Un signe caractéristique indiquant des dommages au foie peut être un engourdissement des muscles, une sensation de froid dans les doigts et les orteils, un changement de la forme des ongles et l'apparition de taches rouges symétriques sur les paumes. La jaunisse se développe le plus souvent sur le fond d'une hépatite virale ou toxique aiguë. Avec la cirrhose, la couleur ictérique caractéristique de la peau, de la sclérotique et des muqueuses apparaît déjà dans les derniers stades.

En cas d'atteinte hépatique, les patients se plaignent souvent d'une sensation de brûlure, de démangeaisons cutanées ou de bouffées de chaleur accompagnées d'une transpiration abondante. De telles sensations se produisent généralement la nuit et ne permettent pas au patient de s'endormir. Une douleur intense dans l'hypochondre droit survient généralement lors de lésions concomitantes de la vésicule biliaire et des voies biliaires ou à un stade avancé de l'hépatite et de la cirrhose.

L'évolution de l'hépatite ou de la cirrhose peut être accompagnée d'une légère augmentation de la température corporelle. Si elle augmente de manière significative (plus de 39 ° C), cela peut indiquer le développement d'un processus purulent dans les voies biliaires et la vésicule biliaire.

Du côté du système nerveux central, des troubles tels que la fatigue, la somnolence, la faiblesse, l'apathie, la perte de mémoire et de concentration, et les troubles du sommeil. Le fait est que les cellules nerveuses sont très sensibles à une diminution de la fonction neutralisante du foie. Les toxines et les produits métaboliques ne sont pas complètement éliminés et affectent négativement l’état du système nerveux, provoquant des symptômes de neurasthénie, de léthargie ou d’irritabilité et de sensibilité. Les patients se plaignent de maux de tête, de vertiges, d'insomnie, de troubles de la sphère sexuelle.

Peau atteinte de maladie du foie

Avec les dommages au foie, des changements caractéristiques se produisent sur la peau. Il perd son élasticité, devient pâle, sec et squameux. Il y a un gonflement prononcé du visage et des extrémités, une tendance aux manifestations allergiques (dermatite, eczéma). Il existe différents types d'éruptions cutanées sur la peau sous forme d'éléments pustuleux, d'éruptions allergiques ou hémorragiques (purpura hépatique).

Les maladies du foie chez les femmes s'accompagnent de l'apparition de varicosités caractéristiques sur la peau et de vergetures (vergetures sous forme de fines rayures bleuâtres dans l'abdomen). Même avec peu d'effet sur la peau, des hématomes (ecchymoses) peuvent apparaître et ne pas disparaître pendant longtemps. La raison de ces changements est le déséquilibre hormonal dans le corps de la femme, dans lequel le foie malade ne peut pas neutraliser complètement les hormones stéroïdes.

Le jaune de la peau, des muqueuses et de la sclérotique des yeux est un autre trait caractéristique. En outre, vous devez faire attention aux taches caractéristiques des maladies du foie:

  • l'apparition de taches brunâtres et de rides profondes sur le front entre les sourcils;
  • assombrissement de la peau dans la région des aisselles;
  • cernes et gonflement sous les yeux;
  • taches brunes sur la peau de l'épaule droite et de l'omoplate;
  • l'apparition d'une éruption cutanée avec des têtes noires sur les avant-bras et le dos de la main;
  • taches symétriques rouges vives des paumes (paumes du foie).

Ces signes indiquent une évolution chronique de la maladie du foie. En outre, les femmes peuvent connaître une diminution de la croissance des poils sous les bras et dans la zone pubienne ou, au contraire, une croissance excessive des cheveux, une atrophie des glandes mammaires et des troubles menstruels. Et pour les hommes - amincissement du cuir chevelu sur la tête, jusqu’à la calvitie complète, trouble de la libido.

Le prurit dans les maladies du foie est un symptôme caractéristique. La cause de cette affection devient une violation de la fonction de détoxification du foie. En conséquence, les substances nocives s'accumulent dans le corps, les toxines pénètrent dans le sang et pénètrent dans la peau, provoquant une irritation des terminaisons nerveuses et des démangeaisons douloureuses.

Diagnostics

S'il y a des problèmes de foie, il est nécessaire de subir un examen complet afin de clarifier le diagnostic et de commencer le traitement. Pour ce faire, consultez un thérapeute, un hépatologue ou un gastro-entérologue. Les tests de diagnostic des maladies du foie reposent sur des méthodes de laboratoire, invasives et non invasives.

En laboratoire, ils effectueront des analyses de sang et d'urine (générales et biochimiques), mèneront des recherches pour identifier les cellules de l'hépatite ou du cancer et, si nécessaire, effectueront des tests génétiques et immunologiques.

L'utilisation de la technologie informatique est une méthode de recherche moderne et non indolore (non invasive). Le patient sera dirigé vers une échographie des organes abdominaux. Dans les cas douteux, il sera réalisé par IRM (imagerie par résonance magnétique) ou par scanner (tomodensitométrie), qui fournira des informations complètes sur l'état, la taille de l'organe, la structure des tissus et l'étendue des dommages.

Dans les cas difficiles, des méthodes invasives sont utilisées - biopsie, laparoscopie ou ponction percutanée, qui aident à poser un diagnostic précis.

Méthodes de traitement

Le complexe de mesures thérapeutiques pour les maladies du foie est l'utilisation de médicaments, les régimes amaigrissants, l'adaptation au mode de vie. La pharmacothérapie est basée sur l’utilisation de drogues dans les groupes suivants:

  1. Préparations à base de plantes. Pour restaurer la fonction du foie, on utilise couramment des médicaments à base de chardon-Marie. Des médicaments tels que Gepabene, Karsil, Silymarin, Silymar contiennent des extraits de cette plante et sont utilisés dans le traitement de l'hépatite, de la cirrhose, de la cholécystite ou des lésions toxiques du foie. Le même groupe comprend les médicaments LIV-52 (à base de achillée et de chicorée), le Hofitol (à base d'artichaut). Parmi les compléments alimentaires, le médicament Ovesol est très populaire.
  2. Phospholipides essentiels. Les représentants de ce groupe (Essentiale, Essentiale Forte, Essliver, Phosphogliv) aident à normaliser les processus métaboliques dans les cellules du foie et à accélérer sa régénération et son rétablissement.
  3. Médicaments d'origine animale. Les représentants de ce groupe sont fabriqués à base d'hydrolysats de foie de bovin, ont des propriétés protectrices et procurent une détoxification et un nettoyage du foie. Les médicaments populaires sont l'hépatosan et le syrepar.
  4. Médicaments avec des acides aminés. Ce sont des médicaments tels que Heptral et Heptor. Ils présentent un puissant effet antioxydant et anti-toxique, protègent le foie et accélèrent sa récupération.

En plus de la thérapie conservatrice, la gymnastique thérapeutique consiste en une série d'exercices spécialement conçus. Dans les pathologies hépatiques, ils ont un effet bénéfique sur les processus métaboliques, éliminent les spasmes des voies biliaires, renforcent les muscles abdominaux et améliorent le fonctionnement des systèmes nerveux, digestif et cardiovasculaire. Effectuez de tels exercices mieux sous la direction d'un instructeur expérimenté.

Bon effet donne l'utilisation de méthodes de médecine traditionnelle, basées sur la réception de décoctions et de teintures d'herbes médicinales. Mais avant de commencer le traitement, consultez votre médecin, cela vous évitera des complications indésirables. Pour le traitement du foie, on utilise de la farine de chardon, des décoctions de racines de pissenlit et des artichauts, des plantes aux propriétés cholérétiques et diurétiques (rose sauvage, feuilles de fraise, millepertuis, soie de maïs, etc.). Leviron Duo, médicament naturel parfaitement prouvé.

Toutefois, le régime alimentaire revêt une importance particulière dans le traitement des pathologies du foie. Quelle devrait être la nutrition pour les maladies du foie, qu'est-ce qui est possible et qu'est-ce qui ne devrait pas être inclus dans le menu du jour? Des recommandations sur ce sujet peuvent être obtenues auprès de votre médecin et nutritionniste.

Régime alimentaire pour les maladies du foie

Avec des dommages au foie, le régime alimentaire est vital. Un régime bien choisi aidera à normaliser les processus de sécrétion de bile et de digestion, à réduire la charge qui pèse sur l’organe malade et à restaurer ses fonctions. Les protéines, les glucides, les vitamines et les oligo-éléments doivent constituer le fondement d'un régime thérapeutique. La consommation de matières grasses doit être réduite au minimum. Les produits suivants sont autorisés pour les maladies du foie:

  • soupes de céréales laitières, de légumes et de mucus;
  • produits laitiers fermentés (sans graisse);
  • viande maigre (volaille, lapin, veau);
  • fruits de mer et poisson (variétés faibles en gras);
  • pâtes alimentaires, céréales (sarrasin, orge, flocons d'avoine);
  • omelettes protéinées à la vapeur;
  • salades de légumes frais à l'huile végétale;
  • les verts, les fruits frais, les légumes.

Il n'est pas souhaitable d'utiliser du pain frais, il est préférable de le sécher, de faire des craquelins et de ne pas manger plus de 2 à 3 tranches par jour avec le premier plat. Une autre exigence importante concerne le mode de cuisson. Les aliments frits doivent être complètement exclus du régime alimentaire, il est recommandé de cuire les aliments à la vapeur, de les cuire ou de les cuire au four. De plus, vous devez surveiller le respect du régime en eau et boire au moins 1,5 litre de liquide par jour. Thés verts et tisanes utiles, compotes, boissons aux fruits, eau minérale (recommandés par le médecin).

Qu'est-ce qui est interdit?

Pour les maladies du foie, l'interdiction s'applique aux produits suivants:

  • pâtisseries, muffins, pâtisseries, pain blanc frais;
  • bouillons riches, viande grasse et poisson;
  • bonbons, bonbons, chocolat;
  • produits semi-finis, aliments en conserve;
  • viande fumée, saucisses;
  • l'alcool;
  • soda sucré;
  • café noir fort et thé;
  • sauces grasses; graisses animales;
  • épices et assaisonnements;
  • les légumineuses;
  • la farine d'avoine à partir de gruau d'orge, de maïs, d'orge et de mil;
  • radis, radis, ail, navet, chou blanc, oseille, oignons, épinards;
  • raisin, tomate, jus d'orange.

Dans le menu, vous devez exclure les légumes à fibres grossières, certains fruits et baies (agrumes, groseilles, canneberges, framboises, raisins) et abandonner complètement les boissons, même les plus faibles en alcool. Un tel régime devrait devenir un mode de vie, il devrait être maintenu constamment, puis, en combinaison avec un traitement médicamenteux, il aidera à restaurer les fonctions du foie.

Prévention des maladies du foie

Prévenir les maladies du foie aidera à prendre des mesures telles qu'une nutrition adéquate et adéquate, le rejet des mauvaises habitudes, le respect du travail et du repos, l'augmentation de l'activité physique et du sport. Essayez d’utiliser uniquement des produits frais et sains, d’éliminer complètement l’alcool de votre vie, d’abandonner l’utilisation incontrôlée de médicaments.

Pour prévenir l’infection par le virus de l’hépatite, éliminez les relations sexuelles non protégées et n’avez qu’un seul partenaire fiable et en bonne santé. Lorsque vous travaillez dans des industries dangereuses, il est impératif de respecter les consignes de sécurité lorsque vous travaillez avec des substances toxiques et utilisez un équipement de protection individuelle.

Rappelez-vous que les maladies du foie constituent une menace sérieuse pour la santé. Par conséquent, vous devriez consulter un médecin en temps opportun, dès l'apparition des premiers signes avant-coureurs indiquant une violation des fonctions du foie.

Signes de mauvaise fonction hépatique

Le foie est le principal laboratoire biochimique du corps. Grâce au travail actif du foie, une purification constante du sang, de la lymphe, de l’organisme dans son ensemble à partir de diverses toxines, carcinogènes, déchets ("scories") se produit. Afin de contrôler l'âge biologique afin de renforcer le système immunitaire et d'assurer une longévité active, il est très important d'évaluer correctement l'état du foie.

Dans le même temps, le foie est le principal soutien de famille du corps, puisque l'absorption des produits digestifs emprisonnés dans le sang dépend du travail du foie.
Le foie est le principal nutritionniste de votre corps, car maintenir le niveau requis de nombreux micronutriments dans le sang (vitamines, micro-éléments), qu'un bon foie accumule lorsqu'il est en excès avec de la nourriture et lorsqu'il est insuffisant, il est libéré dans le sang.
Le foie est le principal immunologue de votre corps, car fournit le système immunitaire le plus intensément actif le plus important - les acides aminés et les protéines pour la synthèse des immunoglobulines, l'interféron (alpha, betta, gamma), les anticorps.
Que pensez-vous de ce que sont les cellules immunitaires? Tout droit de la viande, du poisson ou des carottes sautent? Vous vous trompez. Votre nutritionniste dépend de la bonne introduction qualitative et quantitative de produits dans le corps. De la part d'un gastro-entérologue - l'absorption et la délivrance appropriées de produits digestifs dans le sang. Votre cardiologue dépend de la délivrance des acquis dans la moelle osseuse. Et seulement ici apparaît votre immunologiste, qui dirigera vos plats choisis vers la synthèse de cellules immunitaires ou la synthèse d’interféron endogène, des anticorps. L'immunité n'est pas simplement une pilule avalée! C'est de l'art! D'où le résultat final: améliorer et renforcer le système immunitaire dépend de l'état et du travail du foie!
En général, le foie remplit plus de 500 fonctions métaboliques dans le corps, participant à pratiquement tout processus.
En parlant avec des patients, j'ai remarqué que la plupart des gens ne soupçonnent même pas que leur mode de vie crée les conditions propices à l'apparition de maladies chroniques du foie. Provoqué le développement des phénomènes d'hépatite chronique. Et ensuite, ils se plaignent et cherchent des moyens d'améliorer et de renforcer le système immunitaire. Et avant de renforcer, renforcer le système immunitaire, vous devez fournir tous les ingrédients nécessaires à votre système immunitaire, afin de garantir un travail complet et efficace.
Comment déterminer l'état du foie? Très simple Pour ce faire, il est nécessaire d'évaluer l'état du foie en fonction de la présence de petits signes de dysfonctionnement du foie. L’évaluation de l’état du foie est la première étape de la prévention de la qualité et du traitement des maladies chroniques du foie. Et améliorer l'immunité.
Signes d'insuffisance hépatique
1. Changements de personnage. L'un des premiers signes d'une fonction hépatique anormale est un changement de caractère. On a longtemps cru que les personnes présentant une irritabilité accrue, sujettes à la colère, avaient un «mauvais» foie. La propre pratique médicale montre que ces personnes - environ 95%. De plus, la majorité des patients considèrent qu'il s'agit d'une conséquence de conflits sur leur lieu de travail ou à leur domicile, d'une crise économique ou politique et non d'un trouble du foie.
L'état est interdépendant: une irritabilité accrue provoque la libération d'hormones du stress, réduit le flux sanguin et perturbe en conséquence les fonctions et la fonction du foie dans son ensemble. Une perturbation du foie contribue à une entrée accrue des toxines des intestins dans le sang au lieu des produits de digestion (protéines, lipides, glucides, vitamines, micro-éléments). L'incapacité du foie à neutraliser les produits du métabolisme des protéines (ammoniac), qui pénètre dans le cerveau par la malnutrition du tissu cérébral et détermine l'apparition d'une irritabilité accrue.
2. Surpoids ou obésité. Avec une perturbation à long terme des fonctions d'échange et de détoxification du foie, réduisant l'élimination des toxines produites dans le corps par la bile, un excès de poids apparaît, un "zeste de citron" se développe. Ces signes sont plus souvent chez les femmes, mais peuvent être chez les hommes. Traiter l'obésité n'est pas aussi facile qu'il y paraît.
3. hypotension. Basse pression sanguine chez les jeunes (dystonie végétative-vasculaire de type hypotonique 90/60 mm Hg. Art.) Se développe souvent pour plusieurs raisons.

Le premier L'hypotension peut être associée à une faiblesse du système veineux, en fonction du travail du foie. C'est dans le foie que la protéine angiotensinogène est produite, ce qui augmente le tonus des parois vasculaires. Avec sa synthèse insuffisante, le volume du lit veineux augmente et le cœur est incapable d'augmenter le niveau de pression artérielle avec un petit volume de sang. La condition est exacerbée lorsque, dans le but d'augmenter la pression artérielle, ils essaient de prendre des adaptogènes à des doses plus élevées. Dans les conditions de développement de l’épidémie de grippe porcine, il est possible non seulement d’accélérer le développement des varices, mais également de supprimer le système immunitaire.
La seconde Si la fonction de détoxication du foie est altérée, des substances toxiques irritent les glandes surrénales, réduisant progressivement leur capacité à produire des hormones. L'hypotension se développe souvent dans le contexte de l'insuffisance relative des glandes surrénales qui régulent le tonus des artères.
Troisième. L'épuisement des glandes surrénales peut être à la fois un facteur de stress chronique et la prise de doses accrues de vitamine C et d'adaptogènes à plus fortes doses. Mais cette hypotension est temporaire. Cependant, son apparence est un signe défavorable. Surtout lors de la pandémie de grippe porcine. Dans tous les cas, le traitement de la dystonie végétative n'est pas complet sans amélioration du foie. La méthode de détection la plus simple - dans le miroir, vous voyez des cernes sous les yeux.

4. Les varices ou le "réseau veineux" dans le système de la grande veine saphène, le plexus veineux du rectum (hémorroïdes) indique une violation plus grave de la fonction de synthèse des protéines du foie. L'administration d'agents hépatoprotecteurs est la seule méthode de traitement pathogénique et de prévention des varices. Si une maladie hypertensive est également observée avec des varices ou des hémorroïdes, cela indique un processus encore plus négligé. Et l'élimination rapide des varices ou des hémorroïdes peut provoquer une hypertension.
5. L'apparition de taches de vieillesse ou soi-disant. "séniles" taches sur la peau. L'accumulation de produits métaboliques dans la peau reflète non seulement le manque d'antioxydants pour leur oxydation, mais également l'incapacité du foie à éliminer les scories d'échange. Cette affection accompagne souvent les maladies déjà existantes du système cardiovasculaire et précède souvent l'apparition de maladies oncologiques. Et vous devez vous débarrasser des taches de vieillesse sur la peau.
6. Le développement fréquent de rhumes, d'infections virales respiratoires aiguës ou d'infections respiratoires aiguës traduit le plus souvent deux problèmes: le mauvais état de l'intestin et l'incapacité du foie à éliminer les toxines. C'est à dire toxines de l'intestin au sang qui ne sont pas filtrées dans le foie. Si, pour certaines raisons, le foie ne peut pas supporter le flux croissant de toxines provenant du tractus gastro-intestinal, certaines toxines atteignent les organes respiratoires, modifiant ainsi leur immunité locale, ce qui contribue à la reproduction de toute bactérie ou virus pathogène. Qui tous tombent assez régulièrement avec de l'air inspiré. Et dans les conditions modernes, le risque de complications est considérablement accru dans le cas de la grippe porcine A H1N1.
7. Violation de la chaise (souvent l'apparition de constipation). Les processus de décomposition et de fermentation, qui se développent avec une hypotonie de l'intestin, entraînent une intoxication de l'organisme. En cas de constipation prolongée et persistante, une maladie hépatique chronique peut survenir. Y compris l'hépatite toxique avec une augmentation du foie, l'épuisement de sa fonction de détoxification et le système antioxydant de l'organisme dans son ensemble. Dans le même temps, l'intoxication sous-hépatique exogène chronique avec toutes les conséquences négatives qui en résulte augmente.
8. Tendance accrue aux réactions allergiques. Cela indique une insuffisance relative du système d'albumine dans le sang. S'ils ne sont pas capables de lier des allergènes potentiels, leur fraction libre dans le sang provoque la libération de substances biologiquement actives (histamine, sérotonine), ce qui déclenche une réaction allergique. La clé pour assurer les fonctions de détoxification et de synthèse des protéines du foie. Le traitement des allergies et le renforcement du système immunitaire - sont interconnectés par le traitement du foie.
9. Douleur constante dans l'hypochondre droit. Il survient chez environ 5% des patients présentant une insuffisance hépatique. Par conséquent, une douleur dans l'hypochondre droit ne peut constituer un indicateur objectif de l'état du foie. Des douleurs récurrentes liées à l'alimentation dans l'hypochondre droit apparaissent plus fréquemment avec une dyskinésie de la vésicule biliaire et des conduits extrahépatiques. Le travail du foie est perturbé pour la deuxième fois en raison de la stagnation de la bile et de la pression accrue dans les voies biliaires.
10. Hépatite médicale. La survenue de cette maladie hépatique chronique est due à l’usage régulier de médicaments d’origine synthétique. Selon des statistiques en Europe, une personne sur deux qui consomme régulièrement de la drogue est atteinte d'hépatite d'origine médicamenteuse. Pour les humains, ils sont xénobiotiques et ne peuvent pas perturber le fonctionnement du foie, bien que cela ne soit pas immédiatement détecté. Et en présence d'hépatite - n'y faites pas toujours attention.
11. Manque de nutrition. Les aliments rares (manger moins de 4 fois par jour), ainsi que de manger des fruits ou des produits faibles en gras en tant que repas indépendant, ne contribuent pas à la vidange de la vésicule biliaire et conduisent à une stase biliaire. En conséquence, un processus stagnant et inflammatoire se développe dans la vésicule biliaire, avec la formation de calculs dans le temps - une cholécystite ou une cholélithiase calculeuse se développe. Une pression accrue dans le système biliaire perturbe automatiquement les autres fonctions du foie. Une stéatohépatite ou une dégénérescence graisseuse des cellules du foie (hépatose grasse) se développent. Le degré extrême de violation - le développement de la cirrhose. Dans le même temps, presque toutes les fonctions hépatiques sont atteintes.
12. Peau sèche, perte de cheveux accrue (surtout sur la tête). Ces manifestations éloignées du foie sont associées à la fois à une digestion altérée des composants mineurs des aliments (vitamines, macro et micro-éléments, etc.) et à une perturbation simultanée de la fonction de détoxification du foie. Les carences nutritionnelles et un excès de toxines réduisent considérablement le pelage. Et la solution au problème de la calvitie, le traitement de la chute des cheveux uniquement par une action locale, sans améliorer le travail du foie - une perte de temps, d’efforts et d’argent.
13. La présence de dysbiose intestinale. Reflète la présence d'une source d'intoxication chronique dans les intestins, qui consomme votre nourriture pour la vie. La dysbactériose intestinale se développe souvent en l'absence d'une quantité suffisante de fibres végétales dans l'alimentation. Les fibres améliorent non seulement la composition de la microflore intestinale, assurant ainsi la synthèse normale des vitamines, mais fixent également les substances toxiques présentes dans l'intestin, en les protégeant du foie. Dans le même temps, il préserve également les vitamines et les antioxydants. Le soir, la consommation de fibres végétales contribue à la liaison des produits métaboliques toxiques et à la protection métabolique du foie.
Mais pour résoudre le problème, il est nécessaire non seulement de traiter la dysbiose intestinale, mais également de traiter en temps utile et de qualité les maladies chroniques du foie, de renforcer le foie, car L'un des inhibiteurs les plus agressifs de la microflore intestinale pathogène est la bile synthétisée dans le foie.
14. Taux de cholestérol élevé. Le taux de cholestérol dans le sang reflète en fait la capacité des cellules hépatiques à purifier le sang et à prévenir l’athérosclérose de l’aorte et des vaisseaux coronaires. Plus le taux de cholestérol dans le sang est élevé, plus le travail du foie et les complications du système respiratoire sont plus graves en cas de grippe porcine. Un taux élevé de cholestérol dans le sang reflète souvent la présence d'une maladie hépatique chronique sous forme de dégénérescence graisseuse des cellules du foie.
15. La présence de vers. Des maladies pulmonaires chroniques non spécifiques se développent souvent dans le contexte d'un foie affaibli, et certaines "exacerbations" d'asthme bronchique peuvent survenir du fait de la migration pulmonaire des helminthes (ascaris, ankylostome, strongyloïdose, etc.). Chez les enfants, des accès de bronchite avec une composante asthmatique se développent souvent après un certain inconfort dans le tractus gastro-intestinal. La grippe du chat parasite directement dans les canaux du foie et du pancréas. Une source importante d'intoxication dans l'intestin, associée à une diminution de la fonction hépatique, crée des conditions propices à la réduction de l'immunité des organes respiratoires et au flux plus important de grippe porcine. Par conséquent, le traitement des vers doit être effectué régulièrement.
16. Déficience visuelle, surtout au crépuscule. Du point de vue de la médecine orientale, l’état des yeux reflète le travail du foie. Une vision crépusculaire normale n’est possible qu’avec un apport suffisant en vitamine A et en ses provitamines (la vitamine A n’est pas synthétisée dans le corps), ainsi qu’en un renforcement optimal du foie. Les fibres végétales permettent non seulement d'absorber, mais également, en liant les toxines, de réduire les carences en vitamine A et en d'autres antioxydants.
17. "Paume hépatique". La surface palmaire rouge reflète l'intensité du processus d'irritation du tissu hépatique. Et accompagne le plus souvent les maladies chroniques du foie déjà existantes.
18. Tests hépatiques. Les changements dans les analyses ne reflètent pas toujours l'état du foie, car ils se produisent lors de la perte soudaine d'un nombre important de cellules du foie. Une personne dont les analyses de sang biochimiques ont été altérées est très menacée, en particulier lorsque la pandémie de grippe porcine se propage sur la planète.
Ignorer les signes mineurs d'une fonction hépatique anormale entraîne un diagnostic tardif et un traitement plus long des maladies chroniques du foie. Dans le même temps, un traitement de qualité, tenant compte des raisons de l'apparition d'une fonction hépatique anormale, simultanément au traitement des maladies chroniques du foie, améliore et renforce le système immunitaire. Y compris pour préparer le corps humain, son système immunitaire à une maladie aussi dangereuse, qu'est la grippe saisonnière.
Monsieur Boris Skachko, que puis-je vous proposer pour le traitement et la prévention des maladies chroniques du foie? Recette familiale, testée par le temps et dans un contexte clinique. Certifié en Ukraine sous le nom "Doctor Skachko No. 1 Health Formula". Il existe une certification en Russie et dans les pays de l'Union européenne.
La formule santé N ° 1 est vraiment la N ° 1 dans le traitement non seulement des maladies du foie, mais également des autres organes internes. Et aussi pour renforcer et renforcer l'immunité.
En ce qui concerne la perturbation du foie, la formule santé n ° 1 peut non seulement être incluse dans le traitement de l'hépatose graisseuse, mais également dans la prévention de la dégénérescence graisseuse des cellules du foie. La formule santé n ° 1 n'active pas seulement de nombreuses fonctions du foie et élimine la graisse neutre des cellules. Mais il fournit également une normalisation du processus digestif dans tout le tractus gastro-intestinal (GIT). De ce fait, il simplifie considérablement et réduit les coûts de traitement des maladies chroniques du foie, car remplace la prise de sokogonnyh, des préparations enzymatiques, des sorbants, des probiotiques, des régulateurs du péristaltisme intestinal, des hépatoprotecteurs. Et réduit naturellement l'irritation des cellules du foie avec les toxines du tractus gastro-intestinal.
Si, après un diagnostic aussi simple de l'état du foie, vous avez des doutes sur le bon fonctionnement du foie, mon objectif est atteint. Cela vous motivera peut-être à créer des conditions plus confortables pour le foie. Et à travers le foie - et le corps entier. Un homme averti en vaut deux. Et il existe une offre d’aide efficace et rentable. Maintenant, cela ne dépend que de la façon dont vous profitez de cette offre.

Un nouveau livre a été publié: que faire si vous avez un foie? Dans le livre, vous découvrirez comment protéger votre foie et votre corps tout entier de conseils comme "une récupération rapide et définitive sans difficulté".

Bonne santé à toi. Et une attitude raisonnable envers lui.
Dr. Skachko, phytothérapeute, naturopathe, nutritionniste, valéologue, auteur de dizaines de livres et brochures publiés, de plus de 40 articles scientifiques, de centaines d'articles de vulgarisation scientifique sur des sujets: phytothérapie, valéologie, alimentation saine et mode de vie sain.

Les premiers symptômes de problèmes de foie à ne pas négliger

Ces dernières années, les statistiques indiquent une augmentation constante du nombre de maladies du foie dans des groupes d’âge très différents. Provoquer ces maux peut avoir diverses raisons. Troubles métaboliques (obésité, par exemple), intoxication par des substances chimiques ou médicinales, mauvaises habitudes, infections, traumatismes, croissance de tumeurs malignes ou bénignes - tous ces facteurs peuvent affecter la structure du foie et entraîner une violation de ses fonctions, dont la valeur pour la vie est difficile à surestimer.

Les signes de la pathologie de cet organe vital sont très divers et c'est souvent pour eux que le médecin réussit à soupçonner l'évolution de la maladie, à effectuer l'examen nécessaire du patient et à prescrire un traitement. En même temps, le danger de certaines maladies du foie réside dans le fait qu’elles sont presque asymptomatiques aux premiers stades et que la maladie est déjà détectée à ces stades au cours desquels le spécialiste doit déployer tous les efforts possibles pour corriger les changements survenus.

C'est pourquoi le diagnostic précoce des pathologies du foie est si important pour le maintien de la santé et nécessite la plus grande attention, de la part du patient et du médecin. Dans cet article, nous allons vous présenter les principaux premiers symptômes des pathologies de cet organe. Cette connaissance vous aidera à soupçonner le début du développement de la maladie, et vous, ayant adressé au médecin, vous ne permettez pas sa progression.

16 symptômes de problèmes de foie qui ne doivent pas être ignorés

Les signes de perturbation de la fonction de cet organe vital peuvent manifester un certain nombre de symptômes caractéristiques. Leur degré de gravité et leur association dépendront du type de maladie, de sa gravité et de la présence d'autres pathologies associées.

Dans la plupart des cas, il est possible de suspecter un dysfonctionnement du foie en raison de ces symptômes caractéristiques:

  • La douleur La nature de la douleur dans les pathologies du foie peut être différente. En règle générale, ils sont localisés dans l'hypochondre droit et peuvent être administrés à l'omoplate droite ou à la région interscapulaire.

Des douleurs mineures à caractère pleurnichant ou arqué, accompagnées de sensations de lourdeur, peuvent signaler la survenue d'une pathologie paresseuse d'origine inflammatoire, toxique ou autre. Habituellement, dans de tels cas, le patient ne peut pas indiquer un emplacement clair pour la localisation de la douleur et ce type de sensations douloureuses est provoqué par une augmentation de la taille de l'organe et un étirement excessif de sa capsule.

Une douleur plus intense dans l'hypochondre droit survient lors de processus purulents et inflammatoires graves, de lésions ou avec l'apparition de calculs dans les voies biliaires. Des sensations douloureuses et aiguës et douloureuses apparaissent avec une colique hépatique. Ils sont causés par le mouvement des calculs dans les canaux biliaires et sont observés dans les calculs biliaires.

L'absence de douleur dans la région de l'hypochondre droit peut être observée en cas de processus pathologiques léthargiques du foie (par exemple, en cas de cirrhose du foie ou d'hépatite C). De telles pathologies peuvent rester longtemps inaperçues et ne sont détectées que dans les derniers stades de la maladie.

La douleur dans l'hypochondre droit est souvent provoquée par la consommation d'aliments gras, épicés, frits et fumés, d'alcool ou d'efforts physiques.

  • Nausées et vomissements. Ce symptôme est caractéristique de nombreuses maladies du tube digestif, mais il est plus prononcé dans les pathologies du foie. Sur fond de nausées, les patients remarquent souvent des troubles importants de leur appétit (qui peuvent disparaître complètement), de l’aversion pour certains aliments (en particulier des aliments gras), des douleurs dans l’hypochondre droit et l’apparition de diarrhée. Parfois, la nausée se termine par des vomissements, qui procurent au patient un soulagement temporaire. Dans les pathologies du foie dans le vomi, des impuretés de la bile peuvent être observées.
  • Fleur jaune sur la langue. Dans les maladies du foie, la langue est souvent recouverte de fleurs jaunes. Le degré d'intensité et l'intensité de la coloration dépendent du type de maladie. Dans les premiers stades de l'hépatite, la jaunisse peut apparaître sur le devant de la langue. Une floraison dense vert jaunâtre peut indiquer des pathologies graves du tube digestif, du foie ou des voies biliaires, et une floraison jaune indique souvent une stagnation de la bile.
  • Augmentation de la température. Ce symptôme est la réponse défensive du corps à un agent pathogène. Dans les pathologies du foie (hépatite, cirrhose), la température monte généralement à 38 ° C et est maintenue à 37-37,5 ° C. Parfois, il reste dans la fourchette normale tout au long de la journée et n'augmente que le soir. Une image légèrement différente est observée dans les maladies des voies biliaires - la température corporelle augmente (39 ° C et plus) et est souvent accompagnée de contractions musculaires (muscles squelettiques et faciaux).
  • Amertume dans la bouche. Ce symptôme est caractéristique de nombreuses pathologies (y compris le tube digestif) et peut être de nature différente. Pour les problèmes de foie, il est causé par le passage de la bile de l'estomac à l'œsophage. La giardiase, l'hépatite virale, la stéatose, la cirrhose ou des tumeurs du foie peuvent causer de l'amertume dans la bouche. Souvent, ce symptôme est causé par des situations stressantes et la prise de certains médicaments ou s’observe en cas de maladies de la vésicule biliaire ou des voies biliaires et des organes du tractus gastro-intestinal. C'est pourquoi, pour identifier les causes de l'amertume dans la bouche, un diagnostic différentiel des pathologies du foie avec des maladies d'autres organes est toujours réalisé.
  • Troubles dyspeptiques. La bile produite par le foie assure une digestion normale et des dysfonctionnements de cet organe peuvent conduire à de tels troubles dyspeptiques: haleine poissonneuse ou odorante, douleur abdominale et quadrant supérieur droit, diarrhée ou constipation, flatulence et ballonnements, nausées et vomissements. Par la suite, des troubles digestifs causés par des pathologies du foie peuvent entraîner le développement de maladies d'autres organes du tractus gastro-intestinal.
  • Couleur jaune de la peau, de la sclérotique et des muqueuses. Ces signes de pathologies hépatiques sont provoqués par l'accumulation dans le sang et les tissus des pigments présents dans la bile. Ces symptômes s'observent souvent dans les cas d'hépatite de nature diverse ou de cirrhose et s'accompagnent d'une décoloration fécale et d'un assombrissement de l'urine. La jaunisse peut être observée dans la maladie des calculs biliaires, et c’est la raison pour laquelle le patient est chargé d’effectuer des études instrumentales et de laboratoire supplémentaires pour clarifier le diagnostic.
Chez les personnes souffrant de maladies du foie, la peau peut devenir ictérique.
  • Changement de couleur de l'urine. Avec la cirrhose du foie et l'hépatite, le taux de bilirubine augmente dans le sang. Par la suite, il est excrété par les reins et peint l’urine de couleur foncée (elle acquiert un soupçon de bière brune). Un autre signe d'atteinte hépatique peut être l'apparition d'une mousse jaune à la surface de l'urine (elle apparaît lorsqu'elle est agitée).
  • Décoloration des matières fécales. La couleur claire des matières fécales peut être observée dans certaines maladies du foie, du pancréas et des voies biliaires, ou peut être provoquée par la prise de médicaments ou d’aliments trop gras. Dans les maladies du foie, une décoloration des selles est observée pendant plusieurs jours et s'accompagne de symptômes supplémentaires (fièvre, douleur ou inconfort dans l'hypochondre droit, nausée, urine foncée).
  • Changements dans la peau. En plus de la jaunisse, de nombreuses pathologies du foie peuvent être accompagnées d'autres modifications cutanées. Ils peuvent être observés à différents stades de la maladie.

Avec la cirrhose biliaire et d'autres pathologies, accompagnées d'une congestion de la bile dans le foie, le patient peut avoir des démangeaisons cutanées. Ce symptôme entraîne des égratignures et des abrasions mineures à la surface de la peau.

Les violations de la sécrétion biliaire normale peuvent entraîner l'apparition d'une hyperpigmentation dans différentes parties du corps. Le patient peut développer des taches pigmentaires de couleur marron (d'intensité variable) ou des taches d'hyperpigmentation sur les paumes des mains, à l'aine et / ou aux aisselles, de couleur gris fumé ou bronze.

Avec la cirrhose et d'autres affections hépatiques chroniques, des "varicosités" peuvent apparaître sur la peau. Ils sont souvent situés sur les joues ou le dos et sont formés en raison de troubles métaboliques et d'une violation de la structure des parois capillaires (ils deviennent plus fragiles et cassants). Avec une évolution longue et grave de ces maladies, des ecchymoses peuvent survenir sur le corps du patient, ce qui se produit après une légère pression sur la peau.

Les lésions auto-immunes du foie et l'hépatite infectieuse peuvent entraîner l'apparition de diverses éruptions cutanées de nature allergique ou inflammatoire. Par la suite, le patient peut développer des affections cutanées telles que le psoriasis, l'eczéma et la dermatite atopique.

Dans les pathologies du foie (cirrhose et hépatite), on peut observer un symptôme tel que «paumes du foie»: des points rouges se trouvent sur la peau des paumes et des pieds, sur les hauteurs ou les bords. Une telle rougeur disparaît avec la pression et redevient rapidement rouge si la pression sur la peau cesse.

Avec des pathologies du foie, accompagnées d'une violation de l'écoulement de la bile et d'une augmentation du taux de graisses dans le sang, des xanthomes peuvent apparaître sur les paupières, les mains et les coudes des mains, des genoux, des pieds, des fesses et des aisselles. Ces formations sont des plaques jaunâtres localisées par voie intracutanée.

Les lésions hépatiques sont souvent accompagnées d'hypo et d'avitaminose. Le manque de vitamines provoque des zones de sécheresse et de desquamation sur la peau, des fissures dans les coins de la bouche et des taches de la langue dans une couleur de framboise.

Un trouble métabolique qui accompagne de nombreuses pathologies hépatiques chroniques peut entraîner des taches blanches ou des stries sur la surface des ongles. De tels changements sont souvent observés chez les patients atteints d'hépatite chronique ou de cirrhose.

Une perturbation sévère du foie (par exemple, en cas de cirrhose) peut provoquer une ascite, accompagnée d'un étirement excessif de la paroi abdominale et d'une accumulation de liquide dans la cavité abdominale. Par la suite, des stries (vergetures) apparaissent sur la peau de l'abdomen du patient.

  • Changements dans les niveaux hormonaux. Une maladie hépatique chronique peut entraîner un déséquilibre hormonal, qui s'accompagne d'une perte de cheveux dans les aisselles et les poils pubiens. Chez les hommes, le niveau d'androgènes diminue et il existe des signes de féminisation - augmentation du nombre de glandes mammaires, atrophie testiculaire, croissance des poils à caractéristiques féminines, diminution du désir sexuel et impuissance. Des taux élevés d'œstrogènes chez les femmes peuvent provoquer une éruption cutanée, aggraver les signes du syndrome prémenstruel, provoquer le développement de tumeurs hormono-dépendantes et de troubles menstruels.
  • Tendance à saigner. Des déficiences à long terme du fonctionnement du foie (par exemple, lors d'une hépatite) peuvent entraîner une diminution de la synthèse de nombreux facteurs de coagulation du sang. Dans de tels cas, le patient peut présenter divers types de saignements internes spontanés (estomac, intestin, etc.), de saignements de nez, de règles abondantes, une tendance aux saignements des gencives, etc.
  • Saignement des veines de l'œsophage. La cirrhose du foie entraîne une augmentation de la pression dans la veine porte (hypertension portale), ce qui peut entraîner un saignement des veines de l'œsophage. Le patient commence à émettre du sang noir par la bouche (parfois sous la forme de caillots). Ce symptôme est souvent pris par certains patients pour des signes de saignement de l'estomac ou des organes respiratoires.
  • Symptôme "tête de méduse". L'apparition de ce symptôme est associée au développement de l'hypertension portale qui accompagne la cirrhose. En conséquence, des veines dilatées et clairement visibles apparaissent sur la paroi abdominale antérieure.
  • Troubles dans le système nerveux. Les pathologies hépatiques aiguës et chroniques s'accompagnent d'un ralentissement des processus de désactivation et d'élimination de l'ammoniac de l'organisme. La réception de cette substance dans le sang entraîne l'apparition de divers troubles neurologiques: fatigue intense, somnolence, troubles du sommeil, anxiété ou léthargie excessive, troubles de la mémoire, tremblement des doigts, changements de personnalité et convulsions.
  • L'intoxication. Une perturbation du foie causée par des processus infectieux, immunitaires et néoplasiques conduit au développement d'une intoxication. Les patients présentent de telles plaintes et symptômes: faiblesse, perte d’appétit, douleurs aux articulations et aux muscles, fièvre, plaque de la langue et perte de poids.

Tous les symptômes ci-dessus peuvent indiquer la présence de pathologies du foie et incitent à consulter un médecin, un gastro-entérologue ou un hépatologue. Après avoir examiné et interrogé le patient, le spécialiste sera en mesure d’élaborer le plan le plus efficace pour un examen plus approfondi, ce qui permettra de poser un diagnostic avec précision. À cette fin, il peut être recommandé au patient de procéder à de telles méthodes d'examen en laboratoire et à l'aide d'instruments:

  • biochimie sanguine;
  • Tests FibroMetr®;
  • tests sanguins pour les marqueurs du cancer du foie;
  • tests sanguins pour l'hépatite virale;
  • Échographie;
  • IRM
  • Scanner;
  • tests immunologiques;
  • biopsie du foie, etc.

Un plan de traitement des maladies du foie est élaboré individuellement pour chaque patient, après analyse de toutes les données d'études de diagnostic. Cela peut inclure des méthodes de traitement thérapeutiques et chirurgicales.

Ne retardez pas une visite chez le médecin lorsque vous identifiez les premiers symptômes de problèmes de foie. Votre vigilance, votre diagnostic précis et votre traitement instauré en temps voulu vous soulageront des complications graves causées par les maladies de cet organe vital. Vous bénisse!

Quel médecin contacter

Si des symptômes tels que ceux énumérés dans l'article apparaissent, vous pouvez d'abord vous adresser à un médecin généraliste qui vous prescrira des tests et des méthodes d'investigation complémentaires. Ensuite, le patient est envoyé pour consultation chez le gastro-entérologue. Si possible, il est conseillé de prendre rendez-vous avec un spécialiste des maladies du foie, un hépatologue. Une consultation supplémentaire avec un oncologue, un spécialiste des maladies infectieuses (pour l'hépatite virale et les maladies parasitaires) peut être nécessaire.


Plus D'Articles Sur Le Foie

Kyste

Caractéristique des boues biliaires

La boue biliaire est visible lors de l'examen échographique des sédiments dans la vésicule biliaire. Il se produit dans diverses conditions pathologiques de la vésicule biliaire.
Kyste

Traitement de l'opisthorchiase à la maison des remèdes populaires

Traitement populaire des opisthorchioses à la maisonLe foie est l'un des organes les plus importants du corps humain. Malheureusement, il existe une maladie comme l'opisthorchiase.