Hépatite chou

L'hépatite n'est pas une maladie simple. Il en existe plusieurs types. Tous diffèrent par les symptômes et l'évolution de la maladie dans le corps humain. Il est particulièrement difficile d'entendre parler de la présence de ce type d'hépatite C. Il est difficile à traiter et le résultat reste à vie. Ces patients devront déjà surveiller en permanence ce qu'ils mangent et adopter un mode de vie sain. À ce jour, un grand nombre de médicaments peuvent en faciliter l’écoulement. Mais beaucoup conseillent de ne pas oublier également les moyens de la médecine traditionnelle. Parmi les produits les plus efficaces pour le chou contre l'hépatite. Il existe différentes façons de cuisiner ce légume, ainsi que ses variétés. Parmi beaucoup, vous pouvez choisir celui qui vous convient le mieux.

Propriétés utiles des légumes

Le chou est un légume riche en vitamines, minéraux, protéines, polysaccharides et autres substances bénéfiques. Les Romains connaissaient les propriétés curatives de cette plante. Elle a pénétré dans le médicament après la découverte du facteur anti-ulcéreux ou de la vitamine U. Le chou est un produit alimentaire. C'est pourquoi il est recommandé d'inclure dans le régime alimentaire de ceux qui souffrent de surpoids. Le jus de chou est souvent utilisé en cosmétologie, car il procure un effet rajeunissant. Le plus souvent, le chou est utilisé pour:

  • ulcères de l'estomac et du duodénum,
  • excès de cholestérol,
  • gastrite,
  • taux élevé de sucre dans le sang,
  • constipation
  • excès de liquide dans le corps,
  • la goutte
  • athérosclérose,
  • maladie de calculs biliaires.

En outre, le chou est souvent utilisé pour l'hépatite C. Le jus de chou est utilisé pour corriger les problèmes de foie. Il est nécessaire de boire une demi-heure avant les repas ¾ tasse de jus. Cela aidera à restaurer les cellules endommagées et à provoquer leur régénération rapide.

Consommation de choucroute avec l'hépatite C

La choucroute est souvent incluse dans le régime alimentaire de toute personne. Mais l'utilisation de ce plat ne convient pas à tout le monde, car il y a certaines limites. De plus en plus, on se demande s’il est possible de manger de la choucroute avec l’hépatite C? Il n'y a pas d'opinion unique sur cette question. Beaucoup de guérisseurs disent que presque toutes les maladies ne peuvent être guéries qu'avec du chou. Ils sont également confiants que si le jus de chou est pris toutes les 3 heures, il aidera à se débarrasser de nombreuses maladies. Mais vous ne devriez pas être si opposé à l'utilisation de la choucroute avec l'hépatite C. De nombreux médecins rappellent que le régime alimentaire de cette maladie ne devrait contenir presque pas de sel. Comme la choucroute contient beaucoup de contenu, elle devrait être exclue de la liste des produits autorisés. En outre, ce produit est en apparence une fibre grossière, ce qui peut irriter le tube digestif et provoquer une fermentation dans le corps. Si le patient ne peut pas s'en passer, seul un médecin peut le lui permettre.

Algues pour le foie

Outre les variétés de chou que nous connaissons, il existe également le chou marin, qui contient une grande quantité d'iode dans sa composition. La question est, est-il possible d'avoir des algues avec l'hépatite? Comme il est riche en nombreux nutriments, il présente d’énormes avantages pour le corps. En ce qui concerne ce type de plante, il y avait des histoires selon lesquelles un traitement pour l'hépatite avait été trouvé à base d'algues. Mais il n'y a pas plus d'informations à ce sujet.

Manger ce légume ou non, seulement votre décision, mais rappelez-vous qu'avant, vous devriez consulter votre médecin.

Quel devrait être le régime alimentaire pour l'hépatite C?

L'hépatite C reste l'une des maladies les plus dangereuses: elle peut être asymptomatique pendant longtemps. Un régime alimentaire contre l'hépatite C et un traitement approprié peuvent permettre au patient de guérir, mais le processus est long et coûteux. Sans régime, le succès dans le traitement de l'hépatite est discutable.

Quel est le régime alimentaire pour l'hépatite C? Quels produits ne peuvent pas être consommés? Quel devrait être le menu pour l'hépatite C?

Qu'est-ce qui ne peut pas manger avec l'hépatite C?

Pour le traitement de l'hépatite C, l'alimentation n'est pas une condition souhaitable, mais nécessaire. Il réduit la charge sur le foie et les autres organes du système digestif, donne plus de force et d'énergie, réduit la sensation de douleur et d'inconfort dans l'hypochondre droit. Il est impossible d'appeler un régime très strict, cependant, il existe un certain nombre de restrictions sur l'alimentation. Dans la phase aiguë de la maladie, ces restrictions sont légèrement plus.

S'il s'avère qu'une personne est atteinte d'hépatite, elle devrait toujours refuser les produits suivants:

  1. Plats épicés, assaisonnements et conserves.
  2. Alcool
  3. Soda, café et thé fort, cacao.
  4. Aliments fumés et salés.
  5. Bonbons, pâtisseries.
  6. Viande grasse et poisson gras.
  7. Bouillons de poisson et de viande.
  8. Mayonnaise
  9. Chocolat, glace

En lisant cette liste, les patients se posent souvent une question: que pouvez-vous manger si ces produits sont exclus? En fait, avec l'hépatite, vous pouvez manger de délicieux. C'est une question d'habitude. La priorité devrait être la nourriture faite maison, car il est difficile de trouver des aliments diététiques dans les cantines, les cafés et les restaurants à service rapide.

Que pouvez-vous manger malade?

Le régime alimentaire des patients atteints d'hépatite C est autorisé à utiliser les aliments suivants:

  1. Tisanes, y compris les thés verts, compotes, gelée.
  2. Café très faible avec du lait ou la soi-disant boisson au café.
  3. Produits laitiers faibles en gras.
  4. Viande bouillie et poisson à faible teneur en matière grasse.
  5. Fruits et légumes frais, à l'exception des radis, radis, oseilles, ail et oignons.
  6. Salades végétariennes, ragoûts et soupes cuits avec un minimum de beurre et de graisse.
  7. Toutes sortes de porridge, cuit dans de l'eau et du lait.
  8. Jus naturels.
  9. Noix
  10. Pain de blé "d'hier".
  11. Des pâtes.
  12. Consommation limitée de beurre avec des plats préparés (il est important que l'huile ne soit pas soumise à un traitement thermique).

Le régime numéro 5 convient aux patients atteints d'hépatite C. Il est prescrit à tous les patients souffrant de maladies du foie, des voies biliaires et de la vésicule biliaire.

Préparation alimentaire pour l'hépatite C

Dans le traitement de l'hépatite C, le patient doit adhérer aux principes de nutrition suivants:

  1. Mieux vaut manger en même temps.
  2. Les repas doivent être fractionnés et se composer de 5 à 6 repas.
  3. La ration quotidienne de calories ne devrait pas dépasser 2500 calories.
  4. Les types suivants de traitement thermique des plats sont autorisés: rôtir, bouillir, cuire à la vapeur, faire frire est complètement exclu.
  5. Les aliments ne doivent pas être trop chauds ou trop froids, leur température est optimale.
  6. Pendant la journée, vous devez boire entre 1,5 et 2 litres d’eau.
  7. Pour les patients atteints d'hépatite C, la consommation de sel est limitée (pas plus de 1 c. À thé par jour).
  8. Une restriction importante en lipides et en glucides est recommandée.
  9. Des niveaux élevés de protéines et de vitamines sont les bienvenus.

En période d'exacerbation de la maladie, il est recommandé de manger de la nourriture dans une forme minable: cela facilitera grandement son absorption et réduira la charge qui pèse sur l'organe malade.

Le corps d'un patient souffrant d'hépatite devrait recevoir le maximum de nutriments et de vitamines. Au début, le médecin traitant vous aidera à créer un menu, puis le patient lui-même. Il est souhaitable de peindre immédiatement le menu pour toute la semaine: il est plus facile de faire votre nourriture équilibrée et de ne pas oublier les aliments sains.

Voici un menu approximatif pour la journée:

  1. 8.00 Poitrine bouillie, thé, pain avec un morceau de beurre.
  2. 10.00 Omelette à la vapeur de vapeur, bouillon de hanches.
  3. 13.00 Soupe de nouilles au bouillon de légumes, boeuf bouilli avec pommes de terre bouillies, compote.
  4. 16.00 Fromage cottage faible en gras avec crème sure, craquelins, thé vert.
  5. 19.00 Pollock bouilli, purée de betteraves bouillies, thé au lait.
  6. 22.00 Kéfir faible en gras.

Est-il possible de manger de la choucroute?

La choucroute est un produit national, dont les Russes ne finissent jamais l'amour. Beaucoup considèrent ce plat comme une panacée pour de nombreuses maladies. Et avec l'hépatite C, de l'avis de la majorité, seuls les choux peuvent être guéris. Eh bien, ou son jus, que certains "guérisseurs" recommandent d'utiliser toutes les 3 heures.

Ne croyez pas si inconditionnellement toutes les recettes populaires. Le régime alimentaire pour l'hépatite C élimine l'utilisation de la choucroute: elle contient une grande quantité de sel, est une fibre brute, qui peut être un problème pour le tube digestif déjà affaibli, provoque la fermentation. Ce produit peut présenter une certaine indulgence si le patient ne peut pas vivre sans choucroute. Mais cela ne devrait être décidé que par le médecin traitant.

Pour l'hépatite C, le régime alimentaire doit être strict mais équilibré. Sa conformité est une condition préalable au bien-être et à l'efficacité du traitement. Un régime alimentaire après l'hépatite, une fois la maladie guérie, est un élément important de la santé.

Par conséquent, si vous êtes inquiet à propos de l'hépatite, vous devez immédiatement accepter des restrictions alimentaires.

Nourriture pour l'hépatite

L'hépatite est une maladie inflammatoire du tissu hépatique.

Causes de l'hépatite

  • infection virale (hépatites A, B, C, D, F, E, G);
  • intoxication par des substances toxiques, drogues, alcool, poisons (hépatite toxique);
  • agression auto-immune du corps sur l'épithélium des tubules biliaires et des cellules du foie (hépatite auto-immune);
  • à la suite du développement de la maladie de radiation (hépatite de radiation);
  • perturbation du fer et du cuivre dans le corps;
  • déficience congénitale dans le corps alpha-1-antitrypsine.

Symptômes de l'hépatite

La maladie se caractérise par: fièvre, vomissements, diarrhée, courbatures, douleur sourde dans l'hypochondre droit, capacité de travail réduite, faiblesse, fatigue, trouble du sommeil, cancer du foie ou cirrhose peuvent se développer plus tard.

En cas d'hépatite, il est très important de suivre un régime alimentaire qui favorise la fonction du foie par digestion. Le régime alimentaire doit sauver le foie autant que possible, aider à améliorer la sortie de la bile, réguler l'échange de cholestérol et de graisses dans le corps, l'accumulation de glycogène. Il doit être consommé avec des aliments mous, faciles à digérer et contenant tous les oligo-éléments et vitamines nécessaires, des substances lipotropes, des fibres et de la pectine.

Des aliments sains pour l'hépatite

  • huiles facilement émulsifiantes (beurre et huile végétale: tournesol, olive, maïs);
  • soupes végétariennes avec légumes, nouilles, céréales, soupes aux produits laitiers et aux fruits;
  • viandes maigres (veau, bœuf, lapin, poulet et poulets sans jambes) sous forme de boulettes de viande à la vapeur, boulettes de viande, soufflés, boulettes de pâte;
  • saucisses alimentaires;
  • poisson maigre bouilli (morue, brochet, sandre, safran, carpe), poisson cuit à la vapeur ou poisson;
  • fromage cottage frais fait maison, yogourt, kéfir, acédofiline, crème sure faible en gras, fromages doux;
  • œufs (pas plus d'un par jour ou en tant que composant de plats cuisinés individuels)
  • la farine d'avoine, le sarrasin, le riz, la semoule;
  • vermicelles, nouilles, pâtes alimentaires;
  • légumes frais crus (chou, carottes, tomates, concombres), bouillis ou cuits à la vapeur (betteraves râpées, purée de pommes de terre, pois verts, courgettes, chou-fleur);
  • fruits mûrs et sucrés et plats à base de fruits (mousses, gelées, gelées, jus);
  • fruits secs (pruneaux, abricots secs, raisins secs sans pépins);
  • miel, guimauve, confiture, marmelade, biscuits secs;
  • salade, salades de légumes;
  • café au lait, thé faible, jus de fruits, de légumes et de baies (fraise, pomme, framboise, carotte, cerise, tomate), décoction de son de blé et d'églantier.

Remèdes populaires pour l'hépatite

  • bouillons de chélidoine, de bouleau verruqueux, de chardon-Marie, d'eucalyptus globuleux, d'amertume d'oiseau;
  • plantes médicinales à haute teneur en polysaccharides qui contribuent à la production de la protéine du système immunitaire (interféron): aloès, pied de poil, chou blanc, kalancho pinnate, sourcil d’ortie, sporjis, chiendent, creeper, médicinal, prêle, lemongrass, Rhodiola Rosea, Aralia de Mandchourie, Eleutherococcus spiny;
  • infusions d'herbes et décoctions favorisant l'élimination des toxines: églantine, camomille, thé au rein, trèfle rouge, triple ficelle, menthe poivrée, graine de lin;
  • plantes contribuant à l'amélioration de l'excrétion biliaire: sarrasin à l'argousier, elecampane, cassis, achillée millefeuille, bourse du berger, plantain;
  • plantes médicinales qui restaurent les cellules du foie: millepertuis, perforation, marais asséché, calendula médicinal, cyanose bleue.

Produits dangereux et nocifs pour l'hépatite

Les produits contenant des acides organiques, des extraits, des huiles essentielles, du cholestérol, de l'acide oxalique et de la purine, stimulant fortement la sécrétion pancréatique et gastrique, doivent être exclus. Ceux-ci comprennent:

  • graisses réfractaires (saindoux, mixeur, saindoux, margarine);
  • soupes avec bouillon de poisson, de viande et de champignons concentré, soupe de bortsch et de chou aigre et gras;
  • variétés grasses de porc, poulet, oie, canard, dinde, saucisse, jambon, saucisse de porc, saucisses, viande en conserve;
  • poisson-chat, esturgeon, poisson en conserve;
  • sauce grasse, crème, fromages aiguisés, yaourts;
  • œufs crus et durs, œufs brouillés;
  • légumes marinés et salés, cornichons;
  • légumineuses (pois, lentilles, haricots);
  • légumes verts et légumes riches en huiles essentielles (oseille, ail, radis, radis, aneth, oignon, persil);
  • fruits immatures et aigres, baies, amandes, noix, agrumes, bananes, kiwi;
  • bonbons, chocolat, gâteaux, crème glacée, gâteaux;
  • assaisonnements épicés (moutarde, poivre, vinaigre, mayonnaise, raifort), champignons, viandes fumées;
  • boissons alcoolisées.

Hépatite C Diet

Description au 27 novembre 2017

  • Efficacité: effet thérapeutique après 30 jours
  • Termes: constamment
  • Coût des produits: 1500-1600 roubles. par semaine

Règles générales

Parmi les types d'hépatite C, l'hépatite C est la plus dangereuse. La mortalité est significativement plus élevée qu'avec l'hépatite A. Dans 75% des cas, elle devient chronique et 20 à 40% des patients souffrent de cirrhose du foie, 1 à 4% développent un carcinome hépatocellulaire. Si un patient a un ARN sanguin de l'hépatite C déterminé dans les 6 mois, on peut parler de la forme chronique de la maladie. La maladie est potentiellement fatale. Les lésions hépatiques progressives se produisent souvent sans symptômes et se manifestent au stade de la cirrhose, lorsque le traitement n’est plus efficace.

Le principal mode de transmission est le sang, ce qui explique la propagation de la maladie liée à la dépendance aux seringues et à l'utilisation répétée d'aiguilles non stériles. Il existe d’autres voies d’infection possibles: hémodialyse, transfusion sanguine, lésions cutanées causées par des aiguilles non stériles, transmission par la salive et au cours des rapports sexuels. Lorsqu'un virus pénètre dans le corps, deux options peuvent se développer:

  • Hépatite aiguë (forme ictérique ou anicterique) avec symptômes cliniques obligatoires de l'hépatite (hypertrophie du foie, intoxication, syndromes asthéniques et dyspeptiques).
  • Forme asymptomatique - il n’ya pas de plaintes ni de symptômes caractéristiques de l’hépatite.

Les formes manifestes aiguës sont bénignes, modérément graves et graves. Dans certains cas, l'évolution est prolongée: avec jaunisse prolongée et augmentation du nombre d'enzymes dans le sang. La forme asymptomatique est la plus fréquente, mais n'a pas été détectée dans la période aiguë. Les patients ne soupçonnent pas qu’ils sont infectés et servent de source d’infection pour les autres. À l'avenir, les formes infracliniques pourraient finir par se rétablir ou se transformer en hépatite chronique.

La récupération est observée dans 15 à 25% de tous les cas d’hépatite aiguë, dans d’autres cas - le passage à la forme chronique. Au cours de l'évolution chronique, les manifestations cliniques sont mineures: fatigue accrue, faiblesse, mauvaise humeur, diminution de l'appétit, nausées après les repas gras ou épicés. Dans le cas de la forme chronique à activité élevée, la maladie est ondulante - les périodes d’exacerbation sont remplacées par une rémission. Les exacerbations répétées se terminent par le passage à la cirrhose virale.

Traitement et régime alimentaire pour l'hépatite C

Le traitement de l'hépatite C est coûteux et la probabilité de guérison est faible. Il est recommandé d’utiliser Roferon A (interféron alfa-2a) pour le traitement. Le traitement par interféron est indiqué chez les patients âgés de 18 à 60 ans en présence d’une augmentation permanente des taux d’ALT et d’ARN du VHC dans le sang. 3 millions d'UI sont administrés 3 fois par semaine pendant un an si l'ARN du VHC disparaît 3 mois après le début du traitement. S'il est retrouvé après 3 mois de traitement, il est inapproprié de poursuivre le traitement. Le traitement le plus efficace de l'IFN alpha avec un faible taux d'ARN du virus et la présence de modifications histopathologiques modérées dans le foie, selon les résultats de la biopsie.

En plus de l'interféron alfa-2a, la ribavirine peut être utilisée. Il existe plusieurs schémas thérapeutiques: IFN alpha, ribavirine en association avec IFN alpha, uniquement la ribavirine, corticostéroïdes avec la ribavirine.

Et le traitement par interféron est absolument efficace chez 35% des patients; dans 65% des cas, il contribue à la dynamique positive des transaminases hépatiques et dans 29% des cas, il a un effet de soutien. Cependant, chez 50 à 90% des patients après l'annulation, une exacerbation répétée est observée. Très prometteur peut être considéré comme un traitement avec Pegasys. Un retrait prolongé du corps permet de l'assigner une fois par semaine. La médecine officielle s'oppose à l'utilisation d'un traitement à jeun pour l'hépatite virale. Cela est dû au fait que:

  • Le foie ne reçoit pas de nutriments et peut perdre 50% de son volume. C'est un organe du métabolisme, par conséquent, les patients ont des troubles métaboliques profonds.
  • Lors du jeûne, les toxines des intestins sont absorbées et passent par le foie.
  • La charge virale augmente.
  • Le jeûne prolongé en cas de cirrhose peut contribuer au développement de l'encéphalopathie hépatique.

Il convient de garder à l’esprit qu’il n’existe aucune donnée confirmant la grande efficacité de la famine dans cette maladie. Les cas individuels d'amélioration de la santé ne peuvent pas être pris en compte. Certaines restrictions et l'exclusion du régime des aliments et des produits nocifs pour le foie sont considérées comme un régime thérapeutique, et non par la famine.

Des facteurs tels que l'abus d'alcool et une alimentation malsaine accélèrent considérablement le processus de lésions hépatiques. Quel type de régime alimentaire pour l'hépatite C devrait être appliqué? Les patients doivent suivre Diet №5 pendant la période de rémission et pendant l’exacerbation - 5 °. La gamme de produits de cette option correspond au régime numéro 5, mais elle contient un traitement culinaire plus approfondi - ébullition et nettoyage ou brassage obligatoire. Le régime est appliqué pendant 2 à 4 semaines, puis le patient est transféré à la table principale.

Les principes généraux de nutrition des patients sont les suivants:

  • Fournir des protéines de haute qualité (1,0 à 1,2 g par kg de poids).
  • Augmenter son contenu dans les hépatoses graisseuses. Il est à noter que dans le cas de l'hépatite virale C, il existe une dégénérescence graisseuse prononcée des hépatocytes.
  • Limitation de la présence de protéines dans l'insuffisance hépatique au stade de décompensation et de coma menaçant.
  • Teneur en graisse adéquate jusqu'à 80 g / jour.
  • Fournir des glucides complexes (ils devraient représenter 50% de la valeur énergétique) en raison de l'utilisation de céréales, de céréales, de légumes et de fruits.
  • Enrichir le régime en vitamines (groupes B, C, folate).
  • Contrôlez la teneur en sel (limite de 8 g, et pour les œdèmes et les ascites - jusqu'à 2 g).
  • L'inclusion dans les aliments de produits spécialisés (mélanges composites de protéines pour la correction protéique du régime).

Le régime ne doit pas contenir d'aliments irritants pour les voies biliaires, ni de graisses réfractaires mal digestibles. Pour les patients atteints d'hépatite C chronique, la prise de poids est caractéristique, en raison de l'augmentation de l'apport calorique dû aux graisses animales et à une grande quantité de glucides simples, qui sont donc limités dans le régime alimentaire.

Un régime pour l'hépatite C devrait contenir une quantité suffisante de protéines, car son utilisation réduit les processus cataboliques (décomposition), normalise le statut immunitaire du patient et améliore la fonction hépatique. Consommer des quantités adéquates de protéines est une condition indispensable au maintien des muscles et à la régénération des cellules du foie.

La nutrition du patient est enrichie de produits lipotropes - ils améliorent les processus métaboliques de la cellule hépatique et préviennent le développement de la dégénérescence graisseuse. Ce sont du boeuf sans gras, du lait, du lactosérum, du fromage cottage, du soja, de la farine de soja. Les aliments sont cuits à la vapeur, à l'étouffée, bouillis ou cuits au four et servis sous forme de chaleur 5 fois par jour. Dans le régime principal, la nourriture n'est pas écrasée.

Le régime doit contenir des quantités adéquates de vitamines (groupe B, acide folique et acide lipoïque).

Sources d'acide folique: laitue, oignon, persil, haricots, haricots, lentilles, brocoli, chou-fleur et chou de Bruxelles, chou blanc commun, carottes, maïs, pastèques, tomates, potiron, betteraves, asperges. La lentille contient presque la moitié de la norme quotidienne. Parmi les fruits peuvent être appelés oranges, citrons, mineola, poires, pommes, framboises, groseilles, abricots, fraises, bananes, kiwis, raisins, grenade, papaye. Il contient du sarrasin, du blé et du seigle, mais sa quantité diminue lors de la cuisson. Vitamine digérée complètement, s'il y a des céréales germées.

L'acide lipoïque contient du bœuf, toutes sortes de choux, pois verts, poivrons, potiron, betteraves, oignons, manioc, aubergines, riz, sarrasin, flocons d'avoine, bœuf, crème sure, boissons lactées, œufs, grenade, abricots, kaki et kaki oranges, pommes, prunes, coings, figues, cassis, mûres, mûres, noisettes, amandes, noix de cajou.

Pour les patients atteints d'une maladie hépatique chronique, l'apport de sélénium, de cuivre, de calcium, de magnésium, de phosphore et, en cas de cirrhose, le zinc est également important. Il est établi que la carence en zinc augmente le phénomène de l'encéphalopathie hépatique. Il est nécessaire d’inclure des produits contenant ces micro-éléments ou de les compléter avec l’apport de complexes minéraux et vitaminés.

Les sources de sélénium sont les fruits de mer, les noix brésiliennes, les grains entiers, la farine complète, le foie de volaille, le foie de boeuf et de porc, le son de blé, le riz, le blé et le maïs.

Le magnésium peut être obtenu en utilisant des graines de sésame, des noix de cajou, des amandes, des noix du Brésil, des bananes, des abricots secs, des pruneaux, du pamplemousse, de la mangue, des melons, des fèves de soja, des haricots noirs, des légumes à feuilles, du potiron, des artichauts, des blettes,

Teneur élevée en calcium dans les produits laitiers, les agrumes et les graines de sésame.

Le cuivre, associé à la vitamine C, réduit l'activité des virus et est particulièrement important dans l'hépatite. Les sources de cuivre sont le soja et les fromages à pâte dure.

Les principales sources de zinc sont les fruits de mer, le bœuf, le foie animal, le son de blé, le chou-rave, les arachides, les pignons, le brésilien, les noix, les graines de pavot, les graines de sésame, les graines de citrouille et les graines de tournesol.

La plupart des patients atteints de maladies du foie présentent une carence en vitamine D. Dans le corps, cette vitamine est produite sous l'action du rayonnement solaire. Mais pour les patients atteints d'hépatite, le rayonnement solaire peut être nocif. Il peut aggraver l'évolution de la maladie et réduire l'efficacité du traitement antiviral si le patient le reçoit. De plus, la ribovérine et le sofosbuvir provoquent une photosensibilité (allergie au soleil), accompagnée d'éruptions cutanées, de démangeaisons et même de coups de soleil. À cet égard, vous devriez éviter un long séjour au soleil et bronzer jusqu'à 10 heures après 18 heures. Il est nécessaire d'utiliser un écran solaire avec un FPS 30 et des vêtements de protection.

La vitamine D peut être obtenue à partir de nourriture. Ce sont le hareng, l'huile de foie de morue et le flétan, la crème sure, le saumon, le maquereau, les produits laitiers, le fromage cottage et le beurre. Parfois, vous pouvez vous permettre d'acheter ces aliments riches en calories.

Avec l'hépatite, vous pouvez organiser des jours de jeûne: pomme (jusqu'à 1,5 kg par jour), légume (le même nombre de crudités, peut être partiellement remplacé par des fruits), caillé (la norme est 500 g), kéfir (1,5 l par jour).

Avec une cirrhose du foie avec des symptômes d'insuffisance hépatique dans le régime alimentaire du patient, limiter la quantité de protéines. C'est nécessaire pour la prévention de l'encéphalopathie.

Le patient doit utiliser principalement des protéines végétales (pois verts, légumineuses, quinoa, noix, graines, sésame). Parallèlement, des mélanges de protéines avec des acides aminés ramifiés sont introduits dans l'alimentation. Il est également montré une augmentation des glucides dans le régime alimentaire en raison de simples et complexes.

L'utilisation de fibres alimentaires (céréales, pain complet, légumes, fruits, son) est envisagée. Les fibres alimentaires solubles (fruits, légumes, haricots secs, lentilles, soja, gruau, riz, gruau d'orge, noix, graines) et les disaccharides mal absorbés (lactulose) affectent le métabolisme de l'azote dans l'intestin et sont utiles en cas d'insuffisance hépatique. Il est également important d'utiliser des suppléments contenant du zinc.

Dans l'encéphalopathie bénigne, la restriction protéique est injectée pendant une courte période. Le nombre est limité (50-75% de la norme d'âge) pour la prévention de l'œdème cérébral. En cas de déficit progressif à l'état pré-comateux, les protéines animales sont complètement exclues et les graisses sont fortement limitées / éliminées. En quantité suffisante, le patient doit recevoir des glucides faciles à digérer: jus de fruits et de baies, thé avec du sucre, une infusion de fruits secs, de la gelée et des boissons aux fruits.

On prescrit aux patients une nutrition parentérale et le régime de consommation est soumis à un contrôle strict, car les ascites et les œdèmes augmentent. Un soutien nutritionnel efficace comprend la nutrition entérale: preuve - acide hexaénoïque et lipides structurés, acides aminés à chaîne ramifiée. Cela contribue à assurer une nutrition normale et à améliorer la qualité de vie des patients.

Pendant la période de sevrage du coma, les protéines sont progressivement introduites dans le régime alimentaire et leur quantité augmentée. Rester à long terme sur un régime sans protéines ne fournit pas de processus de réparation normaux dans le foie. L’ascite légère, qui ne cause pas beaucoup d’inconfort pendant la respiration et les mouvements, n’exige souvent pas de restriction en sel. Dans les cas plus graves, le sel est limité à 1-2 mmol / kg de poids corporel.

Produits autorisés

Une bonne nutrition pendant la rémission comprend:

  • La viande et la volaille faibles en gras (vous devriez préférer le bœuf, le poulet, la dinde, le veau, la viande de porc pouvant être utilisée est limitée), cuites à ébullition et rôties après ébullition. Pour changer, vous pouvez préparer des plats à partir de viande hachée (hamburgers, zrazy, dumplings, côtelettes, casseroles).
  • Poisson faible en gras qui doit être inclus dans le régime plus souvent que la viande, car il est plus facile à digérer. Les plats de poisson sont également cuits à la coque et au four. Morue, merlan, sandre, goberge, navaga, brochet, merlu sont utilisés.
  • Sauce à la crème sure ou au lait pour les plats de viande, de poisson et de légumes. Ces sauces sont utilisées pour la cuisson.
  • Soupes au bouillon de légumes. Ils sont cuisinés avec des céréales, des pâtes ou des légumes. Pendant la rémission, les composants des soupes ne sont pas écrasés et le régime est complété par une soupe au bortsch et au chou, qui peut être cuite avec du chou vert, si le chou blanc provoque un gonflement. Une condition préalable à la préparation des premiers plats est de ne pas utiliser de légumes zazharki et de limiter la quantité de pâte de tomate.
  • Pain gris et blanc, peut être du seigle et du son. Tout pain consommé séché. Les patients peuvent manger des biscuits, des biscuits, des tartes cuites au four à partir de pâte maigre.
  • Beaucoup de légumes (radis exclus, radis, ail, champignons, oignons verts, légumes marinés). Ils sont consommés crus ou en compote. Vous pouvez faire une purée de pommes de terre avec des pois verts. Les pois verts sont des aliments protéiques légers qui, contrairement aux plats de légumineuses matures, ne provoquent pas de ballonnements. Dans les vinaigrettes sont autorisés à ajouter de la choucroute acide, et les plats remplis d'aneth et de persil.
  • Fruits et baies sous n'importe quelle forme. La seule condition - ils doivent être mûrs. Les fruits secs sont utiles pour les patients car ils contiennent des oligo-éléments nécessaires à cette maladie. De fruits préparer des compotes, gelée, gelée.
  • Quantité modérée de bonbons. Peut être meringue et meringue, marmelade, caramel, bonbons sans chocolat, guimauve naturelle, confiture et miel.
  • Les œufs sont utilisés sous la forme d'omelettes ou à la coque.
  • Le beurre (20-30 g), car il est bien absorbé et contient des vitamines liposolubles. Il est nécessaire de limiter les graisses réfractaires car elles sont mal absorbées et provoquent le développement d'une dégénérescence graisseuse du foie. Il est très important d'utiliser des huiles végétales qui améliorent la formation et la sécrétion de la bile. Les acides gras insaturés des huiles végétales activent la lipolyse et améliorent le métabolisme du cholestérol. Vous pouvez utiliser toutes les huiles non raffinées (olive, coton, soja, tournesol, graine de lin, maïs). Ils sont ajoutés sous forme naturelle dans le plat. Le montant dépend de la tolérance - généralement 2-3 c. À soupe. l
  • Les produits laitiers à faible teneur en matière grasse qui ont un effet lipotrope doivent faire partie de l'alimentation quotidienne. En outre, ils fournissent au patient du calcium. Vous pouvez utiliser du kéfir, du yogourt sans additifs, de l’acidophilus, du yogourt, du fromage gras et du lait dans la composition des plats. La crème sure est utilisée comme assaisonnement pour les plats.
  • Toutes les céréales à partir desquelles sont cuits le porridge, les casseroles aux légumes et le fromage cottage.
  • Manque de thé vert, tisane, eau sans gaz, jus de légumes et de fruits, infusion d'églantier.

Que puis-je manger contre l'hépatite C? Produits et recettes recommandés

Certains virus, qui pénètrent dans le corps, causent des lésions irréparables à un organe en particulier. L’hépatite C affecte donc gravement le foie. Si la maladie n'est pas identifiée à temps, elle passe rapidement à la forme chronique et le traitement prend beaucoup de temps. En plus du traitement médicamenteux, il constitue un régime très important pour l’hépatite C. Il peut réduire le fardeau hépatique tout en remplissant le corps de nutriments, de vitamines et de minéraux.

Règles à respecter

Le foie est le principal organe qui facilite la digestion des aliments grâce à la production d'enzymes qui décomposent les aliments gras et protègent l'organisme des toxines nocives.

Avec l'hépatite C, les cellules hépatiques sont très touchées, les cellules saines restantes ne peuvent pas supporter de lourdes charges. Elles ont donc besoin d'aide pour ne prendre que des aliments sains.

Un régime amaigrissant aidera à enrayer la propagation de la maladie et à accélérer le traitement de son évolution, même chronique, et, sous sa forme aiguë, réduira le risque de complications.

Parmi les conditions obligatoires pour le respect du régime alimentaire sont les suivantes:

  • Les repas doivent être modérés, nourrissants et fractionnés. Le jour où vous devez prendre un repas au moins 4 fois.
  • Les plats doivent être cuits à la vapeur, à l'étuvée, bouillis ou cuits au four.
  • Les aliments sont consommés sous forme de chaleur, en aucun cas par temps froid ou chaud.
  • Lorsque vous mangez, ne vous laissez pas distraire par des choses superflues, telles que regarder la télévision en parallèle, lire des journaux, etc.
  • Dans le régime alimentaire, vous devez entrer plus de produits laitiers et vous assurer de suivre le régime de consommation.
  • Éliminer les aliments en conserve.
  • Évitez de grignoter et de manger dans un fast-food.
  • Avant de cuire un plat, le poisson et la viande sont d'abord bouillis, puis cuits au four ou cuits au four.
  • Limitez votre consommation de sucre et la quantité d’eau propre consommée doit être d’au moins 2 litres par jour.
  • Assurez-vous de compléter le régime avec des légumineuses, des protéines végétales, des graines et des noix.

Les régimes doivent être suivis pendant deux ans, il faut consommer environ 3 kg d'aliments sains par jour. Si un patient atteint d'hépatite est obèse, il est recommandé de ne pas dépasser 2 kg.

Produits recommandés

Les patients atteints d'hépatite C sont invités à suivre le régime n ° 5, dans lequel les aliments suivants sont autorisés:

  • viande et poisson maigre: navaga, lapin, dinde, daurade, morue, poulet, bœuf, merlu, ainsi que de la langue;
  • pain d'hier, biscuits, craquelins;
  • produits laitiers et leurs plats, il sera très souvent nécessaire de faire cuire un soufflé au fromage cottage, des boulettes de viande paresseuses, des gâteaux au fromage et de la semoule;
  • la saucisse bouillie comme un doctorat, les mamelons et les saucisses de laiterie;
  • fromage dur faible en gras;
  • premiers plats: produits laitiers, légumes, fruits, soupe de betterave rouge, soupe au chou de chou frais seulement, légumes et pâtes peuvent être utilisés comme garniture;
  • les œufs sont autorisés à être consommés à raison d'une seule pièce par jour; il est possible de cuire une omelette à partir de deux protéines deux ou trois fois par jour;
  • les bouillies sont préparées friables ou semi-visqueuses, et sont autorisées à partir d'avoine, de sarrasin et de mil sur du lait ou de l'eau;
  • Il est permis de manger des légumes verts: persil, aneth, laitue, ainsi que d'assaisonnements sous forme de clou de girofle, de cannelle, de laurier et de vanille;
  • miel, marmelade, guimauve, sauces et confitures de fruits et de baies, confiture et sucre, mais avec modération;
  • les légumes et le beurre ne sont utilisés que sous leur forme naturelle, à raison de 30 grammes par jour, sans grillage;
  • baies et fruits, ainsi que fruits séchés: figues, pruneaux, raisins secs et abricots secs;
  • légumes frais et leurs accompagnements, céleri très utile, carottes, haricots, chou-fleur, courgettes, brocolis, fenouil, pois verts et oignons, artichauts;
  • le thé n'est pas fort avec du lait, mais il vaut mieux une décoction d'herbes ou d'églantier, des jus de fruits, de légumes et de baies, ainsi que de la purée de pommes de terre, des boissons aux fruits et de la gelée.

Il est facile de s’habituer à un tel régime, en particulier si vous savez que les aliments à base de ces produits stimulent un prompt rétablissement.

Qu'est-ce qui ne peut pas manger avec l'hépatite C?

Tout d'abord, vous devez exclure les aliments fumés, frits et en conserve. De plus, il est interdit de prendre des produits de la liste ci-dessous:

  • choucroute, cornichons divers;
  • viande et saucisses fumées;
  • viande grasse: canard, porc, oie, agneau, rognons, foie, cervelle:
  • graisse de bœuf, de porc, de mouton et de margarine;
  • poissons salés et gras: béluga, esturgeon, esturgeon;
  • gâteaux, pâte à base de beurre et de pâte feuilletée, biscuits et brioches, pain de seigle et pain blanc;
  • crème glacée, fromage cottage et fromage;
  • solyanka, soupe aux légumes verts, soupe aux champignons, viande et poisson;
  • oeufs en grande quantité, frits et cuits durs;
  • cornichons et légumes en conserve;
  • raifort, épices, moutarde, oignons et ail;
  • oseille, champignons, radis, épinards et radis;
  • cacao, boissons gazeuses, alcool, kvas et bière;
  • halva et chocolat.

Il est difficile d'abandonner les produits habituels, mais en procédant progressivement, vous pouvez réellement aider votre foie à récupérer.

La quantité requise de nutriments

La nutrition médicale implique le respect du tableau numéro 5, tandis que la consommation de produits doit être équilibrée, une certaine quantité de nutriments doit être consommée par jour.

Leur dosage approximatif est donné dans le tableau:

La liste des aliments autorisés et interdits dans le traitement de l'hépatite C

L'hépatite C est d'origine virale, son développement se fait à partir du moment où le virus pénètre dans le sang humain. L'infection à l'hépatite C est possible par les muqueuses ou par des procédures invasives: injections, tatouages, manucures, contacts sexuels. La forte incidence d'infection chez les consommateurs de drogues injectables ou ceux qui ont des troubles sexuels. Il n'y a pas de vaccin contre ce type d'hépatite, la prévention joue donc un rôle majeur. Un régime d'épargne pour l'hépatite C vise à décharger les hépatocytes endommagés, ce qui contribue à la régénération rapide du parenchyme hépatique.

Qu'est-ce que l'hépatite C?

Ce type d'hépatite est considéré comme le plus grave. La mortalité des patients est beaucoup plus élevée par rapport à l'hépatite A: dans 3 à 4 cas, la maladie devient chronique, jusqu'à 40% des patients ont des complications telles qu'une cirrhose du foie, 4% un carcinome.

La période d’incubation peut durer jusqu’à 26 semaines, tout en préservant l’ARN du virus dans le sang du patient pendant plus de six mois, nous pouvons parler de la forme chronique de la maladie. L'hépatite C est considérée comme une maladie potentiellement mortelle. Le caractère insidieux de la maladie est son asymptomaticité, ce qui conduit à la détection tardive de la pathologie au stade du remplacement des cellules normales par du tissu conjonctif. Le traitement à ce stade est inefficace.

La principale méthode d’infection est le sang; souvent, la propagation de la maladie est enregistrée chez les toxicomanes s’injectant de la drogue. Mais d'autres méthodes d'infection sont également possibles: hémodialyse, contact sexuel, lésions de la peau avec des instruments non stériles, transfusion sanguine.

Une fois que le virus est dans le sang, deux scénarios de la maladie peuvent se développer:

  1. Hépatite C aiguë. Elle se caractérise par une intoxication grave, une hypertrophie du foie, un syndrome asthénique ou dyspeptique. Peut-être l'apparition de la jaunisse.
  2. Forme chronique de l'hépatite C. Les symptômes cliniques ne sont pas observés ou sont non spécifiques - faiblesse, dépression, manque d'appétit, fatigue. Souvent, cette forme est déterminée au hasard lors d’un examen de laboratoire pour une autre raison.

Une guérison complète est possible chez un quart des patients. Pour les cas restants, la transition entre aiguë et chronique est caractéristique. On distingue un type d'hépatite chronique actif - dans ce cas, les symptômes apparaissent ondulés. En raison des multiples périodes d'exacerbations, une cirrhose virale et une insuffisance hépatique se développent, entraînant une invalidité.

La thérapie thérapeutique utilise des médicaments antiviraux (interférons) et hépatoprotecteurs (basés sur le chardon-Marie), mais accorde également une attention particulière à la correction du régime alimentaire du patient. Cela vous permet de réduire considérablement la charge sur le foie, de réduire l'intensité de la douleur et d'avoir un effet positif sur le bien-être général du patient.

L'objectif principal du régime est de fournir au corps les oligo-éléments essentiels et les vitamines qui aident le foie à récupérer.

Principes de nutrition dans l'hépatite C

Le traitement de l’hépatite prend beaucoup de temps, le traitement est possible jusqu’à un an. Une personne atteinte de cette maladie devrait soulager au maximum son foie, en réduisant au minimum le flux de substances nocives, mais en même temps, manger de manière savoureuse et complète, car son alimentation durera très longtemps.

Cela enrichira le corps avec toutes les substances nécessaires pour restaurer les cellules du foie, mais n'endommagera pas le corps avec des toxines supplémentaires provenant de la nourriture. Le fait de ne pas suivre le régime alimentaire requis augmente le risque d'exacerbation de la maladie.

Pour les femmes enceintes infectées, une nutrition adéquate est très importante. L'hépatite C a un certain effet sur le déroulement de la grossesse, mais ne forme ni défauts ni maladies congénitales du fœtus. En observant toutes les recommandations du médecin, la femme minimise les effets néfastes, de sorte qu'il reste encore des chances pour que l'enfant naisse en bonne santé.

Le régime thérapeutique du patient est prescrit sur la base du tableau N 5 élaboré par le docteur M. I. Pevzner. Ce régime est recommandé aux patients souffrant de maladies de la vésicule biliaire, du foie et des voies biliaires. Il est basé sur le principe de la bonne nutrition, mais dans une forme de cuisine économe.

Avec un rétablissement complet (ou la transition de la maladie sous une forme inactive), ce menu est bien adapté à la nutrition ultérieure d'un adulte. Il est également indiqué pour la perte de poids, la grossesse, avant l'accouchement, pendant la période d'allaitement de l'enfant.

Les principaux aspects de la nutrition alimentaire pour les maladies du foie sont les suivants:

  • composition complète des protéines et des glucides;
  • réduction du pourcentage de graisse;
  • méthodes de cuisson: bouillir, rôtir, parfois éteindre;
  • Il est souhaitable de supprimer complètement l'utilisation de plats froids;
  • exception des bouillons de viande, café, thé fort et cacao, chocolat;
  • interdiction des aliments provoquant une fermentation intestinale;
  • limiter la consommation de sel à 10 grammes par jour.

La composition chimique de la ration journalière est divisée en les parties suivantes:

  • protéines - jusqu’à 80 grammes, alors que les deux tiers doivent être d’origine animale;
  • graisse - jusqu'à 90 grammes, tandis que 1/3 doit être un légume;
  • glucides - jusqu'à 400 grammes;
  • eau propre 1,5-2 litres;
  • restriction de sel à 10 grammes;
  • Le nombre total de calories devrait être 2400-2800 calories.

L'alimentation est fournie 4 à 5 fois par jour en portions modérées.

Quoi ne pas manger et boire pour l'hépatite C? Les produits contenant des additifs aromatiques synthétiques sont complètement exclus. Et aussi toute confiserie, produits fumés, produits en conserve, absolument tous les plats frits ou gras (même les bouillons).

Produits autorisés et interdits

Pour faciliter le travail du foie, le patient doit créer son menu afin de ne pas utiliser de produits nocifs. Les principales interdictions incluent l'alcool, tous les plats épicés. Le régime alimentaire va bien avec un traitement médicamenteux (injections de Heptral, Daclatasvir). Il réduit la charge toxique sur le foie, convenant à tous les génotypes de la maladie.

Tous les produits autorisés dans la liste sont divisés en plusieurs groupes, chacun comportant des restrictions et des interdictions.

Boissons

L'utilisation de thé faible, de compote à base de fruits et de baies frais ou secs, de décoctions de camomille ou de rose sauvage aura un effet très positif sur le bien-être général du patient. Kissels autorisés (sans acide), boissons aux fruits, jus faits maison, préalablement dilués dans de l’eau. Assurez-vous de boire 1,5 à 2 litres d'eau pure par jour.

Il est strictement interdit de consommer de l'alcool et des boissons alcoolisées, du café, du cacao, des boissons gazeuses ou des jus de fruits dans les magasins. Aussi, vous ne devriez pas boire de thé fort, thé vert, chicorée, hibiscus.

Elles sont considérées comme la base de la nutrition pour un patient atteint d'hépatite C. Différentes variétés de légumes peuvent être préparées (peuvent être réduites en purée), des soupes de nouilles au lait, une soupe de bortsch ou de chou aux nouilles, une soupe à la betterave, ainsi qu'une soupe à base d'orge.

Toute soupe à base de bouillon de viande ou de poisson est interdite. Cela vaut également pour les additifs sous forme d'épinards ou d'oseille, les légumineuses. Vous ne pouvez pas manger okroshka (peu importe quelle base il est cuit).

Gruaux

Dans le régime alimentaire du patient, vous pouvez inclure en toute sécurité une grande variété de croups, mais ils doivent être consommés à l'état semi-liquide. Vous pouvez faire cuire la bouillie sur l'eau ou prendre de l'eau et du lait en deux. Diversifiez merveilleusement les recettes à base de céréales, que ce soit des puddings ou une variété de soufflés.

Interdit à la ration de céréales de légumineuses et de lentilles. La bouillie d'orge, d'orge et de maïs devrait être consommée en quantités limitées.

Macaroni

Pour la nourriture autorisé toutes sortes de pâtes ou de pâtes. Mais les suppléments ne devraient comprendre que la liste des produits autorisés, qu'il s'agisse de viande ou de légumes.

Sauces grasses, crémeuses, épicées ou à la tomate interdites.

Produits de viande

Le patient a besoin d'une quantité suffisante de protéines dans son alimentation. La consommation de viande est donc très importante. Mais vous devriez choisir des variétés faibles en gras, par exemple, le veau, la volaille (sauf l'oie), le lapin, le poulet à la volaille sans peau. Le poisson est sélectionné sur le même principe - faible en gras. Un nombre limité de moules, crevettes et calmars, saumon uniquement sous forme de collation. Ce poisson a une haute valeur nutritive, mais sa teneur excessive en graisse peut endommager le foie.

Il est interdit d'utiliser des abats, ainsi que toutes les saucisses fumées et en conserve. Tous gras, viandes et poissons gras, caviar.

Il est préférable de choisir du pain de seigle ou du pain blanc séché, vue très utile avec le son. De la pâtisserie, vous pouvez manger un gâteau éponge séché, des tourtes feuilletées (sans margarine), des biscuits de type biscuit, ainsi que du son et du pain de réserve.

Il est interdit de manger des pâtisseries, des tartes frites, des belyashes, du pain frais et des croûtons, des pancakes.

Produits laitiers

Tous les produits laitiers doivent contenir un minimum de matières grasses, qu'il s'agisse de fromage cottage ou de kéfir. De eux, vous pouvez faire cuire des casseroles, des soufflés. Le yaourt devrait être choisi sans aucun additif. Utilisation de fromage feta et de crème sure - uniquement dans les quantités strictement prescrites.

Les produits riches en gras, le fromage salé et le lactosérum aigre ne sont pas autorisés.

Les légumes

Les légumes riches en amidon complètent parfaitement le régime alimentaire du patient: tubercules de pommes de terre, carottes, chou-fleur et chou de Pékin, courgettes, betterave rouge et potiron. Ces légumes sont bouillis, cuits au four, vous pouvez faire cuire la purée de pommes de terre. Feuilles de salade au goût neutre, paprika - en quantité limitée. On utilise aussi les concombres, les avocats, le céleri, les haricots verts, les algues, le brocoli.

Il est interdit de consommer du maïs, des épinards et de l'oseille, des aubergines, des oignons et de l'ail. Cela comprend tous les légumes en conserve, les herbes amères et les épices, le chou sous sa forme brute.

Fruits et baies

Arrêtez le choix sur les pommes douces et mûres, il est souhaitable de les essuyer à travers un tamis, vous pouvez faire cuire au four avec du fromage cottage. Une banane par jour est autorisée. Vous pouvez également utiliser de la grenade, des pruneaux, des fruits secs, de la pastèque. Sous la forme d'un additif a permis l'utilisation de melon, d'ananas. Mais le fruit doit être mangé petit à petit, sous sa forme usée. Parmi ceux-ci, vous pouvez préparer des gelées ou des mousses, ajouter du xylitol pour plus de douceur.

Il est interdit de consommer tous les fruits et baies crus, y compris les raisins, les oranges, les kiwis, les framboises, etc. Nocif de manger des noix, du gingembre et des citrons.

Les protéines des œufs de poule et de caille sont utilisées librement sous forme d'omelette et cuite, mais le jaune est très limité - un maximum de la moitié dans divers plats.

Il est interdit de cuire des œufs entiers.

L'huile

Jusqu'à 30 grammes de beurre par jour sont autorisés, l'huile végétale n'est autorisée que sous forme raffinée jusqu'à 15 grammes et l'huile d'olive est très dosée.

Les huiles non raffinées sont contre-indiquées, ainsi que les graisses lourdes et toxiques.

Des collations

Il est bon de manger des salades de légumes comme collations, mais en petites portions. Le caviar de courgettes, le poisson aspic (bouilli) conviennent également, vous pouvez faire tremper du hareng allégé, la vinaigrette à base de produits autorisés, la choucroute doit être lavée à l'eau claire (éliminez l'acide).

Il est interdit de consommer des snacks riches en matières grasses, des produits épicés ou fumés, ainsi que tous les aliments en conserve.

Sauces et assaisonnements

Vous pouvez préparer tous les plats d'accompagnement à base de légumes ou de produits laitiers, mais sans épices. Les sauces aux fruits feront aussi bien, la sauce soja est autorisée avec beaucoup de soin. À partir d’herbes, l’aneth et le persil donnent de bons résultats, ajoutez de la vanilline à la cuisson.

Toutes les sauces et assaisonnements gras et épicés sont interdits: tous les bocaux et bouteilles des magasins. Toutes les épices sont également interdites.

Bonbons

Sucre autorisé en quantité limitée. Fruits et légumes sans acide naturel, sous forme de sol. Les fruits secs sont autorisés, vous pouvez faire cuire de la gelée, de la gelée ou de la mousse. Meringues aux protéines ou guimauves - un peu, cela s'applique également à la marmelade. Il est préférable de dissoudre la confiture dans une tasse de thé ou d’eau chaude, ne pas en abuser. La cuisson de boulettes de baies est autorisée (la pâte doit être composée uniquement d’eau, de farine et de sel), de produits à base de pain d’épices sans margarine et de biscuits secs.

Il est interdit de consommer des produits au chocolat, de la halva et de la crème glacée, des pâtisseries à la crème. Il est nécessaire d'exclure en général tous les desserts gras, les produits contenant de la crème, les chewing-gums. Vous ne pouvez pas manger du maïs soufflé, des hématogènes pharmaceutiques, des gaufres, du lait concentré, des bonbons à base de graines ou de noix.

Cette option nutritionnelle aide à restaurer la digestion pour tous les maux du foie, de la vésicule biliaire et de ses canaux: pour l'hépatite, la cholécystite, la cirrhose et ses complications sous forme d'ascite, de varices œsophagiennes.

Un tel menu créera le bon équilibre énergétique pour les personnes vivant avec le VIH. Une personne souffrant de diabète devrait exclure tous les bonbons du régime, le tableau N 5 conviendra alors bien au patient.

Résultat du régime

Cette nutrition a un effet positif sur le niveau de bilirubine et de cholestérol dans le sang et contribue à soulager les symptômes de l'inflammation en réduisant la charge de toxines, de graisses et d'autres substances affectant négativement l'état de l'organe. Le régime augmente le tonus et l'activité physique du patient, car il remplit le corps avec le nécessaire ensemble d'ingrédients utiles.

Le régime permet de récupérer le parenchyme hépatique, de normaliser l'écoulement biliaire, ce qui affecte l'amélioration de la motilité intestinale. Le régime alimentaire contient l'équilibre optimal en vitamines et en micro-éléments, ce qui a un effet positif sur le système immunitaire. Un avantage agréable est la normalisation naturelle du poids, car une nutrition adéquate accélère le métabolisme et la saturation des tissus en oxygène.

Dans divers forums, il existe des examens de la méthode nationale de traitement de l'hépatite au lait de chamelle. Avant de prendre des méthodes non conventionnelles, vous devriez consulter votre médecin. Le patient peut imprimer des recommandations, dresser une liste ou une table et accrocher à un endroit bien en vue. Si vous respectez strictement le régime spécifié, vous pourrez obtenir une rémission complète de la maladie.


Plus D'Articles Sur Le Foie

La cirrhose

Foie: gauche ou droite

Dans le corps humain, le foie joue un rôle important, car il est représenté par la glande digestive, pesant 1 200-1500 grammes, ce qui correspond à un cinquantième de la masse totale de l'organisme.
La cirrhose

Quelles maladies peuvent causer un zona dans l'hypochondre

La douleur qui tourmente une personne peut être diverse. Une importance particulière est attachée à la douleur environnante - une maladie qui survient avec une intensité variable: courte, longue ou paroxystique.