Hémangiome hépatique - traitement, élimination et causes

Un hémangiome est considéré comme une tumeur congénitale, représentant une collection de vaisseaux. Il survient le plus souvent dans le foie, la colonne vertébrale, le cerveau. Détecté tardivement, car il ne s'accompagne pas de symptômes cliniques jusqu'à une augmentation significative de la taille, de la compression des organes adjacents.

Des études pratiques ont montré l’origine congénitale de l’éducation. Les débuts d'une violation de la formation de capillaires, les artères sont posées in utero. Les raisons ne sont pas identifiées. Les discussions concernant la formation de nosologie se poursuivent.

En règle générale, l'hémangiome caverneux du foie ne se développe pas de plus de 4 cm. Les options supérieures à 10 cm sont rares, mais provoquent des symptômes. Par distribution, formes uniques et plurielles isolées. La première variété est soumise à un traitement chirurgical (si indiqué). La défaite de nombreux organes atteints d'hémangiomes nécessite un traitement combiné, tenant compte de la taille, du risque de néoplasme.

Causes de l'hémangiome du foie

L'hérédité des formations vasculaires n'est pas confirmée. Le gène responsable du développement anormal des artères n'a pas été trouvé. Les causes sont hypothétiquement avancées. Même la gradation morphologique n'a pas été établie, car les formations vasculaires peuvent être également liées aux anomalies du développement et aux tumeurs. L'affiliation oncologique à l'éducation est mise en évidence par la pénétration dans les organes voisins, l'apparition de foyers secondaires. Aucune preuve n'a été trouvée pour la dégénérescence maligne des néoplasmes vasculaires, mais les oncologues considèrent que la situation est hautement probable, car toute tumeur bénigne peut devenir maligne.

L'hémangiome commun du lobe droit du foie amène à penser que certains changements dans les tissus favorisent la formation d'une tumeur. Autre localisation est moins fréquente. Le développement anormal est mis en évidence par la multiplicité, qui n'est pas rare chez l'homme.

Sur la base des informations ci-dessus, une classification étiologique a été développée:

  1. Traumatique (après des contusions);
  2. Hormonale (survient chez les femmes présentant des modifications hormonales);
  3. Congénital (chez les enfants).

L'absence d'étiologie connue suggère la nécessité de mettre en évidence des facteurs provocateurs:

  • Des malformations;
  • Grossesse compliquée;
  • Traitement médicamenteux des hormones chez l’enfant (œstrogènes, gonadotrophine);
  • Pathologie de la sphère endocrine chez le beau sexe.

La spécificité des agents provoquants ne permet pas la prophylaxie.

Intérêt provoque un hémangiome du foie, dont les causes ne sont pas établies. Les néoplasmes sont détectés après l'apparition de la douleur dans l'hypochondre droit après une échographie. L'observation dynamique indique une augmentation de l'accumulation de vaisseaux sanguins en quelques années. Seule l'opération élimine les signes croissants de pathologie hépatique.

Types morphologiques de tumeurs vasculaires bénignes

Selon la structure, les caractéristiques des modifications dans les tissus des ganglions vasculaires bénins, il existe des options:

  • Hémangioendothéliome - survient de l'endothélium (la paroi interne du vaisseau);
  • Capillaire - accumulations de capillaires (sinusoïdes), séparés par des cloisons;
  • Enchevêtrement caverneux - vasculaire avec localisation à l'intérieur du corps;
  • Racial;
  • Lymphangiomes - des vaisseaux lymphatiques;
  • Hémangiomatose - complexe de modifications vasculaires.

Le noeud focal est représenté morphologiquement comme une élévation bleuâtre, une densité douce, avec des contours égaux ou inégaux. La taille moyenne est de 1 à 2 cm. Les ganglions du foie atteignent parfois 5 cm. Sous l'influence d'hormones pendant la grossesse, les angiomes «grossissent» jusqu'à 10 cm.

Signes cliniques dans l'hémangiome du foie

Décrire les symptômes de la nosologie est mieux par étapes. Au départ, l'hémangiome du foie est petit, il n'y a pas de signes cliniques. Diagnostiqué par hasard avec une échographie.

Le deuxième stade - la taille de la lésion 2-5 cm. Apparaissent la douleur, les troubles digestifs, la sécrétion biliaire. La taille des nœuds peut être maintenue tout au long de la vie. Il y a eu des épisodes de réduction de la taille des lésions au fil des ans, mais chez la plupart des gens, la tumeur ne change pas pendant des décennies.

La troisième période est la hauteur de la clinique. Les symptômes cliniques persistent.

La pratique oncologique indique l'absence de manifestations de la maladie jusqu'à 50 ans chez la plupart des patients. Après cet âge, il y a des douleurs dans l'hypochondre à droite, une lourdeur après avoir mangé, une gêne dans l'épigastre. La taille d'une tumeur vasculaire est évaluée à plus de 8 cm par échographie. La plupart des patients qui se trouvent dans une telle situation sont contre-indiqués à la chirurgie en raison de complications associées d'autres organes.

La cirrhose est la conséquence la plus dangereuse de l’hémangiome en croissance dans le foie. La croissance irréversible des fibres fibreuses entraîne une issue fatale.

L'échec hépatique se développe progressivement avec une clinique de jaunisse (jaunissement de la peau, sclérotique), éruptions cutanées allergiques inexpliquées. Une complication concomitante, l'insuffisance cardiaque, se forme à la suite d'un dysfonctionnement de la veine porte.

Après 50 ans d’éducation, chaque personne ne "grandit" pas. La situation peut être retrouvée chez les femmes atteintes du syndrome compliqué post-ménopausique. Déséquilibre des hormones - la principale raison de l'augmentation de la taille des formations vasculaires, mais aussi des kystes ovariens.

Autres conséquences dangereuses:

  1. Rupture de la paroi du néoplasme avec des saignements abondants;
  2. Infection purulente;
  3. La propagation de caillots sanguins (caillots sanguins) dans le corps;
  4. Réduction persistante du nombre de plaquettes avec la pathologie du système de coagulation;
  5. Insuffisance ventriculaire et hépatique droite.

L'ensemble des violations décrites provoque la destruction d'organes internes.

Tactiques de traitement des hémangiomes du foie

Le traitement chirurgical est effectué au centre de grande taille, entraînant des symptômes cliniques, une pression sur les organes environnants. La cirrhose du foie est une contre-indication à l’intervention dans laquelle la seule solution est une greffe d’organe. En raison des difficultés liées à la sélection du foie du donneur, l’intervention n’est disponible que pour un nombre limité de patients qui ont la chance de recevoir un foie de donneur identique dans le système HLA.

Quelles interventions chirurgicales sont effectuées pour l'hémangiome:

  • Retrait du bord (résection marginale);
  • Énucléation (excision de l'excroissance du vaisseau);
  • Résection segmentaire - retrait des seuls segments hépatiques affectés (segmentectomie, segmentation, trissegmentectomie).

La manipulation commune est la sclérose de sections individuelles. La manipulation implique l'introduction de substances sclérosantes par l'aiguille directement dans le nœud.

Au stade initial, ligature de l'artère. Puis des suspensions sclérosantes, des ferromagnétiques sont introduits.

La chirurgie d'urgence est effectuée lors d'une hémorragie d'un vaisseau rompu. Sans assistance qualifiée, la mort survient. Il est difficile de diagnostiquer une condition sans une échographie; par conséquent, une échographie est nécessaire pour l'anémie.

Indications relatives et absolues pour la chirurgie de l'hémangiome

Conditions dans lesquelles une intervention chirurgicale est nécessaire:

  • La formation à l'intérieur de l'expansion vasculaire de caillots sanguins (caillots sanguins). Lors de la migration dans les artères, la probabilité de décès est augmentée en raison du risque de blocage de l'artère pulmonaire. L'ajout d'une infection bactérienne augmente le risque de septicémie (la propagation de microbes dans le sang);
  • La jaunisse obstructive est une violation de la sécrétion de bile le long des conduits lors d'une obstruction (calculs, hémangiome, polype).

Indications relatives pour la chirurgie:

  • Syndrome douloureux de l'hypochondre droit;
  • Localisation près de la porte du foie;
  • Changements liés aux organes voisins.

Les tailles de nœuds de plus de 8 cm ne provoquent pas de signes cliniques. Opéré uniquement avec le risque de complications.

Avant la résection des segments du foie, la probabilité d'une intervention supplémentaire sur la tige sécrétoire vasculaire est évaluée. Chez certains patients, le processus pathologique s’étend aux grands vaisseaux et provoque les complications de la vésicule biliaire, de l’intestin et de la plaque à orifice.

Caractéristiques du traitement conservateur des formations vasculaires

Un petit hémangiome du foie, traité de manière conservatrice, ne provoque pas de complications. Lorsque la thérapie hormonale chez les femmes augmente le risque de croissance de l'éducation. La thérapie individuelle repose sur l'utilisation de rayons laser ou hyperfréquences, d'impulsions radiofréquences, d'électrocoagulation, de cryodestruction par l'azote liquide et de courants électriques.

Les procédures conservatrices exigent des cours d'une certaine durée. Augmentez l'efficacité de la manipulation du régime thérapeutique en limitant les produits irritants - café, alcool, boissons alcoolisées, viandes fumées, chocolat, sodas.

Les procédures physiothérapeutiques sont effectuées avec une certaine fréquence sur une longue période.

Des spécialistes européens développent des technologies adaptatives visant à prévenir les complications dangereuses. Non seulement des préparations pharmaceutiques sont développées, mais également des stimulateurs efficaces de l’immunité.

Comprimés conçus par des oncologues pour prévenir la stimulation de la libération de substances spéciales provoquant la croissance de la paroi vasculaire. Nommé uniquement lors de l'identification de composés spéciaux à proximité de tissus hémangiomateux.

Caractéristiques du traitement national des hémangiomes

Pour les petites formations ne présentant pas de symptômes, les plantes médicinales sont utilisées pour prévenir la croissance d'une tumeur bénigne - millepertuis, tussilaire, millefeuille, plantain, racine noire, calendula, tige.

  1. Une cuillère à soupe d'herbe hachée est ajoutée à de l'eau bouillante (250 ml). Lors de la préparation d'une infusion, le millepertuis et le millepertuis nécessitent un chauffage supplémentaire pendant 5 minutes. Ensuite, l'installation doit être perfusée;
  2. Il faut plusieurs jours pour obtenir des teintures à base de plantes. L'ajout d'un mélange de racines ou de feuilles à une solution alcoolique est utilisé pour «extraire» des composés biologiquement actifs. En raison de la forte saturation en composés chimiques, il convient de prendre le médicament 1 cuillère à soupe 2 à 4 fois par jour;
  3. Dans les maladies du foie, la mastication du chardon-Marie aide.

Les pommes de terre crues empêchent la croissance des angiomes. Avant de manger, manger la moitié d'une pomme de terre.

Le traitement minimum est de 2 mois. Après cet intervalle, un diagnostic en laboratoire des paramètres sanguins est nécessaire pour évaluer l'efficacité du traitement.

Les méthodes non conventionnelles de pathologie hépatique ne sont utilisées que sur prescription d'un médecin! L'homéopathie empêche le développement de tumeurs bénignes, mais nécessite un rendez-vous qualifié.

Hémangiome du foie - types, causes, symptômes, diagnostic, traitement

Hémangiome du foie - types, causes, symptômes, diagnostic, traitement

L'hémangiome hépatique est une tumeur bénigne d'origine inhabituelle, puisqu'il s'agit essentiellement d'un glomérule des vaisseaux sanguins, une violation dans le développement et la formation de celle-ci qui s'est produite même pendant la période embryonnaire. Par conséquent, la maladie est considérée comme congénitale.

Le plus souvent, la tumeur est une tumeur, généralement moins de 3-4 cm. Dans la plupart des cas, aucun symptôme n'est observé, la personne n'est même pas au courant de sa présence. Parfois, pour une raison quelconque, la taille de l'hémangiome augmente jusqu'à 10 cm, puis les symptômes commencent à apparaître vivement. Dans ce cas, un traitement est requis.

Variétés d'hémangiome du foie

Il existe 2 types d'hémangiome - caverneux et capillaire.

L'hémangiome caverneux est une tumeur bénigne, qui est un enchevêtrement de vaisseaux situés à l'intérieur du corps. De nombreux scientifiques pensent que la maladie n’est pas une tumeur, mais un défaut vasculaire congénital. Cette opinion est le résultat de recherches indiquant indirectement la possibilité d’un héritage de la maladie. Très rarement, l'hémangiome caverneux occupe tout le lobe du foie.

L'hémangiome capillaire du foie est une tumeur bénigne constituée de vaisseaux sanguins et / ou veineux. La maladie est présente dans 20% de la population mondiale. Les femmes d'âges différents sont principalement malades. Le développement de la tumeur est souvent déclenché par la grossesse ou par des médicaments à base d'œstrogènes. L'hémangiome capillaire est constitué de sinusoïdes, séparées par des septa et remplies de sang.

Symptômes de l'hémangiome du foie

Si les hémangiomes sont petits (jusqu'à 5 à 6 cm de diamètre), les symptômes ne sont généralement pas observés. Habituellement, à 40 ou 50 ans, la tumeur atteint une taille importante. Les symptômes commencent à apparaître - douleur sourde et douloureuse dans l'hypochondre droit, rarement une sensation de pincement du duodénum et de l'estomac. Parfois, il existe une jaunisse et une hypertension artérielle dans les branches de la veine porte dans le foie. De telles complications graves sont possibles, telles que la rupture d'une tumeur avec saignement intra-abdominal, la thrombose des vaisseaux alimentant la tumeur, une nécrose supplémentaire de la tumeur, la renaissance d'une tumeur bénigne en une tumeur maligne.

Diagnostic de la maladie

Échographie du foie - La méthode de diagnostic de l’hémangiome la plus répandue. Il est appliqué dans les hôpitaux publics. Dans les cliniques modernes, la résonance magnétique et la tomodensitométrie sont utilisées, ce qui permet un diagnostic plus précis. De même, si le lobe hépatique droit du foie du patient est suspecté, le patient est référé pour une angiographie. L’essence de la procédure est que le médecin, à l’aide de rayons X, détermine l’état des vaisseaux sanguins de l’organe. En outre, le patient doit être envoyé pour une numération sanguine complète.

Traitement de l'hémangiome du foie

Si la tumeur est petite, le traitement n'est pas nécessaire. Si, toutefois, avec la croissance d'une tumeur, des symptômes graves apparaissent, alors l'hémangiome doit être complètement enlevé par voie chirurgicale. Dans ce cas, un examen est nécessaire avant la chirurgie. Pour utiliser la chirurgie, la tumeur doit être localisée superficiellement et comprimer les organes internes, se développer, infecter ou dégénérer en cancer. Comme la biopsie provoque des saignements, elle n’est pas réalisée avec un hémangiome. Si la tumeur a atteint les veines principales du foie, si le patient est atteint de cirrhose, si les hématomes sont situés sur les deux lobes du foie, la chirurgie est alors interdite.

Un traitement médicamenteux et non chirurgical est également possible. Le traitement médicamenteux est une hormonothérapie standard, dont la posologie et la durée sont déterminées individuellement par le médecin traitant. Le traitement non chirurgical est le rayonnement micro-ondes, la radiothérapie, la technologie laser, l'utilisation d'azote liquide, l'électrocoagulation, l'application de la force du courant électrique à haute fréquence et du courant électrique continu.

Hémangiome chez les enfants

Il existe une hypothèse selon laquelle l’hémangiome du foie et la grossesse sont liés, car le DRA est à l’origine de la maladie avec laquelle la femme enceinte est tombée malade au cours des premières semaines de la grossesse, c.-à-d. au moment où le système vasculaire est injecté.

Presque toujours, les hémangiomes sont détectés immédiatement à la naissance d'un enfant. Parfois, la maladie se manifeste le premier mois. Les hémangiomes peuvent disparaître d'eux-mêmes dans 10% des cas. Fondamentalement, ce sont les hémangiomes les plus simples situés dans des zones fermées. Si l'enfant continue à développer un hémangiome et que certains symptômes commencent déjà à apparaître, il est alors impossible de retarder le traitement. On peut obtenir d'excellents résultats si le traitement est instauré aux premiers stades de la maladie.

Régime alimentaire pour hémangiome du foie

Avec ce type de maladie, un régime strict n'est pas nécessaire, mais de nombreux médecins recommandent de manger conformément au "Tableau numéro 5". Il est nécessaire de vous débarrasser des "aliments lourds" dans votre alimentation quotidienne, de manger moins de gras, frits, fumés, en conserve et salés. En outre, vous devez abandonner la crème glacée, les boissons gazeuses et le café fort. Les plats épicés sont complètement exclus. Mangez des légumes et des fruits frais régulièrement. Les betteraves, les carottes, les fraises et les agrumes sont particulièrement bénéfiques pour la santé du foie. Les produits laitiers, le poisson et le foie d'animaux sont également nécessaires, car ils sont riches en vitamine B12, qui joue un rôle important dans le fonctionnement normal du foie.

Hémangiome du foie

L'hémangiome hépatique est une tumeur vasculaire bénigne d'origine embryonnaire. Selon les statistiques, des hémangiomes dans un ou deux lobes du foie sont présents dans 7% de la population, ce qui en fait le premier rang parmi la prévalence parmi tous les néoplasmes bénins du système hépatobiliaire.

Causes de l'hémangiome du foie

La raison de la survenue d'hémangiomes dans le foie est une violation des processus de pose des vaisseaux du lit veineux au cours du premier trimestre de la grossesse, en raison de l'influence de facteurs dommageables sur l'organisme maternel. Une corrélation directe entre la fréquence de formation d'hémangiomes et le groupe sanguin A (II) suggère qu'il existe un composant génétique dans la pathogenèse et la possibilité d'hériter de la tendance à former des hémangiomes.

Les hémangiomes hépatiques diagnostiqués chez les nourrissons sont résolus d'eux-mêmes dans environ 80% des cas. À l'âge adulte, les gros nœuds hémangiomateux se trouvent plus souvent chez les femmes. Selon une hypothèse, les œstrogènes (hormones sexuelles féminines) augmentent le taux de croissance des néoplasmes vasculaires. Chez de nombreuses patientes, les premiers signes d'hémangiome sont apparus pendant la grossesse ou lors de la prise de médicaments contenant des œstrogènes.

Selon une autre version, les causes de l'hémangiome hépatique ne sont pas associées à la croissance tumorale et résident dans les malformations congénitales des vaisseaux menant à la télangiectasie - dilatation persistante des capillaires. En ce qui concerne la forme caverneuse, l'hypothèse est partiellement confirmée par les cas de détection d'hémangiomes multiples ou d'hémangiomatose totale, ce qui est inhabituel pour les tumeurs. Les résultats des études pathologiques du substrat des nœuds placent les hémangiomes du foie dans une position intermédiaire entre la tumeur embryonnaire et la malformation congénitale des veines hépatiques.

Les formulaires

En pratique gastro-entérologique, le concept d '"hémangiome" a tendance à être interprété de manière large: c'est le nom donné à presque toutes les tumeurs bénignes du foie, y compris les angiomes veineux, caverneux, uviformes et capillaires, ainsi que l'hémangioendothéliome bénin.

En fait, les hémangiomes sont classés en capillaires et caverneux, en fonction de la structure. L'hémangiome capillaire se compose de plusieurs cavités remplies de sang, des sinusoïdes, séparées par des septa du tissu conjonctif. Chaque sinusoïde contient un vaisseau.

La plus grande menace est la rupture d'un hémangiome avec une hémorragie intrapéritonéale étendue et une perte de sang importante, pouvant être déclenchée par des mouvements brusques, un exercice excessif ou un traumatisme abdominal.

L'hémangiome caverneux du foie, ou une caverne, est formé par la fusion de plusieurs cavités en une. Les ganglions caverneux peuvent atteindre de grandes tailles - 10 cm ou plus, et dans le parenchyme hépatique, dans 10 à 15% des cas, il y a simultanément deux ou trois formations ou plusieurs petites cavernes pouvant atteindre 2 cm.

Symptômes de l'hémangiome du foie

Dans la plupart des cas, l’hémangiome hépatique ne dépasse pas 3–4 cm et ne se manifeste pas. Les manifestations cliniques ne sont observées que lorsque le nœud est agrandi à 5–6 cm ou plus, lorsque la tumeur commence à pincer les organes adjacents et les vaisseaux sanguins et à blesser les tissus, provoquant une hémorragie interne, mais que la proportion d'hémangiomes géants ne représente pas plus de 8–10% des cas. Étant donné que les ganglions tumoraux se caractérisent par une croissance lente, la manifestation de l'hémangiome apparaît généralement à l'âge mûr - de 40 à 50 ans.

Les premiers symptômes de l'hémangiome du foie ne sont pas spécifiques et sont caractéristiques de nombreuses maladies du système hépatobiliaire:

  • douleurs dans l'hypochondre droit;
  • des nausées fréquentes;
  • éructations et amertume dans la bouche;
  • foie élargi;
  • sensation de compression dans l'estomac;
  • jaunisse;
  • phénomènes dyspeptiques.
Voir aussi:

Diagnostics

Un hémangiome évolutif asymptomatique est généralement détecté par hasard lors d'une échographie, d'une IRM ou d'un tomodensitogramme multispiral des organes abdominaux dans le cadre d'un examen de routine ou d'un examen pour une autre maladie. Pour clarifier la nature bénigne de la tumeur nécessite le passage de la scintigraphie statique - recherche de radio-isotopes. La concentration sélective du radio-indicateur dans le foie permet d'identifier les zones altérées et les foyers pathologiques du parenchyme hépatique et de distinguer les tumeurs malignes des tumeurs bénignes, en différenciant l'hémangiome du kyste et des parasites finlandais, en précisant sa taille et sa localisation, ainsi qu'en identifiant les pathologies associées. et ainsi de suite

Avec la localisation des tumeurs dans le lobe droit du foie, il est également nécessaire de subir une angiographie du tronc cœliaque afin d'évaluer l'état du flux sanguin et la présence de caillots sanguins dans les phases artérielle, veineuse et capillaire. Des tests sanguins cliniques et des tests hépatiques peuvent être prescrits pour évaluer l'état général du système hépatobiliaire.

Selon les statistiques, des hémangiomes dans un ou deux lobes du foie sont présents dans 7% de la population, ce qui en fait le premier rang parmi la prévalence parmi tous les néoplasmes bénins du système hépatobiliaire.

Traitement de l'hémangiome du foie

Pour les petites tumeurs, le traitement n'est généralement pas nécessaire. Pour contrôler la dynamique du processus, il a été recommandé au patient de procéder à une observation systématique par un gastro-entérologue. Trois mois après le diagnostic, une échographie de contrôle ou une IRM du foie et des voies biliaires est prescrite. Si la tumeur ne se développe pas, le patient effectuera un suivi une ou deux fois par an.

Pour maintenir les fonctions du système hépatobiliaire, il est important de suivre un régime alimentaire épargné et d'éviter toute auto-médication avec des médicaments ayant un effet hépatotoxique. Le régime recommandé pour les hémangiomes du foie a été mis au point par M. Pevzner et est connu dans la pratique gastro-entérologique en tant que tableau n ° 5. Limitez votre consommation de graisses, de purines, d'acide oxalique, de sel, de fibres grossières et d'aliments riches en substances extractives qui stimulent la production d'enzymes digestives. Les légumes et les fruits riches en fibres doivent être moulus, le pain blanc est séché au four et la viande fileuse est hachée finement. Les repas et les boissons sont mieux consommés chauds. Le menu de base pour les hémangiomes du foie devrait être constitué de soupes aux produits laitiers et végétariens, ne contenant pas de pâte d’oseille et de tomates, ni de plats bouillis ni cuits au four; Les ragoûts peuvent être ajoutés à l'occasion. La nourriture frite du régime est souhaitable d'éliminer complètement. Sont également interdits:

  • bouillons riches;
  • viande rouge et abats;
  • viande fumée et saucisses;
  • fromages gras et produits laitiers fermentés;
  • poisson gras et poisson en conserve, caviar;
  • les champignons;
  • les légumineuses;
  • maïs, chou blanc cru, aubergines, radis, radis, navets, gingembre, rhubarbe, oseille, épinards;
  • l'orge, l'orge et le gruau de maïs;
  • pain complet
  • du chocolat;
  • crème glacée;
  • pâte brisée et pâte feuilletée;
  • toutes sortes de marinades.

Les boissons sont des jus de fruits frais et concentrés indésirables, du café, du cacao, du thé vert, du carcade, des sodas et de l'alcool. Pour améliorer le métabolisme des protéines et des lipides, une série de préparations à base de vitamine B est indiquée.12; si nécessaire, un cours d'hépatoprotecteurs.

Dans le cas de la croissance du noeud hémangiomateux et de l'apparition de symptômes alarmants, la question de l'ablation radicale du néoplasme est considérée. En faveur de l'opération show:

  • taille de nœud supérieure à 5 cm;
  • la croissance rapide des tumeurs (plus de 50% par an);
  • compression des vaisseaux sanguins et des organes adjacents;
  • infection de la tumeur;
  • thrombose vasculaire et nécrotisation de l'hémangiome;
  • rupture de tissus tumoraux avec hémorragie intraperitoneale;
  • soupçon de malignité.
Les hémangiomes hépatiques diagnostiqués chez les nourrissons sont résolus d'eux-mêmes dans environ 80% des cas.

Diverses techniques chirurgicales sont utilisées pour éliminer les hémangiomes de différentes tailles et localisations:

  • résection segmentaire du foie - élimination d'un ou de plusieurs segments atteints d'hémangiome. Les limites des segments sont déterminées en tenant compte de la structure bilio-vasculaire;
  • lobectomie - retrait du lobe du foie atteint le long de la limite anatomique;
  • hémihépatectomie - élimination des segments V, VI, VII et VIII du lobe droit du foie avec drainage des voies biliaires. Si nécessaire, retirez également le segment IV du lobe gauche.

Pour réduire le volume de l'opération et prévenir les complications postopératoires, on prescrit au patient un traitement hormonal avant l'opération, dans le but de réduire le ganglion vasculaire.

Les contre-indications au traitement chirurgical radical sont:

  • germination de la tumeur dans les grosses veines,
  • cirrhose du foie;
  • l'emplacement des hémangiomes dans les deux lobes du foie;
  • hémangiomatose multiple.

Les techniques non invasives sont une alternative au traitement chirurgical: la sclérothérapie et l’embolisation des hémangiomes par des méthodes de radiothérapie, de traitement par micro-ondes et au laser. L’une des pistes prometteuses est l’introduction de particules ferromagnétiques dans le tissu tumoral afin de générer un champ électromagnétique à haute fréquence, ce qui provoque une augmentation significative de la température dans la région du noeud hémangiomateux et la mort en masse des cellules tumorales.

Complications possibles et conséquences

La plus grande menace est la rupture de la tumeur avec une hémorragie intraperitoneale étendue et une perte de sang importante, qui peut être déclenchée par des mouvements brusques, un exercice excessif ou un traumatisme abdominal. Par conséquent, en cas de douleurs abdominales aiguës d’une durée supérieure à deux heures, il est impératif de rechercher une assistance médicale en urgence.

Dans le contexte d’une augmentation persistante de la pression dans le système porte du foie, des saignements gastro-intestinaux peuvent survenir. il existe également un risque de septicémie due à une infection de l'hémangiome ou du tissu nécrotique du ganglion hémangiomateux dû à une thrombose des vaisseaux qui nourrissent la tumeur. Une hémangiomatose totale avec lésions d'une partie importante du parenchyme peut entraîner une insuffisance hépatique et une cirrhose.

Prévisions

Avec un hémangiome de petite taille, le pronostic est favorable: en règle générale, une néoplasie atteignant 4–5 cm de taille ne provoque pas de détérioration grave de la santé et ne limite pas les capacités physiques du patient. Après le retrait de grands hémangiomes, la possibilité de rechute n'est pas exclue. La dégénérescence maligne des hémangiomes est extrêmement rare. L'un des signes de malignité peut être une croissance rapide d'un néoplasme.

Prévention

En raison de la nature congénitale de la pathologie, une femme enceinte est responsable de la prévention des hémangiomes, en particulier s'il y a déjà eu des cas de néoplasmes vasculaires du foie dans les antécédents familiaux. Au début de la grossesse, il est important d’éviter les infections virales, le contact avec les pesticides et la prise de médicaments puissants ayant un effet tératogène.

La prévention des complications de l'hémangiome du foie dépend du comportement du patient. Pour suivre la dynamique du processus, il est important de subir les examens prévus à temps et d'agir dès les premiers signes de difficulté. Afin de prévenir les saignements internes, évitez les sports traumatiques ou utilisez des moyens fiables de protection de la région abdominale. Les femmes doivent être averties de la présence d’un hémangiome du foie lorsqu’elles choisissent un contraceptif oral ou avant de recevoir un traitement hormonal.

Hémangiome du foie: signes, causes et traitement

L'hémangiome du foie est un néoplasme mystérieux, les raisons pour lesquelles l'apparence et la croissance restent encore un mystère pour les médecins. L’hémangiome touche environ 2% de la population et est moins fréquent chez les hommes que chez les femmes: il y a 4 à 6 femmes pour un homme atteint d’un hémangiome. L'hémangiome du foie peut survenir à tout âge, mais il est généralement observé chez les personnes âgées de 30 à 50 ans. Chez les femmes, la limite d'âge se déplace vers le bas - elles sont plus susceptibles d'avoir un hémangiome à un jeune âge et la tumeur est généralement plus grosse. Des hémangiomes du foie peuvent également être trouvés chez les nourrissons, dans certains cas, ils ont même été trouvés avant la naissance chez un fœtus en croissance! Heureusement, les hémangiomes hépatiques sont toujours bénins. aucun cas de dégénérescence dans une tumeur maligne n'a été noté.

Qu'est-ce qu'un hémangiome du foie et ses causes?

À proprement parler, l'hémangiome est une collection de vaisseaux qui sont des tubes endothermiques aplatis, séparés par des septa fibreux. Il n'y a généralement qu'un seul hémangiome sur le foie; les cas où il y en a plusieurs sont assez rares. La taille des hémangiomes peut varier de petites formations sur le foie de 2 mm à des géants de plus de 20 cm.A l'inspection en surface, la surface de l'hémangiome du foie peut être plate ou montagneuse en raison de lésions sous-capsulaires (hématomes). L'un des principaux signes de l'hémangiome est la couleur; il est bleu rougeâtre et distinct des tissus environnants du foie. Les grosses tumeurs peuvent être sur le pédicule. Le lobe droit du foie est plus sujet à la formation d'hémangiomes que le gauche.

Les hémangiomes du foie peuvent être soit caverneux (plusieurs grandes cavités avec des parois internes de tissu fibreux), et dans des cas beaucoup plus rares, capillaires (beaucoup de petites cavités, chacune contenant un vaisseau). Ces derniers sont très difficiles à diagnostiquer - ils sont si petits qu’ils ne sont pas visibles lors de l’examen.

Les causes de l’hémangiome du foie demeurent un mystère pour les médecins, bien que l’on suppose que les contraceptifs hormonaux et les stéroïdes peuvent accélérer sa croissance (il n’est pas clair, cependant, si ces médicaments peuvent contribuer à sa formation). On ignore également s’il existe une prédisposition héréditaire à l’apparition d’un hémangiome du foie; il est toutefois rare que plusieurs femmes appartenant à une même famille soient atteintes d'hémangiome. Certains scientifiques pensent que l'hémangiome hépatique est un hamartome congénital bénin (anomalie du développement des tissus). Les hémangiomes peuvent être posés dès l'enfance et peuvent se produire sous l'influence de facteurs inconnus.

Les hémangiomes cutanés sont beaucoup plus fréquents que les hépatiques; Cependant, il n'est pas clair s'ils affectent de quelque manière que ce soit l'existence de leurs «sœurs» dans le foie.

Symptômes de l'hémangiome du foie

En règle générale, une personne atteinte d'hémangiome hépatique ne ressent aucune gêne et ne nécessite par ailleurs aucun traitement. La présence d'hémangiome est le plus souvent détectée par hasard - lors d'examens préventifs, si d'autres maladies sont suspectées, ou après le décès à l'autopsie. Cependant, après le diagnostic d'hémangiome, un inconfort psychologique est possible - une personne peut être désagréable à la pensée qu'il y a une tumeur dans son foie. Cependant, il ne faut pas avoir peur, l'hémangiome du foie est une tumeur bénigne et cause rarement des inconvénients à son propriétaire.

Si les symptômes persistent, les patients se plaignent le plus souvent de douleurs dans la partie supérieure droite de l'abdomen. Dans certains cas, l'apparition d'une douleur est expliquée par une thrombose, une hémorragie due à une rupture ou une compression mécanique des organes adjacents à l'hémangiome du foie. Dans d'autres cas, la cause de la douleur ne peut être établie. Parfois, le foie du patient est agrandi, bien que cela se produise rarement avec un hémangiome. Les patients peuvent se plaindre de se sentir surpeuplés après avoir pris une petite quantité de nourriture, de nausées et de vomissements. En règle générale, plus l'hémangiome du foie est grand, plus les symptômes sont clairs - de 40% des personnes atteintes d'un hémangiome sur 4 cm à 90% des personnes présentant un hémangiome de 10 cm.

Cependant, ces signes ne sont pas spécifiques à l'hémangiome du foie et peuvent être causés par d'autres maladies. Dans tous les cas, avec un sentiment constant de gêne et de douleurs abdominales devrait consulter un médecin.

Facteurs responsables de la croissance de l'hémangiome du foie

Selon les études existantes, l'utilisation de stéroïdes et la stimulation de la gonadotrophine chorionique de l'ovaire humain peuvent affecter la croissance de l'hémangiome. Chez les femmes ayant reçu un traitement hormonal substitutif, les hémangiomes du foie ont été retrouvés plus souvent. La grossesse est un autre facteur de risque - chez les femmes enceintes, les hémangiomes sont détectés plus souvent que chez les femmes n'ayant jamais été enceintes. On pense que les œstrogènes jouent ici un rôle dont le contenu dans le corps de la femme augmente pendant la grossesse.

Dans 40% des cas, les hémangiomes hépatiques augmentent de taille très lentement, jusqu'à 2 mm par an. La tumeur dont la croissance est la plus rapide concerne les jeunes, âgés de moins de 30 ans, et la plus lente de toutes, chez les personnes ayant dépassé un demi-siècle. Plus l'hémangiome du foie est grand, plus sa croissance est lente.

Hémangiome du foie chez les enfants

L'hémangiome est l'un des types de tumeurs les plus courants chez les enfants. Environ 5 à 10% des enfants de moins d’un an sont atteints d’hémangiome, qui dans la plupart des cas (80%) n’a pas besoin de traitement et s’est transmis en toute sécurité. Le plus souvent, cependant, des hémangiomes apparaissent sur la peau et les tissus sous-cutanés, mais affectent parfois le foie.

Hémangiome du foie chez la femme enceinte

Si on diagnostique un hémangiome chez une femme, puis que celle-ci tombe enceinte, le risque de complications associé à cette tumeur augmente. Comme prévu, une quantité accrue d'œstrogène entraîne une augmentation de l'hémangiome du foie.

Dans de rares cas, un hémangiome hépatique en croissance peut nécessiter un traitement. Une femme peut ressentir des symptômes tels que douleur dans la région abdominale supérieure droite, ballonnements, nausées. Cependant, la présence d'un hémangiome ne signifie pas qu'une femme ne peut pas devenir enceinte. Il est préférable de discuter de ce problème avec votre médecin.

Les médicaments qui affectent le niveau d'hormones dans le corps (par exemple, les pilules contraceptives) peuvent entraîner des complications avec un hémangiome du foie diagnostiqué. Encore une fois, cette question est préférable de discuter avec votre médecin.

Complications de l'hémangiome du foie

En général, le pronostic de la maladie chez une personne atteinte d'hémangiome du foie est très bon. Bien qu'il n'y ait pas eu de cas où l'hémangiome du foie serait né de nouveau en un cancer malin. Cependant, dans certains cas, des complications sont possibles, dépendant davantage de la taille et de l'emplacement de la tumeur. Il est à noter que de tels cas sont très rares.

Tumeur déchirée. Dans de rares cas, de gros hémangiomes caverneux du foie peuvent se rompre d'eux-mêmes ou à la suite d'une blessure, ce qui peut entraîner un choc vasculaire ou un hémopéritoine (lorsque du sang est versé dans la cavité abdominale). Un homme pâlit, son rythme cardiaque est perturbé, sa pression artérielle diminue, des sueurs froides apparaissent sur sa peau. Si ces symptômes apparaissent, vous devez immédiatement consulter un médecin. Cette affection met votre vie en danger et nécessite un traitement immédiat.

Saignement intratumoral. Il peut être diagnostiqué par la présence de matières fécales dans le sang, apparues à la suite du passage des canaux biliaires du foie dans l'intestin.

Compression des voies biliaires, situées près de la tumeur des artères et des veines. Dans de rares cas, la tumeur peut resserrer le vaisseau sanguin à proximité, provoquant un trouble circulatoire (par exemple, un gonflement de la jambe est observé lorsque l'hémangiome de la veine cave inférieure est bloqué).

Compression de l'estomac. Dans de très rares cas, l'hémangiome du foie peut pincer l'estomac, empêchant ainsi la sortie de son contenu. En même temps, les symptômes suivants se développent: saturation rapide avec l'ingestion même d'une petite quantité de nourriture, nausées, vomissements, malaises gastriques.

Hemobilia. Une autre pathologie rare dans laquelle le sang pénètre dans l'intestin par les voies biliaires. Une personne peut ressentir un jaunissement de la peau et des muqueuses, un assombrissement de l'urine, une décoloration des matières fécales.

Dans de rares cas, plusieurs hémangiomes hépatiques importants peuvent nécessiter un traitement chirurgical.

Diagnostic de l'hémangiome du foie

L'hémangiome est un gros problème de diagnostic. Le diagnostic est compliqué par le fait qu'il peut y avoir (et parfois imiter) d'autres lésions hépatiques près de l'hémangiome, bénignes ou malignes. Par conséquent, il est nécessaire de différencier l'hémangiome des lésions bénignes (kystes, adénomes, hyperplasie focale des ganglions, abcès) et des tumeurs malignes (carcinomes, angiosarcome hépatique, métastases dans le foie).

Dans certains cas, les hémangiomes hépatiques sont une conséquence du développement d'autres maladies, par exemple le syndrome de Klippel-Trenone-Weber ou le syndrome de Kazabah-Merritt. Des hémangiomes hépatiques multiples ont été rapportés chez des patients atteints de lupus érythémateux aigu disséminé.

Examens dans les hémangiomes du foie

Lors de l'examen physique, il est impossible de sonder l'hémangiome du foie en raison de sa petite taille. Les analyses de sang, les urines et les matières fécales dans les hémangiomes du foie sont complètement normales (bien que dans de rares cas avec une tumeur volumineuse, une thrombocytopénie puisse être observée). Par conséquent, plusieurs méthodes de laboratoire et instrumentales sont couramment utilisées pour le diagnostic, par exemple l’échographie, la tomographie par ordinateur, l’imagerie par résonance magnétique et l’artériographie hépatique.

Échographie. Un moyen d'examen largement disponible, non traumatique et peu coûteux. Les hémangiomes hépatiques sont généralement échogènes, mais la cartographie Doppler couleur donne les meilleurs résultats. Si l'efficacité de l'échographie conventionnelle pour déterminer les hémangiomes du foie est de 46%, elle augmentera à 69% avec le DDC.

Tomographie par ordinateur. Pour l'examen des hémangiomes, il est préférable de mener une étude avec un agent de contraste; L'hémangiome hépatique peut être correctement identifié dans 66% des cas.

Imagerie par résonance magnétique. Comme avec la tomodensitométrie, les hémangiomes hépatiques sont mieux déterminés lorsqu’un agent de contraste est injecté dans le corps du patient. Certes, les petits hémangiomes (moins de 2 cm de diamètre) de l’image ressemblent à des carcinomes ou à des métastases au foie, mais en général, les résultats de l’examen sont très élevés - supérieurs à 90%. Cependant, avec l'IRM, l'hémangiome hépatique bénin habituel est facilement confondu avec un angiosarcome hépatique beaucoup plus dangereux. L'une des principales différences par rapport à l'hémangiome hépatique normal est sa croissance rapide. Le médecin peut alors suggérer que le patient subisse à nouveau un examen IRM dans quelques mois afin de déterminer le taux de croissance tumorale.

La tomographie par émission de photons uniques (SPECT ou SPECT) est une invention relativement récente. Contrairement aux enquêtes précédentes, cette technique vous permet de créer des images en trois dimensions. Avec cela, vous pouvez diagnostiquer plus efficacement un hémangiome du foie; Malheureusement, la tomographie par émission n’est pas disponible partout. Lors du diagnostic d'hémangiomes hépatiques d'une taille allant jusqu'à 2 cm, SPECT donne les meilleurs résultats.

Artériographie Bien que la précision diagnostique des examens non invasifs décrits ci-dessus soit assez élevée, une artériographie peut être utile dans le diagnostic de certains hémangiomes. Leur présence peut être déterminée par le déplacement des branches de l'artère hépatique, leur extension et leur degré de plénitude.

Biopsie. Cette méthode n'est pas recommandée en raison du risque accru de saignement lors de l'ingestion de matériel. S'il est difficile de savoir s'il s'agit d'un hémangiome ou d'un carcinome, il est recommandé d'utiliser une combinaison de tomographie par ordinateur et d'imagerie par résonance magnétique au lieu d'une biopsie. Et seulement si les résultats des enquêtes ne sont pas satisfaisants, vous pouvez avoir recours à une biopsie.

Traitement de l'hémangiome du foie

La grande majorité des hémangiomes hépatiques de petite taille ne provoquent pas de symptômes désagréables, ne nécessitent pas de traitement et restent tels quels tout au long de la vie du patient. Des études ont montré que seul un patient sur 47, lorsqu’il a été réanalysé après quelques années, la taille de l’hémangiome du foie a augmenté. En outre, il n'y avait aucun cas où l'hémangiome se régénérerait en une tumeur maligne. Par conséquent, les médecins proposent généralement de se soumettre à un nouvel examen 6 à 12 mois après le dépistage de l’hémangiome du foie, afin de vérifier s’il n’a pas augmenté de taille. Si cela ne se produit pas, le médecin recommande en règle générale de tout laisser tel quel. Il n'est pas nécessaire de procéder à un traitement et même aucun autre examen n'est nécessaire.

Les exceptions sont les patientes qui souffrent d'une maladie du foie, qui suivent un traitement hormonal ou qui tombent enceintes. En outre, l'état des patients dont l'hémangiome du foie dépasse 10 cm doit être surveillé de plus près; En règle générale, il est recommandé de vérifier l'état de leur foie chaque année en raison du risque probable de développer des complications.

Traitement médicamenteux de l'hémangiome du foie

Jusqu'à récemment, il n'existait aucune méthode permettant de réduire la taille de l'hémangiome du foie avec des médicaments. Et il y a quelques années à peine, les médecins ont découvert qu'il était possible de réduire les hémangiomes à l'aide du sorafenib (un médicament anticancéreux, un inhibiteur de kinases multiples). Aujourd'hui, les médicaments à base de sorafénib sont activement utilisés dans le traitement du carcinome à cellules rénales et du carcinome hépatocellulaire.

Traitement chirurgical de l'hémangiome du foie

En règle générale, une opération est prescrite si l'hémangiome provoque l'apparition de symptômes indésirables. Malheureusement, il est difficile de déterminer si l'hémangiome du foie ou une autre maladie est à blâmer (par exemple, le syndrome du côlon irritable). Il arrive qu'après une opération, une personne continue à ressentir des douleurs abdominales; cela signifie qu'il n'a pas été causé par l'hémangiome du foie, mais par autre chose.

En outre, un traitement chirurgical est indiqué si l’hémangiome se développe rapidement ou s’il est impossible de le différencier des tumeurs malignes du foie. Et, bien sûr, si l'hémangiome est cassé, les hémangiomes hépatiques caverneux, une fois rompus, saigneront abondamment, ce qui peut même entraîner la mort du patient. Heureusement, cela arrive rarement - le risque de rupture d'un grand hémangiome du foie n'est que de 3,2%.

Tout d'abord, un patient atteint d'un hémangiome du foie déchiré arrête le saignement en ligaturant ou en embolant les artères hépatiques. Dès que le patient est stabilisé, la chirurgie de l'hémangiome est réalisée. La préférence est donnée aux techniques peu invasives, telles que l'embolisation et le durcissement artériels (il est donc plus efficace d'éliminer de nombreux petits hémangiomes; bien qu'ils ne disparaissent pas, ils sont exclus de toute croissance ultérieure). La destruction par radiofréquence contribue également à arrêter la croissance de l'hémangiome du foie.

Les médecins ne peuvent s'accorder sur le point de savoir s'il est nécessaire de prélever de manière préventive les grands hémangiomes du foie. D'une part, l'hémangiome de gap met en péril la vie du patient. En revanche, la rupture de l'hémangiome du foie ne survient que dans 3,2% des cas, alors que le pourcentage de complications après une intervention chirurgicale visant à retirer l'hémangiome est plus que doublé. Après la chirurgie, 7% des patients ont développé des complications, y compris des complications mettant la vie en danger. En conséquence, les médecins ont tendance à croire que le traitement chirurgical ne devrait être prescrit qu'aux patients présentant des symptômes graves ou des complications graves de la maladie.

Vie avec hémangiome du foie

Les personnes à qui on a diagnostiqué un hémangiome du foie non compliqué n'ont pas besoin d'un régime alimentaire particulier, elles ne sont soumises à aucune restriction d'activité physique - elles peuvent continuer à mener le mode de vie auquel elles sont habituées sans se blesser. Il est vrai que si l’hémangiome est important, le médecin conseillera au patient d’éviter les activités qui entraînent des lésions du haut de l’abdomen droit, là où se trouve le foie.


Plus D'Articles Sur Le Foie

Régime alimentaire

Symptômes et signes de l'hépatite A

Les symptômes de l'hépatite A sont similaires chez les adultes et les enfants. La maladie elle-même, dans la plupart des cas, est accompagnée d'une jaunisse, mais il arrive parfois qu'aucun signe ne soit absent avant l'apparition d'une inflammation du foie.
Régime alimentaire

Diarrhée après le retrait de la vésicule biliaire

La vésicule biliaire est un organe digestif important responsable de l'accumulation, de la concentration et de la libération périodique de la bile dans l'intestin.