Comment traiter l'opisthorchiase chez l'adulte

L'agent causal de cette maladie parasitaire est l'opistorhis, un ver plat atteignant 18-20 mm de taille. Cette classe de trématodes comprend la dinde du chat (Sibérien) et d'autres douves du foie. Un parasite très tenace peut infecter une personne souffrant d'opisthorchose par le biais d'une prise insuffisamment cuite ou insuffisamment cuite (poisson de la famille des carpes, truite de Carélie). Le ver hermaphrodite est capable de nuire à la santé pendant plus de 20 ans. Le traitement de l'opisthorchiase chez l'adulte élimine les dommages au foie, aux voies biliaires, à l'oncologie et à d'autres complications.

Comment identifier l'opisthorchiase

3 semaines après l'infection, le dumper atteint la vésicule biliaire, les voies biliaires du foie. Une forme aiguë de la maladie commence, qui peut durer 2 mois. Manifestation d'opisthorchiase chez un adulte actuellement avec malaise avec fièvre, éruptions cutanées et vésicules, perte d'appétit, vomissements, diarrhée, douleurs gastriques et hépatiques. De tels symptômes d'opisthorchiase sont souvent confondus avec des signes d'autres maladies et affections.

La prochaine étape après l’extinction des premiers signes - l’opisthorchiase chronique. De temps en temps, une personne éprouve de la lourdeur après avoir mangé, des accès de brûlures d'estomac, des flatulences, des éructations, des douleurs des membres, comme lors d'un empoisonnement. Lorsque l'opisthorchose peut apparaître, une douleur semblable à la colique et même des symptômes neurologiques:

  • fatigue
  • irritabilité;
  • transpiration;
  • la faiblesse;
  • urticaire.

Le diagnostic de l'opisthorchiase chez l'adulte est simplifié par les œufs d'opistorch, que l'on retrouve dans l'analyse des matières fécales. Les infections à long terme et les complications possibles sont déterminées par échographie, tomographie, rayons X et analyse biochimique du sang. Les plus petits helminthes dans le corps accumulent une quantité différente, plus le stade de la maladie chronique est difficile.

Comment et quoi traiter l'opisthorchiase chez l'adulte

Opistorhi endommage les muqueuses, émet des toxines allergènes qui affectent négativement le cœur, les vaisseaux sanguins et le système nerveux. L'opisthorchiase est immunisée. Lorsque l'invasion par les helminthes obstrue les conduits, ce qui entraîne la stagnation de la bile, il se produit une inflammation des voies biliaires, le foie. En tant que complications de l'opisthorchiase, ces maladies peuvent se développer:

  • maladie de calculs biliaires;
  • cholécystite;
  • une pancréatite;
  • foyers purulents;
  • tumeurs malignes.

Le traitement de l'opisthorchiase chez l'adulte se déroule en 3 étapes:

  1. Préparatoire: introduction d'un régime alimentaire, nettoyage intestinal avec des sorbants, élimination des spasmes douloureux, allergies, consommation d'enzymes cholérétiques, médicaments antibactériens pour l'inflammation.
  2. Traitement spécifique de l'opisthorchiase: destruction des opisthores avec des médicaments toxiques sous la surveillance d'un médecin, protection pharmacologique du foie.
  3. Rééducation: normalisation de la fonction gastro-intestinale à l'aide de médicaments cholérétiques, de vitamines, d'enzymes, d'herbes médicinales et de kinésithérapie.

À la maison

Les médecins approuvent un traitement indépendant et complémentaire de l'opisthorchiase chez les adultes malades aux stades 1 et 3. En plus des médicaments prescrits à la maison sont utilisés et les méthodes traditionnelles de traitement de la maladie, approuvées par la médecine moderne. Des médicaments éprouvés aident à éliminer les toxines, à rétablir la vitalité, à soutenir le foie, à guérir la vésicule biliaire et le pancréas.

Traitement de l'opisthorchiase chez l'adulte

L'opisthorchiase est l'une des formes les plus graves d'invasion helminthique, dans laquelle le foie, la vésicule biliaire et les canaux pancréatiques sont touchés. Les symptômes ressemblent souvent aux symptômes d'autres maladies. Comment se fait le diagnostic et le traitement de l'opisthorchiase? Est-il possible de guérir la maladie à la maison?

L'agent causal de l'opisthorchiase est un petit opistorhis plat. Les trématodes de cette classe comprennent les douves et les douves hépatiques. Sur le corps sont des ventouses avec lesquelles il est fixé sur les organes internes. Les aliments sont les sécrétions muqueuses des voies biliaires, de l'épithélium et des globules rouges.

L'opisthorchiase chez l'homme se développe après avoir mangé du poisson insuffisamment traité, contenant des parasites adultes. Le plus souvent, opistorhis vit dans les poissons de la famille des carpes. Une fois ingérées, la capsule contenant les larves se dissout dans le suc duodénal, les vers migrent vers les tissus des organes internes.

Lorsque l'opisthorchose souvent le test de Mantoux donne un résultat positif.

Comment l'helminthiase se manifeste-t-elle?

Les symptômes de l'opisthorchiase apparaissent 2 à 4 semaines après l'infection, le tableau clinique peut être très diversifié. C’est alors seulement que le schéma thérapeutique approprié pourra être mis au point. Dans la phase aiguë de l'opisthorchiase, la température augmente brusquement, accompagnée de douleurs musculaires et articulaires. Un adulte peut développer une diarrhée sévère, des vomissements et un inconfort dans l'hypochondre droit.

Après la phase aiguë, les helminthiases entrent dans la phase chronique. Les symptômes chez les adultes se manifestent par des douleurs abdominales, un goût amer dans la bouche apparaît. Dans l'opisthorchiase, une personne ne perçoit pas les aliments épicés et frits, car de graves changements pathologiques commencent dans les cellules du foie et du pancréas.

Les principaux symptômes de l'opisthorchiase:

  • réactions allergiques graves - démangeaisons, urticaire, dermatite, conjonctivite apparaissent sur le fond d'une intoxication prolongée;
  • troubles du système digestif - gastrite, dysbactériose, duodénite, colite, diarrhée, constipation;
  • la congestion et la stagnation de la bile se manifestent sous forme de symptômes d'hépatite, de jaunisse, de pancréatite, des calculs commencent à se former;
  • état d'immunodéficience secondaire - rhumes fréquents, maladies virales;
  • dépression, sautes d'humeur, irritabilité.

Un adulte infecté se fatigue rapidement, détériore la qualité de son sommeil et de son appétit, est pris de vertige et a mal à la tête. Parfois, l'opisthorchiase se manifeste par l'apparition soudaine d'une faible fièvre.

Les dommages mécaniques permanents causés aux membranes muqueuses des organes internes entraînent la formation d’ulcères hémorragiques, la dégénérescence des cellules commence - cette affection est appelée précancéreuse.

Types de diagnostics

Le traitement de l'opisthorchiase chez l'adulte est entravé par l'absence de signes caractéristiques d'invasion, les symptômes de l'infection pouvant ressembler à une infection intestinale ou virale. Diagnostiquer avec précision et mettre au point un schéma thérapeutique ne peut être mis en place qu'un mois plus tard, lorsque des œufs de parasite se retrouvent dans les masses fécales et le contenu duodénal.

Les opistorchis ne peuvent pas se reproduire dans le corps humain. Non dangereux pour les humains et les œufs immatures de vers.

Méthodes de diagnostic de base:

  • tests sanguins cliniques et biochimiques;
  • intubation duodénale;
  • Échographie du foie, du pancréas, des voies biliaires;
  • tests sérologiques sérologiques;
  • coprogramme, PCR.

Lors de la collecte initiale des antécédents médicaux, le médecin spécifie dans quelle région vit la personne, depuis combien de temps il mange du poisson thermiquement salé ou mal transformé. Cela aide à déterminer plus précisément les méthodes de diagnostic et à mettre au point le schéma thérapeutique approprié.

1. Une numération sanguine complète de l'opisthorchiase indique une leucocytose, une augmentation du nombre d'éosinophiles et une augmentation du taux de sédimentation des érythrocytes. Dans l'analyse biochimique, une faible teneur en protéines totales, l'albumine, des modifications de la quantité d'enzymes hépatiques sont observées.

2. À l'échographie, les modifications diffuses et l'élargissement du foie, l'expansion du diamètre des voies biliaires, les calculs biliaires seront perceptibles. La TDM et l'IRM des organes abdominaux vous permettent de voir la pathologie des organes internes.

3. L'analyse de l'opisthorchiase dans les selles doit être testée 3 fois avec un intervalle de 5 à 7 jours, car il n'est pas toujours possible de détecter immédiatement les œufs de vers. Les œufs de parasites sont également détectés lors de l'analyse du contenu duodénal. Le diagnostic par PCR des masses fécales vous permet de détecter l’ADN opistorhis.

4. Lorsque les diagnostics ELISA déterminent la présence d'anticorps spécifiques présents dans le sang lors d'une infection par les helminthes. Au stade aigu de l'opisthorchiase, des immunoglobulines IgM apparaissent dans le sang et au stade chronique, des IgG. La méthode est fiable dans 80% des cas d'invasion. Un résultat faux positif est possible avec des allergies, des maladies du système digestif, la toxoplasmose, la trichinose, la fasciolase.

Le traitement des adultes comporte plusieurs étapes. Au stade préparatoire, il est nécessaire de nettoyer les intestins dans les 10 à 20 jours en utilisant des absorbants et un régime alimentaire spécial. Les médicaments éliminent les symptômes des allergies, des douleurs, des spasmes, des processus inflammatoires, des signes d'intoxication, prescrivent des enzymes du cholagogue.

Le traitement spécifique de l'opisthorchiase consiste à prendre des médicaments antiparasitaires, une restauration pharmacologique des cellules du foie selon un régime spécial. Les médicaments pour la destruction des helminthes sont très toxiques, ils ne peuvent donc être pris que sous la surveillance d'un médecin dans un hôpital.

Au stade final de la thérapie, les préparations cholérétiques, les complexes de vitamines, les enzymes et les herbes restaurent le tractus gastro-intestinal. Si vous ne commencez pas le traitement de l'opisthorchiase en temps voulu, si vous développez un plan de traitement incorrect, diverses comorbidités commencent à se développer - processus inflammatoires purulents dans les voies biliaires, péritonite, pancréatite chronique, cirrhose et cancer primitif du foie, pancréas.

Aperçu des médicaments efficaces pour éliminer les signes d'opisthorchiase:

1. Praziquantel (Biltricid) - le médicament provoque la paralysie des vers, affaiblit les membranes cellulaires et provoque la mort des vers. Les adultes sont prescrits à raison de 25 mg / kg, la durée du traitement est de 1 à 3 jours.

2. Ecorsol - a un effet cholérétique et anti-inflammatoire. Son utilisation est recommandée en cas de réapparition d'opisthorchiase. La durée du traitement est de 7 jours, le médicament doit être pris trois fois par jour, 1 c. une demi-heure après les repas.

3. Albendazole - viole le système digestif des vers, ce qui provoque leur mort. Les adultes sont prescrits 400 ml deux fois par jour, la durée du traitement est de 3 jours.

Le principal médicament pour le traitement de l'opisthorchiase - Biltricid. L'inconvénient est une toxicité élevée et un grand nombre de réactions indésirables. Pendant la réception, vous ne pouvez pas conduire de voiture, travailler en hauteur, exclu toute activité nécessitant une réaction et une attention rapides.

Parmi les effets secondaires, on observe souvent une faiblesse, des vertiges, une mauvaise coordination des mouvements. Le médicament peut provoquer une sensation semblable à une intoxication, des vomissements, une détérioration de la qualité du sommeil. Parfois, il y a une fièvre, une perturbation du foie, des réactions allergiques. Biltricid ne peut pas être combiné avec de l'alcool, pris pendant la grossesse et l'allaitement. Le traitement de la cysticercose oculaire, l'intolérance individuelle des composants du médicament est contre-indiqué.

Comment traiter l'opisthorchiase à la maison?

Les opisthorchioses à domicile peuvent être traitées à l'aide de médicaments traditionnels et d'un régime alimentaire particulier.

Le moyen le plus efficace de traiter l’opisthorchiase est le goudron de bouleau. Schémas thérapeutiques:

1. Mélangez 55 ml de lait avec 3-4 gouttes de goudron, buvez 9 jours une heure avant le premier ou le dernier repas. Faites une pause de 3 semaines, puis répétez le cours 2 fois de plus.

2. Le premier jour, buvez 2 gouttes de goudron, augmentez chaque jour la dose de 2 gouttes - pendant 5 jours, utilisez 10 gouttes. À partir du sixième jour, réduisez la quantité de drogue dans les mêmes proportions. Le traitement se termine le 9ème jour avec 2 gouttes de goudron.

3. Dans 5 g de carotte ou de compote de pommes, ajoutez 1 goutte de goudron, utilisez le mélange au coucher et buvez une petite quantité d’eau. La durée du traitement est de 10-12 jours.

Un régime alimentaire spécial pour opisthorchiase chez les adultes pendant le traitement implique un régime alimentaire fractionné, de nombreuses boissons. Il est permis de manger des plats bouillis, cuits au four et à la vapeur, ainsi que du miel et de l'huile végétale en petites quantités. La base du régime alimentaire est la viande et le poisson de variétés à faible teneur en matière grasse, les produits laitiers, toutes les céréales, les fruits et légumes de saison. Le pain peut être mangé hier ou légèrement séché au four.

À la maison, seul le traitement des formes moins sévères d'opisthorchiase est possible. Les formes sévères d'invasion nécessitent une surveillance médicale constante et un schéma thérapeutique clair - cela aidera à éviter le développement de pathologies graves.

La prévention de l'opisthorchiase vise à empêcher l'entrée de vers dans le corps des adultes et des enfants. L'infection ne survient que lorsque l'on mange du poisson insuffisamment traité. Il est donc plus facile de prévenir que de guérir l'opisthorchiase.

Faire bouillir et faire frire les poissons ont besoin de portions. Durée du traitement thermique - 15-20 minutes. Opistorhis ne tolère pas les basses températures. Par conséquent, une congélation prolongée à -28 degrés détruira tous les parasites du corps du poisson. La durée de salaison du poisson dans une solution saline concentrée est de 10 à 40 jours. Il est strictement interdit de boire de l'eau brute, l'eau des sources non contrôlées doit être bouillie pendant au moins 10 minutes.

Le respect des règles d'hygiène est le moyen le plus simple pour les adultes et les enfants de se protéger des invasions helminthiques. Les mains doivent être lavées à fond et souvent.

L'opisthorchiase est une maladie grave pouvant provoquer des pathologies graves et le cancer. Le traitement à domicile n'est possible que dans les premiers stades de l'infection, lorsque les premiers symptômes commencent à apparaître. Un diagnostic opportun, le strict respect de toutes les recommandations du médecin, une nutrition adéquate aideront à guérir complètement de la maladie et à éviter le développement de complications.

Opisthorchiase - Schéma thérapeutique: médicaments, remèdes populaires et principes nutritionnels

Des études ont montré que sept personnes sur dix sont infectées par des parasites internes.

Le ravageur a des ventouses orales et abdominales, qui sont fixées lorsqu’il pénètre dans les voies biliaires, les conduits du foie.

La maladie s'est propagée dans les bassins hydrographiques des pays de l'Asie du Sud-Est, du Kazakhstan, de l'Ukraine et de la Russie.

74% des processus helminthiques sont dus à l'opisthorchiase. La maladie est causée par des douves de chat plates de 2 mm de large sur 20 mm de long.

Mécanisme d'infection

Les personnes sont infectées par les douves hépatiques après l'ingestion de poisson sous-salé, sous-frit ou cru de la famille des carpes.

Les larves plus malades pénètrent dans l'intestin d'un adulte, où elles quittent les membranes pour pénétrer dans les organes internes. Il y a 14 jours, il pond des œufs.

Le malaise commence par la phase aiguë, en élevant la température critique, la douleur dans le côté droit. Après deux ou trois mois, les signes de la période critique disparaissent - la maladie entre dans une phase chronique, continuant ainsi l’effet destructeur sur la santé.

Les douves vivent dans le corps de l'individu pendant 20 ans, si vous ne trouvez pas de remède contre l'opisthorchiase. Le début du traitement en temps voulu est une garantie d'élimination des complications graves.

Les conséquences

92% des personnes meurent de parasites de la septicémie. La gravité du processus se manifeste dans le secret, la similitude avec d'autres maladies, la gravité des résultats.

Les trématodes provoquent les affections suivantes:

  1. Troubles du tractus gastro-intestinal.
  2. Réactions allergiques.
  3. Dysfonctionnement des organes parenchymateux.
  4. Affaiblissement de l'immunité.
  5. Maladie du pancréas.
  6. Trouble du système nerveux central.

Chez les femmes, les trématodes produisent:

  • myome et fibromes utérins;
  • inflammation des ovaires, des reins.

Les endoparasites causent chez l'homme:

  • adénome de la prostate;
  • des pierres dans la vessie, le rein;
  • impuissance.

Même après le traitement, il est nécessaire de continuer à lutter contre les complications de médicaments bien choisis.

Les symptômes

Sepsis Fluke a des phases de développement:

  1. Épicé Cela dure de 2 à 12 semaines à partir du moment de l'infection.
  2. Chronique. Sans traitement.

Considérez les manifestations de l'infection:

  • mauvaise haleine;
  • réactions allergiques;
  • rhumes fréquents;
  • augmentation de la nervosité, perte d'appétit et sommeil:
  • douleur dans les muscles et les articulations;
  • ganglions lymphatiques enflés;
  • diarrhée et constipation.

Si le médecin détecte un ou plusieurs des signes énumérés, dans 99 cas sur 100, il est certain qu'il y a de la peau féline à l'intérieur du corps du patient. Dans ce cas, il est urgent de vérifier dans un établissement médical afin qu'après le diagnostic, un spécialiste comprenne comment traiter l'opisthorchiase.

Méthodes de diagnostic

Lorsque les premiers signes d’un trouble de la santé apparaissent, il est urgent de consulter un parasitologue ou un thérapeute qui vous prescrira les procédures suivantes:

  1. Analyse de la bile du pancréas, du jus duodénal et des fèces.
  2. Endoscopie
  3. Test sanguin biochimique.
  4. Échographie de la vessie, des voies biliaires et du foie.
  5. Tomographie par résonance.

Les diagnostics moléculaires et immunologiques du sang et des matières fécales sont devenus populaires dans les établissements médicaux.

Thérapie

En Russie, l’infection des trématodes chez les personnes âgées atteint 60%. La question se pose: comment traiter l'opisthorchiase chez l'adulte et quel médicament choisir?

Le schéma thérapeutique général peut être divisé en trois périodes: préparatoire, médication et rééducation.

Préparatoire

Au stade initial, traiter avec des médicaments cholérétiques et antiallergiques, des antibiotiques et des antispasmodiques pendant 10, 14 ou 20 jours, en fonction du degré d'infection du patient. Assurez-vous de suivre un régime.

Le médecin prescrit des additifs biologiquement actifs (BAA) - "Ekorsol" et "Populin", contenant des éléments végétaux et naturels. Les suppléments sont autorisés à être répétés, permettant ainsi d'obtenir des résultats positifs dans 70 à 90% des cas.

L'hospitalisation du patient n'est pas nécessaire à ce stade du traitement.

Pour la désintoxication, prescrire une perfusion intraveineuse de solution de glucose à 5% et d’une solution saline.

À ce stade, le médecin prescrit des antibiotiques pour une durée allant jusqu'à 5 jours, des antihistaminiques.

Afin de stimuler l’excrétion de la bile, des médicaments antispasmodiques sont utilisés: «Olimetin», «Rovakhol» et pour sa formation - «Festal», «Holagol».

Médicamenteux

À la deuxième étape du traitement, le corps est déparasité avec des préparations à base d’opisthorchiase:

Les doses de praziquantel sont calculées par le médecin: 50 à 75 mg par kilogramme de poids corporel chez l'adulte. Les comprimés sont utilisés trois fois par jour à intervalles égaux.

La physiothérapie est prescrite. Le patient continue à prendre des comprimés antihistaminiques, sédatifs et anti-inflammatoires.

Le lendemain, les vers meurent. Un sondage est donc effectué pour évacuer les vers du corps du patient, résultats de leur activité vitale.

Ces médicaments sont pleins de contre-indications, entraînent une issue dangereuse, car le patient est hospitalisé.

Important à savoir! Le «praziquantel» ne doit pas être administré aux enfants de moins de quatre ans, aux femmes enceintes atteintes de cysticercose du foie.

Des scientifiques russes ont mis au point un traitement contre l'opisthorchiase - Intoxic Plus.

Les résultats du test du médicament sont présentés dans le tableau:

Le résultat de la thérapie

% de 100 personnes

Selon les examens de patients, le médicament pour opisthorchiase Intoxic Plus est considéré comme un médicament efficace pour lutter contre les endoparasites.

Récupération

La tâche principale de la phase de réadaptation consiste à normaliser la fonction du tractus gastro-intestinal, à améliorer le débit de la bile et à purifier en dernier lieu les organes internes des organismes nuisibles.

  • Le médecin prescrit des pilules pour l'opisthorchiase: "Achillan", "Hepatosol", "Florent". Les patients prennent comme agent cholérétique, 1 c. 3 fois par jour un mois en fonction de la gravité de la maladie.
  • Deux procédures pour 7 jours de sondage duodénal.
  • Sorbants ("Enterosgel") 1-2 fois par semaine pendant trois mois.
  • Procédures de physiothérapie.
  • Probiotiques ("Buck-Set Forte") pour restaurer la microflore intestinale 2 fois 2 gélules pendant 14 jours.

Le pronostic de récupération et les effets de la maladie sont généralement favorables. Les exceptions sont les complications: pancréatite, péritonite ou cancer.

Une fois la troisième étape terminée, les patients sont soumis à l’observation du dispensaire pendant six mois supplémentaires.

La thérapie combinée avec l'autorisation d'un médecin n'exclut pas l'utilisation de remèdes populaires:

Souviens toi! La médecine alternative ne remplace pas la médecine traditionnelle mais convient à la prévention des maladies.

Règles de nutrition et de style de vie pour la maladie

Dès que des indicateurs d'infection apparaissent, il convient de prêter plus d'attention à l'entretien sanitaire du logement, à l'hygiène personnelle et aux régimes amaigrissants.

L'horaire des repas comprend une fraction de repas toutes les 3 heures, 6 fois par jour, avec beaucoup de boissons, de sorte que les calories quotidiennes sont de 2500.

Que peut

Les règles nutritionnelles en cas de maladie incluent les produits suivants:

Opisthorchiase: traitement. Opisthorchiase: traitement des remèdes populaires

L'opisthorchiase, dont les pathogènes sont associés à l'article, est un helminthiase. Ceci est une maladie qui affecte les canaux du pancréas, la vésicule biliaire. On l'appelle souvent «l'opisthorchose du foie», car les parasites pénètrent principalement dans cet organe, et parfois une pathologie peut provoquer un cancer ou une cirrhose. La maladie survient pendant une longue période, souvent accompagnée d'exacerbations. Avant de commencer le traitement de l'opisthorchiase, il est nécessaire de bien diagnostiquer. En effet, bon nombre des symptômes de cette maladie ressemblent aux signes d'autres maladies.

Diagnostic précoce de l'opisthorchiase

Comment est-ce que l'opisthorchiase est détectée? Le diagnostic de la maladie à un stade précoce de son développement est assez difficile. Cela s'explique par le fait que les œufs d'helminthes responsables du développement de l'opisthorchiase ne peuvent être détectés que 4 à 6 semaines après l'infection. Pour cette raison, le diagnostic de la maladie dans la phase aiguë repose sur des données incluses dans l'historique épidémiologique. Celles-ci incluent l’utilisation de poisson cru légèrement salé, séché et restant au centre de l’infection. En outre, le diagnostic repose sur les manifestations cliniques de la maladie, accompagnées d'une réaction allergique aiguë, se manifestant sous la forme de fièvre, d'éruptions cutanées sur la peau, de myalgies, de phénomènes catarrhales. Les autres symptômes de l'opisthorchiase humaine apparaissant sur le fond d'éosinophilie et de leucocytose sont également pris en compte.

Si nous prenons en compte le niveau élevé de concentration d'immunoglobulines sériques spécifiques provenant principalement de la classe JgM, il est alors possible d'identifier la maladie à l'aide de méthodes sérologiques:

  • RNGA - un titre de 1: 256 gagne en efficacité dans environ 84% des cas;
  • REMA - 1: 100 chez 90% des patients.

Des réactions simultanées peuvent donner de faux résultats positifs. Vous pouvez confirmer le diagnostic après un mois et demi, sur la base de la détection d’œufs de parasite. Pour cela, vous devez faire un don de sang pour l'opisthorchiase (pour l'identifier).

Diagnostic de la maladie sous forme chronique: tests d'opisthorchiase

Les symptômes de l'opisthorchiase au stade chronique sont diagnostiqués au moyen d'une méthode parasitologique. Il repose sur l'identification d'œufs opistorchiques dans le contenu du duodénum (jus digestifs, mucus, bile, salive, aliments digérés, etc.) ou dans les selles. Le sondage duodénal est effectué par la méthode de recherche en trois parties. Ce n'est pas toujours le cas car la dyskinésie biliaire est souvent présente. Le premier lot négatif n’est pas important pour le diagnostic et doit être répété. Afin de provoquer la libération d'œufs de parasites, il est recommandé d'utiliser Chloroxyl (1-2 grammes) à la veille de la détection.

Examen clinique de l'opisthorchiase

L'examen clinique dans le cas d'opisthorchiase implique l'observation du patient à l'hôpital et dans les cliniques par étapes. Ses termes sont déterminés en fonction de la gravité de la pathologie et de la prise en compte des indications cliniques. Après l'observation est effectuée pendant plusieurs années. Inspection dans la clinique et les laboratoires, il est conseillé de nommer chaque semestre.

Étant donné que la réinfection est possible, il est important d’effectuer un travail sanitaire, éducatif et préventif auprès des patients. Les médecins doivent parler aux patients et leur expliquer les mesures à prendre pour prévenir l’infection. Il est nécessaire de signaler à la population des foyers d'infection que l'opisthorchose se rencontre souvent chez le brochet et d'autres types de poissons. Par conséquent, vous devez vous conformer à la technologie correcte de son traitement dans le processus de cuisson.

Opisthorchiase: le rendez-vous de thérapie

Lors de la prescription du traitement par opisthorchiase, le médecin doit tenir compte de la phase de la maladie, de ses variantes, des syndromes cliniques, de sa gravité, du risque de récidive et de la surinvasion. Assurez-vous de prendre en compte les particularités du corps de chaque patient. Ceux-ci incluent les comorbidités, l'âge du patient et d'autres facteurs individuels. Pour vaincre complètement l'opisthorchiase, son traitement doit comporter trois étapes.

Première étape: préparation

Le traitement préparatoire à l'opisthorchiase est pathogénique. Il vise à assurer le flux normal de la bile. En outre, son objectif est de restaurer la fonction cinétique-moteur du système qui fournit ce processus. En outre, la première étape du traitement de l'opisthorchiase consiste à traiter les syndromes d'intoxication et les syndromes allergiques, les processus inflammatoires au niveau des voies biliaires, de l'estomac et des intestins.

Au stade préparatoire, les médicaments prescrits bloquent les récepteurs de l'histamine H1. Ils contribuent au soulagement des réactions allergiques. La thérapie cholérétique est utilisée différemment. Des antispasmodiques sont également prescrits. Ceci prend en compte le type de fonction motrice altérée du tractus biliaire pendant 1 à 3 mois. S'ils présentent des processus inflammatoires, les antibiotiques sont prescrits au cours d'une courte période (généralement pendant 5 jours).

Médicaments cholérétiques pour l'opisthorchiase: classification

I. Médicaments qui stimulent la fonction de formation de bile hépatique:

  1. Colérique combiné - “Holenzim”, “Festal”, “Digestal”, “Allohol”.
  2. Préparations médicinales contenant de l'acide biliaire.
  3. Médicaments synthétiques - Oxaphénamide, Tsikvalon, Holonerton, hydroxyméthylnicotinamide.
  4. Les hydrolérétiques sont des médicaments qui augmentent la sécrétion de bile en raison du composant eau.
  5. Les plantes médicinales d'origine végétale sont HolaLlux, Holosas, Flamin, Holagol, Fumeterre, Kurenar et Galstena.

Ii. Médicaments stimulant l'excrétion de la bile:

  1. Cholekinetics. Augmentez et réduisez le tonus de la vésicule biliaire et des voies, respectivement - "Holagol", "Olymétine", "Tsikvalon", sulfate de magnésium, xylitol, sorbitol.
  2. Cholespasmolytics. Causer un affaiblissement du tonus des voies biliaires "Théophylline", "sulfate d'Aatropina".

Traitement préparatoire à l'opisthorchiase: autres médicaments et méthodes

Au cours du traitement de l'opisthorchiase, des médicaments antispasmodiques traditionnels peuvent être utilisés, tels que Drotaverin, No-Spa, Buscopan. Bien qu'il soit préférable d'utiliser des agents sélectifs (par exemple, "Duspatalin").

Si la cholestase est accompagnée d'opisthorchiase, le traitement est prescrit avec des préparations à base d'acide ursodésoxycholique, telles que «Heptral», «Ursosan», «Ursofalk».

Selon les témoignages, ils utilisent également: les procinétiques - Motilak, Motilium, les médicaments à base d'enzymes - Penzital, Pankreoflat, Créon, Mezim forte, les traitements d'éradication, les prébiotiques et les probiotiques.

Dans le diagnostic de "opisthorchose" traitement au stade préparatoire est également nommé physiothérapie. Thérapie magnétique et micro-ondes appliquée, électrophorèse utilisant une solution à 10% de sulfate de magnésie. Ces procédures ont un effet désensibilisant, antispasmodique et microcirculatoire.

Deuxième étape: traitement médicamenteux spécifique

Le praziquantel est un remède efficace pour le traitement spécifique de l'opisthorchiase. La pharmacocinétique de ce médicament et de ses analogues repose sur l'augmentation de la perméabilité des membranes des cellules parasitaires aux ions calcium, ce qui contribue à la réduction de la musculature des helminthes, ce qui se transforme en une paralysie spastique. Les comprimés de praziquantel sont prescrits à raison de 50 à 60 mg par kilogramme de poids corporel du patient. Pour utiliser cette dose du médicament doit être divisé en trois doses et entre eux à intervalles de 4-6 heures. Parfois, une méthode douce de traitement avec ces pilules est proposée, impliquant une posologie quotidienne de deux jours. L'efficacité du traitement ne change pas.

Après avoir pris le médicament "Praziquantel" le deuxième jour, il est prescrit de procéder à un sondage - duodénal ou à l'aveugle avec du sorbitol, de l'eau minérale et du xylitol. Après cette procédure, les produits de désintégration et l'activité de l'opistorchis sont évacués du corps du patient avec une opisthorchose. Pour améliorer la production de bile, on recommande l’électrostimulation du nerf phrénique et l’influence d’un champ magnétique pulsé.

Caractéristiques de la pharmacothérapie

L'utilisation du médicament "Praziquantel" est contre-indiquée en cas d'hypersensibilité à ce dernier, en cas de cysticercose du foie et des yeux, pendant le premier trimestre de la grossesse, pendant l'allaitement chez les enfants de moins de 4 ans.

Il est à noter que l'opisthorchiase, dont les photos sont associées à des agents pathogènes, n'est pas un diagnostic qui nécessite absolument le déparasitage. Il est nécessaire de le prescrire avec une prudence particulière aux personnes âgées ou séniles, aux patients présentant une pathologie grave concomitante (par exemple, une cardiopathie décompensée, des affections hépatiques sévères et autres). Le traitement par opisthorchiase avec des comprimés de Praziquantel ne doit pas être administré avant la troisième semaine suivant le début de la maladie. Dans le même temps, le niveau d'éosinophilie devrait être au maximum de 20%.

Effets secondaires possibles

En raison de l'utilisation du médicament "Praziquantel", les effets indésirables suivants sont possibles: vertiges, nausées, troubles de la coordination, apparition ou augmentation de douleur dans l'hypochondre à droite. Dans un grand nombre de cas, ces réactions sont de courte durée et disparaissent en un jour. Parfois, une faiblesse générale, une augmentation de la douleur abdominale et une dyspepsie sont observés au cours des deux ou trois premières semaines suivant le traitement. Il est également possible la détérioration des échantillons de foie, l'apparition d'éosinophilie, une éruption cutanée sur la peau, ressemblant à de l'urticaire. De tels symptômes lors de l'utilisation de comprimés de Praziquantel sont dus à des effets antigéniques supplémentaires dus à la mort des parasites.

Opisthorchiase: traitement (critiques)

Les revues de patients confirment que la cessation de l'invasion ne restaure pas complètement la microcirculation du sang, les fonctions de l'estomac et des intestins, ni le système immunitaire. Une rééducation individuelle est donc nécessaire.

Troisième étape: traitement de réadaptation

La thérapie pathogénétique de rééducation visant à éliminer le plus possible le corps de la patiente des produits de désintégration et de l'activité des helminthes comprend:

  1. Sondage sans tubes duodénal - tubes avec sorbitol, xylitol, eau minérale, sulfate de magnésium. Il est recommandé d'effectuer 2 à 3 traitements par semaine.
  2. Thérapie cholérétique.
  3. L'utilisation d'absorbants, tels que "Polyphepan", "Enterosgel", "Laktofiltrum" et ainsi de suite. Il est recommandé de passer jusqu'à 3 mois, une à deux fois par semaine.
  4. L'utilisation de pré-probiotiques et probiotiques afin de restaurer la biocénose dans l'intestin.

Le complexe de mesures de réhabilitation de l'opisthorchiase comprend également les hépatoprotecteurs, des décoctions d'herbes qui augmentent le flux de bile. Selon les témoignages, des agents antholestatiques, des antispasmodiques et d'autres médicaments pathogènes ont été utilisés.

Surveiller l'efficacité du traitement

Comment traiter l'opisthorchiase, nous l'avons découvert. Mais comment s’assurer que la maladie a vraiment reculé? Le suivi des résultats du déparasitage est effectué 1, 3 et 6 mois après la fin du traitement de l'opisthorchiase. Pour ce faire, des études sur les matières fécales et le contenu duodénal sont menées au moins 3 fois par période spécifiée. La récupération clinique ne se produit pas toujours en parallèle avec parasitologicheskim. Chez les patients atteints d'opisthorchose depuis plus de 5 ans, des changements objectifs et des plaintes survenues au cours de la phase chronique de la maladie persistent. Cela est dû à la présence de changements morphologiques profonds dans les organes formés au cours de cette période. Jusqu'à présent, la question de la tactique de traitement des formes résiduelles d'opisthorchiase reste posée.

Caractéristiques nutritionnelles de l'opisthorchiase

Au cours du traitement de l'opisthorchiase devrait suivre certaines règles de nutrition. Parallèlement, la quantité de glucides, de protéines et de graisses consommée par le patient est déterminée en fonction de ses besoins physiologiques. Exclus dans la période de la nourriture opisthorchiase, ce qui stimule la fonction de sécrétion de l'estomac et du pancréas. Les graisses réfractaires, produits à haute teneur en purine et en cholestérol, les aliments frits sont interdits au patient. Pour renforcer le péristaltisme dans les intestins, il est recommandé d'augmenter la quantité de fruits et de légumes dans le régime alimentaire du patient. La quantité quotidienne optimale de calories est 2200-2500. Le régime alimentaire quotidien du patient devrait consister en 80-90 grammes de protéines, la même quantité de graisse, 300-350 g de glucides.

Tous les plats destinés au patient souffrant d’opisthorchose doivent être servis chauds. Tout ce qui fait chaud ou froid est complètement exclu. Les produits de préférence cuits à la cuisson, vous pouvez les faire bouillir. Le nombre de repas pendant la journée devrait être de 5-6, pas moins.

Régime recommandé pour l'opisthorchiase

La nutrition diététique pour l'opisthorchiase comprend les produits suivants:

  • fruits et baies non acides, leur jus;
  • jus de tomate sans sel;
  • le thé est faiblement brassé;
  • gelées et compotes;
  • décoction de rose sauvage;
  • café au lait (pas fort);
  • Pain de blé ou de seigle «d'hier»;
  • produits laitiers fermentés (de préférence beaucoup de crème sure et de fromage cottage faible en gras);
  • biscuits sucrés;
  • fruits et produits laitiers, soupes de légumes (ces dernières - avec pâtes et céréales);
  • légume et crème un peu - un maximum de 50 g par jour;
  • viande cuite, poulet et poisson faibles en gras;
  • céréales (de manière optimale - l'avoine et le sarrasin);
  • plats de légumineuses;
  • légumes et légumes verts;
  • omelette aux œufs à la vapeur;
  • bonbons (confiture, miel, sucre);
  • caviar pressé;
  • hareng trempé.

Aliments interdits pendant le traitement de l'opisthorchiase

Il est strictement interdit d'utiliser opisthorchosis avec les produits suivants:

  • pain et muffins frais;
  • huiles de cuisson et saindoux;
  • des soupes cuites dans du bouillon de poisson, de viande ou de champignons;
  • radis, radis, épinards, oseille, oignons verts;
  • œufs au plat ou durs;
  • marinades, viandes fumées, cornichons, aliments en conserve;
  • le caviar;
  • raifort, moutarde, poivre;
  • fruits aigres et baies, leur jus;
  • l'alcool;
  • boissons et desserts froids;
  • thé fort et café;
  • crème glacée;
  • cacao, chocolat.

L'alimentation doit être équilibrée. Pendant la maladie, le corps du patient a particulièrement besoin d'une gamme complète d'éléments nutritifs.

Méthodes traditionnelles de traitement de l'opisthorchiase

Est-il possible de gagner avec l'aide de l'opisthorchiase en médecine alternative? Le traitement des remèdes populaires de cette maladie est effectué pendant longtemps. Ce qui suit décrit ces méthodes et recettes.

Tar

Chaque jour, vous devez boire un verre (environ 200 ml) de lait contenant 6 gouttes de goudron de bouleau. Le traitement de cette manière par l'opisthorchiase est de 10 jours. Le traitement est alors interrompu pendant 20 jours et répété deux fois.

Écorce de tremble

Comment traiter l'opisthorchiase avec l'écorce de tremble? Vous devez en faire une décoction. Pour ce faire, vous avez besoin de 20 grammes d'écorce et de 2 tasses d'eau bouillante. Les ingrédients doivent être combinés et placés dans un thermos pendant la nuit. Le matin, la perfusion résultante doit être filtrée. Il est nécessaire de consommer la totalité du médicament en trois doses par jour, une demi-heure avant les repas, pendant deux semaines.

Hypericum grass

Quelles autres méthodes sont utilisées pour vaincre l'opisthorchiase? Le traitement des remèdes populaires de cette maladie est également effectué à l'aide de l'herbe du millepertuis sous forme séchée. 10 grammes de matières premières doivent être combinés avec un verre d'eau bouillante et insister pendant une demi-heure. Ensuite, le remède forcé doit être consommé dans une cuillère (table) 4-6 fois par jour.

Ortie et graines de cumin

Le traitement traditionnel de l'opisthorchiase à la maison peut être effectué en ingérant une cuillerée (thé) de cumin et d'ortie 3 à 4 fois par jour. Ils ont besoin de boire de l'eau.

Tilleul

L'opisthorchiase chez les enfants peut tenter de guérir la cendre de chaux. Tar pour eux est interdit. Les branches de tilleul doivent être brûlées et les cendres soigneusement collectées dans un bocal. Le matin, les cendres doivent être brassées avec du lait (1 cuillère à thé par 200 ml) et administrées à l'enfant à jeun. Après cela, assurez-vous de nourrir le patient. Pour que l'enfant boive plus facilement avec des cendres, le lait peut être sucré avec du miel. Il est nécessaire d'effectuer ce traitement quotidiennement pendant 14 jours.

Ail et gousses

L'ail est également adapté au traitement de l'opisthorchiase. Mais les guérisseurs traditionnels recommandent de le combiner avec des clous de girofle. Vous devez hacher l'ail (assez 3 gousses), le mélanger avec du lait (200 ml) et faire bouillir le mélange. Lorsque le liquide commence à bouillir, vous devez ajouter un clou de girofle (3-4 morceaux) et cuire encore quelques minutes. Ensuite, la boisson obtenue doit être refroidie et filtrée. Pour un rétablissement complet en cas d’opisthorchiase, il est nécessaire d’utiliser un agent de cicatrisation trois fois par jour, un verre chacun, une heure avant les repas. Le traitement dure au moins 10 jours.

Celandine

Pour se débarrasser de l'opisthorchiase à l'aide de chélidoine, il est nécessaire d'en préparer du kvas. Pour ce faire, un verre de feuilles de plantes médicinales fraîches, préalablement lavées et broyées, doit être associé à un morceau de silicium et enveloppé dans une gaze. Ensuite, mettez tout cela dans un bocal, mettez 150 grammes de sucre, 2 cuillères à soupe de crème sure et versez 2 litres de lactosérum. Après cela, l'outil doit être placé pour insister dans un endroit sombre et chaud pendant 2 semaines. Périodiquement, il doit être secoué. Ready kvas de chélidoine doit être consommé dans un demi-verre (100 ml) trois fois par jour. Si vous devez guérir l'opisthorchiase chez les enfants, la dose de boisson est divisée par deux. Pour boire le produit est nécessaire jusqu'à ce que la banque est vide.

Cependant, pour conclure, je voudrais dire que toutes ces méthodes sont bonnes en combinaison avec la thérapie traditionnelle, et même dans ce cas uniquement avec l’autorisation du médecin traitant.

Le traitement de l'opisthorchiase chez l'adulte

Le corps humain est un environnement idéal pour le développement de divers organismes helminthiques qui parasitent, se multiplient, ont un effet toxique et provoquent de nombreuses maladies graves.

L’un d’eux est l’opistor parasite, qui infecte les organes vitaux, et est à l’origine de nombreux effets irréversibles. Le traitement de l'opisthorchiase chez l'adulte doit être effectué le plus tôt possible, car la forme chronique est la plus dangereuse et évolue comme une vague.

Comment déterminer la présence d'opisthorchiase

Afin de commencer un traitement médicamenteux, il est nécessaire de poser un diagnostic compétent, ce qui aidera à déterminer la présence de vers dans le corps. L'infection par l'invasion de l'opisthorchose est due à la consommation de sushis avec des poissons de rivière de la famille des carpes, du poisson séché, du poisson légèrement salé et du poisson fumé.

Opistorhi est particulièrement viable. Par conséquent, lors de la préparation du poisson de rivière, vous devez prendre soin d’un bon traitement thermique: vous devez le faire frire et le cuire pendant au moins 20 minutes. C’est le seul moyen d’exclure les infections à helminthes.

L'opisthorchiase peut se manifester sous une forme aiguë et chronique, chacune entraînant son propre danger pour le corps.

Dynamique de la forme aiguë:

  1. L'empoisonnement du corps avec les produits de l'activité vitale du parasite est accompagné d'hyperthermie, de perte de force, de selles molles, de douleurs musculaires. La numération globulaire complète montre une augmentation du nombre de leucocytes et de protéines.
  2. L'irritation des terminaisons nerveuses situées sous la peau provoque des réactions allergiques: herpès, psoriasis, urticaire, dermatite. Les éruptions cutanées localisées sont souvent sur le cou, le visage, les articulations.
  3. Le tube digestif est celui qui en souffre le plus et le patient peut se plaindre d'une perte d'appétit, de nausées, de flatulences et de brûlures d'estomac. Ces symptômes devraient amener le patient à réfléchir à la manière de supprimer l’opisthorchiase afin de prévenir le développement de formes chroniques.
  4. Le système respiratoire peut répondre à l'invasion par la dyspnée, la toux sèche, la rhinite.

Dynamique de la forme chronique:

  1. Les dommages pathologiques s'accompagnent d'un blocage des voies biliaires et d'une circulation sanguine altérée.
  2. Les dommages au système nerveux se manifestent par des tremblements des membres, des névroses, de l'irritabilité, des troubles du sommeil, de la faiblesse.
  3. Les allergies cutanées, qui ne peuvent pas être traitées, peuvent se manifester par des éruptions cutanées régulières de vésicules herpétiques, de démangeaisons urticaires ou de psoriasis.
  4. Sur la partie du système respiratoire peut développer un asthme bronchique ou une bronchite.
  5. Les syndromes douloureux articulaires sont constamment présents. Sur le fond de l'opisthorchiase, de l'arthrite ou de l'arthrose peuvent se développer.
  6. Le tractus gastro-intestinal est le plus vulnérable et des maladies chroniques telles que la pancréatite, la cirrhose du foie, la cholécystite et l’oncologie des voies biliaires se développent.

Pour le diagnostic d'invasion helminthique, plusieurs méthodes efficaces sont proposées - il s'agit de l'analyse des masses fécales sur les œufs de parasite, de la numération sanguine complète et biochimique, de l'échographie des organes internes, de la tomodensitométrie, de l'intubation duodénale.

Sur la base des résultats obtenus et du degré d'atteinte des organes internes, un traitement spécifique pour l'opisthorchiase est prescrit.

Le rendez-vous du traitement de l'opisthorchiase

Le traitement de l'invasion de l'opisthorchose doit toujours être effectué, car l'infection par l'imposteur hépatique peut avoir des conséquences graves pour le corps et nécessitera un traitement à long terme.

Lors de la prescription d'un schéma thérapeutique, un spécialiste examine les tests obtenus, prend en compte la gravité de la maladie et les maladies associées. Assurez-vous de prendre en compte les caractéristiques individuelles de l'organisme, l'âge du patient et d'autres facteurs.

Le traitement de l'opisthorchiase est divisé en trois étapes, chacune jouant un rôle dans le succès de la guérison. Les patients doivent comprendre que déroger au schéma de traitement prescrit n'en vaut pas la peine, car il existe un risque de ne pas être un traitement efficace.

Le médecin traitant détermine comment et quoi traiter l'opisthorchiase chez l'adulte, à la suite de l'avis de spécialistes en maladies infectieuses, allergologues, gastro-entérologues et hépatologues.

Première étape: pathogène

Le traitement commence par la préparation du système immunitaire pour la deuxième étape et la normalisation de la sortie de la bile. L'objectif du traitement est de restaurer la fonction motrice du tractus gastro-intestinal, en supprimant l'intoxication du corps et les manifestations allergiques.

Au stade préparatoire, les médicaments prescrits peuvent inhiber l'activité du parasite et bloquer les récepteurs de l'opisthorchose.

Les médicaments cholérétiques pour aider à stimuler la fonction hépatique et l'excrétion de la bile:

  1. Préparations à base de plantes avec des effets secondaires minimes: Holosas, Galsthena, Flamin, Holaflux.
  2. Combinés: Allohol, Holenzyme.
  3. Hydrolérétique - aide à «éliminer» la bile stagnante de la vessie et des conduits.
  4. Drogues synthétiques: Tsikvalon, Oxafenamide.
  5. Cholespasmolytiques, qui affaiblissent le tonus des canaux biliaires: sulfate d'atropine, théophylline.

De nombreux patients sont intéressés par comment et comment guérir l'opisthorchiase et quels médicaments sont prescrits à ce stade? Au cours du traitement, des antispasmodiques traditionnels sont prescrits à certains patients: No-Spa ou Drotaverine.

Dans certains cas, au cours de l'évolution aiguë de la maladie, Duspatalin peut être prescrit. En cas de maladie provoquant des réactions allergiques, Tsetrin, Diazolin, Eden, Tsetrilev sont prescrits.

Si l'opisthorchiase est accompagnée de cholestase, des médicaments d'Ursolphac, Heptral ou Ursosan sont prescrits. Veillez, dans le traitement des opisthorchioses, à prendre des prokinétiques qui accélèrent le processus de l'intestin: Motilium, Gastroprom, Itoprid, Itomed et des médicaments à base d'enzymes: Créon, Mezim, Penzital.

Au stade préparatoire du traitement de l'opisthorchiase, une physiothérapie peut être prescrite. On peut prescrire à certains patients une électrophorèse avec une solution de sulfate de magnésie, une thérapie par micro-ondes. Ces procédures ont un effet antispasmodique et microcirculatoire positif.

Deuxième étape: médicamenteux

La phase suivante du traitement peut être réalisée à domicile ou à domicile, en fonction de la gravité de la maladie. Pour la destruction des parasites affaiblis et la restauration du fonctionnement du corps, de tels médicaments anthelminthiques peuvent être prescrits:

  1. Biltricid - gère efficacement les opistorchs et est attribué aux adultes et aux enfants à partir de 4 ans. Pour comprendre comment se débarrasser rapidement d’Opistorch, vous devez respecter le dosage du médicament. La durée du traitement ne dépasse pas trois jours.
  2. Ecorsol - un complexe naturel qui peut non seulement détruire les parasites, mais aussi protéger le foie des toxines. La composition naturelle n'a pas d'effets secondaires graves et est bien tolérée par les patients. La durée du traitement est de 5 à 7 jours.
  3. Populin est un produit naturel contenant des acides bénéfiques et de l'écorce de tremble. Nommé aux adultes et aux enfants à partir de 4 ans. La durée du traitement est de 7 jours.
  4. Nemozol est un complexe à action élargie, capable de détruire non seulement l'opistorh, mais également d'autres parasites. Le médicament est toxique, il est donc pris que sous la supervision du médecin traitant. La durée du traitement ne dépasse pas trois jours.

À ce stade du traitement, l'administration de préparations enzymatiques et de probiotiques se poursuit, qui assurent une fonction protectrice et de soutien du corps. Au cours du traitement médicamenteux, certains patients signalent une détérioration de l'état de santé et une augmentation des symptômes. Cet effet est dû à la mort massive d'helminthes, qui libèrent fortement des toxines dans le corps du porteur.

Si vous souhaitez savoir comment vous débarrasser de l'opisthorchiase, contactez un spécialiste des maladies infectieuses qui vous prescrira un diagnostic et le schéma de traitement approprié.

La troisième étape: la réhabilitation

La thérapie de réadaptation vise à éliminer les produits de désintégration causés par les opisthorchi et à maintenir les organes vitaux affectés par l'activité des helminthes. A ce stade du traitement, les médicaments suivants sont prescrits:

  1. Sondage duodénal avec eau minérale et sulfate de magnésium.
  2. Acceptation de médicaments cholérétiques naturels.
  3. Des sorbants tels que Enterosgel, charbon actif, lactofiltrum sont inclus dans le schéma de traitement.
  4. Thérapie pour restaurer le tube digestif: Yaourt, Probiz.

En outre, les patients souffrant d'opisthorchiase, les médicaments préventifs prescrits et décoctions d'herbes pour améliorer la sortie de la bile. Si le diagnostic a montré la présence d'opistorh dans le corps, le traitement est prescrit schématiquement, ce qui a montré la plus grande efficacité.

La médecine non conventionnelle, à effet antispasmodique, nettoyant et régénérant, est très efficace à ce stade du traitement. Lorsque les médecins de l'opisthorchose prescrivent des décoctions d'écorce de tremble, de tilleul, de millepertuis, de graines de cumin, de stigmates de maïs et de chélidoine.

La phytothérapie a une longue période de traitement, 14-21 jours.

Le régime alimentaire dans le traitement de l'opisthorchiase revêt une importance particulière, sans lequel la lutte contre l'invasion ne serait pas efficace. L'exclusion des aliments interdits dans le régime alimentaire: poisson et viande frits, viande fumée, légumes marinés, bouillons gras, bonbons, sodas, crème glacée et pâtisseries, augmente considérablement les chances de récupération.

Les patients doivent revoir leur régime alimentaire et inclure des produits qui aident à restaurer le corps après une infection: céréales friables, viande bouillie, soupes au lait et aux légumes, compotes, gelée, légumes et légumes verts.

Les patients confrontés à cette maladie cherchent à savoir s'il est possible de guérir l'opisthorchiase de façon permanente et existe-t-il un risque de réinfection? À cet égard, les médecins ont le point de vue suivant: il est possible de se débarrasser d’une infection parasitaire, mais uniquement avec un schéma thérapeutique bien défini.

Mais il est beaucoup plus facile et sûr de prévenir cette maladie, car elle peut causer de graves dommages à l’organisme et nécessite un traitement supplémentaire des organes affectés par les parasites.

Traitement avec opisthorchiase

L'opisthorchiase est une maladie parasitaire causée par un ver plat qui porte le nom scientifique "Sibérien ou félin Fluke (Opisthorchis felineus)". Le porteur du parasite peut être à la fois un être humain et un animal de compagnie (chat, chien). Lorsque l'opisthorchiase affecte des organes tels que:

  • vésicule biliaire;
  • les conduits pancréatiques;
  • les voies biliaires du foie.

Voies d'infection

Manger du poisson cru salé, mal cuit (insuffisamment cuit), sinon cru, contaminé par des larves d’opisthorchose entraîne l’infection. Et les poissons sont contaminés en raison de la contamination du réservoir avec les masses fécales d'une personne ou d'un animal atteint d'opisthorchiase.

Une personne peut avaler un parasite ou ses larves sans même manger un poisson infecté, mais simplement à l'aide d'un couteau, d'une planche à découper ou d'une assiette sur laquelle ce poisson est déposé.

Forme de développement

Les larves d'opisthorchiase se trouvent dans la capsule qui, une fois libérées dans l'estomac, se dissolvent. Ensuite, déjà dans le duodénum, ​​la larve elle-même brise la membrane hyaline et pénètre dans le duodénum, ​​ainsi que dans la vésicule biliaire et ses canaux.

Chez toutes les personnes invasives (infectées), les opistorchis (larves d'opisthorchiase) sont situées dans les voies biliaire et intrahépatique. Soixante sur cent des parasites malades sont détectés dans la vésicule biliaire. Trente-six sur cent souffrent de lésions pancréatiques.

Stades de développement de parasites dans un organisme vivant

Une fois dans le corps humain ou animal, après un mois de métacercaires (les larves au stade infesté, dont l'habitat était l'organisme d'un autre hôte: poisson hôte, crabe), elles mûrissent et acquièrent la capacité de pondre des œufs. Nous pouvons donc en conclure que pour le cycle de développement complet, le parasite a besoin de quatre à quatre mois et demi. Après cette période, l'insémination de l'organisme de l'hôte final (homme, animal) avec des œufs d'opistorchis commence. Cependant, dans ce cas, le propriétaire final, devenu porteur de parasites, ne peut pas tomber malade. Plus précisément, cela arrive plus souvent. Et seulement dans le cas où il y a une nouvelle infection à l'opistorhis, des signes commencent à se développer, indiquant que la personne est infectée par des parasites d'origine animale.

Opistorhisy - "long-foies" parmi les parasites. Dans un organisme vivant, ils peuvent exister jusqu'à vingt-cinq ans.

Symptômes de l'opisthorchiase

La clinique d'opisthorchiase n'est pas statique. Deux patients infectés par l'opistorhis peuvent avoir des symptômes complètement différents. Tout dépend de la sensibilité de l'organisme hôte aux produits de l'activité vitale du parasite, ainsi que de la durée et de l'intensité de l'infection.

Au stade initial, une forme d'opisthorchiase aiguë se développe. Habituellement, cette condition dure de un à deux mois. Ensuite, il y a une transition de la forme aiguë à la forme chronique, dont la durée varie de vingt-cinq ans et plus.

Les signes de la forme aiguë de l'opisthorchiase:

  • Le patient a de la fièvre.
  • Le corps est couvert d'urticaire.
  • Il y a une douleur dans les muscles et les articulations.
  • Dans l'hypochondre droit, on observe des douleurs de caractère paroxystique, présentant des signes de coliques hépatiques, irradiant vers le côté droit de la poitrine.
  • Le foie et la vésicule biliaire dépassent du bord inférieur des côtes.
  • Dans la région épigastrique, douleur et lourdeur.
  • Le patient est malade et vomit parfois.
  • Une personne souffre de brûlures d'estomac, ses selles sont fluides et fréquentes, ainsi que de flatulences constantes.
  • Appétit réduit.
  • Parfois, il existe une lésion des poumons, de nature allergique et donnant des symptômes de bronchite asthmoïde.

La fibrogastoscopie réalisée à ce moment-là indique la présence de:

  • gastroduodénite érosive;
  • ulcères d'estomac;
  • ulcères du duodénum.

L'opisthorchiase chronique peut se manifester comme une maladie distincte du tube digestif, par exemple:

Suite à la perturbation du tube digestif, le système nerveux du patient commence à souffrir. Une personne devient irritable, se fatigue rapidement, ne dort pas la nuit, se plaint de vertiges et de maux de tête. A cela s'ajoutent:

  • transpiration excessive;
  • tremblements incontrôlables des paupières, des doigts et de la langue.

Il arrive parfois que les troubles du tube digestif ne soient pas très importants et que des problèmes neurologiques apparaissent. Avec une telle évolution de la maladie, le diagnostic est compliqué et la personne chez qui on a diagnostiqué une opisthorchiase est diagnostiquée à tort, par exemple une «névrose végétative» ou une «dystonie neurocirculaire».

Le syndrome allergique survient chez tous les patients et se manifeste:

  • démangeaisons de la peau
  • l'urticaire,
  • L'œdème de Quincke,
  • arthralgie
  • allergies alimentaires.

Même après déparasitage (retrait du parasite du corps du patient), l'opisthorchiase ne passe pas sans laisser de trace. Une personne souffre d'un déséquilibre dans le système immunitaire toute sa vie. On lui diagnostique alors une hépatite, une cholécystite, une gastrite et d'autres modifications douloureuses du système digestif. Par conséquent, il est important, dès que le patient se sera débarrassé du parasite, de commencer un traitement médical de l’ensemble du système digestif.

Des complications

Une des complications les plus dangereuses de l'opisthorchiase est une allergie, provoquée par le fait qu'un organisme invasif est constamment empoisonné par les produits de décomposition et par le métabolisme de l'opistorchis et de la nécrose des cellules épithéliales des voies biliaires. La nécrose de l'épithélium est causée par les épis de jeunes helminthes, les parois des canaux traumatiques (biliaires et pancréatiques). Ensuite, lors du processus de migration des vers matures accrochés aux ventouses sur les parois des canaux, les cellules épithéliales se cassent, laissant une érosion hémorragique sur la muqueuse. Néanmoins, ces érosions provoquent par la suite des maladies oncologiques. En outre, l’accumulation d’épithélium nécrotique, de mucus, d’œufs d’opistorchis, ainsi que d’individus jeunes et matures du parasite crée une stagnation des sécrétions biliaires et pancréatiques.

Complications sévères de l'opisthorchiase:

  1. Péritonite biliaire.
  2. Abcès du foie.
  3. Cirrhose du foie.
  4. Cancer primitif du foie.
  5. Péritonite destructive aiguë.
  6. Cancer du pancréas.

Diagnostic de l'opisthorchiase

L'opisthorchose est diagnostiquée comme suit:

  1. L’anamnèse est collectée, au cours de laquelle il apparaît clairement si le patient a vécu dans un lieu où l’opisthorchiase est souvent diagnostiquée et s’il a eu l'occasion de manger du poisson thermale de carpe traité de manière médiocre.
  2. La prochaine étape est une étude en laboratoire du sang, de l'urine et des matières fécales.
  3. Également effectué fibrogastroduodenoscopy.
  4. Un diagnostic complet obligatoire, réalisé sur 3 marqueurs spécifiques - IgM, IgG, CIC, permettant de diagnostiquer avec précision.
  5. Le système immunitaire étant le premier à réagir, il entre en contact avec les antigènes de l'opisthorchiase et commence à produire des immunoglobulines M spécifiques (IgM). La valeur maximale de la synthèse de ces substances intervient dans un délai de quinze jours et, au bout de deux mois, commence la production d'immunoglobulines de classe G (IgG). Ces immunoglobulines atteignent leur concentration maximale en deux ou trois mois et ces indicateurs se conservent assez longtemps. Toutefois, si la maladie n’est pas traitée pendant 10 ans, le niveau d’anticorps spécifiques passe en dessous des valeurs autorisées. Une fois cette réduction identifiée, vous pouvez diagnostiquer une opisthorchiase. De telles études n’avaient jamais été menées auparavant, et ce n’est que récemment que les scientifiques ont mis au point des méthodes permettant de déterminer un niveau réduit d’anticorps spécifiques.

Traitement de l'opisthorchiase

Le traitement de l'opisthorchiase peut être efficace s'il est complexe et qu'il est réalisé en trois étapes.

La première étape est appelée préparatoire. Pendant cette période, le médecin tentera:

  • arrêter le syndrome allergique et soulager l'inflammation du tractus biliaire ou de tout le tractus gastro-intestinal;
  • assurer l'écoulement du mucus des voies biliaires et des conduits situés dans le pancréas;
  • améliorer le fonctionnement du tissu hépatique.

En outre, il sera obligatoire de suivre un traitement de désintoxication, de nettoyer les intestins et de suivre un régime spécial pour limiter les graisses.

Le traitement médicamenteux implique la nomination d'antihistaminiques et de sorbants. S'il y a des indications, par exemple, l'apparition d'une infection secondaire, une cure d'antibiotiques à large spectre d'une durée de cinq jours est prescrite. Des médicaments cholérétiques sont utilisés pour améliorer le drainage des canaux biliaires, compte tenu du type de passage de la dyskinésie des canaux biliaires.

Le traitement symptomatique est effectué par prokinétique, antispasmodiques, enzymes alimentaires, pré-probiotiques et.

Si le patient présente une rémission de la cholécystite ou de la cholangite, la phase préparatoire dure jusqu'à deux semaines, avec une pancréatite et l'hépatite - jusqu'à trois semaines.

L'efficacité du traitement ultérieur dépend de la manière dont cette étape sera effectuée.

La deuxième étape est caractérisée par l’utilisation d’un médicament spécifique, le biltricid (praziquivel).

Le Biltricid est un médicament anthelminthique efficace qui a un large spectre d’action et qui affecte négativement presque tous les trématodes et cestodes. Le mécanisme d'action de ce médicament est le suivant. La membrane des parasites a une haute perméabilité aux ions calcium qui font partie du biltricid. Et cet effet provoque une paralysie spastique des muscles des helminthes, qui se détachent des parois des canaux biliaires et sont évacués avec la bile.

Mais cette forme posologique doit être utilisée avec une grande prudence, car le médicament est toxique et peut endommager les cellules du foie et du pancréas.

Effets secondaires lors de l’utilisation de biltricid:

  • allergie
  • nausées et vomissements
  • douleur se concentrant dans l'hypochondre droit
  • diarrhée avec du sang,
  • vertige
  • somnolence constante,
  • myalgie
  • arythmie,
  • convulsions
  • violation du sang.

En raison de ces effets secondaires graves, le déparasitage n’est pratiqué que sous la surveillance d’un médecin, dans un hôpital.

La troisième étape (rééducation) vise à rétablir les violations du corps causées par l’invasion. De plus, il est pris en compte que la personne a été traitée avec le biltricide, ce qui signifie qu'il y a toutes les raisons d'utiliser un traitement cholérétique à travers différents types de tubages, en prenant des décoctions d'herbes à effet cholérétique et d'hépatoprotecteurs. Également pendant toute la période de rééducation, les intestins doivent être nettoyés avec des lavement ou des laxatifs.

Prévention de l'opisthorchiase

Prévenir l'opisthorchiase est beaucoup plus facile que de la diagnostiquer et de la traiter. Pour ce faire, vous n'avez pas besoin de faire des vaccinations coûteuses - vous devez simplement suivre des règles simples et généralement acceptées en matière de comportement hygiénique, à savoir:

  1. Vous ne devez en aucun cas utiliser de l'eau brute, qu'il s'agisse d'eau de ruisseau, de puits ou d'eau courante. Dans le même temps, pour savoir avec certitude que tous les parasites présents dans les eaux polluées sont morts, il est préférable de les faire bouillir pendant au moins dix minutes.
  2. Les mains doivent être lavées fréquemment. C’est le moyen le plus simple mais le plus efficace de se protéger sans effort de la grande majorité des maladies infectieuses.

Quand se laver les mains est nécessaire:

  • avant et après avoir utilisé les toilettes;
  • après avoir travaillé avec le sol;
  • après une partie ou un contact avec un animal, même domestique,
  • après avoir changé les couches;
  • rentrer de la rue;
  • avant de commencer à cuisiner ou à s'asseoir;

Expliquez aux enfants que lorsqu’ils nagent dans l’eau, qu’il s’agisse d’une piscine, d’une mer ou d’une rivière, la bouche doit être maintenue bien fermée. Cela permettra de ne pas avaler aucun «coup sale», dont il sera très difficile de se débarrasser s'il est encore avalé pendant de nombreuses années, voire toute la vie.

Les produits tels que les légumes et les fruits doivent être lavés très soigneusement. Juste asperger avec de l'eau du robinet n'est pas suffisant. Les fruits et surtout les légumes sont lavés avec une brosse spéciale, puis laissés pendant un certain temps sous l'eau courante.

Une attention particulière devrait être accordée à la préparation du poisson. Même les morceaux de poisson infectés deviennent inoffensifs s'ils sont frits ou cuits pendant vingt minutes.


Plus D'Articles Sur Le Foie

Cholécystite

Comment brasser l'avoine pour traiter le foie

Le nettoyage du foie est effectué non seulement par les personnes d'âge mûr, mais également à un jeune âge. Il filtre tout ce qui pénètre dans notre corps, y compris les nitrates, les aliments de mauvaise qualité, les eaux polluées, etc.
Cholécystite

Traitement de Giardia chez l'adulte: médicaments, schéma thérapeutique et régime

Une maladie parasitaire telle que la giardiase est très répandue parmi la population. Dans ce cas, l'intestin est le plus souvent endommagé, en particulier le maigre, avec un désordre important de ses fonctions.