Comment traiter le foie après l'alcool?

Pour la douleur après avoir bu de l'alcool et avoir consommé beaucoup d'alcool, il est important de savoir comment traiter le foie après l'alcool. L'acceptation de telles boissons affecte négativement le fonctionnement des organes internes, en particulier du foie. Par conséquent, lorsqu'un malaise survient, de nombreuses personnes se demandent quels médicaments aident à soutenir le fonctionnement du corps après une hyperphagie boulimique. Les meilleurs outils pour chaque cas d’intoxication aideront à choisir un médecin.

Médicaments pour le traitement et la récupération du foie après l'alcool

L'alcoolisme (consommation systématique d'alcool) conduit à une atrophie du foie, à une décomposition des structures de l'organe. Avec une détérioration marquée du bien-être des personnes ayant une dépendance à l'alcool, demandez l'aide de spécialistes avec une demande de restauration du foie. L’alcoolisme et les crises de boulimie fréquentes rendent difficile l’élimination des toxines; il faut donc des années pour que les patients soient traités, en fonction de leur état de santé. Aide fournira des médicaments qui restaurent les cellules du foie. En outre, les médecins prescrivent des vitamines qui aident à renforcer les défenses de l'organisme. La pharmacothérapie implique l'utilisation de 4 types de drogues. Les médecins prescrivent les médicaments suivants:

  • pour la récupération;
  • pour l'activation et la régénération;
  • renforcer les cellules hépatocytes;
  • pour nettoyer, éliminer les toxines.

Si le foie est endommagé, il est restauré par l'utilisation d'hépatoprotecteurs. Ils devraient être prescrits par un médecin, l'auto-traitement est extrêmement dangereux et peut avoir des conséquences imprévisibles. Mais même un traitement bien choisi n'éliminera les violations des fonctions de l'organe que si le patient a consulté un spécialiste à temps. Les patients se demandent quels sont les remèdes efficaces contre l'alcoolisme et la consommation d'alcool, ils sont sans danger et vendus à un prix abordable. Aujourd'hui, l'industrie pharmaceutique produit de nombreux hépatoprotecteurs de haute qualité sous forme de gélules, comprimés, etc., utilisés pour le traitement de ce type.

Drogues régénérantes

Chaque dispositif médical à traiter contient des hépatoprotecteurs dans sa composition. En pénétrant dans les tissus endommagés par l'éthanol, certains ingrédients restaurent les cellules hépatocytes. Pour le traitement de l'alcoolisme, utilisez une variété de médicaments pouvant être créés à partir d'ingrédients à base de plantes, d'enzymes hépatiques d'animaux, d'acides aminés, etc. Il existe également sur le marché des médicaments combinés qui donnent un effet complexe. Les meilleurs moyens ne peuvent pas être isolés, car dans un cas particulier, la meilleure option est sélectionnée. Les médicaments les plus célèbres incluent:

Après la "frénésie", vous devez utiliser des médicaments qui vont extraire l’éthanol des hépatocytes.

  1. Essentiale. Les phospholipides contenus dans cette préparation ont une structure similaire à celle des molécules d'origine naturelle. Lorsque le foie est endommagé, les parois des cellules sont détruites et ce médicament peut rendre leurs structures plus holistiques.
  2. "Essliver". Médicament-hépatoprotecteur, capable de protéger le corps contre les effets négatifs sur les cellules du foie. "Essliver" restaure les membranes cellulaires, améliore la résistance du foie à diverses substances toxiques. Au cours de la thérapie, les produits de décomposition qui se forment dans le foie ne peuvent pas détruire les hépatocytes.
  3. "Phosphogliv". La restauration des structures cellulaires améliore et active le foie dans les affections chroniques. L'utilisation de "Phosphogliv" aide à réduire l'inflammation, à prévenir l'atrophie des structures du corps.
  4. "Dynamiser". Le mécanisme de travail du médicament "Vivir" est basé sur le processus de stabilisation des membranes, accélérant la régénération des cellules hépatiques fonctionnelles. Grâce à l'utilisation du médicament, il est possible de ralentir l'oxydation des lipides dans les tissus du foie et leur conversion.
  5. Rezalut. Médicament pharmaceutique, faisant référence au nombre d'hépatoprotecteurs. Son action principale implique le renforcement des cellules hépatiques, il améliore la protection du corps lors de la consommation. Le mécanisme des principes actifs est en cours de récupération des hépatocytes. De plus, le manque de phospholipides est compensé par des substances similaires.
Retour à la table des matières

Préparations pour l'activation et la régénération

Les médicaments qui activent et régénèrent les tissus des organes doivent comprendre des acides aminés, des vitamines et des composants biologiquement actifs qui favorisent le renouvellement cellulaire. Les stimulants de croissance aident à protéger les hépatocytes et à accélérer la régénération au niveau cellulaire. Selon de nombreux patients, les compléments alimentaires sont totalement sans danger. Par conséquent, leur prise est permise sans l'autorisation des médecins. Cependant, certains d'entre eux sont hépatotoxiques et, par conséquent, au cours de l'interaction avec d'autres agents, des effets secondaires sont possibles. En outre, les compléments alimentaires ne peuvent pas être utilisés comme moyen principal d'absorption, car ils sont utilisés dans le cadre d'un traitement complexe. En particulier, les médecins peuvent prescrire de tels médicaments:

L'alcool détruit les cellules du foie, vous devez donc prendre des médicaments qui stimulent la récupération des hépatocytes.

  1. «D I Guard Nano» («Di Ay Guard Nano»). Le complément alimentaire "D i Guard nano" agit en tant qu'antioxydant, permet d'accélérer la détoxification, prévient la rétention de substances toxiques dans le corps, élimine l'intoxication, l'intoxication. "D i Guard nano" protège le foie contre l'inflammation, les réactions allergiques, ses composants restaurent les cellules du foie, renforcent les fonctions de détoxification, aident à se débarrasser des allergènes.
  2. "Dipana". Le médicament "Dipana" est un médicament moderne destiné à restaurer le foie pendant l'alcoolisme et la consommation d'alcool, lorsqu'il est endommagé. Basé sur des ingrédients à base de plantes. Les ingrédients actifs et les vitamines du médicament sont sans danger, ne provoquent pas d’effets secondaires et se distinguent par leur action rapide. Chaque ingrédient aide à éliminer les processus pathologiques des structures cellulaires et peut être utilisé à des fins préventives. Cela explique le fait que le médicament présente de nombreuses indications d'utilisation.
Retour à la table des matières

Médicaments de renforcement des membranes hépatocytaires

Ces médicaments vont renforcer la membrane cellulaire, protéger le foie et préserver les fonctions du corps. En particulier, «Cupers Neo» («Coopers Neo») contribuera à maintenir le corps en bonne santé, en fournissant un soutien complet: nettoyage en douceur, protection des cellules, etc. Cela aide à démarrer la fonction de nettoyage dans le corps. De plus, si le médicament est pris correctement et tel que prescrit par un médecin, la production de sécrétions biliaires et leur écoulement sont stimulées et la viscosité diminue, ce qui empêche la formation de microlithes. "Coopers Neo" vous permet de renforcer les membranes des cellules du foie. Le médicament améliore le processus digestif, réduit la charge sur le foie. Si nécessaire, vous pouvez vous renseigner auprès du médecin pour connaître les analogues de cette préparation médicale pour le traitement après une consommation excessive d'alcool.

Médicaments de nettoyage

Les préparations médicales pour le nettoyage sont pertinentes après une intoxication grave et une intoxication à l'éthanol pendant la consommation d'alcool. Dans de tels cas, les médicaments sont parfaits, parmi les ingrédients qui contiennent une renouée. Les patients dans un état grave, prescrit "Kars". Lorsque le filtre principal du corps cesse de fonctionner pleinement, entraînant des défaillances d'autres organes, un traitement urgent est nécessaire par le biais de médicaments efficaces. Pour éliminer les processus pathologiques, appliquez des médicaments à base d'ingrédients à base de plantes et de vitamines. Ils vous permettent de réguler l'activité des enzymes, de minimiser les effets des substances toxiques et d'aider à augmenter la résistance du foie aux facteurs négatifs. Lorsque vous buvez, vous devez suivre un traitement avec les médicaments suivants:

En cas d'intoxication alcoolique, vous devez prendre des pilules de nettoyage spéciales pour décharger le foie des poisons.

  1. "Carsil". Les médicaments appartiennent au groupe des hépatoprotecteurs fabriqués à partir d'ingrédients naturels. La silymarine est un composant végétal du médicament Karsil, isolé du chardon-Marie. Ce composant agit au niveau cellulaire, contrôle la perméabilité des membranes cellulaires.
  2. "Legalon". Phytothérapie, dont l'ingrédient actif est l'extrait de chardon-Marie. Legalon a un effet curatif sur le foie. De plus, parmi les composants du chardon-Marie, il y a des composants biologiquement actifs, y compris plusieurs variétés de silymarine.
  3. "Silimar". Médicaments contenant des ingrédients à base de plantes, ayant des effets hépatoprotecteurs et anti-toxiques. "Silimar" peut être prescrit pour la prophylaxie en cas d'atteinte du foie causée par une intoxication chronique, l'abus de boissons alcoolisées, l'utilisation à long terme de médicaments.
  4. "Hépabène". Les capsules contiennent de nombreux ingrédients. En particulier, grâce au fumarin, vous pouvez soulager les crampes, faciliter la pénétration de la bile dans l'intestin. La silymarine élimine les effets de l'intoxication, aide à augmenter le nombre de cellules hépatiques. Les capsules "Gepabene" vous permettent d'arrêter le développement de différentes pathologies du corps.
  5. "Heptral". La nomination de "Heptral" aide à normaliser le processus d’apparition des acides biliaires, la pénétration de ces derniers dans la voie entraînant la formation de la bile. En outre, la motilité du système digestif est améliorée en éliminant la stagnation des sécrétions biliaires. Hépatoprotecteur (nettoyage et régénération de l'organe), l'effet cholinergique du médicament "Heptral" est perceptible pendant 3 mois après le traitement.
  6. Hepa-Mertz. Le médicament "Hepa-Mertz" a pour objectif principal de réduire la concentration d'ammonium dans le sang. Les instructions pour le médicament stipule qu'il doit être utilisé en cas de violation des processus métaboliques des acides aminés. Il est utilisé pour protéger les cellules hépatocytes contre les effets toxiques nocifs de diverses substances affectant le foie.
  7. Extrait de chardon-Marie. L'extrait de chardon-Marie aide à traiter les modifications pathologiques des structures du corps, qui se présente sous forme de comprimés. Il est efficace en cas d'affaiblissement des fonctions de protection. L'extrait est une source de flavonoïdes pouvant jouer le rôle de protecteur du foie en le protégeant des effets négatifs des toxines. Les comprimés vous permettent de reprendre le fonctionnement de l'organe et de ses cellules.

Tous les médicaments ci-dessus, produits sous forme de gélules et de comprimés, ne peuvent être utilisés que sur ordonnance d'un médecin. Après un diagnostic approfondi, le spécialiste sélectionnera le médicament optimal, aidera à déterminer le dosage souhaité, la durée du traitement médicamenteux. Cependant, la règle de base que les patients devraient suivre est l'élimination de la consommation d'alcool.

Foie alcoolique - Symptômes, diagnostic et traitement des maladies causées par la consommation d'alcool

L'éthanol a un effet destructeur sur tout le corps. Ce produit chimique perturbe le métabolisme, endommage la muqueuse de l'estomac et du système nerveux. Avec une exposition prolongée à l'éthanol, apparaissent les symptômes de la maladie du foie chez un alcoolique: la peau du visage est plus jaunâtre que l'épithélium sain, le tonus musculaire diminue. Vous pouvez arrêter la destruction du corps, l'abandon de l'alcool et suivre les recommandations des médecins.

Comment l'alcool affecte le foie

Les buveurs exposent le corps à une exposition constante à l'éthanol. Cette substance provoque la mort des cellules hépatiques saines. Inflammation observée du corps, accompagnée d'un changement de sa taille. La synthèse des enzymes hépatiques est altérée, ce qui pose des problèmes pour le travail de tous les systèmes organiques. L'acétaldéhyde et les autres produits de désintégration de l'alcool ne sont pas rapidement excrétés par l'organisme. Dans le contexte d'une violation du métabolisme des graisses, les cellules du foie sont remplies de cholestérol. Cette condition conduit à la formation d'un environnement propice au développement de maladies.

A quoi ressemble un foie alcoolisé?

La condition d'un organe dépend de l'étendue de ses dommages à l'éthanol et de la maladie à laquelle il a été soumis. Le foie et l’alcool sont peu compatibles. Même avec l'utilisation de boissons alcoolisées légères, une petite quantité d'hépatocytes est détruite. Dans le premier stade de la maladie chez un alcoolique, le foie augmente, et le nombre d'enzymes produites diminue. Les hépatocytes cessent de fonctionner normalement et le sang n'est pas filtré. Avec toutes les substances nocives, il se propage à tous les organes.

Dans l'hépatite, qui est la deuxième étape des dommages causés par l'alcool, la majeure partie du foie est remplacée par du tissu adipeux. La couleur de l'organe passe d'un rouge foncé profond à un rose pâle et à une couleur jaunâtre. Un film gras se forme à la surface. Dans la cirrhose, la majeure partie du foie est remplacée par du tissu cicatriciel. La surface de l'organe devient friable, après examen du matériel, des caillots de sang et des ulcères sont visibles.

Symptômes de maladie alcoolique du foie

La dégénérescence graisseuse chez 90% des patients alcooliques est asymptomatique. Les personnes qui boivent se plaignent parfois d'une perte d'appétit, de nausées et de douleurs dans l'hypochondre droit. Les patients en mauvaise santé développent une jaunisse. Plus le foie de l'alcoolique est détruit, plus les symptômes de la maladie apparaissent. Chez les patients atteints d'hépatite et de cirrhose, les symptômes suivants sont observés:

  • syndrome de douleur;
  • une indigestion;
  • la faiblesse;
  • perte de poids spectaculaire;
  • lourdeur dans le corps;
  • augmentation des oreillettes;
  • modification de la taille des glandes mammaires et des testicules chez l'homme.

Causes de la maladie

Les alcooliques souffrent de lésions hépatiques d’une étiologie différente au deuxième stade de la dépendance, lorsque la dose d’alcool consommée dépasse 10 à 12 fois la dose normale. Plus difficile de faire face à l'alcoolisme des femmes, parce que leur activité alcool déshydrogénase est 5 fois plus faible. En plus du sexe, la prédisposition génétique affecte le taux de progression de la maladie. Chez certains patients, l'activité des enzymes qui détruisent l'alcool est réduite, de sorte que la charge principale repose sur les glandes à sécrétion externes. Contribuer au développement de la maladie:

  • l'obésité;
  • syndrome métabolique;
  • maladie hépatique différée;
  • mauvaises habitudes (tabagisme, consommation d'aliments gras, etc.);
  • troubles endocriniens.

Classification de la maladie alcoolique du foie

Le risque et le degré de dommage causé au corps dépendent de la quantité d'alcool qu'une personne consomme chaque jour. Dans le cas de l'alcoolisme, le foie fonctionne bien, de sorte que la personne dépendante développe une stéatose au cours du premier stade de la maladie. Sur les photos prises lors de l'échographie, la maladie ressemble à une accumulation de graisse autour des hépatocytes. La stéatose est toujours accompagnée d'une hypertrophie du foie. Une consommation d'alcool supplémentaire provoque les dommages aux organes suivants:

  • hépatite chronique;
  • cirrhose alcoolique.

Complications possibles

Les personnes souffrant de dépendance à l'alcool risquent de développer un cancer du foie. Les substances toxiques qui s'accumulent dans le corps en raison d'une diminution de l'activité fonctionnelle se déposent dans tous les tissus. Ce processus conduit souvent au développement d'un accident vasculaire cérébral chronique (encéphalopathie). En l'absence de traitement, les maladies suivantes peuvent apparaître chez un alcoolique:

  • ulcère peptique accompagné de saignements gastro-intestinaux réguliers;
  • dystrophie rénale;
  • insuffisance rénale aiguë;
  • complication de pyélonéphrite chronique et de glomérulonéphrite.

Diagnostics

Le thérapeute peut suspecter des problèmes de foie sur la base d'une évaluation de l'apparence de l'alcoolique. La peau des patients acquiert une teinte rougeâtre anormale. Chez les patients atteints du second stade de cirrhose, la «tête de méduse» (dilatation des veines autour du nombril) est clairement visible. Dans une étude de laboratoire sur le sang chez 80% des alcooliques, une macrocytose est révélée. Certains patients ont une anémie ferriprive. Le diagnostic est fait après avoir reçu les résultats d'une des méthodes de diagnostic instrumental:

  • échographie de la cavité abdominale;
  • dopplerographie;
  • imagerie par résonance magnétique ou informatique;
  • recherche radionucléique;
  • biopsie du foie.

Traitement du foie pour l'alcoolisme

Au début, la maladie est complètement réversible. Si vous renoncez à l'alcool, l'obésité hépatique passera d'elle-même. Le patient doit normaliser son alimentation en abandonnant complètement les graisses et prendre des médicaments normalisant le métabolisme. Si l’alcool développe une cirrhose ou une hépatite, un traitement médical sera nécessaire. Absolument tous les patients souffrant d'une maladie alcoolique doivent suivre un traitement de désintoxication. Il comprend les étapes suivantes:

  1. 200-300 ml de solution de glucose sont administrés par voie intraveineuse avec Essentiale ou une solution d'acide lipoïque.
  2. La solution de pyridoxine est administrée par voie intraveineuse.
  3. Sous forme de solution, les patients reçoivent de la thiamine et du piracétam.
  4. Hemodez injecté par voie intraveineuse 200 ml.

Le traitement de désintoxication dure 4-5 jours. Pour la récupération accélérée du foie, on prescrit au patient des phospholipides essentiels. Si le patient développe une fibrose en refusant de boire de l'alcool, il reçoit de l'acide ursodésoxycholique et d'autres hépatoprotecteurs. Ils contribuent à l'écoulement de la bile et améliorent le métabolisme. Au stade terminal de la fibrose, accompagné de nécrose et de prolifération du tissu conjonctif, les patients ont besoin d'une greffe du foie.

Les médicaments

Les dommages alcooliques au foie pour éliminer les drogues à la maison ne fonctionneront pas. Sous l'influence de l'alcool, des changements significatifs dans le métabolisme se produisent, le médecin doit donc mener un traitement de désintoxication. Après la sortie de l'hôpital, les groupes de médicaments suivants peuvent être prescrits au patient afin de normaliser le fonctionnement des glandes à sécrétion externes et de réduire le besoin d'alcool:

  • Ademetionine;
  • Acide glycyrrhizinique;
  • Essentiale;
  • Metipred

L'adéméthionine est un médicament indispensable dans le traitement de la cholestase et de la dépendance à l'alcool. Il a un effet antioxydant, hépatoprotecteur, neuroprotecteur et antidépresseur sur le corps. Le médicament normalise l'activité des hépatocytes, favorise le transfert de la bile dans le système biliaire. À l'hôpital, le médicament est administré sous forme d'une solution à 0,8 g / jour. À la maison, le patient devrait prendre 2 à 4 comprimés par jour. Chez de nombreux patients, l'administration à long terme d'adéméthionine provoque une douleur dans la région épigastrique, car Cela augmente l'acidité de l'estomac.

L'acide glycyrrhizinique est administré aux alcooliques avec les phospholipides. Il restaure l'intégrité biologique des membranes des hépatocytes et empêche la perte d'enzymes. Dans de rares cas, il provoque des allergies. Dans la cirrhose, l’acide glycyrrhizique prévient la formation de tissu conjonctif hépatique. Vous pouvez l'acheter sous forme de solution ou de comprimés. Phosphogliv, Essenzigliv contiennent une grande dose de cette substance. En règle générale, pour les lésions non sévères de la glande, les alcooliques sont prescrits 2 à 3 comprimés d'acide glycyrrhizique 3 à 4 fois par jour.

Essentiale aide en cas d'hépatite, de tsiroza et de nécrose des cellules du foie. À l'hôpital, les médicaments pour alcooliques sont administrés par voie intraveineuse dans 10 ml. Le cours standard est de 17 injections. Dans le même temps, le patient doit prendre 2 capsules du médicament 3 fois par jour. Après le congé, la posologie du médicament est modifiée. Pendant 3 mois, l’alcoolique doit prendre 3 comprimés 4 fois par jour. Rarement, les patients avec un surdosage ont la diarrhée.

Certains patients sont hospitalisés pour une hépatite alcoolique aiguë sévère. Metipred prescrit pour faciliter l'évolution de la maladie. Dans le même temps, les patients sont préalablement contrôlés pour l'absence d'infections et de saignements gastro-intestinaux. Le corticostéroïde est pris 1 ou 2 fois par jour. La dose quotidienne totale ne doit pas dépasser 32 mg. Le médicament soulage l'inflammation et élimine la réaction allergique. Les patients avec une administration prolongée de metipred développent une arythmie et une hypotension. Chez les alcooliques, le médicament provoque des sautes d'humeur et une désorientation fréquentes.

Régime spécial

Personne buvant du foie exposée à des produits chimiques hautement toxiques. Les médecins recommandent cela afin de normaliser son travail, non seulement d'abandonner l'alcool, mais également de réviser le plan de nutrition. Lors du traitement de l'hépatite chronique ou toxique, les médecins prescrivent aux patients un régime riche en protéines. La renonciation à l'alcool est obligatoire au moment du traitement. Si l'alcoolique continue à consommer de la vodka, de la bière ou d'autres boissons de qualité supérieure, la correction nutritionnelle ne sera d'aucune aide. Dans la fibrose alcoolique, l'hépatite, la stéatose, les patients sont autorisés à manger les aliments suivants:

  • veau, lapin et autres viandes maigres;
  • fromage cottage, kéfir, crème sure faible en gras;
  • pommes de terre bouillies, brocolis, courgettes;
  • concombres crus, carottes, chou, tomates;
  • fruits secs

Prévention des dommages causés par l'alcool au foie

Le moyen le plus simple de prévenir le développement de la maladie est d'éviter l'alcool. Les patients pour restaurer les fonctions du foie doivent suivre un régime et toutes les prescriptions du médecin. La dose quotidienne d'alcool est de 80 ml, ce taux de consommation de boissons alcoolisées fixé par les médecins pour les personnes en bonne santé. Les mesures visant à prévenir la progression des dommages alcooliques au foie comprennent:

  • adhésion à un régime alimentaire spécial;
  • se faire soigner pour se débarrasser de l'abstinence (besoin impérieux de boissons alcoolisées);
  • exercices de thérapie physique.

Photo hépatite hépatique

Vidéo

Les informations présentées dans l'article sont à titre informatif seulement. Les matériaux de l'article n'appellent pas d'auto-traitement. Seul un médecin qualifié peut diagnostiquer et conseiller un traitement en fonction des caractéristiques individuelles d'un patient particulier.

Façons de traiter les dommages causés par l'alcool au foie

Dans le corps d'une personne en bonne santé, le foie accomplit un certain nombre de tâches importantes: protection contre les agents étrangers, purification des toxines et des hormones en excès, participation au processus digestif. La consommation prolongée prolongée de boissons alcoolisées a un effet néfaste sur l’organe en provoquant des réactions chimiques au cours desquelles les hépatocytes sont endommagés. En conséquence, une maladie hépatique alcoolique se développe - une condition pathologique au cours de laquelle les hépatocytes sont régénérés et le fonctionnement du foie est perturbé.

La pathologie se développe chez les individus qui abusent systématiquement de l'alcool pendant plus de 8-12 ans. À risque - les hommes sont 3 fois moins sensibles aux dommages alcooliques au foie. Mais les représentants du sexe faible développent la maladie plus rapidement, ce qui est lié à la physiologie du corps féminin. En raison de l'augmentation constante du nombre de personnes qui consomment régulièrement de l'alcool, la maladie alcoolique est un problème médical et social mondial.

Facteurs de développement

La dépendance pathologique aux boissons alcoolisées, en particulier si une personne en consomme en grande quantité et régulièrement, est la principale cause du développement de la maladie alcoolique du foie. En conséquence, sous l'action de l'éthanol, non seulement les hépatocytes meurent, mais un tissu conjonctif grossier se forme, mais les tissus du foie manquent d'oxygène et se gonflent ensuite (hépatomégalie).

Les autres facteurs contribuant à la survenue de la maladie comprennent:

  • Sexe féminin Les femmes tombent malades plus rapidement et les modifications pathologiques du foie sont plus actives.
  • Prédisposition génétique. Si le corps ne produit pas suffisamment d'enzymes détruisant l'alcool, des modifications destructrices se produisent dans le foie à partir de petites doses d'éthanol et en moins de temps.
  • Perturbation du métabolisme sur fond de dysfonctionnements endocriniens (diabète, obésité) et comportement alimentaire inapproprié.
  • Maladies inflammatoires du foie transférées et actuelles (hépatite virale, fibrose, stéatose).

Symptomatologie

La maladie alcoolique du foie survient de manière séquentielle, en passant par plusieurs étapes, à chacune desquelles un certain tableau clinique est formé. Le stade précoce de la maladie alcoolique est la dégénérescence graisseuse du foie, qui survient chez 90% des patients après une consommation d'alcool systématique de 8 à 10 ans. La dystrophie hépatique grasse se produit sans manifestations évidentes et une personne peut à l'occasion se plaindre de:

  • réduction de l'appétit;
  • des épisodes de nausée;
  • douleur dans l'abdomen supérieur droit;
  • jaunissement de la peau.

L'hépatite alcoolique se forme à l'étape suivante des lésions hépatiques liées à l'alcool, sous différentes formes: fulminante, aiguë ou chronique. Le cycle ultrarapide de l’hépatite alcoolique est rare, mais des lésions hépatiques énormes peuvent être fatales en quelques heures. L'hépatite alcoolique aiguë se manifeste par un certain nombre de symptômes négatifs:

  • augmentation de la douleur dans le côté droit, terne par la nature de la douleur;
  • manifestations dyspeptiques sous forme de nausée, distension abdominale, selles rapides;
  • perte d'appétit;
  • perte de poids;
  • syndrome hyperthermique;
  • jaunisse hépatique.

Le tableau clinique de l'hépatite alcoolique sous forme chronique se caractérise par une modification des périodes de rechute et de rémission. Au cours de la période d'exacerbations, l'état du patient est caractérisé par son instabilité - il est tourmenté par des douleurs sourdes systématiques à l'abdomen, des nausées, des éructations, des selles instables (constipation alternée avec diarrhée). Parfois, la jaunisse se développe.

Si une personne continue à prendre de l'alcool, une maladie alcoolique progresse, provoquant la formation de cirrhose - le stade final de la pathologie. La cirrhose du foie est déterminée par les caractéristiques suivantes:

  • rougeur des paumes;
  • une augmentation de la taille des oreilles;
  • épaississement des phalanges supérieures des doigts;
  • changer la forme des plaques à ongles, leur consistance;
  • l'apparition de multiples varicosités sur la peau du visage et du corps;
  • expansion du réseau veineux sur l'abdomen autour de l'anneau ombilical.

Parfois, chez les hommes au stade final de la maladie alcoolique, une gynécomastie apparaît (augmentation du volume des glandes mammaires) et un hypogonadisme (diminution des testicules), impuissance. Avec une cirrhose longue, la fibromatose palmaire se produit avec la formation et la croissance d'un site dense et léger au-dessus des tendons entre le 4ème et le 5ème doigt. A l'avenir, l'immobilité totale de l'annulaire et du petit doigt risque de se développer.

Des complications

Une longue série de lésions alcooliques au foie provoque de graves troubles du fonctionnement de la glande. En conséquence, un certain nombre de complications peuvent se développer:

  • saignements internes du tractus gastro-intestinal, ce qui indique un vomi avec des traînées de sang et des selles noires (méléna);
  • syndrome de toutes les fonctions rénales;
  • syndrome hépato-pulmonaire;
  • inflammation aiguë du péritoine;
  • ascite avec accumulation de grands volumes de liquide dans la cavité péritonéale;
  • manque d'oxygène en raison d'une circulation sanguine plus lente.

L'encéphalopathie hépatique est considérée comme l'une des complications les plus graves d'une maladie alcoolique au stade de l'hépatite et de la cirrhose. La condition est due à une intoxication du cerveau et du corps entier par des toxines intestinales. L'encéphalopathie hépatique est accompagnée de troubles comportementaux et psycho-émotionnels et peut conduire au coma hépatique.

Le cancer du foie est une complication non moins redoutable des dommages causés par l'alcool. Les patients atteints d'hépatite alcoolique et de cirrhose ont un risque accru de formation de tumeurs malignes dans le foie. Le plus souvent, ces patients développent un carcinome hépatocellulaire.

Diagnostics

Le diagnostic des dommages présumés causés par l'alcool au foie commence par la collecte de l'anamnèse et la confirmation du fait qu'il y a un abus d'alcool. Le médecin accorde une attention particulière à la consommation d'alcool, au volume et à la fréquence de consommation d'alcool. L'examen physique comprend une évaluation de l'état de la peau et des muqueuses, de la palpation et des percussions du foie.

Le diagnostic en laboratoire comprend:

  • numération globulaire complète pour déterminer l'accélération de la RSE, l'augmentation du nombre de globules blancs, la macrocytose, les signes d'anémie mégablastique et de carence en fer;
  • analyse biochimique du sang au moyen de laquelle on détecte une augmentation de l'ALT et de l'AST, une augmentation de la concentration en bilirubine, en transferrine et en fer sérique;
  • une étude immunologique du sang, révélant une augmentation de la concentration d'immunoglobuline A (caractéristique des patients atteints d'une inflammation hépatique).

Une analyse de sang pour détecter l’alpha-fœtoprotéine est prescrite à tous les individus soupçonnés de maladie alcoolique en raison du risque élevé de développer des tumeurs malignes dans le foie. Si la concentration en alpha-foetoprotéine dépasse 400 mg / ml, on peut discuter de la présence d'un cancer du foie.

Les diagnostics matériels comprennent les ultrasons, les ultrasons Doppler, les tomodensitomètres et les IRM, la biopsie et les études sur les radionucléides.

  • Une échographie du foie révèle une augmentation caractéristique de la taille de la glande, une modification de ses contours et de sa forme. Utilisation des ultrasons pour déterminer la présence et le degré de dégénérescence graisseuse des tissus du foie.
  • Une échographie Doppler est nécessaire pour identifier l'hypertension portale et déterminer la pression dans les veines hépatiques.
  • La tomodensitométrie et l'IRM du foie, en tant que méthodes de haute précision, permettent d'étudier l'état du parinéham hépatique et des vaisseaux sanguins à partir de différentes projections.
  • Une étude sur les radionucléides montre des modifications diffuses du paringham hépatique. En outre, les capacités de sécrétion de la glande et le taux de production de sécrétion de bile sont évalués à l'aide de cette méthode.
  • Biopsie du foie. Un prélèvement de biopsie suivi d'une analyse histologique est nécessaire pour la confirmation finale du diagnostic.

Méthodes de traitement

Le succès du traitement des dommages alcooliques au foie dépend du stade auquel la pathologie a été diagnostiquée. Si le patient a un stade initial - dégénérescence graisseuse - les mesures thérapeutiques sont réduites à l’organisation du régime alimentaire, à l’abandon total de l’alcool et à la prise de complexes multivitaminiques. L'amélioration de l'état avec ce traitement se produit dans 2-4 semaines, avec le temps, les fonctions hépatiques sont rétablies.

Le traitement de l'hépatopathie alcoolique en présence d'hépatite et des premiers signes de cirrhose vise à éliminer les symptômes négatifs, à prévenir les complications et à lutter contre les processus destructeurs. La thérapie est complexe et comprend:

  • refus de prendre de l'alcool;
  • l'organisation de la nutrition diététique;
  • mesures visant à détoxifier le corps en utilisant des solutions intraveineuses contenant du glucose, de la pyridoxine et de la cocarboxylase;
  • prendre des médicaments (hépatoprotecteurs, phospholipides essentiels) pour régénérer le tissu hépatique, restaurer la fonctionnalité des hépatocytes et améliorer leurs propriétés protectrices;
  • prendre des médicaments diurétiques en présence d'ascite sur le fond de l'hypertension portale;
  • prendre des corticostéroïdes en cas d'hépatite alcoolique sévère, lorsque le risque de décès est élevé.

Le traitement peut inclure des médicaments contenant de l'acide ursodésoxycholique afin de normaliser le travail du foie, de réguler le métabolisme des lipides et d'améliorer la capacité de sécrétion. Si l'état mental du patient est altéré, des médicaments à base de S-adénosylméthionine sont prescrits. Les patients présentant une dégénérescence cicatricielle des tendons palmaires ont besoin d'une thérapie physique et, lorsqu'ils sont négligés, d'une correction chirurgicale.

Le traitement des lésions alcooliques du foie au stade terminal (cirrhose développée) vise à prévenir les complications et à soulager les symptômes tels que douleur, dyspepsie, etc. La meilleure option est de greffer un foie sain d'un donneur. Une condition importante pour la mise en œuvre de la transplantation - un rejet complet de l’alcool pendant six mois.

Un régime alimentaire joue un rôle important dans l’accélération du rétablissement des patients souffrant de lésions alcooliques du foie. Au cours de la pathologie, une carence en protéines, un manque de vitamines et d’oligo-éléments (zinc, vitamines A, D, E, C) se développent. Par conséquent, on montre aux patients une bonne nutrition avec une teneur élevée en calories, une teneur optimale en glucides et en protéines.

Prévisions

Il existe une relation directe entre le stade de la maladie alcoolique du foie et le pronostic de survie. Avec une détection précoce, le pronostic est favorable - la dégénérescence graisseuse des tissus du foie est réversible, avec un traitement adéquat, une guérison complète est possible. Le pronostic s'améliore avec une courte durée de la maladie et l'absence de surpoids.

Si la maladie est détectée au stade de l'hépatite alcoolique et de la cirrhose, le pronostic change dans une direction défavorable. Seulement 50% des patients atteints de maladie alcoolique au stade de la cirrhose vivent 5 ans ou plus. Si le cancer du foie rejoint la pathologie, le taux de survie diminue fortement, jusqu'à 1-3 ans.

Les maladies alcooliques du foie sont plus faciles à prévenir qu'à guérir. Pour ce faire, il est important de suivre un certain nombre de règles simples - réduire au minimum (voire éliminer complètement) la consommation de boissons alcoolisées, bien manger, bien contrôler son poids et soigner rapidement les maladies des voies biliaires et des organes gastro-intestinaux.

Maladie alcoolique du foie

La maladie alcoolique du foie est une dégénérescence structurelle et une altération de la fonction hépatique due à une consommation prolongée d'alcool systématique. Chez les patients atteints de maladie alcoolique du foie, on observe une diminution de l'appétit, une douleur sourde dans l'hypochondre droit, des nausées, une diarrhée, une jaunisse; une cirrhose et une encéphalopathie hépatique tardives se développent. Le diagnostic est facilité par les ultrasons, le Doppler, la scintigraphie, la biopsie du foie et des tests sanguins biochimiques. Le traitement de la maladie alcoolique du foie implique l'abandon de l'alcool, de médicaments (hépatoprotecteurs, antioxydants, sédatifs) et, si nécessaire, d'une greffe du foie.

Maladie alcoolique du foie

La maladie alcoolique du foie se développe chez les individus, pendant longtemps (plus de 10 à 12 ans), qui consomment des boissons alcoolisées à des doses journalières moyennes (en termes d'éthanol pur) de 40 à 80 grammes pour les hommes et de plus de 20 grammes pour les femmes. Les manifestations de la maladie alcoolique du foie sont la dégénérescence graisseuse (stéatose, dégénérescence des tissus adipeux), la cirrhose (remplacement du tissu hépatique par une fibrose conjonctive), l’hépatite alcoolique.

Le risque de maladie alcoolique chez les hommes est presque trois fois plus élevé, car l’abus d’alcool chez les femmes et les hommes se produit dans un rapport de 4 à 11. Cependant, l’évolution de la maladie alcoolique chez les femmes se produit plus rapidement et lorsque l’alcool est moins alcoolisé. Cela est dû aux caractéristiques d'absorption, de catabolisme et d'élimination de l'alcool liées au sexe. En raison de l’augmentation de la consommation de spiritueux dans le monde, la maladie alcoolique du foie est un grave problème social et médical auquel la gastro-entérologie et la narcologie s’attaquent étroitement.

Mécanismes de développement

La majeure partie de l'alcool éthylique entrant (85%) est exposée à l'enzyme alcool déshydrogénase et à l'acétate déshydrogénase. Ces enzymes sont produites dans le foie et l'estomac. Le taux de panne d'alcool dépend des caractéristiques génétiques. Avec une consommation régulière et prolongée d'alcool, son catabolisme accélère et accumule les produits toxiques formés lors de la décomposition de l'éthanol. Ces produits ont un effet toxique sur les tissus du foie.

Facteurs contribuant au développement de la maladie alcoolique du foie

  • fortes doses d'alcool consommées, fréquence et durée de consommation;
  • sexe féminin (l’activité de l’alcool déshydrogénase chez les femmes est généralement plus faible);
  • prédisposition génétique à l'activité réduite d'enzymes destructrices d'alcool;
  • maladie du foie concomitante ou différée;
  • troubles métaboliques (syndrome métabolique, obésité, mauvaises habitudes alimentaires), troubles endocriniens.

Symptômes de maladie alcoolique du foie

La première phase de la maladie alcoolique du foie, survenue dans plus de 90 ans dans près de 90% des cas de consommation excessive d'alcool, est la dégénérescence graisseuse du foie. Le plus souvent, il est asymptomatique, parfois les patients ont une perte d'appétit et une douleur sourde occasionnelle dans l'hypochondre droit, éventuellement des nausées. Environ 15% des patients souffrent de jaunisse.

L'hépatite alcoolique aiguë peut également survenir sans symptômes cliniques prononcés, ou évoluer gravement fulminante et entraîner la mort. Cependant, les signes les plus fréquents d’hépatite alcoolique sont le syndrome douloureux (douleur sourde dans l’hypochondre droit), la dyspepsie (nausée, vomissements, diarrhée), la faiblesse, l’anorexie et la perte d’appétit. La jaunisse hépatique est également un symptôme fréquent (la peau a une teinte ocre). Dans la moitié des cas, l'hépatite alcoolique aiguë est accompagnée d'hyperthermie.

L'hépatite alcoolique chronique se prolonge par des périodes d'exacerbation et de rémission. Périodiquement, il existe une douleur modérée, des nausées, des éructations, des brûlures d'estomac, une diarrhée, alternant avec la constipation. La jaunisse est parfois noté.

Avec la progression d'une maladie alcoolique, les symptômes typiques d'une cirrhose du foie sont associés à des symptômes d'hépatite: érythème palmaire (rougeur des paumes), télangiectasie (varicosités) sur le visage et le corps, syndrome du «pilon» (épaississement caractéristique des phalanges distales des doigts), «lunettes de montre» (changement pathologique dans la forme et la consistance des ongles); «Têtes de méduses» (veines dilatées de la paroi abdominale antérieure autour du nombril). Chez l'homme, une gynécomastie et un hypogonadisme sont parfois constatés (augmentation des glandes mammaires et diminution des testicules).

Avec le développement ultérieur de la cirrhose alcoolique, une augmentation marquée des oreillettes est observée chez les patients. La contracture de Dupuytren est une autre manifestation caractéristique de la maladie alcoolique du foie en phase terminale: initialement, dans la paume de la main, au niveau des tendons des doigts IV-V, on trouve un nodule dense du tissu conjonctif (parfois douloureux). À l'avenir, il se développe avec la participation des articulations de la main dans le processus. Les patients se plaignent de la difficulté à plier leur annulaire et leur petit doigt. À l'avenir, ils peuvent être complètement immobilisés.

Complications de la maladie alcoolique du foie

Les maladies alcooliques du foie entraînent souvent le développement de saignements gastro-intestinaux, d'encéphalopathies hépatiques (substances toxiques qui s'accumulent dans le corps à la suite d'une activité fonctionnelle réduite, se déposent dans les tissus cérébraux) et altèrent la fonction rénale. Les personnes souffrant de maladie alcoolique risquent de développer un cancer du foie.

Diagnostic de maladie alcoolique du foie

Dans le diagnostic de la maladie alcoolique du foie, la collecte de l'anamnèse et l'identification d'un abus prolongé d'alcool chez le patient jouent un rôle important. Le gastro-entérologue vérifie avec soin combien de temps, avec quelle régularité et en quelle quantité le patient consomme de l'alcool.

Lors des tests de laboratoire, une macrocytose est notée dans le test sanguin général (l'effet toxique de l'alcool sur la moelle osseuse est affecté), une leucocytose et une ESR accélérée. Une anémie mégablastique et une carence en fer peuvent survenir. Un nombre réduit de plaquettes est associé à une inhibition des fonctions de la moelle osseuse et est également détecté en tant que symptôme d'hypersplénisme avec augmentation de la pression dans le système de la veine cave en cas de cirrhose.

Les analyses de sang biochimiques indiquent une augmentation de l'activité des AST et des ALT (transferases hépatiques). Notez également la teneur élevée en bilirubine. L'analyse immunologique révèle une augmentation du taux d'immunoglobuline A. Lorsque l'alcool est consommé en dose quotidienne moyenne de plus de 60 g d'éthanol pur dans le sérum, une augmentation de la transferrine appauvrie en glucides est constatée. Parfois, il peut y avoir une augmentation de la quantité de fer sérique.

Pour le diagnostic de la maladie alcoolique du foie nécessite une collecte minutieuse de l'anamnèse. Il est important de prendre en compte la fréquence, la quantité et le type d'alcool consommé. Le contenu de l'alpha-fœtoprotéine est déterminé en relation avec un risque accru de cancer du foie chez les patients présentant une suspicion de maladie alcoolique. Lorsque sa concentration est supérieure à 400 ng / ml, la présence d'un cancer est présumée. En outre, les patients ont une violation du métabolisme des graisses - dans le sang augmente la teneur en triglycérides.

Les techniques instrumentales permettant de diagnostiquer une maladie alcoolique comprennent l’échographie des organes abdominaux et du foie, la dopplerographie, le scanner, l’IRM du foie, l’examen radionucléique et la biopsie du tissu hépatique.

Lors d'une échographie du foie, les signes de modifications de la taille et de la forme de la dégénérescence graisseuse du foie (hyperéchogénicité caractéristique du tissu hépatique) sont clairement visibles. Une échographie Doppler révèle une hypertension portale et une augmentation de la pression dans le système veineux hépatique. Le puits d'imagerie par résonance magnétique et informatique visualise le tissu hépatique et son système vasculaire. Lorsque le balayage des radionucléides révèle des modifications diffuses des lobules hépatiques, il est également possible de déterminer le taux de sécrétion hépatique et la production de bile. Pour la confirmation finale de la maladie alcoolique, une biopsie du foie est effectuée pour une analyse histologique.

Traitement de la maladie alcoolique du foie

La détection précoce d'une maladie alcoolique au stade de la dégénérescence graisseuse du foie (lorsque le processus est encore réversible) permet d'éviter une progression ultérieure et de restaurer la fonction hépatique. Si le patient a déjà développé une hépatite alcoolique ou une cirrhose, le traitement ultérieur vise principalement à atténuer les symptômes, à prévenir une nouvelle détérioration et à prévenir les complications.

Une condition préalable au traitement de la maladie alcoolique est le rejet complet et final de la consommation d’alcool. Déjà, cette mesure entraîne une amélioration de l'état et, dans les premiers stades de la stéatose, peut permettre de guérir.

En outre, les patients souffrant de maladie alcoolique du foie doivent suivre un régime. Il est nécessaire de manger suffisamment en calories, en protéines, en vitamines et en micro-éléments, car les alcooliques souffrent souvent d'hypovitaminose et de carences protéiques. Les patients sont invités à prendre des complexes multivitamines. Dans l'anorexie grave - aliments par voie parentérale ou avec une sonde.

Le traitement médicamenteux comprend des mesures de détoxication (traitement par perfusion avec des solutions de glucose, pyridoxine, cocarboxylase). Les phospholipides essentiels sont utilisés pour régénérer le tissu hépatique. Ils restaurent la structure et la fonctionnalité des membranes cellulaires et stimulent l'activité des enzymes et les propriétés protectrices des cellules. Les corticostéroïdes sont utilisés pour traiter l’hépatite alcoolique aiguë sévère qui menace la vie du patient. La présence d'infection et de saignements gastro-intestinaux est contre-indiquée.

L'acide ursodésoxycholique est prescrit en tant qu'hépatoprotecteur. Il possède également des propriétés cholérétiques et régule le métabolisme des lipides. Le médicament S-adénosylméthionine est utilisé pour corriger l'état psychologique. Avec le développement des contractures de Dupuytren, le traitement est d'abord effectué par des méthodes physiothérapeutiques (électrophorèse, réflexothérapie, thérapie par l'exercice, massage, etc.) et, dans les cas avancés, par la correction chirurgicale.

En règle générale, la cirrhose du foie développée nécessite un traitement symptomatique et le traitement des complications survenant (saignement veineux, ascite, encéphalopathie hépatique). Au stade terminal de la maladie, une greffe de foie de donneur peut être recommandée. Pour mener à bien cette opération, il faut absolument s'abstenir de boire de l'alcool pendant au moins six mois.

Pronostic pour maladie alcoolique du foie

Le pronostic dépend directement du stade de la maladie dans lequel le traitement est commencé, du strict respect des recommandations médicales et de l'abandon total de la consommation d'alcool. Le stade de stéatose est réversible et, avec les mesures thérapeutiques appropriées, le travail du foie est normalisé en un mois. Le développement de la cirrhose en soi a un résultat défavorable (survie à 5 ans chez la moitié des patients), mais menace également avec l'apparition du cancer du foie.

La prévention de la maladie alcoolique du foie consiste à s'abstenir de consommer de l'alcool.

Préparations pour la restauration du foie après alcool

Le marché pharmaceutique moderne offre beaucoup de médicaments pour restaurer le foie. Il est important de rappeler que les médicaments ne sont pas une panacée pour ceux qui décident de combiner alcool et drogues. Pour obtenir l'effet thérapeutique optimal, vous devez complètement abandonner l'alcool et le traitement doit être sous la surveillance de professionnels qualifiés.

La restauration du foie après la consommation d’alcool est un processus long et laborieux qui exige de la détermination et de la volonté. Ensuite, nous examinons les médicaments les plus efficaces utilisés pour accélérer la régénération de la glande, leurs caractéristiques et leurs caractéristiques d’utilisation.

Comment l'alcool nuit-il au foie?

Même une petite quantité d'alcool éthylique est considérée comme une substance toxique pour le corps. Pour inactiver son action, le fer à repasser doit dépenser beaucoup de ressources. Le foie, bien que capable de récupérer rapidement, mais dans des conditions d'abus de boissons fortes, les hépatocytes souffrent énormément et commencent à dégénérer.

Si la consommation d’alcool est rare, les cellules hépatiques ont le temps de se reconstituer et l’organisme continue de s’acquitter efficacement de leur travail. Avec une quantité d'éthanol choc, son utilisation fréquente d'hépatocytes n'a tout simplement pas le temps de se régénérer. La progression de la maladie entraîne le développement de processus pathologiques difficiles à traiter.

Le groupe de risque comprend:

  • les représentantes - leur corps est moins résistant à l'action de l'éthanol;
  • les adolescents qui sont dépendants de boissons alcoolisées ou de bière;
  • les personnes ayant un poids corporel anormal;
  • patients atteints de maladies systémiques chroniques.

Il est nécessaire de rétablir immédiatement le foie après l'alcool, car l'effet de l'alcoolisme sur le corps entraîne les conséquences suivantes pour l'organe:

  1. Stéatose graisseuse du foie - le fer renaît, ses tissus normaux sont remplacés par des dépôts graisseux et des éléments du tissu conjonctif. La fonction de l'organe est considérablement altérée.
  2. Le processus inflammatoire de la glande - le foie augmente en volume, taille, palpable sous les côtes lors de la palpation. Apparaît jaunâtre de la peau et des muqueuses, des nausées et des vomissements.
  3. Cirrhose - le processus n'est réversible que dans les phases initiales. Les symptômes de la lésion s'apparentent à des manifestations d'inflammation du foie, mais sont plus prononcés.

Traitement correctif

Divers moyens sont utilisés pour restaurer le foie après l’alcool: drogues, méthodes traditionnelles, diététique. Les préparations pour le traitement du foie sont divisées en plusieurs groupes principaux, décrits plus en détail ultérieurement.

Les hépatoprotecteurs constituent le principal groupe de médicaments utilisés pour traiter les dommages causés par l'alcool chez les hépatocytes. Il est important de rappeler que ces médicaments ne peuvent pas protéger complètement le corps humain contre les effets toxiques des boissons alcoolisées. Cependant, ils aideront les cellules des glandes à activer les processus de régénération.

Les indications d'utilisation ne sont pas seulement un traitement, mais également la prévention de conditions pathologiques dans le contexte de l'influence négative de facteurs externes.

Les groupes d'hépatoprotecteurs suivants aideront à guérir le foie et à soutenir le travail de la glande:

  • médecine animale;
  • phytothérapie;
  • les phospholipides;
  • les dérivés d'acides aminés;
  • médicaments à base d'acide biliaire.

Même les meilleurs médicaments doivent être utilisés en tant que composant de la polythérapie. Ensuite, quelques mots sur les meilleurs représentants.

Drogues d'origine animale

Les représentants de ce groupe sont synthétisés à partir du foie d’animaux, généralement des bovins ou des porcs. Ils fonctionnent parce que le foie des animaux contient des composés actifs identiques à ceux de la glande humaine.

La condition principale est que la thérapie du foie pour l'alcoolisme avec ces médicaments devrait avoir lieu en milieu hospitalier, car ils sont assez puissants et peuvent causer un certain nombre d'effets secondaires (cytolytique, syndrome immunopathologique, réactions allergiques).

  1. Syrepar - solution injectable à base d'extrait de foie de bovin et de vitamine B12. Il vise à restaurer le parenchyme hépatique, à arrêter le développement de la stéatose graisseuse et à renouveler les processus de formation du sang.
  2. Hépatosan - sa substance active est des cellules de foie de porc séchées. Accélère les processus de réparation, restaure l'homéostasie, nettoie les substances toxiques, participe aux processus métaboliques.
  3. L'hépatamine - en plus des composants d'origine animale, contient un certain nombre de vitamines, d'acides aminés et d'autres éléments minéraux précieux. Restaure la structure des hépatocytes, inhibe le processus de fibrose.

Préparations à base de plantes

La liste de ces médicaments comprend ceux synthétisés à base de chardon-Marie, d'artichaut, d'huiles de graine, de racine de réglisse, de millepertuis et d'autres composants végétaux. L'utilisation de solutions, de capsules et de comprimés pour le foie après avoir cessé de consommer de l'alcool est souhaitable après consultation d'un technicien qualifié.

Silymar - empêche la destruction de la membrane des hépatocytes en activant la production de protéines et de phospholipides, inactive les toxines, élimine l'inflammation.

Hepel - utilisé dans le traitement complexe pour restaurer la glande. Les contre-indications sont l’âge mineur, la grossesse et l’allaitement, l’hypersensibilité individuelle, une carence en lactose ou une intolérance.

Kars - cet outil est le traitement et la prévention des dommages au foie sous l'action de l'éthanol et de ses dérivés. Il a un effet régénérant, se lie aux radicaux libres, stoppant leur toxicité, stimule la synthèse des protéines et des phospholipides dans les cellules du foie.

Autres représentants du groupe:

Phospholipides

La membrane des hépatocytes a une couche de phospholipides. C'est pourquoi l'utilisation de médicaments à base de phospholipides permet de traiter la glande et de restaurer les caractéristiques anatomiques et physiologiques de ses éléments structurels.

Les médicaments sont prescrits pour tous les groupes d'âge. Les effets secondaires des médicaments se développent assez rarement. Représentants efficaces:

Les médicaments activent les processus de régénération, neutralisent les effets négatifs des toxines et des poisons, empêchent le développement d’éléments du tissu conjonctif (fibrose) dans le foie.

Dérivés d'acides aminés

Les acides aminés sont des substances impliquées dans le processus de synthèse des protéines. Ils sont nécessaires au travail des organes, des systèmes du corps, y compris du foie. Les médicaments de ce groupe sont prescrits pour les lésions sévères de la glande, mais leur effet est moins prononcé que celui des médicaments d’origine végétale et animale.

  1. Heptor est un médicament à base d'adémétionine. Il a un effet antioxydant régénérant, détoxifiant.
  2. Heptral - le médicament non seulement élimine l'inflammation, inactive les toxines et accélère la régénération des cellules des glandes, mais a également un effet antidépresseur.
  3. La méthionine - le médicament active les processus de régénération dans les hépatocytes, renforce les défenses de l'organisme.

Médicaments acides biliaires

L'acide ursodéoxycholique, qui réduit la saturation de la bile en cholestérol, améliore la fonction de la vésicule biliaire et du pancréas. Les médicaments à base de ce médicament se sont révélés efficaces en stimulant les défenses de l'organisme, en restaurant le foie après des lésions alcooliques et toxiques.

Complexes de vitamines

Les complexes de vitamines et les micro-éléments aideront à réduire la sévérité de l'effet toxique de l'éthanol sur le foie. Les plus importants sont:

  1. Vitamine C - améliore les défenses de l'organisme, accélère les processus de récupération, participe au métabolisme et constitue un puissant antioxydant. Il peut être utilisé seul ou en association avec d’autres préparations vitaminées.
  2. Vitamines B-row - sous l'influence de boissons alcoolisées, ces substances sont détruites, par conséquent, pour compléter le corps nécessite une reconstitution.
  3. Vitamine E - accélère la régénération des tissus et des cellules, lie, élimine les radicaux libres et restaure les défenses de l'organisme.

Il est important de se rappeler que la prise de vitamines n'est pas la base du traitement de l'alcool pour le foie. Il ne s'agit que d'une étape de thérapie complexe visant à soutenir le travail des organes internes et à stimuler les processus vitaux.

Des substances complexes sont utilisées: Supradin, Vitrum, Complevit, Undevit.

Compléments alimentaires

Ces substances sont rarement utilisées en thérapie du foie pour se libérer des effets toxiques de l'alcool, car son efficacité n'a pas été prouvée. Cependant, un certain nombre de fabricants présentent leurs complexes comme des substances ayant un effet hépatoprotecteur.

Il est important de se rappeler que l'utilisation de compléments alimentaires ne devrait avoir lieu qu'après consultation d'un spécialiste qualifié, car le manque d'efficacité prouvée met en cause un groupe de substances.

Le meilleur médicament nécessaire dans un cas clinique donné sera proposé par un hépatologue après un examen approfondi. Ceci est un médecin spécialisé dans les maladies du foie. Un autre spécialiste est un narcologue, mais il devrait également se familiariser avec les résultats des diagnostics.

Comment traiter le foie, médicaments auxquels donner la préférence? Un choix individuel des patients, mais il ne faut pas oublier que ces problèmes sont graves et qu’ils s’appliquent "de manière négligente" est inacceptable.


Plus D'Articles Sur Le Foie