Kyste du foie

Un des néoplasmes hépatiques bénins les plus courants est un kyste du foie. C'est une cavité avec une coquille dense remplie de liquide. La composition de ce liquide dépend du type de kyste. En règle générale, le kyste ne contient pas de composés pathogènes ou de micro-organismes. Lors de la rupture de la membrane et de l'hémorragie dans la cavité du kyste, une infection avec formation de pus dans la cavité est possible. Un kyste peut contenir divers éléments cellulaires ainsi que des molécules organiques.

Le kyste lui-même ne représente pas une menace sérieuse pour la vie. Les kystes peuvent être situés dans n’importe quelle partie du foie: dans les lobes, les ligaments, à la surface ou en profondeur. La taille varie, ainsi que le taux de croissance - ce sont des indicateurs individuels. Selon les statistiques, la maladie touche plus les femmes que les hommes et, dans la plupart des cas, est diagnostiquée chez des patients de plus de 40 ans.

Variétés et classification

Le kyste est un concept général pour plusieurs formes différentes d'un néoplasme. Tout d'abord, les kystes sont divisés en congénitaux et acquis. Les formations innées sont aussi appelées «vraies», leurs parois sont tapissées de cellules épithéliales. Ils viennent dans différentes tailles, parfois plusieurs chambres. Ils peuvent ne pas apparaître, ils sont souvent diagnostiqués par hasard lors d'un examen. Les kystes acquis sont appelés "faux".

Les kystes sont multiples et uniques. Ils se distinguent non pas par le nombre de formations uniques, mais par le nombre de cavités limitées par le mur. Une condition dans laquelle il y a beaucoup de kystes simples dans un segment du foie s'appelle polykystique.

En raison du fait que des kystes se forment lors d'invasions parasitaires, il est important de différencier la pathologie causée par l'échinocoque ou les protozoaires. La différenciation est effectuée uniquement sur la présence ou l'absence de signes d'échinococcose. Le traitement d'une maladie parasitaire est spécifique et vise principalement à éliminer l'infection et à empêcher le parasite de se reproduire.

Causes de

Les causes de la formation de kystes du foie sont différentes. Les véritables kystes se forment lors du développement intra-utérin. À l'heure actuelle, il n'existe aucune donnée fiable sur ce qui peut affecter ce processus. Le kyste acquis peut être formé à la suite d'une lésion du foie, d'une maladie inflammatoire (le diagnostic est le plus souvent associée à une hyperplasie inflammatoire des voies biliaires), d'une infection. Récemment, on a considéré que l'hormonothérapie à long terme était également associée au développement de la maladie. Un kyste peut se former à la suite d'une nécrose tumorale. Considérer séparément les néoplasmes causés par l'activité de parasites - amibes ou échinocoques.

Dans tous les cas, lorsqu'un kyste est détecté dans le foie, il est nécessaire de contacter un chirurgien pour clarifier le diagnostic et décider de la tactique à adopter.

Symptômes de kystes du foie

Les symptômes sont légers - très souvent, la maladie est détectée par hasard et uniquement après que le kyste a atteint une taille significative. Les petits néoplasmes (0,5-2 cm) peuvent ne pas se manifester. Les statistiques des visites chez le médecin suggèrent que des symptômes peuvent apparaître avec une augmentation de la taille d'un kyste pouvant atteindre 5 cm ou plus de diamètre. La polycystose est plus grave.

Les symptômes de kystes du foie, en règle générale, non spécifiques, peuvent être des symptômes d'autres maladies ne permettent pas aux médecins de suspecter immédiatement un kyste:

  • Nausées, vomissements, éructations fréquentes.
  • Flatulences
  • Sévérité ou douleur dans le foie, dans l'hypochondre droit lors d'un effort physique.
  • Transpiration accrue.
  • Appétit perturbé.
  • L'apparition d'essoufflement avec l'exercice.
  • Température subfébrile.
  • Jaunissement de la peau, sclérotique.
  • Grande perte de poids sans raison.
  • Augmente la moitié droite de l'abdomen.

Les manifestations peuvent être plus graves si le kyste se développe avec des complications. La complication la plus dangereuse est la rupture d'un kyste. La violation de l’intégrité de l’éducation peut conduire à la suppuration et au développement d’une péritonite. Une renaissance maligne arrive rarement.

Manifestations de complications: douleur intense à l'abdomen. En cas de saignement dans la cavité abdominale ou de péritonite, on observe alors une faiblesse, un blanchissement, des sueurs froides, une chute de pression. Dans ce cas, des soins médicaux d'urgence sont nécessaires. En cas de maladie polykystique, une insuffisance hépatique peut survenir en raison d'une diminution du volume du tissu hépatique normal.

Diagnostics

Le plus souvent, la pathologie est détectée au hasard - lors de l'examen échographique de la cavité abdominale, les tumeurs sont facilement détectées dans le foie. Si un diagnostic est nécessaire pour confirmer le diagnostic, ces examens sont parfois prescrits:

  • Tomodensitométrie (CT) - pour clarifier l'emplacement, la structure et la taille des kystes.
  • Ponction du kyste avec examen ultérieur du contenu en laboratoire.
  • Angiographie - étude des vaisseaux du foie avec un agent de contraste.
  • Scintigraphie du foie.

Le diagnostic permet non seulement de confirmer le diagnostic (les kystes sont visibles à l'échographie), mais également de déterminer son type. La différenciation des tumeurs bénignes des tumeurs malignes, ainsi que des tumeurs intestinales et d'autres organes internes est d'une grande importance.

En cas de suspicion d'origine parasitaire du kyste, un examen sérologique du sang est prescrit. Si des données supplémentaires sont nécessaires, une laparoscopie diagnostique peut être prescrite - une étude réalisée au moyen d'une ponction. Il peut être combiné avec une intervention chirurgicale pour enlever un kyste.

Kyste du foie

Kyste du foie - formation cavitaire focale du foie, limitée à la capsule de tissu conjonctif avec le liquide à l'intérieur. Le kyste hépatique se manifeste par une douleur dans l'hypochondre droit, une gêne épigastrique, des nausées, une dyspepsie et une asymétrie abdominale. Le diagnostic des kystes du foie repose sur des données échographiques et tomographiques. Le traitement d'un kyste hépatique peut inclure son retrait radical (décorticage, résection hépatique, excision des parois du kyste) ou des méthodes palliatives (vidange, marsupialisation du kyste, création de cystoentéro-cystogastroanastomose).

Kyste du foie

Le kyste hépatique est une cavité bénigne remplie de liquide, tapissée de l'intérieur par une couche d'épithélium cylindrique ou cubique. Le plus souvent, les kystes sont remplis d'un liquide clair, sans odeur et sans couleur; plus rarement, les kystes du foie peuvent contenir une masse ressemblant à une gelée ou un liquide vert brunâtre, composé de cholestérol, de bilirubine, de mucine, de fibrine et de cellules épithéliales. Lorsque les hémorragies dans la cavité du foie, le contenu du kyste devient hémorragique; quand infecté - crémeux, purulent.

Les kystes hépatiques peuvent être situés dans différents segments, lobes et même ligaments du foie, superficiellement ou en profondeur; parfois avoir un cavalier mince (jambe de kystes). Le diamètre des kystes hépatiques détectables varie de quelques millimètres à 25 centimètres ou plus. En hépatologie et en gastroentérologie, des kystes du foie sont diagnostiqués chez environ 0,8% de la population. Chez les femmes, les kystes du foie sont détectés 3 à 5 fois plus souvent que chez les hommes, généralement entre 40 et 50 ans. Selon les observations cliniques, les kystes du foie peuvent être associés à la maladie des calculs biliaires, à la cirrhose du foie, aux kystes des voies biliaires, aux ovaires polykystiques, aux reins polykystiques et au pancréas.

Classification du kyste du foie

Le concept de «kystes du foie» regroupe des formes nosologiques d'origines diverses. Premièrement, les vrais et les faux kystes du foie sont sécrétés. Les vrais kystes sont d'origine congénitale et ont une doublure épithéliale interne. Parmi les véritables formations solitaires, il existe des kystes dermoïdes du foie simples, à rétention, des cystadénomes à plusieurs chambres.

Les faux kystes sont secondaires, acquis; souvent formés après une intervention chirurgicale, une blessure, une inflammation et, par conséquent, les parois de leur cavité sont constituées de tissu hépatique modifié fibreux. Par le nombre de cavités distinguent les kystes simples et multiples du foie. Avec l'identification des kystes dans chaque segment du foie, parlez de foie polykystique. De plus, des kystes hépatiques non parasitaires et parasitaires sont isolés; ces derniers, en règle générale, sont représentés par des kystes à échinocoques (échinococcose du foie).

Causes des kystes du foie

Il n'y a pas de consensus sur l'origine des véritables kystes du foie non parasitaires. Certains auteurs adhèrent à l’opinion selon laquelle les kystes se forment à la suite d’une hyperplasie inflammatoire des voies biliaires au cours de l’embryogenèse et de leur obstruction ultérieure. La relation entre la présence d'un kyste du foie et des préparations hormonales (œstrogènes, contraceptifs oraux) est prise en compte.

La médecine moderne prédominante est la théorie expliquant la survenue de kystes du foie provenant de voies biliaires aberrantes intra et interlobulaires, qui ne font pas partie du système biliaire au cours du développement embryonnaire. La sécrétion de l'épithélium de ces cavités fermées entraîne l'accumulation de liquide et sa transformation en kyste du foie. Cette hypothèse est confirmée par le fait que le secret du kyste ne contient pas de bile et que la cavité de formation n'est pas communiquée avec les canaux biliaires en fonctionnement.

Les faux kystes sont formés par nécrose des tumeurs, lésion traumatique du foie, lésion parasitaire du foie avec ehonokkok, abcès amibien.

Symptômes de kystes du foie

En règle générale, les petits kystes du foie simples ne présentent pas de manifestations cliniques. La symptomatologie se développe souvent lorsqu'un kyste atteint une taille de 7–8 cm, et également si plusieurs kystes sont atteints, au moins 20% du volume du parenchyme hépatique.

Dans ce cas, il existe une sensation de plénitude et de lourdeur dans l'hypochondre droit et l'épigastrie, qui augmente après le repas ou l'effort. Dans le contexte d’une augmentation des kystes du foie, des symptômes dyspeptiques se développent: éructations, nausées, vomissements, flatulences, diarrhée. Parmi les autres symptômes non spécifiques accompagnant le développement de kystes du foie, on note la faiblesse, la perte d’appétit, la transpiration accrue, l’essoufflement, une fièvre légère.

Les kystes hépatiques géants provoquent une hypertrophie abdominale asymétrique, une hépatomégalie, une perte de poids, une jaunisse. Dans certains cas, un kyste est palpé à travers la paroi abdominale antérieure sous la forme d'une masse indolore fluctuante et élastique dans l'hypochondre droit.

Kyste hépatique compliqué se développe lorsque hémorragie dans sa paroi ou sa cavité, suppuration, perforation, torsion des jambes du kyste, dégénérescence maligne. En cas d'hémorragie, de rupture d'un kyste ou de percée de son contenu dans les organes adjacents, se développe une crise aiguë de douleur abdominale. Dans ces cas, il y a une forte probabilité de saignement dans la cavité abdominale, de péritonite. Un ictère apparaît lorsque les voies biliaires adjacentes sont comprimées et un abcès du foie se forme lors de l'infection.

Les kystes hépatiques à échinocoques sont dangereux car ils propagent les parasites par voie hématogène avec formation de foyers infectieux lointains (par exemple, les kystes pulmonaires à échinocoques). Avec un foie polykystique répandu, une insuffisance hépatique peut se développer avec le temps.

Diagnostic des kystes du foie

La plupart des kystes du foie sont découverts par hasard lors d'une échographie abdominale. Selon l'échographie, un kyste du foie est défini comme une cavité ovale ou arrondie limitée par une paroi mince avec un contenu anéchoïque. S'il y a du sang ou du pus dans la cavité du kyste, les échos intraluminaux deviennent distincts. Dans certains cas, une échographie hépatique est utilisée pour pratiquer la ponction percutanée du kyste, suivie d'un examen cytologique et bactériologique du secret.

Avec l'aide du scanner, de l'IRM, de la scintigraphie du foie, de l'angiographie du tronc et des artères mésentériques, du diagnostic différentiel d'un kyste du foie avec hémangiome, de tumeurs de l'espace rétropéritonéal, de tumeurs de l'intestin grêle, de pancréas, de mésentère, d'hydrocèle de la vésicule biliaire, de lésions métastatiques du foie. En cas de doute sur le diagnostic, une laparoscopie diagnostique est réalisée. Pour exclure l'étiologie parasitaire des kystes du foie, des tests sanguins sérologiques spécifiques sont effectués (ELISA, ARN).

Traitement de kyste du foie

Les patients atteints de kystes hépatiques asymptomatiques, d’un diamètre ne dépassant pas 3 cm, nécessitent une surveillance dynamique par un gastro-entérologue (hépatologue).

Les indications pour le traitement chirurgical des kystes du foie sont les complications (saignement, rupture, suppuration, etc.); kystes de grande taille et géants (jusqu'à 10 cm ou plus); compression des voies biliaires avec écoulement biliaire altéré; compression du système de la veine porte avec le développement de l'hypertension portale; symptômes cliniques graves altérant la qualité de la vie; récurrence d'un kyste du foie après avoir tenté de le percer. Le traitement des kystes hépatiques parasitaires est effectué sous la surveillance d'un spécialiste des maladies infectieuses ou d'un parasitologue.

Toutes les chirurgies pratiquées sur des kystes du foie peuvent être radicales, conditionnellement radicales et palliatives. Les méthodes radicales pour les kystes solitaires comprennent la résection du foie; en cas de greffe polykystique du foie. Les méthodes radicalement conditionnelles peuvent inclure l'exfoliation (énucléation) du kyste ou l'excision des parois du kyste. Lors de l'exécution de ces interventions, l'accès laparoscopique minimalement invasif est largement utilisé.

Les interventions palliatives dans les kystes du foie n'impliquent pas l'ablation de la masse abdominale et peuvent consister en une aspiration ponctuelle ciblée du contenu du kyste avec une sclérooblitération ultérieure de la cavité; ouverture, vidange et drainage de la cavité résiduelle du kyste; kyste de marsupialisation; fenestration du kyste; cysto-entérostomie ou cystogastrostomie.

Un effet durable après aspiration percutanée d'un kyste et son durcissement est obtenu avec des tailles relativement petites (jusqu'à 5-6 cm) de la cavité. Une autopsie et un drainage externe sont indiqués pour les kystes hépatiques solitaires post-traumatiques compliqués de rupture de la paroi ou de suppuration. La marsupialisation (vidange du kyste avec couture des parois sur les bords de la plaie opératoire) est réalisée avec la localisation centrale du kyste dans la porte du foie, compression des voies biliaires, présence d'hypertension portale. Fenestration - En règle générale, on a recours à la dissection et à l'excision des parois libres des kystes pour traiter plusieurs kystes ou un foie polykystique en l'absence de signes d'insuffisance rénale et hépatique. En cas de kystes géants, une cystogastroanastomose ou une cystoentéroanastomose est appliquée, c’est-à-dire qu’un message est créé entre la cavité du kyste du foie et la cavité de l’estomac ou des intestins.

Pronostic pour le kyste du foie

Après une élimination radicale des kystes hépatiques solitaires, le pronostic est généralement favorable. Après des interventions palliatives dans divers termes distants, les kystes du foie peuvent se reproduire, nécessitant des mesures thérapeutiques répétées.

Une augmentation progressive des kystes du foie non traités peut entraîner un certain nombre de complications dangereuses. En cas d'atteinte hépatique étendue, une issue fatale est possible en raison d'une insuffisance hépatique.

Kyste du foie

Les pays à climat chaud sont en tête du nombre d'agents pathogènes parasitaires (échinocoques, alvéocoques, etc.). Ces microorganismes sont capables de provoquer de nombreuses pathologies dans le corps humain et animal, y compris les kystes du foie. Les tumeurs causées par d'autres causes sont plus caractéristiques des pays économiquement développés avec une industrie activement développée.

Description de la maladie

Un kyste hépatique est une croissance bénigne qui se produit dans n’importe quel lobe du foie et consiste en une coquille dense (capsule) remplie de liquide. La couleur du contenu varie du transparent au jaune, avec diverses inclusions (sang, bile, pus) ou sans eux.

La tumeur peut être présente de manière unique ou multiple (polykystique) et avoir des tailles différentes.

Risque de maladie

Les petits kystes atteignant 3 cm de diamètre ne sont pas dangereux, mais nécessitent une surveillance attentive par un spécialiste.

Les grandes formations peuvent entraîner de graves complications. De plus en plus grandes, elles pressent les tissus d’autres organes, les vaisseaux sanguins et les voies biliaires, perturbant ainsi leur travail.

Dans certains cas, les gélules peuvent se briser et faire entrer leur contenu dans la circulation générale.

Comment acheter

À ce jour, le mécanisme d'apparition de la pathologie n'est pas complètement compris. On pense que le rôle principal est joué par les facteurs suivants:

  • l'hérédité;
  • maladie inflammatoire du foie;
  • les parasites;
  • blessures et chirurgies;
  • médicaments à long terme;
  • changer les niveaux hormonaux.

Chez les adultes et les enfants

Selon les dernières statistiques, le kyste hépatique est une pathologie rare, qui touche 0,8 à 1% de la population.

Les représentantes sont sur la liste plusieurs fois plus souvent que les hommes. Cette tendance est associée à de fréquents changements hormonaux survenant pendant la puberté, pendant la grossesse, l'allaitement et la ménopause. Chez la plupart des patients, la maladie est diagnostiquée entre 40 et 50 ans.

Les enfants tombent malades encore moins souvent. On pense que la formation de tumeurs se produit pour les mêmes raisons que chez l'adulte et ne présente aucune différence en matière de diagnostic et de traitement.

Symptômes communs

Les symptômes apparaissent lorsque le kyste atteint une taille impressionnante, généralement de 6 cm. Une personne peut ressentir:

  • inconfort et douleur dans le côté droit;
  • nausée, vomissement;
  • amertume dans la bouche;
  • perte d'appétit;
  • réduction de poids;
  • clarification des matières fécales et assombrissement de l'urine;
  • couleur jaune de la peau;
  • prurit;
  • détérioration générale du bien-être.

Les formulaires

En partant de l'origine, les kystes sont divisés en:

  • Parasite. Causée par des alvéocoques et des échinocoques, des ténias. La période d'incubation, de 2 jours à plusieurs années.
  • Pas parasite. Comprend les gélules formées au cours du développement du fœtus (véritable kyste) à la suite de la formation inadéquate des voies biliaires. Un autre type de pathologie (faux kyste) est formé à la suite de toutes sortes de lésions organiques.

En fonction du diamètre, on distingue les types de kystes suivants:

  • jusqu'à 1 cm (petit);
  • de 1 à 3 cm (moyenne);
  • 3-10 cm (grand);
  • plus de 10 (grand ou géant).

Tous les types ci-dessus peuvent être observés en quantités multiples, ce qui pèse de manière significative sur l'évolution de la maladie.

Si la capsule est déchirée, enflammée et que du pus se forme dessus, un tel kyste est appelé compliqué. Ce type de tumeur nécessite un traitement immédiat en raison du danger de conséquences mortelles!

Méthodes de diagnostic

L'évolution asymptomatique prolongée ne permet pas de suspecter la maladie à un stade précoce. Ces tumeurs sont détectées par hasard, lors d'examens de routine ou de suspicion d'autres pathologies.

L'apparition de symptômes est caractéristique des grandes formations, souvent palpées par un médecin lors de l'examen initial.

Pour confirmer le diagnostic, utilisez les méthodes de diagnostic suivantes:

  • Échographie abdominale;
  • IRM et TDM du foie;
  • scintigraphie.

En présence d'un kyste, effectuez en outre:

  • ponction pour l'étude du contenu liquide de la capsule;
  • biopsie tissulaire, pour exclure l'oncologie;
  • analyse sérologique du sang par les méthodes de RNAA (réaction d'hémagglutination indirecte), ELISA (dosage immuno-enzymatique), qui permet d'identifier les parasites;
  • test sanguin biochimique pour évaluer l'état du foie et d'autres organes.

Opération

L'indication pour l'élimination du kyste est:

  • diamètre supérieur à 3 centimètres;
  • complications;
  • détérioration de la santé du patient;
  • la présence d'un kyste parasite.

L'opération est effectuée par l'une des méthodes suivantes:

  • résection - couper le lobe atteint du foie;
  • ouvrir la capsule en retirant le fluide;
  • péricystectomie - kystes de décorticage;
  • marsupialisation - ouverture de la capsule, suivie de la connexion de ses parois avec le site de dissection;
  • Cystogastroanastomoz - communication de kystes avec les intestins ou l'estomac.

Traitement de la toxicomanie

Des médicaments sont prescrits pour soulager la gêne du patient.

  • analgésiques et analgésiques;
  • hépatoprotecteurs;
  • des enzymes;
  • agents de revêtement;
  • médicaments cholérétiques;
  • des vitamines;
  • des sorbants;
  • antibiotiques.

Nourriture diététique

Dans la période postopératoire, on prescrit au patient un régime strict, qui doit être suivi pendant au moins six mois. En présence de complications, le terme est prolongé.

Le premier jour, il est recommandé de refuser de manger et d'utiliser uniquement de l'eau. Pendant 2-3 jours, vous pouvez manger de la bouillie bouillie dans de l'eau et des bouillons de légumes. Progressivement, d'autres produits sont introduits dans l'alimentation, à l'exception des suivants:

  • frit
  • épicé
  • gras;
  • fumé
  • nourriture en conserve;
  • plats marinés;
  • sauces, mayonnaise;
  • les tomates;
  • les épices;
  • café
  • du chocolat;
  • le cacao;
  • l'alcool;
  • les légumineuses;
  • œufs durs;
  • pain frais et des bonbons.

Autres traitements

Comme traitement adjuvant, on peut utiliser des remèdes populaires qui ne traitent pas un néoplasme, mais améliorent seulement l’état des organes du tractus gastro-intestinal.

Les recettes suivantes auront un effet positif sur l'état du foie:

  • Bardane À partir des feuilles de la plante, presser le jus et prendre 30 minutes. avant les repas, 1-2 cuillères à soupe, 3 fois par jour.
  • Œufs de caille Chaque matin, à jeun, ils boivent 5 œufs crus.
  • Nicked 1 cuillère à soupe l feuilles broyées de la plante (peut être sec) versez un verre d'eau bouillante. Insistez jusqu'à ce qu'il devienne chaud, filtrez. Consommez un demi-verre, 4 fois par jour, quel que soit le repas.

Prévention des maladies

Pour réduire le risque de maladie, vous devez:

  • renforcer le système immunitaire du corps (sport, durcissement, marche au grand air);
  • se laver les mains après avoir visité des lieux publics;
  • soyez extrêmement prudent lorsque vous voyagez dans des pays chauds;
  • lavez bien les fruits et les légumes avant de les manger;
  • ne buvez que de l'eau bouillie;
  • ne pas trop manger et limiter les aliments qui ne sont pas bénéfiques;
  • se débarrasser des mauvaises habitudes.

Les conséquences

Souvent, les premières manifestations de kystes se font sentir après avoir atteint une taille impressionnante. De telles formations provoquent des symptômes douloureux et peuvent provoquer les complications suivantes:

  • suppuration du kyste ou des tissus environnants;
  • pénétration du liquide kystique dans la cavité abdominale et le sang, en raison de sa rupture;
  • hémorragie dans le kyste;
  • renaissance en oncologie (extrêmement rare);
  • péritonite (infection de la cavité abdominale);
  • insuffisance hépatique (insuffisance hépatique totale ou partielle, souvent observée chez les polykystiques).

Prévisions de vie

L'évolution de la maladie est difficile à prévoir. Les kystes petits et moyens peuvent arrêter la croissance et le traitement n’est pas nécessaire tout au long de la vie.

Après le retrait de grosses tumeurs, il est nécessaire pendant un certain temps de suivre toutes les recommandations des médecins et d’être examiné. Avec une issue favorable, la formation répétée de kystes peut ne pas être.

Dans des cas plus rares, la taille des capsules augmente rapidement, détériore la qualité de vie du patient et peut entraîner de graves problèmes de santé. Les décès et la nécessité d'une greffe du foie ne sont pas exclus.

Et dans cette vidéo, vous pouvez voir comment effectuer une opération pour enlever un kyste hépatique. Dans ce cas, la méthode de résection laparoscopique est utilisée.

Après avoir confirmé le diagnostic, ne paniquez pas. Souvent, la maladie aux premiers stades n'est pas dangereuse et ne nécessite pas de traitement. Cependant, le patient doit se rappeler qu'un kyste peut grossir et causer des problèmes de santé. Il est donc dangereux de retarder une visite chez le médecin et de ne pas tenir compte de ses recommandations. S'il y a des indications pour une intervention chirurgicale, le médecin choisira la meilleure méthode pour la réaliser. Avec un résultat favorable, après six mois, vous pouvez revenir au mode de vie habituel.

Kyste du foie - qu'est-ce que c'est? Causes, symptômes de pathologie, méthodes de traitement traditionnelles et traditionnelles

Un kyste dans le foie est une tumeur de nature bénigne, une cavité remplie de liquide. Dans la plupart des cas, le liquide contenu dans la capsule kystique est incolore et inodore. Moins communément, le contenu de la cavité est une substance ressemblant à une gelée, qui consiste en bilirubine, fibrine, mucine, cholestérol et cellules épithéliales.

En cas d'hémorragie dans la capsule, le contenu comprend des inclusions de sang; si une infection pénètre dans la tumeur, du pus s'accumule à l'intérieur de la cavité.

La formation abdominale peut être située n'importe où dans le corps, affecter les lobes, les ligaments, situés à la surface et à l'intérieur. La taille de la tumeur peut varier de quelques mm à 25 cm.

L'étiologie et le mécanisme développemental de la pathologie ne sont pas entièrement compris. Les experts estiment que les principales causes des tumeurs sont divers dommages aux organes, dus à des médicaments non contrôlés, un facteur héréditaire.

La pathologie n'a pas de traits caractéristiques, les manifestations sont similaires à un certain nombre d'autres maladies: syndrome de la douleur, localisé dans l'hypochondre droit, symptômes dyspeptiques, inconfort et manifestations désagréables du côté droit. Les principales méthodes de traitement incluent une thérapie de soutien et une thérapie radicale, une tendance conservatrice.

La pathologie affecte souvent les patients d'âge moyen et avancé. Le danger d'un kyste dans le foie réside dans la croissance du néoplasme, ce qui provoque de graves perturbations dans le fonctionnement de l'organe, ce qui peut provoquer une intoxication entraînant la mort.

Le développement de tumeurs peut provoquer:

  • Violation de l'écoulement de la bile, en raison de la compression des conduits;
  • Les changements structurels du corps, le développement de l'insuffisance hépatique.

En cas de suppuration de l'éducation, avec sa rupture, peut survenir:

  • Saignement interne;
  • Inflammation de la paroi abdominale (péritonite);
  • Choc anaphylactique.
au contenu ↑

Classification des néoplasmes hépatiques

Selon la classification internationale des maladies, les tumeurs du foie n'ont pas de signification distincte. Le code de kyste du foie selon MKB 10 peut être affecté à la catégorie «Autres affections hépatiques précisées» - code K76.8.

Il existe plusieurs types de formations. Selon l'étiologie des tumeurs sont divisés en:

Kyste hépatique non parasitaire

Un néoplasme de ce type peut être:

  • Vrai ou inné. Ce type de formations non parasites est le plus souvent détecté. Le néoplasme congénital de la partie droite de l'organe, ainsi qu'un kyste du lobe gauche du foie, est une masse abdominale pathologique qui se développe en raison de la structure anormale des canaux biliaires. Un vrai néoplasme ne présente pas de danger pour une personne si elle ne grandit pas;
  • Faux ou acquis. Dans la plupart des cas, cette espèce se développe sur la base d’une lésion organique.

Les vrais néoplasmes peuvent être:

  • Solitaire Ce type de formation affecte souvent le côté droit du corps. Un kyste solitaire du lobe droit du foie est une tumeur cavitaire qui se développe dans la partie inférieure de la partie droite de l'organe. Ce type de formation a une jambe, raison pour laquelle la tumeur peut pendre dans la cavité abdominale. Le danger de cette espèce est la malignité, la torsion, la suppuration, la rupture, l'hémorragie dans la cavité abdominale;
  • Foie polykystique, d’origine congénitale et se développant à la suite d’une mutation génique. Ce type de néoplasme est une formation multiple dispersée dans le foie. Les néoplasmes peuvent avoir différentes tailles et se développer tout au long de la vie du patient. Dans la plupart des cas, avec la polykystose du foie, on observe la formation de kystes dans les poumons, les reins et le pancréas. Dans certains cas, la pathologie peut provoquer une insuffisance hépatique, des varices de l'œsophage;
  • La fibrose kystique du foie se développe dans la plupart des cas chez le nouveau-né. Ce type de kystes du foie chez l’enfant est la forme la plus grave de dommage qui représente un danger pour la vie d’un bébé. Cela se produit à la suite de la formation de formations non seulement dans le foie, mais aussi de lésions de la veine porte, le développement de microbes biliaires. Les principales complications sont l'insuffisance hépatique, la cirrhose.
au contenu ↑

Kyste hépatique parasite

Ce type comprend les sous-espèces suivantes:

  • Forme échinococcique des formations. Les néoplasmes sont formés en raison de la pénétration de parasites de la bande dans le foie et se multiplient dans celui-ci. Dans la plupart des cas, le lobe de l’organe droit est affecté. La formation d’échinocoques se développe parallèlement au développement des larves de ténias Echinococcus granulosus;
  • Espèce alvéococcique, qui survient lors de la pénétration du cestode, en raison de l’apparition de la larve (Echinococcus multilocularis).

En quantité, un ou plusieurs kystes peuvent se former dans le foie. Pour le développement de complications - simple et compliqué.

La taille de la tumeur peut être:

  • Petit - la taille de l’enseignement ne dépasse pas 10 mm;
  • Formations de taille moyenne - de 10 à 30 mm;
  • Grandes formations - jusqu'à 100 mm;
  • Particulièrement large - de 250 mm et plus.

Vidio sur le danger des kystes dans le foie et sa taille:

Causes de kyste dans le foie

La cause principale du kyste du foie reste incertaine. Il existe un certain nombre de facteurs provoquant le développement de tumeurs:

  • L'hérédité;
  • Infections bactériennes et parasitaires;
  • Pathologies du système endocrinien;
  • Acceptation des médicaments hormonaux pendant une longue période;
  • Blessure, lésions organiques étendues.

Dans la plupart des cas, la maladie affecte les personnes âgées de 30 à 50 ans. La pathologie la plus commune chez les femmes (la maladie se développe 5 fois plus souvent que chez les hommes).

Symptômes de kyste dans le foie

Le développement de néoplasmes uniques dans le foie est asymptomatique et n'affecte pas le bien-être humain. Dans une telle situation, la pathologie est le plus souvent détectée lors d'un examen de routine, lors du diagnostic d'une autre maladie.

Les symptômes d'un kyste dans le foie se manifestent lorsqu'une tumeur est de taille moyenne ou grande:

  • Faiblesse générale, fatigue sans raison apparente;
  • Inconfort, inconfort, lourdeur, dans la région de l'hypochondre droit;
  • Troubles digestifs;
  • Se sentir mal;
  • Nausée constamment présente, brûlures d'estomac;
  • Syndrome de douleur inexprimé;
  • Gonflement intestinal.

Dans les cas où un néoplasme s'est formé suite à la pénétration d'une infection parasitaire (alvéococcose, échinococcose), les symptômes suivants d'un kyste dans le foie se joignent aux symptômes courants:

  • Éruption cutanée sur la peau;
  • Décoloration (jaunissement), démangeaisons;
  • Augmenter la taille du corps;
  • Augmentation de la douleur, leur propagation à la poitrine.

Avec le développement de l'inflammation, les tumeurs saignantes, les manifestations suivantes se produisent:

  • L'émergence d'une douleur intense intense dans l'abdomen;
  • Pâleur de la peau;
  • Transpiration excessive;
  • Frissons, état fébrile;
  • Augmentation du tonus musculaire abdominal;
  • L'apparition de la constipation;
  • Pouls rapide et tension artérielle basse.
au contenu ↑

Mesures de diagnostic

Les méthodes suivantes sont utilisées pour détecter les tumeurs:

  1. Examen attentif et étude de l'histoire du gastro-entérologue. Les facteurs suivants sont pris en compte: âge, sexe, mode de vie (mauvaises habitudes), présence de pathologies chroniques;
  2. Tests sanguins: général, biochimie;
  3. Analyse générale et biochimique de l'urine;
  4. Examen des matières fécales au microscope;
  5. Examen du péritoine à l'aide d'ultrasons, calculés, imagerie par résonance magnétique;
  6. Études sérologiques;
  7. La laparoscopie;
  8. Ponction;
  9. Scintigraphie, angiographie.

Sur la base de l'enquête, la cause du néoplasme, la taille, la localisation détaillée, les modifications structurelles, l'effet du kyste sur le fonctionnement de l'organe sont déterminés.

Le diagnostic différentiel est réalisé pour exclure un certain nombre de pathologies:

  • Tumeurs de nature différente (bénignes, malignes) localisées dans le pancréas et l'intestin grêle;
  • Métastases;
  • Dropsy de la vésicule biliaire.
au contenu ↑

Traitement de kyste du foie

Le traitement d'un kyste du foie consiste en une observation dynamique. Lorsque son origine non parasitaire est confirmée, le volume ne dépasse pas 5 cm.

Dans les cas où la nature parasitaire de la tumeur a été confirmée, même en l'absence de symptômes graves, l'observation dynamique ne suffit pas, un traitement est nécessaire.

Dans la plupart des cas, la chirurgie est effectuée. Si une tumeur ne dépassant pas 3 cm est détectée, la formation peut être guérie à l'aide de médicaments.

Direction médicale

Le traitement des kystes du foie avec des médicaments est justifié lorsque la nature parasitaire de la tumeur est confirmée, afin de détruire la larve. Médicaments prescrits:

  • Action antiparasitaire;
  • Anti-inflammatoire;
  • Les médicaments qui soutiennent le fonctionnement normal du corps.

Le traitement médicamenteux est justifié lorsque la tumeur est petite et qu'il n'y a pas de dépôt de calcium sur les parois de la capsule kystique. Dans toute autre situation, la chirurgie est indiquée.

Chirurgie du foie avec kyste

Une opération commune consiste à effectuer une laparoscopie à faible impact. La méthode est efficace pour l’élimination de tumeurs uniques et le traitement de multiples kystes du foie. Les indications pour cette opération sont la formation d'une nature non parasitaire supérieure à 50 mm. La laparoscopie est obligatoire dans les cas où un néoplasme serre les voies biliaires, une hypertension artérielle, le fonctionnement est perturbé et la structure de l'organe change.

Ce traitement est recommandé au risque de suppuration, de rupture de la tumeur.

Opération en détail

Pendant la chirurgie, le kyste hépatique est excisé, dans les zones non touchées des tissus. La résection de la tumeur n'est pas effectuée, ce qui vous permet de préserver pleinement les fonctions de l'organe. Après élimination du contenu liquide de la cavité, la capsule est excisée. Pendant la chirurgie, des instruments et équipements spécialisés (endoscope) sont utilisés. En raison de l'utilisation d'un équipement endoscopique, l'opération est pratiquement exempte de sang et dure un temps minimum, quelle que soit la localisation de la tumeur: un kyste sous-capsulaire du foie, une formation située dans l'épaisseur du tissu hépatique. L'intervention chirurgicale est réalisée sous anesthésie générale.

Période de récupération

Après l'opération, le patient peut rentrer chez lui dans les 2 jours. La période de rééducation postopératoire dure environ 2 semaines. Malgré la récupération rapide, le patient doit continuer à suivre un régime spécialement conçu pour maintenir, faciliter le fonctionnement du corps. Dans le régime alimentaire du patient devrait être absent gras, les plats épicés, trop salés, les viandes fumées.

La fonctionnalité sera finalement rétablie 6 mois après la chirurgie.

Le patient a besoin de consultations régulières avec un gastro-entérologue, d'un examen par ultrasons de contrôle tous les 3 mois.

Autres méthodes opérationnelles

En cas de kystes compliqués (suppuration), pour les néoplasmes de grande taille, les méthodes suivantes sont utilisées:

  • Enlèvement d'un kyste du foie avec une région de tissu de l'organe affecté;
  • Intervention ouverte, au cours de laquelle les bords capsulaires sont suturés à la paroi abdominale antérieure, le contenu interne de la cavité du kyste est drainé;
  • En cas de lésions multiples d'un organe, une partie de l'organe est réséquée;
  • En cas de kystes parasitaires compliqués, une péricistectomie est prescrite, opération au cours de laquelle la larve de parasite est enlevée avec la membrane.

Après toute opération, le patient doit être examiné par un spécialiste pendant 10 ans. Si, pendant cette période, il n’ya pas de récidive, vous pouvez parler du rétablissement complet du patient.

Thérapie de régime

Le régime alimentaire avec un kyste du foie joue un rôle spécial, non moins important que n'importe quel type de traitement. La capacité fonctionnelle de l'organe endommagé est affaiblie, l'organe doit être maintenu afin d'éviter tout stress inutile.

Le régime alimentaire du patient est développé spécifiquement, en tenant compte du travail affaibli du foie, vise à maintenir et à aider à sa récupération.

Il est nécessaire d'abandonner complètement les aliments frits, gras, épicés, salés, les conservateurs et les viandes fumées. La consommation de champignons, de boissons gazeuses et de café est également interdite.

Il est recommandé de manger des légumes, cuits à la vapeur, bouillis, cuits (betteraves, carottes). Consommation optimale de céréales - gruau, sarrasin.

La consommation de bouillons faibles en gras, de poisson bouilli et cuit à la vapeur est recommandée. Vous devez manger régulièrement des produits laitiers fermentés.

Une grande quantité de fruits et de légumes doit être présente dans l’alimentation du patient, ce qui permettra au corps humain d’être saturé de vitamines et d’éléments essentiels.

Les repas doivent être pris fréquemment (jusqu'à 6 à 8 fois par jour, sans compter les collations), en petites portions. Le patient doit consommer au moins 2 litres d'eau par jour.

Il est nécessaire de contrôler le niveau de glucides et de graisses. La consommation de glucides ne doit pas dépasser 80 g par jour, les matières grasses - pas plus de 450 g.

Vidio sur un régime avec un kyste dans le foie:

Traitement folklorique

Après un examen complet et l'autorisation d'un médecin, vous pouvez améliorer votre santé à l'aide de méthodes populaires. Recettes de la médecine traditionnelle sont utilisés, si la tumeur n'a pas de nature parasitaire, n'est pas enclin à augmenter.

Utilisez la bardane

L’utilisation de la bardane est l’un des moyens les plus efficaces de se débarrasser d’un kyste:

  1. Jus de plantes. Les feuilles fraîches de la plante sont écrasées en bouillie, le jus est pressé. Dans 1 mois il est nécessaire d'utiliser 2 cuillères à soupe. jus 3 fois par jour, avant les repas;
  2. Teintures. La plante soigneusement lavée est finement broyée (vous pouvez utiliser un mélangeur), remplie de vodka (1: 1). Moyens infusé 2 semaines, utilisé sur 1 c. trois fois par jour avant les repas.
au contenu ↑

Celandine

Lors de l'utilisation de chélidoine pour le traitement de tumeurs, il est nécessaire de respecter le dosage exact, car la plante est toxique. L'utilisation de jus de plantes et de teinture est courante:

  • La matière première idéale pour obtenir du jus est une plante fraîche récoltée au printemps. Celandine est du jus écrasé, pressé, infusé pendant plusieurs heures. Ensuite, la partie supérieure qui ne contient pas de dépôt se confond avec précision. Schéma posologique: l'utilisation commence par 1 goutte de jus dilué dans 1 hl d'eau. Chaque jour suivant, ajoutez 1 goutte supplémentaire; le jour 10, diluez 1 goutte d’eau avec 10 gouttes de jus. Après cela, une pause de 10 jours est faite, après quoi la réception reprend avec un nouveau schéma. Maintenant 1ch.l. jus mélangé à 5ch. l. de l'eau Il est pris trois fois par jour. Après avoir pris du jus de chélidoine, vous devez être examiné - dans la plupart des cas, les kystes disparaissent;
  • Teinture Jus pressé ne contenant pas de sédiment, mélangé à de la vodka 1: 1. Ensuite, un demi-verre de lait est ajouté à 10 gouttes de la teinture obtenue. Chaque jour suivant est ajouté 1 goutte. Pour atteindre la quantité de 20 gouttes, cette dose doit être consommée dans les 10 jours. Après cela, le dosage diminue progressivement, le nombre de gouttes diminue, 1 chaque jour. Le cours général est de 40 jours. La teinture mélangée avec du lait se prend le matin, avant d'être mangée.
au contenu ↑

Pronostic et prévention

Quel que soit le type de kyste (simple, compliqué), le pronostic est favorable en cas de succès du traitement chirurgical. L'enlèvement de la tumeur donne un rétablissement complet au patient.

À titre préventif, plusieurs règles doivent être suivies:

  • Protection contre l'infection de parasites. Il est nécessaire de respecter les règles d'hygiène personnelle, d'acheter des produits de qualité auprès de fournisseurs de confiance.
  • Il est nécessaire d’adhérer à un mode de vie sain: effort physique adéquat, état psycho-émotionnel stable, régime alimentaire équilibré et à part entière;
  • Ne pas abuser du médicament. Tout médicament doit être pris tel que prescrit par un médecin, sans auto-désignation et sans violation du dosage;
  • Se soumettre à des examens médicaux réguliers pour la prévention et le traitement rapide des maladies.

Causes, symptômes et traitement des kystes du foie

Un kyste du foie est une cavité pathologique nouvellement formée dans le foie, qui a une paroi et un contenu sous la forme d'un liquide transparent ou d'une masse gélatineuse de couleur jaune-vert. La taille d'un kyste dans le foie et la structure de sa paroi sont différentes et dépendent de l'âge et du mécanisme de formation et de localisation.

Les kystes hépatiques sont considérés comme des maladies assez courantes. Selon une enquête de contrôle, cette pathologie peut être retrouvée dans 0,8% de la population et, d'après les données de l'autopsie, la fréquence des kystes hépatiques non détectés atteint 2% de la population totale. Chez les hommes, la formation de kystes dans le foie est beaucoup moins fréquente que chez les femmes. En règle générale, ils sont détectés entre 30 et 50 ans.

Les kystes peuvent être localisés dans différents segments et lobes du foie, situés à la fois en surface et en profondeur. Le kyste le plus commun du lobe gauche du foie. Le diamètre des kystes hépatiques détectables varie de quelques millimètres à 25 centimètres et, dans de rares cas, les tumeurs peuvent être de grande taille.

Les kystes du foie peuvent être simples ou multiples. Dans une seule forme de la maladie, un néoplasme est formé dans l'un des lobes de l'organe. En cas de formes multiples, les kystes peuvent être situés dans une partie du foie et couvrir un tiers de la surface totale.

Les kystes hépatiques sont classés comme parasitaires et non parasitaires.

Les kystes non parasitaires, à leur tour, sont divisés en faux et vrais. Faux avoir une étiologie de nature traumatique ou inflammatoire, souvent due à un traitement chirurgical de l'échinocoque ou d'un abcès du foie.

Dans la plupart des cas, ce type de kyste ne présente aucun symptôme évident et, par conséquent, le dépistage se fait souvent par échographie ou à l'aide d'une tomodensitométrie. Les vrais kystes incluent les tumeurs apparues au cours du développement fœtal. Ils sont:

solitaire (kyste situé dans le lobe droit du foie, forme arrondie et jambe tombant dans la cavité abdominale);

sous la forme de polykystiques - (kystes du lobe gauche et droit du foie, causés par des mutations géniques);

sous forme de fibrose kystique (pathologie congénitale du foie).

Les kystes hépatiques parasites surviennent lorsqu'une personne est infectée par des parasites provenant d'un animal. Ils viennent en deux variétés:

Echinococcal (formé lors de l'ingestion de ténias);

alvéocoque (en raison de l'activité dommageable des vers).

Signes et symptômes de kystes du foie

Les kystes cliniquement petits, simples et multiples, surtout quand ils sont situés dans différentes parties du corps, n’expriment pas de symptômes éclatants. En règle générale, les patients ne présentent pas de plaintes spécifiques.

Les symptômes apparaissent dans les cas où les kystes atteignent une taille importante ou leur nombre augmente de manière significative. Les principaux symptômes dans de tels cas sont:

douleurs douloureuses et sourdes du côté droit, près du nombril et de l'épigastrie;

sensation de lourdeur et de pression dans l'hypochondre droit et la région épigastrique;

nausée, vomissements (souvent après un repas);

Les symptômes non spécifiques incluent:

condition subfébrile (dans les cas où le processus de suppuration du contenu du kyste commence);

jaunisse, hépatomégalie, perte de poids soudaine, asymétrie de l'abdomen (si le kyste atteint une taille énorme).

Dans de rares cas, il est possible de détecter la présence d'un kyste à l'aide de la palpation. Cependant, le principal moyen de le diagnostiquer est l'échographie et la tomodensitométrie.

Pour diagnostiquer un kyste parasite, il est nécessaire d'effectuer une sérologie suffisamment spécifique, car il faudra procéder à une analyse de l'échinococcose kystique.

Causes des kystes du foie

Si la question de l'étiologie des kystes hépatiques parasitaires a longtemps été la principale raison de leur apparition - infection du corps par des parasites, la formation de kystes non parasitaires suscite encore beaucoup de controverse. Les raisons, selon les scientifiques, peuvent être diverses:

hyperplasie des voies biliaires hépatiques au cours de l'embryogenèse et de leur nouvelle obstruction;

pathologie des voies biliaires interlobulaires;

utilisation de médicaments hormonaux;

blessures traumatiques diverses, maladie du foie, chirurgie;

processus inflammatoires progressant dans le foie.

Traitement de kyste du foie

Le schéma thérapeutique pour un kyste du foie est prescrit après avoir déterminé le type de néoplasme et établi un diagnostic précis à l'aide d'une échographie, ainsi que des résultats d'une tomodensitométrie et d'une IRM abdominales.

Avec un kyste du foie et après son retrait, le médecin traitant peut recommander la prise de divers médicaments qui soutiennent le travail du foie et renforcent le système immunitaire du corps. Il est important de prendre ces médicaments strictement selon les schémas spécifiés, car le non-respect du dosage et d'autres nuances peuvent sérieusement aggraver non seulement le travail du foie, mais également du corps tout entier.

Dans la plupart des cas, le traitement des kystes implique une intervention chirurgicale, car en présence d'un kyste non parasitaire important, il existe un risque de rupture, et donc d'hémorragie et d'infection. En outre, les kystes évolutifs peuvent entraîner divers troubles du foie, son atrophie et le remplacement du parenchyme hépatique par des formations kystiques.

Lorsque le diamètre du kyste ne dépasse pas trois centimètres, la chirurgie n'est pas envisagée, la seule exception pouvant être le cas lorsque le développement d'une jaunisse obstructive est enregistré. Si l'opération n'est pas prescrite, la patiente fait l'objet d'un suivi.

Dans toutes les autres situations, en présence d'une tumeur de plus de 5 centimètres, l'ablation chirurgicale d'un kyste est recommandée.

Ablation du kyste du foie (opération)

Les spécialistes en médecine subdivisent tous les types de traitement chirurgical et d'élimination des kystes dans le foie en traitements radicaux, palliatifs et conditionnellement radicaux.

La transplantation hépatique est considérée comme une opération radicale des kystes du foie.

Les opérations palliatives comprennent:

ouverture et vidage complet de la formation kystique;

marsupialisation du kyste (couture des bords d'un kyste vide aux parois de la plaie);

La chirurgie conditionnelle radicale des kystes du foie est considérée comme:

l'élimination de la partie du corps affectée;

décortiquer un kyste avec ses coquilles;

excision de la paroi de la formation de kyste.

Il existe également une gradation des indications chirurgicales pour les kystes du foie. Ils sont divisés en relatif, absolu et conditionnellement absolu.

Les indications relatives incluent:

kystes de grande taille (diamètre de 5 à 10 cm);

kyste isolé de 3-4 segments;

kystes du foie récurrents dans les cas où les méthodes de traitement de ponction sont inefficaces.

Les indications absolues incluent la présence de suppuration, de rupture, de saignement.

Par absolu conditionnel comprennent:

kyste géant de toute localisation (au moins 10 cm de diamètre);

la formation de kystes avec un emplacement central dans la porte du foie;

un kyste avec des symptômes prononcés (troubles digestifs, douleur persistante, etc.).

Après la chirurgie, un traitement d'entretien est prescrit. Au cours de cette période, les médecins vous recommandent de suivre un régime alimentaire particulier et de faire attention au système immunitaire de l'organisme.

Régime alimentaire (kyste du foie)

Lors du diagnostic d'un kyste du foie et après son ablation chirurgicale, il est nécessaire de suivre un régime strict, dans lequel les aliments gras, frits, salés, fumés et en conserve sont nécessairement exclus du régime. Il est également contre-indiqué de boire des boissons gazeuses, du café, des sauces piquantes, des épices et des assaisonnements sucrés.

Comme le foie est affecté négativement par un manque de vitamines et d’oligo-éléments, il est important de consommer au quotidien: aliments riches en fibres, fruits et légumes (carottes, panais, fraises, betteraves, topinambour, etc.), légumes verts, argousier, dogrose, dogrose, poisson, produits laitiers.

Les principes de base de l'alimentation pour le kyste du foie:

le régime doit contenir une quantité suffisante de protéines de haute qualité, faciles à digérer (environ 120 grammes de protéines pures);

la qualité et la quantité de graisses consommées (environ 80 grammes) et de glucides (pas plus de 450 grammes) doivent être déterminées en tenant compte de l'état du patient et de ses caractéristiques physiologiques;

la nourriture doit être bien cuite;

les repas doivent être fréquents et en petites portions;

La valeur énergétique moyenne de l'alimentation quotidienne devrait être d'environ 3 000 kcal.

Les normes et principes de l'alimentation mentionnés ci-dessus sont de nature généralisée. Par conséquent, lors de la préparation d'un régime alimentaire individuel, il est nécessaire de consulter un diététicien.


Plus D'Articles Sur Le Foie

Cholécystite

Soupe de lait au sarrasin

Soupe de lait au sarrasinSoupe de lait au sarrasin - un plat santé qu'il est souhaitable d'inclure dans le régime alimentaire de toute la famille. Cette soupe est particulièrement utile pour les enfants car le sarrasin, associé au lait, stimule la croissance et le développement du corps.
Cholécystite

Cirrhose cardiaque

La cirrhose cardiaque est une maladie chronique secondaire qui survient dans le contexte d’une insuffisance cardiaque grave. La pathologie s'accompagne de la destruction de cellules de l'organe vital, entraînant des conséquences graves, parfois irréversibles.