Kyste du foie pendant la grossesse

Un kyste du foie est une tumeur qui a la forme d'une cavité avec des parois de tissu conjonctif et un liquide clair ou jaune-vert à l'intérieur. Les kystes du foie sont considérés comme bénins. Selon les statistiques, il survient chez environ 0,8% de la population.

Raisons

Selon le type de polykystose, les circonstances à l'origine de cette maladie peuvent varier considérablement.

Dans les polykystiques non parasitaires, faites la distinction entre les néoplasmes faux et vrais de nature bénigne:

  • un faux kyste se forme suite à une blessure,
  • Le vrai kyste est dû à des anomalies survenues pendant la période de développement du fœtus.

Quant à la polykystose parasitaire, elle peut survenir dans le foie d’une femme enceinte en raison d’une infection par des biohelmints. Ce terme désigne les vers parasites qui, pour compléter leur cycle de vie, nécessitent un changement de support (il en est le propriétaire). Parmi les biohelminthes pouvant servir de provocateurs à la maladie, on peut citer les vers suivants:

Les symptômes

Très souvent, les kystes hépatiques de nature non parasitaire apparaissent inaperçus chez les femmes enceintes. Si le kyste ne se développe pas, il ne se fait pas sentir. Parfois, les femmes enceintes ne savent pas qu’il ya au moins une tumeur bénigne dans le foie. Et si un tel kyste est retrouvé lors de recherches médicales, il se produit alors tout à fait par accident. Si le kyste commence à se développer, il peut réagir au symptôme suivant dans le corps de la femme enceinte:

  • douleur sourde dans la région des côtes du côté droit,
  • faiblesse générale, frissons et fièvre (cela se produit si le kyste a une taille très importante),
  • couleur jaunâtre de la peau (elle est due au fait que la bile commence à se développer mal du foie, à une accumulation de bilirubine et conduit à une coloration de la peau en couleur jaune; un phénomène similaire en médecine est appelé ictère obstructif).

Dans le cas d'un kyste hépatique parasitaire, la future mère aura des signes complètement différents:

  • au stade initial de la maladie peut se déclarer à moins de l'urticaire, dans lequel la démangeaison du beau sexe devra démanger;
  • dans un deuxième temps, la future mère ressentira une douleur sourde aux côtes du côté droit, des éructations, des réflexes nauséeux et une augmentation de la taille du foie.

Diagnostic des kystes du foie pendant la grossesse

Afin de poser un diagnostic précis de la future mère en cas de suspicion de polykystose hépatique non parasitaire, elle devra passer plusieurs tests importants:

  • commun clinique et
  • test sanguin biochimique.

Toutes les méthodes de recherche diagnostiques sont désignées par le médecin en tenant compte de la position «intéressante» du patient:

  • parfois, un diagnostic par ultrasons suffit
  • et dans certains cas, il est nécessaire de faire de la future mère l’imagerie par résonance magnétique.

Lorsqu'il est infecté par l'échinococcose et qu'il développe une polykystose parasitaire, le médecin aura besoin d'un certain nombre de données de laboratoire, à savoir:

  • commun clinique et
  • test sanguin biochimique,
  • ELISA.

En outre, dans la médecine moderne pour le diagnostic des maladies déclenchées par la pénétration dans le corps de l'échinocoque, utilisé test sérologique Kasoni.

Les études instrumentales nécessaires sont les mêmes que dans le cas d'un kyste non parasitaire:

Des complications

Les kystes hépatiques parasitaires et non parasitaires se distinguent par leurs complications et leurs conséquences.

Si une femme enceinte a reçu un diagnostic de polykystose, d'origine parasitaire, elle peut se heurter à de tels phénomènes négatifs:

  • suppuration de la tumeur;
  • hypertension portale;
  • violation de l'intégrité de la capsule kystique, à cause de laquelle tout le contenu de la tumeur va se verser dans la cavité abdominale;
  • insuffisance hépatique;
  • dépôts de sel sur la paroi kystique.

Dans le cas d'un kyste hépatique non parasitaire, les complications ci-dessus sont ajoutées:

le risque d'hémorragie dans la cavité tumorale, de torsion du néoplasme s'il a une jambe, d'abcès du foie, dans lequel le pus s'accumule dans les tissus sains de l'organe.

Traitement

Que pouvez vous faire

Le beau sexe, qui se trouve au début ou à la fin de la grossesse avec un foie polykystique, doit complètement abandonner l’utilisation de boissons alcoolisées. digéré. Au cours de cette période, il est important de limiter la consommation de graisses animales et d'augmenter le volume de vitamines et de minéraux qui pénètrent dans le corps d'une femme enceinte avec de la nourriture.

Que peut faire un docteur

Dans le cas de tout type de kyste du foie, le médecin peut vous prescrire un traitement conservateur, qui vise à éliminer les symptômes de la maladie:

  • prendre des médicaments analgésiques et
  • hépatoprotecteurs.

Si la patiente, malgré sa position «intéressante», se voit prescrire une opération, celle-ci est effectuée:

La chirurgie peut être différente:

  • Un seul kyste ou plusieurs kystes miniatures sont retirés à l'aide d'un produit de ponction, le contenu du kyste est aspiré et un liquide spécial est inséré dans le néoplasme du néoplasme, collant les parois de la capsule;
  • un gros kyste est éliminé par résection, c'est-à-dire par excision;
  • parfois, avec la tumeur, il est nécessaire de retirer la partie du foie dans laquelle elle a été déployée.

Prévention

En tant que tel, il n'existe pas de mesures préventives pouvant empêcher le développement de polykystiques non parasites. Mais la formation d'un kyste parasite dans la cavité du foie peut être prévenue.

  • Visitez un gastroentérologue une fois par an.
  • Enregistrement opportun dans la consultation féminine.
  • Refuser de l'eau brute provenant de sources suspectes.
  • Se laver les mains de haute qualité après chaque contact avec un animal domestique ou un autre animal.

Kyste du foie: causes, traitement

Un kyste du foie est un néoplasme, souvent formé dans la région gauche d'un organe et contenant une substance liquide ou une masse de couleur jaune ressemblant à une gelée. La taille du kyste et sa forme dépendent du moment de sa formation et des raisons pour lesquelles il a été reçu. Il existe de nombreux types de kystes du foie, qui se divisent en plusieurs critères.

Il existe des kystes avec et sans septa, avec des caméras (multi-chambres) et des espèces hydatiques. Les femmes de 30 à 50 ans sont plus enclines à une telle éducation. Les kystes du foie peuvent atteindre une taille de 25 cm et se former à la surface du corps et à l'intérieur de celui-ci, ainsi que sur un ou deux lobes. Dans les formes aiguës, la tumeur peut remplir jusqu'à 30% de tout le foie.

Toutes les tumeurs sont divisées en plusieurs types.

Il existe deux grandes catégories (les bonnes et les mauvaises), elles-mêmes subdivisées en sous-catégories.

  • Les kystes anormaux surviennent généralement à la suite d'une blessure ou de l'apparition de processus inflammatoires. Peut être dû à des abcès et à des maladies à échinocoques. Les formations de ce type sont souvent détectées par ultrasons.
  • Les tumeurs correctes sont les kystes sous la forme de tumeurs apparaissant in utero.

Tous les kystes hépatiques corrects sont divisés en:

  • solitaires - néoplasmes dans la région droite du foie, généralement arrondis, la tumeur présente un caractère de chute vers la région abdominale;
  • polykystiques - sont formés dans la région gauche du foie, moins souvent dans la droite, associés à des changements ou à des processus de mutation dans le corps;
  • La fibrose kystique est héréditaire et congénitale.

Les kystes parasites résultent de l'ingestion de bactéries, le plus souvent transmises par des animaux. Toutes les formations parasites sont divisées en:

  • Echinococcal - la cause de la formation est associée à l'entrée de ténias dans le corps, ce type n'est généralement pas traité avec des médicaments et nécessite une intervention chirurgicale;
  • alvéocoque - associé à l'ingestion de vers.

Les kystes du foie récemment formés ne présentent pas un petit symptôme. Le plus souvent, les symptômes deviennent perceptibles à mesure que la tumeur grossit. Par conséquent, le patient peut ressentir:

  • douleurs persistantes et sourdes dans le côté droit;
  • nausée, vomissement;
  • dans de rares cas, transpiration accrue et essoufflement;
  • performance réduite;
  • changements dans les selles (devient liquide);
  • éructations;
  • dans de rares cas, jaunisse obstructive.

Un kyste hépatique parasite est formé par l'ingestion de bactéries nocives. Les substances non parasitaires se forment en raison de l'utilisation de médicaments agissant sur les hormones, ainsi que des lésions ou des opérations du foie, de processus inflammatoires ou de pathologies de la vésicule biliaire.

Avec de petites formations, les médecins choisissent la tactique d'observation. Peut-être la prescription d'un régime alimentaire spécial et de médicaments. La détection des tumeurs est réalisée à l'aide d'une échographie abdominale ou d'un tachogramme. L'IRM est également utilisée.

Les kystes qui provoquent des symptômes désagréables tout en se développant rapidement nécessitent une intervention chirurgicale, dans la mesure où il peut exister un risque de rupture de la tumeur. Si une tumeur est laissée sans traitement, une atrophie du foie et un remplacement du parenchyme peuvent se produire, éventuellement l'apparition d'ulcères, de tumeurs et de diverses pathologies.

Une option plus conservatrice pour une intervention chirurgicale peut être la laparoscopie, l'insertion partielle d'un instrument chirurgical mince dans le corps pour enlever une tumeur.

Avec ou sans chirurgie, les médecins recommandent une alimentation avec kyste du foie, ce qui implique l'élimination des aliments fumés et frits, ainsi que de l'alcool, du tabac, des épices, du café, des muffins et autres produits. Cette liste doit être vérifiée par un spécialiste.

Il est recommandé de prendre des aliments bouillis, des variétés de viande et de poisson faibles en gras, des décoctions de cynorrhodons, des compotes, du thé faible et des produits laitiers faibles en gras.

Vous devez suivre plusieurs principes importants de l'alimentation:

  • le régime alimentaire doit inclure une certaine quantité de protéines facilement digestibles, calculée individuellement avec votre médecin;
  • tout au plus dans le régime alimentaire devrait être présent des graisses végétales et des produits préparés par ébullition ou par mijotage;
  • les aliments doivent être fractionnés - huit fois par jour en petites portions ne dépassant pas 200 grammes chacune;
  • Le régime est conçu pour que le nombre de calories ne dépasse pas 3000.

L'efficacité du traitement des remèdes populaires dans ce cas est très relative. Lors de l’utilisation de médicaments non testés, un kyste peut augmenter en diamètre et progresser. Avant de traiter avec une variété de décoctions ou d’autres méthodes, n’oubliez pas de consulter un médecin.

La médecine traditionnelle conseille de recevoir des décoctions de chélidoine, préparées en mélangeant une goutte de la plante dans un verre d'eau. En plus des herbes, vous pouvez manger des œufs de caille tous les matins, ce qui, selon les guérisseurs traditionnels, vous épargnera de la maladie en trois semaines.

N'oubliez pas qu'avec l'aide de la médecine traditionnelle, un kyste du foie ne peut être guéri - c'est impossible. Vous devez toujours suivre un traitement médicamenteux, un examen continu et une mise en œuvre précise des instructions du médecin traitant.

Le traitement des kystes du foie peut être complété par l’utilisation de préparations à base de plantes du millénaire, le chardon-Marie, la tanaisie, la molène.

Si le néoplasme n'a pas atteint une taille importante, une intervention chirurgicale peut être évitée, ainsi que le maintien d'un traitement médicamenteux et d'un régime alimentaire. Même avec de grosses tumeurs, après avoir enlevé un kyste, le pronostic est plutôt favorable. Dans de rares cas, des complications et des récidives sont possibles. Si vous laissez les symptômes ci-dessus sans aucune attention et ne démarrez pas le traitement des kystes du foie à temps, la formation risque de prendre un volume de foie trop important, ce qui sera fatal.

Si un patient a un kyste qui n'a pas montré de symptômes (n'augmente pas, pas de douleur), alors l'opération pour l'enlever est transférée à la période post-partum. Faites cela uniquement dans le but de limiter l'impact négatif sur le fœtus.

Foie polykystique

Le foie polykystique est une pathologie congénitale héritée d'un type autosomique dominant et caractérisé par la formation d'un grand nombre de kystes dans le parenchyme hépatique. Une longue période ne se manifeste d'aucune façon: après 40 ans, une gêne et des douleurs abdominales, un reflux gastro-œsophagien, une augmentation de la taille de l'abdomen sont possibles. Les seules méthodes de diagnostic informatives sont l’échographie, la tomodensitométrie ou l’IRM du foie et des voies biliaires. En l'absence de complications, le traitement n'est pas nécessaire, dans d'autres cas, une intervention chirurgicale est effectuée (drainage percutané des kystes du foie, introduction d'alcool dans la cavité du kyste, fenestration des kystes, hépatectomie partielle, transplantation du foie).

Foie polykystique

La maladie polykystique du foie est une maladie rare et touche une personne sur 100 000 personnes. Dans la plupart des cas, la maladie est détectée pour la première fois chez les femmes après quarante ans. Avec l'âge, le nombre de kystes dans le foie augmente chez les hommes et les femmes, bien que chez les femmes, leur nombre soit beaucoup plus important au départ. Chez presque un patient sur deux, les modifications kystiques du foie sont associées à une polykystose rénale. Dans de rares cas, une combinaison avec une dilatation anévrismale des vaisseaux cérébraux est possible, une pathologie de la valvule bicuspide du cœur. Le tableau clinique des kystes hépatiques multiples apparaît le plus souvent avec le développement de complications: rupture de la formation kystique, hémorragie dans la cavité du kyste, infection de son contenu.

Causes du foie polykystique

Le foie polykystique est une pathologie héréditaire transmise par un type autosomique dominant. Dans la moitié des cas, les mutations des gènes RKCSH ou SEC63 responsables de la formation et de la croissance normales des voies biliaires intrahépatiques conduisent à la formation de multiples kystes hépatiques. En raison de la mutation, les canaux qui ne se forment pas ne se forment pas et forment des cavités dans le parenchyme hépatique, tapissées d'épithélium et présentant une capsule dense. Comme cette mutation n’est pas présente chez tous les patients, la recherche dans le domaine de la gastro-entérologie vise à identifier d’autres mutations du gène responsables du développement de la maladie polykystique du foie. Chez certains patients, le foie polykystique survient de manière sporadique - dans les antécédents familiaux de ces patients, aucune indication de cette pathologie.

Les kystes qui se forment peuvent être localisés uniformément dans le tissu hépatique ou localisés dans un lobe (généralement le gauche). Leurs tailles varient considérablement - d'une graine de mil à un litre en volume. On pense que les plus gros kystes sont formés à la suite de la rupture des parois entre les plus petites cavités. Selon le nombre total et la taille des kystes, la taille du foie peut augmenter.

Les cavités du foie polykystique ne sont pas associées aux canaux biliaires; leur contenu est donc généralement léger, elles peuvent contenir du sang hémolysé (conséquence d'une hémorragie dans le kyste), du pus (si infecté). La structure du parenchyme du foie polykystique n’est pas modifiée, les hépatocytes et les lobules ont une structure normale. Les changements histologiques dans les tissus avec la formation d'une hypertension portale, une insuffisance hépatique peut survenir aux derniers stades de la maladie; elles sont généralement causées par un effet de pression lorsque le volume des cavités kystiques est trop important et qu'une grande zone est affectée par le foie.

Symptômes du foie polykystique

Le foie polykystique est divisé en non compliqué et compliqué (hémorragie, suppuration, rupture d'un kyste); isolés (seul le foie est atteint) et répandus (reins, pancréas, ovaires, etc.) sont affectés. Il existe des tailles de kystes: petites - jusqu'à 10 mm, moyennes - jusqu'à 30 mm, grandes - jusqu'à 100 mm et gigantesques - plus de 100-250 mm.

Dans neuf cas sur dix, une maladie polykystique du foie est une découverte accidentelle, décelée au cours de l'examen d'une autre pathologie, ou à titre posthume. Chez les 10% restants, les manifestations cliniques du foie polykystique apparaissent pour la première fois à l'âge adulte (40 à 50 ans) et sont généralement causées par une compression du tissu hépatique et des tissus environnants par d'énormes kystes ou la survenue de complications.

Le tableau clinique du foie polykystique comprend une augmentation de la taille abdominale, une sensation de gêne abdominale, une douleur sourde à l'abdomen (plus dans l'hypochondre droit) et au bas du dos, un reflux gastro-œsophagien, une sensation de saturation et de débordement rapides de l'estomac, un essoufflement, une flatulence. La palpation du foie est dense, ses bords et sa surface sont bosselés. Comme les kystes du foie polykystique sont plus souvent situés à la surface, ils peuvent parfois être ressentis même à travers la paroi abdominale antérieure.

Le foie polykystique peut être compliqué par une hémorragie intracystique, la rupture d'un kyste (se manifestant par une clinique abdominale aiguë; la probabilité de rupture est élevée avec un diamètre de cavité supérieur à 80 mm) ou par une infection, la compression de gros vaisseaux (l'obstruction de la veine porte par un kyste peut entraîner la formation de varices œsophagiennes) cliniquement manifestée par une ascite, un ictère obstructif). Dans de très rares cas, la polykystose totale du foie peut entraîner un épuisement extrême du patient et la mort.

Pendant la grossesse et le traitement des hormones sexuelles féminines, la progression du foie polykystique est accélérée, les œstrogènes entraînant une prolifération accrue de l'épithélium des kystes et une hyperproduction de mucus dans la cavité du kyste.

Diagnostic du foie polykystique

Une consultation avec un gastro-entérologue permet d'identifier les critères de diagnostic de la maladie polykystique du foie: chez les patients âgés de moins de quarante ans présentant la présence de cette maladie dans les antécédents familiaux, le diagnostic de maladie polykystique du foie est établi lorsqu'un seul kyste est détecté, après quarante ans - en présence de trois kystes. S'il n'y a aucune indication de maladie polykystique du foie dans les antécédents familiaux, ce diagnostic est vérifié lorsqu'il existe au moins 20 lésions kystiques dans le foie.

Les méthodes les plus informatives pour diagnostiquer les maladies polykystiques du foie sont les méthodes modernes de visualisation: échographie du foie et de la vésicule biliaire, imagerie par résonance magnétique (IRM du foie) et tomodensitométrie des voies biliaires. Ces études de haute précision permettent d'identifier même les plus petites cavités du parenchyme hépatique et de déterminer la tactique de traitement. Dans l’étude, on trouve généralement plusieurs cavités dans le foie, parfois le foie ressemble à un nid d’abeilles dans une section. Dans les analyses biochimiques (échantillons de foie), une augmentation du niveau de phosphatase alcaline et de GGT peut être observée et le niveau de bilirubine ne change pas.

Le diagnostic différentiel du foie polykystique est réalisé avec de simples kystes non parasitaires, de l'échinococcose, de la maladie de Caroli (kystes des voies biliaires) et des tumeurs du foie.

Traitement du foie polykystique

L’hospitalisation des patients atteints de foie polykystique n’est requise que pour un examen ou un traitement chirurgical. Aux stades initiaux de la maladie, il est nécessaire d'annuler les préparations hormonales à base d'œstrogènes - on pense que ces hormones entraînent une augmentation de la taille et du nombre de kystes. À ce jour, une étude est en cours sur l’effet des analogues de la somatostatine de synthèse sur l’état du foie dans une maladie polykystique - selon des études récentes, l’octréotide est le moyen le plus efficace et le plus sûr d’arrêter la progression de la maladie polykystique du foie.

Avec le développement des complications énumérées ci-dessus, ainsi qu'avec l'évolution rapide de la maladie, un traitement chirurgical peut être nécessaire - drainage percutané des kystes du foie, fenestration, excision des kystes du foie. Dans certaines cliniques, l’introduction d’alcool dans la cavité du kyste est largement utilisée (durcissement), mais de nombreuses études démontrent une plus grande sécurité et une efficacité comparable de la ponction du kyste classique (pour réduire leur taille) en préparation à la chirurgie. Dans certaines situations, une résection hépatique peut être nécessaire (hépatectomie partielle, résection marginale du foie, résection segmentaire du foie, lobectomie, hémihépatectomie) et même une transplantation hépatique (syndrome douloureux sans fermeture, anorexie, hypertension portale).

Les indications des interventions chirurgicales mini-invasives sont divisées en absolues (rupture et infection du kyste, hémorragie dans la cavité), en condition absolue (localisation du kyste dans la région des portes du foie, obstruction du canal biliaire par le kyste, diamètre de la formation supérieur à 10 cm, syndrome douloureux intraitable, émaciation prononcée), et relative (petite taille des kystes, lésion de plus de trois segments du foie, récurrence des kystes après la ponction).

En cas de foie polykystique, il est recommandé de suivre un régime alimentaire spécifique. Excluez les produits qui provoquent la croissance de kystes - thé et café, soja, huile de lin, chocolat, huile de poisson, alcool, levure. Il est recommandé d'inclure dans le régime une grande quantité de fruits et de légumes, en buvant suffisamment d'eau.

La thérapie symptomatique du foie polykystique est la nomination de médicaments qui réduisent les nausées et stimulent la motilité intestinale (métoclopramide); soulagement de la douleur; l'utilisation du charbon actif et des moyens d'éliminer les flatulences; Si nécessaire, utilisez des complexes vitaminiques.

Pronostic et prévention du foie polykystique

Le pronostic du foie polykystique est généralement favorable. Mortalité dans cette maladie dans la grande majorité des cas en raison de comorbidités (maladie polykystique du rein). Aux États-Unis, par exemple, sur une période de 8 ans, seuls 135 cas de foie polykystique ont été signalés comme cause principale de décès.

Compte tenu de la nature héréditaire de la polykystose hépatique, il n'existe pas de mesures permettant de prévenir cette maladie. Ralentir la progression de la maladie peut entraîner la nomination d'analogues de la somatostatine. Les patients atteints de foie polykystique doivent éviter les produits chimiques lors du nettoyage; produits chimiques ménagers contenant de l'ammoniac, eau de javel; devrait limiter l'utilisation d'alcool et de produits à base de levure, des bonbons.

Traitement de kyste du foie

Causes des kystes du foie

Le kyste hépatique est une cavité formée dans le foie et remplie de liquide. La quantité de liquide peut augmenter et, en conséquence, la taille du kyste augmente également. Le foie polykystique est généralement une maladie héréditaire qui se transmet de manière dominante. Il est 4 fois plus fréquent chez les femmes, peut être combiné avec les reins polykystiques et le pancréas. L'incidence des maladies polykystiques avec atteinte du foie et des reins varie entre 1: 500 et 1: 5000.

Les kystes hépatiques sont divisés en congénitaux et acquis, parasitaires et non parasitaires. Par quantité, ils peuvent être simples ou multiples.

Causes des kystes du foie:

  • anomalies du développement
  • des blessures
  • dommages parasites
  • inflammation dans le foie

La taille d'un kyste du foie peut varier de quelques mm à 25 cm ou plus.

Symptômes de kystes du foie

Pour le moment, un petit kyste peut être asymptomatique. Mais si le kyste commence à se développer, il peut alors y avoir des manifestations cliniques telles que:

  • douleur abdominale
  • foie élargi
  • nausée
  • faiblesse
  • perte d'appétit
  • hypertrophie abdominale asymétrique

Les kystes du foie peuvent rester asymptomatiques pendant de nombreuses années. La plupart des kystes sont situés dans le lobe gauche du foie. Avec les petites tailles (1-6 cm 3), ils se retrouvent par hasard, lors d'examens, lors d'une opération à une autre occasion ou lors d'une autopsie.

Les symptômes cliniques de la maladie apparaissent généralement entre 40 et 50 ans. C'est alors que les patients commencent à se plaindre d'une gêne au niveau de la partie supérieure de l'abdomen, provoquée par la pression du foie hypertrophié sur les organes voisins. Les nausées, éructations, brûlures d'estomac et parfois les vomissements peuvent être considérés à tort comme des symptômes de gastrite et d'ulcère gastroduodénal. Parfois, la douleur augmente avec le mouvement, le travail physique, la marche, les déplacements difficiles.

Comment traiter un kyste du foie?

Le traitement du kyste du foie dépend de sa taille. Avec un kyste inférieur à 3 cm, seule l'observation du dispensaire est montrée avec des diagnostics échographiques réguliers.

Dans la plupart des cas, un traitement spécial n'est pas nécessaire dans le traitement des kystes du foie.

La décision de traitement chirurgical d'urgence est prise dans les cas de:

  • kystes de perforation (ou de rupture),
  • suppuration du kyste,
  • croissance intensive ou grande taille du kyste,
  • douleur constante
  • l'emplacement du kyste.

Les opérations peuvent être ouvertes avec excision non seulement des kystes, mais aussi des tissus adjacents affectés. La chirurgie laparoscopique est réalisée lorsque le kyste est isolé. Habituellement, pendant l'opération, ils effectuent:

  • ouvrir et vider le kyste avec son drainage ultérieur,
  • kystes décorticants,
  • marsupialisation,
  • résection de la partie affectée du foie.

Le choix de l'opération dépend du type de kyste, des complications, des relations topographiques entre le kyste et le foie et de l'état du patient. Dans certains cas, avec plusieurs kystes petits et gros, ils sont vidés, suivis d'une omentohépatopathie.

Il n'y a pas de traitement spécial pour les kystes, un traitement symptomatique peut être indiqué, par exemple, la nomination d'analgésiques pour le syndrome de la douleur sévère. Lorsque les kystes parasites prescrits des médicaments anthelminthiques. Avec le développement de l'hypertension portale due à la chirurgie, l'application de shunts est montrée.

À quelles maladies peut-on associer

Les kystes hépatiques dans plus de la moitié des cas associés à une maladie polykystique des reins et parfois au pancréas.

Les complications des kystes hépatiques solitaires sont variées, elles aggravent considérablement la maladie et sont accompagnées de symptômes cliniques vifs. Le plus souvent observé suppuration, rupture et hémorragie dans la paroi ou la cavité du kyste.

Les gros kystes du foie contenant environ 5 à 10 litres de liquide peuvent provoquer une jaunisse obstructive en raison de la compression du tractus biliaire extrahépatique.

Des kystes multiples avec le développement de la cholangite sont généralement observés chez les enfants et les jeunes. De tels kystes provoquent des douleurs telles que des coliques hépatiques, ainsi qu'un ictère cholestatique et une fièvre pseudogrienne.

Traitement des kystes du foie à la maison

À la maison, le traitement des kystes du foie n'est pas effectué. En période postopératoire, il est recommandé de suivre un régime alimentaire strict pendant six mois, puis de suivre un régime alimentaire doux tout au long de la vie. La première fois après la chirurgie devrait éviter un effort physique intense. Il est recommandé de passer une échographie tous les six mois, puis au moins une fois par an.

La formation de kystes du foie dans certains cas, ainsi que la polykystose développée, sont évaluées par des médecins sans pronostic défavorable. La maladie ne diminue généralement pas l'espérance de vie. Chez les patients présentant un processus massif et étendu impliquant le remplacement et la dégénérescence de la majeure partie du parenchyme hépatique, il existe un risque d'insuffisance hépatique.

Dans les cas de foie et de rein polykystiques combinés, le pronostic est généralement déterminé par la gravité des lésions rénales et les patients peuvent décéder des suites d’une insuffisance rénale.

Quel genre de médicaments pour traiter un kyste du foie?

Traitement des kystes du foie par des méthodes traditionnelles

Les recettes traditionnelles pour le traitement des kystes ne peuvent être utilisées que dans les cas où aucune maladie du foie n'est associée. Utilisez chacune des prescriptions ne devrait être qu'après consultation de votre médecin.

  • Jus de bardane - presser le jus des jeunes feuilles de bardane. Prendre 1 cuillère à soupe par jour trois fois par jour avant les repas. La durée du traitement est d'un mois. Jus stocké dans le réfrigérateur.
  • Une décoction de racines de bardane - versez une cuillerée à thé de racines avec un verre d'eau et laissez bouillir pendant 20 minutes. Refroidissez et prenez 50 ml avant les repas trois fois par jour.
  • Infusion d'elecampane - une cuillère a soupe de matieres premieres est versee avec un verre d'eau bouillante et insister une heure. Divisez la perfusion en deux doses. Boire 4 fois par jour.

Traitement des kystes du foie pendant la grossesse

Il est préférable de ne pas traiter les kystes du foie pendant la grossesse, sauf dans les cas aigus. Avec une petite taille de kyste et une croissance inactive, il est préférable de différer le traitement pour la période post-partum.

Quels médecins contacter si vous avez un kyste du foie

Une maladie hépatique polykystique doit être suspectée chez les personnes de plus de 30 ans présentant un foie considérablement grossi et une surface nodulaire, bien qu’en l'absence de signes évidents d'altération de la fonction. La détection d'une tumeur palpable qui se déplace en respirant avec le foie est un symptôme important du kyste de cet organe.

L'écholocation du foie et la tomodensitométrie fournissent des informations importantes. Le balayage radio-isotopique est largement remplacé par d'autres techniques d'imagerie. L’étude d’écholocalisation permet des diagnostics dès l’enfance. À l'aide de la tomodensitométrie avec contraste et de l'IRM, un diagnostic différentiel est réalisé avec les tumeurs du foie.

Pour exclure l’échinococcose, utilisez des réactions sérologiques.

Le diagnostic final est confirmé lors d'une laparoscopie ou d'une intervention chirurgicale.

Foie polykystique

Le foie polykystique est une pathologie congénitale héritée d'un type autosomique dominant et caractérisé par la formation d'un grand nombre de kystes dans le parenchyme hépatique. Une longue période ne se manifeste d'aucune façon: après 40 ans, une gêne et des douleurs abdominales, un reflux gastro-œsophagien, une augmentation de la taille de l'abdomen sont possibles. Les seules méthodes de diagnostic informatives sont l’échographie, la tomodensitométrie ou l’IRM du foie et des voies biliaires. En l'absence de complications, le traitement n'est pas nécessaire, dans d'autres cas, une intervention chirurgicale est effectuée (drainage percutané des kystes du foie, introduction d'alcool dans la cavité du kyste, fenestration des kystes, hépatectomie partielle, transplantation du foie).

Foie polykystique

La maladie polykystique du foie est une maladie rare et touche une personne sur 100 000 personnes. Dans la plupart des cas, la maladie est détectée pour la première fois chez les femmes après quarante ans. Avec l'âge, le nombre de kystes dans le foie augmente chez les hommes et les femmes, bien que chez les femmes, leur nombre soit beaucoup plus important au départ. Chez presque un patient sur deux, les modifications kystiques du foie sont associées à une polykystose rénale. Dans de rares cas, une combinaison avec une dilatation anévrismale des vaisseaux cérébraux est possible, une pathologie de la valvule bicuspide du cœur. Le tableau clinique des kystes hépatiques multiples apparaît le plus souvent avec le développement de complications: rupture de la formation kystique, hémorragie dans la cavité du kyste, infection de son contenu.

Causes du foie polykystique

Le foie polykystique est une pathologie héréditaire transmise par un type autosomique dominant. Dans la moitié des cas, les mutations des gènes RKCSH ou SEC63 responsables de la formation et de la croissance normales des voies biliaires intrahépatiques conduisent à la formation de multiples kystes hépatiques. En raison de la mutation, les canaux qui ne se forment pas ne se forment pas et forment des cavités dans le parenchyme hépatique, tapissées d'épithélium et présentant une capsule dense. Comme cette mutation n’est pas présente chez tous les patients, la recherche dans le domaine de la gastro-entérologie vise à identifier d’autres mutations du gène responsables du développement de la maladie polykystique du foie. Chez certains patients, le foie polykystique survient de manière sporadique - dans les antécédents familiaux de ces patients, aucune indication de cette pathologie.

Les kystes qui se forment peuvent être localisés uniformément dans le tissu hépatique ou localisés dans un lobe (généralement le gauche). Leurs tailles varient considérablement - d'une graine de mil à un litre en volume. On pense que les plus gros kystes sont formés à la suite de la rupture des parois entre les plus petites cavités. Selon le nombre total et la taille des kystes, la taille du foie peut augmenter.

Les cavités du foie polykystique ne sont pas associées aux canaux biliaires; leur contenu est donc généralement léger, elles peuvent contenir du sang hémolysé (conséquence d'une hémorragie dans le kyste), du pus (si infecté). La structure du parenchyme du foie polykystique n’est pas modifiée, les hépatocytes et les lobules ont une structure normale. Les changements histologiques dans les tissus avec la formation d'une hypertension portale, une insuffisance hépatique peut survenir aux derniers stades de la maladie; elles sont généralement causées par un effet de pression lorsque le volume des cavités kystiques est trop important et qu'une grande zone est affectée par le foie.

Symptômes du foie polykystique

Le foie polykystique est divisé en non compliqué et compliqué (hémorragie, suppuration, rupture d'un kyste); isolés (seul le foie est atteint) et répandus (reins, pancréas, ovaires, etc.) sont affectés. Il existe des tailles de kystes: petites - jusqu'à 10 mm, moyennes - jusqu'à 30 mm, grandes - jusqu'à 100 mm et gigantesques - plus de 100-250 mm.

Dans neuf cas sur dix, une maladie polykystique du foie est une découverte accidentelle, décelée au cours de l'examen d'une autre pathologie, ou à titre posthume. Chez les 10% restants, les manifestations cliniques du foie polykystique apparaissent pour la première fois à l'âge adulte (40 à 50 ans) et sont généralement causées par une compression du tissu hépatique et des tissus environnants par d'énormes kystes ou la survenue de complications.

Le tableau clinique du foie polykystique comprend une augmentation de la taille abdominale, une sensation de gêne abdominale, une douleur sourde à l'abdomen (plus dans l'hypochondre droit) et au bas du dos, un reflux gastro-œsophagien, une sensation de saturation et de débordement rapides de l'estomac, un essoufflement, une flatulence. La palpation du foie est dense, ses bords et sa surface sont bosselés. Comme les kystes du foie polykystique sont plus souvent situés à la surface, ils peuvent parfois être ressentis même à travers la paroi abdominale antérieure.

Le foie polykystique peut être compliqué par une hémorragie intracystique, la rupture d'un kyste (se manifestant par une clinique abdominale aiguë; la probabilité de rupture est élevée avec un diamètre de cavité supérieur à 80 mm) ou par une infection, la compression de gros vaisseaux (l'obstruction de la veine porte par un kyste peut entraîner la formation de varices œsophagiennes) cliniquement manifestée par une ascite, un ictère obstructif). Dans de très rares cas, la polykystose totale du foie peut entraîner un épuisement extrême du patient et la mort.

Pendant la grossesse et le traitement des hormones sexuelles féminines, la progression du foie polykystique est accélérée, les œstrogènes entraînant une prolifération accrue de l'épithélium des kystes et une hyperproduction de mucus dans la cavité du kyste.

Diagnostic du foie polykystique

Une consultation avec un gastro-entérologue permet d'identifier les critères de diagnostic de la maladie polykystique du foie: chez les patients âgés de moins de quarante ans présentant la présence de cette maladie dans les antécédents familiaux, le diagnostic de maladie polykystique du foie est établi lorsqu'un seul kyste est détecté, après quarante ans - en présence de trois kystes. S'il n'y a aucune indication de maladie polykystique du foie dans les antécédents familiaux, ce diagnostic est vérifié lorsqu'il existe au moins 20 lésions kystiques dans le foie.

Les méthodes les plus informatives pour diagnostiquer les maladies polykystiques du foie sont les méthodes modernes de visualisation: échographie du foie et de la vésicule biliaire, imagerie par résonance magnétique (IRM du foie) et tomodensitométrie des voies biliaires. Ces études de haute précision permettent d'identifier même les plus petites cavités du parenchyme hépatique et de déterminer la tactique de traitement. Dans l’étude, on trouve généralement plusieurs cavités dans le foie, parfois le foie ressemble à un nid d’abeilles dans une section. Dans les analyses biochimiques (échantillons de foie), une augmentation du niveau de phosphatase alcaline et de GGT peut être observée et le niveau de bilirubine ne change pas.

Le diagnostic différentiel du foie polykystique est réalisé avec de simples kystes non parasitaires, de l'échinococcose, de la maladie de Caroli (kystes des voies biliaires) et des tumeurs du foie.

Traitement du foie polykystique

L’hospitalisation des patients atteints de foie polykystique n’est requise que pour un examen ou un traitement chirurgical. Aux stades initiaux de la maladie, il est nécessaire d'annuler les préparations hormonales à base d'œstrogènes - on pense que ces hormones entraînent une augmentation de la taille et du nombre de kystes. À ce jour, une étude est en cours sur l’effet des analogues de la somatostatine de synthèse sur l’état du foie dans une maladie polykystique - selon des études récentes, l’octréotide est le moyen le plus efficace et le plus sûr d’arrêter la progression de la maladie polykystique du foie.

Avec le développement des complications énumérées ci-dessus, ainsi qu'avec l'évolution rapide de la maladie, un traitement chirurgical peut être nécessaire - drainage percutané des kystes du foie, fenestration, excision des kystes du foie. Dans certaines cliniques, l’introduction d’alcool dans la cavité du kyste est largement utilisée (durcissement), mais de nombreuses études démontrent une plus grande sécurité et une efficacité comparable de la ponction du kyste classique (pour réduire leur taille) en préparation à la chirurgie. Dans certaines situations, une résection hépatique peut être nécessaire (hépatectomie partielle, résection marginale du foie, résection segmentaire du foie, lobectomie, hémihépatectomie) et même une transplantation hépatique (syndrome douloureux sans fermeture, anorexie, hypertension portale).

Les indications des interventions chirurgicales mini-invasives sont divisées en absolues (rupture et infection du kyste, hémorragie dans la cavité), en condition absolue (localisation du kyste dans la région des portes du foie, obstruction du canal biliaire par le kyste, diamètre de la formation supérieur à 10 cm, syndrome douloureux intraitable, émaciation prononcée), et relative (petite taille des kystes, lésion de plus de trois segments du foie, récurrence des kystes après la ponction).

En cas de foie polykystique, il est recommandé de suivre un régime alimentaire spécifique. Excluez les produits qui provoquent la croissance de kystes - thé et café, soja, huile de lin, chocolat, huile de poisson, alcool, levure. Il est recommandé d'inclure dans le régime une grande quantité de fruits et de légumes, en buvant suffisamment d'eau.

La thérapie symptomatique du foie polykystique est la nomination de médicaments qui réduisent les nausées et stimulent la motilité intestinale (métoclopramide); soulagement de la douleur; l'utilisation du charbon actif et des moyens d'éliminer les flatulences; Si nécessaire, utilisez des complexes vitaminiques.

Pronostic et prévention du foie polykystique

Le pronostic du foie polykystique est généralement favorable. Mortalité dans cette maladie dans la grande majorité des cas en raison de comorbidités (maladie polykystique du rein). Aux États-Unis, par exemple, sur une période de 8 ans, seuls 135 cas de foie polykystique ont été signalés comme cause principale de décès.

Compte tenu de la nature héréditaire de la polykystose hépatique, il n'existe pas de mesures permettant de prévenir cette maladie. Ralentir la progression de la maladie peut entraîner la nomination d'analogues de la somatostatine. Les patients atteints de foie polykystique doivent éviter les produits chimiques lors du nettoyage; produits chimiques ménagers contenant de l'ammoniac, eau de javel; devrait limiter l'utilisation d'alcool et de produits à base de levure, des bonbons.

Kyste du foie et grossesse

La fréquence de la population de kystes du foie est en moyenne de 2,5% et augmente avec l’âge, atteignant un pic maximum de 40 à 50 ans. L'étiologie des kystes du foie reste mal comprise. On suppose qu'ils résultent de voies biliaires aberrantes ou de troubles vasculaires au cours de la période prénatale. La plupart des kystes du foie sont observés chez les femmes - 4: 1. Ils ne causent généralement pas de symptômes cliniques importants et se caractérisent par une croissance lente.

Dans la période prénatale, les kystes du foie sont très rares. Nous avons donc réussi à trouver une description de seulement 20 cas de diagnostic prénatal. L'analyse des résultats a montré que le diagnostic prématuré d'un kyste du foie était établi principalement au troisième trimestre de la grossesse.

La détection d'un kyste du foie chez le fœtus ne pose pas de problème, car dans tous les cas, une formation de volume d'un diamètre de 40 mm ou plus a été détectée. Cependant, l'identification de la forme nosologique n'a réussi que dans 10 (50%) des 20 observations. Dans la majorité des conclusions erronées, un diagnostic de cavité abdominale kystique ou de kyste ovarien a été diagnostiqué.

À notre avis, l'établissement d'un diagnostic prénatal d'un kyste du foie ne devrait pas causer de difficultés significatives, car ils présentent une image échographique caractéristique. Premièrement, dans tous les cas présentés, les kystes étaient à chambre unique, avaient des contours nets et uniformes et une structure anéchoïque uniforme. Deuxièmement, les kystes ont une localisation claire: ils se situent dans le parenchyme hépatique.

Troisièmement, dans le mode de cartographie Doppler couleur, il n’ya aucun signe de flux sanguin intratumoral et d’image de grands vaisseaux d’alimentation. En outre, le kyste d'aspiration peut être utilisé avant la naissance pour le diagnostic différentiel. De plus, en cas de genèse hépatique, le liquide aspiré a généralement une couleur vert foncé et une concentration élevée en acides biliaires. Pour exclure un kyste de la voie biliaire principale dans ces cas, il est nécessaire de s'assurer que la vésicule biliaire du fœtus est intacte.

Bien que, dans l'une des observations, l'aspiration prénatale était accompagnée de la disparition complète d'un kyste du foie, on ne peut guère espérer que ce traitement deviendra une alternative à l'ablation chirurgicale traditionnelle d'un kyste après la naissance. Cependant, dans certains cas, il est possible d'éviter le traitement chirurgical de petits kystes du foie, en effectuant une observation échographique dynamique.

Dans notre observation, un kyste du foie a été diagnostiqué à 26 semaines de gestation. Elle avait des contours clairs et lisses et un contenu anéchoïque uniforme. La taille de l'éducation était 45x40x42 mm. Lors du deuxième examen à 27 semaines, une image échographique similaire a été notée. Aux fins du diagnostic différentiel, l'aspiration de la formation du foie a été réalisée.

Le liquide aspiré avait une couleur vert foncé, ce qui permettait d'établir définitivement le diagnostic de kyste du foie. À terme, une fille vivante est née. Le cinquième jour, elle a été transférée au service de chirurgie où elle a été opérée avec succès. Le diagnostic prénatal était entièrement confirmé.

Kyste du foie

Les pays à climat chaud sont en tête du nombre d'agents pathogènes parasitaires (échinocoques, alvéocoques, etc.). Ces microorganismes sont capables de provoquer de nombreuses pathologies dans le corps humain et animal, y compris les kystes du foie. Les tumeurs causées par d'autres causes sont plus caractéristiques des pays économiquement développés avec une industrie activement développée.

Description de la maladie

Un kyste hépatique est une croissance bénigne qui se produit dans n’importe quel lobe du foie et consiste en une coquille dense (capsule) remplie de liquide. La couleur du contenu varie du transparent au jaune, avec diverses inclusions (sang, bile, pus) ou sans eux.

La tumeur peut être présente de manière unique ou multiple (polykystique) et avoir des tailles différentes.

Risque de maladie

Les petits kystes atteignant 3 cm de diamètre ne sont pas dangereux, mais nécessitent une surveillance attentive par un spécialiste.

Les grandes formations peuvent entraîner de graves complications. De plus en plus grandes, elles pressent les tissus d’autres organes, les vaisseaux sanguins et les voies biliaires, perturbant ainsi leur travail.

Dans certains cas, les gélules peuvent se briser et faire entrer leur contenu dans la circulation générale.

Comment acheter

À ce jour, le mécanisme d'apparition de la pathologie n'est pas complètement compris. On pense que le rôle principal est joué par les facteurs suivants:

  • l'hérédité;
  • maladie inflammatoire du foie;
  • les parasites;
  • blessures et chirurgies;
  • médicaments à long terme;
  • changer les niveaux hormonaux.

Chez les adultes et les enfants

Selon les dernières statistiques, le kyste hépatique est une pathologie rare, qui touche 0,8 à 1% de la population.

Les représentantes sont sur la liste plusieurs fois plus souvent que les hommes. Cette tendance est associée à de fréquents changements hormonaux survenant pendant la puberté, pendant la grossesse, l'allaitement et la ménopause. Chez la plupart des patients, la maladie est diagnostiquée entre 40 et 50 ans.

Les enfants tombent malades encore moins souvent. On pense que la formation de tumeurs se produit pour les mêmes raisons que chez l'adulte et ne présente aucune différence en matière de diagnostic et de traitement.

Symptômes communs

Les symptômes apparaissent lorsque le kyste atteint une taille impressionnante, généralement de 6 cm. Une personne peut ressentir:

  • inconfort et douleur dans le côté droit;
  • nausée, vomissement;
  • amertume dans la bouche;
  • perte d'appétit;
  • réduction de poids;
  • clarification des matières fécales et assombrissement de l'urine;
  • couleur jaune de la peau;
  • prurit;
  • détérioration générale du bien-être.

Les formulaires

En partant de l'origine, les kystes sont divisés en:

  • Parasite. Causée par des alvéocoques et des échinocoques, des ténias. La période d'incubation, de 2 jours à plusieurs années.
  • Pas parasite. Comprend les gélules formées au cours du développement du fœtus (véritable kyste) à la suite de la formation inadéquate des voies biliaires. Un autre type de pathologie (faux kyste) est formé à la suite de toutes sortes de lésions organiques.

En fonction du diamètre, on distingue les types de kystes suivants:

  • jusqu'à 1 cm (petit);
  • de 1 à 3 cm (moyenne);
  • 3-10 cm (grand);
  • plus de 10 (grand ou géant).

Tous les types ci-dessus peuvent être observés en quantités multiples, ce qui pèse de manière significative sur l'évolution de la maladie.

Si la capsule est déchirée, enflammée et que du pus se forme dessus, un tel kyste est appelé compliqué. Ce type de tumeur nécessite un traitement immédiat en raison du danger de conséquences mortelles!

Méthodes de diagnostic

L'évolution asymptomatique prolongée ne permet pas de suspecter la maladie à un stade précoce. Ces tumeurs sont détectées par hasard, lors d'examens de routine ou de suspicion d'autres pathologies.

L'apparition de symptômes est caractéristique des grandes formations, souvent palpées par un médecin lors de l'examen initial.

Pour confirmer le diagnostic, utilisez les méthodes de diagnostic suivantes:

  • Échographie abdominale;
  • IRM et TDM du foie;
  • scintigraphie.

En présence d'un kyste, effectuez en outre:

  • ponction pour l'étude du contenu liquide de la capsule;
  • biopsie tissulaire, pour exclure l'oncologie;
  • analyse sérologique du sang par les méthodes de RNAA (réaction d'hémagglutination indirecte), ELISA (dosage immuno-enzymatique), qui permet d'identifier les parasites;
  • test sanguin biochimique pour évaluer l'état du foie et d'autres organes.

Opération

L'indication pour l'élimination du kyste est:

  • diamètre supérieur à 3 centimètres;
  • complications;
  • détérioration de la santé du patient;
  • la présence d'un kyste parasite.

L'opération est effectuée par l'une des méthodes suivantes:

  • résection - couper le lobe atteint du foie;
  • ouvrir la capsule en retirant le fluide;
  • péricystectomie - kystes de décorticage;
  • marsupialisation - ouverture de la capsule, suivie de la connexion de ses parois avec le site de dissection;
  • Cystogastroanastomoz - communication de kystes avec les intestins ou l'estomac.

Traitement de la toxicomanie

Des médicaments sont prescrits pour soulager la gêne du patient.

  • analgésiques et analgésiques;
  • hépatoprotecteurs;
  • des enzymes;
  • agents de revêtement;
  • médicaments cholérétiques;
  • des vitamines;
  • des sorbants;
  • antibiotiques.

Nourriture diététique

Dans la période postopératoire, on prescrit au patient un régime strict, qui doit être suivi pendant au moins six mois. En présence de complications, le terme est prolongé.

Le premier jour, il est recommandé de refuser de manger et d'utiliser uniquement de l'eau. Pendant 2-3 jours, vous pouvez manger de la bouillie bouillie dans de l'eau et des bouillons de légumes. Progressivement, d'autres produits sont introduits dans l'alimentation, à l'exception des suivants:

  • frit
  • épicé
  • gras;
  • fumé
  • nourriture en conserve;
  • plats marinés;
  • sauces, mayonnaise;
  • les tomates;
  • les épices;
  • café
  • du chocolat;
  • le cacao;
  • l'alcool;
  • les légumineuses;
  • œufs durs;
  • pain frais et des bonbons.

Autres traitements

Comme traitement adjuvant, on peut utiliser des remèdes populaires qui ne traitent pas un néoplasme, mais améliorent seulement l’état des organes du tractus gastro-intestinal.

Les recettes suivantes auront un effet positif sur l'état du foie:

  • Bardane À partir des feuilles de la plante, presser le jus et prendre 30 minutes. avant les repas, 1-2 cuillères à soupe, 3 fois par jour.
  • Œufs de caille Chaque matin, à jeun, ils boivent 5 œufs crus.
  • Nicked 1 cuillère à soupe l feuilles broyées de la plante (peut être sec) versez un verre d'eau bouillante. Insistez jusqu'à ce qu'il devienne chaud, filtrez. Consommez un demi-verre, 4 fois par jour, quel que soit le repas.

Prévention des maladies

Pour réduire le risque de maladie, vous devez:

  • renforcer le système immunitaire du corps (sport, durcissement, marche au grand air);
  • se laver les mains après avoir visité des lieux publics;
  • soyez extrêmement prudent lorsque vous voyagez dans des pays chauds;
  • lavez bien les fruits et les légumes avant de les manger;
  • ne buvez que de l'eau bouillie;
  • ne pas trop manger et limiter les aliments qui ne sont pas bénéfiques;
  • se débarrasser des mauvaises habitudes.

Les conséquences

Souvent, les premières manifestations de kystes se font sentir après avoir atteint une taille impressionnante. De telles formations provoquent des symptômes douloureux et peuvent provoquer les complications suivantes:

  • suppuration du kyste ou des tissus environnants;
  • pénétration du liquide kystique dans la cavité abdominale et le sang, en raison de sa rupture;
  • hémorragie dans le kyste;
  • renaissance en oncologie (extrêmement rare);
  • péritonite (infection de la cavité abdominale);
  • insuffisance hépatique (insuffisance hépatique totale ou partielle, souvent observée chez les polykystiques).

Prévisions de vie

L'évolution de la maladie est difficile à prévoir. Les kystes petits et moyens peuvent arrêter la croissance et le traitement n’est pas nécessaire tout au long de la vie.

Après le retrait de grosses tumeurs, il est nécessaire pendant un certain temps de suivre toutes les recommandations des médecins et d’être examiné. Avec une issue favorable, la formation répétée de kystes peut ne pas être.

Dans des cas plus rares, la taille des capsules augmente rapidement, détériore la qualité de vie du patient et peut entraîner de graves problèmes de santé. Les décès et la nécessité d'une greffe du foie ne sont pas exclus.

Et dans cette vidéo, vous pouvez voir comment effectuer une opération pour enlever un kyste hépatique. Dans ce cas, la méthode de résection laparoscopique est utilisée.

Après avoir confirmé le diagnostic, ne paniquez pas. Souvent, la maladie aux premiers stades n'est pas dangereuse et ne nécessite pas de traitement. Cependant, le patient doit se rappeler qu'un kyste peut grossir et causer des problèmes de santé. Il est donc dangereux de retarder une visite chez le médecin et de ne pas tenir compte de ses recommandations. S'il y a des indications pour une intervention chirurgicale, le médecin choisira la meilleure méthode pour la réaliser. Avec un résultat favorable, après six mois, vous pouvez revenir au mode de vie habituel.


Plus D'Articles Sur Le Foie

Cholestase

Est-il possible de réchauffer le foie

Bien entendu, une bouillotte sur le foie est une auto-médication, mais dans le monde de la médecine officielle, cette méthode d'aide dans certains cas n'est pas non plus refusée.
Cholestase

La courbure de la vésicule biliaire: symptômes, causes, traitement et pronostic

En bonne santé, la vésicule biliaire a la forme d'une poire. Cependant, pour une raison ou une autre, sa forme change, ce qui dans la pratique médicale s'appelle "la courbure de la vésicule biliaire".