Colique biliaire

La maladie biliaire est une maladie grave qui touche un quart des hommes et des femmes. À propos de l'apparition de la maladie, certains le découvriront sur la table d'opération. Colique biliaire - une complication de la cholélithiase, provoquant de graves accès de douleur. Au cours d'une colique, une personne peut perdre le contrôle de elle-même en raison d'une douleur intense, de la température corporelle et de l'augmentation de la pression. Les vomissements peuvent commencer. Fournir une assistance rapide - une chance pour un traitement rapide et la vie. Essayons de comprendre les causes et les symptômes de la maladie, considérons le diagnostic.

Causes de la colique biliaire

Colique biliaire - douleur intense accompagnée de plusieurs symptômes supplémentaires. Il y a une maladie, des coliques ou une douleur intense au côté lorsque les calculs ferment les canaux ou se logent dans le cou de la vésicule biliaire. Il est dangereux que les pierres ferment le canal car la bile peut se disperser dans le sang et entraîner la destruction de la vésicule biliaire. Lorsqu'il n'y a pas d'écoulement de bile, la pression dans la vessie augmente, ses parois s'étirent graduellement et la douleur apparaît.

Les principales causes de JCB:

  • La formation de pierres dans la bulle.
  • Dyskinésie - dysfonctionnement des conduits contractiles.
  • Bile épaisse.
  • Pathologie congénitale, structure anormale du système biliaire et conduits excessivement rétrécis.
  • La présence d'infections intestinales dans le corps.

La maladie se manifeste chez les adultes et les jeunes patients. Cela dépend des caractéristiques internes de l'organisme, du niveau de vie, de la présence de facteurs contributifs dans l'environnement humain. Il se développe également en raison du travail acharné.

La colique biliaire se manifeste souvent dans une catégorie de citoyens:

  • Les personnes âgées
  • Femmes prenant des contraceptifs.
  • Les personnes en surpoids sujettes à l'obésité.

Le malaise se manifeste dans l'enfance, il est associé à des pathologies à la naissance. La maladie présente des symptômes, l’essentiel est de les identifier correctement et dans le temps.

Symptômes de la colique biliaire - comment déterminer la présence de la maladie dans le temps

Le symptôme principal est une forte douleur coupante au niveau du côté ou de la région du foie. La première cause est le stress, l'exercice excessif, les aliments gras et l'abus d'alcool et de tabac.

Les symptômes de la colique biliaire sont classés en fonction de l'intensité de la douleur:

  • Douleur coupante sévère;
  • Piercing;
  • Douleur aiguë et déchirante;
  • La présence de crises de douleur.

L'emplacement de la douleur dépend de l'endroit où elle projette la vésicule biliaire. La douleur est notée dans l'hypochondre droit, le bas du dos, l'omoplate ou l'avant-bras. Parfois, la douleur est ressentie dans la région du cœur. En outre, par la nature du syndrome de la douleur disparaît complètement d'une crise cardiaque. Parfois, le patient peut identifier de manière incorrecte les symptômes de la douleur et une assistance en temps voulu ne sera pas fournie. Assurez-vous de connaître les symptômes de JCB.

Les symptômes suivants sont des nausées et des vomissements. La manifestation d'un goût amer désagréable dans la bouche. Augmentation possible de la température corporelle, de la pression et du pouls. Habituellement, le patient se comporte de manière agitée, se précipite, essayant de trouver une position confortable en raison de la douleur croissante. L'abdomen lors de la palpation est enflé et tout contact provoque une douleur vive, en particulier dans l'hypochondre droit. Un diagnostic fiable n’est établi que de manière clinique. Le patient devra passer une échographie pour réussir les tests.

Principes de base du diagnostic:

  1. Échographie immédiate de la vessie, du foie, du pancréas et de l’estomac. Vous permet de déterminer rapidement la présence de pierres piégées dans le canal, le rétrécissement et l'état général du système des voies biliaires.
  2. Échographie avec petit-déjeuner cholérétique - évaluation de la capacité fonctionnelle et de la contractilité du corps.
  3. Sondage - vous permet de déterminer la quantité et la qualité de l'analyse de la bile.
  4. Cholécystographie - Les rayons X déterminent l’atteinte des organes et leur état général.
  5. Cholangiographie - injection de contraste par voie intraveineuse.
  6. Gastroduodenoscopy - une étude de la surface interne de l'estomac et de l'ulcère duodénal.

Soins d'urgence pour la colique biliaire, quel traitement appliquer

Si vous soupçonnez une maladie des calculs biliaires ou une colique, le patient a besoin de soins d'urgence. Parfois, le processus devient irréversible. Quel algorithme d'actions aidera le patient souffrant de colique biliaire?

Les premiers secours d'urgence sont les suivants:

  • Patient libre de vêtements serrés.
  • Fournir une position couchée sur le côté droit.
  • Présentez des analgésiques, par exemple Promedol.
  • Assurez-vous que les vomissements ne commencent pas et que le patient ne s'étouffe pas. Dans le cas d'un effet émétique, l'utilisation d'un antispasmodique dans des comprimés est inacceptable.
  • Vous pouvez fixer un coussin chauffant chaud au point sensible, s’il est fermement établi qu’il s’agit d’une colique biliaire.
  • Si un patient a une attaque de cholécystite aiguë, quelque chose de froid devrait être appliqué sur le côté droit. Cela empêchera le développement de la péritonite.

L'utilisation de coussinets chauffants ou froids est possible si le diagnostic de la maladie du patient est connu. Dans tous les cas, une hospitalisation urgente est requise. Antispasmodiques - une des options pour soulager la douleur et aider le patient avec JCB.

Le patient peut ne pas appliquer à l'hôpital, vous devez entrer dans l'outil, qui détend les muscles lisses des voies biliaires. La pierre bloquant les canaux, se déplace et se déplace progressivement dans l'intestin. Les petites pierres sortent sans chirurgie, bien que rarement. Les médecins n'approuvent pas l'utilisation d'antispasmodiques. Un tel traitement est considéré comme conservateur, mais il mène à une impasse, la pathologie ne disparaît pas. Les calculs sont présents dans la sortie de la bile et sont capables de la bloquer à nouveau soudainement, ce qui conduira à une inflammation sévère ou au développement d'une péritonite.

La chirurgie (cholécystectomie) est la seule option thérapeutique appropriée. Pendant la chirurgie, les chirurgiens retirent la vessie et, plus tard, la bile pénètre dans l’intestin. Après le retrait de l'organe malade, il convient de bien prendre soin de la nutrition et du mode de vie. L'utilisation d'aliments gras, d'alcool et de maltraitance physique conduira à la reprise de la maladie. Les pierres peuvent réapparaître et provoquer une libération de bile dans le sang. Ce sera fatal pour le patient.

Il est préférable de prescrire l'opération après une colique biliaire, lorsque l'attaque est libérée, l'état du patient s'est stabilisé. Dans un autre cas, cela aura des conséquences tragiques. Lorsque la colique hépatique est prescrite pour boire un traitement antibiotique qui soulage le processus inflammatoire. Si la bile est épaisse et qu'il y a stagnation, alors qu'il n'y a pas de calculs, les médecins prescrivent des préparations biliaires qui éliminent la bile du corps.

La colique biliaire est une complication grave de la maladie des calculs biliaires, se produit chez les hommes et les femmes. Cette pathologie met la vie en danger, vous ne devriez pas la courir. Si les coliques se produisent à intervalles fréquents, demandez l'aide d'un chirurgien, peut-être que le retrait de la vésicule biliaire sera la seule solution. Si le patient souffre de colique biliaire, la colique hépatique est possible, vous devrez faire attention à la nutrition. Ne pas manger des aliments gras et épicés, frits et fumés. La table principale - viande et légumes cuits à la vapeur, régime aux légumes. Il devrait abandonner l'alcool et le tabac.

Les principaux médicaments à recevoir avec la colique biliaire

Aux premiers spasmes de la paroi musculaire de la vessie, il est nécessaire de prendre les médicaments Drotaverinum, No-shpu ou Papaverin, pour effectuer des injections par voie intramusculaire. Cela accélère l'action des médicaments essentiels. Si les coliques biliaires ne disparaissent pas après quelques heures, il est nécessaire d'appeler d'urgence une ambulance. Le patient a une cholécystite aiguë, ce qui nécessite un principe de traitement différent et d'autres médicaments.

Méthodes de soulagement de la douleur à la maison:

  1. Buvez le jus d'oignons, mélangé avec du miel, consommé avant les repas.
  2. Décoctions d'herbe de séné et d'écorce d'argousier. Lorsque la décoction est présente, ajoutez les raisins secs et laissez cuire 15 minutes. A consommer avant les repas pendant 2 semaines.
  3. Le sorbitol est rempli d'eau de Borjomi et se boit l'estomac vide. Utilisez une fois par mois.
  4. Boire après avoir mangé du jus ou manger un morceau de citron.

Ces méthodes aident à éliminer les coliques biliaires à la maison et deviennent une sorte de prévention de son apparition future.

Prévention des calculs biliaires

Les mesures préventives visent à prévenir l’apparition de calculs dans la vessie. Les activités commencent par des étapes simples:

  • Traitement opportun de la maladie des calculs biliaires - élimination des calculs.
  • Définissez un régime alimentaire comprenant des vitamines et une nutrition équilibrée appropriée.
  • Évitez le stress, menez un mode de vie sain.
  • Répartissez uniformément les charges tout au long de la journée.
  • Débarrassez-vous des mauvaises habitudes.

Aux premières manifestations de la maladie des calculs biliaires, il vaut la peine d’aider immédiatement le patient. Si des complications surviennent, passez l'examen et retirez l'organe touché. L'issue de l'opération dépend de l'état du patient, de son âge et de la complexité de la maladie.

Selon les médecins, le traitement de la cholélithiase se fait immédiatement dès les premiers symptômes, ce qui évite parfois de retirer la vessie, en se limitant à des calculs. Régime alimentaire, prise des médicaments nécessaires, mode de vie sain - une garantie que vous ne rencontrerez pas de maladie des calculs biliaires. Coliques - un phénomène désagréable et douloureux dans la forme négligée, il n'est pas nécessaire de porter à un tel état. Une bonne nutrition - excellent état de santé tout au long de la vie.

Coliques biliaires: symptômes et traitement

Colique biliaire - principaux symptômes:

  • Nausée
  • Fièvre
  • Vomissement bile
  • Douleur épigastrique
  • Propagation de la douleur à d'autres domaines
  • Jaunissement de la peau

La colique biliaire est un signe clinique caractérisé par une douleur prononcée, souvent insupportable par nature. Le syndrome douloureux de cette nature se manifeste au moment où la pierre dans la vésicule biliaire pénètre dans son cou ou dans le canal biliaire kystique.

Une attaque de colique biliaire ou hépatique nécessite une attention médicale urgente, car elle peut provoquer un choc douloureux. Avant l'arrivée de l'équipe médicale, le patient doit recevoir les premiers soins.

Selon la Classification internationale des maladies de la dixième révision, l’attaque des coliques biliaires fait référence à la partie de la maladie des calculs biliaires, raison pour laquelle le code de la CIM-10 sera K80.

Étiologie

Il convient de noter qu'une attaque de colique biliaire peut être provoquée non seulement par une maladie des calculs biliaires, mais également par d'autres maladies du système urogénital. Ainsi, les cliniciens identifient les facteurs étiologiques suivants pour le développement d'une telle attaque:

  • altération fonctionnelle de la vésicule biliaire;
  • dysfonctionnement du sphincter d'Oddi;
  • exacerbation de la cholécystite chronique sans pierre;
  • cholécystite aiguë sans calculs;
  • la formation de calculs dans le canal biliaire commun;
  • forme aiguë de cholangite;
  • appendicite aiguë;
  • La maladie de Crohn;
  • lésion ulcéreuse de l'estomac.

Il convient de noter que la présence de calculs dans la vésicule biliaire est la cause la plus courante du développement d'une telle attaque.

Malgré le fait qu'une crise de colique biliaire présente un tableau clinique assez prononcé avec des symptômes spécifiques, il est impossible de comparer indépendamment les symptômes et le traitement, car cela peut entraîner des complications graves, notamment des processus pathologiques irréversibles.

Symptomatologie

Une attaque de colique biliaire a un complexe symptomatique prononcé, de sorte qu'un médecin expérimenté n'a généralement pas de problèmes de diagnostic. Il convient de noter que, en raison des particularités de la structure de l'organisme, chez la femme, une attaque de douleur dans la région de la vésicule biliaire de cette étiologie est observée plus souvent que chez l'homme.

Une attaque de colique hépatique se caractérise par les symptômes suivants:

  • l'attaque commence brusquement, caractérisée par une douleur intense et intolérable. Le plus souvent, une attaque commence brusquement et après avoir consommé des aliments gras et lourds, après avoir consommé de l'alcool ou un effort physique excessif;
  • pendant la première heure, la douleur ne fait qu'augmenter;
  • l'attaque dure de deux à six heures. Si, après cette période, la douleur ne disparaît pas, cela peut indiquer une attaque de cholécystite aiguë;
  • la douleur est localisée au-dessus du nombril, donne au dos, côte droite. Donne souvent dans la main droite;
  • lorsque vous essayez de respirer profondément ou que l'activité motrice est active, la douleur augmente;
  • couleur jaune de la peau;
  • haute température;
  • nausées et vomissements, alors que la bile est présente dans le vomi.

Séparément, il est nécessaire de souligner la nature du syndrome douloureux caractéristique de cette attaque:

  • paroxystique aigu;
  • localisée dans la région épigastrique, donne vers le côté droit, le bras et le dos en entier;
  • dans certains cas, donne à la région du sternum, qui sera semblable à une attaque d'angine.

Dans ce cas, si le facteur de cause fondamentale n'est pas éliminé, l'attaque sera répétée avec l'une ou l'autre fréquence. Vous devez également comprendre que, à mesure que le processus pathologique s'aggrave, la fréquence des attaques augmente et que les symptômes sont plus prononcés.

Diagnostics

En règle générale, le tableau clinique du syndrome de la colique biliaire ne pose pas de doute sur le diagnostic. Cependant, pour établir le facteur de cause fondamentale, certaines mesures de diagnostic sont nécessaires, à savoir:

  • examen physique du patient avec la collecte de l'histoire personnelle;
  • Échographie du foie, de la vésicule biliaire, du pancréas;
  • intubation duodénale;
  • KLA et BAK.

Selon le tableau clinique actuel, le programme de diagnostic peut être ajusté. En général, le programme de mesures de diagnostic est compilé individuellement.

Considérant les signes d’une attaque et les données collectées à la suite d’une recherche, le médecin peut déterminer la source de son état et déterminer la tactique de traitement la plus efficace. L'auto-traitement, même à travers les recettes de la médecine traditionnelle, est inacceptable, car cela peut entraîner non seulement des complications graves, mais également la mort.

Traitement

En plus du traitement principal, qui est prescrit par le médecin après l'examen, le patient doit recevoir les premiers soins lors d'une colique biliaire afin d'éviter le développement d'un choc douloureux à la maison. Sur cette base, il devient clair que l'objectif principal est de soulager la douleur avec des antispasmodiques ou des analgésiques.

S'il ne fait aucun doute qu'il s'agit d'une crise de colique biliaire, le patient peut fixer un coussin chauffant à la région de l'hypochondre droite. Si la clinique d'une attaque est ambiguë, il est strictement interdit de le faire, car dans certaines maladies, le réchauffement ne peut que nuire.

Les patients avec ce diagnostic doivent être hospitalisés dans le service de chirurgie car, en plus d'un traitement spécial, ils ont besoin d'un processus d'allaitement.

Si la cholélithiase est à l'origine de cette atteinte, le traitement, dans la plupart des cas chirurgical, consiste en un prélèvement chirurgical des calculs de la vésicule biliaire.

Le traitement médicamenteux peut inclure de tels médicaments:

La posologie et la méthode d'administration sont prescrites par le médecin traitant strict, ces médicaments ne peuvent pas être utilisés sans autorisation.

En plus des médicaments, un régime alimentaire est prescrit au patient. Le tableau diététique spécifique est déterminé individuellement, mais dans tous les cas, vous devrez respecter les recommandations suivantes:

  • les aliments gras et épicés sont exclus du régime alimentaire. Également interdit acide, salé, frit;
  • la nutrition du patient doit être légère, mais en même temps suffisamment riche en calories;
  • la consistance des plats est liquide, en purée, moulue;
  • les aliments ne doivent être consommés que sous forme de chaleur;
  • la nutrition du patient doit être fréquente, mais par petites portions, avec un intervalle de temps de 2 à 3 heures;
  • boire beaucoup d'eau. Tisanes recommandées, thé vert faible, eau minérale sans gaz.

Le groupe pharmacologique de médicaments et le schéma de leur réception est uniquement déterminé par un médecin.

Les prévisions dépendront de l'origine de la crise de colique du foie. Cependant, dans tous les cas, plus le traitement est instauré rapidement, plus les chances de guérison sont grandes et le risque de complications réduit au minimum.

Prévention

Dans ce cas, il est conseillé de suivre les recommandations préventives concernant les affections figurant sur la liste étiologique. Aux premiers signes de coliques biliaires, appelez une ambulance et ne négligez pas le symptôme ou ne prenez pas de médicaments.

Si vous pensez que vous avez une colique biliaire et les symptômes caractéristiques de cette maladie, les médecins peuvent vous aider: gastro-entérologue, thérapeute.

Nous vous suggérons également d'utiliser notre service en ligne de diagnostic des maladies, qui sélectionne les maladies possibles en fonction des symptômes entrés.

La pancréatite biliaire est une maladie du pancréas, étroitement associée aux calculs biliaires et à la formation de calculs qui perturbent le flux de la bile. Aujourd'hui, le nombre de personnes atteintes de cette maladie a considérablement augmenté, ce qui est associé à un mode de vie inapproprié et à un régime alimentaire malsain - manger trop d'aliments gras et frits. Par conséquent, le régime alimentaire doit être inclus dans le traitement de cette maladie, car sans normalisation de la consommation de graisses et de glucides dans le corps, il est impossible de se débarrasser de la maladie. En d'autres termes, le régime alimentaire est la clé d'un traitement efficace d'un état pathologique.

La colique hépatique est un processus pathologique caractérisé par des accès douloureux dans l'hypochondre droit et se manifestant par la présence de calculs dans la vésicule biliaire ou par l'abus systématique d'aliments gras, «lourds». Il n'y a pas de restrictions claires sur le genre, mais selon les statistiques, cette maladie est le plus souvent rencontrée chez les femmes. Personnes à risque, personnes âgées de 40 à 60 ans.

La maladie biliaire, qui est également couramment définie comme la cholélithiase ou la cholélithiase, est une maladie dans laquelle des calculs se forment dans la vésicule biliaire ou dans les voies biliaires. La maladie des calculs biliaires, dont les résultats sont observés chez les patients, comme indiqué par les résultats de la pratique médicale, est inefficace dans le traitement avec le traitement conservateur et divers types de techniques, car le seul moyen de guérir la maladie est la chirurgie.

Des pierres dans la vésicule biliaire sont formées en raison de problèmes de métabolisme dans le corps. Ils deviennent la cause du JCB. Les bétons formés dans l'organe peuvent être situés n'importe où, à la fois dans la vessie et dans ses canaux, et même dans le foie, tandis que leur forme et leur taille varient du très petit (sable) au très grand.

La jaunisse mécanique se développe lorsque le processus de sortie de la bile par les voies d'excrétion de la bile est perturbé. Cela est dû à la compression mécanique des canaux par une tumeur, un kyste, une pierre ou d’autres formations. La plupart des femmes souffrent de la maladie et, à un jeune âge, une jaunisse obstructive se développe à la suite d'une cholélithiase; chez les femmes d'âge moyen et plus âgées, la pathologie est une conséquence de processus ressemblant à une tumeur dans l'organe. La maladie peut avoir d'autres noms - jaunisse obstructive, cholestase extrahépatique et autres, mais l'essence de ces pathologies en est une et constitue une violation du flux de bile, ce qui conduit à l'apparition de symptômes spécifiques et à une violation de la condition humaine.

Symptômes et traitement de la colique biliaire

Une des complications de la maladie des calculs biliaires est la colique biliaire. Elle est causée par le blocage des voies biliaires avec une petite pierre ou un fragment de calcul. Cette affection met la vie en danger, car elle entraîne une insuffisance hépatique et une intoxication du corps.

Comment sont les voies biliaires

La bile joue un rôle important dans les processus de digestion des aliments. Il est composé d’eau et d’un mélange de pigments (bilirubine, biliverdine, cholestérol et acides biliaires), ce qui lui confère une couleur et une odeur spécifiques. La bile est nécessaire à l'activation des enzymes digestives et à la dégradation des graisses. En outre, la bile remplit également une fonction de détoxification, c'est-à-dire élimine les toxines du corps.

Les cellules hépatiques produisent de la bile dans les canaux intrahépatiques. Il s'accumule ensuite dans la vésicule biliaire et en est libéré pendant les repas. Dans le canal biliaire commun, il se mélange au suc du pancréas et pénètre dans le duodénum par la papille de Vater.

Avec JCB, des pierres se forment dans la cavité de la vésicule biliaire. S'ils pénètrent dans l'étroit appareil biliaire et s'y coincent, la sortie de la bile est perturbée. Son volume augmente constamment, entraînant une augmentation de la pression dans le système des voies biliaires. Cette condition s'appelle l'hypertension hépatique ou biliaire.

Pourquoi une attaque se produit

La colique biliaire est une douleur aiguë dans l'hypochondre droit, qui donne au bras droit et sous l'omoplate droite. Il y a attaque de colique biliaire lorsque la lumière du canal biliaire est bloquée. La formation de ciment dans la vessie résulte de troubles métaboliques et d’une inflammation de la vésicule biliaire, la cholécystite. Et aussi avec une vidange incomplète de la vessie, par exemple avec une dyskinésie (DGVP) ou une flexion du cou.

Lorsque l'écoulement de la bile dans l'intestin est perturbé, la vésicule biliaire est étirée et un spasme des canaux biliaires apparaît, ce qui provoque une douleur. La bile commence à être absorbée dans le sang, donnant à la peau une couleur jaune-vert. Dès que la pierre glisse, le syndrome douloureux disparaîtra.

Qui a une attaque

La maladie de calculs biliaires est souvent asymptomatique. Si une personne ne subit pas un examen régulier, la colique biliaire survient alors qu'elle est en parfaite santé. Quelles maladies présentent un risque élevé de calculs biliaires?

  • obésité et syndrome dysmétabolique;
  • diabète sucré;
  • violation du régime avec prédominance d'aliments gras;
  • dyskinésie biliaire;
  • prédisposition génétique.

Chez la femme enceinte, la cholélithiase commence très souvent. Plusieurs facteurs contribuent à cela.

  1. Le fœtus en croissance déplace les organes internes. La forme altérée de la vésicule biliaire et des voies biliaires contribue à la formation de calculs.
  2. Hormones modifiées. En raison d'une augmentation de la concentration de progestérone, la bile devient plus épaisse et la contractilité de la vessie diminue.
  3. Mauvaise nutrition. Beaucoup de femmes enceintes cessent de surveiller leur régime alimentaire, expliquant qu’un régime strict après l’accouchement. De ce fait, la teneur en lipides dans le sang augmente rapidement.

Quels sont les symptômes de la colique?

La colique biliaire commence généralement après une erreur de nutrition. Trop manger, en particulier les aliments gras, provoque un spasme de la vésicule biliaire et un déplacement des calculs. Un calcul est coincé dans le canal biliaire kystique ou commun, provoquant une douleur. Le patient a une colite sévère du côté droit, donne au bras droit et au dos.

En plus de la douleur caractéristique, due à l'augmentation de la bilirubine dans le sang du patient, sera perturbée par ce qui suit:

  1. Couleur jaune de la peau, des yeux et des muqueuses de la bouche;
  2. Urine foncée;
  3. Excréments allégés.

Les symptômes des spasmes de la vésicule biliaire durent généralement de 30 minutes à plusieurs heures. Dans certains cas, la douleur peut durer plusieurs jours.

Si le calcul bloquait le canal pancréatique, il y aurait une pancréatite aiguë. La douleur devient zona, pressant le caractère. Nausées et vomissements répétés, après quoi il n'y aura plus de soulagement. L'abdomen est gonflé, l'atonie des réflexes intestinaux commence. Chez certains patients, la pression artérielle chute pour s’effondrer, ainsi que des épisodes de perte de conscience et d’essoufflement.

Comment distinguer de la colique rénale?

La combinaison de calculs biliaires et de lithiase urinaire n’est pas rare. L’émergence d’une douleur dans ce cas nécessite un diagnostic différentiel. Les coliques biliaires et rénales présentent des symptômes très similaires. À tel point que parfois, un diagnostic correct ne peut être posé qu'après un examen approfondi.

Le tableau montre l'évolution classique de la maladie.

Comment confirmer le diagnostic

Lors de son admission à l'hôpital, le patient subira un examen complet incluant des méthodes de laboratoire et des méthodes instrumentales. L'algorithme de diagnostic comprend:

  • formule sanguine complète et examen biochimique;
  • analyse d'urine;
  • une radiographie de sondage du thorax et de la cavité abdominale;
  • ECG;
  • Échographie de l'espace abdominal et rétropéritonéal;
  • examen endoscopique.

Méthodes de traitement

Lorsque des symptômes de coliques biliaires apparaissent, le patient doit être traité à l'hôpital car il est difficile de prédire l'évolution de la maladie et ses complications. La présence de tartre dans les voies biliaires est une indication pour une hospitalisation d'urgence.

Avant l'arrivée des ambulanciers, vous devez savoir comment les soins d'urgence sont fournis pour les coliques biliaires. Cela ne fera que soulager la situation du patient. Si des symptômes de spasmes de la vésicule biliaire apparaissent, il est recommandé de s’allonger sur le côté droit.

Attention! En aucun cas, ne peut pas mettre une bouteille d'eau chaude sur son ventre, car vous ne savez pas ce qui a causé la douleur. Si une personne présente une inflammation purulente dans la cavité abdominale, le réchauffement de cette zone entraînera une péritonite.

S'il y a des antispasmodiques dans l'armoire à pharmacie du domicile (par exemple, No-Spa, Spazgan ou Buscopan), donnez une pilule au patient. Cela supprimera le spasme des voies biliaires et, éventuellement, la pierre glissera seule dans les intestins. La prise d'analgésiques (Nurofen, Diclofenac) est strictement interdite, car elle ternirait l'image de la maladie et les médecins auront des difficultés à poser le bon diagnostic.

La teinture de menthe poivrée aidera également à soulager la douleur. Cette préparation à base de plantes a un effet relaxant. Plus à la maison, vous ne pouvez rien faire. Certains patients prennent des médicaments cholérétiques. Cela entraînera une augmentation de la quantité de bile, étirant plus fortement la vésicule biliaire.

Traitement médicamenteux

Après son hospitalisation en chirurgie, le patient se verra prescrire un traitement conservateur: antispasmodiques, anti-inflammatoires, analgésiques, antibiotiques. Si une déshydratation sévère due à des vomissements est apparue, des compte-gouttes seront prescrits.

Le principe de traitement consiste en trois mots: froid, faim et paix. Le patient ne peut pas manger, il suffit de boire de l'eau. Un sac de glace est placé sur le côté droit. Ainsi, le médecin préparera le patient pour l'opération.

Méthodes chirurgicales

Les soins chirurgicaux pour une crise de colique biliaire consistent à extraire du tartre et à rétablir le flux de bile. Au cours de la CPRE, la pierre est capturée et déchargée à travers la papille de Vater. S'il est très volumineux, on utilise un broyage mécanique ou au laser de la pierre, après quoi les fragments broyés sont retirés. S'il n'est pas possible de retirer le tartre, la vésicule biliaire est enlevée - cholécystectomie.

Pour réduire la pression dans le système des conduits biliaires, sous le contrôle des ultrasons, la ponction de la vésicule biliaire est effectuée. Une longue aiguille perce la paroi de la vessie et élimine l'excès de bile. Après cette procédure, l'état du patient s'améliore immédiatement et vous pouvez le préparer à des manipulations plus invasives.

Prévention

La colique biliaire est une condition qui peut être facilement évitée. Il est très important de suivre le bon régime. Refusez les aliments gras et frits qui entraînent une excrétion et une contraction biliaires abondantes de la vésicule biliaire. L'alcool et le tabagisme devraient également être interdits.

Prendre des médicaments qui dissolvent les calculs biliaires (par exemple, Ursofalk ou Ursosan) peut réduire la taille des calculs. Le traitement est généralement prescrit pour 3 mois. Traiter plus longtemps n'a pas de sens, car seules les calculs de cholestérol se dissolvent. S'il n'y a pas de dynamique positive avec l'échographie, il sera recommandé de subir une cholécystectomie prévue.

Complications de JCB

La cholécystite, une inflammation de la vésicule biliaire, peut causer de fréquentes coliques biliaires. Cette maladie est déjà plus grave et ne nécessite qu'un traitement chirurgical. Le patient s'inquiète des symptômes typiques du processus inflammatoire: fièvre, nausée et vomissements.

Les lésions des voies biliaires entraîneront également une inflammation - une cholangite. L'état du patient se détériore. Il y a de la fièvre, des frissons, des sueurs. Conscience confuse en raison d'une intoxication grave. En raison d'une douleur atroce, des épisodes de perte de conscience sont possibles. La complication la plus grave est la forme purulente de cholangite, qui conduit rapidement à une septicémie et à la mort.

En conclusion

Selon les statistiques de la ZhKB est détecté dans chaque dixième citoyen de la Russie. Si vous savez que vous avez des calculs biliaires, faites-vous examiner régulièrement par un gastro-entérologue. Et gardez toujours dans votre trousse de premiers soins un moyen de soulager la douleur et les crampes. Des soins appropriés pour les coliques biliaires permettront d'éviter les complications graves.

Symptômes et traitement de la colique biliaire

La colique biliaire est généralement comprise comme un complexe symptomatique de la maladie des calculs biliaires ou un dysfonctionnement général du système de flux biliaire. La condition est caractérisée par une douleur intense. La raison principale est le chevauchement de la pierre biliaire, moins souvent - spasme musculaire. Une colique biliaire désossée ou une douleur biliaire se produisent en raison d'un régime alimentaire inadéquat, du stress physique, du stress et d'anomalies du développement. Le problème est résolu avec des médicaments ou une cholécystectomie peu invasive, lorsque la vésicule biliaire est retirée (ne convient pas aux enfants).

Code 10 de la CIM

Selon la classification internationale, la colique biliaire appartient à la catégorie des pathologies de la vésicule biliaire sous le code K-80 (hoelithiasis).

Raisons

La colique hépatique ou biliaire peut survenir pour un certain nombre de raisons:

  1. Formation de pierre dans la galle. La douleur survient lorsque l’une des pierres quitte la vessie et pénètre dans son cou ou son canal. De ce fait, le flux normal de la bile est perturbé. Il s'accumule dans la galle, ce qui entraîne une augmentation de la pression dans la cavité du corps. Les murs commencent à s'étirer progressivement, irritant les récepteurs de la douleur. Un spasme se développe, accompagné d'une douleur coupante sévère.
  2. Dysfonctionnement contractile du canal biliaire - dyskinésie.
  3. Bile excessivement épaisse.
  4. Anomalies congénitales de la structure du système producteur de bile et rétrécissement de ses canaux.
  5. Infections intestinales non traitées, telles que la giardiase.

Le syndrome apparaît plus souvent chez les patients:

  • avec obésité ou pathologies du tractus gastro-intestinal;
  • la vieillesse;
  • femmes prenant des contraceptifs oraux.

Les plaintes de coliques biliaires des enfants viennent aussi. Cela est dû à la fréquence accrue de diagnostics de développement anormal du système biliaire, de prédispositions génétiques et de troubles fonctionnels de la motilité des organes.

Les symptômes

Le tableau clinique des coliques apparaît comme suit:

La durée d'une attaque de colique biliaire varie de 5 minutes à 3 jours. La condition du patient nécessite des soins d'urgence.

Caractéristiques et symptômes de la colique biliaire

  • L'attaque se produit soudainement, souvent après que les aliments gras, frits, cuits au four, fumés, épicés et alcoolisés. Mais peut-être sa survenue est-elle due à un effort physique intense, à un stress important, à un travail prolongé dans une position inclinée, au développement d'une infection, chez une femme en raison de l'apparition de la menstruation ou après l'accouchement.
  • L'aboutissement de l'attaque survient à la fin de la deuxième heure à partir du moment du début et dure jusqu'à 6 heures.
  • Une longue attaque dans le dos signale une cholécystite aiguë.
  • La couleur jaune passe après 2 jours après l'arrêt de l'attaque.
  • Les masses émétiques contiennent de la bile.
  • Si la cause fondamentale n'est pas éliminée, les coliques reviennent. Mais au stade de la rémission, le patient se sentira complètement en bonne santé.
  • Si la colique est causée par la giardiase et que la motilité des voies biliaires est altérée, les principaux symptômes d'un enfant et d'un adulte sont légers et se caractérisent par:
Les coliques biliaires peuvent résulter de la consommation d'aliments frits ou épicés, suivies d'un jaunissement du tégument.
  1. troubles du système digestif sous forme de vomissements, éructations, troubles intestinaux;
  2. ganglions lymphatiques enflés (généralement chez les enfants);
  3. baver pendant une attaque;
  4. fièvre et faiblesse, s'il y a stagnation de la bile;
  5. jaunisse;
  6. goût amer dans la bouche;
  7. ventre gonflé et douloureux
Retour à la table des matières

Diagnostics

Selon les résultats de l'examen initial, la colique biliaire est détectée en fonction du syndrome douloureux aigu et de plusieurs autres symptômes.

L'étape principale du diagnostic consiste à déterminer la cause première de l'état pathologique. À ces fins, un certain nombre de techniques sont utilisées, qui sont sélectionnées en fonction de l'état et de l'âge du patient.
Liste générale des procédures de diagnostic:

  1. Échographie standard de la vésicule biliaire, du foie et du pancréas - pour identifier les constrictions, les constrictions, les calculs dans les canaux, pour évaluer l'état du système de flux biliaire;
  2. Échographie avec petit-déjeuner cholagogue - pour évaluer la capacité fonctionnelle et la contractilité du corps (en cas de suspicion de dyskinésie);
  3. intubation duodénale - pour l'analyse quantitative et qualitative de la bile;
  4. cholécystographie - pour évaluer l'état de l'organe affecté à l'aide de rayons X et de produits de contraste injectés directement dans les conduits;
  5. cholangiographie de contraste avec administration intraveineuse;
  6. gastroduodenoscopy - pour l'examen visuel de la surface interne de l'estomac et du duodénum 12.

Traitement

En cas de colique aiguë, un traitement est prescrit en fonction de la cause sous-jacente. Par exemple:

  1. Avec JCB, le traitement vise à éliminer les calculs. Pour ce faire, appliquez un traitement médicamenteux ou chirurgical. Les pierres peuvent être détruites avec un laser. La procédure s'appelle la lipotrypsie.
  2. Dans les cas de cholécystite aiguë ou chronique, un traitement antibiotique est prescrit, ce qui peut soulager le processus inflammatoire.
  3. Avec une douleur prononcée nécessite la nomination d'antispasmodiques et d'analgésiques.
  4. En cas de stagnation sévère ou de forte densité biliaire, lorsque des calculs ne sont pas détectés, l'utilisation d'agents cholérétiques est nécessaire.

La première recommandation générale est un régime dont les principes sont les suivants:

  • repas fractionnés - jusqu'à 5 fois par jour;
  • la température des aliments n’est ni supérieure ni inférieure à la température ambiante;
  • exclusion du menu des aliments gras, épicés et fumés;
  • cesser complètement de fumer et de l'alcool.

Souvent, dans la période d'exacerbation, il est recommandé de suivre une thérapie par l'exercice. Dans ce cas, l'exercice est repris individuellement par le médecin.

Drogues

Comme la cause des problèmes est un spasme de la paroi musculaire de la vessie, le traitement de la colique biliaire avec des médicaments doit être instauré avec des antispasmodiques tels que Drotaverin, No-shpa, Platyfilin, Papaverin. En outre, vous devez prendre des analgésiques et des anti-inflammatoires non stéroïdiens, tels que Metamizol, Ketorolac.

Schémas approximatifs de piqûres:

  • 1 ml d'une solution à 0,1% d '"Atropine" avec 1 ml de "Promedol";
  • 5 ml de "Baralgin" avec 2 ml de "No-shpy".

Les injections doivent être effectuées par voie intramusculaire. Cela accélérera l'action de la drogue.
Lorsque la colique biliaire ne recule pas avant plusieurs heures, la maladie devient une cholécystite aiguë. Cela nécessite un principe de traitement différent et d'autres médicaments.
Le type de médicament et l'algorithme de traitement sont sélectionnés par le médecin.

Premiers secours

Les premiers secours d'urgence comprennent les étapes suivantes:

  1. Soulager le patient des vêtements serrés.
  2. Assurer un repos complet avec l'adoption d'une position couchée sur le côté droit.
  3. En cas de colique provoquée par la libération de calculs, vous devez entrer le médicament anesthésique - "Atropine" ou "Promedol".
  4. Le spasme est supprimé par l'introduction de "Euphyllinum". Antispasmodique dans les pilules ne donnera pas de résultat avec des vomissements.
  5. S'il est bien établi que la cause de la douleur est une colique de la galle, il est permis d'appliquer un coussin chauffant chaud sur le point sensible.
  6. Si la douleur est causée par une attaque de cholécystite, le froid est appliqué sur le côté droit. La procédure empêchera le développement de la péritonite.

Le soulagement de la douleur avec une bouteille d'eau chaude ou le froid n'est autorisé que si toutes les pathologies du patient sont connues.

Si l'algorithme est inefficace, une hospitalisation urgente du patient est requise.

Comment supprimer la douleur à la maison?

Recettes utiles pour arrêter une attaque de coliques à la maison:

  1. Jus d'oignon au miel, pris à parts égales. Il devrait être consommé avant les repas pour 25 g.
  2. Une décoction de 50 g d’herbe séné et d’écorce de nerprine dans 500 ml d’eau bouillante - vieillie au bain-marie pendant 20 minutes. Ajoutez ensuite une poignée de raisins secs. Le bouillon bout pendant encore 15 minutes. Après ébullition, la boisson est retirée dans un endroit frais pendant 60 minutes. Ensuite, 1 banque de «Kholosas» est ajoutée. Moyens à boire avant les repas pour 1 cuillère à soupe. l dans 50 ml d'eau. Le cours dure 14 jours.
  3. Sorbitol ou xylitol en quantité de 1 c. rempli d'eau minérale chaude non gazeuse "Borjomi". Veut boire à jeun et s'allonger. La procédure est prophylactique et se fait une fois par mois.
  4. Après avoir mangé, boire 100 ml de liquide avec du jus de citron ou manger un morceau de citron.
Retour à la table des matières

Prévention

Les mesures préventives visent à prévenir la formation de calculs biliaires. Les événements importants sont:

  • traitement rapide du JCB, nécessitant souvent le retrait des pierres;
  • ménageant un régime enrichi et un régime approprié;
  • éviter le stress;
  • répartition uniforme de l'activité physique pendant la journée;
  • maintenir un mode de vie sain en rejetant les mauvaises habitudes.
Retour à la table des matières

Prévisions

Les stades précoces des calculs biliaires, ainsi que les coliques qui y sont associées, peuvent être surmontés avec une thérapie par un régime approprié. S'il existe des complications sur le fond de la pathologie, l'ablation de l'organe affecté sera nécessaire. Le résultat de l'opération dépend de nombreux facteurs, de l'état de santé et de l'âge du patient à la technique utilisée.

Ainsi, une issue favorable dépend de la rapidité avec laquelle un patient doit être référé à un spécialiste qui diagnostique le problème, la cause du problème et prescrit le traitement approprié.

Colique biliaire

La colique biliaire est une vive attaque de douleur qui se produit dans la région de la vésicule biliaire ou de ses conduits. Elle est causée par une sortie difficile de la bile du corps humain ou par des spasmes des muscles lisses.

Parmi les principales causes de coliques figurent les calculs biliaires, une violation du régime alimentaire pour les maladies chroniques du tractus gastro-intestinal, la fatigue nerveuse et l'exercice. Chez la plupart des patients, la question se pose de savoir quoi faire et comment soulager un spasme douloureux. La séquence des actions dépend en grande partie de la cause de l'attaque.

Causes des spasmes de la vésicule biliaire

Le syndrome des coliques biliaires a deux types d’origine:

  • Fonctionnel. Caractéristique pour les jeunes enfants et les adolescents. La douleur est due à la structure des organes internes ou aux particularités de leur fonctionnement.
  • Non fonctionnel. La douleur survient à la suite d'une obstruction mécanique qui entrave le flux normal de bile du corps. Ces raisons provoquent des attaques chez les femmes et les hommes d'âge moyen et plus avancé. Selon les statistiques, le corps féminin est plus susceptible de souffrir de cholélithiase.


Un certain nombre de maladies affectent l’apparition des coliques:

  • maladie de calculs biliaires;
  • dyskinésie biliaire;
  • des anomalies de la structure de la vésicule biliaire et des conduits;
  • cholécystite aiguë;
  • pancréatite biliaire;
  • perturbation de la vésicule biliaire;
  • la giardiase;
  • une crise d'appendicite;
  • la colite;
  • ulcère gastroduodénal.

La colique biliaire peut être causée par des causes indirectes. Ceux-ci incluent un état psycho-émotionnel instable, une charge accrue sur le corps, le stress, le non-respect de la routine et du régime quotidiens, de mauvaises habitudes.

Le mécanisme de formation de la douleur en ce moment n'est pas compris avec précision. Les experts ont identifié plusieurs types de coliques:

Nos lecteurs recommandent

Notre lecteur régulier a recommandé une méthode efficace! Nouvelle découverte! Les scientifiques de Novosibirsk ont ​​identifié le meilleur moyen de restaurer la vésicule biliaire. 5 ans de recherche. Auto-traitement à la maison! Après l'avoir lu attentivement, nous avons décidé de l'offrir à votre attention.

  • un blocage des conduits s'est produit;
  • un spasme du canal biliaire s'est formé;
  • un grand calcul passait par un canal étroit.

La force du syndrome douloureux dépend de la localisation du spasme. Cela est dû au fait que la vésicule biliaire, ses muqueuses et ses conduits réagissent de différentes manières à la douleur. Dans la région du canal cervical, la douleur est modérée. Dans les conduits eux-mêmes, c'est aigu. Le spasme le plus commun de la vésicule biliaire se produit lorsqu'une pierre pénètre dans le canal. Cela est dû à la tentative réflexe du conduit de pousser la pierre plus loin et de la retirer du corps. En conséquence, il y a une diminution de l'apport sanguin du site, une stagnation de la bile et un processus inflammatoire ultérieur, accompagné d'une infection.

Symptômes de la maladie

La vésicule biliaire peut tomber malade en cas de prédisposition à la cholélithiase ou à d'autres maladies du système digestif ou du système biliaire.

Les symptômes de la colique biliaire surviennent principalement le soir ou la nuit, après l’apparition de la cause. La douleur est localisée dans l'hypochondre droit. Lorsque des douleurs coliques cholédochées se forment dans l’abdomen, légèrement au-dessus du nombril.

La douleur peut irradier vers l'omoplate ou la clavicule, mais aussi ceindre l'hypochondre, en fonction du motif de leur formation. Les sensations désagréables sont transmises au foie. Il y a un sentiment d'éclatement. Les patients ressentent le désir de desserrer la ceinture, de s'incliner sur le côté ou vers l'avant.

Les symptômes de spasmes de la vésicule biliaire causés par la giardiase ou la dyskinésie ont une douleur modérée. Dans le cas d'une attaque de la maladie des calculs biliaires, la douleur est vive, ondulante, insupportable. Dans certains cas, les coliques peuvent présenter des signes de maladie cardiaque: douleur au côté gauche de la poitrine, angine de poitrine.

Dans les coliques biliaires causées par la dyskinésie et la giardiase, les symptômes incluent une salivation excessive et des nausées. Les vomissements surviennent en cas d'attaque de la maladie de calculs biliaires. Dans une telle situation, après un vomissement avec des inclusions bilieuses, il se produit un soulagement net.

La colique cholédochée a des caractéristiques caractéristiques:

  • goût amer;
  • haute température;
  • urine foncée;
  • blanchiment fécal;
  • Jaune de la peau et blanc des yeux.

En plus de ces symptômes, les coliques biliaires sont caractérisées par une distension abdominale et des sensations douloureuses lors de la palpation. La douleur est localisée aux points de la vésicule biliaire et des conduits. Taper sur les arcs thoraciques, en particulier sur le côté droit, provoque également des douleurs.

Une attaque de colique biliaire a 3 conséquences possibles:

  • La douleur a disparu sans effets visibles sur la santé. Dans une telle situation, il est courant de parler de dyskinésie biliaire ou de blocage temporaire des conduits. La cause exacte peut être diagnostiquée par échographie et radiographie de contraste. En fonction des résultats, le spécialiste prescrit un traitement.
  • La colique biliaire ne passe pas. En cas de syndrome douloureux aigu, il est nécessaire de fournir les premiers soins: donner des antispasmodiques, des analgésiques, refuser temporairement de manger et de boire, appeler une ambulance.
  • Le syndrome de la douleur a disparu, mais l'état de santé général ne s'est pas amélioré. Cette situation suggère le développement de processus inflammatoires dans la vésicule biliaire. Une consultation chirurgicale urgente est présentée au patient.

Premiers secours pour la colique biliaire

Des soins d'urgence en cas de colique biliaire peuvent s'avérer nécessaires chez les patients souffrant de maladies du système biliaire. Toutes les manipulations visent à stabiliser le bien-être et à soulager la douleur. L'algorithme d'aide consiste en l'exécution séquentielle d'un certain nombre d'actions:

  • Vêtements serrés Du patient, il est nécessaire d'enlever tous les vêtements à l'étroit. L'abdomen et l'hypochondrie sont particulièrement importants.
  • La bonne position. Le patient devrait être du bon côté. Une attaque perçante dans cette position est moins ressentie.
  • Analgésique En cas de cholélithiase, il est nécessaire d'administrer un anesthésique ou d'attendre le médecin urgentiste qui l'injectera par voie intramusculaire.
  • Médicaments antispasmodiques. Lorsque les spasmes musculaires sont autorisés à recevoir des médicaments antispasmodiques. Les ambulanciers injectent de l'eufilline. En l'absence de réflexe nauséeux, des médicaments sont utilisés sous forme de comprimés.
  • Sec et chaud. Avec le syndrome de la douleur causée par la colique biliaire, il est possible de faire réchauffer à la chaleur sèche. Il est appliqué à la zone de douleur.
  • Chill Une compresse froide apparaît sur la zone du côté droit dans le cas où l'attaque est provoquée par une exacerbation de la cholécystite. Refroidir le point sensible permet d’éliminer l’apparence de péritonite.


Il faut comprendre que les compresses froides et chaudes aident à soulager les spasmes dans les situations où le diagnostic est connu avec précision, et les crises sont apparues plusieurs fois auparavant. Dans les cas où toutes les manipulations n'ont pas donné de résultat positif, il est nécessaire d'hospitaliser le patient.

Traitement de la maladie

Le traitement des coliques biliaires commence par un diagnostic précis de la cause qui les a provoquées. En fonction de cela, un traitement sera prescrit. À des fins de diagnostic, des tests par ultrasons, radiographie, urine générale et analyses de sang sont utilisés.

Maladie biliaire

S'ils se trouvent dans la vésicule biliaire ou dans des canaux de calcul de différentes tailles, leur retrait est indiqué. Lorsque les formations sont de petite taille, des méthodes conservatrices sont utilisées. Ils consistent en l'utilisation de médicaments qui décomposent les pierres. Si les pierres ont des dimensions allant jusqu'à 2,5 centimètres, le concassage par ultrasons ou laser est autorisé. Avec de nombreuses accumulations de calculs et une perturbation de la vésicule biliaire, une intervention chirurgicale est appliquée.
Cholécystite aiguë ou chronique. Le traitement principal consiste à suivre un régime alimentaire approprié et à prendre des antibiotiques. Également utilisé un traitement symptomatique visant à l'élimination de la douleur.

Stagnation de la bile

La colique biliaire peut être causée par la stase biliaire, en l'absence de problèmes évidents. Dans cette situation, les médicaments sont utilisés pour améliorer le flux de bile du corps. Il est montré des aliments diététiques et des exercices thérapeutiques.

Syndrome douloureux aigu

En cas de douleur intense, il est nécessaire de prendre des médicaments antispasmodiques. En l'absence de vomissements, utilisez No-sil, Drotaverin, Duspatalin. Les médicaments visent à soulager les spasmes des muscles lisses. Aussi haute efficacité a montré des médicaments Spazgan, Took.
Lorsque coliques hépatiques, ils sont appelés biliaires, causés par des raisons différentes, montré numéro de régime alimentaire 5. Il vise à normaliser le travail des organes digestifs. Le menu excluait les produits provocateurs. Il est interdit d'utiliser des plats frits, épicés, salés ou fumés, des boissons gazeuses, des boissons alcoolisées. La nourriture est produite en petites portions. Le principe de fragmentation est maintenu.

Comme exercices physiques recommandés des exercices thérapeutiques. Il vise à améliorer le flux de bile du corps. L'ensemble des exercices est sélectionné individuellement par le médecin traitant.

La colique biliaire est efficacement traitée avec des décoctions à base de plantes et des jus de légumes. Les jus de betterave, carotte, concombre sont utilisés. Bien enlever les pierres du corps et améliorer la sortie de la bile, thé à la menthe, infusion d'airelles, une décoction de menthe, chélidoine et Potentilka d'oie. Il est nécessaire de traiter la maladie déjà aux stades initiaux, dès l'apparition des premières coliques.

Qui a dit qu'il est impossible de guérir une maladie grave de la vésicule biliaire?

  • De nombreuses manières ont essayé, mais rien n'y fait.
  • Et maintenant, vous êtes prêt à profiter de toute occasion qui vous procurera un sentiment de bien-être tant attendu!

Il existe un traitement efficace pour la vésicule biliaire. Suivez le lien et découvrez ce que les médecins recommandent!

Symptômes de la colique biliaire. Comment soulager la douleur

La colique biliaire se développe sur le fond de la maladie des calculs biliaires, qui est souvent compliquée par une cholécystite aiguë et conduit à un blocage du canal cystique avec des calculs. La maladie est urgente et nécessite des soins médicaux immédiats. Les patients eux-mêmes ne peuvent pas tolérer les symptômes de la colique biliaire et ont besoin d'un traitement urgent - l'utilisation d'analgésiques et d'antispasmodiques, qui soulagent les crises de douleur aiguë. Sans soins médicaux opportuns, le risque de perforation de la vessie, d'apparition d'hydropisie, de fistules, de pancréatite réactive, d'obstruction intestinale et d'autres complications dangereuses augmente fortement.

La nature de l'apparition de la colique biliaire

La colique hépatique ou biliaire (code 10 de la CIM) apparaît à la suite d'une obstruction du tartre du canal kystique ou du conduit commun. L’urolithiase peut rester cachée pendant des années, sans que vous le sachiez avant la première attaque. La douleur est due à l’étirement des parois des canaux et à l’augmentation de leur pression. Cela peut durer plusieurs heures, mais il ne peut en aucun cas être toléré.

Les concrétions dans la vésicule biliaire entraînent souvent des complications qui ne peuvent plus être traitées uniquement avec des médicaments - un besoin urgent d'opérer.

Les symptômes de la colique biliaire se produisent principalement chez les femmes, car elles souffrent de calculs 5 à 7 fois plus souvent que les hommes. Les causes exactes de la formation de calculs sont inconnues, mais elles sont probablement dues à une violation du métabolisme des lipides et à une longue stagnation de la bile. Lorsqu'une personne ne respecte pas les principes de la saine alimentation, mange beaucoup d'aliments gras et frits, des plats épicés, avec de grands intervalles entre les repas, la bile est produite en excès, elle stagne, créant ainsi les conditions pour la formation de calculs. Lorsqu'ils atteignent les conduits ou endommagent la membrane muqueuse, une douleur spastique intense se produit - il s'agit d'une colique biliaire.

Causes d'une attaque et facteurs provoquants

La principale cause de la colique biliaire est le mouvement du tartre dans la vessie et les conduits. La douleur est plus grande si la pierre est dans la région du cou. Dans ce cas, les parties amont du corps s'étirent, le péristaltisme augmente, en particulier lorsque le tartre pénètre dans le canal, l'écoulement de la bile s'arrête ou ralentit considérablement. La consommation d'aliments gras, d'alcool et d'épices provoque des contractions spasmodiques de la vésicule biliaire et provoque la migration de calculs dans le système canalaire.

Facteurs prédisposants supplémentaires:

  • augmentation de l'effort physique, surmenage intense, en particulier dans les muscles abdominaux et lombaires;
  • effets stressants sur le corps;
  • trop manger, utiliser dans de grandes quantités d'aliments interdits, les boissons alcoolisées;
  • jeûne prolongé;
  • moyen de sortir du jeûne lorsque, après un régime, une personne commence soudainement et qu’il existe de nombreux plats potentiellement dangereux, notamment de la viande grasse et des épices.

Beaucoup de gens pensent que la colique biliaire se produit au cours de la première année après la formation de calculs. En fait, pour la plupart des gens, il apparaît 5 à 10 ans après le développement de la maladie des calculs biliaires. Il y a des cas où les calculs sont dans la vésicule biliaire pendant 15 à 20 ans, sans donner d'attaque de douleur intense. Mais tel est le cas si une personne suit son état de santé, observe les principes de la nutrition rationnelle et est régulièrement examinée afin de ne pas rater les dangereuses complications du transport chronique de pierres.

Symptômes principaux

Les symptômes de coliques biliaires sans expérience ni connaissances peuvent être confondus avec l'exacerbation d'autres maladies gastro-intestinales, telles que l'ulcère peptique ou la cholécystite aiguë. Parfois, une attaque ne provoque pas de douleur intense, ce qui déroute les gens et même les médecins. Mais toute douleur dans la région de l’épigastre et de l’hypochondre droit en présence de calculs est une cause première de contacter un gastro-entérologue ou un thérapeute, de lui faire subir une échographie et de le tester. Même avec une douleur légère, des complications peuvent survenir, dont beaucoup sont très dangereuses.

Signes distinctifs de la colique biliaire:

  • douleur dans l'hypochondre droit et épigastrique aigu, insupportable, dans un tiers des cas, il apparaît sur le fond d'un repos complet de nuit, donne à l'omoplate, la clavicule et le cou droits;
  • le syndrome douloureux ressemble à une angine de poitrine, mais les médicaments pour le cœur n’aident pas, des nausées et des vomissements de la bile apparaissent;
  • La jaunissement de la peau se produit lors d'un blocage avec un conduit de pierre.

La douleur diminue progressivement. Chez beaucoup de personnes atteintes de cholécystite calculeuse et de cholélithiase, les coliques disparaissent avant d'aller chez le médecin pendant 20 à 30 minutes. Mais ce n'est pas toujours le cas.

Si les symptômes de la colique biliaire ne disparaissent pas dans les 3 à 5 heures, cela indique probablement l’apparition de complications, notamment une cholécystite aiguë.

Douleur intense accompagnée de coliques chez les personnes atteintes de nombreux petits calculs. Ils étirent fortement la vésicule biliaire, provoquent un spasme réflexe de la vessie et des parois des canaux, syndrome de douleur aiguë intolérable.

Premiers secours avant l'arrivée du médecin

Les premiers soins pour la colique biliaire doivent être fournis à l'hôpital. Le patient est hospitalisé dans le département de gastroentérologie. Mais avant que le médecin n'arrive, vous pouvez boire un antispasmodique - no-shpu, et le meilleur médicament d'association est la mébévérine (Duspatalin). Il bloque les canaux sodiques, ferme les canaux calciques et réduit la contraction des muscles lisses du tractus gastro-intestinal, tout en prévenant l'hypotension réflexe et restaure la fonction motrice du tractus gastro-intestinal.

Si vous avez une cholécystite chronique ou une cholélithiase chronique, conservez toujours ces médicaments dans votre trousse de premiers soins. Ils aideront à éliminer rapidement l’attaque aiguë de la colique biliaire à la maison. Mais le médecin doit encore être traité, même si la douleur disparaît après les antispasmodiques. S'il n'y a pas de gélules de Duspatalin, une injection intramusculaire de shp peut être effectuée avant l'arrivée du médecin (elle sera inefficace dans les comprimés contre la colique).

Examen de la colique biliaire

Si vous suspectez une colique biliaire, prescrivez les études suivantes:

  • diagnostic de laboratoire de sang et d'urine;
  • Échographie de la vésicule biliaire et d'autres organes du tube digestif;
  • radiographie générale de la cavité abdominale;
  • cholécystographie;
  • TDM, IRM de la vésicule biliaire et du foie.

Le diagnostic différentiel de suspicion de colique biliaire est réalisé avec exacerbation de cholécystite, spasmes intestinaux, appendicite, pancréatite, lésions ulcéreuses de l'estomac et du duodénum. Lorsqu'il rencontre un patient, le médecin procède à un examen et reçoit des informations sur la présence de pathologies chroniques du tractus gastro-intestinal, en portant une attention particulière à la cholélithiose ou à la présence de cholécystite. Le patient prend une position forcée - sur le côté, jambes collées au ventre. Lors de la palpation, il existe une tension musculaire notable, qui augmente lorsque le bord de la paume est tapé sur le côté droit des côtes.

La principale méthode de diagnostic, qui fournit les informations les plus complètes sur l’état de l’organe touché, est une échographie du foie, de la vésicule biliaire et des voies biliaires. Les résultats du diagnostic de laboratoire ont révélé une teneur élevée en leucocytes et une augmentation de la RSE. Chez de nombreux patients présentant des calculs dans la vésicule biliaire, l'amylase urinaire augmente.

Principes de traitement

En cas de colique biliaire, utilisez des médicaments qui soulagent les spasmes musculaires et la douleur. Pendant les 2 premiers jours après le développement de la colique biliaire, observer la pleine faim. Cela est nécessaire pour soulager le système digestif et prévenir la survenue de complications graves.

Antispasmodiques prescrits pour la colique biliaire:

Dans les cas graves, les antispasmodiques sont associés au métoclopramide. S'il n'est pas possible d'arrêter la douleur dans les 5 à 6 heures, le patient est transféré au service de chirurgie où le traitement chirurgical des coliques biliaires et des complications associées est effectué. Mais si les spécialistes soupçonnent une augmentation du risque de perforation de la vessie, l'apparition de complications purulentes, l'opération peut être réalisée sans délai et en attendant que le patient se sente mieux.

Cholécystectomie pour coliques biliaires

Les calculs biliaires sont dangereux en raison de leur imprévisibilité. Même si le patient ne présente pas de colique hépatique, son état de santé peut se détériorer à tout moment, y compris sans erreur de nutrition.

Surmenage physique, situation de stress, développement d'autres maladies du tube digestif - tout cela peut contribuer au passage du tartre par le cou de la vésicule biliaire dans les canaux et au-delà, provoquant non seulement des douleurs sévères, mais également des conséquences représentant un danger de mort. Par conséquent, avec le développement de la cholélithiase, une cholécystite calculeuse, il est recommandé d’avoir un traitement chirurgical peu invasif, la cholécystectomie, avant l’apparition de la colique biliaire.

L'opération consiste à enlever une bulle remplie de cailloux. Le corps dans cet état ne fait pas son travail et peut même augmenter le risque de développer des maladies gastro-intestinales supplémentaires. La présence de calculs a un effet négatif sur le pancréas, le foie, les intestins et l'état général du corps.

Si l'opération est réalisée sans aggravation, en l'absence de signes de colique biliaire, un accès par laparoscopie peut être utilisé. En cas d'urgence, les chirurgiens pratiquent une cholécystectomie ouverte.

Prévenir le développement de la colique biliaire

Il est impossible de prédire ce qui va provoquer une attaque de coliques biliaires à l'avenir. Cela peut se produire même sans consommation d'alcool ni d'aliments gras. Cependant, afin de minimiser le risque de déplacer des pierres, il est recommandé de respecter les règles suivantes:

  • respectez le régime numéro 5: lorsque des douleurs même mineures apparaissent dans l'hypochondre droit, il est nécessaire de passer à un régime strict, à l'exception des aliments gras, frits et épicés;
  • d'abandonner l'alcool, car il s'agit de boissons alcoolisées qui provoquent souvent des coliques biliaires et des complications pouvant conduire à la table d'opération;
  • évitez les sauts brusques, le travail long avec un dos courbé, mais vous ne pouvez pas abandonner complètement le sport - des charges modérées assurent une circulation normale de la bile;
  • manger toutes les 2 ou 3 heures, mais en petites portions, pour que la bile ne stagne pas et n'aggrave pas le cours de la cholélithiase et de la cholécystite;
  • contrôlez le poids, si possible, réduisez l'excès de poids, mais évitez les charges épuisantes: natation, yoga, tapis de course, fitness sont appropriés.

Règles de puissance

Le traitement conservateur des coliques biliaires comprend nécessairement un régime alimentaire. Le premier jour après l'exacerbation ne peut rien manger. Il est permis de boire une décoction de camomille, d'eau de rose sauvage et d'eau minérale non gazeuse. À la fin du 2e jour, les repas légers à l'état liquide ou semi-liquide sont autorisés. Mieux vaut laisser le porridge muqueux sur l'eau.

Après le soulagement d'une crise aiguë de colique biliaire et le rétablissement de votre santé dans les 2-4 premières semaines, vous devez suivre le régime thérapeutique №5. Sont exclus les viandes fumées, les marinades, les sauces, les aliments gras, les aliments frits, les saucisses et les jus aigres. Il est également nécessaire d'éviter les aliments qui augmentent la formation de gaz dans les intestins.

Il est recommandé de passer à une alimentation saine. Si vous n'envisagez pas d'opérer, portez une attention particulière à la qualité des aliments et des boissons. Ils doivent être aussi naturels que possible, sans teneur élevée en graisse et en glucides simples. Exclure les plats épicés et marinés - les épices provoquent souvent des douleurs dans l'hypochondre droit et peuvent provoquer le mouvement des pierres.

Il est impératif d'éviter de grands écarts entre les repas. C'est l'une des règles les plus importantes pour la prévention de la colique biliaire et de l'éducation au calcul supplémentaire. En raison de la gravité et de l'inconfort de l'estomac, utilisez des moyens enzymatiques, en particulier lors de la planification d'un festin.


Plus D'Articles Sur Le Foie

Cholécystite

La taille normale du foie chez la femme par échographie

Dans le système hépatobiliaire du corps humain, le rôle le plus important est attribué à la glande à sécrétion externe - le foie. Cet organe est actif dans les processus de décomposition, de dépôt (dépôt), de métabolisme et de synthèse des nutriments (protéines, lipides, glucides).
Cholécystite

Dans le duodénum, ​​ouvrez les canaux du pancréas

Le pancréas est situé de manière rétropéritonéale au niveau des vertèbres lombaires I - II, s’étendant dans la direction transversale du duodénum aux portes de la rate.