Broyage des calculs biliaires au laser

En cas de maladie, les médecins mettent tout en œuvre pour restaurer l'organe et ses fonctions. Le traitement au laser aide donc souvent à résoudre le problème. En médecine moderne, plusieurs méthodes permettent d’éliminer les calculs.

Mais en utilisant un laser, vous pouvez restaurer votre santé beaucoup plus efficacement qu'avec un traitement médicamenteux. À son tour, cette procédure a quelques points négatifs. Et le patient devrait savoir à leur sujet.

Qu'est-ce qui cause la maladie de calculs biliaires?

La maladie se déclare à la suite de la formation de dépôts dans la vésicule biliaire et dans les conduits, à la suite desquels une cholécystite peut se développer. Les pierres ont une composition hétérogène.

Ainsi, les formations solides peuvent être:

  • le cholestérol;
  • la bilirubine (de couleur noire ou brune);
  • calcaire ou mixte (avec une prédominance de calcium dans la structure).

La maladie n'apparaît pas comme ça.

Le plus souvent, il est déclenché par:

  1. Poids corporel excessif.
  2. Le rétrécissement des conduits.
  3. Hépatite forme chronique.
  4. Cirrhose du foie.
  5. Cholécystite.
  6. L'utilisation d'aliments gras et de protéines animales en grande quantité.
  7. Accumulation de sel.
  8. Augmentation de la dégradation des globules rouges.
  9. Manifestations anormales du foie et de la vésicule biliaire, ayant un caractère congénital.
  10. Répété portant un enfant.
  11. Diminution de l'activité motrice.

Quand l'utilisation du laser est-elle recommandée?

L'enlèvement au laser des pierres s'appelle autrement lithotripsie. Il est efficace s’il existe des formations pierreuses de cholestérol.

L'essentiel est que leur diamètre n'excède pas 2-3 cm et que le nombre de bétons autorisé ne dépasse pas trois. Habituellement, ces pierres sont complètement éliminées par le laser, sans aucune complication.

Le broyage au laser est de plus en plus utilisé dans la pratique médicale. Il y a des cas où la chirurgie n'est pas possible. Ensuite, le traitement au laser est appliqué. Cela devient pertinent si l'anesthésie générale ne peut pas être réalisée.

La situation est expliquée par la présence de cholélithiase:

  • maladies du système cardiovasculaire;
  • insuffisance cardiovasculaire;
  • maladie pulmonaire grave;
  • insuffisance cardiopulmonaire.

Les patients avec ces diagnostics écrasent des calculs biliaires avec un laser. Un tel traitement implique l'enlèvement complet des pierres, tout en préservant le corps. Pour cette raison, le corps continue à fonctionner normalement. Si vous retirez la vésicule biliaire, vous pouvez vous attendre à de graves conséquences.

Caractéristiques de la lithotripsie

L'écrasement des pierres a lieu au moment où le faisceau laser touche l'élément en cours de destruction. Tout d'abord, le médecin fait une ponction à l'endroit où se trouve l'organe. Grâce à un périphérique spécial entré, vous pouvez afficher une image montrant une fragmentation sur le moniteur. Ensuite, installez un cathéter avec un laser.

À travers la ponction effectuée, la poutre commence à broyer les pierres formées dans la vésicule biliaire. Le broyage conduit à la transformation des pierres en sable.

Parfois, il peut y avoir de petits fragments. D'autres formations scindées quittent elles-mêmes le corps.

Enlever les pierres ne prend pas longtemps. Littéralement dans une demi-heure la procédure se terminera. Le patient n'aura pas besoin de rester constamment à l'hôpital. Le traitement est ambulatoire.

Le broyage des formations solides est réalisé à l'aide d'un générateur quantique optique. Il crée un rayonnement cohérent de forte densité et de puissance. En raison de la faible section du faisceau lumineux, le laser est appliqué activement lors de diverses opérations chirurgicales.

Si nécessaire, vous pouvez contacter le centre de lithotripsie, où, grâce à un équipement spécial, les calculs sont retirés de la vésicule biliaire.

La présence de techniques spéciales permet d’écraser tous les patients, quel que soit leur âge.

Avant que vous ne receviez une demande d’élimination de formations solides, le patient doit faire l’objet d’un examen approfondi. Si l'état de santé le permet, un écrasement au laser sera recommandé.

Dans certains cas, les patients se préparent à la lithotripsie pendant leur séjour à l'hôpital. Cela concerne en particulier les jeunes enfants et les personnes âgées. Il est possible que la thérapie de soutien soit utilisée en complément. Le traitement au laser est considéré comme un moyen rapide et indolore. Beaucoup de patients sont attirés par le fait qu'il n'y a pas besoin d'hospitalisation prolongée.

Conséquences indésirables de la procédure

Le retrait ne soulage pas toujours le patient de la maladie. Il y a une forte probabilité que des pierres se forment à nouveau. Il est nécessaire d’adhérer à un régime qui prévient les récidives. Mais parfois, ces méthodes ne fonctionnent pas.

Mais si le médecin manque au moins un millimètre et tombe sur la paroi du corps, la brûlure sera la plus forte.

En outre, cela produira beaucoup d'inconfort. En conséquence - un ulcère, augmentant progressivement de taille. En conséquence, la personne tombera à nouveau sur la table d'opération.

Bien entendu, un très grand nombre de procédures effectuées prouve leur efficacité. Mais le patient doit être conscient qu'un tel traitement peut être extrêmement dangereux pour lui. De plus, une personne gérera seule des complications et presque personne ne répondra de cela. Malheureusement, le patient peut même ne pas signaler l'incident.

En bref, si nous parlons des lacunes, l’utilisation d’un laser peut conduire à:

  • brûler la muqueuse d'un organe;
  • lésion des parois des arêtes vives des pierres concassées.

La personne elle-même doit décider si cette méthode lui convient ou non. De plus, la procédure ne supprime pas pour toujours les formations solides: elles commencent à se reformer à un moment donné. C'est-à-dire que vous devrez à nouveau demander de l'aide, ce qui entraînerait des coûts considérables.

Malgré la présence d'aspects négatifs, le traitement au laser est toujours considéré comme populaire. Si le centre médical dispose d'un équipement spécial coûteux, toute personne souffrant de calculs biliaires peut demander de l'aide.

Broyage des calculs biliaires avec un laser

Sur la base de la pratique médicale et de données issues de recherches scientifiques, la fragmentation au laser de calculs biliaires (cholécystolithomie percutanée ou cholécystostomie percutanée) est considérée comme une procédure efficace.

La fragmentation laser des calculs biliaires est souvent prescrite lorsqu'il est impossible d'effectuer une opération plus complexe.

Des indications

Cholécystolithomie se réfère à des méthodes peu invasives. Grâce à leur utilisation, la pénétration dans le corps de virus et de bactéries, ainsi que l'exposition aux radiations, sont exclues.

La procédure est simple et a une courte période de récupération finale du patient. L'absence de rechute est obtenue grâce à un régime alimentaire et à un traitement médical opportun.

L'indication principale de la procédure est la détection de calculs dans la vésicule biliaire. Avec cette méthode, écrasez les grandes formations.

La cholécystolitomie percutanée est utilisée lorsque le traitement médicamenteux n'a pas donné de résultats ou que les médicaments qui dissolvent les calculs (concrets) sont contre-indiqués pour le patient. La méthode de cholécystolithomie est également indiquée chez les patients présentant des exacerbations périodiques de la maladie.

Contre-indications

La procédure simple, à première vue, comporte certaines contre-indications à prendre en compte lors du choix d'une méthode de traitement: le broyage au laser par la méthode de la cholécystolithomie.

  1. Emplacement des pierres hors de portée d'une onde laser.
  2. Perturbation du processus de coagulation du sang, évolution des processus inflammatoires (aigus et chroniques).
  3. La grossesse
  4. Fonction rénale réduite.
  5. Les tumeurs.
  6. Poids supérieur à 120 kg.

Comment effectuer la procédure?

L'intervention est réalisée sous anesthésie générale ou locale, selon les indications.

  1. Dans la région de la vésicule biliaire dans la cavité abdominale, faire un petit trou.
  2. Sous le contrôle d'un appareil à ultrasons, un laser convient pour le calculer.
  3. Le broyage des pierres au laser se produit par contact direct avec la pierre.
  4. En raison des propriétés du laser, la pierre est facilement détruite, les plus petits fragments ou sable sont formés.

À la fin de la procédure, une installation de drainage est requise. Elle est retirée une semaine après l'intervention.

Où se déroule la procédure?

La maladie biliaire est asymptomatique ou est accompagnée d'attaques de coliques hépatiques, de nausées et de vomissements, d'une augmentation significative de la température. Une fois le diagnostic établi et les analyses reçues, le patient est dirigé vers la procédure d’élimination au laser des calculs biliaires par la méthode de la cholécystolytomie.

La procédure d'extraction des calculs de la vésicule biliaire au moyen d'un broyage au laser est le plus souvent effectuée dans des départements spécialisés équipés du matériel laser nécessaire. Si le patient ne présente pas de complications après l'opération, il rentrera chez lui le jour même ou dans quelques jours et deviendra bientôt pleinement fonctionnel.

Complications possibles

Malheureusement, une méthode aussi efficace de traitement au laser présente des inconvénients. Dans près de 30% des cas, l’élimination au laser des calculs biliaires doit être répétée. Ils peuvent être reconstitués, mais dans d'autres cas, le rétablissement est complet.

La procédure de cholécystolithomie percutanée n'a pas été largement utilisée en Russie en raison de la présence de méthodes moins traumatiques pour le retrait des calculs.

Vidéo utile

Cette vidéo contient des informations sur les caractéristiques de la nutrition et du mode de vie qui entraînent la formation de calculs et sur la prévention de la cholécystite:

Écrasement des calculs biliaires

De nos jours, les calculs biliaires sont très fréquents. Pour son traitement, plusieurs méthodes sont applicables.

Premièrement, le traitement commence par des méthodes conservatrices et l’intervention chirurgicale n’est appliquée qu’en cas d’inefficacité.

Après que les médicaments n’ont pas donné les résultats escomptés, les experts peuvent prescrire un écrasement des calculs biliaires.

Cholélithiase

C'est une maladie dans laquelle des calculs biliaires ou des conduits sont formés. La chose la plus dangereuse est que les pierres ont tendance à grossir et à grossir.

Lorsqu'elles sont grosses, les pierres peuvent sérieusement endommager l'organe. Et ceci est lourd de rupture et de libération du contenu à l'intérieur de la cavité abdominale. La taille peut varier de quelques millimètres à plusieurs centimètres.

Le plus souvent, la maladie est due à la malnutrition. Si une personne consomme beaucoup de graisses animales et de protéines, son taux de cholestérol dans le jus de la bile est considérablement augmenté.

En conséquence, la bile stagne et l’organe ne peut pas fonctionner qualitativement. Le jus de bile joue un rôle très important dans le processus de digestion.

Sans ce concentré, les aliments ne peuvent pas passer correctement l'étape de la division et de la digestion. Les pigments de bilubine et de cholestérol constituent la base des calculs.

Lorsqu'il y a un excès et une concentration importante de ces composants, des flocons se forment dans la vésicule biliaire qui, une fois cristallisée, se forme dans le sable et ne forme alors que des bétons.

Ce processus est long, il est donc très important de diagnostiquer la maladie à temps. Plus tôt le patient commence son traitement, plus il a de chances d'éviter les complications et le développement sévère.

Et surtout, à un stade avancé du développement de la maladie des calculs biliaires, une intervention chirurgicale est très souvent utilisée.

Est-ce fractionnaire? Il n'est pas toujours possible de se débarrasser des pierres en les écrasant. Les petites pierres peuvent sortir de manière naturelle et les plus grosses sont écrasées.

Mais même dans ce cas, il existe un risque que, lorsqu’ils sortent par les conduits, ils endommagent les murs. Dans ce cas, le médecin ne peut que recommander une intervention chirurgicale.

Causes de la maladie de calculs biliaires

Cette pathologie a un long processus au cours duquel des facteurs négatifs exercent leur influence. Les concrétions sont formées pour diverses raisons.

  1. L'anémie
  2. La grossesse
  3. Le diabète.
  4. En surpoids.
  5. Médicaments.
  6. Violation des processus métaboliques.
  7. Violations d'âge.
  8. Le besoin de nourriture à travers les cathéters.
  9. Cirrhose du foie.
  10. Consommation excessive d'aliments riches en fer.
  11. Transplantation d'organes
  12. Maladies dans les intestins.
  13. Mauvaise alimentation et mode de vie.

Tout d'abord, lorsque des calculs apparaissent, vous devez analyser votre nutrition. Pour la plupart, c’est ce qui provoque l’apparition d’une telle pathologie.

Des aliments gras, frits, épicés, des fast foods, des sodas - tout cela mène directement à la maladie des calculs biliaires.

Signes de

La maladie des calculs biliaires ne présente souvent aucun symptôme évident au stade initial. C'est pourquoi on le trouve dans les stades ultérieurs, lorsque même le clivage ne peut aider et qu'il est nécessaire de retirer l'organe.

Si des symptômes de cholélithiase apparaissent, le traitement doit être démarré immédiatement.

Un DCI suspecté peut être fondé sur les motifs suivants:

  1. Douleur coupante du côté droit sous les côtes, où se trouvent le foie et la vésicule biliaire.
  2. Brûlures d'estomac.
  3. Ballonnements.
  4. Nausées et vomissements.
  5. Attaques de coliques biliaires.
  6. La température augmente. Il apparaît généralement si un processus inflammatoire grave commence dans le corps.
  7. Jaune manifesté de la peau.

Si vous ne prenez pas de mesures thérapeutiques à temps, des complications se développent dans le corps. Ce sont:

  • Inflammation chronique. En conséquence, ils provoquent l’apparition d’une hépatite, d’une pancréatite, d’une duodénite, d’une cholécystite.
  • Constriction du canal biliaire.
  • L'apparition d'une infection dans la vésicule biliaire.

Quelles pierres peuvent être écrasées - classification

Les calculs biliaires sont divisés en plusieurs types. La classification permet de les diviser par leur composition en:

  1. Limy. Ce sont des pierres d'une nuance brune. Ils apparaissent à la suite de la pénétration de bactéries pathogènes et du développement du processus inflammatoire.
  2. Le cholestérol. Le composant principal est le cholestérol. Son niveau de concentration augmente avec: le diabète, l'obésité, la sédentarité, la consommation excessive d'aliments glucidiques gras. La prédisposition héréditaire affecte également l'apparition de calculs biliaires de cholestérol.
  3. Mixte. Dans ce cas, le patient a un mélange de 2 types. Ce sont le cholestérol et le calcium.
  4. Bilirubine. Les pierres sont noires. Diagnostiqué assez souvent en comparaison avec d'autres espèces. Les causes de la formation de calculs de bilirubine: cirrhose du foie, altération de la formation du sang, anémie.

Est-il possible de briser les calculs biliaires? Avant de commencer le traitement, il est nécessaire de déterminer le type de calculs biliaires. Ce n’est qu’après la prise de rendez-vous d’un spécialiste du diagnostic de haute qualité.

Par exemple, lorsque les calculs de cholestérol de petite taille ou qui n’ont pas encore eu le temps de durcir fermement, ils sont écrasés par l’utilisation de médicaments comme la bile.

Le broyage de gros calculs massifs se fait au laser ou par ultrasons.

Traitement de la toxicomanie

Écraser des pierres avec de la drogue? Un traitement médicamenteux n’est possible que si la maladie est au stade initial.

Malgré tout, les médicaments ne peuvent écraser que de petites fractions de cholestérol. Comme pour la bilirubine et le calcaire, cette méthode n’aura aucun effet. Comment les calculs biliaires sont-ils rompus avec la drogue?

Préparations pour le broyage des calculs de cholestérol:

  • Henofalk, Ursosan, Henohol. Ces médicaments sont des analogues des acides biliaires.
  • Kholasas, Liobil, Allohol, Zixorin. Ce groupe de médicaments aide à réduire la vésicule biliaire et active ses performances.

Une telle méthode conservatrice ne donne pas toujours un résultat positif, elle ne s'applique donc que dans un certain nombre de cas bénins.

Les inconvénients de cette thérapie incluent:

  • Le coût élevé des médicaments.
  • Faible efficacité. Souvent, les patients après la réouverture de ce traitement pierre. Surtout si le taux de cholestérol dans le sang augmente à nouveau.
  • Médicaments à long terme. Pour écraser les calculs biliaires, le patient doit prendre des médicaments pendant six mois. Parfois, le traitement est prolongé à 3 ans.
  • Manifestation possible d'effets secondaires.

Avant de prescrire un tel traitement, le spécialiste identifie également les contre-indications possibles pour le patient. Ceux-ci comprennent:

  1. La grossesse
  2. Pathologie rénale.
  3. L'obésité.
  4. Maladies du tube digestif.

Pierres concasseuses - lithotripsie

Comment écraser les calculs biliaires par la méthode de la lithotripsie? L’essence de la thérapie est de casser les calculs en composants plus petits avec une onde de choc. Ensuite, ils peuvent aller avec la bile naturellement.

Des calculs biliaires en ruine sont autorisés si:

  • Grande taille de pierres.
  • Anciennes concrétions. Autrement dit, plus ils sont dans la vésicule biliaire longtemps, plus ils deviennent difficiles. Donc, cela ne fonctionnera pas pour les dissoudre.
  • Il existe des contre-indications et des effets secondaires liés aux médicaments.
  • La présence de calcium dans les pierres.

Inconvénients de cette méthode:

  • Même après l’écrasement, les pierres restent encore très coupantes. À cet égard, il existe un risque accru de blessure pour les conduits.
  • Risque de blocage par les fractions des voies biliaires.
  • Certaines pierres, même après avoir été écrasées, peuvent être assez grosses et ne pas sortir.

Puisqu'il existe un risque que, même après avoir été écrasés, les calculs ne puissent pas traverser les voies biliaires, ils prescrivent en outre des médicaments et peuvent également prescrire plusieurs autres procédures de lithotripsie.

Il n'y a que 2 méthodes de concassage de pierres: laser et ultrasonique.

Broyage laser

Le broyage au laser des calculs biliaires ne prend pas plus de 20 minutes. Le patient est percé et un faisceau laser y est inséré.

Le faisceau est dirigé vers la zone souhaitée du corps et produit une scission. Le laser agit précisément à l'endroit où l'accumulation de pierres est déterminée et les divise en petites fractions.

Le broyage au laser des calculs biliaires a ses inconvénients:

  1. Pour la procédure nécessitera un équipement professionnel. Tous les hôpitaux ne disposent pas d'un tel équipement.
  2. Il existe une possibilité d'abstraction des canaux biliaires.
  3. Les extrémités coupantes des pierres peuvent endommager les parois de la vésicule biliaire.
  4. Brûlure de mucus peut se produire. À l’avenir, le développement des ulcères en souffrira.

Le broyage de calculs biliaires au laser présente des contre-indications:

  • Non recommandé pour les personnes de plus de 60 ans.
  • Poids corporel supérieur à 120 kg.
  • Condition sévère d'une personne.

Écrasement par ultrasons

Les ultrasons ne sont utilisés que si pas plus de 4 calculs sont présents dans la vésicule biliaire. En outre, la taille et la composition sont limitées. Les concrétions ne doivent pas dépasser 3 cm et ne doivent pas contenir de dépôts de calcaire.

La zone de la vésicule biliaire est affectée par une onde de choc par ultrasons, qui produit une pression et des vibrations accrues.

Le concassage des pierres par ultrasons permet de concasser des formations en petites fractions ne dépassant pas 3 mm.

De la vésicule biliaire, les calculs à l’état écrasé sortent naturellement, ainsi que les selles.

Inconvénients du broyage par ultrasons:

  1. Les pierres après une fracture peuvent être coupantes et endommager les parois muqueuses du corps lors de la sortie.
  2. La vibration publiée peut provoquer un blocage des conduits de la vésicule biliaire.

Il y a des contre-indications. Ce sont:

  • Maladies du tractus gastro-intestinal de nature inflammatoire ou chronique.
  • Mauvaise coagulation du sang.
  • La grossesse

Cholélitholyse chimique de contact

Cette méthode est applicable dans tous les cas, quels que soient le type de pierre, sa composition, sa quantité et sa taille.

Le but de la procédure est principalement de préserver le corps lui-même. Cette méthode permet d’éliminer n’importe quel stade de la maladie.

  • Un homme fait une ponction dans la paroi abdominale.
  • Un cathéter est inséré à l'intérieur de la vésicule biliaire.
  • À travers le cathéter commencent à introduire un fluide spécial. L'éther méthyl-butylique est le plus couramment utilisé.

L'ensemble de la procédure est réalisée sous contrôle par ultrasons. Les patients peuvent ne pas s'inquiéter du mal.

L'éther méthyltrébutil n'a aucun effet négatif sur l'organe lui-même. Le seul inconvénient est que le caractère envahissant. C'est-à-dire que le corps ressent une intervention étrangère.

Cholécystectomie laparoscopique

Si le spécialiste ne se passe pas d’opération, il peut prescrire une laparoscopie. Contrairement à la chirurgie abdominale, celle-ci est de nature plus délicate et présente plusieurs avantages.

Après une telle opération, le patient récupère rapidement et revient au mode de vie habituel.

L'opération ne prend pas plus d'une heure. Dans certains cas seulement, cela peut durer jusqu'à 2 heures.

Stades opérationnels de la laparoscopie:

  • Le patient reçoit une anesthésie générale.
  • Faites des ponctions dans la cavité abdominale.
  • L'espace est rempli de dioxyde de carbone.
  • Un tube spécial et des outils sont insérés dans le site de ponction.
  • Les artères et les conduits se chevauchent.
  • Enlevez les pierres.

Après une telle procédure, le patient devrait rester à l'hôpital et être observé pendant environ une semaine.

Si aucune complication n'est survenue et que le corps est restauré, la personne est autorisée à rentrer chez elle, à condition de suivre le régime alimentaire approprié.

Vous aurez également besoin de subir périodiquement des diagnostics par ultrasons, car il existe une possibilité de formation de calculs.

  1. Abcès de la vésicule biliaire.
  2. Trop grandes fractions.
  3. L'obésité.
  4. Maladies du système respiratoire.
  5. Pathologie cardiaque.
  6. Processus d'adhésion.

Intervention chirurgicale de manière traditionnelle

S'il n'est pas possible d'écraser la pierre et qu'il existe des contre-indications à la laparoscopie, le médecin peut alors prescrire une chirurgie abdominale.

  • Processus inflammatoires dangereux.
  • Trop grosses pierres.
  • Complications sur le contexte du développement de JCB.

Inconvénients d'une telle opération:

  1. Anesthésie
  2. Grande coupe.
  3. Il y a un risque d'infection.
  4. Invasion accrue.
  5. Le risque de saignement d'ouverture.
  6. En cas d'opération abrupte et d'impossibilité d'un diagnostic complet, une issue fatale est possible.

La bulle ne peut être enlevée que si:

  • Le jus de bile a tendance à changer de consistance. Donc, à l'avenir, il ne sera pas capable de faire face aux bactéries nocives.
  • Motilité motrice altérée du duodénum.
  • La fonction d'aspiration secondaire de la bile est altérée. En conséquence, il disparaît rapidement du corps, ce qui provoque des perturbations dans le processus de digestion.
  • L'acide biliaire est excessivement toxique. Lorsqu'il est ingéré immédiatement dans l'intestin provoque l'apparition de diverses pathologies graves.
  • Sensation de douleur dans la partie droite du péritoine.

Il faut comprendre que même l'ablation complète de la vésicule biliaire ne garantit pas à une personne l'absence complète de maladie des calculs biliaires.

Il existe encore dans le corps des canaux qui sont nécessaires pour assurer la circulation de la bile dans l'intestin.

Il ne reste plus au patient qu'à suivre toutes les recommandations et à examiner périodiquement la présence de formation de calculs.

Enlèvement de pierres de la vésicule biliaire

La formation de calculs dans la vésicule biliaire est considérée comme une maladie assez commune. Il est difficile de diagnostiquer la maladie, elle nécessitera un examen, y compris une échographie, le patient ignorant souvent que la pathologie se développe, la maladie se manifeste rarement. Parfois, une personne vit avec les calculs dans la vésicule biliaire pendant plusieurs années. Peut-être toute une vie.

Les raisons de la formation sont variées: consommation excessive d'aliments riches en cholestérol, surcharge pondérale, hérédité, provoquant des maladies du système digestif établies ou une complication, mauvaises habitudes, stress psychologique.

Moyens d'éliminer les calculs biliaires

Il existe un risque connu de déplacement de calculs de la vésicule biliaire dans les conduits, aggravant ainsi la situation. Des douleurs insupportables apparaissent, la personne se sent mal. Au stade initial de la formation de calculs, la bile s'épaissit initialement, une boue biliaire se produit. Ensuite, des impuretés se forment dans les calculs qui se déposent sur les parois de l’organe: cholestérol, bilirubine, sels de calcium. Le processus prend des années, mais la perturbation de la vésicule biliaire a déjà commencé. La sortie correcte sera l'élimination des calculs biliaires.

Le diagnostic précoce de la maladie offre l’occasion de procéder en douceur. De nombreux patients préfèrent, avec un régime alimentaire approprié, continuer à vivre avec des pierres. Cependant, chez certains patients, la maladie se manifeste de manière aiguë par des accès de coliques biliaires. Dans une situation difficile, une intervention chirurgicale sera nécessaire avec le prélèvement d'un organe, en fonction de l'état du patient, du stade de développement de la maladie. Le retrait non chirurgical des calculs vous permet de maintenir le corps dans un état relativement stable. Les méthodes sont appliquées:

  • fendre des pierres avec des médicaments spéciaux;
  • lithotripsie à distance;
  • écrasement au laser des pierres;
  • élimination des concrétions par ultrasons;
  • laparoscopie;
  • cholécystectomie.

Les deux derniers points impliquent une opération pour enlever la vésicule biliaire avec des pierres. Le reste vous permet de vous passer de chirurgie.

Enlèvement de pierres sans chirurgie

Lorsqu'il y a possibilité de préserver le corps, les médecins tentent de réaliser leurs projets. La vésicule biliaire ne peut pas être retirée si les calculs formés se révèlent être du cholestérol. Les calculs de petite taille, ne dépassant pas 2–3 cm, sont dérivés de la médecine, de la lithotritie et du broyage au laser ou aux ultrasons.

La dissolution des calculs biliaires est réalisée à l'aide de préparations médicales, alternatives aux acides de la vésicule biliaire. Les moyens impliquent le fractionnement des pierres existantes. L'éducation par dérivation travaillera avec l'apport de médicaments qui aident au développement de la bile. Les bétons se dissolvent, partent avec de l'urine et des selles. Cette méthode convient aux personnes ayant des reins en bonne santé et l’absence de maladies gastro-intestinales. La procédure est interdite aux personnes ayant un poids corporel élevé, les femmes enceintes.

Parfois, les patients sont utilisés dans le traitement du remède populaire. La plupart des médecins sont contre cette pratique. L'auto-traitement doit être éliminé, sinon la situation peut être exacerbée avec des conséquences indésirables.

D'autres méthodes d'élimination des pierres sont largement utilisées, considérées comme des méthodes modernes.

Enlèvement de pierres par ultrasons

Le retrait des calculs de la vésicule biliaire par échographie est considéré comme un moyen totalement indolore. Affiche un pourcentage élevé de résultats positifs. La méthode consiste à utiliser un équipement spécial capable de briser les pierres en petits morceaux naturels à travers les intestins au moyen de la direction de la vibration et de l’onde de choc. Pour l'efficacité de la procédure, l'utilisation de préparations spéciales est ajoutée. Vous devez respecter un certain nombre de conditions d’application de la méthode:

  1. Si pas plus de 4 pierres sont trouvées;
  2. Manque de grossesse;
  3. La pierre ne fait pas plus de 3 cm sans particules de calcaire;
  4. La disponibilité d'équipements spéciaux;
  5. L'absence de maladies chroniques du système digestif.

Un gros plus est l'effet mécanique minimum.

Les conséquences de l'utilisation de la méthode des ultrasons

La méthode par ultrasons pour retirer les calculs de la vésicule biliaire révèle un certain nombre d'inconvénients. Au cours de la procédure, le corps peut être blessé par des arêtes vives. Pendant les vibrations, un blocage des voies biliaires peut survenir. Une fois le processus terminé, il y a un risque de conséquences désagréables. Cela inclut le risque de re-formation de calculs, provoquant une pancréatite, une cholécystite.

Un fait important est la période de récupération reconnue, dans laquelle l'observance du régime alimentaire. Pour exclure la récurrence de la maladie, un dépistage périodique et une surveillance de la santé sont recommandés.

Enlèvement des pierres au laser

Nouvelle méthode d'intervention non chirurgicale. L'élimination des calculs biliaires au laser est un peu similaire à la méthode précédente. Appelez la lithotritie. Dans ce cas, l’impact sur les pierres produit un faisceau laser se brisant jusqu’à l’état de sable qui est retiré du corps indépendamment.

Le retrait des calculs de la vésicule biliaire avec un laser permet d’utiliser l’instrument sans pouvoir effectuer une intervention chirurgicale pour améliorer l’état de santé du patient. Le processus prend peu de temps, préservant le corps. Les règles suivantes seront nécessaires:

  1. pierres ne dépassant pas 3 cm;
  2. La quantité autorisée pour le broyage de pierres au laser est de 3 pièces.
  3. le poids corporel du patient ne dépasse pas 120 kg;
  4. santé générale sans crainte;
  5. âge jusqu'à 60 ans;
  6. disponibilité d'un équipement spécial et d'un médecin qualifié.

L'élimination des calculs biliaires au laser est une méthode rapide et sans douleur. Pour obtenir le meilleur résultat, un médicament est prescrit.

Effets de l'utilisation de la thérapie au laser

Au cours de la procédure, le risque de brûlure est pris en compte, des particules présentant des angles vifs se forment périodiquement lors du broyage. Les conséquences sont imprévisibles, y compris l'apparition d'un ulcère. En outre, la probabilité de la formation de nouvelles pierres, la survenue de maladies gastro-intestinales associées.

Le régime recommandé doit être scrupuleusement respecté, tout comme le contrôle du bien-être. La rééducation n'est pas nécessaire. Pour la mise en œuvre de la procédure, le patient doit prendre une décision en connaissance de cause, le patient n’est pas assuré contre les accidents du processus. Une petite négligence peut avoir des conséquences graves.

Les moyens de retirer les calculs sans intervention chirurgicale vous permettent de sauver la vésicule biliaire. Les chirurgiens sont invités à se rendre à l'hôpital au stade initial de la maladie. Avec le respect des recommandations, une procédure bien exécutée, une surveillance constante et un équilibre nutritionnel, nous parviendrons à éliminer l'apparition d'une rechute. Il y a des situations où il est nécessaire de tirer parti de la chirurgie.

Enlèvement de la vésicule biliaire avec des pierres

Les situations exacerbées difficiles impliquent une intervention chirurgicale lors du retrait de la vésicule biliaire avec des calculs. L'impossibilité d'utiliser des méthodes non invasives est déterminée par un certain nombre de raisons. Accompagnements d'attaques de coliques biliaires, de grosses pierres, la présence de maladies chroniques contribueront à la chirurgie.

L'opération d'enlever les pierres avec le corps est divisée en types.

Laparoscopie

La méthode la plus courante, souvent utilisée par les chirurgiens. Implique le retrait endoscopique de la vésicule biliaire. Si possible, il est possible de préserver le corps.

L'opération est réalisée sous anesthésie générale, prend 1 heure. Ne convient pas aux personnes ayant un poids élevé, des pathologies du coeur et du système respiratoire. La laparoscopie n'est pas effectuée si de grandes pierres sont trouvées. Le processus de suppuration et d'inflammation devient un obstacle.

L'opération est effectuée en entrant dans le trocart. Trois coupes sont réalisées en forme de triangle. On introduit un dispositif qui permet de contrôler le déroulement de l'opération. L'image se déroule sur le moniteur. Les pierres de la vésicule biliaire sont enlevées. Le chirurgien trouve des dépôts et des captures. Si l'organe peut être préservé, des agrafes sont placées sur les conduits et les vaisseaux.

Si la vésicule biliaire a déjà une maladie chronique, cela peut avoir des conséquences graves pour les autres organes, elle est simplement enlevée avec les calculs.

L'avantage de la méthode est la disponibilité et l'efficacité. Quelques heures après l'opération, on est autorisé à se déplacer silencieusement. Les sensations douloureuses, les coliques disparaissent pratiquement. Les examens des patients indiquent une vie bien remplie après la chirurgie. Pour éviter les violations, la nécessité d'un examen systématique des organes internes est envisagée. Ne pas faire sans un régime approprié. Gymnastique spéciale recommandée pour mieux aspirer les coutures et éviter la formation d'adhérences. Si l'opération est réalisée sans retirer la vésicule biliaire, un traitement spécial est prescrit pour maintenir le fonctionnement de l'organe.

Chirurgie pour enlever la vésicule biliaire

La situation négligée avec l'exacerbation concomitante d'autres maladies implique l'ablation d'un organe. L'opération s'appelle cholécystectomie. Conduit en l'absence de la capacité de mener des méthodes alternatives de traitement, il y a calcul excessif, pancréatite, cholécystite, diabète. La maladie est accompagnée par des accès de douleur incessants. Décrit témoigne de l'incapacité du fonctionnement normal du corps, des dommages possibles aux autres. La meilleure solution consiste à retirer une vésicule biliaire endommagée.

Avant l'opération, les intestins sont nettoyés autant que possible Sous anesthésie générale, une incision est pratiquée dans la paroi abdominale. L'organe est coupé et les canaux cystiques qui y sont connectés, les vaisseaux et les artères. Après le retrait de la vésicule biliaire est nécessaire de vérifier le canal biliaire commun pour le contenu de calculs. Parfois, la plaie est laissée ouverte pendant plusieurs jours avec un tube spécial, pour permettre un retrait complet du liquide afin d'éviter une inflammation. Ensuite, l'incision est suturée. L'opération est jugée difficile, il sera nécessaire d'éliminer les formations négatives. Cela prend presque deux heures pour la procédure. Ensuite, le patient est déterminé en réanimation.

La récupération prend beaucoup de temps, la durée est d'un mois et demi. Lorsque la vésicule biliaire est retirée pendant une semaine, un régime strict, presque la famine, est appliqué. L'activité physique est contre-indiquée. Une semaine devra être consacrée à l'hospitalisation, d'autres actions seront effectuées sous la stricte surveillance d'un médecin.

Les chirurgiens tentent de recourir à une méthode aussi traumatisante qu'en cas d'urgence. Les méthodes modernes visent des conséquences moins graves et une période de récupération.

Plus souvent, les patients préfèrent un traitement sans chirurgie. Beaucoup de gens veulent sauver la vésicule biliaire. Les statistiques indiquent que la formation de pierres montre une tendance à la hausse. Commencer une situation peut par la suite mener à l'oncologie.

Moyens d'écraser les calculs biliaires sans chirurgie

La fragmentation des calculs biliaires aux fins d'élimination du corps humain (cholélithiase) est l'une des principales méthodes de traitement de la maladie des calculs biliaires. La formation de calculs est observée dans plus de 10% de la population mondiale, plus souvent chez les femmes après 50 ans, ainsi que chez celles dont le menu est dominé par des produits à base de matières grasses et de protéines animales.

La vésicule biliaire est impliquée dans la digestion en collectant la bile synthétisée dans le foie. L'acide biliaire est conçu pour la division et le traitement des aliments. La composition de la bile comprend le cholestérol et la bilirubine. L'accumulation de calculs dans la vésicule biliaire est due à des processus stagnants dans le corps et à des troubles métaboliques dans le corps.

Dans le même temps, la solubilité de la bile se détériore, le niveau de concentration en cholestérol et la bilirubine calcique augmentent. Tout d'abord, les résidus de cholestérol s'accumulent dans la vésicule biliaire et les voies biliaires sous la forme de sédiments floculeux, qui sont progressivement transformés en sable, puis en formations rocheuses de différentes tailles (de 2 à 5 cm). C'est un processus assez long, qui au début est presque asymptomatique.

Étiologie et symptomatologie de la pathologie

Les principales raisons de la formation de dépôts de calculs biliaires:

  • violation des processus métaboliques;
  • la grossesse
  • utilisation à long terme de médicaments hormonaux et de divers médicaments;
  • les changements d'âge;
  • l'obésité;
  • diabète sucré;
  • alimentation prolongée au moyen de cathéters intraveineux - la production de bile nécessaire à la digestion des aliments est perturbée;
  • cirrhose du foie;
  • opérations de transplantation d'organes internes;
  • pathologies intestinales avec une absorption réduite des nutriments;
  • l'anémie;
  • l'utilisation d'un grand nombre de produits à teneur en fer (viande, fruits de mer).

L'exacerbation de la maladie de calculs biliaires se fait sentir les symptômes suivants:

  • douleurs coupantes paroxystiques dans l'estomac, s'étendant à l'hypochondre droit;
  • signes de dyspepsie: nausée, brûlures d'estomac, vomissements, accumulation de gaz dans l'intestin;
  • forte fièvre;
  • la peau commence à jaunir à cause de la stagnation de la bile.

En l'absence de traitement, les calculs biliaires provoquent un rétrécissement des canaux biliaires, une inflammation de la vésicule biliaire et l'apparition d'une cholécystite chronique. À l'avenir, les lésions pourraient également toucher d'autres organes du système urinaire: la vessie, les reins et le foie. En cas d'attaque aiguë de la maladie, une intervention chirurgicale d'urgence et le retrait de calculs de l'organe sont nécessaires.

En termes de composition, les pierres sont réparties dans les types suivants:

  1. Les calculs de cholestérol résultant de l'abus d'aliments glucidiques gras, lorsque, en raison d'un style de vie sédentaire, d'un surpoids, d'un diabète sucré ou d'une prédisposition héréditaire, le taux de cholestérol dans le sang augmente.
  2. La pigmentation (bilirubine) résulte d'une anémie, accompagnée d'une cirrhose du foie, lorsque les processus de formation du sang sont perturbés. Constituent 10 à 20% de tous les calculs biliaires. Plus souvent noir.
  3. Les calcaires sont formés par une infection de la bile par des bactéries pathogènes dans des lésions inflammatoires du tissu muqueux des parois de la vésicule biliaire. Il y a du marron.
  4. Les pierres mélangées sont un mélange de formations de cholestérol et de calcium.

Pour sélectionner la méthode de traitement, un diagnostic est effectué et la composition des calculs est déterminée. Le cholestérol, les dépôts de calcaire, les enzymes et la composition mixte constituent la base des formations pierreuses. Les dépôts de cholestérol peuvent être dissous à l'aide de médicaments à base de bile. Broyer des pierres plus grosses et plus fortes produites par ultrasons ou laser.

Autres traitements

La maladie biliaire de la vésicule biliaire peut être traitée de la manière suivante:

  • diététique et soins de santé;
  • dissolution médicale des calculs biliaires sans chirurgie;
  • écrasement de pierres (lithotripsie);
  • ablation chirurgicale de l'organe biliaire touché avec toutes les formations de calculs existantes (cholécystectomie).

Traitement de la toxicomanie

Comme déjà mentionné ci-dessus, en utilisant des médicaments à base de choléra (Ursosan, Ursofalk, Khenohol), vous ne pouvez dissoudre que des calculs de cholestérol d'une taille allant jusqu'à 2 cm.. À cette fin, prescrire des médicaments Allohol, Kholosas et Lyobil.

Contre-indications au traitement médical:

  • pathologies du système digestif (gastrite, tumeurs d'étiologies diverses, troubles de la motilité, obstruction intestinale, etc.);
  • inflammation des reins (pyélonéphrite);
  • utilisation de contraceptifs oraux hormonaux;
  • poids corporel excessif;
  • grossesse et allaitement.

Inconvénients de cette méthode:

  • la probabilité d'une répétition de la maladie après la fin du traitement;
  • long traitement (de 6 mois à plusieurs années);
  • violation de la microflore intestinale;
  • coût élevé des médicaments.

Enlèvement des calculs biliaires en les écrasant

Les principales indications pour l'utilisation de la lithotripsie:

  • la présence de calcium dans le calcul;
  • durée de la maladie: plus l'âge des pierres est élevé, plus il est difficile de les dissoudre;
  • contre-indications à la consommation de drogues;
  • grandes tailles de pierres.

Le procédé permet de briser des formations de pierres avec une onde de choc en fractions plus petites, qui sont extraites de la vessie avec du liquide biliaire dans le duodénum et quittent le corps avec les selles.

Les inconvénients de cette méthode de thérapie:

  • la probabilité d'échec de fragments fragmentés plus grands dans la vésicule biliaire;
  • la possibilité de particules coincées dans les canaux biliaires;
  • blessure possible aux conduits par les arêtes vives des particules de calcium à la sortie.

Ces complications peuvent être dues au fait qu'il y a eu une division de la formation de calculs biliaires en parties relativement grandes, dépassant la taille des conduits. À cette fin, le complexe utilise une dissolution médicamenteuse de particules ou plusieurs procédures de lithotripsie par ondes de choc. Il existe 2 méthodes principales: le broyage par ultrasons et par laser des calculs biliaires.

Écrasement par ultrasons

La séparation des dépôts de calculs biliaires avec une machine à ultrasons est basée sur l'impact d'une onde sur eux. Les écraser par ultrasons en fragments de 4–8 mm est idéal, ils peuvent alors quitter librement la vésicule biliaire. Pour obtenir le résultat souhaité, vous avez généralement besoin de 5 à 7 sessions.

Indications pour l'utilisation de meules à ultrasons:

  • le nombre de formations dans une bulle n’est pas supérieur à 4;
  • les formations sont constituées de dépôts de cholestérol, sans substances calcaires;
  • la taille de chaque pierre ne dépasse pas 3 cm de diamètre;
  • la fonctionnalité de la vésicule biliaire est intacte, la bile s'en échappe sans entrave.

Inconvénients de l'extraction par ultrasons de pierres:

  • la formation de nouvelles pierres n'est pas garantie en raison des pathologies persistantes de la vésicule biliaire;
  • les conditions ci-dessus ne concernent que 15% des patients atteints de cholélithiase;
  • les arêtes vives des fragments peuvent blesser les membranes muqueuses de la vésicule biliaire, de l'intestin duodénal à la sortie et également se coincer dans les voies biliaires, ce qui nécessitera une intervention chirurgicale;
  • les vibrations peuvent endommager la paroi de la vésicule biliaire, provoquer une inflammation et la formation de tissu cicatriciel dans le péritoine.

Contre-indications pour le broyage par ultrasons:

  • dysfonctionnement de la vésicule biliaire;
  • maladies du tractus gastro-intestinal (gastrite, pancréatite, ulcère, duodénite, etc.);
  • la présence d'un stimulateur cardiaque électronique;
  • mauvaise coagulation du sang;
  • porter un enfant.

Broyer des pierres avec un laser

Vous pouvez écraser les calculs biliaires à l'aide de rayons laser. Pour cela, la partie antérieure du péritoine est percée et l'appareil est inséré dans l'organe biliaire. Le faisceau laser agit directement sur la grappe de pierres, les écrasant en petites fractions. La procédure ne dure pas plus de 20 minutes. Les indications pour l'utilisation de la chirurgie au laser sont les mêmes que pour le broyage par ultrasons.

Le broyage de calculs biliaires au laser a les effets secondaires suivants:

  • brûlure de la membrane muqueuse de la vésicule biliaire lorsqu'elle est exposée à un faisceau laser, ce qui peut provoquer la formation de foyers ulcéreux de l'épithélium muqueux;
  • sensation douloureuse lorsque des particules quittent la vessie;
  • dommages aux parois de la vessie et des intestins lors du déplacement de particules broyées à bords pointus;
  • mâchoires de plus grosses particules dans les voies biliaires étroites;
  • la probabilité de re-formation de pierres.

Contre-indications pour la lithotripsie au laser:

  • poids du patient supérieur à 120 kg;
  • la vieillesse du patient (plus de 60 ans);
  • pathologie concomitante du tube digestif, système cardiovasculaire.

Afin d'éviter les cas de destruction des voies biliaires et de lésion des muqueuses, l'utilisation simultanée de préparations à base d'acide ursodésoxycholique pour la dissolution de petits fragments est recommandée.

Intervention chirurgicale

Avec cette méthode, plusieurs ponctions abdominales sont effectuées sous anesthésie générale. Tout d'abord, le dioxyde de carbone est injecté dans le péritoine. Ensuite, dans une piqûre, un endoscope est inséré pour obtenir une image, à l'aide de laquelle l'emplacement des dépôts est trouvé. Un tube en métal est inséré dans un autre trou à travers lequel des pierres sont extraites de l'organe.

Contre-indications à la chirurgie:

  • surpoids;
  • grandes tailles de pierres;
  • prédisposition du corps à la formation d'adhérences;
  • inflammation purulente de la vésicule biliaire;
  • pathologie cardiovasculaire.

Retrait de la vésicule biliaire (cholécystectomie)

Dans les cas où la présence de formations de pierres particulièrement grosses a été diagnostiquée, avec des contre-indications appropriées pour les autres méthodes de traitement et dans des situations particulièrement urgentes, une opération chirurgicale est réalisée pour retirer la vésicule biliaire touchée.

Lorsque la cholécystectomie résout tous les problèmes liés à la formation de calculs dans le corps. Cependant, en cas de retrait de cet organe, le patient sera obligé de prendre des médicaments de substitution et de suivre un régime alimentaire spécial pour le reste de sa vie.

Prévention de la pathologie biliaire

Pour éviter la formation de dépôts de calculs dans la vésicule biliaire, il convient de respecter les recommandations suivantes:

  • éliminer du régime les aliments riches en glucides;
  • limiter la consommation d'aliments gras, salés et épicés;
  • refuser les boissons alcoolisées et gazeuses;
  • ajouter des aliments protéinés, des céréales, des fruits et des légumes au menu;
  • diviser et fractionner la nutrition (en petites portions 5 à 6 fois par jour);
  • afin d'éviter les irritations d'estomac, ne mangez pas d'aliments trop chauds ou trop froids;
  • pratiquer des promenades de longue durée au grand air (pas moins d'une heure);
  • faire du sport avec une charge modérée (natation, yoga, pilates, aquagym, danse);
  • à titre préventif, vous pouvez prendre des médicaments pour liquéfier la bile;
  • traitement opportun des maladies concomitantes du tractus gastro-intestinal et des organes biliaires;
  • passer un examen de routine et mesurer le taux de cholestérol dans le sang.

Le respect de ces règles simples permettra aux patients d'éviter les rechutes récurrentes de la maladie et aux interventions chirurgicales visant à retirer la vésicule biliaire.

Comment enlever les calculs de la vésicule biliaire: opérations et médicaments

La concrétisation dans les organes d'accumulation de la bile et de leurs canaux est une pathologie courante provoquée par la stagnation du contenu et une augmentation de la concentration de sels dans celui-ci. La sortie de la sécrétion est perturbée, il se produit un étirement excessif des parois de la structure anatomique. Lorsque le calcul se déplace le long du tractus excréteur, leur membrane muqueuse est lésée.

Le retrait des calculs de la vésicule biliaire est plus souvent effectué par des méthodes laparoscopiques conservatrices ou à faible impact. Dans certains cas, les chirurgiens sont obligés de passer à une laparotomie ouverte.

Des indications

La chirurgie est effectuée pas tous les patients avec des calculs dans la vessie. Conformément aux directives en vigueur, l’enlèvement des calculs de moins de 7 mm n’est pas effectué. Ces formations traversent les voies biliaires et pénètrent dans l'intestin, par lequel elles quittent le corps. La cholécystectomie est également contre-indiquée pour les calculs de plus de 7 mm, mais de moins de 10 mm, si cela ne conduit pas au développement d’une inflammation.

Une intervention est requise dans les conditions suivantes:

  • Cholécystite chronique calculeuse - un processus de longue durée conduit au développement du cancer. Les patients à risque sont âgés de plus de 50 ans. Les tumeurs sont diagnostiquées à un stade avancé de développement lorsqu'elles sont déjà inopérables. Par conséquent, l'ablation prophylactique de la vessie est justifiée.
  • Les coliques - des calculs relativement petits, pénétrant dans les canaux biliaires et se déplaçant le long de ceux-ci, causent de la douleur au patient. Il est parfois possible de mettre fin à la maladie avec des antispasmodiques et des AINS. Après traitement, la pierre pénètre seule dans les intestins. Si de telles tentatives échouent, le calcul est éliminé.
  • Formations de grande taille - les pierres d’un diamètre supérieur à 10-15 mm sont trop volumineuses pour pénétrer dans le canal. Ils recouvrent sa bouche et arrêtent l'excrétion de la bile. Cela conduit à un étirement excessif de la vessie, à l'apparition d'une douleur, à un dysfonctionnement du système digestif.
  • Diabète sucré - en cas de dysfonctionnement des îlots de Langerhans, une cholécystectomie est recommandée comme prévu pendant la période de calme. Cette approche vous permet de procéder à un examen préliminaire du patient dans tous les domaines d’intérêt du médecin.

Si la pierre est de petite taille, sa destruction est possible sans l'utilisation de techniques opérationnelles (laser, ultrasons). Des méthodes similaires sont également utilisées à des fins prophylactiques sans nuire au patient. Par conséquent, avec leur aide, ils détruisent et enlèvent même de petites pierres, qui ne sont pas des indications de cholécystectomie.

Préparation à la chirurgie

L'élimination des calculs laparotomiques et laparoscopiques nécessite des mesures préliminaires. Quelques jours avant la procédure, rendez-vous:

  • Analyse générale du sang et de l'urine.
  • Biochimie
  • KSHS (état acide-base) et électrolytes.
  • Coagulogramme.

De plus, une échographie répétée de la vésicule biliaire et d'autres organes abdominaux est prescrite. Après consultation avec le thérapeute, les anticoagulants et les agents antiplaquettaires sont arrêtés (héparine, aspirine). Cela réduit le risque de saignement.

La veille de son arrivée en salle d'opération, le patient reçoit un lavement nettoyant, il est recommandé de raser le pubis et l'abdomen, de retirer les prothèses dentaires, les lentilles cornéennes, les bijoux. Tout cela peut interférer avec le travail de l'anesthésiste ou du chirurgien. Si nécessaire, injectez un sédatif à la personne qui dormait.

Dans la chambre d'anesthésie, les jambes du patient sont enveloppées de bandages élastiques, un cathéter veineux périphérique ou central est inséré et une anesthésie préliminaire est administrée (Thiopental, Propofol). Après cela, le médecin intubate le patient, le connecte au ventilateur, un moniteur cardiaque. Le patient préparé est livré à la salle d'opération et la procédure commence.

Laparotomie - intervention classique dont l'accès est fourni par une large incision. La laparoscopie - une méthode d'extraction mini-invasive de la vessie, dans laquelle le chirurgien effectue de petites perforations sur la paroi abdominale.

Méthodes d'élimination des calculs biliaires

En fonction de l'état de santé du patient, des caractéristiques du développement anatomique de l'organe affecté et de la taille du calcul, plusieurs techniques peuvent être utilisées pour éliminer ce dernier:

  • Méthode pharmacologique.
  • Échographie.
  • Destruction laser.
  • Destruction chimique par contact.
  • Lithotripsie
  • La laparoscopie.
  • Cholécystectomie abdominale.

La tactique de la cholélitholyse est choisie par le médecin. Il prend en compte les indicateurs disponibles et la disponibilité des installations suivantes dans les établissements de santé:

  • Matériel requis.
  • Personnel ayant des qualifications suffisantes.
  • La probabilité de traiter ou de prévenir une récurrence de la maladie, si le retrait a lieu sans chirurgie.

Des médicaments

La correction pharmacologique de l’état n’est effectuée que dans les cas où:

  • La taille de la pierre ne dépasse pas 15 mm.
  • Il n'y a pas d'obstruction des voies biliaires.
  • La bulle conserve la contractilité et les cholélites n'occupent pas plus de 50% de son volume.

Pour le traitement des fonds usés à base d’acides ursodésoxycholique et chénodésoxycholique. Parmi le premier groupe de médicaments, on trouve Ursosan, Ursohol, Ursofalk. Les préparations sont prescrites à raison de 0,01 g / kg de poids du patient, 1 fois par jour. Le cours de traitement dure 6-12 mois. Le composant actif inhibe la synthèse du cholestérol dans le foie, améliore la formation de la bile, réduit la solubilité des alcools gras dans les enzymes digestives et contribue à la destruction des calculs de petite taille non calcinés.

La base de l'action des moyens de l'acide désoxycholique génomique (Khenosan, Henofalk) est principalement la réduction de la production de cholestérol en bloquant les substances actives microsomales impliquées dans sa production. La dose thérapeutique moyenne est de 0,75 g par jour. Assigné à 1 capsule le matin et 2 le soir. Le volume du médicament dans un comprimé est de 250 mg. Les effets pharmacologiques sont similaires à ceux des acides ursodésoxycholiques.

Échographie

Le traitement de référence de la thérapie JCB consiste à enlever les calculs sans retirer la vésicule biliaire. Des interventions permettant de sauver des organes sont possibles avec l'utilisation de l'échographie. La procédure n'est pas invasive et est effectuée à travers la paroi abdominale antérieure, sans violer son intégrité. Pour le patient, l’échographie n’est pratiquement pas différente. À l’aide de la méthode considérée, il est possible de détruire des calculs non calcinés d’un diamètre de 20 à 25 mm.

La litholyse par ultrasons présente des inconvénients importants. Il y a un risque d'endommagement de la coque interne de la bulle par des fragments de calcul pointus, l'obturation de conduits par du sable formé à partir de pierres ayant été détruites. Cela conduit à l'apparition de coliques, au développement de la forme aiguë de cholécystite ou de pancréatite. En raison du risque de complications, un grand nombre de restrictions et le coût élevé de la méthode généralisée ne sont pas reçus.

Laparoscopie

Le retrait de la vésicule biliaire au moyen de techniques mini-invasives est une nouvelle ère dans le traitement des calculs biliaires. La tactique à l’étude se caractérise par un traumatisme faible, un élément esthétique (cicatrices imperceptibles), une courte période de récupération, ne dépassant normalement pas une à deux semaines.

Une opération pour enlever les calculs est réalisée sous anesthésie générale. Le patient est mis sous pneumopéritoine (remplissant la cavité abdominale avec du dioxyde de carbone), puis des ports minces sont installés. L'intervention est réalisée à l'aide d'instruments allongés spéciaux de petit diamètre.

Le traitement laparoscopique n'est pas toujours possible. Les contre-indications sont les affections aiguës, l'obésité de 2 à 3 degrés, l'arrangement intrahépatique de la vésicule biliaire, ses maladies oncologiques. En outre, une cholécystectomie peu invasive est refusée si le volume des calculs est important ou s'ils sont volumineux.

Parfois, le fait qu'il soit impossible de prélever la vessie par la méthode laparoscopique devient évident dès l'opération. Après cela, les chirurgiens vont à la laparotomie classique, sans sortir le patient de l'anesthésie.

Laser

La destruction des calculs par radiation est un type de cholélitolyse de contact. Pour influencer le calcul, une fibre y est attirée, ce qui a l'effet nécessaire. L'accès opératoire est réalisé par une méthode similaire à la cholécystectomie par laparoscopie. Les conditions pour la manipulation sont les suivantes:

  • Le nombre de cholélites ne dépasse pas 3 pièces.
  • La taille de chacune des formations est de 3 centimètres ou moins.
  • Etat somatique sauvegardé, absence de processus pathologiques aigus.

Le retrait au laser n'est pas effectué si le patient pèse plus de 120–120 kg, s'il a 60 ans ou plus et s'il ne se sent pas bien. Les complications de l'opération peuvent être des brûlures et des blessures de la vésicule biliaire.

Cholélitholyse chimique de contact

La méthode de destruction des pierres à l'aide de substances actives. L'éther méthylique de tert-butyle, un puissant solvant capable de scinder les calculs de toutes origines, est utilisé comme médicament thérapeutique. Lorsqu'il est utilisé conformément à la technologie de traitement, l'agent n'a aucun effet toxique sur la vessie et le corps du patient dans son ensemble.

L’acheminement du solvant jusqu’au calcul est réalisé au moyen d’un mince cathéter inséré dans une ponction pratiquée dans la paroi abdominale antérieure. La manipulation a lieu sous le contrôle de techniques vidéoscopiques (ultrasons, radiographie). Les pierres détruites sont retirées de la vessie jusqu'aux intestins et quittent le corps avec les selles.

Lithotripsie

La méthode de destruction des pierres par l'énergie des ondes de choc. La manipulation est effectuée à l'aide d'un lithotripteur et d'un réflecteur parabolique. Ils créent la vague nécessaire et l’apportent à la pierre par une petite perforation de la paroi abdominale. L'impact détruit la cholélite, puis il traverse indépendamment le conduit biliaire dans le duodénum. L'intervention est réalisée sous contrôle d'ultrasons.

Parmi les complications possibles figurent le risque de destruction incomplète de la pierre. Dans ce cas, les fragments peuvent avoir des arêtes vives traumatisant la bulle. Ce développement nécessite une transition vers une cholécystectomie laparoscopique ou traditionnelle. Si l'intervention s'est déroulée sans complications et que les pierres se sont effondrées à l'état de sable, on lui prescrit, au cours de la période de récupération, des médicaments qui contribuent à leur destruction finale et à leur élimination.

Cholécystectomie abdominale

La chirurgie classique est une méthode dangereuse et difficile d'extraction d'une vésicule biliaire remplie de calculs. Avec sa mise en place, le chirurgien fait une large incision dans la paroi abdominale et travaille directement dans le centre de pathologie. L'intervention est montrée dans les cas où des techniques moins invasives ne peuvent pas être utilisées (taille importante des calculs, leur nombre, localisation atypique de la vésicule biliaire).

L'opération se caractérise par une longue période de convalescence du patient, la nécessité d'une anesthésie profonde et le séjour prolongé de la personne à l'hôpital. Les risques sont similaires à ceux de la majorité des interventions abdominales pénétrantes (saignements, infections, échecs des ligatures et des sutures, douleurs intenses, erreurs médicales).

Quand et comment enlever la vésicule biliaire avec des calculs

La cholécystectomie avec la méthode classique est indiquée pour un long trajet de la maladie, une taille importante ou un volume de calculs. De plus, une laparotomie est réalisée chez les patients présentant une couche solide de graisse sous-cutanée sur l'abdomen. Il vaut mieux intervenir en période calme.

Une exacerbation de la maladie des calculs biliaires est une indication pour une intervention chirurgicale d'urgence uniquement en cas de colique non couplée ou d'obstruction des voies biliaires. En l'absence de conditions urgentes, l'exacerbation est soulagée par un régime alimentaire et des médicaments. Après cela, la personne se rend à la table d'opération.

Les pierres de la vésicule biliaire sont éliminées par laparoscopie si leur diamètre n’excède pas deux dizaines de millimètres. Dans ce cas, l'état du patient et le poids de son corps permettent une telle intervention. La contre-indication est une cholécystite aiguë. Comme lors de la préparation à la laparotomie, l'exacerbation doit être supprimée en premier.

Les manipulations permettant de sauver des organes ne sont possibles qu'avec une petite quantité de calculs. Le nombre de patients adaptés aux paramètres ne dépasse pas 15% du nombre total de personnes ayant demandé de l'aide. La méthode étant constamment améliorée, le nombre de contre-indications diminue.

Complications possibles

Les méthodes invasives et conservatrices de concassage des pierres peuvent avoir des conséquences négatives pour le patient. Tous les risques sont divisés en deux types qui sont répertoriés dans le tableau:

Obturation du canal avec de grandes parties de calcul

Lésion d'organe par un instrument chirurgical

Rechutes avec des manipulations préservant les organes

L'échec des sutures postopératoires

Le pourcentage de complications diminue régulièrement. Ceci est facilité par un grand nombre d'interventions chirurgicales et l'expérience de chirurgiens qui améliorent quotidiennement leurs compétences professionnelles.

Avis médical

La cholécystectomie est encore une opération courante, qui est prescrite à la plupart des patients présentant un risque élevé de complications de la maladie des calculs biliaires. Cependant, aujourd’hui, les organisations médicales s’efforcent de réaliser des interventions pour préserver les organes, après quoi le patient n’a plus besoin de prendre à vie des enzymes sous forme de comprimés ni de suivre un régime. Les chances de succès de la correction au laser ou pharmacologique augmentent considérablement avec l’initiation précoce du traitement. Par conséquent, il est nécessaire de consulter un médecin dès les premiers signes de pathologie.


Plus D'Articles Sur Le Foie

La cirrhose

Zheltushka chez les nouveau-nés | Komarovsky

L'hyperbilirubinémie, plus communément appelée ictère, est fréquente chez les nouveau-nés. Les raisons qui ont contribué à son développement ne sont pas entièrement comprises.
La cirrhose

Des médicaments bon marché pour le foie

Dans le contexte d'une crise de grande ampleur, le processus de maintien et de rétablissement de la santé est confronté au problème du coût des médicaments. Cependant, ne vous exposez pas au découragement - vous pouvez toujours trouver le meilleur moyen de sortir de cette situation.