Quel médecin dois-je contacter si mon foie et ma vésicule biliaire sont douloureux?

En cas de malaise et en particulier de douleur dans la région du foie, il n’est pas utile de retarder la consultation chez le médecin, car le symptôme douloureux peut indiquer l’évolution de nombreuses maladies graves, qui ne sont absolument pas souhaitables. Mais quel médecin de la variété moderne de soins médicaux à contacter? À propos de ce que le médecin traite le foie, regardons ce matériau.

Pour qui courir en premier lieu?

La première personne à entendre une plainte peut être un médecin généraliste ou un médecin de famille. Ce sont des secouristes universels qui peuvent suggérer un diagnostic et prescrire un certain nombre d'examens nécessaires, ainsi que se rediriger vers un spécialiste en cas de difficulté.

Cependant, il arrive souvent que les maladies du foie se retrouvent littéralement par hasard au stade des examens professionnels ou d’un diagnostic complètement différent, ce qui s’explique facilement par l’absence de plaintes typiques au stade initial de la maladie et de la structure de l’organe.

Après avoir évalué la fonctionnalité du foie, le thérapeute commencera à examiner les organes adjacents: la vésicule biliaire et le pancréas. Les statistiques déclarent inexorablement environ 80% des combinaisons de maladies dans l'hépatite et n'excluent pas l'inflammation des membranes de plusieurs organes à la fois. Et dans ce cas, il est particulièrement important de visiter également les spécialistes qui traitent des problèmes de digestion.

Quel médecin traite les maladies du tube digestif?

Pathologie du tractus gastro-intestinal est un médecin-gastro-entérologue. Pour lui, les médecins de premier recours dirigent, le cas échéant, les plaintes portant sur le diagnostic et les affections nécessitant une clarification, car souvent chez les patients présentant une pathologie hépatique, le patient ne peut pas spécifier exactement où la douleur est ressentie. Grâce aux méthodes de recherche modernes, la situation douloureuse actuelle est clarifiée de manière significative et sa localisation devient également claire. En s'assurant que les symptômes ne sont pas liés à l'état de l'estomac, le médecin procédera à l'étude de la bile et de sa composition.

Par conséquent, il est impossible d'être sceptique quant à de telles études, car les troubles dyspeptiques sont non seulement un signe de gastrite, mais également de lésions hépatiques graves, une inflammation des parois de la vésicule biliaire et une pancréatite.

Qui est un hépatologue?

Un hépatologue est un spécialiste qui prescrit un examen médical, ainsi que le traitement des maladies du foie et du système biliaire. Cela peut être dit, spécialiste en chef du foie. Cependant, lorsque la compétence d'un hépatologue prend fin, il est susceptible de faire appel à un oncologue ou à un gastro-entérologue, selon le diagnostic établi.

La consultation d'un hépatologue, comme de tout autre médecin, est une conversation d'un patient avec un spécialiste, dont le sujet principal est les sensations dans la région du foie. Lors d'une visite chez le médecin, les manifestations cliniques de la maladie et leurs caractéristiques, la probabilité de réactions allergiques, d'infection et la présence de mauvaises habitudes seront établies. Lors d'une telle visite, le plus souvent, les patients obtiennent après avoir consulté un gastro-entérologue, qui soupçonne que les violations sont causées par le travail du foie. En premier lieu, le médecin insiste sur les modifications typiques de la peau: leur couleur jaune, la couleur de la sclérotique oculaire, détermine la taille du foie par palpation.

Quand se dépêcher d'aller voir un hépatologue

L’hépatologue doit examiner le patient dès que possible si:

  • la peau devient jaune;
  • troubles digestifs souvent tourmentants, notamment éructations, nausées, flatulences, troubles des selles, associés à un goût amer dans la bouche;
  • il y a des douleurs dans l'hypochondre droit;
  • senti une lourdeur dans le foie;
  • pas d'appétit;
  • le poids chute brusquement;
  • des ecchymoses déraisonnables, des hémorragies apparaissent sur la peau;
  • saignement des gencives;
  • les forces s'en vont rapidement et l'ambiance est instable.

Ce sont des symptômes typiques de problèmes de foie, qui ne peuvent en aucun cas être ignorés. Sinon, cela peut coûter non seulement la santé, mais aussi la vie.

Quelles maladies un hépatologue traite-t-il?

Comme déjà mentionné, l'hépatologue est engagé dans le diagnostic et le traitement des maladies du foie. En particulier:

  • hépatite de toute origine;
  • cirrhose du foie;
  • mononucléose infectieuse;
  • la leptospirose;
  • stéatohépatite;
  • la toxoplasmose;
  • maladie de calculs biliaires;
  • cholangite;
  • ainsi que la fièvre jaune.

Pour confirmer la présence d'une maladie du foie, un spécialiste peut prescrire:

  • test sanguin biochimique;
  • tests hépatiques;
  • coagulogramme;
  • diagnostic des marqueurs de l'hépatite;
  • ainsi qu'un test pour les marqueurs tumoraux.

Cancer du foie | Le cancer

Ce n’est un secret pour personne que le cancer a littéralement saisi l’humanité au cours des dernières décennies. Et selon les statistiques médicales, le cancer du foie se situe à la 5ème place en termes de prévalence. De plus, les onco-cellules primaires qui se développent directement dans le foie sont rares, mais il s'agit le plus souvent d'un cancer métastatique qui s'est enraciné dans l'intestin, les poumons ou le pancréas. La cirrhose, la cholélithiase, l’abus d’alcool et l’hépatite toxique constituent parfois le risque de développer un cancer, ainsi que, curieusement, les infections sexuellement transmissibles.

Dans le cas de la lutte contre le cancer, les oncologues viennent à la rescousse. Ils effectuent, en plus du diagnostic et du diagnostic, l'algorithme de traitement complet. Les premiers signes de cancer du foie n'apparaissent pratiquement pas, le plus souvent les symptômes de la maladie surviennent lorsque la tumeur s'est propagée au-delà du foie ou s'est métastasée. Cependant, il est de coutume de distinguer les symptômes suivants, d’une valeur générale, auxquels les patients ne font généralement pas très attention:

  • fatigue constante;
  • manque d'appétit à long terme;
  • perte de poids;
  • légère augmentation de la température corporelle;
  • des nausées;
  • démangeaisons de la peau et éruption cutanée.

Dans ce cas, la douleur et un inconfort important ne se manifestent que lorsque les chances de succès du traitement sont bien inférieures à celles des premières étapes. Par conséquent, il est nécessaire de faire appel à un oncologue non seulement lorsque des symptômes spécifiques se manifestent, mais également à des fins prophylactiques. Et plus le processus nocif est détecté rapidement, plus les chances de succès du traitement sont grandes.

De nombreuses manières essayées, mais rien n'y fait? Et vous êtes prêt à profiter de toute opportunité qui vous apportera du bien-être! Avez-vous même pensé à la chirurgie et à l'utilisation de médicaments toxiques annoncés? C'est compréhensible, car vous avez déjà été torturé avec des symptômes tels que:

  • douleur et lourdeur dans le côté droit;
  • des nausées et des vomissements;
  • peau jaunâtre ou grisâtre;
  • teinte jaunâtre des yeux;
  • couleur sombre de l'urine et diarrhée.

Et ce n’est pas une liste complète des symptômes possibles d’une maladie du foie… En outre, peu importe la «terrification» de la maladie, il ne vous semble nullement retarder le traitement.

Par conséquent, nous vous recommandons de lire l'histoire d'Olga Krichevskaya sur la manière de restaurer votre foie sans procédures coûteuses et dans les délais les plus brefs.

Quel médecin traite le pancréas

Si une gêne abdominale apparaît, les personnes s’adressent d’abord au thérapeute, mais s’il détermine une violation par des organes internes spécifiques, il peut être nécessaire d’examiner et de consulter d’autres spécialistes.

Il est important de comprendre quel médecin traite le pancréas, et dans quels cas cela aidera tel ou tel spécialiste.

Symptômes de troubles pancréatiques

Avant de déterminer quel médecin traite le pancréas, il est important de comprendre les symptômes caractéristiques du dysfonctionnement d'un organe.

Par exemple, un gastro-entérologue est un médecin qui traite toutes les maladies du tractus gastro-intestinal. La pathologie pancréatique la plus courante est la pancréatite.

La maladie se caractérise par un processus inflammatoire qui provoque une modification des cellules et des tissus, à la suite de quoi l'organe se détruit.

La pancréatite se présente sous différentes formes, parmi lesquelles il existe une phase aiguë, qui apparaît nettement, mais il peut exister un stade chronique de la maladie, lorsque la pathologie se développe pendant une longue période, elle présente des périodes d'exacerbation.

Les principales causes de pancréatite sont les suivantes:

  1. Nutrition déséquilibrée.
  2. L'abus d'alcool.
  3. Maladies concomitantes des organes internes du système digestif.
  4. Blessures et autres dommages mécaniques au pancréas.
  5. Complications après infection du corps.
  6. Mauvais traitement et utilisation de médicaments puissants.

Vous pouvez déterminer la maladie pour certains des principaux symptômes:

  1. Douleur sur le côté gauche sous les côtes qui apparaissent après avoir mangé et indépendamment de celle-ci.
  2. Perte d'appétit.
  3. Le développement de la nausée, dans certains cas, des vomissements.
  4. Météorismes et ballonnements.
  5. Troubles de la chaise.

Les symptômes décrits se manifestent différemment chez chaque personne et leur gravité dépend de la lésion du pancréas et de l'évolution générale de la maladie.

Au tout début du développement de la pathologie, le corps manque de nutriments, mais l'appétit ne disparaît pas.

Les gens commencent à perdre du poids, il n’ya pas assez de vitamines et de nutriments, ce qui conduit à des ongles cassants, des cheveux et une peau sèche.

En plus de la pancréatite dans le pancréas, des calculs peuvent apparaître dans ses canaux, il existe également des cas d'adénocarcinome de la glande.

De nombreuses maladies de l'organe sont accompagnées d'un syndrome douloureux de force différente et de la nature de la manifestation.

Si la douleur apparaît fortement et nettement, cela peut indiquer une pancréatite. Un tel symptôme peut être attribué à d'autres parties du corps, par exemple le dos, les omoplates.

Avec les mouvements obliques, le symptôme disparaît un peu, mais les médicaments antispasmodiques n’aident pas.

Dans la forme aiguë de la maladie, les vomissements commencent, ce qui entraîne une amélioration à court terme.

En phase chronique, les signes sont moins prononcés, mais ils augmentent avec l'exacerbation de la maladie.

Si la nécrose du pancréas commence, la sécrétion d'enzymes augmentera en raison de la mort des cellules et des tissus.

La nécrose peut être déterminée par des vomissements, de la fièvre et de la diarrhée. En outre, le patient développe une cyanose dans le nombril et sur les côtés de la cavité abdominale.

Même si un ou plusieurs signes de déficience apparaissent, vous devez consulter un médecin qui diagnostiquera et traitera.

Thérapeute

S'il est difficile de savoir quel médecin traite le pancréas, la première chose à faire est de faire appel à un thérapeute.

Dans certains cas, les symptômes de la maladie coïncident avec d'autres pathologies, notamment l'ostéochondrose, la pyélonéphrite et d'autres. L'examen du thérapeute est nécessaire pour la pancréatite chronique, lorsqu'il n'y a pas d'exacerbation.

Ce médecin est considéré comme universel. Dans un premier temps, il collectera les plaintes, la palpation de la cavité abdominale, afin de déterminer l'emplacement et la force de la douleur.

En outre, des diagnostics instrumentaux peuvent suivre, par exemple, une échographie est utilisée et des analyses de sang et autres sont nécessaires.

Après avoir recueilli les données nécessaires, le thérapeute peut établir un diagnostic exact ou approximatif, indiquer le médecin à consulter pour un examen plus approfondi et une prescription de traitement.

À propos de la pancréatite et d'autres maladies du pancréas peuvent dire une augmentation de la taille de la glande.

Après le traitement de la phase aiguë de la maladie, les patients doivent procéder à un examen et à un contrôle de la maladie par le thérapeute. Il sera parfois nécessaire de consulter un médecin étroitement ciblé.

Après la sortie de l'hôpital, les personnes atteintes de pancréatite sont enregistrées et peuvent être hospitalisées lors des attaques suivantes dans le service de chirurgie ou de gastro-entérologie.

Si une tumeur est décelée, le traitement est effectué par un oncologue. Dans la pancréatite aiguë avec complications, intoxication et traitement, les chirurgiens sont impliqués.

Gastro-entérologue

La pancréatite chronique peut être traitée non seulement par un thérapeute, mais également par un gastro-entérologue.

En outre, le dernier médecin traite de l'évolution aiguë de la maladie, c'est lui qui déterminera le type, la forme, le stade de la maladie et la présence de complications, prescrira le traitement approprié et les mesures préventives.

Un gastro-entérologue est un médecin étroitement centré sur les organes du système digestif, y compris le pancréas.

Ces médecins sont essentiels pour le traitement de la pancréatite. Les autres prédictions, étapes de récupération et fonction du corps dépendent de leurs qualifications et de leurs interventions.

En cas de violation des selles du patient, d'appétit perdu, de vomissements et de nausées, le gastro-entérologue peut procéder à un examen primaire, similaire à l'accueil du thérapeute.

Ensuite, des tests de laboratoire permettent d’estimer la quantité d’enzymes et une analyse des selles et de l’urine est réalisée.

Pour un diagnostic précis, le gastro-entérologue utilise les méthodes de diagnostic suivantes:

  1. Gastroscopie - montre les problèmes du tube digestif avec une inflammation du pancréas.
  2. Un examen aux rayons X à l'aide d'éléments de contraste montre l'état des tissus de l'organe touché et de ses canaux, ce qui permet de confirmer le diagnostic.
  3. Échographie de la cavité abdominale et de la glande - indique une échogénicité élevée dans la maladie et une expansion des canaux.
  4. CT et IRM - les méthodes vous permettent de voir le développement de kystes, une atrophie des tissus, des phoques et d’autres tumeurs malignes.
  5. Les méthodes de diagnostic endoscopique permettent au médecin d’évaluer l’état des canaux, les tumeurs qu’ils contiennent.

Après un diagnostic approfondi, le médecin traitant détermine le schéma de traitement et, si nécessaire, peut diriger le patient vers un autre médecin.

Endocrinologue

Avec la pancréatite, il existe un risque de diabète et l’endocrinologue peut déterminer s’il existe une complication de ce type et peut suggérer un traitement permettant d’éviter les effets de l’inflammation du pancréas.

Dans l'organisme, il y a des cellules responsables de la production d'insuline et d'autres substances nécessaires pour ajuster le taux de sucre dans le sang.

Avec la pancréatite, il est possible d’affecter les parties du pancréas responsables de la sécrétion d’insuline.

En outre, le processus inflammatoire peut provoquer une nécrose des tissus, ce qui conduit également au diabète, d'autres pathologies traitées par les endocrinologues.

La croissance de la glycémie et son apparition dans les tests d’urine indiquent l’apparition du diabète. Avec l'exacerbation de la pathologie augmente le taux d'amylase dans l'urine.

Un endocrinologue avec une complication peut prescrire un traitement avec des médicaments hormonaux pouvant arrêter le processus de développement de ce dernier.

De plus, c'est l'endocrinologue qui enregistre une personne et surveille son état de santé à l'avenir. Dans certains cas, un traitement dans des conditions de patients, en endocrinologie peut être nécessaire.

Chirurgien

Dans la forme aiguë de la pancréatite, avec un état grave de la personne, l'hospitalisation est souvent effectuée, où une assistance supplémentaire des chirurgiens est nécessaire.

Une référence à un chirurgien peut être prescrite par un thérapeute, un oncologue ou un gastro-entérologue. Un traitement chirurgical est possible dans les cas de blocage des canaux par des calculs, de tumeurs de différents types ou de kystes.

Les chirurgiens procèdent à l'enlèvement des tumeurs, des calculs, d'une partie ou de la totalité du corps. Pour éliminer les crises aiguës, le médecin prescrit des médicaments qui régulent la sécrétion d’enzymes, des compte-gouttes et des analgésiques prescrits.

Les patients peuvent consulter les chirurgiens selon le plan, pendant le diagnostic, le traitement de la pancréatite ou d'urgence, en cas d'appel d'une ambulance et si le patient présente des douleurs aiguës et d'autres symptômes caractéristiques de la maladie.

Vous pouvez vous rendre chez le chirurgien si la maladie est négligée et que des processus purulents apparaissent, auquel cas un traitement conservateur ne produira aucun résultat, une opération est nécessaire.

Pendant l'opération, non seulement le pancréas peut être retiré, des tumeurs y sont présentes, mais il existe des cas d'ablation d'une partie de l'estomac.

Le traitement chirurgical permet de stopper la progression de la maladie, mais ne permet pas de guérir 100% des pancréatites. À l'avenir, vous aurez besoin d'un traitement, qui est prescrit par les médecins décrits ci-dessus.

Oncologue

Pancréatite sans traitement approprié, le recours à des mesures préventives entraîne un certain nombre de complications, notamment des kystes et des tumeurs.

Ils se développent non seulement dans l'organe affecté, mais également dans d'autres parties activement impliquées dans le travail digestif.

Un oncologue peut évaluer l'étendue de la lésion, les types de tumeur et les méthodes de traitement ultérieur. Un traitement chirurgical, ainsi qu'une radiothérapie ou une chimiothérapie sont prescrits au patient.

Pour exclure le développement de la pancréatite et de ses complications, il est important de suivre les recommandations du médecin, d'adhérer à une nutrition adéquate et d'avoir un mode de vie sain.

La maladie est difficile à guérir et, lorsqu'elle est diagnostiquée tardivement, les gens doivent vivre avec elle toute leur vie. Tous les facteurs qui causent des exacerbations doivent donc être évités.

Quel médecin traite le foie et le pancréas

Quel médecin traite le pancréas?

Chaque patient est intéressé par la question de savoir quel médecin consulter pour une pancréatite. Qui traite le pancréas? Vous trouverez des réponses à ces questions et à d’autres questions dans cet article.

Le traitement de la pancréatite est un problème complexe qui nécessite une approche globale. Par conséquent, le médecin compétent en la matière traite le pancréas.

Selon les manifestations cliniques, un patient atteint de pancréatite peut être hospitalisé à la fois dans le service de gastro-entérologie et dans l'unité de soins intensifs.

La phase aiguë de la maladie peut entraîner une douleur intense et une intoxication. Dans ce cas, le chirurgien examine et traite le pancréas. La présence de troubles dyspeptiques conduit souvent le patient à un gastro-entérologue.

Une référence à une consultation avec un endocrinologue est obligatoire. Après tout, un traitement et un régime bien choisis aideront à éviter le développement du diabète.

Après correction du mode de vie, nutrition et choix d'une thérapie adéquate, le patient est constamment sous la surveillance d'un thérapeute. Dès le moment, la visite de spécialistes étroits se fait de manière planifiée.

La pancréatite chronique est traitée par un gastro-entérologue ou un thérapeute.

Diagnostics

Pour identifier la pancréatite, la nature des plaintes est évaluée, des données anamnestiques sont collectées, des études en laboratoire et des études instrumentales sont conduites. Les méthodes de diagnostic en laboratoire comprennent: numération sanguine complète, lipase et amylase sanguines, lipidogramme, glycémie, études biochimiques, tests de la fonction hépatique (bilirubine, ALT, AST, membrane alcaline), coprogramme, analyse d’urine, amylase urinaire.

En général, des tests sanguins apparaissent: ESR augmentée, leucocytose neutrophile. L'analyse biochimique du sang révèle une forte augmentation des taux d'amylase, de lipase et de trypsine, ainsi qu'une hypo et une dysprotéinémie. L'apparition de glucose dans les urines et l'augmentation de son niveau dans le sang indiquent que la pancréatite devient diabétique. Au stade aigu, le niveau d'amylase urinaire est élevé.

La pancréatite est diagnostiquée à l'aide de méthodes instrumentales: échographie des organes abdominaux, angiographie du pancréas, cholécystopancréatographie rétrograde, scanner, MTP, études de contraste. La gamme de méthodes de diagnostic que votre médecin choisit dépend de facteurs individuels et est sélectionnée pour chaque patient.

Tactique médicale

La crise de pancréatite est une indication d'hospitalisation. Dans certains cas, une pancréatite chronique récurrente, ou une pancréatite légère, peut être traitée à la maison. Dans de tels cas, le médecin généraliste traite le pancréas en ambulatoire. Un épisode de pancréatite déjà développé suggère des modifications irréversibles du parenchyme de l'organe. Par conséquent, le succès du traitement d’une maladie dépend directement de la cause et de la forme de sa manifestation.

La pancréatite au stade aigu implique l'exclusion de la prise de nourriture et le passage à la famine. Dans certains cas, il est nécessaire d'installer une sonde gastrique pour l'aspiration permanente de son contenu. Ces activités peuvent soulager le pancréas et réduire le nombre d'enzymes agressives. En outre, en utilisant une sonde, vous pouvez entrer des médicaments. Le besoin d'une sonde nécessite l'intervention d'un chirurgien pour qu'il puisse également traiter la pancréatite.

La pancréatite implique un régime d'alcool spécial. Autorisé à boire de l'eau minérale alcaline sans gaz, car il n'irrite pas le tractus gastro-intestinal. Le froid est placé sur la région épigastrique, ce qui réduit l'activité sécrétoire du pancréas.

En outre, dans le cadre du traitement, des analgésiques, des antifermentaux et des antispasmodiques sont nécessaires. Prescrire des médicaments du groupe des anti-H2: ranitidine, famotidine. En cas de vomissements, l'utilisation de Cercula est recommandée. Du groupe des médicaments antienzyme utilisés Trasilol, Contrycal.

Au stade de la rémission et de l'évolution chronique, le respect des recommandations alimentaires joue un rôle clé. La pancréatite nécessite une restriction stricte de la quantité de glucides et de graisses dans le régime alimentaire. Nutrition fractionnelle, 5-6 fois par jour. L'alcool est strictement contre-indiqué. Pour chaque repas, une dose adéquate de la préparation enzymatique est sélectionnée. Ce groupe comprend: Créon, Mezim, Pancréatine, Pancréazim, etc. L'utilisation d'enzymes permet de créer une paix pour le pancréas et crée des conditions propices à la récupération des cellules sécrétoires.

La pancréatite est difficile à traiter, donc, lorsque les premiers symptômes de la maladie sont recommandés, vous devez faire appel à une assistance médicale qualifiée. Cela évitera des complications graves de la maladie. L'automédication ou le refus du traitement peuvent provoquer un dysfonctionnement d'un organe et une intervention chirurgicale.

Auteur: Natalia Nikulina, en particulier pour le site Moizhivot.ru

Show vidéo sur la pancréatite

Gastro-entérologues dans votre ville

Quel est le nom du médecin qui traite le foie?

Les symptômes de dommages au foie sont assez nombreux. Quand ils apparaissent, les gens se comportent différemment. Certains ignorent l'apparition de la maladie, d'autres commencent à se soigner eux-mêmes. Les plus conscients pensent d'aller voir un spécialiste. La question se pose: à qui aller avec un tel problème? Quel médecin traite le foie?

Consultation thérapeute - la première étape du diagnostic

La première visite à l'hôpital est logique pour commencer avec un thérapeute. Ce spécialiste dispose de suffisamment de connaissances et de compétences pour suspecter une atteinte hépatique et établir un diagnostic préliminaire. À sa disposition sont disponibles des méthodes de laboratoire et de recherche instrumentale.

Une maladie du foie peut être une découverte accidentelle après les données des examens. Cela est dû à l'absence de plaintes spécifiques aux stades initiaux de la pathologie. Pendant cette période, le corps ne fait pas mal en raison de la nature de la structure.

En plus d'évaluer l'état fonctionnel du foie, le thérapeute peut identifier les maladies associées aux organes voisins: la vésicule biliaire, le pancréas. Sur la base de données statistiques, la pathologie combinée de l'hépatite représente jusqu'à 80% des cas.

L'interprétation correcte des résultats obtenus permettra de déterminer les tactiques supplémentaires de la gestion du patient. Si le processus ne menace pas la vie du patient, n'implique pas d'autres organes et systèmes, ne nécessite pas d'examen supplémentaire ni de traitement en hospitalisation, le médecin lui-même peut prescrire un traitement rationnel. Lorsque le problème est plus grave, vous devez contacter un spécialiste étroit.

Qui s'occupe des maladies du tube digestif?

Une pathologie combinée des organes gastro-intestinaux est un gastro-entérologue. Également envoyé à lui des patients dont l'état nécessite des éclaircissements. Souvent, les patients ne peuvent pas déterminer quel organe particulier de la cavité abdominale fait mal. Grâce à un ensemble de méthodes de diagnostic approfondies en laboratoire et au moyen d'un instrument, la localisation et la nature de la pathologie sont grandement clarifiées. La consultation de ce médecin est nécessaire en violation de la fonction de digestion

Les troubles diarrhéiques peuvent être un symptôme d'atteinte hépatique sévère lors d'une hépatite ou d'une cirrhose, ou une pathologie distincte du pancréas ou de la vésicule biliaire.

Un traitement à base pathogénique contribuera à améliorer l'état du patient, à normaliser l'activité fonctionnelle des organes endommagés et à ralentir la progression de la maladie.

Quel spécialiste traite une maladie grave du foie?

Si la maladie est isolée, alors un tel patient sera traité par un hépatologue - un médecin spécialisé dans les problèmes de cet organe. En raison de la connexion fonctionnelle du foie et de la vésicule biliaire, leur pathologie est considérée ensemble.

La liste des maladies adressées à un hépatologue est longue. Ceux-ci peuvent être: hépatite d'étiologies diverses (virale, toxique, auto-immune), cirrhose, cholécystite, pathologie congénitale du foie et de la vésicule biliaire, tumeurs dans ces organes.

Presque tous les patients présentant de telles lésions nécessitent un traitement hospitalier.

A cette fin, des centres spécialisés en hépatologie sont organisés. Les patients peuvent y subir des examens de laboratoire et instrumentaux spécialisés pour un diagnostic définitif. En effet, en fonction de la gravité de la lésion (hépatose, hépatite, cirrhose), un traitement adéquat est prescrit.

Hépatite virale: à qui demander conseil?

Actuellement, 6 types d'hépatite virale sont connus. Certains d'entre eux ont un pronostic favorable (A et E). Le reste (B, C, D, G) conduit souvent à une chronisation du processus, à l'apparition de complications - cirrhose, carcinome.

Les symptômes de la maladie sont similaires pour tous les types d’hépatite et ne dépendent pas de son nom. Le patient a des douleurs dans l'hypochondre droit, il y a un jaunissement, une éruption cutanée sur la peau, la couleur de l'urine et des changements dans les matières fécales. Si ces symptômes apparaissent, il est nécessaire de consulter un spécialiste des maladies infectieuses.

Le traitement de cette hépatite est effectué à l'hôpital. Un agent infectieux prescrit un traitement antiviral, qui agit sur la cause de la maladie. Dans le même temps, il est nécessaire de surveiller l'état fonctionnel du foie. Très souvent, un processus inflammatoire actif conduit à une insuffisance hépatique.

Traitement des complications en pathologie du foie

Les complications de la cirrhose comprennent les saignements des veines dilatées de l'œsophage. Si un tel état se développe, une hospitalisation d'urgence dans un hôpital chirurgical est nécessaire. Là, les spécialistes effectuent un ensemble de mesures hémostatiques allant de la thérapie par perfusion à l’installation d’une sonde spéciale, comprimant mécaniquement les vaisseaux endommagés.

Les chirurgiens traitent une autre complication de la maladie du foie - l'ascite. Les excès de liquide sont généralement éliminés par les médicaments diurétiques. Si l'ascite ne se prête pas à un traitement médical, une paracentèse est réalisée: à l'aide d'un tube spécial inséré dans la cavité abdominale, l'excès de liquide exsudatif est pompé.

Cancer du foie

Ces dernières années, le nombre de pathologies oncologiques a considérablement augmenté.

Le cancer du foie se classe au 5ème rang en termes de prévalence. De plus, le processus primaire commençant dans les hépatocytes est rare. Il s'agit principalement d'un cancer métastatique de l'intestin, du pancréas et du poumon.

Le risque de cancer dans le foie augmente avec la cirrhose, l'abus d'alcool, l'hépatite toxique, la maladie de calculs biliaires, les infections génitales. Les soins spécialisés pour ces patients sont fournis par des oncologues. Outre des diagnostics de haute précision (marqueurs tumoraux, biopsie ciblée), ils effectuent un algorithme de mesures thérapeutiques: chimiothérapie, ablation chirurgicale de la tumeur, ablation par radiofréquence, etc.

Si vous avez une douleur dans l'hypochondre droit et qu'il existe d'autres symptômes de maladie du foie, ne perdez pas de temps, consultez un spécialiste. Plus le diagnostic correct est posé rapidement, plus les chances de réussite de la maladie sont grandes.

Quel médecin va avec le pancréas

Quel médecin traite le pancréas? Dans cet article, nous analyserons en détail les domaines dans lesquels vous devez vous tourner si vous rencontrez des problèmes.

Thérapeute

Avec les premiers symptômes de la maladie, vous devez vous rendre au service thérapeutique. Elle devrait nommer des examens primaires, poser un diagnostic et en comprendre la raison. Le médecin recueille les antécédents de la maladie (quand et après l'apparition des premiers symptômes), clarifie la clinique de pathologie (troubles digestifs, douleur dans l'hypochondre gauche, stéatorrhée). Un point important sera la présence de diagnostics concomitants (pathologie du foie, de la vésicule biliaire, de l'estomac et du duodénum).

Après cela, le thérapeute doit prescrire un ensemble d’examens qui permettront d’évaluer la nature de la maladie du pancréas. Il devrait inclure:

  • tests généraux (sang, urine et cardiogramme);

Un électrocardiogramme permet de différencier les maladies de la cavité abdominale et les pathologies cardiaques. Après tout, la crise cardiaque et l'angine sont abdominales.

  • analyse biochimique (protéines totales, enzymes des glandes et du foie, glucose);
  • coprogramme (montre la présence de fibres non digérées et de gouttelettes de graisse dans les selles).

Parmi les méthodes instrumentales, il faut avant tout procéder à une échographie des organes abdominaux et à une endoscopie de l'estomac. La première étude montrera des changements dans le pancréas, la formation de tumeurs, des kystes et des anomalies dans la structure de l'organe. En outre, une échographie aidera à prendre en compte la pathologie du foie et de la vésicule biliaire (polypes, calculs, épaississement des parois inflammatoires).

Problèmes pancréatiques? Essayez immédiatement ce remède, la maladie vous laissera pendant 3 jours si.

Les résultats de la recherche permettent d'établir le diagnostic et de prescrire un traitement. Dans les cas de pancréatite chronique, de troubles digestifs et de diagnostics gastro-intestinaux associés, le thérapeute peut référer le patient à un spécialiste (gastro-entérologue). Si le traitement nécessite une intervention chirurgicale, le chirurgien deviendra le consultant. En outre, ce spécialiste est obligé d'examiner un patient chez qui on a diagnostiqué une pancréatite aiguë.

Chirurgien

Tous les patients atteints de pancréatite aiguë sont à l'hôpital chirurgical. Le traitement comprend des méthodes conservatrices, mais avec des complications possibles, le patient a une chance de recevoir des soins chirurgicaux d'urgence. Cela est particulièrement vrai lorsque la pancréatite survient sous forme sévère. Dans la glande se forment des kystes, des foyers de désintégration pouvant se transformer en abcès d'organes. Les chirurgiens tentent d'éviter une chirurgie ouverte lors d'une exacerbation de la maladie. Heureusement, il existe de nombreuses techniques peu invasives (ponction sous contrôle ultrasonore avec mise en place d'un drainage).

Après la sortie, le chirurgien doit traiter le patient si, au cours de la pancréatite, le tissu a été détruit et que la glande présente des modifications secondaires (kystes, infiltrats).

Nous vous rappelons que, dans certains cas, l’état du patient lors d’une attaque peut être très grave. En cas de pancréatite sévère avec nécrose étendue, le patient doit être conduit en unité de soins intensifs et en réanimation. Il est dirigé par des médecins en réanimation et des chirurgiens. Lorsque la menace pour la vie est terminée, elle peut être transférée à la chambre générale.

Gastro-entérologue

L'inflammation chronique du pancréas pose beaucoup de problèmes. Souvent, le thérapeute ne peut pas ajuster le traitement avec précision. Dans ce cas, un gastro-entérologue viendra à la rescousse. Un spécialiste étroit aidera à développer un bon régime alimentaire, parler de la multiplicité des aliments dans cette maladie. En outre, un gastro-entérologue est indispensable lors du choix de la dose d'enzymes. Une bonne digestion après une attaque en dépend en grande partie. Un traitement étroit, comprenant des probiotiques, des complexes de vitamines et des médicaments améliorant le système immunitaire, est également recommandé.

Endocrinologue

Dans certains cas, la destruction dans le pancréas saisit un appareil à îlots produisant des hormones. Ensuite, le thérapeute vous dirigera vers un endocrinologue. Il est important d'établir si le diabète est apparu sur le fond d'une pancréatite ou s'il était dû à un régime alimentaire inadéquat. Après tout, la maladie dans le processus chronique de la glande est très difficile et nécessite un traitement hormonal spécifique (insuline).

Problèmes pancréatiques? Essayez immédiatement ce remède, la maladie vous laissera pendant 3 jours si.

Quel médecin traite le pancréas?

La sensation de lourdeur dans le côté gauche, particulièrement manifeste après les repas, les douleurs abdominales, les ballonnements et une sensation désagréable de nausée - tous ces symptômes peuvent indiquer un processus inflammatoire dans le pancréas.

Le seul remède contre la gastrite et les ulcères d'estomac, recommandé par les médecins. En savoir plus >>>

Cet organe joue un rôle important dans le système digestif et si, pour une raison quelconque, son activité est altérée, la santé de tout l'organisme se détériore.

Tout le monde ne connaît sûrement pas l'emplacement exact du pancréas et, en règle générale, n'apprend l'existence de cet organe important que lorsque certains problèmes liés à son fonctionnement sont révélés.

Les symptômes douloureux nécessitent un traitement immédiat, puis la question se pose: quel médecin traite le pancréas? Dans notre article, nous parlerons en détail des caractéristiques du traitement du pancréas et des spécialistes qui s’occupent du traitement de cet important organe digestif.

Le rôle du pancréas dans le système digestif

Le nom "pancréas" décrit l'emplacement exact du corps - sous l'estomac, du côté gauche. Si des problèmes sont associés au système digestif, il est nécessaire de contacter un gastro-entérologue.

Pour obtenir un rendez-vous avec ce spécialiste, le patient doit se soumettre à un examen obligatoire du médecin de district, qui, à son tour, se fonde sur les plaintes caractéristiques du patient pour demander un examen par un gastro-entérologue.

Le pancréas joue le rôle de sécrétion externe. Il synthétise le suc pancréatique, nécessaire à la digestion de haute qualité des aliments, et régule également le métabolisme des protéines, des glucides et des graisses, en produisant un certain nombre d'hormones nécessaires à cette fin.

Avec une fonctionnalité normale, le pancréas produit quotidiennement jusqu'à un litre de jus de pancréas, ainsi qu'un certain nombre d'enzymes importantes qui favorisent l'absorption des graisses, la décomposition des glucides et la digestion des aliments protéiques.

Une autre fonction du pancréas est la production d’hormones à l’insuline, ainsi que de glucogène, qui protège le foie des renaissances graisseuses. En identifiant certains changements dans le niveau des hormones sécrétées, le patient aura besoin de l'aide d'un endocrinologue.

Causes et symptômes de la maladie

La maladie pancréatique la plus courante est la pancréatite, un processus inflammatoire qui déclenche la dégénérescence des tissus. La maladie peut survenir soudainement et se manifester sous une forme aiguë ou chronique caractérisée par des manifestations périodiques. Les principales causes du développement du processus inflammatoire dans le pancréas:

  • manger de la malbouffe;
  • non-respect du régime alimentaire;
  • abus d'alcool;
  • complications après maladies infectieuses;
  • utilisation à long terme de médicaments puissants;
  • la présence d'autres maladies dans les organes digestifs;
  • traumatisme abdominal.

Les maladies du pancréas sont accompagnées de symptômes caractéristiques: douleur paroxystique ou douloureuse dans l'hypochondre gauche, nausée, parfois vomissements, distension abdominale, augmentation de la formation de gaz et apparition de diarrhée ou constipation fréquente. Le patient perd l'appétit, diminue le poids, la carence en vitamines, la peau sèche et les ongles cassants.

Dans la pancréatite aiguë, il y a des accès de douleur soudains, parfois de zona. Ce développement de la maladie est souvent accompagné de vomissements. Le processus chronique ne se manifeste que pendant la période d'exacerbation.

Outre la pancréatite, d'autres maladies du pancréas peuvent également survenir: nécrose, diabète et formation de calculs dans les canaux. Avec le développement de la nécrose, la température du corps du patient augmente, des vomissements fréquents, de la diarrhée, une douleur intense dans la région du nombril.

Lorsque les premiers symptômes apparaissent, il est urgent de faire appel à un gastro-entérologue. En cas d’attaque aiguë accompagnée de symptômes douloureux, il est nécessaire de faire appel à une ambulance.

La pancréatite aiguë nécessitant un traitement chirurgical, le patient est envoyé au service hospitalier de gastro-entérologie. Dans les cas graves, l'hospitalisation est possible dans l'unité de chirurgie ou de soins intensifs.

Faites attention! La présence de symptômes tels que:

  • Diarrhée, selles molles;
  • Ballonnements, nausées, vomissements;
  • Grondement, éructations;
  • Alternance de diarrhée avec constipation;
  • Mauvaise haleine, fatigue, léthargie générale; Preuve d'intoxication du corps par des parasites.
Le traitement doit commencer maintenant, comme les helminthes qui vivent dans le tube digestif ou le système respiratoire. Médecins d'opinion. "

Pour établir un diagnostic précis, une procédure d’examen complet est effectuée. Le patient doit subir une analyse clinique et biochimique du sang, de l'urine, un coprogramme, une échographie de la cavité abdominale, une angiographie du pancréas et une cholécystopancréatographie rétrograde.

Dans certains cas, une IRM, un scanner et un ECG sont effectués. Les mesures de diagnostic sont désignées sous une forme individuelle, qui dépend des indicateurs personnels des symptômes du patient. L'état du pancréas au cours du développement de la pancréatite aiguë est coordonné par un gastro-entérologue, un endocrinologue et, en cas de complications, par un oncologue.

Lors de l'identification des indications pour une intervention chirurgicale du patient observe le chirurgien spécialisé en gastro-entérologie. Au cours du processus chronique, accompagné de symptômes mineurs, le patient peut être observé par le thérapeute local.

Afin d'éviter des conséquences graves résultant de l'ignorance du traitement des maladies du pancréas, il est nécessaire de faire appel à une assistance qualifiée de spécialistes dès l'apparition des premiers symptômes. L'attention portée à leur propre santé aura un effet positif sur l'état général et sur la vie entière d'une personne.

Quel médecin va avec le pancréas

Quel médecin traite le pancréas? Dans cet article, nous analyserons en détail les domaines dans lesquels vous devez vous tourner si vous rencontrez des problèmes.

Thérapeute

Avec les premiers symptômes de la maladie, vous devez vous rendre au service thérapeutique. Elle devrait nommer des examens primaires, poser un diagnostic et en comprendre la raison. Le médecin recueille les antécédents de la maladie (quand et après l'apparition des premiers symptômes), clarifie la clinique de pathologie (troubles digestifs, douleur dans l'hypochondre gauche, stéatorrhée). Un point important sera la présence de diagnostics concomitants (pathologie du foie, de la vésicule biliaire, de l'estomac et du duodénum).

Après cela, le thérapeute doit prescrire un ensemble d’examens qui permettront d’évaluer la nature de la maladie du pancréas. Il devrait inclure:

  • tests généraux (sang, urine et cardiogramme);

Un électrocardiogramme permet de différencier les maladies de la cavité abdominale et les pathologies cardiaques. Après tout, la crise cardiaque et l'angine sont abdominales.

  • analyse biochimique (protéines totales, enzymes des glandes et du foie, glucose);
  • coprogramme (montre la présence de fibres non digérées et de gouttelettes de graisse dans les selles).

Parmi les méthodes instrumentales, il faut avant tout procéder à une échographie des organes abdominaux et à une endoscopie de l'estomac. La première étude montrera des changements dans le pancréas, la formation de tumeurs, des kystes et des anomalies dans la structure de l'organe. En outre, une échographie aidera à prendre en compte la pathologie du foie et de la vésicule biliaire (polypes, calculs, épaississement des parois inflammatoires).

Les résultats de la recherche permettent d'établir le diagnostic et de prescrire un traitement. Dans les cas de pancréatite chronique, de troubles digestifs et de diagnostics gastro-intestinaux associés, le thérapeute peut référer le patient à un spécialiste (gastro-entérologue). Si le traitement nécessite une intervention chirurgicale, le chirurgien deviendra le consultant. En outre, ce spécialiste est obligé d'examiner un patient chez qui on a diagnostiqué une pancréatite aiguë.

Chirurgien

Tous les patients atteints de pancréatite aiguë sont à l'hôpital chirurgical. Le traitement comprend des méthodes conservatrices, mais avec des complications possibles, le patient a une chance de recevoir des soins chirurgicaux d'urgence. Cela est particulièrement vrai lorsque la pancréatite survient sous forme sévère. Dans la glande se forment des kystes, des foyers de désintégration pouvant se transformer en abcès d'organes. Les chirurgiens tentent d'éviter une chirurgie ouverte lors d'une exacerbation de la maladie. Heureusement, il existe de nombreuses techniques peu invasives (ponction sous contrôle ultrasonore avec mise en place d'un drainage).

Après la sortie, le chirurgien doit traiter le patient si, au cours de la pancréatite, le tissu a été détruit et que la glande présente des modifications secondaires (kystes, infiltrats).

Nous vous rappelons que, dans certains cas, l’état du patient lors d’une attaque peut être très grave. En cas de pancréatite sévère avec nécrose étendue, le patient doit être conduit en unité de soins intensifs et en réanimation. Il est dirigé par des médecins en réanimation et des chirurgiens. Lorsque la menace pour la vie est terminée, elle peut être transférée à la chambre générale.

Gastro-entérologue

L'inflammation chronique du pancréas pose beaucoup de problèmes. Souvent, le thérapeute ne peut pas ajuster le traitement avec précision. Dans ce cas, un gastro-entérologue viendra à la rescousse. Un spécialiste étroit aidera à développer un bon régime alimentaire, parler de la multiplicité des aliments dans cette maladie. En outre, un gastro-entérologue est indispensable lors du choix de la dose d'enzymes. Une bonne digestion après une attaque en dépend en grande partie. Un traitement étroit, comprenant des probiotiques, des complexes de vitamines et des médicaments améliorant le système immunitaire, est également recommandé.

Endocrinologue

Dans certains cas, la destruction dans le pancréas saisit un appareil à îlots produisant des hormones. Ensuite, le thérapeute vous dirigera vers un endocrinologue. Il est important d'établir si le diabète est apparu sur le fond d'une pancréatite ou s'il était dû à un régime alimentaire inadéquat. Après tout, la maladie dans le processus chronique de la glande est très difficile et nécessite un traitement hormonal spécifique (insuline).

Quel médecin traite le pancréas

Une personne en bonne santé ne se demande jamais quel médecin traite une maladie en particulier. Malheureusement, cette ignorance conduit souvent au fait que, confronté à un problème, le patient ne sait pas à qui s'adresser pour obtenir de l'aide et perd un temps précieux à la recherche d'informations. Pour éviter de tels problèmes, il est important de savoir quel médecin traite le pancréas.

Dans toutes les conditions du déroulement de la pancréatite, la consultation de plusieurs spécialistes sera nécessaire. Quel médecin devrais-je contacter si j'ai des problèmes de pancréas? Ce problème est traité:

  • thérapeute (médecin généraliste);
  • gastroentérologue;
  • un chirurgien;
  • endocrinologue;
  • oncologue

Selon la gravité de la maladie, le traitement peut être le suivant:

  • au département de gastroentérologie;
  • dans l'unité de soins intensifs de chirurgie;
  • dans le département d'oncologie;
  • par un médecin généraliste en centre de jour ou à domicile.

Qui contacter avec la pancréatite chronique

Afin de décider par où commencer votre chemin vers la guérison, vous devez analyser votre état.

Symptômes dérangeants à surveiller:

  • douleur dans la partie supérieure de l'abdomen, ainsi que dans l'hypochondre gauche, aggravée par le fait de manger;
  • des nausées;
  • problèmes avec les selles (la diarrhée et la constipation sont possibles);
  • formation de gaz, éructations;
  • la faiblesse;
  • manque d'appétit.

Lorsque l'inflammation du pancréas blesse parfois non seulement l'hypochondre, mais aussi le côté gauche du dos, ce qui peut prêter à confusion, car ces symptômes ressemblent à de l'ostéochondrose, dans laquelle très peu de personnes consultent un médecin.

Si vous ressentez une douleur régulière mais tolérable dans la région épigastrique, la décision la plus judicieuse serait de demander l'aide d'un thérapeute. Lors de la réception, le médecin traitant procédera à un examen, prescrira les tests nécessaires et recommandera un spécialiste de ce problème, généralement un gastro-entérologue. En outre, le thérapeute attirera certainement l’attention du patient sur la nécessité de suivre un régime thérapeutique, car il s’agit de l’un des principaux moyens de lutter contre la maladie. Avec la défaite du pancréas, les plats épicés, frits, salés, sucrés, fumés, les boissons gazeuses, le café et l’alcool sont interdits. N'oubliez pas qu'en matière de santé, ne soyez pas timide. Si vous avez des doutes, vous pouvez ou ne pouvez pas utiliser tel ou tel produit, il est préférable de clarifier cela encore une fois avec votre médecin, car il connaît toutes les caractéristiques de la maladie concernée et peut donner une réponse détaillée. La même règle s'applique aux méthodes de traitement traditionnelles. Beaucoup d'entre eux sont vraiment bons et peuvent aider à soulager la maladie, mais le médecin doit toujours donner son autorisation.

Le même algorithme s'applique aux cas où le patient souffre de pancréatite chronique - il s'adresse d'abord au thérapeute.

Qui peut aider avec la pancréatite aiguë

Une attaque de pancréatite aiguë est impossible à ne pas remarquer. Au cours de celui-ci, une personne ressent une douleur perçante dans la partie supérieure de l'abdomen, ce qui indique indirectement des problèmes de pancréas. Pour pouvoir fournir des soins médicaux en temps voulu dans de tels cas, il est nécessaire d'appeler d'urgence une ambulance. Il est nécessaire de comprendre que le patient souffre actuellement d'une douleur insupportable et que le retard est lourd de complications graves pouvant aller jusqu'à la mort.

L’équipe médicale qui arrive à l’appel fournira les premiers soins nécessaires et décidera quel service est le plus raisonnable pour délivrer le patient. Le plus souvent, les personnes atteintes de pancréatite aiguë sont hospitalisées en unité de soins intensifs, mais pour certaines raisons, elles peuvent être chirurgicales, gastro-entérologiques ou thérapeutiques.

Afin de confirmer le diagnostic principal et d'établir la présence ou l'absence de comorbidités, lors de l'admission à l'hôpital, un certain nombre de tests et d'études seront attribués:

  • test sanguin (général et biochimique);
  • analyse d'urine (analyse générale et analyse de l'amylase);
  • coprogramme;
  • ECG;
  • Échographie des organes abdominaux;
  • L'IRM, avec laquelle le médecin vérifie la présence ou l'absence de modifications tissulaires;
  • Scanner;
  • angiographie du pancréas;
  • cholécystopancréatographie rétrograde.

Qui traite un patient après avoir pris l'historique et confirmé le diagnostic? Le chirurgien et gastro-entérologue, qui s’occupe principalement de problèmes du tractus gastro-intestinal, choisit le traitement nécessaire, après quoi tout le monde reçoit nécessairement un certain nombre de recommandations concernant la prise de médicaments et l’adoption d’un régime thérapeutique. En outre, un thérapeute local surveillera l'évolution de l'état du pancréas. Si nécessaire, il donnera une référence pour examen à un gastro-entérologue, un endocrinologue ou un oncologue.

Quand dois-je contacter un endocrinologue?

Le pancréas produit les hormones vitales pour le corps humain: glucagon, insuline et somatostatine. Tous affectent directement l'échange de glucose dans le sang. L'inflammation de cet organe peut entraîner un dysfonctionnement, voire une nécrose des tissus, menaçant l'apparition du diabète. C'est pourquoi la consultation de l'endocrinologue dans de tels cas est vitale. Le médecin indiquera au patient le compte du dispensaire, sélectionnera, si nécessaire, la dose d'insuline souhaitée ou prescrira un autre traitement hormonal substitutif.

Si le thérapeute a référé à un oncologue

Beaucoup frémissent déjà à la simple mention du mot "oncologue". Mais ne paniquez pas si le thérapeute a recommandé ce spécialiste, car avec le temps, le problème détecté peut être complètement résolu à l'aide des méthodes de traitement modernes.

Le traitement tardif de la pancréatite pourrait bien entraîner des maladies tumorales. Ils peuvent être détectés à l'aide d'une échographie, d'un scanner, d'une IRM et d'autres études réalisées lors de l'admission du patient à l'hôpital. Dans les tissus pancréatiques peuvent former des kystes ou des tumeurs cancéreuses. Dans de tels cas, la consultation d'un oncologue est strictement requise, car il est le seul à pouvoir établir un diagnostic précis et à prescrire un traitement adéquat. Si nécessaire, une décision est prise concernant la chirurgie et la chimiothérapie.

L'inflammation du pancréas est une maladie grave qui nécessite au moins la consultation d'un spécialiste traitant les organes du tractus gastro-intestinal. Il ne faut pas tarder à faire appel au médecin, car outre la maladie principale, les maladies associées, dont la plus importante est le diabète, constituent un grand danger.

Quel médecin traite le pancréas et le foie

Dans les maladies du pancréas, il est important de savoir à quel spécialiste faire confiance. Une de ces maladies s'appelle la pancréatite. En cas d'exacerbation de la maladie, il est nécessaire de contacter d'urgence un médecin de profil étroit. Le traitement de la pancréatite est une tâche complexe qui nécessite une approche globale et compétente. Un médecin expérimenté sait comment traiter le pancréas. En fonction des symptômes, le médecin déterminera le stade de la maladie. Il décidera dans quel service le patient doit être hospitalisé et quel traitement prescrire. Un traitement opportun et compétent contribuera à éviter les effets négatifs de la maladie, à éliminer la douleur et à restaurer la fonction des organes.

Quel spécialiste traite la pancréatite aiguë?

La survenue d'une douleur aiguë dans l'abdomen peut indiquer un stade aigu d'inflammation. Dans ce cas, la glande doit être traitée immédiatement par des médecins expérimentés. La douleur dans la glande, typique de la pancréatite, provoque un tourment insupportable, et l’absence de traitement approprié peut avoir des conséquences graves. Si de telles sensations apparaissent, vous devez appeler un médecin. Il examinera le patient, prodiguera les premiers soins, puis l'hospitalisera.

À l'hôpital, le patient sera envoyé pour un examen complet et lui prescrira un traitement approprié. Lors d'une crise de pancréatite, le pancréas fait mal à une personne. Il est placé en soins intensifs, où un spécialiste en réanimation ou un chirurgien peut procéder à un examen physique. Si pour une raison quelconque l'hospitalisation est impossible (par exemple, en raison de la grande distance de la clinique), il est possible que les médecins conduisent le malade dans un service de chirurgie ou un autre service.

Qui traite la pancréatite chronique?

Lorsque les premiers signes d’exacerbations de la maladie apparaissent, une personne peut avoir une forte attaque Ces symptômes nécessitent une aide rapide, ainsi que dans la forme aiguë de la maladie. Les patients font confiance aux thérapeutes qui traitent les premiers signes d'inflammation d'un organe.

Au fil du temps, la maladie au stade chronique se manifeste sous forme de désordres, de douleurs moins perceptibles, avec l'apparition desquels il est nécessaire d'appeler le thérapeute. Il doit prescrire un traitement et référer la personne à un gastro-entérologue qualifié. Les résultats du diagnostic détermineront le nom de la maladie et son traitement. Le spécialiste donnera des conseils sur la poursuite du traitement de la forme chronique de la maladie ou sera hospitalisé en gastroentérologie.

Quand devrais-je contacter un oncologue ou un endocrinologue?

Dans la glande, il y a des cellules qui produisent plusieurs hormones. Une fois dans le sang, ils affectent la quantité de glucose dans le corps. Mais l'inflammation de la glande peut provoquer la mort cellulaire, ce qui conduit au diabète. Le patient devrait consulter un endocrinologue. Le spécialiste mettra le patient sur le compte dans le dispensaire, sélectionnera la bonne dose d’insuline ou d’autres préparations médicales pouvant remplacer les hormones. Parfois, une personne souffrant de fer peut avoir besoin d'un traitement hospitalier dans le service approprié.

Dans certaines circonstances, le patient mérite une visite chez un oncologue spécialisé dans le traitement des patients atteints de cancer. Le déroulement complexe et à long terme du stade chronique de la maladie sans traitement approprié peut provoquer le développement de diverses tumeurs bénignes et malignes dans le pancréas.

Les experts les trouvent lors de certaines études. Peut-être la nomination de l'IRM, d'autres procédures et examens que le patient subit un examen médical lors d'exacerbations de la maladie, appelée pancréatite.

De plus, des kystes peuvent apparaître dans la glande. Si une tumeur est suspectée, une consultation avec un oncologue est montrée à une personne. Si nécessaire, le spécialiste proposera au patient de subir une intervention chirurgicale ou une chimiothérapie. En cas de maladies du pancréas, il est nécessaire de soigner soigneusement et soigneusement la santé, de prendre en compte les recommandations des médecins et d'être examiné. Cette approche permettra au patient d'éviter la survenue de complications.

Diagnostic et thérapie

La réalisation d'une enquête complète doit prendre en compte les résultats des études de laboratoire, cliniques et instrumentales, le bien-être du patient, ainsi que d'autres données.

Les méthodes de diagnostic en laboratoire incluent les analyses de sang et d’urine du patient et un certain nombre d’autres études (par exemple, études biochimiques, divers échantillons, un coprogramme). Une augmentation de la RSE est détectée dans le sang du patient. Des tests sanguins biochimiques montrent une augmentation de la trypsine, de l’hypoprotéinémie. Quand une maladie devient diabétique, les analyses d’urine révèlent une augmentation du taux de glucose. L'exacerbation provoque une augmentation de l'amylase.

Examen par un gastroentérologue.

Le diagnostic de la pancréatite est réalisé à l'aide de méthodes instrumentales: échographie des organes du tractus gastro-intestinal, angiographie des glandes, tomographie assistée par ordinateur, imagerie par résonance magnétique et autres méthodes de recherche. Le spécialiste déterminera la méthode d'examen en fonction des symptômes, de l'évolution de la maladie et d'autres caractéristiques de l'état du patient. Pour chaque patient, choisissez des méthodes qui correspondent à sa santé et à ses signes de maladie.

Le gastro-entérologue commence à traiter le patient après l'élimination des principaux signes de la maladie. La glande joue un rôle majeur dans le processus de digestion des aliments. Par conséquent, le fonctionnement ultérieur de l'organe dépend des soins médicaux rapides et qualifiés dispensés par un gastro-entérologue.

En outre, le médecin donnera au patient les conseils nécessaires concernant une alimentation appropriée, car suivre un régime strict est très important pour un traitement efficace de la maladie. Il est probable qu'un traitement réussi prescrit par un gastro-entérologue aidera le patient à oublier la maladie. Dans le même temps, un traitement mal choisi entraînera des exacerbations douloureuses régulières.

Un autre médecin qui peut examiner les maladies de la glande est un endocrinologue. L’évolution future de la maladie dépend en grande partie des actions que le spécialiste entreprendra. Cela affecte en particulier si des complications surviennent ou non. Par exemple, dans certains cas, une personne peut développer un diabète. Si les résultats des tests montrent des violations de la production d'insuline dans le corps, le spécialiste déterminera le dosage de l'hormone. En outre, les endocrinologues devraient également surveiller l’état de santé du diabétique.

Une fois l'examen terminé, le traitement médicamenteux à l'hôpital et le congé du patient, le thérapeute doit l'enregistrer. Une fois le traitement terminé, le thérapeute surveillera la santé et l'état de son pancréas, faisant parfois référence au diagnostic de spécialistes hautement spécialisés.

Il est important qu'un thérapeute qualifié communique au patient l'importance de suivre les recommandations. Après tout, ces conseils et un examen régulier aideront le patient souffrant de maladies du pancréas à éviter d'éventuelles complications négatives pouvant survenir après la maladie.

L'essence de la maladie

Cette glande a une taille inférieure à celle du foie, mais remplit l'une des fonctions les plus importantes du processus de digestion. Le rôle fonctionnel du pancréas est de produire du suc pancréatique contenant des enzymes qui activent le traitement des aliments. Si la glande est soumise à un processus inflammatoire, toutes les substances enzymatiques produites par celle-ci ne sont pas libérées dans le duodénum. Restant dans le pancréas, ils ont un effet destructeur sur ses tissus. Les toxines et les enzymes qui pénètrent dans la circulation sanguine interfèrent avec le fonctionnement normal du cœur, des reins et du foie.

Si la période de douleur dure environ 6 mois, on peut alors parler du début de la forme aiguë de la pancréatite. Le dépassement de cette période est typique de la forme chronique de la maladie. L'auto-traitement d'une inflammation aiguë du pancréas peut être fatal.

La pancréatite peut être détectée en premier et secondaire. La maladie de la forme secondaire est due à une gastrite chronique, une cholécystite, des maladies infectieuses, une pancréatite aiguë en cours et d’autres causes. Ce type de maladie nécessite un traitement urgent dans un établissement médical.

Signes dangereux dans lesquels il est temps de voir un médecin

Il existe des signes évidents de la forme aiguë de la pancréatite, indiquant le besoin de l'aide d'un médecin:

  1. L'apparition d'une douleur vive à la ceinture au niveau du nombril, partant du côté gauche. La douleur du type perçant ou coupant peut également être localisée dans la moitié supérieure droite de l'abdomen, sous la cuillère. En même temps, les médicaments avec effet d'anesthésie n'apportent pas de soulagement. Une douleur accrue se produit dans la position sur le dos, tout en mangeant des boissons alcoolisées.
  2. L'apparition de vomissements contenant des impuretés de la bile sert de signal pour refuser de manger et demander de l'aide médicale.
  3. Une crise de pancréatite s'accompagne d'une température élevée de 37,5 ° C.
  4. Flatulences dues à une altération de la motilité intestinale.
  5. Trouble des selles dû à une mauvaise digestion, impuretés des aliments non digérés dans les selles.

Tous ces signes sont la raison d'une visite urgente chez le médecin. Tout retard menace la perte du pancréas. Cela est particulièrement vrai pour les enfants qui ont besoin d'un diagnostic et d'un traitement immédiats.

Pour ce faire, vous devrez contourner plusieurs spécialistes:

  • thérapeute;
  • un gastroentérologue;
  • endocrinologue;
  • un chirurgien;
  • oncologue si nécessaire.

En outre, vous devrez peut-être consulter un cardiologue pour vérifier la pathologie du système cardiovasculaire.

En cas d’attaque aiguë, l’équipe d’ambulances est appelée. Après avoir examiné le patient et fourni les premiers soins, il est conduit à l'hôpital. Après un examen par le médecin de service, le patient est envoyé au service approprié pour le diagnostic. S'il n'y a aucune possibilité d'hospitalisation immédiate, le patient reçoit un traitement préalable, ce qui lui permet de tenir jusqu'à son traitement en hospitalisation. Si le patient est dans une condition dangereuse, il est dirigé vers un chirurgien. Le rôle principal dans le traitement de la pancréatite appartient au thérapeute et au gastro-entérologue.

Aide thérapeute

Si vous ne savez pas quel organe particulier est affecté, vous devez d'abord contacter le médecin de district. Les symptômes d'inflammation du pancréas coïncident parfois avec des signes de pyélonéphrite, de zona, d'ostéochondrose. Il est également nécessaire de commencer par une visite chez le thérapeute si la pancréatite chronique est présente sans exacerbation.

Le thérapeute effectue un examen par palpation de la région abdominale afin de détecter la localisation de la douleur, prescrit une échographie, effectue des tests généraux. Sur la base des données collectées, le médecin généraliste oriente le patient vers le prochain spécialiste.

L'échogénicité hétérogène, une augmentation de la taille des organes, parlera du processus inflammatoire dans le pancréas. Après ajustement du mode de vie, du régime alimentaire et du traitement, le patient reste sous la surveillance d'un thérapeute, rendant visite à des spécialistes restreints de manière planifiée. Lors de la sortie du patient est enregistré.

En conséquence, la maladie du patient est hospitalisée dans une unité de gastro-entérologie ou de soins intensifs. Après la détection des tumeurs, celles-ci devront être traitées par un oncologue. Si la pancréatite est devenue aiguë et s'accompagne d'une intoxication, le chirurgien vous aidera.

Le rôle du gastro-entérologue

Une forme chronique de maladie pancréatique est traitée par un thérapeute ou un gastro-entérologue. Lorsque les symptômes aigus sont éliminés, le traitement principal du pancréas commence.

Gastro-entérologue est un spécialiste du profil étroit. Il traite des pathologies des organes digestifs, du pancréas également. Ce médecin appartient aux principaux spécialistes du traitement de la pancréatite. C'est de son intervention que dépendra le fonctionnement complet du corps à l'avenir.

En cas de troubles dyspeptiques du patient, le médecin détermine l’emplacement de la douleur, s’entretient avec le patient, détermine la partie enflammée de la glande. Les tests de laboratoire peuvent déterminer la quantité d'enzymes dans le sang: amylase, lipase, tryptase. Un coprogramme, une analyse d'urine. La gastroscopie (EGD) permet d'évaluer le degré d'implication du duodénum et de l'estomac dans le processus pathologique. Un signal de la maladie est également une augmentation du taux de leucocytes, ESR.

En outre, des méthodes d'analyse aux rayons X, utilisant parfois des agents de contraste, une échographie transabdominale, un scanner et une IRM, une cholangiopancréatographie rétrograde endoscopique, sont réalisées.

La radiographie permet de détecter les symptômes de la calcification des tissus et des conduits de la glande, ce qui confirme le diagnostic. Les ultrasons aident à détecter une augmentation de l'échogenèse tissulaire, de la dilatation des canaux, des calcifications à l'intérieur des tissus. La tomodensitométrie donne également une idée des tumeurs pseudokystiques, des zones d’atrophie et des phoques et des tumeurs malignes. La cholangiopancréatographie révèle des expansions irrégulières, des mouvements incurvés, une sténose canalaire. La détection des tumeurs est l’importance primordiale de la conduite de la CPRE. Des tests spéciaux sont également effectués:

  • Le test à la Bentiramine révèle le déficit en enzyme chymotrypsine.
  • Mesure de la libération de bicarbonate de fer après stimulation avec de la sécrétine.
  • Mesure de l'activité enzymatique après stimulation avec la cholécystokinine.

Les tests sont effectués après la collecte des sécrétions pancréatiques par sonde duodénale.

Endocrinologue aide

L’assistance opportune de ce spécialiste dépend du fait que le patient présente ou non une complication sous forme de diabète. Le parenchyme du pancréas est l'emplacement des cellules qui produisent l'insuline, le glucagon, la somatostatine. Ils servent de régulateurs du glucose.

La pancréatite peut affecter les îlots de Langerhans, ce qui réduit la production d'insuline par le pancréas. Le processus inflammatoire dans la glande provoque une nécrose des cellules, conduisant au diabète et à d'autres maladies endocrinologiques.

Dépasser le niveau de glucose sanguin autorisé, le détecter dans l'urine sont des signes de la transition de la pancréatite au diabète sucré. Il y a aussi une augmentation du niveau d'amylase dans l'urine pendant l'exacerbation de la maladie.

L'endocrinologue prescrit un traitement hormonal substitutif. Le spécialiste est responsable de mettre le patient diabétique sur le compte du dispensaire, contrôle son état. Parfois, le patient peut avoir besoin d'une thérapie hospitalière dans le département d'endocrinologie.

Intervention chirurgicale

Dans les cas extrêmes de pancréatite aiguë, une hospitalisation urgente et des soins chirurgicaux sont nécessaires. La référence est prescrite par un thérapeute, un pancréatologue ou un oncologue. Ils peuvent poser un diagnostic précis, car les signes d'inflammation du pancréas ressemblent à ceux d'une cholécystite, d'un ulcère ou d'une appendicite.

Une intervention chirurgicale est nécessaire lors du blocage des canaux de la glande avec des calculs pour leur drainage, des kystes, des tumeurs de nature différente, si nécessaire, une résection tissulaire ou le retrait de tout le pancréas.

Pour soulager une crise aiguë, le chirurgien prescrit les moyens de réguler la sécrétion d'enzymes, d'analgésiques, de compte-gouttes.

Quel médecin traite la pancréatite

Afin de réagir à la maladie à temps et de commencer le traitement approprié, il est nécessaire de savoir quel médecin traite la pancréatite. L'inflammation du pancréas est dans le champ de vision de plusieurs spécialistes, car le rétablissement complet ne se produit qu'avec un traitement complexe.

C'est important! Quelle est la pancréatite réactive, découvrez dans notre article.

Diagnostic de la maladie

Aux premiers symptômes de la maladie, le patient doit contacter son médecin généraliste, qui l'examinera attentivement par palpation, identifiera l'emplacement et déterminera la nature de la douleur. Pour un diagnostic plus précis, le spécialiste prescrit des tests de diagnostic:

  1. Échographie.
  2. Test clinique et sanguin pour la diastase.
  3. FGDS.
  4. Lipidogramme.
  5. Tests hépatiques sur AST, ALT, bilirubine, phosphatase alcaline.
  6. La laparoscopie.
  7. Les tests d'urine sont communs et amylase.

IMPORTANT! Le diagnostic de la maladie n’est réalisé que dans un cadre clinique.

Au cours de l'échographie, le médecin peut détecter les tumeurs et l'oncologue poursuivra le traitement.

Au stade aigu de la pancréatite, le patient est dirigé vers le service de chirurgie où il est examiné par un chirurgien ou un réanimateur, en fonction de l'état du patient au moment de l'admission.

Après le retrait de la rechute ou en présence de troubles dyspeptiques, le médecin est un gastro-entérologue. Le pancréas étant le principal organe impliqué dans la digestion, une intervention opportune d'un spécialiste minimisera le risque de complications et le passage de la maladie au stade chronique.

Pour prévenir l’apparition d’autres maladies graves, le patient doit savoir quel médecin consulter pour un examen supplémentaire. Le médecin traitant la pancréatite est appelé gastro-entérologue. Mais, pour un tableau clinique plus complet, il peut consulter un endocrinologue pour un examen. La prévention du développement d'une maladie telle que le diabète dépendra des actions rapides et efficaces d'un spécialiste.

C'est important! Apprenez-en davantage sur ce qu'est la pancréatite et sur son dangerosité sur les pages de notre site.

Symptômes de la maladie

L'inflammation du pancréas se caractérise principalement par une douleur aiguë ou douloureuse. Selon la localisation de la lésion, la douleur est localisée dans une zone spécifique. Avec l'inflammation de la tête, le malaise se fait sentir du côté droit des côtes, si la queue est enflammée - du côté gauche. Le plus souvent, la maladie affecte tout le pancréas et la douleur est le zona ou est concentrée dans la région épigastrique.

Cependant, le syndrome douloureux n'est pas le seul symptôme de la pancréatite. Les signes possibles de la maladie sont:

  • des nausées et des vomissements;
  • des frissons et de la fièvre;
  • il y a des sauts de tension artérielle;
  • ballonnements, diarrhée ou constipation.

Les symptômes externes de la maladie ressemblent souvent à ceux de l’ostéochondrose. C'est pourquoi les patients ne se précipitent pas chez un spécialiste, considérant que c'est tout à fait normal. Si au moins une sensation désagréable apparaît, il est nécessaire de procéder immédiatement à un examen afin d'éliminer les maladies graves.

Traitement

Le traitement dépend de la cause, de la forme de la manifestation et de la gravité de la maladie. La forme aiguë de la pancréatite implique le rejet de la nourriture et la fourniture d'un repos complet à l'organisme. Les premiers jours, le patient ne boit que de l'eau avec un alcali, afin de ne pas provoquer l'apparition et l'intensification de la douleur. Si nécessaire, le patient installe un compte-gouttes avec une solution de soutien. Un coussin chauffant froid est installé sur la zone d'inflammation, ce qui réduit la fonction de sécrétion de la glande.

Dans les cas particulièrement difficiles, une intervention chirurgicale est possible, par exemple pour détecter de faux kystes ou pour installer une sonde gastrique.

Aujourd'hui, les méthodes de traitement les plus efficaces sont le régime alimentaire et la thérapie complexe. La réception de remèdes populaires est autorisée.

C'est important! Comment guérir rapidement la pancréatite à la maison peut être trouvé ici.

Traitement médicamenteux

Après la phase aiguë de la pancréatite, qui dure 4 à 8 jours, un médicament est prescrit au patient. Au cours de l'évolution chronique de la maladie, le médecin peut vous prescrire des analgésiques pour aider à soulager l'inflammation et à réduire la douleur: no-shpa, baralgin, papaverine.

Pour éliminer les spasmes du tractus gastro-intestinal, le patient peut prendre des médicaments à action myotrope: sparex, duspatalin.

La pancréatite est une maladie qui peut réapparaître au moment le plus inattendu. Par conséquent, afin de rétablir pleinement la fonction pancréatique, le patient se voit prescrire des préparations enzymatiques.

IMPORTANT! Chaque maladie étant traitée individuellement, le dosage des enzymes n’est établi que par un spécialiste.

Le groupe des enzymes pancréatiques comprend:

  • Pancréatine (Mezim, Créon, Gastinorm) - prenez 3 tours / jour. 2 comprimés avec un repas, arrosé avec de l'eau alcaline;
  • Festal - 3 fois / jour avec les repas;
  • Tsimitidine ou famotidine (pour réduire l’acidité du suc gastrique) - au cours du repas, 1 comprimé.

IMPORTANT! Avec l'utilisation constante de préparations enzymatiques, le pancréas s'atrophie.

Les enzymes aident le pancréas à se détendre complètement, créant ainsi les conditions nécessaires au rétablissement de la fonction de sécrétion.

Description de la maladie

Le foie est l’un des organes humains les plus importants, sa valeur est difficile à surestimer. C'est le foie qui élimine les produits de décomposition et les substances nocives accumulées dans le corps.

Il participe directement à la synthèse de nombreux composés et enzymes, ainsi que de la bile, sans lesquels le processus de métabolisme et de digestion est tout simplement impossible. Il met également à jour les cellules sanguines et produit l'immunoglobuline, un défenseur fiable de l'immunité humaine. En outre, ce corps accumule également des réserves d'énergie et certaines vitamines. Il suffit de dire que le foie remplit environ 500 fonctions. L’humanité n’a donc pas encore appris à reproduire artificiellement son fonctionnement.

Les symptômes

Les problèmes qui se manifestent périodiquement dans le foie ne peuvent en aucun cas être ignorés, il est donc nécessaire de les prendre très au sérieux, sans laisser la situation évoluer. Vous devez contacter la clinique si:

  • il y avait une lourdeur dans l'hypochondre à droite;
  • il y avait une sensation d'amertume dans la bouche;
  • tourments brûlures d'estomac, perte d'appétit et nausée;
  • la visite aux toilettes pour la diarrhée montre la présence de matières fécales incolores et d'urine foncée;
  • la peau et la sclérotique des yeux sont devenues jaunes;
  • il y avait de la nervosité et de la fatigue;
  • la diarrhée;
  • la constipation;
  • il y a des attaques allergiques, des démangeaisons sont apparues;
  • la vision se détériore;
  • L'acné, la furonculose est apparue sur le corps;
  • BP se lève soudainement.

Vous ne devriez jamais vous soigner vous-même, consultez un spécialiste qui, avant de commencer le traitement, effectuera certainement un examen approfondi. Cela est dû au fait que la plupart des maladies du foie ne présentent aucun symptôme, elles n'apparaissent pas avant longtemps.

Par conséquent, le traitement médicamenteux a souvent lieu trop tard, lorsque la fonctionnalité de l'organe est considérablement altérée, ses tissus ont subi le processus de régénération. Le tissu conjonctif, qui s'est formé à un endroit naturel, ne peut pas fonctionner comme un foie. Un déséquilibre se produit donc dans le corps. Si la maladie est en cours d’exécution, il est très difficile de guérir le foie. En général, il ne reste plus qu’à arrêter le développement d’une pathologie.

Les maladies du foie les plus graves sont:

  • hépatite (peut être toxique ou infectieuse);
  • hépatite graisseuse (on l'appelle aussi stéatose);
  • cirrhose (capable de provoquer une oncologie d'organe).

La plupart des gens savent bien à quel médecin s'adresser s'ils ont mal au ventre ou si la constipation est apparue et qu'une pancréatite s'est produite. Mais au niveau du foie, on n’observe pas de réponse unanime à la question de savoir à quel médecin s'adresser. Est-ce vrai, quel docteur traite cet organe? Examinons les spécialisations médicales les plus proches pour déterminer ce que devrait être le médecin qui traite le foie.

Thérapeute

Il est tout à fait logique, pour la première fois de visiter une clinique avec un problème de foie, de faire appel à un thérapeute. Après tout, il s’agit d’un spécialiste généraliste, il possède suffisamment de compétences et de connaissances pour suspecter une pathologie hépatique et déterminer au préalable le diagnostic. Le médecin dispose d’outils de laboratoire ainsi que de nombreuses méthodes instrumentales pour réaliser des études de diagnostic.

Ceux-ci comprennent:

  • tests de laboratoire;
  • Échographie;
  • Oesophagoscopie;
  • imagerie par résonance magnétique;
  • coloscopie.

Après avoir effectué des tests de laboratoire et obtenu leurs résultats, le thérapeute est capable de détecter une maladie du foie ou d’autres organes internes (pancréatite), qui provoquent des symptômes similaires. Parfois, des maladies du foie sont détectées de manière purement aléatoire à la suite de tels examens. Cette situation est tout à fait compréhensible, car les phases initiales d’un problème de foie ne causent pas de problèmes particuliers, car ce corps ne se blesse pas en raison de la nature de sa structure et de l’absence de terminaison nerveuse.

Outre le fait que le médecin traitant procédera à une évaluation de la fonctionnalité du foie, il est également en mesure d'identifier certaines des comorbidités ayant affecté les organes voisins (pancréatite), qui sont remplies d'estomac. Ils sont la vésicule biliaire, ainsi que le pancréas. Les statistiques montrent obstinément que dans quatre cas d’hépatite sur cinq, il existe une pathologie combinée et que la pancréatite est un «voisin» fréquent des problèmes hépatiques.

Grâce à l'interprétation correcte des résultats de la recherche, le thérapeute est en mesure de déterminer la tactique à suivre et de commencer le traitement du foie. Lorsque la pathologie ne menace pas une personne avec des complications graves, n'affecte pas les autres systèmes et les organes voisins, ne nécessite pas de traitement hospitalier ni d'examen supplémentaire, le médecin fournit indépendamment le traitement approprié. Si le problème menace la vie du patient, il le dirigera vers des spécialistes spécialisés dans un profil étroit.

Gastro-entérologue

Il est nécessaire de comprendre la question - un gastro-entérologue qui est-ce et ce qui guérit. Si les tests de laboratoire révèlent des anomalies dans le fonctionnement du tractus gastro-intestinal, une pancréatite est indiquée par le thérapeute qui dirige le patient vers ce spécialiste. Il prescrit des tests supplémentaires qui peuvent clarifier le stade actuel de la maladie, la tendance à sa progression. En outre, ce médecin ne traite pas seulement la gastrite - il est capable, par diverses méthodes, de diagnostiquer la présence d'autres maladies, ainsi que d'identifier les anomalies de l'activité des organes digestifs.

Si le gastro-entérologue révèle des troubles dyspeptiques, des lésions graves du tissu hépatique sont possibles. Ensuite, il prescrira à un patient le traitement médicamenteux qui peut arrêter la progression de la pathologie.

Hépatologue

Hepatologist est spécialisé dans le traitement des maladies du foie strictement définies. Il établit le diagnostic, prescrit le traitement approprié et formule des recommandations concernant la prévention des maladies du foie et des problèmes du système biliaire. Les hépatologues pour enfants travaillent dans les cliniques, qui connaissent très bien la manière dont le foie est arrangé et bien développé avec la vésicule biliaire chez les bébés dès leur plus jeune âge.

Presque toujours, les patients chez qui on a diagnostiqué une hépatite du foie vont chez l'hépatologue. Cette maladie est une inflammation d'un organe causée par:

  • infection parasitaire;
  • l'infection;
  • intoxication chimique ou alimentaire;
  • médicaments à long terme;
  • intoxication alcoolique.

Les principaux symptômes de l'hépatite sont une urine foncée avec des selles claires, un jaunissement de la sclérotique et de la peau. Cependant, de nombreuses maladies du foie présentent des symptômes similaires. C’est donc l’hépatologue qui, grâce à ses connaissances dans les domaines de la physiologie, de la toxicologie, de la pharmacologie et de l’anatomie de la structure interne d’une personne, est capable de différencier correctement les maladies caractérisées par des manifestations similaires, telles que le prurit, la fatigue et les troubles du sommeil.

Les autres maladies traitées par l'hépatologue sont:

  • la toxoplasmose;
  • maladie de calculs biliaires;
  • cirrhose du foie;
  • Maladie des légionnaires;
  • hépatite entérovirale;
  • la leptospirose;
  • l'hémochromatose;
  • trouble asthéno-végétatif;
  • Syndrome de Gilbert et autres.

Lors de la première visite d'un hépatologue, le patient sera dirigé vers l'apport d'urine et de sang, selon lequel il effectuera son analyse générale ainsi qu'une étude biochimique. Il est également fort probable que la direction pour les études par ultrasons et radiologiques de l'organe malade.

Ensuite, le diagnostic est effectué sur la base des symptômes de la maladie:

  • les matières fécales sont contrôlées pour la sterkobilin;
  • le niveau de réticulocytes et de globules rouges montre un test sanguin;
  • une tomographie assistée par ordinateur ou une imagerie par résonance magnétique peuvent être nécessaires;
  • le sang est examiné pour la présence du virus d'Epstein-Barr, de l'herpès ou du cytomégalovirus;
  • une biopsie du foie est faite;
  • parfois, l'électroencéphalographie devient nécessaire;
  • Si une hépatite virale appartenant au groupe E est suspectée, le sang et l'urine sont soumis à un test de dépistage du taux d'hémoglobine.

Lorsque des tumeurs malignes du foie ou du système biliaire sont identifiées lors d'études de diagnostic, l'hépatologue envoie le patient continuer à être traité par un oncologue.

Oncologue

Il existe toutes sortes de pathologies cancéreuses des organes digestifs. Le plus commun d'entre eux est le cancer du foie. Il est traditionnellement formé après la propagation de métastases dans l'organe. L'oncologie peut se développer pour diverses raisons, notamment les rapports sexuels avec des partenaires suspects, toutes sortes d'hépatites, la dépendance aux boissons alcoolisées et la cirrhose du foie.

Pour tenter de vaincre la maladie, utilisez les activités suivantes:

  • exposition d'un organe à des ondes de radiofréquences;
  • intervention chirurgicale;
  • chimiothérapie.

Maladie infectieuse

Un médecin spécialiste des maladies infectieuses agit en tant que consultant en présence de divers types d’hépatite. A maintenant révélé jusqu'à six formes d'hépatite virale:

  • Les groupes A et E n'entraînent pas de conséquences fatales;
  • Les groupes B, C, D, G peuvent entraîner des complications et le développement de pathologies conduisant non seulement à la cirrhose, mais également à d'autres maladies dangereuses.

Lorsqu'une éruption cutanée est apparue sur le corps, la couleur des selles et de l'urine a changé de manière significative. Des douleurs caractéristiques ont été ressenties dans l'hypochondre. Consultez immédiatement un spécialiste des maladies infectieuses.

Les hépatites appartenant aux catégories B, C, D ou G ne peuvent être traitées que dans un hôpital, auquel cas le traitement comprend divers types et méthodes de traitement. Ils visent à éliminer l'apparition d'insuffisance hépatique et d'autres complications.

Spécialiste en diagnostic nucléaire

Il y a en médecine et une section spéciale - nucléaire. Il utilise toutes sortes de substances pouvant identifier une pathologie hépatique en temps opportun. Pour ce faire, le patient est injecté dans les éléments radioactifs.

Ils émettent une certaine partie du spectre. Par conséquent, une analyse des organes vous permet d'identifier les anomalies apparues dans le foie. Cette méthode est parfois utilisée pour diagnostiquer et ensuite traiter une maladie telle que le cancer du foie.

Examen pancréatique

En cas de malaise abdominal, le patient s’adresse à un médecin qui collecte des données sur l’apparition de la maladie, c.-à-d. recueille l'histoire de la maladie et recueille l'histoire de la vie - découvrez les causes et les causes de ces manifestations douloureuses. Le thérapeute examine le patient, palpe soigneusement l'abdomen, détermine l'emplacement et la nature de la douleur. Dès le premier examen, le médecin peut souvent déterminer si la douleur est associée à un dysfonctionnement du pancréas ou à une cause différente.

Aide à déterminer le diagnostic des tests de laboratoire prescrits par le thérapeute au patient. Le technicien de laboratoire évalue le travail du pancréas en analysant la quantité d'hormones, la composition biochimique du sang et la teneur en glucose dans le sang ou l'urine. En cas d'augmentation de la glycémie ou de sa présence dans les urines, le technicien de laboratoire suggère le développement du diabète. La détection d'amylase dans l'urine indique la présence d'un processus pathologique dans le pancréas. La présence dans les matières fécales de fibres musculaires non digérées et de résidus d'aliments gras indique une violation de la production d'enzymes.

Pour identifier la pathologie pancréatique, l'échographie de cet organe est importante. Le médecin-uziste peut fixer l'augmentation de la taille de la glande, une échogénicité hétérogène, qui est un signe d'inflammation de l'organe, voir les tumeurs (kystes et tumeurs), déterminer sa taille et le degré de ses organes.

Traitement et surveillance

Lors de l'établissement de la pathologie du pancréas nécessite son traitement. Selon la nature de la maladie, le traitement est prescrit par un thérapeute ou un endocrinologue, et les deux spécialistes prescrivent parfois un traitement coordonné.

Le médecin et le thérapeute s'occupent de l'observation et du traitement d'un patient atteint de pancréatite (inflammation de la glande). Il prescrit des médicaments anti-inflammatoires, des enzymes et un régime alimentaire thérapeutique. Une fois le traitement terminé, le patient subit à nouveau des tests en fonction des résultats, sur lesquels le médecin décide de la tactique thérapeutique à suivre et, avec de bons résultats, décharge le patient.

Si le patient souffre d'une violation dans la production d'insuline, l'endocrinologue sélectionne la dose de l'hormone synthétisée. Les fonctions de l’endocrinologue consistent notamment à enregistrer les patients atteints de diabète sucré et à surveiller leur état.

Lors de la détection des processus tumoraux du pancréas à l'échographie, l'oncologue prend en charge le traitement ultérieur. C’est lui qui décide de la faisabilité des interventions chirurgicales, prescrit un traitement chimiothérapeutique.


Plus D'Articles Sur Le Foie