Cholécystite traitée par le médecin

Cholécystite, pancréatite - maladies qui apparaissent souvent en même temps chez un patient. La cholécystite aiguë en fréquence d’apparition se classe au deuxième rang après l’appendicite. C'est une maladie causée par une infection. Le diagnostic de pancréatite est également souvent posé par un gastro-entérologue. Cette maladie est dangereuse car elle peut provoquer un diabète, des abcès du pancréas, une insuffisance rénale. Il est préférable de traiter la pancréatite et la cholécystite en même temps, et les méthodes pour le faire, lisez ci-dessous.

Quelle est la relation entre la pancréatite et la cholécystite?

La cholécystite chronique et la pancréatite sont des maladies du système digestif. La pancréatite est une maladie du pancréas et la cholécystite est une inflammation de la vésicule biliaire.

Dans le corps, ces organes fonctionnent ensemble et libèrent des enzymes dans le tube digestif pour un traitement intestinal normal de tout aliment. En même temps, la bile, produite par le foie, s'accumule dans la vésicule biliaire et le pancréas produit lui-même une enzyme digestive: le suc pancréatique (pancréatique).

Avec la cholécystite et la pancréatite, le travail de ces organes du système digestif se détériore. Alors, avec la cholécystite, la bile commence à stagner dans la vésicule biliaire, un processus inflammatoire se produit. Et quand la pancréatite reste dans le pancréas, le suc gastrique commence à se digérer. En outre, lorsque le jus de pancréatite peut pénétrer dans la vésicule biliaire, il commence alors à ronger ses parois. C’est pourquoi on pense que la cholécystite et la pancréatite sont des maladies complémentaires.

Quels sont les signes pour distinguer la maladie?

Les symptômes et le traitement de la pancréatite et de la cholécystite présentent de nombreuses similitudes, seul un médecin peut diagnostiquer correctement.

Symptômes courants de cholécystite et de pancréatite:

  • Vomissements, nausées.
  • Syndrome de douleur
  • Augmentation de la température.
  • L'apparition de la sueur collante.

Une personne qui n'a pas de formation médicale ne pourra pas se diagnostiquer correctement. Seul un spécialiste étroit - un gastro-entérologue sait faire la différence entre ces maladies. La principale différence entre les affections est que le patient a davantage de douleurs dans le côté gauche de l'abdomen atteint de pancréatite et qu'il ressent des douleurs au côté droit avec une cholécystite, car c'est là que réside la vésicule biliaire. Et ces maladies peuvent différer par un trait caractéristique tel que la bouche sèche. C'est caractéristique de la pancréatite. Mais l'amertume dans la bouche est un signe de cholécystite.

Principes de traitement des maladies du système digestif

Le traitement complet de la pancréatite chronique et de la cholécystite doit inclure les éléments suivants:

  • Traitement de la toxicomanie. Le rendez-vous des analgésiques antibactériens, anti-inflammatoires, antispasmodiques.
  • Physiothérapie Électrophorèse, ultrasons, UHF, boue thérapeutique.
  • Régime alimentaire
  • Phytothérapie
  • Remèdes populaires.

Thérapie conservatrice

Le traitement de la cholécystite et de la pancréatite avec des médicaments doit être effectué afin d'éliminer l'infection, d'éliminer la stase biliaire, de réduire l'inflammation et de réguler l'écoulement du suc pancréatique. Les spécialistes prescrivent ces médicaments pour la pancréatite et la cholécystite:

Quand une intervention chirurgicale est-elle nécessaire?

Un traitement médicamenteux avec la prescription appropriée de médicaments donne de bons résultats, mais dans certains cas, un traitement médicamenteux n’aide en rien. Ainsi, les patients avec des diagnostics de "cholécystite" et / ou "pancréatite" sont traités chirurgicalement dans de tels cas:

  • Dans la forme nécrotique de la maladie, la gangrène présumée.
  • Avec de fortes douleurs, ce qui n'aide pas même les analgésiques.
  • Avec la progression de la maladie.
  • S'il y a des calculs dans la vésicule biliaire.
  • Avec jaunisse obstructive.
  • Avec des attaques répétées.

Le traitement médicamenteux de la cholécystite et de la pancréatite dans ces cas n’aide en rien, les médecins ont donc recours à la chirurgie: retirez la vésicule biliaire et une partie du tissu pancréatique.

Pour guérir la cholécystite et la pancréatite en période d'exacerbation, vous devez suivre 3 principes: le froid, la faim et la paix.

Physiothérapie

La pancréatite et la cholécystite peuvent être traitées avec succès grâce à la physiothérapie, par exemple, UHF, échographie, électrophorèse.

Le traitement de la pancréatite et de la cholécystite par ultrasons, UHF ou électrophorèse est un succès, car ces procédures augmentent la production de bile, améliorent la circulation sanguine locale, réduisent la douleur, éliminent l'inflammation et empêchent la formation de calculs.

La différence dans la conduite du traitement de physiothérapie est seulement celle avec le diagnostic de "pancréatite chronique", une lotion médicale est appliquée au patient du côté gauche de l'abdomen, et avec le diagnostic de "cholécystite chronique" - du côté droit.

Le traitement conjoint de ces maladies implique également l'utilisation d'eaux minérales, par exemple Essentuki et Borjomi.

La boue de guérison est également très bien sauvée de la cholécystite chronique et de la pancréatite. Ils sont capables de soulager l'inflammation du pancréas et de la vésicule biliaire, de soulager la douleur et d'améliorer l'immunité.

Régime alimentaire

Sans lui, le traitement des cholécystites aiguës et chroniques ou de la pancréatite n’a aucun sens. Après tout, toute maladie associée à un travail inapproprié du tube digestif est souvent causée par un régime alimentaire inapproprié. Par conséquent, le patient doit adhérer à un régime alimentaire conforme à ces règles:

  • Il faut progressivement.
  • Il est interdit de manger des aliments épicés, gras et frits. A priori, la cholécystite et la pancréatite ne peuvent pas manger des conserves, des saucisses, des viandes fumées. Fortement interdit alcool, cacao, chocolat.
  • Il est utile de manger des produits laitiers, des légumes bouillis, des soupes, des céréales, de la viande et du poisson cuit à la vapeur.
  • Vous pouvez boire des compotes, de l'eau minérale.

Phytothérapie

Le traitement de la pancréatite chronique ou de la cholécystite est souvent complété par la phytothérapie. Herbes qui ont un effet bénéfique sur les organes du système digestif: achillée millefeuille, calendula, camomille, menthe, plantain et autres. Vous trouverez ci-dessous des recettes de frais médicaux.

Recettes pour les médicaments contre la cholécystite

Vous allez maintenant apprendre à traiter la cholécystite aux herbes:

  1. Dans la même quantité (1 cuillère à soupe), mélangez ces herbes sèches: absinthe, menthe, achillée, fruits de fenouil, immortelle. Versez le mélange préparé avec de l'eau bouillante (0,5 l), laissez infuser pendant 8 heures. Ce médicament à base de plantes à prendre pendant la journée, boire à petites gorgées.
  2. Mélangez des fleurs d’immortelle (1 c. À thé), des feuilles de trifolle (1 c. À soupe. L.) et de menthe (1 des. L.). Versez ce mélange avec de l'eau bouillante (0,5 l), faites bouillir pendant 10 minutes à feu doux. Prendre 100 ml avant les repas 3 fois par jour. Le bouillon adopté aidera à éliminer le processus inflammatoire, à améliorer le tube digestif, à éliminer les symptômes de la cholécystite.

Recettes à base de plantes de pancréatite

Il est temps d'apprendre à traiter la pancréatite avec des herbes. Les collections populaires de pancréatite sont:

  1. Un mélange de millefeuille, immortelle, hypericum, menthe poivrée, fenouil, églantier. Mélangez toutes les herbes (prenez 10 g de chaque composant), prenez 1 cuillère à soupe de plante, versez dessus de l'eau bouillante (0,5 l), laissez reposer pendant 12 heures. Il est préférable d'insister sur la collecte de médicaments dans un thermos. Puis filtrer et boire 150 ml 3 fois par jour une demi-heure avant les repas.
  2. Une maladie telle que la pancréatite est traitée avec succès grâce à la collecte, pour laquelle les composants suivants seront nécessaires: racine d’élecampane, millepertuis, calendula, bardane, bardane, absinthe, camomille, prêle des champs, train, feuilles de sauge. Ces ingrédients prennent 1 cuillère à soupe. Tous les composants se mélangent, versent de l'eau bouillante, insistent et prennent exactement les mêmes que dans le paragraphe précédent.

Vous pouvez prendre des herbes médicinales seulement quand une personne est sûre qu'il n'y a pas de réaction allergique aux herbes. Vous devez également savoir que certaines charges peuvent causer de la constipation ou de la diarrhée, d’autres - pour réduire ou augmenter la pression. Par conséquent, seul un médecin doit prescrire un médicament à base de plantes.

Les principes de traitement, au même titre que les symptômes de la cholécystite, la pancréatite ont beaucoup en commun. Avec le bon traitement en temps opportun peut faire sans traitement conservateur. Avec l'aide d'un traitement complexe: médicaments, régimes amaigrissants, phytothérapie, le processus de guérison se fera très rapidement.

Traitement de la cholécysto-pancréatite et de la cholécystite avec des médicaments, des herbes et des remèdes populaires, comment traiter?

Un plan d'élimination de cette maladie comprend généralement un ensemble de mesures visant à améliorer les symptômes, les effets sur la pathogenèse et l'étiologie. Le traitement de la pancréatite et de la cholécystite aux herbes donne des résultats positifs selon des recettes populaires. Utilisez des infusions et décoctions de tournesol, camomille, nerprun, calame, menthe. Préparez de la sauge et de la banane plantain, et du pissenlit, du millepertuis et de la mère. Kissel à partir de grains d’avoine germés moulus est pris frais deux fois par jour, en choisissant le premier petit-déjeuner et le premier déjeuner (30 minutes avant eux) ou le deuxième petit-déjeuner et le dîner. Les grains ont germé pendant deux jours, l'eau devrait les recouvrir légèrement.

Traitement médicamenteux de la cholécysto-pancréatite

Dans le diagnostic de la cholysto-pancréatite, le traitement comporte plusieurs étapes:

  • régime et régime - impact sur l'étiologie, créant de meilleures conditions pour les organes malades (utilisé comme partie principale du cours)
  • Inhibiteurs - le pays et la fierté inactivent les enzymes, compensent la pathogenèse
  • médicaments métaboliques - le méthyluracile et le pentoxyl inhibent l'effet sur le tissu trypsine
  • analgésiques - baralgin, analgin supprime le syndrome douloureux (comme dans les moments d'exacerbation et de prévention)
  • inhibiteurs de jus - l'oméprazole et la cimétidine inhibent l'acidité du suc gastrique
  • médicaments enzymatiques - festif, holzenim, pancreatin éliminent l'insuffisance de la sécrétion externe (ils permettent de traiter un complexe de maladies)
  • sanatorium repos - prévention des crises de cholécystite

Les activités peuvent améliorer la qualité de la vie, combinées à un régime alimentaire obligatoire. Dans ce cas, l'effet de la thérapie sera le plus complet. Les nutritionnistes autorisent les suppléments, réduisant l’intoxication, normalisant les entrailles. Les suppléments doivent être approuvés par un médecin, le plus souvent, utilisez Lymphosan, tisane, EPAM, PIK, Adaptovit, médicaments Vita, "cellule vivante".

Traitement chirurgical de la cholysto-pancréatite

Après avoir diagnostiqué avec les méthodes modernes (échographie, tomographie), le médecin traitant détermine comment traiter la pancréatite et la cholécystite d'un patient particulier. Nous étudions l’histoire de la maladie et la vie du patient, l’état de tous les organes, le poids, l’âge et le sexe jouent un rôle important. Les cas les plus complexes de cholécystite nécessitent une intervention chirurgicale urgente, le reste utilise une ectomie, une désinfection, un drainage de plusieurs façons. Comme aucun algorithme n’a encore été utilisé, l’expérience du médecin est déterminante. Il consiste en un traitement de la cholécysto-pancréatite consistant à dégager les voies biliaires ou à extraire des calculs de l'organe. Les opérations provoquent des exacerbations du pancréas, une progression brutale de la maladie de l'organe restant soumis à un stress accru.

Médicaments, pilules, antibiotiques pour la pancréatite et la cholécystite

Les médicaments et les pilules sont prescrits par un médecin en fonction des conditions de reproduction active des bactéries, de la nécessité de normaliser l'écoulement du suc pancréatique et de la bile pour éviter leur stagnation.

Pour la pancréatite et la cholécystite sont prescrits:

  • Pilules No-shpa, Motilium, Meteospazmil, Buscopan, Papaverine, Halidor - avec cholécystite. Ils aident à éliminer la douleur et à détendre les canaux biliaires rétrécis.
  • Cisapride, Eglonil est prescrit lorsqu'il y a des signes de relâchement excessif de la vésicule biliaire, quand il ne peut pas être suffisamment réduit pour libérer la bile (symptômes de cholécystite).
  • Cholenzim, Holosas, Kholagol, Lyobil - contribuent au renforcement de la production de bile.
  • Lorsque la pancréatite est prescrite antispasmodiques, s'il est nécessaire d'enlever le spasme (Spasmalgon). Pour le traitement médical de l'hypersécrétion pancréatique (production inégale de suc gastrique), des médicaments sont prescrits: oméprazole, pantoprazole, famotidine, lansoprazole.
  • Créon, Festal, Pancréatine, Mezim, Pankurmen, Panzinorm, Digestal - sont prescrits pour améliorer le processus de digestion. Les préparations comprennent des enzymes qui font défaut au corps en cas de cholécystite et de pancréatite.

Des antibiotiques pour la pancréatite et la cholécystite sont prescrits pour supprimer les infections qui contribuent aux processus inflammatoires - Oletretrin, Bactrim, Biseptol, Tétracycline, Rifampicine, Sigmacin.

Quel médecin traite la pancréatite cholécystite?

La cholécysto-pancréatite contribue à l'apparition de processus inflammatoires, ainsi qu'à un apport insuffisant d'enzymes dans l'intestin. À la suite de la maladie, le système digestif peut échouer.

La cholécystite entraîne souvent de graves complications: des maladies de l’estomac et du foie et une pancréatite peuvent même provoquer un diabète de type II.

Les premiers symptômes de la maladie peuvent être accompagnés de plusieurs signes (douleur aiguë, nausée, perte d’appétit, lourdeur dans le tube digestif). Mais pour certains symptômes, le diagnostic final n’est pas posé. La maladie ne peut être diagnostiquée qu'après des recherches en laboratoire et l'examen d'un gastro-entérologue. Le gastro-entérologue connaît parfaitement tous les symptômes, signes de pancréatite et de cholécystite, ainsi que l’effet de leurs indications les unes sur les autres. L'ensemble du processus de traitement de la maladie dépend de l'expérience du gastro-entérologue.

Lors du diagnostic précoce d'une maladie, une guérison complète est possible sur une courte période. Si la cholécysto-pancréatite passe en phase chronique, le traitement sera long. En plus des médicaments, la physiothérapie et l'utilisation d'herbes médicinales sous forme de décoctions contribueront au processus de guérison.

Si le traitement médical conservateur ne donne pas les résultats souhaités et que la vésicule biliaire présente un tartre important, une intervention chirurgicale est effectuée. Il est effectué par un chirurgien.

Traitement de la pancréatite et de la cholécystite avec des herbes et des remèdes populaires

Dans le traitement de la pancréatite chronique et de la cholécystite, la phytothérapie occupe une place particulière. Après tout, si la maladie prend une forme chronique, un traitement à long terme est nécessaire. Les médicaments ne sont pas toujours en mesure de donner le résultat souhaité, car leur utilisation à long terme peut avoir un effet toxique. Les herbes médicinales ne sont pas nocives pour la santé, elles peuvent être consommées longtemps.

Les herbes les plus couramment prescrites sont anti-inflammatoires. Ceux-ci incluent la racine de pissenlit, la soie de maïs, le calendula, la camomille.

S'il y a des calculs dans la vésicule biliaire ou les conduits, on attribue des herbes qui peuvent les dissoudre et modifier la composition chimique de la bile. Les herbes seront également utiles ici pour normaliser la motilité des voies biliaires.

Les enzymes du suc gastrique stimulent la fonction du pancréas, qui doit être au repos pendant la période d'inflammation. Par conséquent, si le patient souffre d'une gastrite avec une acidité élevée, la nomination d'herbes réduisant la sécrétion gastrique est appropriée.

La médecine traditionnelle recommande de boire beaucoup d'eau chaude avec du jus de citron (au moins 10 verres). Le jus doit être ajouté à chaque verre séparément. La consommation de jus de betterave, de concombre et de carotte (1: 1: 2) sera efficace.

La dose et la méthode d'utilisation des herbes et autres remèdes populaires dépendent de l'âge et du poids du patient.

Cholécystite: comment déterminer quel médecin contacter

La cholécystite est une maladie inflammatoire de la vésicule biliaire qui modifie les paramètres physiques et biochimiques de la bile.

Le thérapeute peut diagnostiquer la maladie, le gastro-entérologue s'occupe du traitement de la forme chronique et le chirurgien de la forme aiguë. Selon les statistiques, au cours de la dernière décennie, la prévalence de la maladie a augmenté.

Symptômes de cholécystite

La cholécystite est parfois asymptomatique, mais cela s’applique à la forme chronique, quand il n’ya pas de plainte claire et que la pathologie est détectée par hasard dans le diagnostic d’autres maladies. Dans d'autres cas, la maladie se manifeste vivement, surtout après des excès gastronomiques - une abondance de plats gras, d'alcool.

Les surcharges physiques, les tremblements dans les transports et le stress intense deviennent d'autres provocateurs d'aggravation. Les principaux signes de pathologie:

  • une douleur sourde ou aiguë est souvent détectée sous les côtes à droite, mais elle se produit à gauche et donne sous les omoplates, le cou et les épaules;
  • troubles dyspeptiques (goût amer dans la bouche, ballonnements, nausée à vomissements, lourdeur dans l'abdomen, selles bouleversées);
  • intoxication (fièvre, faiblesse, perte d'appétit, douleurs musculaires);
  • troubles autonomes (transpiration excessive, maux de tête).

Ces états ne sont pas toujours respectés, la gravité est à peine perceptible, puis intolérable.

Types de cholécystite et leurs symptômes

Compte tenu de la forme de la pathologie, la cholécystite est divisée en aiguë et chronique. La première est accompagnée d'une douleur sourde à droite, donne à l'épaule, l'omoplate. Nausée, fièvre, démangeaisons, peau jaune. La seconde n'a pas de manifestations graves, parfois accompagnées de douleurs dans le côté, il y a une flatulence et après avoir mangé des aliments gras - la diarrhée.

Partant d'une étiologie, la cholécystite se produit calcul et beskamenny. Au début, la vésicule biliaire contient des calculs qui commencent à se gêner quand ils sont coincés dans les canaux. Lorsque des pierres sans pierre ne sont pas détectées.

La forme aiguë du tableau clinique est divisée en 3 types de maladie:

  • catarrhal Accompagné d'un fort syndrome de douleur sous les côtes à droite, l'inconfort est donné au bas du dos, à la nuque et aux épaules. Au début, la douleur survient périodiquement, puis elle est constamment tourmentée. Souvent, il y a des vomissements sans soulagement. La température est d'environ 37,5. L'attaque dure quelques jours. Tachycardie possible, augmentation de la pression, plaque blanche sur la langue, hyperémie. Les analyses montrent une augmentation de la RSE et une leucocytose modérée. La cause de la pathologie devient un régime alimentaire malsain - seigle irrégulier et sec, abus de graisse, fumé;
  • flegmoneux. Par rapport à la vue précédente, plus douloureuse, les symptômes sont plus lumineux. Changer de posture, tousser, respirer cause des douleurs. Nausées persistantes, souvent accompagnées de vomissements. Température - environ 39 ans, mauvais état, frissons. Une augmentation de la vésicule biliaire est observée. Les analyses montrent une augmentation de la RSE et de la leucocytose. Les parois du corps présentant cette évolution pathologique sont recouvertes d'exsudat purulent, parfois d'ulcères. Infiltration leucocytaire exprimée de la bile;
  • gangrène. C'est la troisième étape la plus difficile. Tous les symptômes s'intensifient, l'immunité ne peut pas résister aux bactéries pathogènes. Intoxication exprimée, signes de péritonite purulente. Dans ce cas, la température est inférieure à 39, la tachycardie, la respiration devient plus rapide. L'estomac est gonflé, le péristaltisme intestinal est absent ou opprimé au minimum. Les analyses montrent une augmentation de la RSE, une augmentation de la leucocytose, une défaillance de la composition électrolytique et de l'équilibre acido-basique, une protéinurie. La cause est un blocage de l'artère dans la vésicule biliaire en raison de l'athérosclérose, une régénération tissulaire médiocre. Cette forme est détectée chez les patients âgés.

Causes de la cholécystite

Les causes de l'inflammation sont diverses, mais la principale peut être appelée une dizaine:

  • la présence de calculs qui endommagent la membrane muqueuse;
  • l'hérédité;
  • mauvaise nutrition;
  • forme anormale de la vésicule biliaire;
  • réaction allergique;
  • troubles hormonaux;
  • prendre des médicaments;
  • perte de poids soudaine;
  • troubles immunitaires;
  • infections qui pénètrent dans la galle des foyers d’inflammation existants.

Dans cette vidéo, le médecin examine en détail les causes de la cholécystite chez les hommes et les femmes:

Comment traiter la cholécystite

Pour sélectionner la direction du traitement, vous devez déterminer le diagnostic exact. Le médecin écoute les plaintes, examine, palpation. Ensuite, le patient est envoyé pour le diagnostic, et le médecin en prescrit les types suivants:

  • hémogramme;
  • analyse d'urine et biochimie sanguine;
  • échographie;
  • Scanner, IRM;
  • intubation duodénale;
  • ensemencer la bile;
  • cholécystographie;
  • radiographie générale;
  • microscopie fécale;
  • analyses immunologiques, etc.
au contenu ^

Régime alimentaire

Après avoir déterminé le type de cholécystite et son évolution, le médecin planifie un traitement, y compris des recommandations en matière de nutrition. Le plus efficace sera le régime numéro 5, qui vise à réduire le cholestérol et à augmenter le nombre de fibres dans le régime.

Ces produits sont exclus: bouillons de viande et de poisson, jus de viande, sauces. Interdit frit, plats épicés, assaisonnements. L'interdiction s'applique également aux conserves, aux haricots, aux muffins, au cacao, au café et aux baies acidulées.

Produits autorisés: pain (son, seigle), produits laitiers (fromage cottage, lait, crème sure, beurre). Vous pouvez manger des céréales, des soupes de légumes, des types de poisson maigre et de la viande, des pâtes, des légumes avec des fruits de toute forme, du thé, de la gelée. Le choix des aliments autorisés est large, de sorte que la table de régime sera non seulement saine, mais aussi savoureuse.

Méthodes folkloriques

Les recettes de la médecine traditionnelle offrent des remèdes à tous les maux, y compris la cholécystite. L'accent est mis sur le cholagogue:

  • mélanger des portions égales de stigmates de maïs, d'immortelle et de tanaisie. Cuit à la vapeur dans un thermos 1 c. collection, versez 250 ml d’eau bouillante. La perfusion est prise un peu toute la journée;
  • mélanger 0,5 tasse de jus de citron avec 0,5 tasse de jus de carottes, concombres, betteraves. Buvez un peu toute la journée. Le mélange enlève les petits cailloux, le sable;
  • 1 jus de citron mélangé à 1 c. l sel et 1 litre d'eau, boire avant les repas du matin. Cette méthode est utilisée pour éliminer la bile;
  • de la cystite parasite aidera à la collecte de calendula, millepertuis, prêle, bourgeons de bouleau, eucalyptus, églantier, ortie. Les plantes médicinales prennent 1 c. À thé. Mixé, versez 1 litre d’eau. Porter le mélange à ébullition, éteindre, laisser infuser pendant 30 minutes. Accepter le matin, le soir avec 0,5 verre.

Médicamenteux

En cas d’exacerbation d’une cholécystite de tout type, les médecins prescrivent généralement plusieurs moyens d’actions différentes. Le choix est fait parmi les médicaments suivants:

  • agents antibactériens (érythromycine, oxacilline);
  • médicaments antiparasitaires (Tiberal, Vermox);
  • analgésiques (Spazgan, Baralgin);
  • antispasmodiques (Halidor, No-Shpa);
  • agents de désintoxication (glucose, solution de Ringer);
  • Blocus de Novocainic;
  • médicaments antiémétiques (métoclopramide, dompéridone);
  • immunomodulateurs (Licopid, Polyoxidonium);
  • signifie stabiliser le système nerveux autonome (Agripaume, Mélipramine).

Une fois l'inflammation stoppée, il est possible de dissoudre les calculs à l'aide de préparations à base d'acide ursodésoxycholique. L'auto-prescription des fonds n'est pas pratique, ils sont montrés chez 20% des patients, le reste n'en bénéficiera pas. Compte tenu de leur coût, ils ne doivent pas être pris à des fins de prophylaxie.

La posologie et la durée du traitement sont définies individuellement pour chaque patient. Les médicaments sont généralement pris longtemps et régulièrement. Il est important de temps en temps de prendre le contrôle d'un médecin, de procéder à des diagnostics de laboratoire, instrumentaux.

Quel médecin traite la cholécystite

Comme mentionné ci-dessus, le gastro-entérologue s'occupe du diagnostic et du traitement de la cholécystite, le thérapeute lui envoyant généralement une liste de plaintes pertinentes. Dans la manifestation aiguë de la maladie, le patient est envoyé à l'hôpital.

La première fois que vous devez vous conformer au repos au lit, suivez les instructions du médecin. Si l'exacerbation est accompagnée de signes de destruction de la galle, il y a complications de la cholécystite, une intervention chirurgicale est indiquée.

Afin de prévenir le développement de pathologies, il est nécessaire d'identifier et d'éliminer les pathologies chroniques au fil du temps, d'adopter un mode de vie correct, de bouger et de marcher davantage, de manger un peu, mais souvent de surveiller son poids. Le stress, la dépendance devrait être évité.

Traitement des médicaments contre la cholécystite et la pancréatite

✓ Article vérifié par un médecin

La cholécystite est un processus pathologique de la vésicule biliaire. Dans presque tous les cas, il survient en même temps que la pancréatite, une inflammation du pancréas. Les symptômes des deux maladies sont étonnamment similaires. Pour cette raison, il est nécessaire de traiter la maladie en même temps et avec pratiquement uniquement des médicaments.

Traitement des médicaments contre la cholécystite et la pancréatite

Causes de la maladie

La maladie peut se développer pour plusieurs raisons, parmi lesquelles:

  • infection persistante dans le nez, la gorge et le larynx;
  • problèmes métaboliques pouvant être provoqués par des erreurs de nutrition et par la présence de maladies gastro-intestinales;
  • le développement du diabète;
  • petite mobilité des patients;
  • constipation persistante et frustration;
  • surpoids et obésité;
  • petit ton des organes internes;
  • régime alimentaire inapproprié, qui peut être riche en farine, en aliments frits et salés;
  • un apport calorique insuffisant, pouvant même conduire à l'anorexie;
  • consommation de grandes quantités d'aliments épicés;
  • consommation excessive d'alcool;
  • intoxication alimentaire fréquente ou intoxication du corps avec d'autres substances nocives.

Attention! C'est très dangereux quand une personne a plusieurs facteurs qui peuvent conduire au développement d'une cholécystite et d'une pancréatite. Dans de tels cas, il est probable que la maladie se développe de manière compliquée, ce qui peut même conduire à la cancérologie.

Médicaments contre la cholécystite

Les médicaments suivants sont utilisés pour le traitement médicamenteux conservateur de la cholécystite:

Ursofalk

Ursofalk est disponible sous forme de capsule et de suspension.

Il appartient au groupe des médicaments contenant de l’acide ursodésoxycholique). Ce groupe de médicaments aide à réduire les calculs de cholestérol et augmente l’émulsification des graisses. Limité efficacement chez 10% des patients.

Buscopan

Buscopan - l'un des antispasmodiques les plus efficaces dans le traitement des maladies de la vésicule biliaire

Le médicament appartient à la classe des antispasmodiques, soulage les coliques. Il a un effet sélectif, il détend les parois du tube digestif, sans affecter les cellules qui sont dans un état physiologique. La douleur passe en environ une demi-heure, l'effet dure six heures.

Duspatalin

Duspatalin (chlorhydrate de mébévérine) soulage les spasmes dans les intestins

Un autre antispasmodique. Il est utilisé pour les douleurs abdominales ou intestinales (le meilleur effet sur le côlon). Il agit environ en un quart d’heure, éliminant ou affaiblissant le syndrome douloureux sans toucher le reste du tractus gastro-intestinal.

Motilium

Motilium soulage les nausées, les vomissements et l'intoxication

Le médicament soulage les nausées, les vomissements et l’intoxication du corps. Il élimine rapidement les scories des organes et des tissus, facilitant la progression des maladies et supprimant le syndrome douloureux. Prendre le médicament ne peut avoir que cinq ans et dans le cas où le poids du patient a atteint 20 kg. La posologie classique d'un dispositif médical est de 10 mg de la substance active, à prendre deux à trois fois par jour. Il est nécessaire de boire les comprimés strictement une demi-heure avant les repas. Dans ce cas, un ajustement de la posologie est nécessaire si le patient souffre de maladies du foie et des reins. La durée du traitement ne peut être déterminée que par un gastro-entérologue.

Holosas

Holosas aide à traiter les problèmes de vésicule biliaire et d'intoxication du corps

Le médicament est disponible sous la forme d'un sirop. C'est excellent pour les problèmes de vésicule biliaire et d'intoxication du corps. Holosas peut également être utilisé pour les maladies du foie, qui étaient une complication de la pancréatite et de la cholécystite. Le médicament peut être utilisé non seulement par les adultes mais aussi par les enfants. La posologie et le cours du traitement sont calculés individuellement dans chaque cas.

La posologie classique pour les enfants est de 2,5 ml de sirop deux ou trois fois par jour, une demi-heure avant les repas. Les adultes prennent également 5 ml de la substance active deux ou trois fois par jour 30 minutes avant la consommation d'aliments. Parfois, pendant le traitement de patients souffrant de brûlures d'estomac sévères, qui ont nécessité un traitement systématique. Pendant la grossesse, l'utilisation d'Holosas ne peut être initiée que par un gastro-entérologue, s'il existe de vraies raisons.

Hymekromon

Odeston est utilisé pour éliminer exclusivement les douleurs biliaires.

Il est utilisé exclusivement pour éliminer la douleur biliaire, rétablit le mouvement de la bile. Accepté 30 minutes avant un repas, le cours dure deux à trois semaines. Ne peut pas être utilisé pour le rein, l'insuffisance hépatique, l'ulcère duodénal, l'hémophilie et l'obstruction des voies biliaires.

Alverin

Meteospasmil - Analogue d'Alverine

Antispasmodique, contient deux principes actifs: l'alverine anesthésique et l'antimousse de siméthicone. Grâce à la combinaison de substances, le médicament élimine rapidement les flatulences, fréquentes chez les patients atteints de maladies des voies biliaires. Pris sur une tablette au besoin.

Trimébutine

Trimedat - un médicament pour soulager la douleur dans la cholécystite

Normalise la motilité gastro-intestinale, soulage les douleurs abdominales pendant une heure et élimine la dyspepsie. La réception est effectuée trois fois par jour. Habituellement bien toléré par les patients.

En l'absence de l'effet du traitement conservateur est appliqué chirurgical. Sa principale méthode reste la cholécystectomie. Il prévient non seulement les complications de l'évolution aiguë de la maladie, mais également, dans un avenir lointain, le cancer de la vésicule biliaire. Le prélèvement de l'organe se fait actuellement par laparoscopie et n'est pas contre-indiqué pour les femmes enceintes et les personnes âgées.

Médicaments contre la pancréatite

Prégabaline

Prégabaline - un médicament pour réduire la douleur dans la pancréatite

Les anticonvulsivants ont de bons résultats dans l’élimination de la douleur pancréatique persistante. Utilisé dans le traitement du syndrome de douleur neuropathique. En outre, le médicament refuse l'effet anti-anxiété, ce qui peut améliorer encore la santé des patients.

Préparations enzymatiques

Les médicaments utilisés pour le traitement de substitution en cas de déficit enzymatique sont Festal, Mezim et Créon. Chacune de ces préparations contient une quantité inégale de lipase, protéase et amylase. La posologie et le médicament doivent être choisis par le médecin, en tenant compte du fait que la personne doit recevoir au moins 25 000 et au plus 40 000 unités pour le repas principal. Plus efficace lorsqu'il est pris pendant ou immédiatement après un repas. La posologie est calculée individuellement pour chaque patient.

Pancréatine

La pancreatine est prise pour faciliter le processus de digestion et normaliser la production d'enzymes.

Le médicament est pris pour faciliter le processus de digestion et normaliser la production d'enzymes. Même les petits enfants jusqu'à un an peuvent prendre le médicament. La posologie est déterminée uniquement par le médecin traitant. La durée du traitement dépend également de la santé du patient et de sa réaction au médicament. La thérapie peut durer plusieurs mois.

Le dosage classique du médicament est de 400 000 U / jour pour des problèmes importants du pancréas. Les enfants âgés de un an et demi à 16 ans consomment au maximum 100 000 UI / jour, les plus jeunes jusqu'à un an et demi pouvant aller jusqu'à 50 000 U / jour. Pour les problèmes de foie et de reins, une légère adaptation de la posologie peut être nécessaire. Si le pancréas a des problèmes relatifs et ne montre que les symptômes de la maladie, des doses inférieures peuvent être prescrites.

Attention! Cette instruction ne considère pas l'évolution individuelle de la maladie. C'est pourquoi votre posologie doit être clarifiée avec votre médecin.

Coût des médicaments

Attention! Le coût du médicament peut varier en fonction du pays d'origine. Les homologues étrangers sont beaucoup plus chers, mais ils donnent souvent des résultats beaucoup plus rapides et perceptibles.

Traitements additionnels

Pour soutenir le traitement lors de l'utilisation de médicaments, des traitements supplémentaires sont prescrits.

  1. Avec la cholécystite, le chauffage par ultrasons et l’électrophorèse du foie sont prescrits; 10 interventions suffisent généralement. Après ces séances, la production de bile s’améliorera considérablement, la circulation sanguine de l’organe s’améliorera et l’inconfort et la douleur disparaîtront progressivement.
  2. Les mêmes procédures sont prescrites pour le développement de la pancréatite. Mais en même temps, l'appareil est installé sur le ventre. Habituellement, plusieurs zones se réchauffent pour réduire l'inflammation et protéger les organes voisins.
  3. Bains minéraux. Pour la procédure, il est préférable de choisir une procédure avec une solution de dioxyde de carbone et de chlorure de sodium. L'eau dans la salle de bain ne devrait pas dépasser +37 degrés et au moins +35 degrés.
  4. En buvant 150 ml d'eau minérale "Essentuki" et "Borjomi", vous pouvez prendre dans n'importe quelle salle de médecine et de restauration, facilite grandement la digestion et réduit la charge sur la vésicule biliaire et le pancréas.
  5. Après le passage de la maladie au stade de rémission et d'élimination de l'exacerbation, vous pouvez prendre des bains de boue et utiliser des applications spéciales pour les coller sur la région du foie et du pancréas.
  6. Assurez-vous de suivre un régime, en éliminant tous les aliments frits, farine, épicés, sucrés et salés.

L'utilisation de Borjomi et de Yessentuki facilite la digestion et réduit la charge sur la vésicule biliaire

Attention! La physiothérapie peut être utilisée pour traiter des maladies qui ne sont pas au stade aigu. Sinon, le problème pourrait s'aggraver considérablement et nécessiter une opération urgente.

Complications de la cholécystite et de la pancréatite

Si vous ne traitez pas la maladie, il peut y avoir un certain nombre de complications graves. Cependant, parfois, certains d'entre eux développent même avec un traitement adéquat. Parmi eux figurent les suivants:

  • le développement de maladies du foie, y compris l'hépatite;
  • développement de la gastrite et des ulcères, y compris leurs formes compliquées;
  • manifestation de symptômes du diabète;
  • mauvaise digestibilité des aliments, ce qui peut augmenter la constipation et la diarrhée;
  • apport insuffisant de vitamines et de minéraux;
  • le développement de la péritonite, qui peut être fatale;
  • développement de maladies oncologiques.

Attention! Les premiers signes de la maladie obligent un gastro-entérologue à se rendre d'urgence pour un examen approfondi afin d'identifier tous les problèmes de vésicule biliaire et de pancréas.

Avant de commencer le traitement, vous devez d'abord consulter votre médecin, car il est nécessaire de choisir soigneusement le dosage des médicaments. Ils diffèrent parfois sensiblement des classiques, qui sont expliqués dans les instructions. Cela peut être dû à des complications, à des problèmes de foie, de cœur et de reins. Dans de nombreux cas, la durée du traitement dépend également du patient et de son état.


Plus D'Articles Sur Le Foie