Comment changer la couleur de l'urine et des matières fécales avec la jaunisse

La couleur des selles avec jaunisse a tendance à changer radicalement. Cela est dû à l'augmentation des enzymes hépatiques et à l'incapacité du corps à éliminer les toxines en temps voulu. Le développement de la jaunisse est associé à un certain nombre de facteurs provoquants, qui sont basés sur le dysfonctionnement des voies biliaires. Au fur et à mesure que la pathologie progresse, des symptômes évidents de la maladie sont diagnostiqués, notamment une modification de la teinte naturelle des matières fécales et de l'urine. Selon l'intensité de la couleur, le spécialiste détermine la gravité de la maladie.

Pourquoi la teinte de l'urine change-t-elle?

La substance produite par le foie, appelée bilirubine, est responsable de la coloration de l'urine. Ce composant est le composant principal de la bile ou d'un pigment biliaire. Il se forme lors du processus chimique complexe de clivage de l'hémoglobine et d'autres substances présentes dans le foie. Les produits de décomposition s'accumulent dans la bile et sont éliminés du corps avec le reste des toxines. C'est un processus continu, cependant, en violation du but fonctionnel du foie, l'accumulation de composants dangereux est fixée.

La bilirubine est présente dans le sang humain en petites quantités. Toute anomalie indique le développement de processus pathologiques, en particulier d'insuffisances du foie et de la vésicule biliaire. Ceci est confirmé par un certain nombre de tests de laboratoire sur le sang et l'urine. Avec l'augmentation rapide de la quantité de bilirubine, il est possible de détecter des anomalies dans le corps sans recherche supplémentaire.

Toutes les violations sont enregistrées par l'ombre de l'urine. La bilirubine élevée conduit à une concentration élevée d'un autre composant - l'urobiline. Il est responsable de la couleur du matériel biologique, en changeant la couleur naturelle en une teinte sombre et saturée. La présence d'anomalies hépatiques est indiquée non seulement par un taux élevé de bilirubine, mais également par la présence de globules rouges et de protéines dans les urines. Pour confirmer la jaunisse, le spécialiste vous recommande de faire également un test sanguin.

Raisons pour changer l'ombre des matières fécales

La bilirubine affecte la couleur des matières fécales. S'accumulant dans l'intestin sous forme de stercobiline, il entraîne un net changement de l'ombre des matières fécales. La présence de ce composant dans les matières fécales est vérifiée en combinant le matériau d’essai avec du dichlorure de mercure. L’étude est menée pendant la journée, cette heure est suffisante pour que les matières fécales entrent dans la réaction avec les réactifs. Les données obtenues sont comparées aux indicateurs de laboratoire. Si la personne est en bonne santé, le matériau prendra une teinte rose. La couleur verte indique l'absence de stercobilin.

Les dysfonctionnements dans le fonctionnement du foie et du pancréas créent des conditions optimales pour l'accumulation de composants dangereux et toxiques dans le corps. Entrant dans les matières fécales, ils provoquent son changement. Dans des conditions normales, la quantité quotidienne de stérlocobiline excrétée est de 350 ml. Si un indicateur donné varie dans une direction plus petite ou plus élevée, il est courant de diagnostiquer une progression intensive des maladies dans le corps humain.

Si les tests de jaunisse indiquent une forte diminution du rapport stercobiline, un spécialiste détermine une insuffisance aiguë du fonctionnement du foie. Dans de rares cas, il y a une augmentation de la composante avec l'hépatite. Cela est dû à l'augmentation rapide du nombre de globules rouges dans le sang. Dans la plupart des cas, des processus similaires indiquent la progression de la jaunisse hémolytique.

Si, au cours de l'étude, la stercobiline n'a pas été détectée, un spécialiste diagnostique une obstruction complète des voies biliaires. Le blocage des canaux est provoqué par la compression par une tumeur ou une pierre. Dans ce cas, l'ombre des matières fécales avec jaunisse est blanche.

C'est important: une maladie du foie peut non seulement affecter la décoloration des matières fécales. De telles violations sont enregistrées avec une cholangite, une pancréatite et une cholécystite.

Comment le type de jaunisse affecte-t-il la couleur du matériel biologique?

Un test d’urine permet de caractériser parfaitement l’état de la personne, en particulier en cas de suspicion de jaunisse. Selon de nombreuses études, il existe trois principaux types d'hépatite:

  • hémolytique (surrénale);
  • parenchyme (hépatique);
  • mécanique (sous-hépatique).

L'hépatite hémolytique est accompagnée d'un jaunissement de la peau et des muqueuses. L'augmentation rapide du taux de bilirubine et l'accumulation de toxines dans le corps empêchent le foie et les reins de filtrer les substances dangereuses. Le résultat de ce processus est une couleur brillante de l'urine.

L'hépatite parenchymateuse ou hépatique se développe dans le contexte de graves anomalies du fonctionnement du foie. Sa progression est due au remplacement de cellules organiques saines par des tissus conjonctifs ou cicatriciels. Ce processus est caractéristique de la cirrhose. Le foie n'assume pas sa responsabilité directe et perd la capacité de traiter la bilirubine. Substance en grande quantité dans le sang. La bilirubine est partiellement filtrée par les reins, ce qui change la couleur naturelle de l'urine en une riche teinte sombre. Selon les signes extérieurs, cela ressemble à une bière forte ou à un thé.

Avec la jaunisse obstructive, une accumulation rapide de la bile est enregistrée dans le système d'écoulement. Ce processus est dû au blocage des conduits dû à la progression des tumeurs bénignes ou malignes. Les toxines s'accumulent dans la bile, entraînant un empoisonnement du corps. Une partie de la bilirubine produite pénètre dans l'intestin, où elle est convertie en sterkobiline. Ce composant affecte la couleur naturelle des masses fécales. Dans l'ictère sous-hépatique, les matières fécales prennent une teinte pâle ou blanche, des changements similaires se produisent dans la couleur de l'urine.

Selon l'ombre des matières fécales, un spécialiste est en mesure de faire un diagnostic préliminaire. Cependant, quel type de jaunisse est fixé chez l'homme et quelle est la cause de son développement aidera à déterminer d'autres études de laboratoire et instrumentales.

Changements dangereux dans le corps du nouveau-né

Les changements de couleur de l'urine et des matières fécales sont enregistrés à tout âge. Cependant, ils sont particulièrement dangereux pour les nourrissons. Les anomalies sont caractéristiques de la maladie hémolytique du nouveau-né (GBI). Il s’agit d’un processus pathologique, accompagné d’une augmentation rapide du taux de bilirubine dans le corps. Développé pendant le conflit Rh de la mère et du fœtus, toujours dans l'utérus. Dans la plupart des cas, c'est fatal.

Si le conflit Rh est clair, le risque de fausse couche ou de mort-né augmente. Au cours des dernières années, la mortalité due au développement d'une maladie hémolytique était de 80%. Le développement de la pathologie indique une couleur vive de la peau de l'enfant. Un critère supplémentaire pour l'évaluation est le changement de couleur des matières fécales avec jaunisse, il prend une teinte jaune vif. En pratique médicale, cette maladie s'appelle ictère nucléaire.

Les changements de couleur de l'urine et des matières fécales augmentent progressivement, et pendant 3 à 4 jours après la naissance, le bébé a des fèces jaune vif, avec une légère teinte verdâtre. En l’absence d’effets thérapeutiques, l’intoxication aiguë du système nerveux et le développement de l’ictère nucléaire s’installent le cinquième jour (la photo indique l’intensité de sa manifestation). Si l'enfant ne fournit pas une assistance rapide, il est fatal.

Important: tout changement dans le corps d'un adulte et d'un enfant constitue un motif de visite d'urgence à un établissement médical. Ignorer les signes évidents de déviations est dangereux par le développement de complications graves, y compris la mort.

Docteur Hépatite

traitement du foie

Excréments avec jaunisse quelle couleur

La couleur des selles avec jaunisse a tendance à changer radicalement. Cela est dû à l'augmentation des enzymes hépatiques et à l'incapacité du corps à éliminer les toxines en temps voulu. Le développement de la jaunisse est associé à un certain nombre de facteurs provoquants, qui sont basés sur le dysfonctionnement des voies biliaires. Au fur et à mesure que la pathologie progresse, des symptômes évidents de la maladie sont diagnostiqués, notamment une modification de la teinte naturelle des matières fécales et de l'urine. Selon l'intensité de la couleur, le spécialiste détermine la gravité de la maladie.

Le développement de la jaunisse est associé à un certain nombre de facteurs provoquants, qui sont basés sur le dysfonctionnement des voies biliaires.

Pourquoi la teinte de l'urine change-t-elle?

La substance produite par le foie, appelée bilirubine, est responsable de la coloration de l'urine. Ce composant est le composant principal de la bile ou d'un pigment biliaire. Il se forme lors du processus chimique complexe de clivage de l'hémoglobine et d'autres substances présentes dans le foie. Les produits de décomposition s'accumulent dans la bile et sont éliminés du corps avec le reste des toxines. C'est un processus continu, cependant, en violation du but fonctionnel du foie, l'accumulation de composants dangereux est fixée.

La bilirubine est présente dans le sang humain en petites quantités. Toute anomalie indique le développement de processus pathologiques, en particulier d'insuffisances du foie et de la vésicule biliaire. Ceci est confirmé par un certain nombre de tests de laboratoire sur le sang et l'urine. Avec l'augmentation rapide de la quantité de bilirubine, il est possible de détecter des anomalies dans le corps sans recherche supplémentaire.

Toutes les violations sont enregistrées par l'ombre de l'urine. La bilirubine élevée conduit à une concentration élevée d'un autre composant - l'urobiline. Il est responsable de la couleur du matériel biologique, en changeant la couleur naturelle en une teinte sombre et saturée. La présence d'anomalies hépatiques est indiquée non seulement par un taux élevé de bilirubine, mais également par la présence de globules rouges et de protéines dans les urines. Pour confirmer la jaunisse, le spécialiste vous recommande de faire également un test sanguin.

Lorsque les anomalies du foie s'assombrissent

Raisons pour changer l'ombre des matières fécales

La bilirubine affecte la couleur des matières fécales. S'accumulant dans l'intestin sous forme de stercobiline, il entraîne un net changement de l'ombre des matières fécales. La présence de ce composant dans les matières fécales est vérifiée en combinant le matériau d’essai avec du dichlorure de mercure. L’étude est menée pendant la journée, cette heure est suffisante pour que les matières fécales entrent dans la réaction avec les réactifs. Les données obtenues sont comparées aux indicateurs de laboratoire. Si la personne est en bonne santé, le matériau prendra une teinte rose. La couleur verte indique l'absence de stercobilin.

Les dysfonctionnements dans le fonctionnement du foie et du pancréas créent des conditions optimales pour l'accumulation de composants dangereux et toxiques dans le corps. Entrant dans les matières fécales, ils provoquent son changement. Dans des conditions normales, la quantité quotidienne de stérlocobiline excrétée est de 350 ml. Si un indicateur donné varie dans une direction plus petite ou plus élevée, il est courant de diagnostiquer une progression intensive des maladies dans le corps humain.

La décoloration des selles est l'un des signes de la jaunisse

Si les tests de jaunisse indiquent une forte diminution du rapport stercobiline, un spécialiste détermine une insuffisance aiguë du fonctionnement du foie. Dans de rares cas, il y a une augmentation de la composante avec l'hépatite. Cela est dû à l'augmentation rapide du nombre de globules rouges dans le sang. Dans la plupart des cas, des processus similaires indiquent la progression de la jaunisse hémolytique.

Si, au cours de l'étude, la stercobiline n'a pas été détectée, un spécialiste diagnostique une obstruction complète des voies biliaires. Le blocage des canaux est provoqué par la compression par une tumeur ou une pierre. Dans ce cas, l'ombre des matières fécales avec jaunisse est blanche.

C'est important: une maladie du foie peut non seulement affecter la décoloration des matières fécales. De telles violations sont enregistrées avec une cholangite, une pancréatite et une cholécystite.

Un test d’urine permet de caractériser parfaitement l’état de la personne, en particulier en cas de suspicion de jaunisse. Selon de nombreuses études, il existe trois principaux types d'hépatite:

L'hépatite hémolytique est accompagnée d'un jaunissement de la peau et des muqueuses. L'augmentation rapide du taux de bilirubine et l'accumulation de toxines dans le corps empêchent le foie et les reins de filtrer les substances dangereuses. Le résultat de ce processus est une couleur brillante de l'urine.

L'hépatite parenchymateuse ou hépatique se développe dans le contexte de graves anomalies du fonctionnement du foie. Sa progression est due au remplacement de cellules organiques saines par des tissus conjonctifs ou cicatriciels. Ce processus est caractéristique de la cirrhose. Le foie n'assume pas sa responsabilité directe et perd la capacité de traiter la bilirubine. Substance en grande quantité dans le sang. La bilirubine est partiellement filtrée par les reins, ce qui change la couleur naturelle de l'urine en une riche teinte sombre. Selon les signes extérieurs, cela ressemble à une bière forte ou à un thé.

Avec la jaunisse obstructive, une accumulation rapide de la bile est enregistrée dans le système d'écoulement. Ce processus est dû au blocage des conduits dû à la progression des tumeurs bénignes ou malignes. Les toxines s'accumulent dans la bile, entraînant un empoisonnement du corps. Une partie de la bilirubine produite pénètre dans l'intestin, où elle est convertie en sterkobiline. Ce composant affecte la couleur naturelle des masses fécales. Dans l'ictère sous-hépatique, les matières fécales prennent une teinte pâle ou blanche, des changements similaires se produisent dans la couleur de l'urine.

Selon l'ombre des matières fécales, un spécialiste est en mesure de faire un diagnostic préliminaire. Cependant, quel type de jaunisse est fixé chez l'homme et quelle est la cause de son développement aidera à déterminer d'autres études de laboratoire et instrumentales.

Les changements de couleur de l'urine et des matières fécales sont enregistrés à tout âge. Cependant, ils sont particulièrement dangereux pour les nourrissons. Les anomalies sont caractéristiques de la maladie hémolytique du nouveau-né (GBI). Il s’agit d’un processus pathologique, accompagné d’une augmentation rapide du taux de bilirubine dans le corps. Développé pendant le conflit Rh de la mère et du fœtus, toujours dans l'utérus. Dans la plupart des cas, c'est fatal.

La décoloration de l'urine et des matières fécales est un indicateur important des problèmes de santé infantile.

Si le conflit Rh est clair, le risque de fausse couche ou de mort-né augmente. Au cours des dernières années, la mortalité due au développement d'une maladie hémolytique était de 80%. Le développement de la pathologie indique une couleur vive de la peau de l'enfant. Un critère supplémentaire pour l'évaluation est le changement de couleur des matières fécales avec jaunisse, il prend une teinte jaune vif. En pratique médicale, cette maladie s'appelle ictère nucléaire.

Les changements de couleur de l'urine et des matières fécales augmentent progressivement, et pendant 3 à 4 jours après la naissance, le bébé a des fèces jaune vif, avec une légère teinte verdâtre. En l’absence d’effets thérapeutiques, l’intoxication aiguë du système nerveux et le développement de l’ictère nucléaire s’installent le cinquième jour (la photo indique l’intensité de sa manifestation). Si l'enfant ne fournit pas une assistance rapide, il est fatal.

Important: tout changement dans le corps d'un adulte et d'un enfant constitue un motif de visite d'urgence à un établissement médical. Ignorer les signes évidents de déviations est dangereux par le développement de complications graves, y compris la mort.

Elena Malysheva. Symptômes de la jaunisse.

Qu'est-ce que la jaunisse?

La jaunisse est un syndrome caractérisé par une concentration accrue.

dans le sang, qui se manifeste visuellement par la coloration jaune de la peau et des muqueuses. Couleur

avec jaunisse peut varier de orange foncé au citron brillant. La jaunisse n'est pas une maladie indépendante, mais seulement une manifestation clinique de diverses pathologies.

Cette pathologie est caractéristique non seulement de la génération adulte, mais également des enfants. Ainsi, la jaunisse des nouveau-nés est une pathologie néonatale assez commune. Selon les statistiques, cela se situe dans la structure de l'incidence des bébés au cours de la première semaine de la vie. Il survient chez 0,7% des nouveau-nés. La jaunisse obstructive est également une pathologie non moins rare. Il survient chez 40% des patients atteints de maladie des calculs biliaires. Chez les personnes atteintes de lésions tumorales du foie et des voies biliaires, la jaunisse survient dans 99% des cas. La jaunisse parenchymateuse est caractéristique des dommages viraux au foie. Cependant, il n'apparaît pas immédiatement, mais seulement aux stades décompensés, lorsque le corps n'est plus en mesure de lutter de manière indépendante contre la maladie.

La jaunisse est principalement due à l'accumulation d'excès de bilirubine dans les tissus. La bilirubine est un pigment du foie dont la principale source est

Pour la synthèse de la bilirubine, l'hémoglobine provient de la destruction

. L’espérance de vie moyenne des globules rouges (

globules rouges) est de 120 jours. Après la fin de cette période, les globules rouges sont détruits et l'hémoglobine, qu'ils contenaient auparavant, pénètre dans le foie et la rate. Au départ, le fer de la bilirubine subit une oxydation, puis il est transformé en ferritine. Le cycle de porphyrine synthétisé est converti en bilirubine par plusieurs réactions.

La bilirubine résultante pénètre dans la circulation sanguine. La bilirubine est insoluble dans l'eau et utilise donc l'albumine pour son transport. Avec le flux sanguin, la bilirubine est délivrée aux cellules du foie - les hépatocytes. Initialement, il est capturé par ces cellules, puis transporté vers le foie, où il se lie à l'acide glucuronique, puis libéré dans les capillaires biliaires. Il existe deux types de sans bilirubine (indirecte) et associée (directe). Avant de se lier à l'acide glucuronique, la bilirubine est appelée libre. Après conjugaison (composé) avec un acide, la bilirubine devient liée ou directe.

La sécrétion de la bile se produit en fonction du gradient de pression - le foie sécrète la bile à une pression de 300 à 350 millimètres d’eau. En outre, il s'accumule dans la vésicule biliaire, qui sécrète déjà de la bile, selon les besoins. La bilirubine pénètre dans l'intestin et, sous l'action des enzymes, se transforme en mésobilique et en urobilinogène. De l’intestin, l’urobilinogène est sécrété sous forme de stercobilinogène (60 à 80 mg par jour). Ce dernier colore les matières fécales brunes. Une petite partie de l'urobilinogène est réabsorbée par les intestins et par le sang dans le foie. Chez une personne en bonne santé, le foie métabolise complètement l'urobiline. Par conséquent, il n'est normalement pas détecté dans l'urine. Une partie du sterkobilinogen pénètre dans la circulation sanguine en général et est excrété par les reins (environ 4 mg par jour), donnant à l'urine une couleur jaune paille.

Ainsi, l'échange de bilirubine dans l'organisme est assez complexe et comporte plusieurs étapes. La violation de l'un d'eux peut provoquer une jaunisse.

Les causes de la jaunisse sont:

  • obstruction des voies biliaires et de la vésicule biliaire;
  • pathologies du foie (hépatite, cirrhose);
  • destruction prématurée des globules rouges.

Obstruction des voies biliaires L’obstruction totale ou partielle des voies biliaires est l’une des causes les plus courantes de jaunisse. Cela développe une jaunisse, appelée mécanique ou sous-hépatique. Le nom de jaunisse dans ce cas reflète la cause de la maladie. En cas de jaunisse obstructive, la concentration de bilirubine dans le sang augmente en raison du blocage des canaux. Le blocage des voies biliaires peut être déclenché par diverses pathologies.

Les causes de l'obstruction des voies biliaires sont les suivantes:

  • calculs de la vésicule biliaire ou des voies biliaires;
  • cancer du pancréas;
  • un kyste situé dans la région de la tête du pancréas;
  • tumeurs des voies biliaires;
  • sténose (rétrécissement) des voies biliaires.

Celles-ci et beaucoup d'autres pathologies peuvent causer un blocage complet ou partiel des voies biliaires. Ceci, à son tour, conduit à une perturbation de la sortie de la bile et à son accumulation dans les voies biliaires. Au fil du temps, la pression dans les canaux augmente et la bile, essayant de trouver la voie de sortie, commence à saturer les parois de la vésicule biliaire. En conséquence, la bilirubine et les acides biliaires sont libérés dans le sang. La teneur en bilirubine dans le plasma sanguin commence à dépasser la norme. La peau et les muqueuses deviennent rapidement jaunâtres.

Étant donné que la bile due à une obstruction (altération de la perméabilité) n'entre pas dans l'intestin, les selles, un patient souffrant d'un ictère obstructif, deviennent décolorées. En même temps, la bilirubine circulant librement dans le sang lui donne une couleur brun foncé.

Pathologies du foie (hépatite, cirrhose) Diverses maladies du foie provoquent le développement d'un véritable ictère dit «parenchymateux». Le plus souvent, la jaunisse parenchymateuse est basée sur des lésions infectieuses ou toxiques des cellules du foie (hépatocytes).

Les pathologies pouvant provoquer une jaunisse parenchymateuse incluent:

  • hépatite aiguë;
  • exacerbation de l'hépatite chronique;
  • la cirrhose du foie, y compris la cirrhose biliaire primitive;
  • consommation systématique d'alcool;
  • intoxication aux champignons;
  • la septicémie;
  • la mononucléose;
  • la leptospirose;
  • exposition à certains virus, poisons.

La base de ces maladies est une violation du métabolisme, de la capture et du transport de la bilirubine dans les hépatocytes, ce qui conduit au développement du syndrome cytolytique et cholestatique. Le premier syndrome reflète le processus de destruction cellulaire (cyto-cellule, lyse - destruction) qui se produit lors de la libération de bilirubine. Le syndrome cholestatique est caractérisé par une stagnation de la bile et une diminution de son entrée dans l'intestin. Ces deux syndromes définissent le tableau clinique de la jaunisse parenchymateuse. La couleur de la peau avec ce type de jaunisse est caractérisée par une teinte rougeâtre ("jaunisse rouge"). Comme pour les autres types de jaunisse, la sclérotique, le palais mou, puis la peau sont d'abord peints. En raison de la destruction des hépatocytes (qui contiennent déjà des pigments), la bilirubine pénètre dans les vaisseaux lymphatiques et sanguins. Entrer dans la bilirubine dans le sang, tache la peau et la sclérotique en jaune.

Médicaments menant au développement de la jaunisse parenchymateuse Destruction prématurée des globules rouges La destruction prématurée des globules rouges est à la base de la jaunisse hémolytique ou sus-hépatique. Dans ce cas, l'augmentation de la concentration sanguine en hémoglobine est due à la dégradation intensive des globules rouges et, par conséquent, à la production excessive de bilirubine indirecte (les globules rouges contenant de la bilirubine indirecte). Le phénomène de dégradation massive des érythrocytes peut être observé dans la pathologie de la rate, notamment dans l'hypersplénisme primaire et secondaire. L'anémie peut également être la cause de la dégradation intense des globules rouges.

En raison de la dégradation des globules rouges, une grande quantité de bilirubine indirecte est produite, que le foie n'a pas le temps de métaboliser. Ainsi, une partie de la bilirubine, qui est toujours capturée par les hépatocytes, se lie à l'acide glucuronique, tandis qu'une partie reste non liée. La bilirubine non liée, qui ne devrait normalement pas être, peint les muqueuses et la peau dans une couleur citronnée brillante.

La jaunisse hémolytique peut aussi être de nature auto-immune. La base de cette maladie est la destruction massive de globules rouges par les propres cellules du corps. Les causes de la jaunisse hémolytique auto-immune, ainsi que d'autres maladies auto-immunes, sont inconnues. La jaunisse peut aussi être due à diverses maladies génétiques.

Les pathologies génétiques accompagnées d'un ictère comprennent le syndrome de Gilbert. Il s'agit d'une maladie génétique dans laquelle le processus de métabolisme de la bilirubine (son absorption et son absorption) est perturbé dans les hépatocytes. La proportion d'hommes et de femmes atteints de cette pathologie est de 3 à 4 et l'âge moyen du début de la maladie est de 12 à 25 ans.

La teneur en bilirubine totale dans le sang varie de 5,1 à 21,5 micromoles par litre. À la part d’indirect (

la bilirubine libre) représente de 4 à 16 micromoles par litre (

75 - 85% du total), tandis que la concentration est directe (

lié) est compris entre 1 et 5 micromoles par litre (

15 à 25% du total).

Une augmentation de la concentration de bilirubine dans le sang de 27 à 34 micromoles par litre est appelée hyperbilirubinémie. La bilirubine se lie aux fibres élastiques de la peau et de la conjonctive et donne à la peau et à la jaunisse muqueuse.

En fonction du niveau de bilirubine, attribuez plusieurs degrés de gravité à la jaunisse.

Le taux d'augmentation de la concentration de bilirubine dépend de la gravité des pathologistes, à l'origine de la jaunisse. Donc, avec obturation complète (

obstruction des voies biliaires, le taux de bilirubine augmente chaque jour de 30 à 40 micromoles par litre. En cas de blocage partiel, le taux de bilirubine augmente plus lentement.

Les degrés de jaunisse sont:

  • jaunisse légère à une concentration de bilirubine pouvant atteindre 85 micromoles par litre;
  • jaunisse modérée à une concentration en bilirubine de 86 à 169 micromoles par litre;
  • ictère grave avec augmentation des taux de bilirubine supérieure à 170 micromoles par litre.

Le degré de coloration de la peau et des muqueuses (intensité de la jaunisse) dépend de la couleur de la peau, de la concentration de bilirubine et de l'apport sanguin au tissu. Les muqueuses initialement visibles sont peintes, c'est-à-dire la sclérotique. C’est pourquoi, si une pathologie hépatique est suspectée, le médecin examine d’abord la sclérotique du patient.

Un peu plus tard se joint à la coloration ictérique de la peau. Si les soins médicaux ne sont pas prodigués à temps, la peau devient verdâtre. Cela est dû à l'oxydation progressive de la bilirubine en biliverdine, de couleur verte. Même si, à ce stade, le patient n'est pas traité, la peau et les muqueuses deviennent bronze noirâtre. Ainsi, l'évolution de la peau avec jaunisse est la suivante. D'abord jaune, puis verdâtre, puis bronze.

Selon la cause de l'origine et la pathogenèse, il existe trois types principaux d'ictère. Chaque type a ses propres raisons, ainsi que son propre tableau clinique. En outre, faites la distinction entre le véritable jaunisse et le pseudo-jaunissement. Le pseudo-jaunissement est le résultat de l'accumulation de carotènes dans la peau. Cela peut se produire avec une consommation prolongée.

et d'autres produits.

La différence entre pseudo-jaunisse et jaunisse vraie réside dans le fait que dans le premier cas, seule la peau est colorée en jaune, dans le second cas, la peau et les muqueuses.

Les types de jaunisse comprennent:

  • jaunisse obstructive (sous-hépatique);
  • jaunisse hémolytique (adhépatique);
  • jaunisse hépatique (parenchyme).

L'intensité de l'accumulation dépend du degré d'obstruction. Si les calculs ou le kyste ferment complètement la lumière du canal, le flux de bile dans l'intestin s'arrête. La bile s'accumule dans les voies biliaires, créant une pression accrue dans celles-ci. Ne trouvant pas d'autre issue, elle commence à s'infiltrer dans le sang. En conséquence, les composants de la bile, à savoir la bilirubine et les acides biliaires, pénètrent dans le sang. La bilirubine peint la peau et les muqueuses de couleur jaunâtre.

Les symptômes de la jaunisse obstructive sont les suivants:

  • démangeaisons sévères;
  • coloration ictérique de la peau et des muqueuses;
  • perte de poids.

Démangeaisons sévères Dans la mesure où, en cas de jaunisse obstructive, une grande quantité d'acides biliaires (composants de la bile) est libérée dans le sang, des démangeaisons cutanées graves apparaissent. Il nuit considérablement à la qualité de vie du patient, provoquant souvent des nuits blanches. Le prurit avec jaunisse mécanique est dû à une irritation des terminaisons nerveuses avec les acides biliaires.

Coloration de la peau et des muqueuses par l'ictère.L'intensité de l'ictère dépend de la concentration de bilirubine dans le sang. En règle générale, en cas d'ictère mécanique, la concentration de bilirubine augmente très rapidement. Par conséquent, la coloration de la peau est toujours très vive. La jaunisse obstructive se caractérise par la teinte verdâtre de la peau.

Perte de poids, carence en vitamines Du fait que la bile n'entre pas dans la lumière intestinale, les acides gras et les vitamines liposolubles ne sont pas absorbés. Rappelons que la bile joue un rôle important dans le processus d’assimilation des aliments consommés. Il décompose les graisses en petites molécules, facilitant leur absorption. En outre, en raison des composants de la bile, les vitamines A, D, E et K sont absorbées.Par conséquent, les patients commencent souvent à perdre du poids en obstruant la vésicule biliaire (ou une autre cause mécanique).

Une déficience en vitamines A, D, E et K solubles dans les graisses se développe progressivement, tandis qu'une carence en vitamine A entraîne l'apparition d'une maladie telle que la cécité nocturne. La carence en vitamine D est à la base du développement de l'ostéoporose et de la douleur dans la colonne vertébrale. Dans la cholestase chronique (stagnation de la bile) se développe une ostéomalacie qui se traduit par une diminution de la densité osseuse. Les symptômes de carence en vitamine E sont très divers. Il comprend des symptômes tels que la polyneuropathie, la dégénérescence rétinienne, l’ataxie cérébelleuse. La conséquence la plus dangereuse de la cholestase est la carence en vitamine K, qui se manifeste par le syndrome hémorragique.

Si la bile stagne pendant longtemps, des processus inflammatoires commencent à se développer en elle. Le processus inflammatoire dans les voies biliaires est appelé cholangite. En plus de la jaunisse, il se caractérise également par une fièvre accompagnée de frissons et de douleurs au côté droit.

La jaunisse mécanique diffère non seulement par les symptômes cliniques, mais aussi par les signes de laboratoire. Les matières fécales acholiques (incolores), l'urine de la couleur de la bière, l'augmentation du niveau de tous les composants de la bile en sont également caractéristiques.

Diagnostic de la jaunisse obstructive En règle générale, le diagnostic de la jaunisse obstructive n'est pas difficile. Très souvent, la cause est des calculs biliaires ou une cholangite (inflammation des voies biliaires). Dans ce cas, il existe une triade de Charcot - douleur dans l'hypochondre droit, la température et la jaunisse. La douleur dont se plaint le patient est très forte, presque insupportable. Le patient est déchiré, ne peut pas s'asseoir. La méthode de diagnostic principale est le plus souvent une échographie (US). L'expansion du canal biliaire (hypertension biliaire) est un signe caractéristique du blocage du tractus biliaire aux ultrasons.

En plus des ultrasons, ils ont souvent recours à une cholangiopancréatographie endoscopique. Cette méthode de diagnostic est réalisée à l'aide d'un endoscope (tube creux) inséré dans le duodénum. Ensuite, la sonde est extraite de l'endoscope avec une caméra vidéo fixée à l'extrémité qui atteint les voies biliaires. L'image des conduits est transmise à l'écran du moniteur. Ainsi, une image plus complète et claire de l'état des voies biliaires est obtenue.

Une augmentation de la concentration de bilirubine, d'acides biliaires et d'enzymes hépatiques est favorable au diagnostic d'ictère obstructif. Au cours d'un examen médical, le foie est dense et grumeleux, et une douleur locale est observée dans la zone de projection de la vésicule biliaire.

Le nom de ce type de jaunisse reflète le mécanisme de sa formation. La base du développement de la jaunisse est

destruction des globules rouges, d'où le nom - jaunisse hémolytique.

La jaunisse hémolytique se caractérise par une dégradation intense des globules rouges et la libération de grandes quantités de bilirubine. La jaunisse hémolytique est également appelée adhépatique. Cela signifie que la cause de cette maladie ne réside pas dans le foie lui-même (comme dans la forme du foie), ni en dessous (comme dans le cas de la maladie mécanique), mais surtout dans le système circulatoire. Le signe de laboratoire principal de la jaunisse hémolytique est une augmentation de la concentration de bilirubine indirecte.

Les causes de la dégradation massive des globules rouges peuvent être l’anémie, l’ingestion de divers poisons et toxines, entraînant la destruction des globules rouges.

Les symptômes de l'anémie hémolytique sont les suivants:

  • jaunisse couleur citron vif;
  • splénomégalie;
  • changements dans le sang.

Jaunisse Avec jaunisse hémolytique, la peau se distingue par sa couleur citron vif. Le degré de jaunissement est modéré. La coloration jaune de la peau est due à la circulation dans le sang d'une quantité accrue de bilirubine indirecte. Comme pour les autres types de jaunisse, les muqueuses (sclérotique et voile du palais) sont peintes en premier, puis la peau elle-même. La jaunisse hémolytique est toujours accompagnée d'une anémie, car une décomposition érythrocytaire se produit. Si l'anémie est très prononcée (la concentration en hémoglobine est réduite à moins de 70 grammes par litre), l'ictère peut être inférieur à la peau pâle. La démangeaison est modérément absente ou complètement absente.

Splénomégalie La splénomégalie est un syndrome caractérisé par une augmentation de la taille de la rate. L'augmentation de la taille de la rate dépend de l'intensité de l'hémolyse (destruction des globules rouges). La splénomégalie est souvent accompagnée d'une hépatomégalie (foie hypertrophié). L'urine et les matières fécales atteintes de jaunisse hémolytique deviennent extrêmement foncées.

Modifications du tableau sanguin Dans le sang, la jaunisse hémolytique augmente fortement la concentration de bilirubine indirecte, tandis que le niveau de direct (lié) reste dans les limites de la normale. Également dans le sang apparaît un grand nombre de globules rouges jeunes et immatures, qui remplacent les cellules détruites. Ce phénomène s'appelle la réticulocytose (les jeunes formes de globules rouges s'appellent des réticulocytes) et est caractéristique de tous les jaunisses hémolytiques. Un autre indicateur de jaunisse hémolytique est une augmentation du taux de fer sérique. Tests hépatiques et cholestérol dans la plage normale.

ou parenchymateux) survient dans diverses maladies du foie. Les dommages sont au cœur de son développement

le tissu lui-même), donc la jaunisse hépatique est également appelée parenchyme. Les dommages aux cellules du foie peuvent être causés par diverses raisons. Le plus souvent, la jaunisse hépatique est infectieuse ou toxique.

Les causes de la jaunisse hépatique (parenchymateuse) sont:

  • hépatite infectieuse et toxique;
  • hépatite virale B, C, D;
  • cirrhose biliaire;
  • intoxication médicamenteuse.

En raison de l'effet destructeur du virus ou du médicament (selon la cause de la jaunisse), les cellules hépatiques sont détruites. Les pigments biliaires, y compris la bilirubine, pénètrent dans les vaisseaux lymphatiques et sanguins à partir d'hépatocytes détruits. La partie principale de la bilirubine pénètre dans l'urine et la tache de couleur sombre. La bilirubine devient moins intense dans l'intestin, de sorte que les matières fécales avec jaunisse parenchymateuse sont toujours légères.

Symptômes et signes de la jaunisse hépatique Le tableau clinique de la jaunisse parenchymateuse est déterminé par ses causes. Si la jaunisse est liée à une intoxication, des symptômes tels que nausées, vomissements et douleurs abdominales seront présents. La jaunisse est dans ce cas une teinte différente de safran, ce qui entraîne la peau du patient devient rouge. Si la jaunisse est retardée et qu’il n’ya pas de traitement adéquat, la peau peut prendre une teinte verdâtre. La jaunisse parenchymateuse est également accompagnée de prurit, mais elle est moins prononcée que la jaunisse mécanique. Dans le sang, le niveau de toutes les enzymes hépatiques - aminotransférase, aldolase, phosphatase. L'urine devient plus foncée (ombre de bière). À la palpation, le foie est hypertrophié, dense et douloureux. La jaunisse hépatique peut souvent être compliquée par le syndrome hémorragique.

Le diagnostic repose sur les plaintes des patients, des données de laboratoire et des données objectives. Les patients atteints de jaunisse hépatique se plaignent de douleurs dans l'hypochondre droit, de démangeaisons légères et de symptômes dyspeptiques (nausées, vomissements). Les données de laboratoire incluent une augmentation du taux de bilirubine dans le sang, des enzymes hépatiques, l'apparition d'urobiline dans les urines et de stercobiline dans les selles. Les données objectives incluent les signes détectés par le médecin lors de l'examen. C'est la couleur de la peau (couleur safran), du foie hypertrophié et douloureux.

La jaunisse du nouveau-né est un terme médical spécial utilisé pour désigner la teinte ictérique des tissus chez les enfants. Il provoque ce phénomène bilirubine (

pigment biliaire), qui s'accumule dans le corps de l'enfant. Sur la base des causes, des symptômes concomitants et d’autres facteurs, on distingue les jaunisses physiologiques et pathologiques.

Ce type de jaunisse est le plus courant et représente environ 90% des cas de coloration jaune de la peau diagnostiqués chez le nouveau-né. Selon les statistiques, environ 60% des bébés naissent avec un ictère physiologique. Dans la plupart des cas, ce phénomène est diagnostiqué chez les prématurés. La coloration des tissus apparaît entre 3 et 5 ans et ne dure pas plus de 2 à 3 semaines.

Causes La cause de la coloration ictérique des tissus chez les nouveau-nés est l’immaturité des systèmes responsables de l’échange et du débit de la bilirubine (substance apparaissant à la suite de la dégradation des globules rouges). Chez l'homme, la bilirubine est traitée par le foie et excrétée naturellement. Au moment du développement fœtal, le corps de la mère «aide» le fœtus à traiter la bilirubine. Après la naissance, le corps de l’enfant ne peut pas supporter la «neutralisation» de tout le volume du pigment biliaire. De plus, après la naissance, le taux de bilirubine dans le sang augmente considérablement. En effet, pendant le développement fœtal, le fœtus a besoin de davantage de globules rouges et, après la naissance, leur besoin diminue. Les globules rouges commencent à se décomposer en formant de la bilirubine. L'augmentation de la quantité de bilirubine associée à l'immaturité du foie des enfants conduit au fait que le pigment commence à s'accumuler dans le corps du nouveau-né. Un certain nombre de facteurs augmentent le risque de survenue d'un ictère de type physiologique chez le nouveau-né.

Les circonstances qui contribuent au développement de l'ictère physiologique sont les suivantes:

  • alimentation déséquilibrée de la future mère;
  • utilisation de produits du tabac et autres mauvaises habitudes des femmes;
  • la présence de diabète enceinte;
  • carence en iode pendant la gestation;
  • utilisation de certains médicaments;
  • mauvaise condition physique générale des femmes.

Tous ces moments affectent négativement le développement du fœtus, à la suite duquel l'enfant naît avec un système enzymatique non formé et son corps ne peut pas faire face au retrait de la bilirubine.

Symptômes Le seul symptôme de la jaunisse physiologique est une teinte jaunâtre de la peau. Le comportement de l'enfant en même temps est normal - il est actif, pas méchant, mange bien. Parfois, avec une coloration très prononcée de la peau, le bébé peut être trop somnolent, manger languissant. Le taux d'hémoglobine dans les tests normaux, les matières fécales et l'urine ont une couleur naturelle.

Traitement La jaunisse physiologique ne nécessite pas de soins médicaux. Dans certains cas, le nouveau-né reçoit du glucose par voie intraveineuse. Le traitement le plus efficace contre cette maladie est l'allaitement. Le lait maternel particulièrement efficace agit les premiers jours après la naissance, car il a un léger effet laxatif, de sorte que le pigment biliaire est plus rapidement excrété avec les selles.

Des activités extérieures fréquentes sous le soleil sont également recommandées, car les rayons du soleil convertissent la bilirubine en un composé non toxique qui est éliminé du corps en 12 heures.

La durée maximale de la jaunisse physiologique est de 3 semaines. Pendant cette période, il convient de surveiller si le jaunissement devient plus prononcé. Si l'ombre devient plus intense, vous devriez consulter un médecin. De plus, il est nécessaire de recourir à des soins médicaux si, 21 jours après la naissance, la peau du bébé n’acquiert pas de couleur naturelle.

Conséquences La jaunisse physiologique ne constitue pas une menace pour la croissance et le développement futurs du nouveau-né.

La jaunisse pathologique n’est pas aussi commune que l’espèce précédente, mais elle diffère par une évolution plus longue et plus sévère. Contrairement à la physiologie, cette forme de jaunisse apparaît le premier jour après la naissance et peut durer indéfiniment.

Symptômes Indépendamment de la cause de la jaunisse pathologique, il existe un certain nombre de symptômes communs de cette maladie.

Les signes courants d'ictère pathologique sont:

  • en cas de jaunisse pathologique, la coloration de la peau est plus intense;
  • La nuance ictérique peut être observée sur les muqueuses visibles (par exemple dans la bouche) et sur la sclérotique oculaire;
  • en plus du jaunissement, des hémorragies ponctuelles et des ecchymoses peuvent être présentes sur la peau;
  • un trait distinctif de la jaunisse pathologique est son évolution ondulante (la couleur de la peau peut commencer à se régénérer, puis à nouveau devenir jaunâtre);
  • le comportement de l’enfant est lent et léthargique, il refuse de manger ou hésite à manger;
  • peut être une augmentation du tonus musculaire, des pleurs monotones;
  • Souvent, l'urine devient plus sombre et les matières fécales, au contraire, se décolorent;
  • avec la progression de la jaunisse pathologique, des symptômes tels que convulsions, ralentissement de la fréquence cardiaque et pleurs perçants peuvent également se développer;
  • avec des cas surchargés, le nouveau-né peut tomber dans la stupeur ou le coma.

En plus des symptômes courants, il existe certains signes spécifiques de jaunisse pathologique, dont la nature détermine la cause qui a provoqué cette affection.

Causes À ce jour, plus de 50 facteurs peuvent causer une jaunisse pathologique.

Les causes les plus courantes d'ictère pathologique sont les suivantes:

  • Structure anormale des globules rouges. C'est une maladie congénitale dans laquelle le jaunissement de la peau est accompagné d'une hypertrophie du foie et de la rate. Par la suite, l'enfant développe une anémie.
  • Incompatibilité du facteur Rh, du groupe sanguin ou d'autres indicateurs du sang de la mère et du fœtus. Il provoque une décomposition accrue des globules rouges, entraînant l'apparition d'une jaunisse anormale dans laquelle la peau devient jaune.
  • Cefalohématome (accumulation de sang sous le périoste des os crâniens). Un hématome est formé à la suite de blessures qu'un enfant peut subir en traversant le canal utérin ou à une position anormale dans l'utérus. Quand un hématome est résorbé, les produits de dégradation de l'hémoglobine pénètrent dans le sang, ce qui donne à la peau une teinte caractéristique.
  • Le syndrome de Gilbert. Dans cette maladie, le processus de retrait de la bilirubine du corps est perturbé en raison de la structure anormale des hépatocytes (cellules du foie). Souvent, un tel ictère pathologique est diagnostiqué comme physiologique.
  • Syndrome de Crigler-Nayar. Maladie héréditaire grave qui affecte le système nerveux de l’enfant. La jaunisse apparaît dans les premières heures après la naissance.
  • Syndrome de Dabin-Johnson. Pathologie congénitale caractérisée par une violation du processus de retrait de la bilirubine du foie. La coloration de la peau est faible ou modérée, le foie peut être légèrement hypertrophié.
  • Caractéristiques de la composition du lait maternel. Dans certains cas, le lait maternel présente une concentration accrue d'acides gras et d'autres substances qui interfèrent avec le processus d'élimination de la bilirubine chez le nouveau-né. Contrairement à d'autres formes d'ictère pathologique dans ce cas, la peau se colore au jour 3 et dure 1 à 2 mois. Lorsqu'elles se traduisent par une alimentation artificielle, les manifestations de l'ictère sont considérablement réduites.
  • Déficit en hormone chez le nouveau-né. Lorsque la fonction thyroïdienne est insuffisante chez l’enfant, la maturation des enzymes responsables du bon métabolisme de la bilirubine est bloquée. Le teint jaune persiste longtemps, parfois jusqu'à 20 semaines dans certains cas. La jaunisse pathologique est accompagnée par une peau sèche, un gonflement, une léthargie. Aussi pour cette pathologie est caractérisée par une augmentation de l'abdomen, des troubles digestifs (constipation ou diarrhée), une température corporelle basse, une voix rauque faible.
  • Les dommages au foie sont de nature virale ou bactérienne. La jaunisse peut survenir immédiatement après la naissance et après quelques semaines. Outre les principaux symptômes, il existe des signes tels que ballonnements, vomissements, grossissements et épaississement du foie.
  • Structure anormale des voies biliaires. Avec cette pathologie, la lumière du tractus biliaire se rétrécit ou est complètement bloquée. De ce fait, l'écoulement de la bile est perturbé et la bilirubine pénètre dans le sang. Au départ, la peau jaune acquiert progressivement une teinte verdâtre. Le foie dans le même temps augmente considérablement de taille, des veines élargies apparaissent sur l'estomac.

Conséquences En l'absence de traitement opportun et correctement prescrit, la jaunisse pathologique peut entraîner diverses complications graves. Les conséquences d'une telle affection peuvent se manifester dans un court laps de temps et à un âge plus avancé.

Les conséquences possibles de la jaunisse pathologique sont les suivantes:

  • Intoxication toxique. Avec un excès de bilirubine, cette substance commence à s'accumuler dans le tissu adipeux et dans d'autres structures du corps, ce qui peut entraîner une intoxication.
  • Albuminémie. Un taux élevé de bilirubine entraîne une diminution de la quantité d'albumine dans le sang. Cette condition est accompagnée d'un œdème grave, de la diarrhée.
  • Encéphalopathie bilirubine. Dommages au cerveau, qui se développent à la suite d'une exposition à la bilirubine. Accompagné de convulsions, perte auditive, paralysie et peut conduire à une altération du développement mental et physique de l'enfant.

Les facteurs qui augmentent le risque d'avoir un bébé souffrant de jaunisse sont les suivants:

  • une femme a moins de 18 ans ou plus de 40 ans;
  • antécédents d'avortement et / ou de fausse couche;
  • travail prématuré précédemment reporté;
  • tabagisme et autres mauvaises habitudes pendant la grossesse;
  • diabète chez une femme enceinte;
  • infections intra-utérines;
  • facteur sanguin Rh négatif;
  • jaunisse chez les enfants nés auparavant.

Les femmes à haut risque doivent être vues par un médecin dès le moment où elles sont planifiées et pendant toute la période de gestation. En cas de facteur Rh négatif, des préparations spéciales sont prescrites pour la liaison des anticorps anti-Rh. Pendant la grossesse, une femme doit observer un régime alimentaire équilibré, limiter les effets du stress et d’autres facteurs pouvant nuire au développement du fœtus.

Le principal symptôme de la jaunisse est la coloration de la peau et des muqueuses dans différentes nuances de jaune. La teinte dépend de la couleur de peau d'origine du patient et du type de jaunisse. Avec jaunisse hépatique, la peau du patient devient jaune-rouge (

Couleur Safran), avec mécanique - en verdâtre et avec hémolytique - en citron.

Outre les principaux symptômes de la jaunisse, les symptômes de la maladie à l'origine de la jaunisse sont également caractéristiques.

Les symptômes de la jaunisse sont les suivants:

  • décoloration de l'urine et des matières fécales;
  • décoloration de la peau;
  • prurit;
  • changements dans l'image du sang.

La couleur de l'urine et des matières fécales dans divers types de jaunisse

Fèces avec jaunisse

Nous vous proposons de lire l'article sur le sujet "Cal for jaundice" sur notre site web dédié au traitement du foie.

La jaunisse est une maladie accompagnée d'une coloration jaune de la peau, d'une sclérotique des yeux et des muqueuses, provoquée par le dépôt de bilirubine dans les tissus, c'est-à-dire un pigment biliaire spécial formé dans le foie. La jaunisse peut survenir avec une augmentation de la bilirubine dans le sang.

En plus de la coloration jaune de la peau, les symptômes de la jaunisse sont des urines colorées en fèces jaune-brun, décolorées, grises et denses, pouls lent.

Pour des raisons d’occurrence, la jaunisse est divisée en jaunisse hépatique (parenchymateuse), mécanique et hémolytique.

La jaunisse hépatique se manifeste le plus souvent en même temps que l'hépatite virale ou l'alcoolisme chronique. La manifestation d'une telle jaunisse est causée par une réduction de la possibilité de formation de bilirubine et de sa libération dans l'intestin. Symptômes de jaunisse - selles claires et urines foncées.

La jaunisse mécanique se produit lorsqu'il existe une difficulté ou une cessation de la sortie de la bile dans les voies biliaires. La bile n'a pas la capacité de pénétrer dans l'intestin, entraînant un débordement des canaux biliaires. En conséquence, le niveau de bilirubine dans le sang augmente. La jaunisse mécanique s'accompagne de démangeaisons cutanées, d'une urine foncée et de matières fécales décolorées.

La jaunisse hémolytique résulte d'une dégradation accrue du nombre de globules rouges dans le sang et de la libération de bilirubine, qui s'y trouve. Ceci peut être vu avec les anémies hémolytiques congénitales ou acquises. Fèces et urine avec jaunisse hémolytique de couleur sombre.

La jaunisse est souvent accompagnée de démangeaisons cutanées à la suite d'une irritation des terminaisons nerveuses avec les acides biliaires de la peau.

Un ictère physiologique survient chez les nouveau-nés au 2-3ème jour de leur vie. Cela est dû à une insuffisance hépatique, mais cela dure un certain temps. À 1 - 2 semaines de vie, la jaunisse disparaît sans traitement.

Sujet intéressant:

Jaunisse - coloration jaune de la peau, de la sclérotique des yeux et des muqueuses, provoquée par le dépôt dans les tissus du pigment biliaire formé dans le foie - appelé bilirubine; La jaunisse apparaît avec des taux élevés de bilirubine dans le sang.

Selon la cause et le mécanisme de l'ictère, on distingue l'ictère hépatique (appelé parenchymal), mécanique et hémolytique. L'hépatite hépatique survient lors de lésions infectieuses ou toxiques des cellules du foie, qui entraînent divers troubles lors de la formation et de la libération de bilirubine dans l'intestin: les matières fécales s'illuminent, l'urine s'assombrit. Le plus souvent, on observe un ictère hépatique associé à la maladie de Botkin (hépatite virale), qui est souvent à l'origine du développement de cette forme d'ictère, à savoir des lésions hépatiques liées à l'alcool.

La jaunisse mécanique se produit lorsqu'il y a une obstruction du flux de la bile dans les voies biliaires, par exemple, si le canal biliaire principal est obstrué par de la pierre (maladie de Gallstone), ce qui fait que la bile cesse de s'écouler dans l'intestin, qu'elle déborde des canaux biliaires au-dessus de l'obstacle et que la bilirubine pénètre davantage dans le sang. Avec la jaunisse obstructive, les matières fécales sont décolorées, l'urine est sombre. La jaunisse hémolytique est le résultat d’une dégradation accrue du nombre de globules rouges et de la libération de bilirubine qu’ils contiennent dans diverses anémies hémolytiques congénitales ou acquises; Contrairement aux autres formes de jaunisse, les matières fécales avec jaunisse hémolytique, comme l’urine, ont une couleur sombre.

Habituellement, la coloration ictérique est d'abord détectée sur la sclérotique des yeux, puis sur la membrane muqueuse du voile du palais, sous la langue, puis sur la peau. L'intensité de la coloration dépend du degré d'augmentation de la concentration de bilirubine dans le sang. La jaunisse est souvent accompagnée de prurit en raison de l'irritation des calculs biliaires de la peau par les infections de la bile.

Dans tous les cas de jaunisse, vous devriez immédiatement consulter un médecin. Il convient de rappeler qu'un patient atteint d'un ictère hépatique causé par une lésion virale du foie est une source d'infection pour son entourage et qu'un ictère chirurgical est souvent nécessaire. opération.

Dans les nouveau-nés le 2-3ème jour de la vie se produit souvent ce qu'on appelle. jaunisse physiologique due à une insuffisance hépatique temporaire; Cette condition ne nécessite pas de traitement et disparaît à la 1-2e semaine. de la vie. En cas d'incompatibilité du sang de la mère et de l'enfant, un jaunisse se développe, accompagnant la maladie hémolytique du nouveau-né. Parfois, la jaunisse est observée pendant la toxicose de grossesse.


Plus D'Articles Sur Le Foie

Kyste

Pilules et ampoules Heptral: instructions pour l'utilisation et la critique de personnes

Heptral est un hépatoprotecteur doté d’une activité antidépressive.Le principal ingrédient actif est l'adémétionine, qui possède des propriétés régénérantes, détoxifiantes, anti-fibrotiques, antioxydantes et neuroprotectrices.
Kyste

Mort de cirrhose du foie

La cirrhose du foie est l’une des maladies incurables les plus insidieuses. La médecine est bien connue pour mourir d'une cirrhose du foie. Il est particulièrement dangereux que, souvent, une personne ne prête pas attention aux principaux signes de la maladie et qu’elle remarque un problème, le temps perdu lui prend plusieurs années de sa vie.