Période d'incubation de l'hépatite C

Le virus de l'hépatite C est une maladie dangereuse. Près de 2% de la population mondiale souffre de cette maladie. Il y a 5 ans, l'hépatite était impossible à soigner et il était en danger de mort. Aujourd'hui, près de la moitié des patients décèdent dans les 8 à 10 ans en raison de l'apparition d'une cirrhose et d'autres complications, qui se forment dans le contexte de la maladie de la glande digestive. Quelle est la durée d'incubation de l'hépatite C?

L'hépatite C a une étiologie virale. Son agent pathogène est doté de plusieurs propriétés, à savoir:

  • capacité de changer;
  • Contenu d'ARN;
  • la capacité de vivre environ 4 jours dans un environnement dont la température est proche de la température ambiante;
  • possédant des dimensions de 30 à 70 nm (nanomètre).

L'infection par une maladie est possible à la fois naturellement et artificiellement. Les méthodes naturelles d’infection, tant pour les femmes que pour les hommes, incluent la transmission du virus de la mère à l’enfant, la transmission du virus par le ménage ou les rapports sexuels. Considérant la maladie appartenant à la vue polysystem, il est inacceptable d'entrer en contact avec tout fluide biologique du patient:

Les infections sexuellement transmissibles sont possibles lors de rapports sexuels non protégés. L'utilisation d'une contraception de type barrière peut réduire le risque d'infection. C'est aussi une infection possible par des moyens domestiques. Dans ce cas, l'agent causal de la maladie infectieuse pénètre dans le corps par le biais d'objets et d'effets personnels que le patient avait utilisés la veille.

Dans la voie verticale de l'infection, on entend l'infection du nourrisson pendant l'accouchement ou pendant la gestation. La transmission du virus est essentiellement artificielle, par exemple par transfusion sanguine ou par l'utilisation d'un instrument non stérile. Il est souvent possible d’être infecté dans les établissements médicaux si la stérilité des instruments n’est pas observée.

Les premiers symptômes de l'hépatite C

L'hépatite virale est souvent asymptomatique. C'est pourquoi il est détecté absolument par hasard lors de tests dus à d'autres affections. Après combien de temps après l’infection peuvent-ils manifester les premiers signes de la maladie? Les symptômes ne dérangent pas une personne pendant près de 14 jours.

Apparaissent très souvent:

  • faiblesse générale;
  • fatigue fréquente;
  • diminution de l'appétit;
  • difficulté à dormir

Atteignant la forme aiguë de la maladie, apparaissent des douleurs articulaires et des troubles du système digestif. Malheureusement, des symptômes similaires sont observés dans la plupart des autres maladies. C'est pourquoi il est impossible de reconnaître l'hépatite à un stade précoce. Un diagnostic précoce difficile provoque le développement de l'hépatite C chronique, qui peut survenir pendant 10 à 15 ans.

Au cours de ces années, le patient peut ressentir: douleur dans la région des muscles, jaunissement de la peau, démangeaisons, douleurs dans les articulations. Si nous ne commençons pas le traitement à temps, le patient développe rapidement une cirrhose ou un cancer du foie. Cela provoque la mort.

L'obtention d'une forme grave de la maladie contribue à la manifestation des symptômes suivants:

  • commencer involontairement à contracter les muscles;
  • les paumes rougissent;
  • l'estomac est enflé;
  • la concentration de l'attention est perturbée;
  • le patient note une perte de mémoire à court terme;
  • la peau et les yeux sont jaunâtres;
  • saignements dans le tube digestif.

Durée et caractéristiques de la période d'incubation

L'hépatite C est considérée comme une maladie plutôt insidieuse. Sa période d'incubation peut aller de 10 à 14 jours et 6 mois. Malheureusement, cela calme souvent une personne qui, après un contact avec des personnes infectées, est examinée et obtient un résultat négatif. Cependant, lorsqu'une personne découvre qu'elle est malade, l'efficacité du traitement diminue souvent et les chances de guérison deviennent illusoires.

Pendant la période d'incubation, il est très important de donner du sang pour analyse. C'est là qu'il est le plus facile d'établir la présence d'un virus. Vous ne devez pas espérer l'apparition de symptômes, car ils peuvent apparaître après 6 mois et 2 ans après le contact avec une personne infectée. En outre, les symptômes les plus courants chez d’autres maux sont souvent attribués à des maladies complètement différentes.

Chez 15% des personnes infectées, les premiers symptômes de la maladie sont apparus après 50 à 55 jours. Après 2 mois de maladie, l'hépatite est aiguë. Toutes les personnes infectées ne contractent pas une forme chronique de la maladie. Près de 20 à 22% des patients qui suivent un traitement et se nourrissent correctement peuvent noter que le virus reste dans le sang, mais qu'il n'atteindra pas la forme chronique.

Dans d'autres cas, le virus provoque l'apparition d'une maladie chronique qui dure plusieurs années. Dans ce cas, les rechutes se produisent périodiquement, puis l'hépatite à nouveau pendant une certaine période ne montre pas de symptômes visibles. Malheureusement, la durée de la période d'incubation empêche les médecins d'identifier avec précision et en temps voulu la maladie.

C'est pourquoi il est important de surveiller votre état après le contact avec l'infecté. Si l'un de ces symptômes devait être immédiatement examiné et remis à l'analyse de l'immunologiste. Ces symptômes comprennent l'apparition de nausées, une faiblesse générale, des tremblements des bras et des jambes, un niveau accru de fatigue, une somnolence, l'apparition de douleurs graves et plutôt graves au niveau des muscles et des articulations.

Comment se protéger

Une longue période d'incubation est un problème grave pour une personne infectée. Cela empêche l'identification rapide de la source de la maladie et le début du traitement en temps opportun. Afin de vous protéger au moins du virus, vous devez suivre strictement un certain nombre de recommandations émises par des experts:

  • Il est inacceptable d'utiliser les objets d'autres personnes. Ils peuvent contenir du sang de personnes infectées.
  • Nous vérifions la stérilité du matériel chez le coiffeur.
  • S'il est nécessaire d'utiliser une seringue, la préférence devrait être donnée à un instrument d'injection à usage unique.

Le respect de ces recommandations aidera à éviter un virus aussi insidieux que l’hépatite C.

Période d'incubation de l'hépatite C

La période d'incubation de l'hépatite C est la période allant du moment où le virus a pénétré jusqu'aux premiers symptômes caractéristiques d'une telle maladie hépatique virale.

Le danger d'une telle maladie est que même après l'infection et jusqu'à la fin de la période d'incubation, les symptômes n'apparaîtront pas. Ceci est dû à plusieurs facteurs:

  • un système immunitaire humain fort qui tue le pathogène par lui-même, sans aucun médicament. Cependant, ceci est observé assez rarement, dans environ 10 à 20% des cas;
  • la maladie devient immédiatement chronique. Dans une telle situation, la maladie ne peut être diagnostiquée qu'à l'aide de tests de laboratoire. L'apparition de signes cliniques ne signifie pas la fin de la période d'incubation, mais indique l'apparition de complications liées à l'hépatite C, ce qui peut être dangereux pour la vie du patient.

Une caractéristique distinctive de ce type de dommage au foie est que l’infection se produit dans la plupart des cas par contact avec le sang d’une personne infectée. Dans ce contexte, le virus pénètre dans la circulation sanguine, qui atteint le foie.

Après avoir atteint l'organe cible, l'agent pathogène commence à se multiplier activement, mais malgré cela, l'hépatite C a l'une des périodes d'incubation les plus longues. Ce processus est déjà considéré comme le début de la formation de la maladie et constitue l’élan de l’apparition des symptômes.

Il convient de noter que pendant cette période, aucun symptôme ne sera exprimé. C'est pour cette raison qu'il passe absolument inaperçu à la fois pour le porteur du virus et pour ses proches ou étrangers.

Temps d'incubation

Les représentants de la période d'incubation masculine et féminine dureront exactement la même chose. Cette période est:

  • court - dure environ deux semaines;
  • long - jusqu'à 26 semaines.

Dans certains cas, il peut s'écouler six mois, voire un an, avant l'apparition des premiers signes cliniques. Toutefois, la durée moyenne de la période d’incubation de l’hépatite virale C varie de 14 à 150 jours. Cette différence peut être due à plusieurs facteurs:

  • quantité de virus ou charge virale;
  • l'état du système immunitaire;
  • l'âge de la personne infectée.

Plus le nombre de copies du virus pénétrant dans le corps est important, plus la période d'incubation de l'hépatite C sera courte. Il convient de noter que les moyens les plus courants d'infecter une personne en bonne santé sont les suivants:

  • contact direct avec du sang infecté;
  • rapports sexuels non protégés avec une personne infectée;
  • l'utilisation de certains articles ménagers, notamment un rasoir, une brosse à dents ou des ciseaux à ongles;
  • le processus de tatouage ou de perçage;
  • activité générique ou bébé allaité.

Les facteurs suivants peuvent également affecter la durée de la période d’incubation:

  • pas assez de sommeil;
  • l'exposition d'une personne à de fréquents surmenages émotionnels ou physiques;
  • mauvaise nutrition;
  • exposition prolongée à des températures basses ou élevées.

L'âge d'une personne infectée est le dernier facteur déterminant de la durée de la période d'incubation. Ce sera le plus court chez les enfants, en raison d’un système immunitaire incomplètement formé, ainsi que chez les personnes âgées, chez les personnes âgées, en raison de la présence possible d’un grand nombre de maladies chroniques et d’une diminution de la capacité du corps à résister aux infections.

Pendant ce temps, il n’est pas toujours possible de détecter des anticorps anti-VHC. Le caractère insidieux de l’hépatite C réside dans le fait que les examens de laboratoire destinés à la détecter donnent souvent des résultats faussement positifs. Sur cette base, pour l'exactitude des données, les patients devront donner leur sang plusieurs fois.

Il est très important de savoir combien de temps dure la période d'incubation d'une telle maladie, car avec un système immunitaire faible, l'apparition de signes non spécifiques peut réellement indiquer le développement de la maladie.

Étapes de la période d'incubation

Dans le domaine médical, il y a une séparation progressive de la période d'incubation. Ainsi, l'incubation passe par les étapes suivantes:

  • adaptation - commence son compte à rebours à partir du moment où le virus pénètre dans le corps humain. Cette phase est caractérisée par le fait que tous les tests de laboratoire ne peuvent pas détecter la présence d'anticorps chez l'homme. La plus sensible est la PCR, qui permet de détecter l'ARN du virus à n'importe quel stade de développement de la maladie.
  • la reproduction - dans le contexte du fait que le virus de l'hépatite C - le VHC est véhiculé par le sang, il atteint le foie où se produit une augmentation du nombre de l'agent pathogène. Un tel processus conduit à une restructuration des cellules de l'organe affecté;
  • distribution - la dernière phase qui met fin à la période d’incubation de l’hépatite C chez les hommes et les femmes. C'est à la fin de cette étape qu'apparaissent les premiers symptômes non spécifiques de la maladie.

Symptomatologie

Comme mentionné ci-dessus, pendant la période d'incubation de la maladie chez l'homme, il n'y a pas de manifestations cliniques.

Les premiers symptômes de l'hépatite C peuvent être:

  • maux de tête et vertiges sévères;
  • faiblesse et malaise;
  • sensation de douleur et de douleur dans les articulations;
  • légère diminution de l'appétit;
  • augmentation de la température, mais pas plus de 37,5 degrés;
  • inconfort dans l'hypochondre droit.

En outre, il est nécessaire de surveiller attentivement la teinte de l'urine - si elle commence à noircir, elle indiquera avec précision les dommages subis par le foie.

En cas d'apparition de tels signes, vous devez dès que possible demander l'aide d'un spécialiste en maladies infectieuses.

Diagnostic et prévention

Bien que, dans la plupart des cas, la période d'incubation soit asymptomatique, la présence de l'ARN du virus aidera à révéler les tests de laboratoire suivants:

  • PCR ou réaction en chaîne de la polymérase - détecte la présence du virus à ARN chez l’homme dans les quelques semaines suivant l’infection;
  • Les techniques d'amplification transcriptionnelle ou TMA sont le moyen le plus sensible et le plus courant de diagnostiquer l'hépatite C, quel que soit le temps écoulé après l'infection.

Contrairement aux lésions virales du foie de type A ou B, il n'existe pas de vaccin efficace contre l'hépatite C, il est donc nécessaire de suivre les recommandations générales en matière de prévention - évitez autant que possible le contact avec du sang infecté, observez les règles de sécurité lorsque vous travaillez avec des fluides corporels infectés et des patients présentant un diagnostic similaire. n'engage que des relations sexuelles protégées, ainsi que de rejeter les piercings et les tatouages, effectués avec des outils douteux.

Modes d'infection et période d'incubation de l'hépatite C

L'hépatite virale C (VHC) est l'une des maladies virales les plus dangereuses du monde moderne. Les méthodes d'infection, la période d'incubation de l'hépatite C, les symptômes et les complications de cette maladie ont leurs spécificités que tout le monde devrait connaître. Cela lui permettra de comprendre la gravité de la maladie et de se protéger d'une éventuelle infection.

Comment l'hépatite C est-elle transmise?

Les personnes infectées ou malades constituent la principale source d’infection. Dans le premier cas, la personne ne présentera aucun symptôme d'infection et pourrait même ne pas être au courant de la présence de micro-organismes nocifs dans son sang. Le VHC ne se transmet que par le sang, c'est-à-dire que l'infection ne survient que lorsque le sang d'une personne malade pénètre dans le sang d'une personne en bonne santé. Par conséquent, il n'est pas nécessaire de penser qu'une personne infectée est un exclu et doit être évitée par tous les moyens. L'hépatite virale C n'est pas transmise par voie aérienne, par une poignée de main, etc. Par conséquent, le patient peut continuer à aller à l’école, étudier à l’institut, travailler et communiquer avec ses amis et sa famille.

La cause la plus fréquente d’infection est le partage d’une seule seringue par un groupe de personnes qui utilisent des drogues par voie intraveineuse. Il est également possible de transférer des bactéries dans des salons de beauté lors de perçage, tatouage et manucure avec un outil de travail mal stérilisé.

L'hépatite C peut également être infectée dans les établissements médicaux par transfusion sanguine, hémodialyse, chirurgie, etc. Dans ce cas, la principale cause d'infection est l'attitude négligente du personnel médical à l'égard de ses tâches, la désinfection prématurée ou incomplète des locaux et des outils.

Dans les pays en développement où les manipulations médicales du sang (par exemple, dans les cabinets dentaires) subsistent, il existe un certain risque d'infection. En Russie, il existe encore des salons de beauté dans lesquels toutes les normes sanitaires et les règles relatives à la stérilisation des instruments sont grossièrement violées. Dans de tels cas, il est très difficile d’établir la source de l’infection, car la période d’incubation de l’hépatite C est assez longue.

La transmission sexuelle est considérée comme peu probable pour le VHC. Si des rapports sexuels non protégés avec un partenaire malade ont eu lieu, la probabilité d'infection est d'environ 4%. Le risque d'infection augmente avec les rapports sexuels fréquents et non protégés avec des partenaires inconnus.

Très rarement, un enfant peut contracter l'hépatite C de la mère lors de l'accouchement. Pendant la grossesse, la maladie ne se transmet pas par le placenta, mais l’enfant peut être infecté à la naissance et cela ne peut pas être corrigé.

Le VHC est le plus souvent diagnostiqué chez les personnes âgées de 18 à 46 ans et beaucoup moins souvent chez les enfants et les personnes âgées. Le risque de contracter l'hépatite C est élevé dans les catégories de population suivantes:

  • toxicomanes prenant des drogues par voie intraveineuse;
  • les personnes qui sont souvent obligées de subir une hémodialyse;
  • les personnes qui ont reçu des transfusions sanguines;
  • personnes visitant des salons de beauté;
  • personnel médical dont le travail est associé au sang des patients.

Symptômes de l'hépatite virale C

En général, le VHC est une maladie asymptomatique qui, dans la plupart des cas, est diagnostiquée par hasard lorsque les patients subissent un autre test de dépistage. Les symptômes n'apparaissent pratiquement pas au cours des premières semaines et le jaunissement de la peau est un phénomène plutôt rare, que l'on peut observer aux derniers stades de la maladie. Généralement, le patient ressent une faiblesse générale, une fatigue fréquente, une perte d’appétit, des troubles du sommeil. Dans la forme aiguë de l'hépatite, une personne peut se plaindre d'une indigestion et de douleurs récurrentes aux articulations.

Il convient de noter que les symptômes ci-dessus sont inhérents à de nombreuses autres maladies. Par conséquent, leur manifestation est extrêmement rarement associée à l'hépatite C.

En raison de la difficulté du diagnostic précoce, l'hépatite C chronique, qui peut évoluer entre 10 et 15 ans, se développe souvent au cours de l'infection. Au cours de cette période, le patient peut présenter les symptômes suivants:

  • urine foncée;
  • douleur musculaire récurrente;
  • douleur dans les articulations;
  • léger jaunissement de la peau;
  • démangeaisons

En l'absence de traitement de qualité, une cirrhose ou un cancer du foie peuvent survenir, ce qui sera fatal. Avec une forme grave de la maladie, le patient présente les symptômes suivants:

  • contraction musculaire involontaire;
  • rougeur des paumes;
  • gonflement abdominal;
  • douleur dans le foie;
  • altération de la concentration et de la mémoire;
  • jaunissement de la peau et des yeux;
  • saignements dans le tube digestif.

Période d'incubation de l'hépatite C

La période d'incubation d'une maladie infectieuse est le temps qui s'écoule entre l'infection d'une personne et la manifestation des premiers symptômes. La période d'incubation est l'un des critères les plus importants de la maladie, qui reflète la réaction de l'organisme au virus et ses interactions.

La période d'incubation de l'hépatite virale C peut être courte (environ 14 jours) et peut durer plus de 20 à 30 semaines, c'est-à-dire que, du moment de l'infection aux premiers signes de la maladie, il peut prendre plus d'un an.

En cela, l'hépatite C est similaire à l'hépatite B, la période d'incubation pouvant durer de 2 à 6 mois. En moyenne, la période d'incubation du VHC est estimée à 59 jours.

Au cours de la période d'incubation des hépatites B et C, le virus dans le corps humain se multiplie, ce qui entraîne une augmentation de son nombre. Après cela, il se propage à travers le corps et atteint les organes auxquels il est typique, à savoir le foie. Ensuite, le virus entre dans la phase active et commence à affecter pathologiquement les cellules et le tissu hépatique. Au début, les cellules hépatiques neutralisent les corps nocifs, mais au fil du temps, leurs propriétés protectrices diminuent, ce qui entraîne des modifications cliniques.

L'hépatite C est aiguë dans 45% des cas. Dans ce cas, la période d'incubation dure environ 14 à 20 jours, après quoi apparaissent les premiers symptômes de la maladie. Cela vous permet de diagnostiquer la pathologie à un stade précoce et d'effectuer un traitement de haute qualité, à l'aide duquel une personne sera en bonne santé dans quelques mois.

Dans les 55% restants, la période d'incubation dure longtemps et la maladie se transforme immédiatement en une forme chronique sans aucun symptôme évident. Dans ce cas, la personne ne soupçonne même pas qu’elle est un porteur passif du virus, qui détruit progressivement son foie.

Compte tenu du fait qu'il est extrêmement difficile d'identifier l'hépatite C et que le traitement de la maladie est coûteux et long, essayez d'éviter les actions suivantes:

  • en aucun cas, n'utilisez pas d'autres articles d'hygiène personnelle sur lesquels le sang d'une personne infectée (rasoirs, brosses à dents, etc.) peut rester;
  • n'allez que dans des salons de beauté éprouvés;
  • essayez de contrôler toutes les procédures médicales que vous subissez;
  • dans le cas d'une vie sexuelle active, ne privilégiez que le sexe protégé.

Le respect de ces exigences simples vous évitera d’éventuels problèmes de santé.

Quelle est la durée de la période d'incubation de l'hépatite C et en quoi est-elle dangereuse?

L'hépatite C est le type d'hépatite virale le plus grave. Il s'agit d'une maladie asymptomatique ou s'accompagne de signes caractéristiques de nombreuses maladies. Dans le sang du patient, le virus est détecté par hasard après le test. Parfois, l'hépatite C peut être détectée aux derniers stades de la cirrhose.

Aujourd'hui, plus de 2% des habitants de la planète sont infectés par le virus de l'hépatite C. Malgré des modes de transmission difficiles, les statistiques augmentent chaque année. Le virus peut être infecté par voie parentérale ou par contact avec le sang d'une personne malade. Près de la moitié des infections par l'hépatite sont observées chez les consommateurs de drogues injectables qui réutilisent les seringues. Les personnes qui travaillent dans des établissements médicaux, les receveurs de sang et les personnes sexuellement malades présentent un risque particulier de contracter l'hépatite C. La transmission verticale de la maladie, de la mère à l’enfant à la naissance, est possible, mais beaucoup moins commune que les autres.

Période cachée

Après l’infection, la période d’incubation de l’hépatite C commence et dure de 20 à 140 jours. La période de latence moyenne est de 50 jours. Pendant ce temps, le virus s'adapte aux conditions du corps et se multiplie. Plus cette période est longue, plus le virus risque de passer directement à la forme chronique.

Le patient doit se rappeler que l'hépatite C est un «tueur lent». Ses symptômes peuvent ne pas apparaître immédiatement après la fin de la période d'incubation, car la maladie elle-même passe inaperçue. Dans 80% des cas après infection par le virus de l'hépatite, une personne ne ressent aucune gêne et ne soupçonne même pas que quelque chose ne va pas chez elle. Cela rend le traitement beaucoup plus difficile. Il serait plus efficace que le virus de l'hépatite C soit détecté et diagnostiqué le plus tôt possible.

Si le patient a une forte immunité, le virus est sous forme persistante. Il ne se multiplie pas ou ne le fait que très lentement. Mais il a toujours un effet sur le corps, détruisant le foie et provoquant sa dégénérescence. En période d'incubation ou en tant que porteur passif de l'hépatite C, une personne peut infecter d'autres personnes.

Le développement le plus fréquent d'événements survient lorsque la période d'incubation de l'hépatite C est passée et que la maladie se transforme immédiatement en forme chronique. Dans 80% des cas, ces patients ont plusieurs maladies chroniques en plus de l'hépatite. Et l'ajout d'un autre virus augmente le risque de cancer du foie.

Symptômes inquiétants

Par conséquent, il est difficile pour les spécialistes de déterminer le jour où un patient a été infecté par le virus de l'hépatite C. L'heure et le moment de l'infection par un virus demeurent un mystère pour les médecins. Identifiez la maladie en faisant un don de sang, en effectuant des examens aléatoires ou en planifiant une grossesse. Le tableau clinique n'a pas non plus de symptômes spécifiques. Le maximum pouvant survenir à la fin de la période de latence de la maladie:

À l’occasion, l’apparition de la maladie est associée à des symptômes grippaux. Cela peut être une fièvre, des courbatures ou même un mal de tête. Bien entendu, de tels signes n'indiquent pas nécessairement que le virus de l'hépatite C est dans le sang, mais ils devraient à nouveau être à l'origine des tests et des tests de dépistage de l'hépatite virale.

Très rarement après la période de latence, des signes d'atteinte hépatique apparaissent:

  • Jaunisse
  • Saignement du nez, des gencives - un signe de syndrome hémorragique. Le foie ne produit pas les protéines nécessaires à la coagulation du sang.
  • Ascite - accumulation de liquide libre dans l’espace abdominal.

Ces symptômes signifient que la maladie s'est aggravée et est passée en forme ouverte.

Comment détecter l'hépatite C au début de la maladie?

Si vous suspectez la présence d'un virus dans le sang ou si vous n'êtes pas sûr de la propreté des institutions visitées, effectuez plusieurs tests et déterminez si votre corps est infecté par l'hépatite virale.

Chez 90% des patients, des anticorps (anti-VHC) sont détectés au cours des trois premiers mois de la maladie. En période d'incubation, il n'est pas toujours possible de détecter des anticorps. L'hépatite C est une maladie qui donne souvent de faux résultats. Par conséquent, vous devrez donner du sang au moins deux fois. De faux résultats positifs peuvent survenir dans le cas de tests de révision positifs dans le corps.

Mais le plus souvent, il existe des situations où, au contraire, le virus est présent et le résultat est négatif.

Les méthodes de diagnostic sérologique étant inexactes, elles prescrivent une réaction en chaîne de la polymérase (PCR). Cette analyse coûte cher, mais il est le seul à pouvoir déterminer la présence de l'hépatite C dès les deux premières semaines du début de l'infection. Même pendant la période d'incubation, lorsque les changements dans le fonctionnement des organes et des systèmes n'ont pas encore commencé dans le corps. Cette précision est due au fait que l'analyse est effectuée au niveau de l'ADN, une partie du génome est isolée du sang et se reproduit dans des conditions de laboratoire. Les changements structurels dans les gènes commencent pendant la période d'incubation.

En utilisant une réaction en chaîne de la polymérase, la charge virale et la quantité de virus dans le sang sont également déterminées. Le traitement ultérieur et les pronostics en dépendent. Plus le virus est gros, plus il sera difficile de s'en débarrasser. Le génotype du virus est également à l’étude - il joue également un rôle important dans le traitement du choix des médicaments.

Après le diagnostic, l'étendue des dommages au foie est déterminée. Pour ce faire, utilisez le degré d’activité des enzymes transaminases. Avec les lésions organiques, le niveau d'ALT augmente considérablement. Mais lorsque l'hépatite C devient chronique, l'activité enzymatique peut diminuer. Par conséquent, des tests de la fonction hépatique doivent être effectués au moins une fois par an pour déterminer si la maladie évolue ou non.

L'intoxication d'un organisme infecté par le virus de l'hépatite C est moins prononcée que celle des hépatites A et B. Mais le traitement de la maladie est complexe et long. Il est nécessaire dans les cas de forme aiguë de la maladie ou d'intoxication grave. Si le patient a réussi à atteindre pendant la période d'incubation le virus a cessé sa multiplication et est passé au stade de persistance, le traitement n'est pas nécessaire. Il est impossible d'éliminer le virus dans le sang pour toujours, mais vous pouvez atténuer les conséquences de la maladie pour vous-même et, si possible, prévenir la cirrhose du foie.

Comment prévenir l'infection par le virus?

La vaccination spécifique contre le virus n'a pas encore été inventée. Néanmoins, les pharmacologues développent de nouveaux médicaments qui suppriment l'activité du virus et permettent son élimination complète du corps.

En raison du diagnostic difficile et des manifestations faibles de la maladie, il est recommandé de procéder à la prévention de l'hépatite C:

  • n'utilisez pas de produits d'hygiène ni d'instruments jetables ayant été en contact avec du sang;
  • contrôler les règles des antiseptiques lors de la manipulation et du contact avec le sang (en dentisterie, salons de manucure, salons de tatouage);
  • Utilisez des préservatifs lors de rapports sexuels avec des partenaires non testés.

Même en identifiant la maladie avec des méthodes coûteuses pendant la période d'incubation, vous pouvez difficilement la suspendre. En raison de l’absence de vaccin, la prévention de la maladie par les méthodes existantes devient plus importante que jamais pour votre santé.

Quelle est la durée de l'hépatite C après l'infection?

Parfois, le patient ne soupçonne pas la présence de l'hépatite C, la période d'incubation peut durer jusqu'à l'apparition des premiers signes de la maladie. Parfois, on parle de stade d'infection latent ou caché. La durée d'incubation dépend du type de virus, il en existe actuellement 6 (génotypes). La durée de la phase latente varie de plusieurs heures à 20–40 jours. Certains patients guérissent rapidement, alors que d'autres sont gravement malades.

Pathogenèse de la maladie

La période d’incubation de l’hépatite C passe par 3 étapes de développement. Au cours de la phase d’adaptation, après l’introduction du virus dans le corps du patient, le nombre de cellules pathogènes diminue fortement. Initialement, les microorganismes pathogènes meurent sans pouvoir pénétrer dans les tissus du corps humain. Cependant, après un certain temps, le processus de reproduction active commence.

L'hépatite virale C se manifeste de manière aiguë si une phase de dissémination hématogène se développe, lorsque l'agent pathogène de la veine porte pénètre dans le sang en grande quantité par le foie. À la fin de la période d'incubation, le patient présente les premiers symptômes de la maladie.

Combien de temps après l'infection peut détecter l'agent pathogène?

L'évolution de la maladie dépend du taux de reproduction du virus et de ses caractéristiques biologiques.

La période d'incubation de l'hépatite C est en moyenne de 2 semaines à 3 mois. En l’absence de symptômes cliniques, des signes indiquent la présence d’une maladie virale:

Assurez-vous de mener une étude pour détecter les anticorps chez les femmes enceintes, les patients se préparant dans le cadre d'une opération planifiée, les donneurs de sang et le plasma.

La durée de la période d'incubation

"Affectueux tueur" est le nom du virus de l'hépatite C. Les propriétés de l'agent pathogène affectent la durée de la période de latence. Une caractéristique du virus est sa faible immunogénicité. La longue période d'incubation résulte de certaines des propriétés biologiques de l'agent pathogène. Répondre à la question de savoir combien de temps le virus se manifeste dans l'organisme n'est pas facile, car il est nécessaire de prendre en compte des facteurs tels que la dose infectieuse.

Le développement de l'hépatite C chez l'homme dépend du nombre de cellules virales qui ont pénétré dans les tissus. Plus la dose infectieuse est élevée, plus la fin de la période de latence est précoce.

De l'état du foie et des organes internes dépend de la vitesse de propagation du virus. Les habitudes, l'abus d'alcool, le stress et une alimentation de mauvaise qualité ont un impact particulier sur la période d'incubation.

La réactivité réduite du système immunitaire entraîne le développement rapide de l'hépatite C chez les femmes. Le virus pénètre dans les cellules du foie, s’intègre dans le génome et provoque le développement d’une infection aiguë. Le foie cesse de jouer le rôle de filtre, diminue la fonction de nettoyage du sang des poisons et des toxines, normalisant les rythmes biologiques. Une augmentation de la durée de la période de latence indique la gravité du processus infectieux.

Dosage immunoenzymatique

Le diagnostic différentiel de la maladie est réalisé à l'aide de marqueurs sérologiques spécifiques. Des anticorps anti-VHC sont détectés dans le sang. L'analyse enzymatique en phase solide examine un complexe de peptides viraux.

Les anticorps G indiquent le développement d'une forme chronique de la maladie. Si des anticorps M sont détectés, le virus se multiplie activement et l'hépatite C se manifeste - une forme aiguë de la maladie. Identifiez l'agent pathogène à l'aide de systèmes de diagnostic spéciaux sur 3 générations. Pour les travaux utilisant des protéines structurelles du VHC (C, NS3, NS4, NSS).

La synthèse des anticorps IgM commence à la veille des premiers symptômes de la maladie. Pour référer un patient à l'hospitalisation pour suspicion d'hépatite C, il faut déterminer la magnitude des AST, ALT, GGTP, des marqueurs a / VHC de l'hépatite C virale et des IgG. Si un résultat positif est trouvé, on suppose que le patient est en contact avec une infection mono-VHC.

Dans certains cas, un test positif implique l’absence de pathogène dans le sang. Le médecin enregistre un résultat faux positif. Si cette dernière est lue comme IgV (M + G) -16,6 (VHC), cela signifie que le patient a eu l’infection plus tôt. Considérant la question de la poursuite du traitement, le médecin explique combien de médicaments antiviraux doivent être pris après le test.

Réaction en chaîne de la polymérase

Déterminer la présence de flavavirus dans du matériel biologique permet l'analyse de la PCR. Dans ce cas, il est difficile au patient d’établir la valeur quantitative de l’agent pathogène dans le sang, de calculer le génotype. Le diagnostic repose sur l'écart des indicateurs biologiques par rapport aux valeurs standard.

La réaction de PCR effectuée pour établir la présence d'un virus comprend plusieurs étapes:

  • analyse qualitative;
  • quantification;
  • génotypage.

En période d'incubation, l'étude est réalisée pour confirmer le diagnostic. Le décodage du résultat de la PCR pour l'hépatite C vous permet de définir la concentration du virus. Si elle est située en dessous du seuil de susceptibilité de l'équipement de diagnostic, l'analyse est considérée comme négative.

Au bout de 5 à 6 jours après l'infection, il est possible d'établir des résultats positifs pour l'hépatite C. Déterminant la charge virale, le médecin détermine le degré de risque de transmission du virus d'un patient à un autre, sélectionne les options de traitement et calcule le pronostic pour les patients gravement épuisés.

La limite inférieure de la charge est de 600 000 UI / ml, mais des indicateurs supérieurs à 8 000 000 UI / ml indiquent un taux élevé d’ARN viral.

Résultats de laboratoire

Dans de nombreux cas, la maladie passe sans signes évidents et ne montre qu'une analyse indiquant si le corps du patient est infecté par le virus de l'hépatite C ou non. Un test sanguin biochimique est attribué pour identifier la pathologie du foie, aide à surveiller l'évolution de l'hépatite C.

Un changement dans la magnitude de l'ALT et de l'AST transférase indique la présence du virus de l'hépatite C dans le corps. Pour des recherches supplémentaires utilisant du sérum obtenu à partir de sang veineux. Il est pris strictement à jeun après 12 heures de jeûne.

14 jours après l'entrée du virus dans l'organisme du patient, la valeur ALT change pour la première fois. Une augmentation de la concentration de 10 fois indique la hauteur de la maladie. Le changement d'indicateurs se produit par vagues. Si l'ALT pour l'hépatite C est de 127 p. Ex. Et si l'AST est dans les 160 p. Ex., Le patient a un foie.

Afin d'éviter la distorsion de certaines données de la recherche en laboratoire, il est nécessaire de suivre les règles pour étudier le résultat de l'analyse de la biochimie sanguine. En train d’appliquer l’index de Rytis. Avec lui, établir la raison des changements dans les indicateurs de AST et ALT. La valeur de 1,33 unité indique l’apparition d’une hépatite C et de lésions hépatiques graves.

Période d'incubation chez la femme enceinte

L'ARN du virus de l'hépatite C est détecté chez la femme enceinte 7 à 8 semaines après le moment de l'infection. La période de latence s'accompagne d'une reproduction rapide de l'agent pathogène et est associée à une maladie du foie. En phase d'incubation, les patients infectés sont dépistés 3 fois en 9 mois. Chez de nombreuses femmes, la maladie est asymptomatique, mais l'hépatite C n'est transmise que dans certains cas au nouveau-né.

Dans la période de latence, le fœtus est infecté si la mère est atteinte du VHC, une infection des lymphocytes. Chez les enfants nés de mères séropositives pour le VHC, les anticorps sont stockés dans le sang pendant un an et demi.

Pendant la période d'incubation, l'avortement est contre-indiqué et, si une infection est suspectée, des préparations sont prescrites pour protéger les cellules du foie de l'intoxication:

Chez les enfants nés de mères atteintes d'hépatite C, les anticorps persistent pendant 12 mois. Si le sang d’un enfant est détecté après un an et demi, cela est confirmé par une infection virale.

L'alcool et les drogues perturbent la période d'incubation, stimulent la reproduction du virus, qui devient invulnérable aux drogues.

Afin de ne pas soulager les principaux symptômes de la maladie, il ne faut pas, dans la période de latence, se soigner soi-même.

Période d'incubation et premiers symptômes de l'hépatite virale C

La période d'incubation de l'hépatite C est illimitée pour certaines périodes de propagation de l'infection dans le corps humain. Ses premières manifestations peuvent se manifester après six mois et même après un an et, dans certains cas, la maladie peut se manifester à un stade précoce de son développement, deux semaines après l’introduction du pathogène. L'absence d'une période d'incubation claire est particulièrement difficile pour le diagnostic opportun de ce type d'hépatite: l'intervalle entre l'introduction du virus et l'apparition des premiers symptômes (période d'incubation du développement) de l'hépatite C est considéré comme égal à la durée de 49 à 59 jours.

Qu'est-ce que l'hépatite C?

Les lésions infectieuses-inflammatoires du foie, y compris l'hépatite virale C, sont considérées comme une pathologie assez grave avec une longue période asymptomatique et des complications graves pouvant mettre la vie en danger, telles que la cirrhose du foie et le carcinome hépatocellulaire.

La plupart des personnes atteintes de cette forme d'hépatite sont des représentants des groupes de jeunes socialement défavorisés associés à des injections de narcotiques.

Bien que la médecine moderne fasse tout son possible pour prévenir la maladie et développe de nouveaux médicaments, le nombre de patients souffrant d'hépatite C continue d'augmenter chaque année.

  1. La période de latence de la maladie jusqu'à l'apparition des premiers signes d'hépatite C, contrairement à la période d'incubation de l'hépatite B, peut durer de nombreuses années - et pendant tout ce temps, le patient sera la source de l'infection, sans le savoir et pour mener un mode de vie habituel.
  2. Les symptômes évidents de l'hépatite C se manifesteront dans la période où des modifications structurelles graves et irréversibles du foie se produisent déjà dans le corps du patient et ses fonctions principales sont perturbées.

Les virus dans le corps humain continuent à se développer, augmentant souvent leur nombre. Ils affectent principalement l'organe qui leur est typique, à savoir le foie, entraînant la destruction des cellules au stade actif. Si, au début de la maladie, le corps est encore capable de résister aux effets néfastes dans une certaine mesure, alors que la maladie progresse, les capacités de régénération du foie sont épuisées, des modifications irréversibles se produisent.

Dans près de la moitié des cas, la maladie est aiguë et a une courte période d’incubation; après son achèvement, des symptômes caractéristiques de l’hépatite apparaissent. Si vous détectez la maladie à ce stade et effectuez un traitement actif, vous pourrez éliminer l'infection en quelques mois.

Si la maladie se développe lentement, elle devient chronique sans symptômes cliniques évidents. Dans de tels cas, le patient ignore le plus souvent qu'il est devenu porteur du virus et que, pendant cette période, il est contagieux pour les membres de sa famille et que, pendant cette période, le virus provoquera progressivement la destruction de son foie.

Caractéristiques de la période d'incubation de l'hépatite C

La période d'incubation de l'hépatite se poursuit à partir du moment où le virus pénètre dans le sang d'une personne en bonne santé jusqu'à l'apparition des premiers symptômes de la maladie. Pendant tout ce temps, il y a une multiplication des virus dans les hépatocytes - cellules, qui sont ensuite détruits à la suite de l'activité vitale des virus.

La mort de ces cellules hépatiques peut survenir en raison des effets de leurs propres enzymes sécrétées par le virus ou sous l’action du système immunitaire humain, qui perçoit les hépatocytes affectés comme des corps étrangers et les détruit.

La durée moyenne du stade d'incubation de l'hépatite C est de cinquante jours, mais il y a des cas de premiers signes après deux semaines, ainsi qu'après plusieurs années.

La durée de la période d’incubation est purement individuelle et dépend des facteurs suivants:

  • méthodes de pénétration de virus dans le sang humain;
  • l'état de protection immunitaire et sa capacité à résister à une infection virale;
  • le nombre de virus qui sont entrés dans le corps.

Il est important que, chez les personnes fortement immunisées, l'hépatite C ne puisse pas se développer pendant une longue période, à la suite de quoi elles deviennent des porteurs asymptomatiques. Mais même dans ces situations, des processus de destruction lents se produisent dans le foie, sans symptomatologie éclatante.

L'hépatite C peut survenir sous une forme aiguë et chronique, des signes communs manifestes pour toutes les hépatites.

En cas d'hépatite C aiguë, le patient peut présenter les manifestations cliniques suivantes:

  • faiblesse, faiblesse sans raison apparente;
  • fatigue accrue;
  • l'apparition de douleurs dans les muscles et les articulations;
  • perte de performance;
  • goût amer dans la bouche;
  • des nausées qui se transforment souvent en vomissements.

Pendant la phase d’incubation, ces symptômes sont insignifiants, le patient est capable de les ignorer pendant une longue période, en faisant de tout ce qu’il a qualifié de surmenage et de congestion professionnelle.

D'autant plus que les principaux symptômes de la maladie, à savoir le jaunissement des muqueuses et de la peau, se traduisent par des modifications de la couleur des matières fécales aux derniers stades de la maladie. Dans les cas où, outre l'hépatite C, le patient présente d'autres infections virales ou le VIH, l'évolution de la maladie est compliquée et son issue finale est le plus souvent défavorable.

La durée de la période d'incubation ne permet souvent pas de connaître le mode de transmission et l'heure exacte de l'infection, ce qui ne permet pas de déterminer la source de la propagation de l'infection. Les scientifiques ont tendance à croire qu’aujourd’hui toutes les voies du virus de l’hépatite C ne sont pas connues.

Les premiers signes de l'hépatite C

L'hépatite C est considérée comme une maladie asymptomatique, le plus souvent découverte par hasard lors d'examens sur d'autres maladies. Étant donné que la période d'hépatite, qui n'est pas accompagnée de signes évidents, peut durer très longtemps et que les symptômes évidents permettant de déterminer l'infection ne se manifestent que tardivement, les patients présentent souvent une forme chronique de la maladie.

Néanmoins, il est nécessaire de faire attention à tous les signes possibles de la maladie, montrés parmi les premiers:

  • diminution de l'appétit;
  • l'apparition d'insomnie;
  • troubles digestifs;
  • urine foncée;
  • démangeaisons de la peau;
  • léger jaunissement des muqueuses.

Beaucoup de ces symptômes ne sont pas spécifiques à l'hépatite, car ils sont liés à d'autres maladies. Par conséquent, leur apparence n'est souvent pas attribuée à une maladie du foie.

Si le traitement n'est pas effectué, il se forme souvent une cirrhose ou un cancer du foie en raison de la progression du processus inflammatoire.

Une forme grave de la maladie peut causer plusieurs autres symptômes, à savoir:

  • douleurs musculaires;
  • flatulences constantes;
  • l'apparition de rougeur de la peau sur les paumes;
  • petite éruption cutanée sur le corps (pétéchies);
  • douleur dans la région du foie;
  • altération de la mémoire et de la concentration;
  • l'apparition de la teinte ictérique de la sclérotique de la peau et des yeux;
  • apparition de saignements - nasal, gastrique, intestinal.

Des symptômes similaires apparaissent avec des complications de l'hépatite, ils nécessitent une attention particulière. Dans ce cas, des thérapies intensives sont appliquées aux patients afin d’améliorer leur état général.

Que faire lorsqu'un virus est détecté

L'hépatite C est considérée comme un type d'hépatite virale ayant les conséquences les plus graves pour l'homme. La maladie est soit asymptomatique, soit accompagnée de manifestations non spécifiques caractéristiques de nombreuses maladies.

Le plus souvent, le virus dans le sang est détecté complètement par hasard, ce qui surprend totalement le patient. L'hépatite virale, dont les signes ne peuvent pas être immédiatement détectés, devrait convaincre le patient de changer d'attitude à l'égard de sa santé et des conséquences possibles pour l'organisme.

Il est nécessaire de protéger les personnes proches de l’infection et d’essayer dès que possible de lutter contre la maladie. Le traitement serait beaucoup plus efficace dans le cas d'une détection précoce du virus, ce qui est assez rare. Dans la plupart des cas, le diagnostic révèle un stade suffisamment avancé de la maladie.

Si, au moment de la détection du virus chez un patient, il existe une défense immunitaire forte, la maladie se poursuit sous une forme persistante, lorsque la multiplication du virus s’arrête ou se poursuit très lentement, bien que des lésions hépatiques apparaissent également.

Dans la majorité des patients (dans près de 90% des cas), les anticorps détectés sont détectés au cours des trois premiers mois suivant l’infection. Cependant, cela peut ne pas donner un résultat précis, il sera donc nécessaire d'effectuer une analyse en laboratoire au moins deux fois.

La présence d'une hépatite ne peut être déterminée avec précision que par PCR (réaction en chaîne de la polymérase) - un diagnostic coûteux qui peut donner des résultats précis au cours des deux premières semaines suivant l'infection. Le traitement ultérieur dépend du nombre de virus présents dans le sang du patient: plus le traitement sera difficile.

Le schéma thérapeutique dépend en grande partie du génotype du virus: ce sont ces indicateurs qui influencent le choix des médicaments et la durée du traitement.

Dans les cas où il est possible d'arrêter la reproduction active du virus et de passer au stade de portage asymptomatique, le traitement n'est pas nécessaire.

Les patients atteints d'hépatite C chronique doivent prendre en compte les résultats positifs du traitement, bien qu'il soit presque impossible de se débarrasser du virus dans leur sang. Une rémission à long terme peut être atteinte et des complications graves peuvent être évitées.

Mesures préventives

En raison de problèmes posés par le diagnostic opportun de la maladie, qui a une longue période d'incubation pour l'hépatite infectieuse, des médicaments ont été développés et sont utilisés avec succès. Ils peuvent supprimer l'activité du virus et, dans cet état, le retirer de l'organisme.

Pour prévenir la possibilité d'infection, il est important de procéder à sa prévention:

  1. N'utilisez pas de produits d'hygiène personnelle qui ont été utilisés par des personnes non autorisées. Une attention particulière doit être portée aux instruments permettant le contact avec le sang.
  2. Surveiller le respect des exigences antiseptiques lors des procédures impliquant de tels contacts. Cela concerne principalement les visites dans les cabinets dentaires, les salons de manucure ou les maîtres tatoueurs.
  3. Utiliser un moyen de contraception lors de rapports sexuels avec des partenaires non testés.

Même après avoir identifié la maladie à l’aide de méthodes coûteuses et modernes au stade initial, il est probable qu’elle l’arrête. En raison de l’absence de vaccin qui prévient directement la possibilité d’infection par l’hépatite C, une mesure importante est précisément sa prévention.

Période d'incubation de l'hépatite

Laisser un commentaire

Toutes les maladies virales ont une période d’incubation - le délai après l’infection avant l’apparition des premiers symptômes. La période d'incubation de l'hépatite est déterminée par sa variété. La courte période d'adaptation des cellules de l'hépatite A virale peut aller jusqu'à 4 semaines, alors que pour l'hépatite B, l'adaptation prend 6 mois. L'hépatite pendant la période d'incubation ne se manifeste pas, de sorte que la personne ignore la présence de mauvaises cellules dans le corps.

Informations générales

L'hépatite est un virus qui détruit les bonnes cellules du foie et qui est difficile à traiter. Il existe 6 types: les hépatites A, B, C, D, E et G, parmi lesquels les types A, B et C sont plus courants. Tout type de virus n'est pas complètement guéri et il est difficile de diagnostiquer la maladie. Ce fait peut être expliqué par les symptômes qui se manifestent chez chaque personne individuellement. Les souches du virus et une courte caractéristique sont présentées dans le tableau:

Voies d'infection

Les porteurs du virus de type A sont les personnes qui visitent des endroits où des conditions insalubres sont présentes ou qui ne sont pas au courant de leur infection. Les cellules virales s'adaptent aux systèmes d'approvisionnement en eau ou d'assainissement non réparés depuis longtemps. Cette souche du virus est transmise des manières suivantes:

  • aéroporté, fécal, urine;
  • avec de la nourriture non lavée ou de l'eau sale;
  • pendant les rapports sexuels;
  • à travers des instruments médicaux non stériles.

L’hépatite B sérique ne se transmet que par le sang. Cette voie de transmission est également appelée hématogène. Méthodes similaires d'infection par l'hépatite C:

  • À travers des seringues utilisées après une personne infectée.
  • Lors du perçage et du tatouage. La source de l'infection est constituée d'instruments mal désinfectés.
  • En cas de donation ou de procédures effectuées dans des conditions de violation des règles d'hygiène et d'hygiène.
  • Lors de l'utilisation d'articles d'hygiène du patient, cela inclut les ciseaux de manucure et le rasoir.
  • Transfusion sanguine, qui contient des cellules virales.
  • Rapports sexuels non protégés avec différents partenaires.
Retour à la table des matières

Période d'incubation

La période d'incubation dépend du type de maladie. En moyenne - d'une semaine à plusieurs mois. La durée de cette période dépend du temps pendant lequel les cellules virales peuvent s’adapter et commencer l’infection:

  • La période d'incubation de la jaunisse (souche A) est de 30 à 50 jours. À la fin du terme, les symptômes primaires apparaissent.
  • La période d'incubation de l'hépatite B est de 45 à 180 jours. Les premiers symptômes apparaissent souvent au 60-80ème jour. La période d'incubation la plus courte dure de 40 à 45 jours.
  • La période d'incubation de l'hépatite C. Avant qu'un virus ne soit détecté dans le sang, il faudra six mois, voire un an, parfois deux semaines. La particularité du virus C est que les délais ne sont pas clairement définis. Par conséquent, les médecins sont conditionnellement orientés sur la limite des 49 jours.

Bientôt, la maladie peut provoquer un mode de vie malsain, l’abus d’alcool.

Caractéristiques de l'infection chez les enfants

L'hépatite A affecte souvent les enfants. Ce fait est justifié, d'une part, par le contact étroit des enfants des jardins d'enfants et des écoles, et, d'autre part, chez les jeunes enfants, les compétences en matière d'hygiène ne sont pas aussi développées. En outre, des mains mal lavées, des jouets contaminés et de la vaisselle sale contribueront au développement rapide de la maladie. La période d'incubation de l'hépatite B chez les enfants en bas âge est raccourcie de 1,5 ou 2 jours, alors qu'elle est plus courte chez les enfants plus âgés de 2,5 jours. Mais la particularité de l'hépatite C chez les enfants est le fait que la prévalence de la maladie est minime (moins de 1%). Le virus de cette souche est capable de se tolérer grâce à la bonne activité des enzymes hépatiques et à une forte immunité. Les bébés de types B et C peuvent être infectés par leur mère lors de l'accouchement.

Les premiers signes de l'hépatite

Après infection, les principaux signes du virus apparaissent différemment. Les premiers symptômes de la jaunisse sont facilement confondus avec la grippe ou des troubles gastrologiques. Une personne malade peut éprouver:

  • douleur douloureuse au côté droit;
  • des frissons, de la fièvre;
  • mal de tête et faiblesse;
  • transpiration;
  • perte d'appétit;
  • trouble intestinal (moins fréquent);
  • apathie totale, perte d'appétit, nausées et vomissements, ce qui est plus caractéristique des enfants.
Les troubles intestinaux sont caractéristiques des hépatites A, B et C.

Les symptômes de l'hépatite B ressemblent à plusieurs égards au type A. Au début, vous pouvez ressentir une gêne dans l'hypochondre droit, de la fièvre, des douleurs articulaires et des maux de tête. L'hépatite C se manifeste comme suit:

  • troubles intestinaux: diarrhée, vomissements;
  • état dépressif;
  • faiblesse, fatigue;
  • douleurs articulaires.
Retour à la table des matières

Que faire lorsqu'un virus est détecté?

Les médecins rassurent que l'hépatite n'est pas une phrase. 75% des personnes malades vivent jusqu'à un âge avancé, mais à condition qu'un traitement intensif soit effectué. Plus la maladie est détectée rapidement, plus le risque de complications est réduit. Le régime réduira le fardeau sur l'organe malade. À partir du moment de l'infection, les personnes infectées ne peuvent ni donner de sang ni participer à des transfusions. Ils vivent avec des pilules pour maintenir leur foie et leur bien-être général.

Mesures préventives

Pour éviter les maladies, vous devez faire attention: ne pas utiliser les articles d'hygiène d'autres personnes, ne pas se laver les mains, utiliser des seringues jetables et ne pas mener une vie agitée. Si vous ressentez les symptômes caractéristiques, il est préférable de ne pas remettre à plus tard la visite chez le médecin, car on a inventé aujourd'hui des méthodes de recherche capables de détecter le virus à n'importe quel stade.


Plus D'Articles Sur Le Foie

Kyste

Peau jaune et le blanc des yeux

Qu'est-ce qui peut être causé par le jaunissement spécifique de la peau et des yeux blancs?
Peut-il s'agir d'une hépatite?
P.S. pas moi (ttt)Peut-être! Cela ne ferait pas de mal de consulter le médecin.
Kyste

Est-ce que les porteurs du virus de l'hépatite B ou les patients atteints d'hépatite B chronique?

En lisant la littérature médicale ou en consultant des forums médicaux sur Internet, on peut rencontrer un concept tel qu'un état de porteur inactif ou un virus de l'hépatite B en bonne santé.