Traitement de la cirrhose du foie avec des médicaments et des recettes populaires

Pour déterminer comment traiter la cirrhose du foie, il est nécessaire de déterminer le degré de cicatrisation du tissu hépatique, la présence de complications (encéphalopathie, hypertension portale, destruction d'organe). Les modifications cirrhotiques s'accompagnent de la formation d'un grand nombre de cicatrices, qui sont à l'origine du développement de modifications stagnantes dans les petits canaux biliaires.

Les formes nosologiques les plus courantes conduisant au développement de la cirrhose sont l'hépatite chronique et l'alcoolisme.

Les symptômes de la maladie dans les premiers stades ne se produisent pas. Le principal marqueur de diagnostic de la forme biliaire primitive est la formation d’anticorps anti-mitochondriaux dirigés contre les cellules du foie. Dans une forme nosologique virale ou toxique, ces immunoglobulines ne sont pas formées.

Les symptômes graves de la maladie se manifestent par des lésions tissulaires importantes. L'encéphalopathie hépatique saigne des varices de l'œsophage, du rectum, provoque la mort de la maladie.

Comment traiter la cirrhose du foie

Le traitement de la cirrhose est long et complexe. Principes généraux du traitement de la maladie:

  1. Élimination de la cause de la maladie;
  2. Fournir un mode de repos et de nourriture;
  3. Exclusion de l'alimentation des toxines, de l'alcool.

Dans certaines procédures, une intervention chirurgicale est recommandée. Parfois, vous devez décider de la nécessité d'une greffe du foie.

Il n’existe pas de médicaments étiologiques qui guérissent complètement la cirrhose, mais il existe des médicaments qui aident à enrayer la progression de la fibrose. En pathologie, vous devez suivre en permanence un régime. Avec un traitement inapproprié augmente la probabilité de progression active de la maladie.

La cirrhose du foie est-elle traitée avec un régime alimentaire?

Jeter complètement les produits irritants pour le foie. Lorsqu'une maladie est toujours prescrite, un régime pour réduire le fardeau sur le foie:

  1. Refus de produits saturés d'huiles essentielles - moutarde, ail, raifort, épinards, radis, navet, radis. Les esters irritent les cellules du foie, contribuent aux spasmes des muscles lisses et aggravent le flux sanguin dans les tissus. L’état d’une personne est gravement affecté par l’usage de boissons gazeuses et d’alcool. Les jus, les conservateurs, les saucisses, les saucisses et la viande sont exclus du menu. La margarine et la mayonnaise chargent également le foie;
  2. Pour réduire la quantité de bile sécrétée, il faut rejeter les graisses animales. Refus de légumineuses, pois, haricots, soja aide à normaliser les fonctions d'hépatocytes sains;
  3. En cas de cirrhose, il convient d'éviter l'utilisation de médicaments métabolisés dans le foie. S'il est impossible d'annuler le médicament, le médecin doit envisager la possibilité de réduire sa dose unique et d'augmenter la fréquence d'administration pour maintenir la concentration thérapeutique du médicament dans le sang;
  4. Le traitement efficace de la cirrhose du foie en rémission implique la prévention de la maladie du foie, le traitement thermique des aliments, l’absence de contact avec les personnes atteintes d’hépatite.

Dans chaque cas individuel, le régime alimentaire et les médicaments sont prescrits par un médecin en tenant compte de nombreux facteurs.

On pense que la cirrhose du foie n'est pas curable, mais avec le bon dosage de médicaments, il est possible de réduire l'activité de la défaite des hépatocytes et de prolonger la vie du patient pendant plusieurs décennies.

Est-il possible de retirer la cirrhose du stade actif?

La forme décompensée est accompagnée de la défaite de presque tous les organes internes, car de nombreuses toxines apparaissent dans le sang que le foie ne peut pas traiter. Pour réduire l'inflammation, des préparations hormonales et des immunosuppresseurs sont prescrits aux patients. Veillez à utiliser des hépatoprotecteurs (Essentiale, Corsil), protégeant les hépatocytes de la destruction par des facteurs externes.

Dans une situation difficile, le médecin recommande la thérapie par perfusion - une goutte de solution de glucose, de calcium, de magnésium et de potassium afin de normaliser l'équilibre électrolytique. Les excroissances cicatricielles dans le foie se produisent avec une consommation d'alcool prolongée.

Les substituts de l'alcool éthylique sont métabolisés dans le foie, mais à des concentrations excessives, les hépatocytes sont détruits. La présence d'impuretés de tiers dans la vodka joue un rôle important. Les produits alcoolisés modernes sont loin d'être idéaux.

L'hépatite alcoolique peut être guérie si le patient abandonne sa dépendance. L'utilisation de médicaments contribue à la normalisation du fonctionnement du tissu hépatique, mais seulement après la cessation de la toxine dans le foie.

La survenue d'une ascite - le fluide dans la cavité abdominale nécessite une réduction de la consommation d'eau. Les médicaments diurétiques aident à préserver le niveau de potassium dans le corps, ce qui est nécessaire pour le système musculaire, le cœur. Si les médicaments ne vous aident pas, faites une ponction de la paroi abdominale antérieure pour éliminer le liquide. La dropsy (ascite) étant dangereuse pour la vie du patient, une hospitalisation est effectuée à l'hôpital afin de fournir une aide d'urgence si nécessaire.

Les patients atteints de cirrhose reçoivent souvent des transfusions sanguines. En raison d'un trouble de la coagulation chez l'homme, il se forme une hémorragie secondaire entraînant la perte de globules rouges. Les varices de l'œsophage, le rectum, sont à l'origine des saignements.

L'anémie (anémie) est une maladie au cours de laquelle l'activité du cerveau, du système cardiovasculaire, est perturbée, car le corps ne reçoit pas suffisamment d'oxygène. Des préparations de fer sont prescrites pour soulager la maladie. Avec une anémie modérée ou grave, une transfusion sanguine est nécessaire.

Les hémorroïdes sont une complication concomitante de la pathologie. Le prolapsus des veines du rectum s'accompagne de saignements et de modifications congestives de la région rectale.

Les hémorroïdes curatives avec la cirrhose peuvent être des remèdes à la maison - suppositoires émollients, suppositoires antidouleur peuvent être préparés seuls ou achetés en pharmacie. Pour la correction des désordres biochimiques, le traitement de l'ostéoporose, les vitamines A, D, E sont prescrits.

Les antioxydants peuvent stabiliser la condition.

Le traitement par sanatorium a été mis au point pour les patients présentant des modifications hépatiques cicatricielles.

Malgré la longue liste de recommandations de traitement, la réponse à la question de savoir si la cirrhose du foie est curable reste négative. Les modifications irréversibles du tissu hépatique en pathologie ne permettent pas l'utilisation d'une thérapie radicale.

Le foie est un organe à régénération rapide, mais uniquement pour les changements à court terme. L'inflammation constante dans l'hépatite virale chronique, alcoolique, toxique empêche la régénération.

Traduire la maladie en une forme inactive, améliorer la maladie, prolonger la vie du patient - ces principes constituent la base du traitement des patients atteints de cirrhose.

La cirrhose du foie est-elle traitée à la maison?

À la maison, il est impossible de guérir la cirrhose du foie, mais il est possible de stopper la progression de la maladie en suivant scrupuleusement les recommandations d'un spécialiste.

Frais pour le traitement de la cirrhose:

  • Buvez trois fois 0,5 tasse de jus de carotte;
  • Mélanger 1 kg de miel, mélanger avec 4 citrons, 3 têtes d'ail, 200 ml d'huile d'olive. Retirer les os des citrons, couper la peau, émincer. Mettez les ingrédients dans une casserole et mélangez bien. Conserver dans un bocal en verre fermé à une température de 2-4 degrés Celsius;
  • Pour soulager la douleur, appliquez des pommes de terre crues sur l'hypochondre droit. Vous pouvez également faire des cataplasmes de pommes de terre bouillies ou boire du jus de 0,5 tasse;
  • Mélangez les rhizomes d'agropyre, les hanches et les feuilles d'ortie. Faire bouillir 1 cuillerée du mélange dans un verre d'eau bouillante. Filtrer après la perfusion pendant 4 heures. Boire par jour en 2-3 doses;
  • Mélangez le millepertuis, l'achillée millefeuille, la prêle et la racine de chicorée. Préparez 1 cuillerée du mélange avec 1 tasse d’eau bouillante. Strain, insister 4 heures. Boire avec une cirrhose en 2-3 doses;
  • Mélangez des églantiers, des rhizomes d'herbe de blé et des feuilles d'ortie. Préparez une cuillère à soupe du mélange avec un verre d’eau bouillante. Boire après avoir forcé;
  • Dissoudre la farine blanche dans le lait. Prendre 1 cuillère à soupe matin et soir;
  • Rhizomes d’Agriculture de blé, chicorée, hanches, ortie hachée (20 grammes de chaque plante). Insister sur un verre d'eau bouillante. Boire dans 2-3 heures. S'il n'est pas possible de collecter toutes les plantes, vous pouvez prendre 2-3 espèces;
  • Yarrow grass, Hypericum, loup frisé, cumin - 10 grammes de chaque plante à mélanger, hacher, boire en 2-3 doses;
  • Rhizomes d’agropyre, églantiers, hacher d’ortie et brasser dans de l’eau bouillante. Pour le traitement, utilisez 1-2 plantes;
  • En cas de cirrhose, le jus de choucroute aide, qui est préparé sans sel. Pour augmenter l'efficacité du traitement, il faut l'alterner avec du jus de carotte;
  • Prenez une momie de 0,36 grammes le soir et le matin. Consommer 10 jours avec des pauses de 5 jours;
  • Immortelle (dans un verre d'eau et 1 cuillère à soupe). Prendre 30 minutes avant les repas pour 1/3 tasse;
  • L'herbe d'origan mélangée à de l'herbe d'Hypericum est utilisée pour traiter la maladie matin et soir;
  • Mélangez 2 cuillères à soupe d'origan, de millepertuis et d'immortelle - utilisez 1 cuillère à soupe;
  • Les épis de maïs grillés doivent être consommés quotidiennement avec une cirrhose pour normaliser les échanges d'acides biliaires;
  • L'huile Hypericum perforée verse 200 ml d'analogue d'olive. Prendre 25-30 gouttes par jour trois fois. Conservez dans un bocal sombre dans un endroit frais.
  • Dans la cirrhose du foie, les guérisseurs bulgares conseillent de boire de l'eau avec de la chicorée. Mélangé à de la chicorée, on obtient un bon médicament.
  • Le jus de chicorée 30 grammes, le jus de cerise pétillant, la morelle, le jus de coriandre, le fenouil et le safran doivent être bus au patient;
  • Le jus de citrouille cuit au four avec grenade, jus de pomme, rose fraîche, le lait de vache a une bonne efficacité;
  • Produits aigre-doux aux propriétés astringentes, les granules de grenade ont des propriétés utiles;
  • Mangez 4 grammes de safran, cannelle chinoise, canne parfumée, miel;
  • Pour toutes les maladies du foie, des gâteaux à la rhubarbe, une bouillie laxative de la rue, aident.

Est-il possible de guérir la cirrhose du foie avec des remèdes populaires?

La cirrhose du foie, les remèdes populaires ne réussiront pas. Seule la thérapie d'association avec l'utilisation de médicaments et de préparations à base de plantes est efficace. Les ingrédients à base de plantes ont des propriétés stimulantes, cholérétiques et anti-inflammatoires. La thérapie immunomodulatrice vous permet de renforcer la lutte de votre corps contre les agents étrangers. Pour renforcer les fonctions de l'immunité, des teintures d'herbes végétales sont utilisées - dagil, chardon-Marie, navet, sauge. La formulation combinée contient la préparation pharmaceutique Immunal, qui peut être achetée à la pharmacie.

La cirrhose compensée en rémission est mieux traitée avec des remèdes à base de plantes (collections), afin de ne pas affecter les produits chimiques sur les organes secondaires. La liste des herbes pour le traitement des maladies du foie:

  • Églantier;
  • Chardon-Marie;
  • Porte-greffes d'herbe de blé;
  • La camomille;
  • Menthe poivrée;
  • Kalina;
  • Pissenlit;
  • Fraises;
  • L'air;
  • L'immortelle;
  • Celandine;
  • Plantain;
  • Prêle;
  • Potentille de l'oie.

Les charges associées au traitement principal peuvent soulager l’inflammation et protéger le foie. Pour le traitement de la cirrhose, teintures végétales appropriées utilisées pour le traitement de l'hépatite chronique.

Si l’encéphalopathie a évolué, l’ascite, rationnellement la prescription d’enzymes protéolytiques (mezim, créon, panzitrat).

Selon les indications, les eubiotiques sont prescrits (entéro-sédatif, intetriks, bifikol).

Si des anticorps antimitochondriaux sont détectés (dans la cirrhose biliaire primitive), l'administration de glucocorticoïdes est recommandée. Tous les patients se voient prescrire des hépatoprotecteurs (acide lipoïque, Corsil). Avec l'hypertension portale, un traitement chirurgical est possible.

En cas d'insuffisance hépatique grave, une transplantation hépatique est recommandée.

Comment traiter la cirrhose du foie avec des médicaments et des remèdes populaires?

La cirrhose du foie est très fréquente, mais cette maladie étant asymptomatique, elle n’est diagnostiquée que dans les phases les plus sévères, lorsque rien ne peut aider à la transplantation. Mais si la cirrhose est détectée à temps, le processus pathologique peut être arrêté en toute sécurité et même partiellement rétabli les cellules du foie.

Le traitement de la cirrhose fait appel à différentes méthodes, mais chaque patient doit faire l’objet d’une approche individuelle, car le traitement alternatif est souvent beaucoup plus efficace que le traitement traditionnel. Les patients doivent comprendre chacune des méthodes de traitement de la cirrhose et laquelle d’entre elles est la plus efficace.

Que devez-vous savoir sur le développement de la pathologie?

La cirrhose est une maladie chronique qui consiste en la destruction des cellules du foie et en leur remplacement par du tissu fibreux. Les causes de la maladie ne sont pas toujours identifiables, en particulier si elles sont de nature auto-immune, mais il est de coutume de distinguer quelques facteurs précipitants fondamentaux:

  • Hépatite virale.
  • L'abus d'alcool.
  • Maladies génétiques et congénitales.
  • Infections bactériennes et parasitaires.
Cirrhose du foie

Sous l'influence de ces facteurs, un processus inflammatoire commence dans les cellules hépatiques individuelles et est transféré aux tissus environnants. Le taux de propagation du processus inflammatoire dépend de la cause de la maladie et de l’état du système immunitaire du patient. Les cellules enflammées subissent une nécrose, à la suite de quoi elles sont remplacées par du tissu conjonctif - une rupture de la structure de l'organe et la formation d'une insuffisance hépatique.

Les étapes

Il est accepté d’allouer plusieurs stades de développement de la cirrhose:

A ce stade, la maladie est détectée par hasard et les premiers signes sont une augmentation de la bilirubine et de l'albumine dans l'analyse biochimique du sang.

L'état du patient ne change généralement pas, mais il y a parfois une faiblesse légère, des accès récurrents de nausées et une perte d'appétit. Avec un traitement opportun commencé à ce stade, vous pouvez rapidement atteindre un rétablissement complet.

La cirrhose s'accompagne de l'apparition de complications: insuffisance hépatique sévère, varices, sepsis, hypertension portale, ascite, carcinome. À ce stade, les saignements nasaux, gingivaux et internes s'ouvrent souvent.

Le patient ressent une dépression complète, des vomissements, une diarrhée, une atrophie musculaire et une perte de poids importante. Au stade décompensé, les décès ne sont pas rares, les patients doivent donc être sous la surveillance de spécialistes.

Principes de thérapie

Le pronostic le plus favorable pour les patients diagnostiqués au stade 1 ou 2. Au tout début du processus inflammatoire, lorsque les cellules du foie commencent tout juste à mourir, il est possible de récupérer complètement. Bien sûr, si le processus de durcissement a commencé, il est déjà impossible d'éliminer le tissu conjonctif, mais vous pouvez arrêter sa propagation, augmentant ainsi la durée et la qualité de vie du patient.

On pense qu’avec une forme inactive de cirrhose du foie, aucun traitement spécifique n’est nécessaire; le plus important est d’éliminer les facteurs négatifs qui affectent son développement et de s’en tenir au régime afin de soulager l’organe malade.

Mais la cirrhose du foie, active et en évolution rapide, nécessite une surveillance constante et une sélection rigoureuse des médicaments.

Le traitement de la cirrhose vise principalement à éliminer les facteurs provoquants, à éliminer les toxines et à maintenir le fonctionnement du foie. Les méthodes traditionnelles de thérapie incluent des médicaments de divers groupes, mais quand elles n’aident pas, on propose aux patients de greffer un organe du donneur.

En plus des méthodes traditionnelles de traitement de la cirrhose du foie, d'autres méthodes sont utilisées: la médecine chinoise et tibétaine, des recettes non traditionnelles et même l'utilisation de médicaments vétérinaires. Il est très difficile de choisir le moyen le plus approprié, mais si on le trouve, le foie du patient peut alors se rétablir.

Caractéristiques du traitement de la maladie chez les hommes et les femmes

Beaucoup de gens croient que la cirrhose est une maladie d’origine purement alcoolique. En effet, un grand nombre de patients souffrent de dépendance à l'alcool, de sorte que la maladie survient le plus souvent dans la moitié forte de l'humanité. Mais l'alcool n'affecte pas seulement la destruction du foie: travail dans une production dangereuse, toxicomanie, consommation excessive d'aliments nocifs - les hommes y sont plus enclins, ce qui signifie qu'ils sont les plus susceptibles de développer une cirrhose.

Chez les femmes et les hommes sans mauvaises habitudes, les premiers signes n'apparaissent qu'au second stade. Un petit nombre de cellules hépatiques endommagées n'affecte pas le développement des symptômes, car les tissus environnants sont capables de reprendre leurs fonctions.

Chez les hommes souffrant d’alcoolisme ou de toxicomanie, les premiers signes apparaissent dès les premiers stades, mais ils n’y prêtent pas attention, car ils sont habitués à ne pas se sentir bien. En général, il est caractéristique que les hommes ne consultent un médecin que dans des cas extrêmes. Ils sont donc diagnostiqués à un stade avancé.

Chez l'homme, l'insuffisance hépatique et les complications résultant de cette affection se développent beaucoup plus rapidement et sous une forme plus grave. Par conséquent, les hommes sont plus susceptibles d'être hospitalisés dans l'unité de soins intensifs et ils ont besoin d'un traitement plus sérieux. Les hommes sont plus susceptibles de suivre un traitement de désintoxication puissant et, dans la moitié des cas de pathologie diagnostiqués, des greffes du foie sont prescrites.

On pense que le pronostic le plus favorable pour les femmes, car ils sont plus attentifs à leur santé et suivent toutes les recommandations des médecins. Chez les femmes, le traitement repose plus souvent sur des méthodes non médicamenteuses telles que le régime alimentaire, le régime du jour et une activité physique réduite. Les cours prescrivent des hépatoprotecteurs et des vitamines pour soutenir le travail du foie. Des médicaments plus graves et une hospitalisation sont nécessaires pour la décompensation.

Quand une hospitalisation est-elle nécessaire?

Dans quelles conditions traiter la cirrhose - en ambulatoire ou en hospitalisation, le médecin traitant décide après avoir étudié l'historique de la maladie et examiné le patient. Il existe une classification indicative par gravité, ou système pronostique des critères de Child-Pugh, qui permet de déterminer l'état du patient et de déterminer s'il nécessite une hospitalisation.

Il est utilisé pour évaluer la présence d'une ascite et d'une encéphalopathie hépatique, ainsi que de numérations sanguines: bilirubine, albumine, indice de prothrombine et INR.

Ainsi, il existe trois groupes de gravité de la pathologie:

  1. Groupe A - l'état du patient ne nécessite pas d'hospitalisation.
  2. Groupe B - le traitement peut être effectué à l'hôpital et en ambulatoire.
  3. Groupe C - hospitalisation requise.
Classification de la cirrhose de Child-Pugh

Mais en plus de cette classification, le médecin doit évaluer la présence de comorbidités, l’état des veines, le bien-être général du patient, le niveau de pression et d’autres indicateurs.

Habituellement, au stade de l'indemnisation, l'hospitalisation n'est pas nécessaire - il suffit d'adhérer aux recommandations d'un spécialiste et de subir un examen périodique. En cas d'aggravation, le développement de complications ou la progression rapide de la maladie nécessite une hospitalisation jusqu'à ce que l'état du patient se stabilise. En règle générale, les patients en phase terminale sont hospitalisés avant le décès.

Le traitement hospitalier commence par un traitement de désintoxication. Il est nécessaire de nettoyer le foie des excès de toxines qui s'accumulent dans l'intestin et causent des troubles dyspeptiques.

Pour ce faire, nommez:

  • Préparations enzymatiques ne contenant pas d'acides biliaires: pancréatine, Mezim, Créon, Panzinorm.
  • Sorbants: charbon actif, Polyphepanum, Polysorb, Smekta, Enterosgel, Sorbex.
  • Diurétique: furosémide, mannitol.
  • Laxatifs: Duphalac, Guttalaks, Bisacodyl.
  • Solutions de réhydratation: Regidron, Disol, solution saline avec glucose.
  • Préparations pour la restauration de la microflore intestinale: Linex, Normobact, Bifiform.

Des hépatoprotecteurs, des vitamines B et de l'acide ascorbique doivent être prescrits pour accélérer le processus métabolique et soutenir l'activité du foie. Vous devrez peut-être prendre des antibiotiques ou des médicaments antimycotiques s’il existe un risque de reproduction rapide de micro-organismes pathogènes.

Le traitement de désintoxication implique également le maintien d'un régime alimentaire strict. Le premier jour du traitement, le patient peut totalement limiter sa consommation de nourriture et ne lui permettre de boire que de l'eau pure.

Le traitement de désintoxication est sélectionné individuellement pour chaque patient, en fonction de son état et de son degré d'intoxication. Mais en plus de la désintoxication, menez une thérapie de base ou intensive:

  1. Le traitement de base consiste à se conformer au régime, à suivre un régime, à limiter l'effort physique et à prendre des médicaments.
  2. La thérapie intensive est appliquée au stade décompensé et vise à éliminer les complications et à maintenir les fonctions hépatiques. Dans les cas les plus graves, les patients reçoivent une transfusion de masse plasmatique ou érythrocytaire. Si l’organe est gravement endommagé, une transplantation hépatique est réalisée.

Effets de drogue

Le traitement médicamenteux de la cirrhose du foie comprend divers groupes de médicaments ayant des effets multidirectionnels. Seul un spécialiste peut choisir un médicament, car tout traitement personnel peut entraîner une détérioration de la maladie.

Antibiotiques

Les médicaments antibactériens sont prescrits pour la cirrhose compliquée du foie. En règle générale, ils sont prescrits pour prévenir le développement d'une infection dans les processus inflammatoires des voies respiratoires, en cas de suspicion d'une origine bactérienne de la maladie. Après tout, le corps affaibli par la cirrhose réagit plus fortement aux infections virales respiratoires aiguës, à la bronchite et à la pneumonie, ce qui entraîne des conséquences graves.

En outre, les antibiotiques sont nécessaires lorsqu'il existe une menace de péritonite due à une accumulation de liquide dans la cavité abdominale - ascite. Cette complication survient très souvent chez environ 20 à 30% des patients et entraîne une issue fatale.

Algorithme pour le traitement initial des patients atteints d'ascite

Les antibiotiques sont inclus dans la liste des médicaments obligatoires pour le traitement de l'encéphalopathie hépatique et du coma-ammoniac, produit par les bactéries intestinales, qui ont des effets néfastes sur le cerveau. Par conséquent, des médicaments antibactériens sont nécessaires pour supprimer l'activité vitale des microorganismes pathogènes dans l'intestin.

Le plus souvent, les maladies du foie sont prescrites: néomycine, amoxiclav, céfotaxime, vancomycine, rifampicine. Pendant le traitement, les fonctions hépatiques doivent être surveillées et le patient doit prendre des médicaments contenant des bactéries bénéfiques pour la microflore (Linex, Hilak).

Vitamines

En cas de cirrhose du foie, le corps manque toujours de vitamines, il est donc nécessaire de suivre périodiquement un traitement vitaminique. Quels vitamines et minéraux sont nécessaires pour le foie:

  • B1 - s'oppose au développement de l'insuffisance hépatocellulaire, est impliqué dans la synthèse et le métabolisme
  • B2 - effet positif sur les vaisseaux sanguins, les fonctions de l'estomac et des intestins.
  • B3 - est impliqué dans le métabolisme énergétique, augmente les fonctions de protection du foie, suspend les processus destructeurs du foie.
  • B4 - stimule les intestins, est capable de neutraliser l'action des toxines.
  • B6 - participe à la synthèse des transaminases nécessaires au traitement des acides aminés, améliore l'absorption des graisses et des protéines.
  • B9 - empêche le développement de l'anémie, améliore les propriétés protectrices du système immunitaire.
  • À 12 ans - participe au processus de formation du sang.
  • Acide ascorbique - augmente les propriétés protectrices du corps, régule la coagulation du sang et le métabolisme des glucides.
  • Tocopherol - a un effet antioxydant, préserve l'intégrité des hépatocytes.
  • Vitamine B15, ou acide pangamique, qui augmente la résistance des tissus à l'hypoxie, aux lésions toxiques et ralentit la destruction des cellules du foie.

Antipyrétiques et analgésiques

La douleur causée par la cirrhose survient lorsqu'une partie importante des cellules d'un organe est remplacée par du tissu conjonctif et que sa taille augmente. Au début, la douleur est faible, mais avec le temps, la douleur devient plus forte et prend un cours chronique.

Qu'est-ce qui soulage la douleur?

Ces médicaments ont un effet antispasmodique et contribuent à la relaxation des voies biliaires et à l'écoulement de la bile. Parfois, l'inflammation dans le foie est accompagnée de fièvre. Dans de tels cas, il est nécessaire de prendre NVPS, par exemple, le paracétamol, l'ibuprofène, le Nurofen.

Mais leur réception doit être traitée avec prudence, en particulier pour les médicaments à base de paracétamol - dans le processus de métabolisme dans le corps du médicament se transforme en produits toxiques qui endommagent le foie. Au stade terminal, lorsque le traitement du foie n’a pas l’effet recherché, prescrivez des analgésiques narcotiques qui permettent au patient de vivre la dernière fois sans douleur douloureuse (Morphine).

Médicaments antiviraux

La thérapie antivirale pour la cirrhose du foie est prescrite pour l'hépatite. Le but de ce traitement est d’obtenir une réponse virologique de l’organisme, ce qui réduit le risque de transition vers le stade décompensé et le cancer du foie. Les principaux principes actifs de l’effet antiviral sont l’interféron, le peginterféron, la ribavirine ainsi que des analogues de nucléosides.

La liste des principaux médicaments pour les dommages hépatiques viraux:

  • Ribavirine.
  • Pegasys.
  • Cycloferon.
  • Ribamidil.
  • Lamivudin.
  • Rebetol.
  • Sofosbuvir.
  • Daclatasvir.

Ces agents inhibent la multiplication des particules virales dans le foie et contribuent à la formation de la réponse immunitaire du corps. La durée du traitement aux antiviraux peut être longue - tout dépend du type de virus et de l'état du patient.

Hépatoprotecteurs

Les hépatoprotecteurs sont l’un des médicaments les plus importants pour le bon fonctionnement du foie. Les plus efficaces sont ceux qui consistent en phospholipides essentiels - Essentiale, Essliver, Phosphogliv. Ce sont des substances structurelles complexes présentes dans chaque membrane cellulaire du corps.

Les hépatoprotecteurs à base de plantes contiennent des extraits d’herbes végétales qui ont un effet positif sur l’état du foie. Ceux-ci incluent: Karsil, Silimar, Liv-52, Allohol, Gepabene. Les experts essaient de ne pas prescrire des hépatoprotecteurs d’origine animale, car ils provoquent souvent des réactions allergiques. Les acides biliaires synthétiques soulagent non seulement la charge sur le foie, mais normalisent également la composition et le flux de la bile. Ces médicaments comprennent: Ursosan, Livodeksa, Ursoliv.

Médicament diurétique

Ces médicaments sont prescrits immédiatement, dès que la cirrhose entre dans la phase active afin d’empêcher le développement de l’ascite. Même si leur admission n'a pas été fixée immédiatement, leur admission est nécessaire dès que le premier œdème commence à apparaître.

Quels diurétiques prescrits pour la cirrhose du foie:

  • Diurétiques de l'anse: Britomar, Furosémide, Acide Etacrynique.
  • Thiazidiques: Indapamide, Clopamide, Hydrochlorothiazide.
  • Antagonistes de l'aldostérone: Veroshpiron, Inspra.
  • Inhibiteurs de la carboanhydrase: Diacarbe, Fonurit, Diamoks.
  • Agents économes en potassium: Aldactone, Spironolactone, Triampur.

L'utilisation de tels médicaments est impossible sans la nomination du médecin traitant - une posologie individuelle et le moyen le plus approprié sont sélectionnés pour chaque patient.

Greffe du foie

La greffe de foie consiste à remplacer un organe malade (ou une partie de celui-ci) par un autre en bonne santé, provenant d'un donneur. Pour la première fois, cette méthode a été utilisée dans les années 60 du siècle dernier et est maintenant largement utilisée dans la pratique médicale.

Au départ, une personne décédée avait subi une greffe du foie, mais à présent, il s’agit souvent de la partie de l’organe à greffer. Habituellement, le lobe droit est greffé, car il est plus facile à atteindre et que sa taille contribue à la survie rapide du receveur. Il est possible de prélever le foie d'un patient décédé et de le diviser en plusieurs parties pour différents patients.

Récemment, on a eu recours à des greffes d'une partie du foie d'un membre de la famille du sang. Cette méthode augmente les chances de succès de l'opération, tandis que le foie du donneur et du receveur est complètement rétabli dans 80 à 90% des cas. Le donneur dont est prélevée une partie du foie doit être majeur, son groupe sanguin identique ou compatible avec le groupe receveur et ne pas présenter de contre-indications à l'opération.

L'opération nécessite une préparation et un examen minutieux du patient. Une série d'enquêtes est réalisée, après quoi la question de la possibilité d'une opération est décidée. Les consultations d'un dentiste, d'un gynécologue, d'un cardiologue sont nécessaires, d'autres spécialistes peuvent également nécessiter une évaluation. En cas de doute, s'il est possible d'effectuer une opération du foie, consultez un médecin.

Contre-indications à la chirurgie:

  1. Violations graves d'autres organes.
  2. Maladies infectieuses incurables.
  3. Oncologie d'autres organes.

Les contre-indications relatives incluent également:

  • thrombose de la veine mésentérique et portale;
  • âge avancé;
  • manque de rate;
  • l'obésité;
  • chirurgies antérieures sur les organes abdominaux, y compris le foie.

Il existe deux types d'opérations sur le foie:

  1. Orototopic - avant la greffe, l'organe malade est retiré et un foie de donneur est déplacé à la place (tout ou partie).
  2. L'organe donneur hétérotopique est transplanté sur le site du rein ou de la rate, mais l'organe malade n'est pas retiré.

Les patients après une greffe de plusieurs mois doivent être surveillés régulièrement par le médecin traitant. Et pour prévenir le rejet du foie du donneur, prenez des médicaments qui inhibent le système immunitaire afin d'éviter la production d'anticorps.

Thérapie par cellules souches

L'une des méthodes les plus récentes de traitement de la cirrhose est l'utilisation de cellules souches. Plusieurs études ont été menées et cette méthode a donné des résultats positifs. Les scientifiques pensent qu'après quelques années, cette méthode sera considérée comme la principale méthode de traitement de la cirrhose.

Des études menées à Novossibirsk ont ​​montré qu'un groupe de patients ayant reçu trois injections de cellules souches avait réduit la gravité de la maladie, amélioré leur santé et amélioré leur qualité de vie. Avec cette méthode, aucun effet secondaire n'a été observé, tous les patients se sentaient bien. Dans un autre groupe de patients soumis à une thérapie standard, les indices n'ont pas changé ou se sont légèrement aggravés, ce qui indique l'efficacité de la méthode.

Les cellules souches sont essentiellement des «précurseurs» de toutes les cellules et de tous les tissus du corps. On pense souvent qu'ils ne sont présents que dans le placenta ou le sang du cordon ombilical d'un nourrisson, mais ce n'est pas le cas. Ils sont dans n'importe quel adulte dans le tissu médullaire, mais en plus petites quantités.

Si le traitement des cellules souches de la cirrhose, vous pouvez voir comment le corps est mis à jour. Une fois dans le sang, ces cellules envahissent le foie et commencent à participer au processus de régénération. Des hépatocytes sains sont formés à partir d'eux, les nœuds disparaissent et le foie prend une forme uniforme. Les cellules souches aident à éviter le développement de complications et l'insuffisance hépatique.

Il convient de rappeler que l'utilisation de cellules souches dans la cirrhose du foie n'est pas une raison pour abandonner le régime et prendre des vitamines. Les patients qui ont essayé cette méthode doivent complètement abandonner leurs mauvaises habitudes, bien manger et suivre le régime quotidien.

Approches alternatives

En plus des méthodes traditionnelles de traitement de la cirrhose, il existe de nombreuses alternatives. Il est nécessaire de considérer les moyens les plus populaires et les plus efficaces, mais il convient de rappeler que la consultation d'un médecin est nécessaire dans chaque cas. Donc, de telles méthodes peuvent être utiles:

Momie de l'Altaï dans la cirrhose du foie. C'est un outil sûr qui peut être utilisé à la fois pour le traitement et la prévention. Mais pour le traitement, il ne faut prendre que la momie naturelle et ne pas recourir à la forme de comprimé. Mumiye normalise les processus métaboliques, améliore la respiration cellulaire, prévient les intoxications et normalise le tractus gastro-intestinal.

En cas de cirrhose du foie, vous devez boire 0,6 à 0,9 g deux fois par jour pendant 10 jours, après quoi vous aurez besoin d'une pause de 5 jours. Si le patient a une tumeur dans le corps, une pression artérielle élevée ou est sujet au saignement, alors avant de prendre la momie, il doit consulter un spécialiste.

Médecine tibétaine. Au Tibet, il est habituel de diviser les maladies en maladies de chaleur ou de froid. La cirrhose du foie, en termes tibétains, est une maladie de la chaleur interne. Tous les médicaments utilisés par les médecins tibétains sont des produits d’origine naturelle, souvent sous forme de poudre.

Leur particularité est qu'ils n'ont pas de contre-indications et ne provoquent pas de réactions négatives du corps. Et contrairement aux médicaments, dans le traitement d'un organe, il n'y a pas d'effet indésirable sur les autres systèmes. Pour le traitement du foie, ils utilisent du safran, un aigle, une décoction de grenade et de rhododendron, des huiles végétales - mais tout cela est sélectionné individuellement pour chaque patient.

L'acupuncture L'acupuncture est l'une des méthodes les plus anciennes de traitement de diverses maladies. On pense qu'en cas de cirrhose du foie, cela peut améliorer l'état, soulager l'hypertension et éliminer l'excès de liquide de la cavité abdominale.

La chose la plus importante dans l'acupuncture est de trouver un spécialiste expérimenté. Mais il faut comprendre que cette méthode ne restaurera pas les cellules hépatiques endommagées, mais stimulera le métabolisme, normalisera le flux sanguin et calmera le système nerveux, ce qui est très important pour un malade.

Exercice thérapeutique. Il est nécessaire pour chaque patient présentant des lésions hépatiques, mais pas pendant les périodes aiguës. Un ensemble d'exercices ne peut pas être sélectionné indépendamment - il sera prescrit et montré par un instructeur qui a reçu les recommandations du médecin traitant. La thérapie par l'exercice comprend généralement la marche, des exercices sur le mur de la gymnastique, des bras et des jambes ondulés, des exercices de respiration.

Exercices pour les maladies du foie

Des exercices sont également nécessaires pour normaliser l'écoulement de la bile, ils effectuent divers exercices couchés sur le côté gauche. Le mieux est d’apprendre une thérapie physique correcte dans des établissements spécialisés dans des sanatoriums où l’instructeur surveille constamment les patients pour la première fois.

Manières folkloriques

La médecine traditionnelle est largement utilisée pour traiter les maladies du foie. La plante la plus populaire est le chardon-Marie. Des moyens tels que sérum, fraction de SDA peuvent également être utilisés. L'utilisation de remèdes populaires est possible si le patient n'est pas allergique aux plantes. Et, bien sûr, comme ce traitement est long, il n’est pas recommandé de l’utiliser comme traitement principal dans les stades avancés de la cirrhose.

Plantes médicinales

Comme pour le chardon-Marie, vous pouvez acheter un repas en pharmacie ou une huile végétale et les prendre conformément aux instructions. De la racine de chardon-Marie peut être préparé décoction pour le traitement du foie selon ce schéma:

  1. Une petite racine pelée et hachée versez 2 tasses d'eau et faites cuire à feu doux pendant 30 minutes.
  2. Refroidir le bouillon et diluer avec de l'eau bouillie pour obtenir 500 ml de produit.
  3. A boire dans le mois pour 15 ml avant les repas.

Autres recettes pour les dommages au foie:

  1. Une cuillère à café d'inflorescences de raifort infuser dans un verre de lait bouilli. Prenez une cuillère deux fois par jour pendant 1 mois.
  2. Deux citrons à l'écorce et deux rouleaux décortiqués sans percer dans un hachoir à viande, ajoutez 200 ml d'huile d'olive et 1 kg de miel. Déplacer et conserver au réfrigérateur. Prenez une cuillère 30 minutes avant les repas.
  3. Deux art. à la cuillère d'ortie verser un verre d'eau chaude et porter à ébullition. Bouillon filtré boire 3-4 fois par jour pendant un demi-verre.
  4. Une cuillère à soupe de curcuma verser deux tasses d'eau chaude et insister jour. Boire un verre 2 fois par jour avant un repas, vous pouvez ajouter du miel ou du citron.

Sérum

Le lactosérum est un produit obtenu lors de la préparation du fromage et du caillé.

Il contient un grand nombre de substances utiles (biotine, choline, acide nicotinique, protéines, lactose), grâce auxquelles il a les propriétés utiles suivantes:

  • Améliore le métabolisme.
  • Normalise les entrailles.
  • Favorise la circulation sanguine.
  • Résiste à l'athérosclérose.
  • Élimine les toxines et l'excès de liquide du corps.
  • Normalise la fonction hépatique.

Petit lait en cas de cirrhose du foie, ils boivent à jeun 3 verres par jour. Si des symptômes de troubles gastro-intestinaux apparaissent, il est nécessaire d'arrêter de le prendre pendant 1-2 jours, puis de continuer à boire dans un volume plus petit.

La fraction de la SDA est une solution pour l'administration interne. Aujourd'hui, le remède est plus couramment utilisé en médecine vétérinaire, mais lorsque ce remède a été découvert, il a été examiné pour diverses maladies humaines. Le TSA est un antiseptique doté de fonctions stimulantes.

Comment le foie:

  • Stimule la régénération cellulaire.
  • Accélère la production d'enzymes.
  • Normalise la digestion.
  • Stimule le métabolisme intracellulaire.
  • Augmente l'immunité.

En cas de cirrhose et d'hydropisie, le TSA le premier jour de la matinée boit 5 gouttes et le soir 10. Et chaque jour, vous devez augmenter la dose de 5 gouttes par dose. Pour atteindre 40 gouttes, vous devez prendre une pause de cinq jours, puis continuer à prendre 35 gouttes deux fois par jour. La durée du traitement varie de 6 à 18 mois.

Le traitement de la cirrhose est long et, pour enrayer complètement l'évolution de la maladie, le patient a besoin de beaucoup de temps et de volonté. Il faut beaucoup de force pour suivre constamment un régime, ne pas boire d'alcool, observer le régime quotidien et ne pas oublier que vous devez prendre vos médicaments en temps utile.

Si vous ne suivez pas ces règles, alors, tôt ou tard, la maladie suivra son cours et vous devrez recourir à la greffe de foie, qui ne se termine pas toujours favorablement - trop longtemps, le cas échéant, si le donneur est retrouvé.

Cirrhose du foie - symptômes, premiers signes, traitement, causes, régime alimentaire et stades de la cirrhose

Cirrhose du foie - une lésion étendue des organes, dans laquelle se produisent la mort des tissus et leur remplacement progressif par des fibres fibreuses. À la suite du remplacement, des nœuds de différentes tailles se forment, modifiant radicalement la structure du foie. Le résultat est une diminution progressive de la fonctionnalité du corps jusqu'à une perte totale d'efficacité.

Quel type de maladie il s'agit, causes et premiers signes, quelles sont les conséquences possibles pour une personne atteinte de cirrhose et ce qui est prescrit comme traitement pour les patients adultes - nous verrons en détail dans l'article.

Quelle est la cirrhose du foie

La cirrhose du foie est un état pathologique du foie, conséquence d'une insuffisance de la circulation sanguine dans le système des vaisseaux hépatiques et d'un dysfonctionnement des voies biliaires, se produisant généralement dans le contexte d'une hépatite chronique. Elle se caractérise par une violation complète de l'architecture du parenchyme hépatique.

À l'intérieur du foie, se trouvent des lobules qui ressemblent en apparence au nid d'abeilles entourant le vaisseau sanguin et qui sont séparés par le tissu conjonctif. En cas de cirrhose, un tissu fibreux se forme à la place d'un lobule, les séparateurs restant en place.

La cirrhose se distingue par la taille des noeuds en formation sur le petit noeud (beaucoup de nodules atteignant 3 mm de diamètre) et sur le gros noeud (les noeuds dépassent 3 mm de diamètre). Les modifications de la structure de l'organe, contrairement à l'hépatite, sont irréversibles. La cirrhose du foie est donc une maladie incurable.

Le foie est le plus grand fer des glandes digestives et endocrines du corps.

Les fonctions les plus importantes du foie:

  1. Neutralisation et élimination des substances nocives qui pénètrent dans l'organisme à partir de l'environnement extérieur et se forment au cours du processus de la vie.
  2. La construction de protéines, de graisses et de glucides permet de former de nouveaux tissus et de remplacer les cellules qui ont épuisé leurs ressources.
  3. La formation de la bile participe au traitement et à la division des masses alimentaires.
  4. Régulation des propriétés rhéologiques du sang en y synthétisant une partie des facteurs de coagulation.
  5. Maintenir l'équilibre du métabolisme des protéines, des glucides et des lipides grâce à la synthèse d'albumine et à la création de réserves supplémentaires (glycogène).

Selon les recherches:

  • 60% des patients ont des symptômes prononcés,
  • chez 20% des patients atteints de cirrhose du foie, il se produit de manière latente et est détecté au hasard lors de la recherche de toute autre maladie,
  • chez 20% des patients, le diagnostic de cirrhose n’est établi qu’après le décès.

Classification

Le rythme de développement de la maladie n'est pas le même. Selon la classification de la pathologie, la structure des lobes de l'organe peut être détruite à un stade précoce ou avancé.

En fonction des raisons, dans le contexte des effets de la cirrhose du foie, déterminez les options suivantes:

  • cirrhose infectieuse (virale) (hépatite, infections des voies biliaires, maladies du foie à l'échelle parasitaire);
  • toxique, cirrhose, toxique et allergique (poisons alimentaires et industriels, médicaments, allergènes, alcool);
  • cirrhose biliaire (primaire, secondaire) (cholestase, cholangite);
  • circulatoire (apparaissant sur le fond de la congestion veineuse chronique);
  • cirrhose métabolique alimentaire (manque de vitamines, protéines, cirrhose d'accumulation résultant de troubles métaboliques héréditaires);
  • cryptogénique.

Cirrhose biliaire

Le processus inflammatoire se déroule dans les voies biliaires intrahépatiques, ce qui conduit à la stase biliaire. Dans cette condition, l'infection est possible - entérocoques, Escherichia coli, streptocoques ou staphylocoques.

En cas de cirrhose biliaire, aucun changement pathologique dans la structure du tissu organique n'est détecté et le tissu conjonctif commence à se former uniquement autour des canaux intrahépatiques enflammés - ainsi, les rides du foie et l'extinction de sa fonctionnalité peuvent déjà être diagnostiquées aux derniers stades de la maladie.

Cirrhose du portail

La forme la plus commune de la maladie, caractérisée par des lésions du tissu hépatique et la mort des hépatocytes. Les changements se produisent en raison de la malnutrition et de l'abus d'alcool. Dans 20% des cas, la cirrhose du foie peut causer la maladie de Botkin.

Premièrement, le patient se plaint de troubles du tube digestif. Ensuite, des signes extérieurs de la maladie se développent: jaunissement de la peau, apparition de varicosités sur le visage. La dernière étape est caractérisée par le développement d'une ascite (hydropisie abdominale).

Les causes

La maladie est répandue et se situe au sixième rang des causes de décès dans la tranche d'âge des 35 à 60 ans, avec un nombre de cas d'environ 30 pour 100 000 habitants par an. Le fait que l'incidence de la maladie ait augmenté de 12% au cours des 10 dernières années est particulièrement préoccupant. Les hommes tombent trois fois plus souvent malades. Le principal pic d’incidence se situe après quarante ans.

Les principaux facteurs de risque de cirrhose sont les suivants:

  • alcoolisme chronique
  • hépatite virale
  • effets toxiques de poisons industriels, médicaments (méthotrexate, isoniazide, etc.), mycotoxines, etc.
  • congestion veineuse dans le foie associée à une insuffisance cardiaque prolongée et grave
  • maladies héréditaires - hémochromatose, dystrophie hépatocérébrale, déficit en alpha-one-antitrypsine, galactosémie, glycogénose, etc.
  • lésion prolongée des voies biliaires

Chez environ 50% des patients atteints de cirrhose du foie, la maladie se développe sous l'action de plusieurs facteurs de causalité (plus souvent le virus de l'hépatite B et l'alcool).

Les premiers signes de cirrhose chez l'adulte

Il n’est pas toujours possible de suspecter la présence de la maladie par des signes précoces, dans 20% des cas, elle est latente et ne se manifeste pas du tout. De plus, chez 20% des patients, la pathologie n'est détectée qu'après le décès. Cependant, les 60% restants de la maladie se manifestent toujours.

  • Douleurs abdominales périodiques, principalement dans l'hypochondre droit, aggravées après la consommation d'aliments gras, frits et marinés, de boissons alcoolisées, ainsi que d'efforts physiques excessifs;
  • La sensation d'amertume et de sécheresse dans la bouche, surtout le matin;
  • Fatigue accrue, irritabilité;
  • Troubles périodiques du tractus gastro-intestinal - manque d'appétit, distension abdominale, nausées, vomissements, diarrhée;
  • Le jaunissement de la peau, des muqueuses et du blanc des yeux est possible.

Degrés de cirrhose

La maladie traverse plusieurs stades de développement, chacun présentant certains symptômes cliniques. Non seulement la condition de la personne, mais également la thérapie dont elle a besoin dépendra de l'état d'avancement de la pathologie.

Cirrhose du foie de toute étiologie se développe par un mécanisme unique, qui comprend 3 étapes de la maladie:

  • Stade 1 (initial ou latent), qui n'est pas accompagné de troubles biochimiques;
  • Étape 2 de la sous-compensation, dans laquelle toutes les manifestations cliniques indiquant une altération fonctionnelle du foie sont observées;
  • Décompensation au stade 3 ou stade de développement de l’insuffisance hépatocellulaire avec hypertension portale progressive.

4 derniers degrés de cirrhose

La cirrhose du foie du 4ème degré est caractérisée par l'exacerbation de toutes sortes de signes et de symptômes de la maladie, une douleur intense que seuls des médicaments puissants, parfois de nature narcotique, aident à faire cesser.

Les patients atteints de cirrhose à ce stade ont un aspect distinctif:

  • peau lâche jaune pâle;
  • avec peignage;
  • yeux jaunes;
  • sur la peau du visage, les corps sont des "araignées" rouges et violettes visibles des vaisseaux;
  • bras et jambes minces et minces;
  • ecchymoses aux bras et aux jambes;
  • gros ventre avec nombril saillant;
  • sur le ventre - une grille de veines dilatées;
  • paumes rouges à phalanges rouges et épaissies aux extrémités, ongles ternes;
  • gonflement dans les jambes;
  • seins dilatés, petits testicules chez l'homme.

Pourquoi ces symptômes surviennent-ils au stade 4?

  1. Premièrement, du fait que des composés d'ammoniac, extrêmement toxiques, s'accumulent dans le sang, une encéphalopathie est diagnostiquée chez le patient. Développe plus loin le coma hépatique. Après une courte période d'euphorie, la conscience est déprimée, l'orientation est complètement perdue. Il y a des problèmes de sommeil et d'élocution. Une dépression supplémentaire survient, le patient perd conscience.
  2. Deuxièmement, la présence d'ascites, dans lesquelles il existe une accumulation importante de liquide, provoque une péritonite bactérienne. Les paupières et les jambes gonflent.
  3. Troisièmement, c’est à cause de saignements abondants que les patients décèdent le plus souvent.

Symptômes de la cirrhose

Une évolution asymptomatique est observée chez 20% des patients; la maladie apparaît assez souvent:

  • initialement avec des manifestations minimes (flatulences, diminution des performances),
  • plus tard, une douleur sourde périodique dans l'hypochondre droit, déclenchée par l'alcool ou des troubles alimentaires et non soulagée par des antispasmodiques, une saturation rapide (sensation de satiété dans l'estomac) et des démangeaisons cutanées peuvent se rejoindre.
  • Parfois, il y a une légère augmentation de la température corporelle, des saignements nasaux.

De plus, dans la pratique, il y a eu des cas d'évolution de la maladie qui ne se sont manifestés d'aucune manière avant 10, voire 15 ans. Compte tenu de ce facteur, il est irrationnel de commencer par se sentir bien lorsqu'on essaie de poser un diagnostic - même ce sentiment ne peut être que visible.

Observé de tels syndromes dans la cirrhose du foie:

  • astenovegetative (faiblesse, fatigue, irritabilité, apathie, mal de tête, trouble du sommeil);
  • dyspeptique (nausée, vomissement, perte ou manque d'appétit, modification des préférences gustatives, perte de poids);
  • hépatomégalie (foie hypertrophié);
  • splénomégalie (hypertrophie de la rate);
  • hypertension portale (dilatation des veines sous-cutanées de la paroi abdominale antérieure, accumulation de liquide dans la cavité abdominale (ascite), varices de l'œsophage et de l'estomac);
  • hyperthermique (élévation de la température corporelle à un nombre élevé au stade sévère de la cirrhose);
  • cholestase, c'est-à-dire la stagnation de la bile (décoloration des selles, urine foncée, jaunissement de la peau et des muqueuses, démangeaisons incessantes de la peau);
  • douleur (douleur paroxystique ou persistante dans l'hypochondre droit et la région épigastrique de l'abdomen);
  • hémorragique (tendance accrue aux hématomes, hémorragies ponctuelles sur les muqueuses, hémorragies nasale, œsophagienne, gastrique, intestinale).

La cirrhose du foie est souvent associée à d'autres dysfonctionnements du système digestif, de sorte que les symptômes suivants se joignent:

  • dysbiose intestinale (selles bouleversées, douleurs le long de l'intestin),
  • oesophagite par reflux (nausée, éructations du contenu de l'estomac),
  • pancréatite chronique (douleur de la ceinture abdominale supérieure, selles molles, vomissements),
  • gastroduodénite chronique (douleur épigastrique «affamée», brûlures d'estomac).

Des symptômes non spécifiques apparaissent dans la plupart des maladies connues et nous ne pouvons clairement pas indiquer le corps concerné. Avec la cirrhose, ces symptômes apparaissent au début de la maladie. Ceux-ci comprennent:

  • Symptômes dyspeptiques sous forme de gaz, vomissements, lourdeur au côté droit, constipation, ballonnements, gêne abdominale, manque d'appétit.
  • Les syndromes végétatifs et asthéniques apparaissent avec une faible capacité de travail, une fatigue élevée et une faiblesse non motivée.
  • Les troubles neuropsychiatriques font leurs débuts sous forme de troubles du sommeil et de l'humeur, de troubles de la mémoire, de troubles du comportement.
  • La perte de poids, parfois l'épuisement.

Apparition de patients atteints de cirrhose

La photo montre l'apparition d'une ascite avec une cirrhose.

Tous les symptômes ci-dessus provoquent un type extrêmement caractéristique de patients atteints de cirrhose du foie:

  • visage émacié, couleur de peau subicterique malsaine, lèvres brillantes, os zygomatiques proéminents, érythème de la région zygomatique, capillaires dilatés de la peau du visage; atrophie musculaire (membres minces);
  • hypertrophie de l'abdomen (due à une ascite);
  • varices des parois abdominale et thoracique, œdème des membres inférieurs;
  • la diathèse hémorragique est fréquente chez de nombreux patients en raison de lésions hépatiques avec une production altérée de facteurs de coagulation sanguine.

Des complications

La cirrhose du foie, en principe seule, ne provoque pas la mort, ses complications au stade de la décompensation sont mortelles. Parmi eux se trouvent:

  • péritonite (inflammation des tissus du péritoine);
  • les varices de l'œsophage, ainsi que de l'estomac, qui provoquent un déversement de sang impressionnant dans leurs cavités;
  • ascite (accumulation de liquide absorbé dans la cavité abdominale);
  • insuffisance hépatique;
  • encéphalopathie hépatique;
  • carcinome (tumeur maligne);
  • manque d'oxygène dans le sang;
  • infertilité;
  • violations de la fonctionnalité de l'estomac et du tractus intestinal;
  • cancer du foie

Diagnostics

Le diagnostic est posé par un gastro-entérologue ou un hépatologue sur la base d'une combinaison d'antécédents et d'un examen physique, de tests de laboratoire, de tests fonctionnels et de méthodes de diagnostic instrumental.

Le diagnostic en laboratoire comprend:

  • Les méthodes de recherche biochimiques montrent des violations de l'état fonctionnel du foie (complexe du foie).
  • Coagulogramme - montre une violation du système de coagulation du sang.
  • Numération sanguine complète - signes d'anémie - diminution du taux d'hémoglobine, diminution du nombre de plaquettes et de leucocytes.
  • Marqueurs sérologiques de l'hépatite virale B, C, D, G, marqueurs de l'hépatite auto-immune (anticorps antimitochondriaux et antinucléaires) - pour déterminer la cause de la maladie.
  • L'analyse du sang occulte dans les selles - pour identifier les saignements gastro-intestinaux.
  • Détermination du niveau de créatinine, d'électrolytes (complexe rénal) - pour identifier les complications de la cirrhose du foie - du développement d'une insuffisance rénale.
  • Alpha-foetoprotéine sanguine - en cas de suspicion de développement d'une complication - cancer du foie.

Les méthodes de diagnostic instrumentales comprennent:

  1. Les ultrasons des organes abdominaux déterminent leur taille et leur structure, la présence de liquide dans la cavité abdominale et l'augmentation de la pression dans les vaisseaux hépatiques.
  2. L'IRM ou la tomodensitométrie des organes abdominaux vous permet de voir une structure plus précise du foie, la présence de fluide dans l'abdomen en quantités minimes.
  3. L'analyse des radionucléides est effectuée à l'aide d'isotopes. En passant, les isotopes s'accumulent et se situent dans le foie, il est possible d'identifier diverses pathologies, notamment les néoplasmes bénins et malins.
  4. Angiographie - étude des vaisseaux hépatiques pour déterminer l'augmentation de leur pression.
  5. Biopsie. La biopsie du foie est la seule méthode productive pour confirmer le diagnostic de cirrhose. Il aide également à déterminer ses causes, les méthodes de traitement, le degré de dommage et à faire des prédictions. La procédure de biopsie prend environ 20 minutes. Elle est réalisée sous anesthésie locale, tandis que les patients peuvent ressentir une pression et des douleurs sourdes.
  6. Endoscopie. Certains médecins recommandent une endoscopie chez les patients présentant des symptômes précoces de cirrhose afin de détecter les varices oesophagiennes et de prévenir le risque de saignement.

Dans l'étude des organes internes sont détectés des changements fonctionnels et dystrophiques prononcés:

  • La dystrophie myocardique se manifeste par des palpitations, un élargissement de la frontière du cœur à gauche, une surdité de tons, un essoufflement,
  • sur ECG, une diminution de l’intervalle ST, une modification de l’onde T (diminution, biphasique, dans les cas graves - inversion).
  • Un type d'hémodynamique hyperkinétique est souvent détecté (augmentation du volume de sang par minute, pression du pouls, rapide, pouls plein).

Traitement de la cirrhose

Les principes de base utilisés dans le traitement de la cirrhose sont centrés sur l’élimination des causes directes à la suite du développement de cette maladie, ainsi que sur la mise au point d’un régime alimentaire spécifique, la prise de vitamines et l’élimination des complications qui accompagnent la cirrhose.

Le traitement dépend des causes de:

  • Avec la cirrhose alcoolique - éliminez le flux d’alcool dans le corps.
  • En cas d'hépatite virale, des antiviraux spéciaux sont prescrits: interférons pégylés, ribonucléase, etc.
  • L'hépatite auto-immune est traitée avec des médicaments qui suppriment le système immunitaire.
  • La cirrhose résultant d'une hépatite graisseuse est traitée avec un régime alimentaire pauvre en lipides.
  • La cirrhose biliaire est traitée en éliminant le rétrécissement du tractus biliaire.

Pour la cirrhose simple, les patients sont recommandés:

  • un régime équilibré riche en calories et en protéines qui exclut les irritants chimiques des organes digestifs (aliments épicés, acides, trop épicés et trop salés);
  • s'abstenir de l'alcool;
  • l'abolition de toutes les drogues "extra" à l'usage desquelles il n'existe aucune preuve évidente;
  • traitement de la maladie - les causes de la cirrhose (médicaments antiviraux, hormones, immunosuppresseurs, etc.);
  • vitamines (B1, B6, A, D, K, B12) en présence d’hypovitaminose;
  • hépatoprotecteurs (adémétionine, acide lipoïque, acide ursodésoxycholique, etc.);
  • des moyens de ralentir la fibrose (des interférons, de la colchicine, etc. sont parfois utilisés).

Afin de normaliser le métabolisme des cellules hépatiques, on utilise des complexes vitaminiques, ainsi que des médicaments, la riboxine Essentiale. Si un patient a une cirrhose auto-immune du foie, on lui prescrit un traitement aux glucocorticoïdes.

Pour prévenir les infections chez tous les patients atteints de cirrhose du foie au cours de toute intervention (extraction dentaire, rectoromanoscopie, paracentèse, etc.), antibiotiques prescrits à titre prophylactique. La thérapie antibactérienne est également indiquée même dans les processus infectieux légers.

Physiothérapie

La thérapie physique avec la cirrhose du foie aide à améliorer le métabolisme et à maintenir la santé du foie. Parmi les procédures physiothérapeutiques peuvent être identifiés:

  • Échange de plasma;
  • Échographie sur le foie;
  • Induction;
  • La diathermie;
  • Ionophorèse avec des solutions d'iode, de novocaïne ou de sulfate de magnésium.

Transplantation hépatique pour la cirrhose

Le seul traitement radical est la transplantation d'un organe lésé. L'opération est réalisée dans le cas où le foie ne peut pas assumer les fonctions qui lui sont assignées et la thérapie conservatrice est impuissante.

La transplantation hépatique est indiquée dans les cas suivants:

  • une hémorragie interne a été diagnostiquée chez le patient, ce que les médecins ne peuvent pas arrêter avec des médicaments;
  • trop de liquide (ascite) s'accumule dans la cavité abdominale, l'état du patient ne se stabilise pas après un traitement conservateur;
  • les niveaux d'albumine tombent en dessous de 30 grammes.

Ces conditions sont dangereuses pour la vie du patient, vous devez prendre des mesures drastiques, à savoir une greffe du foie.

Recommandations

Le mode de vie des patients atteints de cirrhose doit également être adapté:

  1. contrôler les modifications de l'écriture, pour ce quotidien, le patient doit écrire une courte phrase dans un cahier comportant des dates;
  2. avec le développement de l'ascite devrait réduire l'apport hydrique à 1-1,5 litres par jour;
  3. Il est impératif de surveiller le ratio de fluide consommé et la quantité d'urine libérée. L'urine devrait contenir une quantité légèrement inférieure de l'apport total en liquide;
  4. effectuer des mesures quotidiennes du poids et du volume de l'abdomen; en cas d'augmentation de ces indicateurs, cela signifie que le liquide est retenu dans le corps;
  5. repos plus
  6. Il est interdit de soulever des poids, car cela pourrait provoquer le développement de saignements gastro-intestinaux internes.
  7. Refuser de prendre des boissons alcoolisées.
  8. Optez pour une alimentation saine avec un régime strict.

Nutrition et régime alimentaire pour la cirrhose

La nutrition dans cette maladie est importante pour empêcher la progression de la mort inévitable du tissu hépatique. Le respect des principes d'une alimentation équilibrée aide à normaliser les processus métaboliques, à prévenir le développement de complications et à améliorer les forces immunitaires du corps.

Les aliments suivants doivent être exclus du régime alimentaire:

  • tout aliment en conserve (poisson et viande en conserve, pâte de tomate, ketchup, moutarde, raifort, mayonnaise, jus et autres boissons, crèmes);
  • bouillons de viande et de poisson concentrés;
  • légumes aigres, astringents et amers (ail, oseille, oignon, radis, radis, chou, daikon, poivre);
  • viandes grasses, volaille et poisson;
  • champignons sous n'importe quelle forme;
  • produits fumés et cuits fumés;
  • salinité (saucisses, légumes, caviar, fromage très salé);
  • acide (agrumes, vinaigre, baies acides et fruits);
  • aliments frits;
  • plus de trois œufs de poule par semaine;
  • confiseries (gâteaux, tartes, muffins, brioches, etc.);
  • toutes les légumineuses;
  • café, cacao, chocolat;
  • produits laitiers gras;
  • l'alcool sous n'importe quelle forme;
  • boissons gazeuses.

Selon le régime numéro 5, le patient peut être consommé:

  • lait et produits laitiers faibles en gras;
  • compotes, thé;
  • biscuits, pain noir et blanc (de préférence hier);
  • viande maigre et poisson;
  • fruits frais, légumes, baies et légumes verts (mais pas acides);
  • sucre, miel, confiture;
  • soupes au lait;
  • un œuf par jour;
  • gruau et sarrasin.

Afin de comprendre quel est le régime alimentaire à utiliser en cas de cirrhose du foie, il est nécessaire de rappeler, lors de la configuration du menu, que la maladie comporte deux phases: compensée et décompensée.

Par conséquent, avant de vous mettre au régime, consultez votre médecin.

Les menus destinés aux patients atteints de cirrhose du foie doivent être adaptés aux exigences suivantes:

  • fruits et légumes en entrée: soupes de légumes et de fruits, soupes au lait avec pâtes, bortsch végétarien;
  • plats principaux: viande écrémée (bœuf, porc), viande de poulet ou de dinde sans peau, côtelettes à la vapeur, viande de lapin, poisson maigre cuit à la vapeur ou bouilli, côtelettes de poisson, œufs brouillés;
  • garniture: sarrasin bouilli, riz, flocons d'avoine, pâtes.
  • produits de boulangerie: pâtisseries à la viande ou au poisson, pain de qualité supérieure, biscuits salés;
  • dessert: pommes, compotes de baies, gelées, vous pourrez vous régaler de raisins secs, d'abricots secs, de marmelade, de confiture;
  • produits laitiers: lait, fromage, yaourt, fromage cottage faible en gras, kéfir, crème sure faible en gras;
  • graisses: crémeuse, huile de tournesol et d'olive;
  • boissons: tisane, décoctions, jus de fruits.

Combien d'années vivent avec une cirrhose du foie: pronostic

Actuellement, le diagnostic de cirrhose du foie ne constitue pas une phrase si la maladie a été rapidement détectée et traitée. Les personnes qui sont disciplinées pour se conformer aux recommandations du médecin et sont régulièrement surveillées par un médecin ne ressentent pas de dégradation de la qualité de la vie après le dépistage de la maladie.

Il est préférable d’établir le pronostic pour la vie du patient après vérification de la cirrhose selon les critères de Child-Turkotta:

  1. Classe A - albumine supérieure à 3,5 g / dL, bilirubine - moins de 2 mg, ascite durcissable;
  2. Classe B - forme sous-cutanée - albumine supérieure à 3,5 g / dl, bilirubine - 2-3 mg%;
  3. Classe C - décompensation, dans laquelle l'albumine est supérieure à 3 g / dL bilirubine - plus de 3 mg%

Avec la classe C, seulement 20% des patients vivent plus de 5 ans.

Avec une cirrhose compensée, plus de 50% des patients vivent plus de 10 ans. Aux stades 3-4, la survie à 10 ans est d'environ 40%. La vie minimale d'une personne atteinte de cirrhose est de 3 ans.

En ce qui concerne le stade de décompensation, il existe une statistique décevante selon laquelle la majorité des patients décèdent au cours des 3 à 7 premières années suivant le diagnostic. Cependant, si la cirrhose n'est pas causée par une maladie auto-immune, mais par une hépatite guérie avec succès ou transformée en forme chronique, ou par la consommation d'alcool, la personne peut vivre beaucoup plus longtemps.

Comme vous pouvez le constater, le pronostic vital dépend de nombreux facteurs, dont le principal est la détection précoce de la maladie et le respect des recommandations du médecin.

Prévention

La mesure préventive la plus importante dans ce cas est de maintenir un mode de vie sain.

  • Il est nécessaire d’adhérer aux principes d’une alimentation saine et appropriée pour éviter l’abus d’alcool.
  • Si une personne développe une hépatite chronique, elle doit être traitée à temps, en choisissant les bonnes tactiques de traitement.
  • Les personnes ayant déjà reçu un diagnostic de cirrhose ne doivent manger que conformément aux normes du régime alimentaire approprié.
  • Il est périodiquement nécessaire d'utiliser des vitamines et des minéraux.
  • Les patients atteints de cirrhose du foie sont vaccinés contre l'hépatite A et l'hépatite B.

Plus D'Articles Sur Le Foie

Cholestase

Récupération après enlèvement des calculs de la vésicule biliaire

LiveInternet LiveInternetRESTAURATION DE L’ORGANISME APRÈS LE RETRAIT DE LA BULLE DE GALLBALL.RESTAURATION DE L’ORGANISME APRÈS LE RETRAIT DE LA BULLE DE GALLBALL.
Cholestase

Avantages et inconvénients des génériques pour l'hépatite C

Aujourd'hui, le coût des médicaments est directement proportionnel à la gravité de la maladie à partir de laquelle ce médicament guérit. Plus la maladie est grave et dangereuse, plus le médicament sera coûteux.