Période d'incubation de l'hépatite C

Le virus de l'hépatite C est une maladie dangereuse. Près de 2% de la population mondiale souffre de cette maladie. Il y a 5 ans, l'hépatite était impossible à soigner et il était en danger de mort. Aujourd'hui, près de la moitié des patients décèdent dans les 8 à 10 ans en raison de l'apparition d'une cirrhose et d'autres complications, qui se forment dans le contexte de la maladie de la glande digestive. Quelle est la durée d'incubation de l'hépatite C?

L'hépatite C a une étiologie virale. Son agent pathogène est doté de plusieurs propriétés, à savoir:

  • capacité de changer;
  • Contenu d'ARN;
  • la capacité de vivre environ 4 jours dans un environnement dont la température est proche de la température ambiante;
  • possédant des dimensions de 30 à 70 nm (nanomètre).

L'infection par une maladie est possible à la fois naturellement et artificiellement. Les méthodes naturelles d’infection, tant pour les femmes que pour les hommes, incluent la transmission du virus de la mère à l’enfant, la transmission du virus par le ménage ou les rapports sexuels. Considérant la maladie appartenant à la vue polysystem, il est inacceptable d'entrer en contact avec tout fluide biologique du patient:

Les infections sexuellement transmissibles sont possibles lors de rapports sexuels non protégés. L'utilisation d'une contraception de type barrière peut réduire le risque d'infection. C'est aussi une infection possible par des moyens domestiques. Dans ce cas, l'agent causal de la maladie infectieuse pénètre dans le corps par le biais d'objets et d'effets personnels que le patient avait utilisés la veille.

Dans la voie verticale de l'infection, on entend l'infection du nourrisson pendant l'accouchement ou pendant la gestation. La transmission du virus est essentiellement artificielle, par exemple par transfusion sanguine ou par l'utilisation d'un instrument non stérile. Il est souvent possible d’être infecté dans les établissements médicaux si la stérilité des instruments n’est pas observée.

Les premiers symptômes de l'hépatite C

L'hépatite virale est souvent asymptomatique. C'est pourquoi il est détecté absolument par hasard lors de tests dus à d'autres affections. Après combien de temps après l’infection peuvent-ils manifester les premiers signes de la maladie? Les symptômes ne dérangent pas une personne pendant près de 14 jours.

Apparaissent très souvent:

  • faiblesse générale;
  • fatigue fréquente;
  • diminution de l'appétit;
  • difficulté à dormir

Atteignant la forme aiguë de la maladie, apparaissent des douleurs articulaires et des troubles du système digestif. Malheureusement, des symptômes similaires sont observés dans la plupart des autres maladies. C'est pourquoi il est impossible de reconnaître l'hépatite à un stade précoce. Un diagnostic précoce difficile provoque le développement de l'hépatite C chronique, qui peut survenir pendant 10 à 15 ans.

Au cours de ces années, le patient peut ressentir: douleur dans la région des muscles, jaunissement de la peau, démangeaisons, douleurs dans les articulations. Si nous ne commençons pas le traitement à temps, le patient développe rapidement une cirrhose ou un cancer du foie. Cela provoque la mort.

L'obtention d'une forme grave de la maladie contribue à la manifestation des symptômes suivants:

  • commencer involontairement à contracter les muscles;
  • les paumes rougissent;
  • l'estomac est enflé;
  • la concentration de l'attention est perturbée;
  • le patient note une perte de mémoire à court terme;
  • la peau et les yeux sont jaunâtres;
  • saignements dans le tube digestif.

Durée et caractéristiques de la période d'incubation

L'hépatite C est considérée comme une maladie plutôt insidieuse. Sa période d'incubation peut aller de 10 à 14 jours et 6 mois. Malheureusement, cela calme souvent une personne qui, après un contact avec des personnes infectées, est examinée et obtient un résultat négatif. Cependant, lorsqu'une personne découvre qu'elle est malade, l'efficacité du traitement diminue souvent et les chances de guérison deviennent illusoires.

Pendant la période d'incubation, il est très important de donner du sang pour analyse. C'est là qu'il est le plus facile d'établir la présence d'un virus. Vous ne devez pas espérer l'apparition de symptômes, car ils peuvent apparaître après 6 mois et 2 ans après le contact avec une personne infectée. En outre, les symptômes les plus courants chez d’autres maux sont souvent attribués à des maladies complètement différentes.

Chez 15% des personnes infectées, les premiers symptômes de la maladie sont apparus après 50 à 55 jours. Après 2 mois de maladie, l'hépatite est aiguë. Toutes les personnes infectées ne contractent pas une forme chronique de la maladie. Près de 20 à 22% des patients qui suivent un traitement et se nourrissent correctement peuvent noter que le virus reste dans le sang, mais qu'il n'atteindra pas la forme chronique.

Dans d'autres cas, le virus provoque l'apparition d'une maladie chronique qui dure plusieurs années. Dans ce cas, les rechutes se produisent périodiquement, puis l'hépatite à nouveau pendant une certaine période ne montre pas de symptômes visibles. Malheureusement, la durée de la période d'incubation empêche les médecins d'identifier avec précision et en temps voulu la maladie.

C'est pourquoi il est important de surveiller votre état après le contact avec l'infecté. Si l'un de ces symptômes devait être immédiatement examiné et remis à l'analyse de l'immunologiste. Ces symptômes comprennent l'apparition de nausées, une faiblesse générale, des tremblements des bras et des jambes, un niveau accru de fatigue, une somnolence, l'apparition de douleurs graves et plutôt graves au niveau des muscles et des articulations.

Comment se protéger

Une longue période d'incubation est un problème grave pour une personne infectée. Cela empêche l'identification rapide de la source de la maladie et le début du traitement en temps opportun. Afin de vous protéger au moins du virus, vous devez suivre strictement un certain nombre de recommandations émises par des experts:

  • Il est inacceptable d'utiliser les objets d'autres personnes. Ils peuvent contenir du sang de personnes infectées.
  • Nous vérifions la stérilité du matériel chez le coiffeur.
  • S'il est nécessaire d'utiliser une seringue, la préférence devrait être donnée à un instrument d'injection à usage unique.

Le respect de ces recommandations aidera à éviter un virus aussi insidieux que l’hépatite C.

L'hépatite A, B, C et leur période d'incubation

Toutes les hépatites, quelle que soit la lettre désignée, sont une maladie infectieuse. Cette maladie affecte le foie, affectant les cellules saines à des degrés divers. Mais tout type d'hépatite ne permet pas de se débarrasser complètement de la maladie. La difficulté de détecter un virus est que les signes de la maladie chez l'homme peuvent se manifester de différentes manières. Cela dépend de l'état de la santé humaine, des caractéristiques individuelles de l'organisme.

Après une infection dans l'hépatite, une période d'incubation commence. La période d'incubation est la période de maturation du virus de la maladie dans l'organisme dans lequel elle est tombée. En règle générale, pendant cette période, le patient ignore complètement le virus et se sent en bonne santé.

Infection par l'hépatite A

La jaunisse ou maladie de Botkin est une maladie de nature infectieuse, qui affecte le tissu hépatique auparavant en bonne santé. La source de la maladie réside dans le virus de l'hépatite A. Le patient infecté est considéré comme le porteur de la maladie et peut ne pas être au courant de la présence du virus dans le corps. La maladie est transmise par voie fécale-orale par l'ingestion d'une personne en bonne santé par le biais de nourriture, de mains sales, d'eau et de sang.

Une fois dans le corps, le virus pathogène s'infiltre dans le tissu hépatique à travers le sang, après quoi les tissus sains sont affectés et le processus de leur mort en masse commence. La période d'incubation de l'hépatite A dure de trente à cinquante jours, au bout desquels la maladie manifeste des signes évidents.

La manifestation de l'hépatite A après la période d'incubation:

  • Augmentation de la température.
  • Crises de migraine sévères.
  • La présence de douleurs dans toutes les parties du corps.
  • Somnolence accrue.

Les symptômes suivants de l’hépatite A sont exprimés sous forme de syndrome grippal ou gastrologique.

Cette infection virale occupe une place prépondérante dans les pays où les conditions insalubres sont florissantes. Mais en même temps, il est facile à traiter et les conséquences de cette maladie virale peuvent ne pas affecter la santé du patient.

Infection par l'hépatite b

Maladie virale de l’hépatite B (sérum) qui affecte les hépatocytes. La source de la maladie réside dans le virus à ADN. Un porteur d'infection qui infecte les autres est un patient infecté.

L'infection par ce virus ne se produit que par le sang. Par conséquent, le processus de transmission de cette maladie est appelé hématogène.

La période d'incubation de l'hépatite B dure de deux mois à six mois. Selon les experts, dans la majorité des cas, le virus se manifeste dans les soixante à quatre vingt jours. En médecine aussi, il existe des cas où la période d'incubation a duré de quarante à quarante-cinq jours.

Si une épidémie généralisée du virus commence et qu'une infection de cinquante à cent personnes se produit, la période d'incubation de la maladie est raccourcie. La maturation de la maladie dans ce cas est limitée à un mois et demi.

En cas d'infection domestique, la période d'infection dans le plasma dure plus longtemps. Après une période semestrielle, le patient peut deviner la présence de problèmes de santé graves et se rendre à l’hôpital pour diagnostiquer les causes des affections.

Infection par l'hépatite C

Le danger le plus grave pour la santé humaine réside dans le virus classé sous la lettre "C". L'hépatite C (post-transfusion) menace de mort. De nombreux médecins modernes comparent cette maladie à l’infection à VIH.

Selon les statistiques, ce virus infecte deux pour cent des habitants de la planète mais ce chiffre augmente chaque année. De plus, la maladie touche la population jeune, ce qui signifie que la maladie «rajeunit».

Le processus d'infection se produit par voie hématogène:

  • Transmis par injection de seringues réutilisables provenant d'une personne infectée.
  • Tatouages ​​et piercings avec des instruments mal stérilisés.
  • Procédures médicales et dons faits en violation des normes sanitaires établies.
  • Utilisation d’articles d’hygiène étrangers tels que ciseaux à ongles et pédicure, brosse à dents, rasoir.
  • Transfusion de sang infecté.
  • Rapports sexuels non protégés et large éventail de partenaires sexuels instables.

La détection du virus est rendue difficile par le fait que la période d'incubation de l'hépatite C n'est pas due à une période précise. La maturation et la distribution du sang peuvent durer six mois, voire un an. Dans certains cas, la maladie peut survenir à un stade précoce - ceci peut se produire deux semaines après l’infection.

L'hépatite C, dont la période d'incubation a été calculée par les spécialistes au bout de quarante-neuf jours, est une maladie incurable. Et ses premiers signes peuvent apparaître sur de tels signes:

  • La diarrhée
  • Vomissements.
  • La dépression
  • Douleur dans les articulations.
  • Faiblesse générale du corps et fatigue.

Les signes de jaunisse et de fièvre en cas d'infection par ce virus chez les personnes malades sont absents. Par conséquent, cette infection est détectée le plus souvent lors d’un examen médical planifié.

L'hépatite C aiguë retrouvée aux derniers stades de la maladie est modifiée de manière chronique et menace de complications. Il peut s'agir d'une cirrhose ou d'un cancer. Selon les médecins, un tel résultat d'infection est observé dans 80% des cas. Donc, ce type de virus est caractérisé par une mortalité accrue. De plus, aucun vaccin ne permettrait de protéger le corps contre les infections. Les scientifiques européens travaillent constamment dans cette direction, mais à ce stade, le virus n’est pas vaincu et le vaccin n’a pas été trouvé.

Infection par l'hépatite e

Les symptômes de l'hépatite virale E sont très similaires au virus de la classification A. La seule différence avec ces virus est que, lorsque le patient devient jaune, puis avec le virus A, le patient se sent bien, comme si la maladie avait disparu et que la personne s'était rétablie. Lorsque le virus E, la réaction inverse se produit, au lieu du soulagement vient la complication de la santé.

La similitude de ces deux infections virales est observée dans le processus d'infection, qui se produit par la même voie fécale-orale que dans l'hépatite A.

La période d'incubation du virus dure de dix jours à deux mois. La maladie commence à apparaître progressivement. Il y a une diminution de l'appétit, il y a une faiblesse, des vertiges, tous les signes de légère indisposition sont évidents. Dans de rares cas, des vomissements peuvent survenir. Tous ces signes sont inhérents à de nombreuses maladies, il est donc difficile de déterminer si un virus est entré dans le corps.

La période précédant la «jaunisse», au cours de laquelle la maladie se manifeste lentement, peut durer jusqu'à neuf jours. La deuxième étape, lorsque la maladie elle-même commence à se manifester activement, montre des signes de violation du foie. Pendant cette période, le blanc des yeux devient jaunâtre, l'urine s'assombrit et les matières fécales deviennent décolorées. Il arrive que cette période "ictérique" s'accompagne de rezami dans l'abdomen, de démangeaisons cutanées. En outre, le foie dans cette période est agrandi, il est donc facile à sonder. Cette période peut durer de une à trois semaines.

Ce virus est particulièrement dangereux pour les femmes enceintes. Il existe des statistiques qui indiquent que cette maladie ne permet pas à l'enfant de porter et qu'une fausse couche se produit. Possible et fatal plus enceinte.

Comment vivre avec une infection dans le corps

Plus le virus est détecté tôt et le traitement commencé, plus il est susceptible de minimiser les effets de la maladie. La nutrition alimentaire réduira la charge sur les cellules endommagées.

Les statistiques affirment que la maladie transmise n'est pas un verdict et que 75% de ceux qui ont eu cette maladie infectieuse vivent jusqu'à un âge avancé. Dans le même cas, si un traitement intensif n’est pas effectué, il peut raccourcir la vie d’une personne infectée à cinq ans à partir du moment où le virus pénètre dans l’organisme.

Les patients présentant une forme d'hépatite «dormante» doivent toujours s'en souvenir. Pour eux, la participation à la transfusion sanguine en tant que donneur est interdite. Ces patients doivent constamment maintenir leur état de santé normal avec des pilules prescrites par un médecin.

Pour comprendre le danger d'infection par l'hépatite, vous devez être extrêmement prudent et suivre toutes les règles qui réduisent le risque de maladie. L'utilisation de seringues jetables, d'appareils d'hygiène individuels et le lavage minutieux des mains à toutes les occasions augmenteront considérablement les chances d'éviter l'infection par cette maladie infectieuse.

Quelle est la durée de l'hépatite C après l'infection?

Parfois, le patient ne soupçonne pas la présence de l'hépatite C, la période d'incubation peut durer jusqu'à l'apparition des premiers signes de la maladie. Parfois, on parle de stade d'infection latent ou caché. La durée d'incubation dépend du type de virus, il en existe actuellement 6 (génotypes). La durée de la phase latente varie de plusieurs heures à 20–40 jours. Certains patients guérissent rapidement, alors que d'autres sont gravement malades.

Pathogenèse de la maladie

La période d’incubation de l’hépatite C passe par 3 étapes de développement. Au cours de la phase d’adaptation, après l’introduction du virus dans le corps du patient, le nombre de cellules pathogènes diminue fortement. Initialement, les microorganismes pathogènes meurent sans pouvoir pénétrer dans les tissus du corps humain. Cependant, après un certain temps, le processus de reproduction active commence.

L'hépatite virale C se manifeste de manière aiguë si une phase de dissémination hématogène se développe, lorsque l'agent pathogène de la veine porte pénètre dans le sang en grande quantité par le foie. À la fin de la période d'incubation, le patient présente les premiers symptômes de la maladie.

Combien de temps après l'infection peut détecter l'agent pathogène?

L'évolution de la maladie dépend du taux de reproduction du virus et de ses caractéristiques biologiques.

La période d'incubation de l'hépatite C est en moyenne de 2 semaines à 3 mois. En l’absence de symptômes cliniques, des signes indiquent la présence d’une maladie virale:

Assurez-vous de mener une étude pour détecter les anticorps chez les femmes enceintes, les patients se préparant dans le cadre d'une opération planifiée, les donneurs de sang et le plasma.

La durée de la période d'incubation

"Affectueux tueur" est le nom du virus de l'hépatite C. Les propriétés de l'agent pathogène affectent la durée de la période de latence. Une caractéristique du virus est sa faible immunogénicité. La longue période d'incubation résulte de certaines des propriétés biologiques de l'agent pathogène. Répondre à la question de savoir combien de temps le virus se manifeste dans l'organisme n'est pas facile, car il est nécessaire de prendre en compte des facteurs tels que la dose infectieuse.

Le développement de l'hépatite C chez l'homme dépend du nombre de cellules virales qui ont pénétré dans les tissus. Plus la dose infectieuse est élevée, plus la fin de la période de latence est précoce.

De l'état du foie et des organes internes dépend de la vitesse de propagation du virus. Les habitudes, l'abus d'alcool, le stress et une alimentation de mauvaise qualité ont un impact particulier sur la période d'incubation.

La réactivité réduite du système immunitaire entraîne le développement rapide de l'hépatite C chez les femmes. Le virus pénètre dans les cellules du foie, s’intègre dans le génome et provoque le développement d’une infection aiguë. Le foie cesse de jouer le rôle de filtre, diminue la fonction de nettoyage du sang des poisons et des toxines, normalisant les rythmes biologiques. Une augmentation de la durée de la période de latence indique la gravité du processus infectieux.

Dosage immunoenzymatique

Le diagnostic différentiel de la maladie est réalisé à l'aide de marqueurs sérologiques spécifiques. Des anticorps anti-VHC sont détectés dans le sang. L'analyse enzymatique en phase solide examine un complexe de peptides viraux.

Les anticorps G indiquent le développement d'une forme chronique de la maladie. Si des anticorps M sont détectés, le virus se multiplie activement et l'hépatite C se manifeste - une forme aiguë de la maladie. Identifiez l'agent pathogène à l'aide de systèmes de diagnostic spéciaux sur 3 générations. Pour les travaux utilisant des protéines structurelles du VHC (C, NS3, NS4, NSS).

La synthèse des anticorps IgM commence à la veille des premiers symptômes de la maladie. Pour référer un patient à l'hospitalisation pour suspicion d'hépatite C, il faut déterminer la magnitude des AST, ALT, GGTP, des marqueurs a / VHC de l'hépatite C virale et des IgG. Si un résultat positif est trouvé, on suppose que le patient est en contact avec une infection mono-VHC.

Dans certains cas, un test positif implique l’absence de pathogène dans le sang. Le médecin enregistre un résultat faux positif. Si cette dernière est lue comme IgV (M + G) -16,6 (VHC), cela signifie que le patient a eu l’infection plus tôt. Considérant la question de la poursuite du traitement, le médecin explique combien de médicaments antiviraux doivent être pris après le test.

Réaction en chaîne de la polymérase

Déterminer la présence de flavavirus dans du matériel biologique permet l'analyse de la PCR. Dans ce cas, il est difficile au patient d’établir la valeur quantitative de l’agent pathogène dans le sang, de calculer le génotype. Le diagnostic repose sur l'écart des indicateurs biologiques par rapport aux valeurs standard.

La réaction de PCR effectuée pour établir la présence d'un virus comprend plusieurs étapes:

  • analyse qualitative;
  • quantification;
  • génotypage.

En période d'incubation, l'étude est réalisée pour confirmer le diagnostic. Le décodage du résultat de la PCR pour l'hépatite C vous permet de définir la concentration du virus. Si elle est située en dessous du seuil de susceptibilité de l'équipement de diagnostic, l'analyse est considérée comme négative.

Au bout de 5 à 6 jours après l'infection, il est possible d'établir des résultats positifs pour l'hépatite C. Déterminant la charge virale, le médecin détermine le degré de risque de transmission du virus d'un patient à un autre, sélectionne les options de traitement et calcule le pronostic pour les patients gravement épuisés.

La limite inférieure de la charge est de 600 000 UI / ml, mais des indicateurs supérieurs à 8 000 000 UI / ml indiquent un taux élevé d’ARN viral.

Résultats de laboratoire

Dans de nombreux cas, la maladie passe sans signes évidents et ne montre qu'une analyse indiquant si le corps du patient est infecté par le virus de l'hépatite C ou non. Un test sanguin biochimique est attribué pour identifier la pathologie du foie, aide à surveiller l'évolution de l'hépatite C.

Un changement dans la magnitude de l'ALT et de l'AST transférase indique la présence du virus de l'hépatite C dans le corps. Pour des recherches supplémentaires utilisant du sérum obtenu à partir de sang veineux. Il est pris strictement à jeun après 12 heures de jeûne.

14 jours après l'entrée du virus dans l'organisme du patient, la valeur ALT change pour la première fois. Une augmentation de la concentration de 10 fois indique la hauteur de la maladie. Le changement d'indicateurs se produit par vagues. Si l'ALT pour l'hépatite C est de 127 p. Ex. Et si l'AST est dans les 160 p. Ex., Le patient a un foie.

Afin d'éviter la distorsion de certaines données de la recherche en laboratoire, il est nécessaire de suivre les règles pour étudier le résultat de l'analyse de la biochimie sanguine. En train d’appliquer l’index de Rytis. Avec lui, établir la raison des changements dans les indicateurs de AST et ALT. La valeur de 1,33 unité indique l’apparition d’une hépatite C et de lésions hépatiques graves.

Période d'incubation chez la femme enceinte

L'ARN du virus de l'hépatite C est détecté chez la femme enceinte 7 à 8 semaines après le moment de l'infection. La période de latence s'accompagne d'une reproduction rapide de l'agent pathogène et est associée à une maladie du foie. En phase d'incubation, les patients infectés sont dépistés 3 fois en 9 mois. Chez de nombreuses femmes, la maladie est asymptomatique, mais l'hépatite C n'est transmise que dans certains cas au nouveau-né.

Dans la période de latence, le fœtus est infecté si la mère est atteinte du VHC, une infection des lymphocytes. Chez les enfants nés de mères séropositives pour le VHC, les anticorps sont stockés dans le sang pendant un an et demi.

Pendant la période d'incubation, l'avortement est contre-indiqué et, si une infection est suspectée, des préparations sont prescrites pour protéger les cellules du foie de l'intoxication:

Chez les enfants nés de mères atteintes d'hépatite C, les anticorps persistent pendant 12 mois. Si le sang d’un enfant est détecté après un an et demi, cela est confirmé par une infection virale.

L'alcool et les drogues perturbent la période d'incubation, stimulent la reproduction du virus, qui devient invulnérable aux drogues.

Afin de ne pas soulager les principaux symptômes de la maladie, il ne faut pas, dans la période de latence, se soigner soi-même.

Hépatite A, B et C période d'incubation

L'hépatite est une maladie inflammatoire du foie causée par des virus ou des toxines. La différence entre les causes de la maladie entraîne l’existence de plusieurs formes d’hépatite. Les types les plus courants et les mieux étudiés sont A, B et C.

Après que le virus ait pénétré dans le corps humain pendant un certain temps, l'état infecté ne change pas. Cette période s'appelle l'incubation et dure jusqu'au début des signes de la maladie. Au cours de cette phase, le virus s’habitue au nouvel environnement, pénètre profondément dans les tissus et se multiplie de manière dynamique, puis passe dans la phase active, détruisant les cellules hépatiques saines - puis apparaissent les premiers symptômes.

La période d'incubation pour les hépatites A, B et C est la période la plus dangereuse, car la personne porteuse du virus n'est pas au courant du développement de la maladie dans son corps, car les symptômes n'apparaissent pas.

Cette période comprend trois étapes:

  • Adaptation. Il commence immédiatement après que le virus soit entré dans le corps. Dans ce cas, une partie importante des agents responsables de la maladie meurt dans un nouvel environnement inhabituel. Le diagnostic de la maladie à ce stade est impossible, aucune manifestation de la pathologie n'est observée.
  • Reproduction. À ce stade, les agents pathogènes atteignent le foie et commencent à se diviser activement. Cela change la structure des tissus du corps. Le corps cesse de reconnaître les cellules comme siennes, le système immunitaire les attaque, les considérant comme étrangères. Cela conduit à la destruction des hépatocytes.
  • La diffusion ou la distribution est la dernière étape de l'incubation. Le virus se propage aux organes voisins, perturbant le métabolisme et montrant les premiers signes de la maladie.

La durée de la période d'incubation

Les hépatites B et C peuvent être transmises par la méthode du contact avec le sang, tandis que l'hépatite A peut être transmise par la voie fécale-orale. La durée de la période de latence varie en fonction du type de maladie et d'autres facteurs:

Transfusion sanguine

  • Conditions d'infection. Si un grand nombre de cellules infectées pénètrent simultanément dans le corps, une charge virale accrue apparaît, par exemple lors de la transmission lors d'une transfusion sanguine.
  • L'état du système immunitaire, sa capacité à résister au virus.
  • Etat général du corps. Sous l'influence de facteurs de stress, tels que le surmenage, le manque de sommeil, le jeûne et l'hypothermie, la durée de la période d'incubation est réduite.
  • L'âge de la personne. Dans l'enfance, le système immunitaire n'est pas encore complètement formé, il est réduit chez les personnes âgées en raison de la détérioration du fonctionnement des organes et des systèmes et de la présence de maladies associées. La période d'incubation dans ces cas est moins longue que d'habitude.

L'hépatite A est le moins dangereux de tous les types d'hépatite, car elle est complètement guérie. Cependant, il est très contagieux et facile à propager. L'incubation peut durer de 7 à 50 jours (en moyenne, 14 à 28 ans). À l'heure actuelle, le virus de l'hépatite A n'est pas nocif pour son porteur. Il n'affecte pas le fonctionnement du corps, mais permet une infection par le sang lors du don. Un test sanguin est le seul moyen de détecter la maladie dans la période de latence.

L'hépatite B est une maladie infectieuse dangereuse pour la vie et la santé humaine. L'affliction du foie sous cette forme a la capacité de passer au stade chronique. Le virus de l'hépatite de ce type peut survivre dans l'environnement externe pendant une semaine ou plus. Lorsqu'il est ingéré par une personne qui n'a pas été vaccinée, il est capable de déclencher le processus infectieux.

L'hépatite B a la période d'incubation la plus longue, parmi les autres types d'hépatite, de 30 à 180 jours. La moyenne est de 75 jours. Le virus dans le sang peut être détecté après un mois ou deux à partir du moment de l'infection. Dans certains cas, le virus commence à se manifester après 6 semaines et n'est parfois détecté qu'au bout de six mois. Chez les nourrissons âgés de moins de 4 mois, l’incubation ne dure que trois jours environ.

Premiers signes

Après la fin de la période d'incubation, l'hépatite commence à se manifester, ce qui se traduit par des symptômes caractéristiques de ses types individuels.

L'hépatite A

Le premier signe d'hépatite A est une augmentation des enzymes hépatocellulaires dans le sang (ALT, ACT, F1-FA), puis les symptômes suivants apparaissent:

Pire appétit

  • une forte augmentation de la température corporelle à des valeurs comprises entre 38 et 39 degrés;
  • constipation, augmentation de la flatulence;
  • faiblesse, perte d'appétit;
  • mauvaise haleine, nausée, vomissements;
  • lourdeur, douleur abdominale;
  • irritabilité, insomnie, nervosité;
  • congestion nasale, légère toux.

Au cours des premières 48 heures d'hépatite A, il est facile de confondre les symptômes d'empoisonnement aigu, d'appendicite, de maladies parasitaires. A l'avenir, la douleur est localisée dans l'hypochondre droit, avec des symptômes similaires à ceux d'une infection intestinale (diarrhée, grondement, impuretés non caractéristiques dans les masses fécales).

L'hépatite B

L'hépatite B, contrairement à l'hépatite A, se développe progressivement. Il a la plus longue période d'incubation, mais à la fin commence à montrer des symptômes caractéristiques du stade initial de la maladie:

  • augmentation de la température corporelle à des valeurs subfébriles;
  • léthargie, fatigue excessive, faiblesse, apathie;
  • goût amer dans la bouche, éructations;
  • diminution de l'appétit;
  • inflammation des muqueuses des voies respiratoires supérieures;
  • douleurs dans les articulations et les muscles, courbatures;
  • l'insomnie;
  • indigestion - brûlures d'estomac, ballonnements, nausées et vomissements, constipation ou diarrhée.

Dans certains cas, la maladie se manifeste immédiatement à partir du deuxième stade - ictérique.

L'hépatite C

L'hépatite C est une maladie à prédominance asymptomatique. En raison de la complexité du diagnostic précoce, la maladie se transforme souvent en phase chronique. Parmi les premières manifestations possibles de la maladie, on note une perte d'efficacité, une fatigue accrue, une léthargie, une apathie. En outre, le stade initial de l'hépatite C se caractérise par l'apparition de signes tels que nausées, perte d'appétit, douleurs articulaires ou musculaires (rarement), faiblesse, hypertrophie du foie et de la rate, assombrissement de l'urine.

Procédures de diagnostic

Lorsque les premiers symptômes de l'hépatite apparaissent, des modifications significatives se produisent dans le sang. Pour poser un diagnostic précis, il est nécessaire de procéder à un diagnostic complet de la maladie - une telle mesure permettra de commencer le traitement à temps et d’empêcher le développement de complications.

En cas de suspicion d'infection par l'hépatite A, les tests suivants sont prescrits:

  • coagulogramme (montre la coagulation du sang);
  • Méthode PCR (méthode de recherche en génétique moléculaire de haute précision permettant d'identifier diverses maladies);
  • ELISA (pour la présence d'anticorps dirigés contre des agents pathogènes);
  • test sanguin est un biochimique commun.

Pour le diagnostic des hépatites B et C, vous devez d’abord effectuer un test sanguin biochimique. Les niveaux d'enzymes hépatiques AST et ALT sont des indicateurs de l'activité inflammatoire et du développement du virus. La concentration de bilirubine dans le sang (pigment biliaire, composant principal de la bile) permet d'évaluer le fonctionnement du foie. Dans le cas de pathologies d'organes, une partie de la bile produite pénètre dans le sang, entraînant un excès de taux de bilirubine.

Il existe des tests rapides pour déterminer ces maladies, ils sont effectués en quelques minutes, mais ils sont peu précis et ne conviennent donc que pour le diagnostic initial. Si le résultat de ce test est positif, des examens plus détaillés sont prescrits - ELISA, PCR. Un coagulogramme qui évalue la coagulation sanguine diminue avec l'hépatite en raison d'une diminution du niveau de prothrombine. Parfois, afin d’établir le degré de dommage d’un organe, des tissus sont prélevés pour examen (une biopsie du foie est effectuée).

  • Echographie de la cavité abdominale. Vous permet de définir la taille et la forme du foie, de déterminer les modifications de surface, le stade de développement de la maladie et sa gravité.
  • La fibroélastographie est une méthode moderne non chirurgicale de diagnostic des affections du foie. Il aide à identifier les caractéristiques structurelles des tissus de l'organe, à voir la pathologie, à évaluer le niveau de la lésion. En termes de précision, la méthode est proche de la biopsie, mais moins traumatisante.

Ces méthodes de recherche sont non invasives et peuvent donc être utilisées pour la reconnaissance de la maladie chez l'adulte et chez l'enfant.

Quelle est la durée de la période d'incubation de l'hépatite C et en quoi est-elle dangereuse?

L'hépatite C est le type d'hépatite virale le plus grave. Il s'agit d'une maladie asymptomatique ou s'accompagne de signes caractéristiques de nombreuses maladies. Dans le sang du patient, le virus est détecté par hasard après le test. Parfois, l'hépatite C peut être détectée aux derniers stades de la cirrhose.

Aujourd'hui, plus de 2% des habitants de la planète sont infectés par le virus de l'hépatite C. Malgré des modes de transmission difficiles, les statistiques augmentent chaque année. Le virus peut être infecté par voie parentérale ou par contact avec le sang d'une personne malade. Près de la moitié des infections par l'hépatite sont observées chez les consommateurs de drogues injectables qui réutilisent les seringues. Les personnes qui travaillent dans des établissements médicaux, les receveurs de sang et les personnes sexuellement malades présentent un risque particulier de contracter l'hépatite C. La transmission verticale de la maladie, de la mère à l’enfant à la naissance, est possible, mais beaucoup moins commune que les autres.

Période cachée

Après l’infection, la période d’incubation de l’hépatite C commence et dure de 20 à 140 jours. La période de latence moyenne est de 50 jours. Pendant ce temps, le virus s'adapte aux conditions du corps et se multiplie. Plus cette période est longue, plus le virus risque de passer directement à la forme chronique.

Le patient doit se rappeler que l'hépatite C est un «tueur lent». Ses symptômes peuvent ne pas apparaître immédiatement après la fin de la période d'incubation, car la maladie elle-même passe inaperçue. Dans 80% des cas après infection par le virus de l'hépatite, une personne ne ressent aucune gêne et ne soupçonne même pas que quelque chose ne va pas chez elle. Cela rend le traitement beaucoup plus difficile. Il serait plus efficace que le virus de l'hépatite C soit détecté et diagnostiqué le plus tôt possible.

Si le patient a une forte immunité, le virus est sous forme persistante. Il ne se multiplie pas ou ne le fait que très lentement. Mais il a toujours un effet sur le corps, détruisant le foie et provoquant sa dégénérescence. En période d'incubation ou en tant que porteur passif de l'hépatite C, une personne peut infecter d'autres personnes.

Le développement le plus fréquent d'événements survient lorsque la période d'incubation de l'hépatite C est passée et que la maladie se transforme immédiatement en forme chronique. Dans 80% des cas, ces patients ont plusieurs maladies chroniques en plus de l'hépatite. Et l'ajout d'un autre virus augmente le risque de cancer du foie.

Symptômes inquiétants

Par conséquent, il est difficile pour les spécialistes de déterminer le jour où un patient a été infecté par le virus de l'hépatite C. L'heure et le moment de l'infection par un virus demeurent un mystère pour les médecins. Identifiez la maladie en faisant un don de sang, en effectuant des examens aléatoires ou en planifiant une grossesse. Le tableau clinique n'a pas non plus de symptômes spécifiques. Le maximum pouvant survenir à la fin de la période de latence de la maladie:

À l’occasion, l’apparition de la maladie est associée à des symptômes grippaux. Cela peut être une fièvre, des courbatures ou même un mal de tête. Bien entendu, de tels signes n'indiquent pas nécessairement que le virus de l'hépatite C est dans le sang, mais ils devraient à nouveau être à l'origine des tests et des tests de dépistage de l'hépatite virale.

Très rarement après la période de latence, des signes d'atteinte hépatique apparaissent:

  • Jaunisse
  • Saignement du nez, des gencives - un signe de syndrome hémorragique. Le foie ne produit pas les protéines nécessaires à la coagulation du sang.
  • Ascite - accumulation de liquide libre dans l’espace abdominal.

Ces symptômes signifient que la maladie s'est aggravée et est passée en forme ouverte.

Comment détecter l'hépatite C au début de la maladie?

Si vous suspectez la présence d'un virus dans le sang ou si vous n'êtes pas sûr de la propreté des institutions visitées, effectuez plusieurs tests et déterminez si votre corps est infecté par l'hépatite virale.

Chez 90% des patients, des anticorps (anti-VHC) sont détectés au cours des trois premiers mois de la maladie. En période d'incubation, il n'est pas toujours possible de détecter des anticorps. L'hépatite C est une maladie qui donne souvent de faux résultats. Par conséquent, vous devrez donner du sang au moins deux fois. De faux résultats positifs peuvent survenir dans le cas de tests de révision positifs dans le corps.

Mais le plus souvent, il existe des situations où, au contraire, le virus est présent et le résultat est négatif.

Les méthodes de diagnostic sérologique étant inexactes, elles prescrivent une réaction en chaîne de la polymérase (PCR). Cette analyse coûte cher, mais il est le seul à pouvoir déterminer la présence de l'hépatite C dès les deux premières semaines du début de l'infection. Même pendant la période d'incubation, lorsque les changements dans le fonctionnement des organes et des systèmes n'ont pas encore commencé dans le corps. Cette précision est due au fait que l'analyse est effectuée au niveau de l'ADN, une partie du génome est isolée du sang et se reproduit dans des conditions de laboratoire. Les changements structurels dans les gènes commencent pendant la période d'incubation.

En utilisant une réaction en chaîne de la polymérase, la charge virale et la quantité de virus dans le sang sont également déterminées. Le traitement ultérieur et les pronostics en dépendent. Plus le virus est gros, plus il sera difficile de s'en débarrasser. Le génotype du virus est également à l’étude - il joue également un rôle important dans le traitement du choix des médicaments.

Après le diagnostic, l'étendue des dommages au foie est déterminée. Pour ce faire, utilisez le degré d’activité des enzymes transaminases. Avec les lésions organiques, le niveau d'ALT augmente considérablement. Mais lorsque l'hépatite C devient chronique, l'activité enzymatique peut diminuer. Par conséquent, des tests de la fonction hépatique doivent être effectués au moins une fois par an pour déterminer si la maladie évolue ou non.

L'intoxication d'un organisme infecté par le virus de l'hépatite C est moins prononcée que celle des hépatites A et B. Mais le traitement de la maladie est complexe et long. Il est nécessaire dans les cas de forme aiguë de la maladie ou d'intoxication grave. Si le patient a réussi à atteindre pendant la période d'incubation le virus a cessé sa multiplication et est passé au stade de persistance, le traitement n'est pas nécessaire. Il est impossible d'éliminer le virus dans le sang pour toujours, mais vous pouvez atténuer les conséquences de la maladie pour vous-même et, si possible, prévenir la cirrhose du foie.

Comment prévenir l'infection par le virus?

La vaccination spécifique contre le virus n'a pas encore été inventée. Néanmoins, les pharmacologues développent de nouveaux médicaments qui suppriment l'activité du virus et permettent son élimination complète du corps.

En raison du diagnostic difficile et des manifestations faibles de la maladie, il est recommandé de procéder à la prévention de l'hépatite C:

  • n'utilisez pas de produits d'hygiène ni d'instruments jetables ayant été en contact avec du sang;
  • contrôler les règles des antiseptiques lors de la manipulation et du contact avec le sang (en dentisterie, salons de manucure, salons de tatouage);
  • Utilisez des préservatifs lors de rapports sexuels avec des partenaires non testés.

Même en identifiant la maladie avec des méthodes coûteuses pendant la période d'incubation, vous pouvez difficilement la suspendre. En raison de l’absence de vaccin, la prévention de la maladie par les méthodes existantes devient plus importante que jamais pour votre santé.

Modes d'infection et période d'incubation de l'hépatite C

L'hépatite virale C (VHC) est l'une des maladies virales les plus dangereuses du monde moderne. Les méthodes d'infection, la période d'incubation de l'hépatite C, les symptômes et les complications de cette maladie ont leurs spécificités que tout le monde devrait connaître. Cela lui permettra de comprendre la gravité de la maladie et de se protéger d'une éventuelle infection.

Comment l'hépatite C est-elle transmise?

Les personnes infectées ou malades constituent la principale source d’infection. Dans le premier cas, la personne ne présentera aucun symptôme d'infection et pourrait même ne pas être au courant de la présence de micro-organismes nocifs dans son sang. Le VHC ne se transmet que par le sang, c'est-à-dire que l'infection ne survient que lorsque le sang d'une personne malade pénètre dans le sang d'une personne en bonne santé. Par conséquent, il n'est pas nécessaire de penser qu'une personne infectée est un exclu et doit être évitée par tous les moyens. L'hépatite virale C n'est pas transmise par voie aérienne, par une poignée de main, etc. Par conséquent, le patient peut continuer à aller à l’école, étudier à l’institut, travailler et communiquer avec ses amis et sa famille.

La cause la plus fréquente d’infection est le partage d’une seule seringue par un groupe de personnes qui utilisent des drogues par voie intraveineuse. Il est également possible de transférer des bactéries dans des salons de beauté lors de perçage, tatouage et manucure avec un outil de travail mal stérilisé.

L'hépatite C peut également être infectée dans les établissements médicaux par transfusion sanguine, hémodialyse, chirurgie, etc. Dans ce cas, la principale cause d'infection est l'attitude négligente du personnel médical à l'égard de ses tâches, la désinfection prématurée ou incomplète des locaux et des outils.

Dans les pays en développement où les manipulations médicales du sang (par exemple, dans les cabinets dentaires) subsistent, il existe un certain risque d'infection. En Russie, il existe encore des salons de beauté dans lesquels toutes les normes sanitaires et les règles relatives à la stérilisation des instruments sont grossièrement violées. Dans de tels cas, il est très difficile d’établir la source de l’infection, car la période d’incubation de l’hépatite C est assez longue.

La transmission sexuelle est considérée comme peu probable pour le VHC. Si des rapports sexuels non protégés avec un partenaire malade ont eu lieu, la probabilité d'infection est d'environ 4%. Le risque d'infection augmente avec les rapports sexuels fréquents et non protégés avec des partenaires inconnus.

Très rarement, un enfant peut contracter l'hépatite C de la mère lors de l'accouchement. Pendant la grossesse, la maladie ne se transmet pas par le placenta, mais l’enfant peut être infecté à la naissance et cela ne peut pas être corrigé.

Le VHC est le plus souvent diagnostiqué chez les personnes âgées de 18 à 46 ans et beaucoup moins souvent chez les enfants et les personnes âgées. Le risque de contracter l'hépatite C est élevé dans les catégories de population suivantes:

  • toxicomanes prenant des drogues par voie intraveineuse;
  • les personnes qui sont souvent obligées de subir une hémodialyse;
  • les personnes qui ont reçu des transfusions sanguines;
  • personnes visitant des salons de beauté;
  • personnel médical dont le travail est associé au sang des patients.

Symptômes de l'hépatite virale C

En général, le VHC est une maladie asymptomatique qui, dans la plupart des cas, est diagnostiquée par hasard lorsque les patients subissent un autre test de dépistage. Les symptômes n'apparaissent pratiquement pas au cours des premières semaines et le jaunissement de la peau est un phénomène plutôt rare, que l'on peut observer aux derniers stades de la maladie. Généralement, le patient ressent une faiblesse générale, une fatigue fréquente, une perte d’appétit, des troubles du sommeil. Dans la forme aiguë de l'hépatite, une personne peut se plaindre d'une indigestion et de douleurs récurrentes aux articulations.

Il convient de noter que les symptômes ci-dessus sont inhérents à de nombreuses autres maladies. Par conséquent, leur manifestation est extrêmement rarement associée à l'hépatite C.

En raison de la difficulté du diagnostic précoce, l'hépatite C chronique, qui peut évoluer entre 10 et 15 ans, se développe souvent au cours de l'infection. Au cours de cette période, le patient peut présenter les symptômes suivants:

  • urine foncée;
  • douleur musculaire récurrente;
  • douleur dans les articulations;
  • léger jaunissement de la peau;
  • démangeaisons

En l'absence de traitement de qualité, une cirrhose ou un cancer du foie peuvent survenir, ce qui sera fatal. Avec une forme grave de la maladie, le patient présente les symptômes suivants:

  • contraction musculaire involontaire;
  • rougeur des paumes;
  • gonflement abdominal;
  • douleur dans le foie;
  • altération de la concentration et de la mémoire;
  • jaunissement de la peau et des yeux;
  • saignements dans le tube digestif.

Période d'incubation de l'hépatite C

La période d'incubation d'une maladie infectieuse est le temps qui s'écoule entre l'infection d'une personne et la manifestation des premiers symptômes. La période d'incubation est l'un des critères les plus importants de la maladie, qui reflète la réaction de l'organisme au virus et ses interactions.

La période d'incubation de l'hépatite virale C peut être courte (environ 14 jours) et peut durer plus de 20 à 30 semaines, c'est-à-dire que, du moment de l'infection aux premiers signes de la maladie, il peut prendre plus d'un an.

En cela, l'hépatite C est similaire à l'hépatite B, la période d'incubation pouvant durer de 2 à 6 mois. En moyenne, la période d'incubation du VHC est estimée à 59 jours.

Au cours de la période d'incubation des hépatites B et C, le virus dans le corps humain se multiplie, ce qui entraîne une augmentation de son nombre. Après cela, il se propage à travers le corps et atteint les organes auxquels il est typique, à savoir le foie. Ensuite, le virus entre dans la phase active et commence à affecter pathologiquement les cellules et le tissu hépatique. Au début, les cellules hépatiques neutralisent les corps nocifs, mais au fil du temps, leurs propriétés protectrices diminuent, ce qui entraîne des modifications cliniques.

L'hépatite C est aiguë dans 45% des cas. Dans ce cas, la période d'incubation dure environ 14 à 20 jours, après quoi apparaissent les premiers symptômes de la maladie. Cela vous permet de diagnostiquer la pathologie à un stade précoce et d'effectuer un traitement de haute qualité, à l'aide duquel une personne sera en bonne santé dans quelques mois.

Dans les 55% restants, la période d'incubation dure longtemps et la maladie se transforme immédiatement en une forme chronique sans aucun symptôme évident. Dans ce cas, la personne ne soupçonne même pas qu’elle est un porteur passif du virus, qui détruit progressivement son foie.

Compte tenu du fait qu'il est extrêmement difficile d'identifier l'hépatite C et que le traitement de la maladie est coûteux et long, essayez d'éviter les actions suivantes:

  • en aucun cas, n'utilisez pas d'autres articles d'hygiène personnelle sur lesquels le sang d'une personne infectée (rasoirs, brosses à dents, etc.) peut rester;
  • n'allez que dans des salons de beauté éprouvés;
  • essayez de contrôler toutes les procédures médicales que vous subissez;
  • dans le cas d'une vie sexuelle active, ne privilégiez que le sexe protégé.

Le respect de ces exigences simples vous évitera d’éventuels problèmes de santé.

Période d'incubation de l'hépatite C

Si vous vous appuyez sur les statistiques de l'Organisation mondiale de la santé, dans le monde, 2% de la population est infectée par le virus de l'hépatite C.

Le concept de l'hépatite C

L'hépatite C est une maladie hépatique infectieuse-inflammatoire caractérisée par un long trajet asymptomatique et par la survenue de complications sous forme de cirrhose du foie et de carcinome hépatocellulaire.

Malgré les progrès de la médecine moderne dans le traitement de l'hépatite C, le nombre de patients augmente chaque année.

L'hépatite C peut sans risque s'appeler la maladie des toxicomanes, puisque plus de 40% des patients sont des jeunes ayant contracté des seringues et des aiguilles non stériles lors de l'injection de drogues. L'augmentation de l'incidence de l'hépatite C est directement liée à l'augmentation de la toxicomanie par injection.

C'est important! De plus, cette maladie a une trahison incroyable. Cela signifie que la période d'incubation de l'hépatite C peut durer jusqu'à 20 ans. La personne est infectée mais ne présente aucun signe de la maladie. Par conséquent, elle mène une vie normale et peut infecter ses proches.

Et les manifestations de l'hépatite C se produisent lorsque le corps présente déjà de graves changements structurels et fonctionnels dans le foie.

Façons de contracter l'hépatite C

Le virus de l'hépatite C est un virus hépatotrope appartenant à l'hépadnovirus de la famille des flavovirus. Génome du virus représenté par l'ARN linéaire simple brin.

L’ensemble génétique du virus de l’hépatite C comporte de nombreuses variantes. Il existe donc 6 types et plus de 90 sous-types. En raison du nombre élevé de sérotypes de l'agent pathogène, l'immunité n'est pas produite et une réinfection est possible.

Le virus de l'hépatite C, en raison de sa membrane protéique-lipidique, résiste au chauffage, au séchage et à la congélation, ainsi qu'au phénol, au formol, à l'éther et à la chloramine.

Sources du virus de l'hépatite C - patient atteint d'hépatite C aiguë ou chronique, ainsi que de porteurs du virus asymptomatique.

Le virus de l'hépatite C peut être détecté dans presque tous les liquides biologiques du patient, mais tout au plus dans le sang et le sperme.

On connaît aujourd'hui de tels modes d’infection par l’hépatite C:

  • l'utilisation d'aiguilles et de seringues par les utilisateurs de drogues injectables;
  • la voie transfusionnelle d'infection par l'hépatite C n'a pas perdu de sa pertinence, en dépit du fait que depuis 1992, tous les matériels de transfusion sanguine et sanguine ont été soumis à des tests de dépistage du virus de l'hépatite C;
  • lors de tatouages ​​et de piercings avec des instruments insuffisamment traités;
  • avec des traitements non conventionnels, tels que l'acupuncture;
  • pour les procédures hygiéniques - manucure, pédicure, rasage, épilation, coupe des cheveux;
  • pendant les rapports sexuels lorsque les partenaires n'utilisent pas de préservatifs;
  • le bébé peut être infecté par la mère lors de l'accouchement et lors des soins si la mère est blessée et que son sang pénètre dans la peau endommagée du bébé.

Période d'incubation de l'hépatite C

La période allant de l'entrée du virus de l'hépatite C dans le sang d'une personne en bonne santé et jusqu'à l'apparition des premiers signes de la maladie correspond à la période d'incubation.

Pendant la période d'incubation, le virus se multiplie activement dans les hépatocytes, les détruisant. Le virus de l’hépatite C peut endommager les cellules du foie directement par ses propres enzymes ou par le système immunitaire du patient, qui perçoit les hépatocytes comme des corps étrangers et les détruit.

Intéressant La durée moyenne de cette période est de 50 jours. Cependant, il existe des cas où les premiers signes d'hépatite C se manifestent 14 à 150 jours après l'infection par le virus, et parfois même 15 ans plus tard.

La durée de la période d’incubation dépend de la voie d’infection par le virus, de l’état du système immunitaire du patient et du nombre de corps viraux entrés dans le sang.

L'hépatite C ne concerne pas nécessairement toutes les personnes infectées par le virus. Les personnes ayant une bonne immunité peuvent devenir des porteurs asymptomatiques du virus. Mais, même avec le virus dans le foie, les hépatocytes sont lentement détruits, mais sans tableau clinique éclatant.

L'hépatite C se présente sous une forme aiguë qui devient chronique dans 80% des cas. L'hépatite C chronique peut également survenir principalement.

Les signes d'hépatite C aiguë sont les mêmes que ceux d'une autre hépatite virale. Les patients peuvent présenter les symptômes suivants:

  • faiblesse générale sans cause;
  • fatigue
  • la rupture;
  • douleur dans les muscles et les articulations;
  • diminution de la capacité de travail;
  • goût amer dans la bouche;
  • des nausées;
  • vomissements.

La peau et les muqueuses jaunissent aux derniers stades, lorsque diverses complications se rejoignent. Aussi pour l'hépatite C n'est pas caractéristique de la fièvre.

Si, en plus de l'hépatite C, le patient est atteint d'une autre hépatite virale ou d'une infection par le VIH, l'évolution de la maladie est alourdie et conduit dans la plupart des cas au décès du patient.

La voie de transmission et le moment où le patient a été infecté ne peuvent être établis que chez la moitié des patients. Cela peut s'expliquer par une longue période d'incubation et l'absence de signes spécifiques de l'hépatite C. On pense également que nous ne connaissons pas tous les moyens de propagation de l'hépatite C.

Comment identifier l'hépatite C pendant la période d'incubation?

Malgré le fait que pendant la période d'incubation, il n'y a pas de signes spécifiques de l'hépatite C, il est toujours possible de le diagnostiquer en utilisant des tests de laboratoire - un dosage immunoenzymatique et une réaction en chaîne de la polymérase.

La première méthode est utilisée pour identifier les anticorps anti-hépatite C, qui commencent à circuler dans le sang du patient bien avant l’apparition de tout symptôme de la maladie.

Grâce à la réaction en chaîne de la polymérase dans le sang du patient, on peut voir le génome du virus de l’hépatite C (ARN) une semaine après l’infection. Cette méthode est plus sensible que le dosage immunoenzymatique.

Intéressant Dans la plupart des cas, l'hépatite C au stade initial est détectée par hasard - lors de la préparation aux opérations, de la planification de la grossesse ou du dépistage d'une pathologie différente.

L'hépatite C est une maladie insidieuse et dangereuse. Mais la médecine ne reste pas immobile à la recherche d'antiviraux efficaces. Les traitements débutés à un stade précoce peuvent guérir 60 à 80% des patients. De plus, n'oubliez pas de prévenir l'hépatite C. Soyez prudent lorsque vous effectuez des manipulations pouvant entraîner une infection par l'hépatite C.


Plus D'Articles Sur Le Foie