Que signifient les signes échographiques?

Actuellement, l'échographie est un élément clé dans le diagnostic de nombreuses maladies. Il est important d'apprendre à interpréter correctement les résultats de l'échographie, car chaque organe a une structure spécifique et que la maladie se manifestera à sa manière. Les principaux signes échographiques de dommages aux organes et aux systèmes seront une violation de l'homogénéité de la structure sous la forme de l'apparition de structures hyper- ou hypoéchogènes. Les signes échographiques sont des modifications spécifiques au cours de l'échographie qui indiquent la pathologie d'un système et d'un organe particuliers.

  • Malysheva: "Le foie se rétablit facilement en raison du lancement du processus de régénération... Buvez 200 ml..."

Lors de l'échographie, vous pouvez définir l'emplacement topographique du corps, sa taille et sa structure. En outre, l'échographie permet d'identifier les formations pathologiques. Un certain nombre de conditions doivent être remplies lors de l'examen:

Si les conditions ci-dessus ne sont pas respectées, les résultats de la recherche seront erronés. Lors de l'examen des organes du tractus gastro-intestinal (foie, pancréas), il est nécessaire de suivre strictement le régime alimentaire, car une augmentation de la formation de gaz conduira également à des violations de l'examen. Cela est dû au fait que l'air ne transmet pas de rayonnement ultrasonore et que l'examen sera incomplet. L'examen échographique du foie vous permet de déterminer la taille, la structure, la densité, d'évaluer l'état des vaisseaux sanguins et des plexus nerveux. En utilisant également cette méthode, vous pouvez identifier les maladies suivantes: kystes, hématomes, tumeurs cancéreuses.

Un foie normal avec une échographie est comme suit:

  • Les dimensions de l'organe sont de 10 à 12 cm le long de la ligne médiane claviculaire droite et de 8 cm au maximum sur la ligne médiane antérieure.Au cours de l'étude, la taille transversale de l'organe est également déterminée, soit 20 cm.
  • Au centre de l'organe, la veine porte est bien visualisée, sous la veine droite du foie.
  • Les bords d'un foie en bonne santé sont lisses et clairs. La structure du corps est homogène, avec des conduits et des ligaments bien visualisés.

L'hépatite est la principale maladie inflammatoire de l'organe. Il y a des aiguës et chroniques. Les signes échographiques de lésions inflammatoires du foie sont les suivants:

  • Dans l'hépatite aiguë, on observe une augmentation du lobe droit de l'organe. L'œdème et l'épaississement de la paroi vasculaire ont pour effet de réduire l'échogénicité du foie.
  • L'hépatite chronique se caractérise par une augmentation de la taille de l'organe, principalement due au lobe gauche. En raison de l'apparition de plusieurs sites tissulaires sclérotiques, l'écho de l'organe augmente. Les bords sont inégaux et arrondis.
  • La cirrhose se développe dans les stades sévères de l'hépatite et se caractérise par des signes de destruction d'organes. Ils se manifestent sous la forme d'une augmentation diffuse de l'échogénicité, alternant avec des zones de moindre échogénicité. Ces derniers sont associés au développement de nodules fibreux. Les bords du corps sont inégaux et denses.

La vésicule biliaire est située sous le foie, ce qui la rend difficile pour la palpation du corps. Pour une étude plus détaillée, il est nécessaire de procéder à une échographie de la vessie. Normalement, sa longueur est de 10 cm et sa largeur, de 5 cm. En outre, les ultrasons permettent de mesurer l'épaisseur de la paroi, qui ne devrait pas dépasser 4 mm. La valeur diagnostique est la mesure du diamètre de la voie biliaire (5-7 mm). La vésicule biliaire d'une personne en bonne santé a une structure homogène et des bords lisses. Normalement, la vessie ne doit pas dépasser de plus de 2 cm du bord du foie. Une échographie doit être réalisée pour vérifier les maladies suivantes de la vésicule biliaire:

  • Cholécystite aiguë. Selon les ultrasons seront révélés l'épaississement des parois et la taille du corps. La structure de la bulle ne sera pas homogène, car il y aura plusieurs partitions.
  • Cholécystite chronique, dont les signes sont la réduction de taille, la déformation et l'épaississement des parois de la vessie. Dans l'épaisseur du corps, on verra de petites inclusions, les contours du corps deviendront flous.
  • La dyskinésie, caractérisée par une compaction et une augmentation du tonus corporel. Dans certains cas, il y a une rupture dans le col de la vessie.
  • Maladie biliaire, dans laquelle on détectera dans la cavité de la bulle des zones hyperéchogènes de forme arrondie - pierres.
  • Tumeurs caractérisées par des contours irréguliers de l'organe et un épaississement important des parois.

L'échographie révèle également des anomalies dans le développement d'un organe: agénésie (absence de vésicule biliaire chez l'homme), localisation atypique, doublement de la vessie et diverticulose. La taille du pancréas d'une personne en bonne santé est de 15 cm de longueur, de 5 à 8 cm de largeur et jusqu'à 3 cm d'épaisseur. La glande est située dans la partie supérieure de la cavité abdominale, la tête en contact avec le duodénum. Le corps est composé de plusieurs parties: corps, tête, queue. L'échographie des maladies du pancréas peut inclure:

  • Le processus inflammatoire - une violation diffuse de la structure de la glande. En raison d'un œdème inflammatoire, la taille et la largeur du canal biliaire augmentent. Le contour de la glande devient flou.
  • Nécrose. C'est une complication grave de la pancréatite, dans laquelle la glande fond. L'échographie révèle des lésions échogènes denses avec des bords déchiquetés.
  • Abcès Une cavité dans le corps qui a une épaisse capsule fibreuse. Lorsque vous changez la position du corps est déterminé par le liquide à l'intérieur de la capsule - c'est du pus.
  • Kystes Zones d'anéchogénicité limitées dans lesquelles du fluide peut être contenu.
  • Le cancer Zones hypoéchogènes de forme arrondie, à structure non uniforme. Il est possible de suspecter un cancer lorsque cette pathologie est détectée dans la région de la queue de la glande - c'est la localisation la plus fréquente de la maladie. Pour les maladies cancéreuses caractérisées par la présence de plusieurs vaisseaux sanguins.

Le diabète peut être suspecté en présence d'un tableau clinique caractéristique et de signes d'inflammation de la glande. La rate est située dans la région abdominale, dans le coin supérieur gauche. Ses dimensions sont d'environ 7 cm de long et 8 cm de large. La rate d'une personne en bonne santé présente une structure échogène uniforme et dense aux ultrasons et aux bords lisses. L'échographie d'un organe est nécessaire pour le diagnostic:

  • Affections sanguines oncologiques, en particulier leucémie. L’examen révèle une taille d’organe élargie et un contour convexe. Également marqué par des bords déchiquetés, des échographes améliorés et une augmentation de la taille des ganglions lymphatiques locaux.
  • Hématome. La rate a des contours irréguliers et de grandes tailles. La structure du corps est perturbée dans la direction de l'anéchogénicité.
  • Blessures à la rate. En plus des contours irréguliers de l'organe, un liquide apparaîtra dans la cavité abdominale - c'est du sang qui s'est écoulé à la suite de dommages subis par le vaisseau.

La vessie est un réservoir pour l'urine. Par conséquent, lors d'un examen par ultrasons, elle sera détectée sous la forme d'un contour écho-négatif de forme arrondie. Aucune zone d'hypo ou d'hyperéchogénicité ne doit être détectée à l'intérieur de la vessie. L'épaisseur de la paroi corporelle n'excède normalement pas 0,5 cm.Utilisant par ultrasons, vous pouvez déterminer la vitesse de l'urine, qui est normalement de 15 cm par seconde. Avec l’apparition de signes cliniques de violation de l’écoulement de l’urine, une étude intravésicale est réalisée à l’aide d’un appareil spécial muni de diverses buses pour hommes et femmes. Signes échographiques de diverses maladies de la vessie:

  • Lorsque la cystite dans le corps sont déterminés par de petites particules échogènes, qui sont représentées par des cristaux. Ils sont formés à la suite du dépôt d'éléments formés sur la paroi de la bulle: leucocytes, cylindres, érythrocytes. Au stade avancé de la maladie, il y aura un épaississement important du mur.
  • Avec une obstruction de l'urètre aux ultrasons, une trabécularité et un épaississement des parois de la vessie sont détectés, l'écoulement de l'urine ralentit ou est absent.
  • La détection de formations échogènes dans la zone proche de la paroi de la vessie indique la présence de polypes, de calculs ou d'une hypertrophie de la prostate.
  • Les structures échogènes en mouvement dans l'épaisseur de la vessie sont des signes de corps étranger, de cailloux, de caillots sanguins ou de bulles d'air qui pénètrent dans le cathéter urinaire.
  • Une augmentation de la vessie est associée à la présence de calculs dans l'urètre, à la prostatite chez l'homme et à des maladies de l'urètre chez la femme.

Les reins d'une personne en bonne santé ont les dimensions suivantes: épaisseur et largeur: 5 cm, longueur: 10 cm. Les reins sont en forme de haricot, celui de gauche doit être supérieur de 0,5 cm à celui de droite. Le contour de l'organe doit être lisse et transparent, la capsule ne doit pas dépasser 2 cm d'épaisseur et les glandes surrénales ne peuvent pas être visualisées par échographie, en particulier chez les personnes obèses.

Maladie rénale, visible à l'échographie:

  • Les tumeurs. Manifesté sous la forme d'une éducation à la consommation avec des contours clairs et inégaux. L'organe alterne des zones avec une échogénicité accrue et réduite. Le contour de la tumeur devient indistinct lorsqu'il se développe dans les organes adjacents.
  • Kystes rénaux. Manifesté sous la forme de formations anéchoïques de différentes formes et tailles. Maladie congénitale dans laquelle se développent de multiples cavités kystiques et où le rein prend la forme d’une «éponge». Lorsque les kystes nécessitent des recherches supplémentaires.
  • Des pierres. Manifesté sous la forme de zones hyperéchogènes qui ont la capacité de changer lorsque la position du patient change.
  • Signes d'élargissement et de constriction des sinus rénaux. Leur manifestation dépend du degré de négligence de la maladie. L'œdème qui survient aux stades sévères de la maladie se manifeste sous la forme de sites hypoéchogènes.

L'échographie de l'utérus est indiquée pour diverses maladies de la femme: infertilité, myome, endométriose, apoplexie ovarienne, etc. Normalement, l'utérus se situe dans le bassin, présente une forme en forme de poire et comporte deux courbures physiologiques. Les contours d'un utérus sain doivent être clairs et uniformes, sa structure doit être dense et uniforme. Un utérus en bonne santé a les tailles suivantes: 7 cm de long et 6 cm de large, chez les femmes âgées de 45 à 50 ans, la taille de l’utérus est réduite à 4x5 cm.Les ovaires d’une femme en bonne santé sont situés des deux côtés de l’utérus, leur taille ne dépasse pas 4 cm de long cm de large. Normalement, ils ont une structure homogène et des contours flous. En utilisant une échographie, vous pouvez déterminer les conditions pathologiques suivantes chez une femme:

  • Violation de la fixation de l'ovule ou grossesse extra-utérine. Déterminé à partir du 21ème jour de conception. Les signes de grossesse pathologique sont une trompe de Fallope élargie avec un œuf arrondi fixé à sa paroi.
  • Des anomalies de la structure du corps, par exemple, la présence de "cornes" de l'utérus. Le spécialiste détermine le nombre de cous, de protubérances et la partition dans l'épaisseur de l'utérus. L’utérus de selle peut être détecté en présence d’une structure convexe m-échogène dans la région du fond de l’utérus.
  • Myoma, qui se manifeste par une structure hypoéchogène à bords lisses.
  • Cancer, qui se manifeste par une formation hétérogène d’échogène différente, aux bords déchiquetés.
  • Endomètre du col utérin se manifestant par des bandes hypoéchogènes dans les couches supérieures de l'organe.

À l'aide d'appareils modernes, il est possible d'examiner les vaisseaux du cœur et du cerveau, qui permettent d'établir le diagnostic de l'athérosclérose, de l'ischémie et de la thrombose. Il est important de se rappeler que les données échographiques ne constituent pas un diagnostic, elles ne font que confirmer les manifestations cliniques et les données de laboratoire. Pour obtenir des résultats fiables, il est important de respecter tous les rendez-vous avant la procédure, par exemple boire de l'eau ou utiliser des médicaments qui réduisent la formation de gaz dans le tractus intestinal. Lors de l'examen des organes pelviens, une femme doit observer les périodes de menstruation, puisqu'un échographie des ovaires est effectuée certains jours pour déterminer diverses pathologies. Un examen annuel des organes internes par ultrasons est recommandé, ce qui permettra d'éviter des conditions de fonctionnement inopérables. Et un peu plus sur les secrets… Un foie en bonne santé est la clé de votre longévité. Cet organe remplit un grand nombre de fonctions vitales. Si les premiers symptômes d’un tractus gastro-intestinal ou d’une maladie du foie ont été observés, à savoir: jaunissement de la sclérotique des yeux, nausée, selles rares ou fréquentes, vous devez simplement agir. Nous vous recommandons de lire l'avis d'Elena Malysheva sur la manière de restaurer rapidement et facilement le travail du FOIE… Lire l'article >>

L’hépatite chronique, en particulier l’étiologie virale, est considérée par l’OMS comme un problème de santé publique grave, en raison de ses conséquences néfastes à long terme et à l’échelle mondiale. À cet égard, la question demeure le diagnostic opportun de l'hépatite chronique en tant que base d'un traitement adéquat.

L'échographie (échographie) est largement utilisée dans le diagnostic des maladies du foie en raison de sa disponibilité, de son caractère non invasif et de son absence d'exposition aux rayonnements. Cependant, la question de la valeur diagnostique de cette méthode dans l'hépatite chronique reste ouverte.

Une échographie pour suspicion d'hépatite chronique est réalisée pour déterminer la taille, évaluer l'état du parenchyme hépatique et la présence de signes d'hypertension portale. Il est également recommandé d'examiner la rate, de déterminer le calibre de la veine porte et la vitesse du flux sanguin porte.

Il existe dans la littérature un certain nombre de rapports, parfois contradictoires, sur les manifestations échographiques de l'hépatite chronique. Il a été rapporté qu'en cas d'hépatite chronique, des échogrammes, plus souvent dans la projection du lobe gauche du foie, permettent de visualiser à la fois un foie structurellement homogène et des inclusions de structures simples. L'hépatite chronique est caractérisée par la présence d'un syndrome hépatolien, une densité tissulaire inégale, une augmentation de l'échogénicité, une augmentation de l'échogénicité du foie et de la rate, une granularité de leur structure, une petite hétérogénéité focale avec des signes d'extinction distale des ultrasons, la détection de ganglions lymphatiques élargis dans les portes du foie, des modifications du foie la rate. Certains auteurs soulèvent la question du diagnostic différentiel des hépatites chroniques persistantes et actives. En tant que signes de différenciation, le degré d'échogénicité hépatique augmente, la présence de petites inclusions d'écho de densité faible et moyenne, etc. est considérée.

De nombreuses recherches ont été consacrées au diagnostic différentiel de l'hépatite chronique et de la cirrhose. Il a été rapporté que les symptômes échographiques de l'hépatite et de la cirrhose sont similaires, dans ce dernier cas, plus prononcés. Il existe une augmentation du foie, principalement du lobe gauche, un arrondi du coin sur le bord de la surface antéro-centrale, des contours montagneux du foie, une expansion de la veine porte et de la veine splénique indépendante de la phase du cycle respiratoire (phénomène de "béant"), une augmentation uniforme de la réflectance du parenchyme du foie ou de ses sections individuelles, l'apparition de joints linéaires le long des branches de la veine porte, une rate élargie. La possibilité d'un diagnostic différentiel de la cirrhose du foie micronodulaire, macronodulaire et macromicro-modulaire (mixte) est suggérée, ce qui suggère que l'étiologie de la cirrhose est présumée (par exemple, le type micronodulaire est plus caractéristique de l'étiologie alcoolique).

Il est indiqué que les études Doppler sur l'hépatite chronique révèlent des modifications multidirectionnelles du débit sanguin hépatique - normocinétiques, hyperkinétiques en raison d'une augmentation de la vitesse linéaire du débit sanguin dans la veine porte et de types d'hypocinétique du débit sanguin observés, ce dernier correspondant en règle générale au stade de transformation de l'hépatite chronique en cirrhose chronique 9, 6, 10].

Les auteurs rapportent un certain nombre de difficultés d'échographie hépatique chez les patients atteints de maladies hépatiques diffuses: difficultés de diagnostic différentiel de l'hépatite virale aiguë et du stade initial de l'hépatite chronique, absence de relation entre la gravité de la maladie et le degré de modification des échogrammes, présence de manifestations échographiques de l'hépatite chronique, et incapacité de détecter le dégénérescence des protéines hépatiques. aucune corrélation entre les données échographiques, y compris les études Doppler, et l'activité réelle du processus, déterminée istologicheski etc. D'après, la valeur diagnostique de l'échographie dans la cirrhose du foie est limitée -. une sensibilité de 58,4%, la précision - 71,2%.

Dans le même temps, le fait même de la possibilité de détection échographique de l'hépatite chronique n'est pas remis en question. À cet égard, il semble pertinent de procéder à une analyse statistique de la valeur diagnostique de l'échographie dans la détection de l'hépatite chronique, ainsi que d'explorer la possibilité d'une évaluation par ultrasons de l'activité et de l'étape du processus, objectif de la présente étude.

Pour la conduite de l'étude, 3 groupes ont été formés.

Le premier groupe (santé - ZD) comprend les athlètes professionnels âgés de 18 à 26 ans, menant une vie saine, mangeant rationnellement, ne présentant aucune manifestation clinique ni de laboratoire de maladie (à l'exception des effets des lésions du système musculo-squelettique) et des informations sur les maladies du foie. une histoire de 18 personnes.

Le deuxième groupe (patients sans maladies du foie - BZP) comprenait 76 patients âgés de 20 à 67 ans qui avaient demandé une pathologie de la glande mammaire, de la thyroïde, du système musculo-squelettique ou un examen prophylactique. Au moment de l'examen, les patients ne présentaient pas de maladie aiguë ni d'exacerbation de maladies chroniques. Il n'existait pas de données cliniques et de laboratoire sur la pathologie du foie ni sur les antécédents d'hépatite.

Le troisième groupe (patients atteints d'hépatite chronique - BHG) comprenait 89 patients atteints d'hépatite chronique âgés de 17 à 72 ans, dont 49 atteints d'hépatite virale C, 29 d'hépatite virale B, 3 de toxicité, 8 d'hépatite auto-immune et données de laboratoire pour la cirrhose du foie.

Tous les patients ont été soumis à une échographie du foie avec un scanner standard HDI 5000 Logic 3. L’incidence des signes les plus caractéristiques (selon la littérature) de l’hépatite chronique a été évaluée: hépatomégalie, échogénicité du parenchyme augmenté ou réduit, présence d’inclusions, hétérogénéité structurelle et cas d'échographie foie normal.

Les patients du groupe BHG ont subi une biopsie du foie trépan percutanée sous guidage échographique avec une aiguille 14-16 G.

L'examen histologique de la biopsie a été réalisé selon V. Serov. Selon les résultats de l'étude, des sous-groupes ont été formés (tableau 1).

Tableau 1. Désignation et volume des groupes de patients atteints d’hépatite chronique.

La fréquence d'apparition des signes échographiques décrits dans la littérature comme typiques de l'hépatite chronique dans les groupes sains, BZP et BHG a été analysée. Indicateurs calculés de la valeur diagnostique de l'échographie dans le diagnostic des maladies diffuses du foie:

sensibilité: le pourcentage de patients atteints de cette maladie qui ont reçu des résultats positifs: SENSITIFS = IP / (IP + LO);

  • spécificité: le pourcentage de patients ne présentant pas cette maladie et ayant des résultats négatifs: SPECIF = IO / (IO + LP);
  • valeur prédictive positive (PPC): la probabilité de maladie (en pourcentage) avec des résultats positifs; PPC = PI / (PI + LP);
  • valeur prédictive négative (OPC): probabilité d'absence de la maladie (en pourcentage) avec résultats négatifs: OPT = IO / (IO + LO),

où PI est vrai positif, IO est vrai négatif, LP est faux positif, LO est faux négatif.

Une comparaison a été faite de la fréquence d'apparition des signes échographiques dans des groupes de patients atteints d'hépatite chronique avec une activité et un stade du processus différents. Le traitement des données statistiques a été effectué selon le critère "xi-carré"; si nécessaire, une modification du petit échantillon a été apportée. Les valeurs limites du critère xi-carré ont été déterminées par Fisher pour p> Il est important de savoir! L'hépatite est traitée avec un simple remède populaire, juste le matin à jeun...

Quels sont les changements diffus dans le myomètre et que signifie-t-il?

Tout d'abord, le concept de «changements diffus» en médecine ne signifie pas une maladie en tant que telle, mais simplement un signe diagnostique détecté par échographie.

Le myomètre est la couche médiane de l'utérus, constituée de muscles imprégnés de vaisseaux, permettant au corps de se contracter. Il est essentiel pour le rejet de la couche superficielle de l'endomètre, qui est retiré de l'utérus avec le sang menstruel, et, bien sûr, pour repousser le bébé pendant le travail.

À tout âge, la structure normale de la couche de myomètre doit être homogène, sans inclusions pathologiques.

Au début du cycle féminin, la couche muqueuse (endomètre) est mince, généralement de 1 à 2 mm. Avant un saignement mensuel, elle peut atteindre une épaisseur de 12 à 15 mm.

Après 45 à 50 ans, les deux couches sont progressivement minces.

Les tissus muqueux et musculaires étant interreliés, des processus anormaux et des modifications pathologiques de la structure des tissus affectent généralement les deux couches.

Lors d'une grossesse normale, si la patiente avant la conception ne présentait aucun signe d'adénomyose, la couche musculaire est uniforme et ne présente pas de signes de modifications diffuses.

Ainsi, les modifications diffuses du myomètre sont uniformément réparties dans toute l'hétérogénéité de la couche musculaire dans la structure du tissu, qui sont visualisées lors de l'examen échographique et indiquent le développement d'une adénomyose.

Si, à l’échographie, le médecin constate que le tissu myométrial est hétérogène en raison de modifications focales, cela signifie que le risque d’endométriose ou d’adénomyose est élevé.

Quelle est la différence entre ces deux états?

Dans l'endométriose, les éléments de l'endomètre (la membrane muqueuse du corps de l'utérus) peuvent, à divers stades, germer dans toutes les couches de l'organe, jusqu'à la couche péritonéale, et même se propager au-delà de l'utérus, pénétrant dans les ovaires et le péritoine (endométriose ectopique).

En cas d'adénomyose, les cellules muqueuses ne sont introduites que dans le tissu musculaire du myomètre, sans dépasser ses limites. En d'autres termes, l'adénomyose est considérée comme la première phase de l'endométriose.

La raison exacte pour le développement de changements diffus anormaux dans le myomètre, les médecins tentent d'identifier à travers diverses études - théoriques et cliniques.

Mais à l’heure actuelle, certains spécialistes ont confirmé que les causes des modifications diffuses importantes ou modérées du myomètre, et donc de l’endométriose, pourraient être:

  • interventions médicales impliquant le tissu utérin, y compris l'avortement, l'accouchement, la césarienne;
  • curetage diagnostique, élimination des kystes, des polypes, des myomes;
  • pathologies endocriniennes - maladie de la thyroïde, diabète, processus auto-immuns, obésité;
  • des troubles de la fonction gonadique, conduisant à des troubles hormonaux, provoquant la croissance pathologique de l'endomètre;
  • prédisposition génétique;
  • stress sévère et prolongé causant des troubles neurogéniques;
  • infections génitales de toute nature;
  • maladies inflammatoires des organes reproducteurs;
  • exposition solaire prolongée et fréquente.

Les signes d'écho de modifications diffuses enregistrés lors de l'échographie constituent le principal indicateur d'hétérogénéité du myomètre.

Echoness - c'est quoi? Tout d'abord, il s'agit d'un paramètre important dans le diagnostic par ultrasons.

Le terme fait référence à la capacité d'un tissu à réfléchir les ondes ultrasonores. Sous la structure normale d'un organe, l'écho est faible. Une échogénicité accrue du myomètre indique une adénomyose à divers degrés. Les zones anormales sont caractérisées par le flou des contours et l'hétérogénéité de l'échostructure du myomètre.

Dans l'endométriose (adénomyose) de la couche musculaire, on note des modifications diffuses de la structure du myomètre avec inclusions hyperéchogènes, c'est-à-dire avec des sceaux anormaux présentant une réflectivité très élevée. En outre, les ultrasons montrent un épaississement de la paroi utérine de 40 à 50 mm dû à la prolifération de la couche muqueuse.

Si l'examen montre un décalage entre l'épaisseur de l'endomètre et la phase du cycle menstruel et que la structure du myomètre est modifiée de manière diffuse, cela signifie une probabilité élevée de pathologie, dont le degré dépend de la sévérité des signes d'écho.

L'endométriose (ou adénomyose), dans laquelle on détecte des modifications du myomètre, se présente sous 3 formes:

  1. Forme diffuse dans laquelle détecter de petits changements structurels sous la forme de croissance de l'endomètre sur toute la surface de la membrane muqueuse et la couche musculaire de l'utérus.
  • Le myomètre est affecté de manière diffuse par des cavités spéciales de l'endométrioïde, qui sont déterminées par ultrasons en tant que structure cellulaire.
  • les inclusions hyperéchogènes peuvent être insignifiantes - de 1 à 2 mm et plutôt grandes - de 3 à 5 mm dispersées dans l’épaisseur de l’utérus;
  • Les signes caractéristiques de modifications diffuses de l'utérus sont les suivants: modification de sa forme et de sa taille. Avec une forme diffuse, l'utérus atteint la taille de 5 à 9 semaines de gestation et ressemble à une balle, devenant encore plus gros avant et pendant les saignements menstruels;
  • au stade initial de la maladie, les signes de modifications diffuses du myomètre peuvent être insignifiants et, parfois, la structure du tissu ne présente aucune zone anormale en raison de très petites inclusions. En outre, un épaississement évident de l'endomètre se produit, l'échogénicité de certaines zones augmente.
  • si dans la couche musculaire, il existe des zones d'endométrioïde linéaires ponctuelles, on observe aux ultrasons un tissu musculaire ultrasonore à structure hétérogène (hétérogène);
  • la surface de l'utérus devient inégale, elle est douloureuse à la palpation dans certaines régions.
  1. Forme nodale. Dans ce type d'adénomyose, les formations arrondies avec des cellules de l'endomètre de 2 à 6 mm se développent localement en fonction du type de ganglions qui ne possèdent pas de capsule superficielle ni de contour net.
  2. Forme focale Dans ce cas, des formations focales de l'endomètre sont formées dans la couche utérine dans des zones séparées allant de 2 à 15 mm. Si les foyers sont localisés dans l'isthme utérin (partie étroite devant l'entrée du cou), cette zone est compactée et gonfle. Dans ce cas, la mobilité de l'utérus est limitée et vous essayez de déplacer la douleur.

À un stade précoce, l'adénomyose peut survenir sans causer de symptômes apparents, mais à mesure que l'endomètre se développe dans l'épaisseur de la paroi utérine et que le myomètre devient hétérogène, les symptômes suivants sont observés:

  • saignements mensuels abondants dans lesquels il y a des caillots dans le sang de volumes différents, constitués de fragments de la couche muqueuse;
  • menstruations douloureuses, car l'endomètre envahi par la végétation est rejeté avec des contractions plus actives de l'utérus;
  • douleur douloureuse dans le segment inférieur de l'abdomen pendant la période d'ovulation (ovulation) des jours 11 à 15 du cycle;
  • repérage entre les périodes;
  • utérus élargi à 8 semaines de gestation;
  • inconfort pendant l'intimité;
  • douleur sur la région de l'utérus avec pression, avec miction;
  • difficultés de conception, fausses couches précoces pendant les grossesses terminées.

Les modifications diffuses du myomètre étant considérées comme l'un des symptômes de l'endométriose à différents stades de développement, leur progression peut avoir des conséquences graves:

  1. En raison de saignements atypiques entre les menstruations, et également en raison de l'abondance du sang menstruel, une anémie se développe et sa forme grave entraîne non seulement léthargie et vertiges, mais également une perturbation du travail de tous les organes, de graves dépressions dues au manque d'oxygène dans les tissus cérébraux.
  2. Une croissance anormale de la muqueuse utérine entraîne l'impossibilité d'implantation (fixation) de l'ovule - une des causes de l'infertilité.
  3. Le transfert de cellules endométrioïdes vers d'autres organes, notamment les ovaires, les trompes de Fallope, le cou, les anses intestinales, la vessie, les poumons et même la conjonctive des yeux. Cela conduit au fait que les kystes de l'endométrioïde se forment dans les ovaires, qu'il est nécessaire d'éliminer, et que les cellules de l'endomètre dans d'autres organes, subissant les mêmes modifications hormonales que la muqueuse utérine, commencent à «cycliquement» - gonfler et saigner à divers degrés d'intensité.
  4. Adhérences dans les organes pelviens et la cavité abdominale dues à une inflammation.

Pour éviter des conséquences désagréables lors de la détection de modifications diffuses du myomètre, un diagnostic précoce et un traitement actif de l'adénomyose sont nécessaires.

Les méthodes pour se débarrasser de cette pathologie comprennent le traitement médical, chirurgical et combiné.

Le traitement des modifications diffuses du myomètre avec des médicaments vise à:

  • prévenir les complications;
  • arrêter la progression de la pathologie en supprimant la production d'œstrogènes;
  • préserver la fonction de procréation;
  • éliminer les syndromes douloureux et la prévention de l'oncologie.

Tous les groupes de médicaments ont de nombreux effets secondaires et de graves contre-indications. Ils sont donc pris uniquement à l’intention du gynécologue et après une étude détaillée des instructions complètes (et non des instructions de base) du médicament par la patiente elle-même.

Les principaux groupes de médicaments:

  1. Contraceptif œstrogène-progestatif (Jess, Janine, Diane 35, Yarin, Desmoulins, Non-ovlon, Marvelon).

Capable d'inhiber l'ovulation et la sécrétion d'œstrogènes. Ils aident dans les phases initiales des changements structurels de l'endomètre et du myomètre. Interdit avec une tendance à la thrombose ou une augmentation de la viscosité du sang.

  1. Les progestatifs - Vizanna, Duphaston, Norkolut, Utrozhestan, Getstrinon. Nommé avec différents degrés de destruction du myomètre.
  2. Antigonadotropes (agonistes des hormones libérant des gonadotropes), parmi lesquels Nemestran, Danol, Dépôt de Buserelin, Danogen, Dépôt de Lyukrin, Zoladex, Diferelin.

Lorsqu’il est utilisé en injections 1 fois en 28 jours, on obtient une atrophie importante de changements diffus, nodulaires et focaux dans le corps de l’utérus.

Le principal avantage de ces médicaments est la combinaison d’un effet thérapeutique plus prononcé et d’un pourcentage minimal d’effets secondaires et de rechutes.

Avec le traitement combiné, y compris les médicaments et la chirurgie, la rechute n'est diagnostiquée que chez 7 à 12 patients sur une centaine.

Le traitement chirurgical consiste à éliminer au maximum les concentrations de cellules endométriales.

Les principales méthodes comprennent la chirurgie laparoscopique, la vaporisation au laser (évaporation de cellules anormales), la cryodestruction et la méthode par ondes radio, dans laquelle les tissus sains ne sont pas affectés et le processus de récupération est réduit.

Après le traitement et la chirurgie, un certain intervalle est nécessaire (de 1 à 4 mois) avant la conception pour permettre à l’utérus et à l’ensemble du corps de récupérer complètement.

Signes échographiques de la maladie à l'échographie

Actuellement, l'échographie est un élément clé dans le diagnostic de nombreuses maladies. Il est important d'apprendre à interpréter correctement les résultats de l'échographie, car chaque organe a une structure spécifique et que la maladie se manifestera à sa manière. Les principaux signes échographiques de dommages aux organes et aux systèmes seront une violation de l'homogénéité de la structure sous la forme de l'apparition de structures hyper- ou hypoéchogènes.

Les signes échographiques sont des modifications spécifiques au cours de l'échographie qui indiquent la pathologie d'un système et d'un organe particuliers.

Lors de l'échographie, vous pouvez définir l'emplacement topographique du corps, sa taille et sa structure. En outre, l'échographie permet d'identifier les formations pathologiques. Un certain nombre de conditions doivent être remplies lors de l'examen:

  • Quelques heures avant l’échographie ne peuvent pas être mangés.
  • Lors de l'examen des organes pelviens, il est recommandé de boire une grande quantité de liquide.

Si les conditions ci-dessus ne sont pas respectées, les résultats de la recherche seront erronés. Lors de l'examen des organes du tractus gastro-intestinal (foie, pancréas), il est nécessaire de suivre strictement le régime alimentaire, car une augmentation de la formation de gaz conduira également à des violations de l'examen. Cela est dû au fait que l'air ne transmet pas de rayonnement ultrasonore et que l'examen sera incomplet.

L'examen échographique du foie vous permet de déterminer la taille, la structure, la densité, d'évaluer l'état des vaisseaux sanguins et des plexus nerveux. En utilisant également cette méthode, vous pouvez identifier les maladies suivantes: kystes, hématomes, tumeurs cancéreuses.

Un foie normal avec une échographie est comme suit:

  • Les dimensions de l'organe sont de 10 à 12 cm le long de la ligne médiane claviculaire droite et de 8 cm au maximum sur la ligne médiane antérieure.Au cours de l'étude, la taille transversale de l'organe est également déterminée, soit 20 cm.
  • Au centre de l'organe, la veine porte est bien visualisée, sous la veine droite du foie.
  • Les bords d'un foie en bonne santé sont lisses et clairs. La structure du corps est homogène, avec des conduits et des ligaments bien visualisés.

L'hépatite est la principale maladie inflammatoire de l'organe. Il y a des aiguës et chroniques. Les signes échographiques de lésions inflammatoires du foie sont les suivants:

  • Dans l'hépatite aiguë, on observe une augmentation du lobe droit de l'organe. L'œdème et l'épaississement de la paroi vasculaire ont pour effet de réduire l'échogénicité du foie.
  • L'hépatite chronique se caractérise par une augmentation de la taille de l'organe, principalement due au lobe gauche. En raison de l'apparition de plusieurs sites tissulaires sclérotiques, l'écho de l'organe augmente. Les bords sont inégaux et arrondis.
  • La cirrhose se développe dans les stades sévères de l'hépatite et se caractérise par des signes de destruction d'organes. Ils se manifestent sous la forme d'une augmentation diffuse de l'échogénicité, alternant avec des zones de moindre échogénicité. Ces derniers sont associés au développement de nodules fibreux. Les bords du corps sont inégaux et denses.

La vésicule biliaire est située sous le foie, ce qui la rend difficile pour la palpation du corps. Pour une étude plus détaillée, il est nécessaire de procéder à une échographie de la vessie. Normalement, sa longueur est de 10 cm et sa largeur, de 5 cm. En outre, les ultrasons vous permettent de mesurer l'épaisseur de la paroi, qui ne doit pas dépasser 4 mm. La valeur diagnostique est la mesure du diamètre de la voie biliaire (5-7 mm). La vésicule biliaire d'une personne en bonne santé a une structure homogène et des bords lisses. Normalement, la bulle ne doit pas dépasser de 2 cm au-delà du bord du foie.

Une échographie doit être réalisée pour vérifier les maladies suivantes de la vésicule biliaire:

  • Cholécystite aiguë. Selon les ultrasons seront révélés l'épaississement des parois et la taille du corps. La structure de la bulle ne sera pas homogène, car il y aura plusieurs partitions.
  • Cholécystite chronique, dont les signes sont la réduction de taille, la déformation et l'épaississement des parois de la vessie. Dans l'épaisseur du corps, on verra de petites inclusions, les contours du corps deviendront flous.
  • La dyskinésie, caractérisée par une compaction et une augmentation du tonus corporel. Dans certains cas, il y a une rupture dans le col de la vessie.
  • Maladie biliaire, dans laquelle on détectera dans la cavité de la bulle des zones hyperéchogènes de forme arrondie - pierres.
  • Tumeurs caractérisées par des contours irréguliers de l'organe et un épaississement important des parois.

L'échographie révèle également des anomalies dans le développement d'un organe: agénésie (absence de vésicule biliaire chez l'homme), localisation atypique, doublement de la vessie et diverticulose.

La taille du pancréas d'une personne en bonne santé est de 15 cm de longueur, de 5 à 8 cm de largeur et jusqu'à 3 cm d'épaisseur. La glande est située dans la partie supérieure de la cavité abdominale, la tête en contact avec le duodénum. Le corps est composé de plusieurs parties: corps, tête, queue.

L'échographie des maladies du pancréas peut inclure:

  • Le processus inflammatoire - une violation diffuse de la structure de la glande. En raison d'un œdème inflammatoire, la taille et la largeur du canal biliaire augmentent. Le contour de la glande devient flou.
  • Nécrose. C'est une complication grave de la pancréatite, dans laquelle la glande fond. L'échographie révèle des lésions échogènes denses avec des bords déchiquetés.
  • Abcès Une cavité dans le corps qui a une épaisse capsule fibreuse. Lorsque vous changez la position du corps est déterminé par le liquide à l'intérieur de la capsule - c'est du pus.
  • Kystes Zones d'anéchogénicité limitées dans lesquelles du fluide peut être contenu.
  • Le cancer Zones hypoéchogènes de forme arrondie, à structure non uniforme. Il est possible de suspecter un cancer lorsque cette pathologie est détectée dans la région de la queue de la glande - c'est la localisation la plus fréquente de la maladie. Pour les maladies cancéreuses caractérisées par la présence de plusieurs vaisseaux sanguins.

Le diabète peut être suspecté en présence d'un tableau clinique caractéristique et de signes d'inflammation de la glande.

La rate est située dans la région abdominale, dans le coin supérieur gauche. Ses dimensions sont d'environ 7 cm de long et 8 cm de large. La rate d'une personne en bonne santé présente une structure échogène uniforme et dense aux ultrasons et aux bords lisses.

L'échographie d'un organe est nécessaire pour le diagnostic:

  • Affections sanguines oncologiques, en particulier leucémie. L’examen révèle une taille d’organe élargie et un contour convexe. Également marqué par des bords déchiquetés, des échographes améliorés et une augmentation de la taille des ganglions lymphatiques locaux.
  • Hématome. La rate a des contours irréguliers et de grandes tailles. La structure du corps est perturbée dans la direction de l'anéchogénicité.
  • Blessures à la rate. En plus des contours irréguliers de l'organe, un liquide apparaîtra dans la cavité abdominale - c'est du sang qui s'est écoulé à la suite de dommages au vaisseau.

La vessie est un réservoir pour l'urine. Par conséquent, lors d'un examen par ultrasons, elle sera détectée sous la forme d'un contour écho-négatif de forme arrondie. Aucune zone d'hypo ou d'hyperéchogénicité ne doit être détectée à l'intérieur de la vessie. L'épaisseur de la paroi corporelle n'excède normalement pas 0,5 cm.Utilisant par ultrasons, vous pouvez déterminer la vitesse de l'urine, qui est normalement de 15 cm par seconde. Avec l’apparition de signes cliniques de violation de l’écoulement de l’urine, une étude intravésicale est réalisée à l’aide d’un appareil spécial muni de diverses buses pour hommes et femmes.

Signes échographiques de diverses maladies de la vessie:

  • Lorsque la cystite dans le corps sont déterminés par de petites particules échogènes, qui sont représentées par des cristaux. Ils sont formés à la suite du dépôt d'éléments formés sur la paroi de la bulle: leucocytes, cylindres, érythrocytes. Au stade avancé de la maladie, il y aura un épaississement important du mur.
  • Avec une obstruction de l'urètre aux ultrasons, une trabécularité et un épaississement des parois de la vessie sont détectés, l'écoulement de l'urine ralentit ou est absent.
  • La détection de formations échogènes dans la zone proche de la paroi de la vessie indique la présence de polypes, de calculs ou d'une hypertrophie de la prostate.
  • Les structures échogènes en mouvement dans l'épaisseur de la vessie sont des signes de corps étranger, de cailloux, de caillots sanguins ou de bulles d'air qui pénètrent dans le cathéter urinaire.
  • Une augmentation de la vessie est associée à la présence de calculs dans l'urètre, à la prostatite chez l'homme et à des maladies de l'urètre chez la femme.

Les reins d'une personne en bonne santé ont les dimensions suivantes: épaisseur et largeur: 5 cm, longueur: 10 cm. Les reins sont en forme de haricot, celui de gauche doit être supérieur de 0,5 cm à celui de droite. Le contour de l'organe doit être lisse et transparent, la capsule ne doit pas dépasser 2 cm d'épaisseur et les glandes surrénales ne peuvent pas être visualisées par échographie, en particulier chez les personnes obèses.

Maladie rénale, visible à l'échographie:

  • Les tumeurs. Manifesté sous la forme d'une éducation à la consommation avec des contours clairs et inégaux. L'organe alterne des zones avec une échogénicité accrue et réduite. Le contour de la tumeur devient indistinct lorsqu'il se développe dans les organes adjacents.
  • Kystes rénaux. Manifesté sous la forme de formations anéchoïques de différentes formes et tailles. Maladie congénitale dans laquelle se développent de multiples cavités kystiques et où le rein prend la forme d’une "éponge". Lorsque les kystes nécessitent des recherches supplémentaires.
  • Des pierres. Manifesté sous la forme de zones hyperéchogènes qui ont la capacité de changer lorsque la position du patient change.
  • Signes d'élargissement et de constriction des sinus rénaux. Leur manifestation dépend du degré de négligence de la maladie. L'œdème qui survient aux stades sévères de la maladie se manifeste sous la forme de sites hypoéchogènes.

L'échographie de l'utérus est indiquée pour diverses maladies de la femme: infertilité, myome, endométriose, apoplexie ovarienne, etc. Normalement, l'utérus se situe dans le bassin, présente une forme en forme de poire et comporte deux courbures physiologiques. Les contours d'un utérus sain doivent être clairs et uniformes, sa structure doit être dense et uniforme. Un utérus en bonne santé a les tailles suivantes: 7 cm de long et 6 cm de large, chez les femmes âgées de 45 à 50 ans, la taille de l’utérus est réduite à 4x5 cm.Les ovaires d’une femme en bonne santé sont situés des deux côtés de l’utérus, leur taille ne dépasse pas 4 cm de long cm de large. Normalement, ils ont une structure homogène et des contours flous. En utilisant une échographie, vous pouvez déterminer les conditions pathologiques suivantes chez une femme:

  • Violation de la fixation de l'ovule ou grossesse extra-utérine. Déterminé à partir du 21ème jour de conception. Les signes de grossesse pathologique sont une trompe de Fallope élargie avec un œuf arrondi fixé à sa paroi.
  • Des anomalies de la structure du corps, par exemple, la présence de "cornes" de l'utérus. Le spécialiste détermine le nombre de cous, de protubérances et la partition dans l'épaisseur de l'utérus. L’utérus de selle peut être détecté en présence d’une structure convexe m-échogène dans la région du fond de l’utérus.
  • Myoma, qui se manifeste par une structure hypoéchogène à bords lisses.
  • Cancer, qui se manifeste par une formation hétérogène d’échogène différente, aux bords déchiquetés.
  • Endomètre du col utérin se manifestant par des bandes hypoéchogènes dans les couches supérieures de l'organe.

À l'aide d'appareils modernes, il est possible d'examiner les vaisseaux du cœur et du cerveau, qui permettent d'établir le diagnostic de l'athérosclérose, de l'ischémie et de la thrombose. Il est important de se rappeler que les données échographiques ne constituent pas un diagnostic, elles ne font que confirmer les manifestations cliniques et les données de laboratoire. Pour obtenir des résultats fiables, il est important de respecter tous les rendez-vous avant la procédure, par exemple boire de l'eau ou utiliser des médicaments qui réduisent la formation de gaz dans le tractus intestinal. Lors de l'examen des organes pelviens, une femme doit observer les périodes de menstruation, puisqu'un échographie des ovaires est effectuée certains jours pour déterminer diverses pathologies. Un examen annuel des organes internes par ultrasons est recommandé, ce qui permettra d'éviter des conditions de fonctionnement inopérables.

Qu'est-ce que l'athérosclérose sténosante: signes échographiques et caractéristiques diagnostiques

L'athérosclérose sténosante est une maladie du système vasculaire, à cause de laquelle le flux sanguin dans les organes individuels se détériore, entraînant une nutrition insuffisante et une hypoxie tissulaire. Il est important de déterminer la maladie à temps et de consulter un médecin dès les premiers symptômes.

Quelles sont les caractéristiques

Le développement de l’athérosclérose commence bien avant l’apparition des premiers symptômes de la maladie. La caractéristique générale de la maladie est réduite aux troubles du métabolisme des graisses dans le corps en raison des taux élevés de cholestérol dans le sang. Avec le temps, si le taux de graisses libres dans l'organisme est élevé, le cholestérol se dépose sur les parois des artères et forme sur celles-ci des plaques athéroscléreuses de tissu conjonctif, ce qui entraîne un rétrécissement du diamètre des vaisseaux, ce qui rend leur passage difficile. Au début de la maladie, le patient ne ressent aucun symptôme avant que la lumière du vaisseau ne se ferme de moitié. A partir de ce moment, le patient ressent les premiers signes de la maladie, il s’agit d’une sténose de l’athérosclérose. Avant que le flux sanguin ne soit obstrué à moins de 50%, les médecins parlent d’athérosclérose non nastostérique. L'occlusion complète (sténose) du vaisseau est une étape extrême de l'athérosclérose, qui a de nombreuses conséquences graves pour la santé et la vie du patient. Code de pathologie attribué à la CIM-10 I70.

Les causes

Les conditions préalables au développement de l'athérosclérose sont rares, la maladie est une conséquence du mode de vie et du régime alimentaire. Les patients à risque sont:

  • sont en surpoids, obèses;
  • avoir un travail sédentaire, bouger un peu;
  • boire de l'alcool;
  • de la fumée;
  • souffrir de diabète;
  • avoir une prédisposition génétique aux maladies du coeur et des vaisseaux sanguins;
  • abuser d'aliments gras, salés, épicés et avec une prédominance de graisses animales;
  • l'expérience d'une situation de stress systématique, la dépression.

Toutes ces conditions préalables contribuent à augmenter le cholestérol et la fragilité vasculaire, ainsi que la formation de plaques athérosclérotiques. La violation des parois des vaisseaux sanguins entraîne le dépôt de cholestérol dans ces vaisseaux et le développement du processus pathologique.

Signes échographiques d'athérosclérose sténosante

Dans le diagnostic de la maladie, les médecins utilisent largement la méthode de l'échographie des vaisseaux sanguins. Les signes échographiques de l’athérosclérose sténosante sont des modifications spécifiques des artères, indiquant des problèmes de circulation sanguine dans l’organe touché. UZS indique le nombre, la taille, l'emplacement des plaques de cholestérol, la vitesse du flux sanguin, l'état des parois des vaisseaux sanguins. L’étude détermine avec précision la présence d’athérosclérose avant l’apparition des premiers signes, avant même qu’elle ne passe au stade sténotique. L'étude Doppler indique la force du flux sanguin dans la zone à problème, la direction du flux sanguin. Le médecin de l'appareil à ultrasons voit les échos de la pathologie et calcule les paramètres hémodynamiques nécessaires au traitement. Le diagnostic de l'athérosclérose carotidienne est confirmé par les résultats de l'échographie.

Diagnostics

Lorsqu'un patient est admis à l'hôpital avec des signes aigus d'athérosclérose, le diagnostic peut être posé par les symptômes suivants:

En cas d'attaque d'athérosclérose, il est important de comprendre que plus les premiers soins sont fournis rapidement au patient, plus le pronostic pour le traitement sera favorable et moins les conséquences seront désagréables. Tous les patients âgés de plus de 45 ans doivent connaître les signes possibles de sclérose en plaques afin de pouvoir les reconnaître à temps et appeler une ambulance.

Lors d'un examen de routine du patient, un certain nombre d'examens lui sont attribués pour clarifier le diagnostic, en fonction de l'organe soumis à l'hypoxie. Les études générales comprennent:

  • AOK, OAM;
  • imagerie par résonance magnétique;
  • Échographie Doppler;
  • balayage triplex du système vasculaire;
  • Consultations avec des médecins spécialisés en fonction de l'organe touché. Cela peut être un optométriste, un chirurgien, un neurologue.

Le traitement ultérieur dépend du degré de développement de la maladie. Lorsqu'un patient est admis avec une voiture ambulance, il est traité conformément au protocole. Lorsqu'une pathologie est détectée au cours d'un examen de routine, des médicaments sont prescrits pour contrôler le taux de cholestérol dans le sang, abaisser la tension artérielle, fluidifier le sang et anesthésier - tous ces médicaments ont pour but de soulager les symptômes.

Si la lumière des vaisseaux est absente, des interventions chirurgicales sont prescrites au patient afin de rétablir la circulation sanguine et de prévenir la nécrose des tissus des organes. Ces opérations comprennent:

  • endartériectomie carotidienne - élimination de la plaque;
  • manœuvre - installation d'un vaisseau supplémentaire pour contourner la plaque affectée;
  • stenting - installation dans le vaisseau d'un tube qui ralentit la croissance de la plaque dans le mur;
  • angioplastie - l'expansion du diamètre de l'artère;
  • retrait de la zone touchée du navire.

L'activité physique stimule la circulation sanguine. La marche, la natation et les exercices sont présentés aux patients atteints d'athérosclérose des membres inférieurs. Et l'air frais est obligatoire pour tous les groupes de patients. En cas d'excès de poids, il faut s'en débarrasser et abandonner les mauvaises habitudes.

Complications possibles

En l'absence de traitement opportun, les plaques d'athérosclérose bloquent complètement la lumière des vaisseaux sanguins, ce qui entraîne des hémorragies au niveau des parois et la nécrose des tissus privés d'oxygène. La sténose athéroscléreuse des artères fémorales entraîne le développement d’une gangrène des membres inférieurs, un blocage des artères coronaires entraîne une crise cardiaque, une nécrose du muscle cardiaque (infarctus du myocarde), un accident vasculaire cérébral, une paralysie, des processus de dégradation rénale d’un ou des deux reins. Si une plaque s'est formée dans l'aorte, avec sa rupture, un thrombus qui s'est détaché sera coincé dans une artère plus petite, entraînant la mort instantanée. La sténose est plus facile à prévenir qu'à éliminer les effets de la pathologie. Les lésions tissulaires en cas d'assistance médicale intempestive sont irréversibles, le patient bénéficiera d'une rééducation à long terme.

Malgré le fait qu’aujourd’hui, on puisse adopter un mode de vie sain, faire du sport et bien manger, la mortalité due aux maladies du système cardiovasculaire occupe toujours une place prépondérante parmi les décès chez les personnes de plus de 55 ans. Le diagnostic opportun de la pathologie ne permettra pas de compliquer la maladie par une sténose, préservera le portefeuille, les nerfs et la santé. Des examens médicaux réguliers une fois tous les six mois révéleront la maladie à un stade précoce. Si le patient commence à mener une vie saine et active, abandonne les graisses animales, les mauvaises habitudes, perd du poids, il prolongera ses années de vie, gardera un bon moral, une activité mentale et physique.

Quels sont les signes échographiques

Entrée

L’OMS considère l’hépatite chronique, en particulier d’étiologie virale, comme un grave problème de santé publique, en raison de ses conséquences néfastes à long terme et à long terme à l’échelle mondiale [2]. À cet égard, la question demeure le diagnostic opportun de l'hépatite chronique en tant que base d'un traitement adéquat.

L'échographie (échographie) est largement utilisée dans le diagnostic des maladies du foie en raison de sa disponibilité, de son caractère non invasif et de son absence d'exposition aux rayonnements. Cependant, la question de la valeur diagnostique de cette méthode dans l'hépatite chronique reste ouverte.

Une échographie pour suspicion d'hépatite chronique est réalisée afin de déterminer la taille, d'évaluer l'état du parenchyme hépatique et la présence de signes d'hypertension portale [3]. Il est en outre recommandé d'examiner la rate, de déterminer le calibre de la veine porte et la vitesse du flux sanguin porte [4, 6, 7].

Il existe dans la littérature un certain nombre de rapports, parfois contradictoires, sur les manifestations échographiques de l'hépatite chronique. Il a été rapporté qu'en cas d'hépatite chronique, des échogrammes, plus souvent dans la projection du lobe gauche du foie, permettent de visualiser à la fois un foie structurellement homogène et des inclusions de structures simples. L'hépatite chronique est caractérisée par la présence d'un syndrome hépatolien, d'une densité tissulaire inégale, de zones de plus en plus échogènes [4, 8], de plus en plus d'échogénicité du foie et de la rate, de la granularité de leur structure, parfois d'une petite hétérogénéité focale avec signes d'extinction distale des ultrasons, détection de ganglions lymphatiques élargis dans les portes du foie, changements dans les vaisseaux du foie et de la rate [8]. Certains auteurs [1] soulèvent la question du diagnostic différentiel des hépatites chroniques persistantes et actives. En tant que signes de différenciation, le degré d'échogénicité hépatique augmente, la présence de petites inclusions d'écho de densité faible et moyenne, etc. est considérée.

De nombreuses recherches ont été consacrées au diagnostic différentiel de l'hépatite chronique et de la cirrhose. Il a été rapporté que les symptômes échographiques de l'hépatite et de la cirrhose sont similaires, dans ce dernier cas, plus prononcés. Il existe une augmentation du foie, principalement du lobe gauche, un arrondi du coin sur le bord de la surface antéro-centrale, des contours montagneux du foie, une expansion de la veine porte et de la veine splénique indépendante de la phase du cycle respiratoire (phénomène de "béant"), une augmentation uniforme de la réflectance du parenchyme du foie ou de ses sections individuelles, l'apparition de joints linéaires le long des branches de la veine porte, une rate élargie [7]. Il indique la possibilité d'un diagnostic différentiel de la cirrhose du foie micronodulaire, macronodulaire et macromiconodulaire (mixte), ce qui suggère que l'étiologie de la cirrhose est présumée (par exemple, le type micronodulaire est plus caractéristique de l'étiologie alcoolique) [6].

Il est indiqué que les études Doppler sur l'hépatite chronique révèlent des modifications multidirectionnelles du débit sanguin hépatique - normocinétiques, hyperkinétiques en raison d'une augmentation de la vitesse linéaire du débit sanguin dans la veine porte et de types d'hypocinétique du débit sanguin observés, ce dernier correspondant en règle générale au stade de transformation de l'hépatite chronique en cirrhose chronique 9, 6, 10].

Les auteurs ont rapporté un certain nombre de difficultés d'échographie hépatique chez les patients atteints de maladies hépatiques diffuses: difficultés de diagnostic différentiel de l'hépatite virale aiguë et du stade initial d'hépatite chronique [8], absence de relation entre la sévérité de la maladie et le degré de modification des échogrammes, présence de manifestations échographiques de la rémission clinique de l'hépatite, incapacité de détecter la dystrophie protéique du foie [1], l’absence de corrélation entre les données échographiques, y compris les études Doppler, et l’activité réelle du processus, nous déterminons C'est histologiquement [5], etc. Selon [6], la valeur diagnostique de l'échographie dans la cirrhose du foie est limitée - la sensibilité de la méthode est de 58,4%, la précision est de 71,2%.

Dans le même temps, le fait même de la possibilité de détection échographique de l'hépatite chronique n'est pas remis en question. À cet égard, il semble pertinent de procéder à une analyse statistique de la valeur diagnostique de l'échographie dans la détection de l'hépatite chronique, ainsi que d'explorer la possibilité d'une évaluation par ultrasons de l'activité et de l'étape du processus, objectif de la présente étude.

Matériel et méthodes

Pour la conduite de l'étude, 3 groupes ont été formés.

Le premier groupe (santé - ZD) comprend les athlètes professionnels âgés de 18 à 26 ans, menant une vie saine, mangeant rationnellement, ne présentant aucune manifestation clinique ni de laboratoire de maladie (à l'exception des effets des lésions du système musculo-squelettique) et des informations sur les maladies du foie. une histoire de 18 personnes.

Le deuxième groupe (patients sans maladies du foie - BZP) comprenait 76 patients âgés de 20 à 67 ans qui avaient demandé une pathologie de la glande mammaire, de la thyroïde, du système musculo-squelettique ou un examen prophylactique. Au moment de l'examen, les patients ne présentaient pas de maladie aiguë ni d'exacerbation de maladies chroniques. Il n'existait pas de données cliniques et de laboratoire sur la pathologie du foie ni sur les antécédents d'hépatite.

Le troisième groupe (patients atteints d'hépatite chronique - BHG) comprenait 89 patients atteints d'hépatite chronique âgés de 17 à 72 ans, dont 49 atteints d'hépatite virale C, 29 d'hépatite virale B, 3 de toxicité, 8 d'hépatite auto-immune et données de laboratoire pour la cirrhose du foie.

Tous les patients ont été soumis à une échographie du foie avec un scanner standard HDI 5000 Logic 3. L’incidence des signes les plus caractéristiques (selon la littérature) de l’hépatite chronique a été évaluée: hépatomégalie, échogénicité du parenchyme augmenté ou réduit, présence d’inclusions, hétérogénéité structurelle et cas d'échographie foie normal.

Les patients du groupe BHG ont subi une biopsie du foie trépan percutanée sous guidage échographique avec une aiguille 14-16 G.

L'examen histologique de la biopsie a été réalisé selon V. Serov. Selon les résultats de l'étude, des sous-groupes ont été formés (tableau 1).

Tableau 1. Désignation et volume des groupes de patients atteints d’hépatite chronique.

La fréquence d'apparition des signes échographiques décrits dans la littérature comme typiques de l'hépatite chronique dans les groupes sains, BZP et BHG a été analysée. Indicateurs calculés de la valeur diagnostique de l'échographie dans le diagnostic des maladies diffuses du foie:

sensibilité: le pourcentage de patients atteints de cette maladie qui ont reçu des résultats positifs: SENSITIFS = IP / (IP + LO);

  • spécificité: le pourcentage de patients ne présentant pas cette maladie et ayant des résultats négatifs: SPECIF = IO / (IO + LP);
  • valeur prédictive positive (PPC): la probabilité de maladie (en pourcentage) avec des résultats positifs; PPC = PI / (PI + LP);
  • valeur prédictive négative (OPC): probabilité d'absence de la maladie (en pourcentage) avec résultats négatifs: OPT = IO / (IO + LO),

où PI est vrai positif, IO est vrai négatif, LP est faux positif, LO est faux négatif.

Une comparaison a été faite de la fréquence d'apparition des signes échographiques dans des groupes de patients atteints d'hépatite chronique avec une activité et un stade du processus différents. Le traitement des données statistiques a été effectué selon le critère du "xi carré" et, si nécessaire, une correction a été apportée pour un petit échantillon. Les valeurs limites du critère xi-carré ont été déterminées par Fisher à p


Plus D'Articles Sur Le Foie

Kyste

Inflexion de la vésicule biliaire

La difformité de la vésicule biliaire à un ou plusieurs endroits s'appelle pli ou taille. Cela peut se produire n'importe où sur la vésicule biliaire: dans le cou, en bas ou directement sur le corps.
Kyste

Régime avec un foie malade - ce qui peut et ne peut pas

Le foie est l'un des organes les plus importants d'une personne. En cas de maladie de cet organe, il convient de veiller non seulement à l'utilisation de préparations médicales et de remèdes populaires, mais également de garantir un régime approprié et économe.