Régime alimentaire pour la dyskinésie biliaire

On dit que la dyskinésie des voies biliaires (DGVP) se produit lorsque le tonus des voies biliaires diminue, ce qui perturbe l'écoulement et la circulation de la bile.

Le type hyperkinétique de dyskinésie peut être distingué (augmentation du tonus de la vésicule biliaire) et le type hypotonique dyskinésie (tonus affaibli de la vésicule biliaire).

Les causes du JVP sont:

  • mauvaise alimentation avec violation du régime de la prise alimentaire;
  • maladies du foie et de la vésicule biliaire;
  • abus d'alcool.

Les règles de base de l'alimentation avec JVP

Le but de la nutrition thérapeutique dans la dyskinésie biliaire est d’assurer le bon fonctionnement du foie, d’améliorer la circulation de la bile, de normaliser les voies biliaires, le foie et d’autres organes digestifs.

Il est important que la nutrition soit complète: il doit contenir une quantité physiologique de protéines et de glucides, mais il doit également contenir une restriction des graisses, en particulier des graisses réfractaires.

Selon la classification de Pevsner, le régime alimentaire pour la dyskinésie des voies biliaires correspond au tableau de traitement n ° 5. Par arrêté n ° 330 du Ministère de la santé de la Fédération de Russie, il est recommandé de respecter la variante principale du régime alimentaire (ATS), qui comprend le tableau médical n ° 5, pour cette maladie.

La teneur quotidienne en nutriments en nutrition clinique est la suivante:

  • protéines - 85 à 90 g, dont jusqu'à 45 g de protéines animales;
  • graisses - 70-80g, dont 25-30g d'huiles végétales;
  • glucides - 300-330g, sucres simples - jusqu'à 30-40g.

L'apport calorique quotidien est 2170-2400 calories.

Les principes de base de l'alimentation

  • mode d'alimentation;
    En nutrition clinique, en cas de maladie des voies biliaires, on entend par fragmentation: la prise de nourriture doit être fréquente et en petites portions, jusqu'à 5-6 fois par jour. Il est important d'éliminer les excès alimentaires, de manger en même temps, d'ajuster la vésicule biliaire pour produire de la bile et les voies biliaires le jettent dans les intestins à certaines heures. Cela contribue à la normalisation de l'écoulement de la bile, à une meilleure digestion et à l'absorption des aliments dans l'intestin. La consommation fréquente de petites portions ne permet pas à la bile de stagner dans la vessie, ni à la réduction excessive des voies biliaires et de la vessie, ce qui provoque généralement une douleur.
  • traitement culinaire;
    Tous les plats destinés aux patients atteints de dyskinésie biliaire doivent être cuits bouillis ou cuits au four. Il est permis (rarement) d'éteindre des aliments. La friture est interdite car elle réduit en partie les acides gras polyinsaturés et forme des substances toxiques (aldéhydes, cétones), ce qui augmente la charge sur la vésicule biliaire et les voies biliaires, irrite le parenchyme hépatique et la muqueuse gastrique. Seules les viandes à forte teneur en tissu conjonctif sont essuyées (variétés tendineuses).
  • conditions de température;
    Il n'y a pas de restrictions alimentaires strictes pour les maladies des voies biliaires. Les repas sont servis sous forme de chaleur (15-60 degrés Celsius). Seuls les aliments froids sont exclus, ce qui provoque des spasmes des voies biliaires, en violation du principe de la température du fonctionnement modéré du système digestif.
  • sel et liquide;
    Il est nécessaire de réduire légèrement la consommation de sel (jusqu'à 6-8 g): un excès de chlorure de sodium contribue à la rétention d'eau dans le corps, ce qui provoque un épaississement du mucus et rend difficile l'évacuation de la vésicule biliaire. La quantité de liquide consommée devrait aller jusqu'à 2-2,5 litres par jour. Ce volume contribue à la dilution de la bile, empêche la formation de calculs dans la vésicule biliaire, élimine le cholestérol et les toxines du corps.
  • l'alcool;
    Devrait refuser ou au moins limiter la consommation de boissons alcoolisées. Les boissons alcoolisées fortes provoquent un spasme des muscles lisses et, par conséquent, des voies biliaires, ce qui entraîne une violation de l'écoulement et la stagnation de la bile. En outre, la division de l'éthanol se produit dans le foie, et une quantité excessive de cette substance augmente sa charge et provoque le développement de maladies du foie.
  • fibres alimentaires;
    La cellulose, qui contient de grandes quantités de fibres alimentaires, doit obligatoirement faire partie de la nutrition médicale en cas de maladie des voies biliaires. Premièrement, il normalise la séparation de la bile, réduit le niveau de cholestérol et élimine le "mauvais" cholestérol du corps. Deuxièmement, les fibres alimentaires ramollissent les matières fécales et activent le péristaltisme intestinal, ce qui prévient la constipation. Et troisièmement, la cellulose alcalinise la bile, ce qui empêche la formation de calculs biliaires.

Aliments interdits avec JVP

En nutrition clinique, cette maladie interdit les produits qui augmentent la sécrétion de bile, augmentent la fonction contractile de la vésicule biliaire et des voies biliaires. Il ne recommande pas non plus les plats qui contribuent à la stagnation et à l'épaississement de la bile, exclut les produits irritants non seulement pour les voies biliaires mais aussi pour l'estomac.

Il est donc nécessaire d’exclure les produits à teneur élevée:

  • les purines;
  • les extractifs;
  • l'acide oxalique;
  • huiles essentielles;
  • le cholestérol.

Ces substances rendent la bile épaisse et visqueuse, perturbent son écoulement et contribuent à la formation de calculs.

Il est interdit d'utiliser de grandes quantités de graisses réfractaires, qui entravent la décomposition et l'absorption des nutriments.

La liste des produits interdits comprend:

  • pain frais et pâtisserie, y compris frits (crêpes, gâteaux, crêpes);
  • bouillons riches de poisson, champignons, viande et volaille;
  • viandes grasses, viande fileuse (porc, agneau);
  • huile de cuisson, graisse de toutes qualités;
  • oiseau (canard, oie, poulet gras avec peau);
  • légumes épicés et épicés (radis, navet, radis, oignons verts, ail frais, oseille, épinards), dans lesquels beaucoup d'acide oxalique;
  • les légumineuses;
  • œufs au plat et durs (en raison d'un excès de cholestérol);
  • abats (cerveau, langue, rein, foie);
  • presque toutes les saucisses, les viandes fumées;
  • cornichons, choucroute;
  • conserves de viande et de poisson, caviar;
  • assaisonnements (poivre, raifort, moutarde, vinaigre);
  • sortes de produits laitiers et lactiques gras (crème sure, crème, fromage cottage, kéfir et ryazhenka);
  • chocolat, produits à la crème, crème glacée;
  • café noir, cacao, thé fort, boissons gazeuses et froides, kvas;
  • poissons gras (truite, anguille, maquereau, esturgeon);
  • sushi et restauration rapide;
  • beaucoup de baies et de fruits à l'état brut (dattes, figues, raisins, framboises).

Produits autorisés

Lorsque le régime alimentaire dyskinésie biliaire doit contenir un ratio physiologique de protéines et la même quantité de graisses d'origine végétale et animale, à cause d'eux dans le foie sont synthétisés complexes protéiques qui sont impliqués dans la dégradation des acides aminés, synthétise des enzymes qui décomposent les toxines.

Il est également recommandé d'utiliser des aliments riches en substances lipotropes qui entravent la cristallisation de la bile et augmentent sa fluidité et sa transparence.

Les produits à action cholérétique, à savoir les fibres végétales, doivent être présents en grande quantité dans le régime alimentaire des patients. Des huiles végétales utiles contenant des acides gras polyinsaturés, accélèrent l'évacuation de la bile de la vésicule biliaire et activent des enzymes qui décomposent les graisses.

En outre, le régime alimentaire devrait être enrichi de vitamines, qui sont consommées à partir de légumes et de fruits frais. En l'absence d'acides biliaires, les vitamines liposolubles (A, E, D, K) sont mal absorbées, ce qui entraîne une hypovitaminose.

La liste des produits approuvés comprend:

  • pain de blé ou de seigle, pain hier ou séché, biscuits secs, craquelins, pain au son, craquelins;
  • soupes de légumes, non dans le bouillon de viande (bortsch, soupe au chou, céréales, nouilles, fruits ou lait);
  • viandes maigres (lapin, veau, bœuf, dinde);
  • poisson maigre (sandre, goberge, merlu, morue);
  • céréales (sarrasin, flocons d'avoine, semoule, riz), porridge râpé ou semi-visqueux;
  • volaille (poulet bouilli ou dinde sans peau);
  • œufs (omelettes protéinées, jusqu'à 1 ou 2 jaunes par semaine);
  • lait, fromage cottage, produits laitiers à teneur réduite en matières grasses, crème sure et fromages doux et fromages non salés;
  • légumes féculents (pommes de terre, courgettes, potiron, chou-fleur, chou, laitue, tomates, poivrons, betteraves);
  • les pommes sont douces et mûres, les bananes sont limitées, les grenades, les fruits secs, le reste - sous forme de mousses, de gelées, cuites au four ou bouillies;
  • poisson farci, aspic, hareng macéré;
  • salades de légumes frais à l'huile végétale;
  • beurre non salé, huiles végétales (coton, tournesol, olive, maïs);
  • condiments (persil, aneth, cannelle, vanille), sauces douces aux produits laitiers, à la crème sure et aux légumes;
  • meringue, guimauve, marmelade, guimauve, confiture n'est pas aigre, mais pas trop sucré;
  • thé au lait ou au citron, décoction de dogrose, jus de fruits dilués, jus de légumes (betteraves, chou), eaux minérales alcalines non gazeuses («Essentuki»).

Le besoin de suivre un régime

Avec le respect des principes de la nutrition thérapeutique en cas de maladie des voies biliaires, l’évacuation de la bile et sa formation, ainsi que la digestion et les selles, se normalisent. En outre, les régimes vous permettent d'éviter les attaques de la maladie et diverses complications.

La table de traitement respecte les principes d'une alimentation saine, contribue à la perte de poids avec l'obésité, améliore l'état et l'apparence psycho-émotionnels, prévient le développement de l'athérosclérose.

Conséquences de ne pas suivre le régime

La négligence de l'alimentation dans la dyskinésie biliaire peut avoir les conséquences suivantes:

  • le développement de la cholécystite chronique et de la cholangite (inflammation des voies biliaires);
  • la formation de calculs biliaires;
  • maladies d'autres organes gastro-intestinaux (gastrite, pancréatite);
  • dermatite atopique (manque de vitamines, action de substances toxiques).

Régime alimentaire pour dyskinésie intestinale

La dyskinésie est une maladie du tractus gastro-intestinal, déclenchée par un complexe de troubles des fonctions motrices du côlon. Avec cette maladie, le patient ressent de forts troubles organiques. Cela est dû au fait que les corps ne sont pas en mesure de remplir pleinement leurs fonctions. Les statistiques montrent que les deux tiers de la population mondiale souffrent de dyskinésie intestinale. Et cela, vous voyez, ne suffit pas.
Quelles sont les principales mesures à prendre en cas de signes d’une telle maladie? Bien sûr, une alimentation appropriée, équilibrée et régulièrement maintenue. C'est un régime alimentaire sain capable d'établir le fonctionnement normal des intestins et de restaurer les selles.

Qu'est-ce qui ne peut pas manger avec une dyskinésie?

Lorsque la dyskinésie ingestion de nourriture indésirable "dans la précipitation". Oubliez les fast-foods, les hot dogs, les chips, le shawarma, les cacahuètes salées ou rôties, les craquelins. Ces produits nuisent non seulement au processus de digestion, mais aggravent également l’état général du patient. Abandonnez toutes sortes de bonbons, farine, boulangerie et confiserie. Glaces, pâtisseries fraîches, muffins, gâteaux, diverses crèmes, tartes, biscuits et pâtisseries - tout cela doit être complètement exclu de votre alimentation. Les graisses animales, le saindoux, le beurre (en grande quantité), les viandes en conserve et fumées, les légumineuses, les oignons, les radis, les champignons et l'ail ont également des effets négatifs sur la santé du patient. Les patients souffrant de dyskinésie doivent être exclus du menu des assaisonnements et des épices, des grains de millet et de l'alcool. Les boissons sucrées et le café seront également superflus.

Que pouvez-vous manger avec la dyskinésie?

Lorsque la dyskinésie est recommandée, utilisez des types de viande et de poisson maigres. Avant utilisation directe, les experts recommandent de les faire bouillir. Des avantages tangibles pour le corps peuvent apporter des plats chauds. Les bouillons de filets «tendres», les soupes de légumes et de riz, les types maigres de produits laitiers et les plats de fruits - tout cela aura un effet positif sur la santé d'un patient souffrant de dyskinésie. Il est également souhaitable d’utiliser des produits laitiers, des légumes bouillis ou cuits à la vapeur, du son, des œufs, des huiles végétales, du miel. Une conversation séparée - fruit. Plus il y en a, plus vite le patient «se lèvera». Il est recommandé de manger des fruits et des baies sous n'importe quelle forme et en n'importe quelle quantité. Les aliments peuvent être lavés avec du thé sucré et faible, du jus, du lait, du bouillon d'églantier ou de l'eau propre.

Régime alimentaire pour la dyskinésie biliaire

Dyskinésie biliaire Les gastro-entérologues appellent un état pathologique la violation grave de la circulation de la bile. Cela est dû à une diminution du tonus et à une répartition inégale de la tension dans les voies biliaires.

Selon la condition, il existe deux types de manifestations de la maladie:

  • dyskinésie, déclenchée par une tension naturelle réduite de la vésicule biliaire et des voies biliaires;
  • dyskinésie causée par la diminution du tonus des organes susmentionnés.

Les causes de cette pathologie sont un régime et une nutrition inappropriés, l'abus de produits nocifs, ainsi que diverses pathologies des organes digestifs internes et du foie.

Afin de traiter avec succès la dyskinésie des voies biliaires de toute origine, il est nécessaire de suivre strictement les règles spécifiées par un médecin spécialiste. En règle générale, le traitement comprend non seulement la correction du régime quotidien et l’utilisation d’un ensemble de préparations médicales spéciales, mais également le respect d’un régime spécial conçu spécifiquement pour le traitement de ces pathologies.

Règles de base de la nutrition dans la dyskinésie biliaire

Une nutrition médicale et des modifications du menu, prescrites par le médecin pour la dyskinésie biliaire, sont nécessaires pour réduire l'influence agressive des facteurs internes et externes sur les organes affectés, pour fournir à l'organisme les vitamines et les micro-éléments nécessaires à une récupération intensive.

Grâce au régime alimentaire, l'écoulement du liquide biliaire est considérablement amélioré, le travail des organes internes et des voies est normalisé. En outre, modifier le régime alimentaire et manger les bons aliments aide à rétablir le fonctionnement de tous les organes du système digestif et à démarrer le processus de régénération des tissus endommagés.

La nutrition pendant le régime devrait être absolument rationnelle et complète, et devrait être dotée d'un nombre suffisant d'éléments et de nutriments pour une existence confortable. Les protéines et les glucides devraient rester normaux, mais le taux de graisse consommé au cours du régime est presque doublé, car il exerce une charge maximale sur les organes digestifs.

Selon la classification établie par le ministère de la Santé de l'URSS, le régime alimentaire pour les dyskinésies biliaires, quelle que soit leur origine, correspond au tableau n ° 5, dans lequel la teneur en substances consommées par jour est:

  • 85 à 90 g de protéines;
  • 70 à 80 g de graisse;
  • 300-330 glucides.

La teneur quotidienne en calories dans le menu du jour est de 2150-2400 kilocalories. Des diminutions ou un excès de ce montant peuvent être confrontés à de graves complications et à un risque accru de détérioration de l'état physiologique.

Principes de l'alimentation pour la dyskinésie biliaire

Pour que le régime alimentaire soit le plus confortable possible pour l'organisme sujet à la pathologie et pour produire l'effet positif nécessaire, il est nécessaire de respecter les normes et règles qui le sous-tendent:

  1. Les repas doivent être fractionnés, en petites portions.. La fréquence des repas est 5-6 fois par jour. Trop manger, mettant une charge supplémentaire sur le système digestif, est absolument interdit. Les repas fréquents contribuent à éliminer l'accumulation de bile, améliorent la digestion et empêchent l'accumulation de morceaux de nourriture dans les voies intestinales.
  2. Assurez-vous de suivre le régime et manger en même temps. Il aide les voies biliaires à s'accorder pour un fonctionnement uniforme et en douceur. La vésicule biliaire est réduite beaucoup moins, elle élimine les spasmes accompagnant les maladies inflammatoires du système digestif.
  3. Absolument, tous les produits utilisés pour la cuisson doivent être traités à la vapeur ou à la vapeur.. Par la suite, avec des résultats de traitement progressifs, vous pouvez diluer le menu avec divers plats préparés par braisage. Les aliments frits sont contre-indiqués, car les substances toxiques libérées par ce type de traitement sont extrêmement difficiles à digérer et peuvent nuire considérablement à la restauration des fonctions des organes endommagés. De plus, les frites augmentent la charge sur l'estomac, les intestins et la vésicule biliaire, irritent leurs parois et provoquent des spasmes.
  4. La nourriture est servie de manière confortable et chaleureuse.. Il est interdit d'utiliser des aliments trop froids ou trop chauds, afin de ne pas causer d'irritation ni de gêne supplémentaires.
  5. Le sel et les épices retiennent les liquides dans le corps, par conséquent, leur utilisation devrait être réduite au minimum. De plus, le chlorure de sodium contribue à l'épaississement de la bile et à sa stagnation dans les canaux excréteurs.
  6. Vous devrez boire le plus de liquide possible, jusqu'à 2,5 litres par jour.. Boire de l'eau permet à la bile de devenir plus liquide et facilite son retrait. L'eau stimule les processus métaboliques, contribue à accélérer la récupération et le renouvellement de tous les types de fluides internes.
  7. Dans le régime alimentaire doivent être présents des produits contenant une grande quantité de fibres. Les fibres alimentaires riches en cette substance réduisent le cholestérol et aident à réduire l'épaississement de la bile, ce qui contribue à réduire le risque de calculs biliaires et de calculs. De plus, les fibres aident à accélérer la digestion et l'excrétion intestinales.
  8. Il faudra s'assurer que Le régime consistait en une variété d’aliments contenant diverses substances lipotropes.. Ils ralentissent la cristallisation du liquide biliaire et augmentent sa capacité à s'écouler.

Le respect de ces règles simples et le respect scrupuleux du menu choisi par le médecin aideront à rétablir plus rapidement le fonctionnement normal du tractus gastro-intestinal et des voies biliaires, à réduire le risque de stase biliaire et de formation de vésicule biliaire et à améliorer de manière significative le bien-être général.

Liste des produits approuvés pour la dyskinésie

Un régime pour dyskinésie biliaire doit contenir une quantité équivalente de protéines et de graisses d’origine tant animale que végétale. Il est nécessaire pour un travail confortable du foie, capable de transformer diverses combinaisons de nutriments en complexes d’acides aminés et de composés complexes, de normaliser le travail du corps et de promouvoir la nutrition des organes et des tissus internes.

Dans la dyskinésie biliaire, les produits suivants sont autorisés:

  • huiles végétales contenant de grandes quantités d’acides gras polyinsaturés;
  • biscuits, biscuits salés au pain de seigle ou de blé, biscuits salés au régime, pain de blé séché;
  • bouillon de viande faible;
  • soupes de légumes. Légumes de cuisson autorisés dans le bouillon de viande;
  • soupes au lait dilué;
  • viande et poisson faibles en gras;
  • des oeufs;
  • produits laitiers fermentés à faible teneur en matière grasse;
  • les légumes contenant une grande quantité d'amidon et de fibres (pommes de terre, courgettes, potiron, divers types de chou, poivrons);
  • filet de poulet ou de dinde sans peau;
  • fruits (pommes, bananes, raisins rouges, fruits secs) nécessairement bouillis ou sous forme de gelée;
  • meringues ou guimauves pour les diabétiques (on les trouve dans les pharmacies ou les magasins spécialisés);
  • Vous pouvez ensuite ajouter au menu des salades de fruits ou de légumes;
  • thé faible au lait, décoctions d'herbes utiles (camomille, églantine), sels de fruits ou de légumes dilués, eaux minérales spéciales sans gaz;
  • purée de céréales à base de céréales (flocons d'avoine, semoule, sarrasin) de consistance semi-visqueuse.

En outre, il est souhaitable de combiner un régime alimentaire avec un complexe de vitamines et de minéraux contenant un grand nombre de substances différentes qui favorisent la régénération du corps. L’introduction d’un tel complément alimentaire sous forme de pilule ou de solution doit être discutée avec votre médecin, car la sélection indépendante peut être fausse et conduire à une mauvaise santé.

Produits interdits pour les pathologies des voies biliaires

Au cours du traitement, il est nécessaire d’éliminer complètement de la diète les produits susceptibles d’entraîner un stress supplémentaire pour le tractus gastro-intestinal, d’augmenter le nombre de spasmes, ainsi que d’épaissir considérablement le liquide biliaire et d’en empêcher l’excrétion.

La liste des produits qui doivent être complètement supprimés du menu comprend:

  • l'alcool;
  • brioches et pain frais;
  • les abats;
  • toutes sortes d'aliments frits;
  • toutes les variétés de bacon et d'huile de cuisson;
  • soupes riches;
  • viandes et poissons gras;
  • des fruits de mer;
  • saucisses, saucisses;
  • tous les types de cornichons, conserves et viandes fumées;
  • assaisonnements épicés;
  • produits laitiers gras;
  • du chocolat;
  • types forts de thé, café;
  • gros oiseau avec la peau;
  • toutes sortes de fast-foods, y compris les sushis et les petits pains;
  • des baies et des fruits (framboises, agrumes, fruits exotiques), ainsi que des légumes agressifs pour la digestion (piments forts, tomates, concombres, céleri) à l'état cru et même bouilli.

Tous ces produits contiennent une variété de toxines, d'acides et de graisses réfractaires, entraînant des difficultés de digestion, ralentissant le flux de la bile et entraînant diverses inflammations et calculs biliaires.

Négliger le régime alimentaire ne ralentira pas seulement le processus de guérison, mais pourrait également conduire à la transition de la pathologie à la forme chronique, à l’apparition de calculs dangereux pour la santé et à la formation de tout un complexe de maladies inflammatoires du tube digestif.

Le choix d'un régime et la fabrication de la table est un médecin. Il est nécessaire de suivre scrupuleusement le menu établi afin que la maladie évolue le plus confortablement possible et que ses symptômes réduisent considérablement son intensité au fil du temps. En outre, le respect de ce régime et des principes nutritionnels aide à perdre du poids et à nettoyer le corps du cholestérol nocif, ce qui a un effet bénéfique sur les fonctions de tous les organes et systèmes internes.

Kuznetsova Irina, examinatrice médicale

2,718 vues totales, 2 vues aujourd'hui

Régime alimentaire pour la dyskinésie biliaire

Description au 17 juin 2017

  • Efficacité: effet thérapeutique après 14 jours
  • Conditions: à partir de 3 mois
  • Coût des produits: 1300-1400 roubles par semaine

Règles générales

La bile est constamment sécrétée par le foie et s'accumule dans la vésicule biliaire entre les repas. Son entrée dans l'intestin après un repas dépend du travail bien coordonné de l'ensemble des organes du système biliaire: les canaux hépatiques (droit et gauche), le canal hépatique commun, la vésicule biliaire, le canal cystique et le canal biliaire principal, qui s'ouvre dans le duodénum par le mamelon de Vater (dans son épaisseur est le sphincter d’Oddi, qui régule l’écoulement de la bile dans l’intestin). Ce sphincter est composé de trois sphincters. L'appareil du sphincter a pour tâche de réguler l'écoulement de la bile dans le duodénum.

Une telle voie biliaire complexe fournit un passage pour la bile et participe à la formation de sa composition, car la muqueuse absorbe de l'eau, des chlorures, des bicarbonates, etc. Un puissant stimulant pour réduire la vessie est en train de manger. Lorsqu’elle pénètre dans le 12-duodénum, ​​une cholécystokinine est produite, laquelle régule la réduction de l’IG. Le temps de sa réduction dépend de la composition de l'aliment - un aliment riche et gras provoque sa longue réduction jusqu'à ce que l'estomac soit vide. Lorsque vous prenez des aliments faibles en gras et dans une petite quantité d'une réduction à court terme. Après la contraction, le tonus diminue et la période de remplissage de la bile commence.

Lorsque la dyskinésie biliaire (DZHVP) n’est pas synchrone, contraction excessive ou insuffisante de la vésicule biliaire, des conduits et des conduits du sphincter. Il existe deux types de troubles: hypertoniques (augmentation du ton de la vessie et des sphincters et dégagement de bile brutal) et hypotoniques (diminution du tonus des sphincters et écoulement lent de la bile par la vessie). Ces conditions sont régulées par le système nerveux autonome et peuvent être provoquées par des émotions nerveuses, des troubles hormonaux, des maladies du tractus gastro-intestinal et des troubles nutritionnels (consommation constante d'aliments gras et épicés, intervalles excessifs entre ses apports).

Lorsque dyskinésie hypotonique dans la vésicule biliaire, la stagnation de la bile et son absorption dans le tube digestif. La stagnation de la bile peut provoquer une inflammation de la vésicule biliaire et constituer un préalable à la formation de calculs car le processus d'épaississement de la bile se produit dans la vessie et devient plus saturé en cholestérol. Le patient atteint de ce trouble s'inquiète de douleurs persistantes dans l'hypochondre droit, qui peuvent augmenter ou diminuer. Les nausées et vomissements, la constipation, l'amertume de la bouche, la faiblesse et la fatigue rapide sont également notés.

Dans les cas de dyskinésie hypertensive, les patients s'inquiètent de douleurs paroxystiques aiguës dans l'hypochondre droit (pendant l'effort physique, de la course), de selles molles, de nausées, de vomissements avec mélange de bile et de manque d'appétit. L'irritabilité, les maux de tête, la fatigue, la tachycardie et la transpiration sont typiques de ces patients. Les dyskinésies étant des troubles fonctionnels, une nutrition rationnelle contribue à leur correction.

Le régime alimentaire pour la dyskinésie biliaire et les maladies du foie est basé sur les mêmes principes. Le tableau principal est donc le tableau n ° 5, avec l'introduction de divers produits tenant compte du type de dyskinésie.

Les principes de base de la nutrition:

  • La quantité de graisses réfractaires (mouton, porc, bœuf, oie, canard), difficiles à digérer, est limitée et augmente également l'hépatose graisseuse. Parmi les graisses animales autorisées, le beurre est mieux absorbé et constitue une source de rétinol et d'acide arachidonique.
  • La quantité de protéine correspond à la norme physiologique (100 g).
  • Contient des produits lipotropes (fromage cottage, blancs d'œufs, poisson, viande maigre).
  • Les aliments sont cuits à l'eau (à la vapeur) et cuits au four, la friture étant exclue.
  • La nourriture est broyée pendant la dyskinésie hypertonique et le broyage n'est pas nécessaire pour la dyskinésie hypotonique.
  • Nutrition fractionnée (jusqu'à 5-6 fois).
  • Le sel est limité à 8 g.
  • Liquide jusqu'à 1,5–2 l.

La teneur en calories doit correspondre à la consommation d'énergie de la personne. Les aliments à faible valeur énergétique entraînent une infiltration graisseuse du foie, la mort cellulaire et le développement du tissu conjonctif.

Les substances extractives (bouillons), les produits contenant du cholestérol, les épices et le lait entier sont limités. Restauration rapide, croustilles, noix salées, eau avec essence, viandes fumées, saucisses sont exclus.

Dans la dyskinésie des voies biliaires hypotoniques et après une cholécystectomie, en présence d'un syndrome biliaire, il est nécessaire de stimuler le système biliaire avec des produits cholérétiques. Dans ce trouble, une variété de régime n ° 5 - tableau n ° 5 L / F (graisse lipotrope) est recommandée. Puisque dans cette pathologie, il est nécessaire de stimuler la sécrétion de bile, d'améliorer la circulation de la bile et la fonction motrice de la vessie et des intestins, le régime alimentaire contient une teneur élevée en graisses, principalement végétales, et en fibres (légumes, fruits, son de blé) qui ont un effet cholérétique.

Dans le même temps, les glucides digestibles (sucre, miel, bonbons, conserves, confitures, pâtisseries) qui contribuent à la stagnation de la bile sont limités ou exclus (en cas d'obésité). En général, il s'agit d'un régime complet avec un contenu physiologique en protéines, enrichi en substances lipotropes qui empêchent la stéatose hépatique (hépatose grasse).

Lorsque la dyskinésie biliaire chez les adultes du type d’aliments hypotonique doit inclure autant que possible les produits à action cholérétique:

  • Les huiles végétales doivent représenter 50% de la quantité totale de graisse. Ils participent à la synthèse des prostaglandines, qui diluent la bile et augmentent la contraction de la vésicule biliaire. Il est important d'utiliser des huiles végétales sans traitement thermique (pour les vinaigrettes, les céréales préparées et les soupes).
  • Les légumes, les fruits et les baies stimulent pratiquement tous la sécrétion de bile, en plus d’éliminer la constipation. Ce moment est important car les selles quotidiennes ont un effet tonique sur les voies biliaires. L'effet le plus prononcé des oranges, des avocats, des mandarines, des melons, des pastèques, des pruneaux, des poires, des citrons et des légumes - citrouille, aneth, rhubarbe, épinards.
  • Jus - chou, betterave, airelles.
  • Son de blé (30 g par jour). Ils sont bouillis avec de l'eau bouillante et ceux gonflés sont ajoutés à tous les plats par 2 cuillères à soupe trois fois par jour. Le son améliore le passage de la bile et réduit les risques de formation de calculs, car il réduit le taux de cholestérol dans la bile.
  • Jaunes d'oeufs.
  • Une prise alimentaire fréquente et fractionnée est importante - elle améliore le flux de la bile et il est également recommandé de développer l'activité motrice.

Le régime n ° 5 est également prescrit dans la dyskinésie hypertonique de la vésicule biliaire, mais avec réduction de la quantité totale de graisse à 60 g, diminution de la quantité d’huiles végétales (jusqu’à l’exception) et de cellulose. Certains augmentent la quantité de glucides simples. Le régime № 5Щ peut également être considéré comme une variante de la nutrition. Il fournit un maximum de foie de schazhenie et d'autres organes du tube digestif et réduit l'intensité de la sécrétion biliaire. Il se caractérise par une teneur réduite en graisse, à l'exception des produits contenant du cholestérol, des substances extractives (bouillons) et des fibres grossières (radis, radis, son, ail, champignons, concombres, oignons, poivrons). Dans l'alimentation de ces patients, il est nécessaire d'exclure les légumes et les fruits crus - vous ne pouvez manger que cuits au four ou en compote.

  • les soupes, les légumes en purée, les bouillons sont exclus;
  • viande et poisson maigre (meilleur sous forme hachée);
  • œufs limités à un par jour (protéines uniquement);
  • lait, fromage cottage faible en gras;
  • légumes cuits et compotés (pommes de terre, courgettes, chou-fleur, citrouille, carottes);
  • les fruits et les baies sont mûrs, sucrés sous forme de compotes, de mousses, de gelée et de fruits râpés;
  • jus de fruits et de baies.

Pour tous les types de dyskinésies et les symptômes d'irritabilité et de névrose, une teneur accrue en magnésium dans le régime est indiquée et un régime en magnésium peut être utilisé. Il réduit les spasmes musculaires, réduit l'anxiété et a un effet analgésique. Le régime alimentaire comprend du pain de grains entiers, du gruau de sarrasin et de mil, de la décoction de son de son, des légumes et des fruits, des fruits secs.

La dyskinésie intestinale (ou colite spastique) est également un trouble fonctionnel qui se manifeste par des douleurs, des flatulences, des modifications des selles et une gêne abdominale. La fonction motrice du gros intestin est altérée et, en même temps, des états spastiques ou atoniques sont notés dans ses différentes parties, mais aucun changement organique n'est détecté. La dyskinésie intestinale est principalement causée par le stress (chronique ou aigu) et les symptômes de la maladie peuvent apparaître plusieurs semaines après. Outre des troubles gastro-entérologiques, le patient présente des troubles névrotiques (anxiété, nervosité, dégradation de l'humeur, états dépressifs, diminution des performances). Souvent, avec la dyskinésie intestinale, la constipation survient, moins souvent - en alternance avec la diarrhée.

Le traitement dépend de la forme de la dyskinésie intestinale: laxatifs, stimulants de la motilité, antispasmodiques (pour la constipation) et agents enrobants absorbants, astringents (pour la diarrhée) sur fond de sédatifs et de tranquillisants. Pour déclencher l'alarme peut nécessiter la participation d'un psychologue.

Une grande attention est accordée à la nutrition et aux habitudes alimentaires.

  • Nutrition fractionnée - il est important de ne pas trop manger ni de surcharger les intestins.
  • Plats bouillis et cuits au four.
  • Pain de seigle
  • Consommation quotidienne de produits laitiers fermentés.
  • Bouillie cuite dans l’eau (n’importe laquelle, excluez le riz pour la constipation).
  • Restreindre (exclure) la cuisson, les produits à base de farine, les épices, les viandes fumées, les viandes et poissons gras, les plats épicés.
  • Refus d'alcool.
  • Exclure les navets, les radis, les radis, l'ail, les champignons.

Lorsque la constipation est justifiée, l’introduction de produits stimulant le transit intestinal. Efficace dans ce cas peut être le régime numéro 3. C’est un régime complet auquel vous pouvez vous tenir constamment. Il comprend des produits qui améliorent la motilité intestinale (légumes, fruits, produits de boulangerie au son, céréales, boissons lactées, son, pruneaux, fibres, betteraves, miel).

Produits exclus qui améliorent la fermentation et la pourriture (aliments frits, légumineuses, glucides simples, aliments gras). Sur un estomac vide, il est recommandé de boire de l'eau avec du miel, des jus de fruits et du kéfir pendant la nuit, des infusions de fruits séchés (pruneaux, abricots secs), puis de consommer des fruits cuits à la vapeur ou simplement une portion de fruits frais. Il est nécessaire d’exclure les produits qui retardent la vidange: chocolat, cornouiller, gelée, cacao, thé fort, airelles rouges, café noir, grenade, myrtilles, poires, pâtes, vin rouge, fromages à pâte molle.

Régime alimentaire pour la dyskinésie biliaire chez les enfants: aliments et menus recommandés

Lorsqu'un enfant est malade, il s'agit d'un test sérieux pour toute la famille. Récemment, il y a une tendance à rajeunir de nombreuses maladies. Maladies du foie et des voies biliaires - ne fait pas exception. La dyskinésie est une violation des fonctions des canaux biliaires, ce qui entraîne une stagnation ou une libération fréquente de la bile. La dyskinésie des voies biliaires nécessite un traitement et un régime correctif est sélectionné individuellement. Nous allons parler de ses caractéristiques dans cet article.

Caractéristiques du régime alimentaire pour la dyskinésie

Le rôle de la bile dans les processus digestifs est difficile à surestimer, c’est elle qui fend la majorité des acides gras. La bile est synthétisée par les cellules du foie et la vésicule biliaire n'est qu'un magasin. Par les canaux, il entre dans l'intestin où il remplit sa fonction principale. Si les conduits se rétrécissent, s’obstruent ou si le sphincter ne retient pas le contenu de la vésicule biliaire, de graves troubles se produisent dans le corps. La DZHVP (dyskinésie biliaire) agit le plus souvent dans le contexte d’autres maladies, ainsi que les causes fréquentes de sa survenue: malnutrition, infections, envahissement par les helminthes, troubles hormonaux, effort physique et stress.

Il est possible de reconnaître le JVP par les signes suivants: goût amer dans la bouche, nausées et vomissements, intolérance à certains aliments (particulièrement gras), faiblesse générale, problèmes de selles, douleur au côté droit.

  • Pour nourrir un enfant, vous avez besoin de 5 à 6 fois par jour en petites portions (jusqu’à 250 grammes). Une pause entre les repas ne dépasse pas 4 heures. Le dernier repas est 3 heures avant le coucher.
  • Les aliments doivent être à la température de la pièce. Les aliments très chauds et froids peuvent causer des malaises
  • En cas de constipation, vous devez inclure des fruits, des légumes, du son de blé et du pain à grains entiers.
  • Interdit de jeûner et de trop manger - vous ralentissez la digestion et interrompez le processus d'assimilation des aliments.
  • Essayez de minimiser la quantité de lipides et de glucides (50 g et 180 g de protéines, jusqu’à 90 grammes).
  • L'apport calorique devrait être dans les 1600 kcal.
  • Le patient doit boire au moins 2 litres d’eau non gazeuse par jour (l’eau alcaline minérale est autorisée). Vous pouvez également donner des jus naturels dilués avec de l’eau, de la compote non sucrée, de la gelée.
  • Base du régime alimentaire - tableau de traitement numéro 5 sur le système Pevsner. Pendant la période d'exacerbation, le régime 5p est prescrit, il faut administrer à l'enfant une bouillie muqueuse, des soupes liquides et une purée de légumes bouillis. Au début, les aliments doivent être hachés ou hachés, puis une mastication complète est suffisante.
  • La restauration rapide, la chapelure, les collations à emporter et d’autres habitudes alimentaires néfastes sont strictement interdites.
  • Apprenez à votre enfant à se conformer au régime alimentaire: à certaines heures, le suc gastrique et les enzymes nécessaires seront libérés et le processus de digestion sera plus rapide.
  • Les nouveaux produits introduisent un peu, observez la réaction individuelle du corps. Les deux premiers jours après l'exacerbation, il est recommandé de donner des soupes liquides ou un bouillon faible en gras, progressivement vous pouvez entrer dans la bouillie, les légumes bouillis. Viande et poisson - pas plus tôt que 5 jours.
  • Aggravations du provocateur - aliments mal digestibles et gras. Les graisses réfractaires et les produits stimulant la circulation de la bile (épices chaudes, assaisonnements, huiles essentielles) doivent être exclus du régime alimentaire.
  • La cuisson à la vapeur ou cuite, frite ou cuite au four en croûte est exclue.

Produits autorisés et interdits

Je veux juste noter que le régime sera long (au moins 3 mois). Son objectif principal est d’établir le métabolisme du cholestérol et des graisses et de restaurer les fonctions du foie et de la vésicule biliaire.

Que peut-on inclure dans le régime:

  • Pâtisseries inconfortables, pain d'hier, biscuits.
  • Soupes aux céréales et aux légumes, soupe végétarienne au bortsch et au chou, soupes aux fruits et aux produits laitiers.
  • Viande faible en gras (poulet, veau, lapin, dinde). L'oiseau est nettoyé de la peau et des tendons.
  • Poisson maigre (merlu, goberge, morue, carpe, brochet, pangasius, etc.).
  • Saucisse au lait, pas de jambon aigre.
  • Produits laitiers faibles en gras (yaourt, kéfir, yaourt, lait). La teneur en matière grasse du fromage cottage - jusqu'à 20%, il ne devrait pas être acide. Crème sure - un maximum de 3 fois par semaine comme additif dans les salades et les plats principaux.
  • Œufs (œufs brouillés ou œufs à la coque) - un par jour.
  • Bouillie (de préférence gruau, semoule, sarrasin, riz), moins souvent mil, blé, orge.
  • Légumes: carottes, courgettes, poivre bulgare, courges. Ainsi que la tomate, le concombre, la citrouille, etc.
  • Baies et fruits sucrés.
  • Comme sauce, utilisez de la sauce aux légumes, du lait, des sauces aux baies et à la crème sure, des légumes verts.
  • Bonbons autorisés: confiture, miel, marmelade, meringue.

Il est nécessaire de refuser les produits suivants:

  • Épices épicées, légumes (raifort, radis, radis, oignon, ail).
  • Champignons
  • Œufs durs et cuits.
  • Conserves de viande et de poisson.
  • Types de viande et de poisson gras, bouillons riches.
  • Les abats.
  • Marinades, cornichons.
  • Sala
  • Bonbons, pâtisseries, pain frais.
  • Glaces, boissons fraîches, sodas.
  • Les légumineuses
  • Fruit aigre.
  • Restauration rapide et plats cuisinés.

Régime alimentaire pour la dyskinésie

Le régime alimentaire pendant la dyskinésie du système digestif vous permet d’optimiser l’état de l’individu et d’éliminer les facteurs qui ont conduit à l’émergence de cette maladie.

La dyskinésie est un groupe de maladies caractérisées par un trouble des fonctions motrices. La dyskinésie se manifeste par une altération de la coordination des mouvements dans le temps et dans l'espace, ainsi que par l'intensité irrégulière de certaines parties des organes et des systèmes. La dyskinésie affecte les organes internes - les intestins, la vésicule biliaire, les voies biliaires.

Diète Dyskinésie

Les experts estiment que l’apparition de dyskinésies au niveau des organes digestifs est principalement associée à une mauvaise alimentation et à de mauvaises habitudes alimentaires. La culture de l'alimentation étant établie dès l'enfance, la responsabilité de l'apparition de la maladie repose essentiellement sur les personnes qui élèvent l'enfant. Bien entendu, vous ne devez pas supprimer la responsabilité de la personne pour son propre état de santé. Les adultes peuvent, s'ils le souhaitent, changer les habitudes instillées depuis leur enfance et améliorer leur alimentation en éliminant les aliments et les plats nocifs.

La survenue d'une dyskinésie peut entraîner une surcharge pondérale chez les patients. Les statistiques médicales ont révélé que les femmes sont plus sensibles à ces maladies que les hommes. Cela est dû au fait que le surpoids - le problème est plus féminin que masculin. Par conséquent, un régime alimentaire pour la dyskinésie des organes digestifs vise à restaurer le poids optimal du patient.

La consommation excessive de graisses animales est une des causes de la dyskinésie. La même chose s'applique aux glucides raffinés simples, tels que le sucre, les bonbons, le chocolat, les gâteaux, les gâteaux et autres friandises.

Le traitement de la dyskinésie par un régime est possible si l'on observe strictement certains principes de l'alimentation. De plus, certains devront suivre toute leur vie:

  • Ne pas manger beaucoup d'aliments gras.
  • Évitez le traitement thermique des aliments en les faisant frire.
  • Pour organiser la régularité de manger et sa fragmentation - au moins cinq fois par jour.
  • Mangez une petite quantité de nourriture à chaque fois pour éviter de trop manger.

L'exacerbation de la maladie nécessite deux semaines après le régime suivant:

  • La nourriture du patient doit être fortement écrasée ou râpée. La viande doit être tordue dans un hachoir à viande.
  • Les fruits sont servis cuits au four ou râpés.
  • Au cours des deux ou trois premiers jours d'exacerbation, les bananes doivent être cuites à la vapeur avant d'être mangées, puis essuyées. Et vous ne pouvez passer aux bananes fraîches que pendant la deuxième semaine après l'aggravation.
  • Les jus fraîchement préparés doivent être dilués avec de l'eau. Les jus de légumes sont exclus et les jus de fruits et de baies sont dilués à la moitié (ou au tiers) avec de l'eau propre.

Quel est le régime alimentaire pour la dyskinésie?

Lorsqu'il est nécessaire de soutenir la santé en modifiant la ration alimentaire, il est nécessaire de répondre à la question suivante: quel type de régime pour les dyskinésies?

Le régime alimentaire pour la dyskinésie est basé sur les principes de la guérison des maladies à l'aide de la nutrition:

  • Tout d'abord, le principe de base de ce régime est la nutrition fractionnée. Au lieu des trois ou quatre repas habituels, le nombre quotidien de repas et d'aliments devrait être divisé en cinq ou six fois.
  • La nourriture est prise en petites portions avec l'objectif principal - éviter de trop manger.
  • L'accent est mis sur les légumes frais, les fruits, les herbes et les baies. Pendant la journée, ils ont besoin de manger beaucoup. Chaque repas doit être accompagné de fruits, de légumes ou de légumes verts.
  • Savourez tous les plats avec des légumes verts hachés (une ou deux cuillerées à soupe).
  • Il faut dire adieu aux aliments gras et aux graisses animales. La préférence est donnée aux huiles végétales non raffinées, mais pas plus de dix grammes par jour.
  • Les aliments frits, salés, fumés, marinés et épicés sont également interdits. La préférence est donnée aux plats cuits à l’ébullition, à la vapeur ou au four.
  • La consommation de glucides simples (biscuits secs, thé avec du sucre, aliments sucrés avec du sucre) doit être minimisée. La dose quotidienne maximale de sucre est de trente grammes de ce produit.

Diet 5 pour la dyskinésie biliaire

Diet 5 pour la dyskinésie biliaire est utilisé pour guérir tout le système digestif. L'utilisation prolongée de ce type de nutrition a un effet bénéfique sur le fonctionnement du foie, de la vésicule biliaire et des voies biliaires. Dans le même temps, le corps du patient ne manque pas d'éléments utiles, car tous les éléments nécessaires sont introduits avec de la nourriture pour maintenir un niveau optimal d'énergie et de bien-être. Avec l'aide de la nutrition recommandée, il est possible de rétablir le niveau souhaité de métabolisme des graisses et du cholestérol. Un effet supplémentaire est la normalisation du fonctionnement de toutes les parties de l'intestin.

Le régime numéro 5 pour la dyskinésie doit être utilisé pendant une longue période: un an et demi - deux ans sont considérés comme la période d'utilisation minimale. Et pour changer de régime, il est uniquement possible d'introduire des innovations culinaires après avoir consulté un spécialiste.

En ce qui concerne le régime numéro cinq, ne vous inquiétez pas, il est interdit "presque tout". Cela ne correspond pas aux dispositions réelles du régime alimentaire, qui vous permettent de consommer des protéines et des glucides en quantités normales. Bien entendu, les graisses ayant des caractéristiques réfractaires, les substances azotées de nature extractive et le cholestérol abandonnent "en dehors de la table". La viande de consistance filante est sujette au frottement ou à la mouture lourde, tout comme les légumes, constitués de fibres grossières. Lors de la cuisson de différents plats, la farine et les légumes ne sont pas passés au plat mais simplement séchés dans une casserole sans graisse et à une température de chauffage basse. Il faut veiller à la température des plats préparés qui sont servis au patient - ils doivent être à une température confortable, à savoir vingt-vingt-cinq degrés et pas plus.

Le contenu quotidien du "matériau de construction" nécessaire et des substances nécessaires est réparti comme suit:

  • À partir de protéines, vous ne pouvez pas manger plus de cent grammes.
  • Parmi les matières grasses, il est permis de consommer jusqu'à quatre vingt dix grammes (dont un tiers sont des matières grasses végétales).
  • La quantité autorisée de glucides est comprise entre trois cent et trois cent cinquante grammes (le nombre de glucides simples pouvant atteindre cinquante à soixante grammes).
  • La teneur maximale en calories dans la ration journalière est de 2 800 à 3 000.
  • Vous devez vous abstenir de grandes quantités de sel: vous pouvez en consommer jusqu'à six à dix grammes.
  • La quantité quotidienne d'eau pour le patient - jusqu'à deux litres.

Une nuance importante du régime alimentaire - vous devez manger un peu toutes les trois heures.

Produits et plats recommandés pour le régime numéro 5:

  • Produits entièrement farineux fourrés à la viande et au poisson bouillis, aux pommes, au fromage cottage - raviolis, raviolis.
  • Soupes de légumes et soupes de céréales sur bouillon de légumes; soupe végétarienne et bortsch; soupes de produits laitiers avec des pâtes; soupes de fruits.
  • Variétés maigres de viande et de volaille - veau, bœuf maigre, viande de porc, de lapin et de poulet. L'oiseau peut être utilisé sans peau. Viande et volaille bouillir, cuire après ébullition, cuite en morceaux ou hachée.
  • Les variétés de poisson à faible teneur en matière grasse bouillies et cuites au four après la cuisson. Vous pouvez manger du hareng trempé dans du lait; poisson en gelée (que vous devez faire bouillir à l'avance); poisson cuit avec des légumes; salades de fruits de mer.
  • Les saucisses de doctorat, diabétiques et au lait sont autorisées; jambon - pas forte et faible en gras; saucisses au lait.
  • Produits laitiers à faible teneur en matières grasses - lait, yaourt, kéfir. Fromage cottage avec une teneur en matières grasses n'excédant pas vingt pour cent, qui peut être consommé frais ou fabriqué à partir de ses casseroles, boulettes et puddings. La crème sure ne peut être utilisée que comme additif dans les plats - salades, etc.
  • Les œufs peuvent être consommés uniquement bouillis à la coque ou sous forme d'omelettes à la vapeur.
  • Vous pouvez utiliser n'importe quel type de céréales.
  • Différents types de légumes (sauf ceux interdits) pouvant être consommés frais, cuits, au four et à l'étuvée.
  • Les plats peuvent être des sauces aromatisées - légumes, produits laitiers, crème sure, jus de légumes sucrés. Parmi les assaisonnements et les épices, la préférence est donnée à la cannelle, au persil et à l'aneth.
  • Des salades et des hors-d'œuvre, vous pouvez manger des vinaigrettes, des salades de légumes frais à l'huile végétale.
  • Vous pouvez manger des fruits et des baies, faire des salades de fruits, des compotes non acides et de la gelée.
  • Bonbons autorisés par le régime: miel, confiture, bonbons (sauf au chocolat), marmelade, meringue, boules de neige.
  • Boissons - thé, jus de légumes, fruits et baies.

Alors, avec quoi, sans regret, devez-vous abandonner pendant longtemps ou à jamais pour optimiser votre santé? En plus de la liste générale des plats et des produits qui ne peuvent pas être consommés pendant la dyskinésie (donnés dans la section appropriée), ils s’y ajoutent:

  • Les produits riches en substances extractives, en acide oxalique et en huiles essentielles sont soumis à une exclusion totale et immédiate. Par conséquent, l'oignon, l'ail, les radis, l'oseille, les épinards et les radis doivent dire "Au revoir!".
  • En plus des bouillons et des soupes ci-dessus, vous devrez oublier la soupe salée, ainsi qu'une variété d'okroshkas.
  • Les viandes grasses sujettes à exclusion sont ajoutées aux sous-produits - foie, cervelle, reins.
  • Le caviar salé et divers sont ajoutés à la liste des poissons gras.
  • On a déjà parlé de la viande fumée, mais il est nécessaire de s'en séparer non seulement, mais de la plupart des saucisses.
  • Les aliments en conserve - la viande, le poisson sont également considérés comme des produits inappropriés.
  • Les amateurs de matières grasses devraient dire adieu à toutes ses espèces - agneau, porc, bœuf. Les graisses culinaires sont également sans regret exclues du régime alimentaire.
  • Les œufs brouillés, quelle que soit leur forme, et les œufs à la coque cuits ne sont pas des aliments appropriés.
  • Vous ne pouvez pas manger de la crème et du lait avec une teneur en matières grasses de six pour cent.

Pour avoir une idée précise de ce qui ne doit pas être consommé avec le régime numéro cinq, vous devez vous familiariser avec la section dans laquelle les aliments et les plats interdits sont indiqués, puis leur ajouter la liste ci-dessus.

Régime alimentaire pour la dyskinésie chez les enfants

La toute première étape dans l’organisation d’un régime alimentaire pour un enfant sera une conversation avec lui, au cours de laquelle vous devrez expliquer à votre enfant que, pour qu’il se rétablisse, vous devez abandonner diverses choses préférées de votre enfant. Certains d’entre eux sont exclus à l’époque, mais d’autres devront oublier pour toujours.

L'enfant devra oublier:

  • Crème glacée et autres plats et plats froids.
  • Restauration rapide, petits déjeuners préparés, cornflakes, maïs soufflé, chips, craquelins.
  • Boissons gazeuses - à propos de "Fante", "Pepsi-Cola", "Coca-Cola", "Sprite", limonade et autres.
  • Eau minérale au gaz.
  • Chewing-gum.

Les boissons gazeuses et froides et les plats sont interdits pour certaines raisons. En cas de dyskinésie biliaire, par exemple, un spasme des voies biliaires peut survenir, entraînant l’apparition d’une crise et la douleur.

La liste complète des aliments interdits pour les enfants atteints de dyskinésie est la même que pour les adultes. Si nécessaire, vous pouvez lire la section correspondante sur les aliments interdits dans cette maladie.

Le régime alimentaire pour la dyskinésie biliaire chez les enfants est le suivant. Certains produits et plats peuvent être consommés par les enfants en cas de maladie:

  • Dès les premiers plats, la préférence devrait être donnée aux soupes de légumes, soupes de légumes aux céréales, soupe végétarienne au bortsch et au chou et soupes au lait.
  • À partir du deuxième cours, la préférence devrait être donnée:
    • types maigres de viande, de volaille et de poisson; faites-y cuire des plats bouillis ou des escalopes à la vapeur, des boulettes de viande, des boulettes;
    • plats d'accompagnement - bouillie de riz et de sarrasin, pâtes, légumes cuits à l'eau;
    • porridges de lait (sauf pour le mil); casseroles à la vapeur;
    • produits laitiers - lait, kéfir, ryazhenka faible en gras, fromage cottage faible en gras, crème sure et beurre (en vinaigrette), fromages non salés;
    • omelettes à la vapeur; œufs à la coque - pas plus de deux - trois fois par semaine;
    • huile végétale;
    • pain de blé séché, foie de galette, biscuits secs;
    • tous sauf les légumes interdits.
  • Parmi les desserts doivent être privilégiés:
    • fruit sucré mûr; baies - fraises et fraises;
    • jus de fruits et de baies sucrés; compotes et gelée; purée de fruits et de baies;
    • thé faible;
    • de bonbons - miel, confiture, marmelade, guimauve, guimauve, caramel.

Il y a plusieurs nuances dans la préparation des plats pour les enfants qui doivent être considérées:

  • Il est possible d'ajouter des oignons dans les premiers plats, mais il doit être traité en conséquence. Les oignons doivent être coupés et verser de l'eau bouillante pendant quinze minutes. Après cela, vous devez vider l'eau et mettre l'oignon dans la soupe, sans le faire frire.
  • Parfois, vous pouvez ajouter des soupes de légumes végétariens avec des produits à base de viande. Pour ce faire, cuire les boulettes de viande séparément et les mettre dans une assiette avec le premier plat.
  • Dans les soupes, ajoutez une cuillère à soupe d'huile végétale. Il est également bon d'ajouter la même quantité d'huile végétale à divers plats d'accompagnement de céréales et de légumes. L'huile végétale a des qualités précieuses - un léger effet cholérétique, ainsi qu'une action anti-inflammatoire. Lors du choix de l'huile végétale, il convient de privilégier les huiles non raffinées des producteurs nationaux en raison de leur bonne qualité.
  • Les légumes frais sont un attribut indispensable de la table de régime pour la dyskinésie. Une fois moulu, il devrait être ajouté aux entrées, aux céréales et aux légumes.
  • Un enfant peut manger une certaine quantité de bonbons pendant la maladie. Cela se comprend de la liste des aliments autorisés. Mais n'abusez pas des bonbons - ils ne devraient pas être mangés plus d'une fois par jour. Au lieu des aliments sucrés contenant du sucre, il est préférable de dorloter votre enfant avec des pommes cuites au four avec du miel, des purées de fruits et des puddings vapeur, des fruits sucrés ou des mousses aux baies.
  • Les biscuits secs et les biscuits secs ne peuvent être consommés qu'avec des boissons, en tant que deuxième petit-déjeuner ou collation de l'après-midi. Ils servent d’additif aux thés, compotes, kissels, kéfir, ryazhenka.

Régime alimentaire pour dyskinésie intestinale

La dyskinésie intestinale est une maladie caractérisée par une altération de la motricité du tractus intestinal. Il existe deux formes de manifestation de la maladie: l'hypomoteur (hypokinétique) et l'hypermoteur (hyperkinétique).

La dyskinésie intestinale hypomotrice est un trouble fonctionnel de la motilité associé à une diminution du péristaltisme. En même temps, le patient a une violation de la chaise - les selles sont rares et, dans un petit volume, il y a constipation. Le patient s'inquiète d'autres symptômes - ballonnements et lourdeur intestinale, flatulences - forte décharge de gaz, douleur dans le gros intestin. La localisation de la douleur ne peut pas être identifiée, les patients se plaignent que cela fait mal "partout dans l'estomac".

L'une des causes de la dyskinésie hypomotrice de l'intestin est la nutrition, que l'on peut qualifier de "stérile" en raison de la forte transformation des produits. Par exemple, certains adultes considèrent qu'il est nécessaire de peler tous les fruits et les légumes de la peau avant de les utiliser - pommes, concombres, etc. Certaines des mères attentionnées versent des fruits et des légumes frais dans de l'eau bouillante pour tuer les germes au lieu de les rincer à l'eau courante. De telles actions sont totalement inutiles et conduisent à une dysbactériose et à un désordre des fonctions intestinales.

En outre, le manque de nourriture dans les produits laitiers fermentés et les produits à base de céréales secondaires (bouillie, pain) peut entraîner une dyskinésie intestinale hypomotrice.

La dyskinésie intestinale hypermotor est l’activité motrice excessive de cet organe de la digestion. Dans cette forme de dyskinésie, la vidange intestinale se produit trop souvent pour que des substances utiles soient absorbées par les parois intestinales. Dyskinésie hypermotrice manifestant de fréquentes douleurs paroxystiques - spasmes dans différentes parties de l'abdomen et besoin fréquent de vider le côlon, diarrhée.

Les changements pathologiques dans les fonctions de l'intestin, qui conduisent à l'apparition d'une dyskinésie hypermotrice, sont associés à une microflore intestinale altérée. Ce processus provoque une maladie d'origine alimentaire. En outre, de telles violations peuvent être causées par une ingestion prolongée d'aliments incompatible avec le type de digestion.

La dyskinésie intestinale hypermotrice se manifeste souvent dans un contexte de famine injustifiée - divers régimes alimentaires chez les femmes, des modèles à moitié affamés et des mannequins.

Le régime alimentaire pour la dyskinésie intestinale vous permet de normaliser toutes les fonctions de l’intestin et d’améliorer l’état du patient. Avec différentes formes de dyskinésie, il existe un type de régime. Ceci sera discuté ci-dessous dans les sections correspondantes.

Régime alimentaire pour la dyskinésie hypomotrice

La dyskinésie hypomotrice se manifeste par une diminution des processus métaboliques et de la fonction motrice des organes digestifs. Allouer une dyskinésie hypomotrice (hypokinétique) de l'intestin, de la vésicule biliaire et des voies biliaires.

Les causes des troubles intestinaux hypomoteurs ont été discutées précédemment. Le régime alimentaire pour la dyskinésie hypomotrice de l'intestin permet aux fonctions altérées des organes digestifs de redevenir normales et comprend les principes suivants:

  • La nourriture doit être prise souvent et par petites portions.
  • Les aliments doivent être consommés à chaud.
  • Les aliments froids aident à améliorer le transit intestinal.
  • La technologie de traitement des aliments est la suivante. Les repas doivent être cuits à la vapeur, cuits, cuits au four.

Les produits capables de stimuler les fonctions motrices de l'intestin et d'établir un processus régulier de vidange du côlon sont introduits dans l'alimentation du patient:

  • bouillir céréales - sarrasin, millet, orge perlé, cuit à l'eau;
  • les légumes sous toutes leurs formes et les légumes verts frais;
  • fruits et baies en grande quantité, en particulier bananes et pommes;
  • fruits secs - dattes, figues, pruneaux, abricots secs;
  • produits laitiers fermentés - kéfir, ryazhenka, yaourt, yaourts naturels, fromage cottage, divers types de fromage, crème sure;
  • jus de fruits et légumes frais; boissons aux fruits, boissons aux fruits à base de fruits, fruits secs et baies;
  • pain de seigle et farine de blé;
  • le son, qui peut être ajouté aux soupes et aux céréales;
  • viandes maigres, volaille et poisson; les abats;
  • premiers plats - légumes végétariens, flocons d'avoine; bortsch, soupe de betterave rouge, soupe de chou, cornichon; soupe de fruits froide;
  • diverses huiles végétales;
  • beurre et ghee;
  • œufs durs;
  • divers bonbons - sucre, miel, crème glacée, confiture, gelée; les bonbons doivent être consommés en petites quantités et pas plus d'une fois par jour;
  • l'utilisation d'épices douces est possible;
  • de boissons - thé faible et kvass.

Il est nécessaire d'exclure (ou de limiter sévèrement) du produit alimentaire contribuant à la fermentation et à la pourriture de l'intestin:

  • légumineuses - haricots, pois, lentilles, pois chiches, soja, etc.
  • le chou;
  • jus de raisin et de pomme.

La liste des produits interdits est la suivante:

  • viandes grasses, volaille et poisson;
  • produits fumés;
  • céréales - riz, semoule et flocons d'avoine;
  • pâtes alimentaires - vermicelles, nouilles, pâtes alimentaires;
  • légumes - pommes de terre, radis, radis, navets, oignons, ail;
  • assaisonnements épicés, épices et plats - poivre, moutarde, raifort, adjika, etc.
  • produits de boulangerie - pain à base de farine de haute qualité; cuisson de la pâte à tarte et de la pâte feuilletée; produits à base de farine - biscuits et autres;
  • aliments en conserve;
  • huiles de cuisson de divers types;
  • de boissons - thé fort, café, cacao, lait, gelée;
  • bonbons - chocolat, chocolats, pâtes et crèmes au chocolat;
  • fruits et baies - coings et myrtilles;
  • toutes les boissons alcoolisées de force différente.

Les herbes médicinales et les frais qui sont bien utilisés dans la dyskinésie hypomotrice intestinale - écorce de nerprun, feuille de séné, rhubarbe, zhoster. Ces plantes ont un effet laxatif qui stimule la motilité intestinale.

Le régime alimentaire pour la dyskinésie hypomotrice (hypokinétique) de la vésicule biliaire et des voies biliaires sera présenté dans la section suivante.

Régime alimentaire pour dyskinésie hypermotor

Les aliments que le patient consomme au cours de la transition vers un régime devraient être saturés de tous les composants utiles. Une attention accrue est portée au bon équilibre entre protéines, lipides, glucides, vitamines, minéraux et oligo-éléments, car le patient ne doit pas s'affaiblir et s'épuiser en raison de la transition vers une alimentation saine.

Le régime alimentaire de la dyskinésie intestinale hypermoteur a un caractère sans plaque et contient des graisses végétales en grande quantité. Cela est nécessaire pour neutraliser l’effet des aliments riches en fibres, ce qui entraîne une augmentation de la motilité intestinale et des spasmes qui s’y produisent.

Au tout début de l'observance du nouveau régime alimentaire, il est nécessaire d'abandonner l'utilisation des légumes. Cela est dû au fait que les légumes, quelle que soit leur forme, sont riches en fibres et contribuent à augmenter la motilité intestinale et à en améliorer la vidange.

Si des améliorations notables se sont produites dans l'état du patient, vous pouvez commencer à introduire des légumes en petites quantités. Au début, ils ne sont consommés que sous forme bouillie, puis ajoutés graduellement bruts.

Les jus fraîchement préparés à des doses minimales sont pris après les légumes. Ensuite, leur nombre peut augmenter jusqu’à une demi-tasse 2 à 3 fois par jour.

Les patients atteints de dyskinésie hypermotrice doivent être prudents avec l'utilisation du son de blé, car ils peuvent provoquer des accès de douleur et de flatulence. La dose initiale de son - une cuillère à café à prendre le matin, arrosée d’eau. Progressivement, si l'état du patient s'améliore, vous pouvez augmenter la quantité de son en l'ajoutant à la nourriture.

Lorsque la dyskinésie hypermotrice est utile pour manger des aliments et des plats qui ralentissent la motilité intestinale:

  1. Myrtille, merisier, poires, cornouiller, cognassier. Ces fruits et baies contiennent une grande quantité de tanins astringents qui fixent la chaise. Il est utile de faire de ces boissons aux fruits - décoctions et gelées. Sous sa forme brute, la diarrhée est déconseillée, car elle augmente la fonction motrice des intestins.
  2. Thé fort, principalement des variétés vertes; cacao cuit dans de l'eau.
  3. Potages à haute teneur en composants formant le mucus, bouillie sous forme essuyée; gelée. Ces plats ont une teneur élevée en substances qui n'irritent pas le tractus gastro-intestinal, ont une consistance visqueuse et se déplacent lentement dans les intestins.
  4. De céréales utiles de riz et de semoule.
  5. Plats et boissons chauds.

Il convient de noter à nouveau que les plats et produits ci-dessus sont recommandés pour le traitement de la diarrhée et sont interdits en cas de constipation.

Menu diététique pour la dyskinésie

Voici un exemple de menu pour la dyskinésie pendant quatre jours.

  • Petit déjeuner - flocons d'avoine, salade de légumes frais avec de l'huile végétale, thé vert faible avec du pain.
  • Le deuxième petit déjeuner - un verre de jus de fruits fraîchement préparé, dilué avec de l'eau.
  • Déjeuner - soupe de légumes à l'huile végétale, viande bouillie, salade de choux à l'huile végétale, compote de fruits secs.
  • Heure du thé - fruits frais.
  • Dîner - bouillie de sarrasin, salade de betteraves bouillies à la crème sure, thé vert faible.
  • Avant d'aller au lit - un verre de kéfir, cent grammes de pruneaux trempés.
  • Petit-déjeuner - fromage cottage avec crème sure, un verre de ryazhenka.
  • Le deuxième petit-déjeuner est composé de fruits frais.
  • Déjeuner - soupe de céréales avec légumes, poisson bouilli, légumes cuits au four, gelée.
  • Snack - compote avec des biscuits secs.
  • Dîner - bouillie de millet, salade de concombre à l’huile végétale, thé vert faible avec du pain.
  • Avant d'aller au lit - un verre de kéfir, cent grammes d'abricots secs trempés.
  • Petit déjeuner - bouillie de riz au lait, thé vert faible avec du pain.
  • Le deuxième petit déjeuner - un verre de jus de fruits fraîchement préparé, dilué avec de l'eau.
  • Déjeuner - soupe maigre de divers légumes à l’huile végétale, boulettes de viande à la vapeur, salade à l’huile végétale, compote de fruits secs.
  • Heure du thé - fruits frais.
  • Dîner - omelette vapeur, salade de légumes frais, thé vert faible avec du pain.
  • Pour la nuit - un verre de kéfir, cent grammes de pruneaux trempés.
  • Petit déjeuner - bouillie de sarrasin avec des fruits secs (pruneaux, abricots secs, raisins secs) et du miel, thé faible avec du pain.
  • Le deuxième petit-déjeuner est composé de fruits frais.
  • Déjeuner - soupe végétarienne avec nouilles, poisson bouilli, purée de pommes de terre, salade de légumes frais, gelée.
  • Snack - compote de fruits avec des biscuits galetny.
  • Dîner - boulettes de pommes de terre à la crème sure, salade fraîche.
  • Pour la nuit - un verre de kéfir.

Recettes de régime de dyskinésie

Les recettes pour les régimes dyskinésiques doivent être divisées en plusieurs sous-groupes. Tout d'abord, différents plats sont utiles pour les dyskinésies de type hypomoteur et de type hypermoteur. En outre, il existe certaines différences de régime alimentaire avec la dyskinésie intestinale et la vésicule biliaire, le long des voies biliaires.

Salade de betteraves bouillies avec des carottes - utile pour la dyskinésie hypomotrice (hypokinétique) de l'intestin et de la vésicule biliaire, ainsi que des voies biliaires.

Ingrédients: 1-2 betteraves, 2-3 carottes, huile végétale non raffinée - olive, tournesol.

  • les betteraves et les carottes doivent bouillir; les premières betteraves sont cuites, puis les carottes, car les betteraves sont cuites plus longtemps;
  • les légumes bouillis sont pelés et frottés sur une grande râpe;
  • Salade besoin d'un peu de sel et ajouter au goût de l'huile végétale.

Les boulettes de viande de sandre sont utiles pour tous les types de dyskinésies de l’intestin et de la vésicule biliaire, les voies biliaires.

Ingrédients: un sandre cru frais, un œuf de poule.

  • la viande de poisson est séparée des os et passée dans un hachoir à viande;
  • un œuf est ajouté à la viande hachée et tout est bien mélangé;
  • vous devez faire de petites boulettes de viande, de taille approximative, comme une noix;
  • mettre la casserole sur le feu, porter l'eau à ébullition et saler;
  • mettre les boulettes de viande dans de l'eau bouillante et cuire jusqu'à ce qu'elles soient prêtes, environ 7 minutes;
  • Les boulettes de viande cuites peuvent être légèrement dosolées et, si désiré, verser de l'huile végétale.

Les boulettes de sandre peuvent être congelées et cuites au besoin. Ensuite, le temps de cuisson est augmenté à 10 minutes. Pour les boulettes de viande, mettez les accompagnements suivants: purée de pommes de terre, porridge au sarrasin. 3

Potiron-cocotte aux pommes - convient particulièrement aux patients atteints de dyskinésie hypomotrice (hypokinétique) de l'intestin et de la vésicule biliaire, des voies biliaires.

Ingrédients: citrouille - 150 grammes, pommes - 50 grammes, une moitié de protéine d’oeuf, sucre - une cuillère à thé, beurre - 5 grammes, craquelins moulus - une cuillère à thé, crème sure - deux cuillerées à thé, lait - une cuillère à soupe, semoule - deux cuillères à café.

  • éplucher la citrouille puis la couper en petits morceaux avec les pommes;
  • mettre dans une casserole, ajouter un peu d'eau et laisser mijoter sous le couvercle quelques minutes, jusqu'à ce que le mélange ait ramolli;
  • puis couper en une masse épaisse avec un mélangeur ou écraser avec un écrasement;
  • dans la purée obtenue, ajoutez le lait et mettez le feu, amenez la purée à ébullition et mettez la semoule, puis mélangez la purée;
  • puis ajoutez le beurre et le sucre, mélangez;
  • la purée doit être refroidie à chaud et y mettre une protéine qui ne doit pas s'enrouler; mélanger le tout à fond;
  • Cuire au four graisse et saupoudrer de chapelure;
  • y mettre la purée de pommes de terre, niveler et graisser avec de la crème sure;
  • cuire au four à 170 degrés.

Cocotte de potiron aux pommes servie avec de la crème sure ou une sauce aux fruits.

Les abricots secs kissel sont un bon plat à préparer pour les patients atteints de dyskinésie hypomotrice intestinale.

Ingrédients: abricots secs - 150 grammes, fécule de pomme de terre - une cuillère à soupe, eau - quatre verres, sucre - au goût.

  • abricots secs lavés et bouillis jusqu'à cuisson dans une petite quantité d'eau;
  • vous devez ensuite vider l'eau dans un autre récipient et laisser cuire à nouveau;
  • abricots secs frotter à travers un tamis, une passoire, broyer avec un mélangeur;
  • ajoutez le liquide égoutté, le sucre et le reste de l'eau aux abricots secs (vous devez laisser trois-quarts de verre d'eau pour diluer l'amidon);
  • diluer l'amidon dans l'eau restante;
  • liquide avec les abricots secs mis à feu, porter à ébullition et y verser doucement l'amidon dilué;
  • Kissel doit être mélangé et immédiatement désactivé;
  • Verser le liquide chaud dans des récipients et utiliser sous forme refroidie.

Confiture de pommes pressée - ce plat sucré est utile pour tous les types de dyskinésie intestinale et de vésicule biliaire, des voies biliaires - hypomoteur (hypokinétique) et hypermoteur (hyperkinétique).

Ingrédients: pommes en n'importe quelle quantité, eau, sucre - au goût.

  • éplucher les pommes, les couper et les peler à l'intérieur;
  • couper les pommes en petits morceaux;
  • verser une petite quantité d'eau dans la casserole - pour couvrir un peu le fond du lit, mettre les pommes dans la casserole, couvrir et laisser mijoter;
  • il est nécessaire de vérifier si les pommes sont prêtes avec une cuillère: si les pommes se réchauffent facilement au pressage, ajoutez-y du sucre;
  • alors tout se mélange bien et bout pendant cinq minutes;
  • ensuite, la masse en ébullition est rapidement transférée dans des pots stériles, qui doivent être rapidement fermés avec des couvercles et enroulés;
  • une telle confiture est stockée à la température ambiante.

Que pouvez-vous manger avec la dyskinésie?

  • Diverses céréales. Ils contiennent un grand nombre de glucides complexes et de fibres alimentaires stimulant l'activité des organes digestifs. Sarrasin, orge perlé et flocons d’avoine.
  • Légumes - pommes de terre, betteraves, carottes, tomates, citrouilles, courgettes, concombres, chou-fleur, choux de Bruxelles.
  • Herbes fraîches - aneth, persil, laitue, céleri, épinards.
  • Produits laitiers fermentés - kéfir, ryazhenka, yaourt, yaourts naturels, fromage cottage allégé, fromage non salé et allégé.
  • Fruits frais, bouillis et cuits au four.
  • Jus de fruits fraîchement préparés, dilués avec de l'eau.
  • Agrumes, jus dilué d'eux (sauf le jus de citron).
  • Variétés de viande bouillie maigre (poulet, dinde, lapin); plats préparés à partir d'eux.
  • Poisson bouilli maigre - morue, goberge, plie, merlan, merlu argenté, sandre, kéta; plats cuisinés à partir d'eux.
  • Huile végétale non raffinée - 10 grammes par jour.

Les aliments suivants doivent être limités dans le régime alimentaire d'un patient souffrant de dyskinésie:

  • Semoule et céréales de riz - du fait qu’elles sont très nettoyées au cours de la transformation et ne contiennent pas de fibres alimentaires grossières, nécessaires à la normalisation du travail des organes digestifs.
  • Le chou blanc, parfois, devrait être limité dans le régime alimentaire. Cela doit être fait car tous les patients ne tolèrent pas bien les fibres grossières.
  • Sucre - pas plus de 30 grammes par jour.
  • Pain à grains entiers, à base de farine complète ou de son - pas plus de 150 grammes par jour.
  • Œufs - pas plus de trois pièces par semaine.

Qu'est-ce qui ne peut pas manger avec une dyskinésie?

  • Divers bouillons (viande, poisson, champignons) et premiers plats préparés avec leur aide.
  • Graisses - porc, canard, mouton, oie; plats gras.
  • Viande grasse - porc, agneau et boeuf; oiseau - canard et oie.
  • Poisson gras - esturgeon, saumon, flétan, maquereau, hareng.
  • Légumes qui irritent la membrane muqueuse des organes digestifs - oignons, ail, radis, radis.
  • Épices, assaisonnements et sauces épicés - poivre, moutarde, adjika, raifort; plats épicés.
  • Mayonnaise et ketchup, ainsi que toutes les sauces en magasin.
  • Aliments et produits frits.
  • Produits fumés, marinades et marinades.
  • Alcool - boissons fortes et faibles, y compris gazéifiées, ainsi que la bière.
  • Thé fort, café.
  • Jus de magasin, jus de légumes fraîchement pressés, en particulier de citron.
  • Cacao, chocolat, chocolats, crèmes au chocolat.
  • Eau minérale gazeuse et boissons sucrées et non alcoolisées gazéifiées.
  • Crème glacée et chewing-gum.
  • Céréales à cuisson rapide.
  • Gruau de mil.
  • Diverses noix.
  • Légumineuses - haricots, pois, lentilles, soja, etc.
  • Tous les types de champignons.
  • Pain frais et pâtisseries de toute fraîcheur - brioches, gâteaux faits maison, tartes, pizzas, biscuits.
  • Produits à la crème - gâteaux et pâtisseries.
  • Fromage cottage et fromages gras.
  • La quantité de crème sure et de beurre par jour doit être limitée et exclue lors d'une exacerbation.

Si vous lisez attentivement la liste des ingrédients interdits, vous constaterez que la plupart d'entre eux ne doivent pas être consommés et que les personnes en bonne santé. Par conséquent, le problème - que ne peut pas manger avec la dyskinésie? - est résolu en modifiant le régime alimentaire dans le sens de la guérison et d'une alimentation appropriée.

Éditeur expert médical

Portnov Alexey Alexandrovich

Éducation: Université de médecine nationale de Kiev. A.A. Bogomolets, spécialité - "Médecine"


Plus D'Articles Sur Le Foie