Cirrhose du foie pendant la grossesse

Laisser un commentaire

Habituellement, la grossesse n’aggrave pas le cours de la cirrhose, mais une aggravation de la condition de la femme est possible. La fréquence des complications de la cirrhose du foie et de la grossesse est de 20%. Le résultat concernant la mère et l’enfant dépend des caractéristiques de l’évolution de la maladie avant la grossesse. Le pronostic dépend en particulier du degré de dysfonctionnement métabolique et des varices de l'œsophage ou de l'estomac. Le plus grand risque de complications pendant la grossesse avec la cirrhose est observé au troisième trimestre, ce qui est associé à une augmentation de la BCC. Si le shunt est effectué avant la grossesse planifiée, le risque de saignement est réduit. Lorsque les varices de l'œsophage sont recommandées, la sclérothérapie.

Raisons

Une cirrhose du foie peut survenir pendant la grossesse. Cela est dû à la faiblesse générale de la défense naturelle et de l'organisme dans son ensemble. En raison de la faiblesse du système immunitaire, la future mère est exposée à de fréquentes expositions à des infections virales et bactériennes. Pendant cette période, le risque de développer une hépatite virale, qui provoque souvent une cirrhose, augmente. Les autres facteurs indésirables contribuant à l'apparition de complications sous la forme d'une pathologie hépatique grave et dangereuse, dans laquelle les cellules de l'organe meurent progressivement sans possibilité de récupération, sont les suivants:

  1. Hépatite toxique auto-immune.
  2. Maladie biliaire avant la grossesse.
  3. Violation des processus métaboliques dans le corps.
  4. Utilisation à long terme de certains médicaments conduisant à un dysfonctionnement du foie.
  5. Immunité sévèrement réduite, dans laquelle une cirrhose biliaire primitive s'est développée. Les pathologistes sont affectés par les voies biliaires, ce qui provoque la mort des cellules du foie.
  6. Cholangite de type sclérosante primitive, lorsque les voies biliaires se bouchent progressivement, à cause de laquelle elles se rétrécissent et s'enflamment.
  7. Abus de boissons alcoolisées.
  8. Mauvaise hérédité.

Si les spécialistes ne peuvent déterminer la cause fondamentale du début du processus de nécrose des cellules du foie pendant la grossesse, le diagnostic de cirrhose cryptogénique est posé.

Les symptômes

La maladie qui se développe pendant la grossesse se manifeste au stade initial, appelé stade de compensation. Les premiers symptômes d’exacerbation de la maladie sont les suivants:

  • augmentation de la température corporelle jusqu'à des valeurs subfébriles (37,2–38 ° C);
  • perte d'appétit, donc perte de poids;
  • faiblesse générale, fatigue du travail léger;
  • signes de dyspepsie sous forme de nausée, vomissement, flatulence, constipation, alternant avec la diarrhée;
  • douleur sourde et faible à droite dans l'hypochondre;
  • Couleur jaune de la peau et sclérotique des yeux.

Le danger de la maladie est que beaucoup des symptômes énumérés, tels que nausées, vomissements, flatulences, températures jusqu’à 37,5 ° C, légère perte de poids et appétit, peuvent être attribués aux manifestations habituelles de la grossesse au cours du premier trimestre. Faiblesse, mauvaise santé peuvent également être comptés parmi les premiers signes du début de la conception, alors que la cirrhose du foie se développait réellement.

La constipation, la formation excessive de gaz accompagnent souvent le troisième trimestre de la grossesse et disparaissent après l'accouchement. Cependant, si ces symptômes apparaissent simultanément à une douleur constante et douloureuse du côté droit et à un jaunissement de la peau, il faut suspecter le développement d'une cirrhose du foie. Mais ces signes peuvent aussi parler de l'apparition d'une complication rare de la période de gestation, telle que la cholestase intrahépatique, lorsque la circulation de la bile dans le foie et son courant dans le duodénum sont perturbés. La maladie se développe sur le fond des changements hormonaux pendant la grossesse. Pour clarifier le diagnostic, des études spécifiques sont également attribuées.

Conception pour la cirrhose

Avant de concevoir une nouvelle vie dans le contexte de la cirrhose précédemment détectée, il est impératif de consulter un spécialiste. Une femme devra subir un large éventail d’examens et de traitements préliminaires. Ces mesures sont nécessaires pour préparer le corps féminin aux futurs changements en cours de gestation.

En cas de grossesse chez une femme atteinte de cirrhose du foie, il est important d’informer le gynécologue lors de l’enregistrement de la présence de la maladie. Pour une telle enceinte sera accordé plus d'attention. Des médicaments optimaux seront sélectionnés pour améliorer son état et le déroulement de la grossesse en cas de cirrhose. Dans la période de porter un bébé avec un foie endommagé devrait:

  • refuser de prendre des médicaments et des médicaments qui affectent les tissus du foie;
  • adhérer aux bases de la thérapie par le régime avec le numéro de table 5;
  • boire des multivitamines et des minéraux pour maintenir le corps.

Au début de la grossesse, une cure d'acide folique est nécessaire. Cette substance soutient la fonction du tissu hépatique. Dans la majorité des cas, l'évolution de la cirrhose pendant la grossesse ne change pas, mais la survenue de complications est possible. Le degré de risque de développer une cirrhose compliquée dépend des taux d'indemnisation et du degré de progression de la maladie. Le pronostic positif maximum est observé au premier stade de la maladie sous une forme non progressive. Le résultat le plus défavorable de la cirrhose et de la grossesse au stade décompensé de la maladie. Cependant, tomber enceinte à ce stade est également problématique.

La grossesse et le développement fœtal sont affectés par les complications des lésions hépatiques cirrhotiques, telles que l'hypertension portale, les saignements des veines dilatées de l'œsophage ou de l'estomac. Ces problèmes sont vitaux pour le bébé et sa mère. Par conséquent, en présence d'un diagnostic de «cirrhose du foie» dans l'histoire d'une femme, un diagnostic approfondi et une préparation du corps en vue d'une future maternité doivent être réalisés.

Diagnostics

Détecter la maladie est possible en début et en fin de gestation. Pour cela est assigné:

  1. examen de la patiente enceinte par un spécialiste avec identification des symptômes et évaluation des plaintes;
  2. analyse générale et biochimique du sérum, nécessaire pour déterminer la concentration en bilirubine, cholestérol, albumine, acides biliaires, enzymes hépatiques;
  3. Échographie du foie.

Après avoir détecté une cirrhose, ses diagnostics de cholestase hépatique et de lésions biliaires primitives du foie sont nécessaires. Il est à noter qu'avec la cholestase et la CBP, la teneur en phosphatase alcaline augmente de manière significative avec une légère augmentation de l'activité de l'AST, de l'AlT et du gamma-GGT. La bilirubine reste dans la fourchette acceptable. La CBP est déterminée par les anticorps antimitochondriaux identifiés. D'autres signes spécifiques, tels que l'écho des ombres dans les résultats des ultrasons, par exemple, ne sont pas déterminés. Dans la cirrhose classique, on trouve des nodules de régénération.

Pour clarifier le diagnostic dans les cas extrêmes, une biopsie du foie est réalisée. Mais la décision de sa nomination est déterminée par le rapport risques possibles pour la mère et l’enfant, car la procédure peut entraîner le développement de complications sous forme de CID.

Des complications

Le principal danger de cirrhose, obtenu avant ou pendant la grossesse, est un risque élevé de complications. Dans de nombreux cas de cirrhose grave, le décès est possible pour la mère et le bébé. En même temps, en cas de violation du filtre principal du sang et de sa structure, il existe un dysfonctionnement général du corps. Les principaux effets de la cirrhose pendant la grossesse:

  • fausse couche au premier trimestre;
  • accouchement d'un bébé mort;
  • naissance prématurée d'un fœtus prématuré;
  • gonflement et ascite dus à l'accumulation de quantités excessives de liquide et de sel dans les tissus et les organes internes;
  • développement de saignements dus à des vaisseaux variqueux, notamment de l'estomac ou de l'œsophage;
  • encéphalopathie hépatique avec atteinte du système nerveux, qui se manifeste par un sommeil agité et un comportement étrange de la femme enceinte atteinte de cirrhose;
  • hyperslénisme avec modifications de la composition du sang avec pénurie de globules rouges, plaquettes, leucocytes sur le fond d'une rate hypertrophiée;
  • péritonite bactérienne aiguë, se développant sur le fond d'un saignement de l'œsophage ou de l'estomac - la complication la plus dangereuse qui nécessite une hospitalisation urgente et des mesures d'urgence.

Traitement

Les recommandations des médecins concernant la possibilité de devenir enceinte avec une femme atteinte de cirrhose sont les suivantes:

  1. Il n'est pas recommandé de tomber enceinte, car la maladie aggrave le processus de port du bébé, affecte négativement le développement du fœtus, augmente le risque de fausse couche aux premier et deuxième trimestres et la naissance d'enfants morts au troisième trimestre à 20%.
  2. Lors de la grossesse lors d’une cirrhose, il est recommandé de surveiller en permanence l’état de la femme. Dans ce cas, la femme enceinte doit refuser l'auto-traitement et suivre les instructions du médecin.
Avec une cirrhose du foie, les femmes enceintes risquent de se faire avorter pour sauver la vie de la patiente.

La tâche d'un spécialiste est d'expliquer tous les risques et les complications possibles pour la future mère et son bébé pendant la grossesse après le diagnostic de cirrhose du foie. Sur la base des informations reçues, la femme devra décider de mettre fin à sa grossesse ou non.

La tactique thérapeutique générale de la cirrhose ne varie pas avec son type. L'acide ursodésoxycholique est nécessairement prescrit pour toute forme de maladie - cholestase, lésions hépatiques primitives biliaires ou cirrhotiques classiques. Ce médicament stabilise et restaure l'état normal de la femme enceinte. Le médicament est unique en ce qu'il améliore à la fois le pronostic pour le fœtus en réduisant le risque de mort intra-utérine et le début de l'accouchement prématuré.

En cas de complication ou de pondération de l'évolution de la maladie et de la grossesse, des mesures d'urgence sont prises, dont le degré est déterminé situation par situation.

Prévention de la cirrhose du foie pendant la grossesse

Pour prévenir la survenue d'une cirrhose pendant la grossesse, il est important de respecter un certain nombre de règles afin de maintenir le bon fonctionnement du système immunitaire et d'éliminer les effets des facteurs de causalité, tels qu'une mauvaise alimentation, l'alcoolisme et le tabagisme.

Les mesures préventives pour les futures mères sont les suivantes:

  • prendre des multivitamines et des complexes minéraux avant et pendant la grossesse;
  • refus total de l’alcool, du tabagisme, de la toxicomanie, de l’automédication de drogues douteuses;
  • vaccination contre tous les types possibles d'hépatite, qui comportent de nombreuses complications sous forme de cirrhose, même au stade de la planification de la grossesse.

Grossesse et cirrhose

La cirrhose se développe à la suite d'une hépatite, d'une lésion hépatique toxique ou de troubles métaboliques. La maladie se caractérise par une violation de l'organisation structurelle du tissu hépatique due à une fibrose et à l'apparition de ganglions régénératifs. Les manifestations cliniques vont de la dysfonction hépatique légère à l'insuffisance hépatique et à l'hypertension portale avec ascite et saignements des varices œsophagiennes et gastriques. En raison de troubles métaboliques des hormones sexuelles, la fertilité de ces patients est réduite.

Dans la plupart des cas, la grossesse n’affecte pas l’évolution de la maladie. Cependant, on note une détérioration chez 20% des patients.

Le pronostic pour la mère et le fœtus dépend de l'évolution de la maladie avant la grossesse, en particulier du degré de désordres métaboliques et de la présence de varices de l'œsophage.

Les varices de l'œsophage se développent avec une hypertension portale. La complication la plus courante, les saignements, se développe généralement au cours du troisième trimestre de la grossesse et est associée à une augmentation du CBC. Le shunt portique, effectué avant la grossesse, réduit considérablement le risque de saignement et améliore le pronostic du fœtus. Si les varices de l'œsophage sont détectées pour la première fois pendant la grossesse, une sclérothérapie est effectuée.

1. La cirrhose biliaire primitive dans 90% des cas se développe chez la femme (le plus souvent entre 35 et 60 ans). Le seul signe de la maladie est souvent une augmentation de l'activité de la phosphatase alcaline sérique. Les symptômes comprennent les démangeaisons, la jaunisse, l'hépatosplénomégalie, les douleurs osseuses et l'hyperpigmentation de la peau. Plus tard, ascite et varices œsophagiennes peuvent se rejoindre. La prévision dépend de la gravité du cours. La maladie asymptomatique n’affecte pas l’espérance de vie. Avec des manifestations cliniques prononcées, il est limité à 5-10 ans.

La cirrhose biliaire primitive est souvent associée à une thyroïdite lymphoïde chronique; Sjogren et d'autres maladies auto-immunes.

un Diagnostic Si la maladie est diagnostiquée pour la première fois pendant la grossesse ou en prenant des contraceptifs oraux, elle est souvent confondue avec la cholestase. La préservation des symptômes après l’accouchement ou le retrait de contraceptifs oraux indique une cirrhose biliaire primitive. Le diagnostic différentiel de la cholestase chez la femme enceinte est réalisé à l'aide de tests de laboratoire. Les symptômes suivants sont caractéristiques de la cirrhose biliaire primitive:

1) une augmentation de l'activité de la phosphatase alcaline dans le sérum de 2 à 6, et parfois d'un facteur 10 par rapport à la norme;

2) teneur en bilirubine sérique normale ou légèrement élevée;

3) augmentation du taux d'acides biliaires dans le sérum;

4) augmentation du cholestérol sérique;

5) augmentation du taux d'IgM dans le sérum (dans 75% des cas);

6) l'apparition d'anticorps antimitochondriaux (dans 95% des cas);

7) diminution du niveau de prothrombine;

8) une augmentation de PV, qui revient à la normale avec la phytoménadione;

9) hypocalcémie (due à une absorption réduite de la vitamine D).

b. Traitement. Un traitement spécifique n'a pas été développé. En dehors de la grossesse, l’azathioprine, les corticostéroïdes et la pénicillamine sont utilisés. L'efficacité du traitement est faible.

Pendant la grossesse, la cirrhose biliaire primitive est traitée de la même manière que la cholestase pendant la grossesse.

Source: K. Nisvander, A. Evans "Obstetrics", traduit de l'anglais. N.A.Timonin, Moscou, Praktika, 1999

Grossesse et cirrhose

La cirrhose du foie est une maladie qui a de nombreuses causes et facteurs de développement.

Il n’est pas toujours possible pour une personne d’influencer ces causes, et par conséquent une cirrhose du foie peut apparaître (ou plutôt, ses premiers symptômes peuvent survenir) pendant la grossesse.

En outre, une femme déjà atteinte de cirrhose du foie peut tomber enceinte.

La grossesse et les premiers symptômes de la cirrhose

Bien entendu, la grossesse représente une charge pour le corps et peut, dans une certaine mesure, affecter l’apparition des premiers signes de cirrhose du foie.

Néanmoins, le ou les facteurs de déclenchement initiaux sont d’autres causes: hépatite virale, cholélithiase, maladies héréditaires, alcoolisme, hépatite toxique, hépatite auto-immune, ainsi que des facteurs inconnus (par exemple, la cirrhose biliaire primitive).

Quels sont les signes de cirrhose pendant la grossesse? Ce sont les mêmes signes qui caractérisent le stade initial de la cirrhose - le stade de la compensation. Les voici:

  • Température corporelle légèrement élevée
  • Mauvais appétit, perte de poids
  • Faiblesse, difficulté à faire les choses habituelles
  • Phénomènes diarrhéiques (nausée, vomissement, flatulence, constipation, diarrhée)
  • Douleur dans l'hypochondre droit, légère, terne
  • Jaunisse

Cependant, nombre de ces signes peuvent ne pas parler de cirrhose du foie, mais accompagner la grossesse elle-même. Une température corporelle légèrement élevée (jusqu'à 37,2 ° C) peut être la norme pendant la grossesse.

Au cours du premier trimestre, une perte d'appétit, des nausées et même des vomissements, ainsi qu'une légère diminution du poids, sont des signes de toxicose précoce chez les femmes enceintes.

Avec une violation significative de l'état de cette toxicose devrait être traitée. La faiblesse, la mauvaise santé sont également parmi les signes de la grossesse.

La constipation, la formation accrue de gaz accompagnent souvent la grossesse et ne disparaissent parfois qu’après l’accouchement. Surtout souvent, ces processus dérangent les femmes enceintes au troisième trimestre.

Des signes tels que douleur au côté droit et jaunisse, bien sûr, ne peuvent pas apparaître à cause de la grossesse elle-même. Cependant, ces symptômes apparaissent parfois à la suite d'une complication rare de la grossesse: la cholestase intrahépatique de la femme enceinte.

Il se développe en raison de réactions inhabituelles à la modification du statut hormonal pendant la grossesse. Dans ce cas, le diagnostic différentiel de la cholestase et de la cirrhose du foie est possible à l'aide d'études supplémentaires.

Le diagnostic est particulièrement difficile lorsqu'il s'agit de cirrhose biliaire primitive. Tant avec la cholestase que pour la cirrhose biliaire primitive, le taux de phosphatase alcaline augmente particulièrement, alors que l'activité de l'AsT, de l'AlT et du gamma-GGT n'augmente pas autant et que la bilirubine peut être normale.

La présence d'anticorps anti-mitochondriaux est un signe de cirrhose biliaire primitive. Il peut ne pas y avoir de signe spécifique à l’échographie, cependant, en cas de cirrhose, des sites de régénération peuvent être trouvés. La biopsie du foie est rarement réalisée pendant la grossesse.

Parfois, le diagnostic n'est établi avec précision qu'après l'accouchement. Cependant, le diagnostic exact des tactiques de traitement: cholestase ou cirrhose biliaire primitive n'est pas affecté.

Il est utilisé dans les deux cas dans le cas de l'acide ursodésoxycholique, ce qui améliore grandement l'état de la mère et est également sans danger pour le fœtus. En outre, ce médicament améliore le pronostic pour le fœtus: le risque de mort fœtale et de naissance prématurée est réduit.

Grossesse avec cirrhose du foie

Dans le cas où une femme souffre de cirrhose du foie, il est préférable de consulter un médecin lors de la planification d'une grossesse.

Le spécialiste sera en mesure de prescrire les examens nécessaires, ainsi que le traitement, le cas échéant, afin de préparer le corps à la grossesse et de choisir la meilleure période.

Mais, bien sûr, la grossesse a souvent lieu par hasard. Dans une telle situation, il est nécessaire d'informer le gynécologue de la présence d'une cirrhose du foie.

Cela est nécessaire pour qu'une telle attention soit accordée à une telle femme, ainsi que pour réduire l'utilisation de médicaments qui affectent négativement le foie.

Pendant la grossesse, dans le contexte de la cirrhose du foie, vous devez respecter le régime habituel (tableau 5) et prendre les complexes vitamino-minéraux recommandés.

En particulier, l'acide folique prescrit en début de grossesse a un effet positif sur la fonction hépatique.

Dans la plupart des cas, la grossesse n’affecte pas l’évolution de la cirrhose. Dans le même temps, une aggravation de la maladie apparaît chez 20% des patients atteints de cirrhose chez la femme enceinte.

Le pronostic dépend du degré de compensation et de l'activité de la cirrhose. Au stade de la compensation et de la cirrhose inactive, le pronostic sera le meilleur.

Avec une cirrhose du foie décompensée, le pronostic pour le déroulement de la grossesse est négatif, cependant, le début de la grossesse avec une cirrhose grave n'est pas toujours possible.

Les complications telles que les saignements de l'œsophage et de l'estomac affectent particulièrement la grossesse.

Ils sont dangereux non seulement pour le fœtus, mais aussi pour la vie de la femme elle-même. Pour cette raison, il est préférable de se préparer à la grossesse.

La grossesse est-elle possible avec une cirrhose du foie?

La grossesse avec une cirrhose du foie doit être effectuée sous la surveillance étroite du personnel hospitalier. Parce que l'évolution de la maladie peut entraîner de graves complications dont le résultat sera un risque à la fois pour la mère et pour l'enfant.

Quelle est la cirrhose du foie

Cette maladie est assez grave, car elle implique une destruction progressive et aiguë d’un organe.

Cependant, certaines de ses fonctions peuvent être altérées. Cela peut conduire à des violations dans pratiquement tous les secteurs de la vie.

Un effet négatif supplémentaire est le mauvais fonctionnement de la tâche nutritionnelle.

Si vous concevez un enfant avec une telle maladie, les conséquences seront très graves. Surtout si vous n’effectuez pas d’examens réguliers et ne commencez pas, au moins pendant un certain temps, à suivre un traitement afin d’empêcher une destruction supplémentaire de l’organe.

La prévention de la grossesse pour la cirrhose du foie est très importante. En règle générale, les médecins appliquent la décision d'annuler l'accouchement. Arrêtez la croissance et le développement de l'embryon pour sauver la vie de la mère.

Cependant, les parents ont pleinement le droit de refuser, mais cela devrait être fait sur la base de certains faits. Par exemple, l'évolution de la maladie est déjà lente et elle n'a pas eu le temps de causer des dommages catastrophiques.

Les premiers signes chez les femmes enceintes

Les symptômes de la cirrhose et de la grossesse sont les mêmes. Elles sont souvent confondues avec la toxicose connue, qui accompagne presque toutes les femmes enceintes au cours du premier trimestre. Les experts ont identifié un certain nombre de facteurs pouvant être accompagnés par le développement de la pathologie:

  • température élevée constante;
  • perte de poids soudaine due au manque de faim:
  • intolérance à un effort physique même faible;
  • somnolence;
  • confusion
  • exacerbation des antécédents psycho-émotionnels;
  • troubles de l'alimentation sous forme de flatulences, de diarrhée et de ballonnements;
  • on observe une jaunisse abondante de la peau;
  • douleur aiguë et aiguë dans le côté droit, juste en dessous des côtes.

Ces éléments peuvent entraîner divers types de troubles qui ne sont pas des symptômes de la cirrhose. Mais en même temps, ils peuvent apparaître à cause d'eux. Dans tous les cas, il est impossible de diagnostiquer quelque chose à la maison. Après tout, de tels signes peuvent se produire assez souvent.

Puis-je accoucher avec des problèmes de foie et de grossesse? Les experts disent une telle probabilité. Cependant, il est presque toujours recommandé de s'abstenir de l'accouchement en raison des risques élevés de pathologies congénitales, mais également du décès de la mère.

Raisons

Afin de prévenir une telle maladie, il suffit de prévenir un certain nombre de facteurs qui conduisent au développement de la maladie:

  1. Les conséquences d'une hépatite auto-immune ou toxique.
  2. L'hérédité.
  3. Une grave dégradation de la protection du corps par le système immunitaire. À la suite de laquelle la cirrhose biliaire s'est développée. Cela affecte les canaux urinaires.
  4. Médicament non autorisé qui, en cas d'utilisation prolongée, endommage l'organe.
  5. Troubles congénitaux du métabolisme métabolique.
  6. Maladie biliaire dans le passé, même si vous avez réussi à vous en débarrasser.
  7. Consommation permanente et stable d'alcool, de drogues et de nicotine en grande quantité.
  8. Inflammation et obstruction des canaux biliaires, qui s'enflamment et se rétrécissent, entraînant un dysfonctionnement.

Parfois, même lors d’un examen approfondi, les médecins ne peuvent en établir la cause. Dans ce cas, un diagnostic similaire est fait. Guérir la maladie devient beaucoup plus difficile.

Diagnostics

Dans la plupart des cas, il est possible de déterminer l’existence de problèmes de santé à la suite d’une visite régulière chez le médecin. Souvent, il ne peut pas faire un diagnostic précis et pour cela recourir aux procédures suivantes:

  • numération globulaire clinique ou générale;
  • vérifier les selles et l'urine pour la concentration d'une enzyme rénale spéciale à cet endroit;
  • test sanguin biochimique.

Dans ce cas, les spécialistes doivent effectuer les mesures appropriées au cours desquelles elles seront installées:

  • consistance de la substance formant le foie;
  • taille
  • densité.

Complications possibles

Au cours d'une période particulière de la vie d'une femme, de nombreux systèmes travaillent plus qu'avant.

Il en va de même pour le foie, qui doit traiter plus de substances. Sur la base de laquelle des problèmes peuvent survenir même en l'absence de maladies de cet organe.

Par conséquent, cela peut entraîner les problèmes suivants:

  • mortinaissance
  • livraison rapide;
  • fort gonflement;
  • insuffisance hépatique (encéphalopathie);
  • dilatation sévère des veines, entraînant des saignements dans le tractus gastro-intestinal.

Très souvent, il faut recourir à une procédure de stimulation ou à une intervention chirurgicale (césarienne).

Que faire pendant la grossesse et la cirrhose du foie? Prenez soin de votre santé et évitez la moindre violation des prescriptions des médecins. Seulement dans ce cas, il y a une faible probabilité d'accouchement naturel.

Impact sur l'enfant

L'effet de la cirrhose pendant la grossesse est assez important. Cet organe exerce une fonction extrêmement importante. Traite tous les nutriments. S'ils sont toxiques, éliminez-les et affichez-les naturellement.

D'où la nécessité urgente d'abandonner complètement l'alcool, les antibiotiques lourds, la nicotine et d'autres substances qui sollicitent gravement l'organe.

L'enfant dans de telles circonstances a de faibles chances de vivre. Cependant, il peut encore être compliqué par des troubles mentaux et physiques. En raison du fait qu'un élément indésirable pénètre encore dans son corps en développement.

Quand il est dans l'utérus, son système nerveux central est assez instable. À partir de là, il peut y avoir des problèmes de mentalité.

Dans de rares cas, des mutations sont remarquées. Dans la pratique médicale, un résultat similaire s'est produit. Par conséquent, dans cette position, il est extrêmement important de prendre soin de votre santé.

Il est strictement interdit de refuser les examens nécessaires. Même si la mère a le droit de refuser.

Au final, cela peut conduire à:

  • prématurité;
  • l'autisme;
  • problèmes avec le processus d'échange depuis la naissance;
  • problèmes de santé mentale.

Traitement et prévention

Vous devez d’abord comprendre et ne pas nier un fait important. Lorsque des problèmes importants avec l'organe du foie de penser à la conception volontaire ne devraient pas être. Au moins jusqu'à ce que la maladie devienne moins prononcée.

Autrement, dans la médecine moderne, il existe de nombreuses façons d’obtenir votre enfant sans risque. Et le coût de telles procédures n’est pas à la mesure du prix du logement.

Le traitement est axé sur l'utilisation de médicaments spéciaux qui nourrissent le foie. Permettez même à l'organe endommagé de remplir pleinement ses fonctions. L'utilisation de médicaments traditionnels est strictement interdite.

Afin d'éviter la nécessité de:

  1. Surveillez le fonctionnement du système immunitaire. En cas de violation, contactez la clinique et effectuez les tests et recherches nécessaires.
  2. Utilisez des complexes vitaminiques spéciaux recommandés par le médecin. Dans ce cas, il ne faut pas s'écarter de ses prescriptions et opter pour des solutions moins chères, si cela n'est pas justifié.
  3. Il est strictement interdit de prendre des drogues, de l'alcool et de la nicotine. Même avec de petites doses, cela entraînera des complications qui, avec une probabilité de 80%, entraîneront une issue fatale pour l'enfant.
  4. À l'avance (avant la conception) devrait prendre en charge la vaccination contre l'hépatite à tous les degrés. Cela est nécessaire car cette pathologie provoque la cirrhose dans la plupart des cas.

Accouchement et post-partum

Malheureusement, dans 50% des cas après la procédure d'accouchement, la mère a des saignements internes. Cela peut causer la mort. Pour prévenir un tel résultat, médicaments spéciaux prescrits. Ils réduisent les risques, mais ne les éliminent pas complètement.

Dans ce cas, après l’accouchement, il est nécessaire de traiter la santé de la femme avec encore plus de soin afin de contrôler son alimentation. Au moindre irrégularité, contactez l'hôpital.

Il est impératif de se débarrasser rapidement de la maladie ou de veiller à ce qu’elle n’endommage pas de manière significative toute autre fonction du corps.

La cirrhose du foie chez la femme enceinte est dangereuse pour l'enfant

La cirrhose affecte-t-elle la grossesse et le développement fœtal? La grossesse pour chaque femme est associée à de merveilleux sentiments d’attente et à un moment vivant de rencontre avec un bébé à naître. Mais cette fois-ci et de grands changements dans tout l'organisme, commençant par une restructuration hormonale et se terminant par l'exacerbation de toutes les maladies chroniques.

Changement de foie et grossesse

Avant de commencer une situation intéressante, il est très important de se préparer à l'avance, de passer des tests et d'être examiné par tous les médecins. Bien sûr, cette période est due au fait que le travail de tout l'organisme, y compris le foie, est en cours de restructuration.

Les premiers signes qui apparaissent dans une maladie appelée cirrhose sont chez les femmes dans une position intéressante, comme dans le stade initial de la maladie. Ceux-ci comprennent:

  • Augmentation de la température;
  • Faiblesse;
  • Changements à la chaise.

Ces mêmes signes eux-mêmes peuvent être présents pendant la grossesse et être la norme. La même toxicose au premier trimestre provoque une détérioration de la santé, des nausées, des vomissements, une légère diminution du poids corporel. Et ce n'est pas nécessairement la cirrhose. Avec une forte manifestation de toxémie, le patient doit être traité. Pour cela, un traitement de soutien est prescrit jusqu’au lit d’hôpital.

Si aucune pathologie n'est trouvée, la taille du foie et sa structure interne chez la femme enceinte ne changent pas. Bien que l'on puisse noter que la fonction de cet organe, ainsi que celle de la vésicule biliaire, est nettement altérée en raison de la charge accrue qui lui est appliquée

L'activité du foie chez une femme en position sans violations fournit tous les processus métaboliques dans le corps. Mais des signes tels que la jaunisse, la douleur dans l'hypochondre droit, en eux-mêmes, ne peuvent pas se produire. Cela peut indiquer qu'une femme a une suspicion de cirrhose. Nous avons besoin d'un examen plus approfondi, car beaucoup de maladies pourraient être cachées et la future maman n'était pas au courant de leur existence. En outre, des anomalies dans le travail de la glande peuvent être à l'origine d'une toxicose précoce.

Maladies du foie

La maladie la plus fréquente chez les femmes enceintes. Cette pathologie ne survient que pendant la période de gestation et est temporaire. Il apparaît en raison de la stagnation de la bile et se manifeste par un jaunissement prononcé de la peau et de fortes démangeaisons. L'état de santé des patients atteints de cette maladie n'est pas perturbé, les douleurs abdominales sont absentes. Il apparaît principalement au troisième trimestre chez la femme enceinte. Parfois, la peau qui démange peut aussi se manifester à 6-12 semaines.

C'est la forme la plus bénigne de la maladie, avec des manifestations plus complexes. Les patients se plaignent de:

  • Faiblesse;
  • Somnolence;
  • Constipation persistante;
  • Incapacité de dormir pendant une longue période;
  • Brûlures d'estomac, qui augmente avec le terme.

Une semaine plus tard, la deuxième après l'accouchement, la gale et les démangeaisons cutanées cessent. La cholestase est héritée de mère en fille et se répète au cours des grossesses suivantes. Cette maladie est associée à une augmentation du travail des hormones placentaires. Aussi, peut-être, l'apparition de cholestase chez les femmes qui ont pris la pilule anticonceptionnelle avant la grossesse. Il n'y a aucun médicament qui pourrait guérir cette maladie. L'indisposition elle-même n'est pas une indication que la grossesse doit être interrompue. Mais ne traitez pas votre santé de façon irresponsable. La cholestase augmente le risque de prématurité du fœtus, ainsi que de sa mort pendant l'accouchement ou la petite enfance. Il est donc très important de surveiller la santé de l’enfant. Une femme peut accoucher à 38 semaines. Si la maladie est difficile, l’accouchement est autorisé à 36 semaines. Les femmes qui ont eu une cholestase sont plus susceptibles aux maladies inflammatoires.

Chez les femmes, l'attente d'un enfant est assez rare, mais la nature problématique de cette maladie reste très grave, car le taux de mortalité est très élevé chez les mères (18%), ainsi que chez les nouveau-nés (23%). Il est plus fréquent au cours du troisième trimestre chez les femmes enceintes lors de la démolition et atteint son maximum entre 36 et 37 semaines.

  • Des nausées;
  • Douleur abdominale;
  • Vomissements;
  • La migraine;
  • Brûlures d'estomac sévères;
  • Faiblesse dans tout le corps.

À l'examen, la taille du foie était sensiblement réduite. La plupart des patients présentent une insuffisance hépatique aiguë qui, dans 70 à 80% des cas, entraîne la mort. La cause du foie gras aigu chez les femmes enceintes reste inconnue. Le diagnostic par le médecin est fait après les examens et les analyses. Il est important de les retenir à temps et, si possible, d'interrompre une grossesse le plus rapidement possible. Par conséquent, les patients avec ce diagnostic devraient être hospitalisés d'urgence et une rééducation intensive devrait être réalisée. Si la maladie s'atténue et que la patiente se rétablit, la femme peut compter sur une issue normale de la prochaine grossesse.

La prééclampsie et les causes de son apparition chez les femmes enceintes restent inexpliquées, de même que la précédente maladie. Dans ce cas, ils réduisent les vaisseaux sanguins, affaiblissent le travail du cœur et ralentissent la coagulation du sang. Puffiness apparaît. Aux premières manifestations de la prééclampsie - il s’agit d’un œdème caché, associé au fait que le liquide est retenu dans le corps. Il est très important de ne pas être soigné par soi-même et de ne pas prendre de diurétiques. La proéclampsie est une forme grave de la maladie dans laquelle, après un œdème, le système nerveux commence à être endommagé.

Le patient se plaint de:

  • Maux de tête fréquents;
  • Des vertiges;
  • Des nausées;
  • Vomissements;
  • Évaluation inadéquate et alarmante de ce qui se passe.

Ceci est principalement dû à une circulation sanguine altérée dans le cerveau. L'éclampsie est le stade le plus grave de la prééclampsie. Le symptôme principal est l'apparition de convulsions dans tout le corps. De ce fait, l’hypertension se produit, ce qui peut conduire à un accident vasculaire cérébral. Une complication telle qu'un décollement prématuré du placenta peut également entraîner la mort du fœtus. Un traitement approprié de la prééclampsie est prescrit par un médecin après une série d’essais en laboratoire. Jusqu'à la fin de cette maladie est impossible à guérir, mais pour surveiller la santé du patient et le contrôler, il permet et prévenir les stades graves de la maladie. Le traitement par des méthodes populaires à n'importe quel stade de cette maladie est inacceptable.

Se produit lorsque la forme de prééclampsie est en cours d'exécution. Il se produit généralement au troisième trimestre. Il y a des nausées, des vomissements, une douleur dans l'hypochondre droit, un gonflement visible dans tout le corps. Il existe une jaunisse, une insuffisance hépatique, des vomissements avec du sang, des convulsions. Une échographie est réalisée sur les zones du foie présentant des hémorragies échogènes clairement visibles. En cas de syndrome HELLP, une hospitalisation d'urgence avec accouchement par césarienne est indiquée. Dans la plupart des cas, une semaine après la naissance, les symptômes de la maladie disparaissent. Le risque de récidive de la maladie lors de la prochaine grossesse est très faible et ne représente que 4%. Mais on considère toujours que le patient est à risque de développer cette pathologie.

Cirrhose du foie et accouchement

La future mère passe plusieurs fois le test de dépistage de l'hépatite. Par conséquent, il est important de surveiller votre santé et, dès l'apparition des premiers signes, parlez-en à votre médecin. Les signes communs qui caractérisent l'hépatite sont le jaunissement de la peau et le blanc des yeux. Comme pour toutes les maladies du foie, l'hépatite est caractérisée par une faiblesse, des nausées, une indigestion, un réflexe nauséeux, une douleur dans l'hypochondre droit. Dans la forme aiguë de la maladie, le patient ne peut pas être traité, il est nécessaire d'attendre que l'immunité elle-même tente de rétablir le fonctionnement du corps. L'hépatite chronique ne devrait être traitée que par le médecin traitant, qui tiendra compte de tous les risques pour le patient et prescrira le traitement approprié.

L'hépatite chronique est une maladie du foie qui dure plus de six mois. Le début de la grossesse avec la maladie est tout à fait possible. Les symptômes chez les femmes en prévision de l'enfant coïncident complètement avec les symptômes de la manifestation habituelle de l'hépatite. C'est la couleur jaune de la peau et des yeux, des nausées, une léthargie générale, une légère augmentation de la température corporelle. Une forte détérioration de l'état de l'hépatite chez une femme enceinte entraîne un dysfonctionnement de toutes les fonctions du foie, d'où la nécessité d'une hospitalisation urgente du patient. Dans l'hépatite chronique active, préserver la grossesse et le fœtus n'est pas recommandé. Si une femme refuse d'avorter, il est nécessaire de procéder à un traitement thérapeutique cumulatif de la maladie. Attribuez le repos au lit, des repas fréquents jusqu'à cinq fois par jour, une alimentation appropriée. Les patientes doivent être surveillées par un gynécologue et un médecin généraliste pendant toute la période de procréation.

La cirrhose biliaire primitive, comme d’autres types de cette maladie, se manifeste:

  • Dans le jaune de la peau;
  • Démangeaisons sévères;
  • Bolivki;
  • Pigmentation de la peau.

L'issue de la maladie dépend de sa négligence. Pendant la grossesse, il peut souvent être confondu avec la cholestase. Sa principale différence est que les symptômes après l'accouchement ne disparaissent pas, comme c'est le cas avec la cholestase. La cirrhose du foie et de la vésicule biliaire entraîne la formation de calculs dans ces organes. Au deuxième trimestre, une exacerbation de la maladie peut survenir, provoquée par le mouvement des pierres. Si la sortie de la bile ne parvient pas à récupérer, une intervention chirurgicale est nécessaire. Les patients qui souffrent d'exacerbations fréquentes de la maladie des calculs biliaires sont invités à retirer l'organe avant la grossesse ou à interrompre le traitement à un stade précoce.

La cholécystite chronique est une maladie de la vésicule biliaire causée par divers microbes. Avec la croissance du fœtus, la pression sur les organes internes augmente et il y a des sensations douloureuses dans l'hypochondre droit. Le plus souvent, la maladie se fait sentir au cours du troisième trimestre de la grossesse et sert de base pour l’interrompre.

Une affection aussi insidieuse que la cirrhose se développe après avoir souffert de divers types d'hépatite, de lésions du foie avec des toxines et de divers types de dysfonctionnements dans le travail de l'organisme entier.

Simultanément, l'homogénéité du tissu hépatique est perturbée dans l'organe et des nœuds apparaissent. En conséquence, le travail des hormones sexuelles est réduit.

Avec une maladie telle que la cirrhose chez la femme enceinte, le foie est activé, des saignements utérins peuvent survenir dans la période suivant la naissance de l'enfant, entraînant un saignement de l'œsophage. Les femmes enceintes présentant un diagnostic de cirrhose dans 20% des cas mettent au monde des enfants décédés. Il est donc déconseillé de garder et de garder l'enfant. La patiente doit être convaincue de la nécessité d'un avortement, en raison des risques énormes pour sa santé. Mais si une femme veut préserver et mener à bien son enfant, elle aura besoin d'un contrôle minutieux des médecins.

Cirrhose du foie pendant la grossesse

La cirrhose du foie est un état pathologique de l'organe, dû à des modifications de la structure des tissus, à des troubles circulatoires des vaisseaux et des voies biliaires. Le tissu de l'organe meurt et, à la place, des cicatrices se forment, modifiant la structure du foie. Cette maladie est souvent due à la présence d'une hépatite ou d'autres anomalies du foie. En cas de cirrhose du foie, le corps est incapable de fonctionner pleinement. C'est pourquoi on observe des déviations dans le travail de tout l'organisme. Le processus de destruction du tissu hépatique dû à la cirrhose est irréversible, mais avec un traitement approprié et rapide, les médecins donnent souvent des prédictions positives aux patients.

Raisons

Chez la femme enceinte, la cirrhose du foie n’est pas fréquente, mais personne n’est à l’abri. Le corps de la future mère est faible et sujet à de nombreux virus et infections. Y compris une femme enceinte peut tomber malade d'une hépatite virale, ce qui peut provoquer une cirrhose. Les autres facteurs pouvant provoquer une complication sous la forme d'une maladie hépatique grave et dangereuse sont notamment:

  • En plus de l'hépatite virale, la cirrhose chez la femme enceinte peut provoquer une hépatite auto-immune et toxique.
  • La présence de calculs biliaires chez les femmes enceintes.
  • Anomalies métaboliques dans le corps ou médicaments à long terme entraînant des troubles du foie. Le développement de la cirrhose biliaire primitive due à une immunité réduite. Au cours du développement de la cirrhose biliaire, il se produit une destruction des canaux biliaires, qui provoque une cirrhose du foie.
  • Cholangite sclérosante primitive - blocage, inflammation ou rétrécissement des voies biliaires.
  • L'abus d'alcool et l'hérédité font également partie des causes pouvant provoquer une cirrhose du foie à n'importe quel stade de la grossesse.
  • Dans certains cas, les médecins ne peuvent déterminer la cause de la cirrhose chez leurs patients. Ce type de maladie s'appelle la cirrhose cryptogénique.

Les symptômes

Pour déterminer la cirrhose du foie de la future mère peut être sur certains motifs. Mais certaines d’entre elles se retrouvent chez de nombreuses femmes enceintes qui ne sont pas atteintes de cirrhose. Les symptômes spécifiques dépendent de la cause et du type de cirrhose. Les principaux premiers signes de manifestation d’une maladie irréversible sont les suivants:

  • Douleur dans l'hypochondre droit;
  • Augmentation de la température corporelle;
  • La décoloration devient jaune;
  • Sensation constante de fatigue, de faiblesse, d'apathie, mais aussi d'anorexie et de perte de poids;
  • Prurit;
  • Saignement de l'œsophage ou de l'estomac, se manifestant par des vomissements sanglants;
  • Foie et rate agrandis;
  • Couleur foncée de l'urine et couleur claire des matières fécales;
  • La couleur de la langue devient pourpre;
  • L'apparition sur le ventre des étoiles vasculaires.

Diagnostic de la cirrhose du foie pendant la grossesse

  • Il est possible de diagnostiquer une cirrhose chez la femme enceinte tôt ou tard.
  • Le médecin examine le patient, clarifie les plaintes et les symptômes de la maladie.
  • Un diagnostic précis nécessite un test sanguin biochimique.
  • Avec cette étude, les niveaux de bilirubine, d'acides biliaires, d'albumine, de cholestérol et d'enzymes hépatiques sont étudiés. Une femme enceinte est soumise à une échographie du foie.
  • Dans certains cas, il est possible de réaliser une biopsie. Mais une biopsie est rarement utilisée en raison d'une complication possible sous forme de DIC.

Des complications

La cirrhose du foie est dangereuse car elle entraîne de nombreuses complications pouvant entraîner la mort non seulement du futur bébé, mais aussi de la grossesse. En raison de la perturbation du corps et de sa structure, tout le corps échoue.

  • Fausse couche dans les premiers stades de la grossesse et la naissance d'un enfant mort à la fin.
  • L'œdème et l'ascite sont dus à la rétention d'eau et au sel dans le corps.
  • Les saignements commencent à cause de varices. Cela est particulièrement vrai de l'œsophage et de l'estomac.
  • L'encéphalopathie hépatique se manifeste par un trouble du sommeil et un comportement étrange d'un patient atteint de cirrhose.
  • L'hyperslénisme est une diminution du nombre de globules rouges, de plaquettes et de leucocytes dans le sang due à une hypertrophie de la rate.
  • Péritonite bactérienne spontanée résultant d'un saignement de l'œsophage ou de l'estomac. Cette maladie infectieuse est considérée comme potentiellement mortelle et nécessite une hospitalisation immédiate.

Traitement

Que pouvez vous faire

Les médecins ne recommandent pas les filles enceintes atteintes de cirrhose du foie. La maladie s'aggrave pendant la grossesse et affecte négativement le développement de l'enfant. Les cas fréquents sont des fausses couches aux premier et deuxième trimestres. 20% des patients atteints de cirrhose donnent naissance à des enfants décédés. Si la maladie est apparue après le début de la grossesse, une surveillance constante des médecins est nécessaire. Si vous soupçonnez une cirrhose du foie, il est impossible de la traiter vous-même et avec l'aide de la médecine traditionnelle. Vous devez immédiatement consulter un médecin. Le médecin sera en mesure de donner des recommandations de traitement qui doivent être suivies.

Que fait le docteur

Le médecin ne recommande pas de maintenir la grossesse dans le diagnostic de la cirrhose. Si la future mère décide de maintenir la grossesse, le contrôle des médecins est constamment nécessaire. Pour améliorer l'échange de cellules hépatiques, des médicaments appropriés sont prescrits. La maladie est irréversible, mais le traitement vise à prévenir ou à éliminer les complications possibles en cas de cirrhose. Et aussi pour la préservation et le développement complet de l'enfant.

Cirrhose et grossesse

Nous avons compilé une évaluation du TOP 10 des produits anti-alcool les plus populaires pouvant être achetés en ligne. Description des fonds, prix sur Internet, avis des médecins, avis des utilisateurs.

Femmes enceintes - un moment idéal pour la mère et l’enfant, qui peut être assombri par des maladies telles que l’hépatite et la cirrhose du foie. La détérioration du fonctionnement du foie affecte non seulement l'état physique et psychologique général de la mère, mais a également un effet négatif sur le fœtus, pouvant aller jusqu'à l'échec de la grossesse.

Pour éviter les conséquences tragiques de la cirrhose pendant la grossesse, il est nécessaire, avant même de concevoir un enfant, de se faire examiner par un gastro-entérologue et de passer les tests nécessaires.

Cependant, que faire si la maladie a dépassé inopinément? Quel effet une insuffisance hépatique aura-t-elle sur un futur bébé? Et est-il possible de tomber enceinte d'une cirrhose sans craindre une naissance prématurée et une fausse couche?

Histoires de lecteurs: Comment j'ai sauvé mon foie

Quand on m'a diagnostiqué une cirrhose du foie, les médecins m'ont dit: "Tout, pagaies à sushis." Mais je n'ai pas abandonné, je me suis battu et maintenant je vis une vie bien remplie. Pour ne pas dire que cette lutte était simple. Mais j'ai réussi, et tout merci.

Les premiers signes et symptômes de la cirrhose chez la femme enceinte

Les premiers signes de cirrhose sont souvent confondus avec la toxicose, qui se développe pendant la grossesse. La femme devient léthargique, la vigueur et l'intérêt disparaissent. En plus des sautes d'humeur soudaines, les experts notent la manifestation des symptômes suivants de la cirrhose:

  • la température corporelle augmente;
  • la femme cesse de ressentir la faim, ce qui entraîne une perte de poids;
  • une femme commence à endurer un effort physique;
  • il y a des troubles digestifs;
  • la peau et les muqueuses commencent à jaunir;
  • il y a de la douleur dans le côté droit.

La difficulté de diagnostiquer une cirrhose pendant la grossesse réside dans le fait que la femme ressent les symptômes ci-dessus au cours du trimestre de sa grossesse, que des processus nécrotiques se développent ou non dans le corps.

Causes de la maladie

Pendant la grossesse, le corps de la femme affaiblit le système immunitaire, ce qui augmente le risque de contracter diverses maladies infectieuses entraînant des lésions du foie.

LANCEZ LE PROCESSUS DE RESTAURATION DU FOIE

Nos lecteurs choisissent STABILIN - un produit avec des ingrédients naturels. Démarre le processus de récupération du foie, élimine les toxines et les toxines. Efficacité prouvée par des études cliniques.

La progression de la cholestase (qui mène à la cirrhose biliaire), l’hépatite virale, l’usage systématique de l’alcool (cirrhose alcoolique du foie) sont autant de facteurs susceptibles de provoquer une cirrhose de tout degré et de compliquer la grossesse. Les causes moins communes de la cirrhose comprennent:

  • le développement de l'hépatite auto-immune;
  • dommages toxiques au foie;
  • traitement tardif de la maladie de calculs biliaires;
  • perturbation du foie à la suite d'une utilisation prolongée de médicaments puissants;
  • processus inflammatoires dans les voies biliaires ou cholangite;
  • prédisposition génétique.

Diagnostic de la maladie

À tout âge gestationnel, le médecin examine la patiente. Elle consiste à analyser soigneusement la peau et les muqueuses de la patiente, à collecter l'anamnèse et à palper le foie pour en déterminer la taille, la consistance et la densité. En plus de l'examen, le médecin donne à la femme enceinte une référence pour les tests suivants:

  • test sanguin clinique (général);
  • biochimie sanguine;
  • analyse générale de l'urine et des matières fécales.

À la suite de l'étude des biomatériaux, le médecin détermine le degré d'atteinte hépatique et la cause réelle de la maladie. Une attention particulière est portée aux modifications des indicateurs suivants:

Afin de confirmer le diagnostic et de déterminer visuellement le degré de progression de la fibrose, le médecin renvoie le patient à une échographie.

Dans certains cas, une biopsie du foie est effectuée pour clarifier le diagnostic. Cependant, cette méthode de recherche est dangereuse pour le fœtus.

Complications de la maladie pendant la grossesse

La cirrhose du foie n’est pas si dangereuse dans son déroulement que des complications qui peuvent être fatales, non seulement pour le fœtus, mais également pour la mère.

Complications possibles de la cirrhose pendant la grossesse:

  • échec de grossesse;
  • mort foetale pendant l'accouchement;
  • travail et accouchement prématurés d'un fœtus prématuré;
  • développement d'états œdémateux;
  • la progression des varices, ce qui entraîne des saignements gastro-intestinaux soudains;
  • encéphalopathie hépatique.

Impact de la maladie sur le foetus

Si on diagnostique chez le patient une cirrhose en 2 ou 3 étapes, une diminution de l'efficacité du foie peut nuire à l'enfant, notamment les anomalies suivantes:

  • hypoxie intra-utérine;
  • insuffisance placentaire;
  • malnutrition.

Prévention des maladies

La prévention de la cirrhose pendant la grossesse repose sur le rejet complet des boissons alcoolisées. Une femme enceinte devrait constamment renforcer le système immunitaire. Pour ce faire, les médecins prescrivent l’utilisation de complexes minéraux-vitamines.

L'une des méthodes les plus efficaces pour prévenir la cirrhose est la vaccination, qui est effectuée au stade de la planification de la grossesse.

Le développement de la maladie après l'accouchement

Les statistiques indiquent que plus de 40% des patients atteints de cirrhose primitive du foie sont sujets à des saignements internes après l'accouchement, ce qui représente un danger potentiel pour la vie du patient. Habituellement, après l'accouchement, les médecins prescrivent au patient un médicament destiné à ralentir le processus nécrotique et à restaurer les hépatocytes endommagés.

Au cours de la période de traitement, les médecins recommandent fortement de ne pas allaiter le nouveau-né, car de nombreux médicaments ont la capacité de pénétrer dans le lait maternel de la mère.

Editeur du site: Arkady Belyakov

narcologue avec l'expérience de plus de 12 ans
Chaque jour, j'aide les gens à lutter contre la dépendance à l'alcool.


Plus D'Articles Sur Le Foie

Cholécystite

Des médicaments bon marché pour le foie

Dans le contexte d'une crise de grande ampleur, le processus de maintien et de rétablissement de la santé est confronté au problème du coût des médicaments. Cependant, ne vous exposez pas au découragement - vous pouvez toujours trouver le meilleur moyen de sortir de cette situation.
Cholécystite

La vie après le retrait de la vésicule biliaire peut être pleine?

Chez une personne qui a subi une cholécystectomie, la vie est divisée en deux étapes. Le premier fait référence à la période préopératoire, le second après.