Grossesse après le retrait de la vésicule biliaire

Dans le monde moderne, l'ablation chirurgicale de la vésicule biliaire est depuis longtemps reconnue comme le seul traitement efficace contre les maladies des voies biliaires. Et bien que cette opération, connue dans le monde médical sous le nom de cholécystectomie, soit considérée comme l'une des plus simples et des plus sûres. Beaucoup de femmes qui rêvent de devenir mères sont souvent préoccupées par la question de savoir si une grossesse est possible après le retrait de la vésicule biliaire?

Tout d'abord, nous parlons du fait que les maladies des voies biliaires pendant la gestation peuvent s'aggraver considérablement et devenir une menace sérieuse pour une femme enceinte, pour qui une autre crise de colique peut se terminer sur la table d'opération.

C'est pourquoi, dans le cas du diagnostic de maladies des voies biliaires, les gynécologues recommandent d'effectuer leur traitement avant le début de la conception.

La vésicule biliaire n'est pas considérée comme un organe vital, son absence n'affecte donc pas la fonction de reproduction du corps de la femme.

Quand puis-je planifier une grossesse?

Le moment de la planification de la grossesse après une cholécystectomie dépend directement de la complexité de l'opération. Si le traitement des maladies des voies biliaires a été réalisé par laparoscopie, la future maternité peut être planifiée dans un à deux mois. Si une laparotomie est pratiquée (chirurgie abdominale), la grossesse doit être différée d'un an. Ce temps sera suffisant pour former une cicatrice et restaurer le fonctionnement normal du tractus gastro-intestinal.

S'il s'avère que la grossesse est survenue immédiatement après l'opération, le processus de réadaptation est beaucoup plus difficile. Il existe de nombreux problèmes de digestion qui entraînent une détérioration de l'état général du patient, une perte de vitamines et des macro et micro-éléments essentiels de l'organisme.

De plus, une telle situation peut entraîner de nombreuses complications, notamment:

Faites ce test et découvrez si vous avez des problèmes de foie.

  • accouchement prématuré;
  • fausse couche dans les premiers stades;
  • jaunisse chez le nouveau-né;
  • troubles digestifs.

Caractéristiques de la grossesse après une cholécystectomie

En médecine moderne, la cholécystectomie est reconnue comme une procédure absolument sans danger et sa technique a atteint sa perfection ces dernières années. Selon les statistiques, chez 80 à 90% des femmes enceintes, cette opération ne provoque pas de troubles globaux du corps et la période de rééducation qui suit sa mise en œuvre ne dure pas plus d'un an.

Et pourtant, certaines complications sont possibles. Ainsi, chez les futures mères qui ont subi une intervention chirurgicale pour prélever la vésicule biliaire, pendant la gestation, le risque de telles sensations désagréables augmente:

  • toxicose grave et prolongée;
  • flatulences et ballonnements;
  • selles molles ou constipation;
  • une indigestion

    Il existe également la possibilité de développer le syndrome dit de postcholécystectomie. Ce syndrome survient à la suite de la stagnation de la bile, qui se forme en raison d'une pression excessive du fœtus sur les organes abdominaux. Il se manifeste généralement avec les symptômes suivants:

    • douleur dans l'hypochondre droit;
    • sensation de lourdeur;
    • brûlures d'estomac et goût amer dans la bouche;
    • douleurs lancinantes dans le côté;
    • démangeaisons de la peau sur les pieds et les paumes, qui est pire la nuit.

    En règle générale, ces symptômes sont caractéristiques de la cholécystite, mais ils peuvent apparaître même pendant la grossesse sans vésicule biliaire. Cependant, il convient de noter que chez les patients ayant subi une cholécystectomie, ces symptômes seront légers et de courte durée.

    Presque la seule différence est que l'observation des femmes enceintes après le prélèvement de l'organe malade est effectuée non seulement par le gynécologue, mais également par le gastro-entérologue. Dans le cas d'une laparotomie également, une échographie régulière de la cicatrice est recommandée. Il est particulièrement important de faire cela au troisième trimestre, lorsque l'utérus et le fœtus atteignent une taille considérable.

    Cholécystectomie pendant la grossesse

    Si les maladies de la vésicule biliaire étaient diagnostiquées après la conception, dans la plupart des cas, le traitement conservateur est effectué avec une sonde spéciale et des analgésiques. Lorsque le traitement proposé ne donne pas le résultat souhaité et qu'il existe un risque de rupture de la vésicule biliaire, les médecins soulèvent la question de la nécessité de prélever chirurgicalement l'organe malade.

    Bien que d’un point de vue médical, la cholécystectomie soit considérée comme une opération simple, toute intervention chirurgicale au cours de la grossesse est associée à certains risques. En particulier, une opération similaire pratiquée en début de grossesse menace d'une fausse couche spontanée. Et sa mise en œuvre au troisième trimestre est techniquement très difficile et se heurte à l’apparition de nombreuses complications. Par conséquent, la période optimale pour la cholécystectomie est la période allant de 13 à 23 semaines de grossesse, lorsque le processus de formation du placenta prend fin et que le fœtus et l'utérus n'ont pas encore atteint une taille importante.

    Un autre risque de traitement chirurgical de la vésicule biliaire pendant la grossesse est associé aux anesthésiques qui sont prescrits à une femme au cours de la période postopératoire. Ces médicaments non seulement affaiblissent le corps de la future mère, mais ont également un effet négatif sur la santé de l’enfant dans le ventre.

    Mesures préventives supplémentaires

    Pour que la grossesse soit la période la plus heureuse de la vie d’une femme, au lieu de devenir un test exténuant et difficile après l’opération d’extraction d’un organe malade, il est conseillé d’effectuer une prophylaxie supplémentaire afin d’empêcher la formation de calculs dans les voies biliaires restantes.

    Les mesures préventives supplémentaires dans ce cas peuvent être:

    • éviter l'alcool et les mauvaises habitudes;
    • diviser les repas (au moins 5 à 6 repas par jour);
    • numéro de régime 5;
    • gymnastique facile;
    • détection à l'aveugle en utilisant du jus de citron avec du miel ou du sorbitol dilué dans de l'eau tiède.

    Avec l'autorisation du médecin, une prophylaxie à l'aide de médicaments cholérétiques est également possible. Cependant, une attention particulière doit être portée aux femmes enceintes qui ont subi une cholécystectomie. La nutrition pendant la grossesse doit être équilibrée et saine. Afin d'éviter les problèmes de digestion, il est recommandé d'exclure du régime les aliments gras et épicés, les épices, les cornichons, les viandes fumées et de faire un choix en faveur d'aliments riches en protéines et en glucides (poisson, légumes et fruits, produits laitiers). Dans ce cas, les portions de nourriture doivent être petites et il vaut mieux cuire à la vapeur ou au four.

    Accouchement après le retrait de la vésicule biliaire

    Après une laparoscopie et une laparotomie, une femme est autorisée à accoucher de façon naturelle en l'absence de toute pathologie et de contre-indication obstétricale. Les indications de césarienne dans ce cas ne peuvent être que l’échec de la cicatrice, son immaturité et son amincissement.

    Ainsi, le traitement chirurgical de la vésicule biliaire ne nuit pas à la formation et au développement du fœtus dans l'utérus. Et même si après l'opération, certaines complications sont possibles, avec la bonne approche et un traitement adéquat, chaque femme enceinte peut supporter et donner naissance à un enfant en bonne santé.

    Quand vous pouvez devenir enceinte après une cholécystectomie

    Beaucoup sont intéressés par la question: une grossesse peut-elle survenir après le retrait de la vésicule biliaire et y aura-t-il des complications? La cholécystectomie est le seul moyen fiable de se débarrasser des pathologies des voies biliaires. Enlever une bulle est assez facile. Cependant, le corps reste défectueux. Étant donné que la pathologie biliaire se développe plus souvent chez les femmes, parfois jeunes, la question de la grossesse est pertinente.

    Est-il possible de porter un enfant après avoir enlevé la galle

    L'influence biliaire sur le système reproducteur n'a pas. Par conséquent, il n'y a aucun obstacle pour le début de la grossesse. Cependant, il est important de faire une pause entre la chirurgie et la conception. La cholécystectomie comprend des coupures ou des perforations de la cavité abdominale. L'étirement des tissus pendant la grossesse peut entraîner une divergence des coutures. De plus, le corps a besoin de temps pour s'adapter aux nouvelles conditions. Porter un enfant compliquera le processus.

    La période pendant laquelle les médecins recommandent l’instauration d’un enfant dépend de la complexité de l’opération, de la qualité de la rééducation et de l’état général du corps de la femme.

    La grossesse sans vésicule biliaire nécessite une attention accrue de la part des professionnels de la santé. Une femme est surveillée non seulement par un gynécologue, mais également par un gastro-entérologue. Il est important de prévenir les complications ou la détérioration de l'état général de la femme enceinte.

    Pour cela, la future mère doit adhérer à certaines règles:

    1. Surveillez le régime en évitant les longues pauses entre les repas. Le meilleur est 5─6 repas par jour en petites portions.
    2. Les aliments doivent être bouillis, cuits au four ou à la vapeur.
    3. Il est important d'éliminer complètement de la diète les régimes gras, frits, salés, fumés, épicés, les cornichons et les épices.
    4. Il est interdit de boire de l'alcool.
    5. Après une cholécystite ou une cholécystectomie chirurgicale, une femme enceinte doit prendre des médicaments cholérétiques. Ils préviennent les crises pendant la gestation. L'utérus en expansion exerce une pression sur les fonctions ductiques de la vésicule biliaire. Il est important de diluer la sécrétion hépatique afin qu'elle puisse s'écouler à travers les lumières rétrécies.
    6. Périodiquement, il est recommandé d'effectuer un tuba. Pour ce faire, l’eau tiède ou la solution de sorbitol se boit à jeun. Une fois que vous avez besoin de vous allonger sur le côté droit, mettez un coussin chauffant en dessous. Dans cette position, il est recommandé de rester plusieurs heures.

    En adhérant à ces recommandations simples, une femme peut facilement tomber enceinte et faire un bébé en bonne santé.

    Grossesse multiple après cholécystectomie

    Avec les grossesses multiples, la charge sur le corps de la femme augmente. Les pathologies du système biliaire, par exemple, la cholécystite deviennent souvent une sorte de paiement pour le port simultané de jumeaux, de triplés. Ils étirent plus l'utérus. La stagnation de la bile dans la bulle étroite et décalée ne peut être évitée. En bout de ligne, infection de la sécrétion hépatique avec inflammation ultérieure des parois biliaires. Mais comment le corps réagit-il à la vessie déjà perdue en raison de problèmes similaires?

    L'utérus appuie sur les canaux restants du canal biliaire. Ils sont non seulement serrés, mais également réduits avec difficulté. Ce dernier est associé à la production active de l’hormone progestérone. Il a un effet relaxant sur les muscles lisses. C'est un mécanisme de défense naturel contre le travail prématuré. Les spasmes musculaires peuvent les causer.

    Pour le système biliary, les changements sont chargés de:

    1. Stagnation à long terme des voies biliaires.
    2. Secret rassis condensé.
    3. La précipitation du précipité biliaire sous la forme de cristaux de sels de calcium, de cholestérol, de pigment bilirubine, suivie du collage des particules en pierres.
    4. Inflammation des voies biliaires, à la suite d'une infection de la bile épaissie. Avec la stagnation, cela devient une concentration de toxines, un excellent terrain fertile pour les bactéries.

    Il n’est pas question de savoir combien de temps vous pouvez tomber enceinte après avoir enlevé la galle, ni comment vous en occuper. Compte tenu des risques encourus, il est inacceptable de se laisser aller à un régime alimentaire excessif Cela entraînera non seulement une augmentation de la production de bile par le foie, une stagnation, mais également une croissance active du fruit. Plus les enfants sont nombreux, plus ils font pression sur les organes du tube digestif.

    Si une femme se fait enlever la vésicule biliaire, il est nécessaire de planifier la grossesse et de la porter avec une extrême prudence. Il est nécessaire de se préparer à la toxicose. Pour ceux qui ont subi une cholécystectomie, c'est la norme. Lors de grossesses multiples, la toxicose est souvent forte et dure plus longtemps que la norme, jusqu’à 16 semaines.

    En raison de la toxémie, certains des bébés opérés au cours des trois ou quatre premiers mois sont obligés de poursuivre leur traitement. Les femmes enceintes s'affaiblissent, ne peuvent plus manger, reçoivent un "cocktail" nourrissant au moyen d'une perfusion intraveineuse.

    Comment se passe la grossesse après une cholécystectomie?

    La cholécystectomie est considérée comme une opération sûre. Chez 50% des femmes opérées, l'opération ne provoque pas de changements importants dans le corps. Néanmoins, il est recommandé de planifier la grossesse après le retrait de la vésicule biliaire environ 12 mois après la chirurgie. Tant de temps est occupé par la période de réadaptation.

    Avoir un enfant après le retrait de la vésicule biliaire doit être prêt:

    • indigestion fréquente et troubles des selles (constipation ou diarrhée);
    • augmentation de la formation de gaz et de ballonnements;
    • douleurs fantômes dans la région de l'organe prélevé.

    Le dernier symptôme fait référence au syndrome postcholécystectomie. Il est associé à une violation de l'écoulement de la bile et à sa stagnation. Ceci est probablement tard dans la grossesse en raison de la pression du foetus en croissance sur le foie. La biliaire y pénètre partiellement anatomiquement. Par conséquent, lorsque le foie fait mal, il semble que la bulle fait mal, même si elle est déjà partie.

    En plus de la douleur à droite sous les côtes pendant le syndrome postcholécystectomie pendant la grossesse, une femme est préoccupée par:

    • brûlures d'estomac ou goût d'amertume dans la bouche;
    • sensation de lourdeur dans l'estomac;
    • sensation de démangeaisons dans les paumes ou les pieds, surtout la nuit.

    Chez les femmes enceintes, le syndrome a souvent une nature courte et légère.

    Pour se protéger de l’apparence de malaise associé à l’absence de vésicule biliaire, les femmes doivent s’engager dans la prévention:

    1. Mangez souvent, mais par portion minimale d’environ 200 grammes.
    2. Bâton alimentaire de régime. Recommandé "numéro de table 5".
    3. À des fins prophylactiques, à prendre autorisé pour les femmes enceintes zhelchegonny médicaments. Avec l'autorisation du médecin, vous pouvez utiliser des recettes traditionnelles à base de plantes.
    4. Faites de la gymnastique facile. Un ensemble d'exercices sera recommandé par un gastro-entérologue.
    5. Effectuer périodiquement des tubages.

    Une attention particulière à la future mère devrait être accordée à la qualité de la nutrition. Il devrait être aussi utile et équilibré que possible. Il devrait être complètement exclu du menu gras et frit, épicé, fumé et épicé. Le régime alimentaire devrait être composé de produits laitiers, de protéines et de glucides (fruits, légumes). La cuisson doit être effectuée par rôtissage, ébullition ou cuisson à la vapeur.

    En général, les médecins notent que, du point de vue physiologique, le port d'un enfant d'une femme en bonne santé et d'un enfant dont la vésicule biliaire a été retirée ne diffère pas. La différence réside uniquement dans le contrôle accru du déroulement de la grossesse, non seulement par le gynécologue, mais également par le gastro-entérologue.

    Si l'organe a été prélevé par laparotomie, la femme doit subir une échographie pour vérifier l'état de la cicatrice. Cela est particulièrement vrai dans la seconde moitié de la grossesse, lorsque le fœtus est déjà bien développé et commence à exercer une pression sur les tissus environnants.

    Combien de temps après l'opération pouvez-vous tomber enceinte?

    Enlever la vésicule biliaire ne signifie pas que le corps ne peut plus faire face aux aliments gras. Après un certain temps (de 1 mois à 1 an), ce processus est presque complètement restauré.

    Après la réadaptation, les voies biliaires se dilatent autant que possible et commencent à accumuler un secret produit par le foie, comme une vessie. La concentration de la bile est maintenant dans les canaux empêche son écoulement continu dans l'intestin. Le processus digestif s'améliore. Par conséquent, la grossesse après la cholécystectomie n’est pratiquement pas différente de la normale. Mais pour éviter les complications, il est important de suivre une rééducation complète après l'opération.

    Le médecin vous dira quand exactement quand vous pourrez tomber enceinte après avoir retiré la vésicule biliaire. Il est nécessaire de mener une enquête complète, la définition de l'état général et la présence de comorbidités.

    Si l'organe a été prélevé par laparoscopie, le corps est souvent prêt pour la conception en quelques mois. Après la laparotomie, le délai est prolongé à un an. En règle générale, cette période est suffisante pour la formation de cicatrices et la restauration du fonctionnement du tractus gastro-intestinal. Cependant, les médecins conseillent d'attendre encore 6 mois. Cela minimisera les risques.

    En plus, allez:

    • le risque d'avortement spontané dans les premiers stades;
    • l'apparition d'une toxicose précoce;
    • risque d'accouchement prématuré;
    • l'apparition de la jaunisse chez le nouveau-né.

    Si vous résistez à la période de rééducation nécessaire, ces violations ne se produisent pratiquement pas. Pour accélérer le temps de récupération, il est recommandé de pratiquer régulièrement des exercices thérapeutiques. Faire de l'exercice aide à améliorer la circulation de la bile et à prévenir la formation de calculs.

    En tant que femmes sans accouchement biliaire accouchement

    L’absence de vésicule biliaire chez la femme n’est pas une indication de la césarienne. S'il n'y a pas de pathologies gynécologiques ou autres pouvant nuire à l'accouchement naturel, donnez naissance de façon indépendante.

    La césarienne devient obligatoire lorsqu'elle a été identifiée:

    • l'amincissement;
    • immaturité;
    • échec de la cicatrice postopératoire.

    Si l'état de la cicatrice laissée après le retrait de la vésicule biliaire est satisfaisant, il n'y a aucun risque de complications pendant le travail.

    Grossesse après le retrait de la vésicule biliaire

    "src =" http://iberemenna.ru/static/group/7/8/e/3/g-051669e0f6bce6.s.jpg "alt =" Une grossesse en santé - des enfants en bonne santé "/> Une grossesse en santé - des enfants en bonne santé

    Bonjour chère Elena Petrovna.

    Nous prévoyons une grossesse à partir du début de l'année. Il y a deux jours, est allé d'urgence à l'hôpital avec une terrible douleur abdominale. Dans les prochains jours va enlever la vésicule biliaire. Mais pour une raison quelconque, ils n'ont pas encore décidé comment: soit la laparoscopie, soit la chirurgie abdominale.

    La question qui se pose est la suivante: quelles sont mes perspectives de grossesse avec la première et la deuxième méthode d’élimination de la bile? Après combien de temps pouvez-vous commencer à planifier et avez-vous besoin d'une préparation spéciale?

    Ksenia 152014/05/07, #

    En été, j'ai subi une laparoscopie pour retirer l'hélice de la cavité pelvienne (l'épiploon est un gros sac comme celui de l'abdomen). Après cela, ils ont dit de devenir enceintes au bout d'un mois - le médecin a examiné ce qui se trouvait à l'intérieur et en était très heureux. dans mon cas, tout était en ordre, il n'y avait pas de complications. Mais peut-être qu'avec une vésicule biliaire, il faut un peu plus de temps pour récupérer.

    Elena Berezovskaya20 / 05/06, #

    Après la laparoscopie, vous pouvez devenir enceinte littéralement en 1-2 mois, moins souvent un peu plus. Après une chirurgie abdominale, c'est-à-dire laparotomie, doit former une cicatrice à part entière, qui prend au moins 6 mois, et en général, il est permis de devenir enceinte après un an. Il n'y a pas de préparations spéciales pour la grossesse - votre état de santé général dépend de votre alimentation.

    Grossesse après le retrait de la vésicule biliaire

    Quand j'ai supprimé, j'ai demandé à mon chirurgien, il a dit que c'était possible après 3 mois, mais mieux après 6 mois.

    Oui, seulement après 6 mois et seulement parce que le corps doit s’adapter, et que les coutures ont cicatrisé.

    mais à moi, le docteur a dit qu'après le retrait, je ne pourrais plus être enceinte (((

    Et vous n'avez pas demandé en quoi le retrait de la vésicule biliaire affecte la reproduction. Ou peut-être avez-vous quelque chose d'autre enlevé? On m'a dit qu'il faudrait attendre 3 mois pour que les sutures soient réparées et qu'il n'y aurait pas de hernie ombilicale, et ensuite aller de l'avant avec une chanson!

    • Abonnements

    L’utilisateur du site Woman.ru comprend et accepte la responsabilité de tous les documents publiés partiellement ou intégralement par lui via le service Woman.ru. L’utilisateur Woman.ru garantit que le placement des documents qui leur sont soumis ne porte pas atteinte aux droits des tiers (y compris, ne porte pas atteinte aux droits d’auteur), ne porte pas atteinte à leur honneur et à leur dignité. L’utilisateur de Woman.ru, qui envoie des documents, est donc intéressé par leur publication sur le site et exprime son consentement à leur utilisation par les éditeurs de Woman.ru.All. Les matériaux du site Woman.ru, quels que soient la forme et la date d’installation sur le site, ne peuvent être utilisés qu'avec le consentement des rédacteurs du site. Réimprimer des documents de Woman.ru est impossible sans l'autorisation écrite de l'éditeur. Editorial n'est pas responsable du contenu des publicités et des articles. L'opinion des auteurs peut ne pas correspondre au point de vue des éditeurs. Les documents placés dans la section "Sexe" ne sont pas recommandés pour le visionnage de personnes de moins de 18 ans (18 ans et plus). Lorsque vous visitez woman.ru, vous acceptez les Conditions d'utilisation de Woman.ru, incl. et en termes de cookies

    Cholécystite pendant la grossesse

    La cholécystite est une affection de la vésicule biliaire enflammée, qui se manifeste principalement chez les femmes, car les hommes sont moins sensibles à cette maladie. L'état pathologique résulte de la défaite des conduits de la vésicule biliaire par la flore bactérienne, ou invasion helminthique, entraînant son inflammation. La pénétration de l'infection se produit soit par le sang, soit par le système lymphatique. La stagnation de la bile, provoquée par la présence de calculs biliaires et de dyskinésies biliaires, est presque toujours une condition préalable à la survenue d'une cholécystite. Les troubles végétatifs et endocriniens des systèmes organiques peuvent également provoquer le développement d'une cholécystite, due à une violation de la conductivité des réflexes des organes digestifs présentant des troubles pathologiques. Parfois, la stagnation de la bile est due à l'omission des viscères, à la grossesse et à l'inactivité physique, ainsi qu'à une alimentation perturbée, ce qui entraîne l'abandon du suc pancréatique dans les voies biliaires. Aujourd'hui, nous allons parler de la maladie de la cholécystite et de sa forme compliquée - les calculs biliaires pendant la grossesse.

    Presque toujours, la survenue de la cholécystite est la cause principale de la suralimentation, en particulier des aliments très épicés et gras, ainsi que de l’adoption de boissons alcoolisées. La présence d'un processus inflammatoire, tel qu'un mal de gorge, une pneumonie ou une annexite, peut aggraver la situation. La forme chronique de la cholécystite prend progressivement, conjointement avec la pancréatite chronique, la maladie de calculs biliaires et la gastrite avec une fonction sécrétoire réduite. Dans près de 90% des cas, la cholécystite s'accompagne de la formation de calculs dans la vésicule biliaire et est appelée calcaire, couramment appelée cholélithiase. La cholécystite calculeuse touche presque toujours les personnes âgées, mais elle peut aussi parfois se manifester chez les jeunes femmes, en particulier les femmes enceintes, sous la forme de coliques biliaires douloureuses, entraînant un malaise permanent. La douleur est due au blocage des canaux de la vésicule biliaire avec des calculs rendant la vidange de la bile difficile, ce qui provoque des démangeaisons et une décoloration de l'urine et des matières fécales en raison de la stagnation de la bile. Souvent, avec une cholécystite calculeuse, le foie est hypertrophié, ce qui facilite le diagnostic de la maladie et permet de prescrire un traitement rapidement.

    La vésicule biliaire et ses fonctions

    La vésicule biliaire est un organe secondaire de la digestion, qui constitue un réservoir pour l'accumulation et le stockage de la bile entre les repas. La vessie elle-même a la forme d'un sac en forme de poire, située dans le creux de la surface inférieure du lobe hépatique, à droite. La bile sécrétée par le foie pénètre dans la vésicule biliaire et la laisse à travers le canal cystique, et l'apparition de la masse alimentaire dans la cavité duodénale stimule sa sécrétion. La maladie de la vésicule biliaire est assez courante et touche environ 15% de la population des pays développés. Presque toujours dans l'état aigu de la maladie, une intervention chirurgicale est nécessaire pour retirer la vésicule biliaire, mais une référence opportune à un spécialiste permet un traitement conservateur, sans entraîner de complications associées à la cholélithiase. Bien sûr, le retrait de la vésicule biliaire est indésirable et s’il est possible de la sauver, il faut le faire. Après tout, les pigments biliaires et biliaires de la vésicule biliaire jouent un rôle important dans l’absorption et la dégradation des graisses corporelles.

    Numéro de régime 5 après le retrait de la vésicule biliaire

    Cholécystite pendant la grossesse

    Bien que la grossesse soit tout à fait normale pour le corps de la femme, un certain nombre de contraintes supplémentaires sur ses organes et systèmes au cours de la période de gestation sont encore présents. La charge sur le foie augmente particulièrement pendant toute la période de la grossesse, ce qui peut entraîner une exacerbation de la cholécystite chronique. Ceci est causé par des changements dans le métabolisme des protéines, des lipides et des glucides, dus à une inactivation accrue des hormones stéroïdiennes, réduisant ainsi la fonction de détoxification du foie. Dans presque tous les cas d'exacerbation de la forme chronique de la maladie de la vésicule biliaire, il existe un risque de développement défavorable de la grossesse. Les principaux symptômes de l'apparition de telles conséquences dans la cholécystite peuvent être: l'apparition d'un foyer suppuratif dans la projection de la vésicule biliaire, la perforation de la vésicule biliaire - qui provoque une péritonite, un abcès du foie, une jaunisse obstructive, ainsi qu'une hépatite réactive. En cas de suspicion d'apparition et d'exacerbation d'une cholécystite chronique, la femme enceinte est strictement admise à l'hôpital.

    La cholécystite étant une maladie récurrente, la grossesse provoque toujours l'exacerbation d'une forme de la maladie auparavant chronique et de faible intensité. Presque toutes les formes de gestose sont causées par la présence d’une forme chronique de cholécystite, ainsi que par l’hépatite cholestatique (hépatose de la femme enceinte) et l’exacerbation de la pancréatite, l’exacerbation se produisant plus souvent au cours du dernier trimestre de la grossesse. Ils diagnostiquent la cholécystite au cours de la grossesse sur la base d'une conclusion, interrogeant la patiente enceinte et de niveaux élevés de bilirubine et de cholestérol dans le sang. Dans de rares cas, le diagnostic par laparoscopie est indiqué, mais, en règle générale, ils ne gèrent que par échographie de la vésicule biliaire.

    Seule la forme catarrhale de la cholécystite au cours de la grossesse est susceptible d'un traitement conservateur, car dans d'autres formes, la tactique à attendre est tout simplement inappropriée, en raison de la gravité du processus pathologique et de la nécessité d'une intervention chirurgicale d'urgence. Pour le diagnostic de la forme de la maladie, on montre l'aspiration du contenu du duodénum et de l'estomac par détection. Quel que soit le stade de développement de la maladie, sont prescrits: agents enveloppants, antispasmodiques, cholérétiques et adsorbants, ainsi que les traitements antibactériens et de désintoxication. Il convient de noter que pendant la grossesse, les médicaments dissolvant les calculs biliaires sont contre-indiqués. Si, pendant 4 jours de traitement intensif, l'état de la patiente ne s'améliore pas, une intervention chirurgicale est indiquée quelle que soit la durée de la grossesse. La laparoscopie pour cholécystectomie peut être l'une des options pour la chirurgie.

    Traitement de la cholécystite pendant la grossesse

    Dans le traitement de la cholécystite chez la femme enceinte, un régime d'épargne n ° 5 est utilisé conjointement avec un schéma thérapeutique. L'utilisation de médicaments cholérétiques d'origine végétale constitue la base du traitement. Dans certains cas, à la discrétion du médecin traitant, on prescrit à la patiente enceinte des antispasmodiques et des analgésiques, qu'il est recommandé de ne pas prendre seul, mais uniquement sur les instructions du thérapeute ou de l'obstétricien-gynécologue.

    vie de la vésicule biliaire après le retrait de la vésicule biliaire

    L'utilisation d'adsorbants et d'agents d'enrobage utilisés en association avec des vitamines et des médicaments pour normaliser le fonctionnement de l'intestin sera absolument sans danger pour favoriser le développement de la grossesse et la santé du futur bébé. L'utilisation d'antibiotiques à base de pénicilline au cours du premier trimestre n'apparaît que dans les formes graves de la maladie et dans le second - le groupe des céphalosporines.

    Lors de la conclusion fondée sur les plaintes d'une patiente enceinte, il est très important de ne pas confondre l'exacerbation de la cholécystite avec la gastroduodénite, le canal de l'ulcère gastroduodénal et la pancréatite, car ils présentent tous des symptômes similaires.

    Grossesse après le retrait de la vésicule biliaire

    Après la cholécystectomie, de nombreuses femmes s'interrogent sur une planification et une grossesse favorables, car la chirurgie, à leur avis, pourrait avoir une incidence sur le déroulement de la grossesse. Ce problème a une ampleur considérable, car de nombreuses opérations visant à retirer la vésicule biliaire ont lieu chez la femme, dont la plupart sont en âge de procréer. En règle générale, chez 80 à 90% des patientes, la cholécystectomie n'est pas un indicateur significatif de déficience et ne constitue pas une menace pour la grossesse future, mais elle peut néanmoins provoquer des troubles notables du système digestif pendant le port de l'enfant. Très souvent, après le retrait de la vésicule biliaire, de nombreuses femmes développent un syndrome post-cholécystectomie, se manifestant par une douleur dans l'hypochondre droit et des troubles dyspeptiques, tels que brûlures d'estomac, bouche amère, nausées, etc., causant beaucoup d'inconfort à la femme enceinte. Pour toutes les femmes qui ont subi une opération chirurgicale pour enlever la vésicule biliaire, il est nécessaire pendant la grossesse d'être sous la supervision non seulement de l'obstétricien-gynécologue, mais également du thérapeute, qui prend des mesures préventives pour prévenir d'éventuelles complications.

    La vésicule biliaire de ma copine a également été retirée. Après un an et demi, le premier fils était né, puis deux ans plus tard. Les deux grossesses se sont bien déroulées, alors ne vous inquiétez pas. NewMarch 26 2012, 14:34

    J'ai été enlevé en janvier 2009. Ils ont fait du laparu - tout va bien (ils ont été cousus, cependant, d'une manière laide - toutes les coutures sont encore visibles). Grossesse et accouchement sans particularités. La pierre biliaire a été retirée à cause de la grosse pierre formée pendant la grossesse par le premier enfant. Comme le médecin l'a expliqué, l'enfant était grand pour moi, l'utérus pressé sur le fardeau, un pli s'est formé, puis une pierre a été formée. Nouveau 26 mars 2012, 15:01

    Comment faire des bulles de savon

    ok tout Je porte déjà le second. En avril 2010 enlevé la bile, et en mai 2010. je suis enceinte. régime gardé les 3 premiers mois. Et maintenant, en principe, je garde mais pas dur. Et le fait qu'il soit impossible avec le régime numéro 5, les femmes enceintes n'est également pas souhaitable. J'exclus gras, frit, fumé et alcool. dans de rares cas, je me gâte épicé et un peu de café. Les salades ne se remplissent pas de mayonnaise, mais de crème sure faible en gras. Les seuls médecins conseillés de porter un bandage prénatal à partir de la 18e semaine (immédiatement après la chirurgie, les muscles sont encore faibles).

    • Grossesse après le retrait de la vésicule biliaire

    Les maladies du système biliaire occupent l'une des principales places parmi les maladies du système digestif. On les trouve chez les personnes de tout âge, mais surtout chez les jeunes et les femmes sont 4 à 7 fois plus nombreuses que les hommes. Souvent, les maladies chroniques de la vésicule biliaire et des voies biliaires débutent chez la femme enceinte. Par exemple, un des facteurs de risque pour le développement de calculs biliaires est la grossesse.

    La cholécystite chronique est une maladie récurrente chronique associée à la présence de modifications inflammatoires de la paroi de la vésicule biliaire. Deux facteurs jouent un rôle fondamental dans son développement: l’infection et la stase biliaire provoquée par des troubles dyskinétiques. Ce dernier, en règle générale, provoque les manifestations cliniques de la maladie.

    La dyskinésie de la vésicule biliaire et des voies biliaires repose sur des troubles de l'activité motrice causés par des troubles de la régulation neurohumorale. Il existe deux types de dyskinésies: l'hyper et l'hypomoteur, qui présentent certaines différences.

    Les perturbations hypomotrices sont caractéristiques des femmes enceintes, car la progestérone est la principale hormone qui prévaut dans la seconde moitié de la grossesse. La dyskinésie hypomotrice est insuffisante: faible vidange de la vésicule biliaire. Ce sont les troubles moteurs qui déterminent les manifestations cliniques de la cholécystite chronique chez la femme enceinte et non l'inflammation.

    Habituellement, une femme s'inquiète de la douleur dans l'hypochondre droit. En fonction du type de dyskinésie, les douleurs sourdes et sourdes prévalent, sensation de lourdeur dans l'hypochondre droit (avec dyskinésie hypomotrice concomitante) ou, au contraire, aiguë, crampes (avec dyskinésie hypermotor). La douleur peut être accompagnée de symptômes dyspeptiques: sensation d'amertume dans la bouche, nausées, vomissements, éructations d'air, brûlures d'estomac, ballonnements. Noté l'augmentation ou l'apparition de douleur après des erreurs de régime.

    Notre propre expérience à long terme en matière de surveillance des femmes enceintes a montré qu'environ 1/4 des femmes atteintes de cholécystite associent l'apparition ou l'augmentation de la douleur dans l'hypochondre droit aux mouvements du fœtus et à sa position dans l'utérus. Parfois, une femme s'inquiète de la sensation de brûlure de la peau dans l'hypochondre droit, sous l'omoplate droite. Ce sont les zones dites d'hyperesthésie de la peau (hypersensibilité) de Zakharyin-Ged. Vous ne devez pas avoir peur de ce sentiment désagréable, car il s’agit d’une «continuation» de la douleur, et non du résultat de l’ajout de toute nouvelle maladie ou complication.

    Dans le diagnostic des maladies de la vésicule biliaire, le rôle principal revient aujourd'hui à l'échographie, au cours de laquelle un spécialiste tire une conclusion sur la nature des troubles détectés, sur la présence ou l'absence éventuelle de calculs.

    La grossesse aggrave souvent l'évolution de la cholécystite préexistante, l'exacerbation de la maladie se produisant dans la moitié des cas, et la plupart au troisième trimestre. Et dans le tableau clinique d'exacerbation prédominent les symptômes de la dyskinésie hypomotrice. La cholécystite chronique affecte à son tour le cours de la grossesse. Il y a souvent des nausées douloureuses, une toxicose - des vomissements chez les femmes enceintes, un peu moins souvent - une salivation. En outre, la toxicose précoce est retardée à 16-20 semaines et parfois 28 à 29 semaines de grossesse.

    Les principes de traitement de la cholécystite chronique chez les femmes enceintes sont les mêmes que chez les femmes non enceintes. La thérapie par le régime (tableau n ° 5) s’effectue sans trop de restrictions, tout en respectant le rapport optimal (pour chaque période de gestation) entre protéines, lipides et glucides. Les restrictions concernent les graisses réfractaires, les aliments grossiers, à l’exclusion des épices, des cornichons, des marinades, des aliments frits et des viandes fumées. La nourriture est prise en fractions au moins 5 à 6 fois par jour. Dyskinésie hypomotrice concomitante de la vésicule biliaire, les produits «cholécystocinétiques», c'est-à-dire les produits contribuant à la réduction de la vésicule biliaire, sont inclus dans le régime alimentaire: bouillons de viande ou de poisson faibles, soupes, crème, crème sure et œufs à la coque. Il est utile d’inclure des aliments riches en substances lipotropes (fromage cottage, omelette protéinée, morue).

    Il a un effet thérapeutique positif en l'absence d'attaques de cholécystite et d'oedème, en buvant de l'eau minérale telle que Essentuki numéro 4 et numéro 17, Smirnovskaya, Slavyanovskaya, sulphate narzan. L'eau minérale est consommée dans 200 ml sous forme de chaleur 3 fois par jour pendant 1 à 1,5 heure avant les repas pendant 14 à 21 jours. Au 3ème trimestre, lorsqu'il est souhaitable de réduire la quantité de fluide consommée, le traitement aux eaux minérales n'est pas indiqué.

    Cholagogue est recommandé à toutes les femmes enceintes atteintes de cholécystite chronique. Tout d’abord, il faut l’appeler sorbitol ou xylitol, qui est utilisé sous forme de solution à 10–15% de 50–70 ml 30 minutes avant les repas 2–3 fois par jour. Ayant un effet laxatif, ils peuvent être utiles à une femme enceinte à cet égard. L'accueil le plus approprié des médicaments d'origine végétale sous forme de décoctions préparées de manière indépendante. La méthode la plus simple consiste à préparer le thé à raison de 1 cuillère à soupe de matières premières végétales (fleurs d'immortelle sableuses, soie de maïs, feuille de menthe poivrée, graines d'aneth, églantier, racine d'épine-vinette, séparément ou en mélange de 1: 1) par 1 tasse d'eau bouillante. Après avoir filtré, prendre 1/3 tasse sous forme de chaleur 30 minutes avant les repas 3 fois par jour. En particulier dans la seconde moitié de la grossesse, lorsqu'il est nécessaire de prendre en compte strictement la quantité de liquide consommée, il est commode d'appliquer le flamin (extrait d'immortelle de sable) 1 à 2 comprimés 3 fois par jour 30 minutes avant les repas. Lors de la prescription d'un mélange de bouillon d'herbes cholérétiques, une diurèse positive est également notée, car ils ont un effet diurétique suffisant.

    Pour lutter contre la stagnation de la bile, après avoir consulté votre médecin, vous pouvez procéder à une détection à l'aveugle ou à un tube avec de l'huile végétale (30 à 40 ml d'huile de maïs ou d'olive), du sel de Karlovy Vary ou du sel de Barbara (1 cuillère à thé par verre d'eau), de l'eau minérale ( 500 ml sous forme de chaleur, en l'absence d'œdème.Pour réaliser le tube le matin à jeun, vous devez boire les moyens susmentionnés, vous devez vous allonger dans un lit chaud sur le côté droit pendant 1,5 à 2 heures. Il n'est pas nécessaire de mettre un coussin chauffant sur une femme enceinte

    Pour les douleurs aiguës dans l'hypochondre droit, on peut prendre sans silos, baralgin.

    La maladie des calculs biliaires (cholélithiase, cholécystite calcique) est une maladie caractérisée par la formation de calculs biliaires dans les voies biliaires ou la vésicule biliaire. De nombreux scientifiques sont d’avis que c’est la grossesse qui contribue à la formation de calculs et au développement de la maladie.

    En dehors de l'exacerbation, la cholélithiase peut entraîner une sensation de lourdeur dans l'hypochondre droit, ainsi qu'un certain nombre de symptômes dyspeptiques (nausée, goût amer de la bouche, etc.). Cependant, dans l’exacerbation, c’est-à-dire avec le développement de la biliaire, un autre nom pour la colique biliaire, la maladie présente des symptômes cliniques vifs, qui dépendent de la localisation des calculs, de leur taille et de l’activité de l’infection concomitante. Habituellement, les coliques se développent tard dans la soirée ou la nuit, généralement après des erreurs d'alimentation, à la suite d'expériences causées par des émotions négatives (généralement des émotions de colère). En tremblant la veille, des mouvements fœtaux intenses peuvent également provoquer des coliques. Une attaque douloureuse dans l'hypochondre droit, mais peut se produire dans l'épigastre et même dans l'hypochondre gauche, une douleur intense irradiant vers l'épaule droite, l'omoplate, le cou dure de 15 à 40 minutes à 12 heures si aucune mesure n'est prise.

    La sensation de l'hypochondre droit provoque une douleur aiguë. La douleur est accompagnée de nausées, vomissements, amertume dans la bouche, brûlures d'estomac, ballonnements. Si le canal cholédoque est obstrué par des calculs, un ictère peut apparaître, comme dans une hépatite virale aiguë, une urine sombre, des selles décolorées.

    La grossesse contribue à la manifestation de la maladie des calculs biliaires latente. En d’autres termes, chez les femmes atteintes de cholélithiase, l’apparition de signes cliniques de la maladie n’est pas rare. Assez souvent, dans ce groupe de patientes, le début de la grossesse est accompagné d'une toxicose précoce - vomissements de femmes enceintes. L'exacerbation de la maladie survient souvent au cours du deuxième trimestre de la grossesse.

    Le traitement de la maladie des calculs biliaires est à bien des égards similaire à celui de la cholécystite (nutrition clinique, médicaments cholérétiques légers). Avec l'apparition de la douleur, prenons des antidouleurs et des médicaments antispasmodiques (baralgin, noshpa, chlorhydrate de papavérine, analgine). Si la douleur ne disparaît pas dans l'heure, la femme doit consulter un médecin (appeler une équipe d'ambulances) pour des mesures thérapeutiques plus intensives.

    Ces dernières années, les médicaments qui contribuent à la dissolution des calculs (acide phéno et ursodésoxycholique) sont utilisés pour traiter la cholélithiose. Cependant, il est strictement interdit aux femmes enceintes de pratiquer ce type de traitement (effet négatif de ces médicaments sur la formation du fœtus), ainsi que de subir un écrasement du calcul (lithotrips par ondes de choc). En cas d'urgence pendant la chirurgie, un traitement chirurgical peut être effectué - cholécystectomie (ablation de la vésicule biliaire).

    Grossesse après le retrait de la vésicule biliaire

    Au cours des deux dernières décennies, le nombre de cholécystectomies a augmenté régulièrement dans le monde, parallèlement à l'augmentation du nombre de patients atteints de cholélithiase chronique. Les opérations sur la vésicule biliaire deviennent les interventions les plus fréquentes après les appendicectomies sur les organes abdominaux. Dans environ 80 à 90% des cas, la cholécystectomie ne provoque pas d'anomalies notables dans le corps. Cependant, pendant la grossesse, des troubles du système digestif peuvent survenir et une femme doit être préparée à cette éventualité (mais la crainte d'une «rupture du foie» ne se justifie pas).

    Chez certains patients, après le traitement chirurgical de la cholélithiase, un syndrome dit postcholécystectomie se développe. Elle se manifeste par une douleur dans l'hypochondre droit, des troubles dyspeptiques (nausée, amertume de la bouche, brûlures d'estomac, etc.), il semble que la maladie soit revenue. Par conséquent, toutes les femmes enceintes ayant subi une chirurgie de cholécystectomie dans le passé devraient être surveillées par un médecin généraliste et des mesures préventives devraient être prises pour éviter le développement de complications possibles. Ils doivent observer un régime alimentaire (5 à 6 fois par jour, en portions fractionnées) et un régime de type 5. Réception des médicaments cholérétiques (par exemple, Flamin), effectuant des tubes "aveugles" sont présentés.

    Grossesse après le retrait de la vésicule biliaire

    Les femmes enceintes qui ont eu une pathologie des voies biliaires peuvent se demander: peut-on tomber enceinte après avoir retiré un organe en forme de poire?

    Cet article explique si vous pouvez concevoir un enfant avec cette affection, quels sont les risques lorsque vous retirez la vésicule biliaire et si vous pouvez devenir enceinte après une laparoscopie.

    Laparoscopie pendant la grossesse

    Parlant du temps après lequel il est recommandé à la future mère de se faire opérer pour retirer le réservoir d’organes après qu’on y ait trouvé des calculs, il est possible de donner une réponse définitive - immédiatement.

    Puis-je tomber enceinte s'il y a de petites tumeurs dans la vésicule biliaire - calcul? La réponse est bien sûr oui.

    Les systèmes génital et digestif des femmes ne sont pas liés. Lorsque, pendant l'ovulation, la cellule reproductrice femelle pénètre dans la trompe de Fallope pour rencontrer la cellule reproductrice masculine, le risque de conception est très élevé.

    Cependant, la grossesse dans le développement de la maladie de calculs biliaires est indésirable. La future mère devra contrôler son régime alimentaire à chaque fois.

    Mais même avec une approche responsable de leur propre nutrition, le risque de complications au moment de la gestation est très élevé.

    Le besoin de laparoscopie se produit en présence de coliques hépatiques, qui ne peuvent pas toujours être arrêtées par l'utilisation de médicaments anesthésiques.

    Le risque de grossesse sans complications après le retrait du processus biliaire en forme de poire biliaire est élevé uniquement si la future mère respecte les prescriptions médicales.

    Grossesse après la chirurgie

    Donc, vous avez une vésicule biliaire enlevée. Nul besoin de craindre que votre vie ne soit plus jamais la même.

    La capacité d'une personne sans cet organe n'est pas très différente de celle qui existait avant l'intervention chirurgicale.

    Cependant, pour éviter l'apparition de complications postopératoires, vous devez suivre le régime alimentaire de votre régime, suivre les règles du régime médical, abandonner les charges d'énergie et faire un exercice thérapeutique.

    Est-il possible de compter sur une vie bien remplie après une telle opération? La réponse est oui.

    La même chose s'applique aux futures mères. La grossesse sans vésicule biliaire est possible. Il est intéressant de noter que chez plus de la moitié des patients opérés pour l'extraction, le processus de récupération n'a pas pris plus d'un mois.

    Cependant, les médecins ne recommandent pas au moins un an de planifier la maternité des patientes ayant subi une laparoscopie.

    Il convient de rappeler que le fait de retirer l'un des organes internes est un stress important pour le corps. Par conséquent, il faut du temps pour récupérer.

    Oui, la patiente peut retourner à son ancienne vie. Elle a abordé sa rééducation de manière responsable au bout d’un an. Cependant, porter un fœtus est un lourd fardeau pour lequel le corps n’est pas encore prêt.

    En conséquence, la grossesse après le retrait de la vésicule biliaire ne passera sans complications que si l'enfant est conçu au plus tôt 12 mois après la laparoscopie.

    C'est-à-dire que le fait de devenir enceinte après l'élimination du processus en forme de poire est autorisé au plus tôt à cette période.

    Négliger cette règle se heurte à l'apparition de tels problèmes:

    • Diarrhée fréquente.
    • L'insomnie.
    • Douleurs fantômes dans l'hypochondre droit.
    • Flatulences (ballonnements).
    • Augmentation de la flatulence intestinale, provoquant la constipation.

    L'apparition de douleurs après une intervention chirurgicale est alarmante. Ce symptôme peut indiquer une évolution pathologique de la grossesse, il ne doit donc pas être ignoré.

    Les coliques hépatiques après la laparoscopie peuvent être déclenchées par un écoulement obstrué de la bile ou par sa stagnation dans le canal.

    Pour éviter la manifestation de ces symptômes alarmants, la future mère devrait manger de façon fractionnée, éliminer de son alimentation les aliments difficiles à digérer, se reposer complètement et faire des exercices réguliers.

    Grossesse après le retrait de la vésicule biliaire

    Récemment, en médecine, il y a de plus en plus de cas où, en raison de maladies, il est nécessaire de recourir à l'ablation de la vésicule biliaire. Aujourd'hui, ce problème concerne de plus en plus la jeune génération, y compris les femmes en âge de procréer. Beaucoup de jeunes filles envisageant de devenir mères sont préoccupées par la question de savoir si une grossesse est possible après le retrait de la vésicule biliaire et comment la planifier après une cholécystectomie. Cet article aidera à clarifier ce problème.

    Grossesse sans vésicule biliaire

    La grossesse est un processus assez compliqué impliquant tous les systèmes du corps de la femme, y compris le système digestif. Toute opération est un risque pour le corps qui entraîne une détérioration de la santé. Afin de répondre à la question de savoir s'il est possible de réaliser l'enfant normalement après une cholécystectomie, il est nécessaire de déterminer si la cholécystectomie affecte l'accouchement du fœtus et quelles difficultés devra affronter la future mère au cours de cette période.

    Selon les dernières données, la gestation après une opération de la vésicule biliaire n’est pas contre-indiquée, mais elle devrait être planifiée et exécutée sous la stricte supervision d’un gastro-entérologue. Il est également noté que le risque de porter un fœtus en bonne santé après la chirurgie est beaucoup plus grand que le port du nouveau-né s’il existe une cholélithiase ou une cholécystite dans le corps.

    Il est important de comprendre que la grossesse sans vésicule biliaire et son déroulement dépendent en grande partie du temps écoulé après l'intervention chirurgicale, de la méthode de l'opération: ouverte ou laparoscopique, qui détermine en grande partie la facilité d'écoulement, l'issue du bébé.

    Conception après avoir retiré la vésicule biliaire est recommandé pas moins de six mois. Après l'opération consistant à retirer la vésicule biliaire pendant cette période, le corps de la femme acquiert une force suffisante et s'adapte au travail sans organe. La règle principale de la gestation normale en cas de grossesse est le strict respect des plans du médecin pour toute la période de gestation.

    Changements dans le corps de la femme après le retrait

    La cholécystectomie est accompagnée d'une violation de la fonction digestive du patient - un échec survient lors de la digestion et de l'absorption des nutriments. Le processus, une fois la vésicule biliaire retirée, est accompagné d'une longue période de récupération au cours de laquelle le patient doit suivre toutes les règles de la thérapie par le régime en prenant des préparations spéciales.

    L'opération sur les voies biliaires n'entraîne pas de changements globaux dans le corps et dans le fond hormonal de la femme, car cet organe n'est pas vital. Cependant, la grossesse est un lourd fardeau pour une fille, au cours de laquelle elle peut être gênée par des difficultés - toxicose, problèmes du système digestif pendant la période de gestation. Une future mère peut ressentir des envies de manger des aliments interdits, ce qui entraîne des modifications hormonales du corps pendant le port de l'enfant - cela affectera également l'état mental de la mère.

    Après la chirurgie, certains patients commencent à présenter un syndrome post-cholécystectomie, ce qui provoque l'apparition de douleurs dans le foie, le sentiment que la maladie est revenue. Ces symptômes sont généralement associés à la stagnation de la bile dans le corps d'une femme enceinte, en raison de la pression de l'utérus sur les voies biliaires. Ils sont de courte durée, passent rapidement.

    Afin d'éviter des conséquences pendant la grossesse, il est nécessaire de suivre le tableau de l'alimentation, le contrôle du site de l'incision ou de la cicatrice lors du port du bébé.

    Planification de la grossesse après le retrait

    Après la procédure, le médecin doit expliquer au patient combien de temps la gestation la plus réussie du fœtus est possible. En outre, il est important d'informer la fille des difficultés qu'elle peut rencontrer pendant sa grossesse et de lui expliquer comment résoudre ces problèmes correctement.

    Le moment de la planification de la grossesse après une cholécystectomie dépend de la manière dont la patiente a subi l'opération et du type d'intervention à laquelle l'organe a été coupé. Ainsi, après la laparoscopie, une situation intéressante peut être planifiée dans les mois qui suivent la procédure. Dans le cas d'une laparotomie ouverte, la conception de la femme doit être retardée jusqu'à ce que le corps s'adapte aux changements - cela prend environ un an.

    Pendant toute la période de récupération et plus tard dans la vie, le patient doit prendre de nombreux médicaments. Cependant, ces médicaments peuvent affecter négativement le bébé et, dans ce cas, ils doivent être annulés ou remplacés par des médicaments similaires ne causant pas de préjudice au fœtus. De nombreux médicaments doivent être retirés de l'utilisation quelques semaines voire quelques mois avant la conception prévue d'un enfant.

    Une situation intéressante survenue peu de temps après la chirurgie peut avoir des conséquences assez graves, telles qu'une fausse couche au premier trimestre, une cicatrisation altérée des cicatrices, une rupture de la cicatrice, dans le cas d'une opération à ciel ouvert. En début de grossesse, le risque de naissance prématurée et de fœtus prématuré est élevé.

    Il est important que chaque fille consulte un spécialiste avant de devenir enceinte afin de réduire le risque de complications dans chaque cas, de se soumettre à un examen complet par des médecins de toutes les spécialités avant de tenter de concevoir un fœtus.

    Grossesse après cholécystectomie

    De nombreux patients affirment que l'ablation de cet organe n'a pas affecté la gestation du fœtus. Dans certains cas, notamment lors de la conception, peu après la chirurgie, les filles ont été harcelées par certaines des difficultés liées à leurs sensations et à leur état de santé.

    Dans la situation, en particulier lorsqu'un peu de temps s'est écoulé après le prélèvement de l'organe, les futures momies sont souvent perturbées par des effets secondaires tels que:

    1. Nausée, vomissements.
    2. Toxicose enceinte.
    3. Fréquemment, des troubles intestinaux surviennent - diarrhée ou constipation.
    4. Brûlures d'estomac, grondements d'estomac, flatulences.
    5. Douleur au côté droit.

    Ces symptômes dépendent en grande partie du moment de la cholécystectomie et de la survie du patient pendant la période de récupération. De plus, le fait que la femme enceinte ait suivi le régime et les recommandations d'un spécialiste n'a pas d'importance non plus.

    Sinon, le déroulement de la grossesse après une intervention chirurgicale n'est pas différent de la réalisation d'un fœtus en l'absence de ces pathologies. La seule différence est qu'une position intéressante après la cholécystectomie n'est pas seulement dirigée par un gynécologue, mais également par un gastro-entérologue, qui surveillera l'état du système digestif de la future mère, la cicatrice pendant toute la période de gestation.

    Grossesse après ablation laparoscopique

    L'extraction de la vésicule biliaire par laparoscopie fait de plus en plus partie de la médecine moderne. Cette procédure présente un certain nombre d'avantages, notamment une intervention chirurgicale rapide et ménagée et une période de rééducation plus rapide. La procédure de prélèvement d'organe laparoscopique chez la femme repose essentiellement sur le fait qu'avec un dispositif spécial, une ponction est pratiquée à certains points de l'abdomen, par lequel l'organe est prélevé.

    La grossesse après une chirurgie laparoscopique de la cavité abdominale est possible dans un délai de 1,5 à 2 mois après la procédure. Cela est dû au fait que le processus de régénération tissulaire se déroule beaucoup plus rapidement qu'avec une opération ouverte.

    Il faut comprendre que le processus d'adaptation du corps aux nouvelles conditions d'existence et de digestion peut durer plusieurs mois après la cicatrisation des tissus. C'est pourquoi, même en cas de laparoscopie, les médecins recommandent d'attendre un peu avant de concevoir un bébé pendant au moins six mois.

    Le déroulement de la grossesse après la laparoscopie n’est pas très différent de la position intéressante d’un patient en bonne santé. La seule règle dans ce cas est la restriction du régime, l'exercice modéré. Le régime alimentaire doit être conforme à la quantité requise de nutriments et doux pour les femmes - la consommation de grandes quantités de fruits, d'aliments contenant des glucides, des protéines et des graisses végétales est recommandée.

    Grossesse après le retrait ouvert

    Ablation ouverte de la vésicule biliaire (laparotomie) - dissection de la cavité abdominale à l'aide d'un scalpel, ce qui perturbe l'intégrité de toutes les couches de la peau.

    Le prélèvement d'organes laparotomiques est caractérisé par une dépense énergétique élevée du corps de la fille, une longue période de récupération pendant laquelle se produit une cicatrisation des tissus, une régénération cellulaire. Par conséquent, avant de planifier la conception, il est recommandé à la femme de subir une étape complète de la procédure de récupération afin d’attendre la guérison complète de toutes les couches de la cavité abdominale.

    Une grossesse précoce après un retrait à ciel ouvert est lourde pour la femme enceinte avec un risque élevé de complications, car le corps ne peut pas s’adapter complètement aux nouvelles conditions de travail, il peut percevoir le fœtus comme un corps étranger dans le corps, ce qui entraînera une fausse couche à un stade précoce ou une aggravation de l’état général.

    Une des particularités du flux de détonation après laparotomie est le contrôle strict de l’état tout au long de la grossesse, en particulier au cours des trois derniers mois, lorsque l’utérus s’accroît considérablement et peut nuire à la cicatrice, même jusqu’à sa rupture. En outre, l'ablation ouverte de la vésicule biliaire nécessite le contrôle d'un gastro-entérologue au moins une fois tous les trois mois de la gestation.

    Accouchement après le retrait de la vésicule biliaire

    Les filles qui ont survécu à une cholécystectomie se demandent souvent si elles peuvent accoucher seules après cette procédure. Pour répondre à cette question, il est nécessaire de préciser comment l'opération a été effectuée et combien de temps s'est écoulé après celle-ci.

    Si une femme subit un prélèvement d'organe par laparoscopie, il n'y a pas de contre-indications obstétricales et somatiques à une autorisation parentale chirurgicale, alors la fille peut facilement avoir un bébé elle-même. Toutefois, si peu de temps s'est écoulé après la chirurgie, ainsi que si une laparoscopie a été réalisée pendant la grossesse, la femme subit le plus souvent une césarienne afin que le bébé naisse en bonne santé et afin de réduire le risque de complications pour le fœtus et la mère.

    Le prélèvement d'un organe ouvert peut également ne pas constituer une contre-indication à l'accouchement naturel si la suture est complètement guérie, en l'absence de contre-indications obstétricales.

    En résumé, on peut conclure que le retrait de la vésicule biliaire n’est pas un obstacle à la planification d’une situation intéressante. Cependant, il est nécessaire de mener une série d'enquêtes et de planifier un enfant seulement après la guérison et la récupération du corps - ceci aidera non seulement à éviter les complications, mais également à réduire de manière significative les risques de pathologies gestationnelles et d'accouchement.


    Plus D'Articles Sur Le Foie

    La cirrhose

    Hépabène

    Ingrédient actif:Le contenuGroupes pharmacologiquesClassification nosologique (CIM-10)Images 3DLa compositionDescription de la forme posologiqueCapsules en gélatine dure, taille 0, brun clair. Le contenu des gélules - poudre de couleur brun orangé à brun pâle, avec des taches plus claires.
    La cirrhose

    Produits de nettoyage du foie

    Maladie du foie dans la plupart des cas associée à une mauvaise alimentation et à un mode de vie sédentaire. Leur traitement est long et coûteux, il est donc plus facile de s’occuper de leur prévention à temps.