Douleur hépatique pendant la grossesse

Chez une femme en bonne santé, la grossesse se déroule sans gêne. Pendant cette période, tous les organes et systèmes devraient fonctionner de manière améliorée, en soutenant l'activité vitale de la mère mais aussi de l'enfant. En outre, ils sont déplacés en raison de la croissance du fœtus et cela n’affecte pas non plus leur travail. Beaucoup de femmes souffrent de foie pendant la grossesse, ce qui peut être causé par plusieurs raisons. Ce symptôme disparaît souvent tout seul après l'accouchement, lorsque le corps commence à se rétablir.

Causes de douleurs hépatiques pendant la grossesse

La grossesse est une période stressante pour le foie. Non seulement il est comprimé en raison de la croissance du fœtus, mais sa charge augmente. Il remplit normalement plusieurs fonctions importantes:

  • produit la bile, une digestion intestinale nécessaire;
  • neutralise les toxines ─ les déchets de la mère et de l'enfant;
  • désactive les substances actives biologiques (hormones).

Maladie liée à la grossesse

Certaines maladies du foie ne surviennent que chez les femmes enceintes. Ils se produisent dans différents trimestres, certains passent ensuite, et le reste nécessite un traitement. Pour leur diagnostic, il est nécessaire de mener une étude par ultrasons, de prélever du sang et de l'urine pour analyse.

Gestose

La gestose (toxicose) est une maladie associée au dysfonctionnement de nombreux systèmes organiques. Les médecins proposent plus de 30 théories sur le développement de la prééclampsie, mais la cause exacte de celle-ci n’a pas encore été déterminée. Au cours du premier trimestre, de nombreuses femmes manifestent une maladie appelée vomissement indomptable des femmes enceintes, qui se transmet ensuite d'elle-même. Au bout de 1 à 3 semaines après le début des vomissements, des signes indiquant des dommages au foie apparaissent:

  • douleur dans l'hypochondre droit;
  • prurit (dans certains cas);
  • urine sombre.

Il y a 3 sévérité de la prééclampsie précoce. Le premier degré n'est pas dangereux pour les femmes et les fœtus, car la numération globulaire est normale. La gestose de gravité modérée se manifeste par une détérioration générale de l'état, l'apparition d'acétone dans les urines. La dernière étape est un vomissement indomptable de la femme enceinte, au cours duquel le taux de bilirubine et de créatinine augmente dans le sang et le corps se déshydrate.

Foie gras aigu de femmes enceintes

Si le foie a mal au cours de la grossesse à un stade avancé, cela peut indiquer une dégénérescence graisseuse. La maladie se développe souvent à la 32ème semaine et plus tard, mais elle n’est pas très commune. Un tel diagnostic ne concerne qu'une femme enceinte sur 10 000. Cette pathologie entraîne l'apparition d'inclusions graisseuses dans le tissu hépatique, ce qui l'empêche de fonctionner normalement. La jaunisse se manifeste en plus des douleurs au foie et les paramètres sanguins et urinaires changent.

Cholestase intrahépatique des femmes enceintes

La cholestase est une stagnation de la bile dans les voies biliaires. On l'appelle intrahépatique parce que la bile reste dans les conduits hépatiques et n'entre pas dans la vésicule biliaire. Ses composants sont toxiques et détruisent progressivement les tissus hépatiques sains. Les symptômes de cette maladie seront des douleurs dans l'hypochondre droit, la jaunisse, des démangeaisons et des troubles digestifs.

Faites ce test et découvrez si vous avez des problèmes de foie.

Dommages au foie lors de prééclampsie ou d'éclampsie

La prééclampsie et l'éclampsie sont des complications graves de la gestose chez la femme enceinte. Ce sont des phénomènes nerveux qui se développent à la base d'une intoxication du cerveau par la bilirubine et d'autres substances toxiques.

  • La pré-éclampsie se manifeste par des maux de tête, des troubles du sommeil et de la mémoire, une douleur dans l'hypochondre droit, une diminution de l'acuité visuelle.
  • L'éclampsie est une contraction convulsive des muscles qui se développe progressivement.

Rupture hépatique aiguë

La rupture du foie est associée à des manifestations de fin de gestose et de prééclampsie ou d'éclampsie. Une femme enceinte développe le syndrome dit de HELLP, qui se traduit par un complexe de pathologies:

  • jaunisse;
  • une augmentation du niveau de bilirubine (liée et libre);
  • hémolyse intravasculaire (destruction) des érythrocytes;
  • diminution du nombre de plaquettes.

La rupture du foie est une complication rare. De petits hématomes se forment sous la capsule, sous la pression desquels le foie peut se rompre. Dans ce cas, une hémorragie interne se produit et la femme enceinte doit recevoir une assistance immédiate.

Maladies qui ont des caractéristiques du cours chez les femmes enceintes

De nombreuses maladies ont une évolution chronique et présentent des rechutes périodiques. Pendant la grossesse, si le foie ne fait pas face à une surcharge, il existe un risque de complications. Si de telles pathologies font partie de l'histoire, vous devez surveiller votre état de santé particulièrement attentivement pendant cette période.

Maladie biliaire

Les calculs biliaires peuvent avoir différentes origines et tailles. Dans la plupart des cas, des épisodes de calculs biliaires se manifestent à la fin du deuxième trimestre. Ils peuvent causer une douleur aiguë dans l'hypochondre droit (colique hépatique), obstruer les voies biliaires. En plus de la douleur, il existe une jaunisse, une indigestion et une détérioration générale de la santé. Les parois de la vésicule biliaire deviennent enflammées (cholécystite aiguë par calcul) et les signes ne disparaissent que lorsque la pierre est libérée dans l'intestin.

Hépatite virale

Le virus de l'herpès simplex est considéré comme l'infection la plus courante. L'infection initiale d'une personne survient à l'âge préscolaire, après quoi le virus reste dans le sang tout au long de sa vie. Il peut causer des maladies de divers organes, y compris le foie. Pour la mère, la maladie n’est pas dangereuse, mais il existe un risque d’infection du fœtus en fin de grossesse et lors de l’accouchement. On diagnostique chez le nouveau-né les symptômes caractéristiques de l'hépatite:

  • mauvais sommeil et bien-être;
  • jaunisse;
  • hypertrophie du foie et de la rate;
  • modification des paramètres biochimiques du sang.

L’hépatite herpétique doit être distinguée des manifestations d’autres infections virales. Si la mère a contracté l'herpès pour la première fois pendant la grossesse, rien ne peut être fait pour empêcher la transmission du virus à l'enfant. Dans la plupart des cas, la maladie se termine par une guérison, mais les enfants restent sous la surveillance d'un neurologue pendant un certain temps en raison de lésions possibles du système nerveux.

Syndrome de Budd-Chiari

Le syndrome de Badd-Chiari est appelé thrombose veineuse hépatique. La cause exacte ne peut pas être nommée, mais on suppose que les hormones féminines sont impliquées dans son développement. C'est la raison pour laquelle le syndrome peut se manifester dans le contexte de la grossesse. L'obstruction hépatique est un grave danger pour la vie d'une femme. En plus de la douleur dans l'hypochondre droit, il existe un symptôme principal. Les veines se remplissent de sang et deviennent clairement visibles à travers la peau.

Pathologies du foie non liées à la grossesse

Les médecins recommandent de subir un examen complet au stade de la planification de la grossesse, car de nombreuses maladies peuvent s'aggraver au cours de cette période. Parmi les maladies pouvant être contre-indiquées lors du port d'un enfant, on peut citer:

  • hépatite virale A, B, C;
  • hépatite chronique d'origine non contagieuse;
  • cirrhose du foie;
  • maladies auto-immunes du foie, y compris la cirrhose biliaire.

Il est nécessaire de comprendre qu'un enfant naîtra en bonne santé s'il peut se développer et se former normalement pendant la grossesse. Le foie joue un rôle de premier plan dans le métabolisme de la mère et du fœtus. Même un foie auparavant en bonne santé ne peut pas supporter le stress et tombe périodiquement malade pendant la grossesse, et en présence de pathologies, il y a un danger pour l'enfant. De plus, les infections virales sont transmises par le placenta ou par le sang lors de l'accouchement.

Ce symptôme est-il dangereux?

Douleur dans l'hypochondre droit ─ C'est un symptôme courant pour un grand nombre de maladies. Lors du diagnostic, le médecin attire l'attention sur les signes qui l'accompagnent, ainsi que sur les résultats de l'analyse biochimique du sang. L'interruption de grossesse n'est recommandée que dans les cas où la vie de la mère et de l'enfant sont menacées, mais cela se produit rarement. Fondamentalement, vous pouvez maintenir la santé du foie avec un médicament et un régime pendant la grossesse et, après l’accouchement, le corps de la mère se rétablira progressivement. La meilleure option est de savoir quoi faire si le foie est malade: consultez un médecin et faites-vous tester.

Schéma général de prévention

Il faut se préoccuper de la santé du foie tout au long de la vie, et non lorsque les premiers symptômes sont déjà apparus. Il est recommandé à la future mère de suivre les règles générales de la prophylaxie afin de soulager au maximum la charge du foie:

  • boire beaucoup d'eau propre et non gazeuse;
  • renoncez aux mauvaises habitudes ─ fumer et boire de l'alcool;
  • exclure du régime alimentaire des aliments gras et frits, des sauces, des produits semi-finis;
  • passez du temps à l'air frais et n'oubliez pas d'effort physique modéré.

Si le foie fait mal pendant la grossesse, cela peut être une source de préoccupation. Lors du diagnostic, le médecin s’intéresse non seulement à la douleur, mais également à d’autres manifestations, notamment aux tests sanguins. Une attention particulière doit être portée à la santé du foie. Si des problèmes surviennent même avant la grossesse pendant cette période, il se peut que la charge ne soit pas suffisante. Le médecin vous prescrira un schéma thérapeutique. Il découvrira la cause de la douleur et sélectionnera les médicaments les plus sûrs pour la femme et le fœtus.

Le foie fait mal pendant la grossesse

Avec le début de la grossesse, tout le corps de la future mère est reconstruit à un rythme complètement nouveau. Les changements touchent tous les organes internes et le foie ne fait pas exception. Il arrive que pendant l'attente d'un bébé, les femmes ressentent de la douleur et de l'inconfort dans l'hypochondre droit. Pourquoi le foie fait-il mal pendant la grossesse et comment faire face à ce problème?

Causes de la douleur

Que veut dire la future mère lorsqu'elle se plaint auprès du médecin de douleurs au foie? Aucune femme n'a une vision aux rayons X et n'est pas capable de voir à travers la peau et les muscles que l'organe a un besoin urgent d'attention. Il s’agit d’un malaise dans l’hypochondre droit - là où se termine l’arcade costale. C'est ici que se trouvent le foie et la vésicule biliaire adjacente. De nombreux changements pathologiques dans ces organes entraînent des douleurs sous le bord droit, des coups de couteau ou des coupures.

Causes de douleur et d'inconfort dans la projection du foie:

  • dyskinésie biliaire;
  • maladie du foie;
  • activité physique;
  • mouvement fœtal.

Dans certains cas, la cause de la douleur dans la région du foie est assez évidente, alors que dans d'autres situations, l'aide d'un médecin peut être nécessaire pour le diagnostic. Examinons plus en détail chacune des causes possibles d’inconfort dans l’hypochondre droit.

Dyskinésie biliaire (DZHVP)

Avant de parler de la maladie de la vésicule biliaire et des voies biliaires, il est nécessaire de clarifier le rôle de ces structures dans le corps humain. La vésicule biliaire, les conduits et les trois sphincters constituent le système biliaire humain. Les sphincters sont des anneaux musculaires spéciaux qui limitent l’espace entre eux. Deux sphincters du système biliaire sont situés directement dans le cou de la vésicule biliaire, tandis que le troisième est situé dans la paroi du duodénum. Ce sont les sphincters qui régulent le moment de l'arrivée de la bile dans l'intestin et déterminent ainsi le fonctionnement de tout le système digestif d'une femme enceinte.

La vésicule biliaire est un réservoir de bile - un liquide spécial impliqué dans le processus de digestion. La bile se forme 24 heures sur 24 mais n'entre dans l'intestin que pendant les repas. Avec la contraction active de la vésicule biliaire, une sécrétion de bile se produit et elle se déplace le long des voies biliaires. Les sphincters s'ouvrent et la bile participe à la digestion. Cela devrait donc être normal, mais qu'advient-il du développement de la pathologie?

Pendant la grossesse, les taux sanguins de progestérone augmentent considérablement. Cette importante hormone féminine détend les muscles des organes internes, y compris les sphincters. L'excrétion de la bile est perturbée, un dysfonctionnement survient lors de la digestion. Il existe une douleur associée aux contractions discordonnées et au relâchement de la vésicule biliaire. Une douleur sourde ou douloureuse est localisée à droite sous les côtes et s'étend dans la région épigastrique. La gêne est aggravée après avoir mangé, ainsi que pendant les mouvements actifs du fœtus. La douleur, les nausées, les brûlures d'estomac, les éructations et les ballonnements apparaissent - symptômes typiques de la dyskinésie qui a commencé.

L'attaque de JVPP ne se produit pas seulement avec des erreurs dans le régime alimentaire. Un effort physique excessif, le surmenage ou le stress peuvent provoquer l'apparition de douleurs. Aux derniers stades de la grossesse, les mouvements du fœtus peuvent même exacerber la maladie. Beaucoup de femmes ressentent des douleurs non seulement sous les côtes, mais aussi lors de la projection du cœur, ainsi que de l'essoufflement, des maux de tête et des palpitations. Les médecins qualifient ce phénomène de crise végétative et l'associent au travail inapproprié des voies biliaires.

Maladies du foie

L'hépatite est une inflammation du foie de la genèse la plus diverse. Ce terme désigne à la fois les maladies infectieuses (hépatites A, B, C, D, E) et les lésions toxiques du foie. Avec le développement de l'hépatite, le foie augmente, ce qui entraîne des douleurs sous la côte droite. Vous pouvez avoir des nausées et même des vomissements, des selles bouleversées. Lorsque l'hépatite cholestatique est très caractéristique des démangeaisons et des éruptions cutanées.

La jaunisse est un symptôme typique de toute hépatite. La coloration de la peau et de la sclérotique de couleur jaune résulte de la pénétration de la bilirubine dans le sang. Dans certains cas, l'hépatite virale commence par une élévation de la température corporelle, un refroidissement soudain et un mal de tête. Il est assez difficile de distinguer une maladie infectieuse du foie de la grippe ordinaire.

Autres causes de douleur au foie

Une gêne et une douleur sous les côtes peuvent survenir après une longue marche ou une activité physique. Pour une femme enceinte, cette charge peut être assez insignifiante, car en prévision d'un bébé, son corps subit déjà de graves chocs. Aux derniers stades, des douleurs dans la projection du foie peuvent survenir en raison de mouvements trop actifs du fœtus. Un coup de pied vif avec une petite jambe - et maintenant la future mère, effrayée, s'accroche à son côté droit. Toutes ces raisons sont physiologiques et ne nécessitent aucun traitement. Après l'accouchement, la douleur disparaît d'elle-même.

Diagnostics

Un diagnostic simple aidera à distinguer les causes physiologiques de la douleur des maladies graves:

  • test sanguin (tests hépatiques spéciaux);
  • marqueurs infectieux (détermination des anticorps anti-hépatite virale);
  • l'urine et les matières fécales;
  • Échographie du foie.

Après avoir déterminé la cause, le traitement est prescrit en tenant compte de la durée de la grossesse actuelle. Dans le même temps, le fœtus est évalué par échographie et CTG. Si nécessaire, un traitement visant à améliorer le flux sanguin dans l'utérus est effectué. Avec la détérioration du fœtus se pose la question de la possibilité d'un accouchement précoce.

Comment traiter?

En cas de dyskinésie biliaire, vous devez avant tout changer le régime alimentaire. Chaque jour sur la table de la future mère devraient figurer des plats qui améliorent la circulation de la bile. Bouillons de poisson et de viande pas trop forts, œufs, tournesol, olive et beurre, crème, crème sure - tous ces produits améliorent la digestion et éliminent les accès de douleur. Les fruits frais riches en magnésium (pommes), certains légumes (carottes) et les baies (églantier) n'interfèrent pas non plus. Le son ordinaire, inclus dans l'alimentation quotidienne d'une femme enceinte, fait bien dans la dyskinésie.

Un traitement médicamenteux du jvp est prescrit dans le cas où le régime n’apporterait pas l’effet souhaité. Pour faciliter l'écoulement de la bile, des préparations à base de plantes sont utilisées (Hofitol, récolte cholérétique). Le traitement doit durer au moins 2 semaines. Si nécessaire, vous pouvez répéter une courte pause dans le champ de traitement.

Dans les maladies infectieuses du foie, des médicaments antiviraux et immunomodulateurs sont ajoutés au traitement. Au stade aigu, le traitement est effectué à l'hôpital. Avec un traitement approprié et rapide, la grossesse dans le contexte de l'hépatite se déroule de manière sûre et se termine avec la naissance d'un enfant en temps voulu.

La douleur dans la projection du foie n'interfère généralement pas avec la naissance de l'enfant par le canal de naissance. Dans la plupart des cas, la dyskinésie provoquée par des modifications hormonales a lieu après l'accouchement. L'hépatite infectieuse et d'autres maladies graves du foie peuvent nécessiter un traitement supplémentaire. Le médecin sera en mesure de donner des recommandations précises sur la poursuite du traitement après un examen complémentaire.

Le foie fait mal pendant la grossesse, que faire?

La grossesse entraîne une modification de l'état hormonal et physique de la mère. Pendant le mandat de porter une charge de bébé sur le travail des organes et des systèmes ne fait qu'augmenter. Et pas toujours l'organisme maternel est prêt pour cela. En outre, une immunité réduite (afin d’éviter le rejet du fœtus) peut provoquer une exacerbation des maladies existantes et l’apparition de nouvelles.

Avec le moindre souci pour sa santé, la future mère devrait consulter un médecin, en particulier lorsque le foie est malade pendant la grossesse. Une maladie du foie peut commencer par une douleur légère pendant longtemps, mais elle peut avoir des conséquences graves et dangereuses.

Raisons

Les causes de douleur sous la côte droite peuvent être à la fois naturelles et non nuisibles, et dangereuses, entraînant des risques pour la santé et la vie. Certains d'entre eux ne nécessitent pas d'intervention médicale, il s'agit de:

  • Mauvaise nutrition. La traction à un certain goût des produits conduit à son utilisation excessive, ce qui nuit au travail du foie.
  • Presser le foie d'un fœtus en croissance.
  • Posture inconfortable pendant le sommeil ou exercice inapproprié.

Mais il y a des raisons plus sérieuses. Si le foie fait mal pendant la grossesse, cela peut être dû à la présence de maladies existantes:

  • Blessures au corps.
  • Pancréatite au stade aigu.
  • L'hépatite.
  • Maladie biliaire.
  • Les tumeurs.
  • Hépatose et autres.

Déterminer la cause de la douleur et prendre la décision de l’éliminer ne peut être fait que par le médecin traitant. Une femme elle-même n'est pas capable de comprendre ce qui a conduit à la pathologie et ce qu'il faut faire ensuite.

Certaines maladies ne se développent que pendant la grossesse et certaines d'entre elles sont potentiellement dangereuses pour la mère et le fœtus.

Qu'ils devraient être considérés plus en détail.

Toxicose forte

Une grossesse sans pathologie se caractérise par l'adaptation opportune du travail de tous les organes de la femme aux modifications du corps. Une toxicose du premier trimestre, ou prééclampsie (toxicose à partir de la 24e semaine de grossesse), survient en violation du processus d'adaptation.

Ce problème est observé chez les femmes que dans la période de procréer et dans les premiers stades est caractérisé par:

  • Nausée
  • Vomissements.
  • Brûlures d'estomac.
  • Vertige.
  • Parfois, la peau qui démange.

La toxicose commence à se développer vers la cinquième semaine de grossesse et se termine vers la treizième, lorsque le placenta est enfin formé. Si la mère a deux fruits et plus, le processus peut prendre jusqu'à 16 semaines.

Lorsque les symptômes ne sont causés que par la grossesse, ce n’est pas dangereux. Les recommandations du médecin concernant une nutrition adéquate et un régime quotidien faciliteront la vie de la future mère. Mais ici, lorsque les symptômes apparaissent en raison d’une exacerbation de maladies qui existaient auparavant chez une femme, une hospitalisation et un traitement médical peuvent être nécessaires.

Avec la prééclampsie, des symptômes complètement différents sont observés:

  • Augmentation de la pression artérielle.
  • La présence de protéines dans l'urine.
  • Puffiness.
  • Parfois des crampes.

La prééclampsie est plus dangereuse car elle peut entraîner de graves maladies et la mort de la mère et du fœtus en croissance.

Des vomissements constants entraînent une augmentation du pigment sanguin de la bile - la bilirubine - et la couleur de l’urine devient progressivement foncée. Une insuffisance hépatique se développe.

Lorsque la gestose dans le foie augmente l'activité des enzymes alanine aminotransférase (ALT) et aspartate aminotransférase (AST). Cela peut provoquer une terrible maladie du foie - syndrome de HELLP, lorsqu'il existe un risque de nécrose des zones ou de rupture du foie.

C’est pourquoi toute douleur au foie pendant la grossesse, accompagnée de symptômes de toxicose, nécessitera une surveillance étroite de la part d’un spécialiste.

Cholestase intrahépatique

Manifesté à partir du troisième trimestre de la grossesse. À ce stade, la production des hormones progestérone et œstrogène augmente considérablement, ce qui entraîne automatiquement une production accrue de bile.

Le foie est assez sensible aux "hormones de la grossesse", mais la production de bile est inhibée. En conséquence, la bile stagne dans les voies biliaires intrahépatiques.

Les symptômes de la cholestase sont:

  • Prurit, pire la nuit, surtout chez les paumes et les pieds.
  • Jaunissement naturel de la peau.
  • Urine foncée
  • Cal lumière de couleur.
  • Douleur dans le foie

C'est une maladie rare chez la femme enceinte et ne représente pas une menace pour la mère. Mais chez le fœtus, le risque de mort intra-utérine augmente, car les acides biliaires du placenta atteignent le fœtus et nuisent à son développement. Un bébé à naître peut connaître une privation d'oxygène. Pour prévenir les conséquences négatives, à partir de la 34e semaine environ, il est nécessaire de procéder à une stimulation artificielle de l'accouchement.

Le risque de développer la maladie survient lorsque:

  • Cholestase dans l'histoire.
  • Grossesse multiple.
  • Maladies hépatiques prénatales.
  • Fertilisation In Vitro.
  • La présence d'une maladie similaire chez les proches (50% des cas).

Après l'accouchement, la maladie disparaît au bout de 1 à 7 jours et l'activité du foie redevient normale.

Parmi les complications peuvent être identifiées une hémorragie post-partum due à un manque de vitamine K.

Foie gras aigu

La maladie est rare (enregistrée chez 11 femmes enceintes sur 13 000) et se développe plus tard.

Autres noms de maladies:

  • Syndrome de Shyhen
  • Dégénérescence jaune aiguë du foie des femmes enceintes (OZHPB).
  • Hépatose graisseuse aiguë enceinte.

On ne sait toujours pas pourquoi cette maladie commence à apparaître et à progresser, mais son issue représente un grand danger pour la mère et pour l'enfant. Au cours d'une maladie, les processus métaboliques du foie sont perturbés et ses cellules, les hépatocytes, sont régénérées dans le tissu adipeux sans processus inflammatoires.

Dans le développement de la pathologie, il y a deux périodes. Le premier dure de 14 à 40 jours et se caractérise par des symptômes:

  • Manque d'appétit.
  • Vomissements.
  • Nausée
  • Douleur dans le foie
  • Prurit, aggravé la nuit.
  • Brûlures d'estomac constant.
  • Faiblesse générale.
  • Perte de poids

Au cours de la deuxième période, on commence à noter le jaunissement de la peau. L'insuffisance hépatique est caractérisée par:

  • Réduire la quantité d'urine.
  • Gonflement de certaines parties du corps (jambes, bras).
  • L'accumulation de liquide séreux.

Parallèlement, le risque de saignement utérin et de mort du fœtus est élevé. Il y a une menace pour la vie et la mère.

L'accouchement urgent est le seul traitement contre cette maladie.

Que faire

La règle la plus importante exigeant une conformité stricte est l'interdiction de l'autodiagnostic et du traitement. En cas de douleur dans le foie, vous devez immédiatement consulter un médecin (chez le gynécologue traitant). Le spécialiste diagnostiquera en fonction de:

  1. Inspection primaire.
  2. Anamnèse
  3. Données provenant d'analyses cliniques (sang général et urine, analyse biochimique du sang, échographie, laparoscopie, tomographie).

Il prescrira un traitement ou redirigera vers des spécialistes restreints (gastro-entérologue, hépatologue, urologue).

Si l'examen du médecin est actuellement impossible, vous devez vous allonger et prendre une position confortable. Vous pouvez boire 0,5 verre d'eau minérale sans gaz. Mais vous devez encore contacter la clinique.

Prévention

Afin de ne pas nuire à sa santé et à celle de son enfant à naître, une femme enceinte doit être consciente de l’importance d’un comportement correct pendant la gestation. Mesures pour prévenir l'apparition d'une pathologie:

  1. Un examen complet aidera à réduire le risque de la maladie. Si une femme n'a pas eu le temps de le traverser avant sa grossesse, vous devez le faire à temps.
  2. L'organisation d'une nutrition adéquate est un moment important dans la période de portage d'un enfant. Il devrait être inclus dans le régime plus de fruits et légumes, céréales, poisson, viande maigre. Exclure les conservateurs, les produits semi-finis, les plats salés et épicés.
  3. Le mode de journée bien organisé vous aidera à éviter de nombreux problèmes de santé: vous devez marcher davantage au grand air, faire des exercices physiques pour les femmes enceintes et ne pas réduire le temps de sommeil.

Beaucoup de femmes enceintes se tournent vers la médecine traditionnelle si elles ressentent des douleurs au foie. Ne le faites pas sans l'approbation du médecin, car vous pourriez vous faire mal, mais aussi à l'enfant.

Pourquoi le foie peut-il avoir mal pendant la grossesse?

La grossesse est un moment merveilleux dans la vie d'une femme. Origine d'une nouvelle vie, la maternité est un miracle de la nature. En plus des émotions positives, le corps de la femme subit de nombreux changements. Le fond hormonal est en train de changer, le corps de la future mère se prépare à un travail intensif - porter le fœtus. Tous les organes et systèmes commencent à fonctionner dans un mode spécial et intensif et subissent des charges accrues. Après tout, maintenant, en plus de maintenir tous les processus vitaux dans le corps de la mère, le corps doit s’occuper de la croissance et de la nutrition du bébé en croissance.

Pour que la grossesse se déroule facilement et avec le moins de dérangement possible, il est nécessaire d’effectuer une préparation et un examen approfondi du corps lors de la planification. Malheureusement, il n’est pas toujours possible de se préparer à l’avance à une telle période de tremblement de terre et la bonne nouvelle arrive soudainement.

Pour attendre que la naissance du bébé se déroule en toute sécurité, vous devez être attentif au suivi de son état et faire attention à l'apparition des moindres symptômes de mauvaise santé.

Pourquoi une femme enceinte peut-elle se faire mal au foie?

L’organisme de la future mère ne peut pas toujours faire face à l’énorme fardeau et la joie de la future maternité assombrira l’exacerbation des maladies chroniques et l’émergence de nouvelles maladies. Il est très important en ce moment de ne pas rater l'apparition de la maladie et de ne pas ignorer les symptômes qui semblent mal se produire pendant la grossesse. En effet, lors du port d'un enfant, l'utilisation de nombreux médicaments est indésirable. Il est donc essentiel de détecter et de prévenir l'apparition de problèmes de santé à temps.

Le foie est l’un des premiers organes à supporter le double travail. Cette glande remplit ainsi un grand nombre de fonctions pour nettoyer et protéger le corps, elle est responsable de la digestion et du bien-être. Quand une femme attend un enfant, le foie commence à fonctionner de manière encore plus intense: maintenant, en plus des substances provenant de l'extérieur, elle doit faire face à des vagues d'hormones et à une restructuration complète du corps.

De plus, des facteurs tels que le déplacement mécanique et la pression d'un fœtus en croissance, qui affectent tous les organes de la cavité abdominale, doivent être pris en compte. Et n'oublions pas les préférences gustatives étranges des femmes enceintes, qui peuvent manger des aliments très inhabituels ou abuser de la quantité d'aliments (par exemple, engloutir un pot de cornichons marinés ou une boîte de chocolats en une seule séance). La combinaison de toutes ces causes conduit souvent à des anomalies du foie. Pourquoi va blesser le foie pendant la grossesse, quelle est la prévention de ces problèmes et que faire si la douleur ne disparaît pas, vous apprendrez dans cet article.

Qu'advient-il du corps pendant la grossesse?

Très souvent, les femmes pendant la grossesse se plaignent de douleurs au foie. En raison de la croissance du fœtus et de l'augmentation de la pression intra-abdominale, les organes situés dans la cavité abdominale sont comprimés par l'élargissement de l'utérus. Cela peut nuire à leur fonction. En plus de la pression mécanique, le foie a une forte charge de travail. Pendant la grossesse, le foie remplit ses fonctions non seulement pour le corps de la mère, mais également pour le fœtus en croissance. À ce stade, toutes les ressources cachées du corps sont mobilisées, augmentant son intensité et sa productivité, améliorant les mécanismes métaboliques. Quand un enfant naît, les processus métaboliques dans le corps de la femme et le foie changent, vous devez faire votre travail dans des conditions absolument nouvelles, pour vous adapter aux changements.

Le foie étant une glande digestive importante, il est nécessaire de surveiller sa fonction tout au long de la grossesse. Après tout, la digestion normale d'une mère est la clé du développement d'un bébé en bonne santé. La bile produite par le foie participe activement à la digestion en décomposant les graisses et en favorisant leur absorption. Il convient de noter que la bile peut stimuler le péristaltisme intestinal et la sécrétion de suc pancréatique, évitant ainsi la stagnation des aliments et le développement de la constipation chez la femme enceinte.

Le foie neutralise également les substances nocives, les composés biologiquement actifs et les déchets non seulement de la mère, mais aussi de l'enfant en développement. Vers le début du deuxième trimestre, le contenu en hormones sexuelles nécessaires au déroulement normal de la grossesse augmente de manière significative dans le sang de la femme et la charge sur le foie augmente, car c’est dans cet organe que les substances biologiquement actives sont désactivées.

Avec le déroulement normal de la grossesse et l’absence d’antécédents de pathologie hépatique, une diminution insignifiante de la fonction organique et une légère augmentation de sa taille, associée à une charge accrue, sont autorisées. Mais ni le tissu ni la structure du foie ne doivent être changés.

Des soins médicaux opportuns sont fournis pour soulager les symptômes après l'accouchement et normaliser le travail du corps. Il est très important que vous consultiez un médecin lorsque les symptômes apparaissent. Il peut être nécessaire de traiter une femme enceinte en milieu hospitalier, car les troubles du foie sont une condition préalable au développement de la gestose et à la difficulté de porter un enfant.

Quand est-il temps de voir un médecin?

Le symptôme principal dans la pathologie du foie qui attire l’attention est la douleur dans l’hypochondre droit. Le spectre de la douleur varie en fonction de la localisation de la pathologie. Mais dans tous les cas, des sensations douloureuses fréquentes dans l'hypochondre droit - une raison de suspecter des maladies inflammatoires dans le tissu hépatique. Vous devriez également faire attention à l'apparition de démangeaisons et de jaunissement de la peau. Peut-être l'apparition de varicosités et une fragilité capillaire accrue. Dans le foie, les protéines sont synthétisées, y compris pour le système de coagulation du sang. La présence d'hématomes et de saignements est l'un des signes importants d'une diminution de la fonction hépatique. Si ces symptômes apparaissent, vous devez contacter immédiatement la clinique prénatale.

Toutes les maladies du foie peuvent être divisées en groupes suivants:

  1. Maladies du foie associées à la grossesse;
  2. Maladies du foie non liées à la grossesse.

Le foie fait mal pendant la grossesse

Une grossesse attendue depuis longtemps a commencé et très bientôt, de graves changements vont se produire dans le corps. Tout d’abord, il s’agit du métabolisme des glucides, des protéines et des graisses. Ainsi, la charge sur le foie augmente. En conséquence, il y a une augmentation de l'inactivation des stéroïdes dans cet organe et sa fonction de détoxication est légèrement réduite.

Les femmes enceintes se plaignent souvent de douleurs au foie. L'angoisse vaut la peine, car l'apparition d'une douleur aiguë peut aggraver le déroulement de la grossesse. Cependant, il arrive également que le travail du foie ne soit que légèrement perturbé et que, après la naissance, tout se mette en place. Si vous avez une maladie hépatique chronique, vous devez être surveillé en permanence par un spécialiste lorsque vous portez un enfant. Dans d'autres cas, avec des statistiques, les femmes atteintes de maladies hépatiques tombent rarement enceintes.

Que signifie douleur dans le foie pendant la grossesse? Cela indique le développement de maladies telles que la jaunisse, l'hépatite, la cholestase, le foie gras aigu de la femme enceinte. À la fin de la liste des maladies peuvent survenir des vomissements fréquents. Dans ce cas, les prévisions concernant la mère et le fœtus peuvent être complètement différentes. Mais la cholestase est une maladie héréditaire. Si vous êtes enceinte, cela peut entraîner une insuffisance du fœtus.

Les hépatites virales A et B n’affectent pas du tout le fœtus et sont rarement transmises à un bébé déjà né. Mais l'hépatite C peut être fatale pour un bébé.

Si la douleur dans le foie pendant la grossesse apparaît soudainement et s’exerce du côté droit d’en haut, cela peut être une conséquence des blessures reçues une fois. L'intensité de la douleur dépend surtout de l'ampleur des blessures antérieures et de leurs causes.

Que faire en cas de mal au foie pendant la grossesse - conseils utiles pour les femmes enceintes

La grossesse est la période la plus importante de la vie d’une femme. Mais il arrive que dans le corps du beau sexe il y a des changements importants - entre autres choses, le foie fait mal pendant la grossesse, l'estomac, il y a d'autres problèmes. Les conditions émotionnelles et physiques changent.

Le corps commence à travailler avec vengeance. Certains organes ne peuvent pas supporter une telle charge, et donc une douleur au foie. Si un tel problème survient, vous devriez immédiatement consulter un médecin.

Maladies du foie pendant la grossesse

Il y a plusieurs raisons pour lesquelles un organe peut faire mal. Ce peut être du surmenage, des maux dangereux et un effort physique considérable.

La douleur physiologique dans le foie chez les femmes enceintes est notée pour les raisons suivantes:

  • le corps est sous pression à cause du fœtus qui le presse;
  • activité physique excessive;
  • trop manger

Parfois, la douleur survient à cause de maladies graves:

  • blessures d'organes;
  • l'hépatite;
  • l'hépatose;
  • pancréatite aiguë;
  • les tumeurs;
  • Réception Utrozhestan, etc.

Identifier la cause des sentiments désagréables de leur propre chef ne fonctionnera pas. Il est préférable de contacter immédiatement un gynécologue, un hépatologue ou un gastro-entérologue.

S'il existe une maladie des calculs biliaires, elle se caractérise par l'apparition de coliques. Au deuxième trimestre, les patients atteints de toxicose. Dans ce cas, le diagnostic est posé sur une échographie, où les canaux et la vésicule biliaire sont visibles. Lorsque la maladie de calculs biliaires devrait contacter immédiatement un spécialiste. Il essaiera de normaliser l’état du patient et, si cela n’est pas fait, l’opération sera effectuée.

À 6-9 mois, une femme peut développer une prééclampsie ou une éclampsie. Pour de telles maladies, un gonflement et une pression accrue, des crampes et même des ruptures du foie sont caractéristiques. Fondamentalement, l'état des patientes après un accouchement immédiat se stabilise.

L'hépatite chronique est plus fréquente chez les personnes qui ont eu une hépatite aiguë dans leur enfance. Il est agressif et inactif. Les symptômes de la maladie se manifestent, généralement immédiatement après la fécondation, ainsi que quelques mois après l'accouchement. L'état à 5 mois de grossesse se stabilise.

La cholestase intrahépatique est diagnostiquée principalement entre 6 et 9 mois. Il est noté principalement chez 2 femmes enceintes sur un millier. Les symptômes caractéristiques de la maladie sont les vomissements, les nausées et les douleurs sous la côte droite. Le pronostic pour la maladie présentée est principalement favorable. Cependant, les femmes peuvent avoir des saignements après l'accouchement.

Au cours du troisième trimestre, il est très rare que les femmes enceintes détectent une stéatose hépatique aiguë. Les causes de l'apparition de la maladie sont caractérisées comme génétiques. Le pronostic de la maladie présentée est défavorable, dans certains cas, une pathologie conduit à la mort.

Un autre syndrome rare est Budd-Chiari. La clé de son traitement réussi est un diagnostic opportun.

L'hépatite virale est transmise par voie fécale-orale (hépatites A et E), ainsi que par transfusion de sang infecté, relations sexuelles, etc. (hépatite B, C, D, F, G). Les virus des groupes B, C, D et G peuvent infecter le fœtus, alors que les femmes enceintes souffrent d’hépatite B.

Avec la défaite d'un organe atteint de cirrhose, le processus est irréversible. La naissance d'un enfant dans ce cas est contre-indiquée. Le risque de décès de la mère est très élevé.

À quel point ces douleurs sont-elles dangereuses pour la mère et le bébé?

Au cours du premier trimestre et des suivants, l’hépatite et d’autres problèmes liés à l’organe en question peuvent être dangereux pour la santé de la mère et pour l’état du bébé.

Les complications sont très différentes:

  • le fœtus ne se développe pas comme il se doit;
  • un enfant peut être né mort ou une fausse couche se produit;
  • la mère du bébé développe une cirrhose du foie;
  • l'insuffisance hépatique entraîne la mort de la femme enceinte.

Si le traitement est effectué à un stade précoce, le pronostic sera favorable quel que soit le type de maladie. Si vous laissez les choses suivre leur cours, les conséquences peuvent être désastreuses. Ainsi, avec une cholestase chez environ 60% des femmes, on observe un travail prématuré.

Si vous ne traitez pas le syndrome HELP, il existe un risque de rupture du foie. Le risque de décollement placentaire augmente également et l'accouchement peut être prématuré.

La dystrophie graisseuse aiguë est dangereuse car elle provoque parfois le coma, la mort, l'insuffisance d'un certain nombre d'organes internes. Pour sauver sa mère, elle devra faire une transfusion sanguine. Pour prévenir les complications chez le bébé devra provoquer une naissance prématurée.

Diagnostic de la maladie

Lorsque le patient vient chez le médecin, il effectue des activités de diagnostic. L'analyse biochimique et la durée de la grossesse sont prises en compte.

Le plus souvent, les femmes souffrent de cholécystite et d'hépatite virale, mais d'autres pathologies peuvent également se produire.

Dystrophie de graisse hépatique

Les causes du développement de la pathologie sont des maladies du système respiratoire, transportant des jumeaux, l'utilisation à long terme de la tétracycline. Les problèmes apparaissent de 30 à 39 semaines. Dans la région de l'abdomen marquée douleur intense, la nausée augmente. Après 7 jours, une jaunisse peut survenir.

Dans le sang d'une femme, le taux d'ammoniac et de sucre est élevé. Il est très important que le médecin diagnostique correctement les douleurs dans le foie pendant la grossesse. Il doit faire la distinction entre la dystrophie organique et l’hépatite.

Cela aide à faire une biopsie. La dystrophie hépatique diminue en taille, devient pâle, le niveau d'hépatocytes augmente.

Syndrome de Budd-Chiari

Au deuxième trimestre, les symptômes de la pathologie du type présenté peuvent être détectés. La maladie se développe en raison de l'utilisation de contraceptifs. Le patient ressent une douleur dans l'abdomen, une pression artérielle élevée, alors que le foie grossit et commence à faire mal.

Cholestase

Dans les derniers mois de la grossesse, la cholestase peut être détectée. Les raisons de son apparition n'ont pas encore été clarifiées. L'un des principaux symptômes est de souligner les démangeaisons de la peau.

Parfois, une femme souffre de saignements. Dans ce cas, il est nécessaire d'aller à l'hôpital le plus tôt possible pour que l'accouchement ne commence pas prématurément.

Toxémie

Il est plus facile de détecter des signes de maladie au cours du deuxième trimestre. Les patients ont des crises, des oedèmes apparaissent, la pression augmente. La maladie affecte souvent les femmes qui accouchent très tôt ou tardivement: environ 5% des femmes enceintes en souffrent.

Il se produit, en règle générale, chez ceux qui souffrent de diabète, les grossesses multiples. Il est nécessaire que le spécialiste diagnostique le plus tôt possible, sinon la santé de l'enfant sera en danger.

Tumeurs malignes

On les trouve chez les femmes enceintes assez rarement et le plus souvent déjà avec des métastases, qui pénètrent dans l'organe du pancréas, de l'estomac, des glandes mammaires, etc. Il est difficile de traiter la maladie, il est généralement trop tard pour la détecter.

Que faire si votre foie fait mal - recommandations du médecin

Si vous ressentez un fort inconfort dans la région du foie, consultez immédiatement un spécialiste. Il diagnostiquera la maladie et prescrira un traitement. Tout d'abord, il est préférable de consulter un gynécologue.

Le médecin effectuera l'examen initial. Des analyses d'urine et de sang, des ultrasons, une biochimie sanguine, une tomographie et une laparoscopie permettront de tirer des conclusions. Après cela, une référence à un hépatologue ou un gastro-entérologue sera émise.

Au début

Si vous ressentez un inconfort dans l'organe, vous devez d'abord vous allonger et prendre une position confortable. Après cela, il est recommandé de boire un demi-verre d'eau sans gaz. Si les sensations se répètent régulièrement, vous devriez aller à la clinique.

Le jaunissement indique que le traitement de la bilirubine n’est pas correct. Vomissements de sang est un symptôme de saignement dans l'estomac.

En retard

Ceux qui ont souffert du foie disent que le bien-être se dégrade assez fortement au 3ème trimestre. Les forums écrivent sur l'apparition d'œdèmes, de problèmes de pression.

Il est nécessaire de contacter un spécialiste si les symptômes suivants apparaissent:

  • des convulsions;
  • amertume dans la bouche;
  • hémorragies sur la peau;
  • des nausées;
  • démangeaisons de la peau;
  • douleur ou piqûre sous le bord droit;
  • jaunissement de la sclérotique, de la peau et de la langue.

Plus vite vous verrez un médecin, mieux ce sera. Les maux de tête et les convulsions indiquent que le système nerveux est affecté, ce qui peut être très dangereux. Si des hémorragies sont observées, il s'agit d'un signe de mauvaise coagulation du sang.

Si un diagnostic de cholestase est posé, le médecin peut vous prescrire des médicaments spéciaux pour soulager les démangeaisons.

En outre, si vous ressentez une gêne dans le corps après avoir mangé, il est recommandé d'utiliser:

  • crèmes pour bébés;
  • lotion calamine.

Pour éviter les démangeaisons, il est nécessaire de porter des vêtements de coton amples. En cas de douleur intense, vous devez immédiatement contacter un homéopathe.

Mesures préventives

Est-il possible de prévenir les problèmes de foie? Il y a une telle opportunité.

Pour cela, vous devez suivre un certain nombre de règles:

  1. S'il y a une personne atteinte d'hépatite dans votre environnement, vous ne devez pas utiliser d'articles d'hygiène personnelle avec elle.
  2. Lors de vos visites dans les établissements de soins, assurez-vous que les employés utilisent des gants jetables: ils doivent désinfecter les appareils.
  3. Heure d'arrivée pour identifier les problèmes à un stade précoce.
  4. Buvez de l'eau potable propre et bouillie, lavez soigneusement les légumes et les fruits.
  5. Si une femme a des rapports sexuels, elle doit avoir confiance en son partenaire ou insister pour utiliser un préservatif.
  6. Lavez-vous les mains à l'eau et au savon avant de manger et après avoir visité la rue.
  7. Abandonnez vos mauvaises habitudes - alcool, tabac.
  8. Exclure du régime alimentaire des produits semi-finis, des aliments gras, des sauces.
  9. Passez plus de temps à l'extérieur.
  10. Exercice (avec modération).

À titre préventif, les médecins recommandent de consommer des aliments sains pour le foie. Nous parlons de l'argousier, rose sauvage, pistaches, blé, poisson, ail. Afin d'éviter l'hépatite, il est nécessaire de vacciner contre elle de manière opportune.

Pour éviter la cholestase, vous devez limiter l'utilisation de graisses neutres - pas plus de 40 grammes par jour. Dans votre régime alimentaire, vous devez également inclure les margarines et les graisses végétales contenant des triglycérides. La viande et le poisson se consomment mieux bouillis et toujours chauds.

Conclusion

Donc, en présence de douleur dans le côté droit, il convient de comprendre la raison. Peut-être existe-t-il des problèmes de vésicule biliaire, d'estomac, de pancréas ou de foie. Seul un spécialiste peut diagnostiquer correctement.

Si le malaise est grave ou blesse constamment, vous devriez immédiatement consulter un médecin. Sinon, les problèmes ne feront que s'aggraver.

Pourquoi le foie fait-il mal pendant la grossesse?

La grossesse est une période particulière dans la vie de toute femme. La naissance d'une nouvelle vie est vraiment un miracle. Le corps féminin dans la période de porter un enfant subit une série de changements. Le niveau d'hormones est en train de changer, les organes internes commencent à fonctionner de manière accrue.

Pour que la grossesse se déroule facilement, il est important de procéder à un examen approfondi de tout l'organisme pendant la planification. Mais souvent, les femmes ne sont pas toujours en mesure de se préparer à cet événement important et une grossesse survient soudainement.

L'humeur de la future mère peut se détériorer sous l'effet de la douleur. Les femmes peuvent se plaindre d'avoir mal au foie pendant la grossesse. Pourquoi cela se produit-il et vaut-il la peine de s’inquiéter?

Causes de la douleur

L'organisme de la future mère est soumis à des charges énormes, que tout le monde ne peut supporter. Les changements dans le corps peuvent entraîner l'apparition de nouvelles maladies et l'aggravation des maladies existantes. Il est impératif de ne pas rater l'apparition de symptômes alarmants.

Pendant l'accouchement, en particulier au cours du premier trimestre de la grossesse, il est interdit d'utiliser la plupart des médicaments. Il est donc important d'identifier le problème à un stade précoce. Le foie est l'organe le plus important impliqué dans les processus de digestion et de purification du corps. C'est elle qui souffre principalement d'un double fardeau pendant la grossesse.

Elle doit faire face non seulement aux substances qui pénètrent dans le corps de l'extérieur, mais aussi aux pics hormonaux et à d'autres altérations du corps de la femme. De plus, les organes abdominaux, y compris le foie, souffrent du déplacement mécanique et de la pression exercée par la croissance de l'utérus.

Il convient également de prendre en compte le fait que beaucoup de femmes en âge de porter un enfant ont des préférences gustatives étranges. De ce fait, les femmes peuvent trop manger et manger des aliments incompatibles en même temps. Bien entendu, tout cela ne peut pas affecter le travail du foie.

La douleur au foie peut indiquer des processus graves dans le corps, tels que:

  • dommages corporels;
  • une pancréatite;
  • l'hépatite;
  • l'hépatose;
  • cholécystite;
  • dyskinésie biliaire;
  • les néoplasmes.

La cause de la douleur dans le foie peut être une maladie directement liée à la grossesse, à savoir:

  • douleur dans le foie avec vomissements excessifs;
  • foie gras aigu;
  • cholestase intrahépatique;
  • lésions hépatiques avec prééclampsie.

Le symptôme principal indiquant une maladie du foie est une douleur dans l'hypochondre droit. Une poussée douloureuse peut aggraver les démangeaisons et le jaunissement de la peau. Les capillaires deviennent fragiles, des varicosités apparaissent sur la peau. Les pathologies hépatiques sont dangereuses.

Maladies du foie qui se produisent pendant la grossesse

En règle générale, les symptômes de telles maladies apparaissent soudainement et les femmes peuvent les amortir pour un malaise lié au portage d'un bébé. Les maladies du foie résultant de vomissements fréquents surviennent le plus souvent entre la troisième et la vingt-deuxième semaine. Dans ce cas, il y a déshydratation et épuisement.

Selon les statistiques, des lésions hépatiques de cette nature ne se retrouvent que dans 2% des cas. Le foie gras aigu est extrêmement dangereux pour les femmes enceintes.

Les causes exactes de la pathologie ne sont pas encore bien comprises, mais les experts soulignent le rôle des changements métaboliques dans la survenue d'une inflammation aiguë. La maladie se développe généralement après la trentième semaine de grossesse. Épidémie de douleur accompagnée de brûlures d'estomac, nausée, vomissements et malaise général.

La cholestase intrahépatique est une autre pathologie rare dans laquelle on observe le jaunissement de la peau et de la sclérotique. Le mécanisme de développement de la maladie est associé à une sensibilité accrue des cellules hépatiques à des taux excessifs d’œstrogènes et de progestérone. Les femmes enceintes développent un prurit, un jaunissement des muqueuses et de la peau, une décoloration des matières fécales, un assombrissement de l'urine.

Foie gras aigu

Le plus souvent, le processus pathologique se développe au cours de la seconde moitié de la grossesse. Les experts identifient les facteurs provocants suivants de l’apparition de la maladie:

  • grossesse multiple;
  • prééclampsie;
  • l'âge de la femme;
  • faible poids de la mère;
  • histoire du foie gras.

Au stade de progression de la jaunisse, les symptômes suivants apparaissent:

  • des nausées et des vomissements;
  • brûlures d'estomac;
  • léthargie et faiblesse;
  • douleur abdominale.

Au fur et à mesure que le processus pathologique progresse, une soif accrue et une polyurie apparaissent - ce sont des signes de diabète insipide. La maladie peut être calme et maligne. Il menace de développer une insuffisance rénale et hépatique et conduit parfois à la mort.

Habituellement, les médecins dans ce cas effectuent un traitement par perfusion avec des solutions de lyukoza. Afin de mettre fin à l’accumulation d’acides gras, le médecin peut décider de procéder à un apport urgent. Approximativement le deuxième ou le troisième jour après la naissance, la maladie est soulagée.

Cholestase intrahépatique

La maladie représente un danger à la fois pour la mère et pour l'enfant. Afin d'éviter la mort du fœtus, les spécialistes décident souvent de l'accouchement après la trente-cinquième semaine de grossesse. La cause de la mort du fœtus avec cholestase intrahépatique devient souvent une privation d'oxygène ou les effets des acides biliaires.

Le mécanisme de développement de la cholestase intrahépatique est associé à des taux élevés d'œstrogènes. Les experts parlent du rôle du facteur génétique dans le développement de l'hypersensibilité à l'hormone féminine.

Le tout premier signe de la maladie est un prurit, qui touche davantage les pieds et les paumes. Chez la femme enceinte, l'hypochondre droit peut faire mal. Ils peuvent se plaindre de faiblesse, de nausée, de perte d’appétit.

Le régime alimentaire joue un rôle important dans le traitement de la maladie. Les patients doivent contrôler strictement la quantité de graisse consommée. Après l'accouchement, lorsque les antécédents hormonaux de la femme reviennent à la normale, les symptômes de la cholestase disparaissent progressivement. D'abord, les démangeaisons disparaissent, puis les jaunes.

Maladies non liées à la grossesse

La pancréatite et la dyskinésie biliaire peuvent provoquer des douleurs au foie. Parlons plus de ces maladies.

Pancréatite aiguë

La pancréatite est une inflammation du pancréas, qui peut être enflée ou destructive, dans laquelle le tissu des glandes endocrines meurt. Des facteurs tels que des habitudes malsaines, une maladie des calculs biliaires, une mauvaise alimentation, certains médicaments peuvent provoquer une inflammation.

La maladie se manifeste par des symptômes cliniques prononcés:

  • cambrant une douleur intolérable dans la partie supérieure de l'abdomen;
  • des nausées et des vomissements qui ne soulagent pas;
  • la diarrhée;
  • augmentation de la température;
  • faiblesse, maux de tête, vertiges.

La pancréatite aiguë qui survient en début de grossesse est souvent confondue avec la toxémie. Une telle idée fausse peut menacer l'issue fatale du fœtus. Il est donc impératif qu'un spécialiste qualifié soit impliqué dans le diagnostic.

La femme est montrée au lit et à jeun les premiers jours. Pour réduire la gravité de la douleur aidera la banquise. La pharmacothérapie comprend l’utilisation de médicaments substitutifs du sang, d’antispasmodiques, d’antioxydants et de vitamines.

Dyskinésie biliaire

La maladie se caractérise par une violation de la séparation de la bile. La pathologie peut avoir plusieurs causes:

  • maladies endocriniennes;
  • expériences stressantes;
  • l'abus d'aliments gras, sucrés et épicés;
  • la giardiase;
  • maladies chroniques du tube digestif.

Les changements dans le corps de la femme pendant la grossesse peuvent également affecter le développement de ce trouble: changements hormonaux, pression de l'utérus en croissance sur les organes abdominaux, taux excessif de progestérone - une hormone qui détend les muscles lisses des muscles, double la charge sur le foie.

La dyskinésie pendant la grossesse peut se développer dans deux directions:

  • Forme hypomotrice. Il se caractérise par un écoulement lent de la bile. Les femmes présentent une constipation chronique, une perte de poids, une perte d’appétit, une douleur cambrée et crispée dans la région de l’hypochondre droit.
  • Forme hypermoteur. Il se caractérise par une sécrétion accélérée de la sécrétion de bile. Manifesté sous forme de diarrhée, nausée, vomissements, brûlures d'estomac, faiblesse et attaques de douleurs abdominales.

La dyskinésie biliaire n’affecte pas le développement du fœtus ni le déroulement de la grossesse. Néanmoins, la maladie affecte négativement l'état de santé de la femme et peut exacerber les manifestations de la toxicose.

Selon le type de violation, les femmes peuvent se voir prescrire des antispasmodiques, des sédatifs, des cholérétiques, ainsi que des agents de traitement chinékinique. La liste des médicaments approuvés pendant la grossesse étant extrêmement limitée, une plus grande attention est accordée aux méthodes de lutte non médicamenteuses. Ils fournissent un régime alimentaire, un régime de jour et une activité physique.

Les aliments épicés, épicés, salés, gras, les viandes fumées, les marinades, les sucreries, etc. doivent être exclus de votre alimentation. Que dois-je faire en cas de douleur dans le foie? Le traitement dépend de la cause première. Le diagnostic est posé par le médecin après un examen approfondi.

Le foie peut faire mal pendant la grossesse pour diverses raisons. Dans certains cas, ils sont associés à des modifications du corps d'une femme enceinte et peuvent parfois n'avoir rien à voir avec une grossesse. La cholestase intrahépatique et la dégénérescence graisseuse du foie peuvent provoquer une poussée douloureuse.

Après la naissance, les symptômes de ces maladies disparaissent d'eux-mêmes. Si la cause de l’inconfort est une pancréatite, une cholécystite ou une dyskinésie, la pathologie elle-même ne fonctionnera pas après la naissance. Ces maladies nécessitent un traitement adéquat.

N'oubliez pas que toute maladie est beaucoup plus facile à traiter à ses débuts. Par conséquent, en cas de symptômes alarmants, ne vous soignez pas, contactez un spécialiste et suivez ses recommandations!


Plus D'Articles Sur Le Foie

Régime alimentaire

Les méthodes les plus efficaces pour nettoyer le foie à la maison

Le foie est l'un des organes internes humains les plus importants. C'est elle qui est responsable de la purification du sang. Malheureusement, en raison de mauvaises conditions environnementales et de son mode de vie médiocre, il accumule beaucoup de toxines, ainsi que d'autres substances nocives.
Régime alimentaire

Les parasites dans le foie humain

Le plus souvent, le foie humain est atteint de Giardia, de douve et d'Echinococcus. Les parasites dans le foie humain sont fréquents, en raison du métabolisme intense qui se produit dans ses tissus.