Ai-je besoin d'un pansement et comment le porter après avoir retiré la vésicule biliaire?

La cholécystectomie (le médicament s'appelle une opération consistant à prélever la vésicule biliaire) est prescrite dans les cas de cholélithiase grave, se déroulant généralement dans le contexte d'une cholécystite aiguë ou chronique par calcul. La chirurgie moderne offre deux techniques pour une telle chirurgie - la laparoscopie et l'ablation abdominale traditionnelle.

Quelle que soit la méthode d'intervention chirurgicale utilisée, le patient doit, dans tous les cas, passer par une période de rééducation afin de rétablir les fonctions de l'organisme opéré sans complications. Au cours de la période de récupération, il est nécessaire de respecter un certain nombre de recommandations médicales, dont l'une consiste à porter un pansement médical spécial après une cholécystectomie.

Porter un pansement après une chirurgie abdominale

La cholécystectomie ouverte (laparotomie) n'est actuellement utilisée que dans des cas exceptionnels lors du prélèvement de cet organe, chez des patients présentant une cholélithiase grave, aggravée par des complications concomitantes, ainsi que dans les cas où la laparoscopie est contre-indiquée chez un patient pour une raison quelconque. Dans tous les autres cas, on utilise la technique laparoscopique, qui est moins traumatisante et permet de récupérer plus rapidement.

Au cours de la laparotomie, une grande incision est pratiquée dans la région de l'hypochondre droit, puis les tissus et les organes sont déplacés de force vers un côté afin d'accéder à l'organe opéré, qui est disséqué avec les vaisseaux et les voies biliaires les plus proches.

Pour éviter l'inflammation et éliminer les fluides postopératoires, un drainage est mis en place et la plaie chirurgicale est suturée. Bien entendu, la rééducation après une telle intervention dure beaucoup plus longtemps et est plus difficile qu’après une laparoscopie de la vésicule biliaire. De plus, le risque de complications après une chirurgie abdominale est beaucoup plus élevé.

Ces complications incluent:

  • blessure aux vaisseaux sanguins voisins;
  • la survenue de saignements de l'artère de la vessie;
  • pénétration de la bile dans les organes abdominaux;
  • le risque de rupture des coutures;
  • suppuration de la plaie;
  • apparition après une hernie et ainsi de suite.

Pour minimiser le risque de complications après une laparotomie de la vésicule biliaire, le chirurgien recommande vivement (et même engage) le patient à porter un bandage de soutien, la paroi abdominale antérieure étant bien fixée et réduisant considérablement la charge exercée sur la partie du corps opérée.

Cela permet, même en cas de couture insuffisamment qualifiée d'une plaie opératoire, d'empêcher la divergence des coutures et l'apparition d'une hernie postopératoire. En outre, toute tension dans la cavité abdominale après une telle opération provoque une douleur et le bandage serré, qui est le bandage, réduit considérablement son intensité. Enfin, porter un pansement médical permet à la cicatrice postopératoire de devenir progressivement une cicatrice élastique et peu visible.

Conditions de porter un tel pansement après une chirurgie abdominale

De nombreux patients opérés posent la question suivante: «Combien faut-il porter un pansement après avoir retiré la vésicule biliaire?». La durée de cette période temporaire est généralement prescrite par le médecin traitant, en tenant compte de facteurs tels que l’âge du patient, son sexe et son poids corporel. également basé sur l'état physique général du patient après une cholécystectomie.

Habituellement, les patients jeunes et en bonne santé physique portent ce fixateur pendant deux à trois mois. Si le patient est gros et plein, si son ventre est affaissé, il convient de porter ce produit pour réparer la cavité abdominale pendant au moins six mois, voire sept mois, en le retirant périodiquement dans une atmosphère détendue afin d'éviter l'apparition d'érythèmes fessiers.

D'autre part, il est également impossible de dépasser les conditions recommandées par un médecin pour porter un pansement, car dans ce cas se développent une atrophie musculaire et une atrophie des ligaments de la cavité abdominale.

Bandage après le prélèvement de la vésicule biliaire par laparoscopie

Avec la méthode chirurgicale laparoscopique, le chirurgien de la région abdominale fait 4 petites ponctions (un centimètre de diamètre). Ensuite, à travers eux, le médecin insère une caméra vidéo et des outils spéciaux dans la zone d'opération et, avec son aide, retire complètement la vésicule biliaire. Comme vous pouvez le constater, une telle opération est beaucoup moins traumatisante (par rapport à la laparotomie) et les organes internes environnants ne sont pas affectés.

La période de rééducation après la cholécystectomie, ainsi réalisée, est beaucoup plus courte (par exemple, à partir de l’hôpital du patient, en règle générale, il est libéré le deuxième ou le quatrième jour du champ opératoire). En outre, la laparoscopie minimise le risque d'adhérences, de hernies et d'autres complications postopératoires.

Ai-je besoin d'un pansement après la laparoscopie de la vésicule biliaire? Ici, les avis des médecins spécialistes sont partagés. Parfois, le chirurgien considère que le port du dispositif de fixation est facultatif et ne le recommande pas au patient. dans d'autres cas, le chirurgien peut simplement obliger le patient à porter un pansement pendant toute la période de récupération.

En d'autres termes, la décision d'utiliser un tel fixateur de la section abdominale relève de la compétence exclusive du médecin traitant, qui repose sur les caractéristiques individuelles de l'organisme de chaque patient, en tenant compte de son état de santé actuel et de son état de santé.

Cependant, la plupart des experts s'accordent sur le fait que même après une laparoscopie réussie de la vésicule biliaire, il est néanmoins nécessaire de porter un bandage pendant une période de deux à cinq jours. Cela permettra une récupération rapide du tonus musculaire et réduira considérablement l'inconfort initial qui survient après une intervention chirurgicale pour retirer la vésicule biliaire dans la cavité abdominale enflée.

Règles du port d'un bandage

Le pansement est une ceinture tricotée spéciale, dont le port pendant la période de récupération postopératoire aide à prévenir d'éventuelles complications.

Pour porter cette ceinture a l'effet désiré, vous devez suivre certaines règles:

  • le pansement doit être mis immédiatement, le premier jour postopératoire, lorsque le patient est autorisé à se lever, car ce sont les premiers jours après la cholécystectomie - le plus critique (si on les considère sous l'aspect de la survenue de complications);
  • la taille de la ceinture de bandage doit correspondre au patient spécifique;
  • il doit être correctement porté pour éviter l'apparition de douleur et d'autres sensations désagréables;
  • le pansement doit être retiré pendant les heures de repos et pendant le sommeil, afin d'éviter une augmentation du niveau de pression dans la cavité abdominale, ce qui aurait des effets néfastes sur le système cardiovasculaire du patient;
  • Il est également impossible de serrer fortement cet organe de retenue, car cela empêche l'accès de l'oxygène à la zone opérée et augmente la pression intra-abdominale.

Pourquoi avons-nous besoin d'un pansement pendant la période de rééducation?

Le pansement pendant la période de rééducation après une cholécystectomie effectue les tâches principales suivantes:

  • prévention de l'accumulation de sang et de liquide dans la cavité abdominale opérée;
  • assurer la guérison la plus rapide possible des plaies chirurgicales;
  • réduire le risque de divergence des coutures, ce qui entraîne une perte d'organes internes;
  • prévention de la formation de hernie postopératoire;
  • réduire la charge sur les organes internes.

Si le port d'un pansement est conforme à toutes les règles et à toutes les recommandations, la rééducation après une cholécystectomie est effectuée rapidement et efficacement, ce qui permet à la personne de retrouver une vie bien remplie dans les meilleurs délais.

Comment choisir un pansement après le retrait de la vésicule biliaire et quelle quantité porter

Les patients atteints de cholélithiase doivent clairement comprendre que leur voie de guérison comprend deux étapes: une opération consistant à prélever un organe et une période de rééducation impliquant le respect de toutes les prescriptions du médecin, et ce régime, cette charge minimale et peut-être l’un des plus importants, ˗ porter un pansement spécial après le retrait de la vésicule biliaire. Tous les patients n'ont jamais eu à utiliser ce dispositif au moins une fois dans leur vie et, de plus, nombre d'entre eux ne sont même pas au courant de l'existence de cet objet. Néanmoins, il est non seulement disponible dans l'arsenal des pharmacies, mais également largement utilisé dans le domaine médical. Qu'est-ce qu'un bandage, son rôle et ses règles d'utilisation, nous en discuterons plus tard.

Le rôle du bandage

Le pansement est une ceinture élastique spéciale conçue pour soutenir étroitement la partie du corps sur laquelle l’opération a été effectuée. Les tâches principales d'un tel appareil sont de soulager la douleur, d'améliorer la circulation de la lymphe et du sang, de soulager le stress du système musculaire, de maintenir la peau et de soigner rapidement les cicatrices formées.

Il existe plusieurs types de bandages, en fonction de la région du corps à laquelle ils sont destinés: par exemple, un bandage sur un bras ou une jambe, le maintien d'une ceinture pour faciliter le travail de la colonne vertébrale. Cependant, le plus populaire est le bandage postopératoire pour la cavité abdominale, recommandé aux patients ayant subi une intervention chirurgicale pour retirer l'appendice, l'utérus, les ovaires, l'estomac et la vésicule biliaire. Des dispositifs similaires sont utilisés dans d'autres cas: lors de grossesses multiples et après une césarienne, avec des lésions de l'abdomen et une omission des organes internes, avec l'excision d'une hernie de la paroi abdominale ou après le retrait d'un excès de tissu adipeux dans l'abdomen.

Dans tous ces cas, le pansement soutient non seulement les organes internes, mais empêche également le développement de complications: la formation d'adhérences et de hernies. Certains patients craignent que la ceinture ne serre leur taille et nuit ainsi à leur santé, mais ceci est une grave erreur. Un pansement sélectionné correctement et correctement fixé ne peut pas causer de dommages ni causer de gêne au cours du processus de port. L'utilisation de ce pansement ne fera que raccourcir la période de récupération des patients ayant subi une chirurgie laparoscopique ou abdominale sur les organes du système digestif et, en particulier, la vésicule biliaire ayant subi une résection.

Utilisation d'une ceinture pansement après une incision de laparotomie

La laparotomie est une opération chirurgicale de type ouvert, qui est réalisée dans des cas exceptionnels lorsque la maladie du patient est compliquée et que la laparoscopie est impossible pour une raison quelconque. Une intervention chirurgicale, qui se traduit par une grande incision dans la région de l'hypochondre droit pour extraire la vésicule biliaire, est appelée une cholitsectomie. Au cours de cette opération, le tissu et les organes adjacents sont déplacés sur le côté, après quoi la vésicule biliaire est soumise à une excision avec les voies biliaires et les vaisseaux. L'étape suivante est la fixation d'un drainage spécial du tube creux, qui assure la libération du contenu pathologique afin de cicatriser le plus rapidement possible les plaies internes et de prévenir le développement d'abcès. Après la fermeture de la plaie, l'opération est considérée comme terminée.

Ce type de chirurgie est pratiqué par des patients beaucoup plus difficile que la chirurgie par laparoscopie. Dans le même temps, le risque que diverses conséquences négatives aggravent le cours de la période de réadaptation augmente également. Nous parlons de la bile dans les organes de la cavité abdominale, de la suppuration de la plaie postopératoire et de la divergence de la couture. En outre, il existe des cas fréquents de formation de hernie, d’ouverture de saignement interne de l’artère vésicale ou de lésion des vaisseaux sanguins voisins.

La liste des complications possibles est en effet plutôt longue, raison pour laquelle les spécialistes de la chirurgie recommandent vivement à leurs patients de porter un bandage de soutien postopératoire fixant de manière fiable la paroi abdominale et soulageant la partie du corps opérée.

Chirurgie laparoscopique

La laparoscopie est une méthode chirurgicale plus bénigne. Il s'agit d'un type d'intervention chirurgicale au cours duquel sont pratiquées 4 ponctions de la cavité abdominale, donnant accès à l'introduction d'un laparoscope, d'un appareil équipé d'une caméra vidéo et d'instruments permettant d'effectuer les opérations chirurgicales nécessaires. Grâce à la méthode laparoscopique, il est également possible d'effectuer une résection de la vésicule biliaire. Une telle opération n’est pas aussi traumatisante que la cholitectomie abdominale et la période de rééducation présente des avantages: elle est moins douloureuse et prend moins de temps. De plus, le risque de formation de hernies, d'adhésions et d'autres pathologies indésirables est réduit au minimum.

De nombreux patients souhaitent savoir si une ceinture de soutien est nécessaire après la laparoscopie, car cette opération n’est pas aussi agressive que la laparotomie. Les médecins répondent de manière ambiguë à cette question: certains pensent que l'utilisation d'un pansement n'est pas nécessaire dans ce cas, d'autres conseillent au contraire fortement d'acheter un pansement et de le porter dès le premier jour de la période postopératoire, arguant qu'il s'agit d'une excellente occasion de réduire la douleur et de renforcer le tonus musculaire.

But d'un pansement postopératoire

L'objectif principal de la ceinture de bandage est de soulager l'état du patient qui a subi une intervention chirurgicale (en particulier pour retirer la vésicule biliaire), ainsi que de prévenir le développement de conséquences indésirables.

Le bandage remplit un certain nombre de fonctions qui garantissent le bon déroulement de la période de réadaptation, notamment:

  • Éviter l'accumulation de sang et de liquide pathologique dans la cavité péritonéale;
  • Réduire le risque de divergence des coutures;
  • Cicatrisation rapide et sans douleur;
  • Retirer la charge des organes abdominaux;
  • Prévenir la formation d'adhérences et de hernies.

Pour que l'effet de l'utilisation de la ceinture soit évident, le pansement devrait être utilisé quotidiennement plutôt que périodiquement, alors que les chirurgiens recommandent de le mettre le premier jour après la chirurgie, lorsque le corps en a particulièrement besoin.

Les principes du choix des pansements

Les bandages conçus à des fins thérapeutiques et prophylactiques sont différents. Par conséquent, avant de procéder à un achat, vous devez consulter votre médecin et discuter du modèle requis pour ce cas particulier. Le plus souvent, les experts recommandent un pansement universel, idéal pour les personnes ayant subi une intervention chirurgicale de tout type sur les organes abdominaux.

Les critères auxquels une ceinture de qualité doit satisfaire sont:

  • Tissu naturel ou mélangé (à base de coton) à partir duquel le produit est fabriqué;
  • Légère élasticité;
  • Chapes de verrouillage fortes qui offrent un bon ajustement;
  • Largeur adéquate du produit: le pansement doit couvrir les bords de la plaie pendant au moins quelques centimètres.

Afin de choisir la taille correcte du bandage destiné à être utilisé après la résection de la vésicule biliaire, il est nécessaire de mesurer le tour de taille et de vérifier cette valeur à l'aide de la taille indiquée sur l'emballage. Cependant, le meilleur moyen de déterminer la ceinture de la bonne taille est son ajustement préliminaire.

Règles d'habillage

Un pansement mal opéré non seulement n'aura pas l'effet escompté, mais causera également des dommages à la santé avec un degré de probabilité élevé. C'est pourquoi il est si important de vous familiariser avec certains éléments contenant des informations sur l'utilisation de cet appareil.

  1. Les premiers jours après une cholectectomie sont les plus critiques pour le patient. Au cours de cette période, diverses complications peuvent survenir. Pour cette raison, il est recommandé de mettre le pansement immédiatement après l'intervention chirurgicale. En même temps, il est nécessaire d'effectuer ces actions pendant les premiers jours en position couchée.
  2. N'utilisez pas la ceinture de quelqu'un d'autre prise à la fois. Premièrement, le patient doit acquérir un modèle spécifique prescrit par le médecin et, deuxièmement, la taille du produit doit être strictement conforme aux paramètres du patient.
  3. La ceinture élastique doit être portée et fixée correctement, sinon la douleur et d’autres conséquences désagréables ne peuvent être évitées.
  4. Pendant la nuit, l'utilisation de la ceinture élastique est interdite car, dans cette situation, la pression dans la cavité abdominale augmente, ce qui a des effets néfastes sur le système cardiovasculaire. En outre, les experts recommandent un repos temporaire du bandage.
  5. Ne serrez pas trop les dispositifs de retenue: l'accès de la plaie à l'oxygène devrait être maintenu à un moment constant.

Afin de préserver l'hygiène, il est recommandé d'acheter deux produits et de garantir ainsi la possibilité de laver alternativement les pansements utilisés. La ceinture élastique doit être nettoyée manuellement à l'aide de détergents doux, tandis que la température optimale de l'eau ne doit pas dépasser 40 ° C.

Combien de pansement après incision laparotomie

Telle est la question posée par les patients ayant subi une résection de la vésicule biliaire par laparotomie.

Dans cette situation, vous devez prendre en compte certaines des caractéristiques individuelles de chaque patient: taille, poids, âge, présence de maladies chroniques ou associées. Les médecins recommandent donc aux personnes ne présentant aucune anomalie ni excès de poids d'utiliser une ceinture de bandage pendant 2-3 mois après la chirurgie. Les personnes obèses devront faire preuve de patience, car la période de port d'un pansement dans leur cas sera d'au moins 6 mois.

Il convient également de rappeler que l'abus de ce produit orthopédique et son port excessivement long peuvent être nocifs pour la santé: provoquent une atrophie des muscles et des ligaments de la cavité péritonéale, vous devez donc porter un pansement autant que le prescrit le médecin traitant.

Combien de temps dois-je porter un pansement après la laparoscopie

Le prélèvement de la vésicule biliaire par laparoscopie en modifie considérablement la cause. Comme la perforation de la cavité péritonéale guérit beaucoup plus facilement et plus rapidement, vous n’avez pas besoin de porter la ceinture de bandage pendant une longue période. En passant, certains chirurgiens ne voient pas du tout la nécessité de l’utiliser après une chirurgie laparoscopique. Cependant, le fonctionnement de la ceinture élastique peut protéger contre le développement de complications et la pénétration de l'infection dans la plaie. Grâce à son utilisation, la douleur est réduite et le tonus musculaire est augmenté.

Il est recommandé de porter un pansement après la laparoscopie pendant environ un mois, mais il convient de rappeler que la période d'utilisation de cet appareil orthopédique devrait être d'au moins une semaine.

Le rôle du pansement postopératoire pour rétablir un état de santé sain du corps est évident, vous ne devez donc pas vous poser de questions sur son achat. Une ceinture correctement choisie aidera non seulement à éviter les conséquences postopératoires indésirables, mais aussi à se réadapter dans les plus brefs délais.

Les avis

Chers lecteurs, votre avis est très important pour nous. Nous nous ferons donc un plaisir de revoir le pansement après avoir retiré la vésicule biliaire dans les commentaires, cela sera également utile aux autres utilisateurs du site.

Marie

J'étais très mal à l'aise dans mon pansement et je ne l'ai donc pas porté longtemps après l'opération. En raison de mon jeune âge, je ne pensais pas que ma négligence pourrait se transformer en quelque chose de pas très bon pour moi. Mais le problème est passé: aucune complication n'est survenue et la plaie a guéri en principe très rapidement. Si je devais subir une cholicestrectomie maintenant, je ne l'aurais pas fait de cette façon et j'aurais fait tout ce que le médecin avait dit.

Anton

On m'a enlevé ma vésicule biliaire par laparoscopie. Honnêtement, je ne m'attendais même pas à pouvoir me lever seule 4-5 heures après l'opération. Le bandage a porté pendant environ une semaine, puis, comme l'a dit le chirurgien, il n'est plus nécessaire de le porter.

Utilisation de la laparoscopie après laparoscopie

Qu'est-ce que la laparoscopie?

La laparoscopie est la méthode moderne d’intervention chirurgicale qui consiste à opérer non pas à l’aide de larges incisions, mais au travers d’ouvertures d’un diamètre de 0,5 à 1,5 cm, à l’aide d’un laparoscope, un tube spécial traversé par une caméra vidéo.

Pour faciliter l'accès à l'organe opéré, le dioxyde de carbone est pompé dans la cavité abdominale. Le gaz soulève la paroi abdominale antérieure et le chirurgien a la possibilité de travailler à l'intérieur de l'abdomen sans incisions ni incisions.

Qu'est-ce qu'un pansement abdominal et pourquoi est-il nécessaire?

Le bandage abdominal "Intex" est une ceinture élastique à fermetures velcro (velcro) qui soutient la paroi abdominale antérieure après une intervention chirurgicale ou un accouchement. La chirurgie classique laisse une plaie opératoire sur l'abdomen, resserrée avec une suture chirurgicale. Si, au cours de la plaie, les points de cicatrisation se rompent, un tissu conjonctif complet ne se forme pas. De ce fait, une hernie peut se former sur le site de la plaie - une saillie d’une section de l’intestin traversée par une mince cicatrice postopératoire.

Le pansement «Intex» soulage la cicatrice, empêche les sutures de se disperser et améliore l'irrigation sanguine de la zone de suture. En conséquence, une forte cicatrice discrète se forme sur le site de la plaie postopératoire. Pendant la grossesse, les muscles abdominaux perdent leur tonus et s'étirent. Après la naissance, le "corset musculaire" s'affaiblit. Pour cette raison, l'abdomen pend, et les organes internes (reins et utérus), qui sont maintenus dans la position correcte par les muscles abdominaux, peuvent descendre dans la région pelvienne.

Le groupe "Inteks" soutient les muscles abdominaux et aide à restaurer le "système musculaire". Ainsi, le pansement ne permet pas à l’estomac de s’étirer et aide à «maintenir» les organes internes dans la position anatomiquement correcte.

Dois-je porter un pansement après la laparoscopie?

En soulevant la paroi abdominale antérieure, le dioxyde de carbone étire les muscles abdominaux. Pour rétablir le tonus dans les muscles abdominaux, restaurer le "corset musculaire" et soulager la douleur, les chirurgiens recommandent de porter un bandage à la ceinture. Après la laparoscopie, le bandage postopératoire "Intex" est utilisé presque dans le même but qu'après l'accouchement. La seule différence est que pour le rétablissement après l'accouchement, le bandage doit être porté pendant 1,5 à 2 mois et après la laparoscopie pendant 3 à 4 jours.

Caractéristiques de la récupération après laparoscopie: règles et conseils en période de rééducation

La rééducation après la laparoscopie est beaucoup plus rapide et facile qu’après une opération en bande. La méthode moderne de chirurgie endoscopique peu invasive permet de réduire considérablement le temps nécessaire à la régénération des tissus et des organes. Ainsi, l'inconfort après la laparoscopie est minimisé.
Cependant, la récupération après laparoscopie est toujours nécessaire. Sa durée dépend du type et de la complexité de l'opération, des caractéristiques individuelles du patient. Certains se sentent bien après quelques heures, d'autres ont des étirements pendant quelques semaines.

Que faire dans les premiers jours après la procédure

Les 3 à 4 premiers jours après la laparoscopie sont les plus critiques. La plupart des patients passent ces jours à l'hôpital.
Après l'opération, les lieux d'introduction des laparoscopes sont suturés, un bandage aseptique. Les plaies sont traitées chaque jour avec une solution de vert brillant ou d'iode. Les points sont retirés pendant 5 à 7 jours.
Pour retourner le tonus des muscles abdominaux, étiré de l'introduction du dioxyde de carbone dans la cavité abdominale, vous avez besoin d'un bandage. Parfois, installez un tube de drainage pour éliminer l'ichor. Après quelques jours, une échographie des organes pelviens est effectuée afin de suivre la dynamique de la guérison.
Bandage postopératoire imposer à 2 - 4 jours. Il ne peut pas être enlevé. Le repos est recommandé sur le dos. Si le patient se sent bien, les points de suture ne le gênent pas et si le tube de drainage n’est pas installé, vous pouvez dormir à vos côtés. Il est strictement interdit de s'allonger sur le ventre.
La première montre est la plus difficile. Le patient s'éloigne de l'action de l'anesthésie et est dans un demi-rêve. Frissons, avoir froid.

Se posent aussi souvent:

  • légère douleur lancinante dans l'abdomen;
  • des nausées;
  • vomissements;
  • des vertiges;
  • miction fréquente d'uriner.

Ce sont des symptômes postopératoires normaux qui disparaissent d'eux-mêmes. Si la douleur est fortement prononcée, un anesthésique est présenté.

Informations complémentaires! La gêne dans la gorge est également attribuée au symptôme normal - elle apparaît à la suite de l'introduction d'un tube anesthésique. De plus, le deuxième jour après la laparoscopie, il y a souvent des douleurs à l'épaule et dans la région cervicale - les sensations sont expliquées par la pression de gaz sur le diaphragme.

Après la laparoscopie, la récupération est rapide et facile. Habituellement, le patient se sent satisfait et les complications sont rares. Ils sont principalement provoqués par le non-respect des recommandations du médecin par le patient.

Combien de rester à l'hôpital et invalidité temporaire

Après chaque laparoscopie, la période de rééducation est différente. Certains peuvent rentrer chez eux immédiatement après que l'anesthésie a cessé d'agir. D'autres prennent 2 à 3 jours pour récupérer.
Cependant, les médecins recommandent fortement de passer le premier jour à l'hôpital. C'est la période la plus critique dans laquelle des complications peuvent se développer.
Après combien de temps vous pouvez vous lever est déterminé individuellement. Habituellement, le patient peut déjà marcher un peu après 3 à 4 heures. Le mouvement doit être aussi prudent et lisse. Il est nécessaire de se promener - pour normaliser le flux sanguin et les déchets de dioxyde de carbone, prévenir les thrombophlébites et la formation d'adhérences.
Mais le mode principal devrait être le lit. La plupart du temps, vous devez vous allonger ou vous asseoir. Après quelques jours, lorsque vous pouvez vous lever sans crainte, il est recommandé de vous promener dans les couloirs de l'hôpital ou dans la cour de la clinique.
Habituellement, les patients quittent l'hôpital après 5 jours s'il n'y a pas de complications ni de plaintes. Mais la réhabilitation complète nécessite 3-4 semaines. Doit non seulement resserrer les cicatrices, mais aussi guérir les organes internes.
Le congé de maladie est accordé pour 10 à 14 jours. Si des complications sont constatées, la fiche d’invalidité est étendue individuellement.

Particularités de la nutrition pendant la période de récupération

Le premier jour après la chirurgie, il est interdit de manger la laparoscopie. Une fois l'anesthésie terminée, vous pouvez boire de l'eau pure non gazeuse.
Vous pouvez manger après l'opération le deuxième jour. Les aliments doivent avoir une consistance liquide et une température ambiante. Les bouillons faibles en gras, les yaourts, les kissels, les boissons aux fruits et les compotes sont autorisés.

Le troisième jour comprend:

  • des bouillies sur l'eau;
  • produits laitiers fermentés - kéfir, fromage cottage, yaourt, variétés de fromage faibles en gras;
  • Fruits et baies faciles à digérer sans peau - pommes, bananes, abricots, fraises, melons et autres;
  • légumes à la vapeur - courgettes, poivrons, carottes, aubergines, betteraves, tomates;
  • des fruits de mer;
  • œufs à la coque;
  • pain de grains entiers;
  • Viande et poisson diététiques sous forme de viande hachée.

À la fin de la semaine, les restrictions sont minimisées. Au bout d’un mois, en mode de récupération après laparoscopie, sont exclus du régime:

  1. Nourriture grasse, épicée et fumée. La viande est cuite au four ou dans une cuisinière multiple. Les soupes sont faites sans friture. Saucisses interdites, poisson gras, conserves, cornichons, porc. La préférence est donnée au poulet, au lapin, à la dinde et au veau.
  2. Produits qui déclenchent le gaz. Exclure les légumineuses (haricots, pois, lentilles), le lait cru, les muffins (pain blanc, brioches, pâtisseries maison) et les confiseries.
  3. Alcool et boissons gazeuses. Permis de boire du thé faible, boissons aux fruits, boissons aux fruits, eau minérale sans gaz. Il est préférable de refuser les jus, en particulier ceux des magasins, car ils contiennent de l'acide citrique et du sucre. Pendant un mois, toutes les boissons alcoolisées sont complètement interdites. En outre, après la laparoscopie, il est souhaitable d’exclure le café - à partir de la deuxième semaine, vous ne pouvez boire que de l'eau faible, sans crème.

C'est important! Les médecins n'ont pas d'opinion commune sur les cigarettes. Certains interdisent catégoriquement de fumer pendant 3 à 4 semaines, car la nicotine et les métaux lourds ralentissent la régénération et provoquent des saignements. D'autres pensent qu'un rejet sévère de la mauvaise habitude et le syndrome de refus en émergence peuvent au contraire aggraver l'état du patient.

Pendant toute la période de rééducation, en particulier les premiers jours, la nourriture devrait être fractionnée. Vous devez manger en petites portions 6 à 7 fois par jour. Il est nécessaire de surveiller la régularité et la cohérence de la chaise.
Faites un régime complet et équilibré. Les aliments doivent contenir toutes les vitamines, minéraux et éléments nécessaires. Le médecin traitant choisit le régime exact en tenant compte de la maladie et des caractéristiques individuelles du patient.

Que peut-on prendre et pourquoi

Chirurgie - une seule des étapes de la thérapie. Par conséquent, après la laparoscopie, le traitement médicamenteux est indiqué. Habituellement écrit:

  1. Antibiotiques à large spectre. Nécessaire pour prévenir le processus infectieux-inflammatoire.
  2. Médicaments anti-inflammatoires, enzymatiques et cicatrisants. Il est nécessaire de prévenir les cicatrices, les adhérences et les infiltrations - un sceau douloureux qui se forme au site chirurgical. À cet effet, après laparoscopie, l'onguent le plus fréquemment prescrit est Levomekol, Almag-1, Wobenzym, Kontraktubex, Lidaza.
  3. Drogues immunomodulatrices - Immunal, Imudon, Likopid, Taktivin.
  4. Médicaments hormonaux. Comme indiqué pour normaliser le fond hormonal, si la laparoscopie était réalisée chez des femmes en raison de maladies gynécologiques - annexite (inflammation de l'utérus), endométriose (prolifération anormale de cellules de la couche interne de l'utérus), avec hydrosalpinx (obstruction des tubes utérins),. Ils écrivent "Longidase", "Klostilbegit", "Duphaston", "Zoladex", "Visan" sous forme de bougies, d'injections pour injection, moins souvent - de pilules et de contraceptifs oraux. Après avoir subi une laparoscopie, il faut bien boire dans les six mois.
  5. Complexes Vitaminés. Recommandé pour le soutien général du corps.
  6. Analgésiques "Ketonal", "Nurofen", "Diclofenac", "Tramadol" et autres. Rejeté avec une douleur intense.
  7. Moyens à base de siméthicone. Nécessaire pour éliminer les gaz dans les intestins et la distension abdominale. Les plus couramment prescrits sont "Espumizan", "Pepfiz", "Meteospasmil", "Disflatil", "Simicol".

En outre, après la laparoscopie, vous pouvez boire des médicaments qui réduisent la coagulation du sang et préviennent la formation de caillots sanguins - "Eskuzan", "Aescin". Ils sont nécessaires à la prévention de la thrombose.

Règles de comportement de base pendant la période de rééducation

Après sa sortie de l'hôpital, le patient doit suivre strictement les recommandations suivantes après la laparoscopie:

  • Chaque jour, traitez les coutures avec des antiseptiques et changez de pansement;
  • n'essayez pas d'enlever les coutures par vous-même ou par tout autre moyen de briser leur intégrité;
  • ne retirez pas le pansement tant que les muscles abdominaux ne se sont pas rétablis - il est généralement porté pendant 4, maximum 5 jours;
  • les moyens pour sucer les cicatrices ne peuvent pas être appliqués avant 2 semaines après la laparoscopie;
  • alterne repos avec activité motrice - marche, tâches ménagères;
  • un mois après l'opération, suivez le régime élaboré par le médecin;
  • prendre les médicaments prescrits conformément au cours prescrit - quelques semaines ou plusieurs mois;
  • boire des complexes de vitamines;
  • porter des vêtements confortables qui ne pressent pas, ne serrent pas trop et ne frottent pas.

Pour accélérer la récupération et prévenir l’apparition de cicatrices et d’adhésions, la physiothérapie est indiquée après la chirurgie. Le plus souvent, la thérapie magnétique est recommandée. Si la laparoscopie a été réalisée à des fins de diagnostic, la physiothérapie n'est pas prescrite.
Vous ne pouvez pas non plus surchauffer, prendre un bain chaud, rester longtemps au soleil, car des températures élevées peuvent provoquer une hémorragie interne. Lorsque cela est possible en mer ou dans un bain, il est déterminé par le médecin traitant après avoir passé les tests de contrôle. S'ils sont normaux et que l'état du patient est satisfaisant, autorisez une visite au centre de villégiature ou au sauna un mois après la laparoscopie.
Afin de pouvoir récupérer plus rapidement après la laparoscopie, toutes les prescriptions du médecin doivent être strictement observées. Si vous ignorez les conseils, cela peut entraîner des complications ou une rechute de la maladie.

Sports pendant la période de récupération


Comme la rééducation complète dure au moins un mois, il est nécessaire de limiter l’activité physique. Sous la chute d'interdiction:

  • gymnastique, fitness, callanétique, yoga;
  • entraînement au gymnase;
  • la natation;
  • danser

Après un effort physique après la laparoscopie, abstenez-vous de 4 à 6 semaines. Il est impossible de charger en quelque sorte les muscles de la cavité abdominale. Seules les promenades lentes au grand air sont autorisées. À quel point le patient décide-t-il individuellement, en fonction de son bien-être. Il est recommandé de ne plus marcher une demi-heure à la fois. Il est important que le patient évite les terrains accidentés - poutres, ravins, etc. La route doit être lisse, sans descentes ni montées.
Après un mois et demi après la laparoscopie, vous pouvez entrer en exercice. Pour commencer à faire du sport est nécessaire progressivement, augmentant chaque semaine la charge.
Il devrait progressivement introduire une série d'exercices simples - tourner, se pencher, balancer vos jambes. Ensuite, des activités plus difficiles sont incluses. Il est permis de travailler avec une charge (haltères, kettlebells) ou sur des simulateurs au plus tôt 1,5 à 2 mois après la laparoscopie.

Quoi ne pas faire après la laparoscopie

Étant donné que le corps récupère longtemps après une intervention chirurgicale, il est nécessaire de ne pas augmenter les charges. Y compris avec la laparoscopie - pendant la période postopératoire, un certain nombre de restrictions sont imposées. Parmi eux se trouvent:

  • ne soulevez pas de poids pesant plus de 2 kg;
  • il est nécessaire de minimiser les tâches ménagères - le nettoyage, la cuisine;
  • il est nécessaire de limiter toute activité de travail, y compris mentale;
  • Il est interdit de prendre un bain, d'aller au bain, au solarium, de nager dans la piscine et l'étang;
  • vols exclus, longs trajets en voiture, bus, train;
  • l'abstinence sexuelle est imposée pendant un mois, surtout si une femme subit une laparoscopie des organes pelviens;
  • toutes les activités sportives - seule la marche est autorisée.

En outre, il est nécessaire de mener à bien les procédures d'hygiène. Il n'y a pas de contre-indications directes, mais il est préférable de limiter l'essuyage avec une éponge humide. Il est permis de prendre une douche chaude si vous fermez les coutures avec un bandage imperméable et ne frottez pas les plaies avec un gant de toilette.

Informations complémentaires! Il est interdit de toucher les points de suture et les cicatrices de quelque manière que ce soit: peigner, frotter, décoller les croûtes sèches.

La rapidité de la réadaptation dépend de la façon dont le patient se comportera. Les conséquences négatives sont extrêmement rares si le patient se conforme à toutes les recommandations du médecin.

Symptômes nécessitant un traitement par un spécialiste

En période postopératoire, un certain nombre de symptômes apparaissent. Certains d'entre eux sont considérés comme normaux pour la réadaptation, d'autres indiquent le développement de complications possibles.
Les conséquences habituelles de la période de récupération après laparoscopie sont les suivantes:

  1. Flatulences Il résulte de l'introduction de dioxyde de carbone dans la cavité abdominale, nécessaire à une meilleure vision. Pour éliminer ses manifestations, des médicaments spéciaux sont prescrits, il est recommandé de suivre un régime alimentaire réduisant la formation de gaz et d'observer une activité physique modérée.
  2. Faiblesse générale. C'est caractéristique pour toute manipulation chirurgicale. La somnolence, la fatigue se développe. Passer par eux-mêmes dans quelques jours.
  3. Nausée, manque d'appétit. C'est une réaction commune à l'introduction de l'anesthésie.
  4. Douleur à la place des coupures. Ils sont améliorés par le mouvement et la marche. Après avoir resserré les plaies, ils passent seuls. Si les sensations sont fortement exprimées, prescrire des analgésiques.
  5. Douleur dans l'abdomen Peut-être tirer ou pleurer caractère. Apparaître en réponse aux dommages causés à l'intégrité des organes internes. S'affaiblir progressivement et disparaître complètement au cours de la semaine. Pour le soulagement des anesthésiques recommandés.
  6. Écoulement vaginal. Apparaissent lors de l'utilisation des organes du bassin chez les femmes. Dalactus avec de petites impuretés dans le sang est considéré comme normal.
  7. Mensuel extraordinaire. Si une femme a un ovaire enlevé, des règles non planifiées sont possibles.

Les effets anormaux de la laparoscopie indiquant une complication incluent:

  1. Sévère douleur dans l'abdomen. Vivre est, s’ils ne passent pas, s’amplifier, accompagnés de fièvre.
  2. Écoulement abondant de l'appareil génital. Des saignements importants, des écoulements avec des caillots sanguins ou du pus parlent du développement d'effets négatifs.
  3. Évanouissement
  4. Puffiness et suppuration des coutures. Si, après laparoscopie, la plaie ne cicatrise pas, ne suint pas, une infiltration en ressort et que les bords sont denses et rouges, il faut en informer le médecin. Ceci indique l’apparition de l’infection et le développement d’une infiltration.
  5. Miction altérée

Ces conséquences incluent également une intoxication grave du corps. Il est exprimé comme:

  • nausées et vomissements qui persistent pendant plusieurs heures;
  • une température ne tombant pas avant quelques jours est supérieure à 38 ° C;
  • des frissons et de la fièvre;
  • faiblesse grave et somnolence;
  • sommeil perturbé et appétit;
  • essoufflement;
  • palpitations cardiaques;
  • langue sèche.

Faites attention! Les effets et sensations non standard doivent être signalés au médecin de toute urgence. Ils indiquent le développement de complications graves. L'auto-traitement est inacceptable.

La période de rééducation après la laparoscopie est plus facile et plus rapide qu’après une chirurgie abdominale normale. Cependant, comme toute intervention chirurgicale, elle affecte le fonctionnement des organes et le bien-être général. Par conséquent, le mois impose des restrictions sur les sports, les voyages, les activités de plein air, l'utilisation de certains produits. De plus, vous devez vous conformer à toutes les recommandations du médecin: pour assister aux procédures de physiothérapie, prenez les médicaments prescrits.

Bandage après laparoscopie.

Commentaires

Bonjour, comment va Lapara? Es-tu restée longtemps à l’hôpital? Après l’opération, quelque chose a blessé? Quand on a eu le droit de commencer à planifier le bébé? Eh bien, je vais maintenant te tenir la main avec mon mari @@@@@@@@@@@@@@ @@@@@@@@ et je souhaite voir le chéri le plus tôt possible //

Tout semblait aller bien, les deux pipes sont passables, une petite endométriose a été enlevée. Il a dit que vous ne pouvez même pas vous protéger, mais allez-y! Mais le gynécologue a demandé à la KOC de se débarrasser définitivement de l'endométriose et de planifier ses activités quelque part dans un an et demi.

Il y avait deux lapars, le pansement n'a pas été porté, rien ne faisait déjà mal pendant 5 jours.

Le 6ème jour, les points de suture ont été retirés et j'ai commencé à oublier qu'elle)) Elle traitait le peroxyde, puis la chlorhexidine, et après séchage, recouvrait le gel de gelée de solcoséryle, afin de ne pas coller le plâtre, il est très pénible de se déchirer. J'ai coupé le pansement stérile, je l'ai mis dans de petits carrés, 10 pièces ont été traitées. et ainsi 3 fois par jour. Ainsi, la pile de la toison ne colle pas à la plaie. Puis nous sommes allés à la mer, je me suis bronzée (même à l'ombre) décemment, les coutures sont presque invisibles))))) Et qui a remarqué, a dit que le chat avait gratté.

Et la décharge était après lapar? Si oui, quoi et pour combien de temps.

Décharge d'où? S'il n'y avait plus de blessures dans mon hôpital, en deux jours, moins d'une bouteille de solution physique avait coulé. Et quand nous sommes rentrés chez nous, il restait encore un peu de temps, mais le correctif postopératoire a réussi. Bien qu'ils aient dit que cela peut couler fortement, ce qui est également la norme. Et à partir de là-bas, je ne me souviens pas du tout des excrétions, j'étais probablement plus préoccupé par la respiration et les points de suture (mon gaz exerçait une forte pression sur le diaphragme et les poumons).

Oui, je voulais dire de "là-bas".

J'ai aussi eu l'hystéroscopie, donc la décharge.

Un couple de jours couvert un peu, barbouillé, et puis, comme d'habitude, le mois. est venu à l'heure.

et combien de temps s'est écoulé après l'opération? ne vous inquiétez pas, j’ai subi une suture de 9 cm de laparatomiya. Ainsi, le troisième jour après l’opération sur le ruban adhésif, l’allergie a disparu, le pansement a été enlevé et n’a pas du tout de bandage, seulement de la peinture verte traitée et c’est tout. Vous vous y habituez, je ne pouvais pas m'y habituer la première fois, j'avais l'impression que la peau avait été arrachée puis passée, que la suture était bien serrée et que tout était redevenu normal. Merci!

La première fois que j'entendais). Après le retrait des points de suture, je me sentais généralement bien et sans bandage. Rien ne faisait mal). À l'inverse, les coutures étaient égratignées).

Démangeaisons. Je ne peux pas me détendre de la peur et me redresser, et rien ne fait mal)

Allez, arrête d'être nerveux)). Ce n'est pas une chirurgie abdominale). La peau était simplement incisée (il y a de minuscules trous). Ils sont déjà tirés.

Merci) Où était le nombril plus qu'un trou était, pour le bas, je ne vous inquiétez pas.

En octobre, je faisais du Laparu et jusqu’à présent, toutes ces cicatrices sont visibles ((. Dans le nombril était le trou le plus important)). En conséquence, la cicatrice est restée visible (((. Je suis aussi inquiet. Mais celui qui n’a pas guéri longtemps au pubis. Je n’ai rien taché. Puis, j'ai paniqué, je l’ai versé avec de l’iode et c’était fini))

Py.sy.Kogda a enlevé les sutures du chirurgien, il m'a conseillé d'acheter de la teinture de propolis et de la couvrir de plaies. Mon dieu, quelle poubelle puante. Je me suis barbouillé à quelques reprises et je l'ai jeté))

Avez-vous eu une sélection?

de blessures? non, rien n'a coulé. Il y avait des croûtes sèches.

Je me sentais bien sans bandage, mais personne ne nous l'a porté, l'opération n'est pas un groupe

Et j’ai peur des shovchiki, j’ai acheté un pansement, et maintenant je me demande si je devais le porter ou non)

il y a juste une couture, tu te fous de moi))))))))

Avez-vous été enceinte après le lapar?

les deux coutures du haut, droit dans le nombril presque en bas, ça fait peur à regarder) je suis un lâche.

Le pansement ne fera pas mieux et les coutures guérissent très rapidement)))) Pas tout à fait après ma lapara en juin, je suis tombée enceinte en décembre, mais le lapar a joué un rôle important à cet égard)))) Apchhiiiiii sur vous et ne vous a pas torturés de peur))))) )))

Avez-vous eu une sortie après lapar et quelle heure est-il?

Quatre jours saignaient, mais cela dépendait des manipulations, mes ovaires étaient incisés, ma sœur avait retiré un polype pendant une semaine et cela dépendait également de la coagulation.

Porté après le COP. Première chemise, puis bandage. Fortement utyagivala-seulement pour soutenir les muscles. C'était un pansement enceinte avant et après, ainsi le velcro était attaché à l'arrière.

Merci, quel jour après la COP? La cicatrice n'était-elle pas coincée?

Non barbouillé seulement.. dans une maternité à travers une chemise de nuit qu'elle portait.. ils ont fait une couture pour qu'il reste collé comme ça pendant la nuit. portait à la fois comme dans le lit de réanimation est venu

Voir aussi

Après de longues délibérations et persuasion, les médecins ont décidé d’acheter un pansement hier. Elle le tordit, le fit tournoyer et la question se posa: 1 - Comment le porter? 2 - Comment s'asseoir dedans? Après avoir examiné plusieurs sites, trouvé que.

Bonjour tout le monde! Si nous faisions une inspection de routine, nous avons maintenant 23,5 semaines, tout va bien, Dieu merci, nous grandissons, nous donnons des coups de pied, en général, tout est comme il se doit)), eh bien, j’ai interrogé le médecin sur le bandage, et parfois cela devient difficile.

Les filles, enceintes et vous portez un bandage. Donc je ne peux pas le porter et tout, ça me gêne. J'ai un pansement prénatal. Peut-être que je fais quelque chose de mal? et robe couchée et debout - pas de différence!

À partir de quelle période avez-vous commencé à porter un bandage? Avec son port, vous ne blessez plus ou ne tirez pas les jambes.

Ce G. Dokanet moi. Je suis allé la voir aujourd'hui avec mes doigts engourdis. Selon l’analyse, tout est normal, il n’ya pas d’œdème, en général, je n’ai rien dit à faire, et si cela s’aggrave, allez chez un neurologue (vraiment.

Hier je me suis acheté un pansement, la crêpe est tellement pratique. Dis-moi, combien de temps, dans le temps, peut-il être porté? et alors mon docteur est stupide, lui seul peut crier. J'attendais ses instructions quand je devrais commencer.

Eh bien, hier se vantait des achats. Aujourd'hui, pour la première fois, j'ai mis un pansement (j'ai une culotte prénatale sans bandage), puis j'ai passé deux heures à la maison. À cette époque, je préparais un dîner, puis un dîner, j'étais allongé devant un téléviseur, puis j'y suis allé.

Les filles, faut-il un pansement? Cela me semble si inconfortable. En quelque sorte, je n'ai pas pris la peine de l'acheter, mais maintenant je regarde, tout le monde achète. Ai-je besoin de lui? Que fait-il Soutient un estomac? Kapets, une question aussi stupide à mon avis, mais néanmoins.

Bonjour les filles, hier était à la réception et le médecin a recommandé de porter un bandage. Témoignage de ses paroles: soi-disant un long moment et l'utérus appuie sur le cou et pour qu'il ne s'ouvre pas il doit être porté. Le docteur n'est pas à moi, les autres.

Bon à tous! Les filles, combien de temps porter un bandage? J'ai presque 16 semaines. Je suis allé faire du shopping pendant quelques heures! Et c'est tout! Le dos tombe, le dos me fait très mal, je ne peux pas m'asseoir. Bandage quand prendre? Ou ces lâches.

Nomination et règles du port d'un pansement après le retrait de la vésicule biliaire

La vésicule biliaire est un organe situé sous le foie et qui accumule la bile à des moments où elle n’est pas nécessaire. Dans le cas où il y a des tumeurs dans l'organe, des processus inflammatoires aigus ou si le patient souffre de maladie des calculs biliaires, l'ablation de l'organe est recommandée. Dans la période suivant l'opération, un pansement est nécessaire après le retrait de la vésicule biliaire.

Le rôle du bandage

En pratique chirurgicale, il existe deux moyens de prélever la vésicule biliaire: laparoscopique et à l'aide d'une incision laparotomique. Le choix des méthodes est déterminé par le bien-être général du patient et par la gravité des changements survenus dans le corps. La cholécystectomie peut être réalisée selon des raisons vitales (en cas d'urgence), ainsi que selon un plan prédéterminé, pendant la période d'affaiblissement de l'inflammation aiguë.

Incision laparotomique

Pratique pour le médecin, vous permet d’accéder rapidement à la vésicule biliaire, ouvrant ainsi une vue maximale sur l’organe opéré. Mais après une telle intervention, une large cicatrice reste dans l'abdomen du patient. L'utilisation d'un pansement dans un tel cas, il est nécessaire que la cicatrice guérisse enfin et de manière fiable.

Chirurgie laparoscopique

Le prélèvement de la vésicule biliaire à l'aide d'une chirurgie laparoscopique est effectué au moyen de ponctions dans l'abdomen. Un tube de dioxyde de carbone est inséré dans les trous. Il est nécessaire de gonfler la cavité abdominale, ce qui rend la vessie plus accessible pour une intervention chirurgicale. Les instruments chirurgicaux nécessaires sont insérés dans le combiné, ainsi qu’une caméra vidéo pour examiner les actions.

Une telle opération ne laisse pas de cicatrices. Le port du pansement après une cholécystectomie est nécessaire pour que chaque muscle abdominal puisse retrouver son tonus. L'utilisation d'un pansement supprime l'inconfort du gonflement artificiel de la cavité abdominale.

Quel est le but d'un pansement postopératoire

Bandage médical - un produit de matériau dense, équipé d'une fermeture velcro. L'objectif principal du bandage est de fixer les côtes et la colonne vertébrale.

Le port du produit minimise le stress sur les parties du corps manipulées ou endommagées. Le plus souvent, l'utilisation d'un bandage élastique est nécessaire pour les personnes ayant subi une chirurgie abdominale.

Le bandage est mis en position horizontale et fixé sur un souffle incomplet.

Comment choisir un bandage

En sélectionnant un pansement postopératoire, il est nécessaire de prendre en compte les critères suivants:

  • La taille Lorsque vous choisissez un produit, mesurez le tour de taille avec un ruban à mesurer. Cet indicateur est déterminant dans le choix du bandage. La hauteur du pansement doit être suffisante pour masquer complètement les sutures postopératoires.
  • Matériel. Il est préférable de choisir des modèles de latex caoutchouté, de coton contenant du lycra ou de l'élasthanne - des tissus hypoallergéniques de haute qualité. Le pansement doit fournir une bonne ventilation, laissant les coutures et la peau sèches autour de celles-ci sèches.
  • Modèle La préférence est préférable de donner des modèles avec un ajustement multi-étape. Ce type de bandage vous permet d’ajuster facilement le produit à la taille du patient.

Le premier pansement est mieux réalisé sous la direction du médecin traitant, qui indiquera le degré de contraction nécessaire.

Vous pouvez acheter le produit dans un salon d'orthopédie ou dans une pharmacie.

Comment utiliser un bandage

Pour porter un bandage pour donner un résultat positif, il est recommandé de respecter certaines règles:

  1. Le pansement est porté le premier jour après que le patient ait réussi à se lever. Le tout premier jour après l'opération est un moment très critique, à ce stade particulier, le développement de diverses complications est possible. L'utilisation d'un bandage d'entretien facilite la condition du patient.
  2. Le pansement doit être correctement porté et ajusté.
  3. Pour éviter des effets négatifs sur la circulation sanguine dans le corps, il est recommandé de retirer le pansement pendant la nuit et pendant les heures de repos de jour.
  4. Le produit n'a pas besoin d'être serré étroitement afin de ne pas bloquer l'approvisionnement en oxygène de la zone à problèmes.
  5. Si le port d'un pansement provoque des sensations douloureuses ou désagréables, il est possible qu'elle ait été choisie ou mal mise. Le bandage doit être desserré ou remis en place et, si nécessaire, complètement remplacé par un nouveau.

Combien de pansement après incision laparotomie

Après une chirurgie abdominale, il est nécessaire de porter un bandage élastique pendant longtemps. Si, après l’intervention, la ceinture n’est pas utilisée comme prévu, il est probable que le patient souffre d’une hernie.

La période de récupération après une intervention chirurgicale réalisée à l’aide d’une incision laparotomique dépend directement du groupe d’âge du patient et de son état de santé général. Le temps de porter un bandage est prescrit par un médecin.

Les jeunes qui n'ont pas de problèmes de santé particuliers portent généralement un bandage après avoir retiré la vésicule biliaire pendant au plus deux mois. Les patients âgés, ainsi que les patients en surpoids, portent une ceinture recommandée jusqu'à six mois.

Combien de temps porter un pansement après la laparoscopie

Un bandage élastique après une intervention laparoscopique n'a pas besoin d'être porté longtemps. La ponction de la cavité abdominale guérit les incisions beaucoup plus rapidement. Dans cette situation, le pansement est conçu pour réduire l'inconfort postopératoire et restaurer le tonus musculaire. Porter un pansement de soutien est une bonne prévention des processus inflammatoires. Le tissu crée une barrière à la pénétration des microbes dans la plaie - il suffit d’utiliser un pansement pendant un mois.

C'est important! Après la laparoscopie de la vésicule biliaire, l’utilisation d’un pansement de fixation est l’un des prérequis. La période minimale de port est d'une semaine.

Une rééducation complète après le retrait de la vésicule biliaire est impossible sans porter un bandage. Le choix correct et le respect des recommandations sur l'utilisation du produit rendront le processus de guérison plus rapide et moins douloureux.


Plus D'Articles Sur Le Foie

Cholestase

Substituts de médicaments Ursofalk

Le médicament Ursofalk, les analogues de ce médicament appartiennent au groupe des hépatoprotecteurs - médicaments destinés au traitement du foie. Le prix d'Ursofalk étant assez élevé, de nombreux spécialistes recommandent d'utiliser des analogues de ce médicament dans le processus de traitement.
Cholestase

Hépatite C chronique

Laisser un commentaireL'hépatite virale chronique C, caractérisée par des lésions diffuses des cellules du foie, est l'une des maladies graves. La maladie se développe en raison de l’introduction du virus de l’hépatite dans le corps humain, ce qui entraîne le développement futur d’une forme chronique de la maladie chez plus de 60% des patients.