Traitement de l'ascite à la maison

L'ascite est une maladie caractérisée par un excès de grandes quantités de liquide dans la cavité abdominale. Ces dernières années, la maladie survient assez souvent. Le liquide séreux se situe entre les organes et les anses intestinales Il permet aux organes de bouger librement, ce qui leur permet de fonctionner pleinement. Dans le cas du développement de diverses pathologies, le fluide s'accumule, à la suite de quoi une affection survient. Il convient de noter que la façon de traiter l'ascite à la maison est une question d'actualité, pour laquelle la médecine traditionnelle aide.

Causes de la maladie

Avant de vous rendre aux recettes de la médecine traditionnelle, vous devriez prêter attention aux facteurs qui affectent le développement de la maladie. Les principales raisons incluent:

  • Maladie du foie. Très souvent, une pathologie se développe dans la cirrhose du foie, les maladies oncologiques de l'organe, l'hépatite, etc.
  • Maladie cardiaque. Souvent, cette maladie se développe avec une insuffisance cardiaque ou une péricardite constrictive.
  • Maladie rénale. Le plus souvent, la pathologie conduit à une insuffisance chronique de cet organe. Des maladies telles que la lithiase urinaire, la glomérulonéphrite, la pyélonéphrite peuvent entraîner de telles anomalies.
  • Pathologie des vaisseaux lymphatiques. En règle générale, cela peut être dû à une lésion traumatique ou à la présence d'une tumeur maligne ou bénigne dans le corps.

Outre les raisons décrites ci-dessus, une maladie peut survenir si le péritoine est endommagé par la tuberculose, des maladies fongiques, la malnutrition ou une carence en protéines. La maladie survient généralement chez l'adulte, mais il arrive parfois qu'elle soit diagnostiquée chez le nouveau-né.

Comment se débarrasser de l'ascite à la maison

Avant de commencer le traitement de la maladie, vous devez d’abord poser le bon diagnostic. Pour ce faire, vous devez consulter le médecin à des fins de consultation. Vous pouvez également diagnostiquer l'ascite à la maison. Pour cela, vous avez besoin de:

  • posez le côté de la main d'un homme sur son ventre;
  • frappez doucement et facilement sur le ventre du côté opposé;
  • s'il y a une maladie, le patient ressentira l'oscillation du fluide.

Une fois le diagnostic correctement posé, vous pouvez prendre un traitement. Il convient de noter que certains médicaments spéciaux peuvent être achetés à la pharmacie. Mais aussi efficace, et même sûr, sera la réception de remèdes populaires, préparés selon les recettes de la médecine traditionnelle.

Infusion de tige de cerise

Pour préparer l’infusion, vous devez prendre une cuillère à soupe de matière première séchée et verser 500 ml d’eau bouillante dessus. Placez le mélange dans un endroit sombre afin qu'il soit présent pendant deux heures. Filtre à perfusion prêt et prendre 200 ml 4 fois par jour.

Bouillon de graines de lin

Pour sa préparation, il est nécessaire de prendre 4 cuillères à soupe de matières premières et de les verser avec un litre d'eau. Mettez le mélange préparé sur un petit feu et faites bouillir pendant deux heures. Ready décoction doit être pris un demi-verre jusqu'à sept fois par jour.

Collection d'herbe

Pour préparer une boisson de guérison, il est nécessaire de prélever et de mélanger à parts égales d'églantiers, de feuilles de cassis, de framboises et de airelles. Un demi-verre du mélange fini doit être versé avec un demi-litre d'eau bouillante. Faites bouillir le mélange à feu doux pendant 10 minutes. Ensuite, laissez la boisson refroidir. Buvez un remède au lieu de thé plusieurs fois par jour.

Quel que soit le remède que vous choisiriez, rappelez-vous qu’avant de retirer votre ascite à la maison, vous devriez toujours consulter votre médecin.

Pourquoi l'ascite se développe, comment la reconnaître et la soigner

L'ascite, ou hydropisie abdominale, est souvent le résultat d'une autre maladie, plus dangereuse et difficile à traiter. Néanmoins, l’ascite elle-même peut rendre la vie difficile au patient et avoir des conséquences tragiques. La médecine moderne a mis au point des méthodes assez efficaces pour le traitement de l’ascite à ses différents stades. Que devez-vous savoir sur les premiers signes de l'ascite, son évolution et quel médecin vous a fait demander de l'aide?

L'ascite comme compagnon fréquent de maladies dangereuses

Sous ascite en médecine, comprendre l’état pathologique secondaire, caractérisé par une accumulation de liquide dans la cavité abdominale. Le plus souvent, l'ascite est causée par une dérégulation du métabolisme des fluides dans le corps à la suite de graves pathologies.

Dans un corps en bonne santé, il y a toujours du liquide dans la cavité abdominale, alors qu'il ne s'accumule pas, mais est absorbé par les capillaires lymphatiques. Dans diverses maladies des organes et des systèmes internes, le taux de formation de fluide augmente et le taux d'absorption diminue. Avec le développement de l'ascite, le liquide devient de plus en plus, il commence à presser les organes vitaux. Cela contribue à l'aggravation du développement de la maladie sous-jacente et à la progression de l'ascite. De plus, comme la majeure partie du liquide s’accumule dans la cavité abdominale, le volume de sang circulant diminue considérablement. Cela conduit à la mise en place de mécanismes compensatoires qui retiennent l'eau dans le corps. Chez un patient, la vitesse de formation et de décharge de l'urine est considérablement ralentie, tandis que la quantité de liquide d'ascite augmente.

L'accumulation de liquide dans la cavité abdominale s'accompagne généralement d'une augmentation de la pression intra-abdominale, d'une insuffisance de la circulation sanguine et d'une activité cardiaque. Dans certains cas, il se produit une perte de troubles liés aux protéines et aux électrolytes, entraînant une insuffisance cardiaque et respiratoire, qui aggrave considérablement le pronostic de la maladie sous-jacente.

En médecine, il existe trois principales étapes de l'ascite.

  • Ascite transitoire. À ce stade, pas plus de 400 ml de liquide ne s’accumulent dans la cavité abdominale. Identifier la maladie n'est possible qu'avec l'aide d'études spéciales. Les fonctions des organes ne sont pas altérées. L'élimination des symptômes de l'ascite est possible avec le traitement de la maladie sous-jacente.
  • Ascite modérée. À ce stade, jusqu'à 4 litres de liquide s'accumulent dans la cavité abdominale. Il y a une augmentation de l'abdomen du patient. En position debout, vous remarquerez le bombement de la partie inférieure de la paroi abdominale. En position ventrale, le patient se plaint souvent d'essoufflement. La présence de liquide est déterminée par le symptôme de percussion (frappe) ou de fluctuation (vibrations de la paroi abdominale opposée lors du tapotement).
  • Ascite intense. La quantité de liquide à ce stade peut atteindre, et dans certains cas même dépasser, 10-15 l. La pression dans la cavité abdominale augmente et perturbe le fonctionnement normal des organes vitaux. L’état du patient est grave et doit être hospitalisé d’urgence.

Séparément, l’ascite réfractaire est considérée, ce qui n’est pratiquement pas susceptible d’être traitée. Il est diagnostiqué dans le cas où tous les types de traitement ne donnent pas de résultats et que la quantité de liquide ne diminue pas, mais augmente constamment. Le pronostic pour ce type d'ascite est défavorable.

Causes de l'ascite

Selon les statistiques, les principales causes de l'ascite abdominale sont:

  • maladie du foie (70%);
  • maladies oncologiques (10%);
  • insuffisance cardiaque (5%).

En outre, l'ascite peut être accompagnée des maladies suivantes:

  • maladie rénale;
  • lésions tuberculeuses du péritoine;
  • maladies gynécologiques;
  • troubles endocriniens;
  • rhumatisme, polyarthrite rhumatoïde;
  • le lupus érythémateux;
  • diabète de type 2;
  • l'urémie;
  • maladies du système digestif;
  • péritonite d'étiologie non infectieuse;
  • violation du drainage lymphatique de la cavité abdominale.

L'émergence d'ascites, en plus de ces maladies, peut être facilitée par les facteurs suivants:

  • l'abus d'alcool conduisant à une cirrhose du foie;
  • injections de stupéfiants;
  • transfusion sanguine;
  • l'obésité;
  • taux élevé de cholestérol;
  • tatouage;
  • vivant dans une région caractérisée par la survenue d'une hépatite virale.

Dans tous les cas, l’apparition de l’ascite repose sur une combinaison complexe de troubles des fonctions vitales du corps, entraînant une accumulation de liquide dans la cavité abdominale.

Signes de pathologie

L'un des principaux signes externes de l'ascite abdominale est une augmentation de la taille de l'abdomen. En position debout, le patient peut être suspendu sous la forme d'un tablier et en décubitus dorsal pour former un ventre dit de grenouille. Peut-être une saillie du nombril et l'apparition de vergetures sur la peau. Avec l'hypertension portale, causée par une augmentation de la pression dans la veine porte du foie, un motif veineux apparaît sur la paroi abdominale antérieure. Cette image s’appelle «la tête de Méduse» en raison de sa lointaine ressemblance avec la mythique Méduse Gorgone, sur la tête de laquelle, au lieu de cheveux, il s’agissait de serpents se tortillant.

Dans l'abdomen, une douleur et une sensation de distension se produisent de l'intérieur. Une personne a de la difficulté à plier le corps. Les manifestations externes incluent également un gonflement des jambes, des bras, du visage, une cyanose de la peau. Le patient développe une insuffisance respiratoire, une tachycardie. La constipation, les nausées, les éructations et la perte d'appétit sont possibles.

Dans les études de laboratoire et instrumentales, le médecin confirme le diagnostic et établit la cause de l'ascite. Pour cela, des ultrasons, une IRM, une laparocentèse diagnostique et des tests de laboratoire sont effectués. Aux ultrasons, on détecte la présence de liquide libre dans la cavité abdominale et son volume, l’élargissement du foie et de la rate, l’expansion de la veine cave et de la veine porte, une altération de la structure du rein, des tumeurs et des métastases.

L'IRM permet d'examiner un ou plusieurs tissus en couches, de détecter même une petite quantité de liquide d'ascite et de diagnostiquer la maladie sous-jacente à l'origine de l'ascite.

En outre, le médecin mène des recherches utilisant la palpation et la percussion. La palpation aide à identifier les signes indiquant une lésion d'un organe particulier (foie ou rate). La percussion est utilisée directement pour identifier les ascites. Son essence réside dans le taraudage de la cavité abdominale du patient et l'analyse des sons de percussion. Dans les ascites sévères, par exemple, un son de percussion sourd est déterminé sur toute la surface de l'abdomen.

Les tests sanguins de laboratoire montrent une diminution de la concentration de globules rouges, une augmentation du nombre de leucocytes et de la RSE, éventuellement une augmentation de la concentration de bilirubine (dans la cirrhose du foie), protéines de la phase aiguë de l'inflammation. L'analyse initiale de l'urine dans l'ascite peut montrer une plus grande quantité d'urine de moindre densité, car l'ascite provoque des anomalies dans le fonctionnement du système urinaire. Au stade terminal, la densité de l'urine peut être normale, mais sa quantité totale est considérablement réduite.

Principes de thérapie

Les principes généraux de traitement de l'ascite suggèrent principalement le traitement de la maladie sous-jacente. Le traitement de l'ascite lui-même vise à éliminer les liquides de la cavité abdominale et à prévenir les rechutes.

Les patients au premier degré d'ascite n'ont pas besoin de médicaments ni de régimes sans sel.

Les patients présentant un deuxième degré d'ascite se voient prescrire un régime pauvre en sodium et un traitement diurétique. Elle doit être effectuée avec une surveillance continue de l'état du patient, y compris du contenu d'électrolytes dans le sérum.

Les patients atteints du troisième degré de la maladie retirent le liquide de la cavité abdominale et poursuivent le traitement diurétique en association avec un régime sans sel.

Pronostic de traitement

L'ascite indique généralement une perturbation grave du travail des organes affectés, mais il ne s'agit néanmoins pas d'une complication fatale. Avec un diagnostic opportun et un traitement approprié, l'élimination complète du liquide ascitique de la cavité abdominale et la restauration des fonctions de l'organe affecté sont possibles. Dans certains cas, par exemple dans le cas du cancer, l’ascite peut progresser rapidement, entraînant des complications et même la mort du patient. Cela s'explique par le fait que la principale maladie, qui peut causer de graves dommages au foie, aux reins, au cœur et à d'autres organes, a une grande influence sur l'évolution de l'ascite.

D'autres facteurs affectent le pronostic:

  • Le degré d'ascite. L'ascite transitoire (premier degré) n'est pas une menace immédiate pour la vie du patient. Dans ce cas, toute l’attention doit être portée au traitement de la maladie sous-jacente.
  • Le temps de commencer le traitement. Si des ascites sont détectés au stade où les organes vitaux ne sont pas détruits ou si leurs fonctions sont légèrement altérées, l’élimination de la maladie sous-jacente peut également conduire au rétablissement complet du patient.

Le type et la gravité de la maladie sous-jacente affectent également les statistiques de survie pour les ascites. Avec une cirrhose du foie compensée, 50% des patients peuvent vivre entre 7 et 10 ans, tandis qu'avec une survie décompensée, la survie à cinq ans ne dépasse pas 20%.

En général, dans les maladies oncologiques, l’ascite apparaît à un stade avancé et le taux de survie à cinq ans n’est pas supérieur à 50% avec un traitement rapide. L'espérance de vie moyenne de ces patients est de 1 à 2 ans.

Avec un mauvais traitement, l'ascite peut entraîner de graves complications qui aggravent le pronostic:

  • saignements;
  • la péritonite;
  • gonflement du cerveau;
  • dysfonctionnement cardiaque;
  • insuffisance respiratoire grave.

Les rechutes dues à l'ascite peuvent également être des effets secondaires d'un traitement inapproprié. La récidive est très dangereuse, car dans la plupart des cas, l’ascite ne peut être guérie, elle est fatale.

Traitement conservateur de l'ascite abdominale

Le traitement conservateur ou symptomatique de l'ascite est utilisé dans les cas où l'ascite abdominale est à un stade précoce de développement ou en tant que traitement palliatif en oncologie et lorsqu'il est inapproprié d'utiliser d'autres méthodes.

Dans tous les cas, la tâche principale du traitement consiste à excréter le liquide d'ascite et à maintenir l'état du patient à un certain niveau. Pour ce faire, il est nécessaire de réduire la quantité de sodium entrant dans le corps et de renforcer son excrétion avec l'urine.

Des résultats positifs ne peuvent être obtenus qu'avec une approche intégrée, suivre un régime, contrôler les changements de poids et prendre des médicaments diurétiques.

Les principes de base du régime alimentaire pour l'ascite sont les suivants:

  • Au moins du sel. Son excès de consommation conduit au développement de l'œdème et, par conséquent, de l'ascite. Les patients sont invités à limiter la consommation d'aliments salés.
  • Fluide minimum. Avec une ascite modérée ou intense, la norme ne devrait pas dépasser 500-1000 ml de liquide sous sa forme pure par jour.
  • Au moins gras. La consommation d'aliments riches en graisse entraîne l'apparition d'une pancréatite.
  • Une quantité suffisante de protéines dans le régime alimentaire. C'est une carence en protéines qui peut entraîner un œdème.

Il est recommandé de manger des variétés de viande et de poisson faibles en gras, du fromage cottage et du kéfir faibles en gras, des fruits, des légumes, des légumes verts, des céréales à base de blé, des compotes, de la gelée. Cuire mieux cuit à la vapeur ou au four.

Viande et poisson gras interdits, aliments frits, viandes fumées, sel, alcool, thé, café, épices.

Dans le traitement de l'ascite, il est nécessaire de contrôler la dynamique du poids. Au début d'un régime sans sel, une pesée quotidienne est effectuée pendant la semaine. Si un patient a perdu plus de 2 kg, les diurétiques ne lui sont pas prescrits. Avec une perte de poids inférieure à 2 kg, un traitement médicamenteux est instauré au cours de la semaine suivante.

Les médicaments diurétiques aident à éliminer l'excès de liquide du corps et contribuent à la transition du liquide de la cavité abdominale dans la circulation sanguine. Les manifestations cliniques de l'ascite sont considérablement réduites. Les principaux médicaments utilisés en thérapie sont le furosémide, le mannitol et la spironolactone. En ambulatoire, le furosémide est administré par voie intraveineuse, pas plus de 20 mg 1 fois tous les deux jours. Il élimine le liquide du lit vasculaire par les reins. Le principal inconvénient du furosémide est l’excrétion excessive de potassium par le corps.

Le mannitol est utilisé avec le furosémide, car leur action est combinée. Le mannitol élimine le liquide de l'espace extracellulaire dans la circulation sanguine. Assigné à 200 mg par voie intraveineuse. Cependant, en ambulatoire, ce n'est pas recommandé.

La spironolactone est également un diurétique, mais elle peut empêcher l’excrétion excessive de potassium.

En plus des médicaments prescrits qui renforcent les parois vasculaires (vitamines, diosmine), des agents agissant sur le système sanguin ("Gelatinol", "Reopoliglyukin"), de l'albumine, des antibiotiques.

Manipulations chirurgicales

La chirurgie de l'ascite est indiquée dans les cas où l'accumulation de liquide ne peut pas être éliminée à l'aide d'un traitement conservateur.

La laparocentèse médicale en ascite (ponction de la paroi abdominale antérieure) peut amener de gros volumes de liquide - de 6 à 10 litres à la fois. Effectuer la procédure sous anesthésie locale avec une vidange préalable de la vessie. Le patient prend une position semi-assise ou couchée. La ponction est faite dans la ligne médiane de l'abdomen, entre le nombril et l'os pubien. Un scalpel est utilisé pour pratiquer une incision cutanée à travers laquelle un instrument spécial, le trocart, est inséré dans la cavité abdominale. Grâce à cela, le liquide est prélevé dans la quantité appropriée. Après la procédure, la plaie est suturée. La laparocentèse avec ascite ne peut être pratiquée qu’à l’hôpital, car il est nécessaire de respecter les normes relatives aux antiseptiques et de posséder la procédure opératoire. Pour simplifier la procédure chez les patients pour lesquels une laparocentèse est requise périodiquement, elle est réalisée par un port péritonéal permanent.

Une autre procédure chirurgicale efficace est omentohepatofrenopeksiya. Il consiste à classer le mémo dans les zones prétraitées de la surface du diaphragme et du foie. En raison de la présence de contact entre le foie et le siège, la possibilité d'absorption du liquide d'ascite par les tissus adjacents apparaît. De plus, la pression dans le système veineux et le débit de fluide dans la cavité abdominale à travers les parois des vaisseaux sanguins sont réduits.

TIPS - shunt portosystémique intrahépatique transjugulaire - permet la décompression du système portail et l’élimination du syndrome ascitique. En général, le TIPS est réalisé avec une ascite réfractaire, qui ne peut pas être traitée par un traitement médical. Au cours de la procédure TIPS, un conducteur est inséré dans la veine jugulaire avant que celle-ci ne pénètre dans la veine hépatique. Ensuite, un cathéter spécial est guidé à travers le guide jusqu'au foie lui-même. En utilisant une longue aiguille incurvée dans la veine porte, un stent est inséré pour créer un canal entre les veines porte et hépatiques. Le sang est envoyé dans la veine hépatique avec une pression réduite, ce qui conduit à l'élimination de l'hypertension portale. Après avoir effectué TIPS chez des patients présentant une ascite réfractaire, une diminution du volume de fluide est observée dans 58% des cas.

Malgré le fait que l'ascite et les maladies qui en sont la cause sont assez graves et difficiles à traiter, une thérapie complexe en temps opportun peut augmenter considérablement les chances de guérison ou améliorer la qualité de vie des patients incurables. Le traitement de l'ascite n'est nécessaire que sous la surveillance d'un médecin, car la complexité de la maladie sous-jacente permet rarement de recourir à des méthodes domestiques ou traditionnelles. En particulier, cela concerne les ascites causées par l'oncologie.

Ascite abdominale - symptômes et options de traitement, pronostic pour la vie

L'ascite (hydropisie abdominale) est une affection caractérisée par l'accumulation de liquide libre dans la cavité abdominale (plus de 25 ml), qui peut être inflammatoire (exsudat) ou non inflammatoire (transsudat). La maladie se manifeste par une augmentation de la circonférence abdominale, une insuffisance respiratoire, des douleurs abdominales, une sensation de lourdeur et une distension.

Le plus souvent (dans 80% des cas), l'ascite se produit dans le contexte d'une cirrhose du foie, qui a atteint le stade final de décompensation. Cette phase est caractérisée par l'épuisement des ressources hépatiques, de graves violations du foie et de la circulation abdominale, c'est-à-dire l'émergence de conditions favorables à l'accumulation de liquide.

Qu'est ce que c'est

L'ascite est une accumulation de liquide dans la cavité abdominale, qui s'accompagne d'une augmentation progressive de l'abdomen et d'une augmentation du poids du patient. Ce liquide est généralement de nature non inflammatoire, c’est-à-dire qu’il s’agit d’un transsudat. Sa quantité peut varier considérablement - de quelques centaines de millilitres à 15-20 litres.

Les causes

Les causes de la maladie ascitique sont d'une nature inattendue, les plus courantes d'entre elles sont présentées ci-dessous. C'est:

  • tumeurs malignes et métastases;
  • cirrhose et augmentation de la pression artérielle dans le système portail;
  • thrombose (rétrécissement de la veine cave inférieure et hépatique, veines porte);
  • maladies inflammatoires aiguës et chroniques des reins;
  • cidre néphrotique (avec l'urine commence à produire des protéines);
  • insuffisance rénale chronique;
  • dommages inflammatoires à la membrane séreuse du cœur;
  • insuffisance cardiaque aiguë et chronique;
  • certaines maladies intestinales infectieuses et inflammatoires dans lesquelles on observe une diarrhée et une perte de protéines;
  • inflammation du pancréas;
  • la tuberculose;
  • pseudomyxome (accumulation de mucus);
  • Anasrka.

Cette maladie est une complication de la cirrhose du foie et pas seulement. Dans le corps progresse progressivement, la première fois ne se manifeste pas. L'ascite de la cavité abdominale est difficile à traiter avec succès. Cependant, la guérison survient si le facteur pathogène principal est éliminé.

Symptômes de l'ascite

La formation d’ascites abdominales chez la plupart des patients cancéreux se produit progressivement, sur plusieurs semaines, voire plusieurs mois. Par conséquent, les premiers signes de cette terrible complication restent sans attention.

Cliniquement, l’ascite commence à se manifester après l’accumulation d’une quantité suffisante de liquide dans la cavité abdominale. Cette complication se manifeste:

  1. Sensation de douleur dans l'estomac.
  2. Différent dans la nature et la durée de la douleur abdominale.
  3. Éructations et brûlures d'estomac.
  4. Nausée

Visuellement, vous pouvez faire attention à l’abdomen qui s’agrandit progressivement, en position verticale, il s’accroche et à l’horizontale, il se répand sur les côtés. En étirant la peau de la paroi abdominale, vous pouvez voir le réseau de vaisseaux sanguins et le nombril en saillie.

La pression sur la poitrine provoque un essoufflement et des interruptions dans le travail du cœur. Avec l'ascite, il est difficile pour une personne de se pencher, de fixer ses chaussures, de porter un pantalon.

A quoi ressemble l'ascite: photo

La photo ci-dessous montre comment la maladie se manifeste chez l'homme.

Les étapes

En fonction de la quantité d'exsudat accumulé, on distingue trois étapes d'ascite:

Diagnostics

Un médecin peut diagnostiquer la baisse de l'abdomen même sans utiliser d'équipement spécial: il suffit de sonder la cavité abdominale du patient. Si, au cours de son exploration, le médecin détecte une pâleur latérale dans l'estomac et une tympanite au centre, le patient présente une ascite.

Pour un diagnostic plus approfondi, une échographie est nécessaire dans la cavité péritonéale, le foie est examiné et une ponction péritonéale est effectuée (paracentèse). Prendre du liquide pour analyse vous permet d'identifier le stade de la maladie et de déterminer son traitement. La paracentèse est effectuée pour déterminer les causes de la maladie. La paracentèse peut également être faite en cas de difficulté à respirer et de douleur.

En plus des méthodes de diagnostic ci-dessus, le patient doit subir des tests d'urine et de sang, ainsi que des tests de type immunologique. La quantité d’informations que les analyses obtenues fournissent au médecin dépend de la capacité d’attribuer des tests supplémentaires.

Traitement de l'ascite abdominale

L'ascite abdominale, qui se développe comme une complication du cancer, devrait être traitée conjointement avec la maladie sous-jacente.

  1. Il est également important de commencer à éliminer l'excès de liquide en excès au cours des deux premières semaines de sa formation, car le retard du traitement entraîne l'apparition d'une foule de complications. L'excès de liquide peut être éliminé par ponction et pompage - laparocentèse, en prenant des diurétiques.
  2. Le respect d'un régime alimentaire spécial aidera à réduire la pression intra-abdominale, à réduire les risques de production ultérieure d'exsudat excessif.

La chimiothérapie n’est efficace que si l’ascite est déclenchée par un cancer de l’intestin. Dans les cancers de l'estomac, des ovaires et de l'utérus, l'utilisation de médicaments de chimiothérapie ne donne pas un résultat positif prononcé.

Traitement de la toxicomanie

Les principaux médicaments qui aident à éliminer l'excès de liquide dans le corps sont les diurétiques. Grâce à leur réception, il est possible de transférer le surplus de liquide de la cavité abdominale dans la circulation sanguine, ce qui aide à réduire les symptômes de l'ascite.

  • Pour commencer, les patients reçoivent la plus petite dose de diurétiques afin de minimiser le risque d'effets secondaires. Un principe important du traitement diurétique est la lente augmentation de la diurèse, qui n'entraînera pas de pertes significatives de potassium et d'autres métabolites majeurs. Le plus souvent, ils recommandent de prendre les médicaments Aldactone, Veroshpiron, Triamteren, Amiloride. En parallèle, prescrire des médicaments à base de potassium. Dans le même temps, les hépatoprotecteurs sont introduits dans le schéma thérapeutique.
  • Parallèlement, les médecins surveillent quotidiennement la diurèse du patient et, si le traitement est inefficace, augmentent la dose du médicament ou les remplacent par des médicaments plus puissants, par exemple Triampur ou le Dichlothiazide.

Outre les médicaments diurétiques, on prescrit aux patients des médicaments destinés à renforcer les parois des vaisseaux sanguins (vitamine C, vitamine P, Diosmine), des médicaments qui empêchent la sortie de fluide au-delà du lit vasculaire (Reopoliglukine). Améliore l'échange de cellules hépatiques par l'introduction de médicaments à base de protéines. Le plus souvent, une solution concentrée de plasma ou d'albumine à 20% est utilisée à cette fin.

Les médicaments antibactériens prescrits dans le cas où l'ascite a une nature bactérienne.

Laparocentèse de la cavité abdominale

En ascite, la laparocentèse de la cavité abdominale est une intervention chirurgicale au cours de laquelle un liquide est prélevé de la cavité abdominale par ponction. En même temps, il ne faut pas pomper plus de 4 litres d'exsudat, car cela risquerait de provoquer un effondrement.

Plus la ponction est réalisée souvent en ascite, plus le risque d'inflammation péritonéale est élevé. En outre, augmente le risque d'adhérences et de complications de la procédure. Par conséquent, avec une ascite massive, il est préférable d’installer un cathéter.

Les indications de la laparocentèse sont des ascites intenses et réfractaires. Le liquide peut être pompé à l'aide d'un cathéter ou simplement s'écouler librement dans les plats préparés, après l'insertion du trocart dans la cavité abdominale.

Manipulation péritonéale (shunt de Levin)

Parfois utilisé pour traiter les ascites réfractaires, à savoir celui qui ne se prête pas à un traitement médicamenteux et qui revient rapidement après la ponction. L'opération consiste à augmenter le volume de sang en circulation par le flux constant de fluide de la cavité abdominale dans le système général de circulation sanguine.

Le shunt de Levin est un long tube en plastique qui est installé dans la cavité abdominale et atteint le plancher pelvien. Ensuite, le shunt est connecté à la valve et à un tube en silicone, qui passe sous la peau du cou pour une connexion ultérieure avec la veine cave interne et la jugulaire supérieure. La valve est ouverte grâce à la force générée par le déplacement du diaphragme et l'augmentation de la pression intra-abdominale. Ainsi, il y a un écoulement de fluide non obstrué dans la veine cave supérieure.

Régime alimentaire

Il prévoit une réduction de la consommation de liquide, ainsi que de sel, du fait qu'il retient le liquide dans le corps. Les médecins conseillent le régime Avicenne. Un tel régime pour l'ascite prévoit un rejet presque complet des aliments gras, une consommation importante de noix, le rejet des fruits frais au profit des fruits secs.

Les aliments liquides (bortsch, soupe) doivent également être remplacés par un bouillon contenant des additifs sous forme de céleri, persil, fenouil. Le régime alimentaire des ascites ne régit pas la quantité de viande que le patient devrait consommer, mais toute viande devrait être de type maigre (poulet, dinde, lapin).

Combien de personnes vivent avec une ascite?

L'espérance de vie des personnes atteintes d'ascite diagnostiquée varie considérablement, en fonction d'un certain nombre de facteurs. L'espérance de vie d'un patient atteint d'ascite est due à:

  1. Le temps de commencer le traitement. Si une ascite est détectée aux premiers stades du développement, lorsque les fonctions des organes vitaux ne sont pas perturbées (ou ne le sont que légèrement), l’élimination de la maladie sous-jacente peut conduire à une guérison complète du patient. En même temps, avec une ascite progressive à long terme, des dommages à de nombreux organes et systèmes (respiratoires, cardiovasculaires, excréteurs) peuvent survenir, entraînant la mort du patient.
  2. Gravité des ascites. L’ascite transitoire (légère) ne constitue pas une menace directe pour la vie du patient. Une ascite intense, accompagnée de l’accumulation de dizaines de litres de liquide dans la cavité abdominale, peut entraîner une défaillance cardiaque ou respiratoire aiguë et la mort du patient pendant des heures ou des jours.
  3. La maladie principale C'est peut-être le principal facteur déterminant la survie des patients atteints d'ascite. Le fait est que même avec le traitement le plus moderne, une issue favorable est peu probable si le patient présente une défaillance de plusieurs organes à la fois. Par exemple, lors d’une cirrhose hépatique décompensée (lorsque la fonction de l’organe est presque complètement altérée), les chances de survie du patient 5 ans après le diagnostic sont inférieures à 20% et de moins de 10% pour l’insuffisance cardiaque décompensée. Un pronostic plus favorable pour l'insuffisance rénale chronique, en tant que patients hémodialysés et qui se conforment à toutes les prescriptions du médecin, peut vivre pendant des décennies ou plus.

La présence d'ascites aggrave considérablement l'évolution de la maladie sous-jacente et aggrave son pronostic. Les complications de l'ascite elle-même peuvent être une péritonite bactérienne spontanée, une encéphalopathie hépatique, un syndrome hépato-rénal, des saignements.

Peut-on guérir l'ascite abdominale?

Lorsque l'ascite est diagnostiquée, le traitement est choisi en fonction de la maladie sous-jacente qui a déclenché le développement de l'hydropisie abdominale. La thérapie est complexe. Le patient est prescrit un traitement médicamenteux, prescrit un régime. Les techniques chirurgicales sont utilisées pour éliminer un grand nombre d'ultrafiltrats accumulés. Aujourd'hui, ils épargnent, la ponction de la paroi abdominale et le drainage du liquide sont effectués sous anesthésie locale dans des conditions stationnaires, de sorte que la récupération est très rapide.

L'histoire de la façon de traiter l'ascite, vous devez commencer par une liste des principales causes de cette complication. Dans environ 85% des cas, l'hydropisie abdominale est une conséquence du développement d'une cirrhose du foie, pouvant être provoquée par l'hypertension portale, l'insuffisance cardiaque et rénale, l'oncologie et les maladies infectieuses aiguës. Chacune de ces pathologies pouvant causer une ascite abdominale, le traitement doit viser uniquement à éliminer la source de la maladie.

Traitement conservateur de l'ascite abdominale

Le traitement conservateur de l'hydropisie abdominale est efficace lorsqu'une maladie de gravité mineure ou modérée est diagnostiquée. En l'absence de douleur persistante, de difficultés respiratoires, de troubles digestifs ou de signes de déséquilibre du système lymphatique, vous pouvez essayer de guérir l'ascite avec des diurétiques. Dans 65% des cas, ils sont efficaces.

Si l'hydropisie abdominale a été provoquée par une insuffisance cardiaque, le traitement consiste à prendre des médicaments entraînant une augmentation de la fonction contractile du myocarde, des diurétiques et des médicaments susceptibles de réduire la charge sur le ventricule gauche du cœur. Il est nécessaire d’essayer d’éliminer complètement le stress psycho-émotionnel. On prescrit au patient un régime numéro 10 et un régime numéro 10a. Cela devrait réduire considérablement l'utilisation de sel.

En cas de maladie rénale, l'ascite abdominale peut être soignée avec des médicaments qui aident à réduire la perte de protéines dans l'urine. En règle générale, les transfusions d’ambuline sont utilisées et les diurétiques sont également prescrits. En outre, il est conseillé au patient de respecter le mode pastel et d'apprendre à appliquer le régime n ° 7, à minimiser la quantité de sel absorbée (jusqu'à son exclusion totale du régime alimentaire quotidien). Vous ne pouvez pas aussi boire beaucoup d'eau.

Beaucoup de gens veulent savoir quoi faire lorsque l'ascite est provoquée par une maladie infectieuse. Dans ce cas, des médicaments anti-inflammatoires et immunomodulateurs sont utilisés. Les antibiotiques sont également activement impliqués dans le traitement.

Répondant à la question de savoir s’il est possible de guérir une ascite abdominale provoquée par un cancer, les médecins donnent des prévisions très prudentes. Dans ce cas, le traitement chirurgical de la tumeur primitive est prioritaire, suivi de la chimiothérapie orale (des injections sont également possibles). Et ce n'est qu'après la fin du traitement qu'une décision est prise sur la manière de traiter l'estomac hydropique.

Traitement de l'ascite pour la cirrhose du foie

La cirrhose du foie est presque toujours accompagnée de la complication décrite. Par conséquent, pour éliminer les ascites au cours de processus destructeurs, il convient de suivre le schéma suivant:

  1. Premièrement, les hépatoprotecteurs sont prescrits au patient, ils sont capables de restaurer les cellules hépatiques mortes et de normaliser le travail de l'organe malade.
  2. Ensuite, un traitement est effectué, vous permettant de remplacer la perte de protéines.
  3. Une grande attention est accordée à la restauration du métabolisme général dans le corps.
  4. Laparoscopie est prescrite lorsqu'une grande quantité de liquide s'accumule dans le péritoine.
  5. Dans les cas graves, la transplantation hépatique est indiquée.
  6. Souvent utilisé shunt intrahépatique et extrahépatique.
  7. Un certain nombre d'activités sont axées sur l'élimination des composés azotés dans le sang, ce qui peut provoquer une autre complication redoutable: l'encéphalopathie hépatique.
  8. Il est nécessaire d'éliminer simultanément tous les symptômes associés au désordre du système digestif.
  9. L'utilisation d'antibiotiques est également bénéfique.

Sachant comment traiter les ascites abdominales, vous pouvez essayer de suivre toutes les règles d'un traitement efficace. En plus des médicaments destinés à un patient atteint de cirrhose du foie, un régime est prescrit pour éliminer l'ascite. Il est basé sur des plats sans sel. Il retient les liquides dans le corps, sa restriction aide donc à éliminer le gonflement. Le mode pastel est également utile. Le patient doit rester au moins 12 heures d'affilée. Dans cette position, les reins reçoivent beaucoup plus de sang, ce qui signifie qu'ils traiteront mieux l'urine.

Comment se débarrasser de l'ascite avec paracentèse?

Lorsque vous décidez comment vous débarrasser de l'ascite, il est parfois nécessaire de retirer le liquide en perforant la paroi abdominale. Une telle opération en médecine s'appelle la paracentèse. Ce n'est pas toujours nommé. La ponction est contre-indiquée lorsqu'il y a très peu de liquide dans l'estomac (jusqu'à 1,5 litre). Dans ce cas, le fluide peut tenter d'éliminer les diurétiques. La paracentèse est impossible lorsque la paroi péritonéale du patient est plus épaisse que l’aiguille avec laquelle la paroi abdominale est percée. Vous ne pouvez pas utiliser la méthode de traitement décrite et lorsque la consistance du fluide est très épaisse.

Il arrive parfois que le trou d’aiguille soit bouché par des caillots de pus, de cellules cutanées ou de fibrine. Dans ce cas, percer la paroi de la cavité abdominale est également extrêmement problématique. Beaucoup de gens veulent savoir si l'ascite peut être guérie par la paracentèse. La ponction et le drainage du liquide ne sont qu'une partie du processus de traitement qui aide à améliorer l'état du patient. La procédure ne guérit pas mais élimine seulement les conséquences de la complication. Par conséquent, la paracentèse ne peut pas être utilisée séparément sans médicament.

Aujourd'hui, l'ascite est curable, un traitement complexe permet de lutter contre les complications les plus dangereuses, mais il existe des cas où la paracentèse est vitale. Il est montré dans les cas suivants:

  • La ponction du péritoine est désignée en cas d'échec du traitement conservateur.
  • Expliquant comment éliminer l'ascite abdominale, il est important de comprendre la quantité de liquide accumulée dans l'abdomen. Quand il y en a beaucoup (6-10 litres), il peut toujours être enlevé en une seule piqûre. Mais cette procédure est réalisée selon des indications médicales strictes, en ambulatoire, sous anesthésie locale.
  • Les soins chirurgicaux pour l'ascite géante sont combinés. Dans ce cas, une opération combinée est effectuée. D'abord, jusqu'à sept litres de fluide sont pompés du péritoine en une seule piqûre. Puis pompé quotidiennement, pas plus d'un litre par jour pendant sept à dix jours.

Comment traiter l'hydropisie abdominale?

La ponction du péritoine est réalisée à l'état stationnaire sur une vessie vide. Si le patient se sent bien, l’opération sera réalisée en position assise, la paracentèse est réalisée en position couchée sur le côté chez les patients gravement malades. La ponction est faite après une anesthésie locale, sous contrôle échographique, la cavité abdominale est percée par un trocart. Cela ressemble à un tube très fin qui a une extrémité tranchante. La ponction est réalisée exactement au milieu entre le pubis et le nombril du patient. Après une ponction, un cathéter est inséré dans le tube et un fluide est libéré à travers celui-ci. Il descend très lentement, un litre par heure. Ceci est fait pour que la pression à l'intérieur de l'abdomen ne tombe pas brusquement. Si cela se produit, les vaisseaux s’effondrent.

Les chirurgiens, répondant à la question de savoir si l’ascite est curable, font attention au fait que la procédure de paracentèse prend plusieurs heures. Si, après cela, le liquide continue de s'écouler, un réservoir spécial est appliqué sur le côté du patient, il est retiré après un jour ou deux.

Lorsqu'une grande quantité de liquide (5 à 7 litres) est extraite du corps, de grandes quantités de protéines et de sels minéraux sont éliminées, ce qui peut entraîner une carence en protéines. Pour éviter ce processus, l’ambuline est injectée pendant l’opération. Une ponction répétée est dangereuse car, après cela, l’union de l’épiploon est possible, ce qui entrave considérablement le fonctionnement du tractus gastro-intestinal. Lorsque la paracentèse est réalisée pour la troisième fois, le risque de complications plus dangereuses augmente, il est donc important de commencer le traitement de l'œdème abdominal à temps, de reconnaître correctement les causes de son apparition et de prendre en charge le traitement permettant d'éliminer efficacement la source de la pathologie.

La paracentèse aide à se débarrasser de l'hydropisie abdominale, mais ne garantit pas l'absence de récidive. Le patient doit respecter scrupuleusement les recommandations ci-dessus, à temps pour traiter des maladies pouvant provoquer une ascite. Il reste à répondre à deux autres questions: où l’ascite est-elle traitée et quel médecin s’occupe de ce problème?

De nombreuses formes d'hydropisie disparaissent d'elles-mêmes dès que la maladie associée est guérie. Cela se produit lorsque la forme aiguë de l'hépatite se développe. Dans les cas où tout se passe comme prévu, le patient adhère à toutes les recommandations, mais l’hydropisie de la cavité abdominale se développe rapidement, le traitement est ajusté, l’accent est mis sur le soulagement de l’état du patient par la laparocentèse, un régime strict et le mode pastel. La situation est contrôlée par le médecin traitant de la maladie sous-jacente.

Est-ce toujours une ascite curable? En règle générale, lorsque la maladie sous-jacente ne fonctionne pas, vous pouvez faire des prédictions positives. Si vous savez comment vous débarrasser de l’ascite, vous pouvez essayer d’avoir le temps de commencer un traitement efficace et d’obtenir un rétablissement complet. Les techniques modernes permettent d'éliminer l'ascite, mais sa croissance empire et aggrave invariablement la gravité de la maladie sous-jacente. Par conséquent, il est important de prévenir l’hydropisie de l’abdomen.

Comment traiter l'ascite à la maison?

L'ascite est une collection de liquide en excès dans la cavité abdominale.

Entre les organes du péritoine et les anses intestinales, il y a un liquide séreux qui assure la libre circulation des organes. Avec le développement de diverses pathologies, il peut s'accumuler, ce qui conduit à l'apparition de la maladie.

Le traitement de l'ascite à la maison est considéré comme une question d'actualité.

Raisons

Les causes de l'apparition d'une pathologie sont très diverses et sont toujours associées à des processus anormaux dans le corps. Alors, quel genre de maladies cause l'ascite? Le développement de la maladie peut conduire à de telles violations:

  1. Maladie du foie. Assez souvent, une pathologie se développe en cas de cirrhose du foie, de lésions malignes d'organes et du développement du syndrome de Budd-Chiari. L'hépatite, l'usage de médicaments ou d'alcool peut entraîner le développement de la cirrhose. Dans tous les cas, la maladie provoque la mort des hépatocytes. En conséquence, des cellules hépatiques saines remplacent les tissus cicatriciels et la taille de l'organe augmente. En conséquence, il pince la veine porte, ce qui conduit au développement de l'ascite.
  2. Maladie cardiaque. La pathologie peut se développer avec une insuffisance cardiaque ou une péricardite constrictive. L'ascite est associée au fait qu'un muscle cardiaque agrandi ne peut pas pomper la bonne quantité de sang. Il s'accumule dans les vaisseaux et le système de la veine cave inférieure ne fait pas exception. Sous l'influence de la pression élevée, le liquide sort des vaisseaux et forme une ascite.
  3. Pathologie du rein. Les défaillances organiques chroniques, qui peuvent résulter de diverses anomalies telles que la pyélonéphrite, l'urolithiase et la glomérulonéphrite, conduisent au développement de la maladie. Toutes ces pathologies provoquent une augmentation de la pression artérielle, le sodium avec fluide est retenu dans le corps, ce qui provoque une ascite.
  4. La défaite des vaisseaux lymphatiques. Cela peut être le résultat d'un dommage traumatique, la présence d'une tumeur dans le corps, qui donne des métastases. En outre, cette condition résulte d'une infection par des vers filariens, qui pondent dans les vaisseaux lymphatiques.
  5. Lésions péritonéales. Ceux-ci incluent la péritonite tuberculeuse, fongique ou diffuse. La cause peut également être une lésion maligne du gros intestin, du sein, de l'estomac, de l'endomètre, des ovaires. La cause en est souvent le carcinome péritonéal, le mésothéliome et le pseudomyxome du péritoine.
  6. Polysérosite. Avec le développement de cette maladie, en plus de l'ascite, d'autres symptômes apparaissent, notamment la péricardite, la pleurésie.
  7. Maladies systémiques. Des anomalies telles que le lupus érythémateux, les rhumatismes, la polyarthrite rhumatoïde peuvent entraîner une accumulation de liquide dans la cavité abdominale.
  8. Carence en protéines. Cette anomalie est l’un des facteurs qui créent les conditions préalables au développement de la maladie.
  9. Pathologie du système digestif. Ceux-ci incluent la maladie de Crohn, la pancréatite, la diarrhée chronique. En outre, le problème peut provenir de tous les processus qui se produisent dans le péritoine et perturbent le flux lymphatique.
  10. Myxedema. Cette anomalie est accompagnée d'un gonflement des tissus mous et des muqueuses. Son développement est associé à une diminution de la production d'hormones thyroïdiennes - thyroxine et triiodothyronine.
  11. Troubles de l'alimentation. À cet égard, les régimes alimentaires stricts et la famine sont particulièrement dangereux. Cela conduit à l'épuisement des réserves de protéines, ce qui provoque une grave diminution de la pression oncotique.

Dans certains cas, la pathologie est diagnostiquée chez le nouveau-né. Cela peut être dû à une maladie hémolytique du fœtus, associée à un conflit immunologique.

Ascite - fluide dans l'estomac

Les symptômes

Avant de traiter une pathologie, son tableau clinique doit être analysé. Les symptômes peuvent augmenter progressivement ou apparaître soudainement pendant plusieurs jours ou heures.

La principale manifestation de l'ascite est une augmentation significative de la taille de l'abdomen et un gain de poids notable. Cependant, de nombreuses personnes se plaignent de l'apparition d'une douleur arquée, de nausées, de brûlures d'estomac, de flatulences, de éructations.

À mesure que l'abdomen augmente, le nombril fait saillie et la peau se resserre. En position verticale, le ventre pend, tandis qu'à l'horizontale, il s'étend sur les côtés et fait saillie au niveau des côtes.

Avec une augmentation significative du volume, on observe un essoufflement prononcé, un gonflement des extrémités, une activité motrice altérée. Il peut être difficile pour une personne de s’abaisser.

Les patients se plaignent souvent de hernie et d'hémorroïdes. De nombreux patients présentent un prolapsus du rectum et développent une varicocèle.

Selon la cause de la maladie, des symptômes généraux peuvent apparaître:

  • fièvre
  • varices dans l'abdomen;
  • toxicose;
  • perte de poids générale due à une augmentation de la taille de l'abdomen
  • teinte bleutée des membres.

Au total, une grande quantité de liquide peut s'accumuler dans la cavité abdominale. Ce chiffre est de 5-20 litres.

Traitement de la toxicomanie

Comment traiter l'ascite? Cette question inquiète beaucoup de gens. Les principaux médicaments utilisés pour éliminer l'excès de liquide du corps sont les diurétiques.

L'utilisation de tels fonds contribue à assurer le transfert de l'excès de liquide du péritoine à la circulation sanguine. Cela peut réduire considérablement les manifestations de la pathologie.

Au stade initial de la thérapie, une petite quantité de diurétiques est prescrite au patient. Cela aide à minimiser le risque d'effets indésirables.

Le principe clé de la thérapie diurétique réside dans la lente augmentation de la diurèse. Cela aidera à prévenir les pertes importantes de potassium et d’autres métabolites nécessaires. Dans la plupart des cas, des moyens tels que Veroshpiron, Aldactone, Amiloride sont utilisés.

En plus des diurétiques, le médecin peut vous prescrire des médicaments à base de potassium. Également dans le schéma de traitement doit inclure les hépatoprotecteurs.

Au cours de la période de traitement, des spécialistes surveillent quotidiennement la diurèse du patient. Si l'utilisation de drogues ne donne pas l'effet désiré, elles sont remplacées par des moyens plus puissants. Cela peut être le dichlothiazide ou le Triampur.

Également pendant la période de thérapie, les médicaments qui aident à renforcer les parois des vaisseaux sanguins sont prescrits. Ceux-ci incluent les vitamines C et P, Diosmin.

Il est utile de prendre des fonds qui empêchent le retrait de fluide au-delà des vaisseaux. Ceux-ci incluent Reopoliglyukin.

Afin de normaliser le métabolisme des cellules du foie, des préparations de protéines sont injectées. Habituellement à cette fin, on utilise une solution concentrée de plasma ou d'albumine à 20% Si la maladie est d'origine bactérienne, les antibiotiques sont indiqués.

Beaucoup de gens se demandent s'il est possible de guérir l'ascite. Les médicaments aident à éliminer l'excès de liquide. Pour faire face à la maladie, il faut éliminer le facteur provoquant.

Remèdes populaires

En répondant à la question de savoir comment se débarrasser de la pathologie, il est impossible de ne pas mentionner les méthodes folkloriques efficaces. Bien sûr, ils ne seront pas complètement guéris de leur maladie, mais ils amélioreront considérablement l'état d'une personne.

Le traitement de l'ascite avec des remèdes populaires est effectué à l'aide de tels produits:

  1. Infusion de tiges de cerises. Pour ce faire, prenez une grande cuillerée de matière première séchée, ajoutez 500 ml d’eau bouillante et laissez infuser pendant plusieurs heures. Filtré signifie utiliser 200 ml 3 à 4 fois par jour. Le cours de thérapie est de 2 semaines. Ensuite, pendant une semaine, vous devez vous arrêter.
  2. Graines de lin. Pour la préparation des outils de guérison doivent prendre 4 petites cuillères de graines, ajoutez 1 litre d'eau Faire bouillir et allumer un petit feu pendant un quart d'heure. Insistez quelques heures et utilisez un demi-verre pouvant aller jusqu'à 7 fois par jour. Cette recette est très efficace. Vous pouvez obtenir des résultats en 2 semaines. Cette composition aide à l'apparition d'un œdème interne. Le cours de thérapie est 1 mois. Ensuite, le traitement doit être répété après 10 jours.
  3. Collection d'herbes. Pour assurer un équilibre eau-sel normal et le travail des reins, il est nécessaire de mélanger, à parts égales, les feuilles de cassis, de rosier, de myrtille et de framboise. Un demi-verre de matière première versez 500 ml d’eau et laissez cuire 10 minutes. Boire après les repas au lieu de thé. Cet outil a un excellent effet diurétique.
  4. Bouillon de graines de persil. Pour le préparer, mélangez 1 grande cuillerée de graines ou une plante entière broyée avec 2 tasses d'eau bouillante, enveloppez-la et laissez-la pendant 10 heures. Prendre 1 cuillère à soupe 3-4 fois par jour. La décoction doit être prise avec prudence. Au début, il devrait être bu pendant 2 jours d'affilée, puis arrêté pendant 3 jours.
  5. Bouillon de feuilles et de bourgeons de bouleau. Cet outil donnera de bons résultats si la cause de la pathologie est un dysfonctionnement du cœur. Également dans cette situation, il est utile de prendre une infusion de thé au coucher et d’utiliser une grande quantité de persil. De plus, il est utile d'inclure dans le menu une citrouille et du jus de ce légume.
  6. Bouillon de paille d'avoine. Après le début de la maturation de l'avoine, vous devez collecter de la paille fraîche. Prenez 40 g de matières premières et ajoutez 1 litre d'eau. Buvez une demi-tasse 3 à 4 fois par jour. La décoction est utile pour traiter des pathologies d’origine différente.
  7. Diurétiques. Si les poches sont causées par des troubles des reins, il est utile d’utiliser la perfusion de stigmates de maïs, de prêle et de gousses de haricots. Aucuns honoraires diurétiques et thés moins efficaces. Pour leur préparation, il convient de prendre à parts égales les feuilles de la busserole et l'herbe de gryzhnika, soigneusement séchées et hachées. Le produit résultant est placé dans un récipient en verre et pris sous forme de thé. Mélangez un demi-verre de matière première avec 2 tasses d'eau et laissez cuire à feu doux pendant un quart d'heure. A consommer 30 minutes avant les repas.

Caractéristiques d'alimentation

Le régime alimentaire pour l'ascite joue un rôle clé, en particulier dans les premiers stades de la maladie. Pour obtenir de bons résultats, il est nécessaire de respecter scrupuleusement toutes les interdictions.

Donc, vous ne pouvez pas manger ce qui suit:

  • pâtisseries fraîches de pâte feuilletée ou sucrée;
  • les abats;
  • saucisses et viandes fumées;
  • ragoût;
  • plats gras, frits, épicés, salés;
  • bouillons de viande, de champignons et de poisson forts;
  • produits laitiers gras;
  • Certains légumes - chou, radis, ail, oignon, oseille, radis, champignons.

Dans ce cas, la nourriture doit être pleine. Le menu devrait contenir une variété de produits.

Il est utile d'utiliser les éléments suivants:

  • oeufs sous forme d'omelette protéique;
  • céréales - à l'exception du mil et des haricots;
  • Soupes à la crème à base de poulet, de dinde et de lapin;
  • plats de viande hachée;
  • poisson à la vapeur ou bouilli;
  • pain rassis;
  • boissons chaudes;
  • la gelée;
  • guimauves.

Courant et prévu

Beaucoup de gens se demandent si cette maladie peut elle-même disparaître.

Malheureusement, l'ascite ne disparaît pas sans un traitement adéquat, mais progresse constamment. Cette anomalie aggrave considérablement le pronostic de la maladie principale et constitue un signe défavorable du point de vue des prévisions.

L'ascite peut être compliquée par un saignement, une péritonite, une rate ou une insuffisance hépatique.

Il y a aussi le risque de lésions cérébrales dues aux poches. Le nombre moyen de décès dans les 2 ans avec une ascite sévère est de 50%.

Prévention

Pour prévenir le développement de la maladie, vous devez vous engager dans sa prévention:

  1. Traiter correctement et rapidement les pathologies pouvant provoquer une ascite. Ceux-ci incluent l'hépatite, la cirrhose, l'hypertension portale.
  2. Suivez un régime. Les experts conseillent de limiter l’utilisation de liquides inutiles qui ne désaltèrent pas la soif - café, boissons gazeuses.
  3. Abandonnez le stress physique et psychologique excessif.

Maintenant, vous savez comment supprimer cette pathologie. Pour ce faire, vous devez d’abord traiter le traitement de la maladie principale, ce qui a conduit à l’apparition d’une ascite.

Pour ce faire, il est nécessaire de poser un diagnostic détaillé et de respecter scrupuleusement toutes les recommandations médicales.


Plus D'Articles Sur Le Foie