Qu'est-ce qu'un angiome du foie et est-ce dangereux?

L'angiome est une tumeur humaine bénigne assez commune. Cette formation peut toucher divers organes et tissus. Il existe plusieurs types d'angiomes (ils peuvent être constitués de vaisseaux sanguins ou lymphatiques). L'angiome hépatique est une des options pour la localisation de l'éducation, assez courante. La tumeur est un enchevêtrement de vaisseaux remplis de sang ou de lymphe à l'intérieur. L'angiome du foie a tendance à se développer. Dans ce cas, cela peut être dangereux pour le patient. Son traitement urgent est généralement nécessaire.

Caractéristique de l'éducation

L'hémangiome du foie (angiome constitué de vaisseaux sanguins) est assez courant. Dans la plupart des cas, cette formation se retrouve chez les patientes. Toutes les causes d'hémangiome hépatique n'ont pas été identifiées de manière fiable, mais il s'agit souvent de maladies congénitales. La croissance tumorale est assez lente. Mais dans certains cas, il commence à se développer activement, menaçant le développement de complications dangereuses pour le patient. L'angiome peut atteindre une taille de 20 cm.
Un hémangiome peut être capillaire (constitué d'une cavité remplie de sang) ou délicat (avoir plusieurs cavités séparées les unes des autres). La tumeur peut être unique ou toucher le corps de manière multiple. Le plus souvent se produit des dommages au foie du côté droit. Le traitement de l’angiome n’est pas toujours nécessaire; dans certains cas, il se résout de lui-même. Le traitement est effectué uniquement sur la recommandation d'un médecin. L'automédication ne sera pas efficace.

Causes de la pathologie

Le développement d'une tumeur du foie peut avoir plusieurs causes. Ceux-ci comprennent:

  • un traumatisme;
  • changements hormonaux (par exemple pendant la grossesse);
  • maladie virale transmise par la mère pendant la grossesse.

Ce sont les prétendues raisons pour lesquelles la pathologie se développe.

Tableau clinique

L'hémangiome hépatique, de petite taille, peut rester longtemps non détecté. Il ne se manifeste pas et n'interfère pas avec le patient. A ce stade, vous ne pouvez détecter accidentellement la maladie, lors de l'examen du patient présentant d'autres pathologies, dont la localisation est située près du foie.

Aux derniers stades de l'angiome, le patient développe les symptômes suivants:

  • douleur douloureuse persistante du côté droit;
  • nausée, vomissement;
  • violation de la fonctionnalité du foie et des organes situés dans le voisinage;
  • l'hépatite;
  • pression sur le tractus gastro-intestinal;
  • augmentation de la pression dans les vaisseaux du foie;
  • augmentation de la taille du corps.

Complications possibles

Maladie dangereuse pour ses complications possibles. À première vue, la maladie n’est pas grave, mais dans certaines conditions, une issue fatale est possible. Pour éviter des conséquences négatives, il est nécessaire de surveiller en permanence l'état du patient et, si nécessaire, d'éliminer l'angiome.

Sinon, le patient pourrait avoir les complications suivantes:

  • hémangiome traumatique, avec sa rupture ultérieure et un saignement abondant;
  • autres causes de rupture tumorale suivies de saignements internes;
  • compression des organes internes, violation de leur travail à part entière;
  • nécrose d'hémangiome associée à une thrombose de ses vaisseaux.

Un hémangiome ne dégénère pas en une formation maligne si ses tissus n'ont pas commencé à mourir. Une nécrose peut en résulter.

Enquête

La détection de l'angiome hépatique est réalisée à l'aide de différentes études visuelles. À ces fins, l’utilisation des ultrasons, l’angiographie, la tomographie (résonance magnétique et ordinateur), ainsi que la scintigraphie. Des tests de laboratoire sont également nécessaires pour déterminer l'état général du patient. La biopsie n'est pas effectuée, car il peut déclencher une rupture d'angiome.

Traitement

Comment traiter un angiome du foie, informe le médecin. En l'absence de dynamique et de signes prononcés de pathologie, l'observation dynamique peut être recommandée au patient. Si nécessaire, effectuez un traitement hormonal, recommandez la nutrition au patient. La radiothérapie, l'électrocoagulation, la congélation à l'azote liquide peuvent également être utilisées. Ces techniques ralentissent la croissance de la tumeur.

Le plus efficace est le traitement chirurgical, à l'aide duquel la tumeur est enlevée avec une partie du foie. Un tel traitement est impossible si les vaisseaux du foie ou les deux lobes sont affectés. Si le patient souffre d'une cirrhose du foie, la chirurgie est également impossible.

Angiomes dans le foie

Laisser un commentaire

L'angiome est un groupe de maladies néoplasiques affectant les vaisseaux du système circulatoire ou lymphatique. L'une des formes internes d'une tumeur bénigne est un angiome du foie, dangereux pour le développement d'un saignement interne. Le diagnostic de l'angiomie est basé sur les résultats de l'examen, l'échographie, les rayons X (angiographie, lymphangiographie). Le traitement spécifique à l'angiome de taille moyenne ne nécessite pas un régime alimentaire suffisant. Les tumeurs de plus grande taille sont traitées aux hormones, se durcissent ou sont enlevées chirurgicalement. Une mesure supplémentaire est le traitement des remèdes populaires.

Qu'est ce que c'est

Angiomes dans le foie - ensemble de tumeurs bénignes de petite taille, consistant en une grille dense de vaisseaux sanguins ou lymphatiques. Les dommages au tissu hépatique peuvent entraîner de graves complications.

Au début, l'angiome ne se manifeste pas. Au fur et à mesure que le patient grossit, il se sent de plus en plus mal, il y a une douleur dans la zone de projection de l'organe affecté, une faiblesse et une lourdeur à l'estomac.

Il existe plusieurs types d'angiomes en fonction de l'emplacement et de la structure. Le foie est plus susceptible d’infecter les hémangiomes vasculaires ou les lymphoangiomes. Les tumeurs apparaissent plus souvent:

Les excroissances sur les vaisseaux du foie sont plus souvent diagnostiquées chez les enfants et les retraités.

  • chez les personnes âgées - la maladie ne se manifeste pas, est diagnostiquée par hasard, par exemple pendant l'opération;
  • chez les jeunes enfants - anomalie congénitale, en croissance longue ou de taille constante.

Dans la plupart des cas, les angiomes sont superficiels et se manifestent par des grains de beauté et des marques de naissance de couleur rouge prononcée. Si de telles taches deviennent soudainement nombreuses, suspectez un angiome du foie, conduisant à une cirrhose.

Raisons

À ce stade du développement de la médecine, les causes de l'apparition d'angiomes ne sont pas entièrement comprises. Les tumeurs du foie peuvent être congénitales ou acquises. Les néoplasmes apparaissent chez chaque 3ème nouveau-né, mais ils disparaissent ensuite d'eux-mêmes.

Dans 90% des patients atteints d'angiomes sont de nature génétique. Le facteur étiologique est la formation d'anastomoses des artères et des veines qui, lorsqu'elles augmentent avec le volume des vaisseaux, sont introduites dans le tissu le plus proche et sont ensuite endommagées. Mais les métastases avec le développement des angiomes ne sont pas formées.

Il existe des cas connus de formation d'angiomes acquis dus à:

  • dommage post-opératoire traumatique;
  • lésions des tissus mous de l'abdomen pendant le choc;
  • maladies systémiques telles que la cirrhose.
Retour à la table des matières

Types et symptômes

Les angiomes dans le foie peuvent être de deux types:

  1. Hémangiomes constitués de vaisseaux sanguins. Subdivisé en sous-espèces: simple et capillaire. Ces tumeurs sont appelées anomalies congénitales. Extérieurement, ils ont une riche couleur cerise.
  2. Lymphangiomes contenant des vaisseaux lymphatiques. Rarement rencontré et subdivisé en caverneux, ramifié, étoilé, simple. Les angiomes caverneux se forment plus souvent dans le foie.

Les angiomes de tout type peuvent ne pas se faire connaître avant longtemps. Au fur et à mesure de sa progression et de sa croissance, les symptômes suivants apparaissent:

  • détérioration de la santé;
  • la faiblesse;
  • sensation de lourdeur dans la zone épigastrique;
  • douleur dans l'estomac à droite;
  • des nausées.

Hémangiomes

Ce type d'angiomes est constitué de vaisseaux sanguins, le plus souvent de type capillaire. Les tumeurs se caractérisent par une consistance dense et homogène avec une structure finement mise en réseau. Sur le fond d'un grand nombre de cellules bénignes mutées, la structure de la formation répète les caractéristiques des tissus des parois vasculaires. Plusieurs capillaires proches sont affectés simultanément.

Un type d'hémangiome plus dangereux est une tumeur caverneuse. Il a une structure douce et pâteuse avec une surface lisse ou rugueuse. L'intérieur contient de nombreuses cavités remplies de plasma ou d'une substance liquide intracellulaire. Habituellement, il atteint une taille importante, rompant souvent avec le développement d'un saignement dans la cavité abdominale.

Les symptômes des hémangiomes dans le foie sont variés. Leur gravité dépend de la taille, de l'emplacement, du degré de lésion du parenchyme et des complications développées. Signes:

  • douleur apparaissant pendant l'incarcération;
  • gonflement;
  • jaunissement de la sclérotique oculaire;
  • attaques douloureuses aiguës dans la zone de l'espace intercostal droit;
  • assombrissement des selles ou des urines rouges, indiquant une rupture et l'apparition d'un saignement important;
  • intoxication persistante;
  • vomissements fréquents;
  • manifestations anémiques sur le fond des hémorragies.

Lymphangiomes

Les tumeurs constituées de vaisseaux lymphatiques sont moins courantes. Leur structure contient des grappes de nodules et de saillies douces au toucher. Une tumeur est formée et est asymptomatique. Les premières manifestations se manifestent par une augmentation significative du lymphangiome, qui commence à comprimer les tissus sains du foie et perturbe le fonctionnement normal de l'organe. La détection précoce d'une tumeur n'est possible que par l'utilisation de diagnostics spécifiques.

Une complication dangereuse du lymphangiome est une inflammation avec infection et suppuration. La tumeur est épaissie, augmente en taille, devient douloureuse. Le patient commence à faire de la fièvre, il s'affaiblit, des symptômes d'intoxication apparaissent. Le tableau clinique est particulièrement prononcé chez les enfants.

Diagnostics

Les méthodes suivantes de diagnostic des angiomes dans le foie sont utilisées:

  1. L'échographie est une méthode abordable et sûre pour détecter les tumeurs de moyenne et grande taille - plus de 3 cm.
  2. CT, IRM - méthodes relativement sûres, permettent de détecter des tumeurs jusqu’à 3 cm.
  3. Angiographie - une méthode utilisée en association avec la TDM pour évaluer les capacités fonctionnelles des vaisseaux sanguins.
  4. La biopsie de ponction est une méthode peu invasive pour déterminer la structure d'une biopsie sélectionnée à partir d'un angiome. Saignements dangereux.
  5. Le scanner d'émission avec des globules rouges marqués est une méthode basée sur la rétention de sang à long terme sur la formation.
Retour à la table des matières

Traitement des angiomes dans le foie

Les tumeurs jusqu’à 3 cm, qui ne se développent pas, ne nécessitent pas de traitement, il suffit en effet de respecter un certain régime alimentaire et d’être diagnostiquées (1-2 p. / An). Les angiomes restants sont traités selon certains schémas, sélectionnés individuellement.

  • avertissement de croissance;
  • élimination du foyer pathologique;
  • restauration de la fonction normale du réseau vasculaire.

Vous trouverez ci-dessous les principales méthodes de traitement.

Régime alimentaire

Principes de la diététique avec des angiomes dans le foie:

  1. Nutrition fractionnée - jusqu'à 6 personnes par jour.
  2. Petites portions - 350 ml.
  3. La base du menu est constituée de protéines légères à part entière. Le taux de glucides - jusqu'à 450 g / jour. Le taux de graisse - jusqu'à 90 g / jour.
  4. Augmenter la teneur en fibres en enrichissant le menu de fruits et légumes frais. Il est nécessaire d'améliorer l'effet cholérétique.
Retour à la table des matières

Traitement hormonal

Avec un angiome progressif, les médecins recommandent un traitement hormonal.

  • tumeurs à croissance rapide;
  • dommages étendus au foie;
  • localisation dangereuse;
  • dommages à plusieurs régions du foie.

Un corticostéroïde, Prednisolone, est prescrit pour le traitement, dont les effets sont:

  • diminution des angiomes;
  • cessation de la croissance;
  • aplatissement.

Après plusieurs mois, un traitement répété est indiqué.

Sclérosante et embolisation

L’essence de la technique consiste à introduire une solution alcoolique (généralement 75%) dans des angiomes jusqu’à 5 cm, ce qui a un effet aseptique et provoque une inflammation de la tumeur de l’intérieur et des saignements. Plusieurs procédures sont nécessaires durcissement ou embolisation. Le remplacement des tumeurs dévastées se produit du tissu conjonctif. Les méthodes s'appliquent aux angiomes cutanés causés par d'autres pathologies du foie, par exemple la cirrhose.

Opération

L'ablation chirurgicale est indiquée:

  • avec des angiomes supérieurs à 5 cm;
  • avec une occurrence profonde;
  • en l'absence de l'efficacité d'autres traitements.
Retour à la table des matières

Remèdes populaires

Appliquer des recettes populaires ne peut être qu'après consultation avec le médecin. Outils populaires:

  1. Collection d'herbes. Le mélange est préparé à partir de plantain (60 g), de pied de jambon (45 g), de 30 g de calendula, de millepertuis, de chélidoine, de patte de chat, de tige de fruit de cerisier, de 15 g de tanache, d'achillée, de racine noire. 1 cuillère à soupe l collection verser 2 verres d'eau, porter à ébullition au feu. Boire 4 personnes / jour. 20 minutes avant le repas 21 jours.
  2. Baume aux herbes. Préparé à partir de 100 g d’achillée millefeuille, bourgeons de pin, églantine, chaga (200 g), absinthe (5 g) dans 3 l d’eau. La boisson est brassée pendant 60 minutes à ébullition basse, jour infusé. Le bouillon est mélangé à 200 ml de jus d'aloès, 0,5 litre de miel, 250 ml de cognac infusé pendant 4 heures. Boire 1 c. l trois fois par jour avant les repas.
Retour à la table des matières

Prévention

Vous pouvez prévenir la maladie:

  • planification de la grossesse, consistant en l'admission de l'acide folique et des multivitamines d'une femme;
  • éviter les lésions aux organes;
  • bonne nutrition;
  • suivi de la santé et traitement rapide des pathologies du foie.

Angiome du foie - le danger de la pathologie

L'angiome est une tumeur bénigne, localisée non seulement dans les organes internes, mais également à la surface de la peau, sous forme de taupes et de boutons. Si l'angiome ne grossit pas et ne provoque pas de symptômes désagréables chez une personne, alors la maladie ne nécessite pas de traitement immédiat, la tactique d'observation dans ce cas sera la plus correcte. Le risque d'une tumeur est de changer de condition et de rendre le patient en mauvaise santé.

Angiome du foie - de quoi s'agit-il et de ses types

L'angiome hépatique est une formation dans l'organe de vaisseaux sanguins et lymphatiques entrelacés.

En fonction de la formation nodulaire des angiomes sont:

  1. les hémangiomes constitués de vaisseaux sanguins se distinguent par une couleur rouge saturée avec une structure en réseau dense, il existe des formes d'éducation congénitales et acquises;
  2. Les lymphangiomes formés à partir de vaisseaux lymphatiques ont une structure rameuse, caverneuse, en forme d'étoile. Ils constituent le plus souvent une forme congénitale de la maladie.

Les hémangiomes les plus courants avec une structure à une chambre (capillaire) et des cavités à plusieurs chambres (délicate). Fondamentalement, il s’agit d’une formation congénitale du foie. Le lymphangiome est un phénomène rare. Les angiomes peuvent se dissoudre, parfois se développer et atteindre de grandes tailles, entraînant des complications pour un autre système, ce qui se reflète dans l'activité d'une personne, modifiant ainsi son rythme de vie.

L'autotraitement de l'angio n'est pas la bonne méthode, il n'a aucune efficacité et provoque parfois l'activité du noeud vasculaire.

Symptomatologie

Un angiome non diagnostiqué pendant longtemps peut être présent en toute sécurité dans le foie, et dans certaines conditions seulement, provoquer une santé désagréable:

  • douleur dans le foie;
  • nausée, vomissement, manque d'appétit;
  • perturbation du travail des organes voisins (pancréas, cœur, intestins);
  • faiblesse, diminution de l'activité physique;
  • signes du syndrome ictérique;
  • foie élargi.

Les signes de la présence d'angiomes peuvent être absents, mais les diagnostics instrumentaux révèlent une formation nodulaire dense dans le foie à partir des vaisseaux sanguins et / ou lymphatiques.

Causes de la pathologie

Les causes de la formation d'angiomes dans le foie ne sont pas complètement révélées. L'effet des facteurs suivants sur la nucléation du plexus choroïde dans le foie est supposé: maladies inflammatoires et systémiques, traumatismes des tissus de l'organe, altération hormonale.

Presque tous les angiomes détectés dans le foie sont congénitaux. Au cours de la période de formation du fœtus, l'anastomose des artères et des veines (augmentation et introduction dans les tissus des organes) entraîne l'apparition d'angiomes. Des angiomes hépatiques peuvent apparaître après une chirurgie, à la suite de lésions des vaisseaux hépatiques.

Quels sont les dangers et les complications

La violation de l’intégrité du noeud vasculaire de l’angiome peut être à l’origine de l’état pathologique du patient. Les lymphangiomes deviennent souvent enflammés et suppurent en raison de l'infection. Ceci est lourd avec le développement de processus inflammatoires dans les zones adjacentes au foie. Les hémangiomes, lorsqu'ils sont élargis, peuvent se rompre, puis le sang des cavités pénètre dans la cavité abdominale. C'est le résultat le plus dangereux du processus pathologique dans le foie. La présence constante d'une tumeur dans les tissus du foie modifie son fonctionnement. La maladie est plus souvent associée à des pathologies concomitantes du foie.

Une augmentation significative des angiomes est lourde d'une telle condition pour le corps:

Dans les cas extrêmes, la mort est possible.

Examen et traitement de la maladie

L'angiome asymptomatique ne nécessite pas l'utilisation de méthodes de traitement. Le patient est tenu de subir l'examen nécessaire, où l'état de la tumeur est surveillé. Il existe des cas d’auto-élimination des angiomes congénitaux (principalement lorsqu’une tumeur est détectée chez le nourrisson). L'apparition de symptômes aigus - douleur, dyspepsie, jaunisse doit être bloquée. Le traitement des angiomes est médicalement et chirurgicalement réalisé.

Méthodes de diagnostic

Les signes spécifiques de l'angiome ne montre pas. Les symptômes de l'activité hépatique altérée au cours de l'angiome sont similaires à ceux de nombreuses maladies du foie. Par conséquent, un diagnostic plus précis de la maladie sera fourni par le diagnostic instrumental:

Échographie du foie. Le spécialiste détecte une tumeur dans un organe aux limites claires. Les ultrasons peuvent être complétés par la sonographie Doppler - à l'aide d'un équipement, on obtient une image réelle du mouvement du flux sanguin dans toutes les parties du foie.

Tomodensitométrie du foie. L'agent de contraste est injecté dans les vaisseaux et le niveau de sang, la lymphe dans les vaisseaux, la taille de l'angiome, la localisation et sa structure sont détectés par le mouvement du contraste. Pour des résultats plus informatifs, l'IRM est utilisée;

Recherche de radio-isotopes. Nécessaire pour confirmer le diagnostic. La distribution des substances radiopharmaceutiques dans le foie est jugée sur la structure de l'organe;

Artériographie L'introduction du colorant dans les artères du foie peut détecter la localisation du flux sanguin obstrué. Il s'agit d'une procédure importante pour détecter les tumeurs dans les organes.

Biopsie. La ponction fait un prélèvement de tissu hépatique à des fins de recherche. La composition du matériau, la présence d'agents pathogènes est déterminée. La méthode est extrêmement dangereuse en raison de blessures corporelles pouvant entraîner des saignements au cours de la procédure. Le médecin prescrit une étude de biopsie dans les cas les plus extrêmes (suspicion de cancer).

Les études de laboratoire sur l'angio ne sont pas déterminantes, mais peuvent montrer la violation de certaines fonctions du foie.

Dans tous les cas, il est prescrit au patient de donner du sang et de l’urine à des fins d’analyse:

  1. déterminer la composition du sang (globules blancs, globules rouges);
  2. Détection ESR (l'inflammation est surestimée);
  3. sur la quantité de substances biochimiques (protéines, glucides, hémoglobine, corps acétoniques, urée, ammoniac, pigments biliaires);
  4. la coagulation du sang (pour différencier la thrombose veineuse hépatique du foie);
  5. étude de l'activité enzymatique du foie.

En cas de pathologies hépatiques inflammatoires et parasitaires inflammatoires, des analyses de sang sont effectuées pour les antigènes d'anticorps et la présence d'ADN d'agents pathogènes.

Tâches et schéma thérapeutique

Le traitement de l'angiome hépatique vise à prévenir la croissance d'une tumeur, à supprimer toute focalisation dangereuse sur l'organe interne, à préserver le fonctionnement de la glande et la vie du patient.

hormonothérapie (à la discrétion du médecin);

traitement chirurgical (avec les risques de santé existants).

Le traitement hormonal est assuré par le médicament Prednisolone, afin de réguler la production d'hormones œstrogènes qui affectent négativement l'angiome.

L'opération est indiquée pour les tumeurs volumineuses, les risques de saignements et les complications irréversibles pour la santé du patient. Le chirurgien procède à une embolisation vasculaire (brasage de parties pathologiques du flux sanguin pour empêcher la croissance d'une tumeur vasculaire, son remplissage en sang et en lymphe). Avec des dommages importants au tissu hépatique, la tumeur est enlevée avec un segment du foie. Si l’étape diffuse du processus est présente, le seul moyen de sauver la vie d’une personne est de subir une greffe du foie ou de la totalité des lobes de la glande.

Angiome

Angiome - Nom collectif des tumeurs vasculaires émanant des vaisseaux sanguins ou lymphatiques. Les angiomes peuvent présenter une localisation superficielle (sur la peau et les muqueuses), localisée dans les muscles, les organes internes (cœur, poumons, utérus, foie, rate, etc.) accompagnée de saignements d'intensité variable. Le diagnostic de l'angio repose sur les données d'examen, de radiographie (angiographie, lymphangiographie), d'échographie. Les angiomes superficiels peuvent être éliminés par cryothérapie, électrocoagulation, sclérothérapie, radiothérapie; dans d'autres cas, une intervention chirurgicale est nécessaire.

Angiome

Le terme «angiome» en chirurgie vasculaire regroupe différents types d'anomalies des vaisseaux sanguins (hémangiomes) ou lymphatiques (lymphangiomes). Selon certains chercheurs, l'angiome est un lien intermédiaire entre une tumeur et une malformation.

Les angiomes peuvent être localisés dans différents tissus et organes, sont uniques et multiples (angiomatose). La base morphologique des angiomes est constituée de vaisseaux sanguins ou lymphatiques dilatés. La taille et la forme des angiomes varient considérablement; Les hémangiomes ont une couleur rouge-bleue et des lymphangiomes incolores. Plus souvent, les angiomes surviennent dans l'enfance et représentent 70 à 80% des néoplasmes congénitaux chez l'enfant. Les angiomes sont sujets à une progression, parfois extrêmement rapide. De l'angiome doit être distingué télangiectasie - l'expansion des vaisseaux sanguins avec la présence d'anévrismes artério-veineux.

Les angiomes se situent principalement dans la partie supérieure du corps, y compris la tête et le cou (dans 80% des cas). Les angiomes du pharynx, des poumons, des paupières et des orbites, du foie, des os, des organes génitaux externes, etc. sont moins courants.

Causes de Angio

Dans la plupart des cas, les angiomes sont congénitaux. Les anastomoses fœtales persistantes entre les artères et les veines seraient à l'origine du développement de l'angio Une augmentation de l'angiome se produit en raison de la prolifération des vaisseaux de la tumeur elle-même, qui germe et détruit les tissus environnants, comme la croissance des tumeurs malignes. Les véritables causes des angiomes congénitaux ne sont pas connues.

Parfois, les angiomes surviennent après des traumatismes ou accompagnent l'évolution d'autres maladies (par exemple, une cirrhose du foie ou des tumeurs malignes des organes internes).

Classement Angio

Tout d'abord, il y a les angiomes des vaisseaux sanguins (hémangiomes) et les angiomes des vaisseaux lymphatiques (lymphangiomes).

Sur le plan histologique, faites la distinction entre angiomes monomorphes et polymorphes. Les angiomes monomorphes sont de véritables formations vasculaires émanant d'un élément particulier d'un vaisseau sanguin (hémangioendothéliome, hémangio-pericitome, léiomyome). Un signe d'angiome polymorphe est une combinaison de divers éléments de la paroi vasculaire, il est possible de transférer un type de tumeur à un autre.

Types d'hémangiomes

Selon le type de structure, on distingue les angiomes simples, caverneux, ramifiés, combinés et mixtes.

Un hémangiome simple (capillaire, hypertrophique) est la croissance de capillaires nouvellement formés, de petits vaisseaux artériels et veineux. Les hémangiomes capillaires sont localisés sur la peau ou les muqueuses sous forme de taches de couleur rouge vif (angiomes artériels) ou bleu violacé (angiomes veineux). Les tailles des hémangiomes capillaires sont différentes - de limitée à géante. En appuyant sur une tumeur vasculaire, sa couleur s'estompe. L'hémangiome capillaire est extrêmement rarement transformé en hémangioendothéliome malin.

Les hémangiomes caverneux (caverneux) sont formés de larges cavités spongieuses remplies de sang. Extérieurement, un tel angiome est un nœud de couleur violet-bleuâtre, avec une surface grumeleuse et une consistance douce-élastique. La palpation ou radiologique dans l'épaisseur de l'angiome peut être déterminée angiolithes ou phlébolithes - formes denses, globulaires de caillots sanguins désobstrués. Les hémangiomes caverneux ont généralement une localisation sous-cutanée. Pour eux, un symptôme typique d'asymétrie de la température est que la tumeur vasculaire est plus chaude que les tissus environnants. Avec la pression exercée sur la tumeur, en raison de l'écoulement de sang, l'hémangiome s'atténue et pâlit, et lorsqu'il se met à tendre, il se contracte et augmente (ce que l'on appelle le symptôme érectile provoqué par le flux sanguin).

L'hémangiome à ramification (racialusique) est représenté par un plexus de troncs vasculaires dilatés et tortueux. Une caractéristique de ce type d'angiome est la pulsation, le tremblement et le bruit détecté au-dessus, comme un anévrisme. Il est rare, principalement localisé sur les membres, parfois sur le visage. Le moindre traumatisme causé à l'angiome peut entraîner un saignement menaçant.

Les hémangiomes combinés associent une localisation superficielle et sous-cutanée (angiomes simples et caverneux). Les manifestations cliniques dépendent de la prédominance de l'un ou l'autre composant de l'angiome.

Les hémangiomes de structure mixte proviennent de vaisseaux et d'autres tissus (hémlimfangiomes, angiofibromes, angioneuromes, etc.).

La forme des types d'angiomes suivants: étoilée, plate, nodulaire, serpigineuse. Séparément dans la série des tumeurs vasculaires se trouvent des angiomes séniles, représentant plusieurs petites formations arrondies rose-rouge. Les angiomes séniles apparaissent après 40 ans.

Types de lymphangiomes

Les formations vasculaires simples, caverneuses et kystiques se distinguent des lymphangiomes.

Les lymphangiomes simples comprennent des lacunes de tissu élargies bordées d'endothélium et remplies de lymphe. Ce type d'angiomes se développe principalement dans les muscles de la langue et des lèvres et représente extérieurement une tumeur molle et incolore.

Les lymphangiomes caverneux sont des cavités à plusieurs chambres formées par des vaisseaux lymphatiques, avec des parois épaisses de muscle et de tissu fibreux.

Les lymphangiomes kystiques se développent sous forme de kystes chyleux et peuvent atteindre des tailles significatives. Ils se trouvent dans le cou, l'aine, dans le mésentère des intestins, le tissu rétropéritonéal. L’apparition d’une infection secondaire peut provoquer la formation de fistules et une patiente débilitante prolongée, une lymphorrhée.

Symptômes angio

Les manifestations cliniques de l'angiome dépendent du type de tumeur vasculaire, de sa localisation, de sa taille et de ses caractéristiques. Les hémangiomes sont généralement détectés peu de temps après la naissance d'un enfant ou dans les premiers mois de sa vie. Chez les nouveau-nés, les angiomes se retrouvent 3 à 5 fois plus souvent que chez les garçons. Chez les nourrissons, on peut observer une croissance rapide des angiomes: par exemple, en 3 à 4 mois, l’hémangiome peut atteindre plusieurs centimètres de diamètre, capturant une surface considérable.

Les tumeurs vasculaires peuvent être localisées sur n’importe quelle partie du corps; en tenant compte de la localisation, on distingue les angiomes des tissus tégumentaires (peau, tissus sous-cutanés, muqueuses de la cavité buccale et des organes génitaux), du système musculo-squelettique (muscles et os), des organes internes (foie, poumons, etc.). Si la présence d'hémangiomes des tissus tégumentaires est accompagnée d'un défaut esthétique, les hémangiomes des organes internes peuvent entraîner divers types de déficiences dans des fonctions aussi importantes que la respiration, la nutrition, la vision, les mictions, la défécation.

Les hémangiomes osseux peuvent être situés dans la colonne vertébrale, les os du bassin, le crâne, les os longs et tubulaires des membres. Les angiomes caverneux multiples sont plus fréquents dans les tissus osseux et leur croissance peut être accompagnée de douleurs, de déformations du squelette, de fractures pathologiques, de syndrome radiculaire, etc. Les angiomes cérébraux, qui peuvent conduire à l'épilepsie ou à une hémorragie méningée, sont particulièrement dangereux.

Dans le processus de croissance, des ulcérations et une inflammation des angiomes peuvent survenir, suivies du développement de thrombose et de phlébite. La complication la plus terrible est un saignement. pour les angiomes étendus et profonds, une intervention chirurgicale d'urgence peut être nécessaire pour arrêter le saignement. Dans certains cas, il se produit une auto-guérison des angiomes, associée à une thrombose spontanée et à la désolation des vaisseaux qui alimentent la tumeur. Dans le même temps, l'angiome disparaît progressivement ou disparaît complètement.

Les angiomes des vaisseaux lymphatiques se retrouvent plus souvent chez les enfants de la première année de vie. Le lieu de leur localisation principale est la peau et le tissu sous-cutané.

Les lymphangiomes sont localisés dans les zones d'accumulation des ganglions lymphatiques régionaux: sur le cou, la langue, les lèvres, les joues, dans la région axillaire et inguinale, le médiastin, l'espace rétropéritonéal, dans la région de la racine mésentérique. Ils se définissent comme un gonflement douloureux, atteignant parfois une taille considérable. Dans la plupart des cas, la croissance des lymphangiomes est lente, des complications généralement trouvées suppuration.

Diagnostic des angiomes

Le diagnostic des angiomes superficiels dans les cas typiques n'est pas difficile et est basé sur les données d'inspection et de palpation de la formation vasculaire. La coloration caractéristique et la capacité à réduire avec la pression sont des signes caractéristiques de l'angiome.

En cas d'angiomes de localisations complexes, un complexe d'études de visualisation est utilisé. Les hémangiomes osseux sont détectés par radiographie des os tubulaires, de la colonne vertébrale, des côtes, des os du bassin et du crâne. L'angiographie du cerveau, des reins, des poumons, de la lymphangiographie, etc. permet de diagnostiquer les angiomes des organes internes. L'échographie examine la profondeur de propagation de l'angiome, la structure et les caractéristiques anatomiques et topographiques de la tumeur, mesure la vitesse du flux sanguin dans les vaisseaux périphériques et l'hémangiome parenchyme. Les angiomes pharyngés sont détectés lors d'un examen oto-rhino-laryngologique.

Si un lymphangiome est suspecté, une ponction diagnostique est effectuée pour obtenir un liquide jaunâtre clair à partir de la tumeur. Le diagnostic différentiel du lymphangiome est réalisé avec un kyste du cou, une hernie cérébro-spinale, un lipome, un tératome, une lymphadénite du cou.

Traitement des angiomes

Les indications absolues pour le traitement d'urgence des angiomes sont les suivantes: croissance tumorale rapide, extension de la lésion, localisation de la formation vasculaire dans la tête et le cou, ulcération ou saignement, dysfonctionnement de l'organe affecté. Tactiques chez les femmes enceintes justifiées par des signes de régression spontanée d'une tumeur vasculaire.

Le traitement chirurgical est indiqué pour la localisation profonde de l'angiome. Le traitement chirurgical des angiomes peut inclure la ligature des vaisseaux adducteurs, la suture d'une tumeur vasculaire ou son excision complète dans un tissu sain.

La radiothérapie est utilisée pour traiter les angiomes de localisations anatomiques complexes (par exemple, les angiomes de l'orbite ou de l'espace rétrobulbaire) ou les hémangiomes simples de grande surface. Avec un angiome étendu des phanères, un traitement hormonal par la prednisone est parfois efficace.

L'électrocoagulation, le retrait au laser et la cryodestruction peuvent être utilisés pour les angiomes ponctuels. La sclérothérapie est utilisée pour les angiomes de petite taille mais profonds - injections locales d'éthanol à 70%, provoquant une inflammation aseptique et la cicatrisation d'une tumeur vasculaire. Les angiomes des organes internes après une angiographie antérieure peuvent être embolisés.

Hémangiome du foie: de quoi s'agit-il, ses causes, ses symptômes, son élimination

L'hémangiome hépatique est considéré comme l'une des tumeurs les plus courantes de cet organe. Seulement selon les enquêtes, il est détecté chez 2% des habitants de la Terre et le chiffre de prévalence réelle atteint 7%. L'âge moyen des patients varie entre 30 et 50 ans, les femmes étant cinq fois plus nombreuses que les hommes. Ceci est probablement dû à l'action des œstrogènes, des hormones sexuelles féminines, qui provoquent la croissance de tumeurs.

L'hémangiome est une tumeur vasculaire qui, dans la majorité absolue des patients, est bénigne et n'est pas sujette à une tumeur maligne. Une tumeur se forme dans le parenchyme hépatique au cours du développement fœtal, lorsque les conditions environnementales rencontrées par une femme enceinte nuisent à la formation des vaisseaux fœtaux. Il est généralement détecté chez les adultes.

Chez 5 à 10% des enfants en bas âge, il est possible de le détecter au cours de la première année de vie mais, en règle générale, ces formations disparaissent au bout de 3 à 4 ans.

De nombreux chercheurs placent l'hémangiome dans une position intermédiaire entre la tumeur elle-même et la malformation, et divers néoplasmes vasculaires bénins sont considérés comme ce type de tumeurs vasculaires. La possibilité d'une nouvelle croissance (récidive) et la pénétration de l'éducation dans le tissu hépatique (invasion) parlent en faveur de la tumeur, mais la multiplicité fréquente de telles tumeurs est plus caractéristique de la malformation.

Les hémangiomes sont généralement asymptomatiques, ils se reconnaissent par sa présence au hasard, lors d’un examen échographique des organes de la cavité abdominale. Le flux asymptomatique des petites tumeurs les rend inoffensives, mais parmi les complications possibles, une rupture des vaisseaux sanguins et des saignements pouvant coûter la vie sont possibles.

Causes et types d'hémangiomes du foie

Les causes de l'hémangiome du foie ne sont pas connues de manière fiable, mais le rôle est attribué aux facteurs suivants:

  • Sexe féminin;
  • Acceptation pendant la grossesse de certains médicaments - stéroïdes, œstrogènes, clomifène, gonadotrophine chorionique humaine;
  • La grossesse;
  • Malformations congénitales lorsqu’un hémangiome hépatique se manifeste dans d’autres syndromes

La véritable cause de la formation et de la croissance d'hémangiomes n'a pas encore été déterminée et le gène responsable de ce processus n'a pas été trouvé, bien que des cas familiaux de la tumeur aient été décrits.

Les types d'hémangiomes sont déterminés par sa structure. Allouer:

  1. Capillaire;
  2. Hémangiome caverneux.

La tumeur peut être unique ou multiple. Dans ce dernier cas, le risque de complications est plus élevé et le traitement peut être très difficile. Un hémangiome focal ressemble à un nœud rouge-bleuâtre, vallonné ou lisse de consistance molle. Lorsque pressé, il diminue, puis augmente à nouveau, se remplissant de sang. Les dimensions sont généralement comprises entre 1 et 2 cm, l’hémangiome est considéré comme géant et dépasse 4 à 5 cm. La tumeur grossit très lentement, mais peut augmenter considérablement chez les femmes enceintes.

hémangiomes multiples dans le foie

Typiquement, la tumeur a la structure d'un hémangiome caverneux, constitué de nombreuses grandes cavités vasculaires remplies de sang. Une telle néoplasie est plus souvent solitaire, elle peut atteindre une taille gigantesque et provoquer divers symptômes de fonction hépatique anormale et de circulation sanguine systémique.

L'hémangiome capillaire est extrêmement rare et est construit à partir de petits vaisseaux de type capillaire. Cette espèce croît plus lentement que le caverneux, atteignant rarement de grandes tailles. Certains experts doutent de la possibilité de formation d'un hémangiome capillaire dans le foie, qu'il s'agisse d'une malformation des vaisseaux.

Des dépôts de calcium, une fibrose, des caillots sanguins peuvent être trouvés dans la formation, et avec de petites hémorragies souvent répétées, l'hémangiome est sclérosé et se présente sous la forme d'un nœud gris dense.

La tumeur peut être située à la fois dans la profondeur d'un lobe du foie et superficiellement. Il arrive qu’il dépasse les limites du corps, en communiquant avec lui au moyen d’une jambe mince. Ces tumeurs comportent un risque élevé de saignement, car le moindre impact sur la région abdominale ou un traumatisme contondant entraînera la rupture de ses vaisseaux.

Manifestations de l'hémangiome du foie

Habituellement, l'hémangiome est asymptomatique. Pendant des années, il ne se fait pas sentir et est révélé par hasard lors d'une échographie ou d'une laparoscopie due à d'autres causes. De petits hémangiomes peuvent ne pas être trouvés pendant la vie du patient.

Si la tumeur atteint 4 centimètres ou plus, environ la moitié des patients peuvent se plaindre. Ils doivent être interprétés avec une extrême prudence et ce n'est qu'après un examen approfondi que l'on peut établir si la tumeur provoque réellement des symptômes ou si elle est la cause d'autres maladies des organes de l'appareil digestif. Un tiers des patients après une intervention chirurgicale destinée à retirer les plaintes d'hémangiome persistent, ce qui plaide en faveur de la formation initiale d'une tumeur asymptomatique.

Les signes les plus courants d'une tumeur sont:

  • La douleur;
  • La sensation de lourdeur dans l'hypochondre droit;
  • Nausée, sensation de satiété dans l'estomac, vomissements;
  • Jaunisse

Les symptômes les plus caractéristiques sont généralement des douleurs et une sensation de lourdeur dans l'hypochondre droit, associées à une augmentation de la taille du foie. La douleur peut être intermittente, généralement douloureuse et non intensive. Lorsqu'un hémangiome ou une thrombose se rompt, la douleur devient aiguë et le patient a besoin de soins médicaux d'urgence.

Si l'hémangiome est important et serre les organes adjacents de la cavité abdominale, des signes de dysfonctionnement de l'estomac ou des intestins (nausées, vomissements, douleurs abdominales) sont observés. La jaunisse est possible en cas de lésion des voies biliaires ou d'empêchement de l'écoulement de la bile par la vésicule biliaire Lorsque la compression de gros troncs vasculaires développent une insuffisance cardiaque, un gonflement des membres inférieurs lors de la compression de la veine cave inférieure.

Un long hémangiome asymptomatique peut entraîner une rupture et une hémorragie. Les premiers signes d'une tumeur seront alors les suivants: douleur abdominale aiguë et choc (diminution brutale de la pression, troubles de la conscience et du fonctionnement des organes vitaux). Les pertes sanguines massives et l’irritation du péritoine par le sang versé menacent la vie du patient et nécessitent des mesures médicales immédiates.

Dans de rares cas, avec une croissance tumorale diffuse, une insuffisance hépatique peut se développer et des nœuds gigantesques qui accumulent une quantité importante de sang peuvent provoquer un trouble de la coagulation, associé à une thrombocytopénie, et un CID avec une thrombose et un saignement caractéristiques (syndrome de Kazabah-Merritt).

Diagnostics

Il est assez difficile de suspecter une tumeur en raison de la présence de symptômes, car de nombreuses autres maladies des organes abdominaux se manifestent de la même manière. Lors de l'examen du patient, aucun signe de néoplasme n'est détecté, mais dans de rares cas d'hémangiomes géants, le médecin peut rechercher une hypertrophie du foie ou même du site tumoral, faisant saillie dans la cavité abdominale.

Les analyses de sang générales et biochimiques ne montreront pas de signes spécifiques de la tumeur. Ils peuvent présenter des signes de thrombocytopénie, une diminution du fibrinogène en cas de grosses tumeurs contenant une grande quantité de sang. Lorsque les voies biliaires sont comprimées, une augmentation de la bilirubine est possible et, si un volume important du parenchyme hépatique est affecté, une augmentation du taux d'enzymes hépatiques se produit, ce qui se produit toutefois extrêmement rarement. Si la tumeur est gigantesque, des signes de processus inflammatoire peuvent être détectés lors de l'analyse, par exemple une augmentation de la RSE.

La méthode la plus accessible et la plus informative pour le diagnostic de l'hémangiome du foie est l'échographie, qui est indolore, sans danger et qui peut être réalisée chez des patients de différents âges, même en présence d'une pathologie concomitante grave. Les ultrasons peuvent être complétés par un doppler et une amélioration du contraste, ce qui augmente considérablement la sensibilité et l'efficacité de la méthode.

Avec les ultrasons, le médecin ne peut que supposer la présence d’un hémangiome, trouvant une formation homogène dans le foie avec des limites claires. Pour clarifier le diagnostic, un patient est soumis à une tomographie par ordinateur avec contraste des vaisseaux du foie.

La méthode de recherche la plus informative et sensible est l’IRM, qui peut également être réalisée avec l’introduction du contraste. Avec l'IRM, il est possible d'établir la taille exacte, la localisation de la tumeur, «considérer» la lobulation de sa structure, et même les niveaux de fluide dans les cavités vasculaires, qui se forment à la suite de la «stratification» du sang stagnant en éléments formés et en plasma.

un petit hémangiome à l'échographie (à gauche) et une grosse tumeur à l'IRM (à droite)

Si, au cours d'un scanner ou d'une IRM, le médecin reçoit des informations insuffisantes, le patient peut recevoir une étude par radio-isotopes, une artériographie et même une biopsie, qui ne sont pas largement utilisés en raison du risque de complications dangereuses.

Traitement

Il n'y a pas de réponse précise sur la manière de traiter l'hémangiome et de savoir si cela en vaut la peine. La tumeur est bénigne et asymptomatique chez la plupart des patients, et le risque de chirurgie hépatique est assez élevé.

Le traitement de l'hémangiome n'est pas nécessaire s'il n'y a aucun symptôme de la tumeur, si le risque de complications et de malignité est minime, de même qu'une confiance absolue dans la qualité de la tumeur.

Les indications de traitement peuvent être:

  1. L'apparition de symptômes tumoraux;
  2. Croissance rapide;
  3. Les complications;
  4. L'incapacité à éliminer complètement la malignité de la tumeur.

La complication la plus dangereuse de l'hémicigome du foie est sa rupture et son saignement. Dans de tels cas, une opération d'urgence peut être nécessaire. Toutefois, elle est très dangereuse et la mortalité lors de ces résections est élevée. Il est donc recommandé de panser l'artère hépatique ou de l'emboliser et, lorsque l'état du patient se stabilise, la section du foie atteinte par la tumeur sera également possible.

La question de la nécessité d'éliminer les hémangiomes géants n'est toujours pas résolue. Certains chirurgiens sont d'avis que la chirurgie est nécessaire en raison de la probabilité d'une rupture tumorale, mais que le risque de complications opératoires et de décès atteint 7%, ce qui est inacceptable dans les tumeurs bénignes. En outre, diverses études ont montré que le risque de complications associé aux hémangiomes géants est minime, même en l'absence de traitement. La taille de la tumeur ne doit donc pas justifier un traitement chirurgical. La plupart des experts s'accordent à dire que l'observation d'hémangiomes même importants, asymptomatiques, est totalement sans danger pour le patient. L'observation n'est possible que lorsqu'il n'y a pas de doute sur l'exactitude du diagnostic d'hémangiome.

Il n'y a pas de traitement conservateur pour se débarrasser de l'hémangiome et son traitement principal et le plus efficace est l'ablation chirurgicale. Il est possible de se débarrasser d'une tumeur en énucléant un site tumoral ou une résection du foie.

On entend par «énucléation» l’exfoliation du tissu tumoral du parenchyme hépatique. Une telle élimination est possible du fait que la pseudocapsule autour de l'hémangiome est formée d'un tissu hépatique compacté et qu'il n'y a pas de canaux biliaires à la périphérie de la tumeur. Lorsque l'hémangiome est énucléé, le parenchyme de l'organe peut être préservé au maximum, ce qui est considéré comme un avantage par rapport à la résection. Bien sûr, les tumeurs situées au centre sont plus difficiles à faire éclater que les nœuds situés à la périphérie de l'organe, l'opération sera plus longue et le patient risque de perdre plus de sang, mais en général, une telle intervention est bien tolérée par les patients et entraîne un minimum de complications.

La résection implique l'ablation d'une partie du foie avec une tumeur. Cette opération est recommandée pour les grands hémangiomes et pour leur localisation profonde. Si le médecin doute de la qualité de la tumeur, le patient présente également une résection.

exemples de résection hépatique

Dans certains cas, un traitement radical est impossible en raison de l'état grave du patient, de la multiplicité des lésions hépatiques par un hémangiome, de la localisation du néoplasme à proximité de gros vaisseaux. L’embolisation des artères qui alimentent la tumeur, qui devient la méthode de choix pour ces patients, peut aider le médecin.

L’embolisation implique l’introduction d’une solution sclérosante (alcool polyvinylique) dans les vaisseaux tumoraux, lesquels sont «scellés», ce qui entraîne une diminution de la taille de la tumeur. Avec les hémangiomes géants, l’embolisation peut être une étape préparatoire avant l’opération prévue, quand une réduction de la taille de la tumeur facilitera l’intervention à venir.

RF destruction des tumeurs du foie

La recherche de méthodes de traitement de l'hémangiome épargnées se poursuit. Ainsi, la destruction par radiofréquence d’une tumeur, qui peut être effectuée à travers la peau ou par laparoscopie, a été essayée. La procédure a déjà donné de bons résultats. La ligature des vaisseaux alimentant la tumeur peut également être très efficace.

Pour les tumeurs qui ne peuvent être techniquement enlevées, la radiothérapie peut être prescrite pendant plusieurs semaines, ce qui entraîne une réduction de la taille de la tumeur, des symptômes et, partant, du risque de complications.

La transplantation hépatique est considérée comme la méthode de traitement la plus radicale des hémangiomes inopérables, mais en raison de la complexité du don et de l'opération elle-même, elle est très rare.

Il n’existe aucune mesure préventive en cas d’hémangiome du foie. Il est important de détecter une tumeur à temps et les patients atteints d'une telle pathologie doivent faire l'objet d'une observation dynamique. Lorsque de nouvelles tumeurs sont détectées, une échographie est effectuée tous les trois mois au cours de l'année. Il convient de noter en particulier les patients recevant des médicaments hormonaux et les femmes enceintes susceptibles d’augmenter encore l’hémangiome. Dans ce cas, une échographie du foie est réalisée tous les trois mois. Pour le reste des patients, si la croissance de la tumeur ne se produit pas, une surveillance par échographie annuelle est suffisante.

Hémangiome du foie

L'hémangiome hépatique est une tumeur vasculaire bénigne d'origine embryonnaire. Selon les statistiques, des hémangiomes dans un ou deux lobes du foie sont présents dans 7% de la population, ce qui en fait le premier rang parmi la prévalence parmi tous les néoplasmes bénins du système hépatobiliaire.

Causes de l'hémangiome du foie

La raison de la survenue d'hémangiomes dans le foie est une violation des processus de pose des vaisseaux du lit veineux au cours du premier trimestre de la grossesse, en raison de l'influence de facteurs dommageables sur l'organisme maternel. Une corrélation directe entre la fréquence de formation d'hémangiomes et le groupe sanguin A (II) suggère qu'il existe un composant génétique dans la pathogenèse et la possibilité d'hériter de la tendance à former des hémangiomes.

Les hémangiomes hépatiques diagnostiqués chez les nourrissons sont résolus d'eux-mêmes dans environ 80% des cas. À l'âge adulte, les gros nœuds hémangiomateux se trouvent plus souvent chez les femmes. Selon une hypothèse, les œstrogènes (hormones sexuelles féminines) augmentent le taux de croissance des néoplasmes vasculaires. Chez de nombreuses patientes, les premiers signes d'hémangiome sont apparus pendant la grossesse ou lors de la prise de médicaments contenant des œstrogènes.

Selon une autre version, les causes de l'hémangiome hépatique ne sont pas associées à la croissance tumorale et résident dans les malformations congénitales des vaisseaux menant à la télangiectasie - dilatation persistante des capillaires. En ce qui concerne la forme caverneuse, l'hypothèse est partiellement confirmée par les cas de détection d'hémangiomes multiples ou d'hémangiomatose totale, ce qui est inhabituel pour les tumeurs. Les résultats des études pathologiques du substrat des nœuds placent les hémangiomes du foie dans une position intermédiaire entre la tumeur embryonnaire et la malformation congénitale des veines hépatiques.

Les formulaires

En pratique gastro-entérologique, le concept d '"hémangiome" a tendance à être interprété de manière large: c'est le nom donné à presque toutes les tumeurs bénignes du foie, y compris les angiomes veineux, caverneux, uviformes et capillaires, ainsi que l'hémangioendothéliome bénin.

En fait, les hémangiomes sont classés en capillaires et caverneux, en fonction de la structure. L'hémangiome capillaire se compose de plusieurs cavités remplies de sang, des sinusoïdes, séparées par des septa du tissu conjonctif. Chaque sinusoïde contient un vaisseau.

La plus grande menace est la rupture d'un hémangiome avec une hémorragie intrapéritonéale étendue et une perte de sang importante, pouvant être déclenchée par des mouvements brusques, un exercice excessif ou un traumatisme abdominal.

L'hémangiome caverneux du foie, ou une caverne, est formé par la fusion de plusieurs cavités en une. Les ganglions caverneux peuvent atteindre de grandes tailles - 10 cm ou plus, et dans le parenchyme hépatique, dans 10 à 15% des cas, il y a simultanément deux ou trois formations ou plusieurs petites cavernes pouvant atteindre 2 cm.

Symptômes de l'hémangiome du foie

Dans la plupart des cas, l’hémangiome hépatique ne dépasse pas 3–4 cm et ne se manifeste pas. Les manifestations cliniques ne sont observées que lorsque le nœud est agrandi à 5–6 cm ou plus, lorsque la tumeur commence à pincer les organes adjacents et les vaisseaux sanguins et à blesser les tissus, provoquant une hémorragie interne, mais que la proportion d'hémangiomes géants ne représente pas plus de 8–10% des cas. Étant donné que les ganglions tumoraux se caractérisent par une croissance lente, la manifestation de l'hémangiome apparaît généralement à l'âge mûr - de 40 à 50 ans.

Les premiers symptômes de l'hémangiome du foie ne sont pas spécifiques et sont caractéristiques de nombreuses maladies du système hépatobiliaire:

  • douleurs dans l'hypochondre droit;
  • des nausées fréquentes;
  • éructations et amertume dans la bouche;
  • foie élargi;
  • sensation de compression dans l'estomac;
  • jaunisse;
  • phénomènes dyspeptiques.
Voir aussi:

Diagnostics

Un hémangiome évolutif asymptomatique est généralement détecté par hasard lors d'une échographie, d'une IRM ou d'un tomodensitogramme multispiral des organes abdominaux dans le cadre d'un examen de routine ou d'un examen pour une autre maladie. Pour clarifier la nature bénigne de la tumeur nécessite le passage de la scintigraphie statique - recherche de radio-isotopes. La concentration sélective du radio-indicateur dans le foie permet d'identifier les zones altérées et les foyers pathologiques du parenchyme hépatique et de distinguer les tumeurs malignes des tumeurs bénignes, en différenciant l'hémangiome du kyste et des parasites finlandais, en précisant sa taille et sa localisation, ainsi qu'en identifiant les pathologies associées. et ainsi de suite

Avec la localisation des tumeurs dans le lobe droit du foie, il est également nécessaire de subir une angiographie du tronc cœliaque afin d'évaluer l'état du flux sanguin et la présence de caillots sanguins dans les phases artérielle, veineuse et capillaire. Des tests sanguins cliniques et des tests hépatiques peuvent être prescrits pour évaluer l'état général du système hépatobiliaire.

Selon les statistiques, des hémangiomes dans un ou deux lobes du foie sont présents dans 7% de la population, ce qui en fait le premier rang parmi la prévalence parmi tous les néoplasmes bénins du système hépatobiliaire.

Traitement de l'hémangiome du foie

Pour les petites tumeurs, le traitement n'est généralement pas nécessaire. Pour contrôler la dynamique du processus, il a été recommandé au patient de procéder à une observation systématique par un gastro-entérologue. Trois mois après le diagnostic, une échographie de contrôle ou une IRM du foie et des voies biliaires est prescrite. Si la tumeur ne se développe pas, le patient effectuera un suivi une ou deux fois par an.

Pour maintenir les fonctions du système hépatobiliaire, il est important de suivre un régime alimentaire épargné et d'éviter toute auto-médication avec des médicaments ayant un effet hépatotoxique. Le régime recommandé pour les hémangiomes du foie a été mis au point par M. Pevzner et est connu dans la pratique gastro-entérologique en tant que tableau n ° 5. Limitez votre consommation de graisses, de purines, d'acide oxalique, de sel, de fibres grossières et d'aliments riches en substances extractives qui stimulent la production d'enzymes digestives. Les légumes et les fruits riches en fibres doivent être moulus, le pain blanc est séché au four et la viande fileuse est hachée finement. Les repas et les boissons sont mieux consommés chauds. Le menu de base pour les hémangiomes du foie devrait être constitué de soupes aux produits laitiers et végétariens, ne contenant pas de pâte d’oseille et de tomates, ni de plats bouillis ni cuits au four; Les ragoûts peuvent être ajoutés à l'occasion. La nourriture frite du régime est souhaitable d'éliminer complètement. Sont également interdits:

  • bouillons riches;
  • viande rouge et abats;
  • viande fumée et saucisses;
  • fromages gras et produits laitiers fermentés;
  • poisson gras et poisson en conserve, caviar;
  • les champignons;
  • les légumineuses;
  • maïs, chou blanc cru, aubergines, radis, radis, navets, gingembre, rhubarbe, oseille, épinards;
  • l'orge, l'orge et le gruau de maïs;
  • pain complet
  • du chocolat;
  • crème glacée;
  • pâte brisée et pâte feuilletée;
  • toutes sortes de marinades.

Les boissons sont des jus de fruits frais et concentrés indésirables, du café, du cacao, du thé vert, du carcade, des sodas et de l'alcool. Pour améliorer le métabolisme des protéines et des lipides, une série de préparations à base de vitamine B est indiquée.12; si nécessaire, un cours d'hépatoprotecteurs.

Dans le cas de la croissance du noeud hémangiomateux et de l'apparition de symptômes alarmants, la question de l'ablation radicale du néoplasme est considérée. En faveur de l'opération show:

  • taille de nœud supérieure à 5 cm;
  • la croissance rapide des tumeurs (plus de 50% par an);
  • compression des vaisseaux sanguins et des organes adjacents;
  • infection de la tumeur;
  • thrombose vasculaire et nécrotisation de l'hémangiome;
  • rupture de tissus tumoraux avec hémorragie intraperitoneale;
  • soupçon de malignité.
Les hémangiomes hépatiques diagnostiqués chez les nourrissons sont résolus d'eux-mêmes dans environ 80% des cas.

Diverses techniques chirurgicales sont utilisées pour éliminer les hémangiomes de différentes tailles et localisations:

  • résection segmentaire du foie - élimination d'un ou de plusieurs segments atteints d'hémangiome. Les limites des segments sont déterminées en tenant compte de la structure bilio-vasculaire;
  • lobectomie - retrait du lobe du foie atteint le long de la limite anatomique;
  • hémihépatectomie - élimination des segments V, VI, VII et VIII du lobe droit du foie avec drainage des voies biliaires. Si nécessaire, retirez également le segment IV du lobe gauche.

Pour réduire le volume de l'opération et prévenir les complications postopératoires, on prescrit au patient un traitement hormonal avant l'opération, dans le but de réduire le ganglion vasculaire.

Les contre-indications au traitement chirurgical radical sont:

  • germination de la tumeur dans les grosses veines,
  • cirrhose du foie;
  • l'emplacement des hémangiomes dans les deux lobes du foie;
  • hémangiomatose multiple.

Les techniques non invasives sont une alternative au traitement chirurgical: la sclérothérapie et l’embolisation des hémangiomes par des méthodes de radiothérapie, de traitement par micro-ondes et au laser. L’une des pistes prometteuses est l’introduction de particules ferromagnétiques dans le tissu tumoral afin de générer un champ électromagnétique à haute fréquence, ce qui provoque une augmentation significative de la température dans la région du noeud hémangiomateux et la mort en masse des cellules tumorales.

Complications possibles et conséquences

La plus grande menace est la rupture de la tumeur avec une hémorragie intraperitoneale étendue et une perte de sang importante, qui peut être déclenchée par des mouvements brusques, un exercice excessif ou un traumatisme abdominal. Par conséquent, en cas de douleurs abdominales aiguës d’une durée supérieure à deux heures, il est impératif de rechercher une assistance médicale en urgence.

Dans le contexte d’une augmentation persistante de la pression dans le système porte du foie, des saignements gastro-intestinaux peuvent survenir. il existe également un risque de septicémie due à une infection de l'hémangiome ou du tissu nécrotique du ganglion hémangiomateux dû à une thrombose des vaisseaux qui nourrissent la tumeur. Une hémangiomatose totale avec lésions d'une partie importante du parenchyme peut entraîner une insuffisance hépatique et une cirrhose.

Prévisions

Avec un hémangiome de petite taille, le pronostic est favorable: en règle générale, une néoplasie atteignant 4–5 cm de taille ne provoque pas de détérioration grave de la santé et ne limite pas les capacités physiques du patient. Après le retrait de grands hémangiomes, la possibilité de rechute n'est pas exclue. La dégénérescence maligne des hémangiomes est extrêmement rare. L'un des signes de malignité peut être une croissance rapide d'un néoplasme.

Prévention

En raison de la nature congénitale de la pathologie, une femme enceinte est responsable de la prévention des hémangiomes, en particulier s'il y a déjà eu des cas de néoplasmes vasculaires du foie dans les antécédents familiaux. Au début de la grossesse, il est important d’éviter les infections virales, le contact avec les pesticides et la prise de médicaments puissants ayant un effet tératogène.

La prévention des complications de l'hémangiome du foie dépend du comportement du patient. Pour suivre la dynamique du processus, il est important de subir les examens prévus à temps et d'agir dès les premiers signes de difficulté. Afin de prévenir les saignements internes, évitez les sports traumatiques ou utilisez des moyens fiables de protection de la région abdominale. Les femmes doivent être averties de la présence d’un hémangiome du foie lorsqu’elles choisissent un contraceptif oral ou avant de recevoir un traitement hormonal.


Plus D'Articles Sur Le Foie

Kyste

Tout sur les polypes dans la vésicule biliaire: symptômes, causes et traitement

Polype - une tumeur bénigne, qui est une conséquence de l'hyperplasie des membranes muqueuses.Ils peuvent affecter divers organes internes, y compris la vésicule biliaire.
Kyste

Les meilleurs médicaments et médicaments pour traiter le foie

Les maladies du foie peuvent entraîner de graves problèmes et troubles dans d’autres organes. Il est très important d'identifier les symptômes anxieux en temps utile, ainsi que de prendre des mesures préventives pour le déchargement et le nettoyage du foie.