Comment vérifier le foie et ce qui doit être testé?

Comment vérifier le foie en cas de suspicion d'une maladie grave de cet organe essentiel? Les problèmes de foie peuvent passer inaperçus pendant longtemps, car il n’ya pas de terminaison nerveuse dans les tissus et le syndrome douloureux se manifeste déjà dans les phases finales de la lésion, lorsque le corps grossit, se déforme et commence à exercer une pression sur sa propre coquille (capsule de glisson).

Aujourd'hui, nous allons parler de la manière de vérifier l'état du foie, des tests que vous devez passer pour passer cela et des symptômes alarmants auxquels vous devez faire attention afin de rechercher rapidement une aide médicale.

Signes caractéristiques de problèmes de foie

Le foie est le filtre principal de notre corps. C'est la plus grande glande, qui joue un rôle important dans les processus de digestion et de métabolisme, est responsable du nettoyage du sang d'allergènes, de composés toxiques et toxiques, est une sorte de "dépôt" dans lequel se déposent des réserves de glycogène, des vitamines, des oligo-éléments nécessaires à l'alimentation du corps. Parmi ses fonctions figurent la neutralisation et l'élimination de l'excès d'hormones et de vitamines, la régulation du métabolisme des glucides, la synthèse du cholestérol, des lipides, de la bilirubine, ainsi que de la bile et d'autres hormones et enzymes impliqués dans le processus de digestion.

Ces dernières années, les médecins ont noté avec inquiétude une augmentation significative du nombre de maladies associées au foie. Hépatites graisseuses, lésions toxiques et alcooliques le plus souvent diagnostiquées, dont le développement entraîne une mauvaise alimentation, de mauvaises habitudes de vie et un mode de vie malsain.

En violation des fonctions du foie, le volume de toxines et d'autres substances nocives dans le sang augmente et le corps, au sens littéral du terme, commence à s'empoisonner. Dans le contexte de l'ivresse, l'état de santé général se dégrade et des plaintes caractéristiques apparaissent.

Les symptômes

Comment vérifier si le foie est en bonne santé et quels symptômes devraient alerter et devenir un motif pour obtenir des soins médicaux?

  • Peau et sclérotique jaunes. On l'observe en raison d'un excès de bilirubine dans le sang. Ce pigment est formé par la dégradation de l'hémoglobine, puis est détruit et excrété par le foie. Dans de grandes quantités, la biirubine est toxique et si elle n’est pas neutralisée et s’accumule, c’est la preuve directe que le foie ne fait pas face à ses fonctions.
  • Gêne et sensation de lourdeur au côté droit. Ces symptômes deviennent plus prononcés après un repas copieux avec de l'alcool, des aliments gras, épicés ou frits. Plus tard, des douleurs persistantes apparaissent, ce qui est un signe direct de dommages au foie.
  • Problèmes digestifs. Dans les pathologies hépatiques, la production de bile est altérée, ce qui entraîne une mauvaise digestion et assimilation des aliments, une irritation de l'intestin et des selles en désordre (constipation ou diarrhée). Cela change la couleur des matières fécales, il se décolore et la quantité d'urine libérée.
  • Amertume constante dans la bouche, manque d'appétit, nausée. Plaque blanche ou jaunâtre sur la langue, apparition d'une odeur «foie» désagréable et sucrée.
  • Faiblesse inexpliquée, somnolence, fatigue.
  • Irritabilité, troubles du sommeil (insomnie), états dépressifs.
  • Saignement des gencives, l'apparition d'hématomes et de varicosités sur la peau.
  • L'augmentation de l'abdomen. Le symptôme survient lorsque le foie est gravement endommagé, alors que l'abdomen du patient gonfle, mais sans prise de poids. Sur la peau dans le nombril montre un motif veineux.
  • Eruption cutanée, démangeaisons. La peau devient excessivement sèche, irritée, s'écaillant constamment, des démangeaisons. La sensation de démangeaison s'amplifie généralement le soir, les symptômes de la dermatite sont montrés, les réactions allergiques se produisent plus souvent.

Si vous avez remarqué plusieurs des symptômes ci-dessus, vous devez être examiné dès que possible et commencer le traitement. Quel médecin vérifie le foie et quel spécialiste consulter au début?

Vous devez d'abord prendre rendez-vous avec le médecin de district. Il devrait examiner le patient, écouter ses plaintes et recueillir les antécédents nécessaires. Pour poser un diagnostic correct, il est nécessaire de passer une série d’études de laboratoire et d’instruments. Sur la base des résultats des procédures de diagnostic, un diagnostic final est établi et le patient est référé à des spécialistes restreints - un médecin - un hépatologue (un spécialiste des pathologies hépatiques), un chirurgien, un spécialiste des maladies infectieuses ou un oncologue.

Quels tests doivent passer pour vérifier le foie?

Le moyen le plus rapide et le plus simple de détecter les dommages au tissu hépatique est un test sanguin biochimique. Que fait cette étude? La biochimie sanguine permet d'identifier plusieurs indicateurs caractéristiques de la violation des fonctions de l'organe le plus important:

  • Le niveau des enzymes hépatiques AST et ALT. Leur augmentation indique la destruction des hépatocytes et peut être un signe d'hépatite, de cirrhose ou de cancer du foie. Plus le score est élevé, plus l'organe est endommagé.
  • Bilirubine. Une augmentation de son niveau suggère que la bilirubine n'est pas excrétée de l'organisme, mais s'accumule dans le sang, ce qui entraîne une jaunisse obstructive et peut être le signe de problèmes hépatiques graves.
  • Albumine. Protéine produite par le foie. Avec la cirrhose et d'autres dommages aux cellules du foie, son taux sanguin diminue.
  • Phosphatase alcaline. Des niveaux accrus de cette enzyme peuvent indiquer le développement d'une tumeur dans le foie.

En outre, ils font un test sanguin pour les marqueurs de l'hépatite virale, prélèvent du sang pour une analyse générale. Pour vérifier le foie et le pancréas, analysez l'activité de l'enzyme, déterminez le niveau de gamma globuline et de bilirubine, examinez les matières fécales, le sang et l'urine.

Méthodes de diagnostic

Le meilleur moment pour passer des tests est le matin, il est nécessaire de donner du sang sur un estomac vide. Un jour avant de donner du sang pour analyse, il est nécessaire de refuser de prendre de l'alcool. Voir plus précisément le tableau clinique de la maladie aidera un certain nombre d'études instrumentales:

  • Échographie du foie. Il s'agit d'une procédure totalement indolore et sûre qui vous permet de déterminer la taille du foie, la présence d'une tumeur ou d'un kyste, afin de déterminer l'étendue des dommages causés à ses tissus. La procédure ne nécessite pas de préparation spéciale. Cependant, la veille, il est nécessaire de s'abstenir d'utiliser des aliments qui entraînent une formation accrue de gaz dans l'intestin.
  • Tomodensitométrie (TDM) et imagerie par résonance magnétique (IRM). Les méthodes de recherche les plus modernes et les plus informatives permettant d’obtenir une image multidimensionnelle du foie et de déterminer avec précision l’étendue de ses dommages.
  • Biopsie du foie. C'est une procédure très désagréable et douloureuse, elle n'est prescrite que dans les cas graves, en cas de suspicion de tumeur maligne ou d'hépatite C. Elle est réalisée à l'aide d'une aiguille, qui est insérée dans la cavité abdominale afin de recueillir du matériel de biopsie pour des recherches ultérieures.
  • Scan du foie (radionucléide). La méthode est basée sur l'introduction d'un agent de contraste spécial dans une veine, qui traverse le corps par la circulation sanguine et pénètre dans le foie. Cela vous permet d'examiner le corps avec un scanner spécial et de détecter la présence de kystes, de tumeurs, de déterminer la taille de l'organe malade et le nombre de cellules affectées.

Comment vérifier le foie pour la cirrhose?

Comment vérifier le travail du foie, s'il y a suspicion de cirrhose? La méthode de diagnostic dans ce cas est très similaire. Le patient doit donner du sang pour analyse biochimique générale et des marqueurs de l'hépatite virale, analyse PCR. Si nécessaire, effectuez une échographie ou un scanner du corps, appliquez la méthode de recherche par radio-isotopes (scintigraphie).

Fibrogastroduodénoscopie et biopsie du foie constituent des mesures de diagnostic supplémentaires. La laparoscopie est une autre méthode de recherche instrumentale moderne. Il est réalisé sous anesthésie générale. Au cours de la procédure, un tube optique est inséré à travers une petite incision dans la cavité abdominale, ce qui permet non seulement d'examiner la surface du foie et de voir les changements pathologiques, mais également de prélever un morceau de tissu à des fins de recherche.

Comment vérifier le foie à la maison?

Les médecins demandent instamment à être plus attentifs à leur santé et à être examinés périodiquement (au moins une fois par an) afin d'identifier les pathologies dangereuses en temps utile. Comment vérifier le foie chez l'homme à la maison? L’apparence des signes précités énumérés ci-dessus devrait alerter. De plus, veillez à faire attention à l'état de la peau. Les paumes du foie rouges, l'apparition de l'embonpoint, la cellulite et des éruptions cutanées peuvent indiquer des dommages au foie.

Si vous avez des problèmes de foie, le volume de l'estomac augmente sensiblement, il y a une odeur désagréable de la bouche, des saignements des gencives, la langue est généralement recouverte. La miction devient plus fréquente, l'urine devient jaune foncé ou rougeâtre et les matières fécales deviennent décolorées. La peau devient trop sèche, les cheveux sont rapidement pollués.

Au matin, une amertume apparaît dans la bouche, pas d’appétit, une sensation de nausée. Pendant le jour, on ressent la faiblesse, la somnolence, la faiblesse et la nuit, une personne ne peut s'endormir et souffre d'insomnie. Lorsque des douleurs sourdes et persistantes dans l'abdomen (à droite) se joignent à ces sensations, lourdeur, gêne après le repas, troubles digestifs et selles, la peau et la sclérotique des yeux deviennent jaunâtres.

Vérifiez le foie de betterave

Pour vous assurer qu'il y a des problèmes de foie, vous pouvez faire un petit test à la maison. Par exemple, vérifiez le foie betterave. Il est très facile à préparer, il suffit de manger une betterave bouillie, de préférence le matin. Si le foie est en ordre, l'urine ne deviendra rougeâtre qu'après 12 à 16 heures. Si l'organe a subi des dommages, vous remarquerez un changement de couleur de l'urine après 3 à 4 heures.

Bandes de foie

Une autre méthode populaire consiste à utiliser des bandelettes réactives spéciales pour le foie, qui peuvent être achetées à la pharmacie. Cette méthode rapide ne diffère pas beaucoup d'un test similaire permettant de déterminer la grossesse. Il suffit de plonger la bandelette dans un pot d’urine et de regarder la réaction qui s’ensuit. Si la bandelette réagit, cela confirmera l'existence de problèmes de foie.

Cette bandelette est sensible à deux enzymes hépatiques - la bilirubine et l’urobilinogène. Si leur niveau est élevé, le test le montrera immédiatement. Si l'organe est en bonne santé, le test de la bilirubine devrait être négatif. Dans les cas où le niveau d'urobilinogène est différent de la norme, des troubles circulatoires du foie ou une thrombose de la veine hépatique sont possibles. Les résultats du test doivent être sûrs d'informer le médecin lors de la consultation.

Ainsi, au stade préliminaire, il est possible d'évaluer l'état du foie indépendamment. À l'avenir, il est nécessaire de subir un examen complet et de procéder au traitement le plus rapidement possible.

Diagnostic de la vésicule biliaire

Selon les statistiques, la maladie de la vésicule biliaire est diagnostiquée chez 300 personnes sur 100 000. De nombreux patients se plaignent de nausées fréquentes, d'un goût amer dans la bouche et de troubles digestifs. Si vous rencontrez ces problèmes, vous devriez consulter un médecin.

De nombreux patients s'intéressent à la manière de vérifier la vésicule biliaire. Le médecin vous prescrira les examens nécessaires et établira le diagnostic. L'essentiel est de trouver un spécialiste qualifié qui effectuera un diagnostic approfondi, qui fournira des résultats précis.

Informations de base

La vésicule biliaire (LB) est un petit organe en forme de poire situé sous le foie. Le foie produit constamment de la bile qui pénètre dans la vésicule biliaire et le duodénum par les voies biliaires.

En cas de troubles fonctionnels du système biliaire (voies biliaires et voies biliaires), la bile pénètre dans l'intestin ou le pancréas. Le plus souvent, cela se produit lorsque le blocage du calcul des voies biliaires. Mais le secret du foie peut détruire tous les organes.

Normalement, les hépatocytes produisent un liquide brun ou verdâtre au goût amer, c’est la bile. Une fois que les aliments ont pénétré de l'estomac dans l'intestin, les parois du tractus gastro-intestinal sont réduites et, le long des voies biliaires, elles libèrent un secret dans le duodénum, ​​où elles décomposent certains composants du foie.

Une inflammation du pancréas survient sous l'influence de facteurs négatifs. Les maladies des organes des voies biliaires provoquent des troubles fonctionnels du foie, des troubles digestifs et un état général.

Souvent, lors d'une attaque, la peau et le blanc des yeux deviennent jaunes. Cette fonctionnalité disparaît d'elle-même à la fin. Par conséquent, si des nausées, des malaises ou des douleurs se manifestent du côté droit de l'abdomen, des mesures doivent être prises.

Faites ce test et découvrez si vous avez des problèmes de foie.

Tests de laboratoire

Les patients atteints de pathologies ZH s'intéressent à la question de savoir quelles analyses seront effectuées. Les analyses de sang en laboratoire constituent une étape importante dans le diagnostic des maladies des voies biliaires. Pendant la procédure, étudiez les marqueurs spécifiques du foie et de ZHP. Le marqueur principal est la bilirubine (pigment biliaire), qui s'accumule dans l'urine et le sang, provoque un jaunissement. Après avoir reçu les résultats, le médecin prend une décision sur le type de recherche à mener pour un diagnostic.

Analyses pour la détection de maladies du système biliaire:

  • Etude clinique du sang. Cette méthode de diagnostic permettra de détecter les changements survenant dans le corps. Ainsi, il est possible de détecter l'inflammation de la ZH. Mais pour établir le diagnostic, il convient de procéder à d'autres tests.
  • Biochimie sanguine. Cette étude comprend plusieurs tests qui doivent être effectués pour évaluer l’état de la vésicule biliaire et des voies biliaires. Il est important d'identifier la concentration de bilirubine et en particulier sa forme liée. Si sa quantité a augmenté, il est nécessaire de mener une étude médicale approfondie. De plus, il est important d'identifier le niveau de bilirubine totale (forme liée et non liée). Cet indicateur aidera à identifier les calculs dans les organes du système biliaire. En outre, il est utilisé pour déterminer la concentration de cholestérol, une protéine. Sur la base de ces indicateurs, il est possible d'identifier des troubles de la fonctionnalité du foie.
  • OAM (analyse d'urine). À l'aide de cette étude, il est également possible d'évaluer l'état du corps et d'identifier diverses maladies à un stade précoce. Si les urines sont assombries, cela indique une augmentation de la concentration en bilirubine. Si un symptôme similaire se produit, vous devriez consulter un médecin. Il indique les pathologies du tractus hépatobiliaire, qui ont des conséquences dangereuses.

Un coprogramme est une étude des matières fécales humaines. En utilisant cette méthode de diagnostic, les troubles fonctionnels des organes du tractus gastro-intestinal peuvent être identifiés. En raison du blocage des voies biliaires, les matières fécales humaines se décolorent et deviennent grasses. Cela est dû au fait que sans la bile, les lipides alimentaires ne sont pas décomposés ni absorbés par le corps. En conséquence, les matières fécales acquièrent de la brillance. En outre, la sécrétion hépatique contient de la sterkobiline (le précurseur de la bilirubine), qui confère aux excréments une couleur caractéristique. Si la stercobiline est absente, cela indique un blocage des voies biliaires ou une maladie du foie.

De plus, les marqueurs suivants sont examinés pour la détection des HP pathologiques: phosphatase alcaline, protéine C-réactive, aspartate aminotransférase (AsAT), alanine aminotransférase (AlAT). L'augmentation de la concentration de la première substance indique des maladies du foie et du foie. La quantité de protéine C-réactive augmente avec l'inflammation. Et avec l'aide des deux derniers marqueurs, vous pouvez évaluer la fonctionnalité du foie.

Intubation duodénale

Il s'agit d'une méthode de recherche informative, avec laquelle vous pouvez évaluer l'état du système biliaire. Le diagnostic est que le médecin recueille la bile et révèle le temps pendant lequel elle s'est démarquée. Dans ce cas, les médecins font attention à sa consistance, sa nuance, sa quantité, indiquent si elle contient des impuretés et des inclusions. Si des flocons blancs sont présents, ils sont envoyés pour analyse microbiologique. Il est nécessaire d'identifier les composants bactériens qui ont provoqué la maladie. En outre, cette analyse permettra de déterminer dans quelle mesure les bactéries sont sensibles aux antibiotiques.

Grâce à l'intubation duodénale, les signes indirects de cholécystite peuvent être identifiés. La pathologie est indiquée par une bile vaseuse avec des flocons. De plus, la sécrétion de ph diminue et le sable y est présent.

L'intubation duodénale révélera l'évacuation et les troubles moteurs des organes du système biliaire.

Échographie du système biliaire

À l’échographie, la vésicule biliaire est étudiée et les critères suivants sont importants: la taille de l’organe, sa localisation. De plus, l'épaisseur de la paroi et la déformation peuvent être identifiées. Cette étude informative révèle les fuites du tissu vésical dans la bile, l'excès de foie, la congestion des sécrétions hépatiques, les plaques de cholestérol sur les parois de l'organe, le tartre et les tumeurs. Ainsi, avec l'aide de l'échographie a examiné le foie, la vésicule biliaire et des voies biliaires.

De plus, n'oubliez pas le gaz qui remplit la cavité ZH. Une échographie avec un petit-déjeuner cholérétique permettra d’identifier un type particulier, associé à une violation de la réduction de la MG et de ses canaux.

Examiner la bile peut être en utilisant la tomographie calculée. Mais selon les médecins, cette méthode de diagnostic ne présente pas d'avantages particuliers par rapport à l'échographie.

Scintigraphie de la vésicule biliaire

L'examen, à l'aide duquel on étudie l'anatomie et la physiologie du tractus biliaire, la motilité de la vésicule biliaire, le degré de perméabilité des canaux biliaires, s'appelle la scintographie. Selon le procédé, un isotope radioactif est injecté dans le corps du patient par voie intraveineuse. Le médicament est métabolisé par les cellules du foie et sécrété dans le système biliaire. La numérisation est effectuée à intervalles de 10-15 minutes pendant 1 à 2 heures.

Avec l'aide de la scintographie dynamique, surveillez le mouvement de la bile du ZHP. À la différence des ultrasons, la scintographie ne permet pas la détection de calculs dans les voies biliaires. Et chez les patients qui avaient pris des boissons alcoolisées avant l'étude, un résultat faussement positif peut survenir.

En règle générale, lors de la scintographie, évaluez l'état de la galle et du foie.

Recherche complémentaire

L'examen de la vésicule biliaire et des voies biliaires peut être effectué à l'aide de l'imagerie par résonance magnétique. L'examen radiographique est une méthode de diagnostic moins efficace que l'IRM. Les rayons X seront plus instructifs grâce à l’utilisation d’une solution de contraste pénétrant dans le système biliaire, se mélangeant à la bile et retardant les rayons X. Une vue d'ensemble de la cavité abdominale est réalisée en cas de suspicion de perforation du LR. De cette manière, la cholécystite (calculs biliaires) et la calcification (accumulation de calcium sur les parois de l'organe) peuvent être exclues.

L'imagerie par résonance magnétique aidera à évaluer le travail de ZH, à identifier les modifications anatomiques du corps (tumeurs, déformations, troubles fonctionnels). Avec l'aide de l'IRM, détecter les concrétions. La MR-cholangiographie vous permettra d’obtenir une image en deux ou trois dimensions du disque et de ses trajectoires.

En outre, la CPRE (cholangiopancréatographie rétrograde endoscopique) est utilisée pour diagnostiquer une maladie biliaire. Il peut être utilisé pour identifier une obstruction des canaux biliaires et pancréatiques. Les études radio-isotopiques suivantes sont utilisées pour évaluer l'état des voies biliaires:

  • La cholescintographie est un examen aux rayons X du GF utilisant une solution de contraste. Il est utilisé pour détecter une inflammation aiguë des calculs biliaires ou de la vésicule biliaire «déconnectée» (affection dans laquelle la bile n'entre pas dans la vésicule biliaire et n'est pas excrétée de celle-ci). Cette image est observée après le retrait de la galle.
  • La cholestographie à radionucléides vous permet d’identifier les violations de la motilité du ZH et de ses canaux.
  • La cholangiohélécystographie intraveineuse est utilisée pour identifier le galles "handicapé". En outre, avec l'aide de la recherche, identifiez des calculs dans la vessie ou ses voies biliaires.
  • La cholécystographie orale est une étude de diagnostic par rayons X utilisant une solution de contraste, qui peut être utilisée pour obtenir un instantané de la plaie. Il est prescrit en cas de suspicion de dyskinésie, d'inflammation du cou de la vésicule biliaire.

Les deux dernières méthodes sont rarement utilisées dans la médecine moderne.

De plus, il est important d'établir un diagnostic différentiel.

Maladie de la vésicule biliaire

Les médecins identifient les maladies typiques identifiées lors de l’étude du système biliaire:

  • Cholécystite. À la suite de la pénétration de microorganismes pathogènes dans le tractus gastro-intestinal, un processus inflammatoire se développe. En conséquence, les parois de l'orgue s'épaississent. Cette maladie se manifeste par une douleur à droite sous les côtes, de la fièvre, une constipation.
  • Maladie biliaire (ICD). Parfois, lors du diagnostic, du sable, de la bile épaisse ou des calculs sont détectés dans les matières fécales. Cela est dû à une violation de l'écoulement de la sécrétion hépatique à la suite d'un blocage des voies biliaires ou d'une violation de la contraction des organes du système biliaire. Cela provoque la stagnation de la bile et la formation de calculs. Les formations bloquent la lumière du canal excréteur ZH et provoquent la jaunisse.

JCB manifeste une douleur jaunâtre, coupante ou lancinante dans la vésicule biliaire, qui irradie vers le membre supérieur ou l'omoplate. Parfois, la douleur se propage à la poitrine entière, puis le patient croit à tort qu’il a mal au cœur.

  • Dyskinésie. Avec cette maladie, la capacité contractile de l'organe, ses conduits sont perturbés, des problèmes avec le travail du sphincter d'Oddi se manifestent. En conséquence, des troubles de la sortie de la bile se produisent. Un dysfonctionnement végétatif, des maladies des glandes ou des glandes endocrines peuvent provoquer une pathologie.
  • Obstruction des voies biliaires. La sécrétion hépatique ne peut pas pénétrer dans la vésicule biliaire et le duodénum en présence de calculs. Les symptômes caractéristiques de la maladie sont les suivants: douleur dans la partie droite de l'abdomen, jaunissement de la peau et des sclérotiques, décoloration des matières fécales, assombrissement de l'urine.
  • Les polypes dans le wp. Les excroissances pathologiques du tissu épithélial perturbent le mouvement de la bile, ce qui entrave sa sécrétion dans le duodénum. Cette maladie peut être confondue avec la maladie des calculs biliaires.

Ce sont les maladies les plus courantes qui sont diagnostiquées lors de l'étude de GI.

Bilan des voies biliaires

Si nécessaire, le médecin prescrit une étude ciblée des voies biliaires. Pour ce faire, utilisez une échographie ou une IRM-cholangiographie. Le plus souvent, l'état du patient s'aggrave à la suite d'une maladie des calculs biliaires. Un peu moins souvent, les violations de la fonctionnalité des canaux biliaires sont provoquées par des parasites bloqués dans les canaux, des rétrécissements (spasmes de la paroi du canal) ou des néoplasmes.

Détection de maladies parasitaires

Les maladies les plus courantes du système biliaire sont la giardiase, infection par les douves. Pour clarifier le diagnostic, effectuez une étude par ultrasons permettant d'identifier les parasites. En outre, il est important de faire un test sanguin pour détecter la présence d’anticorps dirigés contre Giardia, opistorchus et d’autres douves. Analyse des matières fécales pour la détection des œufs de Giardia et de parasites.

Si nécessaire, étudiez la bile pour détecter la présence de parasites. Pendant l’étude, utilisez une sonde duodénale ou un endoscope.

Sur la base de ce qui précède, le diagnostic de RR est une condition préalable à l’identification de l’état actuel du corps. Ce n’est qu’après des recherches approfondies que le médecin sera en mesure de déterminer la tactique de traitement et les mesures préventives nécessaires.

Quels tests passer pour vérifier le foie et la vésicule biliaire

Quels tests sont nécessaires pour vérifier le foie?

Quels tests doivent passer pour vérifier le foie? C'est l'une des questions les plus courantes chez les personnes qui ont commencé à remarquer les troubles fonctionnels du foie. Pour évaluer l’état du foie, il est nécessaire de se soumettre à une série d’études permettant de déterminer la présence ou l’absence de pathologies. Selon les experts, la plupart des maladies chroniques du foie sont dues au manque de dépistage régulier. Il est le plus susceptible aux lésions et jusqu'à l'apparition de troubles graves, il ne présente presque aucun symptôme de dysfonctionnement. Même chez une personne en bonne santé, des troubles et des désordres peuvent survenir, car cet organe est responsable de nombreuses fonctions différentes et la moindre anomalie peut provoquer une insuffisance hépatique.

La médecine moderne offre de nombreuses façons de vérifier l’état et le fonctionnement du foie. Aujourd'hui, plus d'un demi-millier de maladies du foie sont connues et toutes peuvent être prévenues en examinant régulièrement la glande. Parmi les méthodes existantes pour étudier l'état du foie sont invasives et non invasives, si vous avez peur d'aller chez le médecin, le spécialiste choisira la méthode d'examen optimale pour éliminer les désagréments psychologiques. Pour ceux qui refusent absolument de consulter un médecin, il existe plusieurs façons de vérifier la glande pour des pathologies à la maison. Mais rappelez-vous qu'un diagnostic complet et un examen régulier du foie par un spécialiste qualifié vous aideront à prévenir les maladies graves et à maintenir votre santé.

Quels sont les symptômes d'une insuffisance hépatique?

Beaucoup de gens sont habitués à ignorer tous les symptômes dans l'espoir que cela disparaîtra d'eux-mêmes, mais une telle négligence de leur santé peut être sérieusement compromise. Le foie est un filtre naturel du corps, un organe responsable de nombreuses fonctions et régulant le travail de différents systèmes. Normalement, le fer nettoie et élimine les toxines, le cholestérol, la bilirubine et les graisses, mais un excès de ces substances dans le corps provoque un dysfonctionnement du nettoyage et leur accumulation dans la glande. Les troubles fonctionnels du système biliaire sont le résultat de troubles moteurs des voies biliaires et de la vésicule biliaire. Les principaux symptômes de violations du système biliaire:

  • accès de douleur à court terme dans l'hypochondre droit;
  • des nausées;
  • goût amer dans la bouche;
  • la manifestation de jaunissement sur la peau et le blanc des yeux;
  • augmentation de la température jusqu'à 37 ° C;
  • vomissements de bile;
  • inflammation du foie;
  • des vertiges;
  • chute de pression.

L'amertume dans la bouche est l'un des symptômes du foie.

Toute maladie du foie se manifeste de différentes manières. Par conséquent, avant de commencer l'auto-traitement, vous devez consulter un spécialiste et passer tous les tests nécessaires pour effectuer une analyse et une prescription précises du schéma thérapeutique. Identifier les troubles du foie peuvent être à la maison. Pour ce faire, dans la région de l'hypochondre droit, palpez la cavité abdominale. Normalement, le foie ne dépasse pas au-delà de la cavité abdominale et ne se fait pas sentir à la palpation. La taille de l'organe malade augmente et peut être retrouvée au toucher.

Quels tests pour passer sur le foie?

Pour obtenir une analyse précise, le médecin collecte plusieurs tests. Par conséquent, le test à effectuer dépend généralement de la suspicion et du diagnostic présomptif. Le plus souvent, on prescrit aux patients un test sanguin général et biochimique, ainsi que le passage d'examens instrumentaux pour étudier la structure du foie.

Un test sanguin détaillé ou un test hépatique est effectué dans tout établissement médical en prenant du sang veineux.

Dans l'analyse du sang sont considérés les indicateurs suivants:

  • ALT (normalement - 0,5 U / l);
  • AST (normalement - 0,8 U / l);
  • phosphatase alcaline (normalement pas plus de 260 U / l);
  • gamma GLT;
  • albumine (normale - 30-55 g / l);
  • le fibrinogène;
  • protéine (normale - 66-83 g / l);
  • indice prothrombotique;
  • bilirubine totale (normale - 8 à 20 µmol / l);
  • bilirubine libre (normalement - 1,6-17 µmol / l);
  • bilirubine liée (normalement - 0,8-5 µmol / l);
  • alpha 2 et gamma globulines;
  • les séromucoïdes;
  • l'acide sialique;
  • indice de c-réactif;
  • amamylase (normale - 23-122 U / l).

Pour identifier les pathologies du foie, tout d’abord, le sang est analysé.

Après avoir reçu les résultats ci-dessus, le médecin peut parler des principales manifestations de la maladie du foie. Selon les indicateurs généraux, les résultats des tests indiquent la présence de pathologies:

  • L'AST (aspartate-amino-transferase) est une enzyme présente dans le corps humain à petites doses. Une augmentation du taux indique l'apparition de tissu conjonctif et une rupture musculaire et tissulaire. La croissance de l'AST est caractéristique des lésions mécaniques, des ecchymoses et des hémorragies.
  • L'ALT (alanine-amino-transférase) est une enzyme responsable de l'absence de processus inflammatoire dans les tissus du foie. Une augmentation de cet indicateur indique une inflammation et une infection, pouvant causer diverses formes de cirrhose et d'hépatite.
  • Gamma - GTP - une enzyme responsable de la détoxification du foie et de l'élimination des toxines des hépatocytes. Une augmentation du taux peut être déclenchée par l'abus d'alcool et de drogues.
  • Indice prothrombé Cet indicateur indique une coagulation sanguine normale. La détection de déviations dans l’indice indique une violation de la fonction hépatique, car la coagulation sanguine en dépend directement.

Ces résultats sont les principaux indicateurs permettant de déterminer l’état du foie. Ces indicateurs sont essentiels non seulement pour vérifier le foie, mais également pour identifier correctement la cause des violations. Les indicateurs secondaires sont la bilirubine, l'albumine, les protéines, les photostases alcalines et la protéine C-réactive. Ils permettent également de déterminer la présence de pathologies, mais n'indiquent pas lesquelles.

L'IRM aidera à détecter une tumeur dans le foie

  • Phosphatase alcaline. L'augmentation de cet indicateur est due à l'abus d'alcool. Le dépistage de la phosphatase alcaline est également indiqué en cas de suspicion de cancer.
  • Bilirubine. Un indice de bilirubine élevé est un signe de dysfonctionnement organique, la clairance de la bilirubine étant sa principale fonction. Un indicateur au-dessus de la norme est un signe d'obstruction de la lumière des voies biliaires.
  • Protéine Sous la protéine ajustement 5 indicateurs. Leur valeur est affichée dans la protéine totale, et un écart par rapport à la norme indique le risque de formation de calculs et d'altération de la synthèse protéique. Cette condition est caractéristique de la cholestase.
  • Protéine C-réactive. L’examen de la présence de cette substance est caractéristique des processus inflammatoires suspectés de nature infectieuse. Le plus souvent, une protéine C-réactive positive est caractéristique d'une personne souffrant de la maladie de Wilson - Knovalov et d'une cholangite.

Grâce aux tests de dépistage du foie, vous pouvez identifier les principales anomalies et prévenir les maladies graves. Il est donc important de procéder à un dépistage régulier.

Analyses complémentaires

En plus de l'analyse biochimique du sang, des examens supplémentaires peuvent être nécessaires s'il n'est pas possible d'identifier le diagnostic exact. Parmi les méthodes supplémentaires de diagnostic de l'état du foie, les plus informatives sont:

  • IRM - vous permet d'identifier les tumeurs et d'identifier les métastases. Conduit au moyen de produit de contraste introduit dans la circulation sanguine et les voies biliaires.
  • Échographie - vous permet d'étudier la structure de la glande et d'identifier la présence de phoques.
  • Biopsie - études d'enzymes tissulaires pour l'oncologie. L'échantillon est prélevé directement du foie sous anesthésie.
  • La scintigraphie est l'étude des tissus en introduisant des isotopes radioactifs qui pénètrent dans les hépatocytes et visualisent la structure de la glande.

Tout examen supplémentaire est désigné uniquement s’il existe des preuves. Dans la plupart des cas, un test sanguin biochimique est suffisant pour établir le diagnostic. Toutefois, en présence d'amertume dans la bouche, de picotements sur le côté ou de nausées, vérifiez que le foie n'est pas superflu. La détection précoce de la maladie est la clé du succès du rétablissement.

Le médicament innovant Bactefort vous évitera les parasites en 1 mois. L'efficacité du médicament est cliniquement prouvée. Si vous ressentez de la nervosité, des troubles du sommeil et de l'appétit, des maux de tête fréquents, de la constipation ou de la diarrhée, si vous tombez souvent malade ou si vous êtes très fatigué à la fin de la journée, il est probable que les parasites en soient la cause.

  • Efface les parasites pendant 1 cours à cause des tanins;
  • Soigne et protège le foie, le cœur, les poumons, l'estomac et la peau;
  • Élimine la pourriture des intestins, neutralise les œufs de parasites dus à la bile d'ours.

Promotion! Prix ​​spécial dans les deux jours: 1 massage!

Vous pouvez en apprendre plus sur le médicament sur le site officiel. Paiement à la réception.

La publicité. Une consultation auprès d'un spécialiste est requise.

Comment vérifier le foie? Quels tests pour ce besoin de passer?

Les tests hépatiques devraient, pour chaque personne moderne, devenir une mesure préventive familière, car Les médecins disent qu'absolument, tout le monde est à risque de contracter la maladie de cet organe vital du patient. Les médecins attribuent cette menace à une mauvaise écologie, à la consommation d'alcool, en particulier de mauvaise qualité, à une grande quantité d'aliments gras et à une alimentation irrégulière et malsaine. Le mode de vie passif, le travail sédentaire et le manque d'exercice augmentent également le risque de maladie.

Un autre sujet concerne les personnes qui affirment que ce sont les tests hépatiques qui ont un effet néfaste, notamment en ce qui concerne les ultrasons. La méconnaissance des méthodes de recherche n'a épargné personne de maladies graves; craindre un capteur à ultrasons n'est donc pas seulement stupide, mais aussi, dans une certaine mesure, une menace pour la vie. Après tout, c’est à l’aide de tests rapides que l’on peut non seulement guérir, mais aussi prévenir de nombreuses maladies dangereuses.

Nous tenterons ensuite de déterminer quels tests vous devez passer pour évaluer l’état du foie, ainsi que la procédure de contrôle du foie sans quitter votre domicile.

Quand les tests sont-ils le plus souvent prescrits pour tester le foie?

Malheureusement, souvent, les tests de contrôle du foie ne sont pas prescrits à des fins prophylactiques, mais en cas de suspicion de maladie, lorsque les symptômes caractéristiques d’une maladie apparaissent ou gênent une vie normale:

  • douleur dans l'hypochondre droit;
  • la lourdeur dans ce domaine;
  • une augmentation du volume de l'abdomen, en particulier non symétrique, avec un côté droit plus grand, un motif veineux prononcé est visible sur celui-ci;
  • peau jaune et yeux blancs;
  • patine tachetée jaune sur la langue;
  • peau sèche, squameuse et irritante;
  • amertume dans la bouche et nausée constante.

Encore une fois, je tiens à souligner que pour vérifier le foie, la vésicule biliaire ou le pancréas, il n’est pas nécessaire de se plaindre de leur travail, cela doit être fait à titre préventif, à tout moment et de son plein gré. Après tout, de nombreuses maladies du foie persistent pendant longtemps sans symptômes et, sans diagnostic, vous pouvez ignorer les étapes de la maladie qui peuvent être traitées.

Quels tests doivent être pris et quelles sont les normes pour leurs résultats?

Si vous souhaitez poser un diagnostic, vous devez consulter votre médecin de famille ou votre thérapeute. C'est lui qui dispose d'informations détaillées sur les tests permettant de contrôler le foie. L’examen commencera par des analyses de sang visant à identifier les marqueurs spéciaux. Plus tard, si nécessaire, vous pourrez subir une échographie et une biopsie du foie.

En faisant un test sanguin biochimique pour déterminer l’état du foie, le médecin attire l’attention sur les indicateurs:

  • la valeur totale de la protéine ne dépasse normalement pas 85 g / l, mais ne tombe pas non plus en dessous de 68 g / l;
  • ALT (alanine aminotransférase), qui se situe normalement entre 10 et 40 U / l;
  • AST (aspartate aminotransférase), qui dans l'état normal du foie correspond à 10-30 U / l;
  • Phosphatase alcaline (phosphatase alcaline), à ​​l'état normal du corps, ne dépassant pas 270 U / l;
  • albumine, qui devrait tenir dans le cadre de 35 à 50 g / l;
  • la bilirubine, qui est distribuée à son tour à:
    • total, dont le taux va de 8 et demi à 20 et demi μmol / l;
    • libre, qui ne devrait pas dépasser 17,1 µmol / l, mais ne devrait pas être inférieur à 1,7;
    • et lié, dont la valeur inférieure normale est 0,86 et la valeur maximale - 5,1 µmol / l;
  • alma-amylase, à une vitesse de 25 à 125 U / l;
  • et faites également attention au niveau de gamma-glutamyltransférase ou GTT, dont la norme est de 2 à 55 U / l de sang;
  • alpha2-gamma globulines;
  • le fibrinogène;
  • Protéines C-réactives;
  • concentration en acides sialiques et séromucoïdes;
  • ainsi que le temps de prothrombine.

Il existe un test sanguin complet, qui inclut certains des indicateurs susmentionnés de la santé du foie, il s’appelle des tests hépatiques.

Quels sont les tests hépatiques?

Les tests de la fonction hépatique sont un type de test sanguin effectué pour déterminer l'état du foie. Les tests de la fonction hépatique comprennent:

  • ALT et AST;
  • Gamma-glutamyl transférase (GTT);
  • évaluation de la concentration en bilirubine;
  • protéines totales et albumine;
  • SCHF.

En outre, l'étude d'échantillons de foie peut compléter le test au thymol.

Comment se préparer à l'analyse?

Tests hépatiques - l'un des tests qui nécessitent une préparation préalable. Pour que le résultat reflète pleinement l'état du foie:

  • faire une prise de sang sur un estomac vide;
  • 2 jours avant l'analyse prévue, ne mangez pas d'aliments gras, d'aliments préparés, de restauration rapide;
  • ne pas succomber au stress et au moment d'abandonner l'activité physique;
  • pendant deux jours, ne buvez pas d'alcool;
  • le soir précédant l'analyse, ne buvez pas de thé ni de café forts, faites un dîner de repas légers;
  • Ne fumez pas et ne buvez pas de drogues avant l'analyse si elles ne sont pas vitales.

Le refus de médicaments est nécessaire en raison de la probabilité élevée d'obtenir un résultat d'analyse erroné. En particulier, il est recommandé de refuser:

  • les antibiotiques, qui sont déjà capables d'affecter le travail du foie;
  • des agents hormonaux;
  • les antidépresseurs;
  • médicaments qui stimulent le pancréas;
  • les barbituriques;
  • L'aspirine;
  • Le paracétamol;
  • et phénytoïne.

Est-il possible de comprendre en quoi la maladie est préoccupée par les résultats des tests hépatiques?

Seul un médecin professionnel peut complètement déchiffrer l'analyse biochimique et établir un diagnostic sur la base de ses résultats. Il existe de nombreuses caractéristiques auxquelles une personne sans formation médicale ne peut prêter attention. Mais il est tout à fait possible, selon certains résultats, de suspecter une cirrhose du foie ou une hépatite.

Biochimie

RENSEIGNEMENTS DE RÉFÉRENCE

Les tests sanguins pour examiner le foie et la vésicule biliaire sont des tests de laboratoire permettant d'évaluer leur état et leur fonctionnement. Les tests de laboratoire sur le sérum sanguin les plus informatifs et les plus fréquemment utilisés sont appelés les principaux indicateurs biochimiques. Ces indicateurs biochimiques peuvent être divisés en trois catégories:

  • études dont les résultats reflètent les dommages et la mort d'hépatocytes (cellules du foie) (taux d'ALT, d'AST);
  • la recherche, à la suite de laquelle nous obtenons des informations sur la capacité du foie à synthétiser (développer) certaines substances (niveau de protéines et de cholestérol dans le sérum sanguin, coagulogramme);
  • des études fournissant des informations sur l'état de la fonction excrétrice du foie, ainsi que sur la présence de cholestase (diminution du flux de bile dans le duodénum) provoquée par une obstruction des voies biliaires intrahépatiques et extrahépatiques (taux de bilirubine, phosphatase alcaline, GGT).

POURQUOI ET POURQUOI EST-IL NOMMÉ?

Paramètres biochimiques sanguins prescrits par un médecin après avoir examiné un patient si

  • il est nécessaire de subir une inspection de routine;
  • il y a des plaintes de goût amer dans la bouche, de douleur et de lourdeur dans l'hypochondre droit, des nausées, de la fatigue;
  • jaunissement de la peau et du blanc des yeux et présence d'œdème;
  • les proches parents ont des maladies du foie et de la vésicule biliaire;
  • Il est nécessaire de prendre en permanence des médicaments hépatotoxiques.

Les indicateurs biochimiques, souvent utilisés par les gastro-entérologues pour évaluer divers paramètres de l'activité du foie, de l'état de la vésicule biliaire et des voies biliaires:

Ces indicateurs jouent un rôle important dans le diagnostic des maladies du foie et de la vésicule biliaire, dans la détermination des causes et de la gravité du dysfonctionnement hépatique.

PATIENT DANS LES RÉSULTATS DE L’ENQUÊTE OBTENIRA

Déterminer les valeurs des paramètres biochimiques qui seront interprétés par le médecin traitant, en tenant compte de l'état du patient, aideront à poser un diagnostic, à déterminer le pronostic et à permettre de suivre l'évolution de la fonction hépatique au cours de la répétition de l'étude.

Comment vérifier le foie? Quels tests pour ce besoin de passer?

Les tests hépatiques devraient, pour chaque personne moderne, devenir une mesure préventive familière, car Les médecins disent qu'absolument, tout le monde est à risque de contracter la maladie de cet organe vital du patient. Les médecins attribuent cette menace à une mauvaise écologie, à la consommation d'alcool, en particulier de mauvaise qualité, à une grande quantité d'aliments gras et à une alimentation irrégulière et malsaine. Le mode de vie passif, le travail sédentaire et le manque d'exercice augmentent également le risque de maladie.

Un autre sujet concerne les personnes qui affirment que ce sont les tests hépatiques qui ont un effet néfaste, notamment en ce qui concerne les ultrasons. La méconnaissance des méthodes de recherche n'a épargné personne de maladies graves; craindre un capteur à ultrasons n'est donc pas seulement stupide, mais aussi, dans une certaine mesure, une menace pour la vie. Après tout, c’est à l’aide de tests rapides que l’on peut non seulement guérir, mais aussi prévenir de nombreuses maladies dangereuses.

Nous tenterons ensuite de déterminer quels tests vous devez passer pour évaluer l’état du foie, ainsi que la procédure de contrôle du foie sans quitter votre domicile.

Quand les tests sont-ils le plus souvent prescrits pour tester le foie?

Malheureusement, souvent, les tests de contrôle du foie ne sont pas prescrits à des fins prophylactiques, mais en cas de suspicion de maladie, lorsque les symptômes caractéristiques d’une maladie apparaissent ou gênent une vie normale:

  • douleur dans l'hypochondre droit;
  • la lourdeur dans ce domaine;
  • une augmentation du volume de l'abdomen, en particulier non symétrique, avec un côté droit plus grand, un motif veineux prononcé est visible sur celui-ci;
  • peau jaune et yeux blancs;
  • patine tachetée jaune sur la langue;
  • peau sèche, squameuse et irritante;
  • amertume dans la bouche et nausée constante.

Encore une fois, je tiens à souligner que pour vérifier le foie, la vésicule biliaire ou le pancréas, il n’est pas nécessaire de se plaindre de leur travail, cela doit être fait à titre préventif, à tout moment et de son plein gré. Après tout, de nombreuses maladies du foie persistent pendant longtemps sans symptômes et, sans diagnostic, vous pouvez ignorer les étapes de la maladie qui peuvent être traitées.

Quels tests doivent être pris et quelles sont les normes pour leurs résultats?

Si vous souhaitez poser un diagnostic, vous devez consulter votre médecin de famille ou votre thérapeute. C'est lui qui dispose d'informations détaillées sur les tests permettant de contrôler le foie. L’examen commencera par des analyses de sang visant à identifier les marqueurs spéciaux. Plus tard, si nécessaire, vous pourrez subir une échographie et une biopsie du foie.

En faisant un test sanguin biochimique pour déterminer l’état du foie, le médecin attire l’attention sur les indicateurs:

  • la valeur totale de la protéine ne dépasse normalement pas 85 g / l, mais ne tombe pas non plus en dessous de 68 g / l;
  • ALT (alanine aminotransférase), qui se situe normalement entre 10 et 40 U / l;
  • AST (aspartate aminotransférase), qui dans l'état normal du foie correspond à 10-30 U / l;
  • Phosphatase alcaline (phosphatase alcaline), à ​​l'état normal du corps, ne dépassant pas 270 U / l;
  • albumine, qui devrait tenir dans le cadre de 35 à 50 g / l;
  • la bilirubine, qui est distribuée à son tour à:
    • total, dont le taux va de 8 et demi à 20 et demi μmol / l;
    • libre, qui ne devrait pas dépasser 17,1 µmol / l, mais ne devrait pas être inférieur à 1,7;
    • et lié, dont la valeur inférieure normale est 0,86 et la valeur maximale - 5,1 µmol / l;
  • alma-amylase, à une vitesse de 25 à 125 U / l;
  • et faites également attention au niveau de gamma-glutamyltransférase ou GTT, dont la norme est de 2 à 55 U / l de sang;
  • alpha2-gamma globulines;
  • le fibrinogène;
  • Protéines C-réactives;
  • concentration en acides sialiques et séromucoïdes;
  • ainsi que le temps de prothrombine.

Il existe un test sanguin complet, qui inclut certains des indicateurs susmentionnés de la santé du foie, il s’appelle des tests hépatiques.

Quels sont les tests hépatiques?

Les tests de la fonction hépatique sont un type de test sanguin effectué pour déterminer l'état du foie. Les tests de la fonction hépatique comprennent:

  • ALT et AST;
  • Gamma-glutamyl transférase (GTT);
  • évaluation de la concentration en bilirubine;
  • protéines totales et albumine;
  • SCHF.

En outre, l'étude d'échantillons de foie peut compléter le test au thymol.

Comment se préparer à l'analyse?

Tests hépatiques - l'un des tests qui nécessitent une préparation préalable. Pour que le résultat reflète pleinement l'état du foie:

  • faire une prise de sang sur un estomac vide;
  • 2 jours avant l'analyse prévue, ne mangez pas d'aliments gras, d'aliments préparés, de restauration rapide;
  • ne pas succomber au stress et au moment d'abandonner l'activité physique;
  • pendant deux jours, ne buvez pas d'alcool;
  • le soir précédant l'analyse, ne buvez pas de thé ni de café forts, faites un dîner de repas légers;
  • Ne fumez pas et ne buvez pas de drogues avant l'analyse si elles ne sont pas vitales.

Le refus de médicaments est nécessaire en raison de la probabilité élevée d'obtenir un résultat d'analyse erroné. En particulier, il est recommandé de refuser:

  • les antibiotiques, qui sont déjà capables d'affecter le travail du foie;
  • des agents hormonaux;
  • les antidépresseurs;
  • médicaments qui stimulent le pancréas;
  • les barbituriques;
  • L'aspirine;
  • Le paracétamol;
  • et phénytoïne.

Est-il possible de comprendre en quoi la maladie est préoccupée par les résultats des tests hépatiques?

Seul un médecin professionnel peut complètement déchiffrer l'analyse biochimique et établir un diagnostic sur la base de ses résultats. Il existe de nombreuses caractéristiques auxquelles une personne sans formation médicale ne peut prêter attention. Mais il est tout à fait possible, selon certains résultats, de suspecter une cirrhose du foie ou une hépatite.

Diagnostic des maladies du foie et de la vésicule biliaire: analyses et recherches

Afin de diagnostiquer la possibilité de détecter diverses pathologies dans le foie et la vésicule biliaire, des méthodes de recherche avancées sont utilisées, qui permettent d'identifier la maladie en développement rapidement. Afin de réussir à guérir les tests et les examens médicaux prescrits par le médecin qui surveille le patient, il est très important qu'ils soient effectués sans délai, dans les meilleurs délais.

Quels tests doivent être effectués pour vérifier le foie et la vésicule biliaire

Si des signes suggèrent une atteinte possible du foie ou de la vésicule biliaire, vous devez contacter votre médecin généraliste et vous soumettre à un examen approfondi.

Quels tests faut-il prendre pour vérifier si la vésicule biliaire est hépatique?

La liste des tests et études pour les maladies du foie:

  • Test sanguin général.
  • Glycémie.
  • Coagulogramme.
  • Test sanguin biochimique: bilirubine (générale, directe, indirecte); le cholestérol; les triglycérides; phosphatase alcaline; la transaminase; protéines totales et fractions de protéines; l'urée
  • Marqueurs d'hépatite virale.
  • Analyse d'urine.
  • Urine sur pigments biliaires.
  • Coprogramme.
  • Excréments pour le sang caché.
  • Fibrogastroduodénoscopie et radioscopie de l'œsophage et de l'estomac pour déterminer les varices de l'œsophage et de l'estomac.
  • Echographie de la cavité abdominale avec définition des signes d'hypertension portale.
  • Réalisation d'une enquête pour identifier l'abus d'alcool.

La liste des tests et recherches pour les maladies de la vésicule biliaire:

  • Test sanguin général.
  • Glycémie.
  • Coprogramme.
  • Fibrogastroduodenoscopy.
  • Examen échographique de la cavité abdominale, si nécessaire, effectuez un petit-déjeuner test avec observation dynamique de la contractilité de la vésicule biliaire.
  • Intubation duodénale avec microscopie et culture de la bile.

Des tests supplémentaires pour les maladies du foie et de la vésicule biliaire après une cholécystectomie (ablation chirurgicale de la vésicule biliaire) sont des études sur la bilirubine, le cholestérol, les triglycérides, la phosphatase alcaline, les transaminases, l'amylase et les pigments biliaires. Une analyse supplémentaire du foie et de la vésicule biliaire est également un test d’urine général.

Méthodes modernes de recherche sur le foie et la vésicule biliaire

Les méthodes modernes de diagnostic des maladies du foie et de la vésicule biliaire comprennent les ultrasons. Dans la très grande majorité des cas, une échographie suffit à détecter les calculs biliaires, à déterminer leur taille, leur nombre, leur emplacement et la présence ou l'absence de signes d'inflammation.

Cette méthode d'étude du foie et de la vésicule biliaire ne nécessite pas de préparation complexe, ne présente pas de contre-indication, et est absolument indolore.

La probabilité de détection de calculs biliaires atteint 96%. En outre, avec l'échographie, vous pouvez collecter des informations sur les organes voisins.

Parmi les autres méthodes de diagnostic des maladies du foie et de la vésicule biliaire, on peut citer: un examen radiographique ou radioscopique, la radiographie avec introduction d’un agent de contraste (si le patient n’est pas allergique à un agent de contraste), un tomodensitomètre de la cavité abdominale.

Il est clair qu'actuellement, la principale méthode d'examen de la vésicule biliaire est l'échographie. Mais peu importe la qualité de la méthode, le dispositif est moderne, le médecin est qualifié, le patient doit y être préparé avec le plus grand soin.

La préparation à cette méthode d’étude du foie de la vésicule biliaire est simple et ne prend que trois jours. A cette époque, vous ne pouvez pas manger de pain noir, de légumes, de fruits, de pois, autrement dit, aucun aliment provoquant une libération accrue de gaz dans les intestins.

Trois jours avant l'étude, vous devez prendre des comprimés de mezim-forte - deux comprimés trois fois par jour. Le dernier jour avant le test, prenez Espumizan trois gélules trois fois par jour.

Rappelons que cet examen n’est pratiqué que sur un estomac vide.


Plus D'Articles Sur Le Foie

Régime alimentaire

Sensation d'éclatement dans l'hypochondre droit: causes principales, symptômes pathologiques, options de traitement

L'apparition d'une sensation de cambrure tangible dans l'hypochondre droit est un symptôme courant qui peut se manifester dans diverses maladies.
Régime alimentaire

Calculs biliaires - Causes, symptômes et traitement

La vésicule biliaire est un organe qui accumule la bile produite par le foie. Ce dernier est nécessaire à la digestion des aliments. Si nécessaire, il est jeté dans le duodénum.