Test du foie

Laisser un commentaire

Pour identifier la présence d'anomalies dans le foie, il est nécessaire de passer des tests de la fonction hépatique. Ce complexe de recherche biochimique qui détermine la quantité de certains composés dans le sang. Selon ces indices et leurs écarts par rapport à la norme, il est possible de déterminer le fonctionnement des organes et d’empêcher le développement de maladies hépatiques graves aux stades précoces.

Quand sont-ils nommés?

Des tests hépatiques sont effectués si certains facteurs suggèrent qu'une telle analyse est nécessaire. Ces raisons incluent:

  • l'effet de l'alcool sur le corps pendant une longue période, surdosage possible;
  • long traitement ou suspicion d'empoisonnement du sang en raison de facteurs externes (par exemple, injection d'une aiguille dans une seringue);
  • résultat insatisfaisant de la recherche générale sur le sérum sanguin;
  • la présence ou la suspicion du virus de l'hépatite de tout type;
  • la présence de maladies telles que l'obésité ou le diabète;
  • teneur anormale en fer dans le corps;
  • la présence de flatulences sur une longue période;
  • troubles hormonaux pouvant être provoqués par une insuffisance hépatique;
  • les résultats de l'échographie, indiquant des modifications pathologiques dans le foie;
  • toutes les maladies associées à la violation du corps.
Retour à la table des matières

Comment suivre et quelle formation sera nécessaire?

Pour obtenir le résultat le plus précis possible de l’analyse, vous devez vous préparer correctement, faute de quoi une erreur risque de se produire. La préparation comprend plusieurs étapes simples:

  • Quelques jours avant de prélever des échantillons, vous devrez abandonner toutes sortes de charges sportives;
  • il est nécessaire d'abandonner les produits qui créent une charge supplémentaire sur le corps - alcool, aliments gras et épicés;
  • essayez d'éviter les situations stressantes;
  • réduire le nombre de cigarettes fumées au moins un certain temps avant d'être testées. Le jour du test, il est conseillé de ne pas fumer du tout;
  • la veille de votre don de sang, vous ne devriez pas trop manger et boire des boissons toniques - thé, café;
  • si le patient suit un traitement médicamenteux, le médecin doit en être informé;
  • Le matin du jour de l'étude, il n'y a rien à manger. L'estomac doit être vide.
Retour à la table des matières

Qu'est-ce qui peut affecter les résultats?

Si un spécialiste a des doutes, il faudra refaire l'analyse. Même dans le cas où la préparation de l'enquête a été menée de bonne foi, des raisons peuvent conduire à des résultats erronés de l'analyse. Ceux-ci comprennent:

  • surpoids;
  • surcharge physique grave;
  • mode de vie passif (une personne passe beaucoup de temps en position assise, bouge un peu);
  • utilisation de médicaments;
  • compression de la veine avec un garrot en train de prélever du sang;
  • manque d'apport en protéines;
  • porter un enfant.

Informations générales: normes

Si des organes sont observés pathologie fonctionnelle, cela entraîne certains changements dans le corps. Les écarts varient à des degrés divers - en fonction des violations commises. Ce sont ces fluctuations qui aident les experts à évaluer les résultats de l'analyse: à déterminer la maladie et son degré de développement, ainsi que la nature des écarts. Par conséquent, afin de tirer des conclusions correctes sur l'état du foie, il est nécessaire d'étudier les indicateurs de sérum sanguin conformément aux normes prescrites. Vous devrez suivre comment ils sont élevés ou abaissés.

Pour une personne adulte en bonne santé, selon le sexe, il existe des indices normaux. Dans les cas où les modifications sont fortement déviées de la norme, il est préférable de répéter le test afin d'éviter toute erreur dans les résultats. Voici comment les échantillons doivent contenir le contenu en composés et enzymes:

Décryptage des analyses

Bilirubine

Ce composé joue un rôle important dans l'identification des pathologies hépatiques. Il existe des bilirubines directes, indirectes et totales. La détection des maladies se produit généralement avec des tests d’indice hépatique élevés des deux premières variétés. Cela signifie la présence de formes chroniques ou aiguës d'hépatite, de troubles du système biliaire, de surdose de drogue. De plus, le contenu de ce composé peut être concentré dans le sang, avec un manque de calories dans le corps (par exemple, lors de régimes et de jeûnes). Dans ce cas, il est nécessaire de prendre des mesures pour réduire le niveau de bilirubine. Cela nécessitera des conseils d'experts sur une base individuelle.

Aspartate aminotransférase

Les données sur les changements d'activité de l'enzyme montrent que les cellules hépatiques sont en train de disparaître. Si ses indices sont très élevés, cela peut signifier une hépatite virale ou la mort du tissu hépatique. De plus, une augmentation du taux indique un travail médiocre du muscle cardiaque. Pour déterminer quel organe est endommagé, l'analyse est généralement effectuée en tenant compte du rapport AST / ALT (dans l'état normal, il devrait être de 0,8-1). Lorsque le coefficient est inférieur - le foie est endommagé, plus - le coeur.

Alanine aminotransférase

Ce sont des substances spéciales qui se forment pendant le travail du système hépatique. Compte tenu des normes, leurs coefficients dans le corps ne doivent pas être dépassés. Si les indicateurs sont élevés, cela indique des maladies graves: nécrose, perfusion, hépatite, cirrhose, intoxication, surdose d'alcool.

Phosphatase alcaline

C'est une enzyme "responsable" de l'apport de phosphore dans les cellules. Les raisons de l'augmentation de cet indice peuvent être diverses maladies: tuberculose, jaunisse, décomposition des cellules d'un organe, sarcoïdose et mort des tissus du foie. Une légère augmentation du coefficient de phosphore alcalin chez le sexe faible est un processus normal pendant la ménopause et la grossesse. Chez les hommes, de telles exceptions ne sont pas observées.

Protéine d'albumine

C'est un type de protéine qui assure le transport des nutriments dans le corps. Le niveau de son contenu dans le sang diminue généralement dans des conditions telles que l’oncologie et les processus de destruction dans les cellules de l’organe et dans l’inflammation. L'augmentation du niveau de ce composé indique la présence de brûlures graves, de situations stressantes, de plaies et blessures, de déshydratation. Ceci est souvent accompagné de fièvre et de selles molles.

Gammaglutamine Transpeptidase

Le GTP est un indicateur très important. Même si les changements n'affectent pas les autres substances, la présence de la maladie sera révélée à un stade précoce de développement. En effet, il est très sensible aux modifications de l’environnement familier. En modifiant ce coefficient, il est possible de déterminer des violations telles que la présence de toxines, d’infections; identifier les effets de l'abus d'alcool, de nombreuses maladies gastro-intestinales, de problèmes vasculaires, de pathologies du muscle cardiaque, de diabète, etc. Les modifications de la quantité de cette enzyme chez la femme peuvent également être déclenchées par la prise de contraceptifs.

Protéines totales

Ces données combinent des substances telles que l'albumine et la globuline. Les indices protéiques varient avec les modifications des coefficients de ses constituants. Une diminution de sa quantité indique des violations de l'écoulement de la bile, des maladies de la vésicule biliaire, des processus inflammatoires du foie et de la cirrhose, ainsi que diverses formes d'hépatite et la présence de parasites dans le corps.

Temps de prothrombine et test au thymol

Le temps de prothrombine est un facteur qui indique le degré de coagulation du sang. Ses indicateurs peuvent varier en fonction des pathologies du foie, ainsi que de la teneur en vitamine K dans le sang. Les raisons des changements doivent être clarifiées. Test au thymol - indicateur de l’étude utilisé peu fréquemment. Il est produit en ajoutant au sang d'une substance spéciale - le thymol. Après cela, la quantité de sédiment dans le sérum sanguin est analysée. Le taux de turbidité varie de 0 à 5. En augmentant ces valeurs, il est possible de diagnostiquer une intoxication, une hépatite virale, le paludisme et une cirrhose hépatique.

Caractéristiques de l'analyse des indices chez l'enfant

L'analyse biochimique chez les enfants est plutôt instable. De nombreuses anomalies fonctionnelles avec l'âge reviennent à la normale. Ainsi, lors du test du sérum sanguin des enfants, des données supplémentaires, obtenues lors d'un examen médical, sont nécessaires. Les coefficients de la teneur en substances, certaines enzymes peuvent être augmentés ou diminués en fonction du fond hormonal et du groupe d'âge.

En conséquence, des tests hépatiques sont effectués, dont l’analyse qui sera différente de celle des hommes et des femmes adultes. Par exemple, si la valeur de la phosphatase alcaline est augmentée, cela est normal pour un enfant, car il a un organisme en croissance. Pour un adulte, un tel état de fait constitue une preuve directe de processus stagnants des voies biliaires. Avant de prélever des échantillons sur un enfant, un spécialiste doit fournir des informations sur l'heure du dernier repas et ce qui est inclus dans le régime alimentaire normal - produits laitiers, céréales, mélanges, fruits ou pâtisseries, etc. Vous devez également vous avertir des éventuels médicaments..

Changements de caractéristiques pendant la grossesse

Lors de l'accouchement, le test hépatique doit être obligatoire. À ce stade, le corps est soumis à de lourdes charges et des écarts de fonctionnement seront toujours présents, ce qui est souvent considéré comme une variante de la norme. Ainsi, le coefficient de bilirubine diminue au cours des 3 premiers mois de la grossesse et se normalise ensuite sans intervention. Avec une telle condition spéciale du corps, l'exacerbation de maladies hépatiques peut se produire. Sur cette base, la future mère devrait régulièrement subir des tests biochimiques à titre préventif.

Il y a des changements dans les autres indicateurs: au début, le niveau d'ALT diminue, ce qui est restauré à l'approche de l'accouchement. Le contenu d'AST tombe également. La GGT augmentera en cours de grossesse et diminuera au début et à la fin. L'indice de bilirubine diminue de près de moitié, mais sa teneur augmente légèrement au dernier trimestre. Si des changements se produisent dans de telles limites, il n'y a aucune raison de s'inquiéter. Cependant, si le degré de fluctuations est plus grand, il s'agit d'un signal d'action. Dans tous les cas, s'il y a des plaintes, il est nécessaire d'être sous la surveillance du médecin traitant.

Un test sanguin pour les tests de la fonction hépatique: indicateurs de décodage et de débit

Dans les pathologies du foie, l’une des procédures de diagnostic clés est l’étude du sang veineux.

Des tests hépatiques sont effectués pour évaluer le fonctionnement du corps et identifier la nature du processus pathologique. Sur la base des résultats obtenus, le médecin traitant peut avoir une idée de l'existence d'une forme aiguë ou chronique de la maladie et de la gravité de son atteinte.

Dans cet article, nous allons tout raconter sur les tests de la fonction hépatique: nous effectuerons une transcription des résultats en ligne, montrerons le taux des indicateurs et indiquerons comment bien préparer l’étude.

Indications d'étude

Les tests hépatiques sont nécessaires pour:

  • inflammation présumée, infection ou dommages viraux au foie;
  • la nécessité de surveiller la réponse du patient à la prise de certains médicaments (en particulier les antibiotiques);
  • la nécessité de déterminer la gravité de la cirrhose du foie;
  • plaintes de patients de douleur dans l'hypochondre droit, faiblesse, nausée;
  • planification de la grossesse;
  • le besoin de chirurgie.

Des tests hépatiques sont également nécessaires pour contrôler l’efficacité du traitement des maladies du foie.

Qu'est-ce qui est inclus dans le test du foie?

Les tests pour:

  • l'alanine aminotransférase;
  • aspartate aminotransférase;
  • la gamma-glutaotransférase;
  • la bilirubine;
  • protéines totales (notamment albumine);
  • phosphatase alcaline.

Lorsque les tissus hépatiques sont endommagés, les niveaux d'ALT et d'AST augmentent. L'albumine est un indicateur de la qualité de la production de protéines par le foie. Au niveau de la bilirubine, il est possible de juger du processus de neutralisation des substances toxiques par les cellules du foie.

Cependant, dans tous les cas, des écarts dans les indices n'indiquent pas la présence de pathologies hépatiques. Pour dresser un tableau clinique global et établir un diagnostic précis, il est nécessaire d'étudier les antécédents du patient, de procéder à un examen physique et de procéder à des tests de diagnostic supplémentaires.

Comment se préparer à la livraison?

Pour obtenir des résultats de recherche fiables, vous devez vous préparer à l'avance. Pour ce faire, vous devez remplir les conditions suivantes:

  1. Quelques jours avant le test, vous devez réduire considérablement l’activité physique.
  2. Abandonnez les spiritueux, les aliments gras, épicés et frits.
  3. Dans la mesure du possible, éliminez le stress et la surmenage nerveuse.
  4. Quelques jours avant l’examen, vous devez fumer moins et arrêter de fumer le jour de l’étude.
  5. Un jour avant l'analyse, vous devez manger modérément et abandonner le thé, le café et les boissons énergisantes.
  6. Il est impératif d'informer le médecin de l'admission de tout médicament à des fins thérapeutiques.
  7. Le jour de l'examen, l'estomac doit être vide.

Avant l'analyse est autorisé à boire uniquement de l'eau, puis en petites quantités. Les médecins recommandent la tubulure une semaine avant le test.

Changements de caractéristiques pendant la grossesse

La période de procréation expose le corps de la femme à des changements importants et, à ce stade, les tests de la fonction hépatique sont indispensables. Bien sûr, pendant 9 mois, une charge importante est créée sur le corps de la future mère, ce qui peut entraîner des déviations fonctionnelles. Dans une telle situation, ce n'est pas une anomalie, mais l'un des indicateurs de la norme.

Au cours du premier trimestre dans le sang d'une femme enceinte, le niveau de bilirubine diminue, mais il redevient ensuite normal. Pour éliminer le risque d’exacerbation des pathologies hépatiques, la future mère doit subir régulièrement des tests hépatiques.

Les indicateurs d'autres enzymes hépatiques changent également: par exemple, au début de la grossesse, la concentration d'ALAT diminue, revenant à la normale peu de temps avant l'accouchement. Le niveau d'AST est également réduit de manière significative. Les indices de GGT aux premier et troisième trimestres diminuent et ne se normalisent qu’en milieu de grossesse.

Au cours des six premiers mois, l’indice de bilirubine diminue et n’augmente que légèrement vers la fin de la grossesse. Si la future mère avait de tels changements, alors il n'y a aucune raison de s'inquiéter. Si les concentrations de ces substances augmentent ou diminuent de manière significative, une intervention médicale immédiate est nécessaire. Mais même si les écarts n’étaient pas enregistrés, la femme devrait consulter un médecin afin de déterminer les causes de l’indisposition.

Caractéristiques de l'analyse des indices chez l'enfant

Les indicateurs de l'analyse biochimique du sang chez les enfants sont sujets à de fréquents changements. Cependant, avec le temps, ils se stabilisent et cela se produit à mesure que l'enfant grandit. C'est pourquoi l'étude du sérum sanguin chez les patients jeunes prend en compte non seulement les résultats obtenus, mais également les données obtenues lors de l'enquête et de l'examen. Les niveaux de certaines enzymes peuvent être augmentés ou diminués - cela dépend des caractéristiques du fond hormonal et de l'âge de l'enfant.

Par conséquent, lors du déchiffrement des données de recherche, leur interprétation différera considérablement de celle des patients adultes. Par exemple, si la concentration de phosphatase alcaline augmente, cela est considéré comme la norme chez les enfants. Mais si une telle déviation est détectée chez l'adulte, il convient de l'alerter: de tels changements d'indicateurs peuvent indiquer une stagnation de la bile dans le corps.

Avant de procéder à des tests hépatiques chez l'enfant, les parents doivent impérativement informer le médecin de l'heure du dernier repas. Le régime alimentaire habituel d'un petit patient est tout aussi important dans ce cas. Les informations à ce sujet doivent également être fournies intégralement.

En outre, les parents doivent informer le médecin de l’acceptation de tout médicament par l’enfant.

Indicateurs rarement inclus dans la liste des tests requis.

Les médecins utilisent rarement les indicateurs des substances suivantes pour évaluer le fonctionnement du foie:

  1. Lactate déshydrogénase. Une augmentation de son niveau est observée dans les lésions virales ou toxiques du tissu hépatique.
  2. Cuivre et céruloplasmine, dont la détermination du niveau est nécessaire si une pathologie génétique telle que la maladie de Wilson-Konovalov est suspectée.
  3. Cholinestérase. La détermination de sa concentration aide à déterminer la sévérité de l'intoxication du corps et aide également à évaluer la performance du système hépatobiliaire. Diminuer le niveau de cette substance indique un empoisonnement chimique. Une déviation similaire est également observée chez les patients atteints de cirrhose du foie et de processus oncologiques au stade terminal. Une augmentation du taux de cholinestérase est observée au cours du développement de pathologies cardiovasculaires.

Norme des indicateurs

Les indices hépatiques normaux dépendent de l'âge et du sexe du patient. Ce n’est pas toujours le médecin qui rend le «verdict» après avoir noté les écarts alarmants dans les analyses - le test est souvent répété après un certain temps.

Le taux d'enzymes hépatiques est donné dans le tableau, qui peut être vu ci-dessous:

Si le patient ne se plaint pas d'indisposition et qu'aucun symptôme étrange ne le perturbe, alors même si les tests de la fonction hépatique ont montré un résultat supérieur ou inférieur à la norme, ils peuvent et doivent être répétés. Cela permettra au médecin de juger si un processus pathologique est en train de se dérouler ou si des erreurs ont été commises lors de l'analyse.

Décryptage des analyses

L'interprétation exacte et l'interprétation de ces tests de la fonction hépatique est effectuée exclusivement par un médecin compétent. Toutes les informations spécifiées dans cet article sont destinées à des fins d'information seulement!

Les résultats de l'analyse dépendent de l'endroit où elle a été effectuée. Chaque laboratoire dispose de sa propre méthodologie et de sa propre technologie pour effectuer des manipulations de diagnostic, ainsi que de ses propres équipements. Par conséquent, le formulaire avec les résultats indiquait le taux d'une substance.

  1. L'albumine est une protéine spécifique présente dans les quantités les plus élevées dans le sang et produite par les cellules du foie. Pour diagnostiquer les maladies du foie, il est plus important que le médecin connaisse l'évolution de la performance de fractions de protéines individuelles par rapport à la teneur totale en protéines. Ainsi, bien que l'albumine n'appartienne pas à des indicateurs très sensibles, des écarts dans ses indicateurs peuvent indiquer le développement de pathologies hépatiques et rénales. En outre, sa concentration est influencée par divers facteurs, notamment une alimentation malsaine. Une augmentation de l'albumine est observée dans la cirrhose, l'hépatite, les rhumatismes et d'autres maladies.
  2. Protéine totale dont les indicateurs combinent les niveaux d'albumine et de globuline. Les indicateurs de protéines totales peuvent varier en fonction de l’évolution des taux de ses composants. Sa diminution indique une violation de la sortie de la bile, des pathologies hépatiques inflammatoires et de la cirrhose, des maladies de la vésicule biliaire, etc.
  3. AST (aspartate aminotransférase). Cette substance est une enzyme du foie qui pénètre dans le sang en petites quantités. Avec ALT, cet élément est un élément essentiel des tests de la fonction hépatique. Chez les hommes, le niveau d'AST ne doit pas dépasser 41 unités par litre de sang. Pour les femmes, le taux est de 31 U / l. Pour identifier les processus pathologiques, seuls les indicateurs AST et ALT ne suffisent pas. Dans ce cas, une approche intégrée est nécessaire avec une évaluation du rapport des coefficients des autres indices (coefficient de De Ritis). Chez une personne en bonne santé, ces chiffres ne dépassent pas 1. Si le coefficient est augmenté, cela peut indiquer l'apparition de pathologies cardiaques ou un risque élevé d'infarctus du myocarde. La diminution des indicateurs indique des maladies hépatiques, y compris des processus destructeurs dans ses cellules.
  4. ALT (alanine aminotransférase). Ce sont les écarts par rapport aux indices normaux de cette substance qui sont considérés comme l’un des principaux signes de processus pathologiques aigus touchant le foie. Dans le même temps, une augmentation du taux d'ALAT dans le sang se produit même avant l'apparition des symptômes. Si les lésions tissulaires sont trop intenses, les indices sont décuplés. Les indicateurs AST et ALT augmentent avec la nécrose des cellules du foie, car les deux substances se trouvent dans le tissu de l'organe et participent activement au processus de métabolisme des acides aminés. Une mesure de diagnostic importante est la détermination du coefficient de De Rytis, lorsque le nombre d'ALT et d'AST est calculé. Avec la nature virale de l'hépatite, ces indicateurs sont inférieurs à un. Pour les pathologies dystrophiques chroniques, le coefficient caractéristique du coefficient est 1, mais le niveau de ces substances peut parfois dépasser 1. En cas de maladies alcooliques du foie, le coefficient de Ritis peut dépasser 2.
  5. Phosphatase alcaline. En s'écartant de son niveau par rapport à la norme, on peut suspecter le développement d'une cholestase et la formation d'une tumeur maligne du foie. Mais il n'est possible de juger de la présence de processus pathologiques que si les autres substances produites par l'organe sont également élevées. Cela s'explique par le fait que les isozymes de phosphatase alcaline sont contenues non seulement dans le foie, mais également dans le tissu osseux et les cellules intestinales. Si, en plus de la phosphatase alcaline, aucune enzyme n'est élevée, on parle alors de maladies non liées au foie.
  6. Le GTP est un indicateur important et peut indiquer la présence d'une maladie du foie même en l'absence d'anomalie dans les taux d'autres substances synthétisées par cet organe. C'est un élément très sensible aux divers changements de l'environnement familier. En modifiant les performances de cette substance, il est possible de juger une intoxication alcoolique, une intoxication par des produits toxiques, des pathologies du tractus gastro-intestinal, des problèmes de vaisseaux sanguins. L'augmentation de la concentration de GTP dans le sang des femmes peut survenir dans le contexte d'une consommation prolongée ou incontrôlée de contraceptifs hormonaux.
  7. La bilirubine est une substance spécifique qui est le principal indicateur de l'apparition d'une insuffisance hépatique. Avec l'hépatite directe et indirecte, la bilirubine augmente. La même chose se produit lorsque les voies biliaires sont obstruées, intoxiquées par des médicaments hépatotoxiques, des anomalies congénitales du système hépatobiliaire, etc. L'augmentation de la bilirubine directe et totale peut être le résultat d'une alimentation stricte ou du jeûne.
  8. Le temps de prothrombine est une étude simple dont l’essentiel est d’évaluer la capacité du foie à synthétiser des facteurs de coagulation sanguine. Les performances du test étant directement influencées par le niveau de vitamine K dans le corps du patient, il n’ya pas que la pathologie hépatique à l'origine de leur diminution. S'il y avait une augmentation de l'indice de prothrombine et qu'après l'introduction de la vitamine K, la situation n'avait pas changé, cela indiquerait le développement de processus pathologiques dans les tissus de l'organe.

Une approche intégrée des tests de la fonction hépatique contribue à un diagnostic précis. Sur la base des résultats obtenus, un traitement efficace est prescrit pour soulager l'inflammation, soulager les symptômes et améliorer la qualité de vie du patient.

Quel médecin contacter pour un traitement?

Afin de prévenir biochimique des tests sanguins peuvent être effectuées et des personnes en bonne santé. Cependant, il est souvent nécessaire de déterminer le niveau d'enzymes hépatiques si le patient se plaint de symptômes alarmants.

Si des écarts par rapport aux normes généralement acceptées ont été identifiés, le traitement peut être effectué par un spécialiste des maladies infectieuses, un hépatologue, un généraliste ou un chirurgien. Avant de prescrire des tests, le médecin est tenu d'informer le patient des règles de préparation à l'étude et des conséquences possibles de la pathologie actuelle.

Qu'est-ce que le test sanguin pour les tests de foie

Le foie effectue une neutralisation, une synthèse protéique et d'autres fonctions. Avec sa maladie, son activité change. Lorsqu'une partie des hépatocytes (cellules du foie) est détruite, les enzymes qu'ils contiennent pénètrent dans le sang. Tous ces processus sont reflétés dans l'étude biochimique d'échantillons dits de foie.

Les principales fonctions du foie

Le foie remplit des fonctions vitales, notamment:

  • élimine les substances nocives du sang;
  • convertit les nutriments;
  • préserve les minéraux et les vitamines sains;
  • régule la coagulation du sang;
  • produit des protéines, des enzymes, de la bile;
  • synthétise des facteurs pour lutter contre l'infection;
  • élimine les bactéries du sang;
  • neutralise les toxines dans le corps;
  • soutient l'équilibre des hormones.

Les maladies du foie peuvent nuire considérablement à la santé humaine et même entraîner la mort. C'est pourquoi il est nécessaire de consulter un médecin à temps et de passer le test de contrôle de la fonction hépatique lorsque de tels signes apparaissent:

  • la faiblesse;
  • fatigue
  • perte de poids inexpliquée;
  • jaunisse de la peau ou de la sclérotique;
  • gonflement de l'abdomen, des jambes et du contour des yeux;
  • urine foncée, décoloration fécale;
  • des nausées et des vomissements;
  • debout des selles molles;
  • lourdeur ou douleur dans l'hypochondre droit.

Indications d'étude

Les tests hépatiques fournissent des informations sur l'état du foie. Ils sont définis dans de tels cas:

  • diagnostic de maladies chroniques telles que l'hépatite C ou B;
  • surveiller les effets secondaires possibles de certains médicaments, en particulier les antibiotiques;
  • surveiller l'efficacité du traitement d'une maladie du foie déjà diagnostiquée;
  • détermination du degré de cirrhose du corps;
  • le patient a une sévérité dans le quadrant supérieur droit, une faiblesse, des nausées, des saignements et d'autres symptômes de maladie du foie;
  • la nécessité d'un traitement chirurgical pour une raison quelconque, ainsi que la planification de la grossesse.

De nombreuses études sont utilisées pour évaluer la fonction hépatique, mais la plupart d'entre elles visent à identifier une seule fonction et les résultats ne reflètent pas l'activité de l'organe entier. C’est pourquoi de tels tests hépatiques ont reçu la plus grande application pratique:

  • l'alanine aminotransférase (ALT ou ALT);
  • l'aspartate aminotransférase (AST ou AsAT);
  • l'albumine;
  • la bilirubine.

Les niveaux d'ALAT et d'AST augmentent lorsque les cellules du foie sont endommagées par la maladie de cet organe. L'albumine reflète la capacité du foie à synthétiser les protéines. Le niveau de bilirubine indique si le foie assume la fonction de détoxification (neutralisation) des produits métaboliques toxiques et leur excrétion avec la bile dans l'intestin.

Des modifications des tests de la fonction hépatique ne signifient pas toujours que le patient est atteint d'une maladie de cet organe. Seul un médecin peut évaluer le résultat de l'analyse en tenant compte des plaintes, de l'anamnèse, des données d'examen et d'autres tests de diagnostic.

Les tests hépatiques les plus courants

Les tests hépatiques consistent à déterminer des protéines ou des enzymes spécifiques dans le sang. Une anomalie de ces indicateurs peut être un signe de maladie du foie.

Cette enzyme est située à l'intérieur des hépatocytes. Il est nécessaire pour l'échange de protéines et lorsque des dommages cellulaires pénètrent dans le sang. Son augmentation est l'un des signes les plus spécifiques de la dégradation des cellules hépatiques. Cependant, en raison de la nature de la détermination en laboratoire, pas de toutes les pathologies, sa concentration augmente. Ainsi, chez les individus souffrant d’alcoolisme, l’activité de cette enzyme est réduite et, lors de l’analyse, on obtient de faux résultats normaux.

En plus des hépatocytes, cette enzyme étant présente dans les cellules du cœur et des muscles, sa définition isolée ne fournit aucune information sur l'état du foie. Le plus souvent, non seulement le niveau d'AST est déterminé, mais également le rapport ALT / AST. Ce dernier chiffre reflète plus précisément les dommages causés aux hépatocytes.

Phosphatase alcaline

Cette enzyme se trouve dans les cellules du foie, des voies biliaires et des os. Par conséquent, son augmentation peut indiquer des dommages non seulement aux hépatocytes, mais également au blocage des voies biliaires ou, par exemple, à une fracture ou à une tumeur de l'os. Il augmente également pendant la période de croissance intensive chez les enfants, augmentant éventuellement la concentration de phosphatase alcaline et pendant la grossesse.

Albumine

C'est la principale protéine synthétisée par le foie. Il comporte de nombreuses fonctionnalités importantes, par exemple:

  • retient le liquide dans les vaisseaux sanguins;
  • nourrit les tissus et les cellules;
  • transporte des hormones et d'autres substances dans tout le corps.

Une faible albumine indique une altération de la fonction hépatique synthétique liée aux protéines.

Bilirubine

Le terme «bilirubine totale» comprend la somme de la bilirubine indirecte (non conjuguée) et directe (conjuguée). Lors de la dégradation physiologique des globules rouges, l'hémoglobine qu'ils contiennent est métabolisée pour former une bilirubine indirecte. Il entre dans les cellules du foie et y est neutralisé. Dans les hépatocytes, la bilirubine indirecte est convertie en une substance directe inoffensive qui est excrétée de la bile dans l'intestin.

Une augmentation dans le sang de la bilirubine indirecte indique soit une dégradation accrue des globules rouges (par exemple, dans l'anémie hémolytique), soit une perturbation de la fonction de détoxication du foie. Une augmentation de la teneur en bilirubine directe est un signe d'altération de la perméabilité des voies biliaires, par exemple, une maladie des calculs biliaires, lorsqu'une partie de cette substance ne sort pas avec de la bile, mais est absorbée dans le sang.

Faire des recherches

Si nécessaire, le médecin donne des instructions spécifiques sur les médicaments à annuler avant de procéder à un test sanguin. Il est généralement recommandé de ne pas prendre d'aliments gras et frits pendant 2-3 jours, si possible, de refuser de prendre des médicaments.

Le prélèvement de sang est effectué dans la salle de traitement de la veine cubitale de la manière habituelle.

Les complications sont rares. Après avoir pris un échantillon de sang, les événements suivants peuvent se produire:

  • hémorragie sous la peau à l'endroit d'une ponction veineuse;
  • saignements prolongés;
  • évanouissement;
  • infection de la veine avec le développement de phlébite.

Après avoir pris du sang, vous pouvez mener une vie normale. Si le patient a la tête qui tourne, il vaut mieux qu'il se repose un moment avant de quitter la clinique. Les résultats de l'analyse sont généralement prêts le lendemain. Selon ces données, le médecin ne sera pas en mesure de dire exactement de quel type d'affection hépatique il existe, mais il établira un autre plan de diagnostic.

Evaluation des résultats

Le contenu normal des paramètres étudiés peut varier selon les laboratoires et est indiqué sur la forme du résultat. Cependant, il existe des règles indicatives.

  • ALT: 0,1–0,68 µmol / L ou 1,7–11,3 UI / L.
  • AST: 0,1–0,45 µmol / L ou 1,7–7,5 UI / L.

Les raisons de l'augmentation du niveau des deux enzymes:

  • hépatite aiguë ou chronique, cirrhose, stéatose hépatique;
  • inflammation des voies biliaires;
  • jaunisse obstructive (par exemple, dans la maladie de calculs biliaires);
  • cancer ou dommages toxiques à cet organe;
  • dégénérescence graisseuse aiguë chez la femme enceinte;
  • brûlures graves;
  • anémie hémolytique;
  • mononucléose infectieuse;
  • effets secondaires des anticoagulants, des anesthésiques, des contraceptifs oraux;
  • lésion musculaire, dermatomyosite, infarctus du myocarde, myocardite, myopathie.

Causes de l'augmentation de l'ALAT à un niveau d'AST normal ou légèrement élevé:

  • infarctus pulmonaire ou mésentérique;
  • pancréatite aiguë;
  • action du chloroforme, du tétrachlorure de carbone, de la vitamine C, du dopégite, des salicylates et du crapaud.

Le rapport AST / ALT s'appelle le coefficient de Rytis, il est égal à 1,33. Lorsque la pathologie du foie, elle diminue, avec les maladies du coeur et des muscles augmente de plus de 1.

Phosphatase alcaline: 0,01-0,022 UI / L.

  • hépatite, cirrhose, cancer du foie;
  • cholangite;
  • tumeur de la vésicule biliaire;
  • abcès du foie;
  • cirrhose biliaire primitive;
  • lésion métastatique du foie;
  • fractures osseuses;
  • hyperparathyroïdie;
  • Le syndrome de Cushing;
  • Sarcome d'Ewing;
  • lésions osseuses tumorales et métastatiques;
  • colite ulcéreuse;
  • infections microbiennes intestinales, par exemple, dysenterie;
  • thyrotoxicose;
  • action des anesthésiques, albumine, barbituriques, dopegita, AINS, acide nicotinique, méthyltestostérone, méthylthiouracile, papavérine, sulfonamides.

Albumine: la norme dans le sérum est de 35 à 50 g / l.

  • la famine et d'autres causes d'absorption réduite de protéines dans le corps;
  • hépatite aiguë et chronique, cirrhose;
  • tumeurs malignes;
  • maladies infectieuses graves;
  • une pancréatite;
  • maladies des reins, des intestins, de la peau (brûlures);
  • la fibrose kystique;
  • une augmentation significative de l'activité de la glande thyroïde;
  • Maladie d'Itsenko-Cushing.

Bilirubine: total 8,5–20,5 μmol / l, ligne droite 2,2–5,1 μmol / l.

  • hépatite, cirrhose, tumeurs du foie;
  • jaunisse d'origine mécanique;
  • anémie hémolytique;
  • intolérance au fructose;
  • Syndrome de Crigler-Nayar ou Dabin-Johnson;
  • La maladie de Gilbert;
  • jaunisse des nouveau-nés.

Causes de l'augmentation directe de la bilirubine dans le sang:

  • jaunisse d'origine mécanique;
  • diverses hépatites;
  • la cholestase;
  • l'action des androgènes, du mercazole, de la pénicilline, des aminosides, des sulfamides, des contraceptifs oraux et de l'acide nicotinique;
  • Syndrome de Dabin-Johnson ou Rotor;
  • diminution de l'activité thyroïdienne chez le nouveau-né;
  • abcès dans le tissu hépatique;
  • la leptospirose;
  • inflammation du pancréas;
  • dégénérescence du foie chez les femmes enceintes;
  • intoxication avec un champignon toxique.

Causes d'une augmentation de la bilirubine sanguine indirecte:

  • anémie d'origine hémolytique;
  • syndrome d'écrasement;
  • Syndrome de Crigler-Nayar, maladie de Gilbert;
  • érythroblastose;
  • galactosémie et intolérance au fructose;
  • hémoglobinurie paroxystique;
  • La maladie de Botkin (hépatite A);
  • la leptospirose;
  • thrombose veineuse de la rate;
  • action du benzène, de la vitamine K, de la dopamine, des anesthésiques, des AINS, de l'acide nicotinique, de la tétracycline, des sulfamides, du venin de champignon.

Syndromes biochimiques

Changer la fonction hépatique est possible avec différentes pathologies. Pour souligner les dommages au foie, les médecins utilisent des syndromes biochimiques appropriés:

  • cytolytique (désintégration des hépatocytes);
  • inflammatoire (inflammation, y compris la nature auto-immune);
  • cholestatique (stagnation de la bile).

La variante cytolytique de la lésion est attendue avec l'augmentation de l'ALT et de l'AST. Pour le confirmer, des analyses supplémentaires sont utilisées pour déterminer la teneur en fructose 1-phosphataldolase, sorbitol déshydrogénase, ornithylcarbamoyltransférase, succinate déshydrogénase.

La concentration d'ALAT et d'AST peut déterminer l'activité de l'hépatite et de la cirrhose:

Test du foie

Un test sanguin biochimique fait partie intégrante du diagnostic de la maladie du foie. Des tests hépatiques sont nécessaires pour évaluer la fonction de l'organe, en identifiant la nature de la maladie. La gradation des résultats vous permet de déterminer si le médecin est confronté à un processus aigu ou chronique et quelle est l'étendue des dommages au foie.

Liste d'indicateurs

Les échantillons hépatiques sont une section d'un laboratoire de biochimie de laboratoire qui repose sur un test sanguin. Ils incluent une gamme d’indicateurs tels que:

  1. Alanine aminotransférase (ALT), aspartate aminotransférase (AST).
  2. Gamma-glutamyltransférase (GGT).
  3. Phosphatase alcaline (phosphatase alcaline).
  4. Bilirubine (commune, directe, indirecte).
  5. La protéine est commune.
  6. Albumine.

Les échantillons sédimentaires peuvent être utilisés pour évaluer la teneur en protéines: thymol, sublimé, etc. Ils étaient auparavant inclus dans la liste des études comme étant obligatoires, mais avec l'introduction de nouvelles méthodes de diagnostic en laboratoire, la demande est devenue moins importante. Reste la pertinence de déterminer l'activité du processus dans l'hépatite et la cirrhose du foie.

Des tests hépatiques élevés signifient une augmentation du nombre de gamma-globulines et de bêta-globulines et une diminution de la concentration d'albumine et confirment la présence d'un processus inflammatoire dans le foie.

L'hyperlipidémie influe sur la précision du résultat, ce qui se produit lorsque le patient mange avant l'étude des aliments gras. De fausses informations peuvent être obtenues si, en plus des maladies du foie, il existe des maladies du rein, des lésions systémiques du tissu conjonctif.

La liste des paramètres requis pour déterminer les indicateurs comprend souvent des composants du spectre lipidique, autrement dit des lipidogrammes.

Ce sont le cholestérol total, les lipoprotéines de haute, basse et très basse densité (fractions de cholestérol), les triglycérides (esters de glycérol et d’acides gras).

Calculé également le coefficient athérogène, qui indique la probabilité d'athérosclérose. Une augmentation de la teneur en triglycérides est observée avec une infiltration graisseuse du foie; Les tests hépatiques relatifs à cet indicateur ont augmenté pendant la grossesse.

Le cholestérol et les lipoprotéines sont déterminés à détecter la pathologie cardiovasculaire, mais ils ne sont pas très informatifs sur les maladies du foie.

Les paramètres hépatiques de l'analyse biochimique du sang comprennent, dans certains cas, le fer sérique. L'augmentation du niveau associée à l'augmentation de l'AST et de l'ALT est un signe clair de la destruction des hépatocytes (cellules du foie).

Que montrent les tests hépatiques si seul le fer sérique augmente? En règle générale, cela peut résulter de sa réception ou de son accumulation excessive et nécessite un examen supplémentaire.

Indicateurs rarement identifiables

La lactate déshydrogénase et ses isoenzymes ne sont pas incluses dans la norme des tests hépatiques, mais sont importantes pour le décodage des tests sanguins dans des conditions normales et pathologiques. L'augmentation est observée chez les patients souffrant d'hépatite virale et toxique, de cirrhose du foie.

Le prélèvement sanguin hépatique de cuivre et de céruloplasmine est nécessaire pour le diagnostic de pathologies génétiques graves - maladie de Wilson - Konovalov.

Les acides biliaires s’accumulent dans les tissus au cours de la cholestase (stase biliaire). Les analyses de sang hépatiques peuvent devenir plus informatives si la concentration en acides biliaires est déterminée lorsque la maladie a une composante cholestatique.

La cholinestérase sérique (pseudocholinestérase) appartient à la classe des enzymes. En raison de maladies du foie telles que l'hépatite, la cirrhose, les métastases hépatiques et la stagnation de l'insuffisance cardiaque, sa concentration dans le sérum sanguin diminue.

Normes hépatiques

Découvrir la présence d'une pathologie ne peut être comparé qu'avec les indicateurs d'une personne en bonne santé. Le taux d'échantillons de foie est indiqué dans le tableau:

Les tests hépatiques avec des fluctuations significatives inférieures ou supérieures à la norme et en l'absence de signes de maladie doivent être répétés pour éliminer les erreurs à tous les stades de l'analyse.

La valeur des études standard

Le décryptage du test sanguin pour le complexe hépatique est effectué à la réception chez le médecin traitant, qui se concentre sur un ensemble de symptômes cliniques et les résultats obtenus. Il est également utile pour le patient de connaître les principaux composants du profil biochimique destiné au diagnostic d’une maladie du foie.

Les normes des échantillons de foie sont indiquées sur les formulaires, mais les déviations dans le sens des indicateurs croissants ou décroissants nécessitent une étude détaillée.

L’activité biochimique du processus pathologique dans le foie peut être évaluée en passant le test des enzymes hépatiques dans le sang:

  1. Aspartamine transférase.
    Indicateur de maladies du foie. En outre, il est utilisé comme marqueur des dommages au muscle cardiaque (myocarde). L'analyse de décodage des échantillons de foie vise à identifier un niveau accru d'AST, ce qui se produit lors d'une hépatite, une tumeur du foie.
  2. Alaninemine transferase.
    C'est le niveau d'alanine aminotransférase qui est considéré comme un signe fiable d'atteinte hépatique aiguë. Le changement de valeur à la hausse est observé avant même l'apparition d'une clinique brillante. Avec un volume important de dommages au tissu hépatique, l’indice décuple.
    AST et ALT sont des enzymes localisées dans la cellule qui participent au métabolisme des acides aminés. La concentration augmente avec la nécrose des hépatocytes. Un critère de diagnostic précieux peut être le coefficient de Rytis, calculé sur la base du rapport ALT / AST; dans l'hépatite virale, sa valeur est inférieure à 1. Les maladies inflammatoires chroniques accompagnées de modifications dystrophiques sont caractérisées par un indice égal ou supérieur à 1. Un coefficient de Ritis supérieur à 2 est observé dans les cas de maladie alcoolique du foie.
  3. Gamma-glutamyltransférase (gamma-glutamyltranspeptidase).
    Combien d'unités de GGTP dans l'échantillon de foie sont considérées comme valides? Les chiffres vont normalement de 8 à 61 UI / L pour les hommes et de 5 à 36 UI / L pour les femmes. L'enzyme est active dans la cholestase, l'inflammation, les processus tumoraux et les maladies alcooliques du foie. Il est également renforcé par l’utilisation de médicaments aux effets hypnotiques et anxiolytiques appartenant au groupe des benzodiazépines et des barbituriques, à l’utilisation de substances narcotiques et au contact avec des poisons hépatotoxiques.
  4. Phosphatase alcaline.
    Il fait partie des marqueurs les plus précis de la cholestase et du carcinome hépatocellulaire (une tumeur maligne du foie). Toutefois, il est considéré comme une preuve d'atteinte hépatique uniquement avec une augmentation simultanée d'autres indicateurs du complexe hépatique dans un test sanguin. Cela s'explique par le fait que des isoenzymes de phosphatase alcaline sont contenues, en plus du foie, dans le tissu osseux, la paroi intestinale, etc. L'augmentation isolée de la phosphatase alcaline peut être le reflet du processus pathologique de la localisation extrahépatique.

Que signifie une augmentation des résultats des tests d'enzymes hépatiques? Une activité biochimique excessive confirme l'hypothèse d'un processus pathologique aigu.

Une augmentation prolongée mais moins prononcée des tests hépatiques peut indiquer une inflammation chronique, un rétrécissement de la lumière des voies biliaires en raison d'une obstruction incomplète (chevauchement).

Parmi les pigments biliaires, il est nécessaire d'estimer le niveau de bilirubine pour déchiffrer l'analyse des échantillons de foie. Il est divisé en types suivants:

  • commun;
  • droit (conjugué, couplé);
  • indirect (non conjugué, gratuit).

L’indice total de la bilirubine augmente en raison de l’une ou des deux fractions (directe, indirecte), dont le niveau détermine sa valeur.

Des tests hépatiques en biochimie sanguine sont nécessaires pour le diagnostic différentiel de conditions impliquant la jaunisse.

La jaunisse hémolytique est caractérisée par une augmentation de la fraction de bilirubine indirecte, tandis que la fraction mécanique augmente la valeur de la fraction directe. À propos de la jaunisse parenchymateuse parler dans le cas d'une augmentation significative et directe, et indirecte, et en général, la bilirubine totale.

Les indicateurs de protéines sériques sont également inclus dans l'analyse des échantillons de foie:

  1. Protéines totales
    Le taux de protéines totales dans les échantillons de foie chez les femmes et les hommes est compris entre 60 et 80 g / l. Une hypoprotéinémie (diminution des protéines totales) accompagne une maladie hépatique chronique. L'hyperprotéinémie est observée pendant l'exercice, la déshydratation.
  2. Albumine.
    L'albumine est une protéine de transport dont le rôle est de transférer des hormones, des vitamines, des acides gras et d'autres substances entre cellules. Des tests hépatiques légèrement élevés pendant la grossesse et l'allaitement (allaitement), applicables à l'albumine, sont dans les limites de la normale. L'albumine diminue au cours de la pathologie hépatique chronique.

Caractéristiques de l'analyse biochimique du sang

La fiabilité des tests est la base d'un traitement de qualité. Le patient doit savoir comment effectuer une analyse pour des tests hépatiques et respecter scrupuleusement les règles. Il est également important de savoir comment les tests hépatiques sont effectués.

L'analyse biochimique du sang est effectuée à jeun, avant la radiographie, les ultrasons, sinon le décodage des échantillons de foie change, même si les indicateurs sont normaux. La période d'abstinence de la nourriture est de 8-12 heures. Il est interdit de thé, café, même sans sucre, alcool, eau permise.

Les aliments gras devraient également être exclus. L'heure est choisie le matin - les résultats des tests hépatiques peuvent fluctuer au cours de la journée.

Entre le tabagisme et le don de sang devrait prendre plus de deux heures. Si le patient prend des médicaments qui ne peuvent pas être annulés, vous devez en informer le médecin traitant. L'exercice à la veille de l'analyse, ainsi que le stress psycho-émotionnel, peuvent interférer avec le déchiffrement fiable des échantillons de foie en raison de résultats incorrects.

Le sang est prélevé dans une veine, après quoi les éléments mis en forme sont séparés du sérum par centrifugation. La manipulation est effectuée à l'aide d'une aiguille jetable et d'un traitement obligatoire avec un antiseptique du site de ponction.

L'hémolyse (destruction des globules rouges) et les piments (particules grasses) dans le sérum interfèrent avec la qualité du test. Les résultats des tests hépatiques et des analyses de sang ne peuvent être déchiffrés dans leur ensemble, il est nécessaire de reprendre le matériel.

Les modifications du cours de la maladie sont reflétées dans les données des tests sanguins hépatiques; Cela vous permet de suivre la dynamique de la maladie et d'évaluer l'efficacité du traitement.

Quel médecin contacter

La recherche biochimique est parfois effectuée par des personnes en bonne santé, par exemple lors d’examens préventifs. Mais la plupart des analyses de sang qui déterminent la performance du complexe hépatique doivent identifier leurs déviations par rapport à la norme en présence de plaintes pertinentes des patients.

Les problèmes de diagnostic et de traitement des maladies pour lesquelles les tests hépatiques sont élevés sont traités par des médecins tels qu'un thérapeute, un spécialiste des maladies infectieuses, un hépatologue, un chirurgien. Avant d’envoyer le patient au laboratoire, vous devez le familiariser avec les règles de contrôle et vous avertir des conséquences pouvant entraîner une violation.

Les tests hépatiques ont augmenté pour diverses raisons; un examen individuel de chaque cas est requis.

Le décodage du test sanguin pour les tests hépatiques est généralement possible après seulement quelques heures ou le lendemain de l'accouchement. Cela dépend du moment du prélèvement sanguin, de l'étendue des études, de leur complexité et des capacités techniques du laboratoire.

Le médecin traitant explique exactement quelle numération du foie diffère de la norme et élabore un plan d'examen et de traitement approfondi.

Un test sanguin pour les tests de la fonction hépatique - indicateurs, taux et causes des écarts.

L’analyse biochimique du sang est l’un des principaux éléments du diagnostic des affections associées aux structures du foie. Un test sanguin pour les tests de la fonction hépatique, une étude extrêmement importante qui permet d’évaluer les caractéristiques fonctionnelles d’un organe et de détecter rapidement tout écart par rapport à la norme.

Les résultats des analyses obtenues permettent au spécialiste de déterminer le type de processus pathologique auquel il est confronté - aigu ou chronique, et l’ampleur de la lésion organique.

Indications pour les tests de la fonction hépatique.

En cas d’altération de la santé et d’apparition de symptômes caractéristiques, le médecin peut vous prescrire une analyse appropriée. Quand des signes tels que:

  • Douleur dans l'hypochondre droit;
  • Sensation de lourdeur dans le foie;
  • Sclérotique jaune des yeux;
  • Jaunissement de la peau;
  • Nausées sévères, indépendamment de l'apport alimentaire;
  • Augmenter la température corporelle.

S'il existe déjà des diagnostics différenciés, tels qu'une inflammation du foie d'origine virale, le phénomène de stagnation de la bile dans les canaux, des processus inflammatoires dans la vésicule biliaire, une analyse des échantillons de foie est essentielle pour surveiller la maladie.

L’indication des tests de la fonction hépatique nécessaires est un traitement médicamenteux, avec l’utilisation de substances puissantes pouvant endommager les unités structurelles du foie, ainsi que l’abus de boissons alcooliques chroniques.

Nausée - la raison de l'analyse

Le spécialiste écrit les directives pour l'analyse des échantillons de foie et, en cas de suspicion possible de diabète sucré, avec des taux élevés de fer dans le sang, des modifications de la structure de l'organe lors de l'examen échographique et une augmentation du météorisme. Les indications pour l'analyse sont l'hépatose et l'obésité du foie.

Composants protéiniques du foie

Tests hépatiques, il s'agit d'une section distincte des études de laboratoire. La base de l'analyse - matériel biologique - sang.

Une série de données, y compris des tests de la fonction hépatique:

  • Alanine aminotransférase - ALT;
  • Aspartate aminotransférase - AST;
  • Gamma-glutamyltransférase-GGT;
  • Phosphatase alcaline - phosphatase alcaline;
  • Bilirubine totale, directe et indirecte;

Afin de donner une évaluation objective de la teneur en composants protéiques, des échantillons sédimentaires ont été utilisés sous forme de thymol et de phénols sublimés. Auparavant, ils étaient utilisés partout dans les analyses de base des échantillons de foie, mais de nouvelles techniques les ont supplantées.

Dans les méthodes modernes de diagnostic en laboratoire, ils sont utilisés en supposant la présence d'une inflammation du foie d'étiologies diverses et avec des substitutions irréversibles du tissu parenchymateux du foie.

Des quantités accrues de gamma-globulines et de bêta-globulines, avec une diminution d'albumine, indiquent la présence d'une hépatite.

Normes et décodage de certains indicateurs

Grâce à une analyse spécifique, il est possible d'identifier la nature du foie altéré et d'évaluer sa fonctionnalité. Le décodage des données aidera à mieux connaître le processus pathologique possible.

C'est important! Déchiffrer correctement et prescrire un traitement adéquat, ne peut que le médecin traitant.

Une augmentation de l'activité enzymatique de l'ALT et de l'AST donne à penser que les structures cellulaires de l'organe sont perturbées et que les enzymes sont transportés directement dans la circulation sanguine. Dans la fréquence des cas, avec une augmentation du contenu en alanine aminotransférase et en aspartate aminotransférase, il est possible de parler de la présence d’inflammations hépatiques virales, toxiques, médicinales et médicinales.

De plus, la teneur en aspartate aminotransférase est utilisée comme indicateur pour déterminer les anomalies du myocarde.

L'augmentation de la LDH et de la phosphatase alcaline indique un processus stagnant dans le foie et est associée à une détérioration de la conductivité dans les conduits de la vésicule biliaire. Cela peut être dû à un blocage avec des calculs ou, dans le cas d'une tumeur, aux conduits de la vésicule biliaire. Une attention particulière doit être portée à la phosphatase alcaline, qui augmente le cancer du foie.

Une diminution de la valeur totale des protéines peut être le signe de divers processus pathologiques.

Une augmentation des globulines et une diminution de la teneur en autres protéines indiquent qu'il existe des processus de nature auto-immune.

Changer le contenu de la bilirubine - une conséquence des dommages aux cellules du foie, indique une violation des voies biliaires.

Tests et taux de foie:

  1. ALS - 0,1 à 0,68 mmol * l;
  2. AST - 0,1, 0,45 mmol * l;
  3. Membrane alcaline - 1-3 mmol * L;
  4. GGT - 0,6-3,96 mmol * l;
  5. Bilirubine totale - 8,6-20,5 micromoles;
  6. Protéine totale - 65-85 hl;
  7. Albumines - 40-50 hl;
  8. Globulins - 20-30 hl.

Outre le panel d'indicateurs de base de la fonctionnalité du foie, il existe également des échantillons supplémentaires non standard. Ceux-ci comprennent:

  • Protéines totales;
  • L'albumine;
  • La 5-nucléotidase;
  • Coagulogramme;
  • Tests immunologiques;
  • La céruloplasmine;
  • Alpha-1 antitrypsine;
  • Ferritine.

Dans l'étude des coagulogrammes, la coagulation du sang est déterminée, car les facteurs de coagulation sont déterminés précisément dans les structures hépatiques.

Les tests immunologiques sont utilisés en cas de suspicion de cirrhose biliaire primitive, de cirrhose auto-immune ou de cholangite.

La céruloplasimine - permet de déterminer la présence d'une dystrophie hépatolentique et d'un excès de ferritine, est un marqueur d'une maladie génétique se manifestant par une violation du métabolisme du fer et son accumulation dans les tissus et les organes.

Bonne préparation à l'étude

La base d'un traitement adéquat est la fiabilité des résultats obtenus. Le patient, avant de passer des tests hépatiques, vous devez savoir quelles règles doivent être suivies.

1. La biochimie sanguine est effectuée exclusivement à jeun, après quoi des examens radiographiques et échographiques doivent être effectués. Sinon, les indicateurs pourraient être déformés.

C'est important! Avant, directement, par livraison de l’analyse, il est interdit d’utiliser du thé, du café, des boissons alcoolisées et même de l’eau.

2. À la veille des tests prévus pour les tests de la fonction hépatique, il est important de refuser les aliments gras.

3. Lorsque vous prenez des médicaments qu'il est impossible de refuser, vous devriez consulter votre médecin. Vous devriez également abandonner l'effort physique ainsi que le stress émotionnel. Puisque cela peut entraîner des résultats peu fiables.

4. Prise de fluide biologique pour l'étude, réalisée à partir d'une veine.

Les résultats

Les mauvais tests hépatiques peuvent être dus à divers facteurs:

  • Surpoids, obésité;
  • Compression d'une veine lors du prélèvement sanguin;
  • Hypodynamie chronique;
  • Végétarisme;
  • La période de porter un enfant.

Méthodes de diagnostic supplémentaires

Pour les troubles sanguins, le médecin traitant peut prescrire des études supplémentaires, notamment:

  • Effectuer la numération globulaire pour l'invasion par les helminthes;
  • Échographie des organes de la cavité abdominale;
  • Étude radiographique à l'aide d'un agent de contraste;
  • Imagerie par résonance magnétique du foie - pour identifier d'éventuelles métastases;
  • Laparoscopie avec biopsie du foie - lorsqu'un néoplasme est détecté, un échantillon de tissu tumoral est nécessaire pour déterminer le type d'éducation.

Un diagnostic opportun et un traitement bien choisi aideront à maintenir le fonctionnement normal du foie pendant de nombreuses années. Des études ont montré que le foie était capable de récupérer. Un mode de vie sain, une nutrition adéquate, un repos adéquat et l'absence de facteurs de stress sont donc la clé de la santé à long terme.


Article Précédent

Teinture d'ours

Plus D'Articles Sur Le Foie

Cholécystite

Que traite la bile d'ours - propriétés curatives et contre-indications

Tout le monde sait que les réserves de graisse et la bile aident les ours à dormir tout au long de l'hiver. Ils protègent l'animal des gelées sévères, ne permettent pas de mourir de faim et de froid.
Cholécystite

Recettes pour un régime délicieux pour 5 tables par jour

Diet 5 est un aliment complet, prescrit pour les maladies du pancréas et de la vésicule biliaire. En plus des médicaments, l’alimentation est une condition essentielle du rétablissement.