Un test sanguin pour les tests de la fonction hépatique: indicateurs de décodage et de débit

Dans les pathologies du foie, l’une des procédures de diagnostic clés est l’étude du sang veineux.

Des tests hépatiques sont effectués pour évaluer le fonctionnement du corps et identifier la nature du processus pathologique. Sur la base des résultats obtenus, le médecin traitant peut avoir une idée de l'existence d'une forme aiguë ou chronique de la maladie et de la gravité de son atteinte.

Dans cet article, nous allons tout raconter sur les tests de la fonction hépatique: nous effectuerons une transcription des résultats en ligne, montrerons le taux des indicateurs et indiquerons comment bien préparer l’étude.

Indications d'étude

Les tests hépatiques sont nécessaires pour:

  • inflammation présumée, infection ou dommages viraux au foie;
  • la nécessité de surveiller la réponse du patient à la prise de certains médicaments (en particulier les antibiotiques);
  • la nécessité de déterminer la gravité de la cirrhose du foie;
  • plaintes de patients de douleur dans l'hypochondre droit, faiblesse, nausée;
  • planification de la grossesse;
  • le besoin de chirurgie.

Des tests hépatiques sont également nécessaires pour contrôler l’efficacité du traitement des maladies du foie.

Qu'est-ce qui est inclus dans le test du foie?

Les tests pour:

  • l'alanine aminotransférase;
  • aspartate aminotransférase;
  • la gamma-glutaotransférase;
  • la bilirubine;
  • protéines totales (notamment albumine);
  • phosphatase alcaline.

Lorsque les tissus hépatiques sont endommagés, les niveaux d'ALT et d'AST augmentent. L'albumine est un indicateur de la qualité de la production de protéines par le foie. Au niveau de la bilirubine, il est possible de juger du processus de neutralisation des substances toxiques par les cellules du foie.

Cependant, dans tous les cas, des écarts dans les indices n'indiquent pas la présence de pathologies hépatiques. Pour dresser un tableau clinique global et établir un diagnostic précis, il est nécessaire d'étudier les antécédents du patient, de procéder à un examen physique et de procéder à des tests de diagnostic supplémentaires.

Comment se préparer à la livraison?

Pour obtenir des résultats de recherche fiables, vous devez vous préparer à l'avance. Pour ce faire, vous devez remplir les conditions suivantes:

  1. Quelques jours avant le test, vous devez réduire considérablement l’activité physique.
  2. Abandonnez les spiritueux, les aliments gras, épicés et frits.
  3. Dans la mesure du possible, éliminez le stress et la surmenage nerveuse.
  4. Quelques jours avant l’examen, vous devez fumer moins et arrêter de fumer le jour de l’étude.
  5. Un jour avant l'analyse, vous devez manger modérément et abandonner le thé, le café et les boissons énergisantes.
  6. Il est impératif d'informer le médecin de l'admission de tout médicament à des fins thérapeutiques.
  7. Le jour de l'examen, l'estomac doit être vide.

Avant l'analyse est autorisé à boire uniquement de l'eau, puis en petites quantités. Les médecins recommandent la tubulure une semaine avant le test.

Changements de caractéristiques pendant la grossesse

La période de procréation expose le corps de la femme à des changements importants et, à ce stade, les tests de la fonction hépatique sont indispensables. Bien sûr, pendant 9 mois, une charge importante est créée sur le corps de la future mère, ce qui peut entraîner des déviations fonctionnelles. Dans une telle situation, ce n'est pas une anomalie, mais l'un des indicateurs de la norme.

Au cours du premier trimestre dans le sang d'une femme enceinte, le niveau de bilirubine diminue, mais il redevient ensuite normal. Pour éliminer le risque d’exacerbation des pathologies hépatiques, la future mère doit subir régulièrement des tests hépatiques.

Les indicateurs d'autres enzymes hépatiques changent également: par exemple, au début de la grossesse, la concentration d'ALAT diminue, revenant à la normale peu de temps avant l'accouchement. Le niveau d'AST est également réduit de manière significative. Les indices de GGT aux premier et troisième trimestres diminuent et ne se normalisent qu’en milieu de grossesse.

Au cours des six premiers mois, l’indice de bilirubine diminue et n’augmente que légèrement vers la fin de la grossesse. Si la future mère avait de tels changements, alors il n'y a aucune raison de s'inquiéter. Si les concentrations de ces substances augmentent ou diminuent de manière significative, une intervention médicale immédiate est nécessaire. Mais même si les écarts n’étaient pas enregistrés, la femme devrait consulter un médecin afin de déterminer les causes de l’indisposition.

Caractéristiques de l'analyse des indices chez l'enfant

Les indicateurs de l'analyse biochimique du sang chez les enfants sont sujets à de fréquents changements. Cependant, avec le temps, ils se stabilisent et cela se produit à mesure que l'enfant grandit. C'est pourquoi l'étude du sérum sanguin chez les patients jeunes prend en compte non seulement les résultats obtenus, mais également les données obtenues lors de l'enquête et de l'examen. Les niveaux de certaines enzymes peuvent être augmentés ou diminués - cela dépend des caractéristiques du fond hormonal et de l'âge de l'enfant.

Par conséquent, lors du déchiffrement des données de recherche, leur interprétation différera considérablement de celle des patients adultes. Par exemple, si la concentration de phosphatase alcaline augmente, cela est considéré comme la norme chez les enfants. Mais si une telle déviation est détectée chez l'adulte, il convient de l'alerter: de tels changements d'indicateurs peuvent indiquer une stagnation de la bile dans le corps.

Avant de procéder à des tests hépatiques chez l'enfant, les parents doivent impérativement informer le médecin de l'heure du dernier repas. Le régime alimentaire habituel d'un petit patient est tout aussi important dans ce cas. Les informations à ce sujet doivent également être fournies intégralement.

En outre, les parents doivent informer le médecin de l’acceptation de tout médicament par l’enfant.

Indicateurs rarement inclus dans la liste des tests requis.

Les médecins utilisent rarement les indicateurs des substances suivantes pour évaluer le fonctionnement du foie:

  1. Lactate déshydrogénase. Une augmentation de son niveau est observée dans les lésions virales ou toxiques du tissu hépatique.
  2. Cuivre et céruloplasmine, dont la détermination du niveau est nécessaire si une pathologie génétique telle que la maladie de Wilson-Konovalov est suspectée.
  3. Cholinestérase. La détermination de sa concentration aide à déterminer la sévérité de l'intoxication du corps et aide également à évaluer la performance du système hépatobiliaire. Diminuer le niveau de cette substance indique un empoisonnement chimique. Une déviation similaire est également observée chez les patients atteints de cirrhose du foie et de processus oncologiques au stade terminal. Une augmentation du taux de cholinestérase est observée au cours du développement de pathologies cardiovasculaires.

Norme des indicateurs

Les indices hépatiques normaux dépendent de l'âge et du sexe du patient. Ce n’est pas toujours le médecin qui rend le «verdict» après avoir noté les écarts alarmants dans les analyses - le test est souvent répété après un certain temps.

Le taux d'enzymes hépatiques est donné dans le tableau, qui peut être vu ci-dessous:

Si le patient ne se plaint pas d'indisposition et qu'aucun symptôme étrange ne le perturbe, alors même si les tests de la fonction hépatique ont montré un résultat supérieur ou inférieur à la norme, ils peuvent et doivent être répétés. Cela permettra au médecin de juger si un processus pathologique est en train de se dérouler ou si des erreurs ont été commises lors de l'analyse.

Décryptage des analyses

L'interprétation exacte et l'interprétation de ces tests de la fonction hépatique est effectuée exclusivement par un médecin compétent. Toutes les informations spécifiées dans cet article sont destinées à des fins d'information seulement!

Les résultats de l'analyse dépendent de l'endroit où elle a été effectuée. Chaque laboratoire dispose de sa propre méthodologie et de sa propre technologie pour effectuer des manipulations de diagnostic, ainsi que de ses propres équipements. Par conséquent, le formulaire avec les résultats indiquait le taux d'une substance.

  1. L'albumine est une protéine spécifique présente dans les quantités les plus élevées dans le sang et produite par les cellules du foie. Pour diagnostiquer les maladies du foie, il est plus important que le médecin connaisse l'évolution de la performance de fractions de protéines individuelles par rapport à la teneur totale en protéines. Ainsi, bien que l'albumine n'appartienne pas à des indicateurs très sensibles, des écarts dans ses indicateurs peuvent indiquer le développement de pathologies hépatiques et rénales. En outre, sa concentration est influencée par divers facteurs, notamment une alimentation malsaine. Une augmentation de l'albumine est observée dans la cirrhose, l'hépatite, les rhumatismes et d'autres maladies.
  2. Protéine totale dont les indicateurs combinent les niveaux d'albumine et de globuline. Les indicateurs de protéines totales peuvent varier en fonction de l’évolution des taux de ses composants. Sa diminution indique une violation de la sortie de la bile, des pathologies hépatiques inflammatoires et de la cirrhose, des maladies de la vésicule biliaire, etc.
  3. AST (aspartate aminotransférase). Cette substance est une enzyme du foie qui pénètre dans le sang en petites quantités. Avec ALT, cet élément est un élément essentiel des tests de la fonction hépatique. Chez les hommes, le niveau d'AST ne doit pas dépasser 41 unités par litre de sang. Pour les femmes, le taux est de 31 U / l. Pour identifier les processus pathologiques, seuls les indicateurs AST et ALT ne suffisent pas. Dans ce cas, une approche intégrée est nécessaire avec une évaluation du rapport des coefficients des autres indices (coefficient de De Ritis). Chez une personne en bonne santé, ces chiffres ne dépassent pas 1. Si le coefficient est augmenté, cela peut indiquer l'apparition de pathologies cardiaques ou un risque élevé d'infarctus du myocarde. La diminution des indicateurs indique des maladies hépatiques, y compris des processus destructeurs dans ses cellules.
  4. ALT (alanine aminotransférase). Ce sont les écarts par rapport aux indices normaux de cette substance qui sont considérés comme l’un des principaux signes de processus pathologiques aigus touchant le foie. Dans le même temps, une augmentation du taux d'ALAT dans le sang se produit même avant l'apparition des symptômes. Si les lésions tissulaires sont trop intenses, les indices sont décuplés. Les indicateurs AST et ALT augmentent avec la nécrose des cellules du foie, car les deux substances se trouvent dans le tissu de l'organe et participent activement au processus de métabolisme des acides aminés. Une mesure de diagnostic importante est la détermination du coefficient de De Rytis, lorsque le nombre d'ALT et d'AST est calculé. Avec la nature virale de l'hépatite, ces indicateurs sont inférieurs à un. Pour les pathologies dystrophiques chroniques, le coefficient caractéristique du coefficient est 1, mais le niveau de ces substances peut parfois dépasser 1. En cas de maladies alcooliques du foie, le coefficient de Ritis peut dépasser 2.
  5. Phosphatase alcaline. En s'écartant de son niveau par rapport à la norme, on peut suspecter le développement d'une cholestase et la formation d'une tumeur maligne du foie. Mais il n'est possible de juger de la présence de processus pathologiques que si les autres substances produites par l'organe sont également élevées. Cela s'explique par le fait que les isozymes de phosphatase alcaline sont contenues non seulement dans le foie, mais également dans le tissu osseux et les cellules intestinales. Si, en plus de la phosphatase alcaline, aucune enzyme n'est élevée, on parle alors de maladies non liées au foie.
  6. Le GTP est un indicateur important et peut indiquer la présence d'une maladie du foie même en l'absence d'anomalie dans les taux d'autres substances synthétisées par cet organe. C'est un élément très sensible aux divers changements de l'environnement familier. En modifiant les performances de cette substance, il est possible de juger une intoxication alcoolique, une intoxication par des produits toxiques, des pathologies du tractus gastro-intestinal, des problèmes de vaisseaux sanguins. L'augmentation de la concentration de GTP dans le sang des femmes peut survenir dans le contexte d'une consommation prolongée ou incontrôlée de contraceptifs hormonaux.
  7. La bilirubine est une substance spécifique qui est le principal indicateur de l'apparition d'une insuffisance hépatique. Avec l'hépatite directe et indirecte, la bilirubine augmente. La même chose se produit lorsque les voies biliaires sont obstruées, intoxiquées par des médicaments hépatotoxiques, des anomalies congénitales du système hépatobiliaire, etc. L'augmentation de la bilirubine directe et totale peut être le résultat d'une alimentation stricte ou du jeûne.
  8. Le temps de prothrombine est une étude simple dont l’essentiel est d’évaluer la capacité du foie à synthétiser des facteurs de coagulation sanguine. Les performances du test étant directement influencées par le niveau de vitamine K dans le corps du patient, il n’ya pas que la pathologie hépatique à l'origine de leur diminution. S'il y avait une augmentation de l'indice de prothrombine et qu'après l'introduction de la vitamine K, la situation n'avait pas changé, cela indiquerait le développement de processus pathologiques dans les tissus de l'organe.

Une approche intégrée des tests de la fonction hépatique contribue à un diagnostic précis. Sur la base des résultats obtenus, un traitement efficace est prescrit pour soulager l'inflammation, soulager les symptômes et améliorer la qualité de vie du patient.

Quel médecin contacter pour un traitement?

Afin de prévenir biochimique des tests sanguins peuvent être effectuées et des personnes en bonne santé. Cependant, il est souvent nécessaire de déterminer le niveau d'enzymes hépatiques si le patient se plaint de symptômes alarmants.

Si des écarts par rapport aux normes généralement acceptées ont été identifiés, le traitement peut être effectué par un spécialiste des maladies infectieuses, un hépatologue, un généraliste ou un chirurgien. Avant de prescrire des tests, le médecin est tenu d'informer le patient des règles de préparation à l'étude et des conséquences possibles de la pathologie actuelle.

Un test sanguin pour les tests de la fonction hépatique - indicateurs, taux et causes des écarts.

L’analyse biochimique du sang est l’un des principaux éléments du diagnostic des affections associées aux structures du foie. Un test sanguin pour les tests de la fonction hépatique, une étude extrêmement importante qui permet d’évaluer les caractéristiques fonctionnelles d’un organe et de détecter rapidement tout écart par rapport à la norme.

Les résultats des analyses obtenues permettent au spécialiste de déterminer le type de processus pathologique auquel il est confronté - aigu ou chronique, et l’ampleur de la lésion organique.

Indications pour les tests de la fonction hépatique.

En cas d’altération de la santé et d’apparition de symptômes caractéristiques, le médecin peut vous prescrire une analyse appropriée. Quand des signes tels que:

  • Douleur dans l'hypochondre droit;
  • Sensation de lourdeur dans le foie;
  • Sclérotique jaune des yeux;
  • Jaunissement de la peau;
  • Nausées sévères, indépendamment de l'apport alimentaire;
  • Augmenter la température corporelle.

S'il existe déjà des diagnostics différenciés, tels qu'une inflammation du foie d'origine virale, le phénomène de stagnation de la bile dans les canaux, des processus inflammatoires dans la vésicule biliaire, une analyse des échantillons de foie est essentielle pour surveiller la maladie.

L’indication des tests de la fonction hépatique nécessaires est un traitement médicamenteux, avec l’utilisation de substances puissantes pouvant endommager les unités structurelles du foie, ainsi que l’abus de boissons alcooliques chroniques.

Nausée - la raison de l'analyse

Le spécialiste écrit les directives pour l'analyse des échantillons de foie et, en cas de suspicion possible de diabète sucré, avec des taux élevés de fer dans le sang, des modifications de la structure de l'organe lors de l'examen échographique et une augmentation du météorisme. Les indications pour l'analyse sont l'hépatose et l'obésité du foie.

Composants protéiniques du foie

Tests hépatiques, il s'agit d'une section distincte des études de laboratoire. La base de l'analyse - matériel biologique - sang.

Une série de données, y compris des tests de la fonction hépatique:

  • Alanine aminotransférase - ALT;
  • Aspartate aminotransférase - AST;
  • Gamma-glutamyltransférase-GGT;
  • Phosphatase alcaline - phosphatase alcaline;
  • Bilirubine totale, directe et indirecte;

Afin de donner une évaluation objective de la teneur en composants protéiques, des échantillons sédimentaires ont été utilisés sous forme de thymol et de phénols sublimés. Auparavant, ils étaient utilisés partout dans les analyses de base des échantillons de foie, mais de nouvelles techniques les ont supplantées.

Dans les méthodes modernes de diagnostic en laboratoire, ils sont utilisés en supposant la présence d'une inflammation du foie d'étiologies diverses et avec des substitutions irréversibles du tissu parenchymateux du foie.

Des quantités accrues de gamma-globulines et de bêta-globulines, avec une diminution d'albumine, indiquent la présence d'une hépatite.

Normes et décodage de certains indicateurs

Grâce à une analyse spécifique, il est possible d'identifier la nature du foie altéré et d'évaluer sa fonctionnalité. Le décodage des données aidera à mieux connaître le processus pathologique possible.

C'est important! Déchiffrer correctement et prescrire un traitement adéquat, ne peut que le médecin traitant.

Une augmentation de l'activité enzymatique de l'ALT et de l'AST donne à penser que les structures cellulaires de l'organe sont perturbées et que les enzymes sont transportés directement dans la circulation sanguine. Dans la fréquence des cas, avec une augmentation du contenu en alanine aminotransférase et en aspartate aminotransférase, il est possible de parler de la présence d’inflammations hépatiques virales, toxiques, médicinales et médicinales.

De plus, la teneur en aspartate aminotransférase est utilisée comme indicateur pour déterminer les anomalies du myocarde.

L'augmentation de la LDH et de la phosphatase alcaline indique un processus stagnant dans le foie et est associée à une détérioration de la conductivité dans les conduits de la vésicule biliaire. Cela peut être dû à un blocage avec des calculs ou, dans le cas d'une tumeur, aux conduits de la vésicule biliaire. Une attention particulière doit être portée à la phosphatase alcaline, qui augmente le cancer du foie.

Une diminution de la valeur totale des protéines peut être le signe de divers processus pathologiques.

Une augmentation des globulines et une diminution de la teneur en autres protéines indiquent qu'il existe des processus de nature auto-immune.

Changer le contenu de la bilirubine - une conséquence des dommages aux cellules du foie, indique une violation des voies biliaires.

Tests et taux de foie:

  1. ALS - 0,1 à 0,68 mmol * l;
  2. AST - 0,1, 0,45 mmol * l;
  3. Membrane alcaline - 1-3 mmol * L;
  4. GGT - 0,6-3,96 mmol * l;
  5. Bilirubine totale - 8,6-20,5 micromoles;
  6. Protéine totale - 65-85 hl;
  7. Albumines - 40-50 hl;
  8. Globulins - 20-30 hl.

Outre le panel d'indicateurs de base de la fonctionnalité du foie, il existe également des échantillons supplémentaires non standard. Ceux-ci comprennent:

  • Protéines totales;
  • L'albumine;
  • La 5-nucléotidase;
  • Coagulogramme;
  • Tests immunologiques;
  • La céruloplasmine;
  • Alpha-1 antitrypsine;
  • Ferritine.

Dans l'étude des coagulogrammes, la coagulation du sang est déterminée, car les facteurs de coagulation sont déterminés précisément dans les structures hépatiques.

Les tests immunologiques sont utilisés en cas de suspicion de cirrhose biliaire primitive, de cirrhose auto-immune ou de cholangite.

La céruloplasimine - permet de déterminer la présence d'une dystrophie hépatolentique et d'un excès de ferritine, est un marqueur d'une maladie génétique se manifestant par une violation du métabolisme du fer et son accumulation dans les tissus et les organes.

Bonne préparation à l'étude

La base d'un traitement adéquat est la fiabilité des résultats obtenus. Le patient, avant de passer des tests hépatiques, vous devez savoir quelles règles doivent être suivies.

1. La biochimie sanguine est effectuée exclusivement à jeun, après quoi des examens radiographiques et échographiques doivent être effectués. Sinon, les indicateurs pourraient être déformés.

C'est important! Avant, directement, par livraison de l’analyse, il est interdit d’utiliser du thé, du café, des boissons alcoolisées et même de l’eau.

2. À la veille des tests prévus pour les tests de la fonction hépatique, il est important de refuser les aliments gras.

3. Lorsque vous prenez des médicaments qu'il est impossible de refuser, vous devriez consulter votre médecin. Vous devriez également abandonner l'effort physique ainsi que le stress émotionnel. Puisque cela peut entraîner des résultats peu fiables.

4. Prise de fluide biologique pour l'étude, réalisée à partir d'une veine.

Les résultats

Les mauvais tests hépatiques peuvent être dus à divers facteurs:

  • Surpoids, obésité;
  • Compression d'une veine lors du prélèvement sanguin;
  • Hypodynamie chronique;
  • Végétarisme;
  • La période de porter un enfant.

Méthodes de diagnostic supplémentaires

Pour les troubles sanguins, le médecin traitant peut prescrire des études supplémentaires, notamment:

  • Effectuer la numération globulaire pour l'invasion par les helminthes;
  • Échographie des organes de la cavité abdominale;
  • Étude radiographique à l'aide d'un agent de contraste;
  • Imagerie par résonance magnétique du foie - pour identifier d'éventuelles métastases;
  • Laparoscopie avec biopsie du foie - lorsqu'un néoplasme est détecté, un échantillon de tissu tumoral est nécessaire pour déterminer le type d'éducation.

Un diagnostic opportun et un traitement bien choisi aideront à maintenir le fonctionnement normal du foie pendant de nombreuses années. Des études ont montré que le foie était capable de récupérer. Un mode de vie sain, une nutrition adéquate, un repos adéquat et l'absence de facteurs de stress sont donc la clé de la santé à long terme.

Tests hépatiques: analyse de décodage et normes

Les diagnostics modernes peuvent faire des miracles, mais s’agissant des maladies du foie, il n’existe pas de méthode vraiment fiable pour évaluer son état et son niveau d’enzymes. Et puis, les médecins doivent recourir à des tests hépatiques, compte tenu de leurs performances, il est possible à un degré ou à un autre de parler de la confirmation du diagnostic proposé. De plus, le décodage de telles analyses ne prend pas beaucoup de temps et constitue l’une des méthodes de diagnostic rapide.

Quels sont les tests hépatiques?

Les tests de la fonction hépatique sont des tests sanguins complets permettant de détecter ou de confirmer des maladies du foie et des voies biliaires en fonction de la concentration des composants du sang prélevé. Les résultats des tests hépatiques sont évalués, en particulier les indicateurs suivants:

  • ALT (alanine aminotransférase);
  • AST (aspartate aminotransférase);
  • Indicateurs GTT (gamma-glutamyltransférase);
  • la bilirubine;
  • protéines totales (en particulier l'albumine est étudié);
  • Phosphatase alcaline (phosphatase alcaline).

À titre d'examen supplémentaire, un prélèvement sanguin d'un échantillon de Timol peut être prescrit.

Quand prescrit-on des tests hépatiques?

Naturellement, les tests hépatiques ne sont pas attribués à chaque patient se plaignant de douleurs abdominales. En conséquence, le rendez-vous comporte des indications spéciales, à savoir:

  • maladie chronique du foie;
  • alcoolisme pendant longtemps;
  • transfusions récentes de sang et de ses composants;
  • hépatite présumée virale, auto-immune, médicamenteuse, toxique ou allergique;
  • cirrhose du foie soupçonnée;
  • diabète sucré;
  • maladies du système endocrinien;
  • l'obésité;
  • modifications visibles du foie à l'échographie;
  • et si un test sanguin préliminaire présentait une faible teneur en ALT et en AST;
  • niveaux élevés de fer;
  • niveaux élevés de gammaglobuline;
  • diminution de la performance de la céruloplasmine ou de la thyréostimuline.

Comment se préparer à l'analyse?

En prenant un test sanguin pour les tests de la fonction hépatique, vous devez vous préparer à l'avance, il est nécessaire d'obtenir des résultats fiables. Il se prépare à effectuer les actions suivantes:

  • deux jours avant l'analyse, refusez les aliments gras;
  • ne consommez pas de boissons alcoolisées;
  • éviter les efforts physiques et le stress;
  • avant l'analyse, ne buvez pas de café et de thé noir, ne mangez pas trop;
  • arrêter de fumer le jour de l'analyse;
  • utilisez uniquement des médicaments prescrits par un médecin.

Affectent particulièrement la fausseté du résultat pris:

  • des antibiotiques;
  • les antidépresseurs;
  • contraceptifs oraux hormonaux;
  • L'aspirine;
  • Le paracétamol;
  • médicaments de chimiothérapie;
  • La phénytoïne;
  • et affecte également les performances des barbituriques.

Le test de la fonction hépatique doit être administré l'estomac vide. Le matin, vous ne pouvez boire que de l'eau, puis dans une quantité limitée de deux gorgées. Une semaine avant l'analyse pour les maladies du foie n'est pas souhaitable d'effectuer des tubages.

Comment le sang est-il prélevé pour analyse?

Le sang veineux est nécessaire pour l'analyse des échantillons de foie. Seulement 5 ml suffisent pour un échantillon.

Lors de la prise de sang, un garrot est appliqué sur le bras pendant une très courte période, car une compression prolongée peut provoquer de fausses lectures.

Le sang est transporté au laboratoire dans un récipient sombre afin que la bilirubine ne se décompose pas sous l'effet de la lumière.

Résultats de décodage

Déchiffrer complètement le résultat de l'analyse ne peut être qu'un diagnostiqueur professionnel, vous devriez donc lui donner cette leçon. Toutefois, afin de vous calmer avant de consulter un médecin, vous pouvez vous fier aux données suivantes sur les composants de l'analyse. Donc, les tests hépatiques: la norme.

ALT (alanine aminotransférase)

L'ALT est une enzyme du foie, dont une petite quantité se trouve dans le sang. Une augmentation d'au moins 50 fois le niveau d'ALAT indique une atteinte possible du foie: présence du virus de l'hépatite B dans le sang ou processus destructifs des cellules du foie dus à la cirrhose. Le taux d’indicateurs ALT chez les hommes est de 50 unités / l et de 35 unités / l chez les femmes.

AST (aspartate aminotransférase)

L'AST est également une enzyme du foie et est également libérée dans le sang en petites quantités. L'AST est inséparable de l'ALT et est inclus dans les tests de la fonction hépatique. Le décodage des valeurs normales d'AST pour les hommes ne devrait pas dépasser 41 unités / l, la norme pour les femmes - 31 unités / l. Pour déterminer la nature de la maladie, les valeurs d'ALT et d'AST ne suffisent pas, il est possible d'obtenir une image plus complète de la maladie en calculant le ratio des indicateurs, appelé coefficient de De Rytis. Normalement, le résultat d'opérations mathématiques simples ne devrait pas dépasser 1. Un coefficient élevé de la norme indique une maladie du muscle cardiaque et un infarctus qui se prépare, ainsi qu'une diminution des dommages au foie et des processus destructeurs dans ses tissus.

GTT (gamma-glutamyltransférase)

Le GTT est une enzyme avec laquelle vous pouvez parler d'hépatite, d'alcoolisme, affectant les cellules du foie ou la cholestase.

Le taux de gamma-glutamyltransférase chez les hommes est compris entre 2 et 55 unités par litre de sang, et chez les femmes, entre 4 et 38 unités.

Bilirubine

La bilirubine est un composant colorant de la bile qui se forme à la suite de la dégradation des globules rouges. La bilirubine accrue est exprimée par la coloration de la teinte jaune de la sclérotique des yeux et de la peau.

La bilirubine dans le sang correspond à une concentration de 5 à 21 µmol / l, dont 3,4 µmol / l est la valeur normale de la bilirubine directe et de 3,4 à 18,5 µmol / l est la valeur indirecte.

Protéines totales et albumine

La protéine totale est un résumé de la concentration de globulines et d'albumine dans le sang, mesurée en grammes par litre. Normalement, la teneur totale en protéines chez les hommes adultes âgés de 22 à 34 ans est comprise entre 82 et 85 grammes par litre, tandis que pour les femmes du même âge, elle se situe dans la valeur normale entre 75 et 79 grammes.

L'albumine est une protéine de transport impliquée indirectement dans la production de bilirubine. La norme de son contenu - de 38 à 48 g par litre. Les maladies se manifestent par une diminution de son niveau et une augmentation indique une quantité insuffisante de liquide dans le corps, résultant de la chaleur ou de la diarrhée.

Phosphatase alcaline (phosphatase alcaline)

La phosphatase alcaline est une enzyme qui sert d’unité de transport du phosphore. La valeur normale de la phosphatase alcaline dans l'analyse du sang est comprise entre 30 et 120 unités / l. Les taux d'enzymes augmentent non seulement pendant la maladie, mais aussi pendant la grossesse et plus tard la ménopause.

Test au thymol

Le test au thymol sert également à évaluer la fonctionnalité et la santé globale du foie.

C’est l’un des types d’analyses biochimiques du sang permettant de déterminer le niveau de protéines et de produire avec elles une manipulation caractéristique, dont l’essence réside dans le dépôt de protéines sélectionnées. La turbidité du sérum résultant de l’étude indique un résultat positif.

Un résultat positif indique une maladie du foie, en particulier le test de Thymol, souvent positif, survient dans les cas suivants:

  • hépatite d'étiologie différente;
  • hépatose grasse du foie;
  • cirrhose du foie;
  • formations malignes et bénignes dans les tissus de l'organe;
  • inflammation des reins;
  • polyarthrite;
  • entérite ou pancréatite;
  • régime alimentaire malsain;
  • contraceptifs oraux hormonaux et stéroïdes.

Seul le médecin traitant peut déchiffrer le résultat du test Thymol, mais il convient tout d’abord de rappeler que le résultat de l’analyse est une note négative, dont la désignation ne dépasse pas 5 unités.

Maladies affectant le résultat des tests hépatiques

Ainsi, comme déjà mentionné, l’augmentation ou la diminution du nombre de composants sanguins est due à la maladie. Examinons en détail quelles maladies entraînent une modification des titres des résultats de l'analyse et lesquelles d'entre elles peuvent confirmer les tests hépatiques.

ALT et AST

Le niveau d'ALAT et d'AST dans les titres d'analyse complexe d'échantillons de foie augmente lorsque des processus destructifs surviennent dans le corps avec des maladies du foie, notamment à la suite de:

  • hépatite aiguë virale ou toxique (toxicité englobant à la fois l'alcool et l'hépatite, qui se sont développées à la suite de médicaments);
  • cancer du foie ou métastases d'organes;
  • l'hépatite devenue chronique;
  • cirrhose des tissus du foie;
  • insuffisance hépatique aiguë;
  • la mononucléose.

De plus, la teneur en enzymes ALT et AST est en augmentation en raison de processus destructeurs, de lésions plus ou moins graves d'autres organes ou d'opérations sur celles-ci. Les états suivants sont particulièrement importants:

  • infarctus du myocarde, dans lequel la valeur de AST est supérieure à ALT;
  • processus destructeurs dans le tissu musculaire;
  • coup

Une augmentation de la gamma-glutamyltransférase est détectée en raison de lésions de la structure des cellules du foie, ainsi que du tissu de la vésicule biliaire et des voies biliaires. Les causes de la croissance de GGT sont notamment:

  • hépatite aiguë de tous les caractères connus;
  • maladie active des calculs biliaires;
  • cancer du foie ou métastases d'organes.

En plus des processus se produisant dans les maladies du foie, la GGT est en croissance en raison de maladies d'autres organes, notamment en raison de:

  • le diabète;
  • oncologie du pancréas;
  • entérite ou pancréatite.

Pas moins que les autres raisons de l'augmentation de la GGT affectent l'alcoolisme et le dosage inapproprié de drogues, qui provoquent une intoxication.

Bilirubine

Le «colorant» jaune du corps augmente sa concentration dans les cas où les cellules du foie ne peuvent pas transmettre la bilirubine dans les voies biliaires. Cela se produit dans les maladies suivantes:

  • dans l'hépatite aiguë ou chronique;
  • avec l'accumulation de toxines dues à une intoxication par des poisons, des nitrates, des alcools, des médicaments;
  • en cas de cirrhose du foie;
  • l'apparition de métastases dans le foie;
  • ou dans le cas d'un cancer du foie.

Non moins souvent, une hyperbilirubinémie, lors d’un test sanguin biochimique, résulte d’une insuffisance cardiaque ou d’une stase biliaire dans les voies biliaires, lorsque le retrait de la bilirubine dans l’intestin ralentit, voire devient presque invisible. La cause de cette affection est considérée comme une maladie des calculs biliaires et une tumeur maligne du pancréas.

La bilirubine est également en croissance constante en raison de la formation d'une quantité suffisamment importante de la composante indirecte du nombre total de pigments et de la destruction massive de globules rouges. Ces états se manifestent par:

  • jaunisse chez les nouveau-nés;
  • pathologies métaboliques congénitales (notamment le métabolisme des lipides);
  • ainsi que l'anémie hémolytique.

Albumine

Agissant directement sur la concentration et le volume de sang dans le corps, l'albumine réduit ou augmente sa population dans le sang pour plusieurs raisons:

  1. Incapacité des cellules hépatiques à produire de la synthèse protéique (albumine) en raison des maladies suivantes:
  • cirrhose du foie;
  • hépatite virale chronique.
  1. Densité sanguine excessive (lorsque le volume d'albumine augmente), en raison de:
  • déshydratation, quantité insuffisante de liquide dans le corps;
  • prendre des stéroïdes.
  1. Manque d'acides aminés en raison d'une mauvaise alimentation, alimentation irrégulière, perturbations de la structure et du fonctionnement du tractus gastro-intestinal, ou incapacité à absorber les acides aminés en raison de la maladie de Crohn.
  2. Excès de liquide dans le sang (lorsque le volume d’albumine diminue), résultant d’une surhydratation ou de l’absorption de grandes quantités de liquide.
  3. Fuite (au sens littéral du terme) d'albumine du plasma dans les tissus corporels à la suite de blessures, de brûlures ou d'opérations à long terme.
  4. Évacuation des protéines dans l'urine en raison d'une maladie rénale (insuffisance rénale, syndrome néphrotique) ou d'une néphropathie chez la femme enceinte.

La croissance de la phosphatase alcaline est également notée en cas de destruction de cellules hépatiques ou en cas de violation de la structure des tissus lors de maladies de la vésicule biliaire et des voies biliaires. En particulier, les indicateurs sont influencés par:

  • hépatite virale aiguë ou toxique (causée par un empoisonnement de substances toxiques);
  • hépatite virale en développement actif;
  • maladie des calculs biliaires, blocage des canaux de calcul;
  • cirrhose du foie;
  • mononucléose virale;
  • oncologie du foie ou de métastases en raison d'une tumeur d'un autre organe.

Des changements dans la structure d'autres organes se font également sentir. En particulier, selon les résultats de l'analyse biochimique du sang, on peut parler de destruction ou de lésion du tissu osseux:

  • fracture ou fractures osseuses imposantes;
  • tumeurs dans le tissu osseux ou processus inflammatoires;
  • hyperparathyroïdie;
  • on peut aussi assumer la maladie de Paget;
  • métastases d'organes d'oncologie dans les os.

Pas moins que les autres causes augmente le niveau de goitre toxique diffus alcalin phosphore

De nombreuses manières essayées, mais rien n'y fait? Et vous êtes prêt à profiter de toute opportunité qui vous apportera du bien-être! Avez-vous même pensé à la chirurgie et à l'utilisation de médicaments toxiques annoncés? C'est compréhensible, car vous avez déjà été torturé avec des symptômes tels que:

  • douleur et lourdeur dans le côté droit;
  • des nausées et des vomissements;
  • peau jaunâtre ou grisâtre;
  • teinte jaunâtre des yeux;
  • couleur sombre de l'urine et diarrhée.

Et ce n’est pas une liste complète des symptômes possibles d’une maladie du foie… En outre, peu importe la «terrification» de la maladie, il ne vous semble nullement retarder le traitement.

Par conséquent, nous vous recommandons de lire l'histoire d'Olga Krichevskaya sur la manière de restaurer votre foie sans procédures coûteuses et dans les délais les plus brefs.

Test du foie

Un test sanguin biochimique fait partie intégrante du diagnostic de la maladie du foie. Des tests hépatiques sont nécessaires pour évaluer la fonction de l'organe, en identifiant la nature de la maladie. La gradation des résultats vous permet de déterminer si le médecin est confronté à un processus aigu ou chronique et quelle est l'étendue des dommages au foie.

Liste d'indicateurs

Les échantillons hépatiques sont une section d'un laboratoire de biochimie de laboratoire qui repose sur un test sanguin. Ils incluent une gamme d’indicateurs tels que:

  1. Alanine aminotransférase (ALT), aspartate aminotransférase (AST).
  2. Gamma-glutamyltransférase (GGT).
  3. Phosphatase alcaline (phosphatase alcaline).
  4. Bilirubine (commune, directe, indirecte).
  5. La protéine est commune.
  6. Albumine.

Les échantillons sédimentaires peuvent être utilisés pour évaluer la teneur en protéines: thymol, sublimé, etc. Ils étaient auparavant inclus dans la liste des études comme étant obligatoires, mais avec l'introduction de nouvelles méthodes de diagnostic en laboratoire, la demande est devenue moins importante. Reste la pertinence de déterminer l'activité du processus dans l'hépatite et la cirrhose du foie.

Des tests hépatiques élevés signifient une augmentation du nombre de gamma-globulines et de bêta-globulines et une diminution de la concentration d'albumine et confirment la présence d'un processus inflammatoire dans le foie.

L'hyperlipidémie influe sur la précision du résultat, ce qui se produit lorsque le patient mange avant l'étude des aliments gras. De fausses informations peuvent être obtenues si, en plus des maladies du foie, il existe des maladies du rein, des lésions systémiques du tissu conjonctif.

La liste des paramètres requis pour déterminer les indicateurs comprend souvent des composants du spectre lipidique, autrement dit des lipidogrammes.

Ce sont le cholestérol total, les lipoprotéines de haute, basse et très basse densité (fractions de cholestérol), les triglycérides (esters de glycérol et d’acides gras).

Calculé également le coefficient athérogène, qui indique la probabilité d'athérosclérose. Une augmentation de la teneur en triglycérides est observée avec une infiltration graisseuse du foie; Les tests hépatiques relatifs à cet indicateur ont augmenté pendant la grossesse.

Le cholestérol et les lipoprotéines sont déterminés à détecter la pathologie cardiovasculaire, mais ils ne sont pas très informatifs sur les maladies du foie.

Les paramètres hépatiques de l'analyse biochimique du sang comprennent, dans certains cas, le fer sérique. L'augmentation du niveau associée à l'augmentation de l'AST et de l'ALT est un signe clair de la destruction des hépatocytes (cellules du foie).

Que montrent les tests hépatiques si seul le fer sérique augmente? En règle générale, cela peut résulter de sa réception ou de son accumulation excessive et nécessite un examen supplémentaire.

Indicateurs rarement identifiables

La lactate déshydrogénase et ses isoenzymes ne sont pas incluses dans la norme des tests hépatiques, mais sont importantes pour le décodage des tests sanguins dans des conditions normales et pathologiques. L'augmentation est observée chez les patients souffrant d'hépatite virale et toxique, de cirrhose du foie.

Le prélèvement sanguin hépatique de cuivre et de céruloplasmine est nécessaire pour le diagnostic de pathologies génétiques graves - maladie de Wilson - Konovalov.

Les acides biliaires s’accumulent dans les tissus au cours de la cholestase (stase biliaire). Les analyses de sang hépatiques peuvent devenir plus informatives si la concentration en acides biliaires est déterminée lorsque la maladie a une composante cholestatique.

La cholinestérase sérique (pseudocholinestérase) appartient à la classe des enzymes. En raison de maladies du foie telles que l'hépatite, la cirrhose, les métastases hépatiques et la stagnation de l'insuffisance cardiaque, sa concentration dans le sérum sanguin diminue.

Normes hépatiques

Découvrir la présence d'une pathologie ne peut être comparé qu'avec les indicateurs d'une personne en bonne santé. Le taux d'échantillons de foie est indiqué dans le tableau:

Les tests hépatiques avec des fluctuations significatives inférieures ou supérieures à la norme et en l'absence de signes de maladie doivent être répétés pour éliminer les erreurs à tous les stades de l'analyse.

La valeur des études standard

Le décryptage du test sanguin pour le complexe hépatique est effectué à la réception chez le médecin traitant, qui se concentre sur un ensemble de symptômes cliniques et les résultats obtenus. Il est également utile pour le patient de connaître les principaux composants du profil biochimique destiné au diagnostic d’une maladie du foie.

Les normes des échantillons de foie sont indiquées sur les formulaires, mais les déviations dans le sens des indicateurs croissants ou décroissants nécessitent une étude détaillée.

L’activité biochimique du processus pathologique dans le foie peut être évaluée en passant le test des enzymes hépatiques dans le sang:

  1. Aspartamine transférase.
    Indicateur de maladies du foie. En outre, il est utilisé comme marqueur des dommages au muscle cardiaque (myocarde). L'analyse de décodage des échantillons de foie vise à identifier un niveau accru d'AST, ce qui se produit lors d'une hépatite, une tumeur du foie.
  2. Alaninemine transferase.
    C'est le niveau d'alanine aminotransférase qui est considéré comme un signe fiable d'atteinte hépatique aiguë. Le changement de valeur à la hausse est observé avant même l'apparition d'une clinique brillante. Avec un volume important de dommages au tissu hépatique, l’indice décuple.
    AST et ALT sont des enzymes localisées dans la cellule qui participent au métabolisme des acides aminés. La concentration augmente avec la nécrose des hépatocytes. Un critère de diagnostic précieux peut être le coefficient de Rytis, calculé sur la base du rapport ALT / AST; dans l'hépatite virale, sa valeur est inférieure à 1. Les maladies inflammatoires chroniques accompagnées de modifications dystrophiques sont caractérisées par un indice égal ou supérieur à 1. Un coefficient de Ritis supérieur à 2 est observé dans les cas de maladie alcoolique du foie.
  3. Gamma-glutamyltransférase (gamma-glutamyltranspeptidase).
    Combien d'unités de GGTP dans l'échantillon de foie sont considérées comme valides? Les chiffres vont normalement de 8 à 61 UI / L pour les hommes et de 5 à 36 UI / L pour les femmes. L'enzyme est active dans la cholestase, l'inflammation, les processus tumoraux et les maladies alcooliques du foie. Il est également renforcé par l’utilisation de médicaments aux effets hypnotiques et anxiolytiques appartenant au groupe des benzodiazépines et des barbituriques, à l’utilisation de substances narcotiques et au contact avec des poisons hépatotoxiques.
  4. Phosphatase alcaline.
    Il fait partie des marqueurs les plus précis de la cholestase et du carcinome hépatocellulaire (une tumeur maligne du foie). Toutefois, il est considéré comme une preuve d'atteinte hépatique uniquement avec une augmentation simultanée d'autres indicateurs du complexe hépatique dans un test sanguin. Cela s'explique par le fait que des isoenzymes de phosphatase alcaline sont contenues, en plus du foie, dans le tissu osseux, la paroi intestinale, etc. L'augmentation isolée de la phosphatase alcaline peut être le reflet du processus pathologique de la localisation extrahépatique.

Que signifie une augmentation des résultats des tests d'enzymes hépatiques? Une activité biochimique excessive confirme l'hypothèse d'un processus pathologique aigu.

Une augmentation prolongée mais moins prononcée des tests hépatiques peut indiquer une inflammation chronique, un rétrécissement de la lumière des voies biliaires en raison d'une obstruction incomplète (chevauchement).

Parmi les pigments biliaires, il est nécessaire d'estimer le niveau de bilirubine pour déchiffrer l'analyse des échantillons de foie. Il est divisé en types suivants:

  • commun;
  • droit (conjugué, couplé);
  • indirect (non conjugué, gratuit).

L’indice total de la bilirubine augmente en raison de l’une ou des deux fractions (directe, indirecte), dont le niveau détermine sa valeur.

Des tests hépatiques en biochimie sanguine sont nécessaires pour le diagnostic différentiel de conditions impliquant la jaunisse.

La jaunisse hémolytique est caractérisée par une augmentation de la fraction de bilirubine indirecte, tandis que la fraction mécanique augmente la valeur de la fraction directe. À propos de la jaunisse parenchymateuse parler dans le cas d'une augmentation significative et directe, et indirecte, et en général, la bilirubine totale.

Les indicateurs de protéines sériques sont également inclus dans l'analyse des échantillons de foie:

  1. Protéines totales
    Le taux de protéines totales dans les échantillons de foie chez les femmes et les hommes est compris entre 60 et 80 g / l. Une hypoprotéinémie (diminution des protéines totales) accompagne une maladie hépatique chronique. L'hyperprotéinémie est observée pendant l'exercice, la déshydratation.
  2. Albumine.
    L'albumine est une protéine de transport dont le rôle est de transférer des hormones, des vitamines, des acides gras et d'autres substances entre cellules. Des tests hépatiques légèrement élevés pendant la grossesse et l'allaitement (allaitement), applicables à l'albumine, sont dans les limites de la normale. L'albumine diminue au cours de la pathologie hépatique chronique.

Caractéristiques de l'analyse biochimique du sang

La fiabilité des tests est la base d'un traitement de qualité. Le patient doit savoir comment effectuer une analyse pour des tests hépatiques et respecter scrupuleusement les règles. Il est également important de savoir comment les tests hépatiques sont effectués.

L'analyse biochimique du sang est effectuée à jeun, avant la radiographie, les ultrasons, sinon le décodage des échantillons de foie change, même si les indicateurs sont normaux. La période d'abstinence de la nourriture est de 8-12 heures. Il est interdit de thé, café, même sans sucre, alcool, eau permise.

Les aliments gras devraient également être exclus. L'heure est choisie le matin - les résultats des tests hépatiques peuvent fluctuer au cours de la journée.

Entre le tabagisme et le don de sang devrait prendre plus de deux heures. Si le patient prend des médicaments qui ne peuvent pas être annulés, vous devez en informer le médecin traitant. L'exercice à la veille de l'analyse, ainsi que le stress psycho-émotionnel, peuvent interférer avec le déchiffrement fiable des échantillons de foie en raison de résultats incorrects.

Le sang est prélevé dans une veine, après quoi les éléments mis en forme sont séparés du sérum par centrifugation. La manipulation est effectuée à l'aide d'une aiguille jetable et d'un traitement obligatoire avec un antiseptique du site de ponction.

L'hémolyse (destruction des globules rouges) et les piments (particules grasses) dans le sérum interfèrent avec la qualité du test. Les résultats des tests hépatiques et des analyses de sang ne peuvent être déchiffrés dans leur ensemble, il est nécessaire de reprendre le matériel.

Les modifications du cours de la maladie sont reflétées dans les données des tests sanguins hépatiques; Cela vous permet de suivre la dynamique de la maladie et d'évaluer l'efficacité du traitement.

Quel médecin contacter

La recherche biochimique est parfois effectuée par des personnes en bonne santé, par exemple lors d’examens préventifs. Mais la plupart des analyses de sang qui déterminent la performance du complexe hépatique doivent identifier leurs déviations par rapport à la norme en présence de plaintes pertinentes des patients.

Les problèmes de diagnostic et de traitement des maladies pour lesquelles les tests hépatiques sont élevés sont traités par des médecins tels qu'un thérapeute, un spécialiste des maladies infectieuses, un hépatologue, un chirurgien. Avant d’envoyer le patient au laboratoire, vous devez le familiariser avec les règles de contrôle et vous avertir des conséquences pouvant entraîner une violation.

Les tests hépatiques ont augmenté pour diverses raisons; un examen individuel de chaque cas est requis.

Le décodage du test sanguin pour les tests hépatiques est généralement possible après seulement quelques heures ou le lendemain de l'accouchement. Cela dépend du moment du prélèvement sanguin, de l'étendue des études, de leur complexité et des capacités techniques du laboratoire.

Le médecin traitant explique exactement quelle numération du foie diffère de la norme et élabore un plan d'examen et de traitement approfondi.

Un test sanguin pour les tests de la fonction hépatique: transcription, taux et anomalies

Afin de détecter des anomalies dans le foie, il est nécessaire de subir des tests hépatiques. Il s’agit d’un complexe d’études biochimiques qui détermine le contenu de certains composants dans le sang.

En fonction des résultats obtenus, le spécialiste détermine l’état des organes et leur fonctionnalité. Grâce à ces recherches, il est possible de prévenir la formation de pathologies hépatiques dangereuses au tout début de leur développement.

Quels tests sont testés pour les tests de la fonction hépatique?

Le test hépatique comprend l'analyse du niveau de bilirubine et d'enzymes hépatiques spécifiques - phosphatase alcaline, gammagrutaniltransférazy, aspartate aminotransférase et alanine aminotransférase. Le temps de prothrombine et les composés de protéines sériques sont également étudiés.

Des indications

Des tests hépatiques sont attribués aux patients en présence de suspicions sérieuses sur le développement de pathologies dangereuses.

L'étude montre:

  • En cas de résultats insatisfaisants de l’étude des échantillons de sang sérique;
  • Si le corps du patient a été exposé à l'alcool pendant une longue période;
  • Présence de diabète ou d'obésité;
  • Flatulences dérangeantes depuis longtemps;
  • Si des diagnostics échographiques antérieurs révélaient la présence de modifications rénales pathologiques;
  • Avec un traitement médicamenteux prolongé ou une suspicion d'infection sanguine existante due à l'injection;
  • Suspicion ou présence de toute forme de virus de l'hépatite;
  • Niveaux de fer anormaux;
  • La présence d'une insuffisance hormonale pouvant être à l'origine d'une insuffisance hépatique;
  • Toute pathologie associée à des troubles fonctionnels du foie.

La préparation

Pour étudier les échantillons de foie ont donné les résultats les plus fiables, il est nécessaire de bien se préparer pour le diagnostic.

Du jour au lendemain, vous ne devriez pas vous pencher sur le café, le thé fort ou un dîner copieux. Il est nécessaire de discuter à l'avance avec le médecin des médicaments pris, de leur consommation éventuelle avant le test.

Manger avant l'étude ne peut pas être environ 12 heures des boissons autorisées que de l'eau et en petites quantités.

Comment prendre?

Pour effectuer des tests de la fonction hépatique, il faut 5 ml de sang de veine chez un patient. Biomatériau prélevé dans la veine du coude.

Pendant le processus de prélèvement sanguin, le garrot est superposé pendant une courte période, car une surpression prolongée peut entraîner une distorsion des résultats. Le biomatériau est transporté au laboratoire dans des conteneurs sombres afin que les rayons de lumière ne puissent pas détruire la bilirubine.

Norme: table

Pour les patients adultes en fonction du sexe et de l'âge, il existe des valeurs généralement acceptées.

Les résultats de l'étude sont évalués par le complexe des paramètres obtenus. Les experts évaluent la situation dans son ensemble et la comparent avec les données d’autres études.

Décryptage

Le décodage des résultats ne doit être effectué que par un spécialiste.

Une évaluation correcte des données aide à comprendre la nature des troubles du foie, sa capacité à absorber les toxines et à les éliminer du système sanguin.

En outre, les tests hépatiques montrent une image du métabolisme et des modifications des médicaments pris, etc.

Bilirubine

Cet indicateur indique le résultat de la décomposition des érythrocytes. Ces cellules sanguines transportent l'hémoglobine. La bilirubine est indirecte, générale ou directe.

Une augmentation de la bilirubine directe et indirecte indique le développement d'une hépatite, de troubles biliaires, d'une surdose de médicaments, etc. Une augmentation de la bilirubine peut survenir dans un contexte de jeûne et de régimes fréquents.

AST (aspartate aminotransférase)

Si l'activité de l'AST change, cela indique la mort des structures des cellules hépatiques.

Pour comprendre la cause des écarts, les données AST sont comparées à celles de l’ALT, leur rapport devrait être d’environ 0,8-1. Si le rapport est plus élevé, ils parlent alors de problèmes cardiaques et, à un taux moindre, de pathologies du foie en sont la cause.

ALT (alanine aminotransférase)

Cette enzyme est produite par le foie humain et est présente dans la composition du sang dans de faibles valeurs.

Si les taux sont augmentés, cela indique alors le développement de pathologies hépatiques. Même en l'absence de symptômes de pathologie, la nature de la maladie peut être déterminée avec précision à l'aide de tests.

Phosphatase alcaline (phosphatase alcaline)

Cette substance enzymatique est impliquée dans le transport du phosphore. L'augmentation de cet indicateur est typique pour les femmes enceintes et les adolescentes.

Si le patient a un cancer, des métastases au foie ou une hépatite hépatique, le niveau de phosphatase alcaline augmente de façon spectaculaire. Si le patient souffre d'anémie, les indicateurs de phosphatase alcaline diminuent.

Protéines totales et albumine

L'albumine est un composé protéique dans le sang produit par le foie. L'inflammation peut affecter l'albumine. Ce composé protéique retient le composant liquide du sang et empêche le développement des poches.

L'albumine diminue en raison d'une diarrhée prononcée, d'une déshydratation.

GTT (gamma-glutamyltransférase)

Indicateur très sensible et très informatif qui aide à identifier la pathologie au plus tôt.

La protéine se lève sur le fond d'hépatite toxique ou infectieuse, la congestion des sécrétions biliaires, les lésions métastatiques du foie, les pathologies du diabète et du pancréas, les maladies cardiaques, etc.

Temps de prothrombine et test au thymol

Le temps de prothrombine est un facteur indiquant le degré de coagulation du sang. Cette valeur peut varier en fonction de la pathologie rénale, du niveau de vitamine K, etc.

L'échantillon de Thymol est prescrit aux patients assez rarement. Il est réalisé en ajoutant au biomatériau thymol. Ensuite, le spécialiste analyse les précipitations. Si le chiffre est supérieur à 5 unités, les causes peuvent être l’hépatite, l’intoxication, la cirrhose ou le paludisme.

Les raisons de l'augmentation de la performance

En cas d'écart par rapport aux indicateurs normaux, le spécialiste compare le degré d'écart et tire les conclusions appropriées.

  1. Avec une augmentation de la bilirubine, de nombreuses pathologies hépatiques telles que la cirrhose, l'hépatite, l'intoxication par des substances toxiques, les cancers, etc. peuvent être suspectées.
  2. Les valeurs élevées d'ALT et d'AST indiquent des dommages aux structures des cellules hépatiques dus à des lésions auto-immunes, à l'hépatite ou à un traitement par des médicaments hépatotoxiques.
  3. Une augmentation des standards de GGT ou de phosphatase alcaline informe le diagnosticien de la présence de stase biliaire chez un patient, provoquée par des violations de l'écoulement de la bile dues à des obstructions des chemins avec concrétions ou invasions helminthiques.

Seul un spécialiste sera en mesure de donner une évaluation correcte de la maladie; par conséquent, une évaluation indépendante est inutile et peu informative.

Caractéristiques de l'étude chez les enfants

Le bilan sanguin biochimique chez les patients pédiatriques est plutôt instable et la plupart des indicateurs ne sont normalisés qu’à l’apparition d’un certain âge. Par conséquent, dans le processus de recherche sur les bébés, un spécialiste a besoin des données qu’il reçoit pendant le processus d’inspection.

Le décryptage des échantillons de foie chez les enfants est très différent.

Si la phosphatase alcaline est élevée chez un enfant, c'est normal, car elle se développe. Mais chez un adulte, une augmentation de cet indicateur indique une congestion de la bile.

Avant l'examen, le spécialiste discutera nécessairement de certaines nuances telles que l'heure du dernier repas, la nature du régime, etc.

Biochimie sanguine pendant la grossesse

Pendant la période de gestation, les experts recommanderont certainement des tests. Durant ces semaines, l’organisme maternel subit de graves surcharges et des troubles dysfonctionnels, ce qui est tout à fait normal à l’heure actuelle.

Au cours du premier trimestre, les valeurs de la bilirubine chutent puis se rétablissent progressivement de manière indépendante. Avec cette fonctionnalité, une exacerbation des pathologies rénales existantes peut se produire.

Par conséquent, les femmes enceintes doivent régulièrement passer des tests de la fonction hépatique pour la prophylaxie. Le roulement entraîne une augmentation de la charge du foie, ce qui entraîne le développement de complications. Tous les changements d'indicateurs doivent être enregistrés et contrôlés par un spécialiste, en particulier pendant la gestation.


Plus D'Articles Sur Le Foie

Régime alimentaire

Histologie du foie

La structure interne du foie d'une personne adulte est soumise à l'architectonique du canal circulatoire et de la voie biliaire. L'unité structurelle principale du foie est le lobule hépatique.
Régime alimentaire

Nourriture dans le menu approximatif de la vésicule biliaire retirée

Régime thérapeutique après le retrait de la vésicule biliaireTout d'abord, un régime après retrait de la vésicule biliaire devrait contribuer à la stimulation des fonctions biliaires, ainsi qu'à la normalisation des processus métaboliques perturbés dans le corps.